DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    I'll show you what I'm made of - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 13 Aoû - 20:59
    Il parlait et parlait... Certes, il prouvait qu'il s'y connaissait, ce qui n'était d'ailleurs que le minimum. En effet, on ne possédait pas un établissement abritant une activité qu'on ne connaissait pas... Dans les faits, les propriétaires ne respectant pas cette règle existaient et ils étaient nombreux, elle le savait. Mais elle était soulagée que SON propriétaire d'établissement, son homme à elle, ne se rende pas coupable d'une telle infamie. Lui savait de quoi il parlait. Elle ne serait d'ailleurs pas surprise s'il lui apprenait qu'il avait lui-même combattu dans une arène avant d'ouvrir la sienne.

    Le temps qu'elle se perde dans ses pensées, Zaïn avait débuté une nouvelle négociation. D'accord, elle comprenait à présent sa technique. Sous couvert de divertissement, les affaires allaient bon train. Elle se sentait de trop. Après tout, il n'avait aucun accord à passer avec elle... Elle sentait qu'elle le dérangeait plus qu'autre chose. Certes, elle aimait sa présence, et tuerait pour passer plus de temps près de lui, mais... Il était visiblement en plein travail. Et elle n'y connaissait rien, à ce fameux travail. Elle ne voudrait pas lui mettre des bâtons dans les roues... Et elle se doutait que le meilleur moyen d'atteindre cet objectif restait de continuer à ne pas faire grand-chose. À être simplement... Un meuble. Qui était là, qui faisait joli, mais qui ne servait à rien.

    Néanmoins, la perspective d'assister à un combat de mages la dérida. Elle pourrait voir à quoi cela ressemblait. C'était encore quelque chose dont elle ignorait tout, mais, selon elle, les mages étaient doués pour faire le spectacle. Et puis, elle servait l'un d'eux... Tagar lui en saurait probablement gré de tenter de mieux comprendre son art. Ou peut-être qu'il s'en moquait et ne remarquerait rien. Dans tous les cas, elle observerait et prendrait des notes... Mentales. La luminosité était trop faible pour en prendre des vraies, et puis... Comment cela serait-il perçu si elle se comportait comme si elle était à l'école ?

    C'est alors qu'elle se souvint que c'était une idée de ce fameux Tagar... Hum... Il avait suggéré un combat de mages à Zaïn, pour une soirée à laquelle ce dernier l'avait conviée... Peut-être était-ce là le véritable but de sa présence ? Peut-être avaient-ils manigancé dans son dos pour... Pour quoi, d'ailleurs ? Quel était le véritable but ? Il fallait qu'elle le lui demande, clairement ou non. Ce fut à ce moment qu'il déclara clairement qu'elle pourrait avoir besoin de protection...

    - Je sais me défendre.

    Comment ça, il ne fallait pas contredire son âme soeur en public ? Il l'excuserait, mais il serait encore plus inacceptable pour elle de paraître faible face à ce même public. Dans le pire des cas, ils s'expliqueraient plus tard. Elle n'avait pas à avoir honte de ses actes et se défendrait sans reculer.

    En parlant de se défendre, elle remarqua que l'un des mages avait lancé l'offensive. Se heurtant à un bouclier visiblement puissant... Elle avait l'impression de voir Tagar, avec une telle maîtrise du métal. Mais quelle était la spécialité de l'autre mage ? Ce fut avec une extrême attention qu'elle observa la suite.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1423

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Lun 14 Aoû - 8:42




    - Arène du quartier marchand, Ikusa -
    - Le soir -

    Bradexi Lozet, mercenaire :

    Ce que voulais Zaïn c'était la certitude que sa bien-aimée ne craigne rien à tout instant, qu'elle pourrait toujours compter sur une seconde personne pour lui venir en aide en plus de Zaïn, au cas où ce dernier soit loin ou lui-même dans un sacré pétrin. Il pouvait toujours compter sur ses nombreuses connaissances, comme certains nobles puissants, mais il ne pouvait s'en assurer la loyauté, ce genre d'amitié ayant tendance à s'étioler dès lors qu'ils avaient plus rien à y gagner. Il pouvait plus surement compter sur Brak'Trarg ou Tagar Reys pour venir en aide à Kilanna s'il lui arrivait une mésaventure, mais ces derniers avaient les pieds et poings liés à Ikusa, auprès du couple royal. Et si Zaïn pouvait toujours compter à coup sûr sur son homme de main, Stefan Kennen, pour venir en aide à sa dulcinée, il n'était point assez puissant pour lutter contre les potentiels ennemis de Tevon-Duncan.

    En effet, Zaïn s'était fait quelques ennemis au sein de la pègre, rien que pour avoir brisé son contrat avec la mafia reikoise, il ressentait un certain danger qui se tapissait dans l'ombre, cherchant à lui nuire. Et maintenant qu'il gagnait en influence au sein de la sphère économico-politique d'Ikusa, il ne manquerait pas d'éveiller l'aversion de certains marchands voulant le faire tomber pour mieux lui prendre ce qu'il avait ou de quelque baron de la pègre souhaitant venger les seigneurs de la mafia qu'il avait éconduit voir défait. Le fait étant que peu étaient suffisamment hardis pour s'en prendre directement à lui, tous savaient que le pugiliste était bien trop dangereux. De facto, il craignait qu'on s'en prenne à Kila pour le faire plier, que ce soit en l'enlevant ou en la menaçant.

    Il aurait aimé dire tout cela à sa bien-aimée lorsqu'elle s'offusqua, avançant qu'elle savait se défendre, mais ils furent rattrapés par les combats, les deux nouveaux duellistes ayant pris place dans le sable de l'arène. Ils revinrent alors vers la rembarde où le gobelin trépignait sur son tabouret. En bas, un quinquagénaire au crane glabre et à la barbe grisonnante bien taillée, à la très forte carrure accentuée par une épaisse cape de fourrure sur ses épaules larges, venait de bloquer une attaque d'un bouclier magique. Sa cape bruissa sous l'impact alors que le sable de l'arène se soulevait. Il était impérieux, de très grande taille, le visage fermé et un regard mêlant concentration et fermeté. Il était indéniable que ce mage-là était un militaire. L'emblème sur son épaulière de cuir bouilli indiquait son appartenance à la brigade Faedirim.

    Erbe vir Glenwam :

    - Mais je le connais ! Déclara Rettesech, bondissant de concert. C'est Erbe vir Glenwam, Sire de La Jolie et Luteni ancien Luteni de la garnison de la ville ! Je le connaissait quand il était au guet de la capitale, il a étudié la magie à Drakstang, c'est un mage des plus redoutables ! Quel que soit son adversaire, la victoire lui revient ! Trois pièces d'or sur Sire Glenwam ! Le capitaane du port jeta trois pièces d'or à la volée dans la coupelle des paris.

    - Et en face, une femme, comme signifié par Zaïn. Je mise deux pièces d'or sur elle sans hésiter. Elle joint le geste à la parole.

    En effet, faisant face à Erbe vir Glenwam, Sire de La Jolie et ancien Luteni du guet de la ville, diplômé de Drakstang et magicien émérite, se tenait une frêle demoiselle que Zaïn, ne connaissait pas. Elle venait de lancer une attaque à l'aide de sa magie de métal sur le bouclier de son adversaire, faisant voler des lames épaisses de plus d'un empan dans les airs. Ses lames étaient aussi larges que celle d'une hallebarde shoumeienne, pouvant fendre un tronc d'un seul coup. Et elle les faisait tournoyer dans airs comme s'il eu s'agit d'une nuée d'oiseaux, elle devait en avoir une petite dizaine, multipliant les assauts sur le bouclier de l'autre. Alors qu'il restait immobile, une main levée pour maintenir sa protection, elle exerçait des mouvements des bras descendants pour lancer ses morceaux de métal tranchants sur le bouclier magique.

    Soudain, Zaïn s'empara des jumelles en étain de Rettesech vir Ginne qui protesta en vain, l'hybride voulait observer plus en détail la magicienne. Ce n'était pas lui qui l'avait recruté, c'était Stefan Kennen qui l'avait ajouté aux combattants de ce soir, l'ayant soit disant rencontré sur le port quelques jours auparavant. Il lui avait simplement indiqué que c'était une diplômée de Magic, une républicaine venue à Ikusa dans le but d'y trouver une place, mais sans y parvenir, les reikois préférant faire appel à des magiciens de leur nation, ne faisant pas confiance à cette magicienne à l'accent républicain, la voyant d'un mauvais oeil. Mais Stefan l'avait invité à prendre part à un duel de magie dans l'arène de Tevon-Duncan afin de lui payer le voyage de retour à Courage.

    Il avait très bien fait : C'était comme un duel de magie entre les deux nations, entre les deux université de magie du continent ! Un duel qui aurait pu être historique s'il avait eu lieu sur un champ de bataille et non une arène. C'était très bon pour les affaires, la côte de la républicaine étant très élevée du fait que très peu de monde dans le public misait sur la républicaine qu'elle était, préférant mettre leur argent sur la victoire d'un mage reikois expérimenté. Si c'était elle qui l'emportait, ceux qui auraient misés sur elle gagneraient gros et l'arène remporterait une sacrée somme. Zaïn se souvint du nom que lui avait donné son second : Adène Ozrena.

    Adène Ozrena :

    Mais ce n'était pas pour ça que l'hybride avait pris les jumelles au gobelin, c'était pour la contempler, elle, et non son art. Immédiatement il fut subjugué par la beauté inimaginable de la magicienne. La Républicaine était indéniablement l'une des plus belles femmes qu'il ai pu voir. La mine détendue et paisible de la républicaine affichait des traits harmonieux, d'une douceur effarante. Tout chez elle respirait l'harmonie, tant son visage angélique que sa longue chevelure d'ébène, ah ! Ses cheveux ! Ils étaient si longs et si lisses qu'une toison n'aurait pu être si parfaitement répartie sur son dos. Bien taillés et parfaitement coiffés, ils formaient comme une cape noire derrière elle, lui donnant un air officiel, presque divin. Lorsqu'elle entrouvrit les yeux pour lancer une attaque sur son adversaire, Zaïn pu voir de magnifique yeux bleus sombre, tirant presque sur le violet à l'extérieur des iris. Un regard d'une pureté légendaire, comme Zaïn n'en avait jamais vu, un regard authentique, sérieux, impérial. Tant qu'à sa posture ! Ha ! Elle n'était pas bien grande, mais elle était ni trop maigre, ni trop épaisse, jusque ce qu'il fallait, lorsque les pans de sa tunique justaucorps se soulevaient, on pouvait distinguer une peau lisse, blanche, svelte. C'était communément ce qu'on appelait un corp de rêve ! De très belles jambes lui permettait de se mouvoir avec grâce et aisance, ses mollets athlétiques et ses cuisses fuselées étaient tout bonnement exquis, tandis que son buste était voluptueux, si le terme se prêtait à une silhouette si parfaite. Tout chez Adène Ozrena prouvait que c'était indéniablement la plus belle femme que le Sekaï ai porté !

    Ayshara peut aller se rhabiller (sans offense, belle Impératrice). Il allait surtout pas falloir qu'il la présente à Tagar sans quoi il ne manquerait pas de tomber sous le charme d'une nouvelle républicaine (sans offense, vénérable Coeur). Il faudrait également qu'il évite d'en parler à Kila, mais bon il fallait reconnaitre les faits ! Quoiqu'il en fut, Zaïn ne vit rien du combat tant il fut subjugué par la beauté de la magicienne. Ce furent les clameurs du public qui le tirèrent de sa transe, remarquant seulement que le mage en face d'elle avait été assommé par le plat d'une lame métallique. Zaïn remarqua également que le sable de l'arène avait été balayé et que de nombreux impacts dans les murs de la rotonde prouvait que le combat avait été féroce. Combien de temps avait-il duré ? Zaïn ne pouvait en attester, mais au vu de l'excitation du public, il avait duré plusieurs minutes, mais tout ce qu'il voyait c'était que malgré un combat acharné, la magicienne n'avait pas une goutte de sueur sur le visage. Elle restait signe d'une statue royale.

    - Peste ! Elle l'a écrasé ! Prenez mes pièces, aller, bande de vautours ! S'emporta le gobelin, croisant les bras sur son torse comme l'aurait fait un enfant boudeur.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 1 Sep - 15:52
    Ainsi, un duel entre un vétéran et... Qui était cette femme ? En quête d'informations, Kilanna laissa traîner ses oreilles, écoutant sans vergogne les conversations du public autour d'elle. Comment ça, et l'intimité ? Il n'y en avait pas, dans un tel endroit ! Si on voulait avoir une conversation privée et sans témoin, on allait dans un lieu isolé, et on s'assurait que personne ne pouvait nous entendre avant de commencer à parler ! On ne se rendait pas dans une arène bruyante, où le manque de discrétion des voisins nous forçait à élever la voix si on voulait que le destinataire de nos mots puisse les entendre... Autrement dit, il n'y avait pas de conversation privée qui tienne dans un tel lieu. Et puis, elle ne faisait rien de mal : elle se contentait d'écouter ce qu'elle aurait de toutes façons entendu en temps normal... En y accordant simplement un peu plus d'attention que nécessaire.

    Parmi les murmures excités, parfois dégoûtés, du public, elle apprit qu'ils avaient affaire à une Républicaine. L'homme qui lui avait donné cette information sans le vouloir ne semblait pas vraiment apprécier la faction voisine, car il ne tarissait pas de reproches à son égard. Apparemment, c'était une pourrie de Magic, incapable de tenir la route dans un véritable combat... Songeuse, Kilanna reporta son attention sur le combat, qui avait débuté. Elle ne connaissait peut-être rien aux combats réels et avait beau ne rien connaître de la République, de Magic ou de cette femme, mais il lui semblait pourtant qu'elle se débrouillait plus que bien... Il lui sembla même, à un moment, la voir s'emparer d'un sort de son adversaire pour le retourner contre lui. Elle se rapprocha de la rembarde, soudain très intéressée. Ainsi, si des mages maîtrisaient le même élément, ils pouvaient mutuellement se voler leurs sorts ? Ou était-ce une spécificité de Magic ? Ou simplement de cette femme ?

    - C'est de la triche ! Tous des tricheurs, ces Républicains !

    Elle tourna à peine le regard vers l'auteur de ce cri. Visiblement, tout le monde ne réagissait pas avec la même curiosité qu'elle... Cela la ferait peut-être se faire mal voir auprès de sa nation, mais elle avait très envie d'aller retrouver cette femme pour lui demander des cours... Alors qu'elle n'était pas magicienne. Quelle étrangeté... Pourquoi voudrait-elle apprendre quelque chose dont elle se savait incapable ?

    L'homme face à elle semblait tenter de se défendre, mais il ne pouvait rien contre cette capacité spéciale... Oui, finalement, Kilanna était d'accord. C'était de la triche. Au moins, qu'on lui impose un nombre limite d'utilisations pour le combat !

    C'est à ce moment que son regard croisa celui de la magicienne. Etait-ce vraiment elle qu'elle regardait ou simplement le public ? Etait-ce un regard de connivence qu'elle lui adressa juste avant de porter le coup final ? Non, elle se faisait certainement des idées. Néanmoins, elle avait encore plus envie d'aller lui parler... Elle lui semblait plus âgée qu'elle, parfait pour jouer les professeurs, non ? À ceci près qu'elles étaient loin d'avoir la même spécialité...

    Le combat terminé, la foule semblait hésiter entre rage et excitation. Kilanna, elle, restait songeuse. Elle réfléchissait à tout ce qu'elle venait de voir. Elle ne s'était pas sentie autant impliquée dans les combats précédents. Quant au perdant, il ne l'intéressait absolument pas. Les militaires, elle les connaissait, elle en voyait tous les jours. Rien de nouveau de ce côté.

    Elle se tourna vers Zaïn, hésita, puis finit par garder le silence. Elle lui demanderait s'il était possible d'organiser une rencontre plus tard, lorsque ses invités ne seraient plus là. Ou jamais. Personne ne pouvait prétendre savoir de quoi serait fait l'avenir... Alors, elle préféra regarder les derniers belligérants quitter l'arène. Si elle se souvenait bien du programme annoncé en début de soirée, il était à présent temps de la pause musicale...

    Néanmoins, avant cela, elle se devait de faire un commentaire.

    - Il faudrait que je m'intéresse un peu plus à la magie. ça semble intéressant, à voir....

    Mais était-ce possible de devenir mage sans y être prédisposé ? Voilà qui restait à voir...
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1423

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 9 Sep - 18:49





    - Arène du quartier marchand, Ikusa -
    - Le soir -

    - La magie est un mystère pour moi tout autant que pour toi, Kila, moi-même parfois je me demande si je serai apte à devenir mage, donc je comprend ton intérêt. Y'a-t-il des magiciens parmi vous ? Demanda alors Zaïn à ses convives.

    - Est-ce que j'ai la gueule d'un mage à ton avis ? Cracha Rettesech, toujours aussi aimable.

    - Pour toi je sais que tu n'en es pas capable, je demandais surtout à Bradexi et Messire Nissas. Répliqua l'hybride.

    Le noble fit un signe négatif de la tête. Bradexi de même. Il n'y avait donc aucun mage sur ce balcon. Mais Zaïn savait pertinemment que Kilanna n'aurait aucun mal à trouver un précepteur ailleurs, il savait qu'elle comptait dans son entourage quelques magiciens et magiciennes, et puis si jamais il avait lui aussi quelques mages de sa connaissances qui pourraient lui apprendre quelques petits tours de passe-passe qui pourraient, une fois entrainés, être appelés "magie". Quoiqu'il en fut, le combat de mages qu'ils avaient observés ne manqua de déchainer les passions, les échanges de besaces faisaient bon train et les exclamations animaient les gradins. La républicaine s'en retourna dignement aux coulisses tandis que se préparait un spectacle d'un tout autre acabit. Dès l'instant où Drodorilm de Nissas posa son regard sur les instruments portés par les deux hommes pénétrant à leurs tours dans l'arène, il s'avança jusqu'à la rembarde.

    - Oh oh ! Voilà un spectacle qui me plait d'avantage. Ne me dites tout de même pas que vous prévoyez un duel musical ? S'enquit le nordiste.

    - Non, ne vous en faites pas. J'expérimente là une nouvelle forme de divertissement, plus raffiné ma foi. Voici Nefih accompagné d'Akyl. Ils vont terminer cette soirée sur une note musicale, cela semble vous plaire ?

    - Je ne suis pas non plus un fanatique de musique, mais je préfère ça aux combats présentés jusqu'alors. Il haussa les épaules.

    Hochant la tête, Zaïn s'avança jusqu'au bord du balcon et s'adressa de nouveau à ses spectateurs. Exceptionnellement en cette soirée, une pièce de bronze avait été demandée à l'entrée à chaque spectateurs. Une modique somme visant à rémunérer les musiciens tout en faisant un léger bénéfice au profit de l'arène, le fait étant qu'il n'y avait de pari pour ce spectacle, il fallait bien le rentabiliser d'une autre façon. Certains diraient que Zaïn avait les dents longues, d'autres assumeraient qu'il parvenait toujours à surprendre son public. En effet, c'était presque du jamais vu d'assister à un spectacle musical au sein d'une arène de combat, mais il fallait savoir varier les spectacles.

    Quelques escogriffes s'étaient positionnés en amont des gradins pour limiter les ardeurs du public après les combats. Il fallait imposer le silence pour que Nefih et Akyl puissent jouer de leurs instruments dans de bonnes conditions. Surtout à Ikusa, où les reikois n'appréciaient guère les spectacles qui n'étaient pas liés de près ou de loin à la guerre. Tous ici devaient aimer la musique martiale, Zaïn voulait proposer un spectacle qui s'en détachait quelque peu, c'était pourquoi il comptait sur les talents de Nefih pour impressionner la foule.

    - Mesdames et messieurs ! En cette fin de soirée, après des duels qui n'ont pas manqués d'éveiller nos passions et de nous surprendre, permettez-moi de vous proposer une note musicale pour terminer en beauté ! Respect et admiration silencieuse sont de mise face à Nefih et Akyl ! Quelque applaudissements timides se firent entendre, mais au moins la foule fit silence.

    Au signal du patron de l'arène, les première notes graves sortirent du tambour de l'humain, séduisant les oreilles des reikois, reliant cet instrument à l'aspect martial de leurs vies. Soudain, les cordes du guzheng de l'élémentaire prirent le relai dans un enchainement habile et merveilleux. Une rumeur de surprise traversa le public. L'admiration les pris alors. Des volutes de vapeur et de fines gouttelettes éparses s'élevèrent au dessus du musicien de renom dans un tourbillon tournant au rythme de ses notes aigues. Le tambourinement d'Akyl s'accorda à lui, accompagnant la mélodie avec harmonie. Les lueurs des torches et braseros éclairant les lieux se reflétaient dans le nuage, projetant sur le plafond de tissus tendu de l'arène des lumières brillant de milles feux ! C'était magnifique et impressionnant ! Encore une performance magique qui ravissait les yeux.

    Lorsque le spectacle se termina par une decrescendo progressif de la part des deux instruments, Nefih et Akyl reçurent des applaudissements enjoués d'une bonne moitié de l'assistance, Zaïn et ses invités compris. Quelques spectateurs s'étaient levés et étaient partis, jugeant surement ce spectacle de trop "républicains" à leurs yeux, déjà excédés par la magicienne de tantôt. Mais au moins, la soirée se terminait avec des étoiles dans les yeux de la plupart des invités.

    L'hybride tourna la tête avec Kila pour capter une réaction.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 10 Sep - 22:16
    Elle laissa échapper un rire aux réactions provoquées par la question de son compagnon. Il n'y avait donc pas de mage parmi eux... Voilà qui tombait bien, Kilanna n'avait pas envie d'étudier avec ces personnes. Oh, ce n'était pas contre eux. Simplement, ils l'inpressionnaient bien trop pour qu'elle accepte le moindre enseignement de leur part. Elle devrait voir si la magie l'intéressait vraiment. Auquel cas, elle ne devrait pas avoir trop de mal à trouver quelqu'un pour la lui enseigner... À commencer par Tagar lui-même, accepterait-il ? Elle n'en savait rien. Mais sinon, elle connaissait d'autres personnes... Et puis, elle pouvait compter sur ses réseaux, à Ikusa et Kyouji, pour trouver de nouvelles personnes plus adaptées à ses besoins. Erzebel lui semblait la bonne personne à contacter pour rencontrer quelqu'un. Après tout, il serait étonnant que quelqu'un de si sociable ne connaisse pas une bonne partie de la population de Kyouji...

    Néanmoins, il fut bientôt temps pour les musiciens de prendre place. ça, ça lui parlait. Après tout, au théâtre, il n'était pas rare que des musiciens viennent accompagner les acteurs pour donner plus d'intensité à l'histoire et aux actions racontées. Néanmoins, c'était quelque chose qui l'intéressait peut-être plus que la magie. À ceci près qu'elle n'avait aucune envie de devenir musicienne. Mais cela ne l'empêchait pas de vibrer au son de la musique. Revenant à sa place, puisque de toutes façons la musique ne requérait que ses oreilles, elle se réinstalla dans son siège, ferma les yeux et laissa son imagination faire le reste, convoquant des aventures épiques derrière ses paupières.

    Lorsqu'elle rouvrit les yeux, vers la fin de la performance, elle remarqua l'eau en lévitation dans les airs. Ah... Elle devait avoir raté une partie du spectacle. Avait-il été également visuel, contre toute attente ? Elle sourit. Décidemment, ce Nefih était plein de ressources. Si elle le revoyait à l'avenir, il faudrait qu'elle lui offre des remerciements dignes de la prestation... De préférence sans mentionner qu'elle en avait raté une partie. Elle fut donc loin d'être la dernière à applaudir énergiquement.

    Lorsqu'elle croisa le regard de son renard, elle lui sourit, et lança une plaisanterie... Qui n'en était finalement peut-être pas une :

    - Moi je pense que l'idée des duels musicaux n'est pas si mauvaise... ça vaudrait peut-être le coup que tu y penses à l'avenir, non ? Après, ça reste ton arène, "mon toit ma loi", donc tu fais ce que tu veux...

    Néanmoins, s'il suivait ce conseil... Il perdrait certainement certains spectaeurs, mais Kilanna était persuadée qu'il en gagnerait également d'autres. C'était un pari. Et comme tous ses semblables, il comportait une part de risque. Mais selon elle, il valait la peine d'être pris. Même si la décision finale ne lui reviendrait pas.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1423

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Ven 22 Sep - 22:34





    - Arène du quartier marchand, Ikusa -
    - Le soir -

    On aurait pu s'attendre à pire, mais le côté sensationnel de la représentation musicale - couplée au tambour martial - avait fait passer la pilule et aucun objet n'avait été jeté en direction des musiciens, et s'il ne reçurent pas de roses, ils ne se prirent pas de briques ni de tomates non plus. Et si certains avaient peut-être eu l'idée de manquer de respect à Nefih, le jugeant pas assez martial peut-être, aucun ne s'était risqué à le manifester, jetant surement des regards inquiets en direction du balcon, sachant que le patron de l'arène ne le tolèrerai pas, tous étant bien au fait du tempérament de l'hybride. Alors la représentation s'était passée sans accros et même terminée avec quelques applaudissements, ce qui était une victoire en soit dans un pays où l'art était peu apprécié en dehors de tout aspect guerrier.

    Kila semblant emballée par l'idée jetée sans grande conviction par Drodorilm de Nissas, comme quoi des duels musicaux pourraient surement convenir à la population d'Ikusa, plutôt que de simples spectacles.

    - Mmmh, je vais méditer là dessus. Après tout ça restera un duel, et donc un bon moyen d'y impliquer le public. Les reikois sont de nature compétitifs, alors peu importe le duel, il est possible que ça plaise. Il adressa un clin d'œil à sa conjointe.

    Les gradins commençaient à se vider doucement tandis que dans les coulisses, les comptables de l'arène faisaient les comptes des gains de la soirée, des gains qui se révèleraient à coup sûr fructueux. Sur le balcon, le gobelin antipathique était déjà à la porte, les mains coincées dans ses poches de veston. Lorsqu'il capta le regard de son ami hybride il afficha un tic indescriptible mais que Zaïn décidé d'interpréter comme un fin sourire. Le capitaine du port hocha du nez à l'attention des autres convives et passa la porte, comme pressé de s'en retourner chez lui.

    Quant à Drodorilm de Nissas, ce dernier vint serrer la main du patron de l'arène, réitérant son intérêt pour la collaboration commerciale qu'il lui avait proposé en le remerciant de nouveau pour cette soirée. Il adressa une révérence aux deux femmes en présence avant d'emboiter le pas au gobelin dans les escaliers vers la sortie. Tant qu'à Bradrexi Lozet, elle serra prestement les mains des deux hybrides avant de quitter les lieux à son tour, quelque chose dans son regard avait prouvé à Zaïn qu'il pourrait compter sur sa compagnie si jamais il en avait besoin. Une soirée des plus lucratives.

    Enfin, il s'en retourna vers sa conjointe et lui sourit avant de lui indiquer :

    - Permet-moi de ta raccompagner, ce fut une soirée jusqu'à présent parfaite, terminons-là en beauté. Nouveau clin-d'oeil avisé.

    Il lui prit alors la main pour quitter le balcon de l'arène de combat du quartier marchand d'Ikusa.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum