DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] Les mystères de la peste obscure - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    parasite cherche hôte consentant (terminée)Aujourd'hui à 22:50Tensai Ryssen
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 22:23Lyra Leezen
    Un prêté pour un rendu [Sixte]Aujourd'hui à 22:02Sixte V. Amala
    Seul ? [Hélénaïs]Aujourd'hui à 21:55Hélénaïs de Casteille
    La Fenêtre de l'ÂmeAujourd'hui à 21:01Myriem de Boktor
    Poids lourd et poids plume (PV Kieran Ryven)Aujourd'hui à 20:55Vanay Vyldrithe
    Conversation ou baston ? [Pw Kahl]Aujourd'hui à 19:46Kahl
    La fuite | Leif & Siame Aujourd'hui à 18:39Leif Brynjolf
    Achats de pouvoirs | Kieran Aujourd'hui à 18:32Kieran Ryven
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 18:05Myriem de Boktor
    2 participants
    Aller en bas
    PNJ
    PNJ
    Messages : 408
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Lun 27 Mar - 8:41
    Tour sept
    3 janvier de l'an 4.

    Centre-ville de Mael.

    Maison de Serenna et les alentours.

    Général
    Tandis que l'immondice tentaculaire oeuvre à saccager autant que possible ses opposants, la défense s'organise peu à peu. En quelques secondes à peine, il faut dire que la situation s'est drastiquement envenimée, ne laissant pas beaucoup de temps aux forces maeliennes et reikoises pour réfléchir à une meilleure riposte. Au final, dans le feu de l'action, toute alternative diplomatique devient caduque et seuls les instincts primitifs de survie répondent.
    Loin des risques véritables et de l'insécurité, parler de paix et de tolérance semble aisé, mais lorsqu'on se retrouve plongé au sein du trouble, que les vies sont concrètement en danger, les discours idéalistes changent. Cette claque monumentale qui s'appelle le vrai monde. Un monde où chaque vainqueur entraîne inéluctablement des perdants.

    Lui aussi, il y a cru, à cette utopie, à ces belles paroles gonflées de rêves roses et d'espoirs enivrants. Hélas, sa vision de la réalité n'est juste pas la même que les autres. Il veut d'un Sekai où la vie et la mort ne font qu'un, un Sekai où la peur n'existe plus. Des objectifs nobles sur papier, certes, mais qui nécessitent des mesures peu humaines pour être mis en place. Ce genre de sacrifice en vaut-il la chandelle ?

    Un gigantesque dragon d'eau et de foudre se dirige vers Qita, qui a bien du mal à y voir clair avec toute cette maudite poussière devant les yeux. Déjà affaibli par les assauts magiques et le personnel militaire, il n'a nul autre choix que d'encaisser de plein fouet l'impressionnante attaque combinée. Ensuite transpercé par des pics gelés, le fanatique s'effondre lourdement au sol, grièvement blessé. Alors qu'il tente de bouger derechef, c'est la terre elle-même qui se met contre lui et qui l'empêche de quelconques mouvements.

    - Vous... Vous... Vous n'en avez pas terminé avec moi ! Le Maître me donnera toujours la force de me relever face aux hérétiques ! Son pelage brille de nouveau d'une lueur vive, comme si la créature s'apprête encore à évoluer vers autre chose de plus vigoureux. AH AH AH ! Vous voyez ? Il m'offre sa bénédiction !!!

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH !

    [PA] Les mystères de la peste obscure - Page 3 8718279-6b8a0019-95c1-4b20-b0a5-cb96d96f12b9

    Un hurlement retentit du ciel, et peu de temps après, une puissante colonne de flammes s'abat sur le serviteur du titan, si ardente qu'elle manque de carboniser les soldats et les bâtiments situés trop près. Quand la boucane se dissipe finalement, la tovyr à la chevelure de feu apparaît, fière, triomphante, mais surtout extrêmement épuisée d'avoir utilisé autant de mana en une seule technique dévastatrice. Elle a attaqué au bon moment, avant que Qita ne manifeste ses étranges pouvoirs.
    Les personnes présentes sur les lieux sont à la fois effrayées et soulagées de voir le cadavre fumant de la monstruosité. À part quelques bouts de chair, des os verdâtres ainsi que d'autres résidus corporels et douteux, il ne reste plus grand-chose de lui... Pas même son honneur.

    - On a enfin eu cet enfoiré ! Il s'est bien caché durant tout ce temps. À moins qu'il y en ait d'autres comme lui traînant dans les parages. Essouflée, l'élémentaire tente de reprendre sa respiration. Grâce à vos efforts combinés pour l'affaiblir, nous avons pu en finir. Elle jette un regard vers la directrice du RSAF. Les restes de ce salopard peuvent nous révéler des informations importantes. Assurez-vous qu'ils soient transportés en lieu sécuritaire pour une analyse scientifique poussée. Quoi qu'il en soit, nous avons réalisé des progrès majeurs afin de contrer cette maladie. Notre chère impératrice sera heureuse de l'apprendre... Mais le travail n'est pas terminé : Qita n'était qu'un simple pion sur l'échiquier de Puantrus, et je crains qu'une menace plus grande nous guette. Malgré la fatigue, un léger sourire illumine le visage aux traits austères de la belle guerrière rousse. Nous comptons sur la coopération entre Mael et le Reike pour l'éradiquer une bonne fois pour toutes.

    Mot de la fin:

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 29 Mar - 2:22
    Pour etre tout a fait honnete, elle n'avait pas exactement tout compris a tout ce qui venait de se passer. Des gens a moitié fou, jusqu'aux chats par dizaine, en passant par la monstruosité féline et bientôt tentaculaire faisant la taille de plusieurs maisons les unes sur les autres, racontant des histoires sur les titans et son maitre et...

    Elle soupira.

    Ce n'etait pas son truc, pas son boulot. Toute ces histoires de magie, de mythe, de guerre millénaire, de survie de l'humanité. Elle avait un travail plus terre a terre. Elle n'etait pas faite pour ça, et elle allait sans aucun soucis s'éloigner rapidement de toute cette galere. Du moment que la generale ne l'appelait pas pour continuer d'autres recherches soudainement.

    - Mission accomplit hein ? Pfiou.

    Elle etait retombée dans une rue parallèle, au milieu des chats. Elle etait encore assez en forme mine de rien. Une simple boule d'énergie. C'etait cette femme qui avait fait le plus gros du travail, avec son grand dragon d'eau. Tous le reste aux alentours, avaient simplement soutenu son effort. Et elle avec.

    - Bon boulot, je retiens qu'il faut pas faire n'importe quoi prêt de votre taverne la bas avec vos malades.

    Toujours souriante, elle leva la main en s'approchant de Myriem, en attendant qu'elle lui tape dedans. Qu'elle le fasse ou pas, elle lui fit un clin d’œil et un sourire, ainsi qu'a l'elfe non loin de la. La dernière était sur son oiseau. Elle la regarda simplement de loin, puis la générale, et enfin les soldats commencer a s'affairer sous les ordres directs, de cette dernière.

    - Bon, c’était super sympa mais si c'est régler, je vais pas m'attarder, j'ai rien a faire ici.

    Elle refit un sourire aux plus proches d'elle :

    - Ptet a une prochaine fois. J’espère que ca sentira moins le chat mouillé.

    Elle sembla disparaître quasiment a l’œil nu. Les plus proches purent la suivre des yeux alors qu'elle partait dans une rue parallèle, mais un instant plus tard, même pour eux elle n'etait plus la. Dorénavant, elle voulait rentrer. Elle n’était restée que quelques jours a Mael, mais elle avait vite compris qu'elle n'avait pas sa place ici. Ses talents l'appelaient ailleurs. Elle espérait que Zephyr allait avoir mieux pour la prochaine fois.

    Il était temps de rentrer.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2151

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 29 Mar - 8:39

    Le mystère de la Peste Obscure
    Feat. Rizka, Elia et Kaelinn


    Tout s'était enchaîné, vite, trop vite pour moi en un sens, j'aimais la quiétude et la douceur des moments simples que pouvait offrir la vie et le souffle, la poussée provoquée par l'adrénaline n'était pas vraiment mon plaisir. Mais j'en reconnaissais les bienfaits, sans elle, je serai allée me cacher dans la maison de Serenna et j'aurais obsersé la scène et pleuré de voir les dégâts que Qita faisait sur Mael, ses habitants et ces étranges chats.

    J'avais été surprise mais contente de voir et sentir les magies qui se mêlaient, se liaient pour que nos actions seules ne soient pas vaines mais l'oeuvre d'un grand tout salvateur. Seul on va vite dit-on mais c'est ensemble qu'on va loin ! Et quoi qu'on en pense, l'union fait la force et l'arrêt de Qita était le fruit de cette entraide faisant fi des races et des nations, la preuve que la solidarité était possible finalement. L'action finale de la Tovyr permit de confirmer la déchéance du serviteur de Puantrus. Je vénérais les titans créateurs, car c'était un fait pour moi mais je crois que je tenais à préserver la vie en général plus que tout, dans mon âme et conscience j'étais une guérisseuse, une soigneuse, que les plaies fussent mentales ou physiques.

    Néanmoins les mots de la Tovyr résonnèrent en moi, l'adrenaline toujours présente est mauvaise conseillère et pour le coup j'ai eu envie de lui faire front, elle savait depuis le début pour le serviteur de Puantrus et n'avait rien dit nous laissant chercher et nous mettre en danger...Qu'elle me mette moi en danger, les maeliens qui n'étaient rien pour elle soit mais ses propres concitoyennes? Le devoir d'un officier de l'Empire passait au dessus de la vie des Reikois? Je venais d'apprendre quelque chose de très important selon moi et cela me permit de me taire, je me contentais donc d'acquiescer sans parole à sa requête, quand bien même j'allais travailler d'arrache pied sur la maladie maintenant qu'une piste venait de s'ouvrir à nous, je n'avais nul besoin de son aval pour cela. Mais... Finalement et si... Je souris à la Générale et répondit d'une voix forte mais au souffle court, j'étais vidée par la dépense de mana.

    - Il va de soit que nous allons tout faire pour éradiquer cette peste et travailler main dans la main, maeliens et reikois.

    Par ses propres mots elle reconnaissait que nous n'étions pas de l'Empire et cela m'arrangeait, je ne mentais pas, je reprenais ses termes mais avec du coeur, je ne serai jamais une citoyenne de l'Empire du Reike mais nous pouvions travailler ensemble pour venir à bout d'une épidémie oui. La jeune brune revint vers nous, elle semblait si douce, innocente et pleine de vie, sa jeunesse pas encore ternie par la vie en un sens, j'enviais son apparente insouciance. Je restais cependant un instant interdit quand elle tendit la main, que voulait-elle? Je ne compris pas bien qu'elle attendait que je tape dedans mais je m'en saisis avec mes deux mains, avec chaleur.

    - Merci de votre aide, merci pour les habitants de Mael, votre idée était parfaite. N'hésitez pas venir me trouver si vous avez de quoi que ce soit quand vous êtes dans la région. Mes terres jouxtent Mael sur l'est et le sud de cette dernière. Merci Elia.

    Je fus surprise de la voir quasiment s'évanouir sous mes yeux, étonnante jeune fille. Dans les airs l'hybride et son compagnon volaient toujours, à leur intention j'adressais une révérence respectueuse avant de me tourner vers l'elfe, bien entendu que je l'avais reconnue, comment pourrais-je oublier son regard, ses mots et le moment auquel elle avait participé dans ma vie.

    Je m'avançais vers elle en souriant, tendant une main amicale.

    - J'aurais aimé vous recroiser en d'autres circonstances mais c'est un plaisir Dame Rizka de vous revoir ici, dans la ville qui m'a vu grandir. Il y a fort à faire je pense dans les jours à venir et tous les médecins émérites seront utiles je le crois pour fabriquer un remède à l'aide de ces étranges félins. Je peux vous proposer gite et couvert sur mes terres et de travailler ensemble ?


    Avisant les chats cependant j'inspirais pour chercher de l'énergie.

    - Je crois que nous devons commencer par en soigner certains non?


    Spoiler:

    CENDRES


    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 1 Avr - 6:25
    Les Mystères de la Peste Obscure
    Feat Des Copines


    Soulagée...

    Qu'importe la fatalité, la difficulté de la situation, celle-ci venait enfin à prendre une tournure à votre avantage Tout cela grâce à vos efforts, convergents vers une finalité unique, et aussi à l'apparition des forces armées du Reike guidée par l'élémentaire de feu n'ayant aucune honte à détruire le mal dans l’œuf. Celui-ci aurait pu prendre des proportions dantesques, bien plus effrayantes que dans l'instant, mais ce ne fut pas le cas, donnant à cette potentielle tragédie une fin prématurée à votre plus grand soulagement.

    Boréas, comprenant que la menace avait été éradiqué, celui-ci vint à te permettre de rejoindre la terre ferme en toute sécurité avant de s'envoler à nouveaux dans les cieux, au delà de toute perception humaine. Même lui avait pu ressentir la chaleur dégagée par les flammes de la générale, même lui, reconnaissait en son intérieur sa puissance éclatante.

    Sourire aux lèvres, tu savourais donc ce moment de calme, ce petit instant où tout était suspendu, où les craintes de chacun commençaient à s'envoler une à une. Bien que le problème en lui même, la maladie, n'était toujours pas résolue, cette altercation venait de donner au Reike un élément de plus vous permettant de développer une solution efficace contre celui-ci. Même si l'armée paraissait récupérer un contrôle totale sur les lieux, il faudrait à tout ces soldats l'appuie des scientifiques les plus éclairées du Reike pour mettre un terme à ce fléau. Chose que l'élémentaire de feu te faisait comprendre clairement lorsqu'elle vint à s'adresser à toi.

    Elle n'avait pas l'autorité pour mandater le RSAF, mais elle savait qu'en s'adressant à toi de la sorte, elle pouvait s'attirer ton soutien. Évidemment, après ce que tu avais vu et vécu aujourd'hui, tu ne pouvais qu'aller dans ce sens, comprenant que l'éradication de cette maladie était un enjeu majeur pour l'Empire du Reike.

    Hochant alors la tête, d'un sourire sincère, tu venais à aider quelques soldats à se relever, encore étourdis par le choc des éléments qui venaient à se produire. Il ne te faudrait que peu de temps pour faire le trajet jusqu'à Ikusa à dos de Boréas, une fois sur place, il te serait plus facile de piloter tes équipes afin d'intervenir efficacement à Mael. Que ce soit le cadavre en cendre du démon ou les chats qui eux étaient bien encore vivants, ils étaient tous des éléments cruciaux qu'il vous fallait étudier.

    - Je vous remercie de votre intervention. Assurez-vous qu'après avoir constaté les dégâts de cette maladie, j'en suis la première préoccupée. Je dédierais plusieurs équipes à l'étude de celle-ci et m'assurerez que l'on puisse y trouver un remède dans les plus brefs délais.

    Tu étais venue à hauteur de la générale pour t'adresser à elle de la sorte. Pas besoin d'en dire davantage, vous connaissiez chacun votre rôle et c'était dans le respect que vous arriveriez à collaborer efficacement pour la gloire du Reike.

    Malgré tout...Quelle journée surprenante dans la vie d'une hybride aveugle.

    Résumé:

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 10 Avr - 11:27
    Les mystères de la peste obscure
    Feat Myriem, Elia et Kaelinn


    C'était… fini.

    Rizka resta hébétée quelques instants, le regard fixé sur les restes fumants de leur adversaire. Elle leva légèrement le regard aux paroles soulagées de la jeune femme brune venant de retomber au sol avec agilité mais elle restait sans voix, incapable de se savoir comment réagir, au final.

    L'élémentaire de feu avait mis le point final sur la flamme de vie de la créature comme on souffle une bougie déjà engloutie de cire. La colère de la jeune elfe n'avait pourtant pas désempli, au contraire, cet acte avait laissé une aigreur désagréable serrant ses entrailles. Cette femme leur avait laissé faire tout le sale boulot pour revenir comme une fleur une fois que les vie de ses subordonnés et des femmes courageuses avait manqué d'etre soufflées de la même manière par la créature ? N'était-ce pas trop facile ? Alors… qu'elle savait depuis le début ?... Sérieusement ?!

    « Vous saviez que cette créature rôdait ici ? » demande-t-elle, son ton restant neutre malgré son ressenti.

    Évidemment, la question n'appelle pas de réponse, comme toujours les hauts gradés ne prennent pas la peine de considérer leurs subordonnés… L'expression fermée, la guérisseuse avait glissé son regard sur les victimes du monstre. Il y avait beaucoup de blessés et certains avaient perdu la vie. Par négligence volontaire de cette torche humaine. La jeune femme blonde ayant attaqué le monstre depuis le ciel descendit ensuite, affirmant faire son possible concernant le remède. C’est avec une certaine détermination, que la guérisseuse répond, affirmant ainsi sa position :

    « Concernant le remède, considérez que les FMA s’en chargent dès à présent, ce ne sera pas la première fois que nous travaillons en coopération avec les maeliens et, avec votre renfort, je n’ai aucun doute quant à notre réussite. »

    Ces mots prononcés, il était certain dans l’esprit de la jeune femme qu’elle avait remit dore et déjà remit de l’ordre dans ses priorités. Ce qu’il s’était passé ici était suffisamment alarmant pour qu’elle prenne pleinement ses responsabilités de soignante. D’autant plus qu’elle avait rejoint ces terres justement pour prêter main forte.

    « Madame de Boktor, ravie de vous revoir également, c'est vous que j'espérais voir en ces lieux avant de constater que la situation était plus grave que ce à quoi je m'attendais. » Elle lui adressa un sourire aimable. « J’accepte avec grand plaisir votre proposition et il me tarde de discuter davantage mais nous avons effectivement fort à faire pour l’instant. Je suis du même avis, humain et chats doivent recevoir nos soins. Nous verrons le reste ensuite. »

    La priorité pour l’heure était de venir en aide aux blessés, quelle que soit leur race, ce que les deux femmes s’empressèrent d’un commun accord de s’exécuter.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum