DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Konrad Tyran
    Konrad Tyran
    Messages : 20
    crédits : 384

    Info personnage
    Race: Hybride (Guépard)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t285-konrad-tyran-le-vilain-menteur-termine
  • Sam 24 Sep - 12:15
    Liberty, ce nom ferait frétiller la plupart des couillons ayant été esclave. Ne parlons pas des gaillards ayant connu la guerre contre les titans, ou encore simplement ce concept très à la mode qu'est la pauvreté. Il y a un gars. Un type simple, sur une charrette. L'engin est tracté par un bœuf qui commence à se faire vieux, et l'homme pue le paysan à plein nez. C'est un type simple. Le vieux Nof, qu'il s'appelle. Habitant de la république, il vit dans des champs à un ou deux kilomètres au sud des murailles de la capitale. Souvent, après les récoltes, ce patron d'exploitation fait lui-même le transport de marchandise jusqu'à la ville la plus belle de la nation, pour y vendre la boustifaille que les bourgeois s'enverront dans le bide. De fait, sans être une célébrité, la plupart des gardes à l'entrée commencent à le connaitre. Beaucoup ne prennent plus la peine de le fouiller, lui ou sa marchandise. Ou alors ils font un pauvre tour rapide sans trop se poser de question, soulevant à peine trois connes de pommes, avant de dire "c'est bon, y'a rien !". Bien entendu, des mages surveillent les murailles de la plupart des grandes cités. Impossible pour un métamorphe de passer comme chez sa mère, en se faisant passer pour autrui. Konrad doit donc agir à l'ancienne: planqué dans la marchandise. Seulement, aujourd'hui c'est pas de chance. C'est le lieutenant Ronan qui fait passer Nof. Ce type est un paranoïaque, et n'aime pas spécialement Nof depuis le jour où ce dernier, en représailles d'une confiscation de marchandise, a balancé trois coqs paniqués et remontés dans sa barraque, par la fenêtre.

    Nof avait eu une pauvre amende à deux balles, prétextant à un accident. Depuis, Ronan ne rêve que d'une chose: trouver un espion ou un objet pourri dans les produits de Nof pour pouvoir lui mettre ce qu'il mérite. Les gardes fouillent tout. Les peaux de porcs, les légumes... les trois tonneaux de vins. Chacun est ouvert à son tour. Dans le premier, du vin... Dans le second, du vin... Dans le troisième... du vin. Le chariot finit par passer, il n'y a pas de problème. Finalement, dans les ruelles de la ville, à un moment où les bruits de foules se taisent, le troisième tonneau s'ouvre de lui-même, tout doucement. De longs cheveux en sortent, une peau mate, des oreilles félines arrondies, un regard perçant, dont les pupilles se confondent avec une pomme. Alerté par un bruit de gouttes, le vieillard se retourne pour voir un individu dégoulinant de vinasse, s'essuyer avec une peau de cochon après avoir lavé son boule dans ses tonneaux. Sa réaction est donc tout naturellement le questionnement...

    -Mais... Vous êtes qui espèce de trou du cul ?!

    -Tiens, prends ça, et en échange n'alertes pas la garde.

    Le bougre balance une bourse, elle-même gorgée d'alcool, au vieillard... mais outre l'alcool qui la remplit... elle est lourde. Il y a quelque chose de solide dedans. Impossible de dire si ça fait cling comme des pièces, le liquide tait les collisions. Le vieux s'empresse de l'ouvrir pour y trouver des cailloux à la con. Il relève la tête, et sans surprise, l'intru a déjà disparu. Il lui faut pas longtemps au Konrad...

    Ce n'est que cinq minutes plus tard à peine que la porte du cheval argenté s'ouvre. C'est une taverne sympathique sans aller jusqu'à la dire exceptionnelle. Les prix y sont au moins abordables. A vrai dire, notre Konrad qui vient d'entrer s'en tamponne. Il a pris la première venue pour se cacher de la garde que Nof doit déjà avoir averti. Le bougre, sans non plus laisser de trace, mais ruisselant toujours d'alcool et sentant fort, arrive au comptoir. Bien sûr, comme toujours quand il aborde un inconnu, son visage est modifié. Sa peau est pâle, ses attraits d'hybride ont disparu, et sa chevelure est raccourcie. L'odeur agresse bien entendu le tenancier qui entend ces mots...

    -Une chambre avec une baignoire, s'il vous plait.

    -Désolé, mais toutes les chambres sont louées pour ce soir. J'ai plus de place.

    -Hé ? Mais il est même pas midi.

    -Que voulez-vous ? Notre établissement est prisé.

    -Bon... ben je vais me jeter un godet alors, sortez m'en un pour ce prix-là, gardez la monnaie.


    Envoie le bougre en posant cinq pièces de cuivre sur le comptoir. Le vendeur lui sort une bière, ou au gout, la pisse d'un type qui a bu de la bière, et le félidé va s'installer sur une table aléatoire... Dès lors que le tenancier le quitte du regard, le charmant Konrad va se faire un plaisir de chier sur l'hospitalité de la république. Il est à peu près dix heures, tous les fumiers qui ont loué des chambres sont sans doutes en vadrouille ci et là, et ne rentreront qu'au soir, à midi au plus tôt. ça laisse à notre fourbe deux heures pour emprunter une chambre, prendre un bain, et se reposer. Le bougre ne se pose pas de question. Il plaque son oreille à chaque chambre de l'étage, et dès qu'il y en a une où il n'entend pas de bruit, paf ! Il entre ! Cette dernière n'est pas fermée à clé, et pour cause. Le locataire ne semble pas avoir laissé d'effets de valeur visible. Il regarde l'espèce de gros tonneau servant de cuvier, et... vide. Tant pis. Konrad va à la piaule suivante, et ainsi de suite jusqu'à trouver un type qui n'a pas vidé l'eau de son bain. Alors là, le bougre ne s'emmerde pas. Il y plonge d'abord ses fringues, les sort comme un sac, et s'y plonge à son tour. L'eau est froide. Mais croyez-le ou non, en cinq minutes à peine, notre pue l'alcool trouve moyen, entre deux grelottements, de s'y endormir.

    Donc résumons... Konrad dort dans le cuvier d'une chambre qui n'est pas la sienne, dont le client peut entrer à tout moment, à poil bien sûr, la pièce commence à embaumer l'alcool, et il y a au moins deux couteaux de lancer visibles au pied de la bassine. Donc... Le client, en entrant, verra un type avec des armes presque à portée de main, sans doutes alcoolisé, à poil dans sa baignoire ! Les enfants, voilà ce qui arrive quand on loue une chambre dans une auberge dont le tenancier est peu attentif. M'enfin... qu'est ce qui pourrait mal se passer ?


    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 29
    crédits : 225

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-terminee
  • Sam 24 Sep - 13:49
    18 Septembre An 3

    Xera était sorti dans la matinée après avoir pris son petit-déjeuner dans la salle commune de l’auberge du Cheval Argenté. Elle n’était pas bien, elle avait juste pris le temps de se familiariser avec le quartier de l’auberge. Et surtout elle avait réussi à se procurer un pain de savon avec des extraits de feuilles d’Aloe vera dans sa composition et une huile végétale pour ses cheveux et sa peau. L’eau de son bac devait être froide maintenant, mais cela ne la dérangeait pas tant que ça. La Fae appréciait de se baigner dans l’eau fraîche de sa forêt, là où un ruisseau de sa connaissance formait une petite baignoire naturelle.

    La rouquine était donc enthousiaste à l'idée d’aller prendre son bain et de s'occuper de sa chevelure, aussi entra-t-elle dans sa chambre son trop faire attention, et commença par s'asseoir sur son lit pour retirer ses bottes. Une fois ses pieds libérés de leur entrave, elle s’attaqua à défaire les liens de son corset quand une odeur de vin vint lui titiller les narines. Le regard de la Demi-Fae tomba en premier sur les deux couteaux de lancer au pied de la grande bassine servant de baignoire, puis il remonta et elle découvrit un homme nu endormi dans son bain. L’inconnu a une peau mate, de longs cheveux Châtains et un corps et des traits de visage fin. Bien qu’il ne soit pas désagréable à regarder, il n’a rien à faire dans sa chambre. Xera génère une sphère d’eau avec sa magie au-dessus de sa tête et la laisse choir.

    - Debout l’ivrogne ! Sortez de ma chambre !
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Konrad Tyran
    Konrad Tyran
    Messages : 20
    crédits : 384

    Info personnage
    Race: Hybride (Guépard)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t285-konrad-tyran-le-vilain-menteur-termine
  • Dim 25 Sep - 17:19
    Se prélasser dans un bain... quel plaisir. Pouvoir se pieuter dans de la flotte, dans une salle vide, c'est pas vraiment le genre de chose que peut se permettre à foison l'espion dont le temps est précieux. Autant se le dire: il a dormi deux heures, il aurait pu rester là toute l'après-midi. L'eau n'est pas assez chaude ? Prft, comme si ça allait déranger ce félidé. En revanche, ce qui a bien plus dérangé le bestiaux, c'est une petite éclaboussure... Petite est une façon de parler. Lorsqu'on reçoit l'équivalent d'un sceau d'eau dans la gueule pendant son sommeil, ça surprend un tantinet. La réaction de l'énergumène est vive. Il se balance en avant, recrachant un peu du liquide qu'il vient d'avaler, toussant, et prononçant à peu près ces mots tout en plaquant ses mains contre la bordure de bois...

    -Putaprft ! 'Culé ! Je vais te f...

    Mais voilà que sa complainte étouffée et surprise est interrompue par l'ordre bien plus audible de la charmante demi-Fae. Les yeux verts pommes du demi fauve s'arrêtent sur ceux de cette interlocutrice, et il ne dit rien pendant une seconde. Il regarde alors à droite, à gauche... et en laissant s'échapper un petit sourire, il dit d'un air enjoué et un peu stupide...

    -Oh, c'est trop sympas de pas avoir appelé la garde !

    Le bougre scrute la donzelle de haut en bas, et cette dernière pourrait déjà commencer à trouver qu'il prend vraiment son temps à jacter son cul hors de sa piaule. C'est vrai que le gaillard prend à peine conscience de ce qu'il lui arrive. S'endormir comme ça... c'était pas prévu. Pour autant, après quelques secondes, ce jeune teubé se racle la gorge, et d'une voix soudainement bien plus calme, presque suave, il ajoute...

    -Mes excuses pour mon intrusion, charmante donzelle. Il n'est pas dans mes habitudes de m'imposer ainsi. Je vais m'éclipser. C'est un plaisir de vous avoir trouvé...

    Bon, à ses gestes et ses paroles fluides, la demi fae pourra à peu près deviner que le gaillard, en dépit de l'odeur d'alcool qu'il libère, semble sobre. Le gaillard se relève doucement... Puis se rassoit, envoyant d'un coup et d'une voix soudainement bien plus hésitantes...

    -En fait, non.

    Ce connard, à la suite de ça, ne dit plus rien pendant quelques secondes. Peut-être vous demanderiez vous à quoi joue ce con ? Simple. C'est à dire que pour un espion, se faire griller par une bourgeoise dans sa taverne, et dans son bain, c'est un peu la honte. Or, entre les deux omoplates de notre abrutis national, il y a comme qui dirait un gros tatouage magique qui prouve son allégeance au Reike. N'oublions pas que notre beau brun n'est pas là pour le plaisir, mais parce qu'on lui a ordonné de surveiller quelques notables de la république qui auraient été responsable de quelques grabuges sur les terres de la nation des dragons. Bref, en gros... faut pas que la donzelle voit le tatouage. Alors notre Konrad va faire preuve de délicatesse et dialoguer respectueusement, tout en se plaquant dos contre la bassine...

    -Ouai, nan... en fait je suis timide donc euh... Je sais pas... retournez-vous... nan, mieux. Sortez de la chambre, et euh... je sais pas moi, buvez un coup, comptez vos taches de rousseur, juste me scrutez pas avec vos yeux de merlan... 'fin euh... sauf votre respect, hein ? Promis je pique rien.


    Theme de Kondrad:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 29
    crédits : 225

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-terminee
  • Dim 25 Sep - 19:22
    18 Septembre An 3


    Bon l’énergumène se réveille en sursaut, c’était déjà ça, Xera n’avait pas envie de devoir gérer un inconnu en coma éthylique dans sa chambre. Une foi bien réveillée ce dernier commence par la réveiller de ne pas avoir appelé la garde… Elle aurait peut-être dû effectivement, mais cela aurait été beaucoup plus long, la rousse ne souhaitait pas être bloquée à Liberty plus que de raison. Et l’administration, d’après ce qu’elle avait entendu dans sa campagne, était rarement pressé. Le bougre commence par s’excuser et à se lever doucement pour mieux ce rasoir.

    - Ne me faites pas regretter de ne pas l’avoir appelé, sortez de là, je vous prie, ne vous inquiétez pas, j’ai déjà vu des hommes nus, des vieillards à l’enfant et tous les stades entre. Enfin, on ne va pas y passer la journée, je n’ai pas encore pris le mien de bain.

    Xera reste debout et se retourne en croisant les bras.

    - Dépêchez-vous avant que je ne perde patience et ne me mette à hurler aux pervers. Franchement, vous avez voyagé dans un tonneau de vin ma parole ! Ça empeste dans toute la chambre.

    La rousse tapote du doigt sur son bras, et dire que Fabius lui avait assuré que cette auberge était calme, soit il lui avait menti, soit il fallait que cela lui tombe dessus.

    - le minimum serait que vous vous présentez monsieur l'usurpateur de bain et de chambre !
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Konrad Tyran
    Konrad Tyran
    Messages : 20
    crédits : 384

    Info personnage
    Race: Hybride (Guépard)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t285-konrad-tyran-le-vilain-menteur-termine
  • Dim 25 Sep - 20:31
    {Ma parole, cette femme est un vrai pâturage à queue}

    C'est la pensée qui vient à l'esprit du distingué personnage lorsque la donzelle évoque toutes les personnes qu'elle a vu nue. Retenez cette pensée, elle va influencer de manière très directe les agissements de Konrad à partir de maintenant. Bien entendu, le gaillard ne réagira pas à haute voix aux premières remarques de la lady. En revanche, quand elle vient à menacer d'hurler au pervers, et fait une remarque sur l'odeur, le bougre est piqué de ce traitement injuste. Alors que la donzelle se retourne, il se relève, et sort du bain. Par réfléxe, il secoue sa tête comme une bête, et vu la longueur de sa crinière, autant dire que ça gicle. Il ajoute à l'oral...

    -Premièrement, ça ne "pue" pas. ça hume un alcool de première qualité qui s'est malencontreusement renversé sur moi. Et c'est justement pour faire partir cette odeur raffinée que j'ai emprunté votre baignoire. Ensuite, cela serait indigne de vous d'hurler de si vilains mensonges.

    La flatterie, ça marche toujours. Le bougre s'essuie en vitesse avec la première serviette venue avant de la poser par terre comme le dernier des bordeliques. Il enfile en vitesse sa tunique, replace ses armes, enroule son Urumi en guise de ceinture, et pendant ce temps, la bougresse vient lui demander un nom. Là, Tyran lève les yeux au plafond, songeant...

    {Je vais quand même pas la tenter...}

    il hésite, et puis... vous vous souvenez de la pensée qu'il a eu il y a deux minutes de ça ? Hé bien voilà qui l'encourage à répondre...

    -Pour les jolies brin de demoiselles, c'est Konrad~

    {Bon, rien à foutre. Je la tente.}

    -Dites moi, mademoiselle...


    Le gaillard, venant de finir d'enfiler sa tunique, approche la rouquine à pas lent, avant d'envoyer...

    -Votre père est-il un voleur ?

    Et comme toute personne de bon goût, il viendra se mettre à hauteur de la demoiselle, se planter en face d'elle, et avec un sourire... fier ? Un sourire fier, oui, c'est ça ! Avec ce rictus à la con, il envoie...

    -Car il a pris toutes les étoiles du ciel...

    Il lève la main droite, et de son indexe, il pointe la trogne de la demoiselle. C'est surréaliste, mais d'un bout à l'autre... le Konrad risque une claque dans la gueule au pire, et il n'a pas d'honneur. Alors il termine...

    -... Pour les mettre dans vos yeux~

    Ces mots sont envoyés avec un air de fierté pur et dur !


    Theme de Kondrad:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 29
    crédits : 225

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-terminee
  • Lun 26 Sep - 18:23
    18 Septembre An 3


    - Non, ça pue la vinasse, le rouge qui tache enfin, il en faut pour les goûts, j’imagine. Indigne, digne, peu importe, le principal, c’est que c’est moi qu’on écoutera, vous êtes dans ma chambre après tout.

    Le gaillard sort rapidement du bac, à en juger par les bruits derrière elle, le squatteur de bain se dépêche pour se sécher et pour remettre ses affaires sur lui. Xera par courtoisie attend qu’il lui signale qu’elle peut enfin se retourner, il lui donne son prénom dans une tentative de flatterie. Konrad après s’être présenté en lui donnant du demoiselle, lui pose une question cette foi-ci en lui donnant du mademoiselle. Konrad ne pouvait pas le savoir, mais le sujet du papa était sensible pour la demi-fae, après tout, elle était venue à Liberty pour trouver un moyen de sauver son père. La première intention de la rousse fut de décocher une baffe mémorable au séducteur de pacotille en face d'elle.

    Pourtant, lorsque l’hybride pointe sa trogne devant elle, le visage de la plantureuse rousse reste inexpressif et sa main reste collée le long de son corps. Elle ne bouge pas d’un iota, un tourbillon d’émotions contradictoires bouillonne en elle. Elle reste silencieuse quelques secondes avant de tomber à genoux, les mains devant son visage, son corps est parcouru de soubresauts au rythme de ses sanglots. Les larmes coulent en abondance le long de ses joues avant de s’échouer sur le parquet de la chambre.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Konrad Tyran
    Konrad Tyran
    Messages : 20
    crédits : 384

    Info personnage
    Race: Hybride (Guépard)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t285-konrad-tyran-le-vilain-menteur-termine
  • Lun 26 Sep - 21:11
    {Bon... pour l'instant, elle m'a pas crevé un œil et elle a pas gueulé... Si dans trente minute je suis pas dans son lit, je pige pas.}

    C'est la pensée qui passe par le crâne de notre con de compétition alors que la demoiselle est immobile, face à lui. Et là, à ce stade, on se demande ce qui pourrait mal se passer ! La réponse à cette question vient de manière assez évidente lorsque le visage de la donzelle semble se crisper une petite seconde avant qu'elle ne le cache, en ployant les genoux au sol, et en pleurant comme si on avait épluché un oignon sous son nez avant de lui mettre des grands coups avec. A cet instant, Konrad reste comme un con, son indexe pointé maintenant vers le vide, là où il y avait le visage de la demoiselle. Il baisse le regard doucement vers elle, et elle est pas juste un peu émue. Sans rire, Tyran a l'impression d'avoir accidentellement insulté tous ses ancêtres. Il est gêné, regarde à droite, à gauche, puis dit d'un air un peu gêné en se penchant...

    -Euh... Nan mais c'était pas ce que je voulais dire je... c'est pas au sens littéral, hein ? Votre père c'est un type bien euh...

    Bon, il est con et mauvais pour remonter le moral. Pour autant il n'est pas dénué d'empathie. Le débile essaie vraiment d'aider la donzelle, pour la bonne et simple raison qu'elle lui a aimablement et contre son gré prêté sa baignoire, et surtout parce qu'un gentleman de l'espèce de notre racaille ne laisse pas une lady au sol en larme. Il s'accroupit donc à ses côtés, hésite à tendre sa main vers elle, mais se retient en pensant qu'elle risque de le mordre, et propose...

    -Euh... vous voulez un verre d'eau ? Une p'tite bière ? Si vous voulez je vais vous chercher de l'herbe à pipe ?

    Il est un peu limité niveau outillage pour remonter le moral. C'est l'intention qui compte dit-on. Mais soyons clair, le Konrad est mal à l'aise. Pendant une seconde il regarde en l'air, ne sachant trop que dire, et franchement c'est pas son truc de remonter le morale à une pauvre demoiselle. Disons qu'il a pas l'habitude de les faire pleurer. Ou tout du moins d'ordinaire, quand elles pleurent, il s'est déjà barré loin en leur tirant leur bague. Il abaisse son regard et dit...

    -Euh... Je sais pas moi... vous voulez un câlin ? Discuter ? Je vous chauffe l'eau du bain ? 'fin là elle est tiède mais euh... ouai nan laissez tomber euh... pas de regret pour l'herbe à pipe ?

    Il regarde à droite, à gauche, et envoie finalement...

    -Euh... j'ai dit une connerie ou c'est les hormones ?

    Je tiens à préciser qu'il ne fait pas exprès d'être si con !


    Theme de Kondrad:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 29
    crédits : 225

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-terminee
  • Ven 30 Sep - 19:02

    18 Septembre An 3

    Xera avait tenu bon jusque-là, même devant la réponse du nain, elle avait réussi à empêcher ses larmes, elle était restée forte enfouissant ses peurs, ses craintes, ses doutes, son envie de tout laisser tomber, de s’avouer vaincue. Et là, dans cette situation grotesque, triviale et incongrue, l’évocation de l'existence de son père avait fendu son brisé son armure en mille morceaux. Le flot d'émotions, trop longtemps retenu l’avait fouetté tel un raz-de-marée.

    L’inconnu tentait tant bien que mal de la réconforter, sans savoir comment faire, Xera tenta de prononcer quelques mots, mais ses paroles restèrent coincées dans sa gorge. Pour toute réponse, elle se réfugie dans les bras de Konrad et verse ses larmes littéralement sur son épaule.

    Ce n'est qu’au bout de quelques minutes que sa gorge se desserra suffisamment pour laisser passer quelques mots.

    - dé, dé, dé, so, Lé…. De déverser mes larmes sur votre épaule, mais ne partez pas, pas maintenant, j’ai besoin d’une présence…. Ne vous emballez pas ce n'est pas sexuel, juste besoin que l’on me prennent dans les bras et que vous me laisse pleurer…Promis après vous pourrez m’offrir un verre.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Konrad Tyran
    Konrad Tyran
    Messages : 20
    crédits : 384

    Info personnage
    Race: Hybride (Guépard)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t285-konrad-tyran-le-vilain-menteur-termine
  • Lun 17 Oct - 12:02
    Konrad, pendant sa médiocre tentative de secourir la demoiselle en larmes de ses propres songes, fit passer au travers de son crâne bien des scénarios. Il faut bien admettre que de la voir supplier un contact, même celui du troufion essayant de la draguer après s'être fait surprendre dans sa baignoire, c'était relativement inespéré. Quand la lady vint se blottir contre notre fauve de compétition, le bougre suréleva un peu ses mains, ne sachant trop que faire. Il était vaguement crispé. Il faut dire que cette situation est assez inédite: en principe, notre débile a ses chances avec des demoiselles de petites vertu, cachant bien leurs troubles. Quand il voit une dame pleurer, il s'arrange normalement pour l'esquiver d'un habile virage et laisser une âme plus charitable que la sienne la consoler. Un sourcil plus haut que l'autre, il se demanda...

    {Du coup... ça veut dire que c'est bien partit ? Je risque pas de m'en prendre une i je glisse une main ?}

    Hélas, la rousse précise assez vite que ce n'est rien de sexuel.

    {Bon ben tant pis...}

    Tyran décide bien vite de se la jouer grand prince. C'est assez ironique, mais pour un assassin, le bougre conserve un énorme défaut: il est jeune et bercé d'illusions. Le numéro de la jeune demoiselle en détresse marche de manière aberrante sur lui. Il passe doucement sa main droite entre les omoplates de la demoiselle, et se contente d'y tapoter, comme on le ferait avec un ami qui vient de perdre sa bienaimée, partie avec un connard de tisserand. Il lève les yeux au plafond une seconde, laisse planer un silence entrecoupé par les sanglots de la bougresse, avant de dire...

    -Bon... on fait comme ça. Un verre ça remet du Beaume au cœur m'dame euh... m'dame.

    Et le couillon attendit là, comme un con. Elle pourrait mettre une demi-heure à s'en remettre qu'il restera là à lui lâcher des

    -ça va aller...


    Comme quoi... Konrad n'est pas qu'un connard. Après un moment, il finit même par se proposer en gentille oreille...

    -Vous... vous voulez parler ? Vous voulez que je parle ? 'fin sinon on peut aussi rien dire, hein ? Mais si vous voulez lâcher du lest, je sais garder les secrets.


    Theme de Kondrad:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 29
    crédits : 225

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-terminee
  • Dim 23 Oct - 20:35
    Le temps passe lentement pour Xera, en vérité, elle ne perçoit plus trop le temps trop occupé à verser toutes les larmes de son corps dans les bras de ce parfait inconnu. Depuis la blessure de son père et son état incertain, elle ne s'était permis aucun moment de faiblesse et n’avait montré aucun instant de faiblesse. Pas de chance pour Konrad, c’est tombé sur lui, mais Xera, elle, avait visiblement de la chance d’être tombé sur lui.

    - Xera…Je m'appelle Xera, passons un marché, je ne dis rien pour l’emprunt de mon bain et ce qui m’arrive n’est pas un secret. Mon père est chasseur et il est revenu de sa dernière chasse gravement blessée. J’ai utilisé toutes mes connaissances, mais je n’ai pas réussi à soigner le poison qui le ronge.

    La rousse se décolle de l’épaule de l’espion et essuie ses joues humides du revers de ses mains avant de se relever doucement.

    - Merci, en échange de mon silence, j’exige que tu gardes la porte de la chambre pendant que je prends mon bain.

    Malgré la mine affreuse qu’elle offre après avoir pleurée longuement, Xera semble bien décider à reprendre contenance et surtout à prendre son bain.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum