DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un petit contrôle surprise ? [PV Ben] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 10:37Ben le Bouc
    Derrière le rideauAujourd'hui à 10:22Ben le Bouc
    Souvenirs douloureux [PV Nut Shidhi]Aujourd'hui à 9:01Amédée Sauventreen
    Nomination [Cyradil]Aujourd'hui à 0:33Cyradil Ariesvyra
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 23:14Tensai Ryssen
    L'air du Vent | Feat ZéphyrHier à 23:06Zéphyr Zoldyck
    OrigineHier à 22:59Zéphyr Zoldyck
    La lune et ses étoiles - PAHier à 22:54Tensai Ryssen
    Déchéance [Lyra et Alaric]Hier à 22:47Zéphyr Zoldyck
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:43Erwin Staal
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Mar 16 Jan - 12:52
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    - Ne trouves-tu pas la capitale de ton pays magnifique Erwin ? Cela fait longtemps que nous ne sommes pas venus ici. Dans mes rêves les plus fous, je nous imagine pénétrer dans le palais et abattre tous ceux qui y travaillent et vivent, tu sais ? Les gardes, les conseillers, les membres de la main, Tensai, Ayshara, Draknys. Tous sans exception. Tu ne trouverais pas ça drôle, mon ami ?

    - Non pas tellement, en fait, je m’en branle royal du couple impérial et de tout ce qui tourne autour. Nous sommes ici pour la mission que m’a confiée Lyra, pas pour exterminer les habitants du palais, alors calme tes ardeurs Carnage. Attendons Ben le Bouc, il ne devrait pas tarder à arriver.

    - On ne peut même plus rire avec toi, Erwin. Enfin, je sais que le Maître-Espion garde un œil sur nous. Mieux vaut ne pas faire n’importe quoi dans la capitale hein, je tiens à ce que ta tête reste sur tes épaules. On se déchaînera dans la foire de la petite gobeline. Hmm, on va la découper en plein de petits morceaux, et la bouffer, ça va être magique Erwin.

    - Non, on ne va pas faire ça, t’as rien compris à l’objectif de la...


    - Ta gueule Erwin ! On fera ce que je veux, un point c’est tout ! C’est pas un putain de pauvre type comme toi qui va me dire quoi faire, t’as bien compris du con ?

    Enfin, heureusement que les citoyens qui passaient tout autour de moi n’entendaient pas la petite voix incessante qui parlait dans ma tête. Petite, ce n’était pas le bon mot pour décrire la voix de Carnage. Que dire, elle était démoniaque, oui, elle inspirait la peur et l’effroi. Mais bref, ce n’était pas le sujet du jour, non.

    J’étais tranquillement assis non loin du palais, portant ma tenue classique de mercenaires, dans les tons gris et bleus marins. Toujours le bras maudit laissé à découvert et la capuche qui venait cacher mon visage. J’attirais beaucoup les regards des passants, mais qu’en avais-je à foutre de toute façon. J’attendais le contrôleur envoyé par le Cœur, Ben Le Bouc. Il paraîtrait que sa réputation n’était plus à faire au sein des soldats fiscaux. J’avais hâte de le rencontrer, ce vieil homme.

    Lyra m’avait dit de le retrouver non loin du palais royal d’Ikusa, face à un commerce de vêtements, qui vendait… les vêtements de la famille Leezen, oui. Décidément, elle aimait beaucoup sa maison, ma cousine. Tout l’inverse de moi, qui souhaitait leur mort. Bah ça tombe bien, ils étaient déjà six pieds sous terre ces sales merdes. Merci quand même de m’avoir élevé, au passage.

    - J’aime voir toute cette haine en toi, Erwin. Tant que nous y sommes, raconte donc ton histoire.

    - Tu la connais mon histoire Carnage, et puis, de toute façon, voilà le contrôleur.

    - Oh t’as vu, c’est un vioque ! Je me demande si il tient aussi bien la douleur que…

    - Ferme là abruti.

    - C’est toi qui va fermer ta sale gueule moule à merde.

    - Calme-toi un peu, ne me déconcentre pas.

    Pourquoi avais-je dit ça ? Ce con de démon se mit à chanter ses balades morbides instantanément…
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 63
    crédits : 236

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Jeu 18 Jan - 16:55
     
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Erwin Staal

    « Vous demander l'assistace de l'administration militaire ? Pensez-vous vraiment que nous sommes à la disposition du premier venu ?  »

    Entendu lors d'une entrevue dans le bureau de Ben le Bouc


    ***

    Que le Cœur, et par extension les Contrôleurs Royaux, exige l’assistance du corps d’armée était normal. Après tout, les soldats impériaux étaient tenus de respecter l’autorité d’un membre de la Main. Qu’une Tovyr quémande l’assistance du Ministre des Finances, et par extension l’officier impérial au bouc grisonnant qui marchait d’un pas rageur dans les rues d’Ikusa, était clairement une marque d’incompétence ! Ne disposait-elle pas d’une Horde entière à sa disposition ? Le décret impérial qui verrait ses troupes doubler en nombre n’était pas une preuve suffisante des moyens colossaux attribués à l’armée reikoise ?

    Poussant un sifflement désapprobateur, Ben le Bouc continuait de marcher, et était à quelques encablures de l’endroit où il allait retrouver l’envoyer de la gradée, tout en fulminant intérieurement. Que faire ? Un contrôle fiscal poussé de tous les actifs de sa famille ? Une convocation au palais pour un examen ? Un passage en revue des ressources fournies à sa Horde ? L’officier impérial ne manquait pas d’idées pour rappeler à cette Tovyr impertinente sa place dans la hiérarchie impériale. Enfin, cela devrait attendre la fin de ce qui s’annonçait être une perte de temps pour le contrôleur, qui s’approchait de la personne qu’il était censé rencontrer.

    Une tenue qui trahissait sa condition de second couteau, un bras dénudé à l’apparence douteuse, une capuche rabattue sur son visage qui lui aurait donné l’air furtif s’ils n’étaient pas en plein milieu de journée. Décidemment, la situation allait de mal en pis ! Poussant un nouveau sifflement désapprobateur, l’officier impérial s’annonça sans cérémonie :

    « Contrôleur Royal Ben le Bouc. Passez devant, nous n’avons pas de temps à perdre ! »

    C’était d’ailleurs la stricte vérité. Ben le Bouc avait encore beaucoup de travail pour faire en sorte que le décret impérial soit appliqué à la lettre, et la seule raison pour laquelle il se tenait devant ce vulgaire laquais était que le Cœur lui-même le lui avait ordonné. Ben le Bouc savait pertinemment que les raisons de son supérieur étaient dans l’intérêt de la nation du désert, mais qu’une officière ose supplier le Grand Argentier comme une vulgaire mendiante pour l’aider sur une affaire insignifiante ? Un véritable affront envers l’administration militaire !

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Jeu 18 Jan - 18:36
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    Le vieux rabougri arriva enfin devant le demi-oni possédé. Ah oui ! J’avais entendu parler du contrôleur crasseux, mais pas moins froid. Et là, j’étais servi, le vieillard, en arrivant proche de ma personne, me jeta un regard noir et prit à peine le temps de me saluer, et de se présenter. Enfin, ce n’étaient pas des manières ! Surtout pour une personne de haut rang, si je pouvais appeler un contrôleur comme cela. Bref ! Peu importe, autant faire bonne mine devant lui, Carnage s’occuperait bien de me faire cracher ce que je pensais du vieil homme plus tard. En parlant du loup…

    - Ah ! Qu’il est moche ! Et il pue en plus, il doit pas connaître l’eau celui-là. Même moi je n’oserais pas lâcher un croc dans sa vieille carcasse.

    - Tais-toi Carnage, laisse-moi me concentrer deux petites minutes s’il te plaît.

    - Mais toi ta gueule Erwin, je ne t’ai pas donné la parole ! Réponds plutôt au cadavre ambulant qui se trouve devant toi, tu ne vas pas juste lui obéir et passer devant comme un gentil chien non ?

    - Raaah, ferme-là Carnage, s’il te plaît.

    Enfin, le bougre n’avait pas tort ! Je ne pouvais décemment pas me laisser faire comme un vulgaire pantin. C’était certainement ce qu’avait laissé penser Lyra au Cœur. Bon, certainement pas, je sais qu’elle avait bien plus d’estime que cela pour moi. Cependant, je n’aimais pas vraiment la manière de faire de mon futur coéquipier dans cette descente vers la foire. Alors, je pris mon courage à deux mains pour le remballer !

    - Erwin Staal. Enchanté, monsieur Le Bouc. Suivez-moi je vous prie.

    - Tu fais pitié Erwin, vraiment. Tu te fais victimiser, j’en peux plus de toi. Fallait lui faire comprendre qui de vous deux a les plus grosses couilles putain de merde ! Et en plus, Le Bouc c’est son surnom, crétin..

    - Non mais regarde-le, il n'a plus que la peau sur les os le pauvre homme, il doit certainement être en fin de vie. S’il survit à la mission, on a de la chance.

    - Pathétique petit humain, laisse-moi la parole.

    - Non !

    Évidemment que je ne lui laisserais pas la parole. C’était encore un coup à me faire un ennemi, et je pense en avoir suffisamment dans cette Nation. Et puis, je préférais éviter de me confronter à un contrôleur. Bref, j’entamai la marche, indiquant d’un signe de la tête au vioque de me suivre. Nous arpentions les rues d’Ikusa, du palais jusqu’au quartier marchand, passant devant sa prestigieuse arène. Combien de guerriers s’étaient battus en son sein ? Peut-être que Carnage et moi pourrions y aller.

    - Nous allons passer par les souterrains, normalement, il ne reste que très peu de partisans de la pègre dans cette ville. J’espère que vous savez vous battre, ou que vos os ne vont pas se briser trop facilement, si l’on se faisait attaquer. Enfin, je suis aussi là pour m’assurer de votre sécurité, monsieur Le Bouc.

    - Arrête de l’appeler Le Bouc abruti !

    Nous marchions dans les tunnels, mais après quelques mètres parcourus sous terre, je ressentis une présence menaçante autour de nous. Qu’était-ce?
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 63
    crédits : 236

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 24 Jan - 15:58
     
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Erwin Staal

    Ben le Bouc, l’un des contrôleurs royaux les plus féroces en activité, adressa un regard empli de mépris à son interlocuteur, et ne prit même pas la peine de répondre à sa dernière phrase alors qu'ils s’engageaient dans les souterrains de la ville.

    Le garçon de course de la Tovyr Leezen paraissait quelque peu … dérangé. Pendant qu’ils marchaient dans les rues d’Ikusa, l’officier impérial avait remarqué les quelques moments d’absences de son guide. Comme si l’Oni encapuchonné était en pleine conversation avec une personne qui n’était pas là. Pas étonnant que l’officière supérieure ait rampé aux pieds du Cœur pour obtenir de l’aide, si cet homme de main était tout ce qu’elle avait pour mener à bien la tâche qui les attendaient. Heureusement, cet énergumène ne semblait pas faire partie des soldats de sa Horde, auquel cas un uniforme aurait été gâché sur cette personne !

    Enfin, plus vite ils rempliraient leur tâche, plus vite le contrôleur au bouc grisonnant serait débarrassé de cette Erwin ! Et plus vite il pourrait se pencher sur le cas de cette Lyra Leezen, ou comment la faire rester à sa place d’officière au sein de l’armée. Ces plans allaient cependant devoir attendre, car une présence menaçante s’était fait sentir autour des deux compagnons d’infortunes. Une occasion parfaite pour faire ravaler ses paroles insolentes à ce vulgaire homme de main !

    Réveillant les flux de mana qui sommeillaient en lui, Ben le Bouc en libéra une petite quantité, créant des courants d’airs agressifs autour de sa personne, agitant son lourd manteau. Ses bras étaient presque tendus le long de son corps, et les doigts de ses mains étaient repliés à l’exception de l’index et du majeur, tendus et collés les uns contre les autres, et sur eux se concentraient des flux de mana virulents, prêts à déchainer une magie de vent meurtrière.  

    L’officier impérial jeta un œil en biais à son accompagnateur :

    « Cela répond-il à votre question ? »

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Mer 24 Jan - 16:23
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    Une chose était certaine, cet officier impérial au service du Cœur était tout sauf un tendre et un gentilhomme. Sa présence me faisait froid dans le dos. Ce vieil homme était surtout bien aigri oui, un vieux con comme l’on n’en faisait pas d’autre. Enfin Bref, ce vieillard avait tout de même des ressources, puisqu’il commença à invoquer de la magie, de la magie d’air. Mon regard se posa naturellement sur Ben, avec un sourire au coin des lèvres, comme si j’allais essayer de faire une intervention comique.

    - On peut dire que vous ne manquez pas d’air, Ben !

    - Ferme ta gueule Erwin, tu fais rire personne et surtout pas le vieux con qui est à côté de nous. Regarde-le avec ses yeux globuleux, son regard noir, tu crois qu’il a envie de rire là ?

    - Mais je…

    - Non ferme-là Erwin, déjà qu’il n’avait pas l’air de t’apprécier, maintenant ça va être pire. Bravo, gros tocard.

    - Mais attends, je…

    - Même moi, tu me dégoûtes. Tu sais quoi Erwin, t’es qu’une merde. Pour cette blague, tu vas bien attendre de te faire défoncer par le truc qui nous cours dessus.

    Effectivement, une putain de goule était en train de nous foncer dessus, j’essayais tant bien que mal d’invoquer le masque, mais je n’y arrivais pas. Je n’arrivais même pas à invoquer La Fin. Putain, je n’avais que mon Katana et quelques poignards et couteaux, mais là, on avait affaire à une goule de deux mètres au moins.

    - Tu fais chier Carnage, laisse-moi au moins mon épée.

    - Va te faire enculer Erwin.

    - Putain, fais chier !

    Je dégainai mon Katana de son fourreau, puis je me mis en position de combat. Mon regard s’intensifiait, mes pupilles devenaient orangées, signe d’une certaine concentration de ma magie de Feu. Mon bras lui, commençait à scintiller également. J’avais l’impression qu’en ce jour, je devais me battre sans l’aide de mon fidèle colocataire. Enfin, au moins, j’avais toujours le vieux rabougri avec moi. Mon regard enflammé se tourna sur Ben, et alors, je paraissais déterminé.

    - Monsieur le Bouc, je ne doute pas que vous soyez puissant, mais économisez vos forces, je vais me charger de la goule.

    Après mes paroles, je me ruai à toute vitesse sur la créature fantastique, réussissant à faire tomber ma lame sur son épaule, avant d’être balayé violemment sur le côté par son gigantesque bras.

    - T’es vraiment une merde, Erwin.

    - Ta gueule.

    Enfin, j’avais de la chance, ou pas, la créature semblait foncer droit sur le contrôleur royal. Je me relevai, puis j’essayais de la suivre, mais elle était bien plus rapide que moi.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 63
    crédits : 236

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 31 Jan - 17:31
     
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Erwin Staal

    La situation virait au ridicule, alors que le second couteau se voyait écarté comme un vulgaire déchet par la goule immonde, réfutant la bravade lancée quelques secondes plus tôt par l’homme venant de s’écraser sur le sol. La bestiole, quant à elle, se dirigeait droit vers Ben le Bouc, un amas de griffes et des crocs prêts à tailler en pièces le logothète qui avait prit une étrange position, son bras droit replié en angle droit contre son flanc, son bras gauche tendu devant lui. La concentration se lisait sur son visage, alors que l’officier impérial formait rapidement une image mentale dans son esprit.

    Un épieu de battue, à la pointe mortelle et à la hampe solide conçue pour être placé dans le sol afin d’encaisser la charge du gibier. Une lance capable de stopper net une course effrénée, le tout en causant d’atroces souffrances. Bandant brusquement les muscles, le bras replié du contrôleur se déplia, imprimant un mouvement partant du sol vers le plafond. Le vent siffla en réponse à l’injonction du mana de Ben le Bouc, et un épieu formé par l’air jaillit du sol, juste en face du mage, pointé droit sur le poitrail de l’abomination.

    La chose fut incapable d’interrompre sa course, et alla s’empaler sur la lance de vent dans un bruit écœurant de chair transpercée, provoquant une petite onde de choc dans la one d’où sortait l’épieu tellement l’impact avait été brutal. La goule poussa un hurlement de douleur atroce, des gerbes de sang s’échappant de sa gueule, incapable de dégager la hampe logée dans son poitrail. Encore vivante, mais bloquée sur place !

    Le logothète au bouc grisonnant avisa son compagnon d’infortune, qui s’était pressé à la suite de la créature, et s’adressa à lui d’un ton hautain :  

    « Voilà qui était très impressionnant, guerrier ! Maintenant, êtes-vous au moins capable d’achever cette bestiole, ou dois-je tout faire moi-même ? »

    En parlant de la goule, que faisait une telle abomination ici, dans les souterrains de la capitale ?

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Mer 31 Jan - 18:26
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    Je regardai de ma position la misérable bête qu’était la goule s’empaler sur la lance de vent du vioque. Impressionnant, il m’avait vraiment fait passer pour un naze. Enfin, moi au moins, je vais me battre au corps à corps. Et, je pouvais aisément la tuer en brandissant mon épée droite devant moi, mais c’était trop simple. Enfin bref, je poursuivais tout de même l’assaillant, bien que je le visse s’empaler bêtement sur la lance de vent. Quelle tristesse, je n’avais même pas eu la chance de me battre un peu.

    Je portai mon regard pourpre dans celui de mon vis-à-vis, qui prenait toujours on air hautain. Bien sûr que j’allais me faire un plaisir d’achever cette putain de goule par un violent coup d’épée. J’assombris mon regard, puis, je fis un léger signe de la tête, prenant mon épée maudite et la levant au-dessus de la créature agonisante. Enflammant aussitôt ma lame à l’aide de ma magie, je vins, d’un coup extrêmement rapide, sectionner la créature en deux. Je regardai le sang pourri de la créature s’étaler sur le sol en pierre de ce tunnel, créé certainement par le fils Draknys, lorsqu’il fût encore à la capitale.

    Cependant, une question me taraudait l’esprit. Comment une goule s’était retrouvée dans le souterrain de la cité d’Ikusa ? C’était tout juste impossible, à moins qu’une personne les invoquât directement depuis là. Enfin, la visite à rendre à Violette pouvait attendre, il y avait visiblement une autre menace dans cet endroit, bien plus dangereuse que la simple gobeline gérant une foire. Mon regard s’intensifiait, devenant orangé, reflétant les flammes qui coulaient dans mes veines.

    - J’ignore comment une goule s’est retrouvée ici, monsieur Le Bouc. Je pense que notre contrôle surprise sur la foire peut attendre, il y a un mystère bien plus important à résoudre ici. J’espère que vous avez plus de temps que prévu devant vous et surtout, que vous n’avez pas peur du noir.

    Puis, je me retournai, entamant une marche plus en profondeur dans les tunnels, suivant la direction d’où la goule provenait. Sur qui allait-on tomber ? Ou sur quoi ? Enfin, habituellement, j’écoutais les ordres de Lyra, mais aujourd’hui, je devais y faire une entorse. La capture d’un potentiel individu invoquant des monstres me rapporterait certainement plus d’or que le simple contrôle inutile que je devais effectuer.

    - Je vous préviens, je ne suis pas un pisteur hors pair, je vais simplement me contenter de suivre les cris de goules. Enfin, si elles daignent crier, évidemment. S’il y a une menace sous cette ville, je tiens à l’exterminer, allez-vous me suivre, Ben ?

    Puis, sans même attendre la réponse de mon interlocuteur, je me mis en marche, espérant tout de même qu’il allait me suivre. Il suffisait simplement d’écouter les faibles cris des goules pour les repérer. Tournant mon regard vers mon nouvel ami, je tenais à lui poser cette simple question, qui pouvait paraître idiot à première vue. Mais, j’aimais savoir avec qui je travaillais.

    - Dites-moi, Ben, qu’est-ce qui vous a poussé à devenir contrôleur royal ? C’est vrai, ce métier ne plaît pas à tout le monde.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 63
    crédits : 236

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 7 Fév - 17:21
     
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Erwin Staal

    Effectivement, la présence de ces horribles créatures dans les souterrains de la capitale ne pouvait décidemment pas être ignorée ! Si ces goules se mettaient à surgir à la surface, saccageant les ressources de l’Empire et ôtant la vie de ses payeurs d’impôts, le préjudice serait inacceptable ! Non, impossible de courir le risque, les deux hommes devaient s’enfoncer plus loin dans les ténèbres, et arracher le mal à la racine.

    En revanche, Ben le Bouc se couperait lui-même la langue plutôt que de reconnaitre le bien-fondé du raisonnement de son compagnon d’infortune ! le logothète au bouc grisonnant emboitant le pas du second couteau sans rien dire, à l’affut du moindre cri inhumain trahissant la présence d’une abomination. Enfin, il essayait, car son accompagnateur était apparemment d’humeur bavarde ! Où se croyait-il ? Dans le salon de thé de sa Tovyr ? La réponse de l'officier impérial fut cinglante :

    « Si tout le monde faisait ce qu’il voulait, pensez-vous que l’Empire tel que nous le connaissons existerait ? Non ! Chaque sujet du Reike doit faire son devoir et mettre ses compétences au service de la Couronne ! Pour moi, au sein de l’administration militaire, pour vous, ce pour quoi la Tovyr Leezen vous juge utile »

    Ben le Bouc ne voyait pas quoi, et il ne se donnerait pas la peine d’y réfléchir.

    « Maintenant, avez-vous d’autres questions existentielles, ou pouvons-nous nous concentrer sur la traque de ces abominations ? »

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Jeu 8 Fév - 23:14
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    Décidément, je n’arrivais pas à faire en sorte que Ben sortit le balai qui était profondément enfoncé dans son cul. Il n’avait pas l’air d’être une personne très apte à mener à bien une discussion approfondie, ou du moins, pas avec moi. Je ne savais pas vraiment ce qu’il me reprochait, j’essayais, comme à mon habitude, de ne pas me montrer hostile. Peut-être que la première impression que je lui avais laissée n’était pas très bonne. Enfin, pour dire vrai, je n’en avais sacrément rien à branler, de ce qu’il pouvait penser de moi. Une menace semblait peser sur les égouts de la capitale et je comptais bien l’éliminer, avec ou sans lui.

    Mon regard, qui était porté en sa direction durant sa réponse, se détourna brusquement et, en même temps, un profond soupir s’échappa de mon être. Oui, j’étais légèrement saoulé par le comportement de mon ami du jour, mais bon, je devais bien pouvoir le comprendre. Après tout, je lui avais dit que nous partirions pour passer un contrôle chez une petite gobeline et, au final, nous nous retrouvâmes dans les souterrains du Joyau du Désert à la recherche d’une menace invisible, du lieu où apparaissait ces fameuses goules. Même si elles n’étaient pas bien offensives pour un guerrier comme moi, les citoyens les moins aguerris couraient un risque.

    Après plusieurs minutes de marche dans ces tunnels humides, à ne rien dire, je tournai légèrement la tête, parvenant à prendre Ben le Bouc, alors derrière moi, dans mon champ de vision. Mes prunelles étaient devenues légèrement orangées, signe que je commençais à concentrer ma magie du feu. Mon bras lui, scintillait légèrement, mais de plus en plus au fil du temps. Naturellement, je me préparais comme il se devait au combat, on ne pouvait pas savoir ce qui nous attendait au bout de ces tunnels.

    - Je crois que nous sommes partis du mauvais pied Ben, je ne voulais pas me montrer hostile ou autre. Enfin, j’espère que nous aurons l’occasion de discuter à la fin de notre aventure.

    Simplement, je n’en dirais pas plus, j’avais bien compris qu’il ne voulait pas discuter, alors inutile d’insister. Cependant, j’espérais sincèrement pouvoir m’entretenir avec lui après notre épopée. Je me demandais comment il était possible de vouloir devenir contrôleur, les finances c’étaient tellement… chiant et inintéressant.

    Nous continuâmes tranquillement d’avancer dans ces tunnels aussi sombres qu’humides et, toujours en entendu des hurlements distordus par les reliefs difformes des tunnels. Mais, voilà qu’après une bonne dizaine de minutes de marche, nous arrivâmes dans une salle bondée de plusieurs goules et, au fond, une personne totalement vêtue de noir. Étrange. Cela n’avait pas l’air d’être une quelconque forme de nécromancie, mais était-ce un mage qui avait rassemblé ces goules jusqu’ici ? Enfin, comment étaient-ils tous arrivés là d’ailleurs ?

    Mes yeux s’enflammèrent aussitôt, puis, je tournai mon regard sur mon nouvel associé, espérant qu’il ait le pouvoir pour balayer toutes les goules qui se mettaient en travers de notre route.

    - Vieux Ben, j’espère que vous avez de quoi nous débarrasser d’eux. Si tel est le cas, je peux garder mon énergie pour aller chercher la sous race qui se trouve derrière la horde.
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 63
    crédits : 236

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Ven 16 Fév - 11:10
     
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Erwin Staal

    Plus ils avançaient dans les tunnels sombres, plus l’humeur du logothète se détériorait. Entre son compagnon beaucoup trop volubile et la menace souterraine que personne ne semblait avoir détectée jusqu’à présent, l’officier impérial avait de quoi rédiger le rapport du siècle ! Enfin, il y avait une bonne nouvelle dans tout ça : Ben le Bouc allait faire tout son possible pour que la Tovyr Leezen soit tenue pour responsable de cette situation alarmante ! Cette vulgaire officière y repenserait à deux fois avant d’exiger la présence d’un contrôleur pour faire le garçon de course.

    Les deux compagnons d’infortune arrivèrent finalement dans une salle remplie d’abominations. Les griffes raclaient sur le sol dallé, et les monstruosités poussèrent des grognements menaçants en apercevant les deux intrus. Le second couteau de la Tovyr s’adressa à Ben le Bouc, mais celui-ci ne l’écoutait pas, car il s’était déjà mis en position pour modeler le mana. Jambes fléchies, tronc droit, les deux bras tendus vers le haut, l’homme au bouc créait une image mentale à toute vitesse, car les goules commençaient à bouger : Un filet, couvrant une large zone, aux mailles aussi solides que l’acier. Un piège dont on ne pouvait pas s’échapper, et qui continuerait de se resserrer jusqu’au trépas de la victime.

    Au-dessous des abominations, les courants d’air, influencés par le mana, prirent la forme d’un énorme filet, parfaitement droit à l’horizontal. L’officier impérial, les bras toujours tendus vers le haut, les abattit d’un coup sur le sol de la salle souterraine, et le mana rugit, imposant sa volonté. Les vents sifflèrent, et l’énorme filet tomba à toute vitesse, écrasant les monstruosités qui s’étaient élancés sur le duo. Immobilisées sur place, les goules hurlèrent à la mort, car le sort ne s’était pas encore dissipé. Pire, les vents continuaient de pousser vers le bas avec de plus en plus de force. Quelques secondes suffirent pour que leurs corps disgracieux cèdent face à la pression, et d’horribles bruits de membres broyés et de boites crânières pulvérisées résonnèrent sans la salle.

    Ben le Bouc se releva, en alerte. La silhouette vêtue de noir ne semblait pas avoir été impactée par son sort, ce qui en faisait déjà un adversaire plus redoutable que de simples goules. Sans quitter des yeux l’inconnu, l’officier impérial s’adressa à son compagnon :

    « La voie est libre, rendez vous utile et passez à l'attaque ! »

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Erwin Staal
    Erwin Staal
    Messages : 110
    crédits : 774

    Info personnage
    Race: Humain/Oni
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3223-erwin-staal-terminee
  • Ven 16 Fév - 17:16
    Un petit contrôle surprise ?
    Feat. Ben Le Bouc
    Le vieux rabougri se mit finalement en position de combat, il ne m’écoutait même pas en fait. Je devais bien avouer que, sur le moment, c’était légèrement vexant, mais bon. Pourquoi pas, après tout. Sa position de combat était pour le moins, étonnante. Arborant une « I-pose », mon allié du journalier se mit à créer une sorte de filet au-dessus de nos adversaires. Il avait beau paraître faible aux premiers abords, enfin, faible, non. Sa réputation disait bien le contraire. Il n’avait plutôt pas l’air d’être en état de combattre. Bref, en réalité, le contrôleur royal semblait posséder de puissant pouvoir magique.

    Ainsi, il créa une sorte de filet au-dessus de nos ennemis, un filet dont personne ne pouvait s’échapper, pas même le plus agile des assassins. Enfin, si, peut-être, mais là, il n’y en avait pas vraiment. Lorsque le vioque abaissa les bras – avec quelques craquements d’os- le filet tomba lui aussi sur les malheureux qui avaient osé envahir les souterrains de la capitale. Les monstres qui étaient bien partis pour nous attaquer se furent fait immobiliser et hurlèrent la mort. Ben n’en avait pas encore fini, il continuait d’abaisser le filet de vent, alors que les corps des immondices furent broyés comme les vulgaires pantins qu’ils étaient.

    Alors que Ben le Bouc se releva, je le sentis alerté. Effectivement, la silhouette au loin ne semblait en avoir eu rien à foutre de l’attaque de l’officier des impôts. Étrange. Naturellement, j’obéis à mon acolyte, me mettant alors à courir en direction de la silhouette. Soudain, une violente bourrasque émana de cette dernière et, elle m’empêcha de continuer d’avancer. Cependant, mes yeux étaient rivés sur notre cible et, je pus remarquer sans mal qu’un pendentif qu’elle portait autour du cou se mit à émettre une lueur bleuâtre, presque blanche. Je reconnus sans le moindre problème le symbole de cette organisation, enfin, j’en ai deviné les formes. Notre cible était-elle un… ? Non, pas possible, pas ici.

    Alors que le vent battait son plein, la cible prit la fuite, partant s’enfoncer plus profondément dans les tunnels.

    - Fait chier, putain de merde !

    Je me retournai vers Ben le Bouc, alors que ma voix résonnait dans les tunnels sous le prestigieux Joyau du Désert. J’étais énervé et, cela, le contrôleur pouvait facilement le voir, même sans me connaître. Mes prunelles avaient radicalement changé de couleur, sans même que je le voulusse.

    - Ben, je ne suis pas sûr mais, il se pourra que cette personne soit dangereuse. On n’a pas le choix, on doit la rattraper avant qu’elle ne fasse davantage de dégâts. Tant pis pour votre rapport au Cœur et le mien à la Tovyr, on n’a pas le temps. Et puis, de toute façon, je ne suis pas un soldat, je n’ai de rapport à faire à personne.

    Mon regard s’intensifiait de plus en plus, alors que le masque apparaissait sur mon visage, naturellement.

    - On va tuer ce fils de pute. Entendu ?
    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum