DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Mise au point  InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Dim 17 Mar 2024 - 11:27
    Même après sa nomination en tant qu’Esprit du Reike, la jeune femme n’avait pas tellement changée. Elle avait demandé à ses employés de ne pas changer leur attitude vis-à-vis d’elle et la forgeronne n’avait pas vraiment modifier ses habitudes pour autant. Comme elle l’avait mentionnée à l’Empereur, si elle acceptait volontiers d’endosser son rôle, ce ne serait aucunement au dépend de ses autres activités qu’elle estimait tout autant. De temps à autre, la jeune blonde concevait encore armes et armures bien qu’il lui arrivait désormais de déléguer plus souvent. Elle estimait qu’il serait dommage de ne pas continuer à pratiquer cet art que son père lui avait transmis en le laissant en dormance pendant qu’elle s’épanouissait dans son nouveau rôle de ministre. Cela était également vrai pour ses fonctions en tant que FMR. Bien qu’elle accordait beaucoup plus de prudence à sa sécurité, par respect à ceux qui avaient placé sa confiance en elle, la liche restait encore très proche du peuple, n’hésitant pas à se déplacer pour venir en aide aux plus démunis.

    En effet, de son point de vue, il était important de leur montrer qu’elle n’avait pas perdu ses objectifs de vue en gagnant un certain pouvoir au sein du Conseil. Elle savait que l’image qu’elle renvoyait auprès de ces pauvres gens était importante et il était nécessaire que l’on puisse voir que les hautes instances du royaume se soucient d’eux. Pour le reste, la jeune blonde restait au sein de la capitale si rien ne l’obligeait à se déplacer à travers le royaume, s’occupant donc essentiellement de sa forge. Aujourd’hui, la blonde était affairée à lire des archives datant de quelques décennies et qui décrivaient les autres forges à travers le pays. Si elle les avait elle-même fermées pour la plupart, il s’agissait surtout d’une mesure préventive qui avait été nécessaire le temps que la jeune femme s’adapte à sa nouvelle vie. Elle recherchait encore des gens pouvant en prendre les rennes et à qui elle pouvait les déléguer sans craindre de se prendre un coup de poignard dans le dos.

    C’est que la blonde était très à cheval sur son cahier de charge, tenant elle-même des comptes qui étaient toujours impeccablement rédigé. Sa famille n’avait jamais eu de problèmes avec les impôts et les contrôleurs royaux n’avaient jamais trouvé la moindre pièce d’or de provenance douteuse. Le nom des Ariesvyra était reconnu comme étant empreint d’honnêteté et de confiance et malgré les rares clients récalcitrants imposant un délai absurdement court pour un travail qui en nécessitait deux fois plus, la majorité d’entre eux étaient toujours pleinement satisfaits. Concernant son interaction avec ses employés, la jeune femme était chaleureuse, veillait à ce que tout le monde ait sa part. Il faisait bon vivre de travailler chez Cyradil et la liche était généreuse sur la paie, incitant entre autres les gens à rester. Ces derniers pouvaient d’ailleurs, à tout moment, demander une entrevue avec elle, n’ayant qu’à venir la retrouver dans son bureau situé à l’étage.

    Différent du reste de la forge, celui-ci était plus accueillant, plus frais et richement décoré. Si la liche ne se laissait jamais allée dans l’extravagance, elle accordait tout de même du crédit pour les jolies choses. En arrivant aujourd’hui, son contremaître Lakhdar l’avait informé qu’un des forgerons désiraient la voir. Il s’agissait d’Orion, un homme qu’elle connaissait depuis un moment mais dont elle avait surtout connu le père. Un sympathique bonhomme enthousiaste, serviable et prompt à aider son prochain. Son fils donc avait émis l’idée de venir travailler pour elle mais à l’époque, la jeune blonde n’était pas encore une liche et le garçon encore trop jeune. Quand ce dernier revint avec son diplôme en poche, la propriétaire avait « changé » mais pas son enthousiasme. Cela faisait alors quelques années qu’Orion avait intégré la forge bien qu’il n’y était pas présent tous les jours. De toute façon, la jeune blonde ne questionnait jamais les activités extérieures de ses forgerons tant qu’ils restaient dans un cadre légal. La dernière chose que la liche voulait, était d’apporter des problèmes au sein de son établissement. Laissant tout le loisir au jeune homme de pénétrer dans le bureau, la magicienne posa son regard voilé sur lui, l’incitant à s’asseoir.

    « Et bien, cela fait un moment que l’on ne s’était plus vus. Comment vas-tu depuis la dernière fois ? et surtout que me vaut cette visite inopinée ? » Demanda-t-elle de manière calme.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Dim 17 Mar 2024 - 16:25
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    En dehors de son statut de chef de la Cellule du Vent et de ses autres responsabilités liées à l’espionnage, Orion était un homme simple qui n’aimait pas spécialement s’attirer des ennuis. Pour dire vrai, il considérait avoir suffisamment d’ennemis en tant que Vent du Reike pour en avoir d’autres en tant que simple forgeron chez dame Ariesvyra. Orion avait demandé à Lakhdar, le contremaître de la forge, s’il pouvait avoir une entrevue avec la chef des lieux. Naturellement, dans sa grande bonté, Cyradil accepta. L’assassin avait connu dame Ariesvyra, nouvellement nommée Esprit du Reike, plusieurs années auparavant, alors qu’il venait en compagnie de son père dans cette merveilleuse forge.

    C’était l’un des rêves d’enfant d’Orion : devenir forgeron. Malheureusement, après quelques complications avec sa famille, notamment avec son frère et sa sœur, Xander et Yuna, Orion n’eut pas la chance de pouvoir intégrer la forge de son père. En plus de cela, avec son véritable travail, il ne pouvait pas se permettre de trop s’absenter de la capitale, les hérétiques étant partout et la protection de la famille impériale étant son objectif principal. Fort heureusement, dans sa grande bonté, dame Ariesvyra avait accepté de recueillir Orion en tant que forgeron dans son établissement, peu de temps après l’obtention de son diplôme à l’université de Drakstrang.

    L’heure de son entrevue avec sa patronne arrivant à grands pas, le chef-espion déposa ses outils sur son établi, alors qu’il vînt tout juste de terminer l’élaboration d’un pommeau pour une commande passée par un haut-placé du Reike. Ainsi, il se dirigea vers une salle adjacente à la forge, afin de pouvoir s’essuyer le visage de toute cette crasse et surtout, de se rendre présentable devant dame Ariesvyra. Orion avait toujours eu une grande estime pour cette femme, déjà bien avant qu’elle fût nommée Esprit mais, encore plus aujourd’hui. Il prit quelque temps pour se changer, mettant des vêtements propres, puis il attacha sa chevelure d’argent à l’aide d’une petite broche.

    Une fois prêt et présentable, le jeune forgeron se dirigea vers l’étage de la forge, bien plus frais que le rez-de-chaussée. Il parvenait à ressentir cette faible magie rafraîchissante planer dans l’atmosphère du couloir. D’un pas aussi léger que le vent, Orion se dirigea en direction du bureau de la grande forgeronne. Devant la porte du bureau, le chef-espion frappa trois fois sur cette-dernière, avant d’être invité à pénétrer dans la pièce. Dans un grincement de bois, la porte s’ouvrit, puis, les formes de la liche se dessinèrent devant le jeune homme à la chevelure immaculée, légèrement foncée par la crasse de la forge. Les prunelles écarlates de l’humain scrutèrent quelques secondes le voile de Cyradil, qui recouvrant ses magnifiques prunelles d’un froid glacial. Il n’eut que très peu l’occasion de pouvoir observer ces prunelles de plus près et, il espérait pouvoir les revoir durant cette entrevue.

    Naturellement, d’un pas léger, Orion s’approcha du bureau de la forgeronne, puis il prit place sur un fauteuil fait de matière complètement noble. Les rubis du chef-espion jaugèrent quelques secondes son interlocutrice, alors que cette dernière lui demandât la raison de sa venue en ces lieux. Bien évidemment, maintenant que Cyradil avait été promue au titre d’Archimage du Reike, elle saurait tôt ou tard que l’un de ses forgerons était un espion réputé du Reike, le chef de la Cellule du Vent, celui qui traquait sans relâche les fanatiques afin de protéger le Reike de ces fous. Le regard écarlate d’Orion se posa sur le voile couvrant les prunelles de Cyradil, puis, une douce voix brisa ses lèvres fines et fendues par une légère balafre rosâtre, contrastant avec sa peau d’une pâleur inhabituelle.

    - Je suis véritablement ravi de vous revoir, Dame Ariesvyra. Je vais extrêmement bien, je vous remercie. Tout va pour le mieux dans ma vie. Une légère pause, alors que ses prunelles quittèrent le voile de la liche pour se réfugier à côté d’elle. Tout d’abord, je tiens à vous féliciter pour votre récente promotion au titre d’Esprit du Reike, c’est extrêmement prestigieux. Mais, ce n’est pas pour vous féliciter que j’ai tenu à vous rencontrer, non. À vrai dire, je devais discuter avec vous de ma… vie privée. Si cela ne vous dérange pas, bien entendu.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Dim 17 Mar 2024 - 17:18
    Orion avait toujours eu ce petit côté mystérieux et insaisissable. Cyradil ne l’avait jamais questionné sur ce qu’il faisait en dehors de la forge. Tout comme dans son manoir, les gens étaient libres d’aller et venir et personne ne lui devait quoi que ce soit. En effet, ses forgerons étaient des contractuels qui pouvaient à tout moment décider de quitter sa forge du moment que ces derniers prévenaient la dame de leur départ afin qu’elle puisse lui trouver un remplaçant ou réorganiser les différentes tâches à accomplir. En l’occurrence, elle n’avait jamais vraiment eu de problèmes avec Orion. Celui-ci avait toujours pris soin d’avertir de ses absences, la magicienne comprenant qu’il y avait des moments où l’on voulait faire autre chose que jouer du marteau et de l’enclume. Malgré ce relatif laxisme, ses forgerons avaient toujours été enthousiastes et s’épanouissaient bien. Cyradil sourit un instant face au compliment de son employé. Ce n’était pas le premier à la féliciter de son ascension mais cela faisait toujours plaisir à entendre.

    « Merci, je t’avoue que je m’y attendais pas moi-même et je suis agréablement surprise de pouvoir occuper un poste aussi important. Je pourrais dire que c’est l’accomplissement d’une vie mais pour être honnête, je n’avais pas vraiment d’attrait pour cette fonction avant. »

    Une responsabilité qu’elle n’avait pas anticipé devoir endosser aussitôt mais qu’elle parfaitement capable de gérer maintenant, surtout en tant que liche et avec un temps pratiquement illimité. La nuit lui permettait aisément d’accomplir plusieurs tâches sans qu’elle ne craigne l’épuisement, bien qu’il lui faille parfois se reposer pour permettre à son esprit de ne pas se laisser déborder par une charge de travail trop importante. Pour le reste, Cyradil était restée inchangée et si sa nomination n’avait pas fait le tour du royaume, l’on ne soupçonnerait même pas que la liche ait eu une promotion tant elle resta humble face à cette dernière. Elle s’efforçait d’ailleurs de dire à tous ceux qu’elle côtoyait de garder la même relation qu’elle entretenait avec eux avant qu’elle ne soit Esprit, chose qui était parfois difficile mais qui, avec le temps, finirait par le devenir moins. En l’occurrence, tous ses employés avaient repris le cours normal de leur vie et considéraient leur patronne exactement comme avant. Autrement, la jeune blonde ne s’amuserait pas à les recevoir lorsque ceux-ci demandaient à la voir.

    « Ta vie privée ? » Questionna-t-elle. « En voilà une bonne surprise pour quelqu’un d’aussi taciturne que toi. »
    La liche sembla déceler une pointe d’hésitation.


    « Tu sais, tu n’es pas obligé de me dévoiler ta vie privée. Tout le monde est libre de travailler ici sans avoir à faire étalage de ce qu’il fait en dehors des heures de travail, ma seule condition étant bien évidemment que cela se fasse dans les conventions légales de l’Empire. Au-delà de cela, tant que tu fais du bon travail – et tu en fais – le reste m’importe peu. Mais bon, si tu es venu me trouver, c’est que tu as suffisamment réfléchi à la question alors parle, je t’écoute. J’ai tout mon temps. » Encouragea-t-elle.

    Autant la blonde aimait jouer les psychologues de temps à autre, autant elle préférait ne pas démultiplier cette activité trop souvent. S’il ne s’agissait pas de son domaine de prédilection, elle devait avouer qu’elle avait un certain succès auprès de ses « patients », dont certains étaient atteints d’un traumatisme profond sur lequel il fallait régulièrement travailler pour espérer en venir un bout un jour. Même en tant que liche, Cyradil devait être prudente à ne pas trop démultiplier les personnes qu’elle devait prendre en charge et elle espérait de tout cœur que Orion ne lui révèle pas une telle chose, obligeant la bonté de cœur de la forgeronne à agir. C’est qu’avec ses nouvelles fonctions, elle n’aurait tout simplement pas le temps de l’aider sur le long terme et même si cela lui fendait la poitrine, il fallait parfois savoir dire non.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Dim 17 Mar 2024 - 21:11
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    Orion écoutait attentivement le moindre mot s’échappant d’entre les lèvres de son interlocutrice. Rien ne lui échappait, il décortiquait le moindre mouvement des traits de son visage si lisse, comme pour essayer de détecter un éventuel mensonge. Même si, il le savait, Dame Ariesvyra était une personne extrêmement honnête. Il n’avait d’ailleurs jamais rencontré de personne telle que la forgeronne, ne voulant que le bien d’autrui. Elle avait le cœur sur la main, c’était certain et cela était extrêmement rare aussi. Ainsi, le Vent du Reike ne put que sourire aux paroles de son interlocutrice, celle-ci disant ne pas s’être attendue à sa nomination en tant qu’Esprit. Ainsi, Orion, connaissant de loin les critères pour devenir ministre, lui qui avait tant convoité le titre d’Oreille, laissa ses lèvres s’entrouvrir afin de prononcer quelques mots en réponse aux paroles de l’Esprit du Reike.

    - Dame Ariesvyra, sans vouloir vous manquer de respect, je pense sincèrement que vous êtes la personne la plus désignée pour occuper le titre prestigieux d’Esprit du Reike. En dehors de votre talent inné à la forge, votre manipulation de la magie est tout bonnement impressionnante. Croyez-moi, même si je n’ai que rarement vu une véritable démonstration, le simple fait d’être capable de refroidir l’atmosphère de la sorte est impressionnant. Les traits de son visage marqué par des combats s’étirèrent pour laisser un nouveau sourire se dessiner sur celui-ci. En plus de cela, vous êtes sans l’ombre d’un doute la personne la plus aimable que je connaisse, vous avez le cœur sur la main et ceci est une vertu extrêmement rare, surtout en comparaison aux autres membres de la main qui sont, disons, plus cruels. Vous apportez un véritable vent de fraîcheur à la table des ministres et je dois avouer que c’est extrêmement plaisant à voir. Une nouvelle pause, alors que ses prunelles écarlates semblaient s’intensifier à chacune de ses paroles prononcées. J’en suis certain, vous brillerez de mille feux au poste d’Archimage du Reike, Dame Ariesvyra. Cette nomination est totalement méritée, selon moi.

    Effectivement, comme le disait si bien la forgeronne, Orion n’était pas du genre à beaucoup se livrer aux autres. Et, encore moins sur ce qu’il s’apprêtât à annoncer à sa patronne. Seulement, il éprouvait une totale confiance en Cyradil, cette dernière dégageait une aura réconfortante. Orion était hésitant quant à cette révélation, mais il le considérait comme étant de son devoir que de révéler sa véritable fonction à son interlocutrice. Pour lui, elle était en droit de savoir quel genre de personne il était, surtout maintenant qu’elle fût Ministre du Reike. Il esquissa un léger sourire sur son visage balafré alors qu’une nouvelle fois, il épiât le moindre mot sortant d’entre les lèvres de son interlocutrice. Il le savait, il n’était point obligé de se livrer et en plus, son activité n’était en rien illégale. Peut-être mal vue sur certain point, mais pas illicite.

    Enfin, il n’était pas venu ici pour enfiler des perles, il comptait bien dire la vérité à sa patronne. Il attendait simplement que cette dernière finît de lui répondre avant d’en faire de même. Une fois cela fait, il marqua une légère pause dans la conversation, observant les objets se trouvant derrière la liche. Puis, après un léger soupir, accompagné d’un sourire véritablement sincère, le maître des ombres laissa ses prunelles carmines glisser en direction des yeux de la forgeronne, ou du moins, du voile gris les cachant. Il ne comprenait d’ailleurs pas bien pourquoi elle avait cela sur le visage, mais la connaissant, elle devait certainement avoir une excellente raison. Un nouveau sourire fleurit sur son visage, alors que ses cheveux immaculés se soulevaient légèrement par de faibles courants d’air frais sévissant dans le bureau de la forgeronne. Puis, il laissa ces quelques mots briser la barrière formée par ses lèvres fendues, déclarant finalement la raison de sa venue à la liche.

    - Effectivement, je vois que vous me connaissez bien. Je ne suis pas du genre à me livrer à quiconque, même au peu de personnes qui me sont proches. Seulement, je dois parfois briser certaine barrière pour le bien d’une relation et c’est exactement ce que je m’apprête à faire, dame Ariesvyra. Il marqua une légère pause, reprenant son souffle puis laissant une façade sérieuse prendre le dessus sur son visage. Pour tout vous dire, lorsque j’ai acquis mon diplôme à l’université de Drakstrang, j’ai été recruté par le chef de la Cellule du Vent, celle qui s’occupe de traquer les fanatiques pouvant porter atteinte à l’intégrité du Reike. Et cela fait bientôt deux longues années que j’ai été promu au poste de Chef de cette cellule et que je suis devenu le Vent du Reike. Il marqua une légère pause, laissant son interlocutrice réagir si besoin. Je sais que je ne suis pas censé le dire, mais je préfère être totalement transparent avec vous, maintenant que vous êtes l’Esprit. Cela me semble essentiel pour qu’une relation de confiance s’installe entre nous. Et puis, si vous ne voulez plus que j’occupe un poste de forgeron à votre service, je le comprendrai parfaitement. Je ne suis pas un enfant de chœur comme vous pouvez certainement le comprendre par cette révélation.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Lun 18 Mar 2024 - 17:59
    Et voilà que le forgeron repartait dans ses compliments. Cyradil croirait presque entendre Corvus à ce stade-ci. A vrai dire, Cyradil n’avait pas tellement eu l’occasion de discuter avec tous les membres de la main et donc elle ne pouvait acquiescer à ce que disait Orion à leur sujet. Le fait est que si les reikois étaient impressionnés par des tours de magie aussi basiques que celui-ci, cela en disait long sur leur méconnaissance de la magie. Si la jeune blonde était contente d’avoir acquis le poste, elle pensait de plus en plus que cela était plus que nécessaire qu’elle en prenne les rennes. Quant à la révélation du forgeron, cela eut pour effet de surprendre la magicienne. Elle ne se serait jamais doutée qu’elle avait embauché un espion, ce qui ironiquement voulait dire qu’il faisait bien son travail. Mais au-delà de ce fait, c’était surtout que la jeune blonde n’avait jamais vraiment eu à se méfier puisqu’elle n’avait jamais vraiment eu quoi que ce soit à cacher.

    « Cela explique tes absences prolongées. Il me semble que ton père m’avait bien dit que tu souhaitais entreprendre des études à Drakstrang. Un brave homme d’ailleurs qui a beaucoup la forge dans des moments où l’on avait plus que besoin de forgerons talentueux. A vrai dire, je n’ai jamais questionné qui que ce soit sur ses activités extérieures. De toute façon, s’il arrivait que l’un d’entre eux tente d’emprunter des chemins sinueux, je le saurais bien assez tôt. Et c’est encore plus vrai maintenant. »

    Chef de la Cellule du Vent donc. Il fallait que Cyradil se renseigne à quel point l’on traquait les fanatiques. Elle espérait au moins que l’Empire savait faire la distinction entre ceux voulant simplement pratiquer leur foi en toute sérénité des autres dérangés animés de chaos et de destruction. Si cela faisait bien deux ans que Orion avait été promu et qu’il était resté dans la forge, c’est que cela signifiait deux choses : Soit le forgeron aimait suffisamment son activité secondaire pour continuer à la pratiquer ou alors il avait décidé de simplement l’utiliser comme couverture. D’autant plus qu’il s’agissait d’une promotion donc Cyradil déduisait que Orion était un espion depuis bien plus longtemps que cela. Est-ce que cela la choquait pour autant ? Pas vraiment. Après tout, il avait eu lui-même le courage de venir lui en parler.

    « Oh non, pas besoin de recourir à de tels extrêmes voyons. Je n’ai jamais eu à me plaindre de toi et tu as toujours fourni d’excellentes pièces. Il ne tient qu’à toi de voir si tu veux continuer à travailler dans ma forge. Je pense que tu y es depuis suffisamment longtemps pour comprendre que je n’oblige personne à rester ni ne blâme quiconque qui déciderait de s’en aller. Moi-même je pratique plusieurs activités et j’arrive parfaitement à trouver le bon équilibre entre celles-ci. » Dit-elle avec un sourire.

    Cependant, il y avait quand même quelque chose sur lequel Cyradil mettait un point d’honneur : la qualité du travail fourni. Tous les forgerons présents dans sa forge mettaient du cœur à l’ouvrage, travaillant avec passion et ferveur. Elle aurait du mal à accepter que quelqu’un ne se serve de cet art qui lui tenait à cœur comme d’une simple couverture.

    « Je te poserais simplement une question, Orion. Est-ce que tu aimes toujours ce métier ? C’est ce qui importe le plus pour moi…et sans doute le fait que tu ne te mettes pas à m’espionner ? Ça serait gênant. » Ajouta-t-elle en plaisantant.

    En plusieurs décennies d’existence, ses forges avaient toujours accueilli des gens avec un potentiel inné pour cet art. Des gens qui avaient envie d’apprendre mais surtout qui avaient le désir de transmettre. Au fil des années, son style s’était popularisé. Pas au point de lui donner une énorme renommée mais assez pour se constituer une solide clientèle. Parfois, c’était des générations entières qu’elle avait vu défiler. Des relations de confiances qu’elle avait tissées à travers les époques. La magicienne ne se pouvait donc se permettre de risquer d’entacher cette confiance si durement acquise. Selon la réponse d’Orion, la jeune blonde pourrait sans doute lui faire une proposition intéressante. Il ne tenait alors qu’à lui de trouver les mots justes devant un visage qui semblait impassible sur la question posée.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Mar 19 Mar 2024 - 18:50
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    Cyradil n’était pas dupe et cela, Orion le savait. Ses multiples absences, plus ou moins prolongées, avaient mis la puce à l’oreille de la liche. D’autant plus que le Vent du Reike n’était pas souvent présent au sein de sa nation, surtout depuis que le Fléau de l’Éternité avait refait surface et, c’était bien dommage. Mais, il ne se laissa point abattre, il avait foi en ses capacités et savait qu’il pouvait sans le moindre souci réduire à néant cette organisation de bon à rien. Le visage balafré, preuve de ses multiples combats, laissait un léger sourire fleurir sur lui. Les prunelles écarlates du chef-espion restaient ancrées dans le regard de la liche, alors qu’il vînt lui répondre sincèrement.

    - Effectivement, je suis souvent amené à me déplacer, surtout ces derniers temps. Une certaine organisation du nom du Fléau de l’Éternité a récemment refait surface et, je me bats pour la réduire à néant. Ce n’est pas toujours simple, mais j’ai foi en mes capacités et je suis certain que je toucherai au but de mon vivant. Elle agit au Reike et en République, mais surtout sur le territoire de l’ancienne Shoumeï. Mais au moins, cela me permet de visiter cette magnifique nation maintenant tombée suite à l’assaut des Titans. Un triste sort pour ceux qui les adulaient, n’est-ce pas ? Enfin, ce n’est pas mon seul objectif en tant que Vent du Reike. D’ailleurs, je suis certain qu’à l’avenir nous serons amenés à travailler ensemble. Il marqua une légère pause alors qu’il fut temps de parler de son paternel. Oui, mon père était quelqu’un de bien. Malheureusement, il nous a quittés depuis déjà quelques années et, c’est aussi pour cela que je ne travaille pas dans sa forge. Pour tout vous dire, il l’a légué à mon grand frère, Xander. Malheureusement, notre relation est assez tendue et, je ne peux plus vraiment le voir. Je sais que cela peut paraître étonnant mais, c’est un fait. Encore pire, j’ai eu l’occasion de le revoir il y a peu et, je peux vous assurer que la forge Yamveil va bientôt connaître sa fin, hélas… Mais, cela ne m’importe peu, je continue de faire vivre moi-même l’héritage que mon père m’a laissé, son savoir et ceci, c’est entièrement grâce à vous, dame Ariesvyra. Rien que pour cela, je me vois obligé de vous remercier, encore et encore. Il marqua une nouvelle pause, souriant sincèrement à son interlocutrice, avant de reprendre calmement. Oui, je n’en doute pas une seule seconde. Nos services de renseignement sont certainement les plus efficaces de tout le Sekai. Et c’est bien normal, le maître-espion est tout simplement excellent dans son métier. C’est une personne que j’admire sincèrement.

    Orion fut tout de même soulagé que suite à cette révélation, Cyradil ne le mit pas à la porte de son entreprise familiale. Cela aurait été extrêmement embêtant et, pour de multiples raisons que le Vent du Reike expliquerait certainement à son interlocutrice. Après tout, il était déjà lancé pour parler de sa vie privée, alors pourquoi ne pas continuer. Il était en plus de cela, très flatté par les compliments que lui fît la liche, lui qui parfois, doutait de ses propres capacités de forgeron, malgré cette façade qui s’évertuât à avoir en permanence sur son visage. Une façade disant : Je suis sûr de moi, tout le temps, en permanence. Un nouveau sourire se dessina sur le visage à la pâleur inhabituelle du Vent, ses prunelles se portèrent sur le voile en tissu de la liche.

    - Vous m’en voyez rassuré, vraiment. Je ne savais pas quelle réaction vous alliez avoir en apprenant mon véritable métier. Mais, soyez certaine d’une chose, dame Ariesvyra. Mon activité de forgeron est certes, une couverture pour moi, mais c’est aussi une véritable passion. J’ai d’ailleurs moi-même forgé mon armure ainsi que mes différentes armes et cela, c’est grâce au savoir que j’ai acquis durant toutes ces années à votre service. Pour moi, c’est un véritable plaisir que de travailler à vos côtés, dans votre entreprise, sincèrement. Il marqua une légère pause, de nouveau, en éliminant ce sourire de son visage, reprenant un air tout à fait sérieux. Bien évidemment, dame Ariesvyra, je ne compte pas vous espionner. Ce n’est pas réellement dans mon domaine d’expertise de toute manière, sauf si un fanatique traînait de trop près à vos côtés et que votre vie serait mise en danger d’une quelconque manière. D’ailleurs, si vous l’acceptez, je me ferai un plaisir de m’assurer également de votre sécurité, dans un certain cadre professionnel, comme lorsque vous exercez à la forge. Je ne doute pas de votre capacité à vous défendre, loin de là. Seulement, maintenant que vous êtes l’Esprit du Reike, votre vie a pris en valeur et vous allez certainement être la cible de nombreuses attaques.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Mer 20 Mar 2024 - 16:01
    Une organisation ? Comme si les titans eux-mêmes ne suffisaient pas. S’ils semblaient essentiellement agir en Shoumeï, le fait qu’ils tentent d’étendre leur influence à travers le Sekaï entier était assez inquiétant. Maintenant qu’Orion s’expliquait, elle comprenait mieux son rôle et la nécessité de celui-ci. Récolter des informations sur ce groupe d’individus qui tentaient sciemment de démanteler l’ordre du monde était hautement important et même si elle avait peur de comprendre le sens sous-jacent derrière le fait que Orion n’était pas un enfant de chœur, la liche avouait néanmoins que des moyens drastiques se devaient être employés pour lutter contre de tels fléaux. Par ailleurs, elle fut un peu triste d’apprendre le trépas du père du forgeron. La liche l’appréciait beaucoup et sans lui, il semblerait que l’héritage que ce brave homme a laissé derrière lui était sur le point de disparaitre. Probablement parce que son gérant, le frère d’Orion, n’était pas aussi assidu que son père dans l’art de la forge. Ou peut-être qu’il n’était tout simplement pas intéressé.


    « Je suis désolée pour ton père. J’ai toujours pensé que ce genre de personnes méritait de vivre plus longtemps. » Souligna-t-elle de manière ironique. « Enfin, je suis heureuse d’apprendre que tu continues de faire perdurer son savoir à travers tes œuvres. Il mérite qu’on lui rende hommage et si cela est possible, j’aimerais pouvoir me recueillir un jour sur sa tombe. Je n’ai jamais eu l’occasion de lui dire au revoir proprement je pense… » Ajouta-t-elle, songeuse. 


    En parlant de faire perdurer son savoir, Orion lui affirma qu’il était totalement sincère concernant son travail au sein de sa forge. En effet, l’art des Ariesvyra était un précieux don transmis par les nains de Kazan et la jeune blonde choisissait toujours judicieusement à qui elle l’enseignait. Pour être tout à fait honnête, la liche était déjà bien au fait de sa réponse, autrement le forgeron n’aurait jamais osé se présenter devant elle pour lui dire qu’il l’avait roulée dans la farine durant toutes ces années. Son travail en tant que Vent était du ressort de l’Oreille et tant que cela n’interférait pas avec ses talents de forgeron, Orion était libre de rester à son service. De plus, son offre était plutôt intéressante et la liche profiterait des services d’un véritable expert en plus de la petite poignée de soldats qu’on lui avait assignée à sa nomination en tant qu’Esprit pour sa propre sécurité.


    « Si tel est ton désir, j’accepte que tu puisses devenir mon garde du corps attitré. Il faudra juste faire attention à ne pas trop énerver Martha. Elle a tendance à devenir un peu grognon quand un homme s’approche trop de moi. Un instinct maternel sans doute qui lui fait dire que l’on essaie de profiter de moi. » Avoua-t-elle en rigolant. « Non, plus sérieusement, je ne vois pas d’inconvénient à ce que tu assures ma sécurité. Simplement, il faudra que tu puisses faire en sorte de pouvoir distinguer mes amis pour ne pas les laisser poireauter devant la porte en croyant que ce sont des inconnus. Je te dis cela juste par mesure de précaution. Sait-on jamais. »


    Malgré sa bonté de cœur, Cyradil avait compris, depuis toutes ces années qu’elle n’était pas toujours entourée de flèches. Si elle ne doutait pas des capacités cognitives du Vent, elle préférait simplement mettre les choses au clair pour éviter que, par exemple, une certaine valkyrie soit obligée d’attendre à l’extérieur parce qu’on lui a refusé l’entrée. Qu’on veuille la protéger, la liche voulait bien mais qu’on la considère comme une enfant incapable de défendre sa demeure avait tendance à lui taper un peu sur les nerfs. En acceptant la proposition d’Orion, c’était maintenant à son tour de lui en faire une. Après tout, il s’agissait de quelqu’un de fiable et de sincère rien que pour ce qu’il venait de délibérément lui avouer.


    « Je ne doute pas de ta sincérité Orion. En réalité, je me demandais simplement comment tu allais réagir à ma question. Mais bref, tu m’as convaincue donc inutile de tergiverser plus longtemps là-dessus. Comme tu le sais, mes nouvelles fonctions d’Esprit m’octroient des droits mais aussi beaucoup de responsabilités. Cependant, comme je l’ai mentionné à l’Empereur, je ne souhaite pas pour autant abandonner l’art de la forge, c’est pourquoi je planifie depuis longtemps la réouverture de mes autres établissements dans le pays. Ton père t’en as déjà parlé et à vrai dire, j’avais hésité à lui confier la délégation de l’une d’entre elles mais avec sa mort, et bien…je dois reconsidérer les choses. Il est assez évident maintenant que je ne pourrais jamais gérer tous ces établissements toute seule alors je me sens dans l’obligation de déléguer. Ce que je te propose est tout simplement une promotion. Le privilège de pouvoir diriger l’une de mes forges actuellement fermées. N’importe laquelle. Celle qui te convient le mieux selon tes fonctions. Bien sûr, cela s’accompagne d’une augmentation de salaire et je pense qu’en tant qu’espion tu seras suffisamment compétent pour dénicher des forgerons de talents. Si tu acceptes, je tiens simplement à ce que tu me rapportes qui tu as embauché mais pour le reste, tu seras totalement libre. De mon côté, cela m’assure d’avoir une personne de confiance aux commandes en plus d’étendre un peu plus ma popularité. »


    Cela était un moyen d’augmenter sa notoriété en tant qu’Esprit également et se servir de son nom lui permettait simplement de se faire rapidement connaitre à travers tout l’Empire. Une bonne méthode pour qu’on puisse trouver en elle une figure à admirer et d’inciter les gens de talents à pouvoir se familiariser un peu plus à la magie qui faisait tant défaut au Reike. Bien sûr, Orion n’était aucunement obligé d’accepter sa proposition et pouvait bien évidemment, toujours continuer à travailler ici si de telles responsabilités étaient incompatibles avec son rôle de Vent. La dernière chose que Cyradil voulait était de faire de l’ombre à l’Ombre.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Jeu 21 Mar 2024 - 18:47
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    La mort du père de la famille Yamveil était restée, bien entendu tragique, mais le dernier-né ne la pleurait pas de trop. Il éprouvait un grand amour à l’encontre de son père, mais aussi une grande admiration. Seulement, il évitait de le montrer et de trop en parler car, pour lui, faire perdurer son héritage au travers de la forge était déjà un grand hommage. Et de toute façon, le père d’Orion n’aurait pas apprécié le fait d’être pleuré et de voir son enfant avoir des remords vis-à-vis de cela. Un léger sourire naquit tout de même sur le visage d’Orion, qui hocha la tête en signe de remerciement, à la mémoire de son paternel. Puis, il laissa ses magnifiques prunelles écarlates glisser en direction du regard voilé de la liche, avant de laisser ses quelques mots s’échapper d’entre ses lèvres fendues.

    - Je vous remercie pour mon père. Même si je ne le montre pas, ou que très rarement, je portais une grande estime à son encontre et surtout, c’était une personne que j’admirais sincèrement. Mais, la maladie de la peste noire a eu raison de lui, malheureusement. Il fit une légère pause, fermant ses yeux, laissant ses rubis disparaître derrière ses douces paupières. Enfin, je me dis qu’il a eu une belle vie et qu’il a donné la vie à trois personnes aux ambitions démesurées. Il était fier de moi et c’est ce qui est le plus important. Je sais que cela peut paraître égoïste mais, c’est le fond de mes pensées. Une nouvelle pause, alors qu’un sourire naquît une nouvelle fois sur ses lèvres fendues. Si vous le souhaitez, nous pouvons toujours nous rendre sur sa tombe. De ce fait, vous pourrez lui rendre un dernier hommage à votre manière.

    Ce léger sourire perdura, tandis que la liche fût d’accord pour garder Orion en tant que garde du corps. Au moins, en étant lui-même de sa garde rapprochée, il était certain que rien de néfaste ne pourrait la toucher et, certainement pas ces psychopathes adorateurs des titans et autres. Les prunelles du Vent du Reike se baladèrent rapidement tout autour de la liche, alors que son sourire s’effaçât rapidement de sur son visage balafré. Puis, d’entre ses lèvres, ses mots vinrent capter l’attention de la liche, tandis que ses mains marquées par la forge se posaient sur le bureau, juste devant lui.

    - Vous me voyez véritablement ravie, dame Ariesvyra. Ce serait un honneur pour moi que de vous servir en tant que garde du corps, tout en continuant mes activités au sein de votre entreprise familiale, naturellement. Un léger rictus s’échappa d’entre les lèvres de l’assassin, ses prunelles revenant se loger dans le regard voilé de la liche. Naturellement, vos amis restent les bienvenus chez vous. Vous êtes une ministre et vous restez libre de vos actions, cela va de soi. Je veillerai simplement à ce que personne de non désirable n’ose s’approcher de trop près de votre vénérable demeure. Simplement, indiquez-moi l’identité de vos proches, bien évidemment. Je dois tout de même vous préciser que je ne serai présent que très rarement, étant souvent en déplacement. Mais, pour être plus sérieux, je serais ravi de vous escorter lors de vos éventuels déplacements à l’extérieur de la capitale.

    La liche fit une proposition qui, d’abord laissa le Vent du Reike bouche bée, puis, le fit entrer dans une certaine extase. Il ne s’attendait pas, en venant révéler sa véritable nature à sa patronne, à recevoir une telle promotion. Bien évidemment, il ne pouvait pas se refuser à devenir le chef d’une des forges de dame Ariesvyra, c’était une chance inouïe pour lui. Les traits du visage du chef-espion s’étirèrent largement afin d’y dessiner un grand sourire, alors que ses prunelles restaient ancrées dans le regard de la liche. Il se redressa sur son fauteuil, plaquant son dos contre le dossier puis, il vint à croiser les bras.

    - Eh bien, dame Ariesvyra, je ne m’attendais pas à une telle proposition et vous m’en voyez véritablement surpris. Il marqua une légère pause, se penchant légèrement vers l’avant. J’accepte, sans la moindre hésitation, dame Ariesvyra. Ce serait un honneur pour moi que d’être à la tête de l’une de vos forges. Véritablement. Je veux bien, si vous l’acceptez, aller à celle de Kyouji. Elle me permettrait de pouvoir agir rapidement sur le territoire républicain, étant donné que je peux éventuellement avoir des affaires là-bas. Je m’occuperai des recrutements, comme vous me l’indiquez et, je les mènerai jusqu’à vous. Il marqua une nouvelle pause, laissant un sourire sincère se dessiner sur son visage. Je vous remercie, dame Ariesvyra. Mon père serait véritablement fier de moi.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Ven 22 Mar 2024 - 16:16
    Comme attendu, Orion avait accepté sa demande. C’était un grand privilège qu’il se voyait accorder et Cyradil ne voyait pas d’inconvénient à lui accorder la forge de Kyouji. En effet, si l’on excluait sa propre forge à Ikusa, toutes les autres étaient encore inactives et si cela aidait le forgeron à faciliter le relais avec son métier de Vent, la blonde la lui accorderait volontiers. Néanmoins, cela faisait plusieurs années que l’établissement était fermé et sans doute qu’avec le ravage de la guerre de conquête, le bâtiment fut partiellement endommagé. A l’époque de sa suprématie magique, Cyradil avait tout fait pour préserver son patrimoine puisqu’elle avait été jusqu’à réaménager ses forges en hôpital de fortune pour soigner les blessés. Elle avait compté sur le fait que l’on ne se mettrait pas attaquer ouvertement les hôpitaux et autres structures accueillant des gens qui n’étaient plus en état de combattre. Comme elle l’avait avoué à l’Empereur, la liche n’avait pas pris part aux combats pour la simple raison qu’une fois que ce dernier s’était assis sur le trône, la guerre cessa immédiatement.

    « C’est d’accord pour la forge de Kyouji. Cependant, il faudrait un petit moment pour la remettre sur pied. Les années et la guerre ne lui ont sans doute pas été favorables. Quand j’aurais trouvé un peu de temps, il faudra que je m’y rende pour voir ce qu’il faut pour rétablir l’établissement. Ton rôle en tant que Vent reste bien sûr important donc ce n’est pas un souci si tu dois t’absenter souvent. C’est le cas pour moi aussi mais heureusement Lakhdar est là pour assurer le bon fonctionnement de la forge. Et c’est encore plus vrai désormais malheureusement. »

    Cyradil avait déjà une garde rapprochée maintenant qui veillerait sur elle en toute circonstance alors ce n’était pas nécessaire d’avoir systématiquement Orion à ses côtés. Cela faisait cependant plaisir d’apprendre que le forgeron s’efforcerait de tenir éloigner les ennemis qui voudraient attenter à la vie de la liche. De ce fait, cela lui permettrait de davantage se concentrer sur ses tâches plutôt que de devoir sans cesse couvrir ses arrières. Concernant ses amis, certains étaient déjà bien connus mais elle ferait sans doute en sorte d’en fournir une liste plus ou moins exhaustive à Orion ou de le prévenir au préalable des gens qu’elle recevrait. Après tout, elle n’invitait pas n’importe qui dans sa demeure. Elle pensait surtout à une personne qui, compte tenu de leurs interactions récentes, pourrait être amenée à la visiter souvent.

    « Il pourrait arriver parfois qu’une personne vienne me visiter souvent. Il s’agit d’une valkyrie travaillant aux FMR. Si tu la vois passer par une fenêtre ou un endroit insolite, ne t’en fais pas, c’est tout à fait normal. » Dit-elle en plaisantant.

    La liche avait également réfléchi à exploiter les talents d’espions du forgeron, notamment en ce qui concernant l’acheminement des ressources jusqu’à son établissement. Si la liche faisait en sorte de sélectionner les itinéraires les plus sûres, elle n’était malheureusement jamais à l’abri des embuscades et autres pillages qui pouvaient survenir lors de ces déplacements. Elle se disait que Orion possédait peut-être le meilleur rôle pour diminuer ces risques.

    « Je voudrais aussi que tu fasses en sorte de sécuriser les convois de minerais. En tant qu’Esprit, il est fort possible que l’on veuille me cibler spécifiquement en s’attaquant à mes forges et tout ce qui est rattaché. Il y a quelques mois, j’ai démantelé un petit groupuscule qui avait investi un camp abandonné dans le désert. Leur activité principale consistait à tendre des embuscades à des convois qu’ils pensaient pouvoir en tirer un bon bénéfice. Je suis persuadée que ce n’était pas qu’un cas isolé alors si tu as du temps pour enquêter sur ces petits groupes, j’aimerais que tu le fasses. J’ai mis un point d’honneur à les éradiquer afin de rendre les routes plus sûres et éviter que les marchands ne perdent gros dans ces vols impunis. Je sais que je te demande déjà beaucoup mais tu me rendrais un immense service. » Avoua-t-elle.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Dim 24 Mar 2024 - 10:59
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    Orion ne voyait pas le moindre problème sur le fait de prendre un petit peu de temps à remettre la forge Ariesvyra de Kyouji sur pied. La guerre ayant frappé quelques années auparavant et, le siège de Ryssen ayant grandement affaibli la ville, la forge ne devait plus être en si bon état à cette époque. Mais bon, si Orion devait prendre un peu de temps pour la remettre d’aplomb, aidé de Cyradil, cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Surtout qu’une ville cosmopolite comme Kyouji avait le malheur d’attirer de trop les fanatiques et, le Mont Kazan était un lieu bien trop hostile pour que quiconque s’y aventure de trop, un lieu idéal pour établir une forteresse.

    - Ça serait un véritable plaisir pour moi que de vous accompagner, si vous le désirez. Je devrais avoir encore quelques affaires à régler à Kyouji, notamment avec la Tovyr en place. Je me chargerai donc de trouver une personne de confiance capable de tenir la forge en mon absence. Seulement, je n’ai pas bon nombre d’amis et encore moins à Kyouji. Je laisserai votre jugement décider des capacités de la personne en temps voulu. En attendant, je vous aiderai à la remettre en marche. Il fit une légère pause, soupirant légèrement. Je ne doute pas que votre rôle d’Esprit soit bien trop important pour que vous puissiez encore vous occuper de votre forge comme vous le désirez. Heureusement que le couple impérial ait accepté le fait que vous puissiez continuer votre activité, cela aurait été dommage dans le cas inverse.

    Pas la suite, Cyradil évoqua la potentielle présence d’une de ses amies dans son domaine privé. À cette remarque, Orion laissa un léger sourire décorer son visage marqué par les batailles, déformant ses lèvres fendues et les traits de son visage encore jeune. Ses prunelles carmines glissèrent en direction du regard de la liche, alors que ses mots s’échappèrent d’entre ses lèvres.

    - Très bien, si d’aventure je venais à voir une valkyrie dans votre domaine, je ferai comme si de rien n'était. Surtout si je la vois rentrer par la fenêtre. Un léger rictus s’échappa d’entre ses lèvres. Avez-vous d’autres personnes susceptibles de vous rendre visite à toute heure ? Sans vouloir paraître indiscret, bien évidemment. Votre vie privée ne me regarde absolument pas. J’ai parfois tendance à mélanger ma vie personnelle et mon rôle d’espion, ce qui a la fâcheuse tendance de me rendre curieux et sur mes gardes en toutes circonstances hélas. Il laissa un léger rire amer s’échapper de nouveau de son visage.

    La liche avait une autre demande à son encontre. La sécurisation de convoi de minerai. Évidemment, avec sa nouvelle position au sein de la Main de l’Empereur, Cyradil serait une cible de choix pour, les collectionneurs et donc, les mercenaires. Tout matériau et effet personnel de la liche deviendrait d’un prix inestimable. Enfin, quoi qu’il en fût, Orion n’avait pas la moindre raison de refuser la requête de sa patronne. Surtout qu’elle lui eût rendu un grand service en lui faisant gravir les échelons de son entreprise. Ainsi, une nouvelle fois, il laissa ses prunelles écarlates venir à la rencontre du regard de son interlocutrice, caché derrière un fin voile de soie, alors qu’un sourire bien plus léger que le précédent fleurît sur son visage marqué par de nombreux combats.

    - Je suis tout à fait d’accord sur ce point. Vos convois vont devenir la cible de bon nombre de mercenaires ou même d’autres nobles jaloux de votre nouvelle position au Conseil de la Main. Il est plus qu’évident que vos convois aient besoin d’une sécurisation supplémentaire. Il marqua une légère pause, souriant de nouveau. Bien sûr, je m’occuperai de ces petits groupes qui vous sont gênants. Moi et mes hommes enquêterons sur tout ceci. Je peux même vous proposer d’envoyer un faux convoi en direction de la ville de Kyouji. Bien évidemment, je serai présent et, si je me fais attaquer, il me sera encore plus facile de débusquer l’une de ces menaces et de remonter par la suite à la tête pensante qui vous veut du mal. Une nouvelle pause. En tout cas, je me ferai un plaisir de vous rendre ce service, dame Ariesvyra.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Lun 25 Mar 2024 - 18:13
    Il y aurait sans doute pas mal de choses à refaire et à racheter. Investir dans un nouveau chantier afin de remettre la forge sur pied. Ce serait suffisant pour l’instant et il était inutile de se précipiter davantage en essayant de tout ouvrir en même temps. Elle devrait redéfinir de nouveaux itinéraires pour faire en sorte de créer de nouveaux nœuds qui puissent passer efficacement entre toutes les forges que la liche prévoyait de rouvrir. Il était alors primordial de sécuriser ces routes afin que la forgeronne ne subisse pas de pertes. En parlant de Qwellaana, Cyradil l’avait simplement mentionnée au cas où elle se confronterait au forgeron pendant l’une de ses visites insolites.


    « Non, il n’y a qu’elle. Les autres passent généralement par la porte ou me préviennent de leur visite bien avant le jour de leur arrivée. » Avoua-t-elle en souriant.


    La blonde ne voulait surtout pas que la valkyrie ne soit gênée par une quelconque procédure concernant son statut d’Esprit. La liche lui réservait une sorte de privilège qui permettrait à Qwellaana d’aller et venir à sa guise. Après tout, elle avait quand même le droit de vivre sa vie comme elle entendait et surtout de côtoyer qui elle voulait (enfin, tant qu’ils ne nuisaient pas à l’Empire bien sûr). L’idée d’Orion concernant le fait d’envoyer de faux convois lui plaisait beaucoup. Il fallait voir ce que cela lui coûterait mais cela serait un bon paratonnerre pour attirer tous les nuisibles et les éliminer de manière efficace. Cela réduirait le nombre de marchandises perdues en plus de profiter également aux autres marchands qui emprunteraient ces routes. Car oui, la liche ne souhaitait pas non plus établir une hégémonie dans le domaine de la forge. Elle trouvait que la concurrence était quelque chose de sain et qu’elle stimulait la créativité.


    « Fais donc. Je te laisse gérer ce genre de choses, tu es beaucoup plus compétent que moi pour gérer ce genre de personnes. A vrai dire, ses enquêtes et leurs résolutions prennent un temps que je n’ai malheureusement plus alors je compte sur toi pour sécuriser les convois. Mais sache que même au sein de telles organisations criminelles, tout le monde n’est pas coupable. Certains y sont même contraints alors je compte sur toi pour épargner les gens que tu jugeras innocents. Qui sait, peut-être y trouveras-tu des talents inopinés ? » Dit-elle en souriant.


    Elle avait tiré certains de la rue ou du joug de leurs maitres et avaient découverts en eux des talents que la liche avait su exploiter. De part sa bonté, Cyradil les avait aidés à se relever et à leur trouver une place au sein de la société. La forgeronne était sûre que Orion serait trouver des éléments à même de l’aider dans sa nouvelle fonction.


    « Bien. Je suis heureuse que tu sois venue me trouver pour mettre toutes ces choses à plat. J’espère que ma forge à Kyouji pourra t’offrir suffisamment d’opportunités pour t’épanouir. D’ailleurs, n’hésite pas à signer tes propres œuvres. Tu n’es pas obligée de me citer systématiquement sur tes projets. Tu sais bien que je ne volerais jamais le travail d’autrui. Bref, si tu n’as rien d’autre à rajouter, je pense que ce sera tout. Je ne ferais pas l’affront de te montrer où se situe ma demeure, tu la connais. Je préviendrais les gardes que tu fais maintenant partie de ma garde personnelle. En attendant, je te souhaite bonne chance dans tes nouvelles fonctions. » Dit-elle en se levant.


    Mise au point  Cyradi15
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Jeu 28 Mar 2024 - 8:34
    Mise au point
    Feat. Cyradil Ariesvyra
    - Très bien, dame Arievyra, votre amie ne sera pas dérangée par votre garde, vous en avez ma parole. Je ne voudrais pas l’offenser et, par la même occasion, vous offenser et vous causer du tort. Je n’imagine pas à quel point cela doit être oppressant d’être toujours protégé comme cela. Un léger sourire se dessina sur son visage, alors qu’il rît très légèrement. Il avait une certaine affection pour son interlocutrice, notamment parce qu’elle l’eût vu grandir, en quelque sorte. Orion était toujours du genre à se méfier d’autrui mais, il savait qu’il pût avoir une pleine confiance en Cyradil.

    Bien entendu, Orion donnerait un maximum de sa personne pour résoudre les problèmes de Dame Ariesvyra. Surtout si ceux-ci entrent dans sa compétence de chef de la Cellule du Vent. Il n’en avait pas vraiment l’air comme ça, aussi bien physiquement que mentalement, mais le chef-espion était un véritable danger pour quiconque se mettait en travers de sa route. Malheur à ceux qui portait atteinte à son entourage et cela, il l’eut déjà prouvé avec son amie Eris, lorsqu’il eût surpris un inconscient lui fournir des stupéfiants. De nouveau, il laissa ses prunelles carmines glisser jusqu’au regard de la liche, malgré le fait qu’il fût voilé et, il ne la lâcha pas une seule seconde, le temps de laisser sa douce voix flotter jusqu’à elle.

    - Je vous remercie pour cette confiance que vous m’accordez. Je ne vous décevrai en aucun cas, dame Ariesvyra. Vos convois arriveront tous à bon port. Il marqua une légère pause, laissant son visage de marbre. Bien entendu, j’épargnerai tous ceux qui sont innocents dans ces affaires. J’ai d’ailleurs l’un de mes subordonnés qui, avant de travailler à mes côtés, était piégé d’une secte dans les alentours de la ville de Taisen. Enfin, je ne vais pas étaler sa vie ici. Un nouveau sourire. J’ai plutôt tendance à localiser et éliminer la tête pensante des organisations criminelles. Ou, dans le meilleur des cas, je le capture et le traîne jusqu’à la prison la plus proche où je laisse les autorités compétentes décider de son sort.

    Il marqua une nouvelle pause, détournant son regard écarlate du voile de son interlocutrice. Il laissa un sourire fleurir sur son visage. Il était heureux de la proposition faite par la liche et, pour lui, c’était comme un rêve d’enfant qui se réalisait.

    - C’est bien normal. Je ne voulais pas briser cette confiance que vous m’accordez, dame Ariesvyra. Je ne doute pas une seule seconde que votre forge m’aidera à aller de l’avant. C’est un réel plaisir que de vous servir de la sorte. Mais, pour moi, le nom de votre famille doit apparaître sur chacune des œuvres sortant de votre forge. Il fit une légère pause, se levant à son tour. C’était un réel plaisir, j’espère vous revoir bientôt, dame Ariesvyra. Je vous remercie encore pour cette proposition et cette entrevue et vous souhaite bonne continuation pour la suite. Il lui adressa un dernier sourire, avant de disparaître de son bureau.
    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum