DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flash-rp] Enfin, la célébration ! - Page 5 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 22:57Capitaine Saumâtre
    Tout feu tout flamme [Kassandra]Aujourd'hui à 22:46Zéphyr Zoldyck
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 22:38Brak'Trarg
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 13 Oct - 1:43
    Dans une envolée de cheveux sanglants, la divine créature nimée par la lueur de la Lune se tourne vers le coeur du Reike ŀes prunelles noires captent les ténèbres de la nuit, les lueurs des torches les piquetant d'étoiles tandis qu'elle lève la main sur la joue martyrisée de l'homme que la Shoumeienne caresse avec la légèreté d'un papillon. .

    Je l'ai enjoint d'arrêter de te faire du mal. Même si elle dit faire ca pour ton bien, mon cher ami, elle t'a blessé et je ne tolère pas que quiconque ne te fasse du mal. Tu as ma faveur et ce n'est pas un vain mot mon cher.

    Sourit t'elle doucement avant de lui donner un bisou sur la joue au moment ou Jasmine arrive en peignoir elle aussi et parfaitement réveillée. Il est si tard? La belle lève la tête vers la lune et ferme les yeux de plaisir. Les larmes, le sang, les os, l'acier de ce mortel lui appartiennent. Jusqu'à sa mort ou jusqu'à ce qu'il arrête dela fourniren chocolat, ce qui encourrerait un déplaisir certain. Ainsi Halewyn en a t'elle décidé

    Il est tard mais il nous reste une partie. Cependant, je suis inquiète et je ne veux pas être seule cette nuit. Avec ta permission, est ce que Jasmine peut dormir avec moi cette nuit? A‘ec elle comme témoin de moralité, le camp au complet pourra dormir sur ses deux oreilles. Je te suggère d'aller voir ton oncle qui manie la glace, il pourra empêcher ta joue de gonfler avant que ca ne devienne vilain. On reprendra le Black Tensai à notre prochaine rencontre?

    Les grands yeux de biche noire sont grands et brillants dinquiétude.

    Parce que nous nous reverrons j'espère?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 15 Oct - 5:31
    Il semble à Halewyn qu'elle a oublié quelque chose. Et que le laisser s'en aller comme ca n'est pas tactiquement correct. Aussi l'appelle t'elle quand il est à mi chemin de se faire soigner. De là ou elle est, elle voit déjà les prémices d'un bel hématome. Une dame comme Halewyn ne le l'accaparerait pas alors qu'il est blessé.

    Attends! ... Note ce que je te dis Tagar, a notre prochaine rencontre, la première chose que nous ferons sera de disputer cette partie. Peu importe le lieu, l'heure ou la circonstance. Essaie juste de ne pas me retrouver en plein milieu d'une réunion au sommet ou la journée de ton mariage, parce que je l'interromprai pour cette partie et ce , sans vergogne.

    Souris t'elle en le laissant aller enfin avant de retourner à l'intérieur. Et les paroles moqueuses de Jasmine l'ennuie. Elle était si près de parvenir à ses fins avec le coeur du Reike...

    Halewyn... Corrige machinalement l'interpellée. Le rabat de la tente fermé et attaché de l'intérieur,  plus personne d'autre ne viendra cette nuit à moins d'en déchirer les pans. . Enfin. La courtisane se relâche et redevient iel. Etre une femme est comme porter un corset. C'est très plaisant quand ca finit par se délacer en fin de journée. Et ca lui donne des envies primaires. Des envies partagées semblerait t'il.

    Un sourire, une main se lève gracieusement sans répondre à la servante, et la lumière de la lanterne s'éteint. Dans le noir, deux yeux luisent brièvement, trahissant la nyctalopie d'iel succube, avant que deux  grandes mains ne prenne la servante de chaque coté du visage.  Iel n,a pas pu avoir Tagar cette nuit, merci Martha, mais la menue malédiction lancée à la matriarche l'a mise de fort bonne humeur. Iel aurait pu demander au coeur du Reike de revenir ici, mais ca aurait été trop gros et trop tôt. Il n'est pas encore prêt. Il y a cependant une autre âme ici prête à être ceuillie. Toute prête, douce et innocente.


    -Pour le reste de la nuit, ta voix m'appartient  Elle ne doit pas franchir les limites de cette tente. Ton corp est à moi aussi. Pas besoin de répondre.
    Murmure la voix de soupir, langoureuse et tentatrice Je sais parfaitement que tu m'as compris. Comme je sais que ce qui se passera ici restera entre nous deux. Il me déplairait prodigieusement que ca ne soit pas notre petit secret rien qu'à nous.

    18 + Erotisme:

    -Accepte tu le pacte?


    Demande suavement le démon avec une voix appelant littéralement à la dépravation la plus pure, gardant sa victime consentante prisonnière des lambeaux de sa robe de nuit en coton.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 16 Oct - 4:11
    Maitresse... Depuis combien de décennie n'a t'iel entendu pareille soumission et dévotion chez une mortelle qui n'est pas dégénérée? Ca plait parfaitement à votre succube favorite. Dans un bruit de déchirure des plus satisfaisant, son offrande consentante se dévoile à iel, vulnérable et docile tandis que le fin coton tombe à ses pieds.  

    Je ne t'ai pas donné le droit de parler.


    Répond ladite maitresse en prenant la jeune femme à la gorge sans lui faire de mal,
    18 + Erotisme:


    L'aube trouva la servante endormie, épuisée, au milieu des draps blancs. Et si elle avait la mine chiffonnée, celle de iel succube était proprement radieuse tandis qu'iel enfilait .. Un pantalon inconnu issus d'un paquetage lui aussi inconnu. Au coin du lit trônait une redingote indigo finement brodée d'argent.

    Elle ne pouvait le savoir, mais quand, un peu plus tôt,  Jasmine abdiqua en s'évanouissant de plaisir entre ses bras  Halewyn s'était faufilée hors de la tente sous forme féline, pour rejoindre ses affaires et revenir avec. Hors de question de ''rentrer la queue'' aujourd'hui. Hors de question de porter des robes. Iel n'était pas d'humeur.

    Se redressant, les muscles fins et déliés roulaient sous la peau tandis que, lanière de cuir en bouche, la déesse était en train de remonter sa chevelure sanglante en une simple queue de cheval haute et sauvage, révélant les marques des ongles de Jasmine dans son dos et sa cicatrice de guerre lui barrant l'omoplate droite. . Au sol trainait le sac, intouché à côté des vestiges de sa tenue de nuit détruite. La déduction ne devrait pas être difficile à faire pour l'intelligente jeune femme. S'il lui reste deux neurones pour penser après une telle nuit.

    D'ailleurs, quand cette dernière bougea, Halewyn se tourna gracieusement vers elle, vers elle, révélant son côté face dans toute son androgynie avec un sourire matois au visage,iel pencha la tête légèrement de côté, la regardant avec une prunelle noire brûlant de l'indécence et de la luxure la plus pure. De quoi rendre folle.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 18 Oct - 3:48
    A la voir ainsi, échevelée et a ses pieds, Halewyn en ressent une satisfaction sans borne. Enfin une mortelle qui la voit enfin pour la déesse qu'iel est. Un sourire aux lèvres, Halewyn lui ordonne de se relever, prenant le menton fin de l'elfe entre ses grands doigts d'artiste, les prunelles noires se teintant de cet éclat particulier qui la faisait brûler de plaisir anticipé. Les lèvres de la dame effleurent celles de la servante, l'autre, brûlante, se nichant dans le creux des reins de la belle.

    - Sache que je suis sensible à ta prière. Pour l'exaucer, c'est à toi de me prouver que tu es sérieuse dans ta démarche. Je dois aller maintenant là où tu ne peux me suivre. Alors ma première instruction est: Affranchis toi et trouve les moyens de te rendre chez moi et de veiller à ce que tout soit prêt quand je rentrerai. Appelons ca un chemin de croix. Montre toi digne de me servir et tu pourras voir du pays et porter ma parole. Quand nous nous reverrons, nous parlerons de ce que j'exigerai de toi en retour. .

    Les prunelles noires semblaient la sonder jusqu'au fond de son âme.

    Accepte tu?

    Pauvre Jasmine. Que pouvait t'elle faire d'autre que de s'incliner. L'amour... Cette illusion mortelle. Alors Halewyn lui donna son adresse et les instructions pour que l'elfe puisse entrer chez elle.

    *******

    Quelques minutes plus tard, Halewyn sorti de sa tente en ajustant son paquetage. Au changement d'allure, beaucoup de Reys s'interrogèrent, mais ils changèrent vite d'avis quand ils virent le masque du Spectre Rouge battant la hanche de la dame. Ils murmurèrent que décidément, elle était bien étrange cette dame, passant ainsi du raffinement le plus poussé è une tenue plus pratique et indubitablement Républicaine jusqu'au bout des ongles... Quoique les rumeurs allaient bon train. Aucune Reikoise bien née ne porterait le pantalon voyons!

    Pour ce qu'Halewyn en avait è foutre en fait. Elle marchait comme s son habitude, avec un déhanché long et aérien, sans effort, demandant son chemin avec une amabilité exemplaire aux serviteurs occupés a démonter les tentes. Elle aida même quelques uns d'entre eux avec des pans récalcitrant, histoire qu'ils ne se blessent pas. Et pour optimiser son capital de sympathie bien sûr.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Oct - 14:30
    Halewyn sourit aux mains qui se posent sur ses yeux. Qui c'est qui c'est , ce n'est pourtant pas difficile èa deviner. Et pourtant, elle joue le jeu, posant ses bellesgrandes mains sur les poignets de son ravisseur.

    Mmmm... Je ne sais pas du tout, alors essayons de deviner. Un homme? .... Répond t'elle de sa voix de soupir, les doigts d'artiste remontant le long des bras de Tagar, lui envoyant quelques subtiles envies de bisous.

    uʼn homme aux cheveux et aux yeux noirs, à la peau aussi noire que son coeur? Plaisante t'elle Etouffant un rire. -NØn, un bel homme aux yeux d'aigue marines et aux cheveux d'opale. A la voix rave et au coeur aussi pur qu'une source d'eau claire en haut d'une montagne. Il n'y a qu'un seul être sur ce monde qui correspond ... Ca ne peut être que le coeur du Reike, Tagar Reys en personne qui m'honore encore une fois de son amitié et de sa présence si précieuse. T↑ as amené du chocolat? Je le sens d'ici.

    Sourit elle, une main s'égarant brièvement le long de l'oreille du Reikois en une subtile attention.

    -J'ai gagné? SØurit t'elle .

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Oct - 19:28
    Ah bien oui, son gage... Et pendant que ħalewyn lit son désir dans son esprit, La Shoumeienne ne peut s'empêcher de hausser les sourcils avant de les abaisser en une pure expression d'attendrissement. Oh, et non, elle ne vous dira pas du tout de quoi il en est question cher lecteurs. Sachez que si elle avait été elfe, les oreilles se seraient abaissées tres bas pour donner des airs chafouins au visage.

    Oh, j'attendrai ton invitation avec impatience.

    Susurre t'elle d'une voix à damner les saints, lui donnant dux chastes bisous sur les joues, avant d'effleurer les lèvres du Reikois, câline et joueuse.

    Je ne te retiendrai pas plus longtemps mon cher, les vents me portent vers d'autres cieux.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum