DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flashback] Orgueil et préjugés [Eliëndir] - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Mar 21 Fév - 23:37
    Neera secoue la tête lorsqu’Eliëndir s’excuse pour avoir posé une question sur sa mère. Ce n’est pas comme s’il y avait mort d’homme, au fond, et il n’est pas responsable de la vie de sa génitrice. Puis, comment pouvait-il savoir qu’elle était hystérique à cause de sa foi ? Il ne pouvait pas en avoir connaissance, et la demi-titan est suffisamment détachée de ces événements pour en parler avec sérénité. Alors elle esquisse un geste pour signifier que ce n’est rien, et qu’il n’a absolument pas à demander pardon.

    - Il n’y a pas de mal, ne t’en fais pas. Et je t’ai bien interrogé sur tes parents, alors disons que tu méritais aussi d’en savoir plus sur les miens, sourit-elle avec bonhomnie.

    La conversation prend un autre tournant lorsqu’ils rencontrent une fillette, qui est seule dans la rue. Neera réussit certes habilement à obtenir des informations de l’enfant, et elle la console même en faisant une légère démonstration de ses pouvoirs, mais elle réprime difficilement un fou-rire quand c’est Eliëndir qui est mis en porte-faux. Oh, certes, elle ne l’aide pas, pas du tout, même mais qui a dit que l’enseignante était toujours une bonne samaritaine ? Parfois, elle a ce côté espiègle et curieux, qui l’empêche d’être véritablement raisonnable et prudente. De plus, elle mentirait en disant qu’elle n’a pas confiance dans les capacités de l’elfe. Si le prodige de Melorn lui a dit qu’il maîtrisait la métamorphose, c’est qu’il la maitrise, même si elle conçoit bien que gérer son mana en de pareilles circonstances est assez difficile. En temps normal, elle dissuaderait peut-être la petite, mais là, non. D’abord parce que la gamine a trop d’étoiles dans les yeux pour ne pas accéder à sa demande. Ensuite parce que la situation est assez cocasse et l’amuse fortement. Enfin parce qu’elle est tout simplement curieuse de voir comment son compagnon du jour va réagir. Quand le disciple d’Aradhel lui envoie donc un regard suppliant, Neera se contente de lui renvoyer un sourire étincelant, qui signifie : « Je ne t’aiderai pas mais je suis sûre que tu peux le faire ». C’est un coup bas, elle l’assume totalement, mais le résultat en vaut la peine, puisque Eliëndir finit par obtempérer. Il demande certes à la petite fille de fermer les yeux, mais c’est tout à fait normal, et la professeure de Magic vérifie bien que la fillette ne triche pas pour voir la transformation du mage.

    La magie a de temps en temps quelque chose de fascinant, quoique la métamorphose en elle-même n’est jamais très jolie à voir. Neera reste cependant très calme lors de la démonstration du métamorphe, et lorsqu’il retombe sur ses quatre pattes, la demi-titan ne cache pas son air appréciateur. Le mage a parfaitement réussi sa transformation, et pour une petite fille d’à peine huit ans, le résultat doit être impressionnant. D’ailleurs, une fois la surprise passée, la gamine a des yeux remplis d’admiration, de quoi lui faire oublier sa peur après avoir perdu ses parents. Son cri de joie, aussi, résonne dans toute la rue, pour l’amusement des deux complices, et quand le loup l’invite à monter sur son dos, la jeune Isadora ne se fait pas prier, évidemment. Qui ne rêve pas d’avoir un beau loup blanc comme destrier ? Neera doit bien avouer que l’idée est judicieuse, elle marquera à coup sûr la petite et cela leur permet en plus d’être assez rapide. Le félin éphémère prend de l’avance sur elle, mais ce n’est pas comme si Magic était très loin et, dans le pire des cas, elle peut voler. C’est de la triche mais c’est très pratique, il faut bien le reconnaître.

    Quand l’enseignante arrive donc sur les lieux, elle se rend compte que le duo cherche activement les parents de la demoiselle, et elle n’est pas vraiment surprise quand la petite les pointe brusquement du doigt. La famille a sans doute dû penser qu’ils l‘avaient perdue à l’Académie, ou alors que la petite avait dû rebrousser chemin. En tout les cas, le cri de la petite fait retourner les parents, qui écarquillent subitement les yeux en la voyant sur un loup à la fourrure blanche. Hum, c’est peut-être le temps d’intervenir, d’autant que son ami doit quand même impérativement reprendre forme humaine, si elle ne veut pas qu’il épuise tout son mana. Neera arrive donc à hauteur de la petite, la saisit délicatement à la taille pour la reposer au sol.

    - Va les rejoindre, on arrive.

    Moyen subtilement détourné pour qu’elle ne fasse pas attention à l’elfe qui a là le moment parfait pour reprendre sa forme d’origine. Neera attend qu’il ait fini avant de lui adresser la parole.

    - Je dois te donner un 10/10, fait-elle d’un ton espiègle avant d’avoir un sourire assez franc. Et tu me dis que tu es encore en phase d’apprentissage ? A mon avis, tu ne prendras pas beaucoup de temps avant de contrôler ton mana.

    Elle s’interrompt quand même parce que les parents veulent apparemment remercier les deux académiciens qui ont pris soin de leur fille. D’ailleurs, celle-ci est en train de raconter ses aventures d’un ton éperdument enthousiaste et l’un comme l’autre peuvent entendre des brides de la conversation.

    - … Quand je serai plus grande, j’apprendrai à voler et je deviendrai métamorphe !

    Sa mère l’écoute dans une attitude encore tendue même si elle est manifestement soulagée et c’est finalement son père qui prend la parole en premier. Outre les remerciements habituels, il semble réfléchir pour les récompenser de manière la plus sincère possible, et il semble finalement avoir une idée quand Neera lui déclare simplement qu’ils ont croisé leur fille alors qu’ils allaient au Pic blanc.

    - Nous avons gagné des places pour les feux d’artifice, lors d’une tombola, où on peut se mettre ne premier rang, mais nous en avons trop. Prenez deux billets, ça nous ferait vraiment plaisir.

    Neera interroge Eliëndir du regard pour voir si ça le dérange, mais les parents insistent et l’enseignante finit par capituler. Un dernier au revoir est nécessaire – et décidément, Isadora n’est pas convaincue – mais bientôt, elle est emmenée par ses parents pour qu’ils mangent définitivement quelque chose. D’un geste, Neera leur propose de reprendre leur marche vers la dernière attraction de la soirée.

    - Tu ne sens pas trop le contrecoup ? J’admets avoir imaginé que tu te métamorphoserais pendant une ou deux minutes, pas que tu baladerais ainsi jusque Magic. Mais Isadora en aura un souvenir impérissable, je crois même qu’on a une future mage en herbe.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 24 Fév - 19:18
    Orgueil et Préjugés
    Feat Neera Storm
    Eliëndir s'élance donc dans une course effrénée à travers les rues de la capitale et entre les quelques passants qui auraient la peur de leurs vies en croisant une petite fille sur le dos d'un loup blanc. Fort heureusement, Magic n'est pas très loin et il connait bien la route. Même s'il n'est pas habitué à cette forme et à courir sur quatre pattes, il se débrouille bien et il arrive aux abords de l'école sans trop de problèmes si ce n'est la forte consommation de son mana. Il n'a pas encore trouvé le moyen de la réduire et de rendre la métamorphose plus facile à gérer. Cela viendra avec le temps et la pratique. L'important c'est que Isadora s'amuse comme une folle. Il se met à ralentir près des murs de l'école, faut dire qu'il n'est pas aussi endurant qu'un vrai loup. Alors il tourne la tête de temps à autres, à la recherche des parents de la petite fille sur son dos. Il ne sait pas vraiment ce qu'il cherche, il n'a pas eu de description mais des parents paniqués ça ne devrait pas courir les rues. C'est Isadora qui retrouve ses parents et lui désigne du doigt un peu plus loin. Le loup s'arrête en entendant Neera les rejoindre en volant, évidemment. Tricheuse. Pendant que la jeune fille rejoint ses parents, il en profite donc pour reprendre son apparence normale. Le processus de métamorphose sembler se rembobiner, reprenant les mêmes étapes que sa transformation en loup mais à l'inverse. Quelques secondes plus tard, il se remet enfin sur ses deux pieds et ses vêtements sont évidemment réapparus. Par contre, pendant la transformation il semble avoir perdu le petit élastique qui lui servait à attacher ses cheveux qui retombent donc de toutes leurs longueurs jusque dans son dos.

    L'elfe peine à cacher sa fatigue, le front légèrement transpirant. Autant physique que mental, courir comme le ferait un canidé sans en avoir l'endurance est bien plus fatiguant qu'on pourrait le croire. Et bien sûr, la métamorphose a suffisamment entamé sa réserve de mana pour que tous ses efforts lui retombent soudainement dessus. Il prend une grande inspiration avant d'expirer très longuement, les mains sur les hanches. Il tend tout de même l'oreille vers la professeur de Magic à ses côtés, il n'a pas oublié que c'est de sa faute s'il en est là, mais ses compliments sont toujours bons à prendre. En fait, il est même plutôt content de lui même s'il joue la carte de l'humilité.

    « Honnêtement ? Je n'avais encore jamais tenu la métamorphose aussi longtemps. Et c'est la première fois que j'expérimente la transformation animale. C'est pas si désagréable que ça, si l'on omet les puces. Qu'est-ce que ça gratte. »

    Il fait semblant de se gratter le cou, s'amusant de sa petite blague. Heureusement il n'en avait pas pour de vrai mais ça pourrait arriver lors d'une transformation prolongée. Il vérifie rapidement ses vêtements, les remettant une énième fois en place et en passant ses mains dans ses cheveux pour être le plus présentable possible lorsque Isadora revient avec sa mère et son père. L'elfe se remet à sourire pour camoufler sa peine et garder un peu de prestance. Il ricane en écoutant Isadora raconter ses aventures. Visiblement, ils ont à faire à une futur magicienne en herbe. Voler et se métamorphoser ? Voilà un assortiment de sort plutôt original bien que l'un n'empêche pas l'autre. Il laisse Neera tenir la conversation, ce qui lui permet de reprendre calmement son souffle. Finalement, le père d'Isadora se propose de leur fournir des places au premier rang pour le feu d'artifice. Quelle aubaine ! Puisque qu'ils insistent, ils n'ont pas vraiment d'autre choix que d'accepter. Même si Eliëndir ne comptait pas refuser, mais c'est un détail.

    Il dit au revoir à Isadora et l'elfe s'arrête un moment pour regarder la petite famille s'éloigner, une pointe de nostalgie de regard. Il est coupé dans sa réflexion par Neera qui l'invite à reprendre leur chemin. Il en profite pour dégainer un petit morceau de tissu de sa poche et venir délicatement se le passer sur le front, n'ayant pas eu le temps avant.

    « Moi non plus, pour être honnête. Je crois que j'ai été pris dans l'euphorie du moment. Je me sens... lessivé. Disons que c'est supportable mais je n'aurai sûrement pas pu tenir plus longtemps. L'important c'est qu'elle se soit amusée. Et qu'elle ait retrouvé ses parents, bien sûr. Je suis sûr qu'elle fera une mage d'exception. Surtout si elle prend exemple sur moi. En tout cas, je ne te remercie pas de m'avoir mis dans cette situation. Crois-moi, je te revaudrai ça. »

    Eliëndir le prend évidemment à la rigolade, un franc sourire sur les lèvres alors qu'il range son morceau de tissu dans la même poche. Les deux mages se dirigent donc vers les grands bâtiments qu'ils ont apperçus avant de rencontrer Isadora. Ils doivent encore se rendre au Pic Blanc et surtout, ils ont dû faire un détour. Ce serait vraiment dommage de ne pas arriver à l'heure pour voir ce spectacle qui s'annonce grandiose.

    « Au moins, on a eu de la chance. Avoir deux places gratuitement et en plus aux premières loges. Essayons de ne pas trop traîner pour être sûr de ne rien rater. J'ai déjà hâte. »

    Eliëndir ne connait pas le chemin alors il se contente de suivre Neera à travers les rues de la capitale. Ils ne mettront pas longtemps à atteindre le Pic Blanc en passant par le centre-ville, le bâtiment est immense lorsqu'on est au rez-de-chaussée. C'est véritablement impressionnant. Il se doute qu'il va falloir monter quelques étages pour avoir une vue imprenable sur la ville et sur le feu d'artifice, il attend que Neera le guide pour pouvoir la suivre.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 26 Fév - 20:34
    Neera n’est pas surprise que l’elfe paraisse un peu plus fatigué qu’à l’ordinaire. C’est qu’il vient de fournir un gros effort magique, avec sa métamorphose. Avec cela, il a quand même couru dans les rues de Liberty sous sa forme de loup, ce qui demande aussi de l’endurance. Il est certain qu’il dormira bien ce soir et qu’il sera heureux de récupérer ses forces avec une bonne nuit de sommeil. Heureusement, le reste de la soirée sera paisible : regarder des feux d’artifice ne demande que peu d’efforts, et cela devrait bien terminer le festival à Magic.

    La demi-titan sourit au trait d’humour de son compagnon, mais elle ne prend pas la peine de répondre, car les parents de la jeune Isadora s’avancent vers eux. Eliëndir reprend d’ailleurs une certaine contenance et arrive  bien à dissimuler sa fatigue. C’est qu’il a une fameuse maîtrise de soi, remarque Neera, mais elle se concentre pleinement sur les deux adultes, qui leur offrent deux tickets de choix pour l’attraction au Pic blanc. C’est parfait, ils sont récompensés pour leur bonne action, ainsi. Même si l’enseignante n’avait pas pour but d’obtenir un gain quelconque en secourant la jeune Isadora, mais c’est toujours bon à prendre, au fond.

    Les deux mages reprennent leur route et la diviniste les conduit vers la sorte de bar-hôtel-restaurant. C’est un établissement qui a bonne réputation au sein de Liberty et qui est un peu chic sans être un milieu trop huppé qui mettra mal à l’aise les petites gens. En chemin, Neera écoute à nouveau Eliëndir, et une expression compréhensive naît dans son regard quand il lui avoue qu’il est lessivé. Sans blague. Elle est d'ailleurs sûre que, si on lui avait dit ce matin qu’il se baladerait en loup dans la capitale, il aurait ri au nez de ses comparses.

    - Pour une première transformation animale, tenir quelques minutes, c’est déjà très bien, observe-t-elle pensivement.

    Une lueur malicieuse apparaît ensuite dans son regard quand Eliëndir parle d’Isadora, qui fera une excellente magicienne « s’il prend exemple sur lui ». Hum, hum. Et elle alors, hein ? Il l’oublie ?

    - La modestie ne t’étouffe pas, ça, c’est sûr !

    Son exclamation sort tout naturellement alors qu’un sourire taquin fleurit sur ses lèvres.

    - Si ça tombe, c’est moi qu’elle prendra pour modèle. Ou bien les deux. Mais bon, que ce soit toi ou moi, elle ne peut pas rêver mieux de toute façon.

    Non, non, l’humilité n’est pas toujours le propre des deux prodiges, mais ils se taquinent plus qu’autre chose et l’air espiègle de Neera s’illumine encore plus lorsque l’elfe lui « reproche » de l’avoir mis dans cette situation. Ses yeux rient et il ne faut pas être un fin observateur pour comprendre que la demoiselle n’a pas l’ombre d’un remords.

    - Mais de rien, très cher, moi aussi je trouve que c’était une remarquable idée, l’une des meilleures de la soirée, même. Mais bon, j’ai l’âme aventurière, et je suis curieuse de voir ce que tu pourrais me trouver les prochains jours pour que je te « revale » ça.

    Son ton est à la fois curieux et amusé, elle pressent que les prochains jours en compagnie d’Eliëndir seront divertissants. Neera opine du chef quand le mage énonce les deux billets qu’ils ont gagné : effectivement, c’est une aubaine, et il ne faudrait pas arriver en retard. Heureusement, le Pic blanc n’est pas trop éloigné non plus. Il faut marcher un peu, mais les deux académiciens ont un bon rythme, de sorte qu’ils arrivent avec un tout petit peu d’avance sur les lieux. Leurs tickets, au final, leur permettent d’avoir une place de choix, en plus d’avoir une vue dégagée sur Liberty. L’immeuble a comme particularité d’être haut, les autres buildings de la capitale ne peuvent donc déranger les spectacteurs. Le toit, quant à lui, a été aménagé en terrasse à ciel ouvert pour l’occasion. Celle-ci est agrémentée de tables pour ceux qui veulent s’asseoir et elle a été réchauffée astucieusement par divers objets magiques qui ont été positionnés aux quatre coins de la plateforme.

    L’attraction attire finalement pas mal de monde, puisqu’on peut y trouver aussi bien des citoyens républicains, que des étrangers elfiques ou de modestes voyageurs. Diverses races sont présentes sur le toit, ce qui n’entame pas l’ambiance festive qui règne dans la capitale. Un des serveurs vient proposer à Eliëndir et à Neera de prendre une boisson de leurs choix et leur demandent s’ils veulent rester debout ou s’asseoir. Les deux possibilités sont possibles, et la femme laisse son compagnon choisir.

    Finalement, un bruit de fusée attire l’attention de tous alors que le bruit caractéristique des feux d’artifices éclate dans le ciel. Une ligne jaune s’élève dans la voûte céleste, avant qu’elle ne libère son enchantement et dévoile un harmonieux spectacle de feu et de lumière. Un hibou qui prend son envol et déploie ses ailes est la première création des étudiants de Magic. Mais ceux-ci ont mis les petits plats dans les grands. Tantôt ils présentent des animaux splendides, comme un phénix qui s’enflamme en plein vol, tant ils dessinent le portrait de quelques grandes personnalités du Sekai, dont les cheveux volent dans le vent. Ces personnages semblent d'ailleurs regarder la foule, les uns d'un air doux, les autres d'un air savant, taquin, ou sévères. Ce n'est pas tout, néanmoins, puisque les élèves présentent encore des objets animés un peu plus simples, tel une bougie à la flamme calme et paisible ou un grimoire qui se déverrouille pour laisser place à ses plus sombres secrets. Les enchantements durent à chaque fois une dizaine de secondes, avant qu’ils ne commencent à s’évanouir et à disparaître dans l’obscurité de la voie lactée. Cela permet à chacun d’apprécier toute la complexité de l’enchantement, et si ça rallonge quelque peu la durée de l’attraction, les applaudissements de la foule n’en sont pas moins sincères. Le Pic blanc est l’un des partenaires officiels de Magic pour le festival, aussi beaucoup de gens sont venus sur les lieux. Mais d’autres citadins et voyageurs regardent aussi le spectacle depuis les rues de Liberty et les vivats sont nombreux.

    Entre une accalmie, Neera en profite pour se tourner vers Eliëndir.

    - Alors, est-ce que ça n’en valait pas la peine ?

    Ses yeux pétillent de plaisir, mais aussi d’une pointe de fierté envers son Académie. La Pléiade et ses élèves recevront certainement les félicitations de la Dame, demain, et ce sera pleinement mérité.

    Plus l’attraction continue, plus les dessins deviennent précis, complets, et riches. Ces enchantements ont dû demander des heures de travail à ces étudiants, mais ce n’est pas pour rien qu’on leur a laissé un an pour préparer un tel feu d’artifice. Pour de telles festivités, il faut savoir s’organiser bien à l’avance.

    Alors quand un dragon de lumière et de feu apparaît dans le ciel, elle n’en est pas surprise. Le draconide n’a qu’une seule tête, de courtes pattes et un très long corps qui serpente dans le ciel, pourtant, le résultat est impressionnant. Elle détourne la tête un bref instant pour écouter les propos d’Eliëndir, et c’est quand elle entend des murmures appréciateurs qu’elle regarde à nouveau la voûte céleste.

    Illustration du dragon:


    Le dragon vient vers eux, mais la jeune femme ne s’alarme pas dans un premier temps. C’est tout à fait normal, il va bientôt bifurquer et il va disparaître sous peu.

    Neera met ainsi un certain temps à comprendre que la créature de lumière ne s'évanouit pas mais fonce avec toujours plus de vélocité vers le Pic blanc.
    D’ailleurs, les autres spectateurs, tout aussi confiants qu’elle, ne s’inquiètent pas de prime abord.
    C’est quand il devient évident que le dragon ne ralentit pas sa course qu’un soupçon apparaît chez la belle aux cheveux d’argent.
    Parce qu’il ne freine pas.
    Parce qu’il ne disparaît pas comme les autres créations de lumière.
    Parce qu’il ouvre la bouche comme un animal affamé, aussi.

    Quand son cerveau daigne comprendre qu’il y a un danger imminent, quand elle comprend enfin que quelque chose cloche et qu’apparemment, la bête magique va s’écraser sur eux, la demi-titan réagit à l’instinct. Ses yeux brillent brusquement, l’air autour d’elle devient brusquement statique et l’animal de lumière vient se heurter à un grand mur électrique. Mais ce n’est pas suffisant pour le faire disparaître. Au contraire, il bifurque, s’éloigne, et tout semble indiquer qu’il va revenir.

    D’abord incrédule, Neera fixe son regard sur la bête de lumière.

    Bordel, qu’est-ce qu'il se passe, au juste, là ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 28 Fév - 19:12
    Orgueil et Préjugés
    Feat Neera Storm
    Les deux mages arrivent enfin, après quelques aventures qui ont failli les faire arriver en retard, sur le toit du gigantesque immeuble qu'est le Pic Blanc. Un nom parfaitement adéquate soit dit en passant. La vue est imprenable sur la ville et le toit aménagé à ciel ouvert domine complètement le reste de la capitale ce qui doit en faire jalouser plus d'un. Il vadrouille entre la masse de clients qui visiblement, sont là pour la même raison qu'eux. Si certains sont venus juste pour assister à la dernière animation de la soirée, certaines personnes sont là depuis bien plus longtemps, ayant réservé une place pour diner et boire plus que nécessaire avant le clou du spectacle. Voulant se faire discret, il salue tout de même quelques personnes de loin. Des Melornois de passage, principalement. Lorsque le serveur l'accoste, il se tourne vers Neera pour savoir ce qu'elle en pense mais celle-ci semble lui laisser le choix. Ainsi soit-il, l'Elfe demandera donc à qu'ils puissent rester debout. Concernant la boisson gratuite, Eliëndir n'est pas un fin connaisseur de ce qu'il se fait à la capitale en matière de cocktail avec ou sans alcool. Il ne l'est pas encore plutôt. Il indique donc au serveur qu'ils prendront quelque chose de frais, à la discrétion du barman. La même chose, en deux exemplaires.

    Finalement, la première fusée est envoyée dans les airs d'un bruit continue qui traverse les cieux et attire immédiatement l'attention de toute la clientèle. Eliëndir ne fait pas exception, alors il se rapproche de la terrasse en levant légèrement la tête pour simplement profiter de l'animation. Le hibou ouvre magnifiquement le bal mais c'est bientôt un enchainement de feu et de lumière qui vient illuminer la nuit étoilée au-dessus de Liberty. Chacune des créations des élèves de Magic est plus splendide que la précédente et il doit bien l'avouer, c'est un travail vraiment prodigieux. Pouvoir réaliser des formes mouvantes, certaines interagissant même entre elles. La magie a aussi ce côté artistique que beaucoup néglige malheureusement, lui y compris. Son verre dans les mains et sa paille coincé entre les lèvres, Eliëndir est incapable de participer aux applaudissements et de toute façon il est bien trop subjugué par le feu d'artifice et les explosions de lumières qui se reflètent dans sa rétine. Faisant même abstraction de ce qui l'entoure, c'est la voix de Neera qu'il perçoit avec du retard qui vient lui remettre les pieds sur terre.

    « Hm ? Oh ! Oui, c'est incroyable ! On a bien fait de venir ici. »

    Il sourit à Neera en sirotant sa boisson sans trop savoir ce qu'il y a dedans. Il y a un léger goût fruité qui n'est pas pour lui déplaire. Puis il se remet à observer le ciel avec beaucoup d'attention lorsque le gigantesque dragon apparait dans le ciel. Il entrouvre la bouche devant une invention d'un tel niveau technique, ça c'est véritablement prodigieux. Tellement que cela pourrait éclipser tout le reste de la prestation. Le dragon se déplace de toute sa longueur comme le ferait un grand serpent, s'approchant petit à petit du Pic Blanc. Fabuleux, on y croirait vraiment. Mais pas d'inquiétude, comme le reste des créations, le dragon va bientôt disparaitre pour certainement mettre fin au feu d'artifice. N'est-ce pas ? Néamoins, l'Elfe note que le dragon va étrangement vite pour une simple création à but décoratif. Il cligne des yeux et baisse les yeux vers les autres spectateurs. Aucun ne semble vraiment s'alarmer, personne ne se rend compte du danger pas plus que lui pour être honnête. Tout ce qui lui importe dans l'immédiat, c'est de réussir à décrypter les ingrédients utilisés pour faire sa boisson, il pourrait en boire toute la nuit quoi que ce ne serait pas vraiment recommandé. Alors c'est tout naturellement qu'Eliëndir réagit bien trop tard quand le danger ne peut plus être évité. Le dragon ne s'arrête pas et est plus menaçant que jamais avec la gueule ouverte.

    C'est Neera qui par miracle réagit à l'instinct et protège les personnes présentes en levant un puissant bouclier assez solide pour au moins encaisser la première tentative du dragon et le faire s'éloigner. Le choc que provoque la créature au contact du mur électrique est assez important pour effrayer certains touristes du toit et dans la rue plus bas. Merde, il commence à comprendre qu'il n'aura peut-être pas l'occasion de finir sa boisson gratuite ce soir. Dommage. Il prend une seconde pour reprendre quelques gorgées de sa boisson pendant qu'il le peut encore en se tournant complètement vers Neera, les yeux plissés, cherchant d'abord à savoir si cela faisait partie de l'animation bien que ce soit tout de même peu probable. Il pose son verre sur la table la plus proche et en profite pour analyser la situation autour de lui. Il est incapable d'avoir un impact sur les émotions d'autant de monde à la fois, c'est au-dessus de ses moyens alors il va falloir évacuer ou au moins éloigner les gens du toit.

    Eliëndir traverse difficilement la foule et grimpe sur la rambarde près du bord pour pouvoir être vu et entendu de tous.

    « Gardez votre calme ! Eloignez-vous du bord et quittez le toit c'est dangereux ! Réfugiez-vous aux étages inférieurs ! Nous maîtrisons la situation. »

    Oui bon, il est bien gentil mais c'est surtout Neera qui maitrise actuellement. Et comme on pouvait s'y attendre, les gens se précipitent vers les escaliers pour fuir le danger. C'était bien la peine de demander de le faire dans le calme. Enfin, au moins ils s'exécutent et les employés du Pic Blanc s'occupent d'aider à l'évacuation du toit. Il descend de son promontoire pour retourner près de Neera. Le Dragon s'est maintenant suffisamment éloigné pour pouvoir reprendre à nouveau de la vitesse. Il semble vouloir encore en découdre avec les deux mages. Eliëndir ne comprend toujours pas le pourquoi du comment mais ce n'est pas important pour le moment, il faut s'occuper de cette magie hors de contrôle avant que quelqu'un ne soit blessé.

    « Vous avez un drôle d'humour à Magic, je suis pas sûr de vraiment apprécier. Je suis incapable de venir à bout de cette chose. Mais je peux essayer de l'immobiliser ou au moins de le ralentir pour t'offrir une fenêtre de tir. Je compte sur toi pour le reste, c'est toi l'experte. »

    Sa maitrise des éléments est limitée, il fait simplement preuve de lucidité dans son approche. Honnêtement, il n'est même pas sûr d'être capable d'arrêter le dragon une fois lancé mais ils n'ont pas vraiment le choix et il va faire tout son possible pour l'épauler dans sa tâche. Finalement, il va devoir se replonger dans ses leçons des magies élémentaires plus tôt que prévu. Après la métamorphose, il va devoir se dépasser encore une fois. Il tourne brièvement le regard vers Neera pour savoir si son "plan" lui convient mais ils n'ont plus vraiment le temps d'en confectionner un autre puisque le dragon se lance à nouveau vers eux. Il a l'air passablement énervé cette fois-ci, plus que la première fois. Il n'a sûrement pas apprécié le coup du bouclier électrique.

    Eliëndir s'avance et attend le bon moment pour agir. Fort heureusement, la nuit est son allié et elle amplifie naturellement les possibilités de sa magie. Il prend une grande inspiration, affrontant calmement du regard le danger qui le guette. Il visualise la tournure des événements dans son esprit et claque ses deux paumes de mains l'une contre l'autre. Soudainement, la nuit semble se distordre sous son contrôle ou plutôt ce sont les ombres environnantes qui se mettent à se mouvoir et à se déplacer comme si elles étaient dotées d'une conscience propre et qu'elles répondaient à son appel. Des colonnes sombres et tangibles s'élèvent dans les airs depuis le Pic Blanc mais aussi depuis les quelques bâtiments alentour. L'Elfe se met à saisir fortement ses mains en repliant ses doigts. C'est alors que les ombres se dispersent en des dizaines de filaments, semblable à des câbles ou des tentacules qui viennent s'abattre, se saisir et s'enrouler autour du dragon de lumière et de feu. Son petit stratagème fait son effet pendant quelques secondes, s'il n'immobilise pas complètement la créature il arrive au moins à fortement ralentir sa course bien qu'il a toutes les peines du monde à se maintenir dans cet état. Il ne peut pas faire plus et surtout il ne tiendra pas longtemps, le lézard géant commence déjà à se défaire de son étreinte. Mais avec un peu de chance, cela suffira pour que Neera puisse tenter quelque chose et accéssoirement sauver leurs fesses à tous les deux.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Lun 6 Mar - 23:34

    Musique d'ambiance

    Quand on agit à l'instinct, on n'a pas le temps de réfléchir.

    Pourtant, l'expression tendue de Neera, ses sourcils froncés, son regard perplexe indiquent bien que son cerveau fonctionne à plein régime. Le dragon de lumière est en train de s'éloigner, ça lui laisse donc un répit, et ça lui permet de se poser mille et une questions.

    C'est qu'elle ne comprend pas.
    Les élèves auraient raté la création phare de leur festival ? Non, ça paraît peu probable. Même s'ils ne sont pas encore des mages chevronnés, il n'en reste pas moins que la Pléiade de leur cursus a dû tout superviser, en étant accompagné par d'autres professeurs. Il est impossible que les enseignants n’aient pas regardé de près une si grande création. Et s'ils l'ont permise, c'est qu'ils n'ont vu rien d'anormal lors de leur supervision. Les étudiants eux-mêmes ont dû être sélectionnés avec soin pour accomplir une tâche si difficile. D'ailleurs, il serait stupide de croire que ceux-ci ont voulu gâcher le festival en créant une bête un peu trop agressive, cela leur retomberait inévitablement dessus.

    Non, la faute ne lui semble pas venir de l'Académie, de premier abord.
    Alors comment ?

    Ses questions, Neera les met dans un coin de son esprit lorsqu'Eliëndir prend les choses en main et grimpe sur la rambarde en invitant les spectateurs à descendre dans le calme. Elle est trop occupée à suivre la progression du Dragon pour lui envoyer un regard reconnaissant, mais elle est quand même soulagée que l’elfe ait pris les choses en main avec le personnel du restaurant. La dernière chose dont elle a besoin, c'est d'avoir un mouvement de foule qui la jette à terre et perturbe sa magie ; qui plus est, si la diviniste peut éviter d'avoir à protéger autant de personnes en même temps, ça aidera admirablement bien son travail. Elle est puissante, d'accord, mais la sang-mélée n'a pas une force divine non plus, qui lui permette de réduire en cendres la créature d'un seul coup. Du moins le pense-t-elle.

    Un sourire crispé apparaît sur son visage quand le prodige de Melorn revient à ses côtés et lui déclare que Magic a un drôle d’humour. Sans blague, elle-même n’est pas sûre d’apprécier, pour le coup. L'enseignante acquiesce cependant quand le mage se propose de ralentir la bête comme il le peut. De l’aide ne serait  pas de refus et elle sait que son comparse ne proposerait pas son assistance s’il ne sentait pas capable.

    - Entendu, je passerai à l’action quand tu auras utilisé ta magie.

    Neera ne développe pas plus, l’heure n’est pas aux longues dissertations ni aux grandes stratégies. Alors elle laisse Eliëndir s’avancer. Pendant ce temps, son regard balaie la terrasse du regard, mais il n’y a plus personne, pas même le personnel de l'établissement qui a préféré se mettre à l'abri à l'intérieur du restaurant. Le reste des spectateurs s’est aggloméré en bas, les plus curieux ont même rejoint la rue pour voir ce qu’il va arriver à ce fameux dragon de lumière qui a envahi les cieux de Liberty.

    Et la plupart d'entre eux verront dès lors des colonnes sombres s’élever du Pic blanc et des bâtiment alentours. Mais elles ne restent pas inertes, non. Répondant à l’appel de leur invocateur, les ombres se dispersent en de multiples filaments, tels des fils de soie ténébreux qui viennent brusquement s’enrouler autour de la créature de lumière. Ils l’enveloppent, le saisissent, ralentissent sa progression, et d’ailleurs, le Dragon se tortille un instant, enchevêtrés dans ce piège fait entièrement de magie. Mais il a encore suffisamment de force pour utiliser sa queue et commencer à défaire les premiers liens qui enrayent sa course. Il est évident qu’Eliëndir ne peut maintenir ce court exploit trop longtemps, dès lors qu’il a déjà bien utilisé son mana lors de sa métamorphose.

    Neera sait qu’ils ont peu de temps devant eux. Elle sait aussi que, s’ils ne réussissent pas à arrêter la bête et que celle-ci ne se dissolve pas dans les airs, c’est d’autres citoyens qui risquent d’en faire les frais. L'Université Magic, d’ailleurs, risque de pâtir de cet incident si on n’en finit pas très vite. Quant aux deux académiciens, ils seront des cibles de choix pour le Dragon, puisqu’ils ont osé le défier du sommet du Pic blanc.

    Mais non, il n’est pas question de céder à une peur panique ni de s’aplatir devant une telle bestiole. Alors la Tornade met à profit les quelques secondes que lui offre Eliëndir. Par la force de sa volonté, elle invoque sa magie, mais au lieu d’invoquer un orage, au lieu de faire crépiter des arcs électriques autour d’elle, elle concentre tout son mana au bout de son index. Une lumière violette commence à se former au bout de son doigt, des éclairs semblent s’agglomérer autour de cette petite boule, et la demi-titan inspire profondément.

    Elle doit se concentrer pour achever la créature en un coup.
    Ne pas lui laisser d’échappatoire.
    Ne pas lui laisser le temps de fuir ni d’attaquer une autre personne.
    L’attaquer comme si un glaive coupait la créature en deux.
    L’attaquer comme si c’était Lothab lui-même qui réduisait la créature à néant.

    Au bout de son doigt, la boule violette grandit de plus en plus. C’est un condensé énorme de mana, une sphère de magie pure dont les rayons électriques se manifestent de plus en plus au fur et à mesure que l’énergie de Neera s’agglomère dans ce cercle magique. Un dernier rugissement du Dragon lui fait lever la tête vers la créature alors que ses yeux s’illuminent et deviennent phosphorescents. La demi-titan ne cherche cette fois même plus à cacher son aura, qu'elle libère avec une force écrasante. Une caresse du vent vient faire danser ses cheveux au moment même où elle tend l’index vers la Dragon qui est désormais à deux doigts de se libérer de l’emprise d’Eliëndir.

    Un mot, un seul, franchit ses lèvres.

    - Transperce.

    Et ainsi en est-il. La sphère de magie, agglomérée au bout de sa main, semble se libérer sur cette simple parole. Elle devient un trait, une épée, une arme qui franchit tout, détruit tout, et dévaste tout. Le Dragon ouvre bien la gueule pour avaler la foudre qui se précipite vers elle, mais c’est son dernier mouvement, son dernier souffle. Aussitôt après, la créature semble paralysée, puis l’image qui le représente se disloque clairement en deux dans le ciel, comme s’il avait été coupé de part en part par la magie de Neera.

    Des vivats et des applaudissement joyeux semblent émanés de la rue en contrebas, d’autant plus admiratifs qu’une série d’étincelles pleuvent du ciel pour se dissoudre en contrebas. Ce sont des gerbes inoffensives, mais qui doivent ravir les passants. Pauvres fous, vous ne comprenez pas ce qu’il vient de se passer sûrement. Pour autant, Neera préfère vérifier une dernière chose,. Même si elle sent réellement le contrecoup de ses pouvoirs, après sa tornade et ce trait de magie pure, elle se permet néanmoins de faire encore quelques efforts.

    - Eliëndir, viens près de moi.

    Pas d’explication, ou peu, encore. De la foudre crépite déjà dans sa main, et elle attend que son compagnon s’exécute avant de créer un dôme électrique autour d’eux. Un dôme qui, sans crier gare, s’étend jusqu’aux extrémités de la terrasse, rasant le sol comme un champ d’énergie qui voudrait déceler n’importe quelle présence humaine. D'ailleurs, tout individu potentiellement caché sera sans doute étourdi par les éclairs qui pourraient le toucher. Ils ne le blesseront pas, mais seront suffisants pour le neutraliser.

    Après tout, c’est simple. Soit il n’y a rien, et l’enchantement a bien été mal fait par les étudiants de Magic. Soit un mage maniant le feu et la lumière a mis son grain de sel dans la soirée, et elle est bien tentée de l’amener au bureau de la Dame, "juste" pour le principe. Au fond, le festival n'est-il pas quelque chose d'attendu chaque année ? Bien mal vu serait celui qui viendrait oser le troubler...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 8 Mar - 19:11
    Orgueil et Préjugés
    Feat Neera Storm
    Son piège est un succès et a un effet tout à fait modéré sur la créature de feu et de lumière. Comme il s'en doutait, il est incapable de neutraliser une créature magique aussi puissante. Cela ne manque pas de frapper directement dans l'égo du mage elfe qui doit se résoudre à s'en remettre à plus compétent que lui dans cette épreuve. Tel était le plan initial. La fatigue engendrée par ses quelques minutes de métamorphose tout à l'heure se ressent immédiatement quand il resserre sa sombre emprise sur le dragon. Et pour être honnête, même s'il était en pleine forme, il n'aurait sûrement pas les capacités pour se débarrasser de son adversaire. Rien que de ralentir la créature, cela lui demande une concentration absolue mais il ne tiendra pas très longtemps, la monstruosité commence déjà à se libérer petit à petit.

    Trop occupé à créer une fenêtre de tir, il ne voit pas ce qu'il ce passe dans son dos. Neera est une nouvelle fois à l'œuvre, il peut le sentir. Une grande quantité de mana se focalise en un point précis, un frisson traverse même son dos sans pour autant pouvoir se retourner. Il espère juste ne pas être dans la trajectoire de son prochain déferlement de magie, il n'en survivrait pas. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la Tornade n'y va pas de main morte. Elle libère une énorme quantité d'énergie, son aura est écrasante. Fort heureusement, il n'y a plus personne sur le toit et il est bien le seul à en faire les frais. L'attente est interminable d'autant plus que le gros lézard menace de se libérer à tout moment de ses entraves. Malgré qu'il soit très attentif, il est largement surpris en voyant un rayon de lumière violet transpercer les cieux et entrant dans son champ de vision. Le bruit de l'air qui se sépare violemment sous l'impulsion de ce trait d'énergie est assourdissant pour lui qui est juste à côté. Un gigantesque flash de lumière illumine la nuit pendant une minuscule seconde. Le dragon tente d'avaler l'attaque, en vain. Avec une précision chirurgicale, il est littéralement coupé en deux. Transpercé par un rayon d'énergie pure.

    Il n'y a pas mieux placé que Eliëndir pour voir la scène et il est tout simplement abasourdi par ce qu'il vient de voir. La créature disparaît peu à peu en s'évaporant dans le ciel ténébreux de Liberty. Une pluie d'étincelles viennent mettre fin au spectacle de la plus belle des manières et c'est en entendant ce torrent d'applaudissement en contrebas que l'elfe retrouve un semblant de lucidité. Ces imbéciles ne se rendent même pas compte de ce qu'il vient de passer. Sans Neera, il y aurait eu bien plus de casse. Des blessés, peut-être même des morts. Eliëndir en profite pour relâcher son emprise sur sa propre magie et faire disparaître les ombres qu'il commandait jusqu'à maintenant. Il n'a pas le temps de s'attarder sur ces moins que rien, il tourne le regard vers la professeur de Magic quand elle s'adresse à lui. Sans dire un mot ou chercher à comprendre quoi que ce soit, il s'exécute. Malgré sa fatigue apparente, il se redresse non sans faire une petite grimace et il la rejoint rapidement. Il pose tout de même son regard sur sa main qui produit encore des éclairs. Ne vient-elle pas d'écarter définitivement le danger ?

    Elle déploie habilement un dôme autour d'eux et elle étend sa magie sur toute la largeur du toit du Pic Blanc. Avec un train de retard, il fait les gros yeux en comprenant ce qu'elle cherche à faire. C'est évident, elle a raison. Le dragon n'est pas apparu tout seul, il a été invoqué par une très puissante magie. Et s'il s'en est pris au Pic Blanc, ce n'est peut-être pas un hasard d'ailleurs. Non, de toute évidence il s'agit là d'un attentat, d'une tentative déjouée en tout cas. Le Pic Blanc était-il ciblé ou est-ce une personne bien précise qui était présente à la soirée ? Difficile à dire pour le moment. Les doutes de Neera vont rapidement s'avérer vrais, le dôme électrique frappe de plein fouet une silhouette qui était invisible jusqu'alors, à quelques mètres dans le dos des deux mages. En réalité, sans le stratagème de Neera, il aurait certainement pu s'en prendre à eux sans même qu'ils ne ressentent sa présence avant qu'il ne frappe. Un assassin, maître de la dissimulation et doublé d'un manieur du Feu Divin si c'est bien lui l'invocateur du dragon.

    La silhouette semble avoir été prise au piège, encaissant le puissant piège électrique qui lui fait poser les genoux au sol et lâcher le couteau qu'il avait à l'intérieur de sa manche, poussant un râle d'agonie. Rien de mortel mais il faut bien avouer que ça ne doit pas être très agréable comme sensation. Soit dit en passant, l'assassin est entièrement vêtue de noir. De la tête aux pieds, un peu cliché il est vrai, mais sa cape intégrale et l'étrange masque qui cache son visage ne laisse absolument pas deviner son identité. Eliëndir surpris d'avoir évité la mort de peu, pose ses yeux sur l'assassin. Il met bien quelques secondes à réaliser puis il fait quelques pas en avant. Toujours à bonne distance, sait-on jamais, il commence à interroger l'individu mystérieux.

    « Qui était ta cible ? Qui t'a engagé ? Où sont tes complices ? »

    Bien des questions qui resteront sans réponse encore un moment. L'assassin, luttant contre ses muscles atrophiés, se met pourtant à rire au visage de l'elfe. Eliëndir fronce les sourcils, ne comprenant pas cette réaction idiote. Il est fini et qu'il le veuille ou non, la police et les mages de Magic finiront bien par lui tirer les vers du nez. Peut-être même d'une façon qu'il risque de ne pas trop apprécier, il se rendrait service à lui répondre mais évidemment, ils ont affaire à un professionnel qui ne va pas dévoiler ses secrets aussi facilement. Ainsi soit-il.

    « Comme tu voudras. On finira par savoir, ce n'est qu'une question de temps. »

    « Imbécile. »

    La voix grave de l'assassin, un homme au cas où quelqu'un aurait encore un doute, vient répondre aussitôt au mage de Melorn. Il renouvelle son rire mesquin en manquant même de s'étouffer comme l'être arrogant qu'il est. Eliëndir étudie attentivement son comportement, un sourcil un peu plus haut que l'autre pour symboliser sa confusion. Soudainement, l'assassin se retrouve entouré de particules de lumières qui se déposent lentement sur lui jusqu'à former un voile lumineux qui le recouvre entièrement. Un sort ? Impossible qu'il soit en état et dans la capacité de canaliser son mana. Neera et Eliëndir l'auraient senti mais ce n'est pas le cas. Non, c'est autre chose. Pour une raison qui lui échappe totalement, l'assassin se met à disparaître petit à petit. Il ne voit pas son visage à cause de cet horrible masque et pourtant il devine le large sourire qu'il affiche juste en-dessous. Eliëndir fini par comprendre et il se jette sur l'individu en tendant le bras pour tenter de l'attraper avant qu'il n'arrive à fuir. Il referme sa main au dernier moment mais n'attrape que de l'air. Un flash éblouissant apparaît sur le toit et lorsque la lumière disparaît, l'assassin s'est tout simplement volatilisé.

    « Merde ! Ce lâche a utilisé une Laminato ! »

    Passablement frustré, Eliëndir ne cache pas sa colère en ayant échoué à arrêter l'assassin. En fait, même s'il l'avait attrapé, il n'aurait rien pu faire pour l'empêcher de disparaître sous l'effet de la potion. Ça ne l'empêche pas de s'en vouloir terriblement. S'il s'agit bien d'une Laminato bien qu'il n'ait aucun doute à ce sujet, le mystérieux individu peut-être absolument n'importe où. Il faudrait un miracle pour retrouver sa trace maintenant.

    « J'aurais dû l'arrêter avant, j'aurais dû le voir venir. C'est ma faute. »

    Il secoue la tête de déception en reprenant tout juste son souffle, ce qu'il n'a pas eu le temps de faire depuis la destruction du dragon puisque tout c'est enchaîné très rapidement. Il va devoir se faire une raison, il y a encore quelques mystères qui ne seront pas résolus ce soir. A moins que quelqu'un arrive à tirer quelque chose du couteau de l'assassin qui est resté sur le sol.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 12 Mar - 20:00
    Si le rayon foudroyant qu’elle envoie sur le dragon la vide clairement de son énergie, Neera reste néanmoins satisfaite quand elle voit le dragon brusquement transpercé par son attaque. Son but était bien de neutraliser l’énorme lézard, mais elle n’a pas pour autant l’habitude d’utiliser ses pouvoirs de manière si offensive. La demi-titan n’est pas une mage de combat, quoiqu’elle aurait potentiellement toute sa place sur un champ de bataille. Canaliser son mana comme elle l’a fait, en très peu de peu de temps, et sur un point précis, est un exercice auquel la demoiselle est peu habituée. C’est donc gratifiant de savoir qu’elle peut se débrouiller en pareilles circonstances. Bon, évidemment, le contrecoup se fait déjà sentir, et la diviniste a l’impression d’avoir couru un marathon de plusieurs kilomètres. La tornade qu’elle a créée précédemment ne joue certainement pas en sa faveur non plus. D’autre part, grâce à l’intervention des deux académiciens, il n’y a aucun blessé et même les riverains de Liberty ne semblent pas totalement avoir compris ce qu’il s’est passé. Tant mieux. Soit l’Académie essaiera d’étouffer l’affaire et mènera l’enquête, soit les citoyens croiront que cela faisait partie du spectacle et que tout était savamment orchestré dans les moindres détails.

    Mais un soupçon persiste dans l’esprit de Neera. Comment un dragon de lumière a pu attaquer les spectateurs du Pic blanc, qui sont pourtant surélevés par rapport au reste des bâtiments avoisinants ? Ce n’est pas normal. Soit il s’agit d’un dysfonctionnement des feux d’artifice et la créature éphémère a attaqué des cibles au hasard. Soit cela était voulu. Et dans ce cas, il se peut très bien que le lézard n’ait rien à voir avec le spectacle de Magic, mais que son créateur ait profité des circonstances pour utiliser sa magie à l’occasion du festival. Quant à s’en prendre aux citoyens et aux voyageurs de passage, c’est bien possible… Mais pour attaquer le toit de l'établissement, une condition est requise : il faut que l'arcaniste en question se trouve sur la terrasse du Pic blanc.

    C’est dans cette optique que la professeure invite Eliëndir à venir auprès d’elle. Elle ne veut pas blesser l’elfe, et il lui sera plus facile de déployer sa magie correctement s’il est à ses côtés. Heureusement, le prodige de Melorn ne cherche pas à comprendre et s’exécute, ce qui lui fait gagner du temps. Sans un mot, la Tornade déploie un dôme de foudre, qui traverse bientôt l’ensemble du toit pour s’arrêter aux extrémités de celui-ci. Et le résultat ne se fait pas attendre, puisqu’un individu est frappé par son arc électrique. Il en perd même le contrôle de son invisibilité, et c’est bien pour les deux mages, parce qu’ils auraient sincèrement pu se faire attaquer en traître. Les muscles brusquement raidis par l’électricité, l’homme semble immobilisé, ce qui arrange bien Neera. Dans peu de temps, l'office républicaine sera sur les lieux, elle pourra donc rapidement récupérer ce fauteur de trouble et toute cette histoire sera terminée.

    Du moins c’est ce que la sang-mêlée se dit de prime abord alors qu’Eliëndir s’avance prudemment et interroge l’assassin. Celui-ci est tout vêtu de noir et la magicienne ne parvient pas à distinguer ses traits. Il porte même un masque, preuve de son professionnalisme et de son souhait de rester incognito. Cela a particulièrement le don d’agacer la Tornade, mais quand l’inconnu éclate de rire, elle fronce clairement des sourcils. Il n’y a rien de drôle et il n’a aucune échappatoire. S’il bouge, elle n’hésitera pas à frapper pour le paralyser de longues minutes.  Pourtant, c’est comme si le manieur de feu divin avait une longueur d’avance, et elle commence à comprendre quand des particules de lumière se déposent sur l’homme masqué. Un juron sort même de sa bouche alors qu’elle tente de trouver une l’alternative. Mais il n’y a, à sa connaissance, pas moyen d’arrêter les effets de la potion : au mieux, si elle attaque l’assassin, il ressentira les effets de sa magie après avoir été renvoyé à son point de départ. Il n’y a rien qu’elle puisse faire, rien qu’elle puisse réaliser pour empêcher sa fuite. Et cela la frustre considérablement alors que l’homme de l’ombre s’évanouit dans un flash de lumière. Eliëndir aussi est frustré d’ailleurs, il dit même ce qu’ils pensent à tous les deux. Mais quand il dit qu’il aurait dû le voir venir, Neera secoue la tête dans un geste de dénégation.

    - Pour quoi ? Recevoir une attaque ? Ni toi ni moi ne sommes des guerriers, si on s’était trop approché, peut-être qu’il aurait pu nous atteindre et nous blesser. Et une fois la Laminato bue… On ne peut stopper ses effets. Ca m’enrage, mais il avait une longueur d’avance sur nous.

    Neera s’est rapprochée de l’elfe tout en parlant, et elle continue.

    - Il doit certainement être dans la capitale, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Son accoutrement n’attirera pas l’attention s’il se remet suffisamment à temps pour utiliser son invisibilité. Encore que son dragon a dû l’épuiser, il n’a sans doute plus beaucoup de réserve magique. Mais quand bien même. Il peut être partout. L’enseignante claque la langue dans un geste d’agacement, et elle finit par se se pencher vers le couteau laissé à terre. Elle inspecte surtout le manche de ce dernier, qui est de couleur rubis, et est manifestement bien décoré. Des gravures sont manifestement dessinées sur le manche. C’est le genre d’arme bien soignée que tout le monde ne pourrait pas se payer. Un instant silencieuse, Neera donne l’arme à Eliëndir et l’interroge du regard.  Est-ce que ce ne sont pas des motifs elfiques ? Ca te dit quelque chose ? Tu les as déjà vus à Melorn ?

    Neera se tait pour le laisser répondre, mais quelques secondes plus tard, l’attention des deux comparses est détournée par l’arrivée du chef de l’établissement, accompagné de quelques membres de son personnel. Il a manifestement estimé que le danger devait être écarté – ou alors, il veut simplement savoir si les deux mages sont encore vivants, au choix. Ses épaules tendues s’affaissent d’ailleurs en un coup quand il les voit avec l’arme en main, et ses yeux expriment un soulagement certain. Ni une ni deux, il se précipite sur les deux mages pour leur dire que leur intervention était magnifique, et si belle aux cheveux d’argent fait bonne figure pour le principe, la Tornade est plus ennuyée par le fait de ne pas pouvoir continuer sa conversation avec Eliëndir. Il faut néanmoins bien accepter les remerciements d’usage – surtout que bon, mine de rien, ils sont mérités – et bientôt viennent les questions qui fâchent. Savent-ils ce qu’il s’est passé ? Tout cela était bien prévu par l’Université Magic ? Parce que la GAR a été prévenue suite à la panique des spectateurs. Après avoir jeté à coup d’œil à Eliëndir, Neera décide de prendre la main et d’arranger les angles avec le propriétaire du Pic blanc. Oui, ses convives sont désormais en sécurité, oui, il n’y a plus à s’en faire, non, ce n’était pas un problème avec Magic, mais un foutu mage contrôlant le Feu divin a fait des siennes. Le temps d’expliquer cela au restaurateur suffit pour que la police arrive, et bientôt Neera doit recommencer ses explications. Par les Divins, qu’est-ce que c’est ennuyant. Et quand l’essentiel de leurs déclarations sont terminées, la magicienne se tourne assez rapidement vers le futur mage noir :
     
    - Je te propose qu’on file avant que les journalistes et les paparazzis n’arrivent. Retournons à Magic, on y sera plus tranquille et l’air frais nous fera du bien.

    De toute façon, maintenant que la police a leur déposition, les officiers doivent interroger les autres témoins, ils ont donc de quoi faire. La diviniste arrive heureusement sans trop de mal à entrer dans la foule pour en ressortir quelques mètres plus loin. Elle attend qu’Eliëndir la rejoigne, puis voilà le duo qui s’est enfin extirpé du Pic blanc.

    Une question brûle néanmoins les lèvres de Neera, et elle ne tarde pas à la poser au disciple d’Aradhel.

    - Tu leur as donné la dague ?

    Nul doute qu’en l’état, l’arme atterrira surtout dans les archives de la GAR, dans les affaires non résolues. Alors si Eliëndir a gardé l’arme pour lui, bon. Ce ne sera pas trop grave s’ils mènent l’enquête eux plutôt que la police… Et, si les motifs ne disent rien aux deux mages, peut-être qu’il en ira différemment pour Aradhel, le père adoptif du prodige de Melorn.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 14 Mar - 18:36
    Orgueil et Préjugés
    Feat Neera Storm
    Certes, il n'y a pas moyen d'empêcher les effets d'une Laminato une fois qu'elle a été consommée. Si ce n'est peut-être en utilisant des menottes d'anti-magie, ce qu'ils n'ont pas sur eux évidemment. Et si on abat la cible avant que la Laminato s'actionne ? Est-ce que le corps sans vie retourne à sa position d'une heure auparavant ? C'est une question intéressante qui mériterait de procéder à quelques expériences pour en avoir le coeur net. Malheureusement, c'est une bonne occasion de manquer. Quoi qu'il en soit, ils ont un assassin en cavale et absolument aucune piste pour pouvoir le retrouver. Eliëndir pose finalement ses yeux sur la lame abandonnée que vient lui tendre Neera après l'avoir elle-même examinée.

    Il fronce légèrement les sourcils pour venir s'intéresser aux gravures sur le manche. C'est en effet du très vieux elfique que même lui met un certain temps à déchiffrer malgré que ce soit sa langue natale. Il ne faut pas nécessairement être un Elfe pour apprendre la langue, c'est à la portée de quasiment tout le monde si on s'y intéresse. Alors une dague avec des gravures elfiques n'est pas forcément en lien avec un elfe ou même un Melornois mais il faut admettre que le contexte de l'attaque est tout à fait particulier. En plein festival qui réunit les élèves de Melorn et ceux de Magic, pendant le feu d'artifice où un maximum de monde est dehors pour voir le clou du spectacle. Tout ceci a l'air d'une grande mise en scène, comme si quelqu'un avait un message à faire passer. Si Neera n'avait pas arrêtée le dragon et mit à mal l'assassin, dans le pire des cas l'incident aurait sérieusement pu fragiliser les relations entre la République et Melorn. Etait-ce l'intention dès le départ ? Ou quelqu'un ici est simplement victime d'un contrat sur sa tête ?

    « C'est de l'elfique, oui. Très ancien. Il me faudrait plus de temps pour...- »

    Il n'a pas le temps de finir sa phrase qu'ils sont interrompus par le propriétaire de l'établissement et son personnel. Bien qu'il n'ait rien a cacher, par réflexe il glisse la dague dans sa manche pour la dissimuler et ne pas avoir à justifier quoi que ce soit auprès du GAR. Personne ne sait qu'elle appartenait à l'assassin qu'ils sont les seuls à avoir vu de toute façon. Il laisse bien volontiers Neera se démerder avec les éloges que lui fait le chef du Pic Blanc, faut dire qu'elle le mérite très honnêtement. Il s'efface donc discrètement pour laisser la Tornade entamer ses très longues explications. Il s'éloigne et rejoint à nouveau le bord de la terrasse pour avoir un moment avec lui-même. Il se met à réfléchir sur la signification de tout ça évidemment, profitant d'être seul pour regarder la dague d'un peu plus près comme si les réponses allaient lui sauter aux yeux. Non, malheureusement ce n'est pas aussi simple.

    La police arrive enfin sur place et boucle le secteur en un temps record. Cette fois, Eliëndir aussi va devoir se prêter à l'exercice. Il répondra aux questions des enquêteurs de police et donnera exactement la même version que Neera. Il n'a plus très envie de s'attarder par ici, la journée et surtout la soirée ont été beaucoup plus longues que prévues. C'est avec un grand soulagement qu'il acquiesce en direction de la mage de Magic pour qu'ils puissent enfin retourner vers le campus universitaire.

    « C'est une très bonne idée. Allons-y. »

    Ils n'ont de toute façon plus rien à faire dans le coin et si les enquêteurs ont encore des questions, les deux mages ne seront pas difficiles à trouver dans l'enceinte de Magic. Il talonne son ainée républicaine et réussi à se frayer un chemin à travers cette foule étouffante d'imbéciles curieux. Ils n'ont donc rien de mieux à faire ? Il tourne le regard vers Neera et il fait glisser la dague de sa manche jusqu'à sa main.

    « Je ne sais pas vraiment si c'était la bonne chose à faire, mais je l'ai gardé. Je craignais que la GAR ne fasse pas le nécessaire, après tout il n'y a pas eu de mort et à part nous, personne n'a vu l'assassin. Je n'ai pas réussi à déchiffrer toutes les gravures mais il y a quand même peu de chance que cela trahisse le propriétaire de la dague. »

    Il soupire bruyamment et il jette un œil par-dessus son épaule par paranoïa avant de reprendre.

    « Neera. Le Feu Divin n'est pas à la portée de tout le monde. Ce n'était donc pas n'importe qui. Je me trompe peut-être, mais je crois que quelqu'un était personnellement visé par cette attaque pour une raison que j'ignore encore. Quelqu'un qui était au Pic Blanc en même temps que nous. Peut-être même toi ou moi. Qui que ce soit, il recommencera si on ne l'arrête pas. Qu'est-ce que tu comptes faire à ce sujet ? Magic voudra savoir. Et Melorn par la même occasion. »

    Difficile à dire, peut-être que ça ne les concernent même pas personnellement mais il n'y a aucun moyen de le savoir pour le moment et c'est particulièrement frustrant pour eux. Dans le doute, il se met quand même à réfléchir à qui pourrait bien s’en prendre à lui. Il n’a même pas encore vraiment mis un pied dans la politique Melornoise alors à moins qu’on s’en prenne à lui pour atteindre son père, c’est assez invraisemblable.

    « Ah, c'est bien ma veine. Les recherches sur l'île intemporelle attendront, j'imagine. »

    Dit-il alors que le duo se met en route pour Magic et que les festivités particulièrement agitées cette année, touchent enfin à leur fin.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 19 Mar - 12:04
    D’un air attentif, Neera laisse Eliëndir examiner la lame qu’il lui tend. Mais, malheureusement pour les deux protagonistes, ils n’ont pas le temps de pousser plus loin leurs investigations. Pas dans l’immédiat, en tout cas. Le propriétaire de l’établissement arrive, il faut bien donner quelques explications et accepter les remerciements d’usage, pleinement justifiés vu les circonstances. Evidemment, le personnel est à la fois indigné et effrayé, mais il y a plus de peur que de mal. Le plus miraculeux, là-dedans, c’est certainement qu’il n’y a aucun blessé et que donc l’honneur est sauf. Ca n'empêche pas les officiers républicains de prendre leur déclaration, évidemment, et l’elfe aussi bien que la Tornade donnent la même version. Finalement, le duo peut enfin prendre congé, et c’est avec un certain soulagement que l’enseignante rejoint les rues de Liberty. Enfin de l’air, enfin moins de personnes à graviter autour d’eux, ça leur permettra de mieux penser et de mieux réfléchir à ce qu’ils ont vécu.

    Car ni l’un ni l’autre ne peuvent faire comme si tout avait été pour le mieux. Au contraire, ils ont davantage envie de comprendre le comment du pourquoi et d’ailleurs, son compagnon a été suffisamment intelligent pour dissimuler la dague aux membres de la GAR. Bon, ce n’était pas peut-être la meilleure chose à faire, mais d’autre part, il est presque certain que l’affaire sera enterrée, faute d’indices.  Alors la belle aux cheveux d’argent approuve d’un léger signe de tête le fait qu’Eliëndir ait gardé l’arme. Même si c’est peu de choses, ça vaut la peine d’examiner celle-ci et de découvrir ce que veulent dire ces gravures en ancien elfique.

    - Tu saurais déchiffrer ce qui est écrit sur la dague ? demande-t-elle de but en blanc. Fondamentalement, les deux complices peuvent prendre leur temps pour savoir ce que cela veut dire, même si cela doit attendre le retour de l’elfe à Melorn. IIl y a peu de chances que ça trahisse qui est le propriétaire de la dague, effectivement, surtout que c’était manifestement un professionnel. Un professionnel doué en assassinat, mais aussi en magie. Mais quoi qu’on arrive à déchiffrer, ça pourra peut-être faire référence à son fabriquant. Certains signent leurs créations avec des gravures particulières. Dans ce cas-là, il y a fort à parier que son forgeron se trouve chez toi, dans ta cité. Il peut aussi s’agir d’une devise familiale… Dans ce cas-là, ce serait plus embêtant si l’affaire est liée à une famille puissante de Melorn. Le ton de Neera est songeur alors qu’elle explore toutes les pistes à leur disposition. Le pire serait sans doute que cela fasse référence à une organisation plus obscure. Difficile de remonter la piste, dans ce cas-là.

    Dans tous les cas, il faut fouiller, enquêter, analyser. Et ils ne seront pas tout découvrir ce soir, c’est évident.

    Quand Eliëndir lui signale que le Feu Divin n’est pas à la portée de tout le monde, l’élémentaliste acquiesce.

    - Demain, j’irai demander la liste des spectateurs au Pic blanc. A l’entrée, nous devions décliner notre identité, et j’ai remarqué qu’ils avaient pris note des présences dans un cahier. Je surveillerai s’il arrive un… « malheureux » accident à ces gens-là dans les prochains jours ou les prochains mois. Une grimace apparaît fugitivement sur les lèvres de la magicienne. En toute honnêteté, je préférerais les prévenir, mais même si je le fais, je ne suis pas sûre d’être écoutée. De ce que j’ai ouï dire des participants, il s’agit d’un « accident » qui a été bien maîtrisé. Personne ne semble imaginer la théorie de l’attentat, et si la GAR l’envisagera peut-être bien à un moment, elle classera bientôt l’affaire sans suite, probablement. Quant à Magic et Melorn…

    Neera se tait un instant pour réfléchir.

    - Impossible pour moi de ne pas prévenir la Dame et les Pléiades. Ils voudront savoir ce qu’il s’est passé. Après tout, l’entente entre Melorn et Magic ne plait pas à tout le monde. Dans ce cas-là, nos deux Académies seraient concernées. Un silence, encore, puis : Il serait peut-être avisé de prévenir ton père puisqu’il est lié aux Erudits. Ca pourrait peut-être nous permettre de faire davantage de recherches à Melorn, mais ça risque d’être lent. Neera finit par hausser les épaules. Enfin, ce n’est pas comme si le temps nous manquait, donc ça ne nous pose pas de problèmes non plus.

    Ni Neera ni Eliëndir n’étaient suspectibles d’aller rejoindre les Gardiens, alors ça les arrangeait rien.

    Un sourire, un peu plus léger, apparaît finalement sur les lèvres de la Tornade quand l’elfe suppose que les recherches sur l’île intemporelle attendront.

    - On n’aura pas forcément des réponses dans les prochaines 24h, fait-elle, mais oui, la journée de demain risque d’être bien animée. Enfin. Dans le pire des cas, ça sera une excuse de plus pour toi revenir à Magic, observe-t-elle d’un ton taquin. Tu vois comme on s"amuse ici !
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Mar - 19:32
    Orgueil et Préjugés
    Feat Neera Storm
    Il acquiesce de la tête en faisant habilement passer la dague d'une main à l'autre, tournant l'objet dans tous les sens comme si les gravures allaient être plus simple à déchiffrer en tournant les lettres. Le mystère est encore entier et la seule piste viable qu'ils ont se trouve justement dans ses mains.

    « Oui, je peux le faire. Il faudrait peut-être que je rentre à Melorn pour chercher la traduction exacte. Certains mots peuvent avoir plusieurs sens. Mais si je ne dis pas de bêtise, ici il est fait mention d'une "longue nuit". Et... d'un "changement". Un renouveau, plutôt. "La longue nuit apportera un renouveau sur le monde". Quelque chose comme ça. »

    Comme il s'y attendait, ça ne veut pas dire grand-chose et si ce n'est que c'est un message relativement inquiétant, ça ne fait pas beaucoup avancer l'enquête. Une devise familiale ? Non, pas à sa connaissance et il faudrait être assez idiot pour laisser un indice aussi gros sur une arme qui a pour vocation d'être utilisé lors d'un assassinat potentiellement important. Il a encore beaucoup de mal à envisager que la dague soit réellement originaire de Melorn, il a tant de questions en commençant par "Pourquoi" ? Neera a pourtant raison, rien ne prouve que c'est le cas mais ce n'est pas une piste à ignorer. Il pourrait aussi s'agir d'une organisation discrète diluer dans le monde de la pègre qui lui est encore méconnu. Pour le moment. C'est un champ d'action vraiment très large mais pour le coup, ça fait de cette piste peut-être la plus crédible. En ce qui concerne Melorn, Eliëndir mènera l'enquête de son côté une fois qu'il sera de retour dans le nord.

    « Je poursuivrais nos recherches à Melorn, peut-être que je retrouverais le forgeron là-bas. Ou un quelconque indice qui nous mettra sur la voie. Dès que j'en saurai plus, je te ferais parvenir une lettre directement à ton domicile. Il me faudrait ton adresse, d'ailleurs. »

    C'est le moins qu'il puisse faire, pendant qu'il mènera l'enquête à Melorn, Neera en fera sûrement de même ici à Liberty. En partageant leurs recherches et leurs avancées, ils finiront bien par trouver quelque chose d'intéressant. Il faudra persévérer et être patient. Une chance qu'une demi-Titan et un Elfe soient presque imperméables au temps qui s'écoule. Ils ont l'éternité devant eux pour trouver le fin mot de cette histoire. Il hoche de nouveau la tête en direction de Neera, récupérer la liste des invités est une très bonne idée et il ne peut que partager son point de vue au sujet du GAR et de la police qui finiront rapidement à abandonner l'enquête lorsqu'ils se rendront compte que c'est une impasse totale. Heureusement ou malheureusement selon les points de vues, Neera et Eliëndir sont déterminés à poursuivre leurs efforts.

    Il se met à longuement réfléchir sur la démarche à suivre, il va devoir mettre au courant son père c'est certain. Et Aradhel ne sera vraiment, mais alors vraiment pas ravi d'apprendre qu'on a essayé de s'en prendre à son fils. Directement ou indirectement. Il ne faut pas le voir quand il est énervé. Il sera favorable aux recherches et lui aussi mettra tout en oeuvre pour retrouver l'assassin. Néanmoins, ses doutes se tournent plutôt vers le Conseil des Érudits. Ça pour être lent, c'est le moins qu'on puisse dire. Ces imbéciles ne sont bons qu'à poser leurs nobles derrières sur un siège et faire semblant de débattre sur des sujets tous plus inutiles les uns que les autres. Alors aider à retrouver un assassin qui s'est manifesté dans un pays qui n'est même pas le leur ? C'est beaucoup en demander à ces vieux elfes aigris. Il hausse les sourcils et soupire de dépit.

    « Les Érudits ne seront d'aucune utilité, pour pas changer. Je préviendrais mon père, lui nous aidera j'en suis sûr. Il a beaucoup d'influence à Melorn et même ici à Liberty. Mais tu as raison, nous avons le temps. »

    Malgré tout, Neera arrive tout de même à arracher un petit rire de la bouche de l'Elfe.

    « Je ne suis pas sûr de vraiment apprécier le divertissement que vous proposez, mais j'admets qu'au moins on ne s'ennuie pas. Au fait, merci pour tout à l'heure. Je crois que tu m'as véritablement sauvé la vie sur ce coup-là. Je ne l'oublierai pas. On a bien mérité une bonne nuit de sommeil avec toute cette agitation et visiblement, demain aussi on a du pain sur la planche. Est-ce que tu rentres à Magic ce soir ? »

    Si c'est le cas, ils pourront au moins faire le chemin retour ensemble. Si ce n'est pas le cas, ils s'y rejoindront dès demain dans tous les cas. Quelque chose lui dit que cette affaire ne fait que commencer et qu'ils vont en entendre parler encore longtemps.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 26 Mar - 21:53
    Silencieuse, Neera écoute l’elfe lui proposer un début de traduction. Il lui paraît normal qu’Eliëndir doive vérifier la signification exacte de la gravure à Melorn : à la cité elfique, il aura plus de ressources, et il doit bien y avoir des livres qui retracent tous les secrets de l’ancien elfique. Pour l’heure, ils ne sont guère avancés avec cette « longue nuit » et ce « changement » qui leur est prédit. Peut-être est issu d’une tradition un peu obscure, partagée par un groupuscule ou une pègre locale ? Il ne serait pas étonnant que certains fanatiques se croient les porteurs d’une quête qui doive apporter un renouveau.  

    - Ce qui est sûr, observe la demi-titan, c’est que ça n’inaugure rien de bon.

    Elle hoche la tête quand le prodige de Melorn suggère qu’il retrouvera peut-être le forgeron dans le Nord. Ils peuvent l’espérer. Et si le duo ne trouve pas de pistes… Neera ignore s’ils lâcheront l’affaire ou s’ils s’entêteront tous les deux à savoir le pourquoi du comment. Certainement qu’ils partiront sur la seconde option, puisqu’il leur suffira de grapiller des indices pour remonter à la source de tout ce bazar. Dans le pire des cas, montrer cette gravure à quelques personnes de choix pourrait contribuer à leur enquête : si un seul témoin a déjà vu cette gravure, alors les deux académiciens pourront délimiter un endroit ou ce symbole est déjà apparu, au moins. Quant aux Erudits…

    - Je suppose qu’on n’y peut rien. Mais déjà l’aide de ton père pourrait faire beaucoup

    C’est qu’Aradhel est reconnu aussi bien à Melorn qu’à Liberty, donc il aura l’autorité nécessaire pour obtenir davantage d’informations. Il ne serait même pas étonnant qu’il réussisse à faire plus qu’Eliëndir et Neera réunis.

    Quoi qu’il en soit, la belle aux cheveux d’argent lui communique son adresse pour qu’ils puissent communiquer par lettre à l’avenir. Un sourire flotte ensuite sur les lèvres de l’enseignante quand son homologue lui déclare qu’ils ne s’ennuient pas à la capitale républicaine, puis elle esquisse un geste qui signifie que son intervention n’était pas grand-chose en soi.

    - Je me suis aussi sauvée moi-même en nous protégeant tout à l’heure. Et j’aurais eu plus de difficultés à abattre le dragon sans toi, si tu ne l’avais pas entravé par ta magie de l’ombre. Enfin, comme tu dis, on a bien mérité de se reposer. A chaque jour suffit sa peine, et notre enquête attendra bien quelques heures. Je vais t’accompagner à Magic pour passer voir ma Pléiade et lui raconter ce qu’il s’est passé. Ensuite, je rentrerai chez moi.

    Et quelque chose lui dit que, compte-tenu de tout ce qu’ils ont fait aujourd’hui, ni l’un ni l’autre n’aura du mal à s’endormir.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum