DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Errance Forestière - Pv Zain I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 2:32PNJ
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Avr - 17:28
    Errance Forestière
    Feat Zain


    Silencieuse...

    Tes errances étaient multiples, variées... Tant que tu fuyais la civilisation, les frontières de la République, tu arrivais à récupérer un souffle salvateur... Loin de tout ce qui t'enrageait, tu pouvais rester au contrôle de ton être, sans te perdre dans des exaltations enragées que tu regrettais à chaque fois. Pour autant, tu n'avais aucun sens de l'orientation. Tu étais du genre à te perdre facilement, la faute à une vie passée en solitude, ou à fuir les diverses menaces qui voulaient mettre un terme à ta tranquillité.

    Cela faisait ainsi plusieurs jours que tu parcourais cette jungle, dense et épaisse, qui ne te laissait que peu d'espoir quant à une échappée miraculeuse... Pour autant, tu n'étais pas malheureuse ni inquiète. Ici, il était facile de s'alimenter, ce n'était pas la faune qui manquait. Les plus imbéciles des prédateurs se jetaient sur toi, pour se faire cuir presque immédiatement. Tu n'étais pas une amoureuse de la viande, mais tu savais t'en contenter lorsqu'il le fallait. Pareil pour la flore... La Jungle regorgeait de baies diverses et variées, qui si elles ne te rendaient pas malade, savaient ravir ton palais spécial.

    Quant à une source d'eau... Il y avait beaucoup de besoin que tu ne possédais pas en tant qu'élémentaire de lave.

    Tant que tu sentais la chaleur humide se répandre autour de toi, c'était bien suffisant pour que tu puisses tenir des semaines ainsi. Cependant, tu avais encore beaucoup de projet sur le feu, et même si la promenade paraissait être agréable, elle n'en restait pas plus désirable. Tu devais rejoindre les frontières de la civilisation Reikoise, pour chercher ressource et découverte. Peut-être que là bas, tu saurais te trouver un avenir moins funeste et brûlant qu'en restant sur ton île ou en te cachant dans les ruelles sombres de la République.

    Mais voilà... Tu étais perdue et seule... C'était un fait.

    Naïvement, tu venais donc à te poser contre un arbre, arrachant la chair de cet animal aux allures porcins que tu avais fait calciner quelques minutes auparavant. Sa viande n'était pas mauvaise, elle fondait sous ta langue... Littéralement. Quant aux maladies qu'elle pouvait bien te refiler, tu n'avais pas besoin de t'inquiéter pour cela. Généralement, rien ne survivait à ta digestion des plus infernales.

    Tranquille et reposée, tu laissais ton être se bercer par les bruits de vie de la faune locale. Du chant des oiseaux aux cris des prédateurs les plus voraces. Dans le fond... C'était dans ce genre d'endroit que tu aurais du passer les premières années de ta vie. Même si ton antre volcanique avait tout d'un petit lit douillet, celui-ci ne t'avait jamais préparé, à aucun moment, aux obstacles de l'existence. Naturellement, lorsqu'on t'y avait extraite de force, tu fus réduit en une vie d'esclavage avant que tu n'apprennes à te rebeller.

    Et depuis des décennies maintenant, tu t'étais promise que plus jamais cela ne se reproduise... Cette promesse, qui était source de bien des fléaux qui parsemaient ton crâne, était aussi ce qui te protégeais. Et même seule, dans cette végétation grouillante, tu ne laisserais rien te retirer la possibilité de savourer la vie en toute tranquillité...

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Dim 23 Avr - 18:52




    - Jungle, Est de Taisen -



    « La violence est le dernier refuge de l'incompétence.»

    - Salvor Hardin.

    Suite à cette citation d'un grand homme qu'il faut garder en mémoire, retrouvons un instant le sujet de toutes nos attentions, en plein coeur de la jungle reikoise, un duo évoluait avec deux chevaux à la recherche d'une petite chose : des arbres. L'un était un homme de taille moyenne, barbu et le regard bleu, hissé sur sa selle, le second était un hybride de grande taille, aux oreilles de félin, marchand devant son cheval, le tenant par la bride. Leur avancée était quelque peu entravée par les racines scabreuses des arbres millénaires, les chevaux renâclaient lorsque leurs sabots glissaient et les deux voyageurs semblaient quelque peu agacés. Du moins l'homme l'était, l'hybride, quant à lui était toujours positif, comme à son habitude.

    Mais pourquoi Zaïn, armateur et tenancier d'arène, se retrouvait-il au milieu de la jungle, de surcroit accompagné d'Hegrar Vazonn, un ingénieur en construction ? Les personnages étaient atypiques, tout comme leur association, au même titre que le lieu. Mais ils savaient où ils allaient et pourquoi ils y allaient, c'était déjà ça. Hegrar regardait, tout en guidant son cheval d'une main, une carte de la région.

    - Il semblerai en effet qu'on soit allé un peu trop au sud, l'exploitation forestière borde le lac Rebirth donc nous devons remonter un peu vers le nord pour rejoindre la route de Taisen.

    - Au moins nous sommes sur la bonne voie. Pourtant sur l'aller on avait pas eu ce mal. Répliqua Zaïn.

    - Normal : La jungle change en permanence, un jour un arbre est dénué de feuilles, le lendemain il est recouvert de lichen. Heureusement qu'il nous reste la carte.

    Le duo revenait en effet d'une exploitation forestière bordant le lac Rebirth. Ils étaient venus prospecter pour un fournisseur en bois afin de bâtir des navires nécessaire à leur entreprise. Ils en revenaient fort déçus, en premier lieu les prix étaient plus élevés que prévu et la quantité de bois proposée était moindre que sur le contrat initial. Les deux compères revenaient donc bredouille, mais ils avaient un plan de secours avec les exploitation forestières des terres du nord qui allaient être grandement exploitées suite aux réformes engagées par Tagar Reys. Ils trouveraient du bois de qualité à bas prix sur ces nouvelles exploitations forestières afin de bâtir leurs navires.

    En revanche, leur problème actuel était celui de rallier Taisen, puis Ikusa, sans encombres. Or, il semblait qu'ils étaient partis un peu trop au sud et allaient se jeter dans le désert, ce qu'ls voulaient éviter pour ne pas fatiguer les chevaux et perdre du temps. Ainsi, ils devaient remonter vers le nord. Mais où était-il ? Avec une telle canopée, impossible de voir le soleil, il leur fallait trouver un point dégagé, ce qui était peine perdue pour l'instant. Zaïn attacha donc la bride de son cheval à une branche et expliqua à Hegrar :

    - Je vais trouver un arbre plus haut que les autres, grimper en haut, trouver le nord et revenir. Comme dans les romans épiques ! Expliqua-t-il.

    Il parti dans la cambrousse sans attendre l'aval de son compagnon de route. Zaïn trouva bien vite un arbre au tronc immense suffisamment grand pour dégager une vue sur le ciel à son sommet. Mais lorsqu'il s'apprêtait à entamer son ascension, il remarqua qu'il n'était pas seul. Ses poils se hérissèrent, signe qu'un regard était posé sur lui. Il pensa d'abord que c'était un macaque, mais lorsqu'il balaya le paysage environnant de son regard, il remarqua une créature humanoïde qui n'était manifestement pas un macaque. Ou alors un brin drôle de macaque carnivore, au vu de l'animal grillé qu'elle consommait.

    Instinctivement il leva une main accompagné d'un sourire contrit.

    - Euh bonjour, honnêtement je ne pensais pas croiser quelqu'un ici... Hum je suis désolé si je vous ai dérangé, je dois juste vous emprunter cet arbre. Désignant celui auquel il s'apprêtait à grimper.

    Mais pourquoi diable s'adressait-il à elle comme si c'était la propriétaire des lieux ? C'était clairement pas une nymphe des bois.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 1 Mai - 19:32
    Errance Forestière
    Feat Zain


    Ennuyée...

    Évidemment, il fallait toujours quelqu'un pour venir gâcher le semblant de paix que tu avais réussi à réunir avec le temps. Fixant l'individu malpoli, celui-ci ressemblait en tout point à un gorille... Du gabarit à l'odeur... Qu'elle était la chance que tu croises un énergumène pareil dans cette forêt dense, au milieu de nul part... ? Cela paraissait tellement improbable que tu venais même à en oublier de t'énerver face à sa demande.

    - ... Et tu peux pas m'emprunter cet arbre ailleurs... C'est pas ce qu'il manque des arbres, dans une forêt.

    Clairement, tu n'étais pas encore là à lui sauter à la gorge, mais tu n'étais pas non plus dans ton habit le plus agréable. Tu n'avais aucune envie de t'adapter à cet étranger qui à peine présenté à toi te demandait déjà de déguerpir. Cela avait été la même chose lorsque tu dormais encore dans ton volcan surplombant Kaizoku. Il avait fallut qu'une bande de parasite débarque pour qu'à terme tu sois contraintes de sortir de ton repos pourtant bien mérité. Cet homme répétait le même schéma, et tu n'aimais clairement pas cela.

    - Il n'y a que les singes qui montent aux arbres... Finalement t'es peut-être vraiment un gorille...

    Ce n'était clairement pas ton genre d'être sarcastique de la sorte. Mais tu n'étais pas de bonne humeur, clairement pas, et en même temps, tu n'étais pas non plus suffisamment irritée pour déclarer des hostilités brûlantes tout de suite. Affichant néanmoins un visage clairement sévère, tu venais à te lever en lui laissant de la place pour qu'il grimpe sur cet arbre. Avec un peu de chance, il saurait sans doute te trouver une sortie. Après tout, tu t'étais pliée à sa demande. Non sans rechigner mais tu l'avais fait, c'était à son tour de te venir en aide.

    Un tel esprit pratique n'était pas non plus dans tes habitudes, mais cette forêt avait le don de canaliser tes émotions pour éviter qu'elle n'éclate au grand jour. Enfin... Cela ne durerait pas éternellement, surtout pas s'il se montrait encore aussi désagréable.

    - J'ai besoin qu'on m'aide à sortir d'ici.

    Décidément, échanger avec des inconnus, c'était clairement pas ton fort. Mais il avait de la chance, beaucoup de chance même. N'importe où ailleurs dans le monde, tu l'aurais pris pour une force hostilité voulant te nuire et tu l'aurais attaqué aussi tôt. Peut-être que vous pourriez préserver ce genre de statut quo suffisamment longtemps pour arriver à sortir de cet enfer de végétation sans encombre. Évidemment, tu avais toujours l'option de cramer l'intégralité de cette forêt si tu ne parvenais pas à tes fins.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mar 2 Mai - 15:23




    - Jungle, Est de Taisen -


    Il semblait que le pauvre hybride n'était pas tombé sur quelqu'un de bien commode. Il savait à présent reconnaitre un élémentaire au premier coup d'œil, il nota alors que cette dernière n'était pas à sa place au milieu de cet environnement hautement inflammable. Il n'osa cependant pas demander ce qu'elle faisait là, tout du moins la façon dont elle lui répondit ne l'invita pas à poser des questions. Bien qu'il semblait tout à fait dans les capacités de l'élémentaire de réduire en poussière cette forêt dans laquelle elle s'avoua perdue, Zaïn avait une petite idée de ce qui la retenait de brûler la jungle pour s'en extraire. L'Empire du Reike était en pleine période d'expansion, bâtissant à tour de bras et construisant des navires, ils avaient besoin d'une source de bois considérable, la conquête des Terres du Nord ayant été faite dans ce but, entre autres. Alors si quelqu'un venait à réduire en cendres la jungle dont se servait la ville de Taisen pour ses besoins en bois, il était certain que le Reike rechercherait et ferai exécuter l'individu en question.

    Alors il étaient perdus, à défaut de se créer un passage dégagé.

    Le voilà qui était tombé sur une personne aux apparences et au tempérament hostile, en plein milieu de cette jungle inhabitée. Par chance il n'avait manifesté aucune mauvaise intention dès l'instant où il l'avait vu, ne cherchant pas la bagarre, mais simplement un point de vue dégagé au sommet de cet arbre. L'élémentaire lui fit comprendre qu'il pouvait entamer son ascension, comprenant surement que cela leur permettraient de rejoindre la civilisation le plus efficacement possible.

    - N'ayant pas de boussole, et comme la canopée est trop dense, il me faut grimper au sommet de cet arbre pour nous repérer avec le soleil. Fit-il, optimiste.

    Peut-être auraient-ils pu percevoir des rayons de soleils percer d'entre les feuillages, mais le ciel étant couvert, il leur fallait une vue dégagée du ciel pour repérer le soleil suffisamment précisément pour en déduire la rose des vents. S'ils devaient se diriger vers le nord-ouest, ils devaient déjà savoir dans quelle direction marcher. Zaïn avait lu dans un roman d'aventure que le héro grimpait au sommet d'un arbre afin de se repérer dans une foret dense, il pensait pouvoir faire de même sans trop de difficultés. Sur ces mots, il saisit la première brache de l'arbre et attrapa ensuite la seconde. C'était pour ça qu'il avait besoin de cet arbre en particulier : l'ascension de son tronc semblait aisée, sans parler qu'il paraissait plus haut que les autres. Il s'empara alors d'une liane épaisse pour se hisser sur quelques mètres, par chance grimper à la corde était l'un de ses exercices préférés, finalement ça lui servait enfin ! Et en tant que marin, il avait l'habitude de grimper aux mâts des navires, finalement c'était un jeu d'enfant.

    Le feuillage commençait à se faire dense, il commençait à voir des fleurs qu'il n'avait encore jamais vu, mais n'avait pas le temps de s'y attarder. Soudain, un bruissement dans son dos se fit entendre, il pivota tant bien que mal, accroché à une branche. Il vit alors un gros macaque qui montrait les crocs, d'un revers de la main il envoya l'animal sur un autre arbre, Zaïn n'avait pas le temps de faire copain-copain avec toutes les créatures qu'il croisait dans ces bois, et c'était aussi une manière de réfuter les moqueries de l'autre, en bas.. Enfin, il s'extirpa de la canopée, et d'un coup d'œil avisé de marin, il repéra le soleil, dissimulé derrière une nappe nuageuse menaçante. Il ne manquerai plus qu'ils se prennent la pluie sur la tête ! Mais étant en hiver, il déduisit que le nord était à l'opposé de son zénith, et sachant qu'ils étaient dans la matinée, il devina la direction de l'ouest, toujours à l'opposé de la position du soleil. Il repéra à l'horizon, à l'ouest donc, la limite de la jungle, très loin, mais à moins d'une journée de marche. Ils seront sortis de cet enfer vert avant la nuit !

    Une petite minute plus tard il reposait le pieds au sol, ayant retenu la direction à prendre. Ceci-dit, il ne pensait pas que l'élémentaire n'aurait pas bougé, il aurait plutôt pensé qu'il ne la verrai pas en redescendant, au vu de son hostilité de tout à l'heure. Il effaça les plis de sa tenue avant d'indiquer, le plus aimablement possible :

    - Nous allons à Taisen, puis à Ikusa. Est-ce votre direction aussi ? Il pointa du doigt le nord-ouest.

    Il espérait seulement ne pas avoir à se battre ici, il n'avait pas que ça à faire.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 12 Mai - 5:04
    Errance Forestière
    Feat Zain


    Méfiante...

    Le gorille ne semblait pas hostile... Qu'importe ce qu'il pouvait bien être, il était peut-être la main tendue que tu attendais pour pouvoir t'extirper de cette forêt. Celle-ci avait beau être reposante, tu ne pouvais pas éternellement te perdre dans ses entrailles, à la recherche d'une quelconque sortie. D'abord hostile, tu venais à étouffer tes émotions pour ne pas faire flamber la seule personne susceptible de t'aider. Tu étais une folle enragée, psychopathe sur bien des bords, mais tu avais aussi un instinct de survie... Qu'importe ce que les gens pouvaient en dire.

    - Taisen puis Ikusa... D'accord.

    En réalité, tu n'étais pas bien au fait de la géographie du continent. Tu avais passé la majorité de ton temps dans ton volcan puis sur ton île... Difficile de te repérer dans ce monde dans laquelle tu ne errais que depuis très peu à l'échelle de ton existence de plusieurs siècles. Tu comprenais simplement dans ces dires que cela devait être le pays du Reike dont il faisait référence, avec un peu de chance, vos destinations étaient bien convergentes. Cachant alors ton embarras pendant quelques secondes, tu ravalais une nouvelle fois ton hostilité. Heureusement que cette forêt loin de toute civilisation te permettait de reprendre ton calme facilement...

    Dans une réalité alternative, peut-être que tu aurais sauté à la gorge de cet homme bien trop musclé à ton goût.

    Fronçant alors les sourcils, tu vins à te gratter la tête avant de prendre quelques affaires que tu avais laissé traîner derrière toi. Surtout de la nourriture et quelques babioles qui n'avaient d'intérêt que pour toi. Si le gorille était sympathique avec toi, alors peut-être que tu partagerais une de tes richesses pour le récompenser... C'était ce que faisait les gens civilisés généralement... Peut-être ?

    - Mais j'ai déjà essayé de brûler la forêt... Cela fait plusieurs jours que je marche et j'ai l'impression de tourner en rond.

    Tu disais cela avec un étrange calme tandis que la situation prenait une gravité tout autre si tes dires s'avéraient être vrais... De ton côté, tu étais une élémentaire, même si cet endroit prenait la forme d'une prison végétale, tu restais d'une certaine manière dans ton élément. Tu n'avais pas grand chose à craindre de la terre et de ses fruits, ton corps étant pleinement adapté à un pareil contexte... Mais ce n'était clairement pas le cas de toutes les autres races qui s'y perdaient.

    - Tu es venu seul... ?

    Tes yeux encore naturellement embrasés, l'individu pouvait très vite remarquer qu'il s'était isolé totalement avec toi. S'il avait un partenaire qui l'avait suivi jusqu'ici, il se retrouvait désormais hors de toute vision. Quelle étrange forêt. Etiez-vous victime d'une mauvaise farce ? Tu pouvais d'ailleurs percevoir des mouvements à droite à gauche, quelques cris aiguës semblable parfois à des rires moqueurs. Pas inquiète pour un sou, tu frottais tes mains, prompt à suivre les indications de l'homme.

    Peut-être que lui aurait plus de chance que toi ?


    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 13 Mai - 22:34




    - Jungle, Est de Taisen -

    Lorsqu'il redescendit de son point d'observation, l'élémentaire se montra un brin moins hostile, engageant la discussion, tout en restant néanmoins avare en paroles. Mais elle semblait tout aussi perdu que lui dans cette jungle, bien qu'à présent il sache précisément dans quelle direction se diriger. Zaïn était quelqu'un de très ouvert et de serviable, ainsi, si elle souhaitait se joindre à eux pour s'extraire de la zone, il ne refuserait certainement pas, peu importe si elle était bavarde ou pas. La destination qu'il lui présenta sembla l'intéresser en tout cas. L'élémentaire lui demanda alors s'il était seul lui aussi, prouvant par là qu'elle l'était, elle. Mais plus à présent.

    - Non, je suis avec un ami, il attend un peu plus loin, près d'un ruisseau. Nous avons des chevaux, mais tant qu'on ne sera pas sortit de cette jungle, ils ne nous serons pas d'une grande aide... Enfin, je m'appelle Zaïn, je suis un pugiliste d'Ikusa, et mon collègue est ingénieur. Il l'invita alors à le suivre.

    Ils avancèrent alors entre fougères et racines tortueuses. Lorsque cela était nécessaire, il tranchait une liane d'un revers de main. Encore plus efficace qu'une machette. Il avait repéré quelques détails pour revenir sur ses pas, notamment une énorme fleur rouge aux pétales repliées sur elles-mêmes, une branche noueuse formant une boucle un peu au dessus du sentier improvisé, et enfin, le bruissement d'un petit ruisseau. Il le suivirent sur quelques mètres pour arriver là où Hegrar l'attendait toujours, le nez plongé dans sa carte. Il releva son regard pour immédiatement se poser sur celle qui accompagnait son patron.

    - Bien le bonjour... Articula-t-il, surpris.

    - J'ai localisé le nord-est. Fit Zaïn en indiquant la direction vers la lisière de la forêt. Et j'ai rencontré Rulka, qui fera la route avec nous. Il pivota vers cette dernière. Voici Hegrar. Ce dernier inclina la tête.

    Sans plus tarder, ils se mirent en route, s'aidant de la carte pour s'assurer d'emprunter le chemin le plus direct pour s'extraire de cette jungle le plus proche de Taisen. Mais les cris des oiseaux et des animaux s'étaient fait plus rare alors qu'ils avançaient, comme si ils s'étaient tut pour ne pas se faire remarquer, seuls ceux qui étaient loin continuaient de se faire entendre entre les arbres lointains. Mais c'était tout de même étrange, ils parlaient peu, et pourtant la jungle se faisait plus silencieuse. Les chevaux renâclaient doucement mais avançaient en faisant attention de ne pas coincer leurs sabots dans les racines et de ne pas glisser dans la boue. Finalement Zaïn décida de relancer la discussion.

    - On revient du lac Rebirth où l'on espérait faire affaire, mais on rentre bredouille. Nous rentrons donc à la capitale en passant par Taisen histoire de faire une halte sur le trajet. Mais tu n'as pas l'accent d'ici, tu viens d'où ? Zaïn avait le don de faire attention aux accents des autres.

    Il fallait dire qu'il ne s'attendait pas à tomber sur une jolie femme en plein milieu de cet enfer vert, désert de toute vie civilisée, et qui plus est une élémentaire de magma. C'était tout à fait invraisemblable mais bienvenue dans la mesure où il était toujours avide de rencontres !

    Hegrar Vazonn :



    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 8 Juin - 15:15
    Errance Forestière
    Feat Zain


    Perplexe...

    Ingénieur... ? Qu'était-ce donc que cela... ? Clignant deux fois des yeux, tu t'étais contentée de pencher la tête sur le côté avant de l'écouter se prononcer sur son identité et celle de son compagnon. Celui-ci ne tarda d'ailleurs pas à se dévoiler à vous tandis qu'en suivant les pas de ce Zain, tu vins à faire sa rencontre. Les deux formaient un duo assez hétéroclite de par l'aura qu'ils dégageaient. L'un semblait être forgé dans la sueur des affrontements tandis que l'autre paraissait se perdre en questionnement intellectuel.

    Tu n'aimais pas les gens intelligents... Ils étaient de loin les plus dangereux lorsqu'il s'agissait de s'en prendre à toi ou de te manipuler. Généralement, ils finissaient dans une marre de lave, à regretter les erreurs de leurs vies passées.

    - ... ?

    Tu hochais la tête, ne daignant lui répondre une quelconque politesse. Naturellement, tu étais toujours méfiante. Si ton échappée passait par cette rencontre contrainte, alors soit. Mais tu n'offrirais pas ta confiance aux premiers venus. Encore moins dans ce genre de situation où il était encore possible qu'ils ne soient que des chimères de ton esprit déformé.

    - D'où je viens... De loin.

    Tu avais affiché un air anxieux lorsqu'il voulu en apprendre davantage sur toi. Les gens qui s'intéressaient à toi n'étaient que rarement des bons samaritains. Ils avaient toujours des arrières pensées. Que ce soit pour profiter de ta nature ou de ta chair. Ton esprit fragile était la portée à beaucoup d'opportunité, et tous le savaient.

    Pour autant, tu étouffais ce sentiment d'inquiétude dans l’œuf encore une fois, sachant pertinemment que t'en prendre à eux dans l'instant ne t'avancerais pas dans ton bourbier. Il te fallait coopérer, aussi difficile que cela pouvait être pour une bête primitive et agressive comme toi.

    - De... Kaizoku. Une île.  


    Évidemment, tu réfutais le fait d'avoir été colonisé par les Républicains. Tout ceux qui avaient osé le crier haut et fort devant toi n'étaient désormais plus. Même une garnison entière de soldat de la République n'aurait su arrêter ta colère et t'arrêter une bonne fois pour toute. C'était d'ailleurs la principale raison de ta présence ici, au loin de ton foyer. Il fallait que tu fasses profil bas pendant un temps et au Reike, ils ne te trouveraient sans doute jamais. Bien que tu ne comptais y rester que quelques jours tout au plus.

    - Donc toi, l'homme gorille... Tu sais te battre.  


    Pas étonnant. il était bâti comme un roc, une véritable montagne de muscle. Nul doute que lui aussi avait dû avoir son lot de combat pour se bâtir une carapace pareille. Peut-être que vous n'étiez pas si différent ? Évidemment que vous l'étiez... Tu n'étais pas un gorille poilu.

    - Vous avez remarqué ? Le silence.


    Bien plus sensible au calme que n'importe qui sur cette terre, tu pouvais sentir tes paroles se perdre en écho que l'on te renvoyait presque immédiatement. Comme si tu te trouvais dans un espace clos, un espace vide qui n'admettait aucune porte de sortie alors que pourtant, tu étais au milieu d'une jungle luxuriante.

    Si ici, tu n'avais aucun ennemi à même de porter atteinte à ton intégrité physique, cela ne voulait pas dire que tu étais étanche à la menace. il y avait quelque chose qui clochait, clairement. Et si même toi étais capable de le pressentir, alors le duo devait sans doute déjà s'en douter.

    - J'ai l'impression qu'on tourne en rond.


    Les yeux embrasés, tu n'avais toujours pas éliminé l'idée que l'homme gorille était à l'origine de ce piège qu'il t'avait tendu en feignant l'innocence. Si cela était le cas, alors il serait facile de faire de son cœur un morceau de charbon brûlant.



    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 10 Juin - 12:43





    - Jungle, Est de Taisen -

    Ils avaient alors repris la route, avançant tant bien que mal entre fougères, lianes, racines, troncs épais, flaques, roches, mousses et parterres de fleurs exotiques. L'endroit était beau, luxuriant même, mais assurément complexe à traverser, outre le fait que les racines scabreuses et les lianes noueuses freinaient leur progression, Zaïn savait aussi que la jungle recelait de dangers divers. Si les gorilles ou les panthères ne seraient guère un problème, il ne savait que trop bien la présence d'espèces bien plus pernicieuses. Il y avait bien des araignées au venin foudroyant dissimulés sous certaines feuilles, de dangereux scolopendres arpentant les troncs morts et de minuscules grenouilles vénéneuses couplées à des plantes vénéneuses près des flaques.

    Si Zaïn ne craignait pas la moindre seconde les attaques des grosses créatures de la jungle, il redoutait les venins des plus petites. Bien évidemment si une vipère ou un scorpion lui sautait dessus, il pourrait aisément renforcer son épiderme pour éviter tout empoisonnement, mais pour cela il devait déjà voir venir l'attaque. Or, il avait vite fait dans cet enfer vert de se faire prendre par surprise par une mygale ou autre une engeance dans le genre. Il faisait donc particulièrement attention où il mettait les pieds et où il posait ses mains, ouvrant la marche, suivit de Rulka et ensuite d'Hegrar, trainant leur chevaux par le licol.

    Il en appris un peu plus sur l'élémentaire de lave, bien qu'elle ne s'attardait pas en paroles inutiles. Il connaissait quelques marchands de Kaizoku, bien qu'il n'y avait jamais mis les pieds. Peut-être qu'un jour il s'y rendrait, mais dans l'immédiat il avait d'autres chats à fouetter. Ceci-dit, il appris par là que Rulka devait soit être en voyage soit en fuite. Il savait que la République avait connu une vive opposition au sein de l'île, et vu la manière dont l'avait qualifié Rulka, Zaïn mettrait sa main à couper qu'elle avait fuit la puissance républicaine. Enfin, elle n'aurait pas dû venir au Reike tant ce peuple n'aimait guère les gens venant de là-bas, l'amalgame pouvait vite être tiré.

    Lorsqu'elle le qualifia d'homme gorille, il ne se formalisa pas, préférant se focaliser sur sa deuxième remarque, soulevant le fait qu'il savait se battre.

    - Je me débrouille, on va dire. Répliqua-t-il, s'axant sur la simplicité des réponses de Rulka.

    Elle fit alors remarquer le silence qui les enveloppait. Là où les oiseaux chantaient en tout sens et des cris de divers animaux se laissaient percevoir tantôt, l'endroit qu'ils traversaient était plongé dans un profond silence, comme si tous les animaux avaient fuis. Zaïn n'avait pas encore remarqué la chose, lorsqu'il déambulait dans cette jungle, il était surtout concentré sur ce qu'il y avait devant lui et là où il mettait les pieds. Mais maintenant qu'elle le faisait remarquer, il était vrai que ce silence était perturbant.

    En certe, si la jungle leur paraissait identique, c'était bien parce qu'elle l'était ! Ils n'avaient pas avancés depuis un moment, repassant étrangement au même endroit alors qu'ils avaient progressés en ligne droite. Zaïn n'eut pas le temps de s'étonner, il entendit derrière lui un étrange sifflement. Il pivota à temps pour voir un Fer de Lance enroulé sur une branche, sifflant doucement, ayant par miracle échappé à sa vigilance. Ses écailles rouges laissaient apparaitre des motifs triangulaires aux reflets jaunes, il darda sa langue une milliseconde avant de se projeter la gueule grande ouverte, ses crochets venimeux droit dans la direction d'Hegrar.

    Ce dernier eu à peine le temps de se protéger de son bras, mais à l'instant même où le serpent mortel alla se planter dans son avant-bras, il disparu comme par enchantement. Cependant, l'ingénieur chuta en arrière, trébuchant sur une racine, et manqua de se briser le crâne sur un rocher dénué de mousse. À la place, il se cogna l'occiput sur une racine noueuse, ce qui ne fit que le sonner mais sans le blesser gravement.

    - Une illusion ! Fit alors remarquer l'hybride.

    Un ou une illusionniste se cachait dans les parages, usant de sa magie pour troubler leur vision et les faire tourner en rond depuis un moment, et voilà que le sorcier passait à l'attaque, cherchant ostensiblement à les blesser voir à les tuer. Le ou la magicienne avait cherché à briser le crâne d'Hegrar contre cette roche... Ce qui signifiait la dangerosité de leur adversaire.

    Comment lutter contre un adversaire invisible et pouvant faire apparaitre n'importe quoi ?





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Aoû - 15:29
    Errance Forestière
    Feat Zain


    Une Illusion... ?

    Il l'avait confirmé de sa propre voix, d'un air presque paniqué, montrant sans doute qu'il n'était pas à l'origine de ce piège. Penchant ta tête sur le côté, tu le fixais avant de chercher à regarder autour de toi. Si vous étiez prit dans les mailles du filet, alors il ne semblait pas y avoir beaucoup d'option pour vous. Tu n'y connaissais pas grand chose en magie, encore moins en illusion, mais cela ne présageait rien de bon. Ce n'était pas forcément quelque chose que tu pouvais gérer par toi-même. Il fallait faire preuve de subtilité bien souvent, et ce n'était clairement pas ton fort. Tu pouvais d'ailleurs déjà sentir la colère t'étreindre la gorge, menaçant de se libérer qu'importe la cible.

    Après tout... C'était sans doute là une solution comme une autre non ? Tu n'en savais rien, mais l'idée d'attaquer à l'aveugle et de réduire cette forêt en enfer incandescent une bonne fois pour toute te paraissait agréable. Évidemment, cela mettait en danger les deux inconnus que tu avais rencontré... Mais... Est-ce que tu en avais véritablement quelque chose à faire ? Tu ne les connaissais pas après tout.

    Et puis... Si tu attaquais tout ce qui était possible, agissant comme une furie aveugle, tu finirais forcément pas toucher l'auteur de ce petit jeu. Il était la raison pour laquelle tu trônais ici depuis bien trop longtemps maintenant. Et si les deux hommes se moquaient de toi et étaient véritablement à l'origine de tout ça, alors dans tout les cas, tu aurais fait une pierre deux coups.

    Pourtant, tu préférais ne pas succomber à tes pulsions tout de suite. Si ce n'était pas le cas et que tu les tuais par inadvertance sans pouvoir sortir de l'illusion, tu risquais de perdre ton seul moyen de t'extirper de là. Tu n'étais pas la plus futée du lot, encore moins dans ce genre de situation, et pourtant tu savais qu'ils étaient des ressources potentiellement utiles.

    Mais cela devenait très dur de se contrôler face à l'inconnu. Si dur que quelques volutes noirs s'échappaient à nouveau de ta bouche tandis que tu tentais de les ravaler.

    - Qu'est-ce qu'on fait...? Je n'y connais rien en illusion.

    Une situation qui te laissait dans l'incompréhension... Tu n'aimais pas ça. L'homme animal avait intérêt à trouver une solution et rapidement sinon ce n'était pas l'illusion qui serait la plus dangereuse pour lui. Clairement pas. Tu étais une bombe à retardement, un volcan qui menaçait d'imploser si on ne lui laissait pas de quoi se satisfaire un peu.

    - Je peux cramer cette foret.

    Tu revenais à cette solution de départ. Mais si tu survivrais à l'enfer ardent d'une jungle brûlante, ce n'était pas forcément leur cas. D'une certaine manière tu imposais un ultimatum. Soit ils trouvaient une solution, soit ils mourraient, de ta main ou d'une autre. Bien qu'à l'heure actuelle, tu restais incroyablement sympathique en comparaison de ce que tu pouvais être au quotidien. Ils confondraient sans doute ton empressement par de la naïveté et de la simplicité d'esprit.

    Et ce n'était pas totalement faux. Mais il ne fallait pas non plus enlever la vilenie qui corrompait ton jugement aussi.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Lun 21 Aoû - 8:50





    - Jungle, Est de Taisen -

    Qu'est-ce que je n'aime pas les mages ! Pensa-t-il. Ou pour être plus précis, Zaïn n'aimait avoir affaire à des mages, car s'il s'entendait à merveille avec de nombreux mages, il voulait éviter autant que faire se peut de se battre avec des mages. Ces derniers jouaient avec des pouvoirs insidieux, et même face à la force surhumaine de l'hybride, peu étaient ceux qui pouvaient perdre. N'importe quel élémentaire pouvait noyer, brûler, immobiliser ou écraser Zaïn sans le moindre soucis, et encore sans parler des mages psychiques qui, d'un mouvement du petit doigts, pouvaient détruire l'esprit de l'hybride ou le terrasser purement et simplement.

    Le monde était ainsi fait que ceux qui naissaient sans magie étaient destinés à perdre face à ceux qui avaient eu cette chance.

    Or, là il avait une élémentaire de lave qu'il savait capable de le pulvériser en une milliseconde dans son dos et avait quelque part dans les environs un autre mage lui voulant du mal, usant d'illusions et probablement d'autres pouvoirs. Comment dire qu'il n'était pas dans une situation particulièrement agréable. Son premier geste fut d'aider Hegrar à se relever, mais tout en gardant un œil et des oreilles alertes. Le danger pouvait survenir de tout côté. La dénommée Rulka proposa alors une solution expéditive.

    - J'aurai moi-même tendance à réagir par la force, à raser cette forêt pour mieux débusquer notre adversaire, mais j'ai comme le sentiment qu'on ne devrait pas incendier cette jungle... On pourrait avoir quelques ennuis par la suite. Zaïn avait une peur bleue de Tensai Ryssen et savait pertinemment qu'il serait pas très sympathique à l'égard de ceux ayant rasé sa jungle. Peut-être valait-il mieux se laisser tuer par le mage le prenant en chasse ici plutôt que de survivre et affronter la fureur des autorités.

    - Les illusions ont une portée limitée, le mage doit forcément être tout proche. Trouvons-le. Proposa-t-il plutôt.

    Et sur ces mots il avança rapidement dans une direction plus dégagée que les autres, surveillant où il mettait les pieds, observant la canopée tout en examinant a droite et a gauche, le regard attentif à ce qu'il avait devant lui. Hegrar le suivit tant bien que mal avec son cheval. Et même s'ils ne tombaient pas sur le mage en avançant de la sorte, ils finiraient pas s'en éloigner et être hors de portée... à moins qu'il ne les suive...

    - Stop ! Prévint Hegrar à temps.

    Après avoir passé un tronc couché, Zaïn avait faillit tomber dans un profond précipice. Une longue faille s'étendait comme une frontière face à eux. Une barrière infranchissable. Zaïn se pencha au dessus de la crevasse et constata qu'on n'en voyait même pas le fond, plongé dans le noir. Un son lointain de ruissellement et de vent soufflant entre les roches pouvait être perçu.

    Était-ce une illusion ? Si s'en était une, cela signifiait qu'ils se rapprochaient du mage et qu'il avait fait apparaitre cette barrière pour les empêcher d'arriver jusqu'à lui. Mais comment vérifier si c'était pas une vraie faille ? En tout cas, même Zaïn ne voulait pas le vérifier, non pas qu'en sautant la chute le tuerait, bien sur que non, mais s'il tombait, il perdrait un temps considérable à remonter.

    - Une illusion... ? Hasarda-t-il, non certain de son assertion.

    La paranoïa les prenait.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum