DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Shan'ael

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une herboriste de la campagne découvre MAGIC.[feat Neera] EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Erit sanguinem
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 55
    crédits : 365

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Dim 4 Déc - 21:39
    20 septembre An 3

    4 Jours, voilà déjà 4 jours qu’elle était arrivée à Liberty et ses recherches n'avaient pas beaucoup avancé. Tous les herboristes qu’elle avait approchées en ville n'avaient pu l’aider, elle avait même rencontré un expert en poison, mais ce qu’elle lui avait décrit lui étaient inconnus. Il avait évoqué une affaire récente arrivée au Reik ou un noble de là-bas avait été soigné d’une malédiction grâce à une plante du Shoumei. Xera avait gardé cette information en tête, mais c’était loin le Shoumei, enfin ce qu'il en restait, alors elle avait continué ses recherches en allant voir des médecins. Mais la encore elle avait fait chou blanc, tous lui avaient conseillé d’aller parler de son problème à l’université MAGIC. En ce matin du 20 septembre de l’an 3, la demi-fae s’était levée tôt et avait quitté l’auberge du Cheval Argenté pour se diriger vers la fameuse université. Elle s’était habituée à se repérer en ville maintenant, enfin tant qu’il s’agissait de lieux importants bien indiqués.

    Elle sentait les regards fuyant ou non sur elle et sa mise de campagnarde, avec son grand sac et sa cape d’aspect rustique pour les critères urbains. Mais elle n’en avait pas cure maintenant, en arrivant aux abords de l’université elle chercha un panneau ou un tableau lui permettant de savoir où aller, en trouvant un accueille par exemple. Mais elle n’en trouva immédiatement pas et ne voulant pas perdre du temps à trouver le bon affichage, elle franchit la frontière invisible entre la ville et l’université. Une fois à l'intérieur de MAGIC, elle demanda à un groupe d’individus qui discutaient entre eux, probablement des étudiants, ou elle devait aller pour se renseigner sur un supposé empoisonnement résistant aux antidotes standard suite à une blessure. On lui indique un bureau, et l’itinéraire pour y arriver. Le chemin indiqué ne la mena pas à un bureau, mais à un amphithéâtre ou une foule de personnes écoutait une femme en grattant du papier fébrilement pour certains et non Challement pour d’autres, quand certains n’écoutaient carrément pas la professeure.

    Xera resta dans l’encadrure de la porte un court moment avant de se dire qu’elle serait mieux assises pour attendre la fin et aller voir la femme qui parlait de théorie de la magie et de magie élémentaire. Elle s’installa sur la place la plus proche de la porte par où elle était entrée, et attendit la fin du cours, essayant de suivre, mais c’était bien trop abstrait pour elle, pour qui la magie était une chose instinctive et inhérente à la nature.

    Message 1
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 120
    crédits : 1479

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 18 Déc - 22:50

    On pouvait rencontrer de tout à Magic.
    Il fallait dire que l’Université était tellement réputée qu’elle accueillait aussi bien des grands érudits que des illustres inconnus qui n’étaient là que de passage.

    Parfois, on demandait aux enseignants d’apporter leurs expertises pour aider des citoyens, voire même des Shoumeiens ou des Reikois. Tout dépendait de la personne qui venait trouver le corps enseignant. D’autres fois, les demandes qu’ils recevaient nécessitaient des études plus ou moins longues : quand on demandait d’analyser un phénomène magique, il fallait savoir s’y préparer ; ou quand un groupe d’individus était touché par un mal mystérieux, faute d’avoir pratiqué de manière irresponsable la magie, la solution n’était pas toujours disponible d’un claquement de doigt.

    Il fallait parfois être patient pour traiter les maux du Sekai, et il fallait savoir les regarder avec des yeux neufs, sans jamais considérer qu’on avait tout découvert dans ce monde créé par les Titans ou par n’importe qui d’autre.

    De temps en temps, on venait aussi à Magic quand la science n’avait pas su apporter de réponses satisfaisantes. Neera avait moins eu l’occasion de rencontrer de telles personnes, car son domaine était la magie et elle ne contrôlait pas encore les soins élémentaires. Mais quand ses collègues les mieux placés pour traiter de tels sujets étaient absents, le secrétariat de l’Université n’hésitait pas à les envoyer auprès de celle qu’on surnommait la Tornade, au moins pour qu’elle débroussaille le sujet et permette aux nouveaux-venus d’exprimer leurs besoins et leurs problèmes. La demi-titan n’avait pas des pouvoirs miraculeux, mais elle pouvait au moins faire un résumé complet à ses pairs, quand ils étaient de nouveaux disponibles. D’une certaine manière, Neera permettait ainsi d’accélérer la procédure et de ne pas faire trop attendre ceux qui avaient impérativement besoin d’aide.

    Quand un mal magique venait frapper une créature du Sekai, on pouvait requérir également son point de vue, mais son expertise serait certainement plus poussée si elle terminait un jour le cursus de médecine au sein de l’Académie. Combiné à son savoir, cela ferait certainement des merveilles, mais il lui faudrait entamer sept nouvelles années d’études et ce n’était pas dans ses projets immédiats.

    En tous les cas, Neera devina assez vite qu’une personne externe à Magic voulait lui parler. La tenue de la belle rousse était trop campagnarde pour qu’elle habite dans une métropole comme Liberty. Sa cape, son sac rustique, et le fait qu’elle ne l’avait jamais vue la désignaient comme une simple visiteuse, qui vint finalement s’asseoir dans l’ampithéâtre où elle donnait cours. Neera n’interrompit malgré tout par son cours, et si des regards curieux se posèrent sur la nouvelle-venue, le besoin de prendre des notes les rappela néanmoins vite à l’ordre.

    La femme n’eut malgré tout pas trop à attendre. Quelques minutes plus tard, la leçon était finie, les gradins se vidaient, et plus les minutes passaient, plus les élèves se précipitaient vers la sortie. Neera en profita pour ranger ses quelques affaires – un plan de son cours, quelques pages vierges et de quoi écrire – puis, elle se saisit de sa petite besace pour aller d’elle-même en direction de la visiteuse.

    La magicienne lui accorda un sourire qui avait pour but de la mettre à l’aise, et elle entra dans rapidement dans le vif du sujet.

    - Je m’appelle Neera Storm. J’ai remarqué votre arrivée, vers la fin de mon cours. Je suppose que si vous êtes ici, c’est qu’on vous a indiqué mon auditoire… En quoi puis-je vous être utile ? Qu’est-ce qui vous amène à Magic ?
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 55
    crédits : 365

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Lun 26 Déc - 21:14
    Par chance pour Xera, elle était arrivée sur la fin du cours et n'eut donc pas à attendre bien longtemps. La rousse décida d’attendre que l'amphithéâtre se vide afin d’aller à la rencontre de la professeure. Elle vit la femme à la peau sombre rassembler ses affaires puis se diriger vers elle, aussi décida t’elle de rester assise. Xera sourit en réponse au sourire de Neera Storm et apprécia que cette dernière ne perde pas de temps.

    - en réalité, j’ai demandé mon chemin à un groupe d'étudiants, j’ai pensé qu’il m’avait indiqué un bureau, mais en suivant leurs instructions, je suis arrivé dans votre cours. J’en oublie la politesse, je m'appelle Xera, herboriste du village de Nareim. Mon père souffre d’un mal que je n’arrive pas à guérir. J’ai consulté d’autres herboristes, un expert en poison et aussi des médecins, mais mise à part la piste d’une plante du shoumei ayant servi à guérir un noble du Reike d’une malédiction, je n’ai pas progressé.

    La demi-fae se leva et repositionna son sac.

    - nous pouvons continuer à en parler en marchant, je ne voudrais pas vous ralentir. Mon père est un chasseur et connaît bien la forêt, il est rentré de sa dernière expédition, blessé, fiévreux et délirant à propos de l’esprit de la forêt et d’un danger. J’ai fait tout ce que j’ai pu, mais je n’ai réussi qu'à retarder l’expansion du mal qui ronge son corps et à calmer aussi son esprit en lui administrant de quoi dormir profondément. Le problème, c’est que je ne peux le maintenir dans cet état trop longtemps, son corps va s'habituer aux drogues que je lui donne et au bout d’un moment les doses de calmant risque de le tuer….

    La jeune femme conserve son sang-froid même si par moment le son de sa voix semble bien à deux doigts de se briser. Elle garde la face, mais ses espoirs ne suffisent plus à contenir la peur de n’être pas capable de sauver son père.

    Message 2
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 120
    crédits : 1479

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Sam 31 Déc - 15:53
    La femme inconnue décida de rester assise, ce qui n’offusqua pas le moins du monde l’enseignante. Elle apprécia même que la jolie rousse ne perde pas de temps et lui dise comment elle était arrivée jusqu’à son auditoire. Ainsi, c’était un groupe d’étudiants qui lui avait donné des indications. Rien de très étonnant, compte-tenu que Neera était bien connue par les élèves de Magic. On ne pouvait pas faire autrement quand on côtoyait ces murs depuis quelques siècles et qu’on était renommé pour sa maîtrise élémentaire.

    En tous les cas, la demoiselle s’appelait Xera et venait d’un village qui lui était inconnu. Elle venait visiblement pour son père, qui souffrait d’un mal mystérieux. Herboristes, médecins, experts en poison n’avaient pu en venir à bout. Forcément, la maladie progressait, et sa fille n’avait plus beaucoup de pistes à explorer. Il y avait une histoire de plante, qui avait pu guérir un noble reikois d’une malédiction, mais rien ne garantissait que cette herbe médicinale serait efficace sur le parent de la rousse.

    Silencieuse, Neera écoutait tout calmement, même si elle demandait pourquoi on n’avait pas conseillé la belle d’aller voir directement des professeurs de la médecine magique. La demi-titan était une magicienne très puissante, mais elle était élémentaliste, pas guérisseuse. Enfin, on n’y pouvait rien et il aurait été maladroit, voire très déplacé de sa part d’envoyer la campagnarde sur les roses. La Républicaine acquiesça donc quand son interlocutrice lui proposa de marcher, et la professeure prit les devants en quittant l’auditoire. Elle maintint la porte le temps que la femme sorte à son tour, puis les entraina dans les couloirs de l’université. Pendant ce temps, Xera continua son récit et lui décrivit plus en détails les activités de son père. Il était chasseur et était très familier de la forêt, sauf qu’un beau jour, il était rentré blessé et fiévreux. Ce qui intriguait le plus Neera, c’était cette histoire d’esprit de la forêt. Et puis, il parlait d’un danger ? Mais quel danger ? Impossible de le savoir dans l’immédiat. La seule chose qui était sûre, c’est que le chasseur était en proie à un délire constant, et que sa fille n’arrivait pas à le guérir. Elle avait simplement ralenti le mal qui rongeait son corps. Quant à le calmer… Elle l’avait surtout drogué pour qu’il dorme profondément, mais est-ce que la magicienne pouvait lui en vouloir ? Si son propre père avait eu la même maladie, n’aurait-elle pas agi de même ? Bien vite, la maîtresse de la foudre eut sa réponse. La Tornade aurait probablement consulté tout de suite les professeurs de Magic, si les médecins classiques n’étaient arrivés à rien.

    Elle ne pouvait donc que comprendre la présence de Xera sur les lieux.

    Mais la campagnarde luttait manifestement pour garder son sang-froid. Sa voix avait fluctué par moment, signe que c’était difficile pour elle d’en parler. Peut-être même était-elle fatiguée physiquement et mentalement, tant elle devait prendre soin de son père.

    La femme aux cheveux immaculés resta un instant silencieuse, le temps de mesurer toutes les informations qu’elle avait recueillies.

    - Je suppose que vous espérez que Magic trouve un remède, commença-t-elle.

    C’était l’évidence même, et Neera continua.

    - Je ne suis pas guérisseuse, et je n’ai pas suivi non plus le cursus de la médecine magique. Je ne puis donc pas soigner moi-même votre père, la prévint-elle d’emblée, afin de ne pas lui donner de faux espoirs. Mais je connais bien les lieux et ceux qui pourraient vous aider. Venez, allons dehors pour que nous en parlions.

    Cela lui permettrait également d’analyser à qui elle pourrait s’adresser et quand les deux dames franchirent enfin le seuil du bâtiment universitaires, elle se retrouvèrent à l’air libre, un timide rayon de soleil automnal venant caresser le campus de Magic.

    - Le mieux, ce serait que votre père soit soigné par les professeurs qui sont experts en médecine magique. Mais il leur faudra du temps… Je suppose qu’ils devront étudier la maladie de votre père : établir les symptômes, connaître tout ce qu’il s’est passé peu avant l’apparition de la maladie, voir comment le mal a progressé… Tout cela pour réagir au mieux et essayer des traitements les plus adaptés. Mais je préfère vous prévenir que ce sera sans doute expérimental. Il n’y a pas de remèdes miracles, à moins que ce soit une maladie bien connue. Dans votre cas… Il faudra voir si ce n’est pas une malédiction. Votre père a parlé d’un « esprit » et d’un danger ? Vous en a-t-il dit plus ? Ces informations seront peut-être utiles pour mes collègues. Aussi, quelle blessure avait-il quand il est revenu de la forêt ? Comment le mal s’est propagé ? Pour certains, il s’agit d’une infection, pour d’autres, il s’agit d’autres manifestations, comme des rougeurs, des brûlures, ou autres. Mes collègues vont vouloir tout savoir dans les détails, alors ce n’est pas plus mal si vous essayez de tout m’expliquer maintenant.  

    Neera s’interrompit avant de la regarder d’un air conciliant.

    - Je vous propose de vous accompagner jusqu’au service de médecine magique, afin que vous entriez déjà votre demande pour que votre père soit pris en charge par Magic. Vous pourrez déjà remplir un formulaire en mettant tout ce que vous savez. Quant à moi, je pourrai également présenter la situation à mes collègues. Dites-moi, où vit votre père actuellement ? A votre village, donc à Nareim ? Est-ce loin de Liberty ? Il faudra penser à le déplacer jusqu’ici…

    Enfin, il fallait aborder le problème le plus urgent, la propagation de la maladie.

    - J’ai un collègue, Le Dérangeant… C’est une Pléiade de l’Université. Il pourrait sans trop de difficultés mettre votre père dans un état de stase. Ca arrêterait la maladie tant qu’il est dans cet état… Mais cette solution vous conviendrait-elle, seulement ?

    La moindre des choses, c’était d’écouter l’avis, les craintes, les espoirs de Xera. Et elle aurait certainement beaucoup de questions à poser à Neera.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 55
    crédits : 365

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Dim 15 Jan - 0:32
    Les deux femmes commencèrent donc à se diriger vers la sortie de l'amphithéâtre en marchant côte à côte l’une de l’autre. Xera écoute Neera Storm et acquiesce légèrement de la tête quand cette dernière évoque l’évidence de sa présence entre les murs de la prestigieuse université. La professeur lui précise qu’elle n’est pas guérisseuse et n’a pas non plus suivi le cursus de médecine magique, mais elle connaît bien Magic et sera à même de la diriger vers les bonnes personnes.

    Quand elles sortent du bâtiment, un léger rayon de soleil les gratifie de sa présence réchauffant l’air automnal. Cependant, Xera frissonne, sans doute la fatigue ou le stress voir les deux, aussi elle resserre sa cape autour de ses épaules alors qu’elle écoute avec attention la demi-titan. Elle lui indiqua que le mieux à faire serait que son père soit soigné par les professeurs experts en médecine magique, la rousse sait bien que même dans ces conditions rien ne dit que son père ne guérit pas rapidement. Elle s'était faite à l’idée que le cas de son géniteur était particulier. Sinon elle aurait déjà trouvé une solution pérenne.

    - les propos de mon père étaient décousus, aussi, il est difficile de savoir s'il parlait d’un danger menaçant l’esprit sylvestre de la grande forêt ou bien si le danger venait de l’esprit sylvestre. Pour les forestiers comme nous, l’esprit sylvestre est bien une réalité, et non pas une vague légende, même si je dois bien l’avouer, je ne l’ai jamais vue. Sa blessure, d’après mes observations, n'était pas due à une arme, sauf si cette dernière a été fabriquée avec un croc… D’une taille inhabituelle.

    -Autour de la perforation, la peau et les tissus organiques étaient dans un état inflammatoire. Il avait une forte fièvre, et les veines autour de la zone de la blessure prenaient une teinte violette et j'ai constaté que cela se propageait. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour nettoyer la plaie et lui ai administré de quoi aider son organisme à combattre une infection. Cela a eu pour effet de ralentir la propagation, mais il devenait de plus en plus agité, me forçant à le sédater et à restreindre ses mouvements.

    La demi-fae marqua une pause, le temps pour elle de reprendre le fil de ses idées et pour être sûr de ne pas avoir omis un détail, quel qu’il soit, cela pouvait avoir une importance.

    - pour moi, cela ressemblait à l’action d’un poison, je l’ai donc traité avec tous les antipoison de ma connaissance, mais ni les plantes, ni le charbon, ni la poudre de bézoard n'ont été efficaces.

    Neera lui propose de l’accompagner jusqu’au service de médecine magique pour faire une demande officielle de prise en charge.

    - À Nareim, oui, le village se trouve à une journée et demie de voyage en chariot donc je dirais une bonne journée à cheval…. Oui, la stase me semble la meilleure solution à court terme, en espérant qu’il n’y a pas d’autre victimes entre temps, la forêt devient de plus en plus dangereuse, tout cela est préoccupant, j’ai grandi en me déplaçant sans grandes craintes dans la forêt, bien sûr il y a toujours eu des dangers, mais je les connaissais. Maintenant, l’ambiance dans la forêt n’est plus la même, et j’ai la sensation qu’il y a quelque chose de pas naturel derrière ça.

    À nouveau, l’herboriste marque une pause, pour mettre de l’ordre dans ses idées, avant de reprendre.

    - Je suppose que tout cela ne sera pas gratuit ?


    Message 3
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 120
    crédits : 1479

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Mer 18 Jan - 19:52
    A en croire la belle rousse, le père de Xera n’a guère des propos cohérents. Le fil de son discours est décousu, si bien qu’on ne sait pas si un danger menace un « esprit sylvestre » ou si ledit esprit est lui-même une menace pour les habitants alentours. Peut-être aussi est-ce de la pure affabulation, il ne faut pas effacer cette hypothèse. Actuellement, Neera envisage surtout qu’on ait affaire à un élémentaire de terre ou à une faë relativement puissante. Difficile de bien le savoir, mais cela suscite quand même l’intérêt de la magicienne. Elle laisse néanmoins son interlocutrice parler, et la Tornade apprend ainsi que la blessure de l’homme convalescent n’est pas dû à une arme, mais plutôt à une morsure. Cela rend les choses plus intrigantes. « L’esprit » n’est alors peut-être pas en cause. S’agit-il d’un animal ? Ou bien d’une bête ? Mais dans ce cas, est-ce qu’un chasseur n’aurait pas repéré l’animal ? Et celui-ci n’aurait-il pas fait d’autres victimes ?

    Quant à la blessure elle-même, la campagnarde avait réalisé beaucoup d’efforts pour ralentir l’infection. La fièvre était un symptôme commun, pour la plupart des maladies, mais inspecter la plaie pourrait mettre les médecins sur une piste quelconque.

    Quand Xera mentionne un poison, Neera arque un sourcil, réfléchit une seconde, puis se permet de prendre la parole d’une voix douce.

    - Il y a peu d’animaux qui peuvent empoisonner un être humain, à part des serpents, des araignées ou des insectes. Et si la blessure vous fait penser à un croc… Ca ne doit pas être une race commune. Concernant l’esprit sylvestre que vous avez mentionné, pensez-vous qu’il puisse s’agir d’un élémentaire ou d’une faë ? Quelqu’un de votre village l’a déjà rencontré ?

    Si personne ne l’a vu à ce jour, la Républicaine assumera que c’est sans doute une légende urbaine, mais elle préfère avoir plus de détails de la jeune rousse.

    Le village de cette dernière est quant à lui à un jour de marche à cheval. L’herboriste lui confie d’ailleurs ses craintes sur la forêt qui entoure son hameau. A l’entendre, elle devient de plus en plus dangereuse, et cela la préoccupe. La demi-titan peut comprendre pourquoi, et elle acquiesce d’une mine songeuse. Elle retient surtout que, selon la demoiselle, il n’y a pas une cause très naturelle derrière tous ces phénomènes, et la dame aux cheveux d’argent est un peu intriguée, il faut bien l’avouer.

    Mais d’abord, elle se doit de répondre à Xera.

    - Les soins à votre père ne seront pas gratuits, effectivement. Le ou les médecins qui s’en occuperont demanderont leur dû, et puis, il faut voir les traitements qui seront mis en place. Cela peut demander un certain coût. Bien sûr, Magic n’est pas sans cœur et le but de l’Université n’est pas de déplumer les pauvres gens qui viennent les trouver, on essaie d’aviser au cas par cas. Une fois votre demande déposée à l’Académie, votre formulaire sera pris en charge par un docteur de l’Université, qui vous fera ses propres propositions de traitement. L’avantage, c’est qu’il est entouré de ses collègues, à qui il peut demander conseil, et votre père aura aussi accès à des technologies très modernes et contemporaines.  

    L’enseignante marque une pause avant de continuer.

    - La Pléiade des Pratiques Interdites est absente pour le moment, car le Dérangeant est en voyage à l’étranger. Mais je suis sûre qu’il acceptera de mettre votre père en stase pour ralentir la propagation de la maladie. Cela dit…

    Neera essaie d’envisager toutes les possibilités, et elle se souvient de sa rencontre avec une belle dame à la longue chevelure ébène. Elle était venue à Magic pour mieux connaître ses pouvoirs, mais on avait vite remarqué ses origines shoumeïennes. Quelques étudiants mal intentionnés n’avaient pas tardé à lui lancer des commentaires médisants, ce que le Tornade avait eu tôt fait d’arrêter en entendant cela. Les deux femmes avaient ensuite pris le temps de discuter, et c’était ainsi que la diviniste avait pris connaissance de ses somptueux dons de guérison.

    - J’ai également une autre solution à vous proposer. Plutôt que de demander un traitement potentiellement long et coûteux à Magic, vous pourriez aller trouver Myriem de Boktor.

    La sang-mêlée se tourne vers son interlocutrice et elle lui sourit.

    - C’est une mage et une guérisseuse, elle a de très grands pouvoirs de soin et elle venir à bout de toutes les maladies, j’en suis sûre. Mais elle ne vit pas ici. Je crois qu’elle comptait revenir au Shoumeï prochainement. Près d’une région particulière, le Maël, si je ne m’abuse. Je suppose que vous la trouverez là-bas, mais elle est peut-être encore dans les environs de la République. En tout cas, je vous invite à aller la trouver si payer des frais à Magic ne vous semble pas envisageable.

    La professeure laisse la campagnarde réfléchir, puis elle renchérit sur un dernier point.

    - Ce que vous avez évoqué dans la forêt me préoccupe un peu. Avez-vous averti les autorités compétentes ? Savez-vous si des dispositions seront prises pour ne pas qu’il y ait des nouvelles victimes ? Il serait intéressant d’investiguer…

    La mine de la magicienne est songeuse et elle reprend.

    - Je pense sincèrement que « cet esprit sylvestre » peut se cacher dans la forêt, les bois sont vastes et denses, de nos jours. Rien n’empêche qu’il y ait un ermite en ces lieux que vous prenez pour un protecteur. Si votre père pense ou estime qu’il était en danger, il faudrait intervenir pour qu’aucun mal ne lui soit fait. Ensuite… Neera prend son menton dans une de ses mains et enchaine. Il faudrait surtout savoir quelle est la menace dans la forêt. Est-ce un animal ? Et si oui quelle est cette créature ?

    Nareim est à un jour de marche, c’est long et c’est court à la fois.

    - Ce n’est pas dans mes habitudes, mais si vous voulez, je peux vous accompagner jusque chez vous pour voir si on trouve des signes suspects. Peut-être pourra-t-on remonter jusqu’au coupable, et trouver ce qui a causé ce mal à votre père.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 55
    crédits : 365

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Dim 22 Jan - 19:05
    La professeur soulève le fait que peu d’animaux ont la capacité d’empoisonner. Elle énumère les serpents, les araignées et certains insectes. Mais si l'empoisonnement était plus un effet secondaire comme un empoisonnement par infection ? Ou bien peut-être cela était le fait de quelque chose de jamais-vu dans cette partie du Sékai, ou un béhémoth. Il y avait tellement de possibilités, mais peu de réponses pour le moment. Les questions à propos de l’esprit sylvestre étaient bien le genre de question d’une personne n’y croyant pas.

    - les symptômes d'empoisonnement ne sont peut-être pas dus à un poison, mais à une morsure infectante, j’ai entendu parler de gros lézard qui se contente de mordre une foi leur proie puis attendre qu’elle s’écroule des suites d’une infection. Et pourtant, ces lézards ne possèdent aucune poche à venin. Il y a aussi la possibilité d’une mutation, de la présence d’un béhémoth. Oh, j'oubliais mon père n’est pas un humain, c’est un Fae. Quant à l’esprit sylvestre, les gens de la ville nous regardent de haut, pour eux ce n’est qu’une légende, mais non pour nous, il est bien réel et nous n’avons pas besoin de le voire pour savoir qu’il existe.

    La professeur ne lui cache pas que les soins de son père auront un coup, mais que l’université peut se montrer arrangeante, si elle comprend bien ce que lui dit Neera. Xera n’est pas pauvre, mais elle ne fait pas partie non plus des nantis de la république, de ce qu’elle lui explique, l'université lui semble bien le meilleur choix. Il y a de nombreux experts, chercheurs, innovations magiques et technologiques. Elle l’informe que le mage capable de mettre son père en stase n’est pas présent pour le moment. Cette nouvelle ne réjouit pas la demi-fae il faut bien l’avouer. Mais la professeur lui propose une autre piste, et lui donne un nom, Myriem de Boktor. D’après elle, il s’agit d’une mage et d’une guérisseuse de grand pouvoir et talent, capable de venir à bout de toute maladie. Mais car il y a presque toujours un, mais c’est une Shouméenne de la région de Maël.

    - Pour les ressources financières, je me débrouillerai, je ne suis pas un nanti, mais je ne suis pas seul et je me débrouillerai. De plus, j’irais trouver cette Myriem de Boktor, je ferai tout ce que je peux et élargir mes connaissances ne sera pas un mal.

    Neera lui avoue être préoccupé par ce qu’elle lui a annoncé concernant la dangerosité grandissante de la forêt.

    - la milice du village a été renforcée avec du meilleur équipement, et le bourgmestre à décider de restreindre les accès à la forêt. Plus personne ne doit s'aventurer seul, et les chasseurs ne s’éloignent plus très loin.

    Xera écoute la suite avec attention et elle doit bien l’admettre qu’elle aussi aimerait bien en savoir plus sur ce qui se passe dans la forêt, bien que son père reste sa priorité. La puissante magicienne (pour être professeur à Magic elle devait bien l’être) lui propose même de l’accompagner. La rousse n’allait pas rater une telle occasion, toute information pouvait être capital pour avoir une chance de sauver son père.

    - c'est…. Inattendu, mais je ne passerai pas à côté de cette opportunité, je connais la forêt et avec vous à mes côtés nous devrions bien nous en sortir. J’accepte votre proposition Neera Storm.

    Les deux femmes finissent par arriver au bureau des demandes de prise en charge, Xera y remplit de nombreux formulaires, le charme de l’administration.

    Message 4
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 120
    crédits : 1479

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Sam 28 Jan - 14:57
    Xera semble imaginer que les symptômes d’empoisonnement ne sont pas dus à véritable venin, mais à une infection qui s’est répandue et a affaibli le corps de son père. Ma foi, c’est possible. Neera ne nie pas cette possibilité, mais elle n’est pas médecin, elle ne peut donc trancher ce qu’il en est. Se peut-il que le responsable soit un gros lézard, comme elle l’énonce ? Ou à un Béhémot ? Si c’est le cas, les deux femmes ne peuvent aller se promener dans ladite forêt sans un minimum de préparation. On ne va pas dire à un une telle créature de se calmer et de ne plus faire de mal à personne, c’est juste impossible de régler les choses de cette façon. S’il s’agit bien d’un animal sauvage, il les prendra certainement en chasse si elles remontent sa piste et tombent nez-à-nez avec lui. Après tout, on ne pénètre pas dans le territoire de quelques prédateurs sans en assumer potentiellement les conséquences.

    La demi-titan acquiesce quand Xera lui révèle que son père est un faë. C’est toujours bon à savoir. Cela peut aussi expliquer pourquoi il se sent aussi proche des bois alentours. Il est connu qu’une telle race peut avoir une promiscuité naturelle avec son environnement d’origine. Quant à l’esprit sylvestre… Bon, il est vrai que la professeure lui accorde peu de crédit, mais le Sekaï est un territoire rempli de magie, alors tout est possible dans ce vaste monde. Et puis, au fond, l’enseignante croit bien aux Titans alors qu’elle ne les a jamais vus. Elle ne peut donc pas en vouloir à Xera de croire en cet esprit qui habite les environs de son village.

    - Qui sait, peut-être le rencontrerons-nous si nous nous rendons sur place, fait Neera d’un ton pensif.

    Mais avant, la magicienne explique à la jolie rousse que la prise en charge de Magic aura un certain coût, qui sera néanmoins adapté le plus possible en fonction de sa situation financière. La diviniste lui parle également de Myriem, qui pourrait vraiment aider son père. Toutes les pistes ne sont-elles pas bonnes pour sauver le Faë ? C’est une alternative comme une autre, qui pourrait vraiment l’aider. Et Neera est prête à parier que la baronne de Maël ne refuserait d’aider une âme en peine, si sa demande est légitime et réaliste.

    Quoi qu’il en soit, la campagnarde lui affirme qu’elle saura se débrouiller en confiant son père à Magic. Les coûts ne seront pas un problème, car elle a quand même de bons moyens, et en parallèle, la demoiselle ira trouver Myriem. La demi-titan acquiesce face à sa décision. Ne fermer aucune porte, c’est une bonne idée.

    Tout en marchant vers le campus de la médecine magique, la sang-mêlée apprend avec satisfaction que la milice de Nareim a été renforcée et que le bougmestre a décidé de restreindre l’accès à la forêt. Bien. Elles ne seront donc pas gênées si les deux femmes vont y faire un tour. D’ailleurs, Neera propose clairement à Xera de l’accompagner dans la forêt pour tirer la situation au clair, et son interlocutrice ne tarde pas à accepter. La Tornade comprend bien que sa proposition est inattendue, puisque l’enseignante n’est absolument pas liée à la belle rousse. Mais la curiosité est un bien vilain défaut, et puis, au moins, ça lui permettra d’aider une concitoyenne. Qui sait ? Peut-être même y aura-t-il un phénomène caché derrière tout cette histoire. Cela la motive bien à faire ce petit voyage, mais la dame aux cheveux d’argent ne peut partir à l’instant même. Elle a encore des cours à donner pour aujourd’hui, et puis, quand on va dans un voyage comme celui-là, il faut quand même se préparer un minimum.

    - Et bien, dans ce cas, c’est entendu. Elles sont désormais devant les auditoires réservés au cursus de médecine, et la femme ouvre la porte à son interlocutrice. Entrons d’abord votre demande auprès de mes collègues, ensuite, nous parlerons des formalités de notre voyage.

    Des papiers, il y en a bien à remplir, c’est peut-être une chose que l’Académie a hérité de la République, d’ailleurs. Mais ces formulaires ne sont pas non plus anodins, puisqu’on demande de décrire qui est le patient à prendre en charge, quels sont ses symptômes, ce qui a déjà été testé pour le soigner. On demande également s’il a eu des antécédents médicaux, quelle est sa race pour mieux élaborer son traitement – on ne soigne en effet pas un faë comme on soigne un oni. Neera en profite pour remplir un papier qui sera transmis au Dérangeant en personne. Lui-même pourra ainsi prendre connaissance de la demande de stase, faite par Xera. Au besoin, l’enseignante pourra également en toucher un mot à Eloïse, une professeure nouvelle arrivée. Cela pourrait l’intéresser.

    Quand toutes les formalités sont remplies, les deux femmes quittent le bâtiment, et c’est là que la magicienne reprend la parole d’un ton relativement aimable.

    - Pour notre voyage jusqu’à Nareim, je ne peux vous accompagner à l’instant même, parce que je dois quand même donner mes cours de la journée. Mais je peux vous rejoindre à l’occasion du week-end. J’aurais besoin que vous m’indiquez où est votre village précisément… Me le montrer sur une carte suffira, il y en a une assez détaillée dans les couloirs de l’Université.

    Neera marque une pause, puis poursuit.

    - Voilà ce que je vous propose : rentrez avec un peu d’avance chez vous, et renseignez-vous sur place pour voir s’il y a eu du changement. Une évolution, d’autres blessés, un phénomène particulier dans la forêt, une manifestation de l’esprit sylvestre… Tout peut nous être utile. Allez peut-être voir les chasseurs pour déterminer quelle partie de la forêt est devenue plus dangereuse. Ca limitera notre champ de recherche et nous fera gagner du temps. Dès que mes obligations de cette semaine seront terminées, je vous rejoindrai sur place, et nous pourrons alors partir ensemble dans la forêt.

    De son côté, la maîtresse de la foudre a une petite idée pour améliorer leurs chances de trouver la source du problème, c'est aussi pour cela qu’elle a besoin d’un jour ou deux supplémentaires. Il y a  bien un collègue dont les facultés leur serait utile au début de leur périple dans la forêt.

    En tous les cas, Neera attend les retours de la miss, et elle reprend :

    - Est-ce que cela convient ? Si oui, je vous retrouverai à Nareim dans trois jours, le temps de régler mes affaires à Magic correctement.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum