DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    PA République - Il n’y a pas de cauchemars, il n’y a que de mauvais rêves. [PV] - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    2 participants
    Aller en bas
    PNJ
    PNJ
    Messages : 392
    crédits : 1393

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mer 8 Fév - 22:53
    image rp

    Beauté et Cruauté

    Une moue interrogatrice s'affiche sur ce visage si beau, tandis qu'une main délicate vient caresser son menton et qu'elle dodeline de la tête. C'était bien là le problème des académiciens, ils étaient toujours si curieux et si avides de connaissances. Ils n'avaient pas la moitié du quart des infos qu'ils proposaient déjà des explications, tout en en demandant dans le même temps. C'était là le genre de conversation qui ne plaisait pas à la blonde marraine, car cela terminait inévitablement par des mots savants, des théories compliquées et des mots de tête terribles pour son pauvre crâne.

    • Questions, accusation, diffamation, condamnation, insinuation, bla bla bla ... Vous parlez beaucoup alors que vous en connaissez si peu. Messire Boule-De-Poil et Sire Lancelot ne sont ni vivants, ni morts. Ni vrais, ni faux. Ils sont des songes, rien de plus, nés de l'inconscience d'Hava. Boule-de-Poil était l'expression de sa crainte des créatures animales, tandis que Lancelot était celle des soldats sensés l'aider. Dans ce monde, ils étaient ses gardiens, ses amis, tenant éloignés les traumatismes dont elle a tant souffert. Et à cause de vous, j'ai dut les détruire ... Mais ce ne sont pas là des paroles qu'une enfant devrait entendre, alors permettez-moi de remédier à cela.


    Dans un sourire des plus épanouie, elle claque des doigts et provoque instantanément le sommeil d'Hava. La jeune femme en question tombe en arrière, dans les bras de la demie-titan auprès de qui elle c'était réfugiée.


    • J'ai toujours adoré ce monde, susurra la nouvelle antagoniste. Vous rendez-vous compte ? On peut s'endormir dans un rêve, c'est extraordinaire !


    Un léger rire pour accompagner sa déclaration, elle qui semblait parfaitement indifférente au fait que Neera et le Dérangeant semblaient, eux, ne pas partager son enthousiasme pour le Monde des Rêves.


    • Voyez-vous, lorsque je suis allée à la rencontre d'Hava à Magic, j'ai put percevoir ses doutes, ses craintes et ses peurs. Tant de sentiments qui l'éloignaient de nous, cela ne pouvait durer éternellement. Il a donc fallut trouver une solution pour l'apaiser et quoi de mieux qu'un sommeil réparateur, hein ?


    Tout en parlant, elle se rapproche du trône en ruine et s'assoie dessus, régalienne et fière, croisant nonchalamment les jambes. Elle laisse quelques instants passer, durant lesquels elle darde sur ses adversaires un regard méprisant et hautain. Une main posée sur l'accoudoir, la seconde se lève, désignant le chateau :


    • Je l'ai donc emmenée ici, où chacun de ses désirs était exaucé, où chacun des ses caprices était assouvi. Elle était heureuse et en sécurité. Lancelot et Boule de Poil lui étant liés, ils devaient tout faire pour la garder dans cet état de félicité béate constante et, par conséquent, tenir les gêneurs éloignés. Seulement, MAGIC est un lieu non-seulement extrêmement fréquenté, mais surtout empli d'une forte concentration magique. Les rêves de chacun des habitants de l'Université allaient inévitablement se croiser et lorsque cela arrivait, les deux gardiens s'assuraient que les rêveurs ne s'approche pas d'Hava. Si jamais l'un d'eux devenait trop curieux, et bien ...


    Elle mime ironiquement une décapitation.


    • La mort de ce pauvre étudiant n'était qu'un dommage collatéral. Quel dommage, il était si mignon ... D'autant plus qu'il avait le potentiel pour être votre futur remplaçant, Dérangeant. Notre assemblée avait d'ailleurs des vues sur lui. Du pur gâchis.


    "Dérangeant", quel amusant nom. Pourquoi quelqu'un s'affublerait-il d'un adjectif pour se désigner ? C'est comme si elle même utilisait les termes "belle", "cruelle" ou "manipulatrice". Cela serait bien trop révélateur à ses ennemis, donnant des indices sur sa personnalité.


    • Il est vrai que je manque à tout mes devoirs. Permettez-moi de me présenter : je suis Anaïdéia, la Reine de Cœur. Reprenons, voulez-vous ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 16 Fév - 20:16
    « C’est désolant. »

    Le Dérangeant haussa les épaules, visiblement ennuyé de tout cela. Il la regarda de bas en haut alors qu’elle se voulait hautaine. Il en avait vu d’autres et il en verrait d’autres. Cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Un ennuie profond émanait de lui.

    « Tant de ton ton hautain. Quelle tristesse. »

    Il poussa un soupire, haussant les épaules. Il en avait croisé des seigneurs, des génies qui prenaient le monde de haut. L’ubris était un fléau de ton âge et de toute époque.

    « Hautaine dans pareil situation. Mais quel incroyable manque de confiance en soit. Souhaitez vous un petit applaudissement ? Faire mumuse dans une environnement où vous êtes maitresse. Et vous êtes si fière de cela. »


    Il roula des yeux, regardant les ruines qui les entouraient.

    « Si certaine de vous et pourtant, vous esquivez nos questions. Oh, comme c’est cocasse. Les manipulateurs, tellement bons menteurs qui sont convaincus qu’ils sont supérieurs alors qu’ils ont constamment besoin de se cacher pour ne pas être mis à terre. Ma foi, j’imagine que ce genre de logique m’échappera toujours. »

    Il n’avait jamais eu besoin de mentir ou de se cacher. Il était arrivé là par la seule chose vraie : le talent et le travail. Une manipulation, cela pouvait se défaire et disparaitre. Tant de confiance qui ne tenait que sur une base fragile. Des limaces qui se prenaient papillons.

    « D’ailleurs, je ne puis m’amuser de cette situation. Vous êtes la seule à avoir proposé de répondre à nos questions et la seule à en être ennuyé. Décidemment… D’ailleurs, juste des songes nés d’Hava… Hmm… Comme c’est étrange. Rien que d’Hava ? Etrange vu qu’elle n’avait aucune idée de qui j’étais. Je dirais bien plus ample d’explications à ce sujet. Je suis un élève plutôt correct, mais j’imagine que si vous ne devez sortir que d’un poils de votre zone de confort, vous risquez d’en avoir quelques difficultés. »

    Se tapotant le menton, il reprit avec la même monotonie.

    « Tiens des difficultés. S’en prendre à mes protégés était une tâche relativement osé, mais facile. D’ailleurs, curieux de ne pas avoir choisi un être dont j’avais encore plus d’attache. Oh, oui, suis-je bête ? Malgré toute votre superbe, vous voulez éviter une confrontation avec Elle, n’est ce pas ? Plein de confiance quand on est à l’abri. »

    Enfin à l’abri. Si c’était la présence de Magic qui créait tous ses points de rencontres… Et que leur antagoniste était dans ses rêves. Il y avait des chances qu’elle soit dans les environs. Pire que ça. Elle avait du endormir ses protégés en plus de ça et être endormie maintenant. Il y avait peut-être une chance qu’elle puisse être découverte. Il fallait gagner du temps et des informations.

    « M’enfin, une jolie assemblée donc ? Encore une hautaine soumise à une autre autorité ? Ne vous inquiétez pas. C’est réellement commun les gens comme vous. Vous savez… Des êtres doués et méprisant qui ne sont que des laquais. Il n’y en a pas à avoir trop honte… Enfin.. je le serai, mais je crois malheureusement que je suis un peu trop ethique. Assez cocasse quand on y pense. Peut-être est-ce pour ça que je ne suis pas encore remplacé. »
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Jeu 16 Fév - 22:10
    Y a-t-il vraiment besoin de rajouter quelque chose ? Le Dérangeant n’a-t-il pas tout dit ? Il est certain que leur interlocutrice ne répond pas à leurs questions. Oh, elle leur a bien expliqué des choses. Le fait que Messire Boule-de-poil et Sire Lancelot étaient juste des créations de l’inconscience d’Hava par exemple. Mais ce n’est pas quelque chose qui les avance beaucoup, ou qu’il est très important pour eux de savoir. Après tout, ces deux gardiens, Neera et son collègue s’en fichent comme d’une guigne, tout comme ils sont complètement insensibles au fait qu’ils aient dû être détruits. Evidemment, ç’aurait été mieux qu’Hava n’en ait pas été témoin, parce que la jeune fille s’est réellement attachée à eux. Mais en ce qui concerne les académiciens, leur vie ne changera pas d’un iota à cause de cela, et cela ne les empêchera clairement pas de dormir sur leurs deux oreilles. En tout cas quand ils seront revenus dans la réalité.

    Alors qu’elle soutient Hava endormie dans ses bras, Neera tique sur le fait que les émotions de la jolie blonde éloignés l’ont tenue éloignée d’un mystérieux « nous ». Une assemblée collective alors ? Et pourquoi porter un si grand intérêt à la campagnarde qui ne demandait rien d’autre que de mener une vie paisible ? Il est certain qu’ils doivent être composés de mages, puisqu’ils semblent garder un œil sur Magic, au point de voir qui pourrait faire partie de leur groupe. Un point à garder à l’esprit, s’ils essaient de recruter des étudiants pour mieux espionner l’Université ou renforcer leurs forces magiques. Cela dit, rien n’empêche qu’ils aient des combattants en leur sein également. Mais ils ont trop peu d’éléments pour faire des hypothèses qui tiennent la route. Le fait que cette femme, qui se prend décidément pour Madame je sais tout, se nomme la Reine de Cœur montre en tout cas qu’il y a une organisation certaine.

    C’est cependant loin d’effrayer Neera. Elle n’est pas ennuyée comme le Dérangeant, non. Elle observe, plutôt. Elle voit bien le regard hautain d’Anaïdeia, mais que croit-elle ? Que la diviniste va se ramollir simplement parce que cette mage se croit supérieure ? Non. Elle ignore peut-être tout de ses origines semi-divines, mais elle est une noble de la République, une magicienne puissante, un élémentaliste de renom qui a déjà quelques siècles à son actif. Alors le regard méprisant de la « marraine » d’Hava ne l’affecte pas le moins du monde. Elle est reine de cet univers, mais reine d’un univers déchu, qu’elle doit en plus croire splendide, à son image. Qu’est-ce que c’est pitoyable.

    Pendant que le Dérangeant parle, Neera dépose avec douceur Hava contre un pilier juste à côté d’elle.
    Puis, elle se redresse et ne s’éloigne guère pour pouvoir protéger la jeune blonde en cas de besoin. Elle se retourne ensuite vers Anaïdeia.

    - Allons, allons. Vous n’allez pas me faire croire que, parce que vous adorez le monde des rêves, vous avez décidé de créer un joli petit monde pour Hava. Nous savons tous les trois que vous n’êtes pas suffisamment désintéressée et bonne pour cela.

    Neera place les mains derrière son dos, et observe de ses prunelles blanches cette femme qui pense tout contrôler dans cet univers.

    - Vous avez besoin d’elle, pour une raison qui m’échappe, sinon vous ne l’auriez pas emprisonnée dans cette prison dorée joliment masquée. Mais vous aviez besoin de le faire au nez et à la barbe de la Dame. Parce qu’à Magic, où elle est en chair et en os, elle est inatteignable. Et si vous ne pouvez pas récupérer son corps, pourquoi ne pas affecter son esprit ?

    Une expression sarcastique naît sur le visage de Neera.

    - Cela étant dit, vous avez certainement infiltré l’Université pour nous atteindre. Peut-être parce qu’après la mort de l’étudiant, vous vous êtes doutée que le corps enseignant n’allait pas rester de marbre. Il suffisait juste d’attendre. Et d’espérer, peut-être, que les autres gardiens feraient correctement leur travail.

    Le regard de la belle aux cheveux d’argent dévie un instant vers Hava, puis elle vient se planter dans les yeux d'Anadeia.

    - Je dois dire que, pour une Reine de cœur, vous faites mal votre travail. Vos « collègues », ou tout du moins, « votre assemblée », sera bien déçue du résultat.

    Ton ouvertement provocateur cette fois. Mais cela forcera son interlocutrice à réagir. Sous le coup de la colère, on est toujours tenté d’en dire trop et on pense moins à ce qui nous passe par l’esprit.
    PNJ
    PNJ
    Messages : 392
    crédits : 1393

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 19 Fév - 2:53
    image rp

    Le Rêve s'achève

    • Oui, des songes issus uniquement d'Hava, je vous le confirme. Bien sûr, j'y ai apporté un certain ... Concours. Hava est d'un naturel bien trop doux pour que pareils monstres puisse se montrer à ce point agressifs. Protecteurs, devrais-je dire.

    Elle marque un temps de pause, prenant son temps pour reprendre et laissant ses deux interlocuteurs dans une attente insupportable. Que cherchait-elle à faire en abusant de leur patience ainsi ? Était-elle à ce point confiante pour prendre le risque de les affronter tout les deux en même temps ? Ce n'était pas vraiment ce qui ressortait de son attitude. Au contraire, elle semblait surtout ... Ecervelée ou distraite. Il était même plutôt probable qu'elle ne remarque, ni n'entende, l'impatience qui se faisait pourtant de plus en plus sentir dans le ton de la Pléïades et de la professeure.

    Fort heureusement, elle finie par reprendre :

    • Voyez-vous, j'ai une remarquable prédisposition pour la manipulation des sentiments d'autrui et la lecture de leur esprit. Il m'a simplement suffit d'insuffler quelques sentiments bien choisis à cette enfant, et la voila en train d'assurer elle-même sa propre sécurité dans une prison que j'avais spécialement conçue pour elle. Avouez tout de même que le plan était rondement bien ficelé.

    Et la voici qui s'incline devant une foule d'adorateurs absents, se réjouissant de son propre intellect. Certes, le plan n'était pas parfait, mais elle restait tout de même fière de ses accomplissements, elle qui l'avait orchestrée du début à la fin et qui avait sut avec brio le faire prospérer. Du moins, jusqu'à ce que ces deux énergumènes s'en mêlent. Elle devait bien l'avouer, ils c'étaient montrés bien plus féroces et intelligents qu'elle ne l'avait espéré, la forcant à se dévoiler à eux après qu'elle eut exterminée les deux inutiles gardiens.

    Et puis, ils n'avaient pas tord quand ils lui reprochaient d'éluder les questions.

    • Je vous l'accorde, vous méritez que je vous raconte plus en détail ce plan. Vous avez dut remarquer qu'Hava est un être spécial. Non pas à cause de ses remarquables prédispositions pour la magie, mais grâce à la chose qui grandit dans son ventre et qui défi toutes les lois de la nature. Stromme l'a faite engrosser par un Naga, pensant qu'ainsi il ferrait renaître Kayio. Cela n'a qu'à moitié marché, car l'enfant en devenir, s'il n'est pas divin, est assurément quelque chose qui transcende les mortels que nous sommes. Il y'a un lien certain entre Hava et les Titans. Elle était donc la clé parfaite pour permettre la libération de Zei de sa prison du Berceau. Dans ce monde, Hava est un faisceau bien plus puissant que dans le monde éveillée. C'est pour cela que je l'y ai emprisonnée. Liée ainsi aux Titans, il suffisait de lui laisser suffisamment de temps pour qu'elle redonne assez de force à Zei, contournant ainsi les limitations du Berceau. A cause de vous, ce plan à échoué. Quel dommage ...

    Pourtant, son attitude et son sourire s'opposait à ce dernier mot. Certes, on pouvait voir une légère déception dans son regard, mais elle se rapprochait plus de celle d'un enfant qui n'avait pas eu le temps de terminer son devoir dans le temps imparti, plutôt que d'un être vil qui voyait un plan millénaire échouer en quelques heures. On s'attendrait presque à ce qu'elle mime les pleurs pour marquer son indifférence face à cette situation.

    • Je vous laisserais repartir avec Hava. Après tout, vous serez bloqués avec elle : elle ne peut plus être plongée artificiellement dans le coma, car cela ne ferrait que renforcer la Titanide que vous avez insidieusement enfermés, mais si vous l'a laissez éveillée, elle finira par donner naissance à un être que votre "éthique" comme vous dites, vous forceras à tuer, devant le danger qu'il représente. Cela ne fera que nourrir l'aversion d'Hava pour Sekai et elle nous rejoindra d'elle-même.

    Le plan était ainsi dévoilé dans son entierté. Vu qu'il avait échoué à cause de l'intervention des académiciens, Hava n'était plus qu'un poids morts pour l'Assemblée. Alors autant refiler se problème à d'autres. Toutefois, la Reine de Coeur n'avait pas finie de parler, bien au contraire. Il était temps de revenir sur les propos acerbes que la liche et la demie-titanides avaient proférés à son égard. Des propos qu'elle ne laisserait pas impunis.

    • Ce qui est hautain, c'est de me prêter des intentions que je n'ai pas. Tant de jugement dans votre bouche, Dérangeant ... "Soumise à une autre autorité" ? "Laquais" ? Tels sont vos mots, Pléïades. Je les trouve amusants, étant donnés que vous même n'êtes que le laquais de la Dame, accourant dès qu'elle agite sa cloche. Vous n'êtes ici que parce que vous êtes incapable de lui dire "non". Pourtant, je dois bien avouer que vos paroles sont vraies.

    Quant aux propos tenus par la demie-titanide, ils firent effectivement mouche en faisant réagir la Reine de Cœur. Cependant, ce n'était pas pour les raisons que Neera pensait. Au contraire, en lieu et place de la colère qu'elle s'attendait à voir naitre, il n'y eut qu'un rire, franc mais froid.

    • Assurément, l'Assemblée sera déçue, c'est une certitude. La libération de Zei aurait plongé le Reike dans une tourmente qui nous aurait été bien profitable, à mes Sœurs comme à mes Consœurs. Mais il ne m'en tiendrons pas rigueur, ne vous inquiétez pas. Voyez-vous, les gens ont souvent une fausse image de moi. La benjamine d'une fratrie de trois sœurs, la moins estimée, la plus faible d'entre elles, toujours à accomplir les basses besognes, parfois considérée comme la plus sotte ... Mais je vais vous révéler un petit secret me concernant : j'adore mes Sœurs et j'adore mes Consœurs, même si je parait bien pâle à côté d'elles. Que voulez-vous ? C'est la famille. Bien sûr, notre ainée est la plus implacable et la plus puissante, tandis que la seconde est la plus cruelle. Mais moi, je suis la plus retorse. Toujours à manipuler, j'y peux rien. C'est d'ailleurs pour cela que nous parlons actuellement et que notre conversation s'étire bien plus qu'elle ne devrait ...

    Son regard quitta momentanément les deux académiciens pour se porter sur un enfant qui, sans qu'on ne puisse dire d'où il venait, émergea des ruines. Ignorant les deux protagonistes qui faisaient face à sa maitresse, il se dirigea vers cette dernière, lui chuchotant quelques mots à l'oreille. Une fois le court message transmis, il lui octroya un maternel baisé sur le front, avant de reporter son attention sur le Dérangeant et Neera dans un sourire triomphant qui ne pouvait traduire qu'une seule chose : elle avait gagnée.

    • Toute cette conversation n'avait qu'un seul bût : vous faire perdre du temps. Allez, rentrez donc à MAGIC avec votre trésor. Nous, nous avons le notre.

    Un claquement de doigt de sa part et les deux aventuriers de l'Université Républicaine furent expulser en arrière, dans un tourbillon d'ombre et de fumée qui les faisait revenir dans le monde éveillé. La dernière image qu'ils eurent fut celle d'une Anadeia qui les saluait de la main.

    De retour dans le bureau de la Présidente de MAGIC, ils purent constater qu'ils ne souffraient d'aucunes blessures, ni séquelles. Mieux que tout, la toux qu'ils purent entendre et qui provenait d'une Hava émergeant d'un long, trop long sommeil, les renseignements sur le fait qu'ils avaient réussis leur mission.

    Pourtant, la Dame n'était pas là pour célébrer leur retour comme leur succès. Ameuté par le bruit, Asmodeus surgit soudainement, paniqué, essoufflé, terrifié et terriblement agité. Lorsqu'enfin, il put réussir à se calmer un temps soit peu pour lui permettre d'articuler, il prononça ces mots :

    • Monsieur ! Monsieur ! La Dame a été enlevée !
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 26 Fév - 23:25

    Anadeia avait donc influencé les rêves d’Hava. Est-ce que Neera est surprise ? Pas vraiment, soyons honnêtes. L’enseignante ne connait pas très bien la protégée de la Dame, mais du peu qu’elle en a vu, la jeune femme aux cheveux blonds n’a pas un naturel mauvais, au contraire de sa prétendue « marraine ». Cette dernière a suffisamment d’astuce et de duplicité pour manipuler la rêveuse à son gré, au point de lui faire des gardiens agressifs et trop « protecteurs ». Ce n’est vraiment pas le genre de manipulatrice que la demi-titan apprécie, et d’ailleurs, l’attitude distraite de la magicienne l’agace particulièrement. Elle semble absente ou trop lente à répondre. Est-ce qu’il se passe des choses dans le monde réel ? La Tornade est quasiment certaine que la Dame n’est pas passive, de l’autre côté du voile, et il est possible que celle-ci ait pris les choses en main au sein de l’Académie. En tous les cas, la diviniste estime qu’on peut faire confiance à la Présidente de Magic. De leur côté, il leur reste à savoir comment neutraliser cette femme bien trop orgueilleuse pour son propre bien.

    Cela dit, c’est une arme à double tranchante d’agir dans un tel rêve. Est-ce que si l’esprit est blessé, le corps aussi est touché ? Et Neera peut-elle véritablement agir sans retenue avec une belle au bois dormant endormie à côté d’eux ? Elle pourrait bien demander au Dérangeant de sortir avec Hava, mais la Républicaine a parfaitement conscience de la rapidité de la foudre. Même si Neera fait barrage, la flexibilité des éclairs est telle que son ennemie pourrait bien neutraliser ses alliés avant qu’ils n’aient fait un pas dehors.

    Rajoutons enfin que ce château, ce monde, est le terrain de jeu de la mystérieuse Reine de Cœur, et qu’il n’est pas garanti qu’ils puissent vraiment prendre l’ascendant ici. Et puis, si les deux femmes s’en donnent à cœur joie, eh bien, le château et ses environs pourraient exploser. Littéralement. On ne défie pas des expertes dans la foudre sans y perdre des plumes, après tout. Et vu la puissance qui a percuté le centaure et le loup, Neera assume qu’Anadeia n’est pas une débutante dans sa magie élémentaire. Loin de là.

    - Je pense que manipuler une jeune femme blessée intérieurement ne mérite guère d’éloges, observe Neera. C’est tellement « facile », de s’en prendre à quelqu’un qui a été désabusée par un prêtre fou et abandonnée par tout son village. Vous conviendrez donc, ajoute-t-elle presque sournoisement, que ce n’est pas un fait d’arme très prodigieux.

    Mais le plan, lui, reste bien ficelé, oui. Qui aurait pu croire que Zeï se renforçait tant qu’Hava était dans le coma ? Comment le Reike aurait-il pu s’en douter ? Si la Dame n’avait pas eu l’idée de les projeter dans le Songe primordial, la Titan aurait pu retrouver toutes ses forces, jusqu’à se libérer et répandre son courroux dans le monde. Assurément, celui qui l’avait emprisonnée aurait fait les frais de sa soudaine liberté. Et l’Empire… L’Empire aurait probablement été la proie de la déité de la corruption. Ou alors elle se serait bien plu en République. Après tout, on ne peut pas dire que la nation de Dangshuang brille par son intégrité exemplaire.

    Quoi qu'il en soit, Neera est diviniste, mais elle ne porte pas pour autant un amour très profond à Zeï. C’est le désavantage du polythéisme, on ne peut apprécier tout le monde, quand bien même on considère des créatures comme des êtres divins. Cela ne lui fait donc ni chaud ni froid que le plan d’évasion de la titanide ait échoué, et d’ailleurs, cela ne perturbe pas non plus tant que cela la fausse reine sur son trône. Celle-ci est peut-être contrariée, oui, mais sa vie n’a pas l’air réduite à néant pour autant.

    L’attitude de la belle aux cheveux d’argent change néanmoins de tout au tout quand Anadeia ose proférer des absurdités devant elle. Si elle a jusque-là eu un tempérament calme, qui écoutait et analysait en même temps son environnement pour savoir au mieux quand agir, elle éclate cependant de rire face aux propos de son homologue.

    - Vous croyez réellement que la naissance de cet enfant va nous causer des problèmes ?

    La sang-mêlée s’avance d’un pas léger, mais non moins sûr vers le trône. Elle s’arrête ensuite à quelques mètres de celui-ci, puis croise les bras avec un sourire mutin sur le visage.

    - Vous savez qui je suis, n’est-ce pas ? Vous vous êtes bien renseignés sur l’Académie. Et mon cas est trop exceptionnel pour que vous n’en teniez pas compte. Une mage qui a une affinité surnaturelle avec la magie élémentaire, qui voit passer les siècles, qui a une puissance considérable, aussi. Ca n’a pas dû vous échapper. Je suis une anomalie, au sein de la République, et pourtant, vous le voyez, je me porte très bien.

    Son bras désigne Hava, qui se trouve derrière les deux femmes.

    - L’enfant d’Hava sera aussi un être exceptionnel ? Très bien. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Que ce soit un être aux capacités presque divines ne change rien. S’il faut se charger de son éducation ou de gérer ses pouvoirs, je m’en chargerai. Si cela ne suffit pas, je veillerai à bien m’entourer et, d’ailleurs, le Dérangeant m’accompagnera dans cette tâche. Mais tuer l’être qui grandit en son sein ? Non. Peu importe les races, chacun a sa propre liberté. Nous ne le tuerons pas parce qu’il a une force démentielle.

    Evidemment, en vrai, les choses ne seront pas si simples. Le bébé pourrait très bien mourir à la naissance, tant l’engrossement par un Naga est exceptionnel. De plus, favoriser sa croissance pourrait être relativement difficile. Mais c’est différent que de tuer un innocent parce qu’il est prétendument trop dangereux.

    Neera se tait ensuite quand la Reine de Cœur s’adresse plus particulièrement au Dérangeant, elle se tait encore quand elle commence à plus parler sur elle. Ce sont tous des détails que la Tornade note dans sa mémoire, pour en rendre ensuite compte à la Dame. S’il est nécessaire d’enquêter sur cette organisation, aussi, de telles données pourraient être précieuses, voire vitales. Mais pour l’heure, il leur faudrait savoir ce qu’il se passe de l’autre côté pour savoir comment agir. La retenir encore ici ? Ou bien s’évader de ce rêve ? En réalité, Anadeia finit par répondre elle-même à la question, et pour une fois, les deux magiciennes sont d’accord : cette conversation dure depuis trop longtemps.

    Quand l’enfant apparaît et va près de la prétendue marraine d’Hava, Neera se raidit et pour ainsi dire, un éclair passe juste à côté du gamin. Mais il ne fait pas attention à elle et se contente de délivrer un message avant de leur afficher un sourire triomphant. Qu’est-ce que… ?

    La réponse à ses questions, Neera va vite les obtenir. Lorsqu’elle comprend que la blonde aux yeux améthistes s’est joué d’elle, elle n’hésite pas et crée des éclairs destinée à la bloquer et à la neutraliser. Mais que son coup ait réussi ou pas, ça ne l’empêche pas d’être prise dans le tourbillon qui la ramène à son Académie.

    Quand la Tornade se réveille dans le bureau de la Présidente, son premier mouvement est d’avoir un grognement. Quoique cette garce ait voulu manigancer, elle ne perd rien pour attendre. Puis, la magicienne est prise par un autre sentiment lorsqu’elle entend Hava tousser. Cette fois, c’est le soulagement qui l’envahit. Avec prudence, elle se lève, puis, quand la professeure constate qu’elle n’a aucune séquelle, elle va directement au chevet de la jolie blonde. Mais la femme dort encore, d’un sommeil naturel, cette fois, et Neera souffle un bref instant.

    Jusqu’à ce qu’Asmodeus arrive en trombe sur les lieux. Il faut de longues secondes pour le calmer, de longues secondes pour savoir où est la Dame aussi. Et puis, la nouvelle tombe comme un couperet.

    Pendant une seconde, le temps se fige. Neera écarquille les yeux, sincèrement surprise, et elle ne peut s’empêcher de croire que tout ceci est une vaste blague. Mais l’assurance d’Anadeia, ses dernières paroles, la panique du diablotin, tout cela n’est pas du faux-semblant. Aussi, après une courte seconde de calme, Neera plisse les yeux alors que son aura crépite dans le bureau, menace silencieuse envers tout ceux qui voudraient s’en prendre à Magic et à sa Présidente.

    - Asmodeus.

    Etonnamment, son ton est calme, mais c’est un calme froid, presque distant et calculateur. Celle qu’elle aurait peut-être eu si elle avait mal tourné et avait cherché à avoir son propre empire dans l’ombre.

    - Dis-nous tout ce que tu sais et emmène-nous où la Dame a été enlevée. Maintenant.

    Comme pour aider le diablotin à organiser ses pensées, elle ajoute :

    - Combien étaient-ils ? Que faisaient-ils ? Qu’est-ce que la Dame a fait ? Comment l’ont-ils neutralisée – s’ils l’ont neutralisée, parce que jusqu’à ce jour, la Dame lui paraissait invincible –et quelle magie ou quel objet magique ont-ils utilisés ?

    Un silence, puis :

    - Le Dérangeant. Il faut prendre soin d’Hava, mais aussi faire venir un senseur le plus rapidement possible. S’ils sont toujours dans les environs de Liberty, l’aura de la Dame sera toujours repérable.

    Bon, ils sont à quoi ? deux heures du matin ? Mais Neera est prête à aller réveiller les plus grands mages de l’Université si c’est nécessaire.

    Après tout, on ne touche pas à la Dame, qui est la figure la plus emblématique de Magic.
    [/color]
    PNJ
    PNJ
    Messages : 392
    crédits : 1393

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 19 Mar - 15:54
    Le ton calme de la semi-titanide n'était pas apparue comme tel à l'ouïe du diablotin. Il connaissait parfaitement les rumeurs qui circulaient sur elle, tant sur son ascendance divine que sur la portée de ses pouvoirs, et "dévastateurs" était le terme qui revenait le plus régulièrement. Autant dire qu'Asmodeus eut le plus grand mal du monde à apaiser son souffle et son esprit. Le simlpe fait de reporter son attention sur le regard glacial de la professeur suffisait à lui faire imaginer les pires tourments qu'elle pourrait lui infliger.

    Puis finalement, il put se calmer, sans réussir à parler toutefois. C'est pourquoi il préféra conduire Neera jusqu'à la pièce où la Dame avait été vue pour la dernière fois. La guidant à travers un dédale de couloirs fissurés et passant à travers des portes dégondées, le chemin était à lui seul un parfait exemple de l'effroyable puissance qui émanait de la Présidente de Magic. Lorsqu'enfin, il arrivèrent dans la chambre du Dérangeant, là où Asmodeus et Lucy avait été protégée par ce dernier, il purent voir que de l'ordre qui y régnait d'ordinaire, il ne restait rien. Tout n'était qu'un champ de bataille décrivant plus efficacement que les mots qu'auraient put employer le diablotin l'ardeur du combat qui y avait été mené.

    Seulement, entre les meubles fracassés et les fioles brisées, il était un élement qui détonait : un inscription écrite en lettre rouge sur le mur.

    "Trouvez la Mairesse."

    Tel était le seul message qui s'affichait sur les murs de la pièce.


    - Je ne sais quoi vous dire, Madame ... Lucy et moi étions endormis. Je n'ai put voir que quelques brides de ce qu'il c'est passé. J'ai vu une femme et des éclairs verts. Je ne crois pas qu'elle avait avec elle un objet magique. Je ne sais même pas si elles ont parlés ou ce qu'elles ont put se dire ... Je suis vraiment désolé.

    Un leger sanglot s'échappe d'Asmodeus, alors qu'il continu :

    - Ils ont également enlevé Lucy. Cela, ils ont prit le temps de m'expliquer : ils ne veulent pas que le Dérageant intervienne. S'ils ont la moindre suspicion à son égard, ils éliminerons ma Lucy !

    Ce qui impliquait implicitement que Neera ne représentait pas un danger aux yeux de cette Assemblée.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 19 Mar - 16:32
    Neera ne se rend parfois pas compte qu’elle est intimidante pour ses élèves comme pour le personnel de Magic. Peut-être parce qu’elle estime être facile à vivre et avenante envers ses ouailles et ses protégés. Il est vrai, pourtant, que les rumeurs les plus folles court à son sujet et qu’on a déjà inventé de tout la concernant. Parfois considérée comme une professeure immortelle, la belle fait souvent fi de ces ragots : de toute façon, elle a l’autorité pour s’imposer à ses pairs, et ici ne fait pas exception à la règle. Dans l’immédiat, c’est elle qui commande avec le Dérangeant parce que l’urgence l’exige. Alors, puisqu’Asmodeus ne sait pas parler, trop pris par l’émotion, elle se contente de le suivre dans les couloirs de l’Académie. A la vérité, elle aurait très bien pu retracer l’itinéraire de la Dame toute seule, tant cette dernière a laissé éclater son aura sur son passage. Quant à la chambre de la Pléiade, d’habitude si bien ordonnée… Il ne reste qu’un grand chaos, un désordre sans nom, un foutoir complet. Plus irritant, il n’y a ni la ni la Présidente, ni son adversaire évidemment. Mais un message a été peint sur le mur. Un message en rouge.

    « Trouvez la Mairesse ».

    Neera hausse un sourcil en lisant ce message énigmatique, et elle le contemple un long moment, comme si cela allait lui donner des réponses supplémentaires. Plusieurs hypothèses naissent dans son esprit, mais il y a une solution qui lui paraît plus simple que les autres. D’un air distrait, elle écoute le diablotin, et se rembrunit davantage quand elle apprend que Lucy a été enlevée. Les garces. Elles redoutent suffisamment son collègue pour le tenir à distance, apparemment, et a contrario, elles ne semblent pas redouter la Tornade. Ou alors elles n’ont rien trouvé qui pourrait causer de la pression sur la demi-titan. C’est aussi une possibilité.

    - Le Dérangeant, fait-elle d’un air las, je te propose de convoquer les Pléiades dès que possible. Il faut qu’on leur apprenne ce qu’il s’est passé, qu’on leur parle d’Hava et du bébé et qu’on parte à la recherche de la Dame aussi…

    Elle se masse légèrement les tempes devant tout ce qu’il y a à faire, et ses yeux reparcourent une dernière fois la pièce, en quête d’un détail, d’un indice, de n’importe quoi d’autres qui pourrait leur être utile.

    - On va t’affecter une nouvelle chambre, mais surtout, on va empêcher quiconque de venir ici le temps qu’on ait examiné les lieux et réparé un maximum de dégâts.  

    Très honnêtement, hormis la fouille de la pièce, ce n’est pas prioritaire à ses yeux mais la dernière chose dont elle a besoin, c’est d’élèves un peu trop curieux qui montent en catimini jusqu’ici.

    - Je vais m’occuper des recherches pour trouver la Dame. Même si ça prend plusieurs semaines ou plusieurs mois, on la retrouvera. Son ton est une évidence, une promesse froide qu’elle déclare à cette Assemblée qui s’y croit un peu trop et qu’elle a hâte d’écraser, il faut bien l’avouer. Il est aussi temps qu’on regroupe des volontaires pour aller faire un tour à Justice. Il y a une certaine personne qui mérite qu’on lui fasse une petite visite…

    Une certaine Mairesse qui connaissait bien la politique… et qui pourrait peut-être bien coopérer, dans l'intérêt de Magic, voire même de la République.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum