DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une fuite dans la forêt I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-BleueAujourd'hui à 17:36Dorylis de Rockraven
    Rosae rubrae Melancholiae [Isolde]Aujourd'hui à 17:26Isolde Malkyn
    Visite de courtoisie [FT. Corvus]Aujourd'hui à 17:23Corvus Sanariel
    Entre l'ombre et la lumière (PV Cyradil Ariesvyra)Aujourd'hui à 17:14Cyradil Ariesvyra
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 16:12Qwellaana Airdeoza
    Les roses dispersées par la pluie [PV Isolde]Aujourd'hui à 13:57Vaenys Draknys
    Achats de Pouvoirs - IsoldeAujourd'hui à 13:03Isolde Malkyn
    Liberté encrée dans la peau - feat. ErsaAujourd'hui à 11:23Ersa Vatt'Ghern
    Recherche rps/liens [ouvert]Aujourd'hui à 11:12Dimitri Chagry
    Reflets BrisésAujourd'hui à 9:42Erwin Staal
    2 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Dim 27 Nov 2022 - 0:22
    Attention : Violence



    Si l'espion en fuite se pensait seul et à l'abri, il venait sans le savoir de fouler le sol d'une demeure qui abritait en son sein un être bien plus terrible que ceux qu'il avait aux trousses. Spectateur silencieux, le monstre tapi dans le noir observait avec une certaine curiosité le visiteur indésirable qui venait troubler la tranquillité de son terrier. La toiture percée permettait à quelques timides rayons de se glisser dans la pièce, ce qui offrait à la créature l'opportunité de discerner vaguement les traits du malheureux qui, fort probablement, possédait un point commun avec lui. Un fugitif, à n'en pas douter, ce fut d'ailleurs pour cette seule et unique raison que l'obscure entité choisit de ne pas abattre sa massue sur le crâne de l'inconnu.

    Depuis les ombres, une énorme main bleutée aux ongles crochus surgit. Elle empoigna fermement la nuque du fuyard puis le tira en arrière sans ménagement, l'amenant avec elle dans les ténèbres de la pièce. Le visage de son mystérieux propriétaire, dissimulé derrière un masque pourpre surmonté d'immenses cornes, se révélant alors avec une lenteur mesurée. Puis, d'une voix grave et rauque mais curieusement douce au demeurant, la bête immense qui avait élu domicile dans cette ruine prit la parole :

    "Que fuis-tu, cher ami ?"

    A travers les orifices de son masque, une odeur à la fois poignante et répugnante de sang et d'alcool s'échappa aussitôt, chatouillant les narines de l'invité indésirable et lui donnant aussitôt le ton : il était désormais en bien mauvaise compagnie, peut être beaucoup plus que celle à laquelle il avait souhaité échapper à l'extérieur. De sa réponse dépendrait beaucoup de choses car si l'Oni gigantesque éprouvait une haine absolue pour les soldats qui l'avaient enfermé par le passé, il n'avait pas pour projet de se montrer clément avec l'intrus s'il tentait d'échapper à des bandits ou à des animaux affamés.

    "Sois honnête, cela vaut mieux."

    L'étreinte de l'Ogre ne vint pas s'adoucir. Pire encore, le pouce terminé en griffe se posa sans délicatesse sous le menton de sa proie, comme pour lui intimer de ne pas lever le ton. Au loin, des aboiements résonnèrent alors, ce qui poussa l'Oni à relever la tête en direction du son. Des traqueurs ? Tout monstre qu'il était, le colosse à l'esprit décadent cherchait avant tout à se faire oublier des Républicains, il était donc vain et surtout fort dangereux de les attaquer sans discernement.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Dim 27 Nov 2022 - 17:14
    Les muscles du cou épais de l'Oni se tordirent légèrement lorsqu'un sourire invisible vint se dessiner derrière son masque. Ainsi, ce pauvre Fabius était poursuivi par des gardes à la solde d'un noble quelconque, d'où la présence des chiens dont on entendait les cris féroces jusqu'ici. L'Oni n'avait pas besoin de plus pour relâcher l'intrus, il le laissa donc échapper à son emprise et s'empressa de saisir sa massue, qu'il posa sur son épaule avant de s'extirper des ténèbres, observant la noirceur de l'extérieur à travers un trou situé entre deux planches du mur ruiné de la bâtisse. Désormais plus affable, le Monstre tourna la tête en direction de son invité surprise, puis reprit la parole :

    "Je vais t'aider à t'en débarrasser, Fabius."

    Il s'approcha du meuble que le fuyard avait repoussé devant la porte puis, d'un coup, il fit appel à sa magie et administra dans l'objet un revers du poing si puissant que le bois se brisa lors de l'impact, délivrant l'accès à la porte barricadé mais attirant aussi l'attention des traqueurs lancés aux trousses de Fabius. Les aboiements redoublèrent en intensité et à cette cacophonie vint désormais se joindre les cris d'hommes et des femmes. Tout en lenteur et en mesure, le géant pivota vers son interlocuteur et s'exprima à nouveau :

    "Va donc les accueillir. Sache que tu n'es pas seul, je me tiens à tes côtés."

    Il fut alors pris d'une idée malsaine et leva un doigt en l'air pour attirer l'attention de Fabius, avant d'ajouter avec une espièglerie qui n'annonçait rien de bon.

    "Tâche de ne pas rester devant la porte."

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Mar 29 Nov 2022 - 20:26
    Fabius sembla accepter le plan de l'Oni, et entreprit donc de quitter la demeure en ruine afin de se mettre en position. Il fut bien vite intercepté par les gardes lancés à sa poursuite et Kahl se contenta d'observer patiemment la scène, cherchant en premier lieu à analyser le nombre ainsi que l'équipement que portaient ses futurs adversaires. Visiblement, leur employeur n'avait pas lésiné sur la qualité du matériel fourni et, à en juger par la mine patibulaire ainsi que la stature impressionnante de leur dirigeant, les hommes de main risquaient fort d'avoir du répondant. Une fois face à leur cible, les combattants accordèrent leur pleine attention à Fabius, loin de se douter qu'un monstre sans foi ni loi se trouvait juste derrière ce dernier.

    Loin de se laisser démonter, le concerné s'écarta légèrement pour céder à la place à ses renforts avant de lancer une provocation bien sentie, chose qui ne manqua pas d'agacer les mercenaires en manque évident de violence gratuite. L'orc fit craquer sa nuque et empoigna nerveusement le manche de son arme, il avait visiblement décidé que la méthode douce n'était plus du tout à l'ordre du jour. Sans mot dire, il s'avança d'un pas décidé tandis que les chiens rendus fous continuaient d'aboyer avec intensité. Ce fut le signal qu'attendait l'Ogre pour agir.

    "Très mauvais choix, bonhomme."

    Dans un fracas monumental, le géant enfonça la porte de la cabane abandonnée, la projetant en avant avec une force titanesque. La lourde plaque de bois ainsi broyée fit office de projectile de fortune et heurta un garde avec une puissance telle que ce dernier tomba à la renverse, lâchant sans le vouloir la chaîne qui tenait son chien de chasse en place. L'animal s'élança vers l'Oni géant pour le mordre mais ce dernier, bien agile malgré sa taille imposante, ne manqua pas d'administrer au canidé un coup de massue en pleine mâchoire, tuant la bête sur le coup dans un craquement ignoble.

    L'orc hébété eut à peine le temps de lever sa garde que déjà, l'Oni avait pivoté pour se placer droit devant lui. La prise exercée sur la massue par l'Ogre passa d'une seule main aux deux puis, en un éclair, le guerrier colossal laissa affluer une importante quantité de magie dans son corps. Ses muscles gagnèrent aussitôt en énergie brut pour laisser parler sa soif absolue de violence. Dans un assaut latéral d'une intensité rare, il balança tout son corps pour frapper l'orc au flanc et son coup fut alors porté à une telle vitesse que l'air fut écarté dans un sifflement strident. Le bruit de l'impact fut quant à lui semblable à une explosion et le mercenaire blessé perdit aussitôt connaissance avant d'être soulevé dans les airs.

    Deux de moins, cela renversait déjà la balance. Pour couronner son intervention et faire naître la peur dans le cœur des adversaires restants, le colosse de givre fit cette fois appel à son contrôle de la glace. Il planta d'abord son énorme massue dans le sol puis vint lever sa main libre, paume vers l'intérieur. Des extrémités de sa main libre, de fines couches glaciales se formèrent alors, dessinant rapidement des griffes acérées qu'il comptait utiliser pour éviscérer les survivants.

    Posté entre Fabius et leurs ennemis, le monstre rugit :

    "Si vous le voulez, vous allez d'abord devoir vous débarrasser de moi. Vos misérables vies valent-elles ce pesant d'or, vermines ?"

    Qu'ils décident de fuir ou qu'ils choisissent de relever le défi, l'issue serait la même. Il les exterminerait jusqu'au dernier.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Jeu 1 Déc 2022 - 22:09

    Etonnamment revanchards pour de simples hommes de main dont le salaire ne légitimait probablement pas un tel esprit combattif, les gardes portèrent tous la main au fourreau et s'apprêtèrent à faire face à la menace que constituait le jeune fuyard ainsi que l'Ogre. Bien que surpris par la bravoure de ses adversaires, le colosse en fut d'autant plus satisfait, car il préférait une bataille en bonne et due forme à un simple carnage mené sur des poules sans tête. Grisé par la perspective d'une telle escarmouche, il opina donc du chef avec un grand enjouement lorsque Fabius se posta près de lui, laissant comprendre qu'il était également paré à passer à l'action. Sous le masque écarlate, le monstre laissa un sourire béat s'étendre

    "Tu as du cran, j'apprécie."

    La fin de sa phrase se perdit dans un rire sardonique puis, d'un seul coup, le colosse poussa un rugissement bestial et s'élança en avant, faisant fi de la bienséance des combats à la loyal que dépeignaient les légendes. La magie s'immisça à nouveau dans ses membres, développant drastiquement la puissance déployée et lui permettant des prouesses terrifiantes. Un oni seul constituait déjà une menace qu'on se devait de respecter, mais il devenait d'autant plus effroyable lorsqu'il était à même de maîtriser la magie à un tel niveau. Une fois face à un trio de guerriers, le géant balança une fois encore sa massue latéralement, cherchant dans cet assaut à abattre plusieurs opposants d'un seul coup.

    Sa masse rencontra aussitôt le flanc d'une jeune combattante qui eut le réflexe de positionner son bouclier sur le côté, toutefois la force du géant n'était pas celle d'un homme mais bel et bien d'une véritable bête furieuse. L'adversaire frappée, incapable de garder les pieds au sol suite à cette attaque, fut projetée directement vers son camarade le plus proche, qui fut quant à lui balayé sous ce poids et s'écroula lamentablement. Le troisième eut davantage de chance et parvint à esquiver in extremis l'arme de l'Ogre, pour ensuite tenter une riposte.

    Peu attentif, le monstre fut frappé au torse mais, lorsqu'il comprit qu'il avait été touché, il s'écarta vivement de la trajectoire de la lame pour éviter une estoc mortelle. Ses réflexes étaient certes bons, mais se jeter ainsi dans la mêlée avait bien souvent des conséquences désastreuses pour le combattant, sans compter son aversion générale pour les protections qui n'aidait pas, car celle-ci offrait le plein accès à sa peau dénudée et, par extension, à ses entrailles. Incapable de ressentir la douleur comme le commun des mortels, l'oni furieux repassa sans plus attendre à l'offensive et défia les lois de la gravité dans une attaque ascendante. La massue énorme racla le sol puis souleva terre et herbe pour finir sa course en plein dans le menton de l'ennemi, dont la nuque fut immédiatement brisée sous le choc.

    "Un de moins."

    Sans perdre la moindre seconde, il profita de son actuelle posture pour saisir à deux mains le manche de son arme, avant de l'abattre de toutes ses forces sur les deux soldats précédemment empilés. Du premier coup résulta un craquement ignoble qui se solda par la mort instantanée de la jeune guerrière. Alors qu'un mince filet de sang s'écoulait de la bouche ouverte de cette dernière, le monstre géant releva son arme une fois de plus et glissa, moqueur :

    "Deux de moins."

    Et la sentence tomba. Nouveau craquement, plus horrible encore que le précédent, car c'était cette-fois ci deux corps et non un seul qui étaient réduits en charpie, saccagés à l'intérieur des armures qui ne protégeaient plus de rien, à un stade de violence si avancé. Frénétiquement, l'Ogre rendu fou par l'odeur du sang qui emplissait l'air se mit à cogner, encore et encore, s'assurant par ces assauts barbares de la mort de ses deux opposants. Le carnage accompli, la terreur releva la tête et fit face à un énième ennemi.

    "Trois de moins. Qui veut la quatrième place ?"

    Bien malchanceux celui qui aurait la bêtise de se dévouer.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Mar 6 Déc 2022 - 3:45
    Encore sous le joug de l'adrénaline qui fusait en lui, le colosse en proie à une sourde colère bestiale se remettait lentement de ses émotions. Son souffle finalement apaisé après de longues expirations, l'Oni vint reposer sa masse sur son épaule et partit rejoindre Fabius, non sans un dernier regard accordé au carnage dont ils venaient de se rendre responsables. Par ces combats, il regagnait peu à peu les forces qui lui avaient été volées lors de son séjour prolongé au fond d'une cellule et c'était avec une véritable délectation qu'il redécouvrait sa toute-puissance. Il passa une main sur son masque tâché de sang mais, une fois parvenu au niveau de son allié, il découvrit avec stupéfaction un spectacle qui le rendit aussitôt perplexe.

    Là où devait se situer des cadavres se trouvaient des prisonniers. Les yeux plein de larmes, la jeune femme ligotée esquissa un mouvement de recul lorsque le montre géant se posta un peu trop proche d'elle. Les yeux rivés sur elle, le colosse demeura silencieux jusqu'à ce que Fabius ne se décide à ramener sur le tapis l'affaire de la blessure de Kahl. Le concerné baissa la tête en direction de ladite plaie et découvrit sans grand intérêt qu'un peu de sang s'en écoulait. On avait parfois tendance à oublier ce genre de contretemps, lorsqu'on était naturellement insensible à la douleur. Fort heureusement, l'équipement de survie qu'il avait subtilisé aux gardes lors de son évasion était toujours intact et allait donc s'avérer fort utile.

    "Je vais bien, il en faut plus pour me nuire."

    Puis vint alors une question autrement plus fâcheuse, à savoir celle du sort des prisonniers solidement attachés par le fuyard qui, visiblement, cachait aussi bien son jeu que ses compétences, étant donné l'aisance avec laquelle il était parvenu à maîtriser une bonne partie de ses poursuivants. Toutefois, s'il constituait un adversaire de taille, sa méthodologie en matière de gestion de crise ne convenait pas tout à fait aux attentes du monstre des glaces qui avait décidé de lui venir en aide. Avec un air incrédule, le géant pivota pour faire face à son compère avant de lui donner la marche à suivre.

    "Quelle question, on les achève. Je doute fort qu'on puisse obtenir quoi que ce soit d'eux, de toute manière."

    Puis, jetant un regard appuyé à l'implorante, il compléta :

    "Mis à part des problèmes supplémentaires, bien sûr."

    Cela étant dit, il leva sa massue immense pour s'apprêter à leur ôter la vie.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Ven 16 Déc 2022 - 5:08
    Le colosse désormais apaisé dévisageait sans vergogne la pauvre femme qui tentait le tout pour le tout afin de garder la vie sauve. Dans sa panique, son instinct de survie la poussa jusqu'aux derniers extrêmes et cette proposition fut accueillie par le monstre avec un silence mortuaire. Fabius, quant à lui, laissa au géant le soin du choix et s'éloigna sans mot dire afin de s'atteler à la tâche épuisante du nettoyage, chose que Kahl avait tendance à négliger après les massacres dont il était pourtant si coutumier. L'oni observa un instant son compagnon de bataille s'éloigner puis, sans grand intérêt, il accorda un regard vague à la donzelle avant de s'avancer jusqu'à elle.

    La pauvrette esquissa un mouvement de recul nerveux, apeurée qu'elle était par la stature titanesque du monstre qui se tenait désormais à ses côtés. Il l'analysa longuement puis, avec une lenteur parfaitement mesurée, il se plaça dans le dos de la combattante et posa sa main démesurément grande sur la tête de cette dernière. Par les tressaillements qu'il ressentit aussitôt, il capta alors toute la terreur de cette femme à laquelle la chance ne souriait décidément plus. Tremblant comme une feuille morte, elle ne pouvait qu'espérer un peu de clémence de la part du barbare, mais un simple coup d'œil aux alentours permettait de présager le pire.

    Les ogres n'étaient pas connus pour leur empathie.

    "Tu es prête à tout, tu dis ?"

    Entre deux sanglots étranglés, elle parvint à articuler difficilement :

    "Je vous en supplie, tout ce que vous voudrez. Laissez-moi partir, c'est tout ce que je demande."

    Desserrant doucement son étreinte, il lui murmura sa réponse :

    "Oh, je vais te laisser partir. Ne t'en fais pas."

    L'incompréhension s'empara de la jeune femme et ses tremblements effrénés se calmèrent un peu. Elle s'apprêta à pivoter pour faire face au goliath, mais fut prise de vitesse par ce dernier. Sa poigne se resserra brusquement et il la souleva avec une force effroyable, la projetant verticalement avec une vitesse telle qu'elle n'eut même pas le temps de hurler. Stupéfiée, elle s'envola comme une poupée de chiffon et, alors qu'elle était encore dans les airs, elle fut frappée dans le dos par la massue du monstre avec une intense brutalité.

    Dans un craquement sinistre, sa colonne se brisa en divers endroits et sa nuque ne fut pas épargnée. Elle fut balancée au loin et tomba droit dans la rivière qui comptait déjà tant de cadavres, exécutée sur le coup. Son corps inanimé suivit lentement le courant sous les yeux attentifs du monstre qui, satisfait, observait le spectacle macabre avec un certain amusement. Le silence retomba puis, après un moment de calme, Kahl conclut :

    "Je t'ai fait le cadeau de ne pas bafouer ton honneur, misérable."

    Cela fait, il repositionna sa massue ensanglantée sur son épaule et se posta devant Fabius pour enfin lui adresser un hochement de tête étrangement respectueux.

    "Tu te bats bien. Qui es-tu réellement, guerrier ?"

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Lun 26 Déc 2022 - 4:39
    Fort déçu par la réponse de Fabius, ou plutôt justement par cette évidente volonté de taire toute forme d'éclaircissement, Kahl se contenta de hausser les épaules en signe de résignation. Massant sa plaie sans crainte ni conviction, il se contenta de errer un moment sur le champ de bataille à la recherche de biens précieux mais fut pris de court par son camarade qui, visiblement très minutieux, avait déjà pris le soin de rassembler une partie du butin en délestant les morts de leurs possessions. De sa main libre, mais aussi couverte de sang frais, le géant réceptionna sans mal la bourse qui lui était offerte puis il la soupesa mollement, établissant bien vite qu'un tout petit trésor valait quand même mieux que pas de trésor du tout. Il s'en contenterait. D'un air mauvais, il maugréa alors :

    "Je t'avais entendu la première fois, Fabius. Je pensais toutefois que l'expérience d'un tel combat t'aurait délié la langue. A défaut, tu aurais pu me remercier en te montrant un peu plus ouvert au sujet de ton passé."

    Il flanqua la bourse dans l'une des multiples sacoches qui ornaient sa ceinture puis vint battre l'air de sa main, comme pour chasser symboliquement le précédent sujet. D'un ton subitement plus enjoué, il reprit la parole lorsque son interlocuteur lui demanda des détails le concernant. Malgré l'ignoble parcours qu'était le sien, le géant du froid ressentait toujours une certaine fierté à conter ses péripéties guerrières. Il était même arrivé à de nombreuses reprises qu'il impose ses histoires à autrui sans avoir été sollicité, mais bien rares étaient ceux qui osaient lui rétorquer que son passé de monstre sanguinaire n'intéressait personne.

    "Je viens du Nord, mon cher ami. Concernant la tradition qui vise à prendre sur les défunts ce que bon te semble, tu as d'ailleurs visé dans le mille. On me nomme brigand, meurtrier, pillard ou encore guerrier. La vérité, c'est que je suis un amateur de massacre ainsi qu'un sacré bon vivant ! Ce n'est pas particulièrement pour t'aider que je me suis joint à toi, mais simplement par goût de la violence."

    Kahl marqua une légère pause lorsqu'il buta accidentellement sur un morceau de chair broyée qui avait échappé à leur vigilance. Sans sourciller malgré le dégout qu'un tel obstacle aurait pu susciter, il s'abaissa doucement, vint saisir la barbaque déchiquetée et se contenta de la jeter à la flotte sans ménagement, avant de se débarrasser d'un geste dédaigneux de l'excès de sang et de viande qui recouvrait sa pogne. Cela fait, il reprit avec toujours plus d'entrain :

    "Ca, mais aussi ma défiance naturelle. Je ne suis pas tout à fait client de l'autorité, de l'ordre et surtout de la justice. J'ai quelques détracteurs dans le coin, des hommes de loi lancés à mes trousses pour me punir de mes facéties et bêtises. J'aimerais bien pouvoir les décimer de front mais, parfois, j'ai moi aussi besoin de prendre un peu de repos entre deux carnages. Tu as juste eu le bonheur -ainsi que l'insigne honneur- de partager ma planque au moment opportun."

    Reniflant bruyamment, il conclut enfin :

    "Je te remercie, d'ailleurs. Sans toi, je n'aurais pas pu passer une soirée aussi riche en amusement !"

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum