DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une rencontre entre le Coeur et l'Oreille InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 18:53Arès Wessex
    Les Masques de la République [ft Orifa Sigrior]Aujourd'hui à 18:33Verndrick Vindrœkir
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 18:13L'Amiral Bigorneau
    D'une fae à une autre | [Feat. Mégère]Aujourd'hui à 17:40Mégère
    Une naine peut en cacher une autre Aujourd'hui à 16:52Ersa Vatt'Ghern
    Une cible en commun [Ersa]Aujourd'hui à 14:11Ersa Vatt'Ghern
    Demande de Modification de fiche - Vandaos FallenswordsAujourd'hui à 11:48Vandaos Fallenswords
    2 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Mar 21 Fév - 23:44
    On ne refuse pas une rencontre entre collègues, et encore moins une rencontre entre plusieurs membres de la Main. Zéphyr ne gère pas vraiment les finances de l’Empire, et pour être honnête, il est heureux de ne pas s’y impliquer particulièrement. Après tout, rester dans un bureau, à estimer les dépenses, les taxes, les impôts, ce n’est pas une vie faite pour le maître-espion. Ce dernier préfère s’investir dans du concret, dans du réel, établir les menaces des autres nations ou les dangers internes qui menacent la Couronne. Il est bien plus profitable, à ses yeux, d’investiguer les rumeurs, de mener des enquêtes dans les villes ou les lieux ruraux, et d’élaborer des stratégies avec Deydreus, plutôt que de se plonger dans un livre de comptes. Evidemment, c’est un mal nécessaire. Sans économie, il n’y a pas d’empire, et comme le dit le dicton, l’argent est le nerf de la guerre. Le Reike est un peuple guerrier, qui compte livrer bataille contre les Titans, il n’est donc pas question de s’appauvrir, encore plus quand on a un voisin comme la République. Celle-ci est sûrement prête à imposer son joug si le peuple du désert se retrouve encore dans une situation économique dangereuse. La présence du Cœur est donc nécessaire, voire vitale pour se maintenir à flot. Juste, ce n’est pas le rôle de Zéphyr. Et il en est bien content.

    En temps normal, l’homme aux yeux ambrés dirait bien qu’il n’a rien à faire dans le bureau de Tagar, mais peut-être que le Ministre des Finances a repéré quelques étrangetés dans le rapport de ses agents, qui méritent qu’on s’y attarde. C’est dans cette optique que l’assassin arrive au milieu du palais. On ne l’a pas envoyé chercher, mais l’Oreille n’a pas besoin qu’on le guide au sein du palais. Il sait peut-être mieux que personne quels sont les entrées, les sorties, les impasses et les passages secrets de la demeure impériale. Il est donc totalement capable de savoir où est le repère de son collègue. Zéphyr est ponctuel, et on dirait bien que le Cœur l’attend, d’ailleurs. Le mage de métal se lève à son arrivée et le remercie d’être venu. A cette parole, le maître-espion esquisse un sourire destiné à mettre à l’aise Tagar. Si les finances ne sont pas la tasse de thé du guerrier, ça ne l’empêche pas moins d’être sociable.

    - Accepter votre invitation était la moindre des choses.

    L’homme attend que Tagar l’invite à s’asseoir, et entretemps, il se permet de jeter un œil à la pièce. Ce qui attire inévitablement le regard, bien sûr, c’est les deux tableaux du couple royal. Le regard doux d’Ayshara, et celui beaucoup plus incisif de Tensai semblent être comme les deux faces d’une même pièce, qui se complètent à merveille. Mais outre cela, le mobilier est de bonne qualité, la pièce est parfaitement rangée, et la bibliothèque semble bien fournie. D’un air nonchalant, mais pas moins vif, Zéphyr note tous ces détails. Il est certain que le Ministre a bien choisi son lieu de travail. D’autant qu’il a une belle vue sur l’extérieur.

    - Votre bureau est bien différent du mien, déclare-t-il. J’ai une très grande carte du Sekai, derrière mon bureau, et j’ai beaucoup de notes un peu partout. Il s’agit clairement du jour et de la nuit par rapport à la pièce réservée à Tagar, et l’homme enchaine. Cela dit, quand je veux tout ranger, j’admets tricher via mes clones. C’est toujours pratique pour aller plus vite. Mais j’admets que j’ai mes repères dans tout mon "désordre".

    Une légère pause, peut-être pour laisser Tagar répondre, puis, d’une voix détendue, mais avec un regard perçant, Zéphyr reprend la parole d’un ton affable.

    - Enfin, je m’égare. Je pense que c’est l’une des premières fois qu’on se retrouve en tête à tête. Vous vouliez me voir pour une raison particulière ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Lun 27 Fév - 17:31

    Quand Tagar lui dit qu’il maîtrise « un peu » la magie, en faisant apparaître un crayon métallique dans sa main, Zéphyr ne peut s’empêcher d’hausser un sourcil et de lancer un regard appréciateur à son homologue. Celui-ci est très humble, mais même les néophytes comme le maître-espion savent qu’il existe des magies simples et des magies complexes. Le métal fait partie de cette dernière catégorie, et il est donc bien appréciable qu’un ministre puisse contrôler une arcane si puissante et défensive.

    - Vous devriez enseigner votre savoir à l’Université Drakstrang. En confrontant les recrues à votre magie du métal, non seulement cela leur apprendrait à lutter contre des magies avancées, mais ça vous permettrait également de pratiquer.

    Evidemment, les choses ne sont pas si simples, quand on est membre de la Main. Leur temps est souvent pris par de multiples activités. Dans le cas de Tagar, il doit consulter ses contrôleurs royaux, éplucher les livres de compte, faire des propositions au couple royal, suivre les projets financiers du royaume, s’assurer également qu’il n’y a pas d’abus ni de fraudes. Aussi, déployer ses connaissances auprès des élèves, en tant que professeur régulier, ne serait pas possible, mais… Il y a toujours moyen de s’adapter.

    - Vous pourriez toujours voir avec les mages de l’Académie pour faire une démonstration par semaine. Ou par mois. Je suis sûr que ça vous amuserait, en plus d’être très instructif pour vous et nos soldats.

    Zéphyr ponctue sa phrase d’un sourire bienveillant, puis il acquiesce quand le Cœur lui propose de boire quelque chose.

    - Du thé, ce sera bien. J’ai encore certaines choses à faire en soirée.

    Apparemment, c’est une affaire un peu compliquée et le Reikois veut la lui expliquer en détail. L’Oreille le laisse donc les servir et il lui lance un regard intrigué quand Tagar lui parle de… foin. A priori, le maître-espion  n’en a strictement rien à cirer, mais il s’efforce quand même de patienter le temps d’en savoir plus. Et il s’avère finalement que le Ministre des Finances est quelque peu méticuleux, puisqu’il a repéré une entourloupe qui pourrait potentiellement leur coûter cher.

    - Des compatriotes seraient partis en République et rachèteraient notre foin au travers de sociétés fantômes ?

    Des sociétés éphémères qui pouvaient très bien se mettre subitement en faillite si cela leur était profitable. Surtout s’ils cherchaient à bien se faire voir par l’élite républicaine. Le visage de Zéphyr se rembrunit légèrement alors qu’il analyse la situation. Il n’aime pas quand les Reikois s’abritent en République et fasse potentiellement du mal à l’Empire. Pour l’heure, bien sûr, il ne s’agit que de conjonctures. Mais il vaut mieux ne jamais sous-estimer les rumeurs qui parviennent jusqu’à eux.

    - Vous voulez que j’envoie des espions dans la nation de Dangshuang pour vérifier que c’est bien les nôtres qui sont à la manœuvre. Le combattant marque une légère pause. Il se peut aussi que les Reikois aient été récompensés allègrement en établissant de telles entreprises, et qu’on leur demande ensuite de suivre certaines directives dans l’ombre. Dans ce cas, il faudrait remonter ce réseau pour le démanteler si c’est possible. Si ça ne l’est pas, il faudrait analyser comment obtenir l’allégeance de nos hommes à l’étranger. Les faire revenir sur leurs terres d’origine. Car la République n’a, somme toute, aucun intérêt à donner ses biens à des gens de l’Empire. Il se peut que ce soit un appât, ou que toute cette histoire d’héritage ne soit qu’un vaste écran de fumée.

    Si ça tombe, ses espions ne tomberont pas sur des véritables guerriers du Reike, mais sur des Républicains qui se cachent derrière une identité mensongère.

    - Plus important, il faudrait prendre des dispositions pour se libérer de telles sociétés et rétablir notre indépendance en matière de foin et de fourrage. Je peux d’ores et déjà vous recommander le travail d’une elfe, à Taisen. Elle s’appelle Gwyneth Herqirelle et a travaillé avec l’Académie de Melorn pour établir des champs artificiels de céréales. Pourquoi ne pas aller la voir et soutenir son entreprise, afin de nous fournir davantage de ressources premières ?

    Une seule personne ne suffirait pas à nourrir toute la cavalerie de l’armée, mais ses hommes de main pourraient toujours voir vers quel entrepreneur se tourner si les sociétés actuelles n’étaient plus fiables. Quant à ces dernières… Il ne faut pas les oublier et un sourire presque sournois apparaît sur les lèvres de Zéphyr.

    - Pour ces sociétés auxquelles nous pourrions ne plus faire confiance à l’avenir… Pourquoi pas ne pas diminuer régulièrement nos commandes chez eux aux profits d’autres Reikois de confiance ? Il ne faudrait pas baisser trop rapidement nos demandes d’offre pour ne pas attirer les soupçons de la République, si celle-ci est dans le coup. Mais d’autre part, il n’est pas question de se faire avoir et de se nourrir à quelqu’un qui peut vouloir nous étrangler d’un seul coup.  

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Jeu 9 Mar - 23:01
    Lorsque Tagar révèle à Zéphyr que l'élémentaliste a déjà vu sa candidature refusée à cause d'une instance supérieure de l'Académie, l'homme n'en est pas vraiment surpris. A Drakstrang, on prône la force, l'obéissance, l'honneur, et l'efficacité. Ceux qui sont un peu plus doux, dans cette société guerrière, sont davantage incompris, et parfois, ils sont même stigmatisés. Il s'agit là d'une rigidité d'esprit qui peut être dommageable, puisque certains talents qui ne sont pas reconnus sont gâchés. Mais bon, dans le cas de son homologue, le mage s'en est bien sorti et a l'air d'avoir quand même gardé une bonne opinion de soi. C'est toujours ça de pris.

    - Vous devriez postuler l'année prochaine, acquiesce Zéphyr. Votre situation a changé et vous n'êtes plus un simple contrôleur royal, vous êtes un membre de la Main. Même les instructeurs ne pourront le nier. Qui plus est, la magie est respectée à Drakstrang, tant qu'elle a une utilité militaire. D'ailleurs, n'aviez-vous pas pour projet de créer un golem de métal ? C'est bien une initiative qui pourrait intéresser l'Académie et qui pourrait même intéresser quelques généraux de l'armée.

    Voire même la Griffe, mais Zéphyr préfère ne pas parler au nom de son compagnon d'arme. Lui-même a déjà bien assez affaire et le maître-espion saisit la feuille que Tagar lui tend. De l'autre main, il tient sa tasse de thé d'un air distrait, s'intéressant déjà aux dix sociétés qui sont dans le viseur de l'homme aux cheveux d'argent. Silencieux, il écoute le Coeur sans l'interrompre. Il est vrai que ces Reikois qui sont partis en République pour revenir les poches pleines sont suspects. Il ne faudra pas seulement les neutraliser s'ils constituent une menace, il faudra aussi savoir qui les nourrit si généreusement en capital.

    - Je remonterai la filière et découvrirai qui se cache derrière cette prodigalité si abondante. Je tâcherai aussi de découvrir comment ils appâtent nos compatriotes et quelles sont leurs conditions ou leurs exigences.

    Concernant ce dernier point, il n'aurait pas besoin d'envoyer des agents en République. Un simple interrogatoire des traitres - quand ils seraient démasqués - suffirait à savoir comment ces hommes sont subitement devenus si riches.

    - Pour ce qui concerne d'épargner un membre de la société fidèle au Reike... Cela doit être faisable sans guère de difficultés. Leurs expériences seront profitables à leur entreprise et cela sera un message aussi pour les autres employés. Ceux qui ne se corrompent pas sont justement récompensés là où est les traitres sont punis et jugés. Au mieux, ça augmentera la loyauté des autres. Et au pire, ça forcera les corrompus à déployer encore plus d'astuce... En tout cas, jusqu'à ce que vous mettiez la main dessus.

    Zéphyr marque une légère pause avant de reprendre.

    - Je n'agirai pas dans la précipitation, mais je prendrai plutôt les dirigeants des entreprises en filature pour mieux suivre les mouvements. Je commanderai certainement à mes hommes d'aller fouiller leurs affaires. La corruption, cela laisse toujours des traces et cela permettra de remonter le filon plus facilement. Il est donc possible que ça prenne encore quelques semaines, mais j'espère que d'ici le mois prochain, nous aurons démasqué les gens fidèles à la République plutôt qu'à l'Empire.

    Un sourire apparaît ensuite plus fugacement sur les lèvres du Reikois.

    - Gwyn vous fera une très bonne présentation de ses champs artificiels, j'en suis certain. Je la préviendrai par missive, si ça vous convient.

    Puisque ce sujet-là est presque clos, Zéphyr en profite pour amener ses propres sujets sur la table. Encore que ses questions seront conjointement liées aux opérations de la Griffe mais... Dey ne lui en voudra pas de se renseigner en amont, que du contraire.

    - Je profite de notre entrevue pour vous présenter aussi l'un ou l'autre sujet qui m'intéresse. Ma question sera très large, mais comment se portent les finances de l'Empire ? Il se peut qu'un jour ou l'autre, notre roi décide de reprendre l'expansion du Reike. Les Titans ne sont pas encore vaincus dans leur entièreté et l'Empire est fermement décidé à leur faire la guerre. Tensai pourrait donc très bien décider de fortifier nos frontières en renforçant la présence reikoise près de Maël, par exemple. Mais il pourrait très bien aussi décider de s'étendre encore plus vers l'Ouest du Sekai.

    Une légère pause.

    - Pour l'heure, prendre Célestia n'est qu'un doux rêve. Sancta est à prendre avec précaution, puisqu'on dit qu'elle est infestée de morts-vivants. Et depuis que Bénédictus a été dévastée, plus aucune âme n'y habite. Mais il n'est pas impossible que notre armée cherche à prendre un jour l'un de ces bastions. Nos finances sont-elles assez stables pour soutenir l'armée, si Tensai nous demande de revenir au front pour agrandir l'Empire ? Voire même pour anéantir un autre Titan ?

    Zéphyr n'y va pas par quatre chemins, mais à quoi bon jouer avec les mots ? Tagar a été choisi parmi beaucoup d'autres candidats et ce n'est pas pour rien qu'il est le Coeur. En tant que membres de la Main, ils ont intérêt à communiquer sans langue de bois pour faire de l'Empire une nation forte et solide.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Sam 18 Mar - 12:10
    D’un air affable, mais attentif, Zéphyr écoute la réponse de Tagar. Ecouter, c’est sa spécialité, et ce n’est d’ailleurs pas pour rien, qu’il a écopé un tel poste dans les membres de la Main. Et ma foi, les nouvelles que lui donnent son homologue sont plutôt bonnes. Les finances sont stables, les terres du Nord sont bien exploitées, il y a apparemment de la main s’œuvre et on a récupéré quelques trésors du Shoumeï. Quoi demander de mieux ?

    D’autre part, l’Oreille n’est pas quelqu’un de naïf. La République est comme un vautour qui guette la moindre faiblesse. La nation de Dangshuang aurait très bien pu prendre l’avantage lors de la guerre contre les Titans, elle sera donc tout à fait prête à saisir la moindre opportunité pour affaiblir son voisin. Le maître-espion ne sait pas très bien si l’Empire va rattraper tout de suite leur rivale, en terme de puissance maritime : selon lui, le Reike a plus d’affinités avec un combat sur la terre ferme, mais peut-être devra-t-il en parler avec Deydreus à l’occasion, si jamais les deux comparses désirent un jour faire le point sur leurs forces armées et les espions à leur disposition.

    Savoir qu’ils peuvent déployer l’armée est en tout ccas une bonne chose et Zéphyr reprend :

    - Il ne s’agira de toute façon pas d’une conquête élaborée sans préparation. Si on doit utiliser nos forces militaires, Deydreus et moi-même présenterons notre stratégie à Tensai et lui dirons la faisabilité de nos projets. Toutes les possibilités seront envisagées, de l’attaque-éclair à l’élaboration d’un siège. Evidemment, l’idée n’est pas non plus d’épuiser nos finances dans une guerre d’usure. Mais puisque le Shoumeï est dévasté, et qu’il n’y a – a priori – pas d’armée pour nous faire face, consolider nos frontières et envisager une expansion ne paraît pas si invraisemblable.

    Il s’agira avant tout d’un travail d’équipe, où les espions de Zéphyr devront déblayer le terrain et s’infiltrer partout avant l’envoi des troupes reikoises. Quant à Seagan…

    - Le Haut-Prêtre a disparu.

    Zéphyr ponctue sa déclaration d’un silence, en buvant une gorgée de son thé, puis il continue.

    - Je reconnais que la nouvelle m’a surpris. J’ai même bu mon café de travers quand on me l’a appris. Qui aurait cru qu’une telle personnalité du Sekaï s’évanouirait sans prévenir ?

    Le guerrier n’allait pas s’en plaindre, cependant.

    - Soyons honnêtes, ça fait bien les affaires du Reike. Je surveille le Nouvel Ordre pour vérifier que ce mouvement ne se répande pas dans le Shoumeï, mais aussi à cause de la puissance de Seagan. Nul doute que ses valeurs sont en opposition à celle de l’Empire. Mais le voilà qui disparaît ? Pour combien de temps ? Un mois ? Plusieurs mois ? Des années ? Des siècles ?

    Qu’il meure ne causerait aucune peine à Zéphyr : si ça n’engageait que lui, il lui souhaiterait bien d’avoir des vacances éternelles chez ce qu’ils appellent les Gardiens. Mais même pour ses informateurs, il est vraiment difficile de dire ce qu’il s’est passé à Sancta exactement.

    - Il va de soi que j’envisagerai son éventuel… retour, mais je ne peux pas savoir quand celui-ci se produira. Ca reste une inconnue que je dois pouvoir intégrer à tout moment. Sa disparition ne peut en tout cas que donner un coup à son mouvement. L’affaiblir, tout du moins. Et je profite de cette faiblesse pour continuer à y intégrer mes informateurs et à veiller que les braises meurent un peu plus. Mais pour l’heure, nous n’avons pas de raison de marcher sur Célestia. Ils n’ont pas d’armée. Pas de véritable économie. Leurs gens sont faibles, pauvres, mal nourris. Ils n’ont que leur foi… Leur croyance en des dieux qui ne sont ni bienveillants, ni tendres à leur égard. Leur noyau risque de tenir, mais ils ne sont pas une menace directe pour la Couronne. On a donc tout intérêt à se concentrer sur Bénédictus. C’est la capitale de l’ancienne Shoumeï… La prendre serait un symbole fort, qui montrerait notre volonté et notre force.

    Mais tout cela, ça doit être surtout être travaillé par Deydreus, ce n’est pas vraiment le domaine du Cœur et Zéphyr reprend avec un sourire.

    - En tous les cas, vous me voyez ravis de votre soutien et de votre collaboration. Plus les Membres de la Main coopéront, plus nous pourrons renforcer l’Empire.

    L’homme aux yeux ambrés tournent ensuite son regard vers un coin du bureau et il déclare sur un ton léger :

    - Mais je crois sentir de bonnes odeurs dans les environs ? Vous nous avez préparé quelque chose ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Ven 31 Mar - 18:46

    Tagar est manifestement surpris par la disparation de Seagan. Très honnêtement, Zéphyr ne peut lui en vouloir, la nouvelle est véritablement sortie de nulle part et a même surpris le maître-espion. Alors que ça prenne de court le Cœur, qui n’est pas spécialisé dans l’espionnage, ce n’est pas étonnant du tout. Un sourire un brin amusé naît sur les lèvres du Reikois quand son homologue émet le vœu de ne jamais revoir le Haut-Prêtre de son vivant et il enchaine :

    - Dites-moi, que vous a fait Seagan pour que vous ayez de l’antipathie à son égard ? Outre qu’il est le chef d’une bande de fanatique et qu’il s’est introduit dans le palais pour retrouver la Reine, ce qui est déjà bien suffisant ? Voire trop, pense même-t-il, mais le duelliste ne précise pas le fond de sa pensée. Je sais que vous avez été dans les terres du Shoumei pour lui remettre une lettre de l’Impératrice et de ce que j’ai entendu, ça ne s’est malheureusement pas si bien passé. Rien d’étonnant à ce que Zéphyr connaisse tous ces détails, puisqu’il est l’Oreille. Le Haut Prêtre vous a fait si mauvaise impression ? Qu’a-t-il fait, lui ou ses comparses pour que vous en ayez une si mauvaise opinion ?

    La conversation dévie ensuite vers Bénédictus et le maître-espion opine du chef face aux propos de l’élémentaliste. Ils sont bien d’accord.

    - Les artefacts qui peuvent avoir été abandonnés seraient surtout intéressants pour le Reike. C’est avant tout cela qui m’intéresse, outre le symbole que cela disséminera dans le Sekai. Cela pourrait renforcer notre autorité et notre hégémonie. Mais bien sûr, il est certain que prendre la main sur une telle ville stabiliserait nos finances et renforcerait encore davantage notre économie. Ca permettra également d’accentuer notre indépendance vis-à-vis de la République, ce qui n’est pas négligeable. Heureusement pour nous, elle a des problèmes internes, et les élections présidentielles à venir vont distraire leurs plus grandes personnalités politiques. Ce sera l’occasion pour nous de stabiliser encore plus nos fondations.

    Quoi qu’il en soit, son homologue a du goût, puisqu’il a choisi un poisson comme repas, met qu’on ne trouve pas forcément partout à Ikusa. Ils sont plus courant aux alentours du lac Rebirth, à Kyouji qui sait vivre davantage de la pêche.

    - Je serai ravi d’en manger, fait simplement Zéphyr avec bonhomie. Après l’effort, vient le réconfort comme dit le dicton.

    L’homme attend que le mage l’ait servi, puisqu’il veut manifestement les servir lui-même et l’Oreille en profite pour laisser son regard divaguer dans la pièce. Son regard se pose alors sur les portraits du couple royal.

    - Ces portraits sont assez impressionnants. Vous ne ressentez pas trop de pression à être constamment sous le regard de nos souverains ? Son ton est légèrement espiègle et montre bien qu’il plaisante, mais il est clair que Tagar a des responsabilités importantes et qu’il faut savoir les porter. En tous les cas, j’espère que votre service auprès de l’Impératrice se passe au mieux. Elle a véritablement réussi à se forger sa place depuis son mariage avec Tensai. Une pure réussite, et si le maître-espion avait bien eu quelques appréhensions l’avant-veille du mariage, la Vosdraak avait véritablement su gagner le cœur de son peuple et de son époux. Sur ces paroles, Zéphyr lève son verre et propose de trinquer avec le ministre. A nos souverains !

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Mer 5 Avr - 13:15
    Tranquillement assis en face de son homologue, Zéphyr attend que Tagar lui donne sa version des faits sur sa rencontre avec Seagan. Il peut paraître surprenant que l’Oreille s’enquiert d’un fait passé, qu’il devrait déjà connaître sur le bout des doigts. Il sait déjà tout, en vérité : une telle mission diplomatique ne peut pas échapper à son service et à ses espions, encore moins quand elle est donnée par la reine elle-même. C’est bien sur l’ordre d’Ayshara que Tagar s’est mis en route en direction de Célestia, alors forcément, les résultats intéressent d’autant plus le maître-espion. Mais, même s’il a récolté tous les témoignages possibles à l’époque, même s’il était là lorsque Tagar a remis son rapport à l’Impératrice, en étant dissimulé par son invisibilité, il est toujours intéressant de raviver les souvenirs d’autrui après un temps donné. Les précisions se perdent, mais on oublie si on a menti, on ne se souvient plus de ce qu’on a exactement déclaré, et on revient à une version épurée des faits. C’est le meilleur moment pour se trahir ou pour confirmer son innocence et sa bonne volonté. Si Tagar émet même involontairement une contradiction ou qu’il se souvient d’un détail qu’il n’a pas mentionné, c’est toujours quelque chose que Zéphyr pourra creuser si cela est nécessaire.  Et puis, stratégiquement parlant, il est toujours bon de laisser croire que l’Oreille ne sait pas tout et que certaines choses lui échappent. Cela permet d’autant mieux piéger les ennemis internes au Reike. Quand ceux-ci voient qu’ils ont toute latitude pour fomenter leurs desseins, quand ils croient que leurs activités n’ont pas été remarquées, cela leur donne plus d’audace, et cela permet d’autant plus à Zéphyr de les piéger sur le fait. En conséquence, le Reikois frappe là où ça fait mal et ses adversaires sont momentanément pris à revers.

    Evidemment, Tagar n’est pas un danger pour l’Empire, encore que son intégrité est des plus importantes compte tenu de la position qu’il occupe. Pour être totalement honnête, Zéphyr ne pense pas non plus qu’il ait cherché à dissimuler quoi que ce soit à leur nation, mais son opinion personnelle, il doit souvent la mettre de côté quand il s’agit d’être les yeux et l’oreille du couple royal.

    En l’état, le guerrier ne peut reprocher au mage de voir l’intervention de Seagan sous un bon jour. Il est vrai que quand ce dernier s’est introduit dans le palais, c’était bien pour sauver la Reine. Mais ni Tensai ni Zéphyr ne peuvent accepter une telle intrusion, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit tout simplement d’un manque flagrant dans la sécurité du palais. Il y est entré une fois ? C’est bien. Et qui dit qu’il ne pourra pas y revenir une deuxième fois ? Voire une troisième ? Ses intentions resteront-elles toujours les mêmes ou aura-t-il davantage des objectifs plus obscurs ? Tagar l’affirme lui-même : le Haut-Prêtre a changé. Cette situation ne peut pas, ne doit pas se reproduire à l’avenir, et si l’Impératrice est de nouveau enceinte, eh bien… Il faudra espérer qu’elle n’accouche pas d’un dragon, cette fois. Idéalement, s’il doit y avoir un second prince dans la succession, il serait de bon ton que l’enfant royal soit d’apparence humanoïde. Il pourra mieux approcher le peuple qu’un gigantesque dragon au pouvoir effroyable. Mais on n’en est pas encore là, et Zéphyr se concentre davantage sur les propos de l’ancien contrôleur d’impôts.  

    - Je peux comprendre votre point de vue sur l’intervention de Seagan au moment de la naissance du prince-héritier. Il est vrai que, sans lui, peut-être qu’Ayshara aurait péri ce jour-là. Mais vous n’êtes pas sans savoir que ça a mis en péril les relations diplomatiques du Sekai. Vous n’êtes pas sans savoir non plus que c’est interpelant qu’un chef de faction puisse entrer dans le palais comme si de rien n’était. Enfin, le mot était peut-être un peu fort, mais l’idée était là. Je conçois la bonne volonté de Seagan à ce moment-là, et je ne cracherai pas sur le secours qu’il a porté à notre reine. Mais agir comme il l’a fait, c’est s’attirer le courroux de l’Empire, tellement il a outrepassé toutes les lois et toutes les responsabilités qu’il portait.

    Quant à la seconde rencontre du Cœur avec Seagan, on ne peut pas dire qu’elle joue en la faveur du Haut-Prêtre non plus. Contrairement à Tagar, qui semble craindre la puissance du chef du Nouvel Ordre, Zéphyr est plus partagé par le mépris et par le souci tactique de mieux savoir endiguer sa puissance. Pour l’heure, Seagan lui-même a réglé ce problème, et cela l’arrange considérablement. Il faut maintenant voir quelles dispositions il faudra mettre en place si le Haut-Prêtre réapparaît un jour. De la même façon qu’il faudra analyser s’il a de nouvelles capacités suite à sa disparition.

    - Compte tenu de ce qu’il s’est passé lors de votre seconde rencontre, c’est déjà bien qu’il ne s’en soit pas pris à vous. Je doute que l’Impératrice ait apprécié la manière dont on a traité ce soldat, et ç’aurait été un affront encore plus grave, si vous aviez été tous les deux blessés. Mais il devra un jour assumer ses actions. Le Reike aussi est cruel, mais nos diplomates ne s’amusent pas à scarifier leurs homologues si on leur oppose le refus de dialogue.

    Quant à l’inventaire de Maël, qui allège considérablement la conversation, cela va intéresser l’Oreille, évidemment.

    - J’en voudrais bien une copie, si l’un de vos hommes sait m’en fournir un exemplaire. J’anticipe un peu mais cela intéressera également Deydreus, si ces artefacts peuvent renforcer notre armée ou nos défenses. Et l’Empereur voudra certainement être au courant des plus puissants objets référencés dans ces manuscrits. Enfin, pour ce dernier point, je peux toujours lui faire un rapport ultérieurement.

    Lui, ou la Griffe, qu’importe, tant que le Reike peut s’enrichir par la récupération de ces artéfacts. Il est bien possible que l’Oreille envoie des équipes de reconnaissance en amont, afin de ne pas déplacer des troupes pour rien. Les espions agissent davantage en petit groupe, si ce n’est même en solo. Puis, ils savent mieux s’adapter aux difficultés du terrain que plusieurs légions qui doivent transporter avec eux ressources, armes, et infanterie. Il faut voir ce qu’il est possible de faire, en réalité, et où ces objets magiques ont été dissimulés.  

    En tous les cas, Tagar semble totalement dévoué à leurs souverains, tout du moins, c’est ce qu’il lui dit. Il ne semble pas encore sur le point de s’enorgueillir de sa position, en tout cas, et c’est une bonne chose. Il y en a plus d’un qui aimeraient avoir sa place, et plus d’un qui serait fourbes et vicieux, loin du caractère gentil de l’élémentaliste.

    En tous les cas, les deux hommes trinquent et c’est Zéphyr qui lancent un autre sujet de conversation.

    - Vous ne m’avez pas répondu tantôt. Comment vont vos fiançailles ? J’ai cru entendre que les nouvelles n’étaient guère bonnes, fait-il en fronçant légèrement les sourcils. Vous n’êtes pas trop déçus ni trop occupés par l’afflux de nouvelles courtisanes ?[/b]

    Un temps de silence, puis :

    - J’ai entendu dire que vous avez été il y a quelques mois en République. Comment s’est passé votre séjour là-bas ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 220
    crédits : 1848

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Ven 14 Avr - 12:19

    Qu’il ne soit pas possible de s’en prendre facilement à Tagar, Zéphyr ose bien l’espérer. Après tout, si on omet le fait qu’il soit le Cœur, c’est aussi un mage d’exception, il serait donc aberrant qu’il n’ait pas quelques cordes à son arc. En tout cas, l’Oreille ne s’offusque pas des louanges que le ministre s’adresse à lui-même. Il y a une différence entre la vanité et la réalité des faits – or, contrôler le métal est déjà un exploit qui n’est pas accessible à n’importe lequel des humains. L’homme aux prunelles ambrés se contente ensuite d’acquiescer quand son homologue lui affirme qu’il aura l’inventaire des artéfacts trouvé à Maël demain sur son bureau. C’est que ce collègue sait être efficace, se dit Zéphyr, mais il se doute aussi que c’est un subalterne qui va douiller toute la nuit pour lui faire deux copies acceptables à l’Oreille et à la Griffe.

    Quoi qu’il en soit, l’ambiance change quelque peu quand Tagar se referme à l’évocation de ses fiançailles rompues. Hum, un sujet trop personnel, apparemment ? Ne se doute-t-il pas qu’un tel événement va forcément faire du bruit puisqu’il est un membre de la Main ? Il est encore heureux qu’il n’ait pas une foule de courtisanes qui l’attende devant chez lui, au demeurant.

    Au moins, il semble avoir trouvé un arrangement avec sa promise, si bien que les deux tourtereaux restent liés par les promesses des fiançailles. Ce n’est pas plus mal, s’il a vraiment de l’affection pour elle. Et puis, cette Alyssa de Sarleon est connue pour sa grande beauté, mais aussi pour ses capacités élémentaires. Peut-être est-ce également ça qui les a rapprochés, outre les jeux politiques pour gagner du pouvoir et de l’influence sur le long terme.

    - Je ne voulais pas vous offenser, observe Zéphyr. Quoiqu’il ne s’en veut pas trop d’avoir abordé le sujet quand même. Il reste néanmoins sincère quand il reprend : Vous me voyez ravis que les choses évoluent dans le bon sens, alors. J’espère qu’on pourra vous rencontrer ensemble lors de prochaines festivités.

    Zéphyr pourrait également lui dire que ses affaires le concernent bel et bien, puisque le Cœur représente le couple royal mieux que personne, mais autant ne pas partir sur un débat stérile, qui dégraderait sa relation avec son interlocuteur. Peu de gens apprécient d’être surveillés, et si l’Oreille doit tout savoir et tout entendre, il préfère ne pas s’impliquer dans une énième histoire d’amour à rendre compte à l’Impératrice et à l’Empereur. A moins qu’il ne passe un imprévu majeur, évidemment, mais Tagar est assez grand pour en parler à Ayshara tout seul.

    Le maître-espion clôt là le sujet et laisse Tagar répondre distraitement à sa question sur la République. Il n’a pas tort quand il dit que ses dirigeants sont égocentriques et rapaces, mais peut-être cela changera-t-il avec les élections à venir.

    - Je ne peux pas non plus aller à l’étranger sans avoir l’accord de Tensai ou du couple royal, fait Zéphyr alors qu’il appuie son coude contre le bureau et vient déposer sa tête contre la paume de sa main. Mais pour être honnête avec vous, je profite de mon réseau pour palier à cela. J’ai quelques agents en République, qui me font des rapports régulièrement. Si je devais aller sur place… Je suppose que j’enverrais un clone pour ne pas quitter Ikusa ou les terres du Reike. C’est pratique pour récolter des informations tout en continuant à assumer mes responsabilités à la capitale. Mes capacités en seraient affectées, évidemment, mais c’est un moindre mal si je veux vérifier certains faits de mes propres yeux.

    Par exemple, si Elia lui apprenait qu’il y avait une urgence absolue à Liberty, peut-être que l’Oreille proposerait d’envoyer un de ses doubles sur place. Mais il fallait évidemment un très bon motif pour cela.

    - J’ai déjà été envoyé en République, mais c’était il y a longtemps, dans le cadre de ma formation à l’Université Drakstrang. On ne peut pas dire que j’y ai été récemment. Ca aura peut-être plus de sens dans quelques mois, quand les élections présidentielles auront lieu et que nous verrons qui sera élu Président ou Présidente.

    D’un geste, l’homme aux yeux ambrés dépose ses couverts, puis adresse un sourire au Ministre des Finances :

    - Ce repas était particulièrement savoureux. Vous avez des goûts de luxe, savez-vous ? Je sais cuisiner, mais j’admets privilégier les repas simples et efficaces, qu’on peut avaler sur le pouce ou durant le travail.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum