DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 30 Oct - 11:52
    Il était difficile de se souvenir exactement de la dernière scène qu'Elia avait vécue dans la cour d’entraînement arrière du palais d'Ikusa, la ou elle avait prit l'habitude, plusieurs années plus tôt, de venir plusieurs matins par semaine pour s'exercer. C’était une autre époque. Une autre vie.

    Une autre vie ou elle avait été garçonne. Vétue d'un pantalon de toile ample, d'une tunique d’entraînement masculine laissant voir ses bras nu, et de sa coupe de cheveux courts un peu au bol, qu'elle avait prit l'habitude, à l'époque, de se faire elle même pour ne pas perdre de temps, avec un de ses poignards. Une vie ou tout son charme naturel passait par sa joie de vivre et ses grands yeux, son sourire et son attitude chaleureuse.

    Elle avait un peu changée.

    Elle n'avait plus quatorze ans, dorénavant, mais vingt et un. Elle n’était plus garçonne, mais beauté féminine pure et élancée. Ses cheveux désormais longs tombaient en cascade dans son dos et sur ses épaules dans des boucles charmantes, qui ne l'arrangeait pas durant les entraînements. Elle avait prit l'habitude de sortir avec des vêtements plus féminin, mettant en valeur les courbes qu'elle avait gagnée au fil des années, notamment en bas du corps.

    Elle faisait tourner les têtes désormais, dans la rue, aussi bien par son allure romancée que son visage dénué d'imperfection. Sa peau était halé, résultat d'une lotion dont elle s'enduisait toute les parties visibles du corps, protégeant une peau blanche dont le dos était maculait de cicatrice, invisible lorsqu'elle était ainsi vêtue de ses fausses peaux chimiques.

    Toujours un pantalon, ce matin la, mais un peu plus serré qu'a l'époque, marquant sa taille fine et musclée, ses hanches plus larges et sa chute de rein assez vertigineuse. Un pantalon pour bouger, pour être agile, comme une peau sur sa peau, marquant peut être un peu trop pour être tout a fait innocent sa féminité désormais naquit. Elle avait prit un peu l'habitude de toujours se mettre en valeur. Une bonne espionne devait toujours être agréable a l’œil en tant d'infiltration. Les gens étaient toujours plus avenant avec quelqu'un de beau.

    Mais la vérité c’était qu'il aurait fallu qu'elle s'habille avec un sac de légumes pour ne pas être séduisante. Depuis une poignée d'années, et la fin de sa puberté, tout lui allait bien, peut importe le style. C’était sans doute une des choses qu'Aurilia avait repéré en l'adoptant. Elle n'aurait aucun mal a se faire accepter dans des groupes, rien que par cet aspect.

    Elle portait a la ceinture sa vieille épée d’entraînement. Depuis le temps, elle aurait pu en avoir une nouvelle, mais c’était Haz qui lui avait offert durant la toute première séance qu'elle avait eu enfant. La lame était un peu mal équilibré pour elle, qui avait désormais grandit, mais pour de
    l’entraînement, ça irait.

    En haut, elle portait une chemise blanche a manche courte, un peu masculine, mais lui permettant une bonne liberté d'action. Le tissu était léger et elle portait en dessous un soutien au mouvement désagréable qu'un combat pouvait créer au niveau de la poitrine, dont le creux était orné d'un pendentif en argent qu'elle portait autour du cou, simple, qu'elle portait depuis l'enfance, vague souvenir d'une mere qu'elle n'avait jamais connue.

    Toute sa personne était recouverte d'une cape, servant habituellement pour le voyage, mais qu'elle préférait porter pour se déplacer dans la rue, afin d'éviter de révéler aussi bien son corps que l'épée a sa cuisse. Cela aurait pu créer des réactions néfastes, aussi bien par les soldats en patrouille que les civils. Elle n'avait pas d'existence propre, après tout, personne ne la connaissait. Elle aurait du mal a s'en sortir aisément sans se battre, s'enfuir, ou faire appel a sa mère adoptive.

    Si son cœur battait fort, en passant par le petit passage qu'elle n'avait plus empreinté depuis l'enfance, pour atteindre l'intérieur du palais et la cour d’entraînement en question, c’était a l'idée de revoir Haz Calik après tant d'années. La dernière fois, elle s’était retrouvé bloqué par des gardes. La ville était en ébullition, et Aurilia lui avait raconté, plus tard dans la journée, qu'un coup d’état avait eu lieu. Depuis, elle n'avait plus eu aucune nouvelle.

    Elle avait continué l’entraînement, répétant tout les exercices apprit durant les deux années ou elle avait pratiqué avec sa maîtresse d'arme de façon régulière. Si l'épée n’était pas sa spécialité, aujourd'hui, elle n'avait rien a envier a une bonne partie de l'élite martiale de l'armée du Reike. Elle compensait par son agilité et sa vitesse, sa force un peu en deçat de celle d'un homme fait, ainsi que par sa technique désormais irréprochable.

    En apprenant la disponibilité soudaine d'Haz, elle avait un peu paniqué, ne sachant comment réagir. Elle s’était entraîné durant toute ses années pour etre capable de lui montrer un jour que les heures que la membre de la garde royale avait passé a sa formation n'avait pas été du temps perdu. Mais désormais, elle stressait de ne pas etre à la hauteur.

    Pire, il y avait de grande chance qu'elle ne la reconnaisse même pas, et leur relation, qui avait toujours été agréable et chaleureuse, allait peut être devenir gênante et distante. Depuis ses jeunes années a vagabonder dans les rues, elle n’était quasiment pas sortie de la tour a part pour l’entraînement, et encore moins durant la guerre ou elle n'avait pas mit le pied dehors durant plusieurs mois. Elle n'avait donc littéralement pas d'amis. Malgré la différence d'age, elle avait toujours vu Haz comme une façon de sortir du quotidien. Voila pourquoi elle voulait faire bonne impression, ce matin la.

    Au bout du couloir surmonté de colonnes voûtés, elle pouvait voir la familière petite lumière du soleil provenant de la cour d'arme. Une foule de souvenirs lui remonta a l'esprit, ce petit chemin lui faisant un effet étrange dans la poitrine. La nostalgie d'une époque pourtant pas si lointaine.

    Elle déboucha dans le soleil et plissa les yeux, accommodé a la pénombre des petits chemins du palais. Sans voir vraiment autour d'elle, elle inclina la tete, comme elle faisait toujours et fit, dans un murmure, de sa voix désormais chantante de jeune femme adulte, voix douce, mesurée, précise. La voix de quelqu'un qui l'a entraîné.

    - ...J’espère ne pas être en retard.

    Elle avait dit ça plus pour elle que pour quelqu'un présent, ne voyant pas bien, la main en visière sur son front le temps d'habituer ses pupilles à la lumière.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Dim 30 Oct - 12:48
    Les années avaient passé depuis que Haz n'avait pas revu sa jeune pupille, la dernière fois, cela remontait à avant l'arrivée au pouvoir de Tensai et l'avènement de sa protégée et chère Ayshara au rang de reine du Reike. Des temps plus insouciants, rythmés par l'attitude rebelle et adolescente de la future souveraine qui donnait autant de fil à retordre à sa protectrice que de joie et d'amusement. C'était dans ce contexte que Haz avait été sollicitée pour s'occuper d'une autre jeune fille, à l'époque. Elle n'avait jamais rencontré Aurilia Steren en face, mais elle savait que cette femme avait requis qu'on entraîne sa fille adoptive pour qu'elle devienne apte à servir le royaume comme le faisait sa maîtresse. Le roi et la reine de l'époque avaient, devant la sensibilité apparente de la demande et l'influence de celle qui l'avait formulée, choisi de missionner un garde royal pour ce faire afin d'assurer le secret de l'identité de la petite. C'était comme cela que Haz, toujours seule femme de la garde royale, s'était trouvée avec une deuxième enfant sur les bras, une petite garçonne à qui elle devait enseigner le maniement des armes. C'était pour le moins étrange, mais la manieuse de brume s'était acquittée de sa tâche avec diligence comme toujours.

    A vrai dire, elle avait même apprécié côtoyer la jeune fille, elle apprenait vite et, plus effrayant pour son âge, semblait tout à fait à l'aise avec une arme. Haz l'entraina comme elle avait toujours fait avec tout son entourage, avec gentillesse, un brin de malice, et surtout, du calme. C'était ainsi qu'elle se comportait avec la future reine, bien qu'elle soit la personne la plus importante du Reike, et elle se permettait même parfois de laisser tomber le formalisme avec elle, quand elles étaient seules. C'était d'ailleurs peut-être pour cela que la Draknys ne semblait pas la voir comme une servante de plus dans son entourage, car elle ne se comportait pas comme telle. Haz était Haz, avec tout le monde, quitte à friser parfois l'outrage. Et puis, avec les enfants, peut-être parcequ'elle tenait quelques traits féériques de sa mère, cela se passait toujours bien.

    En peu de temps, Elia avait fait de nets progrès, même si elle était loin d'être prête pour le combat. Malheureusement, la situation instable suite à la guerre contre les Ryssen avait fini par mettre un terme à leurs sessions d'entraînement. Avec le temps, Haz devait bien avouer qu'elle avait oublié, ou du moins, que ce n'était plus dans ses priorités, tant son travail l'absorbait. Et pourtant, quand elle reçut la missive demandant qu'elle reprenne ses entrainements lorsqu'elle en aurait la possibilité, la demi-fée n'avait pas hésité une seconde à accepter.

    Elle attendait dans la cour d'entraînement, vide à cette heure matinale où le soleil rasait l'horizon au point qu'on le voit directement par une des ouvertures de la cour. Bien que le vieux Erkrund et les autres manieurs de la brume avant elle ne soient plus là pour la guider et la conseiller, elle savait qu'elle serait à la hauteur. Pourtant, elle ressentait une certaine appréhension à revoir celle qu'elle avait entrainé des années plus tôt. Elle observait la lame de son katana rouge, toujours parfaitement affuté, avant de le remettre à son fourreau
    à sa ceinture. Ce n'était pas l'arme qu'elle utiliserait ce jour, car celle-ci était faite pour tuer. Elle se contenterait d'une lame plus longue, mais émoussée, d'entrainement. Elle portait une tunique d'étoffe épaisse, verte sombre tirant sur le marron, au lieu de sa tenue de garde royale blanche et noire. Mais même sa tunique d'entrainement était brodée du blason de la royauté. Elle réunit ses cheveux en arrière de son crâne avant de fermer le petit anneau de métal qui les tiendraient en queue de cheval, et profita du temps dégagé pour jeter un regard par la fenêtre au soleil, lui adressant une prière reconnaissante.

    Quand elle sentit quelqu'un entrer dans la cour, elle se tourna, et l'espace d'un moment, se tint alerte, prête à réagir face à cette inconnue encapuchonnée. Elle n'en donnait nullement l'air, sa posture semblait nonchalante, mais elle était prête à bondir à tout instant. Rares étaient ceux à pouvoir se déplacer dans le château en se dissimulant de la sorte, les gardes devaient sans doute avoir mal fait leur travail. La voix qui s'éleva était féminine, mélodieuse et douce, mais Haz en reconnut les intonations, et son visage laissa transparaitre une grande joie.

    " Elia, c'est toi ? "

    Elle avança vers elle de quelques pas rapides et aériens, un grand sourire aux lèvres, elle était plus grande qu'elle maintenant, et surtout, son visage avait bien changé en ces quelques années. Elle était plus jolie, moins garçon manqué, et pourtant c'était à n'en pas douter la même personne.

    " Ouah, tu as bien grandi depuis la dernière fois ! Je fais naine moi maintenant ! "

    Toujours fidèle à elle-même, Haz n'hésitait pas à faire tomber toute barrière formelle avec les autres sans même se demander si cela les gênait. En la revoyant, elle se demanda ce qu'elle avait fait depuis ces trois années, si elle avait continué à s'entraîner, si elle avait trouvé un travail, tout ce genre de choses que l'on peut se demander quand on revoit une amie perdue de vue... Maintenant qu'elle était plus près, elle détaillait sans mal son séduisant visage, l'expression de son regard... Beaucoup de choses devaient avoir changé pour elle.

    " T'as continué à travailler mes leçons ? "
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 30 Oct - 14:28
    Elle eu besoin d'un petit peu de temps pour parvenir a s'habituer a la lumière du soleil, mais d'une façon néanmoins plus rapide que la moyenne. Elle avait le regard aiguisé. La voix et le parfum féminin parvint jusqu'à ses sens avant la vision, et elle sentit plus qu'elle ne vit le froissement de vêtements et le mouvement félin qui etait venu droit vers elle. Elle sourit en inclinant légèrement la tête.

    - Professeur Calik. Je suis heureuse de vous revoir.

    En parvenant a mieux voir devant elle, elle constata en effet, comme la semi-faé le précisa, qu'elle était désormais plus grande. Enfin, Elia parvint a la voir entièrement, et eu un petit frisson en constatant que, si elle n'avait pas vraiment changé, elle, elle ne la voyait plus tout a fait comme la professeur de son enfance.

    Après tout, rien que le fait de devoir baisser la tête, désormais, au lieu de la lever, était une évolution en soi. Également, ses sens désormais bien plus développés s’attardèrent sur le physique avantageux et tonique de l'instructrice, ainsi, surtout, sur son odeur féminine qu'elle n'avait jamais vraiment remarqué avant. Elle fit attention à ne pas le laisser trop paraître, cependant que la lotion masquer une petite rougeur sur ses joues. Par le soleil, elle était trop sensible à la beauté féminines.

    - J'avais hâte de vous revoir. Beaucoup d'années se sont passés et avec tout ces événements, j'avais peur qu'il ne vous arrive quelque chose. Vous étiez au cœur de l'action, si j'ai bien compris.

    Si elle avait toujours eu ses quatorze ans, elle aurait aussitôt posé des questions sur l'impératrice, qu'elle savait désormais être sous la garde de Haz. Mais ce serait clairement un manque de politesse que de s’intéresser a quelqu'un d'autre, aussi, elle prit sur elle. Elle laissait passer autour d'elle une sorte de quiétude, un calme, un apaisement qu'elle avait gagné au fil des années et des entraînements. Elle avait désormais un sang froid et un contrôle d'elle même quasiment parfait, caractéristique indispensable pour partir en mission.

    - Je n'ai jamais arrêté. Chaque jour j'ai pratiqué les exercices, et j'ai essayé d'y inclure mon propre style. Je pense que je ne suis pas vraiment...une épéiste hors pair. Et que j'ai un style un peu...particulier. Mais j'ai tout fait pour être à la hauteur du temps que vous aviez prit pour moi.

    Elle était bien plus performante avec ses dagues et ses aiguilles, mais elle n’entait pas ridicule arme à la main. Elle dégrafa la petite épingle maintenant sa cape sur ses épaules et la retira avec fluidité, celle de l'habitude de la faire et de la défaire. Elle se révéla ainsi dans sa tenue d’entraînement serrés et permettant des mouvements amples, aux yeux de l'instructrice. Son épée toujours a sa taille, elle se dirigea vers le bord de la cour pour poser sa cape, ne souhaitant pas faire attendre Haz qui devait avoir mieux à faire, après tout.

    - Merci d'avoir accepté ma demande. C'est...c'est moi qui ai envoyé directement la lettre.

    C’était vrai que les lignes fines étaient un peu différente de celle que la garde royale avait pu recevoir des années avant. Une plume assez fluide et distinguée, peut être un brin trop pompeuse. Elle avait prit l'habitude des grands phrasés, donnant à ses courriers un caractère parfois un peu trop formel.

    - Je n'ai pas résisté, j'avais envie de vous revoir. De vous montrer mes progrès.

    Elle détacha de son pantalon, au niveau des hanches, des petits couteaux de lancés qui semblaient s'y trouvaient constamment. Elle n'en avait pas besoin aujourd'hui. Elle les déposa sur la cape, mais garda cachés dans les plis intérieur du tissu, ses aiguilles d'urgences. Elle se retourna ensuite pour revenir vers le centre de l’arène, sans dégainer. Elles avaient un peu de temps. Elle sortit plutôt de sa poche un élastique et rassembla ses longs cheveux pour en faire une natte qu'elle rassembla deux fois pour en limiter le plus possible la longueur. Elle leva alors ses yeux verts sur le visage d'Haz et bredouilla plus qu'elle ne fit, un peu gênée :

    - Nous pourrons peut etre discuter ensemble...plus tard ?
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Dim 30 Oct - 15:18
    Visiblement, Elia avait gardé un certain formalisme au vu de la manière qu'elle avait de l'appeler, mais Haz ne s'en inquiéta pas outre-mesure. Elle fut en revanche bien plus touchée d'apprendre que cette petite qu'elle avait entrainée pendant l'adolescence avait gardé un si bon souvenir d'elle qu'elle ait souhaité d'elle-même revenir la consulter pour lui montrer ses progrès. La fée se contenta d'un hochement de tête, oui, effectivement elle avait bien été au coeur des combats, assurant comme toujours la protection de Ayshara pendant que celle-ci, aux côtés de son époux, menaient la guerre aux Titans revenus détruire le monde qu'elle connaissait.

    " Et moi heureuse de voir que tu semble t'en être bien sortie. Ca m'a fait plaisir de lire ta lettre tu sais, j'entraine presque jamais qui que ce soit, alors dans un sens revoir une ancienne élève est plaisant ! "

    La jeune femme était moins expressive que dans ses souvenirs, peut-être simplement le fruit de son entrainement en solitaire avec sa maîtresse. Haz ne savait pas exactement de quoi il s'agissait, et c'était probablement mieux ainsi, mais elle savait au fond que cela touchait aux renseignements, une tâche qui impliquait nécessairement de savoir se cacher et cacher ses émotions. Mais ses mots ne semblaient pas feints quant à sa possible peur pour son état, et cela ne faisait que renforcer le soulagement de la garde royale.

    " Chacune a son propre style, je t'ai enseigné les rudiments du combat et du maniement des armes, mais ensuite c'est à toi de trouver ta propre voie sur comment tu comptes utiliser ça. Si le combat à l'épée n'est pas ton truc, tu n'as qu'à prendre une autre arme et t'entraîner avec, mais les fondamentaux restent les mêmes. "

    Haz souriait comme souvent, mais elle réalisa soudain comme ses propres mots faisaient echo à sa propre condition actuelle. Elle était légataire d'un pouvoir ancien et puissant, celui des brumes qui lui permettait de donner forme à cet élément et de bénéficier des enseignements et des styles de combat de tous ceux qui l'ont précédée, mais aujourd'hui elle aussi devait trouver sa voie. On lui avait inculqué les fondamentaux, comme elle l'avait fait pour Elia, et désormais c'était à elle de trouver comme utiliser ces fondamentaux pour définir un style qui lui corresponde.

    Perdue dans ses pensées un instant, elle revint à elle quand la jeune femme se défit de sa cape, révélant un corps mince et bien fait, dans une tenue serrée à l'opposé de celle de la garde royale qui avait plutôt tendance à se cacher. Elle avait effectivement bien grandi, et Haz qui l'avait connu enfant la découvrait femme. Haz resta un moment - peut-être un peu trop long - à la détailler, réalisant combien elle avait changé et combien elle avait dû s'entrainer pour arriver à un résultat qui lui permettait sans doute d'agir comme dame de cour autant que comme villageoise ou vendeuse. Les mouvement étaient ce qui trahissait le plus les intentions des personnes, Haz avait l'oeil pour ces choses, et elle détailla la démarche de la femme qui partait poser sa cape dans un coin. Une démarche assurée et grâcieuse, qui masquait également une explosivité qui à tout moment semblait pouvoir surgir. Une vraie combattante dans un corps élégant. Haz s'approcha alors pour prendre dans ses mains l'épée qui pendait à sa ceinture.

    " Tu as gardé cette vieillerie ?! Elle doit être trop courte pour toi maintenant, il faudra t'en faire faire une plus à ta mesure... J'en parlerai au forgeron. "

    Elle lui fit un clin d'œil complice avant de s'éloigner, saisissant sa longue lame légèrement courbée. Elia était venue avec un but et Haz ne comptait pas la décevoir. Toute sourire, elle se mit en garde, dans une posture fort exotique que la jeune espionne avait déjà vu maintes fois. Pour le commun, cela semblait presque à une caricature de posture de combat, une jambe tendue en avant, l'autre légèrement fléchie, le buste de profil, un bras tendu vers son adversaire alors que celui qui tenait l'épée etait plié au-dessus de sa tête, de sorte que la lame pointe elle aussi vers l' humaine. Mais un oeil averti, et qui connaissait Haz, savait qu'avec sa vitesse hors normes, cette pose ne laissait aucune ouverture possible.

    " Avec plaisir ! mais pour l'heure je meurs d'envie de voir tes progrès. "

    A vrai dire, la proposition de son élève avait surpris Haz qui n'était pas habituée à ce qu'on s'occupe d'elle ou qu'on cherche à discuter. Ayshara était une des rares personnes avec qui elle partageait des discussions n'ayant pas trait à son travail, du moins pas tout le temps. Mais son profil de guerrière avait vite repris le dessus, elle se sentait excitée à l'idée de livrer de nouveau un combat, contre une connaissance.

    Provocante, elle fit signe de la main à Elie pour qu'elle vienne porter le premier coup.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 30 Oct - 16:25
    Elia baissa les yeux sur sa lame, et laissa un petit éclair de surprise passer sur son visage. Une vieillerie ? Elle n'y avait jamais songé une seule seconde. Pour elle, c’était un des rares cadeaux qu'on lui avait de l’extérieur, de la part de sa professeur, de son amie. Elle pouvait aisément se procurer mieux, mais l'épée dont le tranchant était recouvert d'une protection, était un bien sentimental précieux.

    - Oh non, elle me plaît beaucoup. C'est un peu...comme si j'avais votre force avec moi quand je m’entraînais.

    Si elle gardait cette distance orale, ce n’était pas pour mettre une protection entre elle, c’était simplement sa façon de marquer le respect. Elle aurait été gênée de faire autrement, malgré le franc parlé et la familiarité qu'Haz avait pour l'habitude d'utiliser. Mais elle ne pu s’empêcher de sourire, contente. Contente que sa professeur n'ai pas véritablement changé.

    La guerre pouvait avoir des effets sur le cœur des gens, elle l'avait apprit durant les dernières années. Pas directement en combattant, mais en écoutant les histoires, en voyant des soldats, des mercenaires, des combattants, usés par l'effort. Elle avait donc craint qu'Haz ai vécue la même chose, et de découvrir une personne différente. Mais elle avait toujours la même motivation, le même entrain a l’entraînement. Non, même plus qu'avant. Elle semblait motivée pour ce combat.

    Elle rougit un peu plus, trop pour que ce soit totalement masqué par l'utilisation des lotions. Elle aurait la joie de pouvoir parler avec elle au calme ? Comme...comme avec une amie. Elle souffla discrètement, comme pour essayer de calmer son rythme cardiaque, augmenté par la joie, ainsi que par la pression et surtout, l'adrénaline.

    Elle ne faisait pas face a n'importe qui, mais a Haz Calik. C’était probablement l'une des meilleures lames de l'Empire, et elle n'avait pas un poste si élevé pour rien. Jusqu’à maintenant, elle n'avait jamais réussit a la toucher une seule fois durant un entraînement. Et le pire, c'est que la brune savait pertinemment qu'Haz n'avait jamais usé plus du tier de son niveau, sans doute même moins. Une adulte expérimenté contre une enfant.

    Mais aujourd'hui c’était différent. Elle était adulte, elle avait un gabarit plus puissant que celui de la demi-fée, et elle était sur de pouvoir rivalisé en vitesse. Il fallait que tout ces détails compensent l'écart de technique. Elle vibra en voyant Haz se mettre en place, dans la posture qui lui fit éclore une fleur de nostalgie dans la poitrine. Elle fit bouger ses épaules pour les détendre, et prit la lame dans une posture plus singulière, un bras un peu en arrière. C’était aujourd'hui.

    Aujourd'hui, elle aurait sa première touche sur Haz Calik.

    Son corps s'élança en avant d'un coup net, passant de l'immobilité a la vitesse maximum en un fragment de seconde. Explosibilité, mais encore plus, l'agilité, c’était avec ça qu'on pouvait passer rapidement de rien a tout. Et avec le contrôle parfait de son centre de gravité, elle avait poussé cette faculté a l’extrême. Elle savait qu'une fois le combat prenant un rythme de croisière, elle n'aurait quasiment aucune chance. Elle avait deux, non, trois mouvements pour toucher.

    Elle parvint devant Haz en ayant a peine le temps d’effectué une respiration, et lança un coup d'estoc vers la poitrine de son adversaires. Mais c’était une feinte. Ses bottes claquant sur le sol, elle n'attendit même pas d’espérer un contre pour changer de direction, qu'elle avait déjà fléchit les genoux, glissant sur la terre battue de l’arène, frappant horizontalement la hanche de Haz.

    Mais c'etait trop facile, et sa compétence principale était autre part. C’était son intelligence et sa capacité a prévoir l'adversaire. Sans aucune expérience de combat réel, elle était déjà capable d'anticiper avec précision les mouvements de l'autre, basé sur son physique, sa posture, calculant son centre de gravité avec talent. Aussi, au moment de la glissade, elle savait déjà qu'Haz allait la contrer encore. Pas deux mouvements. Pas une feinte. Deux feintes.

    Elle fit basculer son corps en avant et retint son arme. Elle dépassa Haz, sur le coté, visant la colonne juste derrière elle. Elle posa un pied sur le pilier, puis un deuxieme, gagnant de la hauteur et sautant en l'air bien au dessus de la semi-faé, retombante a la verticale, visant son épaule, celle du bras qui portait sa lame. Si elle touchait, qu'elle la désarmais, elle avait une chance. La seule.

    - Ha !

    Dans un cri poussé par reflexe, elle ne retint pas du tout sa lame, qui se dirigeait droit vers son ancienne professeur.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Dim 30 Oct - 18:32
    Haz était loin de s'imaginer pouvoir avoir été une telle source d'inspiration pour une personne, au point que celle-ci conserve une lame donnée il y a des années, une simple lame d'entrainement. Elle regarda avec plus d'intensité son apprentie, un sourire entre la gêne et la joie aux lèvres. Ayshara, par son charisme, sa beauté, et son intelligence, avait tout naturellement inspiré la vie de sa protectrice depuis sa naissance. Mais cette dernière doutait de pouvoir vraiment avoir un tel pouvoir elle-même. Elle se concentra donc sur le combat à venir plutôt que d'enchérir, analysant la posture de son élève de ses yeux perçants pour deviner ses actions. Comme elle avait enseigné à son apprentie, un combat peut se décider avant même de débuter, uniquement en observant son adversaire. Elle vit ses muscles fins et pourtant puissants se tasser et se tendre, pour se préparer à l'assaut qui se voulait rapide et direct.

    Quand Elia s'élança, Haz y était préparée, et bien que sa vitesse soit supérieure à celle que la garde royale avait connu, et globalement supérieure à la moyenne, elle ne représentait guère un danger direct. La fée changea subtilement de position, et elle se demanda si son apprentie le verrait. L'attaque était directe, et Haz la para sans difficulté, glissant simplement un pied au sol pour s'esquiver de côté tout en déviant la lame de l'assassine en devenir. Une autre de ses leçons passées : sois aussi stable que le chêne. Si elle avait esquivé en sautant ou perdu son équilibre, Haz aurait simplement perdu le duel, car l'assaut était une feinte. Cela lui permit de continuer son mouvement de parade, relevant sa lame pour dévier légèrement vers le haut le coup, tandis qu'elle s'accroupissait pour que la lame passe au-dessus, sans même toucher sa chevelure auburn.

    Mais là encore, Elia fit montre de ses talents innés pour ce qui était des calculs et des réactions rapides, et elle ne cessa pas son attaque, passant derrière Haz qui pivota pour la garder un vision. Une attaque sautée, verticale et parfaitement exécutée. Un combattant moyen se serait fait prendre et promptement fracassé le crâne, mais la demi-fée n'était pas devenue la protectrice de Ayshara en étant juste moyenne. Elle se souvint les leçons de la bretteuse légendaire qui vivait désormais dans ses brumes, son corps continua de pivoter en changeant d'axe, se plaçant hors d'atteinte du coup avec fluidité.

    Elia avait oublié sa leçon sur la stabilité, ou du moins elle avait pensé qu'il était temps de défier les probabilités en oubliant la stabilité au profit de la pression. Haz allait maintenant tester comment elle allait se défendre une fois mise à mal. Seconde leçon : sois aussi fluide que la rivière, laisse-toi porter par le flux et le reflux du combat. Elia avait à peine touché le sol que Haz ripostait avec une attaque verticale. Un coup horizontal aurait eu plus de chances de porter, mais esquiver son coup vertical avait plus de chances de déséquilibrer lon apprentie, afin qu'elle puisse poursuivre son assaut, prendre l'avantage et le garder en maintenant une pression soutenue.

    Si son visage était fermé et qu'elle ne disait rien, elle avait le sourire aux lèvres. Elia avait bien grandi après-tout.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 30 Oct - 19:44
    Elle avait espéré qu'au moins, Haz, allait faire une parade. Mais elle s'échappa simplement de la zone d'attaque, et Elia retomba assez souplement sur un pied, le corps un peu trop en avant, et ayant perdit son équilibre de base. Le contrôle du centre de gravité n'etait pas aussi simple une fois en l'air. Et lors de la retombée, elle s’était un petit peu emmêlée les pinceaux.

    «Mince » !

    Ses prédictions furent ce qui la sauva. Elle ne vit pas vraiment l'attaque arriver, mais savait d'avance qu'Haz n'allait pas la laisser souffler. Qu'au contraire, elle allait profiter de ce fait pour la mettre en difficulté. Ses yeux se perdirent d'abord sur le coté, s'attendant clairement a une attaque horizontale, mais elle du sa sûreté a ses réflexes, apercevant le coup au dernier moment et parvenant a le bloquer, tenant la lame par la garde d'un coté, et de la paume de sa main au niveau du plat de la lame, devant.

    Le coup fut si puissant qu'il obligea la jeune espionne a fléchir les genoux pour l'encaisser. Comme prévu, sa taille modeste ne révélait en rien la puissance qu'elle pouvait mettre dans ses assauts. Elia roula en arrière comme elle pu, pour ne pas rester trop proche. Mais la semi-faé ne comptait visiblement pas la laisser souffler et commença a lui mettre la pression. Elia passa ainsi deux minutes intenses a éviter comme elle pouvait, et a contrer, le plus souvent, les assauts venant de toute part.

    C’était comme une danse. Et la jeune humaine se souvenait parfaitement des leçons qu'elle avait prit, plus jeune, et des petites phrases qui allaient avec. La fluidité était un sujet qui revenait souvent dans les apprentissages, et Elia était une bonne recrue pour ça. Elle utilisait l'agilité et la vitesse naturelle de son corps a leurs limites, et ne constata même pas qu'Haz y allait beaucoup plus fort que lors des entraînements durant son adolescence.

    C’était du coup une très bonne performance que d'ainsi tenir la cadence sans s’être fait touché une seule fois en plus de deux minutes d'échanges, mais pour Elia, c’était trop peu. Elle avait le sens de la compétition, et a mesure que son souffle venait plus difficile a maintenir au rythme des attaques, son tempérament fougueux, enfouis par l’entraînement et qu'elle avait durant son adolescence et sa jeunesse refaisait un peu surface.

    Elle sauta finalement en l'air, légère comme une plume, et s'accrocha d'une main a un pilier en hauteur, sur une minuscule prise, se maintenant ainsi a la force du bras sans difficulté, véritablement comme un petit singe. Elle avait les yeux braqués sur Haz, cherchant activement un moyen, une solution pour la faire au moins plier un bref instant. Une ligne de sueur coula entre ses yeux, et elle eu un petit sourire désolé, en songeant a ce qu'elle allait tenter. Ce n’était pas vraiment sportif, mais c’était un combat d’entraînement, pas un match officiel. L'important était l’ingéniosité.

    Elle décida donc de repasser à l'attaque, pour la deuxième fois après son assaut du début, et appuya sur le mur tout en relâchant sa prise, plongeant littéralement la lame en avant vers Haz. Qu'elle essaye de bloquer ou d'esquiver, cela n'avait pas d'importance, ce n’était pas ce qu'elle visait.

    La lame approcha verticalement la maîtresse d'arme...et seule. Elia l'avait simplement laché au milieu de son geste, la laissant terminé faiblement sa course vers Haz. L'apprentie elle, avait disparut. Elle s’était en fait laissé tombé au sol, profitant de la diversion visuelle de l'épée et de sa position basse, couplé a sa vitesse, pour sortir du champ de vision de sa professeur, et de passer le plus vite possible derrière elle, en rampant quasiment au sol sur une poussée des jambes.

    Dans son angle mort, elle tenta de passer un bras autour du cou de la rousse, et l'autre sous sa poitrine, pour tenter de l'immobiliser.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Dim 30 Oct - 20:55
    Les deux femmes se battaient avec une célérité impressionnante pour un non-initié, et Haz était agréablement surprise de voir que son ancienne apprentie s'était améliorée au point de réussir à tenir un échange sur la durée avec elle. Elles s'étaient lancées dans une danse élégante et dangereuse, l'acier répondant à l'acier alors que la garde royale ne laissait pas l'humaine reprendre son souffle ni même réussir à reprendre pleinement pied sur le combat. La demi-fée, bien que menue, était experte dans ces échanges, et c'était sans compter qu'elle aurait normalement pu appeler les brumes pour l'aider en même temps. Pourtant, elle commençait à fatiguer elle aussi d'un échange aussi intense, la sueur commençant à perler sur son front et faisant coller le mince tissu qu'elle portait sous sa tenue d'entrainement à sa peau. Elle sentait son exaltation dans ce combat, elle l'appréciait réellement et pleinement.

    Elle dut bien avouer que Elia la surprit en montant ainsi au pilier. Pensait-elle pouvoir se mettre hors d'atteinte ? Peine perdue. Mais pourquoi alors ? Elle se demanda la raison d'une telle manœuvre inutilement risquée, car elle se mettait totalement à découvert, et ce questionnement la fit hésiter une seconde tout au plus. Une seconde de trop qui permit à sa partenaire de passer à l'attaque, faisant montre de l'opportunisme que la protectrice de la reine lui avait inculqué des années plus tôt. Pivotant, Haz frappa le fer qui plongeait sur elle pour le dévier et esquiver de nouveau, d'une manière cette fois différente, une bretteuse aussi expérimentée qu'elle prenant garde à ne pas reproduire plusieurs fois les mêmes contres.

    La lame déviée vola quelques mètres plus loin dans la cour, et Haz réalisa que son apprentie l'avait lâchée. Trop tard, la garde la sentit dans son dos, prête à bondir. Elle sourit devant tant d'adaptation et d'intelligence, son coeur battait la chamade sous l'excitation et l'adrénaline. Elle était de dos, elle n'aurait pas le temps de se retourner pour éviter l'attaque à mains nues... Mais il n'était pas question de perdre pour autant, alors elle fit la seule chose qu'il lui restait à faire.

    Haz se projeta en arrière, et son corps vint percuter celui de l'humaine qui voulait tenter de la saisir. Si celle-ci y parvint, elle fut déséquilibrée par le choc, et Elia comme la demi-fée tombèrent au sol dans une sorte d'étreinte. Haz fut cependant la plus rapide à réagir, se retrouvant sur le corps de son ancienne élève, elle pivota pour placer sa lame sous la gorge de celle-ci. Un instant de flottement, le silence brisé uniquement par leurs respirations fortes. Et puis Haz rit en se redressant, restant toujours à califourchon sur la jolie demoiselle.

    " T'as fait de sacrés progrès Elia, tu peux être fière de toi ! "

    Elle se leva, tendant la main à la jeune femme pour l'aider à se lever à son tour, un air malicieux aux lèvres. Elle détaillait rapidement la demoiselle, sa peau, sa tenue serrée maintenant un peu salie par le sol de sable, son visage bien plus doux et également combattif qu'avant. Haz était sincèrement épatée par ce qu'elle avait vu, ce qu'elle voyait.

    " Mais c'est pas aujourd'hui que tu vas me battre ! "
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Lun 31 Oct - 0:38
    Le coup avait été réfléchit a l'avance, mais, surtout, fait a l'instinct. Elle avait analysé, mais en moins d'une dizaine de secondes, pouvant a peine reprendre une bouffée d'air sous les attaques de la rousse. Aussi, elle avait été assez contente de son stratagème, et avait céssé de respirer durant la totalité de la manœuvre.

    Elle n'avait pas prit en compte cette possibilité, cependant. Elle s'etait attendue a ce qu'Haz l'anticipe, oui, ou que sa vitesse naturelle la surpasse et qu'elle puisse se retourner. Ou même qu'elle utilise une magie ou une technique secrète dont elle avait le secret.

    Mais pas de se la prendre de plein fouet en plein visage, son dos l’assommant a moitié, la repoussant ainsi par la force brute. Par un réflexe involontaire, elle passa les deux bras autour de la taille de la petite rousse, et elles tombèrent ainsi en arrière, Elia sur le dos, avec Haz sur elle.

    Elle tenta de la serrer le plus fort possible, mais son corps ne répondit pas exactement comme elle aurait voulu, et Haz pu se retourner aisément et la mettre en échec et mat. Elle avait perdue. Elle n'avait pas réussit a la toucher avec son épée...mais en même temps, jamais elle n'avait été aussi proche de se considérer comme une opposante a la hauteur de la garde royale. Elle eu un petit sourire, les lèvres entrouvertes pour permettre une oxygénation plus aisée, et elle posa les mains sur les hanches d'Haz, histoire de ne pas les garder au sol.

    - Comment...vous faites...pour être si rapide mentalement.

    Le compliment, en revanche, lui alla droit au cœur. Elle resta la, ainsi, pendant une poignée de secondes, a fixer Haz de ses grands yeux, en position nette de soumission, de vaincue, puis cette dernière se redressa, et la brune regretta presque de perdre le contact aussi vite. Elle ne savait pas pourquoi, mais cela n'avait pas été si désagréable.

    - C'est comme si...en fait vous ne réfléchissez pas, non ? Votre corps bouge avant vous.

    C’était peut être ça, l'astuce. Elia réfléchissait a tout moment du combat, et forcément, il y avait un délais entre ses pensées et ses actions. C’était la marque de son manque d’expérience. Un très bon combattant agissait avant de réfléchir, son corps extension direct de son esprit. Elia n'avait jamais combattu avec sa vie en jeu.

    - Ni aujourd'hui, ni demain...j'ai encore beaucoup a apprendre. Mais grâce a vous, j'ai l'impression d’être devenue un peu plus forte, au fil des années.

    Elle s'inclina assez bas, pour marquer son remerciement, et la vérité c'etait qu'elle ne faisait vraiment pas ça avec tout ses professeurs. Elle avait une vraie affection pour Haz, et le besoin de lui faire comprendre qu'elle etait reconnaissante.

    Elle se dirigea vers son épée, en prenant l'extrémité de sa chemise qu'elle releva, révélant ses abdominaux tracés et sa peau brunit par les lotions, couvertes de sueur, la tirant assez pour s'essuyait le bas du visage. Elle avait mit de sa personne dans cet échange. Elle avait voulu l'impressionné, et avait donné tout ce qu'elle avait. Elle avait du cardio, mais elle avait quand même légèrement la nausée.

    - Vous pensez qu'il me manque quoi, pour être encore plus forte ?

    Elle était meilleure a mains nus, en fait, et dés qu'elle avait lâché son épée, elle avait pu utilisé pleinement son agilité et devenir encore plus rapide. C’était peut être ça, son problème. Elle n'etait pas vraiment faite pour l'épée.

    Elle revint a hauteur de sa professeur, et constatant la sueur qui coulait encore sur son visage, elle n'hésita pas vraiment et reprenant sa chemise déjà taché de sueur et révélant le tissu protégeant sa poitrine en dessous, par transparence, elle tamponna gentiment le visage d'Haz.

    - J'aurais du apporter une serviette, pardon.

    Elle lui sourit gentiment et laissa sa chemise retomber, en reculant et en la regardant, attendant une réponse a sa question sur sa force.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Lun 31 Oct - 17:00
    Devant la surprise de son étudiante, Haz ne put que rire avec douceur. Elle avait fait d'immenses progrès depuis leur dernière rencontre, et elle deviendrait sans nul doute une fine lame elle aussi, mais il lui faudrait continuer de travailler encore et encore pour ça.

    " Ouais, c'est l'instinct de combattante qui parle dans ces moments là. En fait, à bien y réfléchir, j'aurai surement eu d'autres moyens de contrer ton attaque, sans avoir à m'exposer. Seulement, tu vois, dans ce genre de situation, réfléchir trop longtemps peut te faire perdre le duel, ou pire. Alors j'agis à l'instinct, je sais exactement ce que je fais, mais je n'y pense pas. Ca viendra pour toi aussi avec l'expérience, il n'y a que comme ça que certaines manoeuvres deviendront automatiques pour toi. "

    La garde royale regarda son apprentie récupérer. Elle aussi trouvait cette pause salutaire, car elle n'y avait pas été de main morte et était plus essoufflée qu'elle l'aurait cru. Il en faudrait cependant plus pour vraiment la mettre à mal, elle se sentait bien. Elle devait bien avouer que le corps de Elia s'était endurci avec les années, non pas qu'elle eut paru faible auparavant, mais elle faisait désormais bien plus taillée pour les combats et les exercices physiques. A sa demande, Haz réfléchit, faisant quelques pas vers le râtelier d'armes d'entrainement en le parcourant pensivement. Il y avait bien une chose qu'elle imaginait, et c'est quand elle trouva une dague qu'elle la saisit pour revenir vers la brune.

    " Ca ! Je pense que l'épée, c'est pas ton truc. Enfin, tu es douée et tu arriverais sans doute à battre des épéistes moyens sans difficulté, mais honnêtement, ça se voit que tu n'es pas à l'aise avec. Tu n'as su me mettre en danger que quand tu as lâché ton épée, et tu as une sacrée prise au sol, même si la surprise t'as fait me lâcher. Franchement, je pense que tu es faite pour le combat plus rapproché. Ca va changer complètement ta manière d'appréhender les combats, il va falloir que tu apprennes à gérer les distances car tu n'auras pas l'avantage de portée. Mais tu devrais faire des super progrès avec une dague. "

    Haz se sentait honorée de la confiance et la reconnaissance de son apprentie, qui signifiait qu'elle était un bon professeur. C'était important pour elle, plus que de voir son élève atteindre ses espérances, d'être à la hauteur de ses attentes à elle. Elle se rapprocha pour donner la dague d'entrainement à Elia, et se retrouva presque au contact alors qu'elle usait de sa chemise pour lui éponger la sueur du visage. Le tissu avait une odeur mêlée des huiles et lotions utilisées par la jeune femme sur son corps, et de sa transpiration, qui était donc à la fois douce et agréable, et un peu étrange. Un peu gênée, Haz rougit, mais le contact ne dura heureusement pas pour la mettre plus mal à l'aise. Elle releva les yeux vers son étudiante.

    " J'en avait prévue une... Mais... Merci, Elia. "

    Confuse, son regard fuit un instant la demoiselle pour se reporter sur autre chose, pour changer de sujet. Elle approcha de la cape de la demoiselle pour détailler sa ceinture, où pendaient des aiguilles de combat, pratiques, mais pas en combat rapproché.

    " Drôles d'armes... Ca confirme ce que je pensais, tu devrais essayer d'utiliser une dague, ça irait mieux à ton style, tu pourrais plus utiliser ton corps que des passes d'armes. Je connais même quelques bretteurs qui usent à la fois d'une épée et d'une dague, c'est perturbant à affronter. Enfin, si tu veux, on pourrait reprendre les entraînements, si ça peut t'aider dans ton apprentissage. "

    Faisant sauter la dague dans sa main, afin de l'attraper par la lame, démontrant de nouveau son habileté même avec d'autres armes que celles ayant sa préférence, elle la tendit à Elia pour qu'elle l'essaie, en souriant toujours.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Lun 31 Oct - 22:44
    Elia remarqua aussitôt le petit malaise qu'elle avait provoqué, et recula aussitôt, tout aussi gênée. Elle n'avait pas vraiment réfléchit en agissant, et avait simplement fait ce qui lui semblait le plus logique en la voyant ainsi légèrement dégouliner. Visiblement, ca n'avait pas trop plu a la mettre d'arme, et elle garda cette information en tête pour ne pas refaire la même erreur.

    Elle se retourna plutôt vers les armes que la brune portait toujours sur elle, a savoir les longues aiguilles capables de percer les points vitaux comme utilisable de façon plus réfléchit, appuyant sur les nerfs, touchant les muscles, et tout autres points sensibles qui demandaient une connaissance parfaite de l'anatomie humaine pour être utilisé a son plein potentiel. Par chance, ou plutôt par une bonne intelligence de sa mère adoptive, c’était le cas. Elle avait étudiée dans cette optique depuis sa tendre enfance.

    - Je préfère ne pas les utiliser sans etre obligée. Je ne pense pas être assez douée pour ne pas risquer de blesser gravement mon adversaire si je les utilises.

    Elle disait ça clairement sérieusement, et Haz entrait dans le lot. Elle savait sa belle professeur d'un tout autre niveau, mais avec ses aiguilles, elle n'avait pas une seule seconde d'hésitation en songeant qu'elle pouvait la toucher. C’était une arme traître, qui ne se contrait pas comme lame contre lame. Une vraie arme d'assassin.

    - Oh, oui, j'ai appris un peu l'utilisation de la dague.

    Elle prit le manche doucement, et fit sauter l'arme d'une main a l'autre clairement avec beaucoup plus de faciliter que l'épée d'avant. Elle frappa dans le vide a plusieurs reprises, avec vitesse, précision, son entraînement avec les aiguilles compensant ce qui lui manquait. Elle accéléra, frappant d'une main, la lançant dans son autre main, enchaînant jusqu'à ce que les yeux d'un non initié ne puisse pas suivre les mouvements de la lame.

    - ...Je pense que je suis plus forte avec, oui.

    Elle enfonça sa main libre a l'intérieur de son pantalon, cherchant une des attaches, et en ressortit l'une de ses propres lames. Une dague d'une qualité tout autre qui, sans parvenir a la valeur d'une lame comme celle de la professeur, était sans doute une arme qui valait chère sur le marché. Elle pouvait découper un bon nombre de chose aisément, et notamment ses adversaires potentiels.

    Elle la tendit a la rousse, puis se concentra sur l'épée, en songeant a ce qu'Haz venait de dire. Un style avec a la fois l'épée et les dagues ? Le soucis c’était que, si elle avait apprit l'épée pour pouvoir se défendre en cas de besoin, la plupart du temps, en mission, elle n'aurait que les lames et les aiguilles dissimulés sur elle.

    - En tout cas, j'aimerais beaucoup reprendre nos leçons. Enfin...le plus longtemps possible. Je vais sans doute bientôt quitter la ville.

    C’était le soucis principal de sa profession. Et si Aurilia avait spécialisé son activité a Ikusa pour rester proche de l'Impératrice, Elia s’était toujours formés dans l'idée de partir plus loin. Actuellement, la ou elle serait le plus douée et utile serait probablement en Republique. Avec une bonne couverture, elle n'avait aucun doute de sa capacité a s’intégrer dans des groupes de plus en plus important.

    - Et puis vous devez être occupée...

    Encore une fois, elle avait envie de poser des questions sur l’impératrice. Comment était elle ? Gentille ? Noble ? Elle aurait bien aimé la voir de prêt, au moins une fois, mais n'osa rien demander de tout ça. Elle rengaina plutôt son épée.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Ven 4 Nov - 16:35
    Des armes faites pour tuer, ces simples aiguilles pouvaient être mortelles dans les mains de Elia, c'était en tout cas ce qu'elle semblait sous-entendre. Haz les effleura des doigts, tout en pensant qu'il fallait faire preuve d'une grande sagesse pour se restreindre à ne pas user de ses armes lorsqu'on les sait mortelles pour notre opposant. Elia avait grandi, pas que physiquement où elle était devenue une séduisante jeune femme, mais aussi mentalement, elle avait acquis une maturité presque effrayante, déroutante dans un sens. Elle était elle aussi devenue une femme et une arme au service du Reike.

    Quand la conversation dériva sur la dague qu'elle venait de lui donner, la jeune femme tira de son pantalon une arme similaire, quoique de bien meilleure facture. Une véritable arme, pas seulement une arme pour s'entrainer dans la cour d'un palais, tout comme le katana rouge de Haz, toujours rangé à son côté. La jeune femme fit quelques passes d'arme comme pour démontrer son talent à sa professeure. Elle était assurément plus à l'aise avec une lame plus courte, ses mouvements étaient nets et précis, et elle accompagnait plus aisément chaque geste de son corps. Elle était beaucoup plus impressionante avec cette arme, et cela se sentait que celle-ci avait sa préférence. Haz sourit en la voyant faire, analysant chaque contraction de ses muscles, chaque développé de ses coups.

    " Ouais, t'es bien plus douée avec une dague, alors la prochaine fois tu t'entraineras avec. Tu as encore beaucoup à apprendre. "

    Délicatement, Haz sortit sa propre lame avant de se mettre en position. Même sans les pouvoirs des brumes à sa disposition, elle se savait capable de possibilités improbables. D'un coup, elle se tendit, ouvrit les yeux, se redressa... Et rengaina calmement son arme. Pour tous, rien ne s'était passé, et pourtant. La poignée en bois de la dague d'entrainement que Elia tenait toujours en main de scinda en deux, la lame tomba au sol dans la terre battue. A aucun moment pourtant il n'avait semblé que la maître d'arme ait frappé. Un petit tour de l'une de ses prédécesseurs. Elle sourit à son élève, amusée par sa réaction, avant que celle ci n'enchaine en disant vouloir continuer leurs leçons, pour le plus grand plaisir de Haz qui se sentit heureuse de pouvoir continuer à voir la demoiselle. Mais le répit fut de courte durée.

    " Quoi, tu vas partir !? Où ça, quand ? "

    Pour une fois, Haz semblait un peu peinée, elle venait à peine de la retrouver après toutes ces années et ces aventures, et elle allait encore la perdre de vue, cette fois pour son travail à elle.

    " Oui c'est sûr, protéger l'Impératrice est un travail qui prend beaucoup de temps, mais je ne souhaiterais être nulle part ailleurs. Enfin, pour toi, j'arriverais bien à dégager du temps comme ce matin... "

    Haz était honorée d'être la protectrice, la dame de compagnie et l'amie de Ayshara. c'était sans doute la femme la plus merveilleuse qu'elle eut jamais rencontré, et à aucun moment elle ne regrettait tous les sacrifices que cela impliquait. Elle était tout de même déçue de voir une autre amie partir, si tôt après qu'elles se soient retrouvées, mais le service au Reike était ainsi, et elle mettrait tout en oeuvre pour lui apprendre tout ce dont elle aurait besoin pour ses futures occupations.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 6 Nov - 0:35
    Elia eu un sursaut, quand la le bois se scinda en deux, dans sa main. Bouche bée, elle eu un grand sourire en fixant des yeux l'objet, puis sa professeur. Elle n'avait rien vu, et pourtant, elle avait les yeux habitués a la vitesse des mouvements les plus rapides. Il y avait forcément un truc derriere ça, mais elle décida de le laisser de coté. Elle applaudit a tout rompre, un grand sourire sur les levres.

    - Incroyable ! A chaque fois que je pense approcher doucement de votre niveau, vous parvenez l'augmenter de plusieurs étages ! Je me sens toute petite a coté de votre talent.

    Car pour elle c’était plus que de l’entraînement. Haz se devait d'etre véritablement talentueuse pour approcher un tel niveau. Elle avait du s'entrainer toute sa vie, et si elle ne savait pas exactement son age, elle savait qu'elle avait plus de cinquante ans. Elle se demanda dans quel etat serait son corps a cet age avancé, ou elle aurait dépassé la moitié de sa vie, déjà ? Parfois, elle se disait qu'elle n'etait pas grand chose sur l'echelle du monde.

    Elle repéra, en revanche, l'air triste qui accueillit sa déclaration. Oui, elle allait partir. Les préparatifs étaient en fait déjà bien avancés et ce n’était qu'une question de semaines. Peut etre même de jours. Mais revenir de la Republique, c’était une grosse semaine de voyage a monture. Et elle reviendrait souvent faire des rapports.

    - Oh...Haz....

    Elle ne s’était peut être pas rendue compte jusque la qu'elle n’était pas seule heureuse de la revoir ? Haz sembla peinée de l'apprendre. Vraiment beaucoup plus. Sans réfléchir, Elia lui prit la main dans la sienne et la serra doucement, un peu timidement mais sans que cela ne puisse être trop facilement sentit. Elle la regarda un peu plus intensément en souriant comme pour essayer de la rassurer, les situations inversés entre elles.

    - Je...j'aurais voulue pouvoir vous communiquer une lettre plus tot afin que nous puissions nous revoir. Mais je reviendrais souvent.

    Elle etait un peu triste aussi. L'impression de perdre la chose pour laquelle elle etait venue, alors meme qu'elle avait posé les yeux dessus.

    - Je pars en République. Je vais essayer de développer des réseaux commerciaux pour sa majesté.

    A elle, elle pouvait bien en parler. C’était top secret, mais en dehors d'Ayshara et Taisen, ainsi qu'Aurilia, qui était habilité a en savoir plus que Haz ? Sans doute pas grand monde. Elle baissa le ton, cependant, pour ne pas être trop entendue.

    - Je...c'est la première fois que je quitte la ville. Je suis un peu stressée. C'est pour ça que je suis rassurée d'avoir votre enseignement a mes cotés.

    Si elle pouvait en plus intégré des groupes, aussi bien dans la légalité la plus totale que d'approcher la pègre, alors ce serait beaucoup d'informations supplémentaires d'une grande importance, d'une grande richesse. Elle sourit encore plus timidement, bref mouvement de ses belles lèvres pour indiquer sa propre déception.

    - J’espère que je pourrais vous voir a chacun de mes passages. Si vous avez du temps.

    Comme elle l'avait dit juste avant, elle n'en avait pas beaucoup. Protéger l'impératrice en personne. A l'époque, elle ne s'en était absolument pas douté, bien qu'elle avait pensé qu'une personne importante bénéficiait de ses services. C’était Ayshara en personne. Elle soupira, les joues un peu rosit, sans lui lâcher les mains immédiatement. Et elle le remarqua alors, et les recula, pour ne pas la gêner. Elle avait les mains un peu humide, suite au combat précédent, et ne voulait pas l'indisposer.

    - Vous voulez continuer l’entraînement ? Sinon on peut...aller quelque part pour discuter, comme on avait dit.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Haz Calik
    Haz Calik
    Messages : 24
    crédits : 515

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t477-haz-calik-protectrice-de-l-imperatrice-terminee-dc-morndrizel
  • Sam 19 Nov - 12:56
    Elle sourit, Haz aimait voir l'air surpris au visage de la jeune femme devant ses talents, qui pourtant, amputés de son pouvoir de la brume mystique, étaient bien moindres qu'avant. Elia avait grandi, elle était devenue une belle et dangereuse femme, et nul doute que beaucoup auraient du mal en duel contre elle. Mais chaque combat comportait ses risques, et idéalement, un grand guerrier ne combattait que s'il devait, pour défendre ce qui lui est cher. Sentant la main de la jeune femme prendre la sienne, elle rougit imperceptiblement, elle n'était après tout pas du tout habituée à ce genre de contact. Elle regarda son apprentie, une petite moue moqueuse prenant place sur son visage.

    " T'as intérêt ! Si tu ne pratiques pas, tu finiras par ne plus être prête quand tu auras besoin de te battre, alors je serait toujours là pour te servir de partenaire d'entraînement. "

    La fae espérait que sa jeune amie n'ait pas à se battre trop souvent, mais c'était là un risque lorsque l'on travaillait pour l'Empire du Reike. Aurilia, Haz en savait peu sur elle, mais le simple fait qu'elle connaisse son existence montrai à quel point elle jouissait des faveurs de l'Impératrice. Elle avait su que le jour viendrait où la maître-espionne finirait par envoyer Elia en mission, mais c'était une sensation étrange que de voir l'oisillon quitter le nid, cette jeune femme qu'elle avait entraîné, et qui aujourd'hui semblait tout à fait à même de se débrouiller. Elles n'étaient finalement pas si proches, seulement un maître d'armes et son élève, et pourtant, savoir qu'elle allait braver des dangers en République lui faisait quelque chose. Sa mission était importante, pour une novice, mais il ne lui appartenait pas de discuter les ordres qu'Elia avait reçus. Chacun avait son rôle à jouer pour le Reike.

    " N'aies pas peur, je suis sûre que ça va aller ! Tu es devenue une bonne combattante, les républicains qui te voudraient du mal n'ont aucune chance... Mais fais attention, d'accord ? Tu reviendras me raconter tout ça. "

    A sa demande, Haz la regarda un moment, considéra son épée, avant de finalement lui sourire en la tirant par leurs mains jointes, doucement, pour l'inviter à la suivre dans le palais. Elle n'avait sans doute plus très longtemps avant que Ayshara ne la demande, aussi, elle préférait passer ce temps à discuter un peu plus avec l'humaine plutôt qu'à se battre avec elle. Traversant quelques coursives, elle la conduisit dans une aile que peu de personnes avaient le loisir de pouvoir visiter : les quartiers de la garde royale. Elle s'arrêta devant une double porte qui ne payait pas de mine, avant de sortir une clé et d'ouvrir celle-ci, invitant la demoiselle à pénétrer dans ses quartiers.

    " On sera plus au calme pour discuter ici... Assieds-toi, je t'en prie. "

    L'appartement était propre et bien rangé, signe d'une éducation militaire stricte. Plus fonctionnel qu'élégant, le mobilier en bois massif était, pour les chaises qui entouraient une petite table sur laquelle se trouvait une corbeille de fruits et une carafe, recouvert de coussins pourpres. Le lit était repoussé dans un coin de la pièce, séparé du reste uniquement par un rideau entrouvert qui laissait voir le lit et l'armoire de Haz depuis le salon. Deux fenêtres étroites donnaient sur l'extérieur de la ville, laissant entrer le soleil, bien que l'ensemble de la pièce soit assez sombre. La jeune femme alluma une bougie avant de s'installer à la table, pas en face de Elia, mais plus proche encore.

    " Au moins ici, personne ne risque de nous entendre. Je ne savait pas que tu travaillais pour Sa Majesté toi aussi. "

    Les flammes projetant leur lueur dansante sur le visage de la jeune femme laissaient entrevoir qu'elle rougissait un peu, sans doute parcequ'elle était ici, seule avec une personne qui n'avait sans doute rien à y faire, mais qui comptait pour elle.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Elia Steren
    Elia Steren
    Messages : 47
    crédits : 336

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t804-elia-steren-terminee
  • Dim 20 Nov - 2:24
    Elle leva un sourcil en voyant que Haz ne lachait pas sa main, la tirant gentiment a sa suite. Mais elle n'avait pas perdue son sourire une seule seconde. Elle etait meme plus que contente de pouvoir passer un autre genre de moment avec sa professeur. Elle avait ramassé sa cape en passant, et la suivit dans les couloirs d'un palais qu'elle n'avait jamais visité.

    Elle posait les yeux un peu partout, la bouche légèrement ouverte, impressionnée. Rien de choquant au vu de l'importance du lieu, mais un léger émerveillement de jeune femme. Dire que l'Empereur et l’impératrice vivait la tout le temps. Et que Haz aussi, maintenant qu'elle y pensait. Elle ne s'estimait pas malheureuse, mais c'est quand même un autre monde.

    - C'est si grand.

    Elle avait commenté sans y penser, et ne lâcha la main de Haz que quand cette dernière du les avoir libre pour ouvrir la porte de ce qui était, une fois entrée, les appartements de cette dernière. Elia rentra presque timidement, jetant un coup d'oeil ici et la avec une certaine sobriété, pour ne pas gêner la propriétaire des lieux.

    Elle avait été plus que contente des compliments qui lui avait été fait. Et des encouragements. C'etait peut etre plus a cause du moment qu'une vraie pensée, mais savoir qu'elle pourrait revenir lui parler a chaque fois lui mit du baume au cœur. Et puis elle ne comptait pas lâcher l’entraînement, et voulait continuer a s'améliorer. Devenir une partenaire correcte pour entraîner Haz était un objectif qui lui tenait a cœur. Si la semi-fée continuait de s'ennuyer en se battant contre elle, et bien c’était un échec du point de vu d'Elia.

    Elle prit place un peu timidement sur l'une des chaises, et réalisa bien vite qu'Haz venait s'asseoir a coté d'elle. Très très proche d'elle. Une proximité qu'elles n'avaient encore jamais eu. Elia pouvait sentir l''odeur féminine naturelle de la guerrière mélangé a une petite pointe de transpiration qui relevait le tout et la rendait particulièrement attrayante. Ses hormones s'activant, elle tacha d'observer la carafe pour ne pas être trop gênée. Ou trop tentée.

    - Il fait frais ici. Et c'est bien rangé. Ma chambre est toujours en bazar.

    Elle rougit d'avantage en révélant ça, sans y avoir vraiment pensée. Montrer a une militaire stricte qu'on etait un peu sujet aux problèmes de rangements n'etait pas une si bonne idée, probablement. Elle songea a dire autre chose sur le sujet mais préféra ne pas s'enfoncer. Elle jeta des petits coups d'oeil...et la fixa carrément quand elle parla.

    - Être entendue ? Ma présence pourrait vous poser un problème, maîtresse ?

    C’était un maîtresse plutôt dans le sens professeur, mais dans sa façon de le dire, ca pouvait paraître un peu trompeur. La tension agréable qui s’était installée entre elles n'aidant pas la jeune femme a réfléchir attentivement a ce qu'elle disait. Elle voulait surtout ne pas crée d'ennuie a Haz.

    - Si c'est le cas, je peux bien sur partir...

    Elle baissa les yeux, les posant sur les belles cuisses de cette dernière, qui lui donnait un peu trop envie de tester leur fermeté pour etre tout a fait calme. Elle fit un petit souffle involontaire et essaya mentalement de se reprendre et de chercher un sujet de conversation. Ce n’était pas si facile. Haz était charismatique et belle a ses yeux, et elle avait de plus en plus de faiblesses devant les belles femmes. Elle savait qu'elle devait travailler sur elle même, a ce sujet.

    - Et bien je...je ne travaille pas vraiment pour madame sa majesté, mais ma mère, oui, et je tiens ses ordres de cette dernière, donc...je suppose que hiérarchiquement...oui.

    Elia ne savait pas exactement comment Aurilia décidait des ordres de missions qu'elle offrait a sa fille, mais elle s’était dit que c’était peut être Ayshara qui donnait des directives. D'ailleurs, en parlant d'elle...

    - ...Dites moi..comment est elle, l'impératrice ? Je ne l'ai vu que de très loin...mais je l'ai trouvé très impressionnante !

    Et avec Haz juste a coté, penser en plus a son idole n'etait absolument pas la meilleure façon pour elle d'essayer de se calmer....
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum