DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Au rapport ! InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    2 participants
    Aller en bas
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2678

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Ven 17 Mar - 12:55





    Il n'est pas de plaisir plus doux que de surprendre un homme en lui donnant plus qu'il n'espère.
    Charles Baudelaire.


    La salle du Trône. Trente jours, cela faisait plus de trente jours que je ne m'étais pas assis à cette place. La raison ? Tous, la connaissait. La guerre des Titans avait bouleversé notre monde. Chaque puissance tentait de tirer la corde à soit. La république recrutait et s'attaquait à l'océan. Shoumei tentait de se reconstruire et se subdivisant en différentes organisations. Et le Reike dans tout ça ? Nous avions su démontrer toute notre puissance. Aujourd'hui, soit nous étions craints, soit nous fument adulés. L'on pouvait dire de moi que j'étais devenu une légende, un pourfendeur de déités. Mais quels dieux ? Ces monstres ? Ces abominations à l'envergure démesurée n'ont rien de tel dieu. Ce n'étaient que des nuisibles, tous comme leur "croyants". Des nuisibles qu'il faudrait tôt ou tard exterminer. Mais l'heure n'était pas à l'extermination. Non, si je m'étais secrètement écarté d'Ikusa, c'était pour agrandir notre royaume sur les Terres du Nord. Si l'extermination de ces monstres m'avait appris quelque chose, c'était que la menace pouvait surgir de n'importe où, à n'importe quel moment et qu'il fallait s'y tenir prêt. Pour ma femme, mon fils et mon peuple.

    En trente jours, j'avais conquis de nombreux territoires barbares de gré et de force. Certains, refusant notre soumission, furent détruits en guise d'exemple, d'avertissement pour les autres peuplades. Car oui, le royaume du Reike est pour beaucoup un royaume de sauveur, mais nous sommes loin d'être une bande cupidons écervelés. Notre ambition ne se limite pas à notre frontière, mais au Sekai et un jour, nous étendrons notre domination sur le monde. Ce jour, nous devions le préparer. Je n'étais pas comme les rois m'ayant précédé. J'étais grimpé sur le trône non pas uniquement par ma force, mais également par mon génie militaire. Je savais comment préparer une armée, comment détruire les autres. Je n'avais pas l'égo des rois, je prenais mes propres jugements tout en m'entourant des autres. Très vite, j'ai nommé la Griffe, le Coeur, l'Oreille. Avais-je une fois aveugle en eux, absolument pas. Devais-je user de leur jugement, bien sûr que oui. D'autant que je suspectai de potentielles trahisons en ces temps de changement. Une flèche avait touché ma reine, un espion avait persuadé mes gardes royaux de prendre congé. Tous tirèrent la corde à soi. Mais nul ne me mettra à genoux.

    La salle était sombre. Seul le reflet du soleil éclairé cette dite salle en passant par les meurtrières. Tapis dans l'ombre, je savais qu'il était là. Zéphyr Zoldyck. Un nom qui ne vous dit sans doute rien. Un homme, de faible apparence et qui pourtant bien précieux pour le royaume. Était-ce l'être en qui Tensai avait le plus confiance en dehors de sa propre épouse ? Probablement. L'Oreille avait toujours prouvé à son roi une loyauté sans faille. Il n'était pas de ceux qui mâchaient leurs mots, non. Lui pouvait les distiller avec efficacité, sans jugement de valeur de ce qui est bien ou mal, laissant le soin à son roi d'en juger. Aujourd'hui, il avait été convoqué par son roi pour lui rendre un rapport des récents événements. Que s'était-il passé lors de son absence, mais également les jours qui ont suivi la nomination récente de la Griffe. Comment se comportait ses nouveaux promus ? Comment le peuple réagissait actuellement ? Qui pouvait colporter sur le dos de notre nation ?

    — Alors Zéphir, raconte-moi. Quels sont les faits marquants devant être relaté en priorité à ton roi ?

    Non, je n'étais pas fou. Même si je n'avais pas encore senti la présence de cet être frêle, je savais qu'il était déjà présent. Comme toujours, jamais, il ne m'avait fait faux bond. J'attendais de lui qu'il me relate d'abord les gros titres des événements qui se sont déroulés, des ragots qui pourraient nuire à notre nation. Ou même des points faibles et de changement de nos ennemis.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 243
    crédits : 2094

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Sam 25 Mar - 12:20
    Zéphyr avait certainement été le premier informé du retour de Tensai à Ikusa. S’il n’avait pas accompagné l’Empereur dans sa conquête territoriale, l’Oreille gardait néanmoins toujours un œil sur la progression de son souverain, ainsi que sur ses plans de conquête en général. Il y tenait pour deux raisons. D’une part, parce qu’il était toujours bon de savoir où était le chef d’Etat en cas d’urgence. Y eut-il eu une menace à leurs frontières, ou même un problème majeur à l’intérieur de leur Royaume, que Zéphyr devrait immédiatement l’en informer. D’autre part, veiller sur la progression de l’homme-dragon lui permettait également d’anticiper, de prévoir, de placer ses propres pions. Plus le Reike s’étendrait, plus Zéphyr devrait en conséquence tisser sa propre toile, à la fois pour prévenir tout mouvement de rébellion, mais aussi pour pouvoir fournir un maximum d’informations au couple royal. Cela ne se faisait pas en un jour, encore moins quand les populations devaient se soumettre à contrecoeur, souvent dans les larmes et dans le sang. Alors l’homme aux yeux ambrés envoyait ses propres agents, cherchaient de nouveaux informateurs parmi les peuples locaux, plaçaient également certains espions dans quelques bourgades et localités des environs. De sorte que, de fil en aiguille, tout finissait par lui parvenir. Pour mieux recueillir les nouvelles de son réseau, l’Oreille avait également placé des subalternes plus importants, qui pouvaient le contacter par télépathie si ses hommes le jugeaient nécessaire. Cela permettait un rapport instantané, et évitait des voyages parfois longs et harassants pour ses espions. Evidemment, ses chefs de cellule avaient pour rôle de jouer les intermédiaires : ils devaient trier pour lui les informations les plus pertinentes, afin que Zéphyr ne soit pas assailli toute la journée par des communications intempestives. Mais son réseau était bien vivant et le Reikois ne fut donc pas du tout surpris du retour de Tensai à la capitale du royaume.

    Il y avait des souverains qui profitaient de leurs victoires pour élaborer des festins, des orgies et des ripailles. Le Tueur des Titans n’était pas comme cela. Il était fier de ses cicatrices et des combats de son armée, oui. Il voulait porter loin son pays, aussi. Mais se vautrer dans la décadence n’était pas un défaut qu’on pourrait lui reprocher. Au contraire, si tôt que l’époux d’Ayshara avait mis un pied dans Ikusa, Zéphyr savait qu’il allait tôt ou tard rencontrer le fier Drakyn dans la salle du Trône, pour lui récapituler les derniers événements les plus importants du Sekaï. Le roi du Reike était ainsi : continuellement actif et continuellement à prévoir les prochaines batailles à venir. Pour les mener à bien, et surtout pour les gagner, le souverain devait savoir ce qu’il se passait dans les grandes nations du continent car, quand on poursuivait des projets de conquête, on se coupait toujours un peu du monde. L’Oreille était là pour lui dire ce qu’il s’était déroulé en son absence, et c’était pourquoi il s’était aventuré dans l’une des salles les plus majestueuses du palais royal.

    Assis sur le trône impérial, Tensai Ryssen était imposant, comme à son habitude. Le charisme et la prestance qui se dégageaient de sa personne étaient indéniables, sa taille et sa musculature accentuaient sa force, son regard perçant et ferme soulignaient son autorité et son pouvoir. Certains tremblaient devant ce colosse, ou craignaient tout du moins de soutenir son regard. Point de cela avec le maître-espion, qui finit par sortir de l’ombre pour se diriger vers son roi. De sa démarche fluide, il s’approche de l’Empereur, puis s’agenouille respectueusement devant lui et fait le signe reikois. Il n’y a pas de mal à se montrer, puisqu’il n’y a plus personne dans la salle hormis les deux hommes. Et de toute façon, l’Empereur lui a posé une question, alors autant lui répondre sans fioritures inutiles.

    - J’ai plusieurs nouvelles à vous apporter. D’abord concernant le Reike en lui-même. L’Impératrice a lancé une enquête contre une peste obscure, qui a essentiellement commencé dans la ville de Maël. Elle a donc envoyé des volontaires, en collaboration avec les Forces Médicales Reikoises, pour endiguer ce mal. Il s’est avéré que l’un des serviteurs de Puantrus était à la manoeuvre. Du moins, c’est ainsi qu’il s’est déclaré puisque cette créature savait parler. Zéphyr pince légèrement des lèvres, qui dénote un bref instant son manque d’estime profond pour les Titans et leurs serviteurs, puis il continue d’une voix neutre. J’ai demandé au Vent, mon chef de cellule, d’investiguer dans les environs si jamais d’autres sous-fifres devaient se présenter pour relancer d’étranges maladies, mais je lui ai surtout ordonné  de vérifier si le Titan lui-même ne se dissimulerait pas dans les environs. Là où se cache des subalternes peuvent se cacher leur maître. Dès que j’aurai davantage de nouvelles, je vous en ferai part.

    Mais ce n’est pas tout, et Zéphyr continue sur sa lancée.

    - J’ai aussi des nouvelles concernant Deydreus Fictilem, notre nouvelle Griffe. Nouvelle un peu plus délicate, cette fois. Vous n’êtes pas sans s’avoir que vous l’avez blessé au bras lors de votre affrontement dans l’arène. Les médecins royaux n’ont pas pu rétablir son membre comme auparavant, parce qu’il a été frappé par une malédiction du sang. Cette affaire est compliquée, aussi Zéphyr va à l’essentiel. Il a fini par être transformé en vampire. Aujourd’hui, il maîtrise sa soif de sang et s’entraine chaque jour pour que son corps résiste au soleil. Le duelliste marque un silence un peu plus prononcé cette fois, pour que Tensai ait le temps d’assimiler la nouvelle et de songer aux impacts concrets sur leur armée. Puis, il reprend. Son dévouement pour le Reike n’a pas changé. Son implication en tant que Griffe non plus. Il n’a pas pas non plus perdu l’autorité sur ses hommes, bien au contraire. Mais c’est un changement conséquent qu’il va falloir prendre en compte.

    Le maître-espion laisse éventuellement l’Empereur réagir avant de continuer.

    - Concernant la République… La Dame, la Présidente de Magic, et l’une des plus puissantes mages du pays, a disparu. Vraisemblablement enlevée par une mystérieuse organisation. Il est certain que leur Académie va envoyer des hommes pour la localiser et la récupérer, mais personne ne sait où elle se trouve exactement, ni dans quel état il vont récupérer la magicienne. Peut-être sera-t-elle morte ou encore en vie. Seuls les Astres peuvent le dire. Ce qui est certain – et Zéphyr n’a pas besoin de le dire à Tensai – c’est que ça n’arrange de facto pas leurs voisins, et cela fait donc bien leurs affaires.

    Enfin, il lui faut révéler une dernière disparition, et pas des moindres, d’ailleurs.

    - Un changement majeur a également eu lieu dans le « Nouvel Ordre », à l’Ouest de Shoumeï. Le Haut-Prêtre, Seagan, a disparu lors d’une mission à Sancta. Les membres de la Main gardent farouchement le secret sur ce qu’il s’est passé, mais il est certain qu’il a disparu et qu’il n’est plus dans le Sekaï. Cela amoindrit donc considérablement la menace qu’ils représentent, même s’il faut envisager un potentiel retour de cet homme. J’estime que, tant qu’il n’y a pas de cadavre, on ne peut pas écarter totalement l’influence et le pouvoir du Haut-Prêtre. Il reste donc une menace, mais son absence va considérablement affaiblir les croyants et l'expansion de leurs mouvements.

    Est-ce tout ce que Zéphyr a à dire ? Bien sûr que non. Si l’Oreille le voulait, il pourrait lui faire un rapport qui durerait des heures entières, mais sa fonction consiste à faire le tri parmi ce qu’on lui rapporte. Tensai doit avant tout savoir les choses essentielles et prioritaires, et c’est ces nouvelles qui, pour l’heure, doivent être mises en avant selon le maître-espion. Il n’y a plus qu’à attendre les retours ou les considérations de son roi, à présent.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2678

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Lun 27 Mar - 11:54



    — Hmph !

    Un grognement. Un soupir. Le silence. Zéphir avait relaté un spectre assez large des dernières actualités. Mael fut préservée uniquement grâce à la bonté de la souveraine. Si ça ne tenait qu'à moi, tout le territoire de Shoumei humerait encore l'odeur des cendres et de la mort à l'heure où nous parlons. Seagan disparu ? Je m'en moquais. L'ex-Haut Prêtre de Shoumei n'était pas à sa première fugue et selon l'empereur-dragon, ce dernier agissait non pas comme un leadeur, mais comme un enfant capricieux ayant vécu une vie de prince le cul bordé de nouille. Malheureusement pour le Reike, cet enfant possédait de grands pouvoirs magiques. Et il était préférable de le laisser s'autodétruire que d'y envoyer des mages à l'abattoir. Pour ce qui fut de Puantrus et de Mael, j'ai confiance en ma femme que pour gérer ce problème en bonne intelligence. Zéphir faisait un bon travail d'investigation et si une menace "titanesque" devrait être détruite, le Reike ferait le nécessaire pour que chose soit faite, le moment venu.

    Beaucoup s'attendent à ce que j'envoie mon armée sur les terres désolées de Shoumei. Mais je n'y vois là aucun intérêt. Les abominations ont tout détruit sur leur sillage, il n'y reste que des ruines et des gravats d'une civilisation bien pompeuse, méritant leur sort.  La seule raison de partir en expédition serait pour prendre tous les artefacts restant afin d'agrandir la puissance de notre nation. Mais aujourd'hui, je préférais me concentrer sur mon peuple et ses hommes. Comme c'était le cas étrange de Deydreus, nouvelle Griffe de l'Empire. Ce dernier avait eu ce nouveau poste par ses années de services et un duel dans l'arène. Deydreus avait pu prouver au roi son honneur et son allégeance au royaume et l'esprit Reikois. Il avait montré une faculté impressionnante en stratégie de combat et a pu m'impressionner dans sa médiocrité. Cela démontre d'un homme ambitieux.  Le fait qu'il vient de se transformer en Vampire est à approfondir. Était-ce une malédiction ? Une maladie génétique ? Deviendra-t-il plus puissant ?

    — Que Deydreus soit humain ou vampire m'indiffère tant qu'il ne rompt pas les promesses et allégeances envers son Empire. Est-ce que le Reike a des raisons de s'inquiéter de ce changement ? Les actes. Les actes de Deydreus nous le diront. Concernant le respect de ses tiers, la Griffe DOIT avoir le respect de l'armée. Si des hommes décidaient de manquer de respect à la Griffe, ils manqueraient également respect à leur Empereur et une tête ornerait un pieu à l'entrée de leur foyer. Par ailleurs, si des faits relatant d'une trahison envers l'Empire. Comme la mise en place d'un complot envers ses souverains, l'hébergement de ces fanatiques de Shoumeiens ou la collaboration quelle qu'elle soit avec la République ou la Pègre venait à être découverte, là, ce serait la Griffe qui aurait un souci à se faire. Ce problème serait géré sous mes ordres, pensais-je En affrontant Deydreus, j'ai pu m'apercevoir, qu'il s'agissait là d'un homme possédant un esprit vif, même au porte de la mort. De part cet esprit, il pourrait devenir, à coup sûr, un atout considérable pour le Reike. Mais il pourrait devenir également l'un de nos plus puissants ennemis. J'en ai conscience. C'est pour cette raison que je vous demanderai de me relater encore ses actions lors de ces premiers mois, ou année en fonction. Je sais que le pouvoir peut parfois animer les mortels de folie bien étrange.

    Je repensais à Vaenys, le frère de la reine. Encore aujourd'hui, je ne sais pas ce qu'il prépare et cela m'irrite au plus haut point. Ces mages, érudits, ses hommes stratèges avaient souvent un ego qui leur faisait croire qu'ils pouvaient s'absoudre de tout règlement. Peut-être que nos règles étaient trop laxistes à ce sujet. Peut-être devrions-nous juste les placer au fer et les utiliser sous notre joug. La reine n'accepterait pas. Moi de même, je préfère éduquer le peuple sur l'honneur et l'obéissance que le contraindre à le suivre. Je laissais échapper un rictus à la commissure de mes lèvres. La République venait à perdre la présidente de leur prestigieuse université. Ils étaient donc trop occupés que pour s'intéresser à nos avancements militaires.

    — La République est en difficulté. Seagan est absent. Notre empire est en croissance. Tout porte à croire que les nouvelles sont bonnes pour agrandir notre territoire Reikois. J'irais m'entretenir avec la reine pour prendre position et vous remercie d'avoir gardé une oreille attentive sur nos voisins. Pouvez-vous envoyer vos hommes pour découvrir la raison de la disparition de la présidente de Magic ? Cela permettra de vérifier si cet enlèvement pourrait devenir une menace ou une opportunité future pour notre Empire.

    Peut-être pourrait-on inverser la collaboration que nous avions avec la République où jadis, nous étions dépendants de leur vivre. Peut-être pourrions-nous profiter de la situation pour les "aider" en les soumettant à notre armée ? Je préférais laisser cette information reposer un instant dans mon esprit avant d'y prendre une décision à la hâte. Shoumei avait implosé, la République avait des ennemis en interne. Tout portait à croire que les plus grands ennemis des nations furent les nations elles-mêmes. Le Reike avait-il des raisons de s'inquiéter.

    — Vous n'êtes pas sans savoir, que nous sommes actuellement dans une forte phase de recrutement. Il semblerait que les autres nations ont des tendances à imploser. Devons-nous craindre une future rébellion en nos rangs ? Avez-vous eu vent de rumeur ? Peu importe l'échelle sociale !  


    Au rapport ! Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 243
    crédits : 2094

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Lun 3 Avr - 21:05
    Généralement, quand on faisait un rapport, la plupart des soldats espéraient soit recevoir des louanges, soit partir en courant. Spécialement quand les nouvelles n’étaient pas bonnes. Dans le cas de Zéphyr, les événements qu’il avait rapportés à Tensai n’étaient pas préjudiciables à l’Empire. C’était même le contraire. L’Oreille n’avait pas particulièrement à craindre l’ire de son roi, encore qu’il ne fallait jamais se reposer sur ses lauriers, quand on était commandé par un homme comme Tensai. Pour l’heure, le maître-espion se contentait juste d’attendre les considérations de son souverain, et il ne fut pas particulièrement surpris que le guerrier s’arrêtât en premier lieu sur la Griffe. Le commandant de l’armée impériale était une personnalité importante pour leur nation, il allait donc de soi que sa transformation n’allait pas laisser indifférent l’époux d’Ayshara.

    D’une certaine manière, Zéphyr rejoignait l’avis de Tensai : que Deydreus soit humain ou vampire, l’important était surtout les actes. Ses traits raciaux devraient évidemment être pris en compte, mais c’était surtout au chef des Serres Pourpres de s’adapter pour pouvoir être fidèle au poste qu’on lui avait confié. Le guerrier n’avait pas attendu qu’on lui en donne l’ordre pour maîtriser sa soif de sang ou pour résister au soleil : les choses progressaient donc bien, même si ça prendrait certainement encore quelques semaines, voire quelques mois ou quelques années, pour qu’il n’ait pas à craindre l’astre de feu qui régnait sur l’ensemble du Sekai.  

    Là où Zéphyr avait peut-être plus de mal, c’était de douter de la loyauté de la Griffe. En l’état actuel, le voir trahir le Reike lui semblait aussi invraisemblable que de voir un membre des Serres Pourpres renier leur chef. En un mot, les chances frôlaient le néant absolu. D’autre part, l’Oreille savait que l’Empereur doutait de tout le monde, et lui-même, en vérité, se devait d’analyser toutes les possibilités pour mieux protéger le couple royal. De la même manière que le chef des assassins se tenait au courant des déplacements et des activités du Ministre des Finances – car on ne pouvait toucher au Cœur impunément –, Zéphyr veillait aussi sur Deydreus. Mais dans leur cas, leur collaboration mutuelle rendait les choses plus faciles. Ni l’un ni l’autre ne méprisait leurs forces respectives, ce qui créait en conséquence une osmose complémentaire, qui renforçait l’Empire. L’essentiel était maintenant de pas se laisser influencer par leur amitié et leur efficacité, mais de voir les choses avec les yeux du maître-espion uniquement.

    Zéphyr se contente donc d’acquiescer quand Tensai lui demande de garder un œil sur l’évolution de Deydreus. Et lorsque son roi lui demande ensuite d’enquêter sur la disparition de la Présidente de Magic, l’homme se permet de prendre la parole.

    - J’ai déjà envoyé mes agents, dont l’une est proche d’une professeure de Magic. Quand j’aurai leurs rapports, je vous transmettrai ce que l’on a appris.

    Que le Shoumeï comme la République ait tendance à imploser, c’est un fait indéniable, vu les nouvelles dont ils sont en train de parler. Y a-t-il un risque qu’ils connaissent la même chose ? Ma foi, oui et non, et comme d’habitude, Zéphyr ne prend pas de gants en reprenant la parole.  

    - Des rébellions au sein de notre armée-même, non. Quand bien même il y en aurait que Deydreus y couperait court par la manière forte, en donnant un exemple à tous. Mais nous avons bien eu l’écho de deux insurrections aux abords de Kyouji. La première était une rébellion en cours de préparation, que Deydreus a anéanti seul avec les Serres Pourpres et d’autres mercenaires. La seconde a posé également quelques problèmes, puisqu’elle avait lieu dans la jungle de Sang.  Des locaux s’y étaient installés pour prendre l’avantage du terrain et provoquer nos hommes.

    Un léger silence avant que Zéphyr ne continue.

    - C’était une organisation suffisamment rôdée pour annihiler patrouille sur patrouille. Aucune ne revenait, et les autorités locales étant manifestement dépassées, la Griffe et moi-même avons collaboré pour trouver ce groupe de rebelles. Il ne fallait pas que nous tolérions ce mouvement sous peine de discréditer notre armée, mais aussi sous peine de transmettre de mauvaises idées à autrui. Je vous épargne les détails pour ne pas que ça soit trop long, mais nous avons chacun su éliminer leurs chefs, une mage elfe et un guerrier du nom de Gurrak. Deydreus a particulièrement humilié le commandant de cette rébellion.

    Pour le reste…

    - Il existe un autre groupuscule que je surveille actuellement, bien que ce ne soit pas une véritable insurrection, en vérité. Un culte émerge, depuis quelques temps, qui vous vénèrent, vous et l’Impératrice. Le culte des Enfants Célestes comme ils s’appellent. Leur croyance est beaucoup plus tranchée et téméraire par rapport au Shierak habituel : on pourrait dire que ces fanatiques et des extrémistes. Leur foi en ce que vous représentez, vous et Ayshara, donne certes de la force à l’autorité impériale, mais il ne faudrait pas que ce feu ne se répande et ne devienne incontrôlable.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2678

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Mar 4 Avr - 7:53



    Comme souvent, les rapports de Zéphyr furent présentés avec une extrême justesse. Cela me rassurait d'entendre que la Griffe menait parfaitement ses missions pour l'Empire avec un taux de réussite digne du rang qu'il occupe. Mais une brise, peut-être un détail, mais une autre rumeur m'était parvenue à mon oreille le concernant. Celle-ci aurait-elle échappé à l'Oreille, où aurait-il volontairement omis de me le signaler ? On racontait qu'un ange de Shoumei, voir même ayant un rôle important au sein de l'Ordre de "cet imbécile de prêtre" tournait autour de notre Griffe. Et qu'il se serait entiché de lui. En réalité, je n'ai rien contre l'amour impossible, mais un ange ayant servi une nation des milliers d'années une nation, retournant aussi rapidement sa veste m'interpelle toutefois. Seagan n'était pas à son premier coup tordu. Cela ne m'étonnerait guère que cela en soi un nouveau.

    — Humph... J'ai comme l'impression que tu ne me dis pas tout, Zephyr ! Aurais-tu l'audace et la stupidité de cacher des rumeurs à ton empereur ?

    Imposant, je me redressais en serrant le poing. Zéphyr pouvait se sentir perdu par mes propos, alors je poursuivais.

    — Notre Griffe dont tu vendes tant les mérites ne se serait-il pas entiché d'une fanatique du Nouvel Ordre ? Un Ange ! Ce ne sont là que des rumeurs de bas niveaux, mais celles-ci sont, toute même, parvenues aux oreilles de la reine. J'ai du mal à croire, qu'elles ne sont pas parvenues aux autres !

    Je me levais de mon trône et broya une poutre non porteuse d'un geste de main qui s'émietta sous ma puissance. Je m'approchais de Zéphyr et posais une main sur sa tête.  

    — Vous m'êtes précieux Zéphyr. Vos informations sont toujours d'une justesse et d'une précision d'orfèvre. Mais ne vous avisez pas de me cacher des rumeurs que vous ne jugez pas importante ou pour protéger un "ami". Dois-je vous rappeler qu'il y a trois ans de ça, une flèche fut tirée dans la poitrine de la reine ? Dois-je vous rappeler que lors de l'annonce de notre enfant, un clan rebelle guidé par le frère puéril de ma femme ait tenté de nous poignarder dans le dos ? De tuer l'enfant de notre chair ?  Notre puissance, nous la devons à notre rigueur. Nous avons des règles strictes et nous les respectons ! Quoi qu'il en coûte. Si Deydreus et cet ange veulent être ensemble, il n'y a que deux possibilités et vous les connaissez ! Soit, ils sont tués tous les deux, l'un pour trahison et l'autre comme ennemis de la nation. Soit, l'ange devient Janissaire et Esclave du Reike après que son cerveau ne soit complètement lavé de toute cette impureté Shoumeienne ! Je ne tolèrerai pas qu'un membre aussi proche du couple royal, devant être un exemple, une icône pour notre armée, ne se laisse aller guider par une histoire de couille.  

    Deux possibilités. J'en avais également deux sous la main. Soit la fermer sur le crâne de Zéphyr, soit la retirer, il lui tendre pour l'aider à se relever. Cela dépendra de sa réponse. J'attendais de lui de la sincérité et ce pourquoi, il ne m'avait pas informé de ce genre de rumeur.  De plus je voulais aussi lui donner une leçon en lui rappelant le rôle de l'Oreille et celui de toutes les personnes le plus proche du Couple Royal. Lui rappeler qu'ils ont fait voeux d'une fidélité sans faille envers l'empire. Lui rappeler que je suis un homme d'honneur, et que je n'apprécie pas que cet honneur peut être mis en doute. Le Reike est puissant. Sans aucun doute la nation la plus puissante du Sekai. Les ennemis du royaume sont partout, aucune information n'est inutile.


    Au rapport ! Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 243
    crédits : 2094

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Mar 4 Avr - 23:55
    Putain, Dey. J’te l’avais dit, que cette fille ne nous attirerait que des emmerdes.

    Ca, c’est qu’aimerait déclarer Zéphyr à son ami, en l’état actuel des choses. Mais évidemment, la Griffe est loin, tout du moins elle n’est pas présente dans le palais et dans la salle du trône. Sinon, le maître-espion n’aurait eu aucun remords à le ramener par la peau des fesses illico, pour qu’ils assument au moins ensemble cette histoire qui semble étrangement s’être répandue dans le la capitale. Ou du moins dans la populace.  Pour être honnête, l’assassin est assez surpris que l’Empereur ait eu vent de tels ragots. Qu’il y prête attention, c’est une chose, après tout, on parle du commandant des armées impériales. Mais entre rumeur et vérité, il y a un fossé certain, et il ne faudrait pas que son roi accorde trop du crédit à des gens du royaume qui feraient tout pour discréditer les membres de la Main. Même les nations voisines y trouveraient leur compte. Or, il est certain que la Griffe, l’Oreille, et le Cœur ont une entente qui pour l’heure fonctionne bien et il serait dommage de briser cette osmose qui renforce l’Empire.

    Enfin, cela dit, Tensai n’a pas prêté attention à n’importe quelle rumeur, et il est vrai qu’il faut manipuler ce sujet avec délicatesse. Le tout est de savoir quand parler et quand intervenir. Si au départ, Zéphyr a bien haussé un sourcil pour montrer sa confusion – des rumeurs, il y en a plein, et va-t’en savoir celle que l’homme-dragon a entendue –, il est rapidement fixé par les précisions de Tensai. Bon. On retourne à cette ange. D’accord. Zéphyr ne l’a jamais vue, ne lui a jamais parlé, ne l’a jamais entendue, mais décidément, cette femme lui cause bien des tracas. Enfin bon. Il ne compte pas avoir le même sort que la poutre, qui le laisse assez de marbre, il faut l’avouer. Quand on fréquente le Pourfendeur de Titans depuis quelques années, il y a bien plus effrayant que le broyage d’un gros morceau de bois., fut-il massif et impressionnant au premier coup d'oeil  

    Alors Zéphyr se tait dans un premier temps et laisse parler son souverain. C’est ce qu’il y a mieux à faire. L’interrompre ne ferait qu’empirer les choses, et le maître-espion tient quand même à garder sa tête sur les épaules. Mais quand son roi a manifestement fini, c’est à son tour de prendre la parole et l’espion ne tergiverse pas bien longtemps. D’une voix calme et mesurée, il plonge ses yeux dans ceux de Tensai, en faisant fi de la main « paternelle » qui est posée sur ses cheveux noirs ébènes.

    - Oui, effectivement, Deydreus semble avoir un lien avec une ange qui a particulièrement retenu son attention.

    On pourrait croire suicidaire de confirmer cette rumeur comme si de rien n’était, pourtant Zéphyr continue sur sa lancée.

    - Il m’en a fait part à la jungle de Sang après qu’on ait réprimé la rébellion. En d’autres termes, il m’a mis au courant de ses projets et m’a donné l’occasion d’y réagir. Pour être totalement honnête, je ne l’ai pas très bien pris et je ne voyais pas d’un très bon œil l’incursion de cette ange dans la vie de Deydreus. C’est toujours le cas d’ailleurs. Tant que je ne l’aurai pas rencontrée et que je ne me ferai pas un avis concret sur elle, elle restera toujours une menace potentielle pour le Reike.

    Un léger silence, le temps d’agencer ses pensées correctement. Agis finement, Zéphyr, agis finement.

    - Plusieurs cas sont possibles. Il peut très bien s’agir d’une manipulatrice destinée à corrompre la Griffe. Personne n’est tout blanc ou tout noir dans le Sekai, et j’estime qu’on ne peut pas faire confiance au premier-venu. A plus forte raison quand un membre éminent de la Main est concerné. Mais il peut aussi s’agir d’un amour véritable. De ce que j’ai vu chez Deydreus, il lui porte une grande estime. A-t-il raison ou tort, ce n’est pas à moi d’en juger tant qu’il ne néglige pas son devoir envers l’Empire.

    Il est certain que son opinion deviendra plus nuancée quand il rencontrera cette femme en chair et en os. Quoi qu’il en soit, le guerrier continue son analyse.

    - Le commandant des armées impériales n’est pas quelqu’un de naïf et, si comme tout le monde, il a ses sentiments, il a aussi son honneur et sa fierté. Par conséquent, il n’abandonnera pas ses responsabilités d’un claquement de doigt, le sang reikois qui coule dans ses veines est trop puissant pour cela. De ce qu’il m’avait dit, il pensait plutôt intégrer cette femme à sa troupe tout en assurant son poste. Une chose inenvisageable sans votre accord, car la Griffe ne peut se déplacer avec n’importe qui. En conséquence, je l’avais encouragé à avoir une audience royale le plus vite possible. Je présume qu’il doit déjà avoir initié les procédures, mais que sa transformation en vampire pour contrer sa malédiction a dû le ralentir.

    Quant au sort de l’ange… Il est temps de faire preuve d’audace, et Zéphyr poursuit.

    - Permettez-moi de vous contredire, ou tout moins, de proposer plutôt une troisième voie que la tuerie pure et simple ainsi que le lavage de cerveau. Dans le premier cas, vous perdriez un homme de main qui a le respect de vos troupes et qui porte les intérêts du Reike à cœur. Dans le second cas, vous vous feriez un ennemi pur et simple, car je doute que Deydreus n’accepte cette alternative, et nous ne sommes point assurés que l’ange se laisse faire et soit véritablement « reformatée ». Non. Je vous propose plutôt d’accepter une audience avec l’Impératrice Ayshara. Jugez votre Griffe et mesurez ses intentions, mais rencontrez aussi cette femme pour voir comment elle a évolué, quels sont ses désirs, sa détermination et sa volonté. Je ne dirai pas que son appartenance au Nouvel Ordre soit flatteur, et le fait qu’elle a même été créée par les Titans n’aide pas non plus à lui faire confiance. Mais d’autre part, si Deydreus et cette ange vont dans la même direction, et si celle-ci a bien conscience de son devoir de Griffe, il est possible de les attacher l’un à l’autre pour en faire un fer de lance resplendissant. Qui soit utile au Reike et à l’Empire.

    Un léger silence, le temps que Tensai intègre toutes les informations qu’il vient de lui dire.

    - Si vous êtes d’accord, évidemment, je peux faire mander la Griffe, mais aussi retrouver cette ange pour qu’elle vienne se présenter au palais. Quitte à ce que j’aie d’abord une entrevue avec elle. Il s'agira bien sûr pour elle de faire amende honorable si elle a fauté de quelque façon que ce soit envers le Reike. Cela montrera aussi ses ambitions et sa volonté.

    Avec un peu de chances, les Astres les aideraient et Dey en saurait plus sur la position et le bon vouloir de la miss.

    Enfin, il restait un dernier point, absolument minime, à régler.

    - Concernant mon propre poste et cette histoire de rumeur. Un sourire doux-amer, presque impertinent, vu les circonstances, frôle ses lèvres. J’espère que vous apportez quand même plus de crédit aux propos de votre maître-espion qu’aux rumeurs qui circulent dans la capitale. Il ne faut pas les minimiser, évidemment. Mais c’est aussi par ce biais-là que nos ennemis peuvent insérer le doute en nos cœurs et véhiculer des fausses informations. Si, sous prétexte d’une rumeur, il vous vient à l’idée que le Cœur, la Griffe, l’Esprit ou l’Oreille ne vous sont pas fidèles, les premiers à se régaler de votre colère, fut-elle légitime, ce sera les crapules de la République et du Shoumei.

    Ca c’est une première chose.

    - Ensuite, loin de moi l’idée d’avoir voulu vous dissimuler des faits concernant Deydreus. Zéphyr n’était pas idiot, il savait pertinemment que chaque membre de la Main avait l’attention particulière du couple royal. Je dirais simplement deux choses. Premièrement, j’attendais que la Griffe prenne l’initiative de vous demander audience, histoire qu’elle montre un signe de sa loyauté envers l’Empire. Ne l'eut-elle pas fait dans un délai respectable que je me serais occupé moi-même de vous avertir. Un léger silence. Ensuite, je prenais avant tout mon temps pour localiser cette femme et mieux la jauger par moi-même. Difficile de jauger quelle menace elle représente sans l’avoir rencontrée, et je doute qu’une phrase comme : « La Griffe a rencontré une ange qui pourrait l’accompagner un temps » pourrait vous satisfaire pleinement lors de mes rapports, si je ne suis pas capable de vous informer davantage là-dessus.

    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2678

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Mer 5 Avr - 7:31



    — Humph !

    Je retirai ma main de la tête de Zephyr en haussant les épaules. Ainsi, les rumeurs étaient vraies, ou du moins, c'était presque le cas. Comme l'a très bien dit Zéphyr, je ne possédais pas l'ensemble des spectres des possibilités en main pour prendre une décision. De plus, Deydreus, malgré ce nouveau point faible, semblait faire du bon travail avec son petit groupe de guerrier. En bonne intelligence, Zéphyr avait pu m'ouvrir les yeux sur une troisième possibilité. Celle d'envoyer l'ange combattre les siens. Il faudrait de toute façon qu'elle prouve son allégeance et sa dévotion au Reike si elle veut rejoindre ce groupe. Si elle souhaitait réellement être sous le joug de l'Empire. Néanmoins, je ne pouvais accorder ma confiance si facilement. Ce n'était un secret pour personne, la seule personne en qui j'ai une confiance presqu'aveugle fut la reine, seulement la reine. Le reste est prédisposé à me trahir un jour. Et pour le reste, je n'aurais aucun scrupule à ôter une vie.

    Bien qu'en toute fois, certaines personnes apportent un plus au royaume et souvent, je leur laisse une chance de s'exprimer. Cela fut le cas de Tagar Reys, de Brak Trarg et de Deydreus lui-même. Ce dernier même à qui j'accorderai une nouvelle audience.  Cependant, autant qu'il sache directement, qu'accorder ma confiance en un être ayant vécu auprès de ce fourbe de Seagan ne se fera sans doute jamais. Je souhaitais qu'il prenne confiance du poids qu'il s'était infligé, lui qui avait tout pour gouverner l'armée sous mon commandement. L'amour véritable ou non. La vie n'était pas un conte de fée. Les monstres rôdaient toujours dans les zones désertiques, la guerre était omniprésente même si beaucoup se limitait à la destruction des abominations Shoumeiennes. Aujourd'hui, mon peuple s'agrandi, mon peuple a besoin de plus de vivre, de plus de territoire, pour vivre pleinement du confort. reikois. Les autres nations en pâtiront, cela ne fait aucun doute.

    Je savais ce qu'était l'amour. Tantôt elle pouvait vous élever vers les cieux, tantôt vous trainer en enfer. En voulant sauver ma femme, Seagan a bien mis son pays dans la merde. L'amour ne peut exclure les faits. Elle ne peut absoudre les torts.

    — Je prendrais audience avec la reine et les deux personnes concernées. Car c'est le rôle de l'Oreille d'informer et de conseiller son roi. Néanmoins, je reste défavorable à ce que l'ange rejoigne le Reike sans passer par une série d'épreuves. À commencer par l'analyse de son corps par notre équipe scientifique et magique. On n'est jamais à l'abri que le fourbe de Seagan lui ait collé une putain de rune magique sur le corps. Lorsque ce sera chose faite, nous pourrions les recevoir ensemble au palais. Ensuite, s'ils arrivent à nous convaincre, la reine et moi, de les laisser en vie... Et plus difficile encore, de les absoudre du châtiment réservé à tout croyants Shoumeiens capturé sur nos terres, en pratiquant le lavage de cerveau en vue de servir l'Empire comme Janissaire... Peut-être, je dis bien peut-être qu'elle pourrait servir le Reike en commençant par la capture d'autres Shoumeiens.  Nous verrons ainsi si son allégeance va au Reike ou au Nouvel Ordre.

    Quel empereur serais-je aux yeux de mon peuple si j'accordais ma confiance trop facilement à une personne, quand celle-ci est accompagnée d'une personnalité reikoise. Aucun passe-droit, à personne, il en valait de mon honneur. Je pensais à la récupération de la prise de Sancta par le Nouvel Ordre. Ou mieux, la détruire, enlevant le peu d'espoir que ces fanatiques ont sur la récupération de Shoumei. Trahi par une des leurs, pour servir l'Empire. Cela créerait la discorde au sein de leur ordre. Cela pourrait les amener à se monter les uns contre les autres. Après tout, c'est typiquement "shoumeien" de se déchirer l'un l'autre. Même si les terres désolées de Sancta ne m'intéresse pas, le message, lui sera fort. Je soupirai.

    — Enfin, je comprends pourquoi tu ne m'en as guère parlé, je te remercie pour ta franchise et tes explications. De toute façon, le jugement se fera de manière collégiale après concertation avec la reine. Nous aviserons le moment venu. Entre temps, garde une oreille avisée sur ce couple ! Et si jamais, il se tramait quelque chose méritant mon intervention, n'hésite pas à m'en informer.

    Je balayais les débris d'un geste du pied et me rassis lourdement sur le trône.

    — Bien. As-tu d'autres informations à me communiquer ? On a des nouvelles concernant l'histoire autour de Brak et la fausse lettre qui l'a forcé à prendre congé ? Ça me semble encore une histoire sortie tout droit du cul d'une chèvre... 


    Au rapport ! Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 243
    crédits : 2094

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Jeu 6 Avr - 23:05
    Zéphyr scrute son souverain alors que celui-ci retire sa main de sa tête et a apparemment une mine songeuse. Si on omet le fait qu’il n’est pas passé loin de rejoindre les Astres, le maître-espion se demande surtout quel impact auront ses paroles sur Tensai. Il est certain que l’homme-dragon ne fait pas dans la subtilité et que l’Empereur ne voit parfois que la mort ou le sort des janissaires pour ses potentiels ennemis. Mais dans le cas présent, l’ange n’est pas liée à n’importe qui : la Griffe est quand même le commandant des armées impériales, et celui-ci ne donnerait pas sa confiance au premier inconnu qui passe. Vu le poste qu’il occupe, Deydreus mérite par ailleurs d’être écouté par le couple royal. Enfin, il serait tout bonnement contreproductif de le liguer contre l’Empire en faisant subir un lavage de cerveau forcé à sa protégée. Non seulement ce serait dangereux de susciter sa rébellion, mais en plus, sa colère pourrait bien servir à d’autres ennemis comme Vaenys, le prince déchu du Reike. Inutile de donner du grain à moudre aux opposants de Tensai, qui sont déjà suffisamment nombreux comme cela.

    L’époux d’Ayshara est à certains égards un tyran, mais d’autre part, il n’est pas stupide et a en lui un grand génie militaire. Il sait accorder une entrevue à ses hommes, quand les circonstances sont justifiées, et ici, Zéphyr ne va pas se priver pour leur recommander cette audience royale. L’homme hoche donc la tête quand Tensai lui déclare qu’il consultera la reine et les deux concernés. Ils avancent, lentement mais sûrement. Quant à passer une série d’épreuves pour prouver la loyauté, sinon au moins l’allégeance de Luvïel à l’égard de leur nation, c’est bien naturel. L’ange sera sans doute plus fidèle à Deydreus qu’à la nation-même. Mais il faut vérifier qu’elle comprend les valeurs reikoises et qu’elle ne se rebellera pas contre elles, ni contre les ordres royaux qu’on adressera à la Griffe elle-même.

    Pour ce qui est de la capture d’autres shoumeïens, Zéphyr n’a guère son mot à dire, mais une idée germe quand même dans son esprit.

    - Une mission qui pourrait être donnée à cette femme et par conséquent à Deydreus et à sa troupe est de capturer les Shoumeïens ouvertement hostiles aux Reike. Il y a des petits bataillons éparpillés sur le territoire qui lancent des escarmouches ciblées contre nos patrouilles. Par exemple aux alentours de Maël. Les capturer pourrait consolider nos frontières dans les zones conquises et cela permettrait de voir comment réagit l’ange face à ses compatriotes d’origine. Il n’y a pas forcément besoin de tuer pour régler un problème, et les Serres Poupres comme la demoiselle pourront toujours faire le ménage à leur façon, tant que cela satisfait le couple royal.

    Quant à garder un œil sur ce fameux duo, la question ne se pose même pas. Deydreus sait déjà que Zéphyr veut rencontrer Luvïel, et cette dernière devra bien aller un jour à la capitale si elle veut accompagner le sombre guerrier. Leur rencontre est donc inévitable, car son ami ne refusera pas qu’il fasse sa connaissance, et l’ange n’a, de toute façon, aucune raison de vouloir le fuir. Quant à Dey, les deux frères d’arme sont en contact fréquent et Zéphyr sait donc de manière régulière quelques sont ses projets et ses déplacements.

    Lorsque Tensai se rassied sur le trône, le sujet change complètement, et cette fois, un sourire clairement satisfait apparaît sur les lèvres du maître-espion.

    - Oui, tout se passe comme je l’ai prévu. J’ai réservé un hôtel, après m’être accordé avec Tagar, et j’ai envoyé les invitations aux dix participants. Une convocation royale. Ils n’ont pas le choix que de se déplacer jusque-là. Je disposerai des agents de jour comme de nuit pour qu’aucun d’entre eux ne sorte sans que je n’en sois informé. Ce qui est certain, c’est que le commanditaire de la lettre envoyée à Brak se trouve parmi eux, le Cœur et moi avons minutieusement écarté tous les autres suspects. Le but de Brak sera non seulement de trouver le coupable, mais aussi d’éclaircir ce qu’il s’est véritablement passé ce jour-là. Un silence. Aucun membre de la famille royale n’a été blessé, mais on ne sait pas si quelqu’un s’est introduit au palais, s’il a volé quelque chose ou s’il a encore mis un enchantement en place dont nous n’avons pas connaissance. J'ai beau l'avoir fouillé avec mes hommes, je préfère obtenir la vérité de la bouche même du commanditaire. J’ose espérer que Tagar et Brak seront donc suffisamment déterminés pour découvrir  ce qu’il en est réellement.

    Sinon, eh bien, le grand bonhomme vert ne récupérerait jamais son poste, ce qui serait un peu dommage vu sa dévotion pour son métier.

    Quant à renseigner Tensai sur un autre sujet...

    - Je pense vous avoir dit l'essentiel. Puis-je savoir quels sont vos plans maintenant que vous êtes revenus au palais ? Vous comptez repartir bientôt dans le Nord ? Ou vous vous concentrerez davantage sur les frontières qui bordent le Shoumei ?

    Zéphyr n'est, assurément, pas celui qui commandera les troupes auprès de Tensai, mais il est toujours bon qu'il sache les projets de son roi.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2678

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Dim 9 Avr - 11:57



    — Bien.

    Enfin, cette histoire pourra, elle aussi, être bientôt résolue. On pouvait dire ce qu'on voulait sur Brak Trarg. On pouvait se moquer de sa naïveté, de son innocence. Mais en réalité, il n'y a pas plus brave et fidèle que cet orc. Et bientôt, je pourrais le revoir dans mes rangs. Ceci étant, sa punition était méritée et s'il avait échoué dans sa résolution, je l'aurais fait exécuter, car les informations que détiennent un ex-garde royal ne peuvent un jour se trouver aux mains de l'ennemi.

    J'écoutais ensuite Zéphir me donner ses conseils. Avant de me questionner sur mes plans. Mes plans depuis mon retour. Parfois, j'ai l'impression que lorsque je quitte mon pays pour conquérir les territoires nordiques, beaucoup considèrent que je suis juste parti en vacances. En soi, ce n'est pas tout à fait faux. Sur un champ de bataille, je suis loin du château et des responsabilités qui lui incombent. Par contre, le champ de bataille est plus purement récréatif. Peut-être même trop. Il était aujourd'hui de plus en plus difficile de trouver un guerrier pouvant stimuler mon désir de me battre. C'était presque trop facile... Facile, par contre, ça l'était bien moins lorsqu'il s'agissait de gérer une nation. Mon épouse avait parfaitement conduit le royaume durant mon absence, mais aujourd'hui, je reprends les reines. Prouver à mon peuple que j'avais toujours les pleins pouvoirs. Le plein contrôle de ma gestion. Et cela m'ennuyait. Aussi, quand Zéphir me demanda plans, je me contentais juste de répondre.

    — Je préfère garder mes plans pour la reine et moi. Vous pouvez disposer !  

    Mes plans étaient clairs, se renseigner auprès des plus hauts responsables reikois, établir des stratégies auprès de la reine et agrandir la puissance du Reike au travers le Sekai. Bientôt, tous plieront l'échine devant le couple royal. Tous loueront notre toute puissance ou seront défaits.


    Au rapport ! Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum