DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] - Vérité Macabre - Page 3 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    Validation des RP de Ben [Reike]Hier à 20:49Ben le Bouc
    5 participants
    Aller en bas
    Mairesse de Courage
    Mairesse de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 572
    crédits : 2991

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mar 12 Déc - 19:49
    [PA] - Vérité Macabre - Page 3 _9049b10

    Malmenée, frapée, torturée ... La Princesse de Coeur avait subit nombre de sévices au sein de l'infâme prison du Razkaal. Pourtant, elle riait de plus en plus fort, alors même que Kieran enfoncait à nouveau l'appendice de Barre-Noire dans ses plaies béantes.

    Démente, rauque, hystérique ... Son rire résonnAIT dans la pièce, rempli d'une folie croissante, dépassant progressivement les limites de la rationalité. Il devint de plus en plus strident, éclatant comme un glas sinistre dans l'air confiné de la cellule. Ce rire continua de les suivre lorsque les quatre géoliers sortirent de la cellule et qu'ils ne referment la porte derrière eux, espérant par ce geste mettre un terme définitif à cette histoire.

    Cependant, il n'en fut rien.

    Brusquement, son rire se transforma en cris aigus de terreur et de douleur, ses mains enchainées échouant à tenter de s'agripper à sa tête, cherchant à repousser une force qui l'assaillait. Ses cris devinrent bien rapidement hurlements chargés de désespoir et de douleur lancinante. Ce qu'il restait de son visage reflètait une terreur insondable, partagé entre folie et souffrance.

    Au paroxysme de ce chant, alors que sa voix semblait sur le point de se briser, ce furent ses entraves qui explosèrent. Chaines ou pieu de Barre-Noire, tout vola en éclat, détruisant les murs de sa cellule et exposant de nouveau son corps à la vision des quatre envoyés de la République.

    Ces derniers purent alors voir qu'elle lévitait à quelques centimètres du sol, la tête penchée en avant, paraissant presque endormie. Puis soudain, elle s'agita en tout sens, entamant une nouvelle série de hurlements. Avant même qu'ils n'aient le temps d'intervenir, toutes les veines de son corps se mirent à onduler comme si des centaines d'anguilles c'étaient immiscées à l'intérieur, se dirigeant en direction de son visage.

    Lorsqu'à nouveau elle se tue, ses orbites vides brillaient d'une malingre lueur diaphane et ses lèvres affichait un sourire calme, presque méprisant. Elle darda sur eux un regard amusée et alors ils le sentirent.

    Il n'était qu'un seul pouvoir en ce monde capable de contrecarrer celui du Razkaal, un pouvoir que tous reconnurent, un pouvoir issue de l'abysse le plus absolue, émanant des ténèbres salées de la mer, et contre lequel ils ne pouvaient rien, contre lequel ils n'étaient rien. Cette aura qui émanait de la Princesse n'était plus celle d'une mortel, c'était celle de Kaiyo.

    Il leur parla, d'une voix semblable au grondement d'un millier de vague s'échouant sur les rives de l'Île Sans-Retour, sa chevelure ondulant dans l'air au rythme d'une marée qu'elle seule pouvait sentir.

    - Reines, Sorcières, ... Ambitions et conspirations, auxquelles succèdent espoirs et peurs.

    Lentement, le corps investi leva les bras, provoquant chez son maigre public des tremblements de peur incontrôlable.

    - Tu m'amuses, République. Ton arrogance t'a déjà coûté Kaizoku et pourtant tu t'acharnes. Cela forcerait presque l'admiration ...

    Soudainement, Athénaïs entendit une voix derrière elle, lui chuchotant paisiblement à l'oreille :

    - Si je libère les atrocités qui sommeillent ici, que se passera t-il ?

    Un simple battement de cœur, un simple caresse sur la joue de l'apatride, et il se retrouvait déjà à nouveau dans la cellule, les toisant de tout son orgueil divin.

    - Je ne le ferrais pas, ce corps ne me supportera pas bien longtemps. Il me laissera juste assez de temps pour te prévenir.

    Lentement, la Princesse s'éleva dans les cieux, telle l'un de ces mythiques portrait jadis visibles sur les vitraux des grandes cathédrales de Shoumeï, les bras écartés alors qu'il annonçait Sa parole, son visage tournés en direction des cieux infinis qui, à bien des égards, imitaient les océans.

    - République, entends mes mots et prépares toi à la guerre. Aux ides de Janvier, lorsque sonnera l'heure des Sorcière, ta maison brulera et tu pleurera la perte de ta mère.

    Soudain, ses yeux s'illuminèrent d'une lueur bleutée plus puissante que jamais, tandis que son expression changeait devenant froide et méprisante, s'adressant directement à Kieran, Pancrace, Eloïse et Athénaïs. Sa voix résonna comme le rugissement d'une mer déchaînée.

    - Entends ces mots, ô République, et désespère. TON CHATIMENT APPROCHE.

    Puis tout s'arrêta. La tension disparu, l'aura s'évanouit et la princesse s'écroula sur le sol. Elle était morte.

    Noyée.


    [PA] - Vérité Macabre - Page 3 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Pancrace Dosian
    Pancrace Dosian
    Messages : 300
    crédits : 1718

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t917-pancrace-dosian-terminehttps://www.rp-cendres.com/t945-liens-pancracehttps://www.rp-cendres.com/t946-chronologie-pancrace
  • Ven 15 Déc - 19:17

    J’ai pas apprécié l’ambiance quand la Princesse s’est mise à chanter.

    J’ai honnêtement détesté la partie avec des effets lumineux qui étaient pas sans rappeler mes pires cuites ou des cauchemars glauques.

    Je pensais pas qu’on ferait pire avec un marionnettiste de mauvais goût qui parle à travers la ruine humaine emprisonnée depuis des semaines au Razkaal. Je pensais pas que les Titans pouvaient se manifester à travers les protections et la magie malsaine des lieux, et ça n’en est que plus flippant. M’éloigner de la fenêtre, finalement, ça n’aura rien changé, parce qu’il fait que parler dans un silence de mort, et j’peux pas m’empêcher de me demander s’il aurait pu faire davantage ou non.

    Avec un peu de bol, il a pu intervenir que parce qu’elle est aux portes de la mort ou qu’elle a un esprit prédisposé. Et son emprise doit rester légère et courte car son enveloppe charnelle tiendra jamais le poids de son âme ou de son esprit un temps nécessaire pour qu’elle réussisse à accomplir quoi que ce soit. J’peux pas m’empêcher de poser la main sur la garde de mon épée courte, comme si ça allait pouvoir me défendre d’une façon ou d’une autre contre des puissances occultes qui nous dépassent tous ici. Et j’ai pas besoin de regarder autour de moi pour le savoir.

    Si Storm était ici, à la rigueur, p’tet que les choses se seraient passées différemment. P’tet aussi qu’il faut que je continue à bosser pour pouvoir me maintenir loin de toutes ces saloperies. Certain, même.

    La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que malgré mon état de panique relative, je pense pas que des mots puissent être davantage gravés dans ma mémoire que ça. Quand le corps tombe au sol, visiblement noyé, et que toute la magie environnante se calme, tout a l’air si petit, si étriqué, et même ma respiration est courte et haletante. J’essaie de calmer les battements effrénés de mon palpitant, en contrôlant mon souffle. Je serre et desserre mes poings pour faire marcher la circulation sanguine, et j’finis par secouer la tête.

    « Putain. »

    C’est important, de laisser sortir les cris du coeur.

    L’analyse de texte. J’me raccroche à ça. Il a craché sur la République, ou contre les sorcières de l’Assemblée ? Après, j’vais pas être naïf au point de croire que personne ne trafique et ne conspire dans le pays, ça serait mal connaître mes concitoyens, et du bas au haut de l’échelle hiérarchique, c’est le sport national. C’est pas pour rien qu’on fait cinq ans d’études, c’est pour rester au top et réussir à capter les arnaques des autres.

    Avec le recul, ce qu’il a pu dire était risible par ailleurs. Genre se moquer de la perte de Kaizoku, ça serait marrant, si c’était pas son île, celle avec le plus de gens qui le vénéraient lui, Kaiyo. C’est comme si je me réjouissais que toutes les matraques du service étaient bouffées par les termites, et que je me moquais des gardiens du commissariat. Ça serait comme de prendre une épée et tomber dessus, quoi.

    C’est la prophétie qui est plus marrante. Enfin, on utilise le terme prophétie parce que c’est un titan qui l’a pondue, en réalité, il nous a juste donné son agenda et nous a dit qu’il était pas disponible avant le changement d’année. Pourquoi ? Les titans fêtent la fin d’année calendaire en famille ? Est-ce qu’ils ont aussi des petites fêtes auxquelles ils peuvent pas se soustraire, qu’ils doivent se rassembler ? M’est avis que y’a des places vides autour de la table, ces dernières années.

    Qui est le tonton chiant et bourré au bout d’une heure ?

    C’est l’heure des Sorcières qui est plus préoccupante. Clairement, il a pu posséder la Princesse, est-ce qu’il a lu quelque chose dans son esprit ? Est-ce qu’elles sont alliées aux titans ? Est-ce qu’elles font quelque chose qui les prédispose à se rapprocher d’eux ? Bref, beaucoup de questions que j’me sens pas forcément de poser. Par contre, il sera p’tet temps d’envisager un congé sabbatique pour janvier, à la réflexion...

    La perte de la mère, j’pense pas qu’il s’en prendra aux daronnes, aux vraies. La mienne est pâtissière, et si un monde sans viennoiseries serait plein de désespoir, ce qui semble être le but des titans, je pense qu’ils ont des aspirations un peu plus larges et nobles. Du coup, au sens pratique, ça serait Mirelda. Au sens figuré, ça serait la nation, ou quelque chose du genre ? En tout cas, j’vais consigner tout ça sagement dans le rapport, et laisser les chefs se dépatouiller et se préparer pour l’intervention potentielle d’une menace de niveau divin.

    N’empêche, ça se trouve, il a dit janvier, alors qu’il sera là en décembre. Et il nous aura bien niqués.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Kieran Ryven
    Kieran Ryven
    Messages : 72
    crédits : 983

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2655-kieran-ryven-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2721-carnet-froisse-d-un-limier-kieranhttps://www.rp-cendres.com/t2732-journal-carbonise-kieran-ryven
  • Ven 15 Déc - 21:26
    Alors, voilà.

    La puissance titanesque. Et on ne parle pas d'un petit.

    Difficile d'ouvrir la bouche. Ou de bouger. Ni même de tenter de se défendre. C'est comme être paralysé par quelque chose d'intangible. Quelqu'un me tenant la gorge pour me laisser suffisamment d'air pour respirer, mais pas assez pour être suffisamment fort afin de faire un mouvement. Le moment semblait durer une éternité et un battement de cil à la fois.

    Un putain de grand n'importe quoi.

    Des choses dégueulasses, cauchemardesques, j'en ai bouffé par palettes. Ça, c'est différent. Et ça fait bien un moment que je n'ai pas senti mon cœur tambouriner dans ma poitrine. L'adrénaline, la surprise, l'incompréhension, et une crainte difficile à contenir. J'apprends donc qu'un titan peut posséder une personne découpée et bousillée depuis un petit moment et tailler la bavette avec son entourage malgré les défenses magiques. Nos défenses magiques. C'est donc ça leur pouvoir ? Est-ce que nous sommes réellement capables de nous défendre contre cette magie qui passe par-dessus nos propres capacités ?

    Kieran Ryven, le Limier, a maintenant le sentiment d'être aussi utile qu'une paire de claquettes dans une montagne enneigée, pas plus dangereux qu'un lézard collé sous la godasse d'un soldat de la République. Bougeant ma jambe d'appui vers l'arrière, pivotant les épaules en trois-quarts, je pose ma main sur Portecendres dans une ultime tentative de défense. Je n'arrive pas à croire que je me tiens face à une femme tronc qui flotte avec une voix surnaturelle. Une voix me rappelant le ressac constant de l'eau contre les parois de la Forteresse. Nous sommes dans un monde bien étrange...

    Courage, ou dégage, Kieran. Fais ton choix.

    Pas le temps de danser. Dans des cris étouffés, rappelant une cruelle noyade, le corps chute, sans vie, dans un pathétique rebond. Me rendant à l'évidence que je le suis tout autant, et qu'il va falloir que je me tienne prêt. Le danger est au seuil de ma porte. La magie disparaît aussi vite qu'elle est apparue, Dosian donnera la ponctuation qui résume bien la situation. C'est à ce moment que je ressens toutes mes terminaisons nerveuses m'envoyer des milliers de signaux ; des frissons traversent mes écailles, ma queue dorsale tremble sous ma cape, et ma respiration est bruyante. Les Limiers sont capables de se mettre face à des situations très complexes, va falloir que je commence un entraînement pour rester sur mes appuies face aux manifestations des Titans. Parce que personne n'y est préparé. J'ai encore ces yeux habités par cette lueur en tête...

    « Hm, ouais. »

    Bon, on s'arrête une seconde sur les termes.

    Son discours de Titan, avec sa colère qui suinte l'odeur de sardine entre les lignes. Il parle de libérer des horreurs, comme si c'était son joker dans ce foutu jeu. "République, entends mes mots et prépare-toi à la guerre." On a compris, ce n'est pas une invitation à prendre le thé. Puis, il balance une date, les "Ides de Janvier", comme une prédiction. "L'heure des Sorcières", ça sonne comme une nouvelle ère, et la dernière en date que j'ai subie est celle de l'ère Ryssen. Y'a un goût de plat réchauffé dans ma bouche, avec une sauce différente cette fois ; façon fruits de mer et sel marin.

    La conclusion ? Un châtiment. Et quand il s'agit d'une entité capable d'utiliser les océans, m'est avis que ça sera compliqué pour tout le monde. Il faudra se tenir prêt.

    C'est tout de même un message qui donne des frissons, même à moi qui ne suis pas du genre à me laisser impressionner. Mais là, y'a un truc dans la voix de ce Titan qui me fait envisager la situation avec un sérieux tout nouveau. On ne va pas se mentir, il a l'air de tenir ses promesses. Reste à voir comment la République va répondre à cette déclaration de guerre. En paramétrant l'éventualité qu'elle nous croit, et qu'elle compte faire quelque chose. Mais, nous sommes quatre témoins, de différents horizons. Toutes ces princesses au nom de carte différent, une Mairesse possiblement corrompue jusqu'à la moelle et un Titan fâché qui compte sanctionner la République de son courroux. Une République à moitié bouffée par des vendus, dont certaines sont avec l'Assemblée. Tout est contre nous.

    C'est bien carré de leur côté, va falloir que ça soit le cas du nôtre.

    Et je compte bien y participer.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 17 Déc - 10:40
    Insignifiant. En un instant, voilà à quel rôle nous sommes relégués. Des créatures insignifiantes. Nous le savions, après tout ça, après ce bref entretien qui n’a pas dû durer plus d’une heure le doute n’était de toute façon plus permis. Mais nous avons tous notre orgueil, notre estime personnelle. Bien entendu que nous ne voulons pas admettre que nous ne sommes rien, que nous combattons un ennemi contre lequel nous n’avons pas la moindre chance. Et nous voulons encore moins accorder cette faiblesse à un adversaire qui jusqu’au bout se sera moqué, parfois littéralement, de nous. Mais les faits sont là. Nos convictions ont volé en éclats avec la cellule. Chaque mot était une menace, chaque phrase une promesse. Et plus effrayant encore, c’est peut-être pour ça que je n’accuse pas le coup de la même manière qu’eux, ce n’est pas la première fois. J’aurais croisé deux princesses, et une reine, et chacune de ces rencontres aura été ponctuée de l’intervention d’un titan. Des interventions qui laissent une marque. Peut-être plus encore que mes rencontres avec l’assemblée. Quand j’ai résumé l’affaire Phtonia je n’ai pas parlé du cas Xo-rath, de cette intervention qui a fait disparaître purement et simplement un être humain de notre monde. À voir l’état de Dosian ce n’est peut-être pas une mauvaise chose. Même la respiration de notre limier semble s’être légèrement accélérée… Et je ne ferais pas semblant, bien entendu que je tremble, que mon souffle est lui aussi saccadé. Les rencontres avec les titans laissent des traces, ils n’ont pas besoin de savoir que d’autres que Kaio surveille l’assemblée. Ils le sauront assez tôt. D’une manière ou d’une autre.

    En attendant, le temps joue contre nous. J’aimerais me poser, souffler, peut-être même moi aussi crier, de peur, de rage… Juste relâcher la pression d’une manière ou d’une autre. Mais nous jouons à un jeu ou nous tentons encore de comprendre les règles quand notre adversaire à déjà commencé à jouer. Cette rencontre était éprouvante mais indispensable. Maintenant nous avons une base à partir de laquelle commencer à traiter tout ça. Mes pas résonnent dans le couloir. Il est temps de partir. Et je ne veux pas rester plus longtemps ici. À côté d’elle et dans le Razkaal. Non seulement il continue à me laisser une sale impression, ce frisson le long de la colonne vertébrale si désagréable… Mais en plus savoir que même ici nous ne sommes pas à l’abri… Je préfère encore retourner dans mon bureau, quitte à pouvoir être attaquée n’importe où autant que ce soit dans un endroit qui m’est familier. Mais il reste quelques points à aborder avant tout ça.

    Officier Dosian, Lieutenante Noirvitrail… Limier Kieran, même si vous êtes moins concerné… Quoique… Non peut-être pas réellement. Nous aurons tous le temps de traiter ce que nous avons vu aujourd’hui de notre côté mais si nous devions faire un très rapide point sur la situation, l'entretien nous a donné des noms, des capacités contre lesquelles se méfier et a soulevé de nouveau problème.” La sueur coule dans ma nuque et je la sens perler sur mon front. J’ai réellement hâte de sortir d’ici et m’éloigner de tout ça. “Nous avons tous dû arriver à la même conclusion mais ces femmes n’ont pas pu sortir de nulle part. Je n’ai pas beaucoup d’espoir sur de potentiels résultats mais si l’une d’elle est un jour passée par Magic alors je retrouverais sa trace. Les archives de Magic sont ce qu’elles sont mais les informations sont toutes gardées. À l’inverse trouver des documents contrefaits ou constater la disparition de certains, c’est une possibilité, elles se sont bien vantée d’avoir infiltrée l’académie, qui sait si elles n’ont pas fait plus que défaire la dame, mais si des documents manquent cela pourrait nous donner des pistes sur qui elles sont.” À voir ce que nous pourrions faire de ces informations si elles s’avèrent avérées… Il sera toujours temps d’y penser une fois devant le fait accompli, je ne sais pas encore comment je me débrouillerai pour tirer des conclusions de l’absence potentielle de documents que je ne connais pas. Même si je ne doute pas de trouver une solution. Enfin, ce n’est pas la question ici.

    Voilà pour mes prochains objectifs concernant cette affaire cependant, si cela ne vous dérange pas, j’aurais une ou deux demandes à vous faire, vous avez accès à des informations que Magic ne possède pas, peut-être qu’elles ne donneront rien mais mieux vaut ne pas prendre de risque… Après ce que nous avons vu, et avec ce que nous savons maintenant je pense que nous sommes tous d’accord.” Un constat douloureux mais les faits sont là. “Puis-je vous demander de vous renseigner sur la pègre dans son ensemble et, idéalement, le syndicat ? Savoir si elles sont liées d’une manière ou d’une autre à ce milieu peut nous donner un grand avantage. Si elles le sont alors peut-être leur puissance est-elle plus grande encore que ce que nous pensons, à l’inverse si elles ne le sont pas peut-être trouverons nous des alliés désireux de reprendre leur place dans les tréfonds.” Et une fois cette affaire terminée l’armée pourra prendre la décision qu’elle souhaite avec tout ça. Fermer les yeux sur les activités souterraines en échange de l’aide apportée ou en profiter pour faire d’une pierre deux coups. “Limier Kieran c’est en ça que je disais que vous êtes peut-être concerné. J’ignore, et vraiment je ne veux pas savoir, qui sont les gens enfermés ici mais si dans votre liste vous avez des membres des deux organisations que je viens de citer et que vous pouviez vous… Entretenir avec lui, je n’ai aucun doute que vous pourriez obtenir quelques informations.” Et dans le cas d’un tel criminel la cellule ne devrait pas exploser ou il ne devrait pas mourir noyer… En théorie. Finalement la aussi ce résultat apporterait une réponse supplémentaire mais j’aimerais éviter à ça notre garde du corps. Et au Razkaal dans son ensemble…

    Pour le reste… Je pense que c’est tout. Si vous avez des moyens d’étendre vos recherches hors de la République n’hésitez pas, si vous avez des contacts du côté de Melorn entre autres. La capitale Elfique regorge de source de connaissances en tout genre et je ne veux pas croire qu’elles soient parvenues à se cacher en république aussi longtemps. Et à leur place la capitale m’aurait semblé un lieu parfait pour me cacher et m'entraîner… Vu leur puissance théorique, les ruines maudites pourraient même être une zone envisageable en plus de permettre de rejoindre la République par le nord et donc passer par des chemins moins surveillés…” Plus j’en parle, plus j’y pense et plus cette histoire d’origine hors de la république me semble cohérente… Forcément, je vois les liens que je veux voir mais… Si j’étais à leur place, avec des capacités suffisantes pour pouvoir faire le trajet, j’aurais probablement choisi cette route… Qui a le mérite d’arriver proche de Courage et de notre chère Mairesse… “Excusez-moi, j’ai beaucoup parlé mais je pense qu’il était nécessaire de faire un point sur la suite si nous ne voulons pas être dépassés… Plus dépassé que nous le sommes en tout cas… L’avenir est sombre mais elle nous a donné des moyens de l’éclairer, ne manquons pas cette opportunité.” Car si nous la ratons un séjour au Razkaal pourrait bien ressembler à une période de vacance dans les îles paradisiaques.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum