DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Dim 23 Oct - 14:30
    ♛ 3 juin de l'an 3, un mois avant la fin de la guerre contre les Titans
    Deux jours de marche à l'Ouest de Maël, territoires contrôlés par le Reike durant son effort de guerre ♛


    __________________________________________________________

    Quel étrange monde, où l'horreur et le magnifique s'entremêlent parfois. C'est le sentiment que lui donne jusque là le Shoumeï, plongé dans la guerre. Nombreux ont été les gens qui lui ont fortement déconseillé de s'aventurer ici. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi, à vrai dire. C'est absolument intriguant et sublime, et elle est le témoin silencieux de nombreuses scènes qui la marqueront à vie.

    Cette fourmilière de gens qui s'activent et œuvre dans un projet commun, pour écrire une Histoire dans laquelle ils seront oubliés au profit de quelques grands noms ; oubliés de tous mais pas par elle. Elle aura vu et vécu une partie de leur petite histoire, celle à laquelle elle n'a jamais eut accès dans les nombreux livres qu'elle a eut l'occasion de dévorer durant sa longue mais relativement courte existence à l'échelle de sa race.

    Et puis, l'avantage ici, c'est qu'elle n'a pas de difficulté à trouver de quoi collecter des pièces. Elle ne peut qu'admettre qu'il est bien plus dur de les collecter que les dépenser ! Mais à ses yeux, ce magnifique manteau de fourrure vaut définitivement toutes ses économies depuis des mois, et justifie le fait d'être dans l'incapacité de retourner sur le continent faute de fonds.  

    Le contrat qu'elle a obtenu devrait lui permettre d'obtenir son ticket de retour ; et, il s'agissait de son type de contrat préféré ! Ils appellent cela une escorte, elle voit ça comme une promenade durant laquelle elle est rémunérée. D'autant que son employeur lui a souligné qu'il ne devrait pas trop y avoir de risque, même si, pour être tout à fait honnête, elle aime le risque. Le risque, c'est ce qui la fait crépiter d'énergie, et lui fait sentir vivante.

    Mais pour l'heure, elle ne crépite pas beaucoup. Cette deuxième journée de marche arrive bientôt à sa fin, ils viennent de traverser à gué une rivière parce que le pont était coupé. Depuis leur passage, il y a maintenant quelques vingtaines de minute, un véritable déluge s'abat et leur a coupé toute possibilité de faire machine arrière pour l'instant. Il pleut encore des cordes, et, le tonnerre gronde au loin.

    Dans le petit convoi, tous sont recroquevillés sous leurs capes, sauf Zorya, marchant aux côtés d'un des chariots. Son manteau est étanche, et elle pourrait se préserver quasi complètement de la pluie en rabattant sa capuche mais elle ne le fait pas. Elle adore la pluie. Elle adore la tempête. Elle se sent vivante et puissante. Le contact de l'eau sur sa peau, si elle dérange le commun des mortels surtout quand elle est glacée, cause de légères vibrations assez agréables pour elle, du fait de sa nature électrique.

    Le chef du convoi, un humain chauve, moustachu et bedonnant d'une quarantaine d'année, tente de faire rivaliser sa grosse voix avec celle du tonnerre, et hurle :

    " Faut qu'on s'dépêche d'arriver au village avant qu'la boue nous baise complètement ! 'Pis la nuit commence à tomber, ça sent pas bon, moi j'vous l'dis "

    Zorya approuve complètement, et, si elle avait quelqu'un à qui le dire, elle aurait probablement partagé ce qu'elle est en train de sentir : l'odeur putride de la mort, qui se mêle avec celle normale de la pluie.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 23 Oct - 16:05
    Je déteste la pluie, j’ai l’impression d’être dans une baignoire replis d’eau glacée et c’est vraiment très désagréable. Vraiment, quelle idée j’ai eu de me porter volontaire pour aller vérifier ce village à deux jours de marche de Maël. Je sais qu’il faut éduquer les gens à payer leurs impôts à l’Empire, mais si j’avais connu la météo, je me serais abstenu.
    Je me console en me disant que c’est juste l’affaire de quelques jours, je reçois les habitants, leur explique le nouveau système, où chacun doit payer selon sa fortune et je me barre de là. Heureusement que j’ai eu la présence d’esprit de partir avec cette caravane, car j’aurais été en plus couvert de boue.

    Là, je suis sur un des chariots et j’entends le chef de convoi essayez de motiver ses troupes pour que l’on arrive avant la nuit et je suis tout à fait d’accord avec son analyse. Je n’ai aucune envie de passer une autre nuit dehors, la première a déjà été assez difficile comme cela.

    Si j’avais le pouvoir de la magie du feu, je ferais évaporer toute cette pluie, mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Après, je pourrais également mettre pied à terre, pour aider le mulet à tirer la charrette, mais j’ai des bottes en peau de mouton et ce cuir ne supporte pas d’être sali. En plus, j’ai quand même payé pour avoir une place assise et profitez d’une protection, alors j’ai bien le droit de rester à l’abri, même si ce dernier est assez relatif, vu les torrents d’eau qui me coule dessus.

    La prochaine fois, je paye plus cher, mais je demande un chariot avec une bâche, des couvertures, de la nourriture et de la boisson. Comme cela, je serais bien. Mais en attendant, je souffre en silence, car la vie n’est pas facile.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Dim 23 Oct - 16:39
    Le vent souffle d'autant plus fort, alors que l'horizon déjà sombre se plonge peu à peu dans des ténèbres opaques. Les montagnes à l'ouest disparaissent peu à peu alors que paradoxalement, ils s'en approchent. Le tonnerre gronde, causant un grand sourire à Zorya ; et manque accessoirement de la faire tomber, puisque ses pieds boueux glissent sur un rocher. Elle se rattrape en s'appuyant sur le chariot. Une bourrasque de vent fait claquer son manteau pourtant très lourd à cause de l'humidité, et révèle les manches de ses deux sabres rangés du même côté, au niveau de sa hanche gauche. Loin de s'énerver, elle éclate de rire ; vivant sa meilleure vie.

    Mais l'odeur, cette terrible odeur, se rapproche alors que la pluie et le froid sont supposés rendre ces dernières moins perceptible. Elle arque un sourcil, puis, regarde aux alentours. Elle ne voit rien, n'entend pas encore grand chose si ce n'est les râlements de ses compagnons d'infortune et les différents bruits de pas. Si elle a une audition bien au dessus du commun des mortels, la pluie sature ses sens et l'empêche de réellement en profiter.

    Certains, lointains, lui sont alors perceptibles mais elle ne parvient pas à les identifier. La curiosité la pique, et, elle ne peut s'empêcher d'aller enquêter. Elle s'écarte de la route devenue boueuse et commence à s'enfoncer dans des bois parsemés quand elle entend quelqu'un siffler. Le chef de convoi l'a vu partir, et s'inquiète probablement. D'un signe de la main, elle essaie de lui faire comprendre qu'elle a entendu quelques choses. Il répond en essayant de crier mais le vent couvre sa voix, il fini par parler à un garde qui vient la rejoindre.

    Quand le deuxième type commence à arriver à sa hauteur, elle n'attend pas de lui parler, et s'enfonce un peu plus dans le sous-bois. Le garde le rattrape ; un jeune humain, qui se prénomme Altis et qu'elle trouvait rigolo et sympathique ; et pose sa main sur son épaule. Il s'apprête à lui dire un truc, mais ses yeux s'écarquillent et ouvre sa bouche en grand de stupeur, incapable de dire quelque chose. Elle percute directement, et, sans attendre, fait à nouveau volteface en dégainant en un éclair ses deux lames.

    Elle s'attendait à un adversaire éventuel, en voilà une demi-douzaine qui titubent vers eux. Elle réalise assez vite qu'il s'agit de cadavres réanimés, et, ne perd pas de temps. Elle fait un pas en avant, évite souplement le coup lent et maladroit de la pauvre créature la plus proche d'elle. Elle contre-attaque dans la foulée, faisant remonter l'une de ses lames qui va trancher son bras. Elle virevolte ensuite pour éviter d'être percutée par la créature, et en profite pour trancher sa tête. Le tout n'a duré qu'un instant, et, s'est fait sans difficulté.

    Mais elle reconsidère très vite ses options quand elle voit qu'ils ne sont pas qu'une demi-douzaine. Ils n'arrêtent pas d'émerger des bosquets, ces caricatures d'hommes et de femmes à la démarche saccadés. Altis est toujours sous l'effet de la stupeur quand une créature, venant d'une autre direction, l'agrippe. Il pousse un cri de terreur qui vrille les tympans de l'élémentaire ; mais elle ne perd pas de temps, et va asséner un coup de pied à l'être impie pour libérer le pauvre homme de sa poigne. Elle lui hurle alors, à peine perceptible dans l'orage :

    " Cours ! Préviens les autres "

    Elle le pousse un peu en arrière, et se retourne, sabre levés, pour donner le temps aux autres de rejoindre le village. Elle peut en gérer quelques uns, mais, la fatigue et le nombre risquent de venir très vite à bout d'elle.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 23 Oct - 17:17
    Ça y est, la nuit est pratiquement arrivée et on ne voit toujours pas le village, bravo au chef de convoi, c’est vraiment un incompétent ! Et maintenant on va devoir passer une autre nuit complètement trempée ! Il va pouvoir se brosser pour avoir sa prime et si c’est en mon pouvoir, je lui mettrai de très mauvais commentaires.

    Et comme nouvelle preuve de sa nullité, il siffle puis crie à une des mercenaires de revenir, mais cette dernière décide de n’en faire qu’à sa tête ! On vient ainsi d’avoir une déserteuse, mais ce n’est pas fini, car il envoie un second guerrier, un jeune, la ramener. En l’espace de quelques secondes, le convoi a perdu la moitié de sa protection, si quelque chose arrive, on serait mal, très mal.

    Comme si les Titans m’avaient entendu, je peut voir le combattant revenir, en titubant, comme s’il avait pris le temps de se souler. C’est de mieux en mieux, nous avons un alcoolique. Mais ce n’est pas fini, car derrière lui, il y a des silhouettes, qui se déplacent également maladroitement, sûrement les poivrots du coin. Le chef de convoi, visiblement énervé va en voir un, mais il n’a pas le temps de lui adresser la parole, car son interlocuteur l’attaque ! Il a dû se lever du mauvais pied !

    C’est à la lumière d’un éclair que je comprends qu’en plus d’être de mauvaise humeur, nos assaillants sont également mal habillés, très sales et plus en vie ! J’ai en face des morts-vivants qui apparaissent un peu partout ! Je sors du chariot juste à temps, car un zombie que je n’avais pas vu, essaye de m’attraper ! C’est le chaos, avec des silhouettes qui se battent un peu partout, impossible de reconnaître l’ami de l’ennemi. Je peux juste voir deux femmes, qui commencent à sangloter et je leur dis :

    Suivez-moi si vous voulez vivre.

    Je dégaine mon épée, même si je ne sais pas bien m’en servir, sa présence me rassure et j’utilise ma magie de la terre pour rendre la terre encore plus boueuse, bloquant les pieds des morts-vivants. Je m’élance ensuite tout droit, essayant de ne pas trop glisser à cause de la boue. À un moment donné, je regarde derrière moi et je vois une dizaine de survivants, soit seulement la moitié du convoi initiale en ne prenant pas en compte les mercenaires, qui me suivent. Le plus étonnant est que le chef de la caravane fait partie des rescapés ! Comme quoi on peut être incompétent et avoir de la chance.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Dim 23 Oct - 17:52
    Le flot d'ennemis est aussi internissable que la pluie qui s'abat sur elle. La scène est étrangement calme ; le bruit de la pluie et du vent étouffant les bruits du combat de l'élémentaire face à des adversaires ne connaissant pas la douleur, n'allant donc pas crier en cas de blessure. Elle même n'est pas blessée ; ou du moins, pour l'instant. Elle virevolte, fait danser ses lames, tranche la chair pourrie et les os au rythme de sa respiration de plus en plus marquée. Elle s'essouffle, ses muscles commencent à la tirailler, alors que la tension en elle monte.

    Il faut qu'elle parte, et vite. Elle est encerclée par un groupe parsemé de cadavre qui essaient de venir l'agripper, commençant à avoir du mal à naviguer à cause des quelques corps qui jonchent maintenant le sol où la boue devient un mélange poisseux de terre, de sang et d'eau.

    Elle a entendu des cris au loin, et, réalisant que sa caravane est sans doute attaquée, elle se fraie un chemin pour sortir de ces bois. Elle y parvient, non sans difficulté et quelques frayeurs. Mais la jeune élémentaire est habile, rapide ; et se déplace trop vite et trop bien pour ces ennemis pas encore assez nombreux, alors qu'elle n'est elle même pas encore assez fatiguée.

    Mais quand elle retourne dans la plaine où se situe la route, c'est le chaos. Des silhouettes titubent de partout dans cette obscurité pesante, des cris retentissent par-ci et par-là. Un groupe semble s'écarte droit devant ; et elle se met en tête de les rejoindre. Elle secoue puis rengaine ses épées, s'élance en courant, évitant au mieux les macabres personnages à son passage.

    C'est complètement essoufflée qu'elle arrive enfin à rejoindre la dizaine de survivants ; et, elle est lancée tellement vite qu'elle ne parvient pas à s'arrêter comme elle l'escomptait. Elle glisse sur la boue, bute contre une pierre et au moment où la chute semble inévitable, elle fait au mieux pour se réceptionner. Elle fait une pirouette en avant quasiment complète, se vautre sur le dos et glisse quelques mètres pour finir aux pieds d'un homme qui à l'épée au clair ; l'un des voyageurs, un type important d'après le chef du convoi.  

    Elle lève les yeux vers lui, regarde les autres alors qu'elle vient de se ramasser à la vue de tous. Ne sachant pas trop quoi dire ou quoi faire, elle force un sourire bizarre avant de lâcher d'une expression étrangement assez neutre :

    " Ils sont vraiment très nombreux, je crois que la nuit risque d'être longue "
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 23 Oct - 19:37
    Je vois une silhouette arrivée sur ma gauche et alors que j’allais la transpercer avec mon épée, la prenant pour un zombie, je me rends compte qu’il s’agit d’une des mercenaires. Toute cette situation semble beaucoup l’amuser d’après ses paroles et je lui dis d'une voix faussement compatissante :

    Je suis désolé de ce combat, j’espère que faire votre travail n’est pas trop fatigant ?

    Je pense toujours que c’est une déserteuse, mais pour le moment, je ne dis rien, car je ne veux pas me la mettre à dos. À la place, je lui tends une main pour l’aider à se relever, à elle de voir si elle veut la prendre, puis je reprends rapidement notre marche. J’ai avancé tout droit, dans la direction approximative du village et je vois que j’ai bien fait car une masse sombre apparait.

    Encore quelques mètres et je distingue, malgré la pluie qui tombe toujours à verse, une imposante bâtisse, sans doute une sorte de manoir. Il y a deux zombies devant, mais sans même ralentir, je leur balance deux disques métalliques très tranchants que je crée et je vois avec une certaine satisfaction leurs têtes s’envoler. Il y a un peu de lumière à l’intérieur et je frappe donc à la porte de toutes mes forces, criant :

    Ouvrez, nous sommes des voyageurs !


    Comme je ne vois rien se passer, j’ajoute :

    Nous avons de l’argent !

    Cette fois-ci, j’entends un bruit comme si quelqu’un bougeait une masse, un madrier qui devait renforcer les lieux, je présume et la porte s’ouvre enfin. Je me précipite à l’intérieur, espérant que tout le monde me suivra. Il y a de nombreuses personnes, dont trois équipés d’arbalètes qui nous ont mis en joue, un quatrième armé d’une lance remet le lourd morceau de bois, nous protégeant des monstres à l’extérieur. Soulagé d'être au sec, je lance à la cantonade :

    Merci pour votre aide, sans vous, nous n’aurions pas survécu.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Dim 23 Oct - 21:15
    « Ne vous excusez pas - répond-t-elle, candide comme la dernière des prunes. elle hésite un instant face à sa main, sachant qu'il va probablement ressentir un léger contact électrique à cause de son état et de la pluie, mais la saisit finalement et l'utilise pour l'aider à se relever - Je dois admettre que oui »

    Après presque deux siècles à vivre loin de tout, auprès de quelqu'un aussi austère et sérieux que son mentor, le concept d'humour en général, et donc de sarcasme lui échappe quasi complètement. L'innocence dans sa réponse peut même en devenir touchante pour les plus empathiques. Une fois à nouveau sur ses pieds, elle regarde autour d'eux en écoutant les autres. Les gens sont paniqués, le chef de convoi, Andrei, est perdu, et seul l'homme aux cheveux blancs semble avoir l'esprit clair. Comme quoi, avoir les cheveux blancs est un signe de bon esprit ; elle le savait depuis le début.

    Elle n'attend pas d'ordre et suit le principe de bon sens qui veut qu'elle ferme la marche. Elle laisse tout le monde passer devant elle, puis une fois derrière, elle s'élance derrière eux. Quelques cadavres les poursuivent, mais s'ils avancent inexorablement, ils trébuchent et se déplacent péniblement dans la boue.

    Ils arrivent assez vite à une bâtisse, et, elle entend les cris de l'homme à l'épée puis les gens à l'intérieur leur ouvrir. Elle reste un instant dehors, écoute attentivement. Elle a l'impression de capter quelque chose, mais, on la saisit pour la rentrer à l'intérieur. Surprise par le geste, elle ne dit rien dans un premier temps.

    Elle ne réagit pas aux remerciements ; même s'ils la visent, elle est payée pour ça donc à quoi bon lui dire merci ? Non, quelque chose la tracasse alors que la grosse voix d'un homme résonne :

    « Y'a pas de quoi, tant qu'z'avez d'l'argent, lâche l'un des arbalétriers.
    — Tod, abuse pas non plus. Ces braves gens sont p't'être là pour nous aider.
    — Pas la gueule d'gens qui aident, ça. Sont dans l'pétrin comme nous, moi j'te dis »

    Ils tergiversent un peu alors que, restée près de la porte, Zorya ne peut s'empêcher de tendre l'oreille. Beaucoup de pas proches de la maison, le bruit du vent, des arbres... Des... pleurs ? Plutôt juvéniles. Elle repense à leur convoi, et à la présence d'une mère et d'un enfant. Perplexe, elle annonce de sa voix toute douce :

    « Un enfant est dehors, encore en vie. Il pleure »

    Mais, assez détachée, elle se contente de regarder le chef de convoi voir ce qu'elle doit en faire. Est-il inclut dans leur contrat ? Ce dernier réagit vivement.

    « Ah, ne m'regarde pas comme ça toi, canaille. T'restes ici cette fois, c'pour ça que j'te paie bordel ! Que je reste en vie ! Et puis c'tait quoi c'merdier, d'partir comme ça ?! »

    Elle hausse alors les épaules, faute de savoir quoi dire ou quoi faire. Elle est allée vérifier un bruit, le bruit s'est révélé être une véritable horde de zombies, qu'est-ce qu'elle aurait pu faire de plus ?
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 23 Oct - 23:51
    J’entends les hommes d’armes parler et d’après leur parole, ils sont aussi en galère que nous. Mais alors que j’allais leur poser des questions sur notre situation, la mercenaire qui c’est ramasser devant nous et qui a pas mal d’électricité statique, vu la châtaigne que je me suis ramassé en l’aidant à se relever nous informe qu’il reste quelqu’un en vie dehors !
    Le chef du convoi, lui impose de ne pas bouger, comme quoi sa vie serait plus importante et j’avoue être tiraillé par ce que je devrais faire. Les survivants que j’ai ramenés ne semblent pas plus concernés que cela, mais je me souviens de l’unique enfant du convoi, il s’appelle Mickaël et j’ai pu échanger un peu avec lui. Il est adorable comme gosse et il m’a annoncé qu’un jour, il serait le plus grand magicien de tout le Sekai. Promesse qu’il ne pourra pas tenir s'il meurt ici. Alors je décide d’intervenir et j’indique d’abord à la guerrière :

    Votre contrat est rompu, le chef de convoi n’ayant pas pu nous amener à bon port, vous ne serez pas payé pour l’escorte.

    Je sors ensuite ma bourse, donnant cinq pièces aux occupants du Manoir comme je l’avais promis, puis une pièce d’or à la jeune femme, ajoutant simplement :

    Maintenant, je vous engage, on sort d’ici et on ramène le gosse, s’il revient en vie, vous aurez un second paiement de la même valeur.

    Je me tourne ensuite vers les arbalétriers :

    Quant à vous, si vous nous faites à nouveau entrer, je vous paierai trois pièces d’or, une par personne.


    Je vois la cupidité dans leurs yeux et je suis persuadé qu’ils nous laisseront à nouveau entrer. Après tout cela, je serais à sec, mais je pense que mon argent n’aura jamais été bien dépensé. Si la mercenaire accepte, nous sortirons ensemble, sinon j’irai seul, dans le froid, la boue et la pluie, oui, je suis un idiot.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Lun 24 Oct - 1:36
    Rompu ? Mais ?! L'homme qui s'adresse a elle n'est même pas son employeur. Elle regarde ce dernier, justement, et alors qu'il s'apprêtait à parler, l'homme qui sort sa bourse le fait hésiter. Quand il voit l'éclat de l'or dans ses mains, il n'essaie même pas de convaincre la jeune élémentaire qu'il paie deux fois moins cher. Et, effectivement, il comptait bel et bien l'entourlouper parce que techniquement sa mission est un échec ; même s'il est encore en vie, et qu'il ne réalise pas le véritable massacre de zombie qu'a commis la jeune guerrière dans son coin.

    Elle prend, perplexe, la pièce d'or dans ses deux mains jointes et la regarde un peu impressionnée. Ce n'est pas tous les jours qu'elle avait autant d'argent, et, pour être honnête, son manteau lui a valu l'équivalent de ce qu'il vient de lui donner juste comme ça. C'est donc sans trop hésiter qu'elle accepte ce nouveau contrat  en hochant vigoureusement la tête. Elle n'essaie même pas de négocier. Quant au destin de ceux qui restaient dans la bâtisse... Peu importe, et ils sont relativement en sécurité du fait de la présence des hommes d'armes.

    Les arbalétriers discutent entre eux à la proposition de l'homme à la chevelure blanche, mais, concèdent finalement le droit de sortir. L'élémentaire annonce alors :

    « Suivez-moi, messire-dont-je-ne-sais-le-nom. Je tâcherais de vous guider jusqu'à l'origine des pleurs »

    Mais avant de sortir, elle se déleste de son manteau trempé et gorgé d'eau qui le rend beaucoup trop lourd pour combattre efficacement. Elle se révèle un peu plus, portant une simple tunique de lin brun cintrée par un fin cordon de cuir, et des braies de la même matière et couleur. Sa ceinture comporte quelques sacoches contenant la plupart de ses maigres possessions, et ses deux sabres reposent dans des fourreaux de cuir situés sur le même côté. Couplé avec ses cheveux fins et trempés plaqués sur son visage, elle ne paie pas vraiment de mine, mais son nouvel employeur aura vite l'occasion de voir que les apparences sont parfois trompeuses.

    Elle dégaine ses lames qu'elle place devant elle, prépare ses appuis, et annonce d'un geste de la tête qu'elle est prête une fois que l'autre fait signe. Elle ferme les yeux un instant, les rouvre en entendant le grincement des portes. Elle ne perd pas de temps, et pousse sur ses jambes pour se projeter à l'extérieur. Les deux cadavres qui avaient commencé à marteler la porte ne font juste pas le poids, et se font découpés morceau par morceau jusqu'à dégager le seuil afin qu'elle puisse s'aventurer dehors.

    Elle commence donc à ouvrir la voie dans une danse d'acier aussi mortelle qu'élégante ; même s'ils s'accompagnent de quelques glissades à cause du sol qui rend le combat particulièrement dangereux. Une erreur de sa part, et, elle risque de devoir compter sur son nouvel associé pour ne pas y passer. Chaque affrontement est, pour l'instant, un jeu d'enfants ; mais encore une fois, c'est le cumul qui deviendra véritablement un défi. Ses armes seront vite poisseuses de sang et trempées ; pourront glisser ou se briser, alors que sa concentration chutera forcément, ou son palpitant soufflera. Le temps joue contre eux, et ils ont vite besoin d'accomplir leur mission.

    Pour l'heure, pas de traces de l'enfant, seulement un flot inextinguible de pantins macabres. Mais elle entend encore ses sanglots, alors, il reste de l'espoir.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Lun 24 Oct - 19:17
    Mon père disant souvent que l’argent domine le monde et j’en ai une fois de plus la preuve quand toutes les personnes présentes acceptent mes différentes propositions. Maintenant, il va falloir continuer mon aventure sans argent, mais survivre sera déjà une bonne chose. Surtout vu la mercenaire qui ne trouve rien de mieux que d’enlever son manteau, alors qu’il pleut à verse ! Elle n’a pas compris le principe, je crois. Mais qui d’autre qu’une folle aurait accepté une mission aussi dangereuse ?

    Je la suis donc à l’extérieur, peu impressionné par son physique, car elle n’est ni jolie, ni musclée. Pourtant elle bouge rapidement, très rapidement et contre les zombies, c’est ce qui compte le plus. Elle tue d’ailleurs deux spécimens qui bloquaient le passage et continu sa sinistre besogne. Pour ma part, je la suis, ayant enchanté mon épée pour la rendre à la fois plus résistance et plus aiguisé. Je lui laisse faire le gros du boulot, intervenant juste pour protéger ses arrières si besoin.

    J’ai l’impression que cela fait des heures que l’on avance ainsi, alors que quelques minutes ont dû se passer réellement. C’est lorsque nous arrivons en vue du convoi que je peux voir l’enfant. Il est perché sur une branche d’arbre, en train de hurler. Je vois un corps à ses pieds que je reconnais comme sa mère. Dans un dernier effort, elle a dû le porter pour le mettre à l’abri, mais n’a pas réussi à en faire de même et elle s’est faite à moitié mangé.

    Ce n’est d’ailleurs pas la seule, les quelques voyageurs qui n’ont pas réussi à s’enfuit sont tous ici, couché à même le sol, plus ou moins dévoré. On a l’impression que les zombies ne pensent qu’à manger les vivants et dès que leurs proies est décédé, ils s’en détournent, cherchant un autre repas sur patte. Je montre donc du doigt le jeune garçon, puis je crie à la jeune femme qui m’accompagne pour me faire entendre :

    Je vais le récupérer, couvrez-moi pendant ce temps.


    Il faut en effet que je rengaine mon épée, je vais avoir besoin de mes deux mains de libre pour récupérer notre précieux paquet.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Lun 24 Oct - 22:02
    Zorya évite souplement un énième zombie, et lui sectionne les tendons derrière le genou au passage. Son souffle est court, alors qu'elle est plongée dans un état second ; celui d'une bête qui se bat pour rester en vie. Ses gestes et ses mouvements mécaniques s'enchaînent pourtant souplement, et son corps est  une machine bien huilée qui a eut un siècle d'entraînements pour se rôder.

    Son style de combat répond parfaitement à la menace qui les guette, elle et son sire aux cheveux blancs. Deux lames, deux tempêtes. L'une de foudre, et l'une d'acier. Et, au même titre que deux lame font une, deux tempêtes ne tarderont pas à faire une.

    Elle a un instant de répit, durant lequel elle voit ce que voit Tagar ; l'enfant piégé au loin, et, la meute dense qui le guette en dessous de lui ; attirée par ses pleurs.

    Alors qu'une demi-douzaine de zombies se rapprochent d'eux, que l'homme lui parle, elle acquiesce simplement en baissant le menton. Elle ferme les yeux, lève les deux bras afin que les bouts de ses deux lames de touchent. Elle se concentre, prend une grande inspiration et elle sent un flot d'énergie magique la traverser ; partant de son cœur, suivant ses bras en crépitant littéralement.

    C'est alors que la foudre frappe. La frappe, directement ; captée par l'acier de ses lames.  Tous ses muscles se contractent, et, elle sature d'une énergie qu'elle ne peut contrôler et qui se dissipe donc quasi directement. Mais son envoutement a marché, et ses lames sont parcourues d'arceaux électriques qui brillent dans ce crépuscule humide.

    Ses cheveux se dressent comme un halo autour de son visage triangulaire, et, quand elle rouvre les yeux ; ils brillent d'une forte lueur bleutée, au même titre que sa peau, naturellement de cette teinte, semble maintenant translucide et ses vaisseaux pulsent de cette énergie qui brille avec la même intensité que celle de son regard.

    Sans attendre, elle se jette face à la meute. Le bruit assourdissant qu'a causé l'éclair l'ayant frappé, doublé à la lumière qu'il a produit a capté l'attention de la meute voulant dévorer le petit ; et, quasiment tous les pantins macabres convergent vers elle.

    Tous les occire n'est pas possible. Mais, gagner du temps l'est. Alors, elle se jette dans une mêlée désespérée, s'engouffre dans un chaos grandissant, une abysse qui la guette de plus en plus. Elle ne pense plus, réagit ; et, sa lucidité s'envole alors que la fatigue et les corps inanimés s'accumule, et que peu à peu, les blessures apparaissent.

    Alors qu'elle glisse, un zombie essayant de la saisir la percute en plein visage. Une autre perte d'équilibre plus tard, et une autre sanction ; le coup mou mais puissant d'une hache taillant du haut vers le bas vient lui lacérer le dos. Elle ne va plus faire long feu, et, il n'y a qu'à espérer que son employeur soit déjà parvenu à récupérer le marmot.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mar 25 Oct - 22:00
    Je vois la femme acquiescer à ma demande, puis elle fait quelque chose de très dangereux, elle lève ses deux épées en l’air. Alors que j’allais lui dire que c’est une bien mauvaise idée, ce qui devait arriver, arriva et la foudre frappe ! C’était vraiment idiot de sa part et je la vois déjà complètement carbonisée, m'obligeant à continuer la mission de sauvetage seul.

    À la place, elle fait de la lumière bleue, ce qui est bien étonnant, quand on y pense. Je ne sais pas par quel miracle est en vie, et même plus rapide que jamais, vu comment elle pourfend les zombies comme si c’était du papier mâché. Ces derniers sont comme captivé par sa vitalité et ne pense qu’à la manger. Je profite donc que leur attention soit focalisée ailleurs pour me précipiter vers l’arbre où se trouve le marmot, qui lui, continu de brailler, signe d’une bonne vitalité.

    Alors que j’allais le prendre dans mes bras, je sens une violente douleur à la jambe, un des morts-vivants à ramper jusqu’à moi et m’a mordu ! Je me dégage à grande peine, mais un second arrive de derrière le tronc et me mord l’épaule. Le sang gicle et je déteste la souffrance, en plus il ne veut pas me lâcher ! Bref, je suis très énervé et je décide d’en finir, alors faisant appel à toute ma puissance magique, je fais sortir des dizaines de lances de métal du sol, empalant littéralement tous les zombis dans les environs, y compris ceux qui combattaient la mercenaire. Je crie ensuite au gamin :

    Viens avec moi si tu veux vivre.

    C’est l’arrivé de nouveaux non-morts, plus que mes paroles, qui font bouger l’enfant et il bondit dans mes bras. Je tombe bien sûr, dans la boue, ma tenue déjà couverte de sang est complètement foutue ! Je me relève à grande peine et je cours le plus vite possible en direction du salut, le manoir. Je n’ai pas le temps de me soigner et j’espère que la jeune femme est toujours en vie, je vais avoir besoin de son aide pour le chemin du retour.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Mer 26 Oct - 3:07
    La douleur la lancine, ses mouvements en sont impactés. Elle ralentit un peu, ne voit pas un mort arriver dans son dos et l'agripper. Elle sent l'étau mortel se refermer sur ses deux épaules de façon simultanée, commence à être happée en arrière quand d'un coup, quelque chose percute son agresseur et les quelques zombies qui l'entouraient encore. Elle pousse un léger cri de stupeur, manque de tomber au sol mais parvient à conserver partiellement son équilibre en tombant à genou. Elle s'appuie sur ses épées dont l'électricité se dissipe au contact du sol boueux et reprend son souffle en cet instant de répit miraculeux.

    Ou plutôt magique. La seule silhouette encore debout et relativement proche d'elle est celle de l'homme aux cheveux blancs. Elle se relève péniblement, alors que son sang pourpre coule sur son visage et son œil depuis sa tempe cabossée. Elle fait quelques pas vers lui, les deux épées en main, mais son côté gauche la lancine terriblement. Elle range donc l'une de ses deux lames pour préserver au mieux ses forces.

    Le répit qu'ils avaient n'est que de courte durée. Les morts sont déjà à nouveau partout autour d'eux. Mais combien sont-ils ? Si elle était encore lucide, elle aurait paniqué ; mais elle n'est plus qu'un animal qui réagit à l'instinct dans une situation de vie ou de mort, et son instinct lui hurlait de partir, ce qu'ils entreprirent de faire.

    Le chemin du retour est long et laborieux. Pour chaque zombie détruit, deux, voire trois autres semblent apparaître. Alors c'est une véritable danse qui s'engage, en zigzagant dans ce dédale de chair putride animé. Quand enfin, ils arrivent au manoir, elle a l'impression que les quelques minutes furent une éternité. Elle repousse un pantin d'un coup de pied un peu fébrile qui manque de la faire basculer en arrière, et quand elle se retourne, elle voit qu'un autre zombie essaie d'agripper l'homme et l'enfant ! Elle prend de l'élan, se jette sur ses genoux et glisse sur la bout en mettant un coup de tranche avec sa lame, frappant en tenant l'arme de ses deux mains au niveau de l'arrière du genou du cadavre. Il s'effondre, toujours animé mais ayant raté sa tentative d'attaque. à défaut, il agrippe Zorya alors qu'elle essaie de se relever, maintenant qu'ils sont au porte du manoir.

    Elle pousse un cri de surprise étouffé par la boue, puisqu'elle fini la tête dedans en se ramassant lourdement au sol.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2266

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 26 Oct - 18:06
    Au moment où nous arrivons enfin à destination, un mort-vivant essaye de m’agripper ! Heureusement, la mercenaire veille et lui frappe les jambes, mais tombe une nouvelle fois dans la boue, comme quoi, c’est une habitude chez elle. Je frappe d’abord à la porte qui s’ouvre presque immédiatement, ce qui indique qu'ils devaient nous attendre, convaincu que nous allions revenir, ce qui est assez flatteur pour moi.

    Je donne le gamin à la première personne que je vois et je me retourne pour voir toute une tripotée d’assaillant arrivé ! Je me dépêche d’utiliser ma magie de métal pour créer une rangée de pique qui les stoppe momentanément puis je tire en la prenant par le pied la jeune femme. Ce n’est guère orthodoxe, mais c’est efficace et de toute façon, vu mon état, je ne peux guère faire mieux. C’est donc dans une curieuse position que nous arrivons à l’intérieur et qu’un des arbalétriers ferme la porte, remettant la barre en bois. Je peux enfin souffler et je commence par me soigner rapidement, demandant à la guerrière :

    Voulez-vous que je vous soigne ?


    Je serais à peu près à sec, ne pouvant plus lancer que des sorts mineurs avant une longue période de repos, mais je pense qu’elle en a bien besoin. Si elle accepte, je lui mettrai la main sur l’épaule et je commencerai à lui insuffler ma magie. Pendant le processus, je lui indique :

    Je suis Tagar Reys, enchanté de vous connaître.

    Affronter la mort ensemble, rapproche les gens, c’est inévitable. Je regarde ensuite autour de moi et donne l’argent aussi bien aux gardiens de l’endroit qu’à la personne qui m’a sauvé la vie. Je suis à sec au niveau monétaire, mais en vie, c’est le principal. Une fois que je l’aurais soigné, je pourrais terminer mon propre soin, n’ayant pris le temps que de stopper ma blessure à l’épaule.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Zorya
    Zorya
    Messages : 48
    crédits : 182

    Info personnage
    Race: Elémentaire
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t768-zorya-terminee
  • Mer 26 Oct - 19:41
    Ses yeux se révulsent un instant sous le choc, et quand elle sent quelque chose lui saisir la cheville, elle se dit que c'est la fin. Mais non. Quelqu'un la tire, et elle a l'occasion de sentir chaque aspérité de ce sol boueux avant d'enfin sentir un sol un peu plus régulier. Elle ne s'anime pas de suite, commence à grogner de douleur alors qu'elle entend le lourd battant de la porte se refermer. On lui parle ensuite, elle entend sans écouter dans un premier temps. Elle rouvre les yeux, encore en vie, et elle essaie de reprendre sa respiration. Mais la douleur commence à s'éveiller, maintenant qu'ils sont sorti du flot du combat. Elle tousse alors âprement, crachant un étrange mélange de sang et d'étincelles crépitantes.

    Elle se relève ensuite péniblement, en commençant à balbutier :

    « Me soigner ? Moi ? Je... C'est... ce serait très généreux, messire Tagar Reys »

    Elle couine un peu alors qu'elle bascule sur le côté pour s'asseoir sur ses fesses. Un sillon de douleur la lancine dans le dos, elle y passe sa main ; et, quelque chose de poisseux vient au contact de sa main. Vu la température tiède, ce n'est pas que de la boue. Un coup de hache lui avait lacéré le dos, de l'omoplate au bassin, créant au passage une large ouverture dans sa tunique qui peine maintenant à tenir.

    Elle est trempée, couverte de boue et de sang ; le sien, et celui de cadavres en putréfaction ; blessée et exténuée.

    Respirant péniblement, elle regarde autour d'elle, et notamment le jeune humain. Quelle drôle de petite créature, encore en train de pleurer. Elle le dévisage un instant, se disant que son destin fait écho au sien, avant de finalement hocher la tête et de sortir avec un bon moment de retour.

    « Zorya, je suis... Zorya. Plus blessée... qu'enchantée »

    Le gloussement qu'elle émet se transforme en pénible expiration à cause de la douleur ; alors qu'elle n'est pas très lucide à cause de l'effort et de ses blessures. Reste à voir si oui ou non, son employeur décidera de terminer d'épuiser ses réserves magiques dans des soins auprès d'une obscure inconnue. Elle regarde autour d'elle, réalisant qu'il n'y a que les gardes, et demande :

    « Les autres... où sont... les autres ? »
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum