DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Entre Émeraude et Azurite [PV Isolde] - Page 2 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    [SOLO] Dynasties et dystopiesHier à 23:24Lyra Leezen
    Trois pour un [Sixte]Hier à 23:09Sixte V. Amala
    Enquête au cœur d'une épidémieHier à 22:51Qwellaana Airdeoza
    L'Ange déchu face au dilemme de l'AmiralHier à 18:52Vandaos Fallenswords
    Hela - Le GriffonHier à 18:51Arès Wessex
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Isolde Malkyn
    Isolde Malkyn
    Messages : 331
    crédits : 455

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2669-isolde-malkyn-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2706-le-grimoire-d-isolde
  • Mer 4 Oct - 11:53
    Entre Émeraude et Azurite
    Feat Destra Hanet
    Isolde contemplait son œuvre, elle voyait le guerrier qui commençait à sombrer peu à peu. Elle ne fit pas attention à ses premières paroles, tout ce qui intéressait la brune, c’était de contempler la situation. Bien contente de lui infliger une bonne leçon, il lui avait parlé comme à une moins que rien, il fallait agir, elle ne pouvait décemment pas le laisser impuni de cet affront. D’ailleurs, Isolde s’apprêtait à le laisser là avec sa souffrance et tourner les talons. Toutefois, elle ne put ignorer les mots de Destra. Ce dernier semblait perdre totalement la raison. Elle savait ce sort puissant, les attaques mentales pouvaient être très rudes. Puis, avec suffisamment de pratique, même devenir irréversibles. Pourtant, elle ne s’arrêta pas là, comme une envie malsaine de découvrir jusqu’où il pouvait aller, en endurant cette torture.
    L’étudiante vit des larmes perler sur les joues de son camarade d’Université, pour autant, elle ne stoppait pas. Il ne semblait pas si fort que ce qu’il prétendait.

    - « Tu fais moins le malin à présent, Destra. Tu m’avais promis me réduire en esclavage, j’attends ! »

    Elle le provoquait encore, se sentant en position de supériorité. Le pouvoir et tout ce qui en découlait était enivrant. De son esprit ressortait tout cela, de sa pratique obscure de la magie, de ses entraînements acharnés. Tout cela payait, elle pouvait se défendre seule et attaquer comme un serpent dangereux. C’était absolument grisant pour la jeune femme de ressentir ce genre d’émotion. Cependant, son ancien ami ne lui répondait pas, il paraissait être prisonnier de son propre esprit, dans une prison mentale où le geôlier était sadique et non disposé à le laisser s’enfuir. Isolde resta alors, écoutant les réponses que faisaient Destra, à un fantôme. Il répondait à une voix dans sa tête, très certainement. Il perdait la notion de réalité, ne sachant plus rien faire, ou en étant juste incapable. La brune demeurait en retrait, dominant la scène et ne perdant pas une miette du monologue que lui offrait Destra. Sa petite sœur, encore une fois, c’était à elle qu’il s’adressait dans son esprit. Elle le hantait littéralement. Isolde trouva l’étudiant bien chagriné par le décès de sa cadette, étrange qu’il n’arrivât pas du tout à se remettre de cet évènement. Au point qu’elle le hantât à longueur de temps. S’ensuivit alors une longue tirade, où Isolde ne détenait évidemment que les réponses de Destra. Le langage semblait donc incohérent, elle tentait malgré cela d’en déchiffrer l’idée.

    La fin du discours lui offrit une merveilleuse idée. Enfin, assez terrible, mais splendide. Cela lui ferait un entraînement parfait ! Elle se mit à rire seule, alors que Destra peinait à reprendre ses esprits, la suppliant d’arrêter.

    - « Ah oui, voilà, je te libère. » Dit-elle, distraitement.

    La brune attendit quelques instants, laissant à son ancien ami le soin de se remettre en ordre.

    - « Je peux t’aider, Destra, à vaincre ce fantôme qui te hante jour et nuit. Celui d’Aiel, celui de ta petite sœur défunte. Je suis au courant de tout, Destra. Laisse-moi faire cela pour toi. » Bon, évidemment, ce n’était pas tant pour lui que pour elle-même qu’elle avait eu cette idée. Mais peu importait, le but étant de le convaincre d’accepter. « L’étendue de mes pouvoirs n’est plus à démontrer, tu as pu le constater par toi-même. » Se lança-t-elle, en le piquant au passage. « Je suis capable de ramener ta sœur, que tu la voies, que tu puisses lui parler, pour te libérer et la laisser en paix dans le monde des âmes. »

    La nécromancie. Science occulte ô combien puissante et noire. Isolde avait tant lu à ce sujet, elle avait pratiqué sur des animaux, pas encore sur d’autres êtres peuplant le Sekaï. Ce serait absolument parfait de pouvoir se lancer sur une défunte ! Elle semblait si emballée par cette idée, son expression la trahissait légèrement. Mais vu l’état de confusion intense dans lequel se trouvait la guerrier, cela pouvait passer.
    Isolde s’avança alors vers lui, lui tendit la main, déterminée, le fixant de ses prunelles intenses.

    - « Alors, marché conclu ? »

    CENDRES


    Entraînée pour l'éternité dans une valse funeste avec la mort, elle dérive entre deux mondes dans une éternelle danse macabre.


    La berceuse d'Isolde
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 100
    crédits : 262

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Ven 6 Oct - 19:28
    Entre émeraude et azurite
    Isolde interrompit le sort d’attaque mentale qu’elle avait infligé à Destra plus tôt. Le borgne cessa de hurler de douleur et reprit ses esprits rapidement. Il se redressa sur ses genoux, et resta devant la jeune Malkyn, écoutant ce qu’elle avait à lui dire. Elle disait être capable de ramener Aiel à la vie. Destra se questionna sur ses paroles. Parlait-elle de la nécromancie ? Destra n’était pas contre la magie, bien au contraire. Si cela pouvait lui être profitable, il n’hésiterait pas à en faire usage. La proposition de la jeune Isolde l’intéressait, mais elle l’effrayait en même temps. Utiliser la nécromancie sur sa petite sœur ? Cela avait quelque chose de dérangeant pour le borgne. Et si le sort échouait, ou que la morte-vivante devenait incontrôlable, que se passerait-il ? Destra répondit à la belle brune d’une manière assez calme, malgré ce qu’elle venait de lui faire subir.

    « Tu ne parles quand même pas de la nécromancie Isolde ? As-tu déjà seulement pratiqué la nécromancie sur un quelconque être ? Ou cherches-tu simplement à t’essayer à cela en utilisant ma sœur, Isolde ? » Questionna-t-il, confus, en fixant le sol. Ce ne serait pas raisonnable d’accepter. Pouvait-il seulement faire confiance à son amie d’enfance, elle qui venait d’utiliser sa magie à plusieurs reprises sur lui. Elle était très puissante, certes, mais pouvait-elle réellement en être capable. D’un autre côté, il souhaitait revoir sa petite sœur, il voulait que ce fantôme cesse de le hanter. Il releva la tête et fixa les prunelles émeraude de la jeune Malkyn.

    « Isolde, je ne te fais aucunement confiance. Alors pourquoi dois-je accepter ? Tu as certes, des pouvoirs intéressants, mais je ne pense pas qu’une attaque mentale sois du même niveau que de la nécromancie. Et si tu échouais ? Qu’arriverait-il ? » dit-il, le regard intensément dirigé sur la jeune Isolde.

    « Fais-le Destra, accepte sa proposition. Regarde ses yeux, elle a l’air emballée par l’idée. Et vu ce qu’elle vient de te faire, nous pouvons lui faire confiance. Tu ne vois pas l’aura qui se dégage d’elle ? Elle est inquiétante. » Ces mots résonnaient dans la tête de Destra, c'était la voix de la petite Aiel. Le sort n’avait pas dû totalement se dissiper. Du moins, c’est ce que le borgne pensait.

    « Bon, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai envie de te faire confiance Isolde. Marché conclu ! » dit-il, enthousiasmé « Et, cela nous donnera une nouvelle occasion de nous revoir » Lança-t-il, voulant voir la réaction de la jeune Malkyn.

    Destra se releva, souriant à la mage. Il ne lui en voulait pas plus que ça pour l’attaque mentale. Il le méritait après ses mots et après tout, cela a permit à Isolde de voir plus clair en Destra, et donc, de proposer une aide. Même si, pour Destra, le sort était à peine exagéré.

    « C’est bien Destra, garde-la près de toi, elle pourrait t’être utile pour plus de chose que tu ne le penses. » Destra pensait évidemment la même chose, mais il ne voulait pas abuser d’elle.« Tu as tort de ne pas vouloir abuser d’elle Destra. Elle est très puissante. Enfin, fais ce que tu veux. » Destra secoua la tête, se la tint, et dit en criant.

    « Stop ! Tais-toi maintenant Aiel.»


    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Isolde Malkyn
    Isolde Malkyn
    Messages : 331
    crédits : 455

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2669-isolde-malkyn-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2706-le-grimoire-d-isolde
  • Ven 6 Oct - 21:34
    Entre Émeraude et Azurite
    Feat Destra Hanet
    Destra visait juste, il avait compris qu’elle parlait de la nécromancie. Avec sa vocation de mage noir, cela pouvait l’amener sur cette piste. Pourtant, parmi les branches occultes, la nécromancie en était la plus obscure. Tous les mages noirs n’empruntaient évidemment pas cette voie. Pour Isolde, elle apparaissait comme une fascination morbide et très présente. Cependant, elle ne s’était pas imaginée pratiquer dès à présent sur des corps humains. L’idée l’emballait à tel point qu’elle en trépidait d’impatience. Elle en oubliait presque Destra, ses sombres pensées accaparant l’esprit de la brune.

    - « Je parle bien de nécromancie. C’est une science ancienne, que je maîtrise parfaitement, je n’en suis pas à mon premier essai, crois-le bien. » affirma-t-elle, en riant. Elle mentait comme une arracheuse de dents. Cela devenait très courant, pour la jeune femme, de mentir de la sorte. Elle était très douée pour entretenir ce précieux défaut. « Je ne prends pas ta petite sœur pour un cobaye Destra, je t’offre seulement mon aide. » continua-t-elle avec aisance, sur sa lancée de petite menteuse.

    Sa détermination semblait si forte qu’elle lui offrait une assurance hors du commun, sur un sujet qu’elle ne maîtrisait pas encore, bien qu’elle détînt de solides bases.

    - « Je comprends ton manque de confiance, après tout, je me suis jouée de toi ce soir. Et tu as toutes les raisons de m’en vouloir. Deux choix s’offrent à nous. Soit, nous continuons cette querelle qui nous mène nulle part, soit nous collaborons. » Dit-elle, sérieusement. « Si j’échouais, Aiel resterait dans l’état qu’elle est actuellement, il ne se passerait absolument rien d’autre, je te l’assure. »

    Finalement, son ancien ami accepta la proposition de l’étudiante. Elle était enchantée de sa décision et avait hâte de se préparer méticuleusement à cette magie grandiose. Elle ne répondit pas lorsque Destra lança une parole concernant leur prochaine entrevue. S’il s’imaginait que cela ait pu ressembler, de près ou de loin, à un rendez-vous galant, il se mettait le doigt dans son unique œil !
    La mage ne fut qu’à moitié surprise de l’entendre crier après sa sœur défunte. Elle pensa que si son attaque mentale possédait plus de puissance, elle aurait très bien pu consumer profondément son esprit.

    - « Je te contacterai prochainement, pour mettre en place l’envoûtement. J’aurais également besoin de quelques informations, concernant la conservation du corps, n’hésite pas à me mettre tout cela par écrit. » notifia-t-elle, sans plus de cérémonie. En effet, la conservation du corps du défunt, le temps que le cadavre avait passé sous terre, ou autres, tant d’éléments décisifs qui façonnaient l’aboutissement de cet art ténébreux. « À très vite alors Destra, excellente fin de soirée à toi. » conclut-t-elle dans un sourire énigmatique, avant de quitter les lieux, sans se retourner.

    Fin.

    CENDRES


    Entraînée pour l'éternité dans une valse funeste avec la mort, elle dérive entre deux mondes dans une éternelle danse macabre.


    La berceuse d'Isolde
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum