DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Tête de mule - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Temple des Secrets | Savoir & SiameAujourd'hui à 3:18Savoir
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 2:25Rachelle Virsce
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 1:01Falconi Genova
    Fissurer le marbre [Siame - Rêve]Aujourd'hui à 0:41Siame
    La névrosée fuyant sa chimère | KassandraHier à 22:17Meradev Vigelfrost
    Rp's de Tulkas [Reike]Hier à 22:15PNJ
    Validation RP DimitriHier à 22:10Dimitri Chagry
    Un air familier [Genryusai]Hier à 21:50Neera Storm
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 15 Mai - 23:44
    Zip!!! CØmment tu vas le beau chien!S'exclama le démon en se mettant à genou devant l'animal pour mieux le gratouiller derrière les oreilles. -Avoir su je t'aurais gardé un gros os!!! Mais je dois sûrement avoir queque friandise pour toi quelque part... Je sens meilleur que la dernière fois hein?

    Au sifflement de Shan'Ael, Melkor redressa les oreilles avant de les abaisser, en tapant le sol d'un sabot arrogant. La Blanche ne le lâcha pas d'une semelle, visiblement effarouchée tandis que les autres le dépassaient en discutant à la facon des chevaux. Même le gros hongre là bas, qui était aussi gros qu'un rhinocéros, ensenca encourageant à sa facon ses congénères.

    *Allez, avance gros bêta. C'est Rowena et des amis et elle va te rafistoler. Si c'est pas elle, il y a la doctoresse et elle est fichtrement compétente *

    Avancant lentement en claudiquant méchamment, l'étalon se laissa adoucir. Il aimait bien a bipède. Elle avait quand même un sacré sens de l'humour. Un peu comme SON bipède en fait quand il ne décidait pas de faire la mauvaise tête.

    *ca va! Je viens, pas de quoi en faire tout un foin. Tant que tu ne me touche pas avec ton feu... * Il renâcla de pure mauvaise foi, dépassant un peu Shan'Ael avant de s'arrêter subitement, les oreilles dans le crin et fixant l'elfe de pleine face de ses yeux noirs tout en soufflant doucement par les naseaux. * Eh toi!!!! l'oreille pointue, je te vois. N'essaye même pas.*

    Avant de continuer sa progression, les muscles fins de l'ambleur roulant sous sa peau de feu de de ténèbres au même moment ou le démon se releva.

    -Je vous suis.


    *****

    Aussitôt rentré, Melkor alla claudiquer jusqu'à Rowena qu'il inspecta minutieusement des naseaux, à la recherche d'une quelconque friandise pendant qu'Halewyn s'occupait, tel que promis, de la belle jument de neige et des autres, Blédur compris. Oui, iel prenait ses promesses trèes au sérieux

    On peut faire faire les deux à la fois. J'aimerais beaucoup qu'on éclaire ma lanterne sur l'actualité régionale, j'étais carrément dans le champ ces derniers jours et ce, au sens propre.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 17 Mai - 0:04
    Il semblait un peu agacé d'etre ainsi écorché dans son nom, mais « Zip » n'en fit pas non plus tout un patacaisse, acceptant les caresses sans jamais lacher Rowena du regard, pour etre sur de ne pas faire de bêtises. Shan remonta en selle en meme temps que Rowena, dans un mouvement assez synchrone, et accepta de suivre en direction de la fumée qu'il avait facilement sentit plus tot.

    Le trajet ce fit sans un mot de l'elfe qui observait simplement les mouvements des équidés. Il décela une petite malformation chez l'un qui devrait l'obliger a ne plus faire de longs trajets. Chez un autre, une vieille blessure mal guéri allait l'handicaper jusqu'à la fin de sa vie. C’était des choses courantes, mais les propriétaires poussaient leurs montures au maximum jusqu'à ce que mort s'en suive. Il n'aimait simplement pas cette mentalité.

    Quand ils furent finalement arrivés, il sauta de sa jument, et laissa Nineveh les conduire jusqu'au écurie. Il n'y avait plus grand chose par ici, mais ça avait du être un bourg d'accueil pour les voyageurs, plusieurs années auparavant.

    - Rowena doit vérifier que l'eau est potable.

    Il désigna la fontaine. Il avait des méthodes pour le faire, mais elle, en une seconde elle etait capable de le déterminer ou non. L'eau etait parfaitement buvable, bien que pas très bonne avec un fort arrière goût de neige gadouilleuse. Il en avait vu d'autres.

    - Peut importe ce qu'on fait, si on n’emmène pas ces chevaux quelques part ou ils vivront en paix, ils ne tiendront pas un hiver supplémentaire.

    Ça restait la loi de la nature après tout, mais si il pouvait en sauver quelques uns et leur offrir une belle vie, c’était tant mieux. Melorn serait la meilleure idée, on leur trouverait une utilité dans un style différent que celui de bête de tire.

    - Mais votre cheval vous aime beaucoup, Halewyn. C'est rare une bete aussi lié a un humain, sans que ce dernier ne sache vraiment communiquer avec directement.

    Il n'aurait pas pu faire un plus beau compliment dans le language « Shan ». Et c'etait vrai. Généralement, les liens crées avec les animaux etaient précaire. Ils aimaient, puis ils passaient a autre chose, suivaient le cycle de la vie. Melkor semblait pourtant ne pas avoir envie de le suivre, ce cycle.

    Il n'ajouta rien, les laissant échanger des nouvelles en écoutant distraitement, alors qu'il sortait quelques une de ses herbes a thé, dans des boites, et s'éloignait pour trouver de quoi alimenter le feu que la médecin etait en train d'allumer.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 18 Mai - 18:05
    Tête de mule
    Février 04


    Derrière la médecin elfe, le petit groupe avait rapidement gagné cet étrange village fantôme. En revenant de ce côté du continent, Rowena ne pensait pas que les cicatrices de la guerre seraient si visibles. Ici, il ne s'agissait pas de charnier mais de disparition. Le Reike avait prit bien des terres au nord. Certaines routes étaient devenus obsolètes. D'autres avaient fleuries. Certaines régions épargnées par les clans étaient devenues leurs seules point de chute s'ils ne voulaient pas être marqués comme du bétail. Peu importe si c'était par manque d'argent, par menace des divinistes ou par crainte de leurs nouveaux voisins que ces habitants avaient quitté leur domaine au final. Aujourd'huis, ils ne paieraient ni l'eau ni le gîte.

    Durant le trajet, Rowena avait continué à discuter rapidement avec son vieux camarade. Puis ils s'étaient concentrés sur les chevaux. Dans l'écurie, alors qu'elle allait demandé à Nineveh si elle voulait un coup de main pour le feu, elle s'était faite alpaguée par Melkor. L'étalon était toujours aussi énervant... Et Shan semblait être surpris que cette carne soit si attachée à son cavalier.

    -Halewyn est à peu près la seule personne capable de le supporter...
    " souligna-t-elle à Shan, comme s'il s'agissait plus d'un humain que d'un animal. Elle s'y connaissait bien plus en humains qu'en animaux. " Il rue. Il mord. Et il ne supporte pas de ne pas être en premier dans un file quand on avance en ligne. -... Et non je n'ai pas de sucre. ajouta-t-elle en repoussant la grosse tête, non sans lui flatter l'encolure.

    Mais bon, ils avaient bien d'autres chats à fouetter. Laissant courir sa main le long du flanc du bestiau, elle s'approcha de sa croupe, commençant par regarder la trace du fouet avant de s'intéresser à sa jambe. ... Il ne s'était vraiment pas rater l bougre.

    - Je peux le remettre d’aplomb mais ça va le gratter furieusement au niveau de la croupe et ça va être un peu douloureux pour la jambe.. Je vais avoir besoin d'aide pour éviter qu'il m'écrase contre un mur où qu'il fasse paniquer tout le monde.

    Et tout en se mettant en position à l'écart des autres équidés pour éviter qu'ils ne paniques, laissant à meilleurs qu'elle le soint de savoir comment convaincre ou contenir l'étalon cabochard, elle repris mine de rien.

    -  Pour le reste, tu sais Hale, on est arrivé à Melorn hier. J'ai besoin d'avoir quelques entrées à l'Académie, auprès des érudits, du coup on donne un coup de main à la garder et Ninehve a proposé de nous aider quand on est passé la voir pour une autopsie. L'homme qui est mort sur le chemin et qui a eu la tête broyée, il a été déformé de l'intérieur par un démon.. C'est ce démon qu'on cherche.... Mais pour être honnête, si tu pouvais commencer par le début et nous raconter comment tu en es venu à tues ce gars en sursit, ça m'intéresse.


    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 18 Mai - 19:31
    Un peu en retrait par rapport à tout ce qui se passe, Nineveh observe avec attention et curiosité les échanges, notamment la discussion sur les soins à prodiguer au cheval. Elle n’est pas experte en médecine vétérinaire et même s’il y a des fondamentaux qui s’appliquent aux êtres supérieurs comme aux animaux, il est toujours intéressant de voir comment d’autres procèdent. L’elfe garde un œil attentif là-dessus.
    En particulier s’il faut se mettre à plusieurs pour immobiliser le canasson, la médecin se tient à bonne distance de l’animal, ne sachant guère comment elle fera s’il faut l’immobiliser. Elle lui saisira une patte, ensuite ? Il faudra demander conseil. Si elle a l’habitude d’entretenir une monture pour ses déplacements, elle laisse souvent les palefreniers et les maréchaux ferrants prodiguer les soins les plus avancés. Elle connaît les bases, mais ne s’hasardera pas à toucher le cheval d’un autre sans avoir reçu la procédure auparavant.
    Enfin, Halewyn mérite d’être au courant pour Scylla.

    « Petite parenthèse, mais grosso modo, mon oncle a été exilé de la cité et mon assistant comme le sien, Scylla alias le chat, a été exilé avec. S’il n’a pas cherché refuge chez toi, il être quelque part dans les jungles du Reike avec mon oncle. Si tu n'étais pas au courant, j'imagine que c'est assez éloquent sur l'option qu'il a choisi. Navré. Pour les actualités régionales, il y a en effet le tueur expérimentateur dont parle Rowena, pour avoir étudié le corps, c’est quand même du très vilain. »

    Elle a un coup d’œil vers le cheval qui a l’air de mauvais poil.

    « On devrait peut-être s’occuper de l’étalon avant qu’il ne s’impatient non ? J’avoue que je serais plus sereine de discuter de tout ça une fois son cas résolu. Il a suffisamment attendu pour les soins je pense. On pourra prendre le thé en toute quiétude aussi. »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 19 Mai - 4:48
    Prenant une botte de foin, Halewyn  l'entre carrément dans une stalle avant de l'y faire entrer deux chevaux qui n'ont pas de selle et de  fermer derrière eux pour réitérer le maège pour une autre stalle. Pourquoi en paquet de deux? Pour minimiser le temps de soignage. Il y avait quand même dix animaux en tout, Melkor ne voudra assurément pas laisser la Blanche seule dans une stalle et Blédur, lui, doit assurément être seul.

    Quand je l'ai connu, c'était en plein désert, avant la guerre. A peine débourré... Il était la monture d'un membre d'un groupe d'esclavagiste qui avait attaqué ma caravane sur le temple du soleil et de la lune. Nous avons sympathisé... Il y a bien des façons de communiquer tu sais. Et comme le dit Rowena, il n'est certes pas un destrier de guerre, mais il rue, il mord, Melkor n'est certes pas méchant et un fieffé coureur de jument, il a un sens de l'humour inimitable et est un ambleur infatigable. En résumé, il est aussi parfait que moi!

    Melkor renâcla, les oreilles basses, dépité de ne pas avoir de sucre. Il se tourna alors vers Shan'Ael, en espérance d'une douceur pendant que la sirène se glissait le long de son flanc.. Peut-être pourrait t'il se laisser corrompre?... Ca ou une carotte. C'est toujours bon les carottes!!!!

    Fermant la deuxième stalle, Halewyn passe aux qui prennent place d'eux-même. Et hop! une autre botte de foin... Oh, la Blanche est là avec une autre jument! Parfait, Iel pourra avoir la paix. S'essuyant les mains, le démon se tourne vers sa bâte qui, tête en l'air et épaules bien droite, a pris sa position des concours équins malgré sa blessure. Le pelage noir et feu luisait doucement à la lumière des lanternes... D'ailleurs, qui les avaient allumées?

    Dommage pour Scylla, mes femmes l'auraient adoré. Il passera bien quand il en aura envie. Avec ou sans votre oncle. Je crois sincèrement qu'ouvrir une auberge dans mon cas serait judicieux. Un établissement de qualité pour mes amis. Mais vous avez raison, occupons nous de mon compagnon maintenant, il n'aura de cesse d'être le centre de l'attention sinon.


    L'étalon s'ébrouant, il regarda un instant d'un oeil noir Rowena avant de regarder de nouveau vers l'avant comme si de rien n'était, mais les oreilles tournées en la direction de la jeune femme.

    Oh, rit doucement Halewyn Il est déjà impatienté. Et tandis qu'iel se porta au devant de la bête, Halewyn lui caressa doucement le chanfrein, l'incitant à baisser la tête. Collant son front contre celui de sa monture, ils se regardèrent dans les yeux

    Mon vieux biquet favori. Rowena va te soigner. .. Ne bouge pas des pattes . Ordonna t'iel, infusant une note indéfinissable dans sa voix. Iel usait du contrôle mental sur l'animal qui dilata soudainement les naseaux de colère avant de s'immobiliser tout à fait, soufflant comme une forge toute les insultes du monde mais qui manquaient, même en langage équin, toute crédibilité. Surtout celle traitant Halewyn de saleté de bipède bouffeur de merde en vrac.

    Une fois terminé, le démon attendit que tous soient à distance sécuritaire avant de mener un Melkor irascible dans sa stalle avant de fermer la porte de cette dernière, la verrouillant à triple tour et mettant une chaîne en plus. Le pourquoi se régla quand un coup de sabot causa un certain chaos en ébranlant les parois du box, signifiant parfaitement sa colère la plus profonde.

    Halewyn, quand à lui, s'asseya enfin sur une autre botte de foin, s'affalant de fatigue avec grâce et élégance

    Ouf... évitez les environs immédiats de son box pour le moment... Il me déplairait que vous vous receviez un coup de dents. Ca lui passera ne vous inquiétez pas, il sait que c'est pour son bien. Je vais leur donner un peu d'eau tout à l'heure Pour se tourner vers Rowena derrière laquelle une autre chaise se matérialisa Je suis responsable de sa mort Rowena, ce n'est pas moi cependant qui l'ait tué. Et ce n,est pas un démon qui l'a tué non plus... Il est mort de sa propre corruption et lâcheté quand il m'a croisé.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 19 Mai - 20:15
    Il aurait eu besoin de pas mal de questions pour pouvoir comprendre la totalité de ce qui se disait, les sous entendu, les références, les liens avec le passé. Il adopta donc sa tactique habituelle. Il ne dit absolument rien, ferma les yeux, et se plaça en retrait. C'etait plus simple comme ça. Il n'avait pas besoin de tous comprendre et ils détailleraient bien ce qu'ils voulaient lui faire comprendre.

    Nineveh semblait plus apte a poser des questions mais elle etait déjà au courant de beaucoup de choses. Elle s'occupa meme de préciser un detail sur sa propre histoire avec son grand pers, si c’était bien ce lien familial que Shan avait comprit. Il avait de la mémoire pour certaine chose, mais les arbres généalogiques, c’était un peu compliqué a retenir. Les années et les gens passaient comme le vent. Il avait tendance a faire des raccourcit, sinon son cerveau aurait fini par eclater.

    Il s'occupa d'aider le démon avec le foin, prenant soin de nourrir les chevaux les plus amaigrit et éloigné du troupeau. Il y avait toujours une hiérarchie, et Melkor semblait en être rapidement devenu le chef, avec sa donzelle. Il avait l'air de méchante humeur, et si comme disait Rowena, il etait le seul a supporter la monture, c’était peut être parce que qui se ressemble s'assemble. Il allait les laisser de coté et acheva de nourrir les autres.

    - Nous avons des rations, mais ce sera plus agréable de manger de la nourriture fraîche.

    Si ils parlaient de quelque chose d'important, Rowena allait lui rappeler, et de toute manière, il trouvait toute cette histoire étrange. Il etait doué pour étudier les animaux et la conscience humaine, généralement. Les meurtriers c’étaient son rayon. En revanche, les meurtres sans but provoqué magiquement par des créatures dont la plupart des gens du bas peuple ne croyaient qu’être des légendes, c’était littéralement flou, pour lui.

    - Il y a un petit ruisseau plus haut, je vais essayer de pécher, ou a défaut, je chasserais quelque chose.

    Il fit un petit sifflement, et la plupart des chevaux hennirent en retour, alors que Zim sautait sur ses pattes, s'éloignant de la sirène pour se préparer a venir avec lui. Il attrapa son arc laissé a coté de sa jument, et le chien sur ses talons, se dirigea vers la sortie.

    - Je pars une petite heure, je reviens.

    Avant d'avoir la moindre réponse, il sortit a l'air libre, et souffla. Un petit soulagement accueillit le silence de la nature. Nineveh c’était assez simple finalement, mais avec Hale en plus, la préssion sociale qu'il ressentait etait monté d'un cran et il s'etait sentit un peu mal a l'aise, sans savoir pourquoi. Pas de la a avoir une crise d'anxiété, mais assez pour préféré le calme hivernale.

    Armé de son arc, cherchant de quoi pécher, il commença a remonter l'ancien sentier, disparut sous la neige, partant des ruines jusqu'au court d'eau en question, histoire de pouvoir sustenter ses camarades. Ca, c'etait plus son rayon.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai - 0:16
    Tête de mule
    Février 04


    Les bêtes, ça n'avait jamais été le fort de Rowena... Déjà que les soins physiques n'étaient redevenus une spécialité que sur le tas pour les besoins de la guerre, en plus du suivi psychique qu'elle faisait depuis des années et continuait à faire discrètement pour les membres de son unité. Elle n'avait commencé à rafistoler des montures que contrainte et forcée, pour pouvoir rentrer avec tous les gars... Et la plupart en avaient gardées de lourdes séquelles. Heureusement pour Melkor, assainir et refermer une plaie peu profonde était bien plus facile que de ressouder un os dont elle n'avait qu'une connaissance très limité de la forme et de la fonction. Encore pire, refaire un système circulatoire ou des tendons.

    - Il faudra quand même le faire examiner. " avait-elle glisser à Halewyn en passant. Le Spectre Rouge savait que les compétences de son amie étaient limitées en la matière. Il avait vu l'état plutôt dramatique des montures qu'elle ne remettait sur pattes que pour mieux les tuer à la tâche et sauver des vies humaines.

    Elle avait acquiescé à la proposition de Shan mais il était sorti sans attendre la moindre réponse ni le moindre signe de qui que ce soit. Non pas qu'il en ait besoin... Mais elle en eu un pincement au coeur en détournant le regard de son dos en train de s'éloigner. Après tout, s'il préférait rester de son côté, il en était libre. Elle avait seulement du mal à le voir fuir toute compagnie. A chaque fois elle se rendait compte qu'il agissait de façon réellement différente avec elle et quand il y avait d'autres personnes avec eux... Et à chaque fois cela la troublait.

    Apportant un sceau d'eau près de l'étalon immobilisé, Rowena en tira une longue ligne clair qui vin se poser sur la première blessure après avoir fait un tour autour de la tête de Zim pour l'amuser. Elle avait l'habitude de travailler vite sur les humains, mais mis près d'un quart d'heure à refermer la première blessure et tout autant pour la seconde... Et bien qu'elle ait prétendu vouloir prendre son temps pour éviter les cicatrices, il y en avait deux belles et bien visibles, même si l'anatomie équine était fonctionnelle. Oui... Il faudrait vraiment qu'il soit examiné par quelqu'un de plus compétant. Au moins ça ne s'aggraverait pas le temps de voir ce quelqu'un.

    Rowena s'essuya le front d'un revers de main, chassant quelques gouttes de sueur du à l'effort allant contre ses propres habitudes. Elle remercia Halewyn pour la chaise d'un mouvement de tête et s'y assit, très correctement droite, les jambes croisées.

    - Merci d'avoir attendu Nineveh... Et merci pour le feu. " Puis elle reporta son attention sur le démon. Outre le fait qu'elle se serait bien vu tenir une auberge avec lui sur ses vieux jours, voyant sans doute repasser le jeune et fringant Shan, Nine et sa petite sœur Raven alors qu'elle se ratatinait comme une vieille pomme, ils avaient quelque chose à discuter aujourd'hui. " Tu peux reprendre l'histoire depuis le début, s'il te plait Hale ? Qui est ce démon ? Comment tu l'as rencontré et que s'est-il passé avec ce pauvre type ?

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai - 9:19
    « Et nul doute que Scylla aurait adoré tes femmes. » Répond Nineveh du tac au tac en entendant la remarque d’Halewyn au sujet de son assistant, « pour ce qui est du corps, il n’aurait pas tenu bien longtemps je pense, il serait mort d’insuffisance rénale au bout de quelques jours, quelques semaines si on est optimiste. Sa fin prématurée a sans doute arrangée tout le monde, quand bien même personne ne voudra jamais l’admettre, serment d’hypocrite oblige. »

    En attendant que Shan revienne avec des provisions, l’elfe s’installe sur une vieille botte de foin qui a survécu au froid et à la pluie. Définitivement, c’est une affaire bien étrange qui l’amène à travailler avec ses anciens patients, enfin, c’est toujours mieux que de voler un artefact à un vieux con tout gras qui descend les escaliers en roulant.
    Et alors que l’elfe s’apprête à écouter le démon, elle éternue de toutes ses forces, la faute à l’hiver bien installé et au froid qui règne dans les environs de Melorn, ils sont dans le grand Nord et forcément, ils vivent dans le climat qui vient avec. Nineveh renifle bruyamment, un peu blasée et met des feuilles de thé à chauffer dans l’eau qui bout, ils auront du thé pour l’heure du repas.

    « Excusez-moi, ça ne devrait pas… » Nouvel éternuement, « bo’del. » Se plaint l’elfe désormais avec le nez bouchée. Elle utilise ses pouvoirs pour récupérer une diction correcte et des sinus vides. « Pardon. Je disais, raconte nous Hale. Je m’occupe du feu pendant que tu livres ton récit, j’aimerais éviter de renter avec une pneumonie. »

    Elle en profitera aussi pour jeter un œil aux blessures du canasson, un peu plus tard. S’il a une cicatrice, il devrait éviter l’infection : Rowena a fait du beau boulot.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai - 18:46
    Oh je l'admet volontier que ca m'a arrangé. Il hurlait comme un porc dont l'on va trancher la gorge.... Répond le démon en rigolant ferme et sans se cacher pour le serment d'hypocrite. Adorable Mortelle... Elle avait plus de mordant hors de Melorn quand même. En l'entendant éternuer, iel bondit comme un diable hors de sa boite.

    Que diriez vous plutôt de prendre un bon bain chaud avant d'attrapper cette pneumonie. Je réchaufferai l'eau au besoin pour qui veut. Avons nous une stalle de libre ici?  Pendant vos ablutions, vous porrez nous prêter oreille et expertise.

    Qu'elle le veuille ou non, Halewyn invoqua dans la stalle vide un baquet rempli d'eau dans laquelle elle pouvait prendre place sans mal, puis caressa l,eau pour la rendre fumante. Une réflexion plus tard, et l,odeur d'eucalyptus envahissait les lieux  tandis qu'iel sortait de slieux, une mine satisfaite sur sa belle grande bouche. Iel regarda un instant Rowena, voulant l'interroger sur le grand dépressif qui la couvait du regard, avant de se rappeler des affaires en cours et de se rejucher sur la botte de foin comme si il s'agissait d'un trône.  

    Oui. J'ai croisé un démon. Il n'est qu'un gamin qui découvre le monde en fait. Une fois à maturité, il pourra parfaitement cohabiter avec les mortels, j'en suis convaincu. Pour le moment, il se nomme Vıolence. Je me baladait en périphérie d'une halte routière qui n'était en fait qu'un guet apens pour les voyageurs qu'ils détroussaient, volaient les chevaux et les abysses savent si ils les relâchaient ou non. Je ne leur ai pas demandé. J'ai discuté avec, discussion très agréable d'ailleurs, quand son hôte s'est énervé en ma présence  mis à crier  au désespoir en se mutilant lui-même. Mon pair  a juste abrégé ses souffrances. Il voulait aller à Melorn mais nous avons secouru Melkor et les autres ensembles avant qu'il ne reparte . Il m'a parlé d'une cité ou le soleil ne se couchait jamais il me semble...

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 22 Mai - 0:09
    Tête de mule
    Février 04


    Comme toujours Halewyn en faisait des caisses... Le plus agaçant était que généralement, il parvenait à la fois à en faire des caisse et à trouver le truc utile mais improbable qui serait quand même apprécié. Mais le coup du bain, clairement, la sirène ne l'avait pas vu venir... Non pas qu'il ne leur ait jamais fait au QG à Maël, mais pas en pleine opération de reconnaissance, en pleine cambrousse dans le refuge d'une ruine. Même au bout de dix ans, il restait toujours plein de surprises !

    Heureusement, ses coups d'éclat n'étaient pas forcément long. Shan étant parti et Zim avec lui, Rowena tisonna doucement le feu d'une pensée et d'un mouvement de doigt, laissant soin à Nineveh de choisir ce qui était bon pour elle, la rassurant au besoin sur la qualité des invocations de l'ancien courtisan. Elle préférait ne pas trop s'attarder sur le concept de serment d'Hypocrite... Mais elle n'avait pas pu s'empêcher de pincer les lèvres si fort qu'elles en étaient devenues blanches. Elle avait prêté ce serpent en sortant diplômée de Magic et il était tout sauf hypocrite pour elle... Même si elle l'avait rompu pour une certaine partie de la population en prêtant serment des Limiers, ce qu'elle voyait plutôt comme un affinage que comme un renoncement. Si les humains commençaient à revenir sur leur parole, plus encore sur leurs serpents, le monde n'était plus destiné qu'à la barbarie et à la déchéance... Sérieusement, elle espérait que la médecin était adepte des mots d'esprits et que celui-ci n'était qu'une trait d'humour et non le début d'une pente particulièrement dangereuse. Puis, profitant de la chaleur du foyer qui leur servirait à faire infuser le thé, elle inversa ses jambes croisées, toute prête à écouter le démon.

    La première partie était assez claire. Rencontrer un jeune démon nommé Violence. Ok. Mais l'histoire d'hôte, de discussion et de bandit l'était beaucoup moins.

    - Doucement... Je n'étais pas là. "
    Elle leva une main puis gratouilla la partie craquelée de son visage. " Souviens toi, d'abord le principal et en suite tous les détails que tu veux. Donc... Tu es arrivé dans un relais qui servait de piège pour les voyageurs. Tu es tombé sur les bandits qui ont... discuté avec toi au lieu de te détrousser ? L'hôte de qui s'est mutilé ? Où est Violence dans tout ça. ? Qui à tuer qui et que vient faire notre cadavre là dedans ?

    A Maël, ils avaient eut plus d'un rapport à faire... Mais elle n'avait jamais eu le courage de relire ceux de son camarade aux cheveux de sang.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 22 Mai - 10:26
    « Loin de moi l’idée de refuser le bain, mais me mettre en tenue de mon premier jour, dans une écurie abandonnée, dans le grand Nord, alors qu’à quelques mètres il y a toute l’équipe, non merci Hale, je passe. Mes ablutions attendront, j’ai l’habitude des longs voyages, ce n’est pas quelques heures de marche dans la neige qui vont m’empuantir. »

    D’autant plus que se mouiller, même dans un bain chaud, avant de reprendre la marche, est un coup à voir toute l’eau sur soi gelé et Nineveh ne veut pas finir avec des gerçures pour une simple histoire de confort. Le bain c’est bien, mais à la maison ou dans des latitudes plus chaudes.

    « Un cas de possession ? C’est assez inhabituel même pour les démons de souvenir. Si d’ordinaire vous vous nourrissez des souvenirs et de l’énergie vitale des gens, cela me paraît peu orthodoxe de les posséder. Dans tous les cas, cela ne paraît pas… Trop illégal. Enfin, ce ne serait pas la première fois qu’on euthanasie… abrège les souffrances d’un malade au motif que l’affliction est trop grande. »

    La médecin réfléchit un bref instant.

    « Si j’ai bien compris l’histoire, Halewyn, tu es tombé dans une embuscade. Parmi eux le type possédé par un démon ? » Violence c’est pas vraiment un prénom, ni un nom. Bientôt elle va tomber sur des gens qui s’appellent tranche de pain, tant qu’on y est, les jumeaux bâbord et tribord ? « En voyant une crise d’automutilation, le démon a neutralisé son hôte et ensuite, après une discussion, vous vous êtes séparés ? »

    Aux dernières nouvelles, si c’est techniquement illégal, il y a encore une allée médicale et morale ou cela reste dans les cordes. Enfin, selon les standards de son oncle et les siens. D’autres médecins s’insurgeraient, mais il faut être honnête : c’est parfois un soulagement de voir ces gens mourir.
    Souvent même.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 24 Mai - 1:50
    Je peux étendre une couverture devant les accès et fermer la porte si tel est votre désir et vous sécher en quelques secondes. Répondit affablement le démon. Mais soit, la cuve est là, prête et la stalle propre si vous changez d'avis. Je peux même réchauffer l'eau sans problème.  Je ne regarderai pas, promis! Et même si je le faisais, vous ne pourriez pas être plus horrible que l'Ogre je vous en passe un papier.  

    Répond  Halewyn, rendu indolent par le confort de sa botte de foin. Qui sait combien de temps qu'iel a passé à veiller sur la harde en fait, dans le froid et la neige, seul et misérable tandis qu'iel essayant de faire boucher cette satanée monture. Melkor a vraiment de la chance d'être beau et vaniteux... et amusant. Surtout amusant.

    Et Bon, en résumé non. J'ai déposé Melkor et je suis allé faire une balade, je l'ai rencontré en périphérie, nous avons papoté,  Melkor a hennit et nous sommes revenus. Il s'est immiscé entre les mortels et ma monture tandis que je me faisait lâchement attaquer de mon côté. Nous avons rediscuté ensuite,  et nous nous sommes séparés. Voici le rapport ennuyeux et sans lyrisme. En réponse à votre question docteur, non, je ne crois pas qu'il possède les gens dans le sens classique du terme.

    Rowena savait que son vieil ami parlait en connaissance de cause.  

    Je ne crois  pas avoir pu saisir totalement son modus operandi en fait. Mais plus j'y pense, moins cela ne me semble une possession, j'appellerais plutôt cela une naturalisation. Si le Mortel ne l'avait pas refusé en essayant de se mutiler, il serait encore en vie en fait, j'en suis convaincue.  

    Oui, en vie, son âme piégée quelque part dans la Multitude emplie de tourment... Ca le rend toute chose, Le démon bailla en mettant une main élégante devant sa bouche.

    Bref, pour la faire courte parce que je sais que si je l'écrit, cela ne sera point lu par les bonnes personnes et que tu va me le redemander Rowena, il m'a dit à deux reprises qu'il devait aller à Melorn. Mais j'ai aucune idée de comment il compte s'y prendre, il a disparu... A moins que cela ne soit une elle? Difficile à dire en fait. Je crois que c'était une elle, mais elle avait des mains partout et pas de tête, un globe noir... . Du coup pas du tout le genre d'individu discret.

    Au fil du temps qui suivi, à force de questions pointues et d'un mal de crâne probablement pour Rowena, elles finirent par décortiquer l'essentiel de l'histoire. A savoir que Violence s'était extirpé du corp de l'homme qui hurlait de folie... Quil était probablement jeune et voulait absolument aller à Melorn. Qu'il ne voyageait pas seul, mais avec une multitude d'âmes diverses en collier. Oui, les âmes étaient vivantes. Non, il n'y avait aucun moyen de savoir si c'était un dédoublement de personnalité nouveau genre. Son pair avait interrompu la conversation pour aller prêter main forte à Melkor. Et évidemment qu'iel aussi ! Ce sale canasson était SON cheval après tout. Ils ne manqueraient à personne les filous. Iel évoqua aussi le symbole religieux qui avait donné un nouveau souffle au pelerinage du démon. Oui, iel l'avait encore dans sa poche d'ailleurs.

    Tête de mule - Page 2 Moon-and-sun-logo-template-sacred-geometry-boho-style-gold-wicca-icon-radial-rays-symbol-concept-of-god-and-goddess-tattoo-style-masonic-symbology-isolated-on-black-background-vector
    Et iel le présenta aux deux femmes, leur refusant carrément de le toucher. en expliquant qu'il était '' conscient et avaie essayé de s'emparer de sa psychée. Par contre, iel accepta de leur montrer ce qu'il y vit, se servant de l'eau tiédie du bain intouché comme miroir...

    flashback :

    Une ville ou il ne fait jamais nuit. Etrangement, je crois plus que ca serait en ŀumina Ombra que Melorn. Mais il semble en être convaincu

    Souffla un démon cerné en dissipant l'illusion avant de réchauffer la cuve jusqu'à ce que l'eau soit presque bouillante.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai - 11:58
    Tête de mule
    Février 04


    Alors c'était ainsi. Halewyn venait dans le coin pour une sorte de pèlerinage personnel sur lequel Rowena ne s'attarda pas de trop, le souvenir partagé ne donnant que plus de questions qu'elle éclaircirait quand elle aurait le temps de le faire à loisir...

    - Merci... C'est intrigant. " souligna-t-elle en regardant le symbole. " j'espère que tu trouveras ce que tu cherches. Je reviendrai t'aider quand j'en aurait le temps... Soit quand j'aurais résolu cette affaire et trouver de quoi m'équiper pour aller dans les ruines obscures. ... Mais ce démon, ce... Violence ? est maintenant à Melorn, on en a la certitude.

    Et ils savaient également que le cadavre étrange qu'ils avaient trouvé ne serait probablement pas le seul si ce démon était jeune, inexpérimenté et que c'est ce qui arrivait à ses victimes lorsqu'elles se refusaient à lui. Rowena retourna près du feu en réfléchissant, intégrant doucement les morceaux d'explications diverses que son ami lui avait fourni en vrac, comme toujours.

    - Tu sais ce qu'il cherchait précisément ? ... Et est-ce qu'il fonctionne en pactes ou est-ce qu'il peut s'en prendre à nous et tenté de nous faire ce qu'il a fait à cet homme sans crier gare ?

    S'ils en venaient à s'affronter c'était important de pouvoir évoluer leur marge de manœuvre. Le temps s'était écoulé et leur prochaine étape, bien que flou, se précisait tout de même. Melorn. Retour à cette ville vibrante de magie dans laquelle elle ne parvenait pas à trouver la trace exacte de sa proie.

    - Hale... Ce n'est pas la première fois que je me le demande même si je ne te l'ai jamais demandé directement. Les démons peuvent se sentir entre eux ? Je veux dire, si Violence est dans les environs, tu peux sentir sa présence ? " S'il était accompagné d'une multitude d'âme, elle pouvait toujours croiser les doigts pour qu'il brille comme un phare dans la nuit, mais elle estimait aussi que si c'étaient des copies ou des souvenirs, ça ne servirait à rien. " Vu les circonstances de légitime défense, si on le trouve maintenant, je pense que la garde peut passer l'éponge. Mais s'il blesse quelqu'un en ville, je ne pourrai plus rien pour lui, tu comprends ?

    Elle se tourna vers Nineveh... Qui serait probablement mêlée à plusieurs autres autopsies d'ici à ce que cette histoire ce calme s'ils ne mettaient pas rapidement la main sur la coupable. Étant donné la situation, plus ils seraient nombreux sur le coup, plus ils auraient de chance de le retrouver avant que ça dégénère finalement.

    - Oh... Et est-ce que tu connais un démon qui aurait suffisamment de pouvoir pour empêcher purement et simplement quelqu'un de mourir ?

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai - 13:27
    Du thé, du thé avec du beurre, du sucre, du lait et pourquoi pas quelques morceaux de viande en suspension dans la boisson ? Oui, ce serait agréable d’avoir un peu plus que quelques feuilles pour passer le temps et donner du goût à leur eau chaude, en particulier quand on voit les températures glacées à l’extérieur de Melorn, mais hélas, il faudra se contenter de ce grand rien auquel on a mis les formes.
    Nineveh ne dit rien, elle n’écoute guère, le froid a endormi ses sens et elle a un nouvel éternuement avant de frissonner en se rapprochant encore du feu. Bientôt, elle va avoir le cul dans les braises si elle continue à ce rythme, mais mieux vaut avoir un peu trop chaud, que d’avoir le nez qui coule.
    Quand même, un bon bol de soupe chaude, avec de la viande, et puis pourquoi pas un grand verre de lait pour tasser le thé, et une cruche d’eau aussi. Sans oublier le gâteau, très important le gâteau pour récupérer immédiatement des forces. Avec une pomme pour faire passer le tout avec finesse. Ensuite, ils pourraient reprendre la marche comme il faut.
    Mais non, en l’absence d’un repas digne de ce nom, c’est du thé, comme toujours.
    Au bout d’un moment à rêvasser d’un encas acceptable, Nineveh sent le regard de Rowena sur ses épaules. Elle serait restée de marbre en d’autres temps, mais c’est plutôt la spécialité de la sirène.

    « Hein ? C’est l’heure de manger ? Pardon. » On la sollicite pour maintenir quelqu’un en vie, ou plutôt, empêcher de mourir, ce qui est assez différent quand on a juré sur le serment. C’était le cas de la médecin, mais depuis, elle a pris quelques libertés par rapport à toutes ces futilités : nianiania, ne pas opérer la taille, quelle connerie. « Mon oncle. Ce n’est pas un démon, mais il est capable d’empêcher la mort, oui. Je l’ai déjà vu faire, difficile d’être un plus gros casse coui… pieds pour les dieux des morts et des défunts. Mais en ce moment, il est dans les jungles du Reike, au Sud-Est d’ici. Pourquoi ? Sinon, je ne connais personne d’autre qui puisse faire ça. C’est en lien avec l’enquête où c’est pour un usage plus personnel ? »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai - 13:49
    Ses mains avaient légérement prise une teinte bleue a force d'etre immobile dans le froid hivernale de cette contrée nordique. Il avait remonté la petite derriere le petite hameau abandonné, content de se sentir un peu plus libre qu'il ne l'avait été précédemment. Pas comme si on l'avait obligé a faire ou dire quoi que ce soit, et en vérité, si il avait préféré, il savait que Rowena n'aurait pas trouvé ça terrible de s'occuper de cette histoire seule. C’était les deux avec eux qui lui mettaient une légère pression. Inconsciemment.

    Il se sentait un peu jugé, observé, et il détestait ça. Il y avait de grande chance que ce soit totalement dans sa tete et que les deux autres n'en ai pas grand chose a faire de sa présence, mais il ne pouvait s'en empecher. Ca le rendait un peu de mauvaise humeur. De toujours se sentir comme ça avec les gens qui ne lui avaient pourtant rien fait.

    Il avait prit une bonne demi-heure au bord de la petite riviere qui passait la, sans doute un minuscule bras d'un plus gros ascendant, plus loin vers les montagnes. Il avait brisé la glace avec sa dague, de façon parfaitement propre, un cercle laissant juste la place de faire passer ses cibles. Et avec le baton qu'il avait ramassé, il avait tendue une ligne qu'il laissa tomber dans l'eau, avec un petit appat au bout. Zim, assit dans la neige, avait les yeux rivés sur les mouvements imperceptibles de l'eau, attendant la moindre prise.

    Comme d'habitude, il fut couronné de succès. Il avait un vrai talent pour rassembler des ressources. Chasse, péche, cueillette. Il aurait pu en faire son métier, ca aurait été largement plus agréable et serein. Mais il aurait bien fallu que quelqu'un s'occupe du social, et ce n'etait clairement pas lui qui allait prendre ce rôle.

    Il attrapa une demi douzaine de morue d'eau froide qui nageaient pas la, sans savoir le sort qui allait leur arriver. Il sortit une petite cordelette et les attacha au niveau de la queue les uns a la suite des autres, avant de finalement sortir son appat. Ca faisait trois quart d'heures environ qu'il avait quitté le groupe. Il etait donc temps de rentrer.

    Il fit marche arrière et laissa Zim prendre les devant. Ce dernier surgit entre les boxes comme un diable qui sort de sa boite, en aboyant joyeusement vers Rowena et venant s'asseoir fièrement a coté d'elle, comme si c’était lui qui revenait avec les poissons. Il tourna la tête vers les deux autres protagonistes, comme sentant une légère tension dans l'air. La discussion avait peut être mal tourné ?

    - Me revoilà. Pardon pour le temps que j'ai pris.

    Shan poussa la porte quasiment close qui bloquait le froid pour rentrer a l'intérieur. Malgré son habitude aux températures extremes, il fut content de retrouver la chaleur accumulé de l'intérieur. Le feu etait beau, avait bien prit. Il avait ramassé des petits morceaux de bois solide sur lequel faire griller ses prises et il déposa la cordelette et les poissons a coté de la chaleur.

    - ...Tout vas bien ?

    Il semblait avoir eu la même sensation que Zim, Peut être que le ton était monté ou bien que la résolution de la discussion avait assombrit l'ambiance. Rowena avait l'air songeuse et un peu hésitante. Nine avait l'air...euh...comme d'habitude. Quand a Hale, bien malin si il avait réussit a deviner la moindre chose concernant son humeur.

    - Je vais les préparer, si vous voulez manger après.

    Il sortit de son sac plusieurs petits pots que Rowena connaissait bien désormais. L'un d'eux contenait plusieurs compartiments avec différents types de thé de la fabrication de l'elfe, certain plus fruité, d'autre plus amer, a la convenance et en fonction des saisons. Les autres, des herbes pour donner du goût au poisson, et dans un petit sac, quelques petites racines qui se marierait bien une fois grillé avec le plat principal.

    Il resta debout un instant, interdit...et cette fois, vint se placer juste a coté de la sirene, causant pour résultat qu'elle était désormais flanqué de lui d'un coté, et de Zim de l'autre. Des vrais gardes du corps. Il attrapa le premier poisson, et avec sa dague, commença a l'ouvrir sans poser la moindre question sur la conversation. Elle lui expliquerait quand le moment serait opportun.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum