DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Assemblée Sénatoriale du 22 Juillet - Réaction de la Plèbe InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Consul K - Le chasseurAujourd'hui à 11:25Orion Yamveil
    La Traque SauvageAujourd'hui à 11:24Orion Yamveil
    Rosae rubrae Melancholiae [Isolde]Aujourd'hui à 10:52PNJ
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 10:05Alaric Nordan
    Une recherche tranchante [Pv Corvus]Aujourd'hui à 9:34Alaric Nordan
    Validation des RP d'AlaricAujourd'hui à 7:50Alaric Nordan
    Demande de modification de ficheAujourd'hui à 7:35Alaric Nordan
    5 participants
    Aller en bas
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 653
    crédits : 4294

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mer 29 Nov - 23:47
    Les tribunes du Sénat, aménagées en estrades surélevées, offraient une perspective en hauteur sur l'ensemble de l'hémicycle, permettant à n'importe quel Républicains qui le souhaitaient d'assister aux débats en cours et observer les discussions parlementaires. Chaque personne qui s'y installait bénéficiait ainsi d'une vue dégagée sur les sénateurs qui, eux, ne pouvait que les entendre réagir.

    D'ordinaire, ces sièges ne sont que rarement occupés en totalité. Cependant ... Aux vues des récents évènements et de l'importance histoire de l'actuelle session, nul besoin de préciser qu'aujourd'hui, il en était tout autrement. Les tribunes étaient pleines à craquer, les citoyens s'entassant pour avoir le privilège d'assister à un véritable tournant dans l'Histoire de la République.

    Ainsi, un ensemble pour le moins hétéroclites de citoyens c'était assemblés, les plus chanceux ayant une place assise, les autres s'agglutinant aux balustrades des balcons, tous attentifs aux débats animés qui se déroulaient devant eux. Des hommes et des femmes de tous âges et de toutes races réagissaient aux discussions, dans une cacophonie qui n'appartenaient qu'aux démocratie de tolérer.

    Certains hochaient la tête en signe d'approbation alors qu'un sénateur exposait son argument, leurs visages affichant un air de satisfaction, applaudissant parfois discrètement pour montrer leur soutien à cette prise de position. D'autres, des journalistes appartenant à quelconque des dizaines de journaux existants, prenaient fébrilement des notes, absorbant chaque détail des discours pour pouvoir discuter plus tard de ce qui était dit.

    À côté d'eux, un groupe discutait vivement, échangeant opinions et commentaires sur les points discutés. Ils hochaient la tête en signe d'approbation ou secouent la tête de désaccord, leurs gestes expriment un mélange d'enthousiasme et de frustration, reflétant la diversité des opinions qui occupaient la salle, à l'image de celles qui divisaient les sénateurs.

    Plus loin, un individu plus âgé regardait les débats avec une expression sérieuse et réfléchie. Son visage trahissait une certaine préoccupation, signe d'une profonde réflexion sur les conséquences des décisions qui se prenaient dans cet hémicycle. Il prenait des notes méticuleusement, absorbant chaque argument et contre-argument avec une attention particulière.

    D'un autre côté, un jeune groupe semblait plus impatient, échangeant des sourires ironiques et lançant des regards désapprobateurs envers certains sénateurs dont les arguments ne trouvaient pas grâce à leurs yeux.

    Une chose était sûre, tout les citoyens présents exprimaient bruyamment leurs opinions, qu'elles soient en désaccord ou en accord avec les discoureur.

    Règles:


    Assemblée Sénatoriale du 22 Juillet - Réaction de la Plèbe 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Mortifère
    Mortifère
    Messages : 153
    crédits : 200

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2391-mortifere-la-prouesse-republicaine-termine
  • Lun 4 Déc - 3:41
    Spoiler:

    Parmi toutes les silhouettes amassées pour se faire témoins ou actrices de l'avènement d'un nouveau jour de l'histoire républicaine, il y en avait une qui ne manquait pas d'éveiller quelques curiosités. C'était un grand personnage vêtu d'un long manteau et de cuir surmonté par une épaisse cape noire. S'il était imposant de par sa taille, il était en revanche d'une maigreur étrange. La cause ? son absence évidente de bras, chose qui ne l'amincissait pas qu'un peu. Sur son visage partiellement masqué, on distinguait également un cache-œil de bien médiocre facture, là où se trouvait en temps normal une lentille faite d'acier et de cristal.

    Était-ce un vétéran blessé de Kaizoku, venu soutenir par sa présence un Sénateur plus révolté que les autres ? De nombreux citoyens s'interrogeaient, s'échangeant des messes basses sur l'exacte nature de cet individu à l'aura sinistre, mais aucune réponse trouvée à la hâte ne s'approchait de la réalité qui était de fait bien plus sombre que ce que leur imagination limité les autorisait à entrevoir.

    Les plus avisés remarquaient que cet énergumène n'était pas venu seul, car une poignée de solides gaillards vêtus d'armures d'ébène avait été placés à sa suite. Transportant avec eux de bien lourdes malles, ils semblaient scruter l'hémicycle et ses alentours avec l'attention particulière de ceux qui se préparent à faire face au danger. En les associant à l'étrange individu qu'ils accompagnaient, on pouvait éventuellement deviner la principale raison de leur présence en ce lieu chargé d'histoire. Celui qui paraissait être le moins attentif du lot était en réalité le cœur de ce dispositif.

    Zelevas E. Fraternitas avait estimé que les secrets entourant le projet Palladium ne justifiaient pas de se priver de la sécurité que lui conférait la présence du premier né de son accomplissement hors-norme. Il était évidemment hors de question de laisser Mortifère arborer trop fièrement les sigles républicains, ni même les symboles l'associant au parti du Sénateur, il avait donc été camouflé afin de ne pas trop attirer l'attention de ceux qui disposaient de quelconque connaissance le concernant. Malgré l'importance de conserver temporairement son anonymat, Mortifère se tenait prêt en vue du risque d'un débordement ou d'une attaque du Sénat.

    Lorsque le nom de Soren Goldheart fut prononcé par la représentante de la Maison-Bleue, chuchotements et haussements de voix stupéfaits s'élevèrent partout dans la salle. Ce n'était pas ce à quoi s'était attendu le militaire et, par extension, ce n'était probablement pas ce qu'avait escompté Zelevas lui-même. Mortifère, pourtant, demeura de marbre face à cette incroyable surprenante. L'un de ses compagnons, posté sur ses flancs, se risqua alors à s'approcher du géant d'acier pour lui faire part de ses états d'âme.

    "Incroyable, n'est-ce pas ?"

    L'interessé accorda à son collègue un vague regard en biais, puis il répondit après une pause marquée :

    "Je n'irais pas jusque là."

    "Que voulez-vous dire ?"

    "La mairesse est une très belle femme, entendons-nous bien. Mais n'exagérons rien. "Incroyable" ? C'est un mot un peu fort, peut-être."

    "Je parle de ce qu'elle vient d'annoncer."

    Faussement surpris, le soldat sourit sous son masque de cuir et ajouta alors :

    "Oh ? Pardon, il y a eu méprise. Incroyable, en effet..."
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 173
    crédits : 2047

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Lun 4 Déc - 18:07
    Spoiler:

    Ruby entrait aussi dans cette assemblée, mais cette fois elle était dans la foule qui regardait les débats. La rousse avait fait son entrée de manière particulière, car elle venait avec un masque. Celui-ci montrait quelques )parties de son visage et il se dessinait avec deux couleurs distinctes. La couleur était noire à gauche et la blanche occupait le côté droite. Les parties visibles était son œil encore actif et une partie de sa bouche. Ces parties se dénotaient par leurs couleurs qui étaient opposés à la moitié du masque. Elle avait un bâton long pour pouvoir marcher vers les marches et elle portait un vêtement de type masculin : pantalon, chemisier, une veste avec une queue de pie. Elle mettait une cape sombre à capuche avec une deux boutons :l’une rose orichalque et le second doré comme la magie élémentaire de la lumière.

    Son entrée avait fait débat, car certains pensaient que c’était un membre du SCAR, toutefois, d’autres voyaient son bâton et surtout le manque d’une jambe. La rousse donnait aux soldats, un document avec le sceau de l’armée qui expliquait l’utilisation du masque en place publique. La rousse avait gardé sa couleur de cheveux roux et à l’intérieur du hall, un groupe remarquait qu’ une des mains était figée comme une fausse main. Toutefois, la couleur de la peau noire brûlée démontrait la peau avec une brûlure. Elle s’avançait vers les marches et elle descendait lentement, mais une voix masculine l’interpellait. La rousse se retournait et elle voyait l’un des soldats qu’elle avait dirigé dans un groupe improvisé  sur l'île de Kaizoku. Ruby pointait un sourire et elle voyait qu’il n’était pas blessé. Il lui racontait  les différentes interventions de chaque députée sur cette nouvelle loi nommée Egide. Ruby écoutait les propos du soldat en permission, mais elle entendait une sorte de dispute verbal entre deux groupes dans estrades.

    La rousse demandait au soldat en permission la teneur de cette dispute et celui-ci lui répondait que la loi était égide était votée. Le groupe de droite était pour cette loi et il était composée de civils. Le groupe de gauche était composé d’ancien soldats du GAR et notamment ex-officiers comme Ruby. Le premier droite en voulait beaucoup contre le SCAR qui était corrompu et ils espéraient que les effraies allaient les remplacer. Cependant le second groupe voulait défendre le SCAR, car ils étaient d’humains et ceux-ci pouvaient faillibles. Le premier groupe de droite en remettait une couche, car la trahison avait été aussi imprégnée les rangs du GAR. Ruby voulait aussi défendre le GAR et elle avançait lentement dans ce débat.

    Ruby rejoignait le groupe qui représentait le GAR, les ex-soldats ou officiers, retraités et elle lançait :

    "Je me présente, Ruby Draglame, ex-colonelle et je vous l’accorde cette loi Egide a beaucoup d’ambitions. Toutefois, le recrutement de ce nouveau groupe efffraies va sûrement demander des officiers exceptionnels pour exécuter ses missions et je me demande ou ils vont trouver ces pépites. Je me demande si ce sénateur Zelevas avait un conseiller militaire pour avoir une telle idée. Toutefois, je suis assez contente pour les bastions civils et il faudra là aussi surveiller la mise en œuvre concrète."

    La rousse allait recevoir une réponse au tac au tac de la part d’un soldat en permission qui était affilié au groupe pro-l’égide. Il lui balançait son rôle quand elle était otage et la conséquence   dans la première partie de la guerre sur Kaizoku. Ruby allait se défendre et elle lui assénait un coup verbal :

    "Soldat, vous devriez être de mon côté, car le GAR est une grande famille. Vous savez qu’il peut avoir aussi une trahison, mais cela peut-être réglée entre nous. Il ne faut surtout pas se déchirer entre nous  c’est ce que veut notre ennemi. Revenez à la raison soldat, venez vers moi »

    Le soldat restait où il était et il s’apprêtait à donner une réplique, mais il fut interrompu par l’annonce de Soren comme Consul. La rousse voyait un autre groupe qui fêtait cette nomination en criant  Soren. Toutefois, ils furent calmés par les grands gaillards et ils fêtaient  cette victoire en marquant Soren sur le dos de leurs capes avec une craie noire. Ils montraient leurs pancartes en tissu devant l’assemblée des députés. La rousse   voulait de nouveau faire entendre sa voix, mais cette fois elle n’allait pas chercher la confrontation. La rousse partait vers ce groupe et la dispute verbale reprenait sur cette loi égide votée. Ruby se trouvait devant  les soldats, civils qui faisaient une sorte de vague pour Soren en levant leurs mains vers le haut.

    L’ancienne officière de la Grande Armée de la République commençait et elle applaudissait  lentement, mais fortement :

    Félicitations, à votre muse, mais vous devriez voir, ensuite regarder, entrevoir enfin percevoir.  Vous pourriez observer votre muse à travers ses actions et non par de belles paroles comme il a fait aujourd’hui. Vous savez les politiques sont les rois pour l’illusion envers nous le peuple. Je tiens à préciser que ceci n’est pas affront à votre muse, mais un conseil à vous.

    Le discours de Ruby arrêtait la vague pour Soren et l’un de ses membres  allait lancer une insulte, mais il fut arrêter par les autres fans de Soren. Certains commençaient à huer la rousse et  celle-ci partait pour être plus proche la rembarre. Ruby  cherchait du regard Azura, car elle voulait à quoi ressemblait cette députée. Quand Ruby la voyait, elle fut un peu surprise, car elle trouvait Azura  très jeune. Elle demandait au soldat en permission qui l’accompagnait s'il pouvait  expliquer  les camps  politiques des sénateurs. La rousse n’avait pas remarqué de suite la présence Koraki. Ruby se rendait compte que l’ambition de la mairesse avait une nouvelle fois avancé et elle n’était pas surprise. La rousse voulait aussi se remarquer et elle tentait une blague envers la mairesse depuis les tribunes. Elle demandait la cape du soldat et elle écrivait en gros Koraki  avec un  dessin de cœur à côté . La rousse savait que la mairesse allait connaitre sa présence dans ces lieux.

    La rousse tenait sa pancarte improvisée  et  elle s'arrêtait quand l'annonce du sujet sur kaizoku fut mentionnée par la mairesse. Ruby s'asseyait et elle  attendait de voir la formation de groupes pour cette partie qui allait brûlante.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Sixte V. Amala
    Sixte V. Amala
    Messages : 133
    crédits : 1686

    Info personnage
    Race: Elfe (mi-ange)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2672-sixte-v-amala-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2705-liens-sixte-v-amalahttps://www.rp-cendres.com/t2714-passe-et-present-sixte-v-amala
  • Sam 9 Déc - 0:08
    La jeune femme était installée sur une chaise en velour rouge qui semblait avoir vu plus de séants passer qu’une vie entière n’aurait dû le permettre. Ses coudes étaient ancrés sur les accoudoirs aplati et noircis dont les brocarts s’étaient depuis longtemps élimés. Elle n’avait cure du débat qui se déroulait sous ses yeux. Si elle avait toujours aimé la liberté que lui offrait la république, elle se fichait éperdument du “comment”.  Mieux que personne, elle savait que le monde évoluait à une vitesse terrifiante ; si une chose devait être, alors elle serait. Que ce soit par la force des choses ou par la sienne. La politique  l’avait toujours rebuté au plus haut point et elle n’était pas femme à rester sagement installé à débattre. L’action la mettait bien plus en émois et c’était exactement pour cette raison qu’elle était installée ici aujourd’hui. Pour mettre son grain de sel -et surtout celui d’Azura- dans l’engrenage bien huilé d’une république plus corrompue qu’elle ne voudrait jamais l’admettre.

    Ses yeux bleus parcouraient l’assemblée. De là où elle était, elle pouvait embrasser la pièce d’un simple regard. Les humanistes se trouvaient légèrement à droite, en forçant légèrement sa vue elle pu discerner la sénatrice en train de discuter avec d’autres membres de son parti. Un peu plus loin, dans un autre hémicycle se tenait Soren. Le coin de sa bouche esquissa un sourire. Le jeune homme ne lui avait pas laissé le plus agréable des souvenirs, débordant d’orgueil et d’une assurance qui aurait bien pu lui coûter la vie, elle songeait parfois à ce que sa mort aurait changé pour elle. Surement pas grand chose pour l’heure, si ce n’était sa présence aujourd’hui en ces lieux. Mais ce n’était pas pour lui qu’elle était assise sur cette chaise à les écouter déblatérer. C’était pour l’homme qui se tenait à ses côtés.

    Sixte ne savait pas pourquoi, ni même ce qu’elle devait réellement trouver mais elle se souvenait sans peine de l’expression d’Azura lorsqu’elle lui avait soumis cette charge. Sa curiosité avait également été piqué au vif, de même que son instinct qui ne pouvait s’empêcher de la mettre en garde. Ce qui ne l’empêchait aucunement de poursuivre l’enquête qu’elle venait tout juste de débuter. Bien décidée à découvrir ce que ce loup blanc cachait, elle ancra ses iris dans sa silhouette pâle. Ne lui restait plus qu’à prier les dieux, quels qu’ils furent que cette assemblée ne s'éternise pas.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 159
    crédits : 36

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Lun 11 Déc - 11:49
    Xera était de passage à Liberty ce jour et toute la ville vibrait au sujet de cette assemblée. La demi-fae arriva sur le tard et profite de la pause de 15 minutes pour se faufiler à travers la foule des citoyens pour accéder à la balustrade. Ceux occupant les places assises disponible pour la population n'allaient pas risquer de les perdes en se levant pour aller prendre l'air. L'herboriste de Nareim ne connaissait aucun des visages des sénateurs et encore moins ceux des membres du gouvernement, preuve de son désintérêt de la chose politique. Mais ne pas connaître une chose ne signifiait pas qu'en retour cette chose vous ignorait, alors il était temps pour elle de s'y intéresser un minimum. La rousse finit par rejoindre la balustrade, et observe avec attention la salle du sénat. Une chose est sur c'est que tout autour d'elle, ce n'est qu'un tourbillon d'émotions aussi diverses que varié.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 173
    crédits : 2047

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Mer 27 Déc - 19:34
    explication:


    Ruby regardait les débats qui se déroulaient entre sénateurs et elle fut ravie quand la candidature de Soren était contestée. La rousse voulait en savoir en peu plus sur Azura et le soldat en permission lui donnait quelques informations basiques connues par le public. Azura était une Lumina et elle avait une maison de campagne aux abords de Liberty. Elle faisait parti des nouveaux sénateurs qui intégraient le Sénat et Ruby se rappelait qu’elle représentait les Humanistes notamment avec la figure de proue de la famille Fraternitas. L’ancienne officière de l’armée républicaine se souvenait de ces cours de politiques et cette famille faisait parti des familles principales de la République. Elles avaient une grande influence et elles étaient présentes dans les différents organes politiques de la République. La rousse se levait pour profiter de la pause  et elle se mettait plus en retrait.

    La rousse espérait qu’Azura allait gagner cette place de consul et elle profitait de la pause pour récupérer un verre à l’extérieur du bâtiment. Elle buvait un verre de lait et elle réfléchissait aux possibilités si la lumina gagnait. La rousse se rappelait  de la fonction  du consul qui était de constituer le groupe des Effraie et Ruby comparait ce rôle comme une mise en place à faire  dans le milieu de la restauration. Ruby finissait son verre et elle entrait de nouveau dans le bâtiment et elle écoutait de nouveaux les débats  pour faire pencher la balance vers la Lumina. Il eut plusieurs cris de joie quand le résultat tombait et Azura allait de devenir la nouvelle consule. La rousse  constatait que le public semblait s’enflammer de joie et on entendait le prénom de la Lumina qui jaillissait vers le camp des humanistes. L’ancienne officière de l’armée républicaine ne se levait pas, mais elle pointait un sourire. Celui-ci se voyait avec la partie visible du masque qui montrait une partie de sa bouche.

    Ruby observait qu’une partie des supporters de la nouvelle consul qui commençait à sortir plusieurs morceaux de papiers et ils écrivaient des mots de félicitations dans leurs courriers. La rousse voulait elle aussi écrire une correspondance à Azura, mais elle n’allait pas lancer aussi les congratulations. Ruby décidait de donner des conseils, toutefois, elle n’allait pas donner son prénom, mais un nom de code. Le soldat en permission lui montrait que les sénateurs faisaient leurs discours pour féliciter la nomination de la nouvelle consul. La rousse n’avait pas encore fini sa lettre et elle profitait du nombre de lettres qui seraient sûrement portées à la partie réception du bâtiment. Ruby finissait sa lettre et elle la mettait dans un sac qui serait porté par un seul homme. La rousse mettait une adresse qui existait, cependant le surnom utilisé n’existait pas. La rousse partait en direction de la sortie du bâtiment et elle était parmi les supporters de Lumina  et on pouvait entendre un poème de manière rythmé en son honneur :

    Notre  sénatrice Azura est maintenant notre nouvelle consul
    Elle va sortir la République des menaces qui forment des bulles
    Celles-ci se cachent dans les ombres, mais notre Consul les illumina
    Notre sénatrice est  la lumière de notre république, car c’est une lumina
    Dans les livres d’histoire, le notre consule sera

    Azura,Azura, Azura, Azura, Azura


    La rousse  lançait aussi ces paroles avec les supporters et elle restait debout quand ceux scandaient ce poème. Un peu de monde se rassemblait à l’extérieur du bâtiment et on écoutait avec attention ce poème qui donnait un peut d’espoir aux passants présents dans les alentours. Ce poème rythmé fut répété pendant cinq minutes et le groupe de supporters commençait à se séparer. Il ne restait plus que la rousse avec sa béquille et le soldat en permission. L’ancienne officière de l’armée républicaine était maintenant bien remontée et elle décidait de se séparer du soldat en permission. Il lui fit un adieu avec un signe de main.  La rousse voyait aussi quelques passants qui apprenaient la nomination de la nouvelle consule. Une feuille avec quelques mots d’encouragements étaient mentionnés et ils y avaient des signatures en nombre. Ce document improvisé était posé à l’intérieur du bâtiment et la rousse voyait aussi que le sac de supporters était placé dans une carriole avec les futurs cadeaux pour la nouvelle consule.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 159
    crédits : 36

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Mar 2 Jan - 20:42
    Les 15 minutes s’écoulèrent rapidement pour Xera, ses voisins les plus proches c’étant mis un devoir de lui expliquer ce qui se jouait aujourd’hui ainsi que les forces en présence. La rousse s’efforçait de rester concentrée, mais, décidément, elle ne comprenait pas la passion de ses concitoyens pour la chose politique. La séance reprit, l’herboriste suivit les échanges tentant de retenir les explications qu’on lui avait fournies. Un vote important survint, la guérisseuse de Nareim comprit que ce dernier l’était en observant les expressions faciales et comportementales des sénateurs. La balance des votes était à l’équilibre, d’après ce que lui résuma son voisin de gauche, et il ne restait plus qu’un dernier vote.

    La rousse ne voulait pas se retrouver à la place de cette dernière, tous les regards sont braqués sur elles y compris ceux de la présidente assise sur son perchoir et de sa porte-parole. Ces deux femmes lui donnent l’impression de deux lynx perchés sur le toit d’un poulailler. Des lynx oui et pas des renards, les deux espèces raffolent des gallinacées, mais la différence, c’est qu’en bon félin, les lynx aiment jouer avec leurs proies.

    La dernière sénatrice donne sa voix à la candidate Aïwenor, faisant exploser la joie du côté de l’opposition et l’inverse chez leurs opposants, soutien du gouvernement. Par la suite, alors que certains sénateurs avaient déjà quitté l'hémicycle, la présidente de la République s'avança pour prendre la parole et annonça non moins qu’un changement au sein de son gouvernement. Le poste de vice-président venait de changer de main, Xera ne savait pas vraiment ce que cela impliquait, ne savait pas à quoi servait un vice-président mis à part de remplacer la présidente si cette dernière disparaissait prématurément. Mais une chose était sûre, cette Koraki Exousia appréciait cette nouvelle.

    La demi-fae resta quelques minutes de plus, le temps que la sortie ne soit plus bouchonnée, une fois à l'extérieur du bâtiment, elle insuffla du mana dans ses ailes et décolla dans la rue pour rejoindre l’extérieur de la ville le plus rapidement possible.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum