DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] Les mystères de la peste obscure - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 22:05Galen Torvalds
    Vraden Turif | ChronologieAujourd'hui à 21:55Vraden Turif
    L'Aube du Chaos [Divinistes]Aujourd'hui à 21:22Lodvik
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 20:22Arès Wessex
    Demande TC de TulkasAujourd'hui à 19:19Tulkas
    Retour par les vents arides | [Enkara] Aujourd'hui à 19:14Kieran Ryven
    Souvenirs déchirésAujourd'hui à 18:26Vaenys Draknys
    Validation des RP de Zéphyr [Reike]Aujourd'hui à 18:15Zéphyr Zoldyck
    Modif Lycane por favorAujourd'hui à 17:13L'Âme des Cendres
    2 participants
    Aller en bas
    PNJ
    PNJ
    Messages : 389
    crédits : 1385

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mar 21 Fév - 4:35
    Tour quatre
    3 janvier de l'an 4.

    Centre-ville de Mael.

    Quelque part dans une ruelle.

    Méfiante, la tovyr se doutait bien que quelque chose de bizarre se tramait chez cette soi-disant Serenna. Son comportement lui paraissait trop... anormal. Était-ce voulu ? Cherchait-elle à les flouer, à les diriger vers la mauvaise piste ? Protégeait-elle quelqu'un ou quelque chose ?
    Oui, Elia avait raison. Laisser la pestiférée aller chez elle représentait un danger certain. Oui, ils pourraient faire venir sa famille ici et clore ce fichu débat. Cependant, la générale à la chevelure de feu croyait qu'il fallait investiguer davantage et aller jusqu'au bout de cette affaire. Peut-être qu'il s'agissait de leur unique chance de mettre la main sur un "indice". Parfois, il valait mieux se taire et observer.

    La directrice du RSAF prit les devants en direction de la fameuse résidence blanche, tandis que l'élémentaire de feu demeura sur place afin de coordonner le reste des activités.
    Le reste du groupe ne tarda pas à suivre, mené par la mystérieuse malade au discours lunatique.

    En chemin, rien de dramatique ne se passa. Encore et toujours, Serenna s'amusait à parler de son quotidien et à répéter qu'elle n'avait qu'un vilain rhume. À certains moments, elle semblait même se répéter et s'enfoncer dans des détails inutiles. Elle souriait à la vie.

    Lorsqu'ils arrivèrent enfin à la maison, ils pénétrèrent à l'intérieur, alors qu'une vingtaine de soldats montaient la garde aux alentours.

    Chose surprenante : personne ne semblait habiter la résidence, sauf... Sauf une trentaine de chats qui vagabondaient librement. La salubrité des lieux était très discutable, signe que la propriétaire n'en prenait pas suffisamment soin.

    - Aaaaahhhhh ! Mes enfants ! Maman est là ! Comme je suis heureuse de vous revoir !

    Désormais dans son environnement, la bonne humeur de la femme revenait et elle laissa Myriem l'examiner sans rouspéter.
    Assez rapidement, la guérisseuse remarqua que sa patiente souffrait bel et bien de cette maudite peste obscure, mais que son état était loin d'être critique... Son corps luttait efficacement contre la maladie. En revanche, son cerveau en pâtissait.

    - Mes bébés... Ils sont une bénédiction des cieux. Ils m'ont toujours protégé du mal... Je sais que je ne crains rien avec eux... Hahaha... Me voilà en sécurité. Si elle avait dit qu'elle voulait revenir à sa résidence pour revoir ses précieux matous, jamais ils ne l'auraient laissé partir, n'est-ce pas ?

    Pendant ce temps, les chats s'immobilisèrent, observant silencieusement les invités de la maison. En utilisant un pouvoir de détection quelconque, il était plutôt facile de voir que tous les félins ici présents portent des traces de la maladie, mais aucun d'entre eux ne semblait être réellement malade. Possédaient-ils une immunité ou une résistance naturelle ?



    Informations pour Rizka
    Au même moment, Rizka débuta ses recherches chez le voisinage.

    Étrangement, chaque voisin qu'elle interrogeait possédait une particularité bien spécifique :  des chats habitaient leur maison... beaucoup de chats. Ils présentaient des symptômes similaires à ceux de Serenna, ni plus ni moins.
    Les résidents n'avaient que du positif à dire de leur chère voisine, n'hésitant point à parler de leur passion commune pour leurs adorables petits félins.


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 21 Fév - 15:09

     
    Le mystère de la Peste Obscure
    Feat. Rizka, Elia et Kaelinn


    Tout le monde était tendu, dans la méfiance la plus totale face à l’incohérence de cette femme, son inconstance voire ses égarements et répétitions, signe d’un esprit malade ou en proie à de la confusion. Cet esprit n’allait pas bien assurément et quand nous sommes entrés dans sa demeure, je ne savais pas vraiment à quel tourment nous allions faire face. En un sens je fus déçue, des chats et encore des chats, ces animaux égocentriques et qui semblent à tout moment vouloir dominer le monde de leur suffisance. Comment peut-on vivre au milieu de tant de ces êtres démoniaques, qui ose critiquer les titans et vivre dans un tel environnement? Une folle nulle autre possibilité…

    Cela étant dit, cela ne répondait pas à mes questions, interrogations et je ne supportais pas de rester sans obtenir réponse à mes interrogations. Mon examen de Serena ne me donna aucune information complémentaire, rien de plus que les symptômes de base que j’avais pu, mais j’étais têtue et persévérante et si les Reikoises avec moi poursuivaient leurs investigations de leur côté je gardais en tête mon objectif, chercher et trouver un remède à la Peste Obscure.

    Alors je regardais plus avant le cerveau de la femme, je cherchais des tâches, des cellules abimées, mortes, dégénérées, des liens entre le cerveau et les fonctions vitales, les circulations des flux, de la magie noire, bref de quoi comprendre comment cette Peste agissait sur le corps. Elle était au début des symptômes soit, elle était donc plus facilement soignable c’était un fait avéré et connu de tout guérisseur digne de ce nom et je me considérais comme une médecin guérisseuse digne de confiance parce que j’avais à cœur de soigner les gens quels qu’ils fussent.

    Une fois mon examen poussé du cerveau de la femme réalisé je restais assise à observer les lieux, cherchant une source de pouvoir , de magie obscure, et là cela sauta à mes yeux, les chats… Mais jamais je n’avais entendu parler de la peste sur les animaux, étaient ils des porteurs sains? A n’en pas douter, ils étaient un vecteur silencieux pour la maladie, insidieux, non affectés… La poisse. Alors j’en attrapais un après l’avoir appâté, caressé, amadouer voire supplié selon ses envies pour l’analyser physiquement, palpations, etc... et magiquement… Existait il un lien tissé entre chat malade, une malédiction d’ampleur tissant une toile d’araignée magique entre tous les chats, ou est-ce que chacun était une cellule malade qui portait la maladie à ceux qu’ils côtoyaient….

    HRP:

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 24 Fév - 20:07
    Bon, visiblement personne n'en avait rien a faire de son avis, mais elle n’était pas forcément très étonnée. Alors elle suivi le groupe, en retrait, hésitant même a passer invisible histoire d’être encore moins remarquée et de pouvoir continuer de suivre en off. Mais avant qu'elle puisse mettre son idée a exécution, l'une des autres filles s'approcha.

    Sans se présenter, elle lui fit part de ses doutes, qui vinrent faire écho a ses propres impressions. La femme n’était peut être même pas du tout une victime de l'histoire après tout, elles ne pouvaient pas le savoir. Mais ce dont elle etait persuadée, c'est qu'ils allaient dans une direction bien plus perilleuse que ce qu'ils auraient pu vivre.

    - Ne vous en faite pas, je veille sur vos arrieres.

    Elle lui caressa l'épaule gentiment, sans vraiment savoir si elle avait besoin d’être rassurée ou non, et recula, disparaissant totalement a la vue de tous. Les mages possédant des sens aiguisés pouvait sentir le flot de mana qu'elle venait de mettre en place. Mais pour le reste, il y avait une personne de moins, voilà tout. Elle marchait avec tant de précaution, entraînée depuis toujours, qu'elle semblait avoir définitivement disparue, ne faisant aucun bruit, a part peut être pour quelques personnes a l’ouïe ou l'odorat sur développés.

    L'endroit lui donnait une impression étrange, l'air était malsain. Quelque chose se tramait ici et pour tout dire, ses sens lui ordonnaient de faire demi tour. Foutu idée que de donner un tel ordre. « Avancez dans la gueule du loup, et essayez de voir si il reste encore des moutons en vie ». Inconscience.

    Elle ne rentra pas non plus dans la maison, ne désirant pas se retrouver dans un espace clos, dont les échappatoires étaient limités. Elle suivit plutôt Rizka, mais elle n'avait pas les capacités de son amie en detection de magie. Elle pouvait cependant voir qu'ils ne mentaient visiblement pas, et qu'ils avaient tous cette même passion moribonde pour les chats. Elle n'acheva pas le tour complet, faisant marche arrière vers la maison.

    Myriem etait toujours la, les soldats montaient la garde. Elle grimpa rapidement avec l'aide de la prise des fenetres sur le toit d'une maison a coté, pour avoir une vue d'ensemble sur la rue. Elle se sentait un peu inutile ici, dans une mission ou les connaissances en magie etaient si vitale, ce n'etait vraiment pas sa spécialité. Alors elle se concentra plutot sur les autres protagonistes. Ainsi invisible, en hauteur, elle etait parfaitement placé pour contrer un quelconque danger pouvant les atteindres.

    Action du tour:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 26 Fév - 10:57
    Les mystères de la peste obscure
    Feat Myriem, Elia et Kaelinn


    L’inspection des alentours et du voisinage laissa la jeune femme bien sceptique. Visiblement personne ne semblait paniqué ici et pourtant ils étaient en contact permanent avec la maladie… Et pas un seul ne semblait réellement affecté. Le seul facteur commun était leur amour des chats. Il y en avait littéralement partout dans le quartier. Malades et pourtant en pleine santé.

    « C’est curieux… » marmonna-t-elle une fois seule.

    Pensive, elle s’assit sur les marches d’un escalier proche de la maison de Serenna. La peste faisait des ravages mortels dans la ville et non seulement les symptômes s'aggravent rapidement mais jusqu’ici tous finissaient par en mourir. Mais là… Depuis quand côtoient-ils les chats infectés et pourquoi leurs symptômes paraissent bénins ? Est-ce que les chats auraient développé une immunité et l’auraient-ils transmise à leurs maîtres ? Si c’est le cas, il faut absolument approfondir la question.

    La guérisseuse tendit le bras, paume vers le ciel, en direction de l’un des matous venu rôder non loin. Curieux, il s’approcha, vint renifler les doigts puis, après une légère hésitation, s’avança et se saisit du morceau de viande séchée que l’elfette avait placé dans la main. Elle le laissa se sustenter sans bouger, s’amusant de le voir quémander une fois sa gourmandise avalée.

    « Tu en veux encore ? J’ai un petit service à te demander d’abord. » Dit-elle en l’attrapant délicatement.

    Celui-ci, peu farouche, se laissa faire. Tant mieux, cela permit à la jeune femme d’ouvrir sa besace et sortir un peu de matériel afin d’opérer quelques prélèvement. Quelques poils, un peu de salive ainsi que quelques gouttes de sang, le tout placés dans des récipients. Elle en profite également pour le palper, voir si tout semble en norme physiquement et se permet de le sonder magiquement afin de voir si elle perçoit un quelconque mal-être. Une fois fini, et puisque son patient improvisé s’était révélé courageux, elle le récompense de quelques morceaux de viande séchée.

    CENDRES


    action:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 28 Fév - 3:55
    Les Mystères de la Peste Obscure
    Feat Des Copines


    Étrange...

    A peine arrivée sur les lieux, tu t'étais perdue dans une réflexion à rallonge, penchant par intermittence ta tête sur le côté à chaque nouvelle question qui apparaissait dans ton esprit. Tu n'étais pas la seule à penser que cette scène paraissait fausse, hors de propos, malaisante. Comme s'il manquait plusieurs variables à une équation qui aurait pourtant dû être simple.

    Mais simple ? Rien ne l'était. La femme assurément infectée ne présentait que trop peu de symptôme. Elle ne répondait pas aux schémas observés jusqu'ici, pire, son antre ne faisait que persister sur l'absurdité de sa situation. Une horde de chat, tout aussi porteur qu'elle de l'infection, se trimballait, se pavanait même, venant s'agglutiner vers leurs propriétaires s'abreuvant même de ses gentillesses.

    Pourquoi ?

    Difficile à dire, tu n'étais pas médecin. Et ici, ton pragmatisme avait de plus en plus du mal à garder une logique cohérente. Cependant tu aurais même que tes pairs, là supposément pour apporter de l'aide, fasse preuve de davantage de prudence. Ils manipulaient, que ce soit magiquement ou physiquement, les patients infectés, humains comme animaux, comme si de rien n'était, oubliant peut-être que l'ennemi était bel et bien cette maladie. Si celle-ci paraissait plus clémente envers ces infectés, ce ne serait sans doute pas le cas si l'un d'entre vous veniez à être frappé de peste.

    - Vous devriez fouillez les lieux, mais restez prudent.

    Tu disais cela aux soldats qui t'avaient escorté jusqu'ici. Les bras croisés, tu restais pensive. L'inconnu pouvait-être effrayant, surtout lorsque aucun des acteurs autour de toi n'appliquaient des méthodes scientifiques et rationnels pour le braver de la manière la plus optimale. Pour autant, tu n'avais pas peur de la mort, simplement de ne pas être utile pendant le peu de temps qu'il te restait à vivre.

    Restant à distance, tu venais à tourner ton regard vide vers un groupe de chat. Si tu ne pouvais pas obtenir d'information cohérente auprès de la femme, peut-être que tu serais plus chanceuse vis-à-vis d'eux. D'un dialecte alors que seul les dresseurs du RSAF pouvait comprendre, tu t'adressais à eux magiquement.

    - Qu'êtes vous ? Que faites-vous ?

    Des mots simples pour des créatures qui ne comprendraient sans doute pas davantage en si peu de temps. Tu utilisais même ta magie de contrôle des émotions afin de t'assurer que tes mots soient absorbés avec toute l'intention du monde. L'avantage entre tout ça, était que tu étais une hybride partageant la même race que ces félins. Tu avais dompté bien plus gros et bien plus effrayant, tu saurais sans doute obtenir quelques éléments d'eux. Qu'ils soient coopératifs ou non. S'ils n'avaient rien à voir avec tout ça, ils ne t'offriraient que des banalités quelconques... Mais tu étais bien placée pour savoir que des animaux dressés pour une quelconque cause pouvaient être des fléaux à ne pas sous-estimer.

    Naturellement, tu te sentais vulnérable dans cet endroit. Une hybride aveugle à la consistance fragile, qui avait dédié sa magie au dressage des bêtes du Sekai et non pas à sa propre défense. Si vous vous étiez jetés dans l'antre du loup, tu serais sans doute la première à périr. Fidèle donc à ton pragmatisme à toute épreuve, tu venais à siffler suffisamment fort pour percer les cieux et être entendue de Boréas. S'il était resté telle une sentinelle dans les airs jusque-là, tu t'assurais qu'il puisse intervenir à tout moment pour t'extirper de là si le besoin s'en faisait ressentir.


    Résumé:

    CENDRES
    PNJ
    PNJ
    Messages : 389
    crédits : 1385

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Lun 6 Mar - 6:17
    Tour cinq
    3 janvier de l'an 4.

    Centre-ville de Mael.

    Maison de Serenna et les alentours.

    Myriem:

    Elia:

    Rizka:

    Kaelinn:


    Général
    À l'extérieur, dans la rue, le hurlement du soldat retentit. Difficile de manquer un tel cri de désespoir ! Alors que l'homme tente de s'enfuir, une sombre bête l'attrape à la gorge et le déchiquète violemment, ne lui laissant aucune chance de survie.

    Apparence de la créature:

    Comprenant que sa présence a été détectée et que les renforts ennemis ne tarderaient pas à arriver, l'animal magique s'envole rapidement, cherchant une quelconque échappatoire.
    Bien assez vite, il comprend qu'on le cerne et que la fuite ne serait pas la meilleure des options. Il décide donc d'opter pour la... Diplomatie ?

    Enfin, une diplomatie à sa façon.

    - Cette ville, ce pays, appartient au Grand Maître Puantrus. Rendez les armes et vous serez peut-être épargnés ! Menaça-t-il.

    Pendant qu'il plane en cercle par-dessus la zone, les chats du voisinage constatent sa présence et sortent quasiment tous de leur maison pour faire face à l'adepte du titan de la maladie. En quelques secondes à peine, une véritable marée de félins mécontents s'accumule à proximité de la résidence de Serenna.

    Comme insultée par la présence de ces petits gardiens, la bête de Puantrus crache une gigantesque boule de feu directement sur eux. Il avait la ferme intention de se débarrasser de ces bestioles de malheur !

    Après son attaque, toujours en altitude, il lance un regard menaçant aux personnes présentes sur les lieux :

    - Allez-y ! Capturez-moi, tuez-moi ! Dès que je disparaitrais, un autre prendra ma place, d'une façon ou d'une autre. Termina-t-il d'un ton moqueur.

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 6 Mar - 19:56
    La reikoise était accroupît sur le toit, une main posée sur la couverture, observant la rue avec attention, et surtout, les chats qui allaient et venait. Ils n’étaient pas spécialement agressif, même plutôt pacifique après réflexion. Mais elle ne pouvait pas baisser sa garde, quand ils étaient peut être la cause de la prolifération de la maladie.

    Quand elle entendit le cri, elle sauta avant même qu'il eu fini de produire le son. Elle se réceptionna sur le toit suivant, et évolua ainsi en direction de la provenance du bruit, tous ses sens a l’affût. Elle arriva sur les lieux de l'action au moment ou le soldat se faisait littéralement déchiqueté.

    -  !

    Elle garda ses distances, mais dégaina aussitôt ses dagues. Ses aiguilles n'avaient que peu de sens, a cette distance. Et au vu du fait que la créature pouvait voler, elle serait vraisemblablement plus apte a éviter les attaques a distance. Elle fut néanmoins fortement surprise quand la créature prit la parole, et qu'elle parvint a comprendre.

    Elle remarqua que parmi le petit groupe, elle était arrivé la première, mais c’était logique, au vu de sa vitesse, de sa position privilégié, et du fait que certaine était en plus a l'intérieur. Elle jeta un œil aux soldats restant et soupira en constatant qu'ils étaient en train de fuir. Rien d'étonnant de son point de vu. La plupart étaient des hommes après tout.

    - Puantrus ? Tu es une de ses créatures ?

    Elle sauta du toit sur un petit cabanon, avant de se stopper net. Elle remarqua les chats qui approchaient. Et vu l'aspect de la créature sombre, elle prit d'office comme certain qu'ils étaient alliés, peut être même contrôlés par lui. Mais non. Avant même d'avoir une réponse, la bête ailée attaqua les petits animaux avec une certaine rage incontrôlable. Non, définitivement non, ils n’étaient pas ensemble.

    Elle n'etait pas certaine d'avoir de quoi l'attraper. Elle n'avait aucune information sur les capacités de son potentiel opposant, a part ce qu'il venait de faire sur les chats. Et aprés tout, elle n'avait pas l'ordre d'attaquer, et le « chat » semblait etre en pause également. Elle avait des supérieurs ici, alors elle ne frapperait pas sans y etre obligée.

    Profitant de la confusion, elle se plongea a nouveau dans l'invisibilité, ses dagues en main, et chercha le point le mieux placés, dans son dos, son angle mort, pour pouvoir porter une attaque léthale par surprise au moment propice, quand les autres seraient la et accapareraient son attention..

    Action principale::
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 7 Mar - 15:53
    Les mystères de la peste obscure
    Feat Myriem, Elia et Kaelinn


    Après son examen de l'animal, la guérisseuse ne manque pas de remarquer l'étrange particularité dont il est recouvert. Une forme de magie… du mana semble le protéger. Les échantillons prélevés pourront sûrement se révéler utiles pour former un antidote, elle en est certaine même si elle ne parvient pas à comprendre comment cette magie a pu se retrouver là.

    C'est alors qu'elle entendit un hurlement. Se redressant sur ses jambes, l'elfe ne perd pas un instant pour suivre l'écho de la voix. Elle n'est pas seule à arriver sur les lieux, il a quelques gardes et tous ont les yeux rivés sur leur camarade et ce qui vient de lui ôter sauvagement la vie.

    Une créature sombre penchée au-dessus de sa victime ne tarde d'ailleurs pas à montrer son visage. Un… chat ailé et immense ?! La guérisseuse reste interdite, sans bouger, alors qu'autour d'elle on s'agite. et la jeune femme avec qui elle avait échangé quelques mots se met en garde. La créature se retrouva rapidement acculée et, usant de son dernier recours, se mit à parler.

    Son discours fit mouche sur la guérisseuse. Un frisson lui parcourt l'échine en même temps qu'un sentiment puissant lui étreignit les entrailles. Puantrus. Il ne lui fallut que ce mot pour faire renaître une haine profondément enfouie.  Cette sale créature venait de lui offrir la possibilité d'une vengeance qu'elle n'avait jamais pu assouvir.

    Alors que le monstre ailé s'impatiente, menaçant les humanoïdes, le visage de l'elfette se ferme et ses pupilles brillent d'un éclat dangereux, au même titre qu'une nuée de chats se précipitent vers la créature, sifflant et crachant à son égard.

    Il n'en fallut pas plus pour que la créature s'agace et ne dévoile sa magie, créant une boule de feu. Rizka fait lever un mur de terre devant elle, protégeant les cibles à quatre pattes. Le projectile s'écrasa violemment sur le mur érigé mais au moins il ne devrait pas y avoir de blessé. Pas question que l'on perde ces antidotes vivants… de plus, la jeune femme avait envie d'en découdre.

    « Nous épargner ? Nous, des Reikois ? » un rictus étira ses lèvres. « Toi, un autre ou même un titan en personne, personne ne nous a et ne nous fera jamais blemir, on vous terrassera autant de fois qu'il le faudra ! »

    Elle se tourna vers les gardes, cherchant à diminuer le sentiment d'horreur qu'ils avaient éprouvé à la vue de leur camarade et ainsi les pousser à faire preuve de courage. La maîtrise de son don ne lui permettait malheureusement pas encore de toucher le groupe entier mais elle sentit que le garde le plus proche avait regagné contenance, peut-être assez pour lui-même encourager ses camarades.

    Prête à toute éventualité, la jeune femme concentra sa magie pour se former une armure magique. Elle en ferait de même à ceux qui le lui demanderont. Ensuite il s'agira de faire descendre ce pioupiou de malheur… mais chaque chose en son temps.

    CENDRES


    Action:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 12 Mar - 22:28
    Les Mystères de la Peste Obscure
    Feat Des Copines


    Étonnée...

    Tu n'aurais pas cru ces félins aussi bavards et généreux en information. Il y en avait tellement que tu n'aurais su par où approfondir ton interrogatoire en premier... Que ce soit leur passé commun au sein de cette cité ou leurs rapports assez étroit avec les évènements qui se déroulaient en ces lieux. Tellement de question, pas assez de temps pour les poser alors que l'agitation ambiante semblait avoir prit une nouvelle tournure. Des sons, des odeurs... Pas besoin d'une vision pour percevoir la tournure des évènements. Pas besoin d'un regard aiguisé pour comprendre que le danger semblait cette fois-ci avoir prit une véritable apparence physique.

    Plus de maladie sinueuse... Mais un mal doté d'une conscience, ayant arraché cris et tripes au malheureux soldat qui n'avait pas su se montrer suffisamment prudent malgré tes ordres.

    Tu n'étais pas une guerrière, encore moins une commandante. Si tu savais faire preuve d'autorité et gérer des ressources humaines dantesques, tu n'étais pas formée en tactique de conflit urbain. Malheureusement pour le groupe, face au danger, tu n'étais qu'une handicapée devant s'appuyer par intermittence sur sa canne. Au moins, tu n'avais pas peur.

    Et tout se passait extrêmement vite. Tes sens valides avaient beau être aiguisés, ton corps lui était lent, non entraîné, bien loin de la fougue que tu étais capable de déployer dans ta vie d'antan. Qu'importe... Il te fallait reprendre le cour des choses. Les petites créatures qui t'avaient intrigué tantôt s'étaient extirpés de leurs demeures, faisant finalement face à cette créature, messager et fidèle de Puantrus.

    L'heure n'était pas vraiment à la discussion apparemment. Quand bien même s'était il présenté, sous les exclamations de surprise et de colère de tes comparses, il n'avait pas laissé d'ouverture à une quelconque négociation. Il aurait été bien  naïf que de sous-estimer un envoyé d'un Titan aussi cruel et sadique que Puantrus lui même. Malheureusement pour toi, tes dons ici ne te serviraient à rien. Même si tu ordonnais aux autres chats de s'enfuir, tu n'aurais su aller plus vite que la boule de feu elle même, qui menaçait aussi à ton tour de te faire griller, peut-être pas directement certes... Mais l'agitation ambiante et le fracas provoqué aurait tôt fait de t'emporter...

    Cela aurait été ainsi... Si tu n'avais pas pu compter sur la présence de ton plus fidèle allié. Ayant perçu ton sifflement et ayant vu de loin le danger se profiler, Boréas n'eut pas besoin de plus de temps pour prendre sa décision que de déferler depuis les cieux pour t'agripper de ses gigantesque pattes, t'extrayant des ruelles. Que ce soit l'apparition du chat démoniaque ou celle de ton phénix de glace, la fresque dépeinte avait quasiment des allures de spectacle divin.

    Te faisant monter sur son dos, si tu étais sauve, tu n'eus pas vraiment l'opportunité de constater les dégâts qu'avaient causé l'impact de la boule de feu. Avec un peu de chance, d'autres auraient réagit de manière plus efficace que toi. D'ailleurs Boréas dans son orgueil infini, se vit dans le besoin de rendre la pareil au félin ailé, en lançant de sa bouche, plusieurs piques de glace en sa direction. Il était désormais difficile de parlementer. Tu ne pouvais qu'ordonner depuis les cieux quelques mots assez simples.

    - Protégez les habitants. Essayez de neutraliser la bête sans la tuer.

    Plus facile à dire qu'à faire... Mais tu avais le sentiment qu'elle aussi avait beaucoup plus à t'apprendre que ce qu'elle avait pu raconter jusque-là. Que ce soit de son plein grès ou non.

    - Rend toi.

    Cette chose n'appartenait plus au domaine des bêtes à domestiquer. Elle était animée d'une volonté propre et d'une conscience bien plus développée que les créatures que tu avais l'habitude d'apprivoiser. Difficile de décerner un pattern comportemental dans tout ce brouhaha ambiant.Ses exigences étaient impossible à appliquer, et il avait déjà attaquer en premier. Il fallait désormais espérer que sa puissance ne soit pas plus grande que celle que vous étiez capable de gérer.

    Résumé:

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 14 Mar - 19:03

    Le mystère de la Peste Obscure
    Feat. Rizka, Elia et Kaelinn


    3 janvier de l'an 4.

    J'étais en pleine étude, attentive, concentrée, analytique, c'étaient bien les seules circonstances dans lesquelles je faisais travailler ma logique, mon esprit de raisonnement au lieu de mes émotions et intuitions : la médecine ! J'avais devant moi un cas des plus palpitants et je songeais avec une nostalgie certaine à la fin de mon cursus d'apprentissage à l'Académie de Mael et aux derniers tests passés sous la surveillance de Nineveth de Basileus, c'était une autre époque, un autre monde même.

    Ce jour cependant j'avais la chance en un sens de pouvoir étudier en profondeur un cerveau et un corps qui présentaient des anomalies des plus intrigantes et surtout découvrir une source de mana qui m'était inconnue. Je l'avais touché magiquement, sondé, pour finalement accepter l'idée que cette chose anormalement présente était la raison pour laquelle la malaide n'évoluait pas comme elle l'aurait du chez Serenna et le plus surprenant de tout cela? C'était le fait de ces chats, nombreux en cette maison, ce quartier, pourquoi, comment je n'avais pas les réponses à ses questions pour l'heure mais j'avais un fait : les chats protégeaient les gens volontairement ou pas, le contact prolongé avec était probablement la raison de la présence de ce mana étrange. Mais la encore ce n'étaient que des suppositions car il faudrait une analyse prolongée pour le valider, hypothèse à garder en tête pour la suite et mana à étudier surtout pour comprendre son origine, comment il agit et réagit, comment on fait pour le produire, le dupliquer qui sait pour protéger le plus grand nombre de la peste de Puantrus !

    Néanmoins ce mana était facilement déplaçable car il m'avait suffi de prendre le chat dans mes mains pour qu'elles en soient imprégnées, et je ne percevais nulle agression physique ou magique dûe à ce contact sur ma propre peau. J'aurais bien entendu voulu continuer de réfléchir, chercher, analyser plus avant mais il se passa quelque chose dehors, un hurlement humain retentit, brisant le calme du moment. J'avais ressenti la peur, la douleur, le désespoir contenus dans ce hurlement primaire, incontrôlé. Mon sang ne fit qu'un tour cependant et je sortis de la demeure de Serenna en courant, lui intimant l'ordre de ne pas bouger de son côté. Etait-ce sensé de sortir? Pas forcément mais c'était ainsi.

    Je découvris dehors une créature d'un mètre de haut, volant, une sorte de chat. Il déclame ses paroles pleines de haine et de menace et dans un même temps crache une énorme boule de feu vers le sol sur les nombreux chats du quartier assemblés... Malgré moi je me demande si ces animaux ne sont pas liés les uns aux autres magiquement notamment, un esprit de corps en somme les liant mais ce n'est pas l'heure des tergiversation.

    Je vois Kaelinn s'envoler, prise par une sorte de phenix de glace, elle s'élève et ce dernier envoie une attaque de glace sur le chat de Puantrus. Je ne vois pas la jeune Elia mais perçoit Rizka qui réagit et dresse un mur pour se protéger mais aussi les chats. Mon instinct protecteur est plus fort que tout autre et de fait je réagis de prime abord de la même manière qu'elle mais mon instinct me dit que ce n'est pas la bonne solution. J'ai entendu les paroles de Kaelinn et celle du chat et en savoir me semble important, pour comprendre. Alors la mana que j'ai invoqué au lieu de la diriger au dessus des chats et Rizka je l'envoie pour entourer le chat de Puantrus et le ramener au sol ainsi enfermé dans une gangue de magie. Je façonne autour de lui avec dextérité et habitude une prison d'eau (P3) et j'y ajoute des pics de glace qui volètent (P1) pour l'empêcher d'éventuellement se téléporter.

    Mymy en résumé:

    CENDRES



    PNJ
    PNJ
    Messages : 389
    crédits : 1385

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Lun 20 Mar - 4:57
    Tour six
    3 janvier de l'an 4.

    Centre-ville de Mael.

    Maison de Serenna et les alentours.

    Général
    Ce vilain chat noir est-il l'une des créatures de Puantrus ? Peut-être que oui, peut-être que non... En ces temps troubles, il faut dire que beaucoup d'âmes perdues aiment bien se donner une condition "divine", une fausse raison d'exister. Pour certains, il s'agit simplement d'une façon d'obtenir de l'attention, d'attirer la lumière sur eux. Qu'elle soit positive ou négative. Et au final, c'est les petites gens qui payent pour les grandes ambitions d'une minorité.

    Tandis qu’Élia redevient invisible, la sombre bête passe à l'attaque et envoie son sort de feu sur ses semblables. L’assaillant est surpris lorsque le mur de terre de Rizka se dresse pour bloquer la boule ardente. Des mortels qui protègent de pauvres chats ? On aura tout vu, pense-t-il.

    - Ah ah ah ! Des reikois ! Tu crois vraiment que ce sera suffisant ?! Attends un peu d'voir ce que je leur réserve !

    Subitement, son corps poilu se met à dégager une chaleur intense, signe évident qu'il prépare une nouvelle offensive. Toutefois, l'oiseau de glace, Boreas, arrive à temps et réussit à interrompre la canalisation du sort grâce à ses pics gelés. Ces derniers fondent partiellement en entrant en contact avec l'aura du fanatique, limitant ainsi les dégâts.

    Déstabilisé dans son vol, le chat maléfique est projeté au sol, là où la prison d'eau et de glace créée par Myriem l'accueille à bras ouvert.

    - Non... NON ! Vous ne m'aurez pas vivant ! Je suis Qita, serviteur du Maître Puantrus !

    L'ennemi n'est pas vaincu. Bouillonnant d'une rage incommensurable, une lumière effervescente émane de son être, mettant à mal l'entrave de la baronne qui finit par se fracasser. La bête grandit... et grandit jusqu'à atteindre une vingtaine de mètres d'envergure. Et comme si cette transformation ne suffisait pas, d’infâmes tentacules verdâtres jaillissent de sa fourrure et commencent à attaquer tout ce qui se trouve à portée, endommageant les bâtiments et écrasant les soldats trop près.

    La situation semble se compliquer drastiquement pour les Reikois, qui sont maintenant face à une monstruosité géante et tentaculaire. Alors que le combat gagne une ampleur inattendue, les minous sauvés par la barrière de Rizka dévoilent leur pouvoir secret...

    Un chat tigré se détache du groupe et se précipite vers la bête maléfique. D'un coup de patte, il envoie voler un des tentacules qui se dirigeait vers lui. Face à cette démonstration de force, les soldats restent bouche bée alors que le petit félin continue d'attaquer les tentacules, les tranchant avec une rapidité et une efficacité surprenantes.

    Puis, d'autres chats se joignent à lui, chacun dévoilant leur propre pouvoir. Un chat blanc émet une lumière aveuglante qui perturbe la vision du fanatique, un autre crache des flammes qui lui brûlent la queue, tandis qu'un autre matou gris crée une bourrasque de vent qui le déstabilise.
    Les reikois, ébahis, se remettent à l'attaque, cette fois avec l'aide des chats. Les tentacules tombent les unes après les autres sous les coups combinés des soldats et des animaux.

    Mais malheureusement, la magie des protecteurs à quatre pattes semble avoir ses limites et Qita, plus endurant, reprend le dessus sur la bataille, malgré ses blessures et sa douleur.
    Profitant d'un moment de distraction, il assène un violent coup de griffe au chat tigré, celui qui avait débuté l'offensive, l'envoyant valser au loin. Le serviteur de Puantrus se déchaîne et parait incontrôlable.

    Nos héros parviendront-ils à le maîtriser ?

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 22 Mar - 16:06



     
    Le mystère de la Peste Obscure
    Feat. Rizka, Elia et Kaelinn



    L'idée était bonne sur le papier, de toutes façons en théorie tout se passe toujours bien alors qu'en pratique... J'avais espéré que mon bouclier pourrait maintenir, contenir la créature de Puantrus mais il semblerait que cela ne fut pas le cas hélas. La bête s'était extraite sans mal visiblement de la bulle que je voulais protectrice et sa colère décupla. Il n'était plus temps de tergiverser ou de tenter de discuter avec elle comme l'aurait souhaité dame Kaelinn, nous avions tenté sans succès.


    Ce qui me surprend dans tout cela c'est la réaction des félins et surtout le lien qui les unis, cela m'épate et me fascine mais je n'ai hélas pas le temps de me focaliser sur ce point pour l'heure, si ils meurent ils ne pourront rien nous enseigner et encore moins protéger les maeliens et c'est de cela qu'il est question ici, sauver les habitants de Mael de la peste de Puantrus et une partie de la solution est à nos côtés. Je me campe donc décidée sur mes deux pieds, bien en équilibre, comme si je m'apprêtais à sauter sur cette bête dans les airs. Je me concentre, mes mains reculent alors que la mana se densifie autour de ses dernières et si le monstre a grandi, changé je peux aussi lui opposer un adversaire digne de ce nom.


    Mes yeux sont violets et brillent de magie, autour de moi l'atmosphère change, on se croirait en bord de mer tellement l'odeur marine devient prégnante. Ma magie s'intensifie et quand je sens que je suis prête je tends mes bras vers Qita qui balance ses tentacules dans les airs et sur les soldats. Et de mes mains partent des trombes d'eau qui se mêlent les unes aux autres pour former une forme draconique, même dans mon esprit, un dragon reste la quintescence de la puissance et j'envoie un dragon d'eau fondre sur Qita pour déchiqueter ses tentacules et se jeter sur sa gorge (P4 eau).


    La scène:



    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 22 Mar - 21:31
    Qu'est ce que c'etait que cette connerie ?, Ils etaient venus pour enqueter sur une maladie, et voilà qu'ils etaient tombés sur un chat magique balançant des boules de feux géantes sur d'autres chats a l'évidence tout aussi magique. C'etait quelque chose pour lequel elle n'etait vraiment pas préparée. Elle etait censé espionné des gens, et rapporter leur secret. Pas se battre contre des entités...oh.

    - Olalalala.

    Géante, désormais. C’était de pire en pire ! Et peut importe la vitesse a laquelle les autres étaient arrivés, ca ne changeait pas le cœur du problème. Quoi faire pour arrêter une bestiole pareille ? Visiblement, cependant, les autres avaient plus d'idées et de motivations. Si cela n'avait tenue qu'a elle, elle aurait sans doute battue en retraite en s'assurant de protéger le plus de personne possible.

    Que faisait la générale ? Elle n’était pas la avec ses énormes pouvoirs de feu ? Elle n'allait pas lui faire grand chose avec ses petites aiguilles, et puis, avait il des muscles, des tendons, des points faibles semblables a ceux d'un chat normal ? Peut probable même qu'elle arrive tout bonnement a les plantés dans sa peau. Elle abandonna l'idée et contourna la créature, faisant attention aux tentacules.

    Finalement, la femme de Mael prit les choses en main. Myriem était son nom, si Elia se souvenait bien. Elle semblait bien moins inoffensive que son air pouvait le laisser croire, et se fut un véritable geyser d'eau qu'elle façonna pour former un dragon. Ironique au milieu de tous les envahisseurs Reikois, c’était elle qui le représentait le mieux.

    - Bon, j'vais utiliser ça.

    Elle se mit assez proche, sur le toit d'une maison, et visa avec ses doigts en canalisant sa magie. Tout seul, ce n’était pas grand, mais fusionné a la puissante attaque d'eau, ca pouvait faire encore plus de dégâts. Myriem allait repousser, frapper. Elia allait rendre l'attaque plus fourbe.

    - Bang !

    Un trait d'énergie électrique jaillit de ses doigts, mais pas vers le chat. Non, vers le dragon d'eau. L'attaque magique sembla disparaître, puis soudainement, se propagea au cœur de la créature, pour la rendre doublement dangereux. Le dragon d'eau électrique désormais, fondait sur sa proie, prêt a mordre et a terrasser l'ennemi.

    - Prend ça !
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 23 Mar - 19:35
    Les mystères de la peste obscure
    Feat Myriem, Elia et Kaelinn


    Rapidement, l’odieuse créature se retrouve acculée face à des humains bien plus téméraires qu’elle ne l’escomptait. Myriem lançait d’ailleurs les hostilités en visant directement l’oiseau-chat de sa magie, accompagnée dans les airs par l’une des femmes juchée sur une monture volante, lançant des pics glacés à son attention. Cependant, alors qu’ils pensaient avoir le dessus sur la créature nommée Qita, celle-ci leur prouva qu’il était bien trop tôt pour se réjouir.

    L'espace d'un instant, Rizka fut horrifiée. La créature s'était mise à grandir, devenant gigantesque et semblant plus forte et déterminée à exterminer ses adversaires. Pourtant, à ses côtés, les chats qu'elle venait de sauver de son mur se révélèrent être bien plus que des remèdes sur pattes. Ils étaient… magiques. Leur pouvoir puissant. Cela suffit à redonner du courage à la jeune femme : si ces petits êtres pouvaient être en mesure de se confronter au geant, pourquoi ne le pourrait-elle pas ?

    Inspirant fortement, l'elfette plaqua ses paumes sur le sol. Une lueur enveloppa ses mains avant de se fondre dans le sol, le disloquant tout autour du démon. La mage se redressa, relevant ses bras, paumes tendues vers le ciel comme si elle arrachait de geste de ses propres mains le sol, créant ainsi une large crevasse sous les pattes de Qita. S’il devait tomber, la jeune femme comptait bien l’y ensevelir… Mais ce n’était pas son but premier : Pierre, morceaux de terre ou en poudre, pavés, se mêlaient ensemble dans un déchaînant tourbillon venant agresser la créature.

    Si la poussière venait aisément agresser les yeux, les narines et la bouche du monstre, ce sont ses ailes que la mage cherchait à abîmer grâce à ses projectiles. Concentrée, puisant dans ses ressources, Rizka tentait aussi de distraire un maximum la créature pour que le dragon d’eau et d’électricité le frappe de pleins cœur. Lorsque ce serait fait, la créature devrait en théorie chuter dans le trou qu’elle avait façonné et elle pourra alors diriger la terre humidifiée par le sort de ses camarades directement sur le Chat-Démon afin de tenter de l’immobiliser dans sa boue lourde et encombrante qu’elle espère aussi efficace que des sables mouvants pour que la créature ne puisse s’en extirper.

    CENDRES


    résumé a écrit:Création d'un trou sous le pioupiouchat, mini tornade de terre et tout le bazar pour l'agresser et le distraire puis, si le chat tombe suite à l'attaque combiné, grosse boue bien "sable mouvante" pour qu'il puisse plus bouger.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 24 Mar - 18:08
    Les Mystères de la Peste Obscure
    Feat Des Copines


    Dommage...

    Plus la peine de se perdre en conjecture, la créature, acculée, semblait avoir annoncé le dernier acte alors que celle-ci venait à prendre des proportions grotesques, déformées. Toujours dans les airs, tu t'épargnais la peine de devoir lui faire face au sol... Tu n'aurais de toute manière rien pu faire. La discussion était désormais à un point mort, et vous aviez franchit le point de non retour avec l'ennemi. Cette fois-ci, cela ne pouvait se solder que par l'anéantissement d'un des deux camps au moins en partie. Même toi qui n'était pas guerrière, comprenait facilement cela. Et tu n'étais pas la seule à avoir saisi l'ampleur de la situation puisque tous s'articulèrent afin de lancer une offensive meurtrière sur la bête difforme dont tu avais encore du mal à te figurer les traits.

    Observatrice, autant que tu le pouvais, tu venais à tapoter le flanc de Boréas pour lui faire comprendre tes intentions. Celui-ci se serait bien gardé d'attaquer davantage, voulant sans doute lui aussi se préserver d'une quelconque fatigue inutile. Pour Boréas, le sort des soldats, des miséreux, lui importait pas. Il n'était là que pour te protéger, conserver ce lien unique qu'il avait développé en ta compagnie depuis des années.

    Bien rechignant à agir pendant les premières secondes, celui-ci vint au final à accompagner l'offensive générale en y lançant un souffle glacé. Une retenue palpable de sa part, tandis qu'il trônait encore fièrement dans les cieux, hors de la portée d'une démon à peine son souffle relâché. Que cela suffise ou non, il n'en ferait sans doute pas plus. Ce n'était pas son combat, et par extension, il savait aussi que ce n'était pas le tiens. En tant qu'administrée de l'Empire, tu n'avais pas à aller sur le front de la sorte.

    Tu aurais été même la première que l'on aurait dû évacuer, si ces incapables de soldats avaient un peu de jugeotes. Mais, qu'importe, dans les cieux, tu pourrais faire un rapport détaillé des agissements de chacun, l'aspect visuel en moins, évidemment.

    - Qita. Nous aurions pu nous épargner tout ça avec du bon sens.

    Du bon sens... Avec un démon... Ou un serviteur d'un des Titans les plus horribles de la création. Cela paraissait impossible, et cette situation semblait appuyer tes propos. Tans pis. Tu ferais venir quelques scientifiques afin d'étudier sa dépouille s'il en restait une après tout ça, ou si vous surviviez à cette rencontre. Qu'importe la finalité de cette mascarade, tu trouverais de quoi satisfaire ta curiosité scientifique.

    Mais pendant ce temps tu ne pouvais que te tenir éloignée de la scène, Boréas reprenant encore un peu ses distances dans les airs. Vu la manière dont vous étiez entrain d'acculer la bête, cela ne paraissait pas impossible que celui-ci tente une dernière vendetta pour vous emporter tous en une fois.



    Résumé:

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum