DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Lun 25 Juil - 16:51
    La forêt des pins argentés n’est pas réputée pour être un endroit accueillant. La cime de ces immenses conifères abrite de nombreuses bêtes sauvages, parfois même des entités excessivement féroces. L’immensité de ces bois m’a toutefois couverte du regard de l’Humanité. Je m’y sens bien plus en sécurité que n’importe quel autre endroit à Sekaï. Dans cette petite cabane au fin fond des bois, je prends soin des animaux et améliore mes connaissances en herboristerie. La communication avec la faune m’a permis de déceler des coins riches en ressources rares : minéraux, eau potable, nourriture. Depuis des milliers d’années, j’ai vécu au sein de cette sylve en cherchant ma propre rédemption. Je n’ai jamais osé aller en dehors des pins argentés, j’y réside comme s’il s’agissait de ma propre maison, de mon grand jardin avec mes animaux de compagnie. Bien sûr, ils sont sauvages et on n’imagine pas le nombre de fois où j’ai pu me prendre la tête pour tenter de soigner un grizzly ou un sanglier malade.

    Désormais, ce n’est plus possible au vu des circonstances auxquelles je n’ai pu échapper. Après un périple pour me retrouver jusqu’en bas des montagnes de la forêt des pins argentés, j’ai pu deviner ce qu’il advenait de Sekaï. Il m'a fallu du temps mais, j’ai compris que ce qu’il m’était arrivé n’est point lié à un phénomène naturel, mais bien à l’arrivée des titans. Le retour de mes maîtres me fait tressaillir de peur et de joie. L’idée de retrouver ceux qui m’ont permis d’exister après une disparition de plusieurs millénaires, est quelque chose d’inédit et à la fois traumatisant. Suis-je en colère ? Je ne le pense pas, néanmoins ce sentiment d’abandon ressurgit. La solitude ayant été ma plus vieille amie, je me sens prise d’un désarroi incommensurable. Je me dois de m’enfoncer de nouveau dans les pins argentés et de retrouver un de mes maîtres. Malheureusement, le pouvoir de manipulation est d’une telle puissance que je n’ose plus bouger pendant des jours, le corps alourdi et l’esprit embrumé. Je m’imagine prendre le coutelas et me faire du mal à maintes reprises, crier, souffrir, mourir à petit feu. Vivre cette pression mentale est une réelle épreuve.

    Je continue mon chemin, ne sachant pas dans quelle direction je dois me tourner, tout en subissant de plein fouet les pensées noires qui m'accablent. Je me doute que la source de ces maux provient d’un des titans et qu’il me faut affronter cette épreuve pour retrouver ceux qui m’ont créés. Cependant, ce fut des jours, des semaines, des mois accablants sans que parfois je ne puisse marcher. Je me sens démunie, faible face à tant de puissance. Je ne suis pas encore prête.

    ______________________________________

    Disparu. Je ne ressens plus cette pression dans ma tête, dans mon esprit tout est clair. Les images suicidaires, les pensées morbides finissent par se taire pour n’être que lumière et espoir. Je peux de nouveau avoir la force de déployer mes ailes et prendre mon envol vers la localisation des titans, où du moins, ce que j’espère. La peur me tenaille car cette sensation de magie disparue me rappelle celle d’il y a 5000 ans, se sont-ils encore évaporés ? Je cherche pendant des jours, retrouvant mes forces au passage et ne cesse de croire qu’il y a un titan quelque part. Mon cœur s’emballe, mes méninges s’affolent car je désire ardemment les retrouver, malheureusement rien. Je baisse les bras, me sentant de nouveau abandonnée et seule. Je ris à gorge déployée avant de m’effondrer sur le sol, recroquevillée en boule.

    Une petite boule de poils s’approche et tire sur mon aile, je n’ose bouger. Il continue de plus belle et insiste, je relève la tête et aperçois un Kokot. C’est étrange, en général ce sont des êtres assez territoriaux, néanmoins il a dû comprendre mon mal-être. Je lui demande de me laisser tranquille et finit par émettre un cri strident afin de ramener d’autres de ses compères. Il s’énerve et d’un coup, ils se mettent à picorer mes ailes. Je les repousse d’un geste avant de leur crier de ne pas me toucher. Le Kokot s’approche, piaille et m’explique que la forêt pleure la mort de nombreux amis. J’écoute attentivement le son du vent s’engouffrer dans les arbres et y sentir une odeur putride. En effet, tous n’ont pas pu survivre à cette manipulation de l’esprit et les nombreux cadavres des animaux hantent désormais cet immense territoire boisé. Le poulet-dragon finit par m’inviter à le suivre, un de ses petits est sur le point de mourir. Il me demande de l’aider, je ne suis pas certaine de pouvoir y faire quelque chose. Je les regarde, ils m’encerclent et attendent impatiemment.

    Les animaux de la forêt ont entendu parler très certainement d’un être capable de venir en aide même aux bêtes les plus féroces. Ils communiquent entre eux. Aucun n’est épargné, même si j’y ai parfois laissé des plumes. Alors, je tiens le petit être qui respire péniblement, je m’entoure entre mes ailes angéliques et concentre ma magie élémentaire pour soigner ce petit être au bord de la mort. Une grande lueur jaillit de mes mains, une douce chaleur nous assaille et le petit être commence à reprendre un rythme cardiaque normal. Les Kokot tressaillent, je ne les vois pas car je suis concentrée sur leur petit, emmitouflée dans cette douceur fournie de plumes aussi blanches que la neige. Je retire les ailes, le petit s’étire et retourne auprès de sa famille. Les Kokot me remercient et s’en vont. Me voilà de nouveau seule, cependant, je sais qu’ils ont besoin de moi ici.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Mar 26 Juil - 7:57


    Le désordre. Le chaos. C'était là tout ce que nous vivions des semaines auparavant. Luttant pour vivre, ou plutôt survivre, nous venions de tous les coins de Shoumei pour rejoindre le Mont Celestia. Un mont, non. Un lieu Saint. Le Saint Celestia. Ancien temple que se partageait les Titans, il y a plus de cinq mille ans déjà. Plus de cinq mille que notre peuple les a chassés de nos terres. Honte sur nous. Les Titans nous ont ensuite laissé choir de notre destin et là aussi, notre peuple s'est petit à petit détourné d'eux. Aujourd'hui, plus personne ne pouvait remettre en doute leur existence et pourtant les yeux des infidèles se fourvoyaient encore. Considérant comme destructeur, les Titans qui sont, pour nous, libérateurs. La preuve. Seagan, nous était revenu. Notre peuple, même moins nombreux, avait retrouvé une foi dévorante en nos déités. Nous avions reconquis une étincelle de vie dans l'obscurité que nous subissions. Aujourd'hui, c'est le cœur léger que je sens l'espoir d'un bonheur à l'horizon.

    Faible. Humainement faible. J'ai voulu me reposer enfin. Après des semaines de survie pour arriver jusqu'à Celestia, je voulais à présent rester là, caché du reste du monde, à jouir des plaisirs de la vie. Loin de tout danger. Loin de mesurer la détermination de notre Haut Prêtre. Seagan avait changé. C'est certain. Mais si, avant, je le trouvais mou dans ses décisions et d'une bonté aveugle. Aujourd'hui, j'avais le sentiment qu'il était juste, que ses yeux étaient à présent ouverts, et ce même si sa bonté demeurait toujours dans son aura rayonnante. Certains de mes compères en avaient néanmoins peur. Je me souvins alors, lors d'une croisade pour recruter d'autres fervents croyants, il n'avait pas hésité à torturer à mort un soldat Reikois pour obtenir des informations sur d'éventuels rescapés de la Purge Reikoise à l'encontre des nôtres. Après moult tortures, infligeant des brûlures mortelles, il soignait sa victime et recommençait de plus belle, nous retournant l'estomac. Lorsqu'il obtint finalement les informations souhaitées, il laissait le soldat agonisant, vivant, à même le sol, rampant à ses pieds lui implorant une mort digne. Par pitié, un de nos chevaliers voulu abréger ses souffrances auxquelles Seagan avait répondu sèchement.

    — Laissez-le. Il ne mérite pas d'entrer dans le royaume des Gardiens. Pas de ne notre main pure. Laissez son corps pourrir au sol et sa chair se faire dévorer par les corbeaux. Aujourd'hui, qu'il remette son destin entre les dieux et peut être... Peut-être qu'ils pardonneront ses parjures.

    C'était froid, direct. Mais compréhensible. La mort. Comme Seagan nous l'a rappelé. Ce n'est pas une fin pour nous, nobles croyants. Mais la porte menant aux royaumes des Gardiens. Après avoir pris le contrôle de Mael, les Reikois s'étaient mis en tête de chasser tous les "Pro-Titans" comme ils aimaient le mentionner. Cela leur donnait en quelque sorte le rôle parjurieux de "sauveur" du Sekai. Souhaitant annihiler toutes personnes ayant un lien quelconque, même une prière, envers nos déités. Un monde, qui, aveuglément, suivait cette invasion Reikoise. Ainsi, des troupes voyageaient ici et là au travers Shoumei pour chasser notre peuple, les enrôler de force, rendre esclave les ressources de notre Titan Xo'Rath et donner la mort aux croyants d'entre-nous. En soi, la majorité des exilés de Shoumei. Laisser ce porc en vie et souffrir, sachant qu'il avait fait envoyer des milliers de Shoumeiens à la mort par fierté et profit n'était que ce qu'il méritait.

    Soudain, nous furent alertés par un bruit. Fort heureusement, ce n'était que des KotKot de petites tailles arrivant de derrière nous. Peut-être y avait-il un monstre de l'autre côté. Ou bien encore des Reikois semant la mort et l'envahissement de nos terres. Quoi qu'il en soit, Seagan ne dit rien. Il sourit. C'était étrange. Rares étaient les occasions où nous pouvions voir son sourire.  Il faut dire, depuis sa capture reikoise, ses magnifiques cheveux longs qu'on le connaissait jadis, avaient été sauvagement coupé, accentuant un visage sévère. Cela nous faisait du bien de le voir sourire. D'ailleurs, à ces côtés, nous ne pensions plus du tout à notre survie. Nous vivions. Jadis, de nombreuses personnes ont perdu la vie dans cette forêt et personne de notre troupe n'y avait échappé. J'avais eut la chance de venir de Mael et d'autres de Sancta. Seagan se déplaça juste en direction opposée à celle empruntée par les volatiles et nous suivirent ses pas.

    Nous arrivâmes alors à une clairière. Sur nos gardes, nous nous mettions en position tandis que Seagan leva la main, signe de repos. Il s'approcha de la créature et s'agenouilla à ses côtés. Je pus alors remarquer les gigantesques et magnifiques ailes de celle-ci se déployer dans son sillage. C'était la première fois que je voyais un ange, une des races les plus belles que les Titans avaient pu créer. Celle-ci était une créature particulièrement séduisante et je jalousais amoureusement Seagan de s'en approcher de si près sans aucune hésitation. De loin, j'entendis leur conversation en restant à l'affut si un danger devait survenir.

    — Que fais-tu seule dans cette forêt ? Es-tu blessée ?

    Seagan tendait sa main en direction de l'ange. Après la froideur que nous venions de vivre avec le soldat Reikois, Seagan était ici un tout autre homme. C'est comme si, seule sa mission divine primait sur tout le reste. On l'avait tous compris, il fallait mieux être dans ses bonnes grâces que de lui tourner le dos. Car Seagan était sans nul doute le mage le plus puissant du Sekai. Il pouvait soigner une blessure mortelle et infliger un tourment des plus terribles. Mais la bonté de Seagan, ici, sublimait.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Mar 26 Juil - 11:41


    Spoiler:

    Des bruits de pas s’approchèrent tandis qu’un groupe d’aventuriers me fit face. L’un en toge, les autres portant des tenues lourdes et le plus resplendissant vêtu d’une espèce de drapé. Je ne sais quoi faire ni quoi penser, je reste aux aguets et prise d’une grande peur. Je dévisage ces hommes, dont certains portent notamment des armes, certainement plus affûtées qu’à l’époque de la grande éradication. Je me demande s’ils cherchent à tuer toutes les créatures des titans, ce serait la seule explication à leur venue. L’un d’eux prend le pas dans une démarche naturelle et sans aucune once d’hésitation. Je ressens une aura lumineuse qui l’entoure, son regard n’est pas celui d’un humain mais bien d’une autre race que j’ai déjà pu côtoyer auparavant : un lumina. Le groupe derrière lui ne s’avance point, attendant très certainement un signal de la part de celui qui prend les devants. Tandis que je déploie mes ailes, balayant d’un geste les branches et la poussière, celui-ci me tend la main et pose deux questions auxquelles je réponds d’une triste voix :

    Je … Je suis seule. Depuis bien longtemps. Je pense que je vais bien. Tout va bien.

    Ce n’est pas tout à fait vrai, il y a une part de moi qui hésite encore à parler à cet étranger. Il dégage une incroyable force et un tel charisme que mes yeux osent à peine avoir un contact avec les siens. Cela faisait tellement longtemps que je n’ai pas pu communiquer avec un être vivant doué de paroles. Cela me fait chaud au cœur d’entendre de nouveau des mots, une voix. Je décide de glisser ma main dans la sienne pour qu’il m’aide à me relever. Je n’ai nulle part où aller, si ce n’est retourner au fin fond de la forêt des pins argentés. Ma vieille cabane y est peut-être encore debout. Seulement, est-ce vraiment une bonne idée ? Plus on avance dans la forêt et plus il se dégage une odeur pestilentielle. La pourriture des cadavres d’animaux pris dans la tourmente, mort suite à une espèce de suicide collectif, ne me donne pas envie d’y retourner pour l’instant. D’autant plus que je n’ai rien pu faire pour les aider et je m’en sens coupable. Ma magie m'aura permis de me sauver. Telle une égoïste, je ne pensais qu’à retrouver mes maîtres et plus à ceux qui m’entouraient. Je ne dois pas avoir de vilaines pensées, au final, je me perds. Un craquement de branches me ramène à la réalité et l’homme attend, patiemment. Éclaircissant ma voix, je le questionne sur sa venue :

    Qui êtes-vous et que venez-vous faire sur ces terres ? Vous n’allez pas me faire de mal ?

    Certes, la forêt aux pins argentés appartient à tout le monde mais peu brave la dangerosité de ces lieux. Je m’étonne qu’ils ne soient pas tombés sur des entités ou des bêtes sauvages, peut-être ont-ils un pisteur parmi ce groupe. Je jette un coup d'œil, prenant le temps de constater qui accompagne cet être de lumière au sein de cette clairière. Sans défense. Je m’attends à ce qu’ils se ruent vers moi, peur qu’on me tranche les ailes et qu’on me lacère comme ce fut le cas il y a 5000 ans. J’ai pu constater l’atrocité de la guerre et du sang. Seulement, aujourd’hui est un autre jour et l’ère de l’éradication n’est plus. Le passé me hante et je n’ai toujours pas su me pardonner les erreurs d’antan, quand bien même était-ce les ordres de nos maîtres.


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Mer 27 Juil - 8:03
    Seule. Triste. Perdu. C'était également ce que j'avais ressenti avant de rencontrer notre Haut Prêtre. Face à l'immensité du monde, nous semblions si petits. Si faibles et fragiles. Je ne pouvais que comprendre ce que l'ange ressentait. Surtout quand nous ne pouvons que constater, qu'aujourd'hui, même un simple mortel peut détruire une de nos déités et en capturer une autre. Je pense que si je m'avançais à des calculs de comptage, je dirais que 1% de la population est plus puissante que la somme des 99% restants. Sans un guide spirituel comme Seagan, un être également d'une grande puissance et d'une force importante. Sans lui, nos chances de survivre à ce nouveau monde seraient infiniment minces. D'autant que nous étions chassés des monstres en tout genre et persécutés par les Reikois. (Je sers le poing de rage en pensant aux Reikois).  Mais alors que la rage me consumait, je regardais à nouveau notre Seigneurie et cette dite colère s'apaisait dans ce moment suspendu. Seagan aidait l'ange à se relever, déployant ainsi ses magnifiques ailes. Debout, elle paraissait plus forte, bien que toujours timide. Sa posture restait légèrement fermée. Le corps svelte, l'Ange était plutôt d'une petite taille comparée à notre Monarque. Ce qui n'en dénoté pas sur son charme et sa beauté sans nom. Seagan l'écouta sans l'interrompre avant de lui répondre, comme à son habitude, en toute honnêteté et simplicité.

    — Je me nomme Seagan. Haut Prêtre et Monarque de Shoumei...(il prit une pause)
    Je déplore malgré moi ce qui est arrivé à notre pays. Lui qui resplendissait de sa grandeur était en réalité malade de la corruption et la perversité des mortels. J'ai moi-même été trop longtemps aveuglé par la splendeur de nos murs. Ma naïveté et ma confiance en la bonté de ce monde ont réveillé nos déités qui ont réagi afin que nous survivions. Aujourd'hui, je tente de reprendre mon rôle. Celui, pour lequel je suis fait. Protéger les miens, protéger nos terres saintes et rebâtir Shoumei, une nation vivant en paix sous le regard bienveillant de nos créateurs. Alea jacta est (le sort en est jeté).

    Seagan n'était pas comme les autres chefs de faction. J'avais déjà eu vent de la gestion républicaine, faite d'espion, de complot, de pouvoir, d'argent. Ou même le passage en force de Tensai, cette pourriture, qui a tué l'ancien roi, violé sa fille et pris le trône. Non, Seagan, lui, avait été choisi par Menos lui-même. Seagan était monté sur le trône de Shoumei, choisi par le plus grand responsable des dieux, il y a plus de mille ans déjà. Sincère, honnête, il n'a jamais caché ses intentions. S'il dit qu'il veut rebâtir Shoumei, c'est qu'il le pense réellement. S'il dit qu'il nous protègera, nous le croyons fermement. C'est en cela que Seagan est bon. Je reste néanmoins toujours surpris et curieux des interventions de notre Seigneur. En tant que simple mortel, j'ai parfois tendance à penser qu'il en dit trop. Sans connaitre les intentions de l'Ange, il explique clairement ses intentions. Peut-être n'a-t-il pas peur qu'elle les utilise à mauvais escient ?

    — Si tu me suis, je te protègerai. Si tu décides de rester ici, je laisserai ton destin à la volonté des dieux. Car peut-être est-ce cette même volonté qui a engendré notre rencontre. Néanmoins, je ne peux apaiser ce que tu ne peux guérir au fond de toi. Tu dis te sentir seule. Et cette tristesse, je l'ai connue alors que j'étais enfermé au Reike. Je sais ce que cela signifie de se sentir enfermé dans son propre corps. Mais je sais aussi, que chaque personne gère sa solitude comme il l'entend. Si tu viens avec nous, je te demanderai de prendre un rôle, comme chacun de nous. Tu devras réfléchir par introspection à ton rôle sur cette terre et comment servir nos frères et sœurs. Je ne pourrais que te conseiller de le chercher par la prière. Et par le don de guérison que les Titans t'ont accordé.

    Le don de guérison ? Comment connait-il son don ?

    — J'ai vu le Kotkot que nous avons croisé sur notre chemin. Je n'ai décelé aucune blessure et pourtant, il en gardait une trace. De plus, je ne peux manquer une signature magique ressemblant à la mienne. Un soin de lumière, n'est-ce pas ?  

    Seagan avait su repérer tout ça si rapidement ? Si l'ange est réellement un autre soigneur de lumière, elle pourra réellement nous aider à soigner davantage de personne lors de nos croisades. Car même si Seagan est puissant, puiser toujours dans son mana pourrait l'affaiblir et nous devons prendre soin de notre Haut Prêtre. J'étais curieux de connaitre la suite de la conversation.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Mer 27 Juil - 20:07
    La voix du Haut Prêtre me berce, happée par cette myriade de mots et cette sincérité. Toutefois, je dénote comme une tristesse dans sa voix, lui qui a dû voir le monde devenir sans nul doute de plus en plus sombre. Je dois certainement être plus vieille que lui, pourtant, les événements qu’il a dû vivre lui auront façonné une certaine sagesse. Bien plus grande que la mienne. M’étant cachée du reste du monde pendant des millénaires, je reste une enfant dans ce nouveau monde. Je suis née pour servir les titans et puis, plus rien. Seule. Abandonnée peu de temps après la grande guerre il y a 5000 ans, les choses étaient bien différentes. Les humains se sont rebellés pour trouver une terre sans dictat, une terre qui leur appartient. Les créatures des titans n’ont jamais eu leur place. J’y ai assisté, j’y ai vécu l’horreur et la souffrance. La mort m’a effleuré mais ne m’a pas encore touchée. Seagan évoque le nom de Shoumei, j’ai l’impression d’être une véritable étrangère n’ayant aucune connaissance sur les coutumes et les mœurs de cette contrée.

    Il mentionne la naïveté et la bonté de ce monde qui ont permis de réveiller les déités. Rongé par la cupidité, l’avarice et bien d’autres maux qui détruisent Sekaï. Je regarde mes mains et me demande si j’ai gardé toute ma pureté d’antan. Suis-je toujours une de leurs enfants ? Des questions me taraudent tandis qu’il parle de protéger, de rebâtir Shoumei. Ses mots me procurent une énergie indescriptible, sa conviction et ses idéaux me donnent envie de croire en lui, en ses desseins. Il propose de me guider, de le suivre afin de trouver ma propre voie. En 5000 ans d’existence, j’ai eu tout le temps de connaître mes points forts et mes points faibles. J’ose croire qu’il existe bien plus de personnes capable d’avoir une telle façon de voir le monde comme Seagan. Je jette un coup d'œil au groupe qui suit le Haut Prêtre afin de déceler une quelconque animosité à mon égard. Il me semble évident que non. Lorsqu’il mentionne mon don de guérison, mes plumes se hérissent. Comment ?

    Quel observateur. J’en reste sans voix tandis qu’il m’expose sa déduction. Nous sommes tous deux des êtres capables d’utiliser la lumière, nous apportons l’espoir et la pureté. Ma curiosité grandit, je veux découvrir le monde sans avoir la crainte de me faire lapider. Peut-être que cette rencontre était inscrite et qu’elle m'éclairerait sur la voie à prendre. D’une voix claire et avec un grand respect, je joins mes mains en prière et souffle quelques mots en latin. Un halo de lumière apparaît et une légère brillance émane autour de moi, rejetant toutes les saletés sur mon corps et ne laissant qu’une peau de porcelaine et des vêtements d’un blanc éclatant.

    Vous m’intriguez, Seagan. Votre venue est sans doute un signe des déités. J’ai vu de mes propres yeux l’éradication des Hommes, jusqu’à ce qu’ils réussissent à prendre le dessus et disséminés mes frères et sœurs. Votre sagesse et votre lumière sont certainement l'espoir dont j'ai besoin. J’ai erré dans ces bois depuis des millénaires, sans jamais chercher à rejoindre le monde des mortels. La peur des représailles est grande. Néanmoins, si vous m’assurez que je ne risque rien et que vous me protégerez, alors je ferai tout ce qu’il sera en mon possible pour vous aider. Je suis fille des titans, Luvïel est mon nom.

    Ses mots ont réchauffé mon âme, je me débarrasse de la saleté comme si cette crasse m’avait englué depuis que j’ai vécu dans ces bois. Aujourd’hui, je souhaite prendre un tout nouveau chemin et affronter l’extérieur. Au fond de moi, j’ai encore cette appréhension vis-à-vis de l’Humanité et de ce qu’il en est advenu. Mon regard et mes souvenirs se sont arrêtés il y a fort bien longtemps. Il me faut évoluer, retirer ce voile sur mes yeux et admirer ce qu’est devenu le monde dans lequel on m’a emmené en guerre. Je ne saurai comment l'expliquer mais, sa parole a eu l'effet d'un coup de fouet. Comme si, j'avais été dans une torpeur pendant des siècles sans jamais avoir le courage et la volonté propre de m'en sortir.

    J’ai beau avoir de l’âge, il va me falloir un guide pour comprendre les rouages de ce monde. Pendant que je vous suis, parlez-moi un peu de Shoumei. Parlez-moi aussi du réveil des déités, vous avez éveillé ma curiosité. J’ai ressenti une magie très puissante, j’ai songé à ce que ce soit l’un d’eux.


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Jeu 28 Juil - 14:17
    Et c'est ainsi que nous recrutâmes un Ange. Un ange qui deviendra sans doute un élément clé de notre croisade tant on avait conscience que le soin était primordiale à notre survie. Nous l'avions hélas trop souvent constaté à nos dépens.  Seagan invita Luvïel à marcher à ses côtés. Nous les suivions, deux paladins devant, deux chevaliers derrière, et moi-même, jeune écuyer, suivait de très près Seagan et Luviël, accompagné du prêtre. Il était difficile pour moi de penser qu'un être comme Luvïel eut vécu toutes ses années caché de l'humanité. Il est vrai que les Anges ont longtemps était persécutés après la guerre des Hommes face aux Titans. Ceux-ci représentant peut être la meilleure représentation de nos déités. Seul Shoumei pouvait les accepter. D'autant plus les divinistes que les Cultistes. Malgré cette longue période à survivre dans les dangereuses forêts de Pins, Luvïel avait gardé l'éloquence et le raffinement de ces créatures divin.

    — Comme chacun d'entre nous, nous nous protégerons l'un l'autre à l'instar des déités protégeant l'équilibre du monde.

    À chaque fois que Seagan parlait de protection, je me sentais envahi d'une force. En sa présence, la forêt devenait calme. Comme ci les créatures les plus féroces se réservé le droit d'attaquer, sentant à Seagan une puissance qu'ils ne pourraient maitriser. Je me souviens encore de ces longues semaines à tenter de survivre sur la route menant à Celestia. Jamais, nous aurions cru pouvoir pénétrer dans une forêt si dangereuse. Et pourtant, jusqu'alors, à part avoir croisé quelques mercenaires Reikois, inconscient du danger. Nous n'avions croisé aucune créatures dangereuse. Cela relevait presque du miracle.

    Luvïel posa une question bien délicate. Une question que nous nous sommes longtemps posés en tant que croyant. Pourquoi et comment expliquer l'attaque des titans sur nos terres. Nous vénérables croyants. Seagan nous avait déjà en partie répondu à cette question. Nous avons fauté, et c'était la réaction à la hauteur de notre faute. Mais j'étais là, curieux d'entendre à nouveau son raisonnement.

    — Il y a bien longtemps. Mortels et Titans pouvaient coexister. De nombreuses races virent le jour et celles-ci avaient tous une mission pour maintenir l'équilibre du monde. Néanmoins, les différentes races commencèrent à se comparer, à vouloir partager des mêmes droits et des richesses de nos créateurs. Le travail par simple don de soi et de bonté fut petit à petit remplacé par de la manipulation, de la cupidité et de l'envie. L'envie de prendre le pouvoir devenait trop grand. Ainsi, les races mortelles se sentirent , à tort, persécuté vis-à-vis de leurs géniteurs, car ne jouissaient pas des mêmes droits. Ce qu'ils ne pensaient pas, c'était que ces droits octroyés aux titans avaient un rôle structurant pour notre monde. Mais il était trop tard, et la trahison, le complot et l'association des Grandes Nations permirent de chasser les Titans. De mon point de vue, je crois que les Titans ont décidé de laisser le peuple des Mortels se gérer pour leur permettre d'apprendre de leurs erreurs tout en poursuivant leur rôle de structure de l'équilibre du Sekai.

    Seagan soupir, je savais qu'il s'imputait souvent comme conséquence de la démonstration des titans et qu'il s'en voulait encore de cela.

    — Concernant la récente attaque, c'est en partie ma faute.
    Trop longtemps, je me suis bercé d'illusion croyant en la bonté naturelle des mortelles. Trop longtemps, j'ai eu la naïveté de croire que l'intérêt premier des Hommes étaient de vivre en paix, s'extirpant de la volonté de pouvoir grâce aux chefs de factions. Je croyais que le pacte des trois grandes factions protégeaient cet équilibre et ainsi, j'ai fait confiance aux mauvaises personnes. Tout ceci eux la conséquence d'agrémenter contre mon gré l'envie de s'accroitre. Étant pourri gâté, mon peuple commençait à croire que tout lui était dû. Et plutôt que de vivre de concert, le culte des ombres et les divinistes se déchiraient. Je me suis bercé d'illusion en dirigeant un pays pendant mille ans, montrant par l'exemple que le réel bonheur réside dans la volonté de faire le bien. Cette même volonté qui m'a poussé à sauver la reine Ayshara du Reike, car je savais que j'étais le seul mage assez puissant pour le faire. Et je croyais qu'il était primordial de maintenir les chefs de factions en vie pour maintenir l'équilibre jadis prôné par nos déités.

    La conséquence de cela ? Le reike a profité de ma présence pour m'enfermer et me confisquer ma magie en vue de m'échanger en échange de richesse. Celle que j'avais nommée régente m'a décrétée traitre à la nation, provoquant ainsi plus de tumultes entre croyants, divnistes, cultistes et athées. Avec tout cela, il était dès lors évident que les titans seraient forcés de se manifester. Ainsi, ils ont montré leur mécontentement en s'attaquant en priorité aux villes les plus hérétiques de Shoumei protégeant Celestia, là où notre campement se situe. Grâce à l'intervention des déités, le peuple peut se rebâtir sur une base saine. Les croyants qui nous ont quitté ont rejoint les Gardiens. Là, ils sont heureux, loin de ce monde gangrené par le pouvoir. Ils œuvrent désormais avec les Gardiens pour maintenant le monde des morts en équilibre.

    Les Reikois, quant à eux, sont intervenus dans cette soi-disant guette pour se mêler d'une intervention divine qui ne les regardait pas dans le but une fois de plus de montrer leur puissance. Ils ont ainsi commis l'impardonnable en détruisant Kazoght, le créateur de nombreuses races et en capturant Zei... Via cette attaque, ils ont pris en notoriété par rapport à la cupidité mondial. Et aujourd'hui, l'ordre des choses est inversé. Nous qui sommes les fervents croyants. Ceux désirant plus que tout sauver le monde de cette arrogance, sommes traité comme des monstres. Les Reikois ont mis notre tête à prix et veulent détruire l'ensemble de nous et les ...


    Soudain, un bruit. Des mercenaires. Sans doutes des guerriers œuvrant pour le Reike. Ils nous encerclent. Nous sommes à l'affut. Je donnerai fort à parier qu'ils ne se rendent pas compte à qui ils ont affaire...

    — Tiens tiens donc, qu'avons-nous là ? Des mecs se baladant en toge... Des Pro-titans, j'imagine. Héhé. Bien, vous êtes cernés, donc suppliez-nous qu'on vous laisse la vie. Montrez-nous à quel point vous aimez être à genoux héhé.

    Je regardais Seagan et ne décerné aucune peur dans son visage. En réalité, d'un battement de cil, il avait le pouvoir de leur ôter la vie. Mais il ne fit rien. Rien pour le moment.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Jeu 28 Juil - 16:22
    Les souffrances qu’il a endurées ont très certainement changé une partie de lui. Je n’ose imaginer les tourments et les douleurs ressentis lorsque la vérité a éclaté. Être persuadé de pouvoir changer une facette du monde pour, au final, se rendre compte que rien ne bougera. Peut-être est-ce pour cela que j’ai préféré rester le plus loin possible du monde des mortels. Je l’écoute parler, prêtant attention à chacun de ses mots. Il y a beaucoup de choses que je n’assimile pas forcément sur l’instant. Lorsqu’il évoque la disparition de Kazoght et la capture de Zei. Je n’ai donc pas rêvé, l’arrivée de mes maîtres s’est bien produite. Alors que j’allais prendre la parole pour en savoir plus, un groupe vint à notre rencontre. On ressent une grande hostilité et plusieurs d’entre eux soulèvent épées courtes, dagues et haches sortant de leur ceinturon. Ils sont environ une dizaine à nous entourer, ils nous toisent du regard avant de nous intimer de supplier de nous laisser la vie sauve. Je regarde les deux chevaliers qui ont leur main posés sur la garde de leur épée, ne pouvant pas dégainer sous peine de se faire ruer dessus par la bande de malfrats. Je regarde le monarque qui ne sourcille pas, il semble même très à l’aise. L’un d’eux nous regarde avec effarement et avec une certaine avidité, le ton de sa voix est légèrement surexcitée :

    Chef ! Ce… Cette créature blanche, vous en avez déjà vu ?
    Oh que non mon garçon. En tout cas, elle va nous rapporter de l’or, ça je te le dis ! s'exclame-t-il. Ses cheveux et sa barbe sont remplis de poils grisonnants, à croire qu’il commence à entrer dans la fleur de l’âge. La plupart sont vêtus de cuir et d’une houppelande qui se fond parfaitement avec les couleurs de la forêt.
    De quel droit osez-vous nous parler sur ce ton ? Pour qui vous vous croyez ? dis-je avec une pointe d’agacement.
    Ferme la ! Les femmes n’ont pas le droit à la parole ! Elles écoutent les hommes et exécutent les ordres, s’exclame le meneur. Surtout, si l’un d’entre vous bouge, je découpe les plumes de ce bel oiseau.

    Il avance d’un pas, sa dague en main et me la pointe au niveau d’une de mes ailes. Un sourire narquois sur son faciès, ses sourcils noirs sont légèrement froncés et il fait un signe de tête en direction de ses sbires pour leur donner le feu vert. J’ai envie de hurler, de penser que ce n’est qu’un mauvais sort qui m’a été jeté. Comment diable puis-je penser une seule seconde pouvoir me sentir en sécurité hors de ma cabane au fin fond de la forêt ? Personne n’a pu s’aventurer aussi loin, hormis les bêtes sauvages. Je jette un coup d’oeil à Seagan, aux chevaliers, au prêtre et à l’écuyer, comme pour avoir un sentiment de sécurité. Je ne suis pas seule face à ces ennemis. Ce type d’énergumène n’a rien à faire dans la forêt des pins argentés, ils sont sur le pas de ma maison et n’ont aucun droit de nous donner des ordres.

    Je n’ai d’ordre à recevoir de personne, murmurai-je.
    Qu’est-ce qu’elle dit la volaille ? S’exclame le chef. Répète !
    Sortez de mon territoire ! M'écriais-je.

    Je déploie mon aile droite, balayant ainsi le chef qui se retrouve propulsé quelques mètres plus loin. Il se relève un peu ahuri et ordonne à ses sbires de nous attaquer. Les deux chevaliers qui sont face à moi sont acculés par quatre types de carrure moyenne. Derrière nous, le reste du groupe et leur chef qui essuie d’un revers de main un petit filet de sang.

    Laissez-moi la créature. Je me charge de la déplumer.

    Son regard noir est rempli de haine, je sens sa colère et son mépris. Qu’ont-ils contre les personnes différentes ? Qu’ont-ils contre ceux qui croient aux déités et aux prières ? Parlementer avec eux ne sert à rien, ils sont prêts à nous frapper et à nous mettre plus bas que terre. Certains crient des insultes envers le monarque, d’autres se fendent la poire du pauvre écuyer qui n’a rien demandé. Ils ne méritent pas de nous toucher. Je pense à utiliser un sort de lumière aveuglante seulement, j’ai peur d’éblouir le groupe qui m’accompagne en plus de nos ennemis. Ce qui n’est pas le but recherché. Je n’ai pas le temps, il faut agir vite. En vérité, je suis un peu rouillée et ma seule efficacité réside dans mes techniques médicinales. Je tourne ma tête et la peur m’assaillit, suis-je réellement d’une utilité quelconque ? J’ai envie de prendre mes ailes à mon cou, de m'envoler loin de tout ce raffut. Pourtant, le groupe n’est pas en panique. S’ils ont confiance et si Seagan est si impassible, c’est que tout va bien. Alors, je tente de me calmer et regarde le haut prêtre avec incrédulité. Que faire ?

    — Seagan ?


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Jeu 28 Juil - 21:54
    Nous connaissions Seagan et nous avions foi en lui. Des mésaventures comme celle-ci, il en avait réglé des centaines. Son pouvoir de lumière est impressionnant et il peut figer en un instant une personne ou même un groupe. Je me souviens d'une fois où nous étions encerclés. Il avait lancé un pouvoir de lumière telles des lances s'enfonçant dans les genoux de nos agresseurs. Il avait ensuite torturé ceux-ci dans le but de nous conduire à un campement temporaire pour récupérer des fidèles capturés.  Quoiqu'il en soit, aucune n'attaque de Seagan n'était véhiculée par l'émotion, la colère, la vengeance ou même la tristesse. Tous avait un but, une leçon, pour nous ou pour nos agresseurs. Attentif, nous scrutons ce qui aller se passer. L'ange semblait perdu, ne sachant pas comment résoudre ce conflit. Lorsqu'elle demanda l'aide de Seagan, celui-ci récita une prière.

    — Quel le voile se lèvent et que ses ennemis soient disséqués. Et que fuient devant leur face ceux qui le haïssent. Comme s'évanouit la fumée, qu'ils disparaissent. Comme fond la cire en face du feu, ainsi périssent les méchants devant la Face de leur âme monstrueux.

    Ainsi, les mercenaires commencèrent à s'agiter tandis qu'une voile de fumée s'était levé.

    — Qu'est-ce que ? Purée c'est quoi ce monstre ?

    — Damnation ! Noooooon !

    Une illusion. Seagan avait choisi de faire découvrir aux mercenaires leurs vrais visages. Le visage monstrueux de leurs âmes. L'illusion fut ainsi accentuée par la dangerosité de la forêt et la fatigue qui se lisait sur le visage. Chaque chevalier, paladins et religieux mirent un genou à terre pour prier avec Seagan. Les mercenaires eux se tirèrent des flèches les uns sur les autres. Ils se fuyaient, se pourchassaient. L'un coupa même le bras d'un des siens avant de recevoir le glaive d'un autre en pleine gorge. Au fur et à mesure, leur voix se perdaient dans la forêt. Jusqu'à n'en rester qu'un. Seagan s'approcha de lui. Celui-ci était pétrifié. L'illusion était tombée et il constatait tous ses compagnons d'armes mutilés. D'une voix faible et criarde, il demanda pitié.

    — Pitié, non ne me tuez pas ! J'ai une femme qui m'attend, elle va mettre bas.

    — Je ne tuerais pas de mes mains divines un individu ne méritant pas de rejoindre les Gardiens. Ne te fais pas trop de soucis sur ça.

    Rassuré, l'homme ne bougeait pas tandis que Seagan déposa sa main sur le front. Sur place, nous ne savions pas ce qu'il avait pu lire dans l'esprit de cet homme. C'est plus tard que j'ai su qu'il avait violé d'innocentes croyantes par simple plaisir de briser leur vœu de chasteté. Seagan soupira.  

    — Certes, tu as une femme et un enfant qui t'attendent, mais tu n'auras plus jamais le plaisir de les voir. Ton regard étant trop sale, perturbant ton esprit malsain, ton regard ne cesse d'être attirés par la perversion. Tu ne mérites plus ce présent des dieux. J'ai donc pris l'initiative de te l'enlever.

    L'instant d'après, les yeux de l'individu commencèrent à fondre sous une lumière intense. Dégageant une odeur de lard fumé, cela me donnait toujours de certaines nausées. Même si je comprenais la raison de cela, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une certaine empathie à la souffrance, mais je décidais de ne pas détourner les yeux tandis que l'homme hurlait de douleur avant de tomber inconscient. Seagan le réveilla en lui insufflant un peu d'énergie.

    — Mes yeux ? ! Je ne vois plus rien ! Sale fils de p...

    — Ta langue est souillée de tes nombreux blasphèmes. Tes paroles sont comme du pu qu'il faut soigner. Elle aussi, je te la retire.

    À l'instar de ses yeux, sa langue fondit dans sa bouche sous un feu divin parfaitement maitrisé. L'homme tomba à nouveau inconscient avant d'être ramené à lui.

    — Et voici les derniers mots que tu entendras. Aujourd'hui, tu perdras le goût, la vue et l'ouïe. Prie les titans et gardiens d'être à présent ton seul guide pour retrouver les tiens et survivre dans cette ordalie. Aujourd'hui, tu es le monstre que tu as toujours été. Va désormais, je te libère de ta souffrance.  

    Et cette fois, c'est du sang qui sortait de ses oreilles. Il s'évanouit et Seagan n'intervint cette fois-ci pas pour le réveiller. Il se retourna vers l'ange.

    — Cet homme était trop attaché au vol, à la luxure, à la guerre. À de nombreuses reprises, il a violenté des fidèles, vendus ceux-ci comme esclave pour s'enrichir les poches. Ce genre de personne n'a malheureusement aucun scrupule. Il aime se battre, tuer, pour de l'argent. C'est ce genre d'indivdu qui perverti notre monde. J'ai le pouvoir de le sauver, mais je ne le ferais pas sans justification d'une foi profonde. Comprends-tu ce que j'ai essayé d'enseigner au travers cela Luvïel ?  

    Ce que je comprends, c'est que sans Seagan, les mercenaires se seraient sans doute attaqué à l'Ange. Il n'était pas rare que des marchands d'esclave s'amusent à arracher les ailes d'un ange pour faire un meilleur business. Chaque aile pouvant rapporter une somme exorbitante. Je comprends également que, malgré la violence de cette scène, Seagan a souhaité enlever tout ce qui pouvait corrompre cet homme afin de l'inviter à la méditation et à la rédemption de ses péchés. J'ose juste espérer que cela n'aura pas l'effet d'effrayer davantage l'Ange. Mais après tout, c'est à cela qu'elle risque d'être confrontée en parcourant le monde à nos côtés. La paix viendra lorsque tous auront été purifiés.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Ven 29 Juil - 14:57



    L’illusion aura eu raison d’eux tandis que le dernier survivant connaîtra un sort bien plus douloureux que ces confrères. Je suis envahie d’une sensation de frayeur et de contemplation face à la toute puissance du monarque.  Il ne dégage aucune animosité, ni même de la compassion. Tout ce qu’il cherche à faire, c’est montrer à ces vauriens leur propre corruption, d’une manière forte. A mon sens, la façon dont il présente son jugement est cruel, sans lui laisser le choix de se convertir par la parole. Seagan et moi sommes des créatures des titans, nous ne pourrons jamais égaler la puissance de nos déités mais nous avons un impact sur ces pauvres mortels. Je lui porte un regard triste, sentant qu’il doit être las de ces personnes sans scrupules, prêtes à tout pour bafouer l’Humanité. D’un côté, je comprends sa manière d’agir, cruelle et non contestable. Je compris que le haut prêtre avait cherché dans l’âme de ce vaurien, avant de rendre son verdict et de lui retirer tous ses sens. Le groupe qui nous entoure n’a pas détourné le regard une seule fois, sachant pertinemment que ce qui s’était présenté à nous est une leçon de vie et de morale. Il me pose une question, se tournant vers moi avec un timbre de voix neutre, presque sans émotion. Ce Lumina m’attriste.

    Je pense avoir compris. Néanmoins, j’aurai aimé leur laisser une chance par la parole. Peut-être aurions-nous pu les faire changer d’avis en insistant et en trouvant les bons mots ? Ces hommes se sont entretués sans même comprendre ce qu’il leur arrive. Les mortels ont tous des péchés, aucun ne naît sain.

    En venant au monde, j’ai assimilés que les anges représentent la pureté et l’innocence pure, tels des enfants sous les ordres de leurs parents. Je n’ai pas pu observer toutes les créatures des titans, mais ce dont je suis certaine, c’est que nous sommes aussi malléables que des bambins. Notre perception est à l’image du monde dans lequel nous naissons et vivre la guerre m’a ouvert les yeux. En réalité, bien que les intentions du monarque soient louables, je reste encore dubitative quant à sa manière de réagir. Le Lumina semble avoir complètement délaissé les émotions et ne laisser parler que la foi. Je décide de lui réciter ceci :

    Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu des déités, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez aux titans, il vous le donneront. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.

    Loin de moi l’idée de lui faire du tort, au contraire, je lui expose un point de vue extérieur à la situation. Cet homme paraît avoir la tête sur les épaules pourtant, il semble avoir oublié des choses importantes durant son règne de monarque. J’ose espérer qu’il écoute mon adage sans broncher, car après tout, je suis aussi docile qu’un agneau et aussi ignare du reste du monde. Néanmoins, je n’en veux pas à l’Humanité d’être ce qu’elle est. Les titans l’ont bien compris et ont simplement voulu rétablir l’Ordre des choses. Suite à leur disparition, seule face au danger, ma parole ne valait rien face à des foules remplis de haine. Le haut prêtre est un homme influent, capable de rassembler le peuple à sa cause. Entre son charisme et sa prestance, sa démonstration de puissance en guise de jugement, seuls les plus fous oseraient contester son autorité. Croiser son chemin ne peut qu’être bénéfique, pour moi en tout cas. Si je devais aider le monde, à libérer les maux et à supprimer la corruption du cœur des gens, ce serait par la parole et le pardon. Nous ne sommes pas des juges, car seuls les morts sont jugés devant les Gardiens.

    Nous ne devons pas oublier la clémence et le pardon, car tous péchés, même s’il est impur, mérite l’attention. Nous ne devons pas laisser la corruption ronger les cœurs sans leur apporter notre amour et notre soutien. Je pense que ce qu’il vous manque, Seagan, ce sont des émotions. Ou du moins, vous semblez avoir oublié ce qu’était la foi sans amour. Vous ne pouvez priez un déité sans lui conférer toute votre affection et permettre aux plus corrompus le pardon. Nous pouvons montrer la voie sans utiliser la violence, j’en reste convaincue. Si vous arrivez à me démontrer que nous ne pouvons rien, alors, je changerai peut-être d’avis.

    L’esprit ouvert, si on me démontre que réellement la corruption des Hommes est bien trop grande, et qu’il est impossible de les faire changer leur état d’esprit alors, je concéderai qu’il avait raison. Je suis assez curieuse et excitée de parler de ce sujet, surtout que mon amour pour les titans est aussi grand que la solitude qui m’a accompagnée pendant toutes ces années. Mes pieds sont légèrement rentrés vers l’intérieur, je ne cesse de jouer avec mes doigts tout en conservant mon regard envers le Lumina. Je me sens toute petite.


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Sam 30 Juil - 12:03
    Les réactions de l'ange me surprirent. Pas que celles-ci soient erronées, je ne me permettrais aucun jugement là-dessus. Mais,je connaissais Seagan avant son changement, je voyais à quel point il avait changé. C’est pour cela que les réactions de l’ange me semblèrent des plus étranges. Car ce qu’elle venait de soumettre représentait presque parfaitement le Seagan d'avant. Comme si sa bonté en l'humanité qu’il avait, était partie et s'était personnifiée en cet ange. Drôle de sensation, n'est-ce pas ? Seagan, lui, l'écoutait attentivement. Sans jugement, sans surprise, mais plutôt avec intérêt. Il regardait l'ange avec compassion. Ça devait être comme regarder dans son passé.

    — Ta bonté est belle. Et il n'y a pas si longtemps que cela, j'ai pensé comme toi. J'ai cru en la bonté mortelle. J'ai fait confiance aux autres, presque aveuglément. Mais sais-tu ce que j'en ai découvert ? La bonté, en ce monde, n'est qu'illusion dès qu'elle touche à la puissance, la richesse, le plaisir. Peut être que le raccourci est vite fait, mais le monde tel qu’il est présenté aujourd’hui recherche le pouvoir afin de dominer autrui. Jadis, mes émotions obscurcissaient mon jugement. Il n’était pas lucide ni juste, mais ancré dans une valeur de confiance à l’autre et de sentiment. De ma faute, j'ai laissé mon peuple mourir. Pire encore, se perdre.

    En souhaitant une vie, pas n'importe laquelle, sauver la vie de la reine reikoise. La femme du roi qui devait mettre au monde le propre enfant, n’était guère plus important pour Tensai, le roi reikois qu'une stupide rançon à mon égard. Une rançon en échange de ma liberté alors que j’avais sacrifié toute ma magie pour sauver sa femme et son enfant. Méritent-ils juste un pardon ou des explications ?

    Non, jadis, je me suis fourvoyé. J'ai cru qu'octroyer un pouvoir à une régente ne croyant pas à nos déités permettrait au peuple de comprendre que le Divinisme originel était paix et bonté. Pourtant, celle-ci n'a pas hésité un instant à me déclarer comme traitre à la nation à peine quelques jours après mon départ. Sans même m'auditionner sur mes raisons. Plus tôt, elle m’a écarté pour tuer de sang froid la moitié de nos nobles. Non pas parce qu’ils ont fauté, mais parce qu’ils étaient potentiellement un danger pour l’économie de notre pays. Es-tu en accord avec ça ?

    Tu sais Luvïel, je ne suis pas en train de justifier mes actes qui t'ont semblé, certes, cruel. Ou même en écart par rapport à l’amour que les titans t’ont offert. La bonté et le pardon sont des préceptes forts de nos déités et j'accorderai le pardon à cet homme lorsqu'il m'aura prouvé sa foi en nos valeurs et qu’il se sera lavé de tout péché. Mais aujourd'hui, il méritait une sanction relative à la hauteur de ses torts. Et malheureusement, mes sentiments auraient faussé une fois de plus mon jugement. Si je veux être le monarque que Shoumei a réellement besoin, je dois prendre des décisions de manière objective en m'acquittant de toute subjectivité.

    Je n’ai plus le droit de perdre du temps à écouter, pardonner, faire confiance tant la bonté humaine qu'entretenait nos déités ne soient revenues. Aujourd’hui le monde est cruel. À l’heure où nous discutons, des Reikois s’approprient nos terres en venant de Mael, en pillant nos temples, tuant, violant, torturant dans un plaisir sadiques les croyants restants qui se sont cachés. Nous n’avons pas le temps de prendre des gants. Je n’ai pas le temps de prendre des gants. Après, ton point de vue, en soi, ne me déplait pas, et j’aime avoir des personnes à mes côtés ne partageant pas mes opinions afin de les confronter et améliorer mes prises de décisions. Je ne suis pas Tensai, ni Mirelda. Celles et ceux qui me suivent sont avec et non pour moi.  


    Seagan regardait le reikois à terre. Son regard envers lui était impassible, sans une once de remords.

    — Mais rassure-toi, je n’ai pas agit par colère envers cet homme. Plutôt que d'entendre des blasphèmes et des mensonges de sa bouche, j'ai d'abord voulu vérifier dans son esprit. Et celui-ci était très sombre. Malgré qu'une femme l'attendait, portant bas son propre sang. Celui-ci l'a maltraité comme une esclave. Peut-être même en était-ce une. De ses yeux, il scrutait dans les bars après les femmes sans défense pour les violer avant de les égorger lentement afin d’éviter d’engendrer un nouvel enfant, juste par souci d’apparence. Il n'avait encore jamais rencontré d'ange, mais de ses oreilles sales, il avait entendu la valeur d'ailes d'ange aux marchés noirs. Il ne fait aucun doute qu'il te les aurait arrachés à vif. Vendant ensuite ton corps meurtri à l'esclavage. Car même si la reine a décrété des lois à son encontre. Cet homme vient à n'en point douter de Taisen. Et il n'était pas prêt à arrêter de jouir de l'esclavage. Si j'ai fondu sa langue, c'est pour tous les propos injurieux qu'il a eu envers ses proches, ses victimes et son entourage. Sachant toute cette vérité, mes émotions m'auraient sans doute permis de lui offrir une meilleure fin. En lui ôtant la vie, tout simplement. Mais j'ai préféré un jugement divin à la hauteur de ses crimes. De plus, j'ai soigné et cautérisé ses blessures, il ne mourra pas d'infection dû à ma magie. Il ne peut juste plus voir, plus parler et plus entendre. Et il devra survivre dans cette forêt dangereuse en aiguisant ses autres sens et là peut-être que les dieux lui donneront une magie nécessaire à ressentir ou à parler par télépathie. Mais là, ce n'est pas de mon ressort. Et je n'ai pas la prétention de me considérer comme déité. Si plus tard, il arrive à croiser à nouveau ma route et que je sens dans son esprit la clémence et la bonté dans ses actions, je lui rendrais ce que je lui ai pris. Les dieux m'en sont témoins. Si il meurt dans cette forêt, il ne sera pas mort d’une main pure.  

    Seagan regarda l’ange avec compassion.

    — Si tu souhaites emprunter un chemin moins violent, tu es libre de le faire. Je n'ai pas la volonté d’obtenir le titre de tyran qu'on se plaît à m'attribuer. En vrai, cela m'importe peu comment les autres factions me considèrent. Ce qui m'importe aujourd'hui c'est mon peuple, et il n'est pas territorial, il est religieux. Si tu nous accompagnes, je n’attendrais pas de toi que tu me changes, et je ne tenterais pas de te changer. Chaque être vivant à sa place dans se monde pour maintenir l’équilibre. Et peut-être que ton rôle est de maintenir l’équilbre envers moi-même. Après tout, j’étais comme toi, jadis.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Dim 31 Juil - 12:47
    Je ne saurai décrire les tourments qui entourent le Lumina, la confiance qu’il aura portée au monde lui aura apportée son lot de ténèbres. Les affres de la trahison, les douleurs d’une magie perdue, le peuple qui se meurt, je ne peux que comprendre. Cet homme s’est renfermé sur lui-même, suite à la douleur de la félonie de sa régente, de son peuple et du mal qui règne sur Sekai. Seagan s’est rendu compte que les sentiments n’apportent pas un jugement correct, qu’il faut parfois agir de manière forte pour que les choses daignent changer. Dorénavant, il ne laisse plus la place à l’émotion et réagit par un raisonnement logique et rationnel. J’ai cette sensation que le monarque de Shoumei a perdu une part d’Humanité, qu’il s’est senti isolé et incompris face aux malveillances des humains et du reste du monde. Son histoire me touche au plus profond. Je n’ose imaginer les supplices qu’il a enduré, les choix qu’il a entreprit et la torture mentale qu’il a subit. Ce Lumina  aurait pu se détourner maintes fois de la Lumière et devenir corrompu, pourtant, il n’en est rien et sa foi l'a guidé vers un tout autre chemin. Sa puissance est aussi bienveillante que dévastatrice, il est la poigne de fer comme le protecteur, un saint qui cherche simplement à apporter le meilleur à son peuple.

    Vous vous êtes oubliés, Seagan. Vous avez tellement donné à votre entourage, à votre peuple, que vous vous êtes perdu. Le chemin que vous avez entrepris vous à mener dans une profonde solitude, alors que vous êtes entourés de vos sujets. Vous portez la voix qui dicte, qui dirige et coordonne. Vous avez une telle pression sur vos épaules, cher monarque. Je comprends ce qui vous a mené à devenir ce que vous êtes aujourd’hui. Je ne saurai dire comment et pourquoi, mais j’ai le sentiment de vouloir me dévouer à votre cause et vous apporter ma lumière. Elle est différente de la vôtre, je n’ai pas autant de splendeur ni votre sagesse, pourtant j’ose croire que ma présence vous sera bénéfique.

    A mon avis, le moment clé de ce changement de personnalité n’est nul autre que la scélératesse de sa régente ainsi que le roi du Reike qui n’a pas compris la digne intention envers le sauvetage de la reine et de cet enfant. Ce n’est pas une faiblesse d’éprouver une telle envie de tendre la main et d’être prêt à se sacrifier, au contraire. Les codes des différentes nations me sont étrangères, tout comme les actions politiques et l’argent. Ce sont des notions auxquelles il faudra que je me penche une fois arrivée en terre sainte. La forêt est redevenue calme un instant, sans aucun bruit hormis celui du vent dans les feuillages. Je regarde le groupe qui attend simplement les ordres, tandis que les corps sans vie des mercenaires inondent le sol de leur sang. Je montre du regard si nous pouvons continuer le chemin en même temps que de discuter. Le groupe reprend alors sa position et nous entamons la suite du voyage. D’un pas léger, repliant mes ailes dans mon dos, je continue à parlementer avec le haut prêtre afin d’en savoir plus. D’un ton doux et calme, je lui clame toutes mes pensées sans craindre un quelconque jugement.

    La folie de votre régente n’est point votre faute. Ses actes innommables ne peuvent rester impunis.  Peut-être cachait-elle une part d’elle-même jusqu’à ce qu’elle accède au pouvoir ? J’ai pu comprendre que l’oisiveté et la suprématie pouvaient rendre fou. Donc non, je ne suis pas en accord avec ces faits et ce genre d’individu mérite un jugement divin. Et compte tenu de l’attaque que nous venons de subir, de ce que vous avez  perçu chez ce mercenaire, vous avez fait preuve d’une certaine clémence. Alors, certes, je n’aime point la violence et j’aurai très certainement été dans de beaux draps, c’est en cela qu’il me faudra grandir. J’ai besoin de votre perception pour apprendre ce qu’il est advenu de ce monde.

    J’aime entendre que vous étiez prêt à laisser votre pays pour venir en aide à un autre. Malheureusement, on ne vous a pas reconnu pour votre acte de bravoure, ce qui est bien triste. Ce roi est donc un être corrompu et vous avez pourtant aidez sa femme, c’est en cela que je décèle chez vous une grande force ! Dans le dicton que j’ai prononcé, votre amour pour autrui a toujours été là. Ne le cachez pas. Ne le reniez pas. Nous, êtres de lumière, sommes ainsi faits ! Je suis une brebis égarée et vous êtes arrivés pour me recueillir, tel le berger. Pensez-vous avoir un peu de temps à m’accorder pour que je puisse apprendre à vos côtés ?

    Si vous souhaitez me donner un mentor pour comprendre et étudier, afin que je puisse être d’une plus grande aide une fois ayant de meilleures connaissances sur les préceptes de ce monde, ce sera également un honneur. En tout cas, si je peux vous aider à rallier des gens à la cause de nos déités, je le ferai avec plaisir. J’aurai encore cette appréhension envers le monde extérieur, puisque comme nous venons de le voir, tous ne sont pas réceptifs et préférons la confrontation. Je ne suis pas assez douée pour ça. Vous m’intriguez, Saegan.


    Quand je repense également à cet homme laissé sourd, muet et aveugle dans la forêt des pins argentés, je ne donne pas cher de sa peau. Sans l’aide des déités pour le guider, ce mercenaire servira de pâture aux animaux sauvages dans ces régions reculées. Admirer les capacités de cet être illuminé me procure une fascination et une profonde admiration, bien qu’il y ait une certaine crainte comme envers les déités. Des êtres magiques si puissants, si spirituels et capables de vie ou de mort. Seagan reste un Lumina entouré des mortels et il doit être parfois difficile de garder la raison face à toutes ces horreurs et cet avilissement.

    Je ferai tout mon possible pour apaiser les maux de ce monde. De plus, si mon pouvoir et ma parole peuvent apporter une certaine paix alors, mon cœur sera soulagé. Puis, dans un murmure, et j’aurai ma rédemption.


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 208
    crédits : 2111

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Lun 1 Aoû - 15:24
    Tandis que nous marchions, l'ange se montrait de bonnes volontés et continuait la conversation. Pour être honnête, ça faisait du bien à notre groupe d'être entourée d'une personne si solaire et voyant le bien presque partout, parfois naïvement. Mais bien plus facilement que nous. Cela faisait des mois que nous vivions l'horreur, au point même où nous nous en étions accoutumés. Celle-ci montrait de l'empathie envers notre seigneur, même si elle regrettait qu'il ait dû mettre de côté ses émotions pour nous diriger et prendre soin de nous. En vrai, maintenant que j'y repense, Seagan s'est toujours sacrifié pour nous, son peuple. Il a d'abord sacrifié une partie de son pouvoir exécutif pour s'occuper des pauvres et des nécessiteux venant au palais de Benedictus. Dire qu'on s'est toujours fourvoyé en insinuant qu'il a fauté en destituant son pouvoir à la régente. Car s'il l'a fait, c'est uniquement pour nous. Pour être plus proche de son peuple. Un peuple quémandant de plus en plus de besoin. Un peuple venant en masse tous les jours devant la Haute Cathédrale.

    Ensuite, lors de la purge nobiliaire, il a perdu de la légitimité car nous pensions qu'il avait décidé de ne rien faire. Le trouvant trop mou, nous lui reprochions de ne pas avoir été assez clair dans ses explications. Là aussi, pour nous, il a assumé la tuerie alors même qu'il en avait été rejeté. Il s'est excusé, il a été présent pour nous afin de nous aider à guérir de nos blessures. Et qu'avons-nous fait pour lui ? Nous nous sommes moqués de lui.

    Enfin, une semaine à peine après son départ au Reike, il fut déclaré traitre à la nation et personne ne s'est rebellé. Non, nous l'avons accepté et certains l'ont même accusés sans chercher à comprendre ses raisons. Au lieu de le soutenir, nous nous battions entre nous pour chercher un remplaçant. Dire que là aussi, il l'a fait indirectement pour nous afin que le Reike et Shoumei puisse être soudé par la reine Ayshara. Et là encore, il a accepté son rôle de martyre.

    Sans parler de l'attaque des Titans où nous lui avons voulu de ne pas être présent... En écoutant Luvïel parler à Seagan, des larmes se coulèrent sur mes joues. Qu'est-ce que j'ai honte ! Honte de m'être détourné de lui.

    — Je réfléchis à ta proposition Luvïel. Et je me dis que tu pourrais devenir ma disciple. Non pas pour mener les actions de guerres. Ça je ferai appel aux maitres de l'ordre et je ne crois pas que la stratégie militaire fasse partie de ton bon fondement. Mais pour me seconder dans ma tache de soin et administrative. Ton rôle sera de filtrer les blessures légères, moyenne et grave pour me laisser gérer les blessures mortelles. Je t'entrainerai à maîtriser la magie de lumière au plus haut niveau. Elle te permettra de sauver bien des vies. Nous en aurons besoins. D'autant que nous serons, quoi qu'il advienne, l'armée la moins nombreuse. Chacun de nos hommes devront donc être plus forts, plus résistants et mieux équipés. Autrement, nous courrons tout simplement à notre perte.

    Le temps passe, le temps passe et nous nous retrouvons déjà devant le mont Celestia. Reste plus qu'à le grimper. J'ai les jambes lourdes rien que d'y penser, mais pas le choix, c'est là que nous sommes en sécurité. Seagan s'arrête et s'adresse à Luvïel, un regard compatissant.

    — Alors Luvïel, prête à rejoindre le Nouvel Ordre et nous apporter ton aide ?


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 64
    crédits : 216

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Mar 2 Aoû - 19:47
    Je n’en reviens pas, j’allais pouvoir apprendre à développer mes pouvoirs et à trouver ma voie auprès d’un homme à la tête de tout un peuple. Mon regard étincelle et mes pupilles se dilatent, mon cœur bat la chamade d’excitation quant à cette nouvelle vie que l’on m’offre ! A en juger le ton du haut prêtre, ce ne sont pas des paroles en l’air. Ayant des connaissances médicales et médicinales, j’aurai peut-être la chance de pouvoir étoffer mon savoir, tout en enseignant et partageant avec autrui. Je m’imagine déjà dans une pièce lumineuse, entourée de personnes éclairées et déterminées à apprendre. Je ne serai pas jugée au sein de cette communauté, car celles et ceux qui y résident sont de fervents croyants. Ou du moins, c’est ce que j’ai compris et auquel cas, il risque d’y avoir quelques broutilles.

    Nous grimpons la montagne avec rigueur, je pose un pied sur un territoire qui m’est inconnu. Ayant toujours résidée dans la forêt des pins argentés, une étrange sensation m’assaille. Jetant un regard en arrière, j’ai cette désagréable sensation d’être observée. Peut-être est-ce la forêt qui m’épie tandis que je lui dis un au revoir de tritesse. Après tout, pendant des millénaires, cette forêt aura été ma maison et il est temps de lui dire adieu. Détournant la tête pour regarder droit devant, Seagan s’arrête et me demande si je suis prête à rejoindre l’Ordre. A cet instant, je distingue au loin les monts enneigés et les récifs abrupts ainsi qu’une espèce de grande forteresse avec d’immenses statues ancrés dans les murs, qui gardent et veillent sur les grandes portes argentées de Celestia. Avec un immense sourire et cette étincelle d’énergie positive, je déclare vivement :

    Je suis d’ores et déjà une membre du Nouvel Ordre, maître Seagan. J’ai hâte de pouvoir découvrir ce que la vie a à nous apporter !

    Je songe à cette rencontre qui vient bouleverser ma destinée, loin des paysages extérieurs tandis que le monde continuait de tourner. Alors que je ne faisais que fuir pour ma vie, croyant que vivre recluse était la meilleure solution, je m’apprête à vivre un grand tournant de mon existence d’ange. J’appréhende encore le regard de l’Humanité sur mon espèce, que je ne souhaite plus cacher aux yeux du monde. Seagan a eu les mots pour me convaincre et pour trouver une paix intérieure, aider une cause noble et surtout une nouvelle direction à ma vie. Il va me falloir apprendre à vivre en communauté, à intégrer les nombreux rôles et objectifs du Nouvel ordre, ainsi que les tâches administratives. Néanmoins, entourée de tous ces hommes, je me sens libre. Mes pieds nus foulent la neige et je ris à gorge déployée, libérant mes ailes et rayonnant de lumière. Je regarde le groupe avec des yeux remplis de tendresse, bénissant ce jour avec passion et leur adresse dans un murmure :

    Merci.


    Everyone is worth redemption



    VOICE
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum