DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Avec la vie vient la mort InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 18:53Arès Wessex
    Les Masques de la République [ft Orifa Sigrior]Aujourd'hui à 18:33Verndrick Vindrœkir
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 18:13L'Amiral Bigorneau
    D'une fae à une autre | [Feat. Mégère]Aujourd'hui à 17:40Mégère
    Une naine peut en cacher une autre Aujourd'hui à 16:52Ersa Vatt'Ghern
    Une cible en commun [Ersa]Aujourd'hui à 14:11Ersa Vatt'Ghern
    Demande de Modification de fiche - Vandaos FallenswordsAujourd'hui à 11:48Vandaos Fallenswords
    2 participants
    Aller en bas
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 501
    crédits : 2588

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Mar 18 Avr - 8:12

    Contenu potentiellement sensible:

    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2632

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Lun 24 Avr - 11:49


    Fiche header



    Image losange


    Vie, mort, colère
    Feat Ayshara




    Tensai n'était pas du genre à trainer dans son pieux. Comme à son habitude, il se réveillait au levé du soleil et laissait sa femme dormir. À son réveil, il alternait ses occupations. Parfois, il rendait visite à l'arène et aux combattants, d'autres fois, il se rendait dans le désert Reikois pour chasser des créatures et poursuivre son entrainement. Alors que Tensai revenait de sa chasse et déposant la carcasse de l'animal mort en cuisine, un cri attira son attention, le cri de sa femme.

    Tensai se déplaçait d'un pas lourd vers la suite royale. Là bons nombres de domestiques entouraient déjà son épouse. Sans le vouloir, l'un d'eux, par réflexe, tentait d'arrêter le roi, qui lui pulvérisa la clavicule d'un geste de main. Aussi simplement et bref que cela. Souffrant, et l'empêchant de hurler de douleur, des gardes royaux escortèrent l'homme jusqu'à l'infirmerie. Sa femme était exténuée, sa chemise imbibée de sang au niveau de son bas ventre et ses jambes. Les domestiques s'écartèrent, ne souhaitant pas subir le même sort que le garde. En voyant sa femme, si faible, si profondément triste, le roi fut choqué et dû se retenir de ne pas tuer tout le monde. Il comprenait que quelque chose s'était mal passé. Il comprenait que la reine fut enceinte et que peut-être venait-il de perdre un second fils. S'approchant de sa femme, il l'enlaça avant de la prendre dans ses bras. S'adressant aux domestiques, il s'adressa à eux avec sa voix fort le caractérisant.

    — Faites venir un médecin et une sage-femme. La reine n'est pas en état de se soigner elle-même !  dit-il sèchement.

    Tensai porta Ayshara jusque dans la chambre royale afin de la déposer sur le lit. Les domestiques coururent dans le palais afin de chercher les personnes demandées par le souverain, telles des fourmis à qui on aurait mis le doigt dans le nid. Tout allait si vite et Tensai, restait calme, stoïque à côté de son épouse. Néanmoins, sa voix était autoritaire. Il se doutait que quelque chose s'était passé et savait que jamais, nous n'étions à l'abri d'un mauvais sort ou d'une malédiction. Ainsi, il s'adressa sèchement à la reine. Si elle ne le connaissait pas, elle aurait pu croire que le roi lui en voulait. Mais ce n'était pas le cas. Il était inquiet et se sentait en partie coupable de ce qu'il s'est passé. D'une certaine façon.

    — Que s'est-il passé ?  







    Avec la vie vient la mort Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 501
    crédits : 2588

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Lun 8 Mai - 9:09

    La douleur. Tout se passa si vite. Ce rêve, les paroles de Seagan, ces images choquantes d'un monde en flammes. Suite aux événements horribles de la guerre, Ayshara se croyait immunisée face aux atrocités, se sentant capable de tenir la tête haute et de les affronter sans tracas. Mais ce n'était pas le cas; de profonds traumatismes du passé la hantaient désespérément. Et lorsque son esprit voguait dans le royaume des songes, toute protection physique qu'elle s'imposait s'affaissait pour ne laisser place qu'aux sentiments les plus primitifs. Enfermée au sein de cette pénombre abyssale, la solennité de sa condition suscitait une funeste appréhension et la vacuité de son âme semblait résonner de concert avec les ténèbres qui l'encerclaient. Des ombres épaisses et suffocantes se pressant contre la mère-dragon, menaçant de l'emprisonner éternellement de leurs emprises mortifères.

    Hélas, la faiblesse naturelle des vosdraak vis-à-vis de la souffrance corporelle n'aida pas la jeune femme à endurer cet épisode difficile. Le mal qui la tenaillait s'avérait si accablant qu'elle peinait à recueillir la concentration nécessaire pour invoquer ses dons mystiques et se soigner par ses propres moyens. Un parfait scénario d'horreur digne d’occasionner des sueurs froides chez chaque médecin du Sekai. Heureusement, la souffrante était entourée de servants qui s'occuperaient de sa personne.
    Alors que ceux-ci tentaient de comprendre la détresse qui affectait leur impératrice semi-consciente, l'arrivée fracassante de l'empereur provoqua un nouveau malaise parmi les domestiques. À cet instant précis, tous se mirent à craindre silencieusement pour leur vie. Parce que la moindre inadvertance pourrait se révéler fatidique.

    Bien que l'anxiété saisissait l'ensemble des personnes présentes, l'aura familière de Tensai rassura quelque peu la dragonne, tel un onguent apaisant son cœur. Elle vouait une foi inébranlable en lui et savait instinctivement qu'il se tiendrait en première ligne afin de la protéger, à tout prix. Au contact des bras puissants de son cher et tendre, la belle se sentit un peu mieux, en dépit de la souffrance lancinante qui l'accablait depuis quelques minutes.
    La simple présence du drakyn lui offrait un réconfort bienvenu, tandis que le corps fatigué de la souveraine vacillait sous l'emprise de la douleur. Elle ferma les yeux, cherchant à trouver la force de lui sourire malgré tout. Elle était contente de savoir qu'il était là, à ses côtés, prêt à la soutenir dans cette épreuve. Elle se blottit doucement contre son époux, échappant un modeste soupir, puis murmurant d'une voix faible :

    - Je suis heureuse que vous soyez près de moi... Ne me quittez pas.

    Des larmes cristallines dévalèrent de ses joues, se mêlant à l'expression de désespoir qui contrastait avec les paroles qu'elle avait proférées précédemment. Elle était désormais consciente de la perte irrévocable de son précieux enfant à naître, mais elle refusait intérieurement de se plier à cette fâcheuse réalité, s'enfermant dans une forme de déni insensé.

    Ses améthystes ne quittèrent pas le Conquérant qui devint très rapidement son unique repère. Peut-être que la force de leur amour les aiderait à triompher de cette perte.
    Le sanguinaire chef du Reike déposa la demoiselle sur le lit royal, et au même moment, un gémissement incontrôlé s'échappa d'entre ses lèvres. Sa respiration se saccadait de plus en plus. L'attente se transformait en une charge insoutenable.

    - Pardon, mon amour. Je n'ai pas été suffisamment forte pour garder notre deuxième fils. De sa petite main tremblante, elle agrippa le poignet de Tensai, puis le serra, comme pour l'aider à canaliser son tourment. Cette nuit, j'ai rêvé de mon oncle... ah... C'était une expérience si réaliste. Marmonna-t-elle avec grande difficulté à prononcer correctement ses mots. Il fait... Il fait si froid ici.

    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2632

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Dim 4 Juin - 8:29


    Fiche header



    Image losange


    Vie, mort, colère
    Feat Ayshara




    Impulsif, versatile, rusé, fourbe... Tensai se trouvait dépourvu de ces défauts-là. Seagan, quant à lui, était tout cela à la fois. Tel un cabot errant, sans laisse ni maître, Seagan n'était rien de plus qu'un sot aux yeux de l'Empereur Dragon. Il est vrai que Tensai, lui-même, n'était pas exempt de reproches. Tyran impitoyable, capable d'élever un Reikois au sommet de sa cour pour ensuite l'abattre de sa propre main dès le lendemain. Pourtant, tous savaient comment aborder l'empereur. En fin de compte, la règle était simple avec lui : honore ton peuple et tes souverains, et tu vivras. Les trahis, et tu mourras. Mais avec Seagan, c'était tout autre chose. Le Haut Prêtre, ce "bâtard adorateur de câlin auprès des démunis", quittait son trône pour secourir une femme qui n'était point la sienne, laissant ses paysans se déchirer en son absence. Non, Seagan ne savait point rester à sa place, même dans la mort. Il devait revenir hanter les rêves, usant de sa maudite magie vénéneuse.

    Ayshara avait osé prononcer ces mots interdits devant l'empereur : "Nous avons perdu notre fils" et "oncle Seagan". La réaction de Tensai aurait pu inciter n'importe qui à vouloir pénétrer les royaumes des démons shoumeiens pour tous les massacrer de sa propre main, y compris Seagan. Il aurait aimé détruire tout ce que chérissait Seagan, mais ce traître avait déjà réduit en cendres tout ce qu'il avait lui-même chéri. Serrant son poing avec fureur, il frappa le mur, ne trouvant d'autre moyen de libérer sa rage. Bien vite, soldats, mages et élémentaires accoururent pour soutenir les fondations du palais alors qu'il tremblait sous l'effet de sa colère dévastatrice.

    Au milieu de cette cohue, des débris tombant çà et là, Tensai finit par desserrer son poing et l'ouvrir lentement. D'une main douce, il posa sa paume sur l'épaule de sa femme, puis la prit dans ses bras. Perdu. Tensai ne savait comment châtier Seagan, alors même que ce dernier était déjà mort. L'Empereur Dragon n'avait guère l'habitude de se retrouver dans pareille situation. Non, aujourd'hui, il devait affronter un obstacle bien plus redoutable : sa propre fureur. Car son épouse, aujourd'hui affaiblie, avait besoin de lui plus que jamais. À voix basse, à la fois dure et réconfortante, propre à n'être entendue que par sa bien-aimée, il murmura à son oreille :

    — Seagan est mort, je suis ici, à présent. se convaint-il comme d'une promesse.

    Il enveloppa sa femme dans sa cape épaisse et s'éloigna avec elle, blottie contre lui. Loin des tumultes, loin des fracas, afin d'être seul avec sa reine.
    Les pas lourds de l'Empereur résonnaient dans les couloirs sombres du palais, tandis qu'il guidait sa reine vers une pièce isolée, loin des yeux indiscrets. Les flammes crépitaient dans l'immense cheminée, projetant des ombres dansantes sur les murs ornés de tapisseries anciennes. Tensai déposa délicatement Ayshara sur un fauteuil rembourré, veillant à ce qu'elle soit confortablement installée. Son regard se fit tendre, mais une lueur d'acier persistait dans ses yeux.

    — Ma reine, je jure sur mon sang que je punirai Seagan pour les souffrances qu'il nous a infligées, même dans la mort. Il n'échappera pas à mon courroux.

    Il fit quelques pas vers la fenêtre, laissant son regard se perdre sur le levé de soleil. Le soleil était rouge et longé l'horizon comme s'il se décidait à éclairer le chemin de l'empereur vers sa vengeance. Un silence lourd s'installa, rompu seulement par le crépitement du feu et le souffle calme d'Ayshara.








    Avec la vie vient la mort Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 501
    crédits : 2588

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Dim 9 Juil - 12:03

    Malgré ce moment de souffrance accablante, Ayshara scrutait attentivement Tensai, discernant clairement la colère ardente et la détermination inébranlable qui embrasaient sa personne. Son cœur débordait d'une gratitude indéfectible envers le Conquérant, cet homme remarquable qui avait su rester à ses côtés, même dans sa propre vulnérabilité. Une profonde reconnaissance l'animait, car elle percevait ô combien il partageait son fardeau, la douleur déchirante de la perte de leur fils, avec une intensité similaire à la sienne.
    L'impératrice s'efforçait néanmoins de conserver une sérénité de façade, bien qu'elle aussi ressente une sombre tristesse ainsi qu'une colère primitive contre l'auteur présumé de ce terrible cauchemar. Répondre à la violence par la violence ne les mènerait qu'à davantage de malheurs au sein de leur existence déjà chancelante. Et puis, le cas de l'ancien Haut-Prêtre de la grande nation déchue n'était pas si simple que cela à gérer. Sa puissance magique ressemblait fortement à celle de la vosdraak, ce qui signifiait qu'on ne pouvait châtier ce lumina comme un vulgaire larbin de seconde zone. Il ne fallait pas commettre des gestes inconsidérés ou partir en croisade vindicative face à une manifestation onirique, une chose aux origines incomprises et potentiellement dangereuses.

    Inquiétée, les battements à l'intérieur de sa poitrine s'accélérèrent, tandis que l'Empereur-dragon se submergeait par la rage et la haine. La belle ressentait la puissance de l'être aimé qui se propageait à travers les fondations ancestrales du palais, faisant trembler les murs et provoquant une agitation parmi les soldats et les mages présents sur les lieux. La mère de Draknys avait une connaissance intime de la souffrance qui perturbait l'âme de Tensai, car ce même sentiment désagréable l'envahissait, la dévorait sans merci. Elle comprenait à quel point son mari était prêt à faire des sacrifices incommensurables pour assouvir sa soif de vengeance, pour anéantir impitoyablement tous ceux qui avaient ne serait-ce qu'un lien avec cette tragédie insoutenable. Leurs cœurs endeuillés battaient à l'unisson, forgés par la perte cruelle de leur précieux.
    De l'autre côté, la souveraine savait également qu'une telle vendetta ne pourrait point ramener leur enfant, ni apaiser ce chagrin qui les hantait. La tentation de céder à la colère et de déchaîner leurs pouvoirs destructeurs se voulait justifiable, mais elle croyait fermement qu'il devait y avoir un moyen différent de sévir.

    L'esprit de la dragonne à la chevelure d'argent se tranquillisa de façon graduelle, alors que le drakyn abandonnait sa fureur et la prenait tendrement dans ses bras. Elle sentit son enlacement protecteur et chaleureux, sa cape épaisse enveloppant leur étreinte tel un cocon de réconfort.
    Lors cet instant de calme, Ayshara ressentait intensément l'épuisement et la vulnérabilité qui pesaient sur sa condition. Elle aspirait ardemment à cette quiétude, d'être loin des débris qui jonchaient le sol et des fracas qui les entouraient. Elle se blottit contre Lui, savourant l'assurance de sa présence et de son amour.

    Les paroles murmurées à son oreille la touchèrent profondément. C'était une promesse silencieuse, un engagement à être là pour elle, pour eux, à la protéger et à la soutenir dans cette période de deuil et de tourmente. Une faible lueur d'espoir renaissait en eux.

    - Je sais, mon roi. Je sais que vous êtes ici, avec moi. Et moi, je suis là pour vous, maintenant et toujours. Chuchota-t-elle, laissant de fines larmes cristallines couler lentement le long de ses joues. Ces larmes étaient empreintes de tristesse, mais surtout d'un amour sans égal pour l'homme avec qui elle partagerait sa destinée jusqu'à la fin.

    Ils franchirent ensuite le seuil d'une nouvelle pièce où régnait une ambiance feutrée, baignée de quelques braises entassées qui ajoutaient une touche de somptuosité à ce décor envoûtant. La douleur physique s'étant partiellement dissipée, il s'agissait de la fatigue qui prenait maintenant place chez la jeune femme. Cette énorme perte de sang l'handicaperait pour les jours à venir et sa présence à la cour impériale se ferait discrète.

    Affalée gracieusement sur le canapé, la belle se concentra sur sa respiration, essayant d'utiliser sa magie curative afin d'atténuer le mal qui l'accablait. Curieusement, elle ne souhaitait pas qu'un médecin externe intervienne, pensant qu'il fallait - de préférence - taire cette fausse couche à quiconque. Du moins, le temps qu'ils réalisent leur deuil et que les flots émotionnels retombent. Ce genre d'incident dramatique ne devait pas quitter l'intimité des murs du palais, au risque d'attirer des oiseaux de malheur qui chercheraient à profiter de la situation à leur propre avantage.

    - La vengeance ne nous redonnera pas ce que nous avons perdu, mon époux. Dit-elle, la voix épuisée. Ce monde est si cruel... Peut-être que notre enfant se sent mieux à l'endroit où il se trouve actuellement... Elle baissa doucement les yeux, un air triste ornant son visage. Je ne suis pas certaine qu'il s'agisse vraiment de l'œuvre de Seagan. Peut-être que ce n'était que le fruit de mon imagination. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres gercées. Vous arrive-t-il de faire ces rêves qui vous semblent si réels ? D'avoir cette impression de déjà-vu, d'être familier face à une situation que vous n'avez pourtant jamais vécu ? Ses améthystes fixèrent l'Empereur. Avant même d'avoir la moindre conscience de votre existence, je vous ai aimé de tout mon cœur. Tout ce temps, j'ai attendu votre venue. Elle s'arrêta quelques secondes, avant de reprendre : Quel est le vrai sens de la vie ? Plus le temps passe et plus je m'interroge sur ce que nous sommes réellement, mon amour. La mort n'est probablement pas la finalité que nous croyons.

    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen*
    Tensai Ryssen*
    Messages : 110
    crédits : 2632

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Lun 10 Juil - 11:02


    Fiche header



    Image losange


    Vie, mort, colère
    Feat Ayshara




    La frustration de Tensai grandissait alors qu'Ayshara évoquait le fait que leur second fils était probablement mieux là où il se trouvait à présent. Qu'il était peut-être là où il devait être. Lui, qui avait donné la mort à maintes reprises, il devait maintenant vivre avec l'image d'un nourrisson plongé dans l'abîme, un royaume de chaos où résidaient désormais la plupart de ses victimes. L'envie de rugir que tout cela était ridicule, de dire à Ayshara que leur second fils était mort, car il était simplement trop faible pour porter le nom de Ryssen, brûlait en lui. Mais il se retint, son regard s'adoucit lorsqu'il posa les yeux sur son épouse épuisée. Tout ce qu'il pouvait se permettre de faire était d'écouter, d'être présent en cette période de besoin.

    Le regard de Tensai se figea sur celui d'Ayshara, son visage reflétant le poids des batailles passées et la douleur des choix difficiles qu'il avait dû faire en tant que empereur, guerrier et barbare. Le fardeau de la responsabilité pesait lourdement sur ses épaules, et la perte de leur fils ne faisait qu'ajouter à la profonde détresse qui l'habitait. Des souvenirs affluèrent dans son esprit, Tensai espérait que ce second fils grandirait pour devenir un puissant héritier de la lignée des Ryssen. Mais le destin en avait décidé autrement, brisant ses espoirs et lui infligeant une blessure éternelle. Affronter la mort était plus simple que d'enquêter sur les circonstances entourant la disparition de ce dernier, car cela impliquait de remuer des souvenirs sombres et de faire face à des questions sans réponse. Ainsi, Tensai garda le silence, réprimant les mots amers qui menaçaient de s'échapper. Il s'efforça de rester stoïque devant Ayshara, cherchant à lui offrir le soutien qu'elle méritait dans sa vulnérabilité. Il savait que sa présence était plus importante que ses paroles en ces temps de deuil et de profonde douleur.

    Le silence pesant dut être rompu lorsque la reine l'interrogea, cherchant à sonder son avis sur leur rôle dans le Sekai. Elle semblait vouloir se libérer de la culpabilité de ne pas avoir mené sa grossesse à terme, cherchant une explication à cette tragédie. Cependant, lorsque la reine évoqua des rêves étranges, Tensai lui-même avait déjà ressenti cette sensation de vivre un rêve à travers les yeux d'un autre. Avait-il envie de s'ouvrir davantage ? De suivre le chemin de sa reine pour la rassurer ? Non. Il croyait fermement que cette douleur devait être endurée pour en puiser une force nouvelle. Cependant, il restait présent pour elle.

    — J'ai moi aussi fait des rêves étranges... Une impression de vivre à travers les yeux d'un autre. admit-il d'une voix empreinte de profondeur.

    Ce rêve semblait si réel, comme un souvenir lointain, mais Tensai ne pouvait encourager cette folie. Il préféra recentrer la conversation sur des réalités concrètes, sur ce qu'il connaissait et maîtrisait.

    — Cependant, ce n'était qu'un rêve, ce n'était pas réel. Le monde réel a besoin de nous, aujourd'hui. Le Reike a besoin de nous. Et je n'ai nul besoin de te rappeler les dangers qui entourent notre nation. Je sais que tu traverses une épreuve difficile en ce moment, alors puise dans cette souffrance la force nécessaire pour devenir plus forte. Non pas celle que tu étais censée être, mais celle que tu deviendras ! déclara-t-il d'un ton ferme.

    Était-ce la mort une finalité inévitable ? Ou bien les destins de Tensai et Ayshara étaient-ils liés bien avant leur naissance ? Tensai ne pouvait y répondre. Il ne pouvait pas imaginer que toutes les épreuves qu'il avait traversées étaient écrites d'avance, ni que son destin était entre les mains d'autrui. Lui qui avait combattu toute sa vie dans la douleur pour atteindre les sommets qu'il avait aujourd'hui. Il voulait croire que lui seul avait son destin entre les mains.








    Avec la vie vient la mort Mci0



    Fight to raise your Empire or die. No Excuse.
    One life. One honor. The Reike.
    You know rules.
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 501
    crédits : 2588

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Dim 30 Juil - 22:14

    La mélodie d'une voix, aussi profonde que le velours de la nuit, celle de Tensai, infusait l'atmosphère silencieuse, tourbillonnant autour d'une Ayshara étendue sur le sofa d'ébène. Elle était captive d'une douleur omniprésente, un étau impitoyable qui immobilisait son corps fragile et exténué. Les mots de son compagnon de vie s'envolaient dans l'éther, porteurs d'une vérité incontestable, une réalité qu'elle décryptait sans toutefois parvenir à l'embrasser complètement. Son regard violet, doux et profond, s'accrocha à celui du grand guerrier, reflet miroitant de l'agonie et de la détermination  vorace qui l'assaillaient. Lors de cet instant, leurs yeux se rencontraient, se défiaient, se comprenaient au beau milieu du clair-obscur de la pièce éclairée seulement par une lueur vacillante de la cheminée à proximité, où des bûches crépitaient. L'air se chargeait de la tension palpable entre eux, une tension accentuée d'ombres mouvantes sur les murs ornés de tapisseries somptueuses qui racontaient quelques faits historiques et certains triomphes de la lignée ancestrale des Draknys.

    "J'ai moi aussi fait des rêves étranges...", les mots du chef des Ryssen vinrent s'entrelacer aux pensées de la vosdraak, amplifiant la complexité de ses méditations. Ses songes n'étaient-ils que des mirages nés de son anxiété, ou reflétaient-ils une vérité plus profonde ? Durant son existence, l'Empereur avait-il connu des tourments similaires ?

    Alors que ces pensées tournoyaient au sein de son esprit, les paroles suivantes de l'homme à la carrure imposante s'abattirent sur elle, telle une lame effilée, un rappel abrupt de la réalité qu'ils devaient absolument affronter ensemble. "Le Reike a besoin de nous." Ces mots résonnèrent en sa personne, heurtant son cœur d'une brutalité comparable à celle d'une cloche funèbre.

    Malgré cette sensation d'agonie qui la tenaillait, la reine esquissa un sourire d'une délicatesse insoupçonnée, un sourire empreint d'une force de caractère certaine. Parce que oui, Tensai avait raison. Et même un peu trop. Le Reike avait besoin de leur force, de leur résilience. La perte de leur cadet demeurait une blessure encore à vif, une épreuve déchirante à surmonter. Néanmoins, ils ne pouvaient se permettre de sombrer dans leur chagrin. Injustement cruel, le monde tangible n'attendrait pas qu'ils aient fini de pleurer. Jamais cela n'arriverait. Ils devaient poursuivre leur route et garder la tête haute, pour leur fils aîné, pour leur peuple, et - surtout - pour eux-mêmes. Ils continueraient à lutter, à se battre, à survivre. Et l'amour resterait la source de la force d'Ayshara, l'étoile qui guiderait son chemin à travers l'obscurité du Sekai.

    - Il n'y a pas de douleur que nous ne puissions surmonter. Murmura-t-elle, sa voix faible, bien que ferme. C'est ce qui fait de nous des dirigeants. C'est ce qui fait de nous des Empereurs. Une lueur de détermination illuminait ses améthystes alors qu'elle prononçait ces mots. Malgré le tourment, malgré la perte, elle était décidée à se battre. À l'heure actuelle, elle ne possédait peut-être pas la force physique de se lever du canapé où elle gisait, toutefois cela ne signifiait pas qu'elle serait incapable de combattre plus tard. Sa souffrance se voulait réelle, mais elle était également la preuve de son humanité, de sa mortalité, de son amour pour son enfant disparu et de sa résolution à continuer de lutter pour ceux qui demeuraient à ses côtés. Je sais que c'est dans notre nature profonde d'affronter les difficultés, de persévérer même lorsque tout semble perdu... Nous ne sommes pas définis par les épreuves que nous traversons, mais plutôt par la manière dont nous les surmontons. Poursuivit-elle d'un timbre qui devenait de plus en plus faible tandis que l'épuisement la gagnait. Nous continuerons à nous battre pour notre peuple, pour notre fils aîné, pour le Reike...

    Ses prunelles déterminées se posèrent une dernière fois sur la silhouette colossale du Conquérant, avant que la lourdeur incessante de ses paupières ne la domine. Un soupir lui échappa, mêlant douleur et ténacité. Victime de cet épisode éprouvant, son corps épuisé lui remémorait qu'elle avait besoin de repos, et elle céda finalement à l'appel du sommeil.

    Elle était une Draknys et une Ryssen, une souveraine du glorieux empire du Reike. Elle devait se montrer indomptable même sous l'influence de la souffrance, irréductible face au chagrin qui l'accablait. Au nom de l'héritage de leur fils perdu, de la destinée de leur peuple, de la grandeur de l'État. Servir et protéger. Il s'agissait de l'essence primordiale de son être, le flambeau qui l'animait, sa raison de vivre. Une génitrice, une monarque, une guide... une incarnate de la fureur du dragon.

    Pouvait-elle être réellement tout cela ?

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum