DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 93
    crédits : 2827

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 30 Juil - 18:48
    Zaïn Tevon-Duncan
    Race : Hybride
    Sexe : Masculin
    Âge : 26 ans
    Métier : Tenancier d'arène pugiliste et armateur.
    Taille & poids : 1m92 pour 99 kg.
    Alignement : Chaotique Bon
    Faction : Royaume du Reike
    Rang : C
    Religion : Shierak
    Avatar : Sett (League of Legends)

    Pouvoirs et objets

    Zaïn est un Guerrier. Sous-spécialisé Combattant
    Il a 6670Cr
    • Force Surhumaine | Palier 3 (3500 Cr) = moitié prix
    • Renforcement de la constitution physique | Palier 2 (1500 Cr) = moitié prix

    Il lui reste 1670Cr

    Possessions
    • Épée et arc militaire
    • Poings américains
    • Trois-mâts, le Vanguard
    • Deux Cogues de commerce
    • Une flute de commerce, le Silence
    • Arène de combat dans la ville d’Ikusa
    • Une kyrielle de tenues raffinées
    • Potion de Respiration aquatique

    Description physique et mentale

    Comme tout bon reikois qui se respecte, Zaïn est fidèle à la religion du Shierak. Il a comme rituel de brûler de l'encens au moment de se coucher le soir car, selon lui, il y a une étoile pour chaque âme de ce monde, la lune et le soleil rythment quant à eux la vie de ceux qui vivent sur Sekai, la lune symbolise le repos et la soleil l’activité, et ce pour chaque être de ce monde. Toujours selon sa croyance, il y a très longtemps, dans les temps anciens, les Hommes étaient vulnérables face aux dangers de la nuit, ils se réunissaient ainsi autour de feux de camps qui leur assuraient protection et réconfort dans cette existence difficile. Et lorsqu’ils observaient les paysages plongés dans les ombres, ils pouvaient y distinguer des points de lumière correspondant à d’autres feux de camps allumés par des Hommes. C’étaient ces lumières qui rappelaient aux premiers Hommes qu’ils n’étaient pas seuls, et lorsqu’ils levaient les yeux vers ce ciel nébuleux, ils pouvaient en voir une myriade d’autres.

    Zaïn Tevon-Duncan est Maître d'esclaves, de facto il nourrit un certain désaccord avec les mesures de la royauté visant à limiter cette tradition pourtant ancestrale au Reike. Bien évidemment, il n’en parle pas et ne s’oppose pas au pouvoir ouvertement, ceci-dit Zaïn serait susceptible de s’allier à un mouvement de rébellion dès lors qu’un tel mouvement se concrétise et manifeste des chances de l’emporter. Cela est également justifié par son ambition dévorante de grimper l’échelle sociale, considérant, selon les paroles de Petyr Baelish :

    “Il n’y a que l’échelle, nombreux sont ceux qui échouent en tentant de la gravir et qui n’ont plus jamais l’occasion d’essayer, et certains ont l’occasion de la gravir mais s’accrochent à des principes, illusion que tout cela, seule l’échelle existe. L’ascension est la seule réalité.”

    En effet, Zaïn désire obtenir une position de seigneur, ou au moins un titre de noblesse, à ce propos il cerne ses motivations par ces seules paroles :

    "Si quelqu'un peut vivre dans un palais, pourquoi pas moi ?"

    Depuis son accession à une position plus aisée dans la société, dirigeant cette arène de combat, il s’est vite rendu compte - par la fréquentation de sphères plus cultivées que lui - qu’il a pris un certain retard intellectuel, trop occupé qu’il était à se battre et à s’octroyer une place dans la vie d’Ikusa. Par conséquent, Zaïn est mû par la vive volonté de se cultiver, s’étant mis à lire des livres de sciences diverses et à prêter une oreille attentive aux sages, arpentant de temps à autres les bibliothèques et lieux de savoir, ce qui fait de Zaïn quelqu’un de particulièrement curieux sur différents sujets. A fortiori, il est très à cheval sur le code d’honneur ancestral du Reike, réprouvant la tricherie, la tromperie, le manque de loyauté ainsi que les mensonges, les jugeant comme des actes de faiblesse, et abhorrant ceux qui en sont coupables.

    Si l’on pouvait s'arroger le droit de définir la personnalité complexe de Zaïn par des adjectifs, on pourrait commencer par dire qu’il est très jovial, enclin à la badinerie et aux rhétoriques frivoles. Cependant il est également plutôt cupide et coquet, appréciant les soieries, les objets de valeurs ainsi que le tintement des pièces. En revanche, Zaïn est quelqu’un d’assez confiant, ne paniquant que très peu, voire jamais, et ce même dans des situations critiques, n’ayant peur de personne et sûr de lui-même, et s’il a toutes les raisons d’être hardi, cela pourrait le rendre présomptueux dans certains cas. De facto, Zaïn est quelqu'un d'extrêmement extraverti, capable de faire la discussion à n'importe qui, heureux de rencontrer du monde et aimant à être le centre de l'attention. Toutefois, il est fort pragmatique, planifiant ses voyages à l’avance ou s’assurant que tout roule comme sur des roulettes, c’est sûrement ce qui lui a permis de faire fructifier son commerce, même si à présent il a tendance à apprécier les heureux imprévus. Dans la même veine, il est opportuniste, n’hésitant pas à sauter sur le moindre élément qui puisse lui rapporter quelque chose, que ce soit matériel ou relationnel. Si vous parvenez à devenir ami avec Zaïn, ce qui en soit n'est pas bien complexe, vous pouvez compter sur lui, à condition qu'il puisse compter sur vous.

    Si vous voulez, voici un profil de personnalité correspondant (en partie) à celui du personnage en présence ici.

    Aussi, comme vaut mieux une image efficace plutôt qu'un long discours, voici une représentation visuelle de Zaïn ici

    Bible des PNJ

    Arkady Tevon-Duncan

    Arkady est la sœur jumelle de Zaïn, et bien que ce soient des faux jumeaux, ils ont tous deux hérités de l’hybridité provenant de leur père. Elle est bien moins combattante que son frère, et même plutôt sage à vrai dire, cependant elle est mue par la seule volonté de grimper l’échelle sociale, tout comme Zaïn, mais à un degré plus important. Ainsi, elle a fait son service militaire dans l’espoir d'accéder ensuite à un enseignement militaire supérieur. Cependant, Arkady ne fut pas à la hauteur et l’armée ne lui proposa que de rejoindre un bataillon, elle refusa, estimant que cela ne lui offrait pas autant de possibilité de progression qu'elle l'espérait. Elle ne digéra jamais vraiment cet échec, restant persuadée que son instructeur n’était qu’un raciste invétéré. Dès lors qu’elle descella le commerce de Zaïn, elle sauta sur l’occasion de s’allier à son frère qu’elle aime tout autant qu’il l’aime, formant un duo indéfectible, ayant grandi ensemble et continueront ainsi.

    Galon

    Galon préfère taire son nom de famille, peut-être pour le déshonneur qu’il pourrait constituer, cela seul lui le sait, se présentant toujours par son unique prénom. Galon est un elfe aux cheveux noirs et aux yeux tout aussi sombres, il ne s’étale pas beaucoup sur ses origines et préfère se concentrer sur les affaires qui l’occupent, étant très pragmatique et professionnel. Galon est très cultivé, ayant sûrement expérimenté de nombreuses voies avant de rencontrer Zaïn. Ce dernier recherchait un lieutenant qui serait à même de faire fructifier son commerce en son absence. Lorsque Galon se présenta à lui avec une déférence authentique, l’hybride le prit tout de suite comme second. Et jusqu’à présent, Zaïn n’a toujours aucune raison de douter de l’efficacité et de la loyauté de l'elfe. Et bien que Zaïn le soupçonne de lui nourrir un amour secret, il préfère l’ignorer, misant sur le fait que Galon - grâce à sa perspicacité remarquable - ai pu comprendre que cela ne sert à rien de persévérer dans ce sentiment. Il ne peut pas rivaliser avec toutes les beautés féminines que Zaïn, hétérosexuel, fréquente au quotidien.

    Histoire



    La vie qui s’apprête à être résumée ici n’est pas la première de cette âme, en effet, si notre protagoniste est un hybride résidant à Ikusa, dans le berceau du Reike, cela n’est que caractéristique de sa seconde enveloppe charnelle, celle qui nous intéresse dans ce récit. Cependant, afin de mieux cerner un être en profondeur, il est capital de saisir avec précision les aléas de la vie antérieure, ce qui fait l’objet de ce prolégomène. Sans plus attendre, celui que nous nommerons Zaïn Tevon-Duncan est une âme réincarnée d’un autre homme ayant vécu une poignée d’années avant sur ce même monde.

    Il s'appelait alors Aden, un marin vivant dans la ville républicaine de Courage, il n’était pas grand chose alors, un simple pêcheur officiant sur un navire de taille fort modeste. Mais il était un excellent pêcheur au harpon et a sillonné de très longues distances à bord de ce navire où il travaillait de l’aube au coucher du soleil.

    Et s’il n'eût accompli aucun exploit majeur durant son existence s'étalant sur une cinquantaine d’années, Aden avait un grand-frère à ses côtés - plus âgé de quelques années - même s’il s’en serait bien passé. En effet, Ovin - tel était son nom - était un être abject, imbus de sa personne et dilapidant tous ses fonds dans l’alcool qu’il engloutissait tel un syphon. Il n’était bon qu’à ponctionner ce qu’il qualifiait de “tribu envers son aîné" sur la paye de pêcheur de Aden, et ce sans jamais rendre la pareille, sans affection ni même la moindre reconnaissance. Mais fut venu le soir où Aden, exténué d’une journée au large, revenant dans le taudis partagé avec Ovin, fut invectivé par ce dernier, son grand-frère lui rappelant avec suffisance qu’il ferait mieux de se trouver un travail qui rapportait plus. Cela, Aden pu le supporter, étant donné qu’il ne pouvait pas réellement dépenser sa paye dans quelque chose qui lui plaisait, donc il acceptait tacitement que son frère claquait cet argent dans l’alcool. Mais lorsqu’Ovin ajouta qu’il était un incapable et un bon à rien, Aden vrilla, ne pouvant laisser passer ces viles paroles. Le marin se jeta alors sur son grand-frère, le renversa et le martela de coups, visant le visage dans une volonté de tuer, jusqu’à ce qu’Ovin soit méconnaissable et siphonné du moindre reliquat de vie.

    Aden prit alors la situation avec pragmatisme, après tout son grand-frère n’avait été qu’une sangsue depuis sa naissance, n'ayant jamais participé à la vie de la société à part en finançant les auberges du coin avec de l’argent qui n’était pas le sien. C’est ainsi, à la faveur de la nuit, qu’il jeta le corps dans la baie avant d’aller se coucher après sa dure journée de travail, comme délesté d’un poids. Lorsque le corps fut retrouvé, les autorités ne se posèrent pas plus de questions tant qu’à la cause du décès du poivrot qu’était Ovin,  ils déclarèrent tout simplement qu'il s’était probablement fait attraper dans une ruelle par des détrousseurs s’attaquant aux cibles faciles et alcoolisées, la garde ayant bien d'autres chats à fouetter que de se charger d'affaires mineures de ce type. Quant à Aden, il poursuivit sa vie de marin, continuant à voguer sur l’océan, un harpon dans une main et un filet dans l’autre, et ce, durant quelques années. Mais bien vite, le destin rattrapa le marin quinquagénaire, lors d’une chasse au thon, le navire sur lequel se trouvait Aden fut lui-même chassé par un Seedra. Comme quoi il y en avait toujours un pour manger l’autre. Aden périt alors dans l’attaque du Seedra et sombra dans les flots. Après avoir erré un temps dans le monde des âmes, la réincarnation s’offrit à cette âme-ci dans le corps de Zaïn Tevon-Duncan, un hybride reikois.



    Maintenant que la vie antérieure de notre protagoniste est bien campée, cela nous permet de virer de bord pour mettre le cap sur sa seconde vie, bien plus remarquable que la première dans l’hétérogénéité inhérente de son parcours. En effet, cette eccéité se manifeste dès la naissance de cet hybride aux oreilles de renard, une singularité répandue dans la diaspora restreinte des hybrides. Mais ce qui n’empêche pas Zaïn Tevon-Duncan de trouver sa voie à travers les flots de l’existence ardue qui l’attend. Mais prenons donc le récit par la situation actuelle de notre protagoniste si vous le voulez bien, il vous expliquera bien mieux son parcours lui-même. Zaïn approche alors de la trentaine d’années et touche de ses oreilles le linteau supérieur des encadrements de porte. Vêtu d’un pantalon blanc et d’élégantes chaussures, il pénètre alors dans son bureau, une pièce de taille modeste mais richement décorée, et s’installe dans son fauteuil faisant dos à une large fenêtre concave où l'on peut voir le port, on comprend alors qu'il est à bord d'un bateau. Il réajuste son veston blanc par dessus son gilet aux coutures dorées et se saisit d’une plume qu’il trempe prestement dans un pot d’encre. Il ouvre un tiroir et en sort alors un parchemin qu’il déroule et se penche dessus, commençant à rédiger une longue lettre adressée à sa sœur. En voici la teneur.


    Chère Soeurette,

    Ma très chère Soeurette,
    Arkady,

    Je voulais commencer par un avant-propos pour m’excuser de t’avoir tenu si longtemps dans l’ignorance des affaires que je menais en secret pour rapporter de l’argent à la maison. Mais tu comprendra, maintenant que tu sais que je dirige une arène de combat, que je ne pouvais pas en parler à maman, elle m’aurait immédiatement limogée et interdit de continuer dans cette voie. Très fier de mes tournures de phrases. Mais l’argent est si difficile à gagner de nos jours, et les temps troublés que nous avons traversés ensemble ont été soulagés par les gains de mes combats dont je vous préservais de la violence, maman et toi.

    Mais tu es un peu plus perspicace que maman et tu as fini par comprendre que je ne travaillais pas sur les docks le soir, que mes hématomes ne provenaient pas d’accidents sur le port, et que la peau de mes mains ne s’était pas abîmée sur les cordages. Ceci-dit tu a bien mieux réagi qu'elle ne l'aurait fait en voulant te joindre à moi dans mes affaires, tandis qu’elle, elle m'aurait tapé sur les doigts. Tu comprends qu’il va falloir redoubler de vigilance à présent, sinon c’est nous deux qui allons être privés de sortie et de souper.

    Enfin, si tu te demandes pourquoi je ne te dis pas tout ça de vive voix, c’est parce que je pourrai pleurer et ce serait gênant c’est parce que, comme cela, je suis sûr de ne rien omettre. Car oui, je vais à présent te narrer le parcours qu’y m’a mené à la place que j’occupe à présent. Au moins à deux nous pourrons marquer l’histoire de notre nom, si on ne peut avoir de descendance pour faire perdurer notre nom, faute de fertilité autant qu’on s’arrange pour qu’ils ne l’oublient pas, même en notre absence.

    Ok, c’est parti, je vais commencer par une période qui t'es familière (étant donné que nous l’avons passée en partie ensemble) : notre service militaire effectué de douze à dix-sept ans. Quoique je préfère taire cette première période de lutte, durant laquelle je me faisais quelque peu harceler provoquer à cause de mon hybridité au début… puis plus du tout à la fin du service militaire, si tu vois ce que je veux dire. Je me suis vite octroyé le respect des autres soldats par la force, autant dire qu’ils me craignaient à la fin. Ceci-dit, bien que cela me plaisait bien, j’ai décidé de ne pas intégrer l’armée régulière ensuite. Enfin, je n’entrerai pas dans les détails, d'autant plus que cela est loin d'être le récit que tu recherches dans cette lettre.

    N’ayant plus de toit au-dessus des oreilles et plus de paye, j’ai dû rentrer en même temps que toi à la maison, auprès de maman. Tu étais là, donc tu sais comme elle nous a forcés incités à trouver un job. De ton côté, tu as trouvé du travail dans l’auberge d’à côté tandis que moi, je suis allé chercher du travail au port. C’est là que j’ai entendu parler de l’arène d’Ikusa, ayant les capacités requises - savoir cogner - pour s’y inscrire comme combattant, j’ai sauté sur l’occasion étant donné qu’ils prenaient n’importe qui qui avait assez de cran pour se servir de ses poings.

    Au départ, dans l'arène, j’ai dû porter une capuche pour dissimuler mes oreilles, cela me permis de me fondre dans la masse des pugilistes sans aucune discrimination. Mais lors de mon quatrième combat ma capuche finit par chuter et le public comprit que le petit nouveau était un hybride. Si j’avais perdu le combat, j'aurais été renié, humilié et viré un coup de pied au derrière, mais tout naturellement je l’ai emporté en démolissant la face de mon adversaire. Et c’est ainsi que nul n'avait cure de mon hybridité tant que j’étais un bon combattant. Je l’étais, et je le suis toujours, et je me suis même bigrement amélioré. Pas une défaite de ma carrière, sans quoi je ne serai pas à la place que j’occupe actuellement.

    Mais au bout de quelques années de lutte, un jour, le patron finit par m’ordonner ce que tout pugiliste redoute. Il m’enjoint de me coucher à la fin du prochain combat afin de récupérer une somme colossale, étant donné que j’étais devenu le champion de l’arène et que tout les paris étaient sur moi. Mais peu de temps avant le combat, alors que je m’étais finalement décidé à ne pas me coucher - quitte à foutre en rogne le patron - le coup d'état de Ryssen éclata et le boss périt dans les affrontements, s’étant rallié au chef de la pègre, qui était alors Vaenys lui-même. L’idiot s’était rangé du côté des perdants. Immédiatement j’en profita pour grimper au créneau et je vainquit démolit en Holmgang son second pour m'assurer de prendre la tête de l'arène à sa place, duel durant lequel j’ai été blessé au nez par une lame qu’il avait caché dans les plis de ses vêtements… Si on peut même plus faire confiance à ses ennemis, où va t’on ?

    Enfin, peu sont venus par la suite s'opposer à moi après la prise de pouvoir de Ryssen, une fois que la situation s'était calmée. Et ceux qui vinrent remettre en question mon commandement ont pu tester l'efficacité des hôpitaux reikois. Mais il me fallait apporter ma pierre à l'édifice afin d'assurer ma position à la tête de l'arène. Je n'avais plus besoin de me battre, ainsi il me fallait de nouveaux combattants. Et tu sais comme ton frère est innovant quand il le faut, j'ai vite compris que c'était bien plus rentable d'acheter des Amana Ebed bien robustes qui se battent dans mon arène plutôt que de recruter des pugilistes. Et même si les esclaves doivent être achetés fort chers, même si quelques-uns se couchent rapidement, il suffit qu'il y en ai quelques-uns qui se battent très bien pour engranger des profits bien supérieurs et couvrant en même temps mes investissements. Je suis quelqu'un de fûté tout de même.

    Quoiqu'il en soit, ma nouvelle tactique de recrutement de combattants fut prolifique et les pièces commencèrent bien vite à tinter dans mes poches, au point que j'ai dû m'acheter un coffre fort, tu t'imagine un peu ça ? Au fait, tu me fera penser à te donner un double des clés d'un de mes coffres. Eh oui, j'en ai plusieurs maintenant. Et c'est ainsi que j'ai pu m'offrir le magnifique trois-mâts depuis lequel je t'écris actuellement, un voilier c'est bien mieux qu'une maison... C'est une maison... sur l'eau en fait. Enfin bref, après t'avoir remis cette lettre je t'emmènerai faire un tour sur les eaux de la mer intérieure. Enfin, je m'égare.

    Mais pour acheter des esclaves, il me fallait aller les acheter moi-même afin de les jauger en personne, ainsi je devais parfois m'absenter plusieurs jours pour me rendre sur les marchés de Taisen. C'est ainsi qu'un elfe nommé Galon est venu à moi, se présentant comme avocat, juriste, notaire et comptable, et quelques autres titres dont je suis persuadés que la moitié sont falsifiés. Mais le fait est qu'il manifeste une loyauté inébranlable à mon égard depuis quelques années. Il est fort probable qu'il est comptable, étant donné qu'il gère très bien les comptes en mon absence, mais avocat... peut-être pas, tant qu'à notaire et juriste, peut-être, peut-être pas, je m'en tape à vrai dire. Ce sont des gens comme Galon qu'il faut pour redresser ce monde : Des gens de confiance. Et tu en fait parti toi aussi, ma petite sœurette.

    Enfin, à présent je vais te confier de nombreuses tâches et ensemble nous parviendront surement à s'offrir un magnifique palais où nous feront toutes les luxuriantes fêtes mondaines dont nous pourrions rêver. Et un palais pour maman, rien qu'à elle. J'arrive à cours d'encre, mais sache que je suis très très très très très très très Je gaspille mon encre très très très très heureux et ému de pouvoir continuer mon commerce avec ma sœur à mes côtés. Eh ! Ne va pas croire que je suis une chochotte qui pleurniche !

    Ton frère qui t'aime,
    Zaïn.

    Zaïn Tevon-Duncan | We will show them all. [Terminée] Signat15

    P.s : S'il te plaît, pense à brûler cette lettre après l'avoir lue, il ne faudrait pas que maman apprenne tout cela, elle pourrait s'énerver.


    Voilà pour ce qu'il en est des vingt-quatre premières années d'existence de Zaïn Tevon-Duncan, résumé de sa bouche au travers d'une lettre brûlée il y a deçà deux bonne années, avant le retour des Titans en ce monde. Pour ce qui est des péripéties surmontées par l'hybride durant les deux années de conflit, nous reprendrons le récit de cette manière moins épistolaire. En ce qu'il en était à la fin de l'An 1, les affaires des Tevon-Duncan étaient fructueuses, ayant grandement profitées de l'effondrement d'une partie de la grande arène d'Ikusa, et des travaux qui s'ensuivirent qui ont permis à Zaïn d'obtenir le monopole des loisirs de la capitale avec son arène.

    Toutefois, lorsque les Titans semèrent la destruction de l'autre côté de la mer, Zaïn épia une moyen de s'enrichir tout en lutant contre ces prétendus dieux. Il était hors de question de laisser les Titans gagner du terrain, il était du devoir de Zaïn, bon reikois qu'il était, de fournir un effort de guerre, mais tous savaient que la guerre était la période la plus propice aux profits. Ainsi, l'armée reikoise, cherchant à faire passer des troupes vers Maël, recruta tous les propriétaires de navires du port d'Ikusa pour qu'ils servent de transport de troupes, contre rémunération. L'hybride sauta sur l'occasion et laissant son commerce d'esclave à la charge de Golan, il entreprit de nombreux voyages entre Ikusa et Maël, transportant matériel et troupes sur son trois mâts, le Vanguard. C'était à cet instant qu'il découvrit les profits faramineux que le transport maritime pouvait engranger.

    Lorsque le conflit s'apaisa après l'incursion à Benedictus, Zaïn avait acquis deux autres voiliers, pas aussi gros et rapides que le Vanguard, mais parfaitement adaptés au transport de troupes comme de marchandises. Ceci-dit, il avait prévu de se concentrer de nouveau sur son commerce premier : son arène de combat. Mais constatant les nouveaux décrets visant à limiter l'esclavagisme, l'hybride en fut quelque peu rebuté et vit ses affaires se limiter à des combats sans dommages physiques trop important, et les prix des esclaves grimper en flèche. Il en conclut qu'il était bien plus intéressant de se concentrer sur le transport de marchandise, surtout dans une époque où le commerce reikois ne demandait qu'à se développer.

    De facto, en l'An 3, Zaïn intégra la guilde des armateurs d'Ikusa et investit dans la construction d'une flute nommée le Silence. Les flutes sont des navires rapides à construire et les plus adaptés au commerce, de part leurs rapidité. Pour conclure, en l'été de l'An 3, Zaïn Tevon-Duncan possède toujours son trois mâts, le Vanguard, deux cogues, et le Silence, ces trois derniers servant au transport de marchandises.

    Groupes d'intérêts

    - Shierak
    Zaïn est un pratiquant du Shierak, bien qu'à sa manière cela se restreigne plus à une spiritualité qu'à une doctrine.

    - La pègre
    Zaïn était auparavant lié à la pègre, mais s'en est quelque peu retirer pour se ranger dans la légalité, jugeant les méthodes mafieuses peu louables.

    - Lutte contre les Titans
    Zaïn n'aime guère être commandé par quelqu'un d'autre, alors pourquoi ces prétendus dieux auraient-ils la main mise sur son monde ?

    - Esclavagisme
    Le commerce de Zaïn repose sur ses esclaves qu'il fait s'affronter dans son arène, il est hors de question qu'il abandonne cela pour revenir  des pugilistes professionnels coutant trop chers.

    derrière l'écran

    Prénom : Gwendal
    Comment avez-vous connu le forum ? J'étais là avant sa création
    Avis sur le forum : Tout bonnement splendide !
    Fréquence de connexion : Toutes les heures !
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 93
    crédits : 2827

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mar 2 Aoû - 19:13


    Bonjour/Bonsoir,

    Bref message pour signaler que ma fiche est finalisée et ouverte aux corrections du Staff.
    J'ai également un soucis, comme vous pouvez le voir, sur l'image de profil de la dernière section, si vous pouviez jeter un coup d'œil à mon code pour voir ce qui ne va pas ^^
    Merci d'avance !

    Très respectueusement,
    Zaïn.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 591

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Jeu 4 Aoû - 7:46
    Voilà j'ai enfin réussi à réparer ta fiche ^^
    Il manquait une balise
    après la liste d'objet.
    Rajoute dans ton titre (Terminée) Car je suis tombé sur ta fiche par curiosité. Je vais la lire maintenant pour faire le procédé de validation. Mais avant de commencer, peux-tu m'expliquer comment tu atteins une base de 6670 crédits ?


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 93
    crédits : 2827

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Jeu 4 Aoû - 9:09
    Merci beaucoup !

    Au sujet des crédits, l'âme des Cendres m'a envoyé ceci par MP :
    Zaïn Tevon-Duncan | We will show them all. [Terminée] Screen10
    Enfin, voilà, en espérant que ma fiscalité soit à présent en ordre  Zaïn Tevon-Duncan | We will show them all. [Terminée] 1f606

    Merci d'avance et bonne journée,
    Zaïn.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 591

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Jeu 4 Aoû - 13:01
    Voilà, j'ai terminé la lecture de ta fiche. L'histoire est originale avec ton personnage Reikois (un vrai de vrai) qui aime la bagarre, la conquête et l'esclavage. Je suis curieux de voir l'impact du nouveau décret par rapport à ça, est-ce que ça risque ou non de dévaloriser ta flotte navale. Quel type de marchandises tu transportes (peut être les goules capturées à Sancta ?)

    J'attire ton attention sur différents points :
    1. Ce que ton âme était avant, doit rester dans le "avant" et ne pourra être utilisé. Actuellement, personne ne peut se souvenir de qui il était avant sa vie actuelle. Seuls les plus puissants croyants éprouvent juste des sensations de déjà vu.

    2. Les PNJ que tu évoques devront être des PNJ de contexte que tu devras référence quand le sujet sera disponible. Après ça ne coute pas très cher, et tu en as l'argent. Donc ça ne devrait pas te poser de soucis.

    Sur ce, bienvenue sur Cendres et amuse-toi bien Smile

    Validé


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum