DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Tête de mule InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Temple des Secrets | Savoir & SiameAujourd'hui à 3:18Savoir
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 2:25Rachelle Virsce
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 1:01Falconi Genova
    Fissurer le marbre [Siame - Rêve]Aujourd'hui à 0:41Siame
    La névrosée fuyant sa chimère | KassandraHier à 22:17Meradev Vigelfrost
    Rp's de Tulkas [Reike]Hier à 22:15PNJ
    Validation RP DimitriHier à 22:10Dimitri Chagry
    Un air familier [Genryusai]Hier à 21:50Neera Storm
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 10 Mai - 1:06
    Tête de mule
    Février 04



    On comprenait bien mieux le surnom de la cité de l'éternel printemps quand on passait à nouveau le dôme magique pour retourner dans le froid des terres du nord. En plein cœur du mois de février, peu importe que le soleil timide de ce début de journée rayonne dans un ciel clair. A la limite de la magie, le pavé bien entretenu se couvrait d'un coup d'une couche de neige de plusieurs centimètres et la steppe qui séparait la cité d'autres forêts et bosquets septentrionaux ressemblait à l'image qu'on se faisait du royaume des morts. Le passage était encore plus saisissant, perdant trente bon degré en avançant d'un unique pas. Le vent froid venait immédiatement gifler les voyageurs imprudents. S'y attendre ne changeait absolument rien à l'expérience. Elle était désagréable.

    Juchée sur Blédur, Rowena avait soigneusement refermé sa cape autour d'elle en un cocon de fourrure chaude et repensait à la proposition de l'artisan qu'ils avaient vu la veille, trouvant une nouvelle motivation pour mener à bien les chasse qu'il leur avait demandé. Le froid sec était toujours aussi gênant.

    Remontant la piste, moitié grâce aux indications recueillis au sujet de l'endroit où le corps avait été découvert, moitié grâce au flair des différents chasseurs, il leur fallut deux heures pour arriver à l'orée de la forêt qui avait été le lieu du dernier souffle du pauvre pantin de chair. A partir de là, chacun avait farfouillé à sa manière pour trouver des indices. Qui ? Pourquoi ? Y avait-il d'autres personnes présentes ?

    En suivant l'unique sentier un peu plus loin, ils remontèrent jusqu'à un hameau tout proche. Quelques jours plus tôt, une poignée de meurtres avaient été commis par des inconnus. Les effluves magiques comme olfactives avaient eu le temps de s'étioler mais une telle proximité était pour le moins surprenante. Personne ne put - ou ne voulut ? - leur dire à quoi ressemblait les fautifs. Par contre, il y avait sur la scène même quelques crains de chevaux. Après un moment à vérifier les alentours, ils finirent par trouver des traces de sabots.

    Une monture aux dimensions plus qu'honorables était passée par là. Un étalon. Nerveux. Quelques traces de sang leur annoncèrent que l'animal était blessé... Et rapidement une impression froide, sombre et pourtant terriblement flamboyante et familière vint caresser le dos de la sirène à travers ses couches de vêtements. Pied à terre, les rênes de Blédur dans la main, elle fit un signe à ses deux camarades.

    - Par là. " il s'agissait également de la direction des traces de sabot. " Il y a quelqu'un que je connais... Un vieil ami... Et un démon.  

    Elle aurait volontiers planté ses deux compagnons sous un faux prétexte mais si cet imbécile s'était retrouvé lié de près ou de loin à cette sordide affaire, il pouvait avoir de graves problèmes ! Et dire qu'elle n'était là que par un coup de chance. ... Ou de mal chance car elle allait devoir faire la part des choses. Son visage était devenu sévères avant même qu'ils ne continuent dans cette direction.

    - Il était dans mon unité pendant la guerre mais il est assez... turbulent. J'espère qu'il ne s'est pas mis dans des ennuis. " Intérieurement, elle espérait surtout qu'il ne soit pas les ennuis mais inutile de mettre la charrue avant les bœufs.

    Les odeurs et les traces magiques se firent plus intenses. Jusqu'à l'être suffisamment pour savoir qu'il était là, non loin. Hameau ou non. Spectateurs ou non, la sirène prit sa plus grande inspiration pour crier à pleins poumons.

    - HALEWYN ! JE SAIS OU TU TE CACHES ! RAMÈNE TOI ! SOIT T'ES DANS LA MERDE, SOIT TU VAS BIENTÔT Y ÊTRE !!

    Et ce n'était absolument pas une menace. Ils se connaissaient assez depuis le temps pour se dire les choses franchement. Parfois, une vie en dépendait... Et parfois ils n'étaient pas totalement sûr d'être dans le même camps même s'ils iraient quand même boire un coup en refaisant le monde après la bataille.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 10 Mai - 21:10
    Shan non plus n'avait pas oublié la chasse. Et durant une bonne heure a partir du moment ou ils avaient quittés la ville, son regard n'avait pas quitté le nord, la direction ou ils devraient se rendre si ils voulaient honorer leur part de ce marché. Mais ce n’était pas pour tous de suite.

    Car actuellement ils n’étaient pas deux mais trois. Quatre si on comptait Zim qui semblait ne pas trop apprécier le froid. C’était un chien du sud, du désert, la ou il était né, la ou il avait vécu. Mais ce n’était pas la première fois qu'il rencontrait la neige. Alors il portait un manteau, spécifiquement a sa taille, en fourrure, lui donnant un air un peu plus mignon que ce qu'il était vraiment avec son nez un peu aplatit.

    C’était d'ailleurs lui leur guide numéro un. Si Rowena suivait la magie, Shan n'avait aucune connaissance plus a même de pister une piste physique que son chien. C’était sa capacité propre, le fait de pouvoir retrouver quelqu'un sur plusieurs lieux a la ronde. Ce n’était pas pour rien qu'il avait prit de l'avance sur la sirène lors de leur retrouvaille plus d'une semaine plus tot.

    Shan, d'ailleurs, ne parlait pas. Il sifflait. Parfois un simple bruit de vent, parfois une sorte de mélodie. Et a chaque fois Zim avait des réactions, comme si il échangeait réellement avec son maitre. Non, pas comme si, c'etait vraiment comme ça qu'ils procédaient tous les deux.

    Arriva un moment ou la piste devint plus fraîche, pas aidé par la chute de neige, et il devint un peu plus hésitant, mais heureusement, a l'inverse, plus ils s'approchaient, et plus les sensations devaient devenir de plus en plus nette pour la sirene. En terme de traque, il n'y avait pas beaucoup plus complémentaire que ces deux la dans tous le Sekai.

    Finalement, elle fit signe de s’arrêter. Elle avait trouvé, et pas n'importe qui. Il devina aussitôt de qui elle parlait et baissa un peu la tete, comme si il voulait se cacher un peu. Bah, depuis la derniere fois, il avait un peu changé physiquement, avec ses cheveux désormais beaucoup plus courts. Avec un peu de chance, l'autre n'allait pas le connaître, sans doute.

    Il reconnu le début du souffle avant qu'elle ne cri, au mouvement qu'avait fait sa poitrine. Il leva la main par réflexe pour protéger son ouïe, alors qu'elle lançait sa sommation avec une intonation confiante qu'elle savait ce qu'elle faisait. Sans doute.

    Zim leva la tete vers Rowena, comme pour lui demander pourquoi elle s'énervait d'un coup. Peut etre qu'il allait vite comprendre...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 12 Mai - 9:14
    Comme d’habitude lorsqu’il s’agit de sortir en extérieur, loin du dôme protecteur de Melorn, Nineveh est emmitouflée dans son éternelle cape de voyage, rafistolée cent fois. L’écharpe noire, les gants en peau de chèvre, la capuche rabattue, elle renifle bruyamment : les températures sont clémentes pour un mois de février, mais pas encore suffisamment pour éviter que l’elfe ne s’enrhume.
    Les rumeurs disent et surtout, veulent qu’il y ait eu des morts dans le coin, non loin de Melorn. Difficile de tracer dans la neige, quand elle arrive jusqu’aux chevilles et qu’elle ralentit le moindre mouvement. Les distances s’allongent par ce simple handicap et un trajet qui aurait pu être expédié en une heure et demi dans le Sud en prend deux dans le grand Nord. C’est l’instant hyperborée.
    La médecin jette un œil à ses compagnons : Rowena a perdu son sourire, la bonne humeur de la sirène s’est éteinte il y a un bon moment déjà, trop concentrée sur la mission en cours pour retrouver cette façade radieuse qui la caractérise. L’elfe se fait la remarque que ce contraste polaire entre la Rowena civile et la Rowena traqueuse est saisissant, une armure dont elle s’investit pour mettre de la distance entre elle et ses problèmes peut-être ? Un masque qui, à l’image de son visage attaqué par la rouille d’un faux dieu, déshumanise un petit peu la sirène, pour creuser le fossé entre elle et ses ennemis.
    Shan siffle un petit peu, il surveille son chien, il ne sourit pas. En un sens, c’est toujours en cohérence avec ce qu’elle a vu de lui, il a cette aura tragique des elfes qui n’ont pas vu leur véritable nation depuis un trop long moment. Ou du moins, c’est comme ça que Nineveh interprète son attitude en général. Elle hausse les épaules : c’est ainsi.

    Le cri de Rowena arrache un petit sursaut à la médecin, surprise d’une telle puissance sonore puis du nom qui est cité.
    Halewyn, ici ?

    « C’est le chat qui serait content. » La médecin se racle la gorge. « Halewyn ? Le démon ? » On va éviter d’être trop cru. « Celui qui m’a invité au restaurant avec mon assistant, Scylla ? »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 12 Mai - 19:45
    -Melkor, va vraiment que tu me laisse regarder...

    Dans le pré, avec les autres chevaux rescapés, l'étalon ne semble pas de cet avis. Il boite et sa claudication s'aggrave du fait de son entêtement et de son refus à se faire soigner. L'un comme l'autre savent que le démon est un bien piètre soigneur. Iel sait laver et bander proprement une plaie, cautériser dans une certaine mesure. Mais ca s'arrête là. De plus, la jument blanche est encore en chaleur et aussi éclopé soit il, le fier animal a bien l'intention de l'honorer des plus délicates attentions chevalines. Le pur hennissement de désapprobation de l'animal franchit l'air.

    Tu es vraiment chanceux d'être en hivers, tu le sais? Parce que les mouches et la gangrène s'y seraient mis, sale carne mal embouchée!

    Couchant les oreilles et lui montrant les dents, Melkor mâchouille un mors imaginaire, se moquant ouvertement du démon qui est appuyé sur une balle de foin gelée, les bras croisés. Vêtu de sa redingote d'hivers, celle doublée en fourrure renversée, un casque de fourrure sur la tête, on ne voyait qu'un nuage de givre là où son souffle s'échappait quand iel parlait ainsi que deux billes brillantes sous les poils de fourrure. .

    Evidemment que j'y connais rien! J'ai juste fréquenté quelques infirmeries de campagne dans les trois dernières années pendant que tu étais occupé à te la couler douce aux frais de ma solde.

    Ennuyé? Halewyn l'était parfaitement. Les prunelles noires s'éteignirent

    Bon, reste y et passe à l'état sauvage... Si tu survis à l'hivers, aux fers qui doivent être refaits et aux esclavagistes de chevaux!!! J'aurais du te laisser dans ton désert tiens, ca fait des jours que j'évite les gens et que je reste ici pour toi. Tu pourrais, au moins, être reconnaissant du confort que je te donne, tas de viande hachée en sursis!.

    Les oreilles de l'intelligent destrier se levèrent avant de se coucher, Melkor baissant la tête, triste, pour frotter le sol d'un sabot impatient, l'air de dire de ne pas s'énerver, avant de s'approcher lentement de son maître. Il savait parfaitement quand ce n'était plus le temps de rigoler.

    - HALEWYN ! JE SAIS OU TU TE CACHES ! RAMÈNE TOI ! SOIT T'ES DANS LA MERDE, SOIT TU VAS BIENTÔT Y ÊTRE !!


    Levant la tête, Melkor hennit bruyamment au même moment qu'Halewyn pivote, yeux froncés... Iel connait cette voix... Par chance qu'iel a le carnet, iel penserait qu'iel a succombé
    a la Folie.

    Reste ici,


    Ordonne iel succube avant de s'envoler sous forme de corvidé.

    Corvidé qui fait un tour du groupe dans les cieux. Il y a un chien, et des humains... C'est difficile à reconnaître sous tout ce poil. Aussi se pose t'il carrément sur le cheval de Rowena, posant ses serres sur la selle de ce dernier. Le grand Corbeau claqua du bec à trois reprise, contemplant la bande de son oeil rubis. Reconnaissant sans mal le docteur Basileiah, le garde du corp dépressif de Liberty... En fait, il lui a déjà dit son nom lui? Zip le chien... et

    Rowena!!!!!

    S'exclame t'iel en reprenant forme humaine en une légère brume de ténèbres avant de sauter littéralement sur la banshee pour une méga accolade.

    Je suis contente que tu ais trouvé la bonne doctoresse!!! Tu n'a jamais répondu à mes lettres, je m'inquiétais!
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 12 Mai - 20:15
    Tête de mule
    Février 04


    Les deux pieds plantés dans la neige, le souffle de Blédur créant de petits nuages près de sa joue, Rowena tourne un regard surpris vers Nineveh.

    - Tu le connais ?

    Elle doutait qu'il y ait une foule de démon nommé Halewyn. Encore moins des démons capable d'inviter des gens à diner sur un coup de tête. La surprise passée, elle scrute l'elfe, se demandant principalement si elle fait parti des personnes qui en sont venu à apprécier Halewyn ou de la très grande majorité de ceux qui ne le supporte difficilement à cause de sa fâcheuse tendance à jouer avec les uns pour mieux mettre en avant les autres. Puis un autre détail se fraya un chemin jusqu'à son esprit.

    - Et tu as un assistant.

    Il ne fallut pas plus de temps pour qu'un corbeau vienne se poser sur la selle de son valeureux et gentil hongre qui se laissa faire, placide comme un bœuf, tournant à peine une oreille pour écouter la drôle de visite qui se posait sur son dos... Et qui se changea en un tas de cheveux rouge sang sous un bonnet de fourrure brune qui lui sauta au visage.

    - Rowena ! " fit la silhouette élancée, engoncée dans sa redingote d'hiver.
    - HAAA ! " fit Rowena en tombant à la renverse, entrainée par son propre poids dans le placage de l'être démoniaque qui sautait du haut de ce beau destrier à la limite du cheval de traie.
    - Woof ! " fit Zim mal à l'aise, incertain de la dangerosité de ce qui était en train d'avoir lieu.

    Tombé dans la neige en un tas indistinct de bras, de jambes et de tissus fourré, la sirène éclata de rire et rendit son accolade à son vieux frère d'arme. Il était incorrigible bon sang ! Elle lui plaqua un gros béco sur la joue, puis, tout en riant, le serrant toujours contre son cœur, elle parvint enfin à l'accueillir de quelques mots.

    - Désolée, je bouge beaucoup. Les lettres mettent du temps à me suivre. ... Et je ne savais pas que tu connaissais Nineveh. Elle vient de me l'apprendre. Qu'est-ce que tu fais à Melorn ?!

    Elle le relâcha bientôt et chercha une prise pour se relever plus confortablement... C'est qu'elle n'était pas si molle que ça cette neige. En se remettant sur pied, elle se frotta les reins et, ses mains pâles dépourvues de gants, le démon pu constater que quelques fissures noires léchaient discrètement le poignet de la femme qui ne se faisait plus si jeune.

    - Tu connais donc déjà Nineveh. Et je te présente Shan'ael.

    L'action lui avait aussi permis de jeter un regard à la médecin et à son compagnon, se rappelant pourquoi ils étaient là à la base et la mauvaise surprise que tout cela pouvait donner.


    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 13 Mai - 1:08
    Zim etait le premier a avoir sentit le démon, et c'etait principalement car il l'avait déjà rencontré plusieurs mois avant. Quand il émit un jappement plaintif, Shan fit un petit sifflement qui lui fit baisser les oreilles et il eu l'air de se calmer un peu. Un ami de sa copine Rowena ? Bah, ça ne devait pas trop poser de soucis alors.

    Shan lui resta neutre, ou tout du moins, c'est l'impression qu'il donna encore une fois de l’extérieur. Il n'avait pas une grosse flopée d'expression faciale, et seule Rowena devait pouvoir commencer a discerné les micro changement dans les traits de son visage.

    Intérieurement en revanche, il tait étonné et assez curieux. Il ne se souvenait pas de l'avoir déjà entendue rire aux éclats comme cela. C’était peut etre les affres de la sirène qu'il ne connaissait pas, celle d'avant, celle qui n’était pas a deux doigts de succomber, au stresse, a la malédiction, face a elle même. Il soupira de façon imperceptible.

    Il hocha la tete et l'inclina légérement vers le démon. Ils ne se connaissaient pas. Avec un peu de chance, au terme de sa gueule de bois, Halewyn l'aurait oublié, ainsi que la soirée ou il avait cru devoir se battre pour protéger une gamine, alors qu'au final, il avait simplement sauver ses potentiels ravisseurs d'une sale nuit, et sans doute d'une sale finalité.

    - Bonjour.

    Au moins faire bonne figure, c'etait le minimum. Pour elle. Il n'avait rien contre le roux. Mais il n'avait sentit aucune affinité non plus. Mais avec qui, au final, avait il des affinités ? Deux gamins a qui il avait sauvé la vie, une baronne qu'il connaissait au final assez peu, et Rowena. Ca faisait maigre pour placer quelqu'un dans la case « n'aime pas », puisque au final, il fallait plutot compter les gens qu'il apprécier.

    Il tourna la tete vers l'elfe, et songea que Halewyn devait etre, comme Tagar, de ces gens qui connaissent tous le monde, partout, et qu'on fini toujours par croiser. Ainsi, chacun fini par se retourner l'un vers l'autre, en se regardant avec des grands yeux. « Toi aussi, tu le connais ? ».

    Toujours est il que pour cette fois, ce n'etait pas totalement un hasard. Ils l'avaient suivi, et si il etait la, c'est qu'il avait des informations sur ce qui se tramait autour de cette histoire de cadavre. Autrement, si ils avaient fait choux blancs, il se demandait bien ce qu'ils allaient bien pouvoir suivre comme piste. Connaissant Rowena, elle n'allait pas lacher l'affaire aussi facilement.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 13 Mai - 9:42
    Nineveh hoche la tête avec assurance lorsqu’elle croise le regard de Shan’ : oui, elle connaît Halewyn, difficile de ne pas le (re)connaître tant il est unique. Quant à l’histoire avec son assistant, que Rowena relève, elle cherche ses mots un instant tandis que les retrouvailles se jouent sous ses yeux. Ne souhaitant pas interrompre le moment entre ces deux-là, elle attend que tout se termine avant de réagir.

    « Yep, je connais Halewyn, on a mangé au restaurant à Melorn. J’avais un assistant, il a suivi mon oncle dans son exil, vers les jungles. La vie de nomade, tout ça tout ça. » Résume l’elfe non sans un sourire, heureuse de voir un visage familier d’avant tout le chaos dans sa vie.

    Elle se tourne vers le démon avant de lui offrir une courbette.

    « Mes respects Halewyn, en espérant que la vie ait été plus sympathique envers toi qu’elle ne l’a été envers moi. » Elle croise les bras, l’air un peu taquin, faussement choquée. « Tu traînes dans la neige et tu ne passes pas à Melorn ? J’avais ouïe dire que le nom Basileïa était balafré, mais pas au point de faire fuir les gens que je connais. En tout cas, un plaisir de te revoir. »

    Elle allait continuer, mais un éternuement à en faire trembler les dieux l’interrompt dans ses mots. Elle profite de cette coupure pour se moucher avant de maugréer contre le froid polaire qui encercle Melorn. Il faut vraiment qu’elle résolve ce problème de nez qui coule, ça ne le fait pas pour une médecin de son calibre d’être enrhumée dès qu’elle sort dehors.

    « Pas de problème depuis la dernière fois ? » Demande Nineveh à Halewyn.

    Secret médical oblige, elle ne s’étend pas plus sur le sujet.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 13 Mai - 22:59
    Ah... Lui tendant la main pour l'aider à se relever, Halewyn fronça subitement les sourcils en voyant les fissures sur la peau blanche de la sirène qui put sentir une chaleur réconfortante l'envelopper quand le démon la gratifia d'un petit sortilège de chauffage. Je parcoure le Sekai en long, en large et en travers pour essayer de te trouver un remède pardis!!! J'espère simplement que tu as plus de succès que ma modeste personne.  

    Termine t'iel en l'époussetant un peu tout en faisant une charmante moue. Avant de se tourner vers Nineveh et Shan'ael que sa mortelle favorite lui présente.

    Ce dernier peut sentir une douce chaleur se poser entre lui et le dehors tandis que les prunelles noires luisent de malice, un petit sourire taquin aux lèvres.

    Shan'ael... Toujours aussi expressif et enthousiaste à ce que je constate. Ravie de voir que vous allez bien, Zip et toi! Et tant qu'à toi,

    Iel parcouru les quelques pas qui le séparait de Nineveh afin de lui faire un baise main, la gratifiant elle aussi du petit sortilège de chauffage qu'iel maîtrisait pour son propre confort.

    Un nom reste un nom, le temps passe et les cicatrices s'aplanissent... L'important sont les actes et la personne. Si tu as besoin de réparer ton honneur aux yeux des Mortels, je suis à ton service.  

    Susurra t'iel en se redressant, lui refilant un mouchoir de baptiste pour qu'elle puisse s'essuyer le nez en toute discrétion et ce, sans faire aucun commentaire. .

    Ceci dit, je suis fort décue de savoir Scylla dans la jungle. Je ne lui aurais jamais cru ce petit côté sauvage... Je vous aurait bien offert le thé, mais j'ai épuisé les théières de réserve que nous gardions à la maison. Pardonnez mon inhospitalité même si votre vue me remplit d'aise.  Mais rassurez-moi, vous ne me courriez pas après non?  
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 14 Mai - 0:41
    Tête de mule
    Février 04


    - Quoi... Lui aussi tu le connais ?


    Après Nineveh, voilà que Shan'ael aussi était connu du démon ? Depuis combien de temps ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Y avait-il seulement une raison pour laquelle ils s'étaient croisés ? Sérieusement, tout cela lui semblait aberrant.

    - Hale, est-ce que tu m'espionne pour rencontrer toutes les personnes que je côtoie ? " lui demanda-t-elle très sérieusement avant qu'il ne s'éloigne vers la médecin. Bon... Comme elle le pensait la relation entre halewyn et le dit assistant avait peu de chance d'être particulièrement chaste, mais cela ne la regardait pas plus que ça. En réalité, ils avaient plus important à discuter et le fait que le démon mette les pieds dans le plat lui simplifia bien les choses.

    - En fait... C'est toi qui va pouvoir répondre à cette question. " La sirène ne chercha pas un instant à mentir à son ami de toujours. Comme la plupart des gens orgueilleux, il ne voyait pas l'intérêt de mentir frontalement. Il semblait trouver cela grossier, même si sa vérité était souvent plus subtile qu'il n'y paraissait.

    Par réflexe, elle se rapprocha de Shan, se calant à son côté tout en continuant à parler.

    - Nous cherchons le démon responsable du cadavre déformé un peu plus loin sur la route de Racandor. Près du buisson en forme d'huître. On a retrouver tes traces et celles de Melkor sur place...

    Et vu le regard qu'elle lui lançait, elle était convaincue à cent pourcent qu'il était au courant de quelque chose.


    CENDRES
    [/quote]
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 14 Mai - 1:20
    - Non, on ne peut pas dire qu'on se connaît vraiment.

    Il sauta a terre de sa monture, pour se dégourdir les jambes. Il n'avait pas spécialement besoin d'expliquer quoi que ce soit de plus, il sentait de toute manière que le démon allait adorer raconter une histoire de plus a son amie sirène. De toute manière, ils s’étaient rencontré brièvement, le temps d'une soirée, et c’était avant qu'il rencontre Rowena.

    - Content de vous voir en bonne forme aussi...

    Il avait faillit rajouter « je suppose », mais il craignait d'agacer son amie. Lui, il s'en moquait un peu. Zim reconnu également la personne, et sembla hésiter entre la joie de voir quelqu'un qu'il connaissait, et le doute d'avoir vraiment un intérêt a le retrouver. Il avait fait garde du corps du sommeil du démon l'espace d'une nuit, quand même, ca tissait des liens !

    Shan fut quand même soulagé qu'on ne parte pas en longue discussion de retrouvaille, et que Rowena se concentre directement sur la raison de leur présence. A la limite ils pouvaient...le prendre dans leur bagage ou un truc dans ce ton la, si elle en avait envie. Mais passer trois heures a discuter du bon vieux temps au milieu de la neige n'allait aider personne. Il plissa légèrement le nez en sentant la magie mais ne fit pas de commentaire sur le sujet.

    - Je sens de la fumé, plus loin, a l'est. Est ce votre campement ? Sinon il y a peut être un abri et nous serions mieux pour discuter, je pense.

    Les démons n'avaient pas vraiment besoin de campement de toute façon, mais il savait qu'il avait devant lui le genre de créature coquette qui, malgré son manque de besoin naturel, aimait vivre de façon coquette. Enfin, de ce qu'il en savait. Pas le genre a vivre comme un sauvageon.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 14 Mai - 10:39
    « Scylla a toujours eu ce côté sauvage, mais tu devrais le savoir mieux que quiconque. » Sourit la docteur à l’attention d’Halewyn. « Il faut croire que si, on te cherche. Plaisir de te revoir. Même si le baise main est peut-être un peu trop galant pour ma tenue et mon visage : que se passera-t-il le jour où je n’aurais plus ces balafres et une tenue de soirée ? » Plaisante l’elfe.

    Elle a un regard vers Rowena et Shan : surtout ces deux-là en fait, la docteur est là pour l’aventure et aider une patiente, le reste n’est pas forcément de son calibre ou même de son intérêt. Après tout, chacun a ses besoins dans la vie et pour sa part, pourchasser les méchants n’en fait pas partie. Néanmoins, l’elfe reste silencieuse lorsque les autres parlent : ils sont à la recherche du type qui a fabriqué le 12/20 qu’on lui a présenté il y a quelques temps, tu parles d’un travail complet.
    Le travail d’enquête est parfois une tâche fastidieuse et aujourd’hui semble être un de ces jours étrange, un peu ennuyeux, mais pas forcément surprenant. Sans se départir de son éternel sourire, la médecin hoche la tête à la suggestion de Shan, en voilà une bonne idée.

    « Je ne serais pas contre un endroit à l’abri du vent et des intempéries si nous devons discuter du corps qui a été découvert. Il devrait y avoir une auberge non loin d’ici, ou des ruines pour s’abriter. On est encore en territoire elfe si ma mémoire des frontières ne se trompe pas, il devrait être simple de se trouver une vieille construction à l’abri du vent. »

    L’avantage de vivre dans une région en ruines : les endroits où dormir ne manquent pas, pourvu qu’on accepte de pieuter dans une construction qui a vu le sang et la mort.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 14 Mai - 18:27
    Non.

    Est la seule réponse à Rowena quand elle lui demande si iel la suit. Sans justification, sans explications. Le fait est qu'il fait froid et que Melkor n'a toujours pas été examiné. Si ce canasson imbuvable crèeve, iel le tue.

    Et un baise main n'est jamais de trop dame Basileiah.  

    Sourit t'iel en se redressant, appelant mentalement sa vieille carne obtuse et mochetée en déguisement, écoutant ce qu'il y a à dire.

    Si vous avez si froid, je vous invite à prendre les devant, je suis passablement ralentie. Et si tu parle, Rowena, du cadavre à la tête explosée par le pied d'un géant, en fait c'est moi le responsable de sa mort... Et je crois réellement que vous devriez me remercier qu'il n'ait pas atteint Melorn.

    Etiel dit ca, de facon purement décontractée, comme si iel révélait la teneur de la liste des courses. Avant de se tourner subitement pour gueuler à son tour!

    MELKORRR!!!! DERNIER AVERTISSEMENT!!!! TU LACHE TA JUMENT ET TU TE POINTE AVANT QUE JE NE T'ATTACHE POUR TE LAISSER AUX LYCANS COMME CASSE-CROÛTE!

    Un hennissement courroucé se fait entendre, la silhouette noire et feu de l'étalon claudiquant au travers des branches,  gardant quand même a tête haute et les épaules droites. accompagné par une jument de neige et d'une demi-douzaine d'autres, hongres et juments...

    -Hé bien, si on m'avait dit un jour que je me coltinerait la petite amie de ce bec à foin!!! Amène là tête de mule, je ais en prendre soin de ta Blanche-Neige! Je t'ai ditpar contre un millier de fois que je ne peux pas embarquer la harde au complet.

    Iel posa une main lasse sur son front. Avant de se tourner vers le trio et Zıp.

    Je vous dois une explication là dessus. Voici des chevaux de voyageurs lâchement assassinés que Melkor ne veut pas lâcher. et comme vous le voyez, évidemment, il a été blessé. Du coup je n'ose me déplacer trop loin
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 14 Mai - 20:28
    Shan leva un sourcil. La révélation du roux le prit par surprise. Il avait dit ça comme ça, naturellement, et pour Shan, c’était sans doute la vérité. Pourquoi aurait il prit la peine de mentir ? Surtout a Rowena qui était quasiment une sœur, d’après ce qu'il avait comprit ? Il ne fit pas de commentaire sur la question, Il n'eut cependant pas le temps d'y réfléchir longuement que déjà leur interlocuteur hurlait pour faire venir une petite troupe d'équidés qui n'avait pas l'air dans la meilleure forme de leur vie.

    - … ?

    Il approcha de Rowena et Hale, mais plutot vers les montures. Le dénommé Melkor etait a la tete du troupeau, et semblait etre le plus mal, mais pas pour la même raison que les autres. Lui, il avait clairement des blessures physiques a soigner. Les autres c’était pour une raison différente.

    - Vous permettez que je regarde ?

    Il approcha l'équidé en sifflant gentiment, pour savoir ce dont ce dernier avait actuellement dans la tête. Visiblement, il était plus inquiet pour les autres que pour lui meme. Ca arrivait souvent que des solitaires ai un esprit de troupeau plus développé que certains qui y vivaient ainsi. Mais ce n’était pas des chevaux sauvages après tout.

    Un nouveau sifflement, et plusieurs des « rescapés » approchèrent doucement, comme rassuré par la présence du semi-elfe. L'un d'eux vint se planter a coté de Melkor et Shan passa la main sous son ventre en fermant un peu les yeux. Si il n'avait trop rien en terme de connaissance sur les autopsies et autre joyeusetés qu'elles avaient effectuées plus tôt. Mais ça, c’était son rayon.

    - Ils sont choqués par la perte de leur propriétaire, mais surtout, ils sont en sous-nutrition. Ils n'ont pas du beaucoup mangés cette semaine, avec toute cette neige, mais ca date d'avant, déjà. Quelques jours de foins ou d'herbes et ca ira mieux. Il faudrait les guider jusqu'à Melorn.

    Il se retourna vers la cause principale des soucis de Hale, et le contourna légèrement, pour voir les traces de fouets qui avaient lacérés la peau et le poil. C'etait assez vilain a voir a vraie dire, et il aurait fait se reposer l'animal sur le champ si il n'y avait pas une manipulatrice de magie de soin d'un niveau si élevé juste a coté. Et peut être que Nine, au vu de sa profession, avait également des capacités en la matière ?

    - La blessure est profonde mais le ligament n'est pas touché. J'ai des onguents qui l'aiderait a se rétablir en quelques jours, mais si Rowena peut s'en occuper magiquement, il n'aura qu'a passer une bonne nuit de repos ensuite et il sera comme neuf.

    Il recula vers sa propre jument, alors que Zim osa finalement approcher de Hale, en secouant la queue. Un ancien copain revenu, il pouvait s'approcher maintenant qu'il sentait que la tension avait diminué et poussa un petit couinement joyeux, tout en restant cependant derriere les jambes de sa maîtresse. Il fallait garder une sécurité, quand meme.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 15 Mai - 0:47
    Tête de mule
    Février 04


    Rowena acquiesça à la demande de Nineveh. Oui, mieux valait trouver un endroit coupé du vent... Surtout si Halewyn commençait comme ça. Une histoire rocambolesque se profilait et la vérité se cacherait très probablement dans les détails. Une moue concentrée vint orner son visage mais les chevaux détournèrent l'attention du sujet véritablement important. Melkor... Elle n'en revenait pas que ce foutu canasson soit encore en vie. Autant il était beau. Autant qu'est-ce qu'il était chiant !!

    ... Ce qui ne sembla pas poser problème à Shan qui se mis à siffloter. Blédur agita les oreilles du côté de la sirène comme de celui de l'elfe, visiblement saisit par ce que Shan faisait. Il gratta un peu le sol du sabot et revint finalement à sa placidité. La main sur son encolure, Rowena ne put s'empêcher de sourire. Il était toujours aussi à son aise quand il était entouré d'animaux. Elle se souvenait du hibou venu se percer carrément sur sa tête le jour de leur rencontre. Elle s'était longtemps demandé comment ses serres n'avaient pas blessé l'homme des bois qu'était son compagnon.

    Mais bref !

    - Si tu penses qu'il peut suivre à petite allure, mieux vaut trouver un endroit abrité avant que je ne m'occupe de lui. Si je bâcle le travail et qu'il lui reste une cicatrice, Hale va le retenir à mon compte." sourit-elle à Shan tout en bousculant son frère d'arme d'un petit coup de coude affectueux, laissant Zim s'avancer presque dans les pieds du rouquin sans la quitter, elle. Puis à son autre camarade. " Tu penses pouvoir nous trouver une auberge ou une ruine dans le coin, Nineveh ? J'avoue que je ne connais pas du tout la région et je suis plus efficace pour pister des gens que des lieux.

    Laissant ses camarades décider de l'endroit ou de la direction où ils voulaient continuer la discussion, Rowena remonta en selle. Ce serait plus confortable pour avancer.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 15 Mai - 20:44
    « Si je pense pouvoir trouver une ruine ? » Demande l’elfe, « bien sûr, j’ai arpenté cet endroit en long et en large, je connais la région autour de Melorn. Il y a un vieux relais de commerce, à quelques minutes de marche. C’était le dernier arrêt avant Melorn et les territoires du Nord. S’il ne reste plus grand-chose, on peut espérer que les fontaines et les puits qui parcouraient les lieux soient toujours d’actualité. Venez, nous devrions pouvoir soigner les chevaux à cet endroit. »

    S’ensuit une brève marche dans la neige, jusqu’à des ruines sommes toutes assez récente. Un petit hameau, avec son propre moulin à vent, quelques maisons, un forgeron et deux auberges. Le genre de petit village qui vivotait tranquillement avant le chaos de la guerre contre les divins. Le principal point d’intérêt, hormis le moulin, se situe en un poste de commerce qui double en tant que point fortifié. Des murs hauts, en pierre, avec nul doute, durant une autre époque, un petit dôme où il faisait perpétuellement beau.
    Heureusement pour le groupe, la fontaine sur la place principale fonctionne toujours et la plupart des bâtiments sont encore debout. Le groupe se réunit dans les écuries, là où les chevaux peuvent s’installer et Nineveh s’attelle à faire un feu pour éviter au groupe de geler malgré les basses températures.
    C’est seulement en voyant les premières flammes que l’elfe a un hochement de tête approbateur.

    « C’est suffisant pour le moment. Si vous voulez procéder au soin pour les chevaux, puis discuter de ce qui a été vu, il n’y aura pas meilleure occasion je pense. »
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum