DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Quoi... Toi aussi ?! JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Le passé au présent | Altarus Aujourd'hui à 18:13Altarus Aearon
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 16:37Alaric Nordan
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 16:29Savoir
    Réunion de l'État-Major du 21 Février, An 5Aujourd'hui à 9:55Vandaos Fallenswords
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 3:18Koraki Exousia
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 23:41Ayshara Ryssen
    La couleur du sable I Kieran RyvenHier à 21:55Arkanon Ikhilosho
    Validation RPs normaux de Vern J. V.[République]Hier à 21:34Verndrick Vindrœkir
    [Flashback] InterditsHier à 20:51Phèdre
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 20 Déc 2022 - 17:53
    Début Octobre 03



    Tagar avait été clair : il n'avait pas le temps.

    Il avait pris toute ses disponibilité  pour accompagner Rowena lors de ses premiers jours à Ikuza et lui obtenir tous les laisser-passer, tous les entretiens et toutes les informations du monde afin qu'elle commence ses recherches dans de bonnes conditions. Il avait fait des efforts et avait pris du retard dans son travail. Il l'avait fait également pour déjeuner avec elle, parfois l'aider au gré d'une pose ou partager une sortie, un repas. Alors quand des rendez-vous particulièrement important avec les têtes impériales étaient tombé du jour au lendemain, il n'avait pas pu différer quoi que ce soit.

    Le problème dans tout cela ? Il attendait une amie de longue date. Il n'en avait parlé à son hôte qu'en coup de vent, mais Rowena avait saisit le principal : elle comptait sur sa présence, il l'aimait beaucoup et il avait un grand respect pour elle. Aussi, le fait même de ne pas pouvoir aller l'accueillir en bonne et due forme le rendait très malheureux. C'est pourquoi, dans une tentative infime de lui rendre toutes les largesses dont il avait fait preuve depuis son arrivé au Reike, la sirène s'était proposée pour aller accueillir la nouvelle-venue au port. Dans son emportement joyeux, il n'avait même pas penser à lui donner son nom. Seulement qu'il prévenait deux de ses gardes pour qu'elles puissent rentrer en toute sécurité... Et là dessus, Rowena n'eut pas son mot à dire. Il ne doutait pas de ses capacités à se défendre, mais les livrées officielles de ses gens prouveraient aussi à l'invité qu'elle était au bon endroit et pouvait avoir confiance.

    Alors, passant par l’auberge de Shan pour lui proposer de venir, à lui et à Aelle avec laquelle elle avait commencé à travailler, elle se dirigea jusqu'au port. La compagnie de ses propres amis rendrait l'attente moins inconfortable et le port de plaisance de bon matin n'était pas un endroit si bondé. Il était plutôt agréable.

    Vêtue d'une brassière et d'un pantalon noir sous un sari d'ocre et d'or savamment posé pour masquer ses marques et ses cicatrices tout en mettant en valeur sa silhouette, ses cheveux blancs étaient décoiffés par le vent marin. A l'heure de la première marée du jour, elle était debout au bout du quai, discutant avec Shan'aël de l'état du jeune garçon qu'ils avaient ramené de cet affreux village. Derrière eux, à quelques pas à peine, deux garde de la maison Reys portant les couleurs de leur illustre employeur, faisaient semblant de ne rien entendre de leur discussion, parfaitement immobiles.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 902
    crédits : 2568

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Sam 24 Déc 2022 - 17:38
    Ca y était nous étions parties avec Mélissa et ce nouveau compagnon que j'acceptais un peu plus chaque jour dans ma vie. Nous avions embarqués alors que la nuit était déjà présente à bord d'une frégate Reikoise qui ferait le trajet de nuit. Dans notre cabine nous avions eu bien du mal à trouver calme et sérénité et surtout le sommeil. Par chance l'héritier avait pour sa part eu la gentillesse de dormir tout d'une traite.

    Avant l'aube nous avions donc pris le temps de nous rafraîchir et de nous préparer pour accoster, l'une comme l'autre nous avions grande hâte de voir Tagar et Zaïn. Bien sûr pour Mélyssa c'était l'idée de revoir son époux, mon ami d'enfance, Ruyven qui la motivait plus que tout et l'empêchait de dormir depuis des jours.

    Nous étions sur le pont dès l'arrivée des premiers rayons du soleil, prêts à descendre. Je portais une tenue toute shoumeienne dans le style sobre mais pour une fois j'avais cédé aux attraits des modes étrangères pour porter des couleurs claires. Une jupe, une surjupe, un corser, un boléro et un chapeau pour terminer ma tenue.
    A mes côtés Mélyssa portait une robe de lin marron de belle facture et dans ses bras, encore endormi mon précieux fardeau.

    Le port d'Ikusa se découpait enfin à l'horizon et nous avions grande hâte d'arriver. Le bateau entama ses manœuvres avec les premiers rayons du soleil pour accoster sur le quai principal. Cet endroit me ramène quelques années en arrière à ma première visite de ce pays. Les minutes s’égrènent et s’étirent, c’est atrocement long. Accoudée au rembardes je cherche du regard mon ami sans succès réel. Pourtant j’aperçois des gardes portants ses armoiries j’en suis certaine mais nulle trace du beau jeune homme, je comprends hélas aisément que Mr le Coeur n’a pu venir nous accueillir ce que je comprends sans soucis.

    Le bateau est enfin à quai et le ponton de descente amarré. Je descends d’un pas décidé, Mélyssa tient Amael toujours endormi et un serviteur porte nos bagages. J’avance vers les gardes Reys et je vois une magnifique jeune femme avec eux. Cela m’interpelle, elle me parle en un sens mais d’un autre je doute de pouvoir la connaître c’est impossible, je ne connais pratiquement aucun Reikois. Elle n'est pas seule, une autre femme les accompagne ainsi qu'un elfe. Mais je m’approche du groupe souriante et m’incline respectueusement.

    - Belle journée à vous. Je suis Myriem de Boktor, je présume que vous êtes ici pour m’accueillir et que Sire Reys n’a pu se rendre disponible ce matin? Mais... nous connaissons nous? Vous me semblez familière et... non veuillez m'excuser je dois me tromper, nous n'avons que peu dormi cette nuit, pressée d'arriver ici.

    Je le comprends sans souci et je n’y vois nulle offense, c’était prévisible. C’est à ce moment que je réalise que cet elfe ne m'est pas inconnu, le destin est joueur et jamais je n'aurais imaginé recroiser mon sauveur du passé dans la ville d'Ikusa, au Reike. Mon visage s'éclaire, d'humeur encore plus joyeuse si jamais cela pouvait être possible.

    - Shan'ael... Si les divins m'avaient dit que nos route se recroiseraient en Ikusa je n'y aurais jamais cru.

    Mélyssa à mes côtés salue les arrivant avec déférence et demande d'une petite voix.

    - Est-ce celui qui vous fit sortir de Kiouji et vous ramena à nous?

    - Celui-là même oui Mélyssa, mon sauveur. Mais... ou se cache donc Zim?

    Parce que je ne pouvais imaginer qu'il se déplace sans son fidèle compagnon à quatre pattes non?


    Message 1
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 26 Déc 2022 - 0:18
    Le vent marin agitait les cheveux de Shan alors qu'ils faisaient le pied de grue sur le port depuis bientôt quarante minutes. Il avait l'habitude d'attendre alors cela ne le dérangeait pas du tout, mais Aelle, elle, piaffait d'impatience en observant l'horizon, cherchant le moindre bateau qui aurait pu convenir a la description qu'on leur avait fait. Elle avait également mit quelques pas d'écart avec l'elfe et la sirene histoire de les laisser un peu tranquille.

    Avec son long sabre a la ceinture, Shan faisait un peu plus classe que le mercenaire de base, surtout qu'il avait passé sa tunique des « réceptions », qu'il avait rapiécé quand il avait séjourné dans cette auberge non loin de chez Rowena, a Justice. Avec ses cheveux parfaitement attaché, et sa barbe taillé lui couvrant finalement le visage, il aurait pu passer sans soucis pour un dignitaire quelconque, avec son habituelle gestuelle calme et gracieuse.

    - Il ne t'as vraiment rien dis sur cette femme que nous attendons ? Sans information, ça va être difficile d’être sur et certain que c'est bien elle, non ?

    Shan était un homme de détail aprés tout, et il ne supportait vraiment pas l'inconnu et le manque d'information. Pour quelque chose comme ça, si il avait été payé, il aurait demandé une description physique exacte, des informations sur la personne, d’où elle venait. La c’était simplement un fantôme qui arrivait par l’intermédiaire d'une frégate reikoise affrété pour elle. Sans doute une noble, pour que ce soit une amie de Tagar.

    Finalement le bateau fut la, juste assez grand pour un petit équipage, les passagers, et atteindre une vitesse de pointe propre a pouvoir effectuer le voyage en moins de deux jours. Elles avaient du majoritairement naviguées de nuit, permettant ainsi a ce que le temps paraisse plus court. Meme si des fois, le temps empêchait de vraiment profiter du sommeil.

    Il se raidit en voyant qui déscendait. Si d'autres pouvaient avoir des difficultés a reconnaître des visages, lui se souvenait de chaque personne qu'il avait croisé dans sa vie. Et en particulier des gens qui l'avait marqué. Comment ne pas se souvenir de cette femme esseulé, cachée au fin fond d'une maison de passe de Kyouji, qui l'avait payé pour l'aider a la faire s'enfuir de la ville. Il avait l'impression que cela faisait des siècles, mais cela n'avait eu lieu que quelques mois plus tot.

    Il fit un pas de coté, comme pour se dissimuler derrière Rowena, bien que cela n'ai pas grande utilité. Il posa les yeux sur la femme a ses cotés ainsi que sur le nouveau né, reconnaissant les deux entités qu'il avait rapidement aperçut en arrivant au camp des réfugiés, quand il l'avait laissé. Sans doute une amie proche si elle était encore la ce jour a ses cotés.

    - C'est elle ou pas alors ?

    Aelle avait murmuré ça vers Rowena assez discrètement pour ne pas que ce soit malpoli, sans que Myriem ai pu le manquer. Mais elle se tourna plutôt vers Shan. Visiblement, elle se souvenait de lui. Il habitait a Ikusa après tout donc ce n'etait pas vraiment une surprise que si ils se recroisent, ce soit dans la capitale. Mais penser qu'elle reviendrait d'elle meme aprés tout ça.

    - J'ai laissé une fuyarde poursuivit par le Reike, et je retrouve une femme qui est escorté par une caravelle officielle de l'empire. Je pense avoir raté un ou deux passages de votre épopée.

    Il s'écarta légèrement de Rowena, ne pouvant plus se dissimuler, et soupira. Comme souvent, il n'aimait pas l'idée d’être le centre de l'attention. Mais il pouvait faire un effort pour Myriem. Ils s’étaient plutôt rapprochés lors de cette fuite dans le désert.

    - Je suis heureux de vous revoir, Myriem. Vous avez l'air en forme. Madame.

    Il inclina aussi la tete vers Melyssa, et hésita a présenter Rowena, mais songea qu'il serait mieux qu'elle le fasse elle même. C’était elle après tout, la représentante de Tagar.

    Zim lacha un bref aboiement de salutation vers Myriem, qu'il avait aussi cotoyé durant la traversé du desert bien sur, mais resta un peu en retrait, campé sur ses positions, par habitude.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 26 Déc 2022 - 19:35
    - Non, il m'a à peine demander ça en coup de vent. Oh je ne m'en fais pas. Je parie que je peux reconnaitre une invité de Tagar rien qu'à son style... C'est elle ?!

    Rowena avait laissé échapper une exclamation en reconnaissant l'aura d'une vieille connaissance avant qu'elle ne s'approche et que son visage ne soit parfaitement visible. La surprise avait fait place à un sourire rayonnant. Elle n'avait pas le temps d'expliquer sa réaction à Shan et avait amorcé un mouvement pour venir à la rencontre de la shoumeïenne et la prendre dans ses bras. Mais elle s'était arrêtée nette devant le langage corporelle de son amie. Polie, droite. Dans son regard si empathique, il n'y avait pas la moindre marque de reconnaissance.

    Alors la sirène la salua de la tête lorsqu'elle se présenta, retrouvant une fois de plus cette inconnue si chère à son cœur. Elle lui sourit en retour, tout aussi polie et avenante et sans la contredire de suite. Les quelques secondes de sa présentation lui permettaient au moins de déglutir pour intégrer la chose afin de pouvoir garder la face. Ce n'était pas la faute de la shoumeïenne, elle ne devait pas frémir en se présentant à son tour, elle ne voulait pas que Myriem se sente mal à cause d'elle, elle était si sensible.

    ... Et elle connaissait Shan ? Elle ne put s'empêcher de s'étonner.

    - Vous vous connaissez aussi ?

    Bon, le fait qu'il ait sauvé quelqu'un n'était pas étonnant. Mais à Kiouji ? Myriem ? Il était à l'aise avec elle, plus qu'elle ne l'avait vu avec qui que ce soit mis à par Aelle. C'était... Surprenant... Et plaisant. Il avait l'air de plutôt l'apprécier. Enfin, il n'était pas tout sourire, parce qu'il restait lui-même mais elle n'avait pas l'impression de le sentir se raidir ou mesurer chacun de ses mots en les économisant avec plus d'attention qu'un gobelin actionnaire de la Banque des Chaines. Un sourire léger lui vint malgré la douloureuse sensation qui accompagnait toujours le constat qu'un proche l'avait oubliée. Au moins lui retrouvait quelqu'un qu'il appréciait, même un peu.

    Et ce ne fut qu'à peu près à ce moment qu'elle fini par réaliser que le paquet que la dame de compagnie tenait avec tant de soin était un bébé... et elle se pétrifia. Des cornes cristallines aux reflets bleutés. Des cheveux lisses absolument immaculés. Il n'avait pas cette étrange marque sur le front mais l'association des deux n'avait pas manqué de lui sauter aux yeux et de lui rappeler cet homme. ... cela ne se pouvait...
    * Lune ait... * Même mentalement elle s'interrompit. Prier ne servait à rien. Elle espérait sincèrement que ce soit un hasard de la génétique, mais au fond, elle doutait que ce soit même possible. Elle s'était tellement trompé... Elle avait voulu y croire tellement fort alors que cet être était immonde... Elle avait compris qu'elle ne pouvait se lier à personne ni compter sur personne. Elle n'avait pas besoin d'un second tour.

    Elle dégluti. Elle ne savait même pas ce que cela lui inspirait mis à part un rejet et un chaos émotionnel. Elle détourna le regard du bébé, regardant l'un de leurs gardes, puis les voix de Shan et Myriem dont l'attention se tournait vers elle la forcèrent à reporter pleinement son attention sur la shoumeïenne.

    - Hmmm... Oui. Enfin non vous n'avez pas fait erreur. Nous nous sommes déjà vu à plusieurs reprises. Shan'aël est un ami. Il a accepté de m'accompagner pour que je n'ai pas a attendre seule au port et m'aider à garantir votre protection. Je...

    Elle perdait le fil. Pour n'importe qui ne la connaissant que vaguement, cela ressemblait à un simple trac, face à cette noble dame. Shan'aël n'était pas une personne ne la connaissant que vaguement. La main du demi elfe vint se poser avec légèreté dans son dos, sur la partie qui n'était pas encore abimée par les marques noires courant sous le tissus. Un geste discret comme il en avait le secret, léger au point d'en être à peine visible et à peine senti, mais pourtant bien présent. Un soutien silencieux qu'elle n'attendait pas et qui lui fit un bien fou.

    Elle s'éclaircit la gorge et resserra la prise sur son propre esprit, inspirant une unique fois pour se calmer, comme elle l'aurait fait au seuil d'une bataille terrifiante. A partir de cet instant, il n'y eu plus la moindre trace de stress, elle était de nouveau d'une courtoisie parfaite et totalement maîtresse de ses émotions.

    - Pardonnez-moi. Je ne m'attendais pas à ce que vous vous connaissiez. Je m'appelle Rowena, de la maison Ironsoul, en République. Je séjourne chez Tagar ces temps-ci et j'imagine qu'il m'a demandé de venir te... vous chercher parce qu'il sait que nous nous sommes croisées à Maël. Je faisais partie des Spectres. Il me semble que vous avez gardé un souvenir de moi dans ta... votre sacoche à remède.

    Elle salua Myriem et sa suivante dans le plus pur style républicain et se rapprocha inconsciemment d'elle pour continuer.

    - Vous êtes surement fatiguée du voyage. Pendant que les gens de la famille Reys règlent les problèmes de bagages nous pouvons partir en avance vers le palais. Vous pourrez installer votre fils. " termina-t-elle incertaine en gardant les yeux sur son amie, avant de se tourner à demi vers Shan, réalisant soudain que sa présence pouvait également changer les plans. Il était à moitié dans son dos, aussi s'éloigna-t-elle d'un pas pour pouvoir les regarder l'un et l'autre. " A moins que vous ne vouliez rattraper le temps perdu tous les deux ? Considérez moi à votre disposition pour la mâtiné. "
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 902
    crédits : 2568

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 28 Déc 2022 - 16:25
    Mon attention pour le coup était dirigée vers Shan’ael, cela me faisait grand plaisir de le retrouver sain et sauf même si ce n’était pas prévu mais le monde allait bien comme il le voulait et non comme nous le voulions.
    Il y avait aussi une autre jeune femme qui se tenait en retrait, un beau comité d’accueil au demeurant, j’en remercierai mon vieil ami quand il serait libre. Aux piques amicales prononcées par Shan je répondis d’un franc sourire.

    - Il faut croire que le destin m’a donné les bons coups de pieds pour aller de l’avant, ma route fut longue après notre rencontre. Mais ma venue ici sur un navire Reikois… les seuls qui font la liaison avec Mael en fait ….

    Oui qu’on n’aille pas croire que j’avais choisi ce navire, c’était juste qu’il n’y avait pas d’autre possibilité à moins d’afréter ma propre caravelle mais c'eût été une dépense inutile et grandiose pour mon service personnel, et donc à oublier. Continuant sur ma lancée je dis.

    - Mon voyage à Ikusa est la conclusion d’une partie douloureuse, nous venons avec Mélyssa, ma Dame de Compagnie ce jour pour que son mari, Ruyven soit libéré. C’est compliqué mais je vous conterai cela plus tard si cela vous intéresse, j’ai une vie passionnante et je suis toujours aussi bavarde.

    A mon tour de faire une petite pique sympathique pour souligner que je n’avais pas oublié qu’il était du genre plutôt taciturne et que réussir à le faire parler n’avait pas été des plus simples. Je vis Zim derrière son maître à ce moment là et je tendis la main dans sa direction, pour le cas éventuel où il accepterait de venir me saluer lui aussi.

    Cela étant dit j’avais reposé mon regard sur cette jeune femme qui me semblait familière et en même temps étrangère, c’était particulièrement étrange et perturbant comme sensation. Je fus surprise par son ton, sa posture, son regard brillant de joie à ma vue, elle était contente, je le sentais. Mais elle s’était raidie à mes mots, elle avait mal en un sens, ce que je disais lui faisais mal ? Mais…

    Je ne pouvais plus quitter son visage, c’était malpoli mais pourquoi diable ce visage… Cette cicatrice étrange aussi ne me semblait pas inconnue mais je n’arrivais pas à remettre mes idées en place, comme si un voile occultait mon esprit ou quelque chose du genre. Je la connaissais donc, mais pourquoi alors je n’arrivais pas à me dire d’où je la connaissais, dans quelles circonstances nous nous étions rencontrées, comment nous avions été amenées à nous revoir et pourquoi je l’avais oublié?

    La jeune femme en face de moi était perturbée et sa réaction surprenante, elle en perdait même le fil de ses pensées ou sentiments plutôt, elle était un véritable maelstrôm d’émotions.

    - Je… ne vous excusez pas ce n’est pas grave que je connaisse Shanael allons.

    J’avais envie de la réconforter mais je ne comprenais pas pourquoi et quand elle prononça son nom, une lueur s’anima dans mon esprit, son nom me parlait bien entendu, chaque jour matin et soir je relisais mon journal et mes notes sur la malédiction… de Rowena. Mon regard changea alors du tout au tout… Je ne m’y attendais pas à la revoir ici assurément et comme je l’avais écrit, son visage s’effaçait, mais pas les souvenirs que j’avais de nos rencontres. J’avais l’histoire mais pas le personnage comme d’autres avaient d’autres manifestations.

    Mon regard s’embua de larmes en réalisant ce que je venais de lui faire encore vivre sans le vouloir et mon empathie m’envahit littéralement. Alors à la surprise de Mélyssa je franchis les quelques pas me séparant de Rowena et je la pris dans mes bras pour la serrer doucement. Nous faisions la même taille, et j’avais l’impression d’avoir comme une soeur dans mes bras. Je ne dis rien pendant de longues secondes puis je relachais ma pression et reculais sans pour autant la libérer de mon étreinte.

    - Je suis navrée, je… je me souviens parfaitement de toi Rowena, de nos rencontres, de nos discussions, mais … comme tu le sais pour moi ton visage s’efface ne laissant qu’une ombre floue dans mon esprit incapable de relier le tout. Je lis mes notes tous les jours et observe ton portrait et malgré cela… Pardon…

    Je trouvais cela impardonnable de ne pas réussir à faire mieux au final. Je comprenais mieux sa présence, en effet nous avions eu l’occasion de parler de notre ami commun, ce cher Tagar. Avisant de nouveau Shan’ael et Rowena ensemble je rajoutais.

    - Non Rowena je ne souhaite pas passer du temps juste avec Shan’ael, avec vous cela me plairait par contre si vous en avez l’envie bien sûr. Et …

    Le sujet épineux sur le tapis j’inspirais un instant avant de poursuivre, cherchant le courage de paraitre fier de lui, de mon fils, il n’avait rien fait pour mériter ces sentiments ambigus qu’il m’inspirait, il n’était coupable de rien mais subissait ma relation avec son père.

    - Je vous présente effectivement mon fils, Amael de Boktor. S'il est éventuellement possible que Mélyssa et lui aillent s'installer au chaud pour ma part je suis à votre entière disposition.

    Autant dire que non je ne passais pas ma vie accrochée à l'enfant, il était l'héritier de mes Terres car premier né mais cela s'arrêtait là.

    Message 2
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 29 Déc 2022 - 1:08
    Il hocha la tête, parvenant a lier les différentes informations de la dernière rencontre qu'il avait eu avec Myriem et celle actuelle. Elle n’était probablement plus une fuyarde, grâce notamment a l'aide de Tagar qui avait du servir de garant. Décidément, il etait dans tous ces genres de coups. Pas sur que l'empereur serait extrêmement satisfait si il savait que son cœur n'en faisait ainsi qu'a sa tête, surtout avec mademoiselle de Boktor.

    Ou peut être madame, puisqu'elle était maman ? Enfin, la première fois, elle ne lui avait pas parlé de mari et il avait vu l'enfant de loin. Si elle n'en avait pas évoqué un mot, c’était que, sans doute, une sale histoire ne valait pas forcément la peine d’être raconté. Il hocha gentiment la tete a sa proposition. Aussi surprenant que ce soit, il n'avait rien contre le fait de discuter avec Myriem. C’était bien l'une des seules personnes qui pouvaient s'en vanter. Et en fait, toute les personnes de la liste étaient probablement réunis sur le ponton, a l'exception du jeune elfe.

    - J'en serais honoré dame Myriem. Mais faites donc ce pour quoi vous etes ici, déjà.

    Il recula d'avantage, pour laisser la place a Rowena. Il ne fut pas déçu vu la réaction qu'elles eurent l'une par rapport a l'autre, finissant dans les bras l'une de l'autre. Il resta de marbre comme a son habitude, mais intérieurement, il avait sourit. Encore une fois, il constatait qu'elle avait des soutiens. Et après Tagar, il n’était même plus surpris qu'ils aient des connaissances en commun.

    - Elle en a des copines Roro....

    Aelle avait glissé ça a Shan qui lui mit la main sur la tête pour lui dire de ne pas les déranger. Il décida meme de reculer un peu, les laissant a la présentation du petit. Il l'avait vu du coin de l'oeil, mais s'attarda plus sur la femme qui le tenait, la gravant dans sa mémoire. Détournement professionnel sans doute, mais il aimait bien avoir une idée précise de qui il avait affaire. Une amie ? Une servante ? Sans doute un peu des deux.

    - Je suis la en tant que garde du corps aujourd'hui, Aelle. Tu peux rentrer voir Cirdan si tu veux, nous passerons peut etre a l'auberge tout a l'heure.

    La rousse soupira et appela Zim, sans pour autant faire signe qu'elle voulait partir. Le petit groupe laissait de l'espace pour les deux femmes, et Shan n'avait pas l'intention de s’immiscer plus que ça dans de quelconque retrouvaille. Comme d'habitude, il restait en retrait, en facade.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 3 Jan 2023 - 21:00
    Ils étaient détendus et malgré le trouble qui ne quittait pas le cœur de Rowena, l'ambiance était agréable. Elle le devint encore plus lorsque Myriem vint prendre la sirène dans ses bras. D'abord raidie par la surprise, Rowena mit quelques instants à se rendre compte de ce qui se passait ici et maintenant. Pas cette nuit à Courage. Pas dans les ombres hypothétiques du passé de Myriem.

    Elle se retrouva soudain là, le nez dans ses boucles noires, les yeux grands ouverts. Shan dans un coin de son champ de vision. Aelle derrière. Elle ferma les yeux, se détendant d'un coup, et lui rendit son étreinte avec chaleur.

    - Tu sais de quoi j'ai besoin mieux que moi-même. " lui-souffla-t-elle à l'oreille dans un demi-rire débordant de reconnaissance... De soulagement.

    Elle se souvenait... Le sourire qui accueillit Myriem lorsqu'elle recula faisait scintiller les yeux de la sirène et elle ne parvint pas à le perdre, rayonnant tout simplement d'une joie simple. C'était comme retrouver une sœur à force de vivre des moments intenses et intimes à chacune de leurs rencontre. Elle lança un regard heureux à Shan, certaine qu'il avait du comprendre, et refit le pas qui l'avait éloigné de lui dans l'autre sens, se postant à son côté. Aelle de l'autre côté du guerrier, elle lui sourit toujours aussi légère.

    Elle se souvenait... Et droite, la tête fièrement levée, Myriem présenta pour la première fois à son amie le petit être dont elles avaient parlé quelques mois plus tôt. Cette fois, lorsque le regard asymétrique dévia du visage de la mère pour regarder le fils, elle s'attendait à ce qu'elle allait voir. Elle n'avait pu s'empêcher de sentir une certaine dureté dans le timbre de la brune en parlant du bambin, mais peut-être se l'était elle simplement imaginée, sachant ce qu'elle savait.

    A présent qu'elle avait le droit de le détailler, sa réaction était moins violente. Son cœur se serra, toujours incertain.

    - Je peux ? " demanda-t-elle en s'approchant du petit, visiblement prête à le prendre dans ses bras si on lui en laissait l'occasion. Si c'était bien ce qu'elle pensait, elle avait bien serré son géniteur contre son cœur en lui promettant que l’atrocité qui l'avait peu à peu détruit était à présent derrière lui. Il y avait quelque chose de surréaliste à tenir contre sa peau un petit trésor qui était à la fois la preuve des atrocités du père et une page vierge de toute faute, de toute obscurité.

    - Salut, toi... Heureuse de te rencontrer, Amaël. Moi c'est Rowena.

    Son petit visage rond, comme celui de tous les poupons aux yeux de la sirène qui n'avait jamais été mère, était pâle et il la suivait de ses grands yeux mauves. Aussi mauves que ceux de sa mère, quoi que peut-être un peu plus bleuté ? Il formait même un petit "o" avec la bouche, totalement estomaqué, peut-être impressionné par les marques de sa malédiction à moins que ça ne soit un quelconque autre détail.

    - Il a tes yeux. Tu as vu, Shan ? " sourit Rowena en se retournant vers Myriem " Oui. Tu as raison. Mieux vaut les laisser s'installer. "

    Elle rendit le petit à sa nourrisse. Elle était toujours aussi incertaine, mais elle commençait vraiment à le trouver mignon... Ce qui était déjà beaucoup pour elle au contact d'enfants. Encore, à cet âge ça allait. Il ne parlait pas. Contrairement à Myriem.

    - Il faut que tu nous raconte ça. A chaque fois qu'on se croise, c'est un peu plus rocambolesque. Promis, je serait aussi silencieuse que Shan. "
    plaisanta-t-elle sans même penser qu'elle utilisait le diminutif de l'elfe aussi familièrement devant Myriem. Quand avait-elle commencé à l'utiliser d'ailleurs ? Elle n'était même pas vraiment sûre et se tourna plutôt de droite et de gauche. " Nous devrions trouver une auberge ou un endroit tranquille. La promenade sur la jetée est très agréable.

    Et la mer qui venait en lécher le bois aussi, d'ailleurs. Mais là n'était pas la question.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 902
    crédits : 2568

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 18 Jan 2023 - 10:25
    Je ne savais pas à quoi ou qui m’attendre en arrivant à Ikusa, mais je me doutais qu’il serait bien compliqué pour mon ami ministre de venir m’accueillir, aussi disponible soit-il avec ses proches. Mais quelle joie que de revoir et Shan’ael et Rowena.
    Je ressentis et revis rapidement dans mes souvenirs la retenue naturelle de l’elfe, il était ainsi, j’avais pu le constater durant notre long périple de Kyouji jusqu’aux tréfonds du désert mais c’était plaisant de voir que certaines choses ou personnes ne changeaient pas.
    J’avais souri à la jeune fille derrière Shan et avais acquiescé, oui Rowena savait s’entourer, c’était une chance pour elle. Elle reçu en réponse un ébouriffage de cheveux et la requête de rentrer avec Zim dans leur auberge. Je ne dis rien de plus amusée cependant.

    - Je suis ici pour voir notre cher Ministre des Finances en effet mais je n’ai rien d’autre de prévu pour l’heure.

    Je sentis à ses mots le regard de Mélyssa qui me foudroyait littéralement et je répondis.

    - N’aie crainte, il saura que nous sommes arrivées et préviendra Zaïn dans la foulée pour que nous allions retrouver Ruyven.

    J’avais relâché mon étreinte sur Rowena et je posais un regard doux sur la belle sirène.

    - Je triche tu le sais, je lis en vous comme dans un livre ouvert, je perçois vos émotions alors que nous avons naturellement tendance à taire les nôtres et surtout ne pas les écouter sous couvert de la raison ou que sais-je encore.

    J’avais cru que peut-être elle n’appréciait pas les enfants, beaucoup d’adultes les trouvent plutôt dérangeants et sans intéret, et cela aurait pu être le cas. Mais quand elle demanda si elle pouvait prendre Amael dans ses bras je n’y vis aucun inconvénient.

    - Bien sûr que tu peux Rowena.

    Cela me faisait plaisir en un sens et d’un autre j’avais toujours des sentiments et émotions mitigées à son encontre. Tant que je n’aurais pas fait la paix avec moi-même je ne pourrais pas la faire avec mon propre fils, c’était une réalité. Quand elle parla de ses yeux, je m'arrêtais un instant pour observer, dans le fond c’était la vérité mais devais-je dire que je ne voyais que ses petites cornes bleutées et sa chevelure de glace? Je ne percevais que des détails et j’arrivais à le serrer contre mon coeur sans retenue qu’en fermant les yeux, en m’enivrant de son odeur, la sienne, unique, la douceur de sa peau, ses petites mains potelées qui aimaient jouer avec mes cheveux, les tiraient, les mangeaient aussi. Mais il avait donc mes yeux, cela ne m’avait pas marqué, il était vraiment une part de moi dans le fond.

    Le bébé ne parlait pas en effet mais savait se faire comprendre comme tous ceux ce son âge, cris et mimiques nous indiquaient bien ses envies ou refus. Je repris Amael, l’embrassait sur le front en lui murmurant des mots doux avant de le confier aux bons soins de Mélyssa pour la journée. Je regardais ensuite les gardes autour de mes deux amis et attendis que l’un d’entre eux bouge, visiblement, ils étaient de bons soldats mais ils n’avaient aucune initiative.

    -Allez trouver Monsieur le Ministre ou sa secrétaire et dites que nous sommes bien arrivés. Mélyssa et Amaël vous accompagneront, vous vous assurerez qu’ils seront installés comme l’a prévu notre hôte. Et dites que je vous rejoindrai en fin de journée pour aller aux arènes. Si jamais il y a quoi que ce soit qui ne va pas… Vous nous trouverez en ville.

    Les gardes semblaient blêmir ils devaient avoir ordre de m’escorter mais je balayais leurs protestations d’un geste de main.

    - Je suis en parfaite sécurité avec Sire euh Shan’ael *je réalisais ne pas connaître son nom de famille* et Dame Ironsoul. Et je doute qu’on craigne quoi que ce soit dans la capitale impériale non? Même en étant Shoumeienne non?

    Autant dire que je ne leur laissais guère de choix. Ne pouvant guère me contredire, ils acceptèrent. Certains se chargèrent de nos malles, et ils partirent tous ensemble mener Mélyssa et mon fils dans la demeure des Reys. Cela étant dit je regardais mes deux amis.

    - Vous avez le droit de parler voire même le devoir, sinon j’ai l’impression de parler seule devant mon miroir. Par contre je vais vous faire confiance pour le choix de l’Auberge ou de la virée, je ne connais que très peu Ikusa. J’ai arpenté quelques rues et places mais cela se limite à cela. Je restais sur le Port lors de mes précédents voyages ici. Mes affaires ne nécessitaient pas que j’entre dans la cité réellement.

    Message 3
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 21 Jan 2023 - 18:13
    Il leva les yeux vers Rowena quand cette dernière lui fit signe de s'approcher pour voir l'enfant de plus prêt. Les yeux de Myriem. Oui, peut être. Mais il était plus qu'évident que ce n’était pas la première chose qu'on pouvait voir en posant les yeux sur lui. C’était un bel enfant, dont les gênes s’étaient clairement perdu dans une autre race que celle de l'humaine. En se remémorant l'air qu'elle avait eu en le regardant, quelques mois plus tot dans le désert, il songea qu'il valait mieux ne pas demander d'avantage de détails. Certain mystères restaient des mystères, et c’était pour le mieux.

    Il écouta attentivement les paroles de Myriem pour sa subordonné. Elle parlait d'un certain Zain qu'il ne connaissait pas, mais par contre le second nom tiqua dans sa tête. Elle en avait déjà parlé. Durant leur voyage ensemble. Ruyven, son ami détenu en captivité qu'elle avait laissé en arrière. Oh, oui, il se souvenait que c’était la première chose qu'elle avait demandé a Myriem en la retrouvant. Son mari donc ? Peut être la raison pour laquelle ils faisaient escales ici.

    Toujours en retrait et stoïque, il observa les discussions s’enchaîner. Le sourire de Rowena, clairement rassurée d'avoir retrouvé son amie plus facilement qu'elle avait du le craindre. En la voyant l'avoir oublier, elle avait du revenir sur plusieurs événements de ces derniers mois ou elle n'avait d'autres choix que de s'éloigner de certaines personnes qui n'avaient plus du tout de souvenir d'elle. Mais lui etait la. Il comptait bien la soutenir au possible.

    - C'est un bel enfant.

    Il commenta simplement, pour faire preuve de bonne volonté, alors qu'il n'aurait sans doute rien dit de base si son amie ne lui avait pas demandé quoi que ce soit. Puis il se retourna vers la rousse et lui fit un dernier signe de tête inquisiteur. Elle répondit d'un regard noir, et siffla Zim qui vint aprés elle d'un air joyeux. La rousse se retourna vers Myriem.

    - Mes hommages, madame.

    D'un air effronté et un peu agacé, elle fit une référence et s'éloigna en tapant des pieds, suivi de Zim. Il se passa la tête derrière le crane, un peu gêné par son attitude, mais surtout, en espérant que l'humaine ne le prenne pas mal. Elle était en train de donner des ordres aux autres soldats et visiblement elle était en train de congédier sa propre camarade jusqu'à chez Tagar. Il soupira intérieurement en écoutant a quel point elle semblait se reposer sur leur force respective. Sans doute simplement pour faire partir ces hommes, mais ça lui mettait une petite pression désagréable.

    - Oh, oui.

    Elle attendait donc a du répondant, et semblait avoir oubliée que Shan n’était pas extrêmement bon pour faire la conversation. Il tourna la tête et lança un regard appuyé sur Rowena. C’était elle, la Républicaine un peu dépravée qui parlait a tous le monde avec joie et aisance, non ? Et en plus elles étaient plus que des connaissances, elles étaient des amies. Alors il comptait sur elle. Lui était un garde du corps, pas grand chose de plus non ?

    - Dame Myriem, voulez vous aller quelque part pour boire ou manger ? Ou vous promener ?

    C’était plus facile pour lui de se montrer courtois et de proposer des choses plutôt que commencer a essayer de lancer des sujets de conversation. Si elles avaient besoin de lui il répondrait, mais il ne fallait pas vraiment compter sur lui pour plus. Il se tourna vers Rowena et leva légèrement son bras...avant de rougir en se rendant compte qu'ils n’étaient plus juste tous les deux. Il avait tellement prit l'habitude qu'elle lui prenne le bras qu'il l'avait fait par reflexe.

    - Commençons par nous éloigner un peu d'ici ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 22 Jan 2023 - 13:06
    Avec le plus grand naturel, et avant que Shan n'ait le temps de baisser à nouveau le bras, Rowena y avait glisser la main. De l'autre, elle s'était emparé du bras de Myriem et gardait l'un comme l'autre près d'elle avec une joie non dissimulée. Elle avait fait ses à dieu au petit bout de drakyn qui s'éloignait avec plus de légèreté qu'elle ne l'aurait cru. Elle ne voulait pas y penser. Elle ne pouvait pas y penser. Trop d'autres choses à gérer pour ressasser les moments les plus difficiles de ces derniers mois et déjà trop de peur pour que la culpabilité ne s'instille autrement que par petites touches rusées.

    Alors elle souriait, la moitié de son visage fièrement rongé de noir. L'attention tellement focalisée sur l'idée de ne pas se laisser aller à trop gamberger qu'elle n'avait même pas remarqué la rougeur sur les joues de son ami.

    - Commençons par nous éloigner un peu d'ici ?
    - Bonne idée. On peut... Passer par la jetée pour marcher un peu, et ça nous rapprochera du quartier de Tagar. Shan connait une bonne auberge pas très loin de chez lui. Ils font un tartare d'ananas au gingembre dont tu me diras des nouvelles.

    Elle se tourna plus particulièrement vers Myriem qui avait exigé de ne pas avoir l'impression de parler devant son miroir. Si Rowena n'avait pas noté mentalement la couleur du visage de Shan, elle n'avait pas raté son regard et connaissait bien sa timidité. Aussi ne s'attendait-elle pas à le voir tenir une conversation fournie, bien qu'elle ait l'impression qu'il était moins austère avec Myriem qu'avec beaucoup d'autres. Une simple impression sans doute.

    - Tu comptes rester longtemps par ici ? Nous sommes arrivé il y a quoi... une semaine ? Dix jours ? Pour mes recherches tu sais. Shan et Aelle, la jeune femme qui était là tout à l'heure, m'aident beaucoup et j'ai trouvé une piste prometteuse grâce à Tagar également. "
    Elle digressa un moment sur la première fois qu'elle avait vu Drakstrang, l'impression qu'elle lui avait faite, totalement différente de Magic, et que finalement, ce n'était sans doute pas plus mal... " Mais assez parler de moi pour le moment  ? Tu as trouvé des fournisseurs ? Des financeurs pour tes navires ?

    En marchant à pas lents, la foule du port évitant de leur poser trop de problème étant donné la richesse de leurs vêtements, ils avaient doucement obliqué vers le front de mer. La promenade était encore peu empruntée comparée à midi ou à la fin de la journée. L'horizon dégagée sur la mer d'un côté ne laissait pas voir grand chose de la ville de l'autre, les bâtiments faisaient une barrière naturelle. La seule chose immanquable, comme à tout endroit de la ville, était le palais, énorme, monolithique, rustre et absurdement haut du point de vue de la républicaine.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 902
    crédits : 2568

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 31 Jan 2023 - 17:33
    Nul besoin de réfléchir des heures pour voir que Shanael était égal à celui que j’avais croisé dans ce désert, il était réservé et se mettait toujours volontairement en retrait, bien sûr ma curiosité aussi était attisée, comment connaissait-il Rowena, pourquoi diable les deux étaient-ils présents. Je finis par extraire des méandres de ma mémoire malmenée par la malédiction de Rowena que Tagar était un ami commun. Je n’avais rien ajouté concernant Amael, il restait un bébé et pour beaucoup de monde, moi la première je ne lui trouvais pas encore grand intéret, il n’aimait qu’à dormir, manger et se faire caliner par moment et encore… L’instinct maternel existe, je le sais, je souhaite ardemment le protéger, le voir grandir, mais je ne l’envisage pas comme ce soit disant inconditionnel que disent ressentir certaines femmes, suis-je un monstre pour autant? Je ne l’espère pas.

    La jeune rousse avait un fort caractère à n’en pas douter en tout cas et son air effronté était savamment calculé. Ah la jeunesse… Elle me semblait déjà si loin, avant la Purge puis la guerre en somme. Shan’ael fit l’effort de me poser quelques questions, sans nul doute que cela avait du lui coûter et je me sentais flattée en réalité de cette petite attention anodine aux yeux de beaucoup.

    - Je rejoins l’idée de Rowena, éloignons nous des quais et des va et vient des marins. Ce n’est pas le meilleur des lieux pour deviser. Quand à ce que je souhaite…

    Grande question n’est-il pas? Mais elle n’était pas sous cette forme philosophique mais plutôt totalement pragmatique. Je n’eus guère le temps d’y réfléchir que Rowena glissa sa main sous mon bras et fit de même avec notre ami commun. Son air affligé était amusant en un sens, il n’aimait pas cela être mis en avant cela se voyait mais Rowena semblait n’en avoir cure, et vu son caractère frondeur, il devait n’avoir guère de choix quand il était en sa compagnie.

    - Eh bien allons pour une balade, me dégourdir les jambes après plusieurs heures sur un navire me convient, l’air marin me plait toujours autant et l’idée d’un tartare frais ravit mes papilles en avance. Mais dans tous les cas je vais vous faire confiance, je ne connais nulle table à Ikusa.

    Même si disant cela je me remémore la seule soirée que j’avais passé dans cette ville à déambuler au bras de Zaïn après notre étonnante rencontre. Nous avions donc commencé à marcher quand Rowena enchaina les questions avec une vivacité qui lui était coutumière.

    - Eh bien quelques jours je dirais tout au plus, je n’ai rien d’arrêté réellement encore. Cela durera le temps que Tagar me supporte tout simplement ou que sa mère me tolère? Après tout je n’ai jamais encore rencontré la renommée Dame Régente Reys.

    Disant cela des bribes d’une conversation dans un patio me revinrent en tête, en République cet été. La journée s’annonçait belle, sans pluie et douce pour l’arrière saison, un automne qui s’installait doucement même dans le joyau du désert mais qui différait déjà beaucoup des températures de Mael.

    - Tes recherches, parfait si tu as pu les poursuivre, je suis curieuse d’en savoir plus ce que tu as pu obtenir comme information. J’ai cherché aussi de mon côté du de l’Académie de Mael mais comment dire…. * tourne la tête autour pour voir si personne n’écoute vu l’endroit* disons que cet antique et magnifique structure et lieu de culture renommé du Sekai est devenu le quartier général de l’Etat Major Reikois…Enfin j'ai compulsé des ouvrages et fait des rencontres imprévues dans cette Académie croyez moi.

    Je laisse ma phrase en suspens à ce moment là, n’ajoutant rien mais laissant transparaître ma déception, et ma colère aussi. Mais je ne suis pas ici pour m’apitoyer sur Mael, son avenir, non je suis venue pour des bonnes choses, retrouver mon ami Ruyven, revoir Tagar et Zaïn et profiter de cette rencontre imprévue avec Rowena et Shan. Comme quoi le destin parfois nous est favorable et le vent finit toujours par souffler dans notre sens !

    - Mes recherches de financements avancent lentement mais surement, j’ai renoué avec les nobles encore en ville que je connaissais, j’ai réactivé mes réseaux de connaissances auprès des artisans, j’avance mais rien n’est encore fait et je n’arrive pas à obtenir un rendez vous avec l’actuel Intendant de Mael pour parler de vive voix et sans intermédiaire de mes projets de chantier naval, enfin ça viendra probablement en temps et en heure, j’ai appris la patience auprès de certaines personnes et aussi à me méfier des gens, ne pas accorder de base ma confiance comme un sage elfe me l’a conseillé un soir dans le désert alors qu’il nourrissait des chats sauvages.

    C’est une anecdote livrée avec amusement sur notre rencontre avec Shan. S’en souvient-il ou n’étais-je qu’une mission comme une autre à ce moment de sa vie? Nous avions donc quitté le port pour aller sur le front de mer, surplombant Ikusa, le palais, sans grâce mais puissant, écrasant, à l’image même de l’Empire qu’il représente.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 2 Fév 2023 - 1:19
    Shan du lancer un regard bien étrange a Myriem suite a sa première phrase. D'abord, c’était un regard extrêmement compatissant. Il se souvenait de son propre passage sur le même trajet que l'humaine avait du faire, et avait conclut que la navigation maritime était sans aucun doute son point faible. Il avait été si malade, pendant des jours. Tous le long de la traversée en fait, du début a la fin. Il n'avait meme pas remarqué ce qu'avaient fait les différents passagers alors que c'etait pourtant sa spécialité normalement, d'etre au courant de tout. Vraiment, si quelqu'un voulait le tuer, il suffisait de le mettre sur un bateau.

    Et ensuite elle avait parlé de manger. Comment, en sortant a peine de l'enfer marin, elle pouvait avoir l'idée d'aller manger quelque part ? Rowena n'avait pas eu de soucis non plus, mais elle était un peu plus lié a la mer, alors il avait pu comprendre. Mais Myriem...peut être que c’était elle qui était normale, et que c’était lui le problème dans l'histoire. Difficile a dire. Mais maintenant qu'il y pensait, il n'avait jamais croisé qui que ce soit aussi malade que lui en mer.

    - Je connais des endroits, et Rowena commence aussi. Nous allons trouver un endroit discret.

    Il ne manqua pas de rester bien silencieux sur la partie ou elle évoqua Tagar. Comme il avait fait avec Rowena. Elles semblaient toute les deux l’apprécier, et il ne voulait pas passer pour quelqu'un de méchant. Parce qu'en plus il n'avait rien spécialement contre l'homme. Plutôt sur tout ce qu'il représentait. Il ne doutait pas qu'elle devrait etre passablement mesquine si elle voulait être mise a la porte par le Reikois. Il était un modèle en terme de bonnes manières et de civilité, de ce qu'il en savait.

    Sur sa mere en revanche, il n'avait que peu d'informations. A vrai dire, il n'avait jamais enquêter sur lui de quelque manière que ce soit, et il ne savait meme pas qu'elle semblait etre célèbre. Si c'etait d'elle qu'il tenait son coté Reikois fidele et fier, cela ne lui donnait pas envie de la rencontrer non plus. Il s'en voulu un peu de penser ça, ayant l'impression de passer pour quelqu'un de méchant. Mais il ne pouvait pas aller contre ses sentiments.

    - Si jamais vous étiez mise a la rue, n'ayez aucune crainte que vous auriez un toit.

    Il ne pensais pas avoir besoin de le dire, mais si ca pouvait la rassurer, et bien tant mieux. Et il se retrouva un peu perdu dans la discussion qu'entretenait les deux femmes. Ca parlait de choses dont il était bien loin de comprendre la teneur, a propos de Mael dont il se souvenait qu'elle était originaire, et d'investissement pour une flotte de bateau.

    Il comprit plus la partie qui parlait visiblement du problème de Rowena, mais c’était lié a des bibliothèques, des livres et de la magie. Rien de facile a intégrer pour lui. Il préféra ne pas rendre la discussion encore plus compliqué.

    Cependant il tourna légèrement le regard sur l'une des dernières phrases de la soigneuse. Alors elle avait vraiment prit sa phrase en compte. Il avait supposé qu'elle n'avait juste pas voulu le contredire pour gagner du temps. Ils étaient dans une situation ou ils n'avaient pas eu le temps de débattre. Mais elle s'en souvenait vraiment, et il en fut touché, malgré son masque de neutralité habituel. Il hésita et répondit étrangement timidement, d'une façon que Rowena était la seule a l'avoir déjà vu s'affubler.

    - Si hum...si j'ai pu vous aider d'une quelconque façon, dame Myriem, alors j'en suis satisfait. Vous méritiez mieux que ce que vous aviez au fin fond de ce désert, je suis content de voir que vous êtes dans la bonne direction.

    Il demanderait peut être des détails un peu plus tard, ou alors en écoutant il parviendrait a lier les événements les uns aux autres. Pour le moment, il préférait ne pas trop s'investir dans la conversation, au cas ou. Au cas ou de quoi ? Même lui était bien incapable de répondre a cette question.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév 2023 - 18:38
    - Sa mère n'est pas chez lui en ce moment je crois... Enfin je ne l'ai pas croisée en tout cas. A force de voir son fils accueillir toutes les demoiselles à marier des pays limitrophes, elle va finir pas avoir les oreilles qui chauffent...

    Rowena leva les yeux au ciel. Elle n'appréciait pas la mère Reys et elle avait été très étonné d'apprendre que la dragonne, elle, lui portait un certain respect. A croire que la renvoyer dans ses buts tout en restant cordiale avait fini par gagner son estime... A moins que ce soit le fait que Tagar ait pris fait et cause pour la demoiselle devant sa mère, ce qu'il n'avait - selon lui - jamais fait auparavant. Dans tous les cas, la sirène était particulièrement contente de ne pas l'avoir dans les pattes pour regarder à quelle heure elle rentrait le soir ni dans quelle tenue elle venait manger avec Tagar.

    Elle était particulièrement touchée d'apprendre que son amie avait pensé à vérifier si quelque chose pourrait l'aider dans les trésors de Maël, et elle nota son agacement, serrant un peu son bras en signe de soutien. Voire sa ville natale aux mains du Reike devait être difficile. Peut-être accepterait-elle d'en parler un peu plus tard, lorsqu'ils seraient au calme.

    - Merci d'avoir fait cet effort. J'espère que la rencontre ne t'a pas mise dans une situation ingérable. Je m'en voudrais...

    Pour laisser passer des promeneurs, Rowena lâcha le bras de la Shoumeïenne. Sur quelques pas, elle garda encore son bras sous celui de l'elfe, avant que la chaine ne termine de se disloquer. Elle sourit cependant en lançant un regard complique à Shan au moment de lâcher son bras.

    - Nourrir des chats sauvages... "
    ça lui ressemblait tellement... Il répondit doucement et elle se fit la réflexion qu'il était bien plu doux que d'ordinaire sans réalisé qu'il était comme ça quand il lui parlait à elle. Heureuse de le voir interagir, elle se tourna à nouveau vers Myriem. " C'est bien que tu trouves un nouvel équilibre... Mais ne perd pas ta bienveillance. Les humains sont capables du pire, mais aussi du meilleur quand on leur donne la possibilité de faire le bon choix.

    Elle tu l'impression de se brûler la langue que les dernières phrases, le visage de Kirig lui revenant en tête. L'exemple terrible qui confirmait la règle. Elle secoua la tête et préféra reprendre sur un terrain moins glissant pour elles deux.

    - Si tu as besoin qu'une républicaine jette un coup d’œil sur des papiers ou te donne son avis sur un arrangement, n'hésite surtout pas, je ne suis pas encore prête à quitter Ikuza.


    La promenade se déployait tout en longueur, laissant l'océan rayonné sur le côté tandis que les boutiques et les tavernes s'alignaient de l'autre côté. Rowena avait ralenti le rythme pour laisser naturellement Shan passer devant, lui faisant aveuglément confiance pour trouver un endroit adéquat étant donné qu'il disait trouvé quelque chose de discret.

    - Et sinon, je dois admettre que je suis assez curieuse. Finalement, tu as rencontré Shan'aël bien avant moi si c'était dans le désert, et c'est un sacré clin d'oeil de la vie. J'aime ce genre de rencontre fortuites ! ...  Vous connaissant tous les deux, j'imagine que votre aventure et la suite valent le détour...
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 902
    crédits : 2568

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 1 Mar 2023 - 14:38
    Shanael semblait n'avoir pas changé depuis notre rencontre, c'était un elfe droit dans ses bottes, un peu taciturne mais qui pouvait s'avérer être charmant et de très agréable compagnie quand il acceptait d'enlever son voile d'austérité. J'accueillis sa proposition avec un franc sourire pour ma part.

    - Eh bien je vous fais entièrement confiance de toutes façons.


    Et pour le coup je n'avais pas la moindre appréhension, malgré ma présence dans une ville comme Ikusa, dont la simple évocation avait le don de me hérisser le poil et me donner des allergies, fallait-il donc que je sois en pleine confiance auprès d'eux non? Alors quand il parla d'un toit je répondis sans rire avec le plus grand sérieux du monde.

    - Je ne l'oublierai pas même si j'espère ne pas vexer ou froisser Tagar ou sa mère assez fort pour me voir renvoyée de chez eux le temps de mon séjour ici. Je suis théoriquement capable de bien me tenir et de respecter mes hôtes, à moins.... qu'ils n'osent dire devant moi que Mael est mieux sous le joug du Reike. * A Rowena* Elle a du devenir sourde depuis le temps j'imagine.


    Oui c'était plus fort que moi, Mael était le centre de la majorité de mes préoccupations et je n'avais à cœur que de défendre ses intérêts et ceux de ses habitants. Je le savais réservé et si je l'étais tout autant vis à vis d'étranger, ceux qui avaient ma réelle confiance et mon amitié je les traitais certes avec autant d'empathie mais avec moins de retenue polissée. Je m'approchais donc de lui pour poser ma main sur la sienne un instant, pas plus, pour ne pas m'imposer ou l'ennuyer.

    - N'amoindris pas ce que tu as fait pour moi, tu m'as sorti d'un trou ou je m'étais cachée pour me raccompagner auprès des miens.

    A ce moment là Rowena avait laché mon bras mais avait tardé plus à libérer celui de Shan, son regard semblait briller quand elle le regardait mais peut-être que je me faisais des idées. Revenant sur le sujet des recherches je secouais la tête pour montrer que tout s'était parfaitement bien passé, juste que je n'avais pas su trouver d'information pertinente ou utile pour son problème, sa malédiction, la magie des titans plus spécialement, et cela me chagrinait de ne rien trouver mais... il manquait tellement d'ouvrages à Mael, ils avaient quitté l'Académie pour... Drakstrang fort probablement, c'est eux qui avaient du récupérer une partie des trésors culturels de Mael ou des officiers peu recommandables et peu regardants de préserver les richesses de Mael. Les mots de mon amie furent accueillis d'une moue dubitative.

    - Perdre mon empathie ou ma bienveillance? Je crains de ne le pouvoir même si je le voulais. Chassez le naturel et il revient au galop dit-on et c'est la pure vérité hélas. Je ne sais pas me détacher des choses et des gens et prendre du recul, n'être qu'une observatrice lambda, cela ne m'est pas possible et pourtant parfois j'aimerais y parvenir.

    Par contre pour les papiers je n'allais pas refuser son aide, surtout pas, je la savais avisée et connaisseuse.

    - Eh bien si tu as le temps et le courage de relire un contrat de prêt ce serait avec plaisir. Je l'avais pris avec moi en me disant que je le ferai relire par Tagar mais dans un sens je préfère que ce soit toi. Si il le lit il va me proposer de financer mes travaux, ou de débloquer des fonds pour Mael, il agira en somme mais... je ne veux pas que mon chantier naval soit associé d'une quelconque manière avec autre chose que mes gens, mes terres, Mael... et l'argent de la République car je ne suis pas assez riche pour tout financer hélas.

    Je haussais les épaules en signe de dépit mais nulle tristesse n'émanait de moi, c'était un simple constat et il suffisait de ne pas me planter pour que je parvienne à récolter le bénéfice de mes oeuvres non? Nous avancions accompagnés par les odeurs des embruns marins, j'aimais ces endroits, ces senteurs, je n'étais pas sirène mais l'eau était comme l'air, aussi précieux et vital pour moi. Posant un instant mon regard sur Shan, je décidais d'entamer mon récit de manière... particulière.

    - Pour tout t'avouer Rowena, j'étais dans une chambre d'un lupanar, quand j'ai rencontré Shanael, à Kyouji...

    Je laissais le silence se poser sur mes mots avant de rire de bon coeur, ni lui ni moi ne collions avec ce décors quand bien même ce fut la réalité.

    - Je me cachais dans les chambres des filles d'un bordel, j'en avais soigné quelques unes et elles me rendaient service. Je n'avais pas d'autorisation pour entrer dans Kyouji avec mon ami Ruyven. Nous étions venu négocier des matières premières et cela a mal tourné, il a été arrêté et on me cherchait... Je ne savais pas comment sortir de la ville j'avais besoin d'aide, les filles ont fait passé l'annonce de recherche d'un homme à tout faire pour une mission discrète. C'est ainsi que ma route a croisé celle de Shanael et de Zim. Il m'a vu dans cette mansarde sans lumière, vêtue de vieux oripaux miteux et me cachant de peur d'être découverte par les gardes de Kyouji...


    Message 5
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 5 Mar 2023 - 1:48
    - Je ne me souviens pas de cette scène de la même façon que vous.

    Il écoutait plus qu'il n'intervenait, mais il était toujours aussi attentif, sinon plus. Il avait capté le regard de Rowena, mais sans lui répondre d'un sourire. Simplement d'une attitude un peu appuyé qu'il espérait qu'elle retiendrait. Il n’était pas connu pour son aptitude a déblatéré beaucoup d'histoires.

    - Je me souviens surtout d'une femme déterminé a agir, et non pas a attendre.

    C’était vrai. Il avait perçut des doutes en elle, mais absolument pas de crainte. Ce n’était pas la même chose pour lui. Tous le monde pouvait avoir des doutes a un moment ou un autre de sa vie. Ressentir de la peur, c'etait une chose beaucoup plus ambiguë, bon par certain coté, mais qui pouvait etre un handicap de l'autre. Elle n'avait jamais craint le mouvement, de ce qu'il avait vu.

    - Et si je me souviens bien, je n'ai fais que suivre votre plan. Vous aviez déjà en tête comment sortir de la ville. Je n'aurais jamais utilisé une technique pareille de toute maniere, si vous ne m'aviez pas donné des indications.

    Il n'ajouta rien, préférant lui laisser le soin de conter la suite de l'histoire. Il était plutôt concentré sur la rue. Malgré que c’était une marche de courtoisie, il se sentait comme responsable de la sûreté de la magicienne. Elle savait clairement ce défendre, tout comme Rowena, mais ce n’était pas sa spécialité. En définitive, les deux étaient d'ailleurs plutôt portés sur les soins, avec un ascendant psychique pour la sirène.

    Ils avaient obliqué dans une rue moins emprunté, et déjà il parvint a mieux respirer. Peut importe ou, dans la capitale, il y avait toujours du monde, toujours quelqu'un qui pouvait potentiellement vous regarder. Ca faisait parti des choses qui fatiguait l'elfe. Ça l'obligeait inconsciemment a être toujours sur ses gardes et il n'aimait pas ça. Il avait toujours cet air tendu. Le seul endroit ou c’était un peu moins le cas, c’était en foret.

    - L'auberge ou je vis est un peu plus loin, mais nous pouvons aussi aller ailleurs. Si on continu, on approchera plutôt du palais impérial et notamment du manoir de Tagar.

    C’était comme elles préféraient. Simplement, si elles décidaient d'y aller directement, et en quel cas, il allait simplement les quitter ici. Ou bien continuer et aller se poser ailleurs. Il n'avait de son coté, pas de préférence, comme d'habitude. Mais il savait qu'a l'auberge, ils auraient tout ce qu'il fallait pour etre confortablement installés.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum