DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Le Renouveau de Liberty [Zelevas]Aujourd'hui à 13:42Zelevas E. Fraternitas
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:07Verndrick Vindrœkir
    Demande de rerollAujourd'hui à 8:16Zaïn Tevon-Duncan
    Pour la gazette estivale (Takhys)Aujourd'hui à 6:44Takhys Suladran
    pour la future gazette d'étéAujourd'hui à 2:53L'Âme des Cendres
    [Validé] Les Martyrs (Pnj évolutif de Malazach)Aujourd'hui à 2:44L'Âme des Cendres
    [Validée] Famille Trouillard — PNJs de PerrineAujourd'hui à 2:37L'Âme des Cendres
    [Validé] Tantale Ironsoul - La SinistréeAujourd'hui à 2:29L'Âme des Cendres
    [Validé] Hélios Blazewhirl - Protecteur d'ÉbèneAujourd'hui à 2:25L'Âme des Cendres
    Rencontre avec une "âinée" [Feat Ruby]Aujourd'hui à 0:40Fulgurys
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Ven 6 Oct - 9:57
    Un nouveau challenger dans l'arène
    La fin de matinée approchait à grands pas. Destra quitta le campus pour se rendre chez son ami Félix Goneril, le jeune garçon que Destra avait tenté de protéger contre la Géomi quelques années plus tôt, lorsqu’il fut éborgné et que Félix perdit son bras. Le jeune Goneril était étudiant en administration militaire sur le campus d’Ikusa. Il possédait une morphologie fine, pas très musclé. De longs cheveux noirs attachés et des yeux bruns.

    Le borgne n’avait pas vu son ami depuis que ce dernier quitta Kyouji pour se rendre à la capitale. Il était joyeux à l’idée de revoir son ancien camarade. Malgré le fait qu’ils ne s’entendaient pas à leur rencontre, ils sont devenu assez proche au fil du temps. Ils sont devenus de grands amis. Destra arriva rapidement à la demeure de son ami. Ce dernier sortit de sa grande maison et aborda le guerrier avec un grand cri et des gestes du bras gauche.

    « Destraaaa ! Comment tu vas mon vieux ? »

    « Salut Félix. Toujours autant de joie de vivre à ce que je vois. C’est rassurant, enfin je crois. » dit-il d’un air lassé. « Je vais bien, je te remercie.»

    « Je vais très bien pour ma part ! Et toi toujours aussi grincheux à ce que je vois » dit-il avec un sourire moqueur. « Enfin je te taquine Destra ne m’en veut pas ! »

    « Ça ne me fait pas rire Félix. Ton humour est toujours aussi pathétique. Enfin bref, tes études se passent bien ? »

    « Mais oui Destra ! J’ai toujours été un excellent élément. J’imagine que tu dois être brillant en combat »

    « Oui, je n’ai pas à me plaindre. Bon, je t’invite à manger ? »

    « Oui pourquoi pas, allons-y »

    Les deux amis allèrent dans une auberge proche de l’habitation des Goneril. Ils discutaient de toutes les petites broutilles qu’ils avaient vécues depuis leur dernière rencontre. Il était amusant de voir deux personnages si différents s’entendre si bien. Destra commanda deux bières pour lui et son ami, il se souvenait des goûts de son ancien camarade. Félix fixa les quelques marques que Destra avait sur les poings, puis, Destra finit par réagir.

    « Qu’est-ce que tu regardes Félix ? Tu les veux dans ta gueule ? »

    « Calme toi Destra ! » dit-il en riant « Je réfléchissais juste à quelque chose. »

    « Mes poings t’inspirent mon ami ?  »

    « Justement, je regardais tes cicatrices, tu aimes te battre pas vrai ? Je connais un endroit à Ikusa où tu pourras certainement trouver ton bonheur »

    « De quoi parles-tu ? »

    « Une arène de combat. Et je ne te parle pas de la grande arène non, une moins connue. Le patron est un hybride ancien combattant. Tu devrais aller le voir.»

    « Très bien, j’ai un peu de temps libre les prochaines semaines. Je devrais pouvoir m’absenter de Kyouji. Mettons-nous en route le plus tôt possible. »

    Les deux amis se mirent en route le lendemain même pour se rendre à Ikusa à cheval. Cela leur prit six jours afin d’arriver à destination. Ikusa, la capitale du Reike. Une magnifique ville, surnommée « Le Joyau du désert ». C’était la première fois que Destra s’y rendit, en entrant dans la ville il ne manqua pas l’immense palais royal surplombant la cité. Mais cela n’intéressait guère Destra, il était ici pour une seule chose, l’arène de combat dont Félix avait parlé plus tôt.

    « Où est l’arène Félix ? »

    « Allons à mon domicile, reposons-nous. Je t’y conduirai ce soir. »

    Les deux amis allèrent se reposer chez Félix quelques heures. Le soir de leur arrivée, Le noble conduisit Destra en direction de l’arène de combat, située dans le quartier des commerces, près du Bazar. Cette arène est bien moins connue que la grande arène de combat d’Ikusa, mais elle reste connue par les adeptes de combat. Une fois entrés dans l’arène, Destra se présenta devant un humain ayant l’air de tenir l’arène. Ce n’était certainement pas le patron, Félix avait dit que c’était un hybride.

    « Bonjour, je m’appelle Destra Hanet. Je souhaiterais voir le patron. » dit-il avec un air sérieux et déterminé. Destra espérait pouvoir se battre avec un adversaire plus coriace que lui. Cela ferait un bon entraînement, et surtout, il pourrait probablement en tirer quelque leçon de combat rapprocher. Mais tout d’abord, ce qu’il souhaitait, c’était s’entretenir avec le patron. Il doit tout de même garder ses bonnes manières.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Ven 6 Oct - 23:05
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Arzone10





    - Arène du quartier marchand, Ikusa -

    - Mais qu'est-ce qu'on se fiche des élections républicaines si on vit pas en République ? Questionna P'tit Tom.

    Contre-intuitivement, celui que l'on surnommait P'tit Tom n'était point petit, il était pour ainsi dire de forte stature, et personne n'était à même de dire d'où venait ce surnom que tout le monde s'était accordé à lui donner. Quelqu'un avait avancé un jour que c'était ses camarades à l'école qui se moquaient de lui à l'aide de ce sobriquet, mais que dès que la poussée de croissance se fusse chargé de son cas, il dépassa de deux têtes tous ses camarades et alors seul le surnom perdura, les moqueries s'étant étrangement tuent sur le champ. Un autre avait avancé un jour que c'était par rapport à un point précis de son anatomie jugé en dessous de la moyenne nationale. Mais là aussi, personne ne pouvait en attester.

    - Y'a que les oiseaux migrateurs, les traitres et les tantines qui mettent les pieds en République. Insista P'tit Tom.

    - Pas seulement. Répliqua Stefan Kennen. Il y a des gens en tout genre là-bas, et tu seras étonné d'apprendre que ceux que tu as énumérés sont en minorité, même les oiseaux migrateurs. De plus, permets-moi de te rappeler que notre patron, celui-là même qui te verse quinze pièces d'or mensuelles juste pour rester planter là tous les soirs, a déjà mis les pieds en République. Ce qui prouve, de facto, l'importance de cette nation, tu n'es pas d'accord ?

    P'tit Tom haussa les épaules, partiellement convaincu.

    - La République couvre près de la moitié du Sekaï, et même si le Reike en fait une bouchée militairement parlant, y'a pas à dire, il faut tout de même composer avec. Toi qui aimes tant la viande de mouton, un bon méchoui de temps en temps ça fait plaisir non ? Hochement de tête de la part de P'tit Tom. Et bien sache qu'il y a de fortes chances que le bestiau que tu déguste lors d'un tel repas vient probablement de la République.

    - Alors j'te réponds qu'il suffit d'envahir la République pour qu'on leur prenne leur moutons, y'a pas besoin de les leurs acheter. Point. Il croisa les bras sur sa poitrine.

    - Tu supporterai que la République envahisse et occupe Ikusa ?

    - Pardi que non ! J'prendrai mon gourdin et je leur fourrerai profond dans l'troufion ! Il mima le geste.

    - Et bien c'est tout pareil pour eux. Le Reike ne peux envahir la République pour cette bonne raison : Jamais l'Empire ne parviendra à soumettre ce peuple habitué à leurs coutumes régaliennes centrées autour du commerce. Ce ne sera que rébellions sur guérilla sur protestations sur attentats. Tout comme on ne soumet pas des reikois, on ne soumet pas des républicains.

    - On a bien pris Maël sans se fouler, et regarde le comme ils sont bien dociles à présent ! Argumenta P'tit Tom.

    - Rien à voir. Lorsque nos armées ont pris Maël, la ville ne faisait déjà plus partie du Shoumeï, cette nation était alors en cendres. Ils n'avaient plus de chef, alors c'était choisir entre l'anéantissement ou l'occupation. Or, les républicains ont toujours un chef, et même plusieurs - ce qui ma foi est étrange - alors il faut se soucier de leurs élections.

    - Et donc ? Souffla P'tit Tom, déclarant forfait.

    - Et donc rien. Certains là-bas veulent couper leurs relations avec nous voir même nous écraser militairement et technologiquement parlant, d'autres se modèrent et souhaitent faire perdurer la guerre froide tandis que ce qui reste veut qu'on soit tous amis, qu'on échange nos ressources et croisent nos cultures dans la bonne entente et l'harmonie.

    - T'a une opinion toi ?

    - Je suis pas républicain, et que les étoiles m'en gardent ! Alors j'ai pas d'opinion. Conclut Stefan.

    Ce fut à cet instant qu'un bonhomme de taille moyenne - selon la moyenne nationale - se présenta à l'entrée de l'arène de combat du quartier marchand d'Ikusa, tout près du Grand Bazard. C'était précisément là, devant la lourde porte close que devisaient les deux hommes. L'un était le portier de l'arène, chargé d'en garder l'entrée et de gérer la foule lors des combats, et l'autre était le gérant suppléant de l'établissement. Le borgne demanda sans ambages à voir le patron de celui-ci. Stefan se leva en même temps que P'tit Tom, jaugeant le nouvel arrivant. Enfin, il fit rouler sa moustache, signifiant d'un signe de tête au garde d'ouvrir la porte.

    - Suis-moi.

    Il pénétra dans l'arène, le nouvel arrivant lui emboita le pas avant que P'tit Tom ne referme derrière eux la lourde porte. Il était tout de même étrange d'entrer si facilement dans l'arène, non ? Et pour cause : Primo, Stefan avait l'habitude de ce genre de rencontres impromptues, la plupart étant des guerriers voulant gagner leur pain ou des soldats voulant compléter leur solde entre deux missions. Deuzio, Zaïn recevait beaucoup de personnages dans le genre en ce moment, cherchant visiblement à s'entourer de marchands, de mercenaires, de nobliaux, et de tout autres genre de personnes. Tercio, personne ne pouvait représenter un véritable danger pour Zaïn Tevon-Duncan, à part peut-être un mage à la rigueur, mais le jeune homme que voici ne semblait pas en être un, alors si c'était un assassin, il serait tout au plus un divertissement pour le patron des lieux.

    Enfin, après un escalier en grès bordé de murs de granit, ils arrivèrent devant une seconde porte tout aussi large à laquelle Stefan toqua, attendit une paire de seconde, puis poussa le battant. Se découvrit à l'unique œil du blondinet un modeste bureau derrière lequel était assis un hybride-renard à la très forte carrure. Là où l'hybridation pouvait être particulièrement prononcée dans certains cas, celle de Zaïn Tevon-Duncan se limitait à deux oreilles de canidé. Ce dernier avait le regard dans le vague, tenant une lance richement décorée dans une main. Stefan se racla la gorge et alors Zaïn rangea la lance sur un râtelier adjacent au bureau et se leva, posant son regard sur le borgne.

    - Je sais reconnaitre un guerrier lorsque j'en vois un. Appelle-moi Zaïn. Comment t'appelles-tu et que puis-je pour toi ? Demanda-t-il en esquissant un bref sourire.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Dim 8 Oct - 11:24
    Un nouveau challenger dans l'arène
    Destra fut emmené, comme demandé, devant le patron de cette arène. Il était effectivement hybride, un hybride homme-renard pour être exact. Il était grand et très imposant. Le borgne avait l’air d’être un grain galet devant le pugiliste. Le guerrier se doutait que le patron d’une arène de combat aurait l’air redoutable, mais là, l’aura dégagée par ce dernier était à la fois redoutable et sympathique. Le grand hybride se leva pour saluer Destra, ce dernier fit de même, en laissant un léger sourire s’échapper.

    « Bonjour Zaïn, je m’appelle Destra Hanet ! J’aimerais m’entretenir avec vous au sujet de l’arène si vous le voulez bien. Voyez-vous, je suis étudiant à Drakstrang et, je n’ai pas encore trouvé de camarade capable de me battre au combat, que ce soit à mains nus ou avec certaines armes. C’est pour cela que je viens vous voir, j’ai besoin de me battre contre des adversaires bien plus expérimenté que moi pour m’améliorer davantage. » dit le borgne, en toute modestie.

    Effectivement, Destra était un très bon élément pour l’université. Il n’était pas invincible bien sûr, mais il se battait depuis tout petit avec son père. Puis en grandissant, c’était dans la rue. Le combat à mains nus était sa spécialité et aucun de ses camarades ne lui arrivaient à la cheville. Son grand-père lui avait appris les principaux arts martiaux. Le guerrier avait donc besoin d’adversaire plus coriace que de simple étudiant apprenant encore à se battre.

    Félix quant à lui, était reparti chez lui après avoir laissé son ami devant l’arène, il ne voulait pas y mettre les pieds. Ce genre d’endroit ne l’attirait pas du tout. Depuis la perte de son bras, le petit noble détestait se battre, évidemment. Il préférait largement l’aspect théorique de la guerre. Avant de laisser Destra pénétrer dans l’arène, Félix le mis en garde sur certain aspect des arènes de combat. Notamment sur l’argent et la violence qui régnaient en maitres dans ses endroits.

    Destra se souvint des quelques mots que lui avait dit son ami avant de rentrer chez lui. Le guerrier voulait éviter tout contact avec les histoires d’argent pour le moment, il préférait donc simplement se battre, en laissant les bénéfices de ses combats au dirigent de l’arène. Il le précisa donc au patron.

    « Et puis, je ne souhaite absolument pas toucher d’argent pour des éventuels combats. Ça ne m’intéresse pas du tout, je veux juste me battre et devenir plus fort encore. » ajouta le borgne, en parlant au grand hybride posté devant lui.

    Le guerrier comptait bien gagner ses potentiels prochains combats. Il devait devenir toujours plus fort, tout ça pour simplement pouvoir protéger ce qu’il restait de sa famille. Le jeune guerrier était déterminé à se battre, quelle que soit la proposition que le patron lui ferait, il accepterait.

    Le regard du borgne fut attiré par le râtelier adjacent au bureau du patron. Il vit toutes les armes entreposées sur ce dernier. Destra était un grand admirateur des belles armes. Il adorait les lances, et trouvait la lance que le patron tenait magnifique. Le père de Destra possédait également une magnifique lance, noire avec la pointe en os. Le borgne questionna l’hybride sur ses différentes armes.

    « Je vois que vous appréciez les armes. Toutes celles que vous possédez sont juste magnifiques. Vous êtes collectionneur ? » Questionna-t-il au pugiliste

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Dim 8 Oct - 13:13
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Panjoo10





    - Arène du quartier marchand, Ikusa -

    Le gaillard qu'il avait en face de lui était un drôle de bonhomme, même si Zaïn recevait beaucoup de guerriers désirant se battre au sein de son arène pour gagner quelques pièces, c'était bien la première fois qu'un étudiant de Drakstang se présente. La plupart des combattants étaient en effet des mercenaires ou des soldats de l'armée régulière entre deux affectations. Mais ceux de l'Université étaient souvent des enfants de nobles maisons et des officiers en devenir, de facto loin d'être dans le besoin, jugeant même pour la plupart les arènes de combats des divertissements à peine digne du peuple. Pourtant le prénommé Destra était bien là, demandant à en découdre dans le sable de l'arène. Cela aurait pu passer à la banalité s'il ne demandait aucun gains. Cela fit bien évidemment tiquer l'hybride en face de lui, quoiqu'il le comprenait, lui aussi était arrivé à un point qu'il recherchait uniquement un bon combat, l'argent étant passé au second plan.

    - Soit tous les étudiants de Drakstang sont mauvais, soit tu es très bon. On va voir ça. Répliqua-t-il avant que Destra ne change de sujet.

    Voyant bien qu'il obtiendrait ce qu'il voulait, Destra était passé à autre chose, questionnant son interlocuteur sur le râteliers supportant lances, hallebardes, bardiches, pertuisanes, guisarmes, épées, glaives, espadons et rapières en tout genre et de toute forme. Les râteliers s'alignaient sur toute la longueur du mur extérieur du bureau, couronnés de rondache et bouclier fixés à la paroi. Zaïn s'approcha alors de la collection comme pour inviter insidieusement l'autre à en faire autant. La lance en alliage d'acier et d'électrum qu'il venait de ranger à sa place avait une signification toute particulière pour lui et ne voulait pas en parler au premier venu, mais il pourrait au moins satisfaire la curiosité de Destra en présentant les autres armes exposées.

    - Tu t'intéresse donc à ces cure-dents ? Lâcha-t-il, un sourire en soin. La plupart font partie de la collection de mon prédécesseur, les ayant laissé avant... son départ. Quelques-unes, notamment cette pertuisanes richement ouvragée, sont à moi, principalement des présents ou des trophées. Tu verras qu'il y a de nombreuses armes à la disposition des gladiateurs de l'arène, mais celles que je conserve ici sont apparemment trop raffinées pour servir dans de vulgaires duels. Percevant le regard de Destra, il ajouta : Je ne m'en sers jamais. Je n'utilise jamais d'arme.

    Stefan Kennen, ne s'intéressant guère à cette discussion qui ne le concernait pas, quitta le bureau, refermant la porte derrière lui. Il allait surement retourner sur son banc, à l'entrée, pour apprendre le monde à P'tit Tom, cette nouvelle recrue qu'il formait à assurer l'ordre au sein de l'arène. Si Destra n'avait jamais assisté à de combats d'arène, il remarquerait bien vite comme les spectateurs ont tendance à s'agiter très vite, hurlant sur leur champion, insultant son adversaire et fourrant souvent le poing dans la figure de leur voisin. Certains combats adjacents se déclarent dans les gradins même, pour peu que deux personnes ayant des paris inverses aient été installés côte à côte. P'tit Tom et les autres cerbères engagés par l'arène étaient chargés de séparer les spectateurs un peu trop investis dans les duels.

    De fait, Zaïn allait pouvoir en apprendre un peu plus sur Destra Hanet, quel était son style, son arme, sa technique. De la sorte, il pourrait lui sélectionner un adversaire à sa hauteur, et s'ils ne parvenaient pas à en trouver un ou s'il parvenait à rétamer tous ceux que l'hybride lui aura présenté, eh bien il le défierai en duel singulier, comme ça il aurait quelques petites choses à lui apprendre et tout le monde serait gagnant de la sorte.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Lun 9 Oct - 21:23
    Un nouveau chellenger dans l'arène
    Destra regarda les armes de Zaïn avec grand soin, tout en écoutant ce dernier. Il lui expliquait d’où venait sa collection. Le jeune étudiant était attiré par certaines armes qu’il trouvait magnifiques. Notamment ses lances, ou les cures dents comme disait Zaïn. Destra portait un grand intérêt à la lance que le patron tenait lorsqu’il était entré dans el bureau. Mais Zaïn ne lui en avait pas parlé, certainement un objet très important pour lui. Destra vit Stefan Kennen quitter le bureau de son patron. Il était désormais seul avec Zaïn.

    « Vous avez une très belle collection Zaïn. Elles sont effectivement très belles, mais c’est dommage de ne pas les utiliser. J’aime beaucoup les boucliers, symbole de la défense. » dit-il à son interlocuteur. « Ça ne m’étonne pas que vous n’utilisiez jamais d’arme, avec votre imposante carrure, j’imagine que les poings suffisent amplement. » lança-t-il. « Je trouve cela très bien que des armes soient à disposition dans l’arène, je pourrai éventuellement en utiliser une. Il est important pour mon choix de carrière d’être polyvalent. » Lâcha-t-il en regardant Zaïn. « Mais je dois bien avouer que je préfère largement mes poings, c’est bien plus pratique. Et écraser son adversaire sans l’aide d’une quelconque arme est bien plus satisfaisant. Voir un être qui m’est inférieur s’écrouler sous mes coups, rien n’est plus jouissif. » déclara-t-il en tournant son regard sur une magnifique épée qu’il avait devant lui. « Et ça le sera d’autant plus dans l’arène, devant un public ne demandant qu’à voir du sang et à entendre des cris de douleurs. C’est tout ce que j’aime dans un combat. Le massacre, même si c’est moi qui dois le subir. » dit-il avant de se tourner vers la porte du bureau.

    Il était peut-être temps de décamper pour le jeune étudiant.  Il voulait sortir de cet endroit, non pas que l’ambiance lui déplaisait, bien au contraire, lui qui aimait tant les armes. Le jeune Hanet souhaitait inviter son interlocuteur à discuter de ses futurs combats autour d’un bon verre, mais il ne connaissait pas ses goûts en matière de nourriture. Il ne savait même pas si l’hybride aimait l’alcool.

    « Puis-je vous inviter à boire un verre en ville ? J’aimerais que l’on discute de ma proposition si vous le voulez bien. » demanda-t-il au patron. Destra voyait bien que Zaïn n’était pas contre sa proposition, mais il ne savait pas encore s’il accepterait ou non. Le guerrier savait que c’était peu commun qu’un étudiant demandât à se battre. La plupart des combattants se présentant à l’arène étaient bien souvent des personnes dans le besoin, financièrement parlant. Cependant, Destra ne tenait pas tant que ça à sa vie d’étudiant. Pour lui, l’université n’avait rien à lui apporter, si ce n'était qu’un vulgaire diplôme pour pouvoir poursuivre sa carrière. Destra se positionna devant la porte du bureau, regardant Zaïn et attendant la réponse à son invitation.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Ven 13 Oct - 22:48
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Envar-10





    - Taverne de la Rue du Commerce  -

    S'il y avait bien quelque chose qui suscitait encore un éclat dans le regard de l'hybride c'était bien la perspective d'un nouvel allié ou celle d'un bon combat. En l'occurrence il avait sous les yeux les deux à la fois, de facto, Destra n'avait pas manqué d'éveiller l'intérêt du pugiliste au premier regard. Il n'y avait plus grand monde sur le Sekaï qui parvenaient encore à éveiller la curiosité du guerrier qui avait tendance à se renfermer sur lui-même ces derniers temps. Il fallait dire que le destin lui avait porté de sacrés coups.

    Si peu d'adversaires étaient en mesure de porter atteinte à Zaïn, seul le destin était à même de l'abattre. Entre la malédiction de Violence, le brutal décès de sa sœur jumelle et l'amère victoire de Sable-d'Or, il fallait dire que l'hybride avait encaissé pas mal en moins d'un an. Alors seuls les duels permettaient encore à celui que l'on appelait le Patron de se défouler, mais là aussi, peu étaient les candidats pour se mesure à lui, et à raison. En parallèle, il cherchait toujours plus d'alliés. Depuis que son plus puissant allié, Tagar Reys, avait été déchu de sa position de pouvoir, Zaïn n'avait plus réellement d'ami influent. Et s'il lui restait bien un Garde Royal, une diviniste bannie ou à la limite le maitre-espion du Reike, ses projets tombaient en lambeaux.

    Sans le Coeur de l'Empire parmi ses alliés, Zaïn ne pouvait plus envisager de se lancer dans le projet d'envergure de creuser un canal à travers la péninsule shoumeïenne, alors qu'il avait tant misé dessus. Tout ce qu'il lui restait à présent était son influence sur le quartier des commerces de la capitale, sa petite compagnie maritime ainsi que son arène. C'était pourquoi il s'était rabattu sur ces trois atouts afin de penser ses plaies. Peut-être Destra viendrait s'ajouter à cette maigre liste d'alliés sur lesquels il pourrait compter, restait plus qu'à déterminer s'il serait aussi influent ou puissant que ceux qu'il avait perdu.

    - Bah ! Un verre ne me ferai pas de mal, allons à la taverne d'en face, j'y ai mes habitudes. Il passa alors la porte, suivis de près par le borgne.

    Il repassèrent alors la haute porte d'entrée, adressant un signe de tête à P'tit Tom toujours assis sur son banc, les bras croisés sur son poitrail. Zaïn traversa la rue du commerce d'un pas assuré, pénétrant dans l'auberge en colombage d'où l'on pouvait sentir les effluves de la gnôle et de la viande braisée. La salle à manger était pleine à craquer, mais à la vue de l'hybride, trois gaillards se levèrent pour laisser une table libre, quittant les lieux tout en lançant des regards respectueux au Patron de l'arène. Ce dernier pris alors place, invitant Destra à faire de même. Illico presto, le tenancier de la taverne déposa de grosse choppes pleines sur la table ronde, connaissant le breuvage préféré du client habitué.

    Tout en faisant glisser la boisson de son invité vers lui, l'hybride entama la discussion par une question apparemment toute simple mais lourde de sens.

    - Pourquoi te bats-tu Destra ? Tout le monde a une raison d'en venir aux mains, certains cherchent simplement à se défendre, d'autres en font leur métier. Pour ma part si je gagne ma vie en me battant, ce n'est pas ma véritable motivation. Je joue de mes poings parce que c'est tout ce que je sais faire dans la vie, et c'est tout ce qui me plait encore en ce bas-monde. Il perçu le regard de son interlocuteur. Ha ha ! Ne crois pas que je te fais là une confidence, tout ça c'est bien connu de ceux qui me connaissent, comme je reconnais au premier coup d'œil un guerrier, n'importe qui voit d'emblée le combattant que je suis. De surcroît, tu es bien placé pour savoir que c'est chose commune au Reike, ceux qui se battent pour gagner leur vie. Mais je suis curieux, pourquoi te bats-tu, Destra ?





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Jeu 19 Oct - 23:09
    Un nouveau chellenger dans l'arène
    L’hybride était une personne très respectée dans ce quartier, et ça, Destra l’eut compris dès le premier coup d’œil sur le pugiliste à la carrure plus qu’imposante. Les trois gaillards qui avaient abandonné la table, la laissant au patron. Le tenancier servant la boisson à l’instant même où Zaïn et Destra s’étaient assis, sans même faire une quelconque commande. Destra ressentait une aura de puissance s’émanant du chef d’entreprise, faisant grandir son respect à son égard. Ce dernier posa une question plus qu’intéressante pour le borgne, ce dernier esquissant un sourire, à peine la question terminée. Destra buvait les paroles de l’hybride, restant attentif à ses paroles.

    « Pourquoi je me bats ? » questionna Destra, l’air pensif. « J’avoue ne jamais m’être réellement posé la question. A vrai dire, j’ai été formaté pour me battre. Mon père m’entraînait, dès mon plus jeune âge, au maniement des armes. En particulier l’épée. Par la suite, mon grand-père m’a appris le combat au corps à corps, les arts martiaux pour être plus précis. Pendant mon service militaire, j’ai appris le maniement de toutes les armes. Mais surtout, depuis la perte de ma petite sœur, me battre est la seule chose qui me fasse sourire. Je ne sais saurais vous dire pour quelle raison, Zaïn. » dit-il, avant de prendre une gorgée de ce délicieux liquide. « Mais une chose est certaine, j’aime me battre, la sensation de la domination sur mes adversaires, il n’y a rien de mieux. Lorsqu’un piètre être me supplie de stopper le combat. J’ai rarement perdu dans ma vie, mais cela est déjà arrivé. Je suis bien trop digne pour abandonner le combat, je me bats toujours jusqu’au bout, même si cela doit me coûter la mort. Après tout, je ne suis pas réellement attaché à la vie. Nous vivons dans un monde bien cruel, notre vie peut se terminer brutalement à tout moment. » annonça-t-il, finissant la grande pinte. « Cette boisson est délicieuse, de quoi s’agit-il ? » demanda le guerrier.

    L’ambiance de l’auberge était plaisante pour Destra, le décor était radicalement différent de ce qu’il connaissait dans sa ville natale. L’air d’Ikusa était très agréable, Destra s’y sentait différent. La capitale du Reike avait bien des qualités, et la vue sur la mer intérieure était tout juste magnifique. Les ruelles du quartier marchant étaient splendides. Et, les arènes de combat, elles étaient le lieu que Destra aimerait fréquenter bien plus souvent, lui qui ne savait rien faire d’autre que taper. La violence avait tracé le fil conducteur de la vie de ce borgne, son unique penchant, accompagné, bien sûr, de son goût pour l'alcool. Ikusa s'était révélée être une ville parfaitement adaptée à ses préférences, et il avait éprouvé des regrets à devoir satisfaire des obligations à Kyouji.

    L’hybride suscitait un certain intérêt pour le borgne, il se questionna à son sujet. « Et vous Zaïn, comment en êtes-vous arrivé ici, chef de l’arène je veux dire ? Quel est votre parcours ? D’où vient cette cicatrice sur votre nez ? J’imagine que vous avez dû mordre la poussière ce jour-là non ? » Questionna le borgne à son interlocuteur. Il était si curieux au sujet de l’hybride, il avait déjà une certaine admiration pour lui, c’était la première fois qu’il côtoyait un véritable pugiliste se battant dans une arène de combat. Il espérait que Zaïn assouvisse sa curiosité, il n'avait pas l’air bien fermé à la discussion après tout. « Est-ce que vous aussi, vous éprouvez un certain plaisir à voir une personne agonisée après l’avoir rué de coup, après l’avoir dévisagé ? »
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 21 Oct - 12:41
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Tzolzo10





    - Taverne de la Rue du Commerce  -


    Le clapotement des premières goutes s'était fait percevoir sur le toit de tuiles dès lors que les deux hommes s'étaient installés dans l'auberge. A présent qu'ils avaient été servis, la pluie s'était mise à tomber, et alors qu'ils discutaient sur leurs motivations respectives à se battre, des trombes vinrent mouiller tout ceux qui avaient le malheur de se tenir encore dehors malgré les coups de semonces suscités. Alors que le ciel s'était rapidement couvert dans la matinée, l'air chaud venant du désert, se heurtant au vent marin, plus froid, finirent de faire tomber la pluie. Et si nombreux étaient ceux qui commençaient à pester en silence, il ne faisait aucun doute que cette pluie était nécessaire après une bonne semaine sans la moindre averse. Zaïn étaient de ceux qui s'en réjouissaient : Il n'y avait rien de mieux que siroter une bonne bière dans une taverne en attendant que la pluie ne passe, qui plus est en bonne compagnie.

    - C'est de la Bleuette Grisepierre, une bière naine réputée à Ikusa. Répondit Zaïn à l'interrogation de Destra tant qu'à la boisson servie ici.

    Aucun mot prononcé par le borgne n'avait échappé à l'hybride. Il n'avait pas posé cette question avec légèreté, Pourquoi te bats-tu ?, permettant à Zaïn de jauger celui qui était assis près de lui. Il se trouvait que la réponse délivrée fut parfaitement à la hauteur, et même au delà, car cela avait révélé une véritable ressemblance entre les deux guerriers. Si Destra avait été formaté par son père au combat, c'était les ruelles poisseuses de la capitale qui avait poussé Zaïn à se battre. Finalement, les deux hommes avaient été forcés à combattre avant d'être un choix.

    Mais là n'était pas toute l'essence de cette ressemblance. La surprise pris l'hybride sur un point bien particulier du discours de Destra, et s'il s'efforça de ne pas le montrer, un éclat glacial surgit de ses pupilles pour venir s'enflammer le long de ses iris. Le borgne avait aussi subit la perte d'une sœur et même s'il affichait une certaine indifférence à ce propos, Zaïn était bien placé pour savoir que cela avait eu une plus forte influence sur lui qu'il ne voulait le reconnaitre. L'hybride avait également perdu sa sœur - jumelle qui plus est - d'une manière tout à fait atroce, il se reconnaissait donc dans les propos de Destra, dans la mesure où cela l'avait également rendu plus violent qu'il ne l'était déjà.

    L'étudiant avait alors dérivé sur le plaisir qu'il tirait de ses combats et surtout de ses victoires, là aussi Zaïn pouvait pleinement comprendre son interlocuteur, ressentant précisément la même chose. Tout cela est bien trop hasardeux. Songea-t-il. Était-ce un stratagème de l'Oreille ? Après tout, le maitre-espion de l'empire était bien au fait de tout cela, il connaissait la vie de l'hybride sur le bout des doigts... Destra était-il au service du méphitique Zéphyr Zoldyck ? Il y avait bien trop de corrélations entre leurs motivations et leurs parcours pour que le hasard soit le seul commanditaire de cette rencontre.

    Zaïn arqua un sourcil, comptant bien élucider tout cela. Ceci-dit, les questions que posa le borgne à la suite de son récit étaient des informations bien connues des services de l'Oreille, cela ne faisait aucun doute, sans parler que ce n'étaient point des secrets, Zaïn étant peu frileux à les aborder. Contrairement à d'autre.

    - Le fait que tu te questionne sur mon accession à la tête de l'arène avant de demander comment j'ai obtenue cette cicatrice prouve bien que tu n'est pas venu les mains vides. Regard éloquent. Les deux sont bel et bien liés. Si tu es bien au fait des traditions reikoises, tu sais que le Holmgang était monnaie courante fut une époque, je m'en suis donc servis pour prendre le contrôle de l'arène. Et si j'ai reçu cette balafre en contrepartie de ce duel, c'est bien mon adversaire qui l'a payé le plus cher. Son regard se fit plus intense. Ce jour-là, je n'ai pas eu le temps de savourer son agonie, empressé que j'étais de remporter le combat. Mmh-mmh, que j'étais impatient en ce temps. J'aime à me délecter du trépas de mes adversaires, c'est juste. Mais s'ils ont combattu avec honneur et impétuosité, j'ai tendance à achever leurs souffrances, seuls les pasquins, les capons et les fourbes méritent un tel traitement. Un diablotin sembla méchamment grimacer dans le regard de l'hybride, comme pour lancer un avertissement.

    - Il y a ceux qui se battent, au sens honorifique du terme, ceux que l'on qualifierait d'héroïques et de respectables, et ceux - par trop nombreux - qui s'abaissent à la violence gratuite, désordonnée et pernicieuse. Fondamentale nuance que voilà. Le diablotin avait disparu de son regard qui n'en restait pas moins inquiétant, comme pour signifier à Destra qu'il n'y avait pas de place pour ce genre de personnages dans son arène même s'il cherchait par là à mettre en garde l'hypothétique espion qu'il pourrait être.

    - Cette bière est légère, deux choppes supplémentaires, Berthold ! Fit-il à l'aubergiste.

    De plus, Zaïn tenait parfaitement bien l'alcool.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Lun 23 Oct - 9:52
    Un nouveau challenger dans l'arène
    Les trombes de pluie frappèrent le toit de tuile de la petite auberge où Zaïn avait invité Destra. « De la Bleuette Grisepierre ? Je n’en ai jamais entendu parler. Je dois bien avouer n’être jamais venu à Ikusa, en tout cas, je n’en ai aucun souvenir. Ceci dit, cette bière est excellente, je comprends votre attrait pour celle-ci. » dit Destra, buvant avec plaisir la nouvelle boisson. Ce dernier adorait l’alcool, et, en particulier la bière. Cette découverte ne pouvait que le ravir. Il avait l’habitude des bières et vins de la région de Kyouji.

    L’hybride se lança dans une tirade à laquelle Destra portait grand intérêt. Il obtenait enfin la réponse à la question qui le tiraillait le plus. Comment devenir chef d’une arène de combat. « Un Holmgang dites-vous ? J’en ai évidemment déjà entendu parler, mais je n’en ai jamais vu en vrai. Ce doit être assez impressionnant à voir. Surtout quand l’un des deux combattants est forcé de mourir. » dit-il, en regardant l’hybride au regard de feu.

    « Je veux être tout à fait honnête avec vous Zaïn. Il y a un temps ou je me battais pour rependre le mal et le chaos. Je frappais quiconque osait me regarder de travers. C’était des suites du siège de Kyouji. Un barbare a massacré ma petite sœur sous mes yeux. Suite à cela, je me suis senti tellement impuissant, que j’avais besoin de me prouver quelque chose, je ne sais pas réellement quoi. Mais surtout, j’avais un crucial besoin de faire sortir cette colère noire qui m’habitait. J’ai dérogé à mon code et au valeur que mon père m’avait inculqué. Ne jamais battre une personne qui ne peut se défendre, si ce n’est pas mérité ou juste gratuit. C’est pour cela que je me suis inscrit à Drakstrang, pour pouvoir déverser toute cette colère, sur des personnes qui cherchaient à s’améliorer et non pas, sur de pauvres hommes n’ayant absolument rien demandés. » dit-il, ne souhaitant pas regarder l’hybride dans les yeux.

    Destra ne se livrait que très rarement sur son passé, surtout sur le sort funeste de sa petite sœur. Pour lui, le fait de ne pas avoir pu la protéger le rendait pitoyable et pathétique. Comment un guerrier formé dès son plus jeune âge pouvait-il tomber aussi facilement au combat ? Surtout lorsque le sort d’un membre de sa famille en dépend. « Si je suis venu jusqu’à Ikusa, c’était bien dans le seul but de vous rencontrer. Je voulais mieux vous connaître, et éventuellement, me battre dans l’arène. Votre parcours m’intéresse grandement. Je me suis dit qu’une personne telle que vous, chef d’une arène, a forcément un passé intéressant et, je ne suis absolument pas déçu. Je veux à tout prix voir de quoi je suis capable dans un combat contre de véritables guerriers. J’en ai marre de me battre avec des étudiants, bien souvent, ce ne sont que des enfants de nobles sans aucune expérience, qui ont un rêve, celui de devenir soldat à titre honorifique pour leur famille. » Annonça-t-il à l’Hybride, le regard brûlant d’envie de se battre.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Lun 23 Oct - 22:12
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Jaden-zhang-2





    - Taverne de la Rue du Commerce  -

    Zaïn avait pour habitude de commander une choppe de cette bière bien particulière à chaque fois qu'il se rendait dans la taverne adjacente à son arène. Primo, il savait que l'aubergiste en commandait des fûts entiers, deuzio, elle était légère et pas mauvaise du tout, et tercio, il connaissait personnellement la naine qui était à l'origine de ce breuvage. En effet, la Bleuette Grisepierre était la grande gagnante du festival de la bière naine ayant eu lieu à Ikusa l'an passé, élue meilleure breuvage nain au sein du Reike. Depuis, tous citoyen de la capitale avait au moins gouté une fois à cette bière au propriété soi-disant magiques. Tout ce que constatait Zaïn c'était qu'elle était bigrement bonne et c'était là tout ce qui faisait sa magie.

    Zaïn gardait un souvenir doux-amer de ce festival, se souvenant avoir bien mangé et surtout bu à foison tout en rencontrant maintes personnes des plus agréables. Cependant, il n'avait pas non plus oublié la défaite qu'il avait subit ce jour là, lors de l'épreuve de lancer de nain. Comme l'indique si bien le nom de ce jeu, il était question d'aggriper un nain et de le lancer le plus loin possible. Il fut tout à fait normal qu'en apprenant les règles toutes simples de l'épreuve, que l'hybride ai sur le pas pensé qu'il en serait le grand gagnant. Son assurance en pris un coup. Lors du lancer, le nain lui avait glissé des mains et n'avait pas volé bien loin... Quelques mètres tout au plus. Le premier gros bras venu n'avait pas eu de mal à remporter l'épreuve à sa place. Bah ! Ce n'était qu'un jeu sans grand enjeu après tout, dans l'ensemble Zaïn en avait gardé un bon souvenir.

    Il fut tiré de ses réminiscences par la réaction de Destra à son discours sur l'art de combattre. Décidément ils étaient sur la même longueur d'onde. Zaïn le lui signifia en posant une main sur son épaule.

    - Tu dis vrai. Rien n'est plus important que la famille. Il but une gorgée de Bleuette. Toi aussi c'est l'incapacité à avoir pu défendre un être cher qui t'a poussé à user plus souvent de la violence. Ceux qui estime qu'elle ne règle rien sont les faibles, les idiots et les politiciens. La violence a toujours permis de régler tous les plus grands problèmes de notre monde, il suffit d'ouvrir un livre d'histoire ou d'écouter un ancien pour le savoir. Refuser de le reconnaitre revient à vivre dans un monde de faux. Nouvelle gorgée.

    - Si tu as fais un si long chemin pour te battre, te mesurer à de vrais guerriers, alors ne te faisons pas attendre d'avantage. Il est temps. Il termina sa choppe, se leva, jeta deux pièces sur le comptoir et invita Destra à le suivre.

    Il fallait s'en retourner à l'arène, Destra avait éveillé la curiosité du patron, il était temps de la satisfaire. Comme si les éléments lui obéissaient, la pluie s'atténuait alors qu'ils longeaient les bâtiments de la rue du commerce, et lorsque vint le moment de la traverser pour rejoindre l'entrée de l'arène, ils le firent à sec. P'tit Tom s'était levé de son banc pour se mettre à l'abris sous une guérite, hochant de la tête lorsque l'hybride passa le porche.

    Une minute plus tard, les voilà sur le sable de l'arène, Zaïn écarta alors les bras.

    - Destra Hanet, étudiant de Drakstang tout droit venu de Kyouji, qui désires-tu combattre ? Quel adversaire aimerais-tu avoir en face de toi ? Un nain ? Un chevalier errant ? Un mercenaire ? Un orc peut-être ?





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Jeu 26 Oct - 22:40
    Un nouveau challenger dans l'arène
    Destra se réjouissait de constater que Zaïn partageait ses opinions, que ce soit en ce qui concerne la notion de famille ou l'importance de l'art du combat, que ce dernier soit armé ou non. Le patron semblait également avoir vécu une expérience similaire, selon ses paroles, où il n'avait pas pu protéger un être cher. Cette question tourmentait Destra, car l'identité de cette personne restait un mystère. L'hybride était entouré de nombreux mystères, et le borgne aurait aimé en apprendre davantage à son sujet. L'étudiant acquiesçait les paroles de Zaïn sans aucune objection, allant même jusqu'à fournir des exemples pour étayer les propos de l'hybride. « Nous pouvons même revenir quatre ans en arrière, c’est grâce à la violence que notre empereur en est arrivé là. Non seulement pour prendre le pouvoir, mais aussi, pour instaurer l’empire du Reike. » affirma-t-il, finissant sa seconde bière.

    Le patron proposa à Destra, sans plus attendre, de le suivre jusqu’à l’arène. Le moment pour l’étudiant d’accomplir ce pour quoi il était venu semblait être arrivé. Les deux protagonistes quittèrent l’auberge, afin de retrouver l’arène. La pluie semblait doucement se stopper lorsque l’hybride mit le pied dehors. P’tit Tom était ici, hochant la tête à la vue de son patron. Destra entra pour la première fois dans l’arène, le sable y recouvrait l’entièreté du sol, du sang y était mêlé. Destra était excité à l’idée de se battre dans cet immense endroit dédié au combat. « C’est impressionnant ! Voilà la première fois que je mets les pieds dans une arène de combat, je ne m’attendais pas à cela » annonça-t-il, en regardant tout autour de lui.

    Zaïn écarta les bras et demanda à l’étudiant qui il désirait combattre. Destra ne savait pas réellement ce qu’il aimerait, à vrai dire, les personnes se présentant dans une arène de combat n’était pas les plus tendres. « Pourquoi pas un de ces anciens barbares ? Vous devez bien en avoir un sous le coude non ? Je me ferais une joie de pouvoir en affronter un. » dit-il, commençant à sourire de manière malsaine. Cette proposition n’était pas anodine pour Destra, en demandant cela, il espérait pouvoir affronter un des barbares qui avait attaqué Kyouji, et ainsi, venger la mort de sa petite sœur. Bien évidemment, l’étudiant n’allait pas tuer un barbare dans l’arène de l’hybride, bien qu’au fond de lui, il le souhaitait ardemment.

    « Si vous n’avez pas ce genre de personne, je vous laisse choisir, si vous le voulez ! Les informations que je vous ai données à mon sujet devraient vous permettre de me trouver l’adversaire parfait pour mon premier combat en arène. » affirma-t-il à Zaïn, en se plaçant à côté de lui. Le borgne attendait avec impatience la venue de son futur adversaire, et surtout, il voulait à tout prix un barbare. Il espérait par la suite affronter le pugiliste chef de l’arène, cela pourrait être un bon entraînement pour Destra, bien qu’il sût ne pas avoir le niveau requis pour gagner contre un tel adversaire.
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 28 Oct - 9:27
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Ivan-v10





    - Arène du quartier marchand, Ikusa -


    - J'ai un champion qui est arrivé il n'y a pas si longtemps mais qui a déjà délivré un excellent duel ici même, un ancien barbare d'un clan de la région de Taisen. C'est un chevalier, l'image même que l'on se fait d'un chevalier à l'armure complète et à l'épée. Bien évidemment son arme est volontairement émoussée, nous ne sommes pas là pour te tuer, mais seulement pour se... divertir. Un sourire mauvais passa sur le visage de l'hybride. Non pas que je soit certain de sa victoire sur toi, mais il te donnera a minima du fil à retordre, et pour cause : il est à ta hauteur. Il fit un signe à l'un des escogriffes qui attendaient près des grilles.

    Le patron de l'arène ne quitta pas le sable de l'arène, il était bien plus atreillant d'observer un combat à quelques mètres seulement plutôt que sur les gradins, de plus il ne craignait rien et pourrait ainsi mieux observer la technique de Destra qui avait le don de l'intriguer. Quelques minutes plus tard, surement le temps de s'armer complètement, l'adversaire sélectionné par Zaïn se présenta derrière les grilles, même plongé dans l'ombre comme cela, on pouvait distinguer sa grande taille, dévoilée par les éclats métalliques de ses pièces d'armure. Enfin, dans un cliquetis, la grilles se souleva, et là où l'on pensait que le chevalier attendrait qu'elle soit complètement levée, sa forte carrure se glissa dessous telle une vipère lorsque la grille fut au niveau de  ses hanches.

    Tout ceci ne tenait pas de l'empressement, Zaïn le savait. Le chevalier avait fait ça simplement pour intimider Destra, lui montrant que même avec le poids de la plate, il était capable de se mouvoir avec aisance, ce qui en soit était une prouesse d'endurance et de force quand on savait qu'une telle armure pouvait atteindre la vingtaine de kilos, voir plus, au vu de celle que portait l'adversaire de Destra.

    Son opposant était un grand chevalier portant des plaques de plate de tous les côtés, couronné d'un armet à la dernière mode. On distinguait un épais haubert sous son armure complète. Son plastron était surmonté d'un haut gorgerin protégeant son cou et sa nuque, tant qu'à ses épaules, elles étaient carapaçonnées sous d'élégantes spalières ne laissant aucun interstice dans la cuirasse. Il était armé d'une flamberge. L'armure semblait impénétrable, d'où l'absence de bouclier chez le chevalier, tant son corps était inatteignable. Une hache d'arme était fixée à sa ceinture, sûrement en secours dans le cas où son espadon lui échapperait. Or, le chevalier tenait d'une poigne de fer le pommeau de sa lame, le métal de ses gantelets étincelant à la lumière des braseros de l'arène. Si l'on tendait l'oreille, on pouvait presque percevoir le souffle du guerrier à travers les fentes de son heaume, lorsque les cliquetis de son barda ne le recouvrait pas. A présent, l'imposante stature qu'il représentait se tenait tel un roc face à Destra, campant bien le sol de ses pieds protégés de solerets argentés.


    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] 014ee110

    - Vous pouvez commencer.

    Au signal de celui que tout le monde appelait Patron, le chevalier se mis en position défensive, un pied en arrière, l'autre bien planté dans le sol, genoux plié, la garde en arrière avec la longue lame pointé vers le haut, en direction du borgne. Le chevalier était tel un rocher, attendant l'assaut de son adversaire pour mieux l'encaisser. Oui, l'encaisser. Car il ne faisait aucun doute que Destra peinerait à percer l'épaisse carapace de son adversaire. Et lorsque sa lame riperait sur le métal, le chevalier serait à même de le fendre en deux. Le premier combat de l'ancien barbare au sein de cette arène avait été face à un elfe vêtu d'une simple brigantine, un véritable acrobate particulièrement rapide, or, le chevalier l'avait anéanti.




    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Mer 1 Nov - 14:03
    Un nouveau challenger dans l'arène
    Zaïn avait répondu à la demande de Destra, ce dernier allait pouvoir affronter un barbare. « Un barbare ? Voilà qui est intéressant » rétorqua Destra avec une voix calme, fermant les yeux. « Vous voulez du divertissement ? Vous en aurez, je vous assure ! » affirma Destra, regardant le Patron, avec un air déterminé, le regard en feu. « Je vous fais confiance là-dessus, je suis persuadé que vous avez choisi l’adversaire parfait pour m’offrir un combat dont je me souviendrai toute ma vie » annonça Destra, regardant le sable de l’arène. « Puisque j’affronte un chevalier, je pense m’équiper de deux épées et d’une armure légère. Je me sentirai bien plus à l’aise avec un équipement léger. » dit-il. L’étudiant s’équipa d’une tunique légère noire, couvrant l’entièreté de son corps et y ajouta de petites parties cuirassées brunes pour couvrir son torse, ses bras et ses jambes.

    Destra se plaça aux côtés de Zaïn, attendant que son adversaire se présente à lui. Zaïn fit un signe pour ordonner l’ouverture de la grille. L’adversaire se dévoila petit à petit au borgne. Un grand chevalier à la carrure imposante et à l’armure lourde. Le regard de Destra s’intensifiait à la vue du barbare, comme si la rage l’envahissait. Destra souriait, malgré la tentative d’intimidation de son adversaire, montrant son aisance au mouvement dans son imposante armure. Il devait certainement avoir peur, mais il était aveuglé par la connaissance de l’identité de son adversaire. Un barbare, c’était tout ce qu’il voulait. Il ne voulait en faire qu’une bouchée, c’était tout ce qui l’importait. Destra pouvait entendre son cœur battre, il était focalisé sur les sons émis par son opposant. Le souffle du chevalier, les parties de métal claquant entre elles.

    Le Patron donna le signal aux deux adversaires de commencer le combat, le chevalier se mit instantanément en position défensive, attendant l’assaut du borgne. Ce dernier le fixa à travers la fente de son casque, au niveau de ses yeux, tentant de percer son regard. L’étudiant chercha un moyen de pourfendre la défense de son adversaire, il repéra rapidement les points faibles de l’armure, mais le chevalier connaissait son armure, il les protégeait de par sa posture. Destra devait trouver un moyen de déstabiliser le barbare pour laisser une ouverture facile sur ses points faibles. Il fallait que l’étudiant use de sa ruse pour arriver à ses fins, il pouvait se permettre bien plus de mouvements, le borgne ne risquant pas la mort durant ce duel.

    Destra s’élança, les épées en avant et frappa de toutes ses forces la lame de son adversaire. Ce dernier bloqua sans grandes difficultés son assaillant, montrant à Destra la difficulté du combat dans lequel il était engagé. Le chevalier repoussa Destra avec aisance, puis il attaqua avec puissance, son épée traçant des arcs lourds et menaçants. Le borgne se déplaçait avec une agilité étonnante, évitant les coups précis du chevalier. Les épées de de Destra dansaient en contrepoint, cherchant à trouver une ouverture dans l'armure du chevalier. Chaque coup entre les épées produisait une étincelle lorsque l'acier heurtait l'acier, et le bruit du combat résonnait dans l'air, emplissant l'espace de tension. Le chevalier montrait une grande maîtrise de l'épée, tandis que l'étudiant démontrait une habileté incroyable et une endurance inébranlable.

    Finalement, après un échange furieux d'attaques et de parades, Destra trouva une ouverture sur le genou droit. D'un mouvement précis, il fit glisser une de ses épées à travers une fente dans l'armure du chevalier, touchant sa cible. Le chevalier laissa son genou tomber à terre, s’appuyant sur la garde de son épée. Destra le regarda de haut, puis il tenta de frapper le chevalier au niveau de la tête, pour le sonner. Ce dernier arrêta les lames de Destra en levant le bras, puis, il en profita pour donner un violent coup d’épée sur le flanc gauche de l’étudiant, le faisant chuter. Le borgne était à terre, le chevalier frappa la tête de Destra avec ses points, ce dernier était en sang. Le chevalier saisit son épée, et dirigeât sa lame vers Destra une dernière fois, voulant mettre fin au combat. Destra, complètement sonné par les violents coups qu’il venait de subir, vit la lame du barbare se rapprocher rapidement de lui, puis, l’adrénaline et la rage prirent le dessus. Il ne voulait pas subir une autre défaite face à un barbare.

    Il esquiva avec rapidité l’attaque du chevalier, puis il usa de sa vitesse pour assainir de multiples coups dans les failles de l’armure du chevalier. Ce dernier finit par tomber à genoux devant Destra. Le borgne le fixa, le regard en sang, avant de le frapper de toutes ses forces avec la garde de ses épées, assommant ainsi le chevalier. L’étudiant sortait vainqueur de ce combat, mais pas sans mal. Il lâcha ses épées, puis regarda le barbare alors inconscient. Il regarda ensuite Zaïn, observant son visage afin de percevoir la réaction du patron.
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 380
    crédits : 1413

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mer 1 Nov - 16:44
    Un nouveau challenger dans l'arène [PV Zaïn] Ivan-vujovic-4




    - Arène du quartier marchand, Ikusa -

    Toute l'attention du Patron était focalisée sur le duel, de facto, il ne remarqua pas les paires d'yeux qui observaient le combat depuis les gradins ou de derrière les grilles, il ne prêta pas la moindre attention au goéland paniqué qui était entré dans l'arène sans savoir comment en ressortir, et il ne fit pas non plus attention au râtelier qu'il renversa en reculant pour ne pas perturber le duel. Quelques escogriffes bossant pour l'arène s'étaient postés sur les gradins, se retenant du moindre commentaire, même si des soupirs d'admiration ou de surprise leur échappait en rythme avec les coups portés. Un autre chevalier, certe plus fin mais non moins imposant était posté contre l'un des murs de l'arène, observant le combat par la fente de son heaume. Il portait le même emblème au béhémoth de gueules que l'adversaire de Destra, surement une famille de chevaliers déchus après la révolution de Tensai.

    Tout cela, Zaïn n'y prêta pas la moindre attention, tant il était concentré sur les coups portés, cherchant à jauger la valeur de Destra tout en se délectant de la violence de l'affrontement. Ses yeux dansaient entre les deux adversaires, suivant les lames et les poings, tout en se posant régulièrement sur le jeu de jambe respectif du chevalier et de l'étudiant. L'hybride avait d'abord pensé que Destra finirait par se prendre un mauvais coup qui permettrait au chevalier de prendre le dessus - ce qu'il se passa en effet - mais nul ne savait si c'était l'inattention ou la malchance qui frappa le carapaçonné lorsque la tendance revira à l'avantage du borgne qui s'empressa de mettre fin au combat.

    Et alors que le déshonorable se serait acharné et aurait porté plus de coups que nécessaire sur son ennemi vaincu, l'honorable avait tourné le regard vers l'hybride, ne cherchant pas à se délecter de sa victoire plus que de mesure. Zaïn approuva la réaction de Destra d'un signe de tête. Il décroisa alors les bras et s'avança, affichant un air respectueux envers celui qu'il avait sous-estimé.

    - Bravo, une grande attention aux points faibles de l'armure t'a permis de passer outre la force de ton adversaire. Tu te bats avec rapidité, c'est impressionnant... j'ai d'ailleurs remarqué que ton regard ne trahissait jamais tes attaques, une qualité rare. Il afficha une moue satisfaite.

    Le patron passa à côté du borgne pour mettre un genoux à terre afin de s'enquérir de l'état du chevalier. Il retira doucement le heaume dont la plate avait été tordue pour dévoiler le visage d'une femme avoisinant la trentaine d'années, ses cheveux bruns entachés de diverses humeurs glissèrent sur le sable. Zaïn passa une main experte devant son nez puis deux doigts sur sa gorge avant de se relever, faisant signe à l'autre chevalier de l'emmener pour recevoir les soins adéquats.

    - Elle vit toujours, je suis toutefois impressionné par la puissance de ton dernier coup qui a été à même de tordre le métal de son armet. Cette armure fait toute la fierté de Llihnevade, même si je trouve que c'est plus encombrant qu'autre chose, je comprend que ça puisse présenter une bonne défense dans la plupart des combats. Finalement, tu as prouvé que la dextérité l'emportait toujours. Fit-il, à l'attention de Destra.

    - On a un mage dédié aux soins à l'arène, dois-je l'appeler ? Destra avait quand même reçu quelques coups au visage.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Le Boucher
    Le Boucher
    Messages : 112
    crédits : 862

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3419-le-boucher-termine
  • Mer 1 Nov - 19:43
    Un nouveau challenger dans l'arène
    Zaïn avait soulevé le heaume du chevalier, dévoilant le visage d’une jeune femme. Destra était surpris de voir une demoiselle sous la carapace d’acier qu’il venait d’affronter. « C’était un puissant adversaire je vous remercie Zaïn ! » lança Destra, regardant la femme allongée devant lui. « La ruse et la dextérité sont bien plus efficaces en combat singulier, surtout contre un chevalier. Les armures ont forcément des points faibles, il faut donc savoir analyser la situation avant d’attaquer. En utilisant la force brute dès le début je n’aurais eu aucune chance. À vrai dire, chacun de mes mouvements est calculé à l’avance, même si je ne pensais pas me faire surprendre. J’ai baissé ma garde et elle m’a puni, cette erreur aurait pu me coûter chère, mais, lorsque la rage m’envahit, plus rien ne m’arrête. » affirma Destra.

    Le patron offrit à Destra des soins médicaux, mais dans l'excitation du combat, le borgne n'éprouvait aucune douleur. Il ne se rendait même pas compte qu'il avait encaissé autant de coups au visage. L'étudiant était déterminé à poursuivre le combat, assoiffé de violence. « Je vous remercie Zaïn mais cela devrait aller. Tant que je ne suis pas au sol je n’ai pas besoin de soins. » rétorqua Destra, regardant Zaïn. « Si vous êtes d’accord, j’aimerais continuer de me battre. Peu importe l’adversaire, je souhaite me battre jusqu’à ce que je n’aie plus la force de me déplacer. Je suis sûr que vous avez d’autres adversaires bien plus puissants qu’elle, bien qu’elle soit déjà une adversaire de taille. » demanda Destra, gardant cette vivacité et cette envie de sang.

    Le sang coulait le long de la joue de Destra, imprégnant son cache-œil d'une teinte écarlate. Le borgne négligea de nettoyer son visage et préféra simplement passer sa main droite sur ses blessures pour évaluer l'étendue des dégâts. Son arcade sourcilière était ouverte, ses lèvres saignaient, et il était certainement en train de perdre une dent. Du sang s'écoulait aussi de son nez, et la sclère de son œil avait viré au rouge, contrastant fortement avec l'azur de son iris. Destra choisit de laisser son visage ensanglanté, considérant cela comme une marque de sa détermination, un moyen d'intimider son prochain adversaire ou du moins de lui montrer sa résistance aux blessures. De plus, le sang ne le dérangeait pas, il trouvait presque une certaine beauté dans les reflets écarlates de ce liquide pourpre.

    Après sa victoire, Destra se baissa pour récupérer ses deux épées, des armes qu'il maîtrisait à la perfection. Cependant, il réalisa que s'il devait affronter un autre adversaire, il opterait probablement pour une arme différente. Son objectif était de s'améliorer en l'art du combat, voire même d'explorer des duels à mains nues, car il trouvait cela plus exaltant. En se relevant, Destra prit conscience de la foule qui s'était rassemblée dans les gradins et derrière les grilles de l'arène. Cette constatation le remplit de satisfaction, sachant que toutes ces personnes avaient été témoins de sa victoire éclatante contre le chevalier barbare.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum