DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Shan'ael

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une chambre pour trois - Page 3 EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Erit sanguinem
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 23 Jan - 17:51
    Il... Avait rit ? Un bref éclat. Juste suffisamment pour voir son visage s'épanouir d'une façon nouvelle. Juste suffisamment pour imaginer ce à quoi pouvait ressembler un rire franc de sa part. Une éclipse à laquelle elle assistait pour la première fois et qu'elle regardait en face. Comment voulait-il qu'elle cesse d'être émue s'il avait ce genre de réaction ?! Elle rit aussi, tamponnant son œil traitre pour faire disparaitre les larmes et revenir au plus près de lui.

    - Et si je ris ? " souffla-t-elle avec une douceur taquine qui n'était qu'une admiration de l'ouverture qu'il affichait.

    Évidemment que ça ne la dérangeait pas de rester contre lui. Dans leur position, elle était était presque enroulée autour de lui, sa nageoire servant de dossier à l'homme sur lequel elle était étendue. Les yeux clos, la tête sur son épaule, le front appuyé contre son menton, elle avait le visage à moitié dans l'eau sans que ça ne la gêne le moins du monde. Et pendant qu'il lui caressait le dos elle était seulement bien. Toute tension oubliée et le sourire aux lèvres. Son désir ronronnait à feu doux, toute frustration envolée. C'était suffisant. C'était même parfait.

    Ses doigts effilés pianotaient sur le pectoral de Shan'aël et elle se serra un peu plus à lui alors qu'il cherchait ses mots. Les membranes ourlées de ses oreilles frémissaient d'attention, lui donnant des postures bien plus expressives que lorsqu'elle semblait humaine. Il ne pouvait pas douté de fait qu'elle l'écoutait. Il aurait pu réfléchir ainsi pendant des heures qu'elle ne serait pas lassée. Elle ne se raidit pas non plus, n'hésita pas non plus lorsqu'il fini enfin par prononcer quelques mots lourds de sens. Sa place...

    - Je ne peux pas te dire que c'est la première fois, mais j'aime cette place. " soupira-t-elle, quelques bulles ponctuant la fin de sa phrase. " Je la prends et je la rendrai pas facilement.

    Elle avait déjà eu plusieurs fois l'impression de trouvé sa place dans sa vie. A chaque fois, elle se rendait compte que la précédente était en réalité une pierre constituant un chemin. Cette fois n'était peut-être pas différente dans le fond, mais cela ne la rendait pas moins capitale. C'était la place qu'elle voulait occuper maintenant. La place qui lui convenait. Sa place.

    Elle se prit à fredonner sur deux notes, mais se reprit avant que la magie n'opère vraiment.

    - Tu te l'ai procuré quand cette potion ? C'était pour un travail ?

    Elle avait légèrement relevé la tête pour le regarder dans les yeux, et cette fois, son regard était nettement amusé. Elle ne croyait pas une seconde qu'il l'avait acheté pour un travail. Il avait une potion de respiration aquatique... L'idée qu'il ait pensé à en acheté une et ce qu'il pensait pouvoir en faire au moment où il l'avait acheté l'intéressait plus que ce qu'elle aurait cru. Du bout des lèvres, elle posa un baiser chaste sus sa bouche.

    ... Lorsque trois coup furent taper timidement à la porte. Un frisson remonta le long du dos de la sirène mais ne l'éloigna pas plus que ça, tendant surtout l'oreille pour savoir si quelqu'un allait ouvrir la porte, auquel cas, elle se serait encore davantage plaquée contre Shan'aël, que ce soit pour se cacher elle, ou lui.

    - Monsieur Shan'aël ? Aelle dit qu'elle a oublié son pantalon. Je peux entrer ?

    La voix de Cirdan était incertaine. La rouquine avait du l'envoyer et il était assez facile de l'imaginer aussi rouge que Shan pouvait l'être quand elle avait débarqué dans la chambre du garçon en petite tenue... Et en effet, le pantalon était posé sur la chaise en retrait du bassin, totalement sèche à côté de lambeaux de tissus éparts. A regarder l'état de la pièce, la façon dont ils avaient semés leurs vêtements, difficile de croire qu'il ne s'était rien passé de plus qu'un bain commun.

    Mais avant que Shan ne puisse bouger, Rowena posa un index sur ses propres lèvres en articulant silencieusement un " je ne suis pas là " aussi puéril que ravi. Un mouvement de poignet et quelques une orientation du doigt, le vêtement d'Aelle décolla du dossier de la chaise pour flotter vers la porte qui s'entrouvrit seule, juste le temps de propulser le tissus et laissant tout loisir au semi-elfe de donner une explication ou non à leur cadet.

    - Je te veux encore un peu pour moi. " avait plutôt murmurer la sirène au creux de l'oreille de son oreiller du moment.

    Ce ne fut que plus tard qu'ils se décidèrent enfin à sortir de l'eau. Lui d'abord, elle fermant les yeux aussi longtemps qu'il le désirait s'il en avait encore besoin, puis elle, qui avait trouvé le bain beaucoup trop court. Elle trouvait toujours les bains beaucoup trop courts.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Lun 23 Jan - 20:41
    Il sembla presque s'endormir pendant un instant. Comme le matin, il avait le visage détendu, en la gardant serré contre lui. Elle même était littéralement collée, et il semblait difficile de les différencier l'un de l'autre en regardant d'un point de vu extérieur. Il ouvrit seulement les yeux lors de sa dernière phrase, et capta clairement son sourire.

    - Quand nous avons nagés ensemble. A notre arrivée il y a trois semaines. Aprés ça je suis tombé sur une potion de ce type par hasard et...enfin bref, j'en ai une.

    Il sursauta carrément en entendant les coups a la porte. Le petit elfe avait visiblement une mission, et Shan se redressa légèrement, l'air prêt a répondre. Il n'en eu pas le temps puisque Rowena posa son doigt sur ses lèvres. Il la regarda faire étonné, et comprit le message, surtout quand le vêtement commença a flotter dans les airs. Il ne savait pas qu'elle savait faire, ne l'avait jamais vu utiliser ce type de magie. Il se pencha doucement et embrassa le doigt, avant de marmonner quelque chose comme quoi il avait bientôt fini.

    - Trés bien.

    Il avait répondit a la dernière petite phrase de la serine, et la serra de nouveau contre lui pour profiter des dernières volutes d'eau, chaude. Si elle ne sentait pas vraiment la différence, lui, commençait a avoir un peu froid. Il était bientôt temps de sortir. Mais il ne manqua pas de murmurer une dernière fois dans son oreille.

    - Mais si tu en a envie, tu pourra m'avoir tous les jours rien que pour toi.

    Sur cette dernière phrase il ferma les yeux a nouveau, et ils restèrent ainsi plus d'une demi-heure supplémentaire. Quand l'eau fut retombée a une température froide, il lui caressa les cheveux et la serra contre lui alors qu'elle reprenait sa forme terrestre. Il posa les yeux sur elle a nouveau, mais il n'avait plus vraiment l'impression de voir de réelle différence. Dans les deux cas, elle était magnifique.

    Il lui prit la main et se leva en même temps qu'elle pour qu'elle l'accompagne hors de l'eau. Il avait passé le cas, et de toute manière il n'avait plus le petit soucis physique du début. La quasi sieste entre coupé de quelques conversations brèves a voix basse l'avait apaisé.

    Il s'entoura simplement d'une serviette et lui lâcha finalement la main a contre cœur, Mais il l'attendit pour sortir de la salle de bain, et en quelques pas, ils furent tous les deux dans la chambre juste en face. On avait monté une robe de nuit propre pour la sirène, et pour lui, une tenue ample pour être a l'aise. Mais comme souvent, il alla enfiler l'une de ses propres tenues. La bleue étant toujours dans la salle de bain pour l'instant, il enfila juste son kimono noir, faisant encore plus ressortir le vert de ses yeux.

    - Si j'avais imaginé que..

    Il s’arrêta, et n'ajouta rien. Il s'approcha d'une grande cruche de jus de fruit et en servit deux verres. Visiblement, il avait aussi demandé deux grands récipients contenant de l'eau fraîche, avant de monter. Il avait pensé a tout ça.

    - Je me disais hum...ca te dirais avant que tu dormes...enfin si tu n'es pas trop fatigué...de m'aider un peu avec mon apprentissage des lettres ?

    Lecture, écriture, tous lui aller. Et il etait certain que ce serait plus simple avec elle.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 23 Jan - 22:34
    - Prenez garde, Monsieur, vous devenez très provocateurs...

    La façon dont Shan'aël s'habituait rapidement à plus de simplicité et ces petites phrases qui lui offrait pour son plus grand plaisir réjouissaient la républicaine... Et l'étonnaient aussi un peu. Il lui avait proposé de l'avoir tous les jours à elle sans même rougir. C'était un grand plaisir de le sentir si proche, une partie de sa retenue naturelle fondue comme neige au soleil, révélant les ramures vertes d'un arbre printanier.

    Il avait pensé à mille détails. Dès le moment où ils étaient sortis de l'eau, elle l'avait réalisé. Les draps de bain, les vêtements, les boissons. Avant même qu'ils franchissent la porte de la salle de bain, il avait pensé à tout et tout était d'une fluidité totale alors qu'elle n'avait rien eu à prévoir, à prendre en main, à organiser. C'était... Et bien déjà totalement inattendu alors qu'elle s'était laissé finalement portée toute la journée durant par un rythme qui n'était pas le sien, mais en plus cela représentait pour elle un cadeau de plus.

    - Qu'en moins de vingt-quatre heure tu emménagerais avec une femme ?

    Elle dégagea les cheveux du col de sa chemise de corps et eut un raté dans son geste. Dit comme ça... C'était aberrant. Heureusement ce n'était pas vraiment ce qui était en train de se passer. Un verre de jus de fruit apparu dans sa main et elle sourit encore. Elle ne pouvait pas s'en empêcher. C'était devenu son expression de base. Aussi n'y eut-il pas de changement particulièrement visible lorsqu'il lui parla de l'apprentissage des lettres, alors que l'idée de l'aider à progresser là-dedans lui faisait chaud au cœur. Partager ce qui avait été pour elle une source d'émancipation et de joie avec l'homme qu'elle... qu'elle aimait... Même le penser lui faisait encore étrange. Tout allait si vite qu'elle aurait dit un songe.

    - Je t'aiderai avec plaisir.

    Elle ramassa cependant la couverture du lit pour s'en entourer. L'eau ne lui posait aucun soucis, mais l'air rêche était bien moins confortable et elle avait facilement froid ou chaud, surtout après une transformation. Ce ne fut qu'une fois emmitouflée qu'elle avisa la petite table dans un coin de la pièce, puis le lit, et fini par demander d'un air concerné.

    - Tu préfères pas qu'on s'installe sur le lit ? Je pourrais déjà t'aider avec la lecture et on verra l'écriture quand il y aura une meilleur lumière pour toi. Tu as un livre avec lequel tu travailles ?

    Elle aurait pu s'en douter, il n'avait pas de grande objection. Ils s'installèrent donc sur le matelas et elle consentit à partager l'unique couverture pour qu'ils se retrouvent à deux dessous. Il ne faisait pas spécialement froid en vérité, le temps reikois restait ce qu'il était. Mais ça n'empêcha pas la sirène de coller son élève. Elle avait déjà en tête de lui ramener un livre intéressant et pas trop difficile de sa prochaine journée de recherche à Drakstrang. Si elle ne pouvait l'emprunter, elle ne ferait faire une copie, voilà un cadeau qui pourrait lui être utile... Il ne restait plus qu'à trouver un sujet qui l'intéresserait.

    - Il y a un sujet qui te fait plaisir ? Je veux dire, sur lequel découvrir des choses t'intéresse ? Je demande parce que moi, j'avais commencé la lecture avec des recettes de cuisine et des traités de politesse. " Elle secoua légèrement la tête, se rendant très bien compte que cela pouvait paraitre stupide. " C'était mon truc, c'était directement applicable et je comprenais un peu mieux le monde de Gail quand j'ai commencé à travailler pour elle. C'est comme ça que j'ai appris. "


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Lun 23 Jan - 23:39
    Emménager avec elle. Il n’était pas certain que ce soit vraiment ça. Déjà elle n'avait toujours pas dit si elle voulait rester avec lui ici ou si elle retournerait dormir chez Tagar. Ensuite le jour ou ils habiteraient ensemble, ils auraient une maison a eux. Il imaginait bien la construire lui même, avec son aide si elle avait envie. Pas ici. Loin.

    - Hum.

    Difficile encore une fois de poser de véritables émotions, de vraies paroles, sur sa pensée. Il avait encore du chemin a parcourir. Et la première étape, était de la soignée. Rien n'avait changé, peut importe la journée. Sa détermination n'avait que plus de souffle. Debout devant la fenêtre, il resta figé un moment, et après avoir dissimulé totalement sa pensée, se retourna et hocha la tête.

    - Oui, le lit sera très bien.

    Visiblement, l'automne Reikois était plus difficile a vivre pour elle que la baignoire d'eau froide. Il n’était pas si étonné que ça pas ce fait, et se colla contre elle sous la couverture. Il commençait a regretter de lui avoir proposé. Il n'avait absolument pas la tête a travailler quoi que ce soit, et encore moins un sujet qui lui avait toujours posé autant de soucis. Tous etre doué d'une grande concentration qu'il était, actuellement, il avait surtout envie de la câliner sans rien faire d'autre.

    - Uh ? Oh hum bonne question.

    Les rares fois ou il avait vraiment essayé, il avait prit un livre au hasard. Absolument pas quelque chose qui pouvait l’intéresser. Ça montrait juste simplement qu'il ne faisait pas ça par plaisir mais par utilité, ce qui avait terminé par de multiples échecs monumentaux. Alors, un sujet intéressant ? Elle aurait mieux fait de lui demander si il y avait quelque chose qu'il jugeait utile ?

    - Je n'y ai jamais réfléchit...tu..tu ne veux pas choisir pour moi ?

    Avait il une passion ? La nature sans doute d'une certaine façon, mais il n'y avait jamais réfléchit comme un plaisir. Plutôt comme un endroit qu'il devait connaître pour survivre. Les animaux peut être. Il aimait bien l'art, mais a quelque chose a pratiquer, il n'avait absolument pas de plaisir a s'imaginer apprendre des techniques d'artistes, ou des styles. L'histoire ne l’intéressait pas vraiment non plus...bien que...maintenant qu'il y pensait..il s'imaginait bien l'écouter elle lui lire un peu tous et n'importe quoi, allongés sous un arbre les yeux clos.

    Il y eu un bruit sourd a l’extérieur de la chambre.

    Il n'avait pas envie de passer pour quelqu'un de foncièrement contre l'instruction. Et en vérité, c’était peut être qu'il lui avait toujours manqué quelqu'un de doué pour transmettre sa passion, ce qu'elle parvenait aisément a faire avec lui sur divers sujet. Ou alors il était trop abruti par l'affection qu'il lui portait pour questionné son intérêt pour ce qu'elle disait, et pas parce que c’était elle qui le disait. C’était compliqué de définir la différence.

    Un cri déchira le silence du couloir.

    Avant qu'elle ai sans doute compris quoi que ce soit, la porte de la chambre était ouverte, et il n’était plus la, a coté d'elle. Il avait bondit avec souplesse, changeant d'attitude, ses muscles aussitôt gainés par l'effort qu'il venait de faire pour s'extirper de la couverture comme si il n'avait jamais été dedans.

    Cirdan etait dans le couloir, vétu uniquement de son pyjama, les cheveux défaits, l'air d'etre dans l'incompréhension la plus totale.

    - Tout...tout était normal...elle s’était endormie...et puis elle a commencé a hurler.

    Une vive inquiétude était peinte sur ses traits, et ils allèrent ensemble vers le fond du couloir, vers la porte ouverte ou des sanglots et des cris étaient audibles. Des cris aisément reconnaissables. C’était une sorte de fureur sourde, au milieu d'une véritable crise de nerf. Rowena du se baisser pour éviter une cruche en terre cuite qui se brisa sur le mur juste derrière elle, visiblement lancé par la rousse qui se débattait a moitié dans les draps, avec Shan a coté essayant de l’empêcher de se faire mal elle même.

    - Ils me regardent...ils sont la...Je vais tous les tuer...

    Cirdan eu un petit mouvement de recul en voyant le regard assassin, dégoulinant de larmes, l'expression figé dans un air malsain, dans une envie de violence meurtrière palpable que la sirène comme le jeune elfe pouvait reconnaître chacun pour des raisons différentes.

    Elle ne les voyait absolument pas, les yeux braqués sur des fantômes de son passé.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mar 24 Jan - 0:38
    - Je peux faire beaucoup de chose, mais choisir tes goûts à sa place est hors de ma por...

    Elle sursauta. Avant qu'elle ne roule au bord du lit dans un réflexe de survit involontaire, la porte était déjà ouverte et Shan disparaissait dans le couloir. Il lui fallut quelques précieux instants de plus pour se défaire de la couverture et le rattraper. Il n'y avait pas une pensée parasite dans l'esprit de la jeune femme. Le moment de de douceur qu'elle venait de vivre avait prit brutalement fin et son visage avait retrouvé la dureté froide du métal alors qu'elle marchait à grands pas dans le couloir, sans courir.

    Shan était déjà dans la chambre du bout, Cirdan dans le couloir, près du mur opposé, l'air perdu.

    - Attend ici. " ordonna-t-elle d'une voix glaçante à l'enfant qui la regarda passer, encore plus terrifié par son ton que par la violence des réactions de sa compagne de chambre. Sous ses yeux clairs, la sirène en robe blanche franchi la porte et manqua de se prendre une cruche en pleine tête. Il frémit et se retira encore un peu plus en retrait de la porte ouverte lorsque l'objet s'écrasa sur le mur un bruit beaucoup trop fort. Il plaqua ses mains sur ses oreilles abimées et rentra la tête dans les épaules, les yeux grands ouverts, incapable de détourner les yeux de la forme qui s'agitait et ruait dans les draps.

    Rowena s'était dirigé droit sur son amie. Sans chercher à chasser Shan, elle s'était plutôt glissé à la tête du lit. Il la tenait, c'était ça de moins à faire pour elle. Ce qui lui restait était à la fois simple et exigeant. Elle posa les mains de chaque côté de la tête de la jeune femme en des points bien précis. Ce n'était pas nécessaire, mais la connexion était bien plus simple en répétant quelques points, quelques gestes, quelques rituels qui aidaient à trouver ses repères dans la magie autant que dans un esprit en pleine tourmente. La sirène plongea dans la tempête. Seule une vague éthérée fut perceptible dans la trame magique de la pièce, impossible à ressentir pour les profanes.

    L'absence totale de crainte ou d'hésitation, l'absence d'expression mais également l'absence de tension donnaient une étrange impression implacable à son geste. Comme si elle ne ressentait pas la plus petite empathie pour l'humaine allongée là... Ou plutôt comme si elle avait déjà procédé ainsi des centaines, voir des milliers de fois. Ses doigts avaient à peine effleurer la tempe de la jeune femme qu'elle s'était calmée d'un coup, passant d'une fureur douloureuse à une apathie totale et soudaine, à peine gémissante. Elle ne les voyait toujours pas, mais sous la poigne du semi-elfe, Aelle venait de perdre toute substance toute combativité.

    - Tout va bien... Tu es à Ikuza, à l'auberge avec nous. Rowena. Shan'aël. Cirdan. " souffla-t-elle. Ses mains quittèrent ses tempes pour caresser ses cheveux, les remettre doucement en ordre. Elle prit une profonde inspiration et lorsqu'elle reprit, sa voix fluide avait quelque chose d'encore plus envoutant que d'ordinaire. " Tu as survécu. Tu as vaincus. Plus personne ne te feras de mal.

    Forte et rassurante, elle disait l'évidence. Elle disait la Vérité. La magie de son timbre renforcée par celle qu'elle avait apprise  avait quelque chose de terrifiant lorsqu'on y réfléchissait de loin, mais à entendre, c'était doux et réconfortant. Affectueux... et ça n'avait rien à voir avec la beauté intime que ses accents avaient pris en parlant avec son compagnon depuis le matin.

    - Détend-toi. Lâche ce bougeoir... " ajouta-t-elle en remarquant l'objet que la rousse avait fini par attraper sur la table de nuit après la cruche. Les doigts se desserrèrent progressivement, au rythme des répétitions. " Respire... " Elle inspira plus profondément... Et toujours les caresses sur son front. Les larmes aux coins de ses yeux vidés de toute émotion.

    - Shan, tu peux t'occuper de Cirdan ? " souffla-t-elle, son timbre revenant un instant à la normalité. Elle venait de couler un regard vers le couloir et le visage effrayé du garçon l'avait frappé, mais elle ne pouvait pas détourner vraiment son attention d'Aelle. ... ça et elle aurait bien été incapable de le rassurer correctement.

    Doucement, à l'ombre des prunelles de la belle coupée en pleine terreur nocturne, les émotions qui l'avaient brusquement quittées revenaient au compte goutte. Si elle avait mieux connu la psyché de la jeune femme, Rowena aurait pu équilibrer directement ses émotions en descente, la calmer sans couper court aussi brusquement à ce qu'elle vivait, mais son expérience lui avait apprit une chose : quand quelqu'un était dévoré par ses démons au point d'en devenir violent, on gère la crise et on parle du reste après.

    Elle n'avait volontairement promis la protection de personne. Lui dire, sous suggestion ou non, qu'elle était en sécurité parce que Shan'aël était là pour la protéger était contre productif à la longue, et la républicaine ne pensait pas un instant au lit dans lequel elle dormirait pour se sentir bien en cet instant.

    - Tout va bien, maintenant, Aelle. Tu es à Ikuza. C'est Rowena. Shan'aël et Cirdan sont juste là. Tu es à l'abri.

    Elle prit fermement la main d'Aelle, que Shan accepte de s'éloigner ou pas et la serra fort. Très fort. Les émotions remontaient dans les veines de la jeune femme et Rowena n'avait par contre aucune façon de s'assurer qu'elle se réveillerait. Elle pouvait tout aussi bien resté dans son délire pendant un moment et elle ne comptait pas la lâcher avant que la crise soit entièrement passée.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mar 24 Jan - 23:54
    Difficile de croire qu'il était concentré sur autre chose, tant il s’était envoyé hors du lit, comme le vent dans les arbres. Elle ne l'avait littéralement pas suivi du regard. Il était définitivement trop rapide. Mais pas difficile de savoir ou aller et le suivre ne fut pas si difficile. Le couloir était assez étroit, de sorte qu'on passait juste a deux en général. Cirdan s'y tenait, et suivit le groupe en étant un peu penaud. Il avait l'impression que c’était sa faute...il n'aurait pas du quitter sa chambre une fois qu'elle s’était endormie...

    La crise était violente pour un gamin comme lui, mais on voyait dans son attitude que ce n’était pas la première fois qu'il était confronté a la violence. Ses oreilles en étaient une preuve directe. Et il n'essaya clairement pas de désobéir a l'ordre qu'elle lui avait donné. Il ne put qu'observer les deux adultes s'occuper de la calmer.

    Elle se tortillait dans tous les sens dans les bras d'un Shan ne pouvant pas vraiment faire quoi que ce soit sans risquer de lui faire mal. En posant les yeux sur elle, la chose fut littéralement évidence a ses yeux. Il n'y avait pas une seule trace de peur, le traumatisme n’était pas la. Elle ne s'eveillait pas dans cet etat en ayant la crainte de retomber dans ses tourments passés. Pas du tout.

    C’était de la haine.

    Une envie de violence, et de meurtre violent. De vengeance. Shan hocha la tête quand la Sirene intervint et la relâcha. Cependant, aussi fort était la technique, Aelle ne sembla pas se laisser faire immédiatement. Elle continua de bouger, bien que de moins en moins virulente. Une autre chose était sur en la voyant. C’était qu'elle avait une force mentale très forte, et qu’entraînée, elle aurait pu être très résistante aux attaques psychiques. Plus que beaucoup de soldats lambda. Elle s’était sans doute forgé un cocon au fil de sa vie.

    - Cirdan, dans ta chambre.

    Shan ne lui demanda pas son avis et le prit par les épaules. Les deux elfes tournèrent la tête une dernière fois vers le lit et disparurent dans le couloir. Shan ferma même la porte, pour rendre l'espace clos, et poussa le petit vers la porte entrouverte. Il soupira en le suivant, et en lui faisant signe de s'installer sur son lit.

    - Tu aurais du être endormi, après tes soins, Cirdan. Ne plaisante pas avec le repos.

    Il lui caressa les cheveux affectueusement. Il le faisait avec plus d'aisance qu'avant, parvenant a combler l'espace entre eux, a diminuer le vide qu'il avait l'habitude de mettre en place naturellement avec les gens. C’était minime, mais pour ceux qui le connaissaient bien, ça ce sentait aussitôt.

    - Ne t'inquiete pas, elle va s'en remettre. C’était juste un sale cauchemars, comme elle faisait souvent.

    Dans la chambre, le calme était revenu, et comme Rowena l'avait supposé, elle ne bougeait pas. Elle était allongée sur le coté, le visage vers le mur caché de la Sirene. Sa respiration était stable et lente, comme en sommeil. Ça dura un petit moment et puis finalement, malgré le fait qu'elle ne bougeait toujours pas, la Républicaine sentit clairement son rythme changer, indiquant qu'elle était réveillée.

    Elle resta silencieuse sans bouger, sans relâcher la main, pendant une bonne vingtaine de minutes. Elle avait les yeux ouverts, fixés sur le mur, et essayait de mimer le sommeil, sans succès pour quelqu'un d'habituer aux respirations des gens. Finalement, elle brisa le silence, en faisant une pression de sa main.

    - Dis un truc, je sais pas quoi dire moi.

    Et toujours sans bouger, elle ajouta en soupirant.

    - J'ai encore cassée une armoire...Shan va me tuer.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 25 Jan - 1:19
    La haine. La colère. L'autodestruction. La panique. La fuite. Autant de variantes produites par les psychés qui trouvent encore la force de se rebeller et d'agir contre l'insupportable. Toutes naissaient de blessures profondes. Avec le temps, toutes se ressemblaient. Rowena en avait goûté bien des saveurs, éprouvées jusque dans sa chair depuis bien longtemps pour une créature à sa longévité. Sans doute trop. Toutes avaient le goût du sang. Le sien ou celui des autres, cela revenait au même. La peur et la culpabilité en étaient toujours les fondements.

    Ses gestes étaient doux, précis, accueillants, mais elle n'était pas à fleur de peau comme elle l'avait déjà été avec la rouquine ou avec le semi-elfe. Au dessus du corps de la jeune humaine, elle sourit aux deux elfes qui s'éloignaient subrepticement dans le couloir, avant de reporter son attention pleine et entière sur elle. Elle était soulagée que le garçon se soit éloigné, même si elle savait très bien qu'il n'oublierait pas. Il ne restait plus qu'à espérer que Shan lui expliquerait sans langue de bois... Mais pour le moment elle n'avait pas le loisir de laisser son esprit courir sur ces pentes là. Elle avait un autre problème sur les bras.

    Propulsé dans sa chambre par les longs bras de Shan'aël, Cirdan avait eu du mal à quitter la scène des yeux. Sa propre chambre lui semblait vide et étrangement silencieuse après ce qui avait eu lieu à côté. Mais le fait que son aîné soit là rendait au moins l'endroit un peu moins austère. Il s'assit docilement sur le bord du lit, tendu et un peu replié sur lui-même. Ses grands yeux d'or ne savaient pas vraiment ou regarder, alors il les baissa sur le sol. Pas tant par crainte ou incompréhension que par habitude.

    - Pardon Monsieur Shan'aël... " répondit-il d'une petite voix. Il n'aurait pas du quitté sa chambre... Mais il s'en faisait pour Aelle.

    Il ferma les yeux sous le coup de la surprise lorsqu'une main se posa sur sa tête. Si Rowena et Aelle étaient plutôt adepte du contact physique ce n'était pas le cas du demi-elfe. Surpris, il leva les yeux vers lui et eu un petit sourire en entendant ses paroles de réconfort. Il acquiesça tout en rougissant, appréciant sans vouloir le montrer l'attention de son protecteur.

    Ses mains ne savaient plus trop ou se poser. Sur ses genoux. Sous ses fesses...

    - Elle fait encore des cauchemar... Mais pas comme ça... Je peux vous poser une question ?

    Sur le côté de la tête de lit, un petit bracelet de bois peint était suspendu et tenait deux arbres de bois grossièrement sculptés. Il les observait comme point de mire. Il était là depuis peu de temps finalement, mais sa chambre était de plus en plus pleine de babioles, papiers et outils. Il avait encore un peu de mal à comprendre à quel point sa vie avait changé et la politesse de ses tournures de phrases ne faisait que le présenter au grand jour.

    - Je crois qu'elle voulait pas vous déranger... Et je savais pas quoi faire pour l'aider. Parce que je sais pas ce que ça fait... Vous croyez que c'est normal que je fasse pas de cauchemar
    ?

    Du côté de la chambre d'Aelle, sans que Rowena ne bouge de sa place, les volets s'ouvrirent légèrement et la porte se verrouilla. Une fois certaine que l'esprit de la jeune femme s'était apaisé, les débris de terre cuite et de bois brisés se rassemblèrent d'eux-même dans un coin de la pièce pour éviter que quelqu'un ne se blesse par accident. Mais la sirène ne prononça pas un mot. Elle comptait bien laisser à Aelle tout le temps nécessaire pour reprendre contact avec la réalité, parce qu'elle n'en resterait pas là. Son visage posé était d'un sérieux que n'aurait pas renié une prêtresse shoumeïenne.

    Inhabituellement peu réceptive à la légèreté qu'Aelle essayait de remettre dans la situation, Rowena ne répondit pas le moindre mot à son trait d'esprit. Elles savaient toutes les deux que Shan n'en avait strictement rien à carrer de cette armoire. Non. Le soucis était ailleurs et le comportement d'Aelle obligeait la républicaine a prendre une décision qu'elle n'avait vraiment pas envie de prendre. Elle n'était même sans doute pas en capacité de la prendre. C'était une mauvaise idée pour beaucoup de raisons, mais si elle n'avait pas agi selon ses propres principes, selon le peu de moral qu'elle avait encore, alors il n'aurait pas resté grand chose d'elle.

    - Je vais te dire un truc, mais il y a peu de chance que ça te plaise, Aelle. " Elle n'avait pas lâcher sa main et ne comptait pas le faire. Si la rouquine voulait se tourner pour regarder la sirène, elle était libre de ses mouvements, mais Rowena ne comptait pas forcer la chose. Elle était sûre d'avoir son attention et c'était là tout ce qui comptait pour le moment.

    - Il est hors de question que tes crises se reproduisent en la présence de Cirdan. Je t'ai proposé mon aide. Tu l'as refusé et je respecte ça. Que Shan les supporte, c'est votre choix. Mais Cirdan est un enfant et en le ramenant ici, j'ai pris la responsabilité de le protéger. Il est en pleine reconstruction et je ne te laisserai pas gâcher ses chances parce que tu ne saisis pas les tiennes. Alors je ne te laisse plus le choix. Je ne veux plus que tu dormes avec lui. Jamais.

    Les mots étaient d'autant plus durs qu'ils n'étaient pas prononcés sous le coup de la colère. Elle en pesait chaque son et chaque conséquence. Elle aurait pu également dire qu'elle savait qu'Aelle s'en occupait et qu'elle l'aimait. Qu'elle-même ne voulait pas lui causer du tort et qu'elles pouvaient se serrer les coude sur ce sujet. Mais Aelle était une adulte et aux yeux de la militaire, cela signifiait qu'elle était responsable de ses actes. Bien faire était normal. Mal faire demandait un recadrage.

    - Cette nuit et tant que tu en auras besoin tu dormiras avec Shan. Et s'il ne le veux pas, je te trouverai quelqu'un d'autre. A partir de demain, nous travaillerons ta condition mental tous les matins avant de partir et si finalement il y a blocage magique, nous ferons les recherches qu'il faut en parallèle des miennes. Quand je quitterai la ville, si j'estime que tu n'es pas encore en état de te maîtriser, je t'emmènerai avec moi que tu le veuilles ou non.

    Une promesse aussi terrifiante qu'une menace en bonne et due forme. Rowena savait que ce genre de mal-être ne disparaissait pas. S'ils laissaient Cirdan avec elle en quittant la ville, elle ne pourrait pas s'empêcher de chercher refuge auprès de lui et ce ne serait la faute ni d'Aelle, ni du garçon. Ce serait de la faute de Rowena, parce qu'elle savait, justement. Alors elle ne laisserait pas la rouquine se faire encore plus de mal après tout ce qu'elle avait vécu et entrainer le plus jeune à sa suite.

    - Tu apprendras a faire quelque chose de cette soif de sang et de cette rage plutôt que de te faire du mal à toi et aux gens que tu aimes. " Il y eu une légère pose avant qu'elle ne reprenne sur un ton plus doux mais tout aussi sans appel. " Je ne te lâcherai pas. ... En bien comme en mal.

    A présent, elle pouvait monter, descendre, hurler, menacer, pleurer, frapper, de toute façon dans l'esprit de la sirène, la jeune femme n'avait plus son mot à dire pour le moment. Ce serait ainsi. Elle n'aurait pas le choix... Et Shan moyennement. La Banshee, Limier du Razkaal, Disciple du Roi des Profondeurs, Fondatrice des Spectres et Mentor du Masque Rouge pouvait être aussi têtue que le laissaient présager les dictons populaires concernant sa famille : Il est plus facile de couper la main d'un Ironsoul que de lui faire lâcher prise.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 25 Jan - 19:19
    - Ne t'excuse pas. Je te dis ce que tu aurais du faire. Pas ce que moi j'aurais fais a ta place. J'aurais essayé aussi de l'aider. Tu n'as rien a te reprocher.[/color]

    Il retira sa main et se la passa sur le visage d'un air un peu fatigué soudainement. Il n'avait jamais l'impression d'en faire assez pour elle. Il savait que le problème était enfouit profondément. Il l'écouta sans le regarder, les yeux dans la rue. Il hocha la tête pour lui répondre. Bien sur qu'il pouvait poser des questions. Et puis Shan ne répondait pas vraiment utilité. Cirdan savait. Il le faisait plus par réflexe qu'autre chose.

    - Je ne suis pas un expert. Je ne peux pas te donner de réponses exactes.

    Il n'en faisait que rarement, également. Mais c’était beaucoup plus probable que la raison se trouvait sur le fait qu'il avait évité le sommeil au maximum pendant longtemps, ne dormant que lorsqu'il était vraiment exténué. Ainsi, la plupart du temps, il était trop fatigué pour s'en rendre compte. Si il laissait le sommeil revenir régulièrement, alors peut être que cela serait plus fréquent.

    - Nous sommes tous différents aprés tout. Il ne faut pas se comparer vis a vis des autres. Il faut plutôt...accepter qui on est.

    Il cligna des yeux en disant ça. C’était un peu ironique de parler comme ça, car il était bien le dernier a mettre ce conseil en place. Il resta ensuite silencieux. Ça ressemblait plus au Shan habituel. Ses pensées étaient tournés vers la rousse toujours allongée sur le lit. Elle n'avait pas fait un seul bruit durant toute la durée ou Rowena avait parlé, l'air de ne pas vraiment écouter.

    Sa respiration était calme et fluide. On aurait presque dit qu'elle dormait, de plus en plus. Finalement, après un long moment, ou Rowena avait fini de parler depuis longtemps, elle lacha un petit rire étrange, sans qu'il, soit facile de mettre le doigt dessus. Elle se retourna sur le dos et retira la main de celle de la Sirène.

    - Je vois. Je comprend.

    Elle se redressa et s'étira un peu, sans croiser son regard. Elle glissa vers le bout du lit et alla vers la une armoire, avant de sortir tranquillement un sac et de commencer a le remplir. Pas un mot ne sortit d'entre ses lèvres, et si Rowena lui parla, elle sembla ne pas l’écouter, ou bien carrément ne pas l'entendre. Elle se mit même a fredonner un petit air qui rappela a la Républicaine la flûte de Shan.

    Finalement, une fois le sac a moitié plein de ce qui devait être toute ses possessions terrestres, elle attrapa ses vêtements sur une chaise et se dirigea vers la sortie, sans doute pour se changer dans la salle de bain avant de quitter l'auberge. Sans un mot supplémentaire.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 25 Jan - 19:59
    La sagesse de Shan alluma des étoiles dans les yeux du garçon. Il était toujours si posé et si sûr de ce qu'il était que personne ne semblait pouvoir le changer ou lui faire renoncer à ses idées. Quelque part, Cirdan était particulièrement admiratif de ça. Lui hésitait toujours. Il voulait vraiment bien faire et il n'était pas triste non plus, loin de là, mais ce n'était pas la même chose. Quand il serait en âge d'être appelé "adulte", il espérait être aussi sûr de lui que son protecteur. A cette idée, malgré son inquiétude pour Aelle, il sourit un peu malgré lui.

    Il se serait bien rallongé, fatigué, mais il  n'avait pas envie de rester tout seul dans la chambre, et il ne pouvait pas demander au guerrier de rester rien que pour lui. Alors il chercha alentours dans le silence et fini par reprendre maladroitement, comme s'il ne l'avait pas déjà dit bien des fois avec fierté.

    - Aelle m'aide avec mes lettres...

    De l'autre côté de la cloison, Rowena laissa la jeune femme rousse se défaire de sa main, se lever, s'éloigner, rassembler son linge. Une réaction parfaitement raccord avec la façon dont elle gérait son mal jusqu'ici. Les notes légères avaient quelque chose de mystiques et de lointains. De vaporeuses comme si elle n'étaient pas tout à fait là. Tout dans les gestes de l'humaine hurlait que la sirène n'était pas présente. Même quand celle-ci l'appela par son prénom.

    - Tu veux bien t'arrêter une seconde ? J'aimerais bien savoir ce que tu comprends.

    Mais rien. Pas un signe de tête, pas une trace d'agacement. Seulement un vide total et absolu là ou la guillerette rouquine savait se faire si provocante aux yeux de tous et pour tout ce qui n'avait pas d'importance.

    Une fuite complète.

    - Aelle... Qu'est-ce que tu penses être entrain de faire, là ?

    La rousse s'avança vers la porte mais elle était verrouillée... Et le verrou était visiblement bloqué. Elle pouvait toujours s'acharner dessus, il ne libèrerait pas le passage. Rowena s'était levée pour aller vers la fenêtre, forme blanche sur le fond noir qui filtrait entre les volets. Alors qu'elle jetait un œil à l'extérieur avant de refermer les battants, son profile délabré était le seul visible par l'humaine, lui donnant encore plus une forme de créature morbide.

    - Je te laisserai pas partir seule, au beau milieu de la nuit. " souffla-t-elle, tranquillement.

    Au point où elle en était, elle s'attendait à la voir s'enflammer comme s'effondrer à tout moment et l'hypothèse d'une magie maligne n'était toujours pas écartée. Appuyée contre le tour de la fenêtre, la sirène fit face à la porte et à la jeune femme qui était proche.

    - Pourquoi tu veux partir ? "


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 25 Jan - 20:43
    - Hum.

    Shan hocha la tête d'un air compréhensif. Il comprenait ce que voulait dire le garçon. Elle n’était pas banale. Pas juste la pour faire le compte. Elle était très importante pour l'équilibre générale. Elle lui tenait compagnie, elle l'aidait avec beaucoup de chose. Elle le faisait rire aussi, parfois. Et quasiment a chaque fois ou il avait subit de violentes douleurs, durant les soins, c’était elle qui lui avait tenue la main. C’était une grande sœur, et elle excellait plus que quiconque a veiller sur lui jusque la.

    - Je sais que tu l’apprécies beaucoup, et que tu t’inquiètes. Mais ce n'est pas a moi qu'il faut le dire. Quand ca ira mieux, va la voir et dis lui donc ce que tu penses d'elle. Si tu trouve qu'elle est importante, dis lui. Elle sera contente. Elle t'aime aussi.

    Même si elle ne disait jamais avec des mots son affection pour personne. Même pas pour Shan, personne ne l'avait entendu jamais dire qu'elle l'aimait, de quelque façon que ce soit, ou qu'elle ne pouvait pas aller autre part car elle ne voulait pas etre séparé de lui. Elle souriait simplement, et tournait la tête ou faisait une blague en fonction de son humeur. Mais Shan savait désormais repérer plus aisément les moments ou ses émotions bouillonnaient le plus.

    C’était au temps du plus pur des calmes.

    Ainsi, elle tourna la poignet doucement, et quand celle ci se retrouva bloqué, elle essaya simplement une seconde fois avant de la lâcher et de se retourner d'un air las. Elle tourna les yeux vers la fenêtre, et comme si Rowena avait lu dans sa tête, elle était déjà en train de fermer les volets.

    - Laisse moi sortir.

    Son ton était plus doux que la normale, ce qui était un peu mauvais signe. Elle n'avait pas l'air de vouloir dire quoi que ce soit d'autre. Elle baissa les yeux sur son sac, et sur ses vêtements, l'air de réfléchir un peu a quoi dire de plus. Elle avait bien quelques idées mais elle n’était vraiment pas certaine que Rowena accepte quoi que ce soit.

    - S'il te plaît.

    En attendant d'avoir une réponse, elle enfila son pantalon et sa veste de tunique par dessus son pyjama. Elle eu un bref frémissement incontrôlable mais autrement, rien de vraiment visible. Elle sembla jeter un œil a nouveau dans le sac, comme pour évaluer ce qu'elle avait récupérer, et notamment une petite bourse sans doute pas bien pleine.

    - ...Tu n'as aucun droit de me garder enfermée.

    Elle releva la tête et la fixa, dans ses yeux semblant danser une petite lueur rythmée par la musique qu'elle fredonnait précédemment. Elle n'avait pas l'air vraiment effrayée par la perspective d'etre coincée. Elle avait un air qui voulait dire quelque chose comme « j'ai l'habitude ». Elle ajouta simplement avant de retourner de nouveau face a la porte, comme si elle allait naturellement s'ouvrir devant elle.

    - J'ai assez rêvée.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 25 Jan - 21:30
    - Laisse moi sortir.
    - Non.
    - S'il te plaît.
    - Non.
    - ...Tu n'as aucun droit de me garder enfermée.
    - C'est vrai. Mais je ne te laisserai pas partir pour autant.

    Et enfin, Aelle la regarda dans les yeux. Bien. Il n'y avait pas la moindre once de culpabilité dans le regard asymétrique de la sirène alors qu'elle privait de sa liberté une amie qui l'avait déjà été à de bien trop nombreuses reprises. Il n'y avait pas plus de pitié ou de colère cela dit, seulement une acuité attentive et profondément calme. Une sérénité qu'ont les gens qui s'estiment être du bon côté de la barrière.

    Les bras le long du corps, les mains croisées sur son ventre, Rowena avait particulièrement envie d'une bouffée d'herbes à fumer. Elle aurait su quoi faire de ses dix doigts en attendant que la situation se décante. Elle ferait sans.

    - Oui, tu as assez rêvé.

    Assez rêvé... Bien que le sens que la républicaine voulait donner à ces mots n'était pas celui qu'elle voyait Aelle leur donner. Durant les dernières semaines, elle avait apprit à connaitre la jeune femme comme la jeune femme avait apprit à la connaitre. Pourtant ce soir, deux facettes qu'elles avaient beaucoup moins exposé se retrouvaient aux prises.

    - Tu vas te réveiller et comprendre que la vie que tu as ici, la famille que tu construits avec Shan, et maintenant avec Cirdan, c'est réel.

    Doucement, elle retourna s'asseoir sur le bord du lit, repliant une jambe sous elle. Elle n'avait pas parlé plus fort que la rouquine dont les émotions n'affleuraient toujours pas distinctement à la surface de sa conscience.

    - Tu veux partir parce que je t'ai dit que tu étais un danger pour Cirdan dans l'état dans lequel tu es ? Ou parce que c'est un bon prétexte pour abandonner cette vie que tu aimes avant que toi ou quelqu'un d'autre ne la bousille ?

    Ce n'était pas le genre de questions qu'on pouvait poser du haut d'une tour d'ivoire. Pas sur ce ton là.

    Pour l'instant, rien n'avait filtré du côté des garçons. La pièce était toujours calme. Cirdan avait acquiescé au conseil de Shan'aël. Il irait lui dire demain, à Aelle, qu'il l'aimait... Il piqua instantanément en phare, devenant rouge pivoine et offrant à Shan'aël une version assez cocasse de ses propres réactions quand il s'agissait de parler de lui.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 25 Jan - 23:58
    Elle écouta encore. Elle n'avait pas tord et avait touché juste dans une certaine mesure, mais elle voyait un peu plus loin que ça encore. Son problème était un poil plus profond. Et son état n'y aidait en rien, mais la vérité c’était que la phrase que la sirène lui avait dit n’était que la pierre formant le sommet de l’édifice d'une construction qui s’était petit a petit mise en place depuis que Rowena était arrivée, puis ensuite le jeune elfe.

    - ...Si je ne pars pas ce soir je partirais demain. Ou un autre jour. Tu ne pourra pas me garder contre ma volonté durant des mois.

    Elle faillit ajouter qu'elle avait d'autres choses en tête, une malédiction a soigner, et qu'elle n'avait pas forcément le temps de s'occuper d'elle. Et elle n'avait pas vraiment répondue a l'accusation que venait de faire Rowena a son encontre. Il n'y avait rien a réfuter de toute façon.

    - Tu avais raison sur ce point.

    Elle était désormais habillée, elle tira le lacet du sac pour le refermer, et s'appuya contre le mur, croisant les bras sous sa poitrine en regardant le sol. Son air n'avait pas vraiment changer mais elle semblait au moins ne plus l'ignorer. Elle eu un petit rictus triste cependant, et ajouta sans réfléchir.

    - Mais c'est un peu ironique de me dire ça. De me parler de « famille », quand tu n'arrives même pas a t'inclure dedans. Ironique ou bien l'art de faire « comme ce que je te dis, pas comme je fais ».

    Elle souffla. Elle regretta de l'avoir dit, clairement pas d'y avoir pensé. Elle baissa a nouveau les yeux, cette fois de gene plus que d'une volonté de paraître totalement sereine. Elle n'aurait pas du lui dire ça. Elle savait. Elle se souvenait.

    - Désolée. Je ne voulais pas dire ça.

    Elle leva les yeux vers elle, qui semblaient briller un peu plus. Comme a deux doigts de rompre. Elle dissimulait pourtant parfaitement bien ses émotions...pour une humaine sans aucun entraînement qui se trouvait face a une experte de l’étude comportementale et de l'analyse de l'esprit. Elle partait avec un severe handicape.

    - Laisse moi juste sortir. Je ne causerais plus de soucis. Ca ira pour ce soir. S'il te plaît.

    Ce n’était plus vraiment une demande. Dans le fond lointain de sa voix, elle semblait plutot implorer qu'elle la laisse quitter la chambre, et l'auberge en générale. Il faisait frais dehors, et pourtant dans la pièce, l'humaine avait rarement eu aussi chaud. Ce n'etait pas comme si elle pouvait se battre avec elle de toute façon, elle n'avait pas beaucoup d'autres choix que de lui redemander gentiment.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 26 Jan - 0:30
    - Non, mais chaque jour de plus te donnera l'occasion de réfléchir, ça me semble un bon début.

    Évidemment qu'elle se voyait lutter pendant des mois, jusqu'à ce que Rowena se lasse. Elles étaient au creux de la vague. Au sommet de la montagne. Au moment ou la pièce est en l'air avant de retomber. Et elle allait retomber. Peut-être qu'Aelle s'entêterait. Peut-être qu'il faudrait relancer la pièce de nombreuses fois, mais ce n'était pas quelque chose de linéaire et la décision de la sirène était prise, aussi absurde qu'elle soit.

    La rousse la regardait, lui parlait, lui faisait face, chaque petit pas était une victoire.

    - Bien sûr que si tu voulais le dire.

    Elle ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose mais se reprit. Elle n'était pas là pour parler d'elle. Ce n'était pas la question. Elle pourrait dire à Aelle que magie ou non, elle ne se revendiquerait pas de sa famille, que la famille c'était un mot qu'elle ne bradait pas et qu'il fallait plus de quelques semaines pour qu'elle ose l'employer sincèrement. ça n'aurait pas exactement servi sa cause. Parce que ce qu'il y avait entre Aelle et Shan'aël était important pour eux deux. Ils s'aimaient. Ils étaient là et ils seraient toujours là l'un pour l'autre. Qu'elle meurt ou non. Qu'ils se souviennent d'elle ou non. Qu'elle gravite ou non dans leur orbite. Et c'était réellement important.

    - Mais l'important c'est toi. Ta famille. Tes frères.

    Elle n'était pas en état de se sentir blessé par les mots de la jeune femme. Rowena voulait que ces trois personnes qu'elle aimait et qui avaient été d'une bonté sans borne pour elle puisse continuer leur route sans se blesser les uns les autres. Que Cirdan puisse grandir à son rythme, Shan rencontrer d'autres personnes auxquelles il ferait confiance, et qu'Aelle cesse d'être hanté par son passé. La limite que représentait Cirdan n'était qu'un pivot qui l'obligeait à se positionner là ou elle aurait préféré continuer à être une amie qui ne se fait pas haïr par tout le monde.

    - Laisse moi juste sortir. Je ne causerais plus de soucis. Ca ira pour ce soir. S'il te plaît.
    - Non. Si je te laisse partir maintenant, ils seront dévastés et toi aussi. Je ne veux pas ça. Pourquoi toi, tu veux faire ça ? Tu veux les punir ? Me punir, parce qu'ils me détesteront de t'avoir mis au pied du mur ? Pourquoi tu veux partir, Aelle ? Tu disais ne pas vouloir oublier, ne pas vouloir qu'ils gagnent. Alors pourquoi partir au lieu de te battre ? Qu'est-ce que tu refuses d'affronter ?

    Elle avait déjà une idée de la réponse, mais rien ne serait plus juste que les mots qu'elle mettrait dessus.

    - Je t'ai dit que je ne te lâcherai pas. Déteste moi si tu veux. Je le répète. Je ne te lâcherai pas.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 440
    crédits : 1311

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 26 Jan - 0:48
    - Je t'ai oubliée !

    Elle avait quasiment criée en lui répondant ça. Visiblement elle n’était pas aussi blindé qu'elle aurait voulue l’être. Elle baissa la tête et attrapa le premier objet qui lui vint sous la main, le dos d'une chaise, en la serrant fort. Elle était triste, blessée, jalouse. Et surtout en colère, contre elle même.

    - Tu ne comprend rien ! Avant Shan avait besoin de moi pour certaine chose. J’étais utile. Aujourd'hui je ne vais plus servir a rien. Il n'a plus besoin de moi. Encore moins qu'avant.

    A présent il avait quelqu'un pour l'aider a apprendre a lire, voir pour lui lire tout court. Quelqu'un sur qui visiblement il était prêt a totalement se reposer, ce qu'il n'avait d'ailleurs jamais fait avec elle. Elle était non pas jalouse de la relation qu'ils pouvaient avoir et qu'elle avait même encouragé. Elle était jalouse de ce qu'elle avait l'impression d'avoir perdue. Les rares choses qu'elle avait su faire, Rowena le faisait en beaucoup mieux.

    Elle se détestait pour ça.

    - Et puis Cirdan. Tu as raison, ma présence est néfaste pour lui. Je lui fais peur, parce que je suis a moitié dingue. Parce que je vois...des choses. Des fantômes. Des hommes, des femmes. Et souvent ceux qui...bref, tu as totalement raison.

    Ça faisait un moment déjà qu'elle avait fait attention a ne plus faire de sieste ou dormir avec le garçon, mais ca Rowena n'avait sans doute pas remarquer. Shan avait vu, et en l’occurrence, si il avait été la, il aurait peut être fait un signe a la sirène pour y aller un peu mollo. Sur ce sujet la en tout cas. Mais elle n'avait pas pu savoir, elle n'avait pas vécue ici, a part la veille ou Aelle avait justement dormit avec le jeune elfe.

    Elle se haïssait pour ça.

    - Et puis...cet aprem...

    Sa voix se brouilla pour la première fois depuis le début de la confrontation, perdant totalement le masque d'indifférence et de calme. Les bouillons avait finalement atteint le couvercle de la casserole et avait commencé a déborder tout autour. Ses yeux brillants jusque la révélèrent leurs eaux, alors que la fameuse luminosité n’était que des grosses larmes qu'elle tachait de retenir depuis un bon quart d'heure avec un certain brio.

    - Il m'a parlé de toi. Comme souvent. Avec son petit sourire timide et ses grands yeux plein d'admirations pour ta personne. Il m'a dit qu'il avait vraiment envie de se promener avec toi. Il m'a avoué avoir eu un peu peur de tes marques au début, mais que maintenant, il les trouvait agréable a l’œil, qu'elles faisaient parti de toi. Il m'a dit qu'il voulait être aussi courageux que toi quand il serait guérit. Pour pouvoir te rendre la pareille. A toi et a d'autres gens qui pourraient être comme lui. Il m'a dit tout ça et...

    Elle renifla, et les larmes tombèrent vraiment. Un violent sanglot l'avait contrainte a s’arrêter, alors qu'elle était tombé assise sur la chaise a l'envers, les deux mains sur le dossier, blanchit par la force qu'elle y mettait.

    - Et j'ai dis... « de qui tu parles ? »

    C’était ça le pire dans l'histoire, pour elle. D'avoir oubliée celle qui, de toute sa vie, ressemblait le plus a une amie.

    - J'ai relu...snif...mon carnet...je me suis souvenue...j'oublie des conversations... j'ai vu tes vêtements ce matin et je me suis demandée quel débile avait bien pu laissé une robe de meuf déchirée au milieu de la chambre de Shan.

    Parce que oui, qui pouvait bien avoir envie de passer la nuit avec cet ours taciturne ? Enfin, ca devait etre quelqu'un d'incroyable pour avoir reussit a le séduire...

    - Je me souviens, de ton histoire. Je sais que je ne peux rien y faire. Mais je déteste ça. Je me dégoutte et me hait de plus en plus pour tout ça. Et en plus maintenant je suis le boulet du groupe, je tire tous le monde vers le bas et je sers a rien. J'en ai marre ! Je...

    Elle souffla, il n'y avait plus grand chose a dire. Sauf qu'elle avait encore plus envie de partir qu'avant.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 640
    crédits : 4357

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 26 Jan - 20:04
    Rowena cilla cette fois. Pas grand chose. Pas de grande effusion. Mais elle ne s'attendait pas à ce que le mal-être de la rouquine soit si intimement lié à elle. L'oublier... Elle n'avait jamais pensé que l'oubli puisse être une forme de douleur. D'agacement à la rigueur, mais de douleur, cela semblait absurde. Et pourtant, elle l'avait sous les yeux et elle n'aurait pas pris le risque de réfuter ce qu'Aelle ressentait.

    Alors que la jeune femme se liquéfiait sur la chaise, Rowena se releva pour approcher lentement, s'arrêtant au moindre signe de l'humaine. A y repenser les fois où Aelle lui avait paru incertaine, distante ou flottante prenaient un toute autre accent. Aujourd'hui, elle entendait donc deux fils distincts qui s'entremêlaient alors qu'ils avaient des causes et des implications drastiquement différentes.

    - Merci de me l'avoir dit. " Elle sourit un peu en arrivant de l'autre côté de la chaise " Beaucoup de choses ont changés pour toi ces derniers temps... Finalement, je suis arrivée un peu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Je te demande pardon de ne pas avoir compris ça plus tôt.

    Elle posa une main sur les phalanges blanchies, toujours calme, accueillant ce qu'Aelle exprimait avec un visage bien plus doux et vivant que celui qu'elle lui avait opposé précédemment. Encore peu mobile, quelque chose d'indescriptible avait changé.

    - Je ne sais pas si ça t'aide, mais je ne t'en veux absolument pas d'avoir des trous de mémoire. Et pour le reste, tu n'es ni folle, ni un boulet. C'est même tout l'inverse en fait.

    Elle regarda rapidement alentour et s'agenouilla finalement près d'Aelle, la prenant dans ses bras si elle le souhaitait, respectant la distance qu'elle mettait entre elle sinon. C'était tellement dommage de la voir douter ainsi de sa place, de tout ce qu'elle signifiait pour ceux qui la connaissaient. Elle était honnête, le cœur sur la main, une si grande volonté d'aider qu'elle se tapait d'interminables recherches poussiéreuses pour quelqu'un qu'elle connaissait à peine...

    - Rien ne tournerais rond sans toi. Tu es la première personne que Shan ait laissé vraiment entré dans sa vie. Tu es là à chaque fois qu'il en a besoin. Tu le soutiens et tu le pousses à s'ouvrir, à vivre comme il l'entend. Tu fais vivre l'endroit qui se rapproche le plus d'un foyer pour lui et le propriétaire t'adore. Pour Cirdan c'est encore pire. Tu penses qu'il se serait confié à n'importe qui ? Moi j'ai le rôle enviable, le héros absent. Mais c'est toi qui est toujours là pour lui. Et moi... Je ne crois pas que tu te rende compte à quel point tu m'aides au quotidien. Tu n'as pas besoin de te souvenir pour que tes actes comptent. Tu m'as aidé a faire des avancées incroyables... Et à affronter mes démons. Sans toi je n'aurais jamais osé me rapprocher de vous tous.

    Pas vraiment le moment de dire explicitement qu'elle avait réussi à dire à Shan qu'elle l'aimait... Ni même qu'elle l'avait réalisé en grande parti grâce à la rouquine. Ou peut-être que ça aurait été le meilleur moment mais qu'elle ne savait pas comment le formuler. Au moins elle avait l'idée.

    - Tu est serviable, maline, et tu rends les gens autour de toi heureux. Même au-delà de ça... Tu n'as pas à être utile. Shan et Cirdan seraient inconsolables si tu disparaissais. Ils t'aiment... On t'aime. Et tu es loin d'être folle. Je promet que ce que tu vois, ce que tu sens, tu peux apprendre à le maîtriser sans que ça ne te pourrisse la vie. ... Tu as toute ta place ici. Une vrai place qui ne disparaitra jamais. Que je sois là ou non...

    ***

    L'éclat de voix avait été bref, mais ça n'avait pas empêché Cirdan de lever une oreille, ce qui l'avait fait frémir. Malgré les volets fermés qui étouffaient la majeur partie du son aussi bien que les murs, le timbre d'Aelle, bouleversée, était reconnaissable... Mais il ne comprenait pas ce qu'elle disait. Il se tourna, inquiet, vers Shan'aël, sans prononcer un mot, incertain de la conduite à suivre.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum