DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Entre hommes ou presque\ Shan'Ael InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 5 Juin - 5:11
    après tête de mule

    Après avoir laissé les chevaux à un corral jouxtant Melor tenu par un brave elfe qui a l'air de s'y connaitre et qui a accepté de prendre soin de tout ce beau monde équin contre... Tout les chevaux à l'exception de Melkor, Blanche-Neige et ceux de ses compagnons de routes. C'est quand même pas mal comme endroit et Halewyn est bien aise de ne pas avoir à débourser le rapatriement de trop de chevaux. La Blanche c'est bien assez de problème... Iel devra trouver et payer quelqu'un  pour la ramener chez iel.

    Pourquoi? Une promesse est une promesse. D'ailleurs, atrocement calme, sifflotant les mains dans les poches après s'être séparé de Rowena et de Nineveh qu'iel a remercié chaleureusement, toute rancoeur disparue.Le fait qu'iel soit propre aussi a aidé beaucoup à sa bonne humeur indécrottable. Du moins, jusqu'à ce qu'iel se retrouve flanqué de Shan'Ael et de Zim... Avec la directive sans équivoque de leur trouver un lieu ou dormir qui accepte l'argent.

    Supppperrr... pense t'iel en faisant un léger détour pour admirer une boutique de maroquinerie, avant d'être prestement ramené près de l'elfe dépressif par Zim.

    -Ca ne m'aurait pas fait de mal un sac neuf Zim!!!! Décide de protester le démon devant le chien, mains sur les hanches et bien campé sur ses deux pieds, faisant des gros yeux de démon faussement mécontent au quadrupède qui lui fait face avec toute l'irritante placidité de son maitre. Il ne fait que son travail, mais c'est extrêmement horripilant se faire surveiller ainsi. Si au moins l'autre ne passait pas son temps à hurler son malaise et son mal-être en silence. Ca serait déjà plus vivifiant.  

    Le fait est que sa chère amie a toujours les choix les plus douteux en terme de compagnon. Ennuyeux comme la pluie. Au moins, Elzéar avait un peu de mordant, lui.  Quoiqu'il en soit, le fait qu'il soit le favori de sa Mortelle favorite joue en sa faveur. Il est juste dommage qu'il ait le charisme d'un piquet de clotûre. Mais bon, il doit bien avoir des talents quelques part. Tant qu'il ne l'embête pas...

    Ca ne prendra que cinq petites minutes... La journée est encore jeune.

    Même si iel ne parle pas le langage des animaux, son empathie l'aide à deviner... Le démon n'aime pas non plus traiter les animaux come des sous races. Ils peuvent être possédés eux aussi, ca leur confère une sensibilité et une intelligence. Si l'on excepte les limaces, les cochons... et tout ce qui a plus de quatres pattes. Ca c'est dégoûtants
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 7 Juin - 17:22
    Shan lui semblait plutôt détendu. Aussi détendu qu'il pouvait l’être d'un point de vu extérieur. C'est a dire tout a fait neutre comme a son habitude. Au bout d'un petit temps de marche, il avait même commencé a siffler avec talent un petit air doux qui prenait l'oreille de celui qui l'entendait presque comme un morceau de flûte.

    Une certaine flûte qui n’était d'ailleurs plus en sa possession et qu'il avait toujours pour objectif de retrouver. Enfin, au fur et a mesure, c’était surtout Rowena a qui cela semblait tenir le plus a cœur. Peut être que c’était pour ça qu'il avait l'impression de l'ennuyer. Car il donnait sans doute la sensation de ne pas être marqué par quoi que ce soit, d’être indifférent et neutre. Ça devait être ennuyant a la longue.

    Zim, lui, semblait assez content d’être avec Halewyn. Puisque Rowena l’appréciait beaucoup, c’était forcément que c’était quelqu'un de bien. Et même Shan n'avait pas esquivé quand on leur avait demandé de trouver un endroit ou dormir. Alors c’était que le démon était vraiment acceptable, autrement, Shan ce serait défilé non ? C’était bien le genre de son maître.

    - Si nous voulons, il reste quelques poissons que j'ai péché, nous pouvons peut être faire un échange au moins pour avoir une chambre pour la nuit. Demain est un autre jour, nous pourrons trouver autre chose.

    Il désigna un établissement ou des gens entraient et sortaient depuis une bonne minute qu'ils s’étaient arrêtés. Quand des gens faisaient les beaux jours d'une taverne ou d'une auberge, c'est qu'elle était d'assez bonne qualité pour qu'on s'y attarde. Autant tenter sa chance la. Il poussa donc la double porte de bois, en vérifiant du coin de l’œil que le rouquin était bien juste derrière lui, Zim fermant la marche.

    - Si vous voulez prendre une table, le temps que j'aille voir si ils acceptent ce qu'on a a proposer.

    Il n'attendit pas vraiment une réponse, et se dirigea droit vers le comptoir pour parler avec le tenancier. Zim, lui, était resté avec le démon, attendant son maître bien sagement, et le suivant si jamais il décidait de n'en faire qu'a sa tête, ce qui n’était pas forcément impossible, Shan l'avait d'ailleurs bien pris en compte.

    Il ne regarda cependant pas ce que faisait Halewyn, qui pouvait bien etre repartit dehors pour ce qu'il en savait. Mais d'un autre coté, il le suivait toujours de l'oreille, alors ca devait aller...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 7 Juin - 18:37
    Des poissons contre une chambre pleine de punaises près d'une porcherie? Se demande Halewyn, les mains dans les poches, regardant avec une filouterie galante une damoiselle fort accorte passant par là.

    Ouuuh, qu'une chambre?

    C'était bien quand même, regarder l'elfe évoluer voir comment il aimait mener à la baguette, ne demandant pas son concours mais ayant un plan précis en tête. Comme si Halewyn n'était qu'un ornement. Iel pourrait le ppenser et en prendre ombrage si il ne l'avait pas traité pareillement le lendemain de sa cuite monumentale. Pourtant, il devait se rappeler qu'Halewyn avait séjourné un moment à Melorn non? Il pensait qu'il avait couché à l'écurie avec sa monture? Ca ne l'embêtait cependant pas du tout, le démon étant habitué de se faire sous estimer et de se faire prendre pour une fantasque créature incapable de prendre soin d'elle-même. Parfois ca lui arrive, mais pas aujourd'hui... Parce que Rowena avait besoin d'iel.

    Halewyn en était rendu là dans ses pensées quand ils s'arrêterent à une place particulierement bondée. Etrangement, iel n'appréciait pas les endroits au fort achalandage, souvent c'était surcoté, bruyant et atrocement cher. En plus de lui rappeler des souvenirs moins glorieux. La belle main se plongea dans la fourrure de Zim tandis que quadrupède et bipède regardèrent le mercenaire d'un air interrogatif, la voix douce comme un soupir prenant encore une fois Shan'Ael de front. iel succube n'avait aucune envie de lui ménager le chou .

    -Ca t'arrive de sourire un peu? Avec cette mine de déterré, de croque-mort, si c'est toi qui négocie, nous nous ferons arnaquer à coup sur. Si je ne connaissais pas Rowena, je dirais qu'elle est une mégère et que tu es malheureux en ménage. Je sais cependant par mon contact précédent avec ta personne que ce n'est pas le cas. Mais ref, passons, je ne suis pas là pour toi mais pour elle. Va prendre une table, échange tes poissons pour un bon repas et je m'occupe des chambres. Avec une baignoire, tu sens le fauve. Je t'avise que je dors avec Zim... Ce sera mon paiement.

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 7 Juin - 19:25
    Oui, une chambre. Dans une ville ou ils ne prennent ni l'argent reikois, ni la monnaie Républicaine, je n'ai personnellement pas grand chose d'autre a échanger.

    Il avait bien une idée, au vu de ce qu'il avait cru comprendre depuis une journée, de ce que lui, le démon, pouvait bien avoir en tête, mais ce n’était vraiment pas sa façon de faire. De son coté, il n'avait pas vraiment prit en compte le fait qu'Halewyn lui meme avait potentiellement une idée en tête. Il avait trop l'habitude de tout faire tout seul. Avec Rowena, il avait encore du mal a ne pas toujours faire des choses avant de songer que c'etait une bonne idée de lui demander son avis. Ce n’était pas du tout naturel pour quelqu'un qui avait vécu absolument seul durant plus de trois siècles.

    - Hum ? C'est mon visage normal... ?

    Il n'avait pas fait trois pas qu'il se retourna en le regardant d'un air interdit. Il ne voyait pas exactement ou hale voulait en venir, mais en tout cas il semblait agacé. Bah, si ça lui convenait de ne pas être content, alors soit. La suite fut un torrent d'attaque personnelles qui firent a peine froncer les sourcils de l'elfe, tant ce dernier n'etait pas tout a fait sur du sens que le roux voulait donner a sa démarche. L'énerver, le convaincre de quelque chose, l'envoyer boulet ?

    - Euh...D'accord ?

    Il n'avait rien trouvé d'autre a dire et regarda Zim d'un air entendu. Ou bien qu'il cru entendu, vu que le chien lui même n’était pas tout a fait certain du moral ni de l'un, ni de l'autre. Un simple sifflement, et il leva cependant les oreilles, comprenant le message comme si ils venaient d'échanger une phrase.

    Pareille pour l'odeur. Il était sans doute l'une des personnes les plus maniaques qu'il était possible de rencontrer. Et il avait fait ses ablutions quotidienne le matin même, et il avait bien prévu de le refaire le soir. Avec son nez particulièrement affûté, en plus, si une odeur quelconque s’était accroché a lui, il l'aurait sentit. Il baissa les yeux sur lui, comme cherchant une nouvelle source inconnue, avant de les remonter sur le démon. Pas en colere ou agacé, simplement perdu par la suite des idées qui passaient dans la bouche de la créature devant lui.

    - Je...hum, pour Zim, je n'ai pas a dire quoi que ce soit. Il est libre de dormir avec qui il veut. C'est a lui qu'il faut demander.

    Il siffla une seconde fois pour dire a Zim de suivre Halewyn, et s'éloigna enfin vers le comptoirs, un peu perdu dans la suite de la relation qu’était en train de lui imposer son compagnon du soir. Il connaissait généralement les émotions les plus brutes de l'homme, notamment dans des cadres de détresse ou, avec sa profession, il avait l'habitude d'intervenir. Mais dans une conversation avec quelqu'un qui était censé se retrouver avec lui, il avait plus de mal a saisir la volonté exact. Les relations sociales n'etaient pas simple. Par chance, avec Rowena, généralement, tout était limpide pour lui. Peut être une question de personne.

    Il passa une petite dizaine de minutes a discuter avec l'elfe qui tenait le bar. L'endroit était richement décoré et pour le coup, Halewyn avait vu juste, impossible d'avoir une chambre avec si peu. Shan n'avait jamais mit les pieds ici. Il savait évaluer en argent, pas en troc. Il parvint cependant a apprendre la présence d'un autre point de pèche assez propice a une bonne récolte, et proposa un échange sur la prochaine semaine contre les repas pour trois a l’œil. Il donna ses poissons en guise d’acompte, et cela continuerait tant qu'il ramenait le meme nombre de prise chaque jour. Il n'aurait qu'a prendre un peu d'avance le lendemain.

    Il revint vers le démon, que Zim n'avait pas vraiment quitté mais qui fut content de revoir son maitre en revenant joyeusement. Une caresse plus tard, il se retourna vers lui.

    - C'est bon, nous pourrons manger autant que nous voulons. Comme vous m'avez dit pouvoir vous occuper des chambres, j'ai considérer que nous pourrions avoir besoin de plusieurs repas ici.

    Et si ce n’était pas l'auberge luxueuse de la capitale Reikoise ou il vivait a l'année, l'endroit était largement convenable. Melorn était une belle ville après tout, il n'y avait que peu d'endroit vraiment mal entretenu. Shan n'aurait pas trop supporté un endroit sale. Il aurait préféré rester dehors.

    - Je...hum ...vous voulez vous installer a une table ?

    Toujours son visage neutre, qui etait trop fermé pour montrer a quel point il faisait des efforts pour etre courtois. Ils etaient d'accord sur un point. Il s'en moquait, de lui. C'etait pour Rowena.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 7 Juin - 23:49
    Ennuyeux, ennuyeux... Ennuyeux et à mourir d'ennui. Habituellement, Halewyn sait jauger les mortels. Ils savent un peu ce qu'ils veulent, et iel sait quelle facette d'eux montrer. Mais Shan'Ael détourne les yeux du regard etla seule chose qu'iel percoit en tant que tel, si nous pouvions faire l'analogie, c'est un noir... Non, une silhouette floue, noire sur noir. Il refuse de se regarder, d'avoir quelconque ambition, du répondant. Neutre... Neutre à en être insipide et pourtant le démon pressent qu'il y a quelque chose sous cette croûte destinée à détourner les gens. Que ca soit bien ou en mal, iel n'en n'a cure.  

    Aussi se tourne t'iel plutôt vers un autre membre du personnel et s'enquiert de son côté du prix pour deux chambres et salles de bain. Pendant un instant, HÆlewyn doute d'iel, se demandant si iel n'a pas perdu la main... Mais non, au moins il y a cela pour son ego. Bon, le démon risque de peu dormir la nuit le temps du séjour, mais l'essentiel est que tout le monde y trouve son compte non?

    Et non, ne demandez pas ce qu'iel a échangé. Juste qu'Halewyn pensait ne plus avoir à faire ce genre de chose pour vivre. Une fois cela réglé, de sadémarche chhaloupée, iel va se préparer pour la nuit... Un peu d'alcool pour remonter l'humeur parce que ca s'annonce mal la cohabitation.

    Le fait est que l'elfe ne veut pas ''regarder'', c'est le premier qui contrecarre son empathie et ca irrite le flamboyant énergumène qui ne comprend réellement pas ce que Rowena peut lui trouver, elle, la flamboyante bougie mortelle qui éclaire tout et chacun... Mais bon, au moins le chien est intéressant pense t'iel en se placant au bar pour commander  de l'alcool de prune pour iel et de l'eau pour la pauvre bête. Ainsi qu'un steak. Il n'a rien compris le mercenaire, rumine t'iel, si au moins c'était de l'innocence comme Tagar, au moins ca serait divertissant!!!

    - Je...hum ...vous voulez vous installer a une table ?

    Les prunelles noires ternes d'ennui au point d'en être deux gouffres abyssaux se tournent vers Shan'Ael.

    Aujourd'hui comme hier, tu te sens agressé par ma personne. Permet moi de te délester de ma présence vu que tu ne veux pas te regarder.

    D'un geste le démon lui pousse la clef de la plus luxueuse des chambres, celle avec salle de bain complète. Ce qu'on ne ferait pas pour Rowena.  þuis iel rempli sa coupe d'une bonne rasade d'alcool de prune. D'humeur massacrante, iel avait une de ses rares envie e prendre une cuite.

    Tu n'as pas à être poli avec moi, ni de m'apprécier.Je ne ressens que du malaise de ta part. Tiens tu à elle autant que tu en as l'air?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 8 Juin - 0:47
    Il s’était attendu a tous les accueil sauf a celui la. Il avait bien compris précédemment qu'il n’était pas en odeur de sainteté auprès de l'amie de son amour. Cependant, il commençait a être fatigué a prendre des coups. C'etait jusque la pour ça qu'il avait prit l'habitude, entre autre, d’éviter les contacts humains. Car ca avait l'air bien trop difficile, et encore plus fatiguant. C'etait pour ça qu'il avait toujours un peu grimacé quand elle avait parlé de lui faire rencontré des gens. Ses amis. Et voilà qu'il passait sous le feude l'analyse du pire de tous. Un plaisir. Qui ne lui laissait meme pas respirer entre deux coups au foie.

    - Monsieur.

    Il le regarda d'un air sombre. Pas vraiment en colère, plutôt fatigué. Il avait vraiment essayé en plus. Essayé a son niveau bien sur, mais si il avait vraiment été normal, le démon et l'elfe n'aurait sans doute pas entendu le son de sa voix. Et ca ne suffisait clairement pas au vu de la réaction du roux.

    - Si je me sentais si agressé que ça, je ne serais pas la. Je ne suis pas encore assez idiot pour m'infliger quelque chose que je répugne. Je n'avais...vraiment rien contre le fait d'etre ici avec vous.

    Avec lui, tout comme avec Nine, et c’était la vérité. Il était assez âgé pour prendre des décisions par lui même. Et si jamais Rowena voulait voir des gens qu'il n'avait de son coté pas envie de côtoyer, qu'elle le fasse et il irait faire ça vie durant ces périodes. Ce n’était pas un soucis et il n'avait jamais songé qu'ils allaient rester collés toute leur vie ensemble. En vérité, il était encore dans la phase ou il doutait même, une fois soignée, qu'elle reste avec lui. Mais c’était une autre partie de l'histoire...

    - Je crois que nous sommes d'accord sur une chose, nous n'avons pas grand chose en commun, et notre première rencontre n'a pas eu lieu dans les meilleures conditions. Et pourtant je suis resté comme je pouvais ce jour la. Et pourtant je suis toujours la ce soir. J'aimerais que vous cessiez d'etre aussi...hum...

    il ne termina pas sa phrase et soupira. Agressif ? Mal élevé ? Qu'est ce qu'il etait en train de raconter, sermonner un enfant ? Il aurait peut etre du lui mettre son poing dans la figure. Est ce que c'etait ce qu'il attendait comme résultat ? Dans tous les cas, si il ne parlait pas maintenant, autant partir.

    - Dites moi ce que vous attendez de moi alors.

    Il poussa la clé a nouveau vers lui. Qu'il la garde, sa maudite chambre, il n'avait aucune envie d'aller s'y enfermer. Il trouvait même l'endroit étouffant. Son regard de démon aussi. Il n'en avait jamais rencontré dans d'autres occasions que des traques qui finissaient souvent mal pour un des parties. Mais lui était toujours la, ça voulait tout dire. Il tira la chaise et prit place en fixant de ses grands yeux verts. Il était sérieux maintenant. Moins neutre. Plus comme la fois ou il avait ordonné a Rowena de s'asseoir et de l'écouter. C’était un peu la même chose maintenant.

    - Pour Rowena, je...je ne sais pas ce qu'elle pense exactement. Ce dont elle a envie. La seule chose que je sais, c'est que moi, de mon coté, j'ai envie d’être avec elle, au moins jusqu'à ce qu'elle soit sauve. Ce jour la, qui arrivera bientôt, elle pourra décider de ce qu'elle veut.

    Et peut être partir chacun de son coté, si c’était pour le mieux. Pour le mieux pour elle. Rien que d'y penser, son cœur se serra un peu. Mais il n’était clairement pas la meilleure personne pour la combler. Elle avait besoin de plus. De choses qu'il était incapable de lui offrir, et il le savait, il l'avait cruellement compris a l'auberge, la semaine précédente.

    - Mais je ne crois pas avoir spécialement envie de parler de tout ça avec vous. Elle, elle le fera peut etre. Mais vous n'etes pas...Je ne suis...

    Il s'arreta. Avec qui pouvait il parler de ça, en fait ? Personne. Il n'avait pas d'amis. Il se tu, la mine lasse. C'etait vraiment compliqué, ces histoires de relations sociales...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 8 Juin - 1:59
    Envisageant de prendre un autre verre pour noyer son ennui, iel leva la tête quand Shan'Ael l'interpella. L'air sombre qu'il avait fit pointer prudemment le nez de la curiosité d'Halewyn qui lui retourna un regard du même acabit. Les prunelles noires du démon, abyssales par leur manque d'éclat laissait présager des monstres tapis dans la psychée de l'être flamboyant qui se retourna en croisant élégamment une jambe tout en s'adossant au zinc, sa main libre déployant son éventail noir avec lequel iel se mit à s'éventer doucement sans ne serais cacher une once de son visage si parfait.

    Les yeux se plissèrent de doute tandis que la belle tête se pencha légèrement de côté., lui donnant des airs de félin méfiant, la belle grande bouche ayant un pli neutre. Idiot? Asssurément pas. Les imbéciles profonds ne font pas ca en fait. Mais les Mortels qui s'infligent ce qui leur répugne, le ciel en pleut. Du coup, c'est un argument caduque au yeux du démon. Pourtant, pour ce que ca valait, Halewyn ne décelait aucune perfidie chez l'elfe qui ne lui avait jamais condescendu à lui faire des phrases de plus de cinq mots. Parce que parler, mine de rien c'est se dévoiler.

    - ... Et pourtant je suis toujours la ce soir. J'aimerais que vous cessiez d'etre aussi...hum...

    Un sourcil rouge se leva, et le démon ne pipa mot, continuant son irritant peut-être, manège de s'éventer rythmiquement, insensible au soupir... En apparence seulement, parce que chaque parole du mercenaire était aussitôt analysée et décortiquée `un niveau instinctif, faisant s,affiner un peu plus l'image que Halewyn avait de cet inconnu. Patient et placide, silencieux, il le laissa parler. Au fur et à mesure d'ailleurs, imperceptiblement en réponse à la dénomination utilisée par Shan'Ael, les traits d'Halewyn penchèrent du coté masculin.

    - Dites moi ce que vous attendez de moi alors.

    La clef commença à glisser, avant d'être arrêtée par un mouvement leste de l'éventail soudainement  fermé qui s'abattit entre eux sur le comptoir avec humeur sans toucher aux doigts de l'elfe, lui coupant la route. Le noir affrontait le vert sans ciller un instant, sans répondre. Personne ne prenait jamais Halewyn au sérieux, mais pourtant c'est quand iel ne parlait plus qu'iel était le plus dangereux. Ce qu'il voulait? Ce n'était pas à lui de le lui dire. Et pourtant, une fois qu'il avait commencé, son interlocuteur semblait ouvrir sa coquille, laissant entrapercevoir l'éclat de la perle de son âme qu'il gardait à l'intérieur, bien cachée dans l'ombre floue de son reflet. Non mais quel pleutre tout de même. Halewyn le laissa cependant terminer sans l'interrompre, une infinitésimale lueur éclairant l'opacité de son regard.

    J'aimerais énormément que tu écoute, entende et enregistre mes paroles. Ma charge est de pousser les Mortels à l'introspection, au dépassement de soi. Et accessoirement à la folie quand leur âme ne peuvent supporter mais cela, son interlocuteur n'a pas besoin de le savoir. - Et je crois que tu n'as jamais aligné autant de mots en ma présence. Je te remercie de ta franchise. Garde juste en tête que je ne suis pas ton ennemi. Tu es un défi en soit. Mais comme toute huitre bien scellée, personne ne peut savoir ce qu'il y a à l'intérieur sans l'ouvrir. Il y en a qui vont essayer de briser et d'autres qui s'en détourneront. Il doit faire bien noir dans ta coquille... Si tu ne comprend pas l'allégorie, demande à Rowena.  

    Evidemment, l'envie de lui faire la leçon se pointe brièvement le bout du nez, et Halewyn se rend compte qu'iel n'en n'a aucune envie.

    Evidemment, tu me vois comme des millénaires d'histoires me font paraître. C'est tout naturel, je ne t'en veux pas. Rare sont ceux qui connaissent mon ascendance et qui ne me regardent pas en bête féroce mangeuse d'hommes.  Je suis ''ca'' certes, mais pas que... Rowena a vu en moi quelque chose de caché qu'elle a vu en toi aussi... Et en d'autres. Elle croit en toi et je suis prêt à en faire de même.


    - Mais je ne crois pas avoir spécialement envie de parler de tout ça avec vous. Elle, elle le fera peut etre. Mais vous n'etes pas...Je ne suis...

    Les lueurs brillantes revinrent dans les iris noirs des prunelles en amandes. Halewyn se pencha légèrement en avant, fleurant le pin et les fleurs sauvages.

    Je peux être  pour toi ce dont tu as besoin. Tu nas rien à craindre de moi

    Ce soir ou tant qu'aucun mal ne sera fait à Rowena.  Mais cela, il n'a pas besoin de le dire.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 8 Juin - 10:16
    - Les mortels...

    Il ajusta sa position assise en face du démon en le regardant légèrement de coté. Il était bien loin de la dénomination du roux quand a sa perception du monde et des individus. De son point de vu a lui, il n’était pas différent du reste des gens de l'auberge, avec ses talents, ses qualités, ses défauts, ses envies, ses craintes. Pas plus fort, pas plus faible, pas différent. Si, une légère différence. Si il avait toujours l'impression de sentir les émotions des gens de façon assez intrinsèque, en fonction de leurs regards et expression, la façon de leurs corps, leurs voix. Avec le démon, il ne ressentait rien. Ou presque rien. Il ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose.

    - Je ne parle pas pour rien dire, c'est tout...vous ne m'avez pas adressé la parole une seule fois non plus. Sauf pour me faire des reproches, en fait. Je n'ai pas l'habitude d'entretenir le conflit, c'est de la perte de temps et d'énergie. Même si j'ai bien compris que vous en étiez plutôt friand, je ne crois pas que je parviendrais a vous combler de ce coté la.

    Il pencha un peu la tete, continuant de l'observer d'un œil neutre. Il ne l'avait jamais vraiment regardé non plus, ca c’était certain. C’était peut etre ce qui péchait dans cette relation. Il observait les gens, écoutait, dessinait. Mais une fois en face, il était généralement fuyant. Il songea que ca avait peut être un impact dans sa propre façon d'etre.

    - Je ne vous vois pas...comment avez vous dit ? En bête mangeur d'hommes ? J'ai vu pour de vrai a quoi ils pouvaient ressembler. Vous, vous etes simplement...normal ?

    Il était sincère en tout cas. Il en avait trop vu, trop entendu, pour désormais avoir cette vision déformé de la créature en face de lui. Il etait serein et n'avait aucune crainte. Il n'avait plus peur de grand chose qui pouvait inquiéter le commun des mortels. Ses peurs etaient malheureusement ailleurs, désormais. Bien plus difficile a gérer pour lui.

    - Rowena voit des choses chez les autres qu'elle est bien incapable de voir chez elle. Je suppose que c'est le lot des pensants. Les émotions ne se contrôlent pas. Je veut bien croire qu'elle a vu chez vous quelque chose. En revanche, je n'ai pas envie de savoir ce qu'elle entrevoit chez moi.

    Il revoyait encore cette forme sombre. Cet amoncellement de forme invisible qui prenait toujours la place sur son image, physique et mental. Il soupira et se servit a son tour un verre d'eau. Il le ramena vers lui et renifla légèrement l'odeur, par réflexe, comme pour détecter un poison, un danger quelconque. Il n'y avait rien, comme quatre vingt dix neuf pour cent du temps. Deformation de sa vie de tous les jours.

    - Je n'ai...

    Besoin de rien ? Sans doute que si. Mais de lui ? Certainement rien. Il avait bien assez de choses a penser pour ne pas avoir en plus a les partager a ce survolté. Il etait sur et certain que si jamais il avait décidé de dire un ou deux mots, cela n'allait lui apporter que des problemes. Alors il posa simplement le verre sur la table.

    - J'ai simplement envie que ca ce passe bien.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 8 Juin - 18:14


    Halewyn plissa le nez. Iel lui a fait des reproches incessants? Pourtant de son point de vue c'était plutôt de la critique constructive.  Tıens donc, sous ces dehors blasé Shan'Ael est un grand sensible. Si c'est mignon.

    Que d'aprioris sur ma modeste personne en m'étiquetant problématique d'emblée... Si tu ne me fais pas part que mon humour t'irrite la coquille, je ne puis le savoir en fait. Tu me juge bien prompt à chercher les conflits. Et pourtant, si je le recherchais en cet instant précis, cela aurait fait bien longtemps que cea aurait débuté. Et prend cette clef, tu va heurter ma sensibilité.


    D'un léger mouvement, iel repoussa l'objet cité avant de reprendre place et de se remplir une coupe d'alcool de prune c'est vraiment bon ce truc en fait.

    - Je ne vous vois pas...comment avez vous dit ? En bête mangeur d'hommes ? J'ai vu pour de vrai a quoi ils pouvaient ressembler. Vous, vous etes simplement...normal ?

    Je suis tel que tu te fait le portrait de ma personne et de ta personne, je n'ai nulle envie de me battre pour défendre qui je suis. Je sais ce que je vaux et cela me suffit amplement... Et les Bêtes prennent de nombreuses formes. C'est lassant se faire toujorus discréditer au premier regard...  Normal? Qu'est ce que la normalité pour toi? Les leurs?

    Designa t'il en un grand geste la salle autour d'eux avant de prendre une gorgée.

    J'espère que ce n'est pas la leur, j'en mourrais d'ennui. Rowena ne se pose pas milles question avant d'entrer en contact avec les gens. Elle ne fuit pas non plus. Et pour ce qu'elle vois en toi...  


    Le démon pivota de nouveau pour faire pleine face à Shan'Ael qu'iel observa avec une attention renouvelée avant de répondre d'un ton énigmatique.

    -Je pense sincèrement que quelques séances d'introspections devant le miroir te serait bénéfique. Je n'en dirai pas plus, tu ne prendrais pas mes réponses au sérieux.

    Pendant quelques secondes le démon obsera le mercenaire faire son manège olfactif. Millimètre par millimètre, iel affinait sa perception.

    - Je n'ai... J'ai simplement envie que ca ce passe bien.

    Et, pour toi, répondit Halewyn du tac au tac en ne le prenant pas de front - Quelles sont les conditions pour que ca se passe bien selon ta propre définition du terme?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 9 Juin - 0:25
    - Mais je n'ai pas dis que...

    Il ferma la bouche, soupira une énième fois intérieurement. Il n'avait jamais dit qu'il était problématique ? Ce fichu démon se payait sa tête. En plus, il jouait clairement sur les mots pour tourner la conversation a son avantage. Si il n'avait pas eu le calme olympien qui le caractérisait, il aurait sans doute probablement commencé a taper du pied ou tapoter le bois de la table avec le bout des doigts, avec l'une des mélodies dont il avait l'habitude.

    - Woof.

    Zim émit un simple aboiement, calme, qui fit tourner la tête de plusieurs des convives, autour. Ce n’était un reproche ni a Shan, ni a Halewyn. Plutôt envers les deux. Si il avait su, il serait resté avec les filles. Il aimait bien l'ambiance calme et apaisé de son elfe quand il était seul ou avec sa chérie. Mais la, la tension était palpable pour l'animal.

    - Vous défendre de quoi ? Je ne comprend vraiment rien a ce que vous racontez ? La façon dont je vous vois ? Je n'ai aucun avis tranché. Je ne vous connais même pas. Enfin, je n'en avait pas, jusqu'à maintenant. Je commence a m'en faire une vague idée.

    Il posa les yeux sur l'alcool de prune et eu une petite nausée. Un classique chez lui dés que l'odeur approchait ses narines bien trop sensibles. C’était terrifiant. Même d'ici il arrivait a sentir l'odeur de Rowena, tellement forte dans son esprit que c’était comme si elle était juste a coté de lui. Il souffla a nouveau. Un peu trop ouvertement pour être discret, cette fois.

    - Vous avez réponse a tout n'est ce pas ? Je me demande vraiment qui aurait besoin de discuter a cœur ouvert.

    Plus le temps avance, et plus il donnait a Shan l'impression de se dissimuler. Il réalisa, a cette pensée, qu'ils étaient peut être plus semblable, en un sens, qu'il ne l'aurait cru. Shan jouait généralement des rôles, lors de ses contrats, le temps de la relation, pour ne pas trop s'exposer. Et avant Rowena, personne n'avait même su d’où il venait réellement. Le démon, pourtant si sociable et ouvert avec tout ceux qu'il croisait, lui sembla bien seul l'espace d'un instant. Il préféra, plutot que de penser a ça, songer a la question suivante.

    - Je n'en sais rien. Il n'y a pas de définition. Je n'y connais absolument rien. J'en suis conscient, je n'ai pas d’expérience la dedans et...

    Il se stoppa. Il avait pourtant dit qu'il ne voulait pas en parler avec lui, et voilà qu'une pensée en entraînant une autre, il avait littéralement fait l'inverse. Il se mordit l'intérieur de la joue discrètement en le foudroyant du regard. Il resta silencieux encore un instant, puis lacha doucement, d'une voix plus douce, plus comme quand il parlait juste avec Rowena. Plus confiante, peut etre. Plus lui, quand il n'etait pas sur la défensive.

    - Dites moi plutot ce que vous faite dans la vie, vous ? Vous avez l'air de beaucoup voyager. Je ne connais rien de vous aprés tout. Je sais juste que vous connaissez Rowena depuis...l'enfance ? Ou quelque chose comme ça ?

    Il éluda la partie sur la guerre. Il n'en avait eu que des details par bribes, de toute maniere.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 9 Juin - 15:45
    Incarnation même del'innocence démoniaque en ce moment même, Halewyn  se laissait imprégner si l'on puit dire par son vis àa vis. Tel une personne patiente devant une bête effarouchée, il se laissa renifler si l'on puit dire. Ils n'en n'étaient pas encore rendu à l'étape de dormir en cuiller, ou de se relater des hauts faits d'armes ou coquins, mais la petite coquille s'entrouvit d'un millimètre... Peut-être d'un demi. Et pourtant, le démon ne s'y engouffra pas pour forcer l'ouverture. Le fait est qu'il avait tout le temps du monde.

    -Dans la vie? J'ai bien du mal à me catégoriser. en ce moment je suis courtisan et je le serai jusqu'à notre départ, c'est la monnaie le plus facilement accepté ici, je n'ai qu'èa me faire pousser des oreilles pointues.. Ne t'en fais pas pour moi, librement donné et accepté, la demoiselle qui recquiert mes service est accorte et je suis bien aise de refuser si la fantaisie m'en prend. Etre courtisan n'est pas de la vulgaire couchette et basta comme une prostituée de rue. L'art de la courtisanerie est de donner une présence, un moment de réconfort. Une oreille, faiire sourire et oublier les tracas. Melorn, comme toute ville, en est rempli. Monnayer mon temps est aisé ici, les gens sont beaux et propres pour la plupart. ije sais que ca peut paraitre horrible, mais j'aime ce métier, ca rend les gens heureux et j'y fais de belle rencontre.

    Entre autre, pense le démon qui tait la partie plus sombre de son métier. l'espionnage, l'assassinat parfois, manipuler les esprits... Shan'Ael veut le faire parler, soit, c'est par l'ouverture qu'on crée une ouverture encore plus grande.

    Sinon dans le monde capitaliste, je suis un modeste propriétaire foncier, j'ai des femmes qui gèrent extraordinairement bien mes actifs et qui adorent ce que je leur ramène de voyage, en plus d'établir des relations commerciales entre l'une et des marchands de Melorn. Elle est tailleuse de talent et ses vêtements sont magnifiques. D'ailleurs, tu devrais passer, tu es en plein le genre de personne qu'elle se plait à habiller. Et toi, es tu encore mercenaire? Tu m'a eu plus l'air d'un chasseur.  

    Avec un sourire engageant, Halewyn adoucit son aura, dédaignant maintenant son verre, ayant trouvé plus intéressant que boire.

    -L'enfance? Non... Elle était une femme faite et très accorte quand je l'ai rencontrée,nous avons partagé une pipe devant l'Autel de son aieule pour qui nous avons une affection mutuelle.

    Il tut le pacte qu'il avait fait avec Gail, veiller sur sa descendance. ŀe fait est qu'il l'aurait fait même sans pacte. Elle est sa mortelle favorite après tout, même si elle aime le style descente de lit comme amants...

    -Je te remercie d'ailleurs. Tu l'accompagne, tu lui tiens chaud la nuit. Il me plait de savoir qu'elle n'est pas seule et que quelqu'un voit au delà de ses fêlures. Ca me permet d'arpenter le Sekai en long large et travers plus rapidement pour trouver des pistes de remède. Parce que son état empire n'est ce pas?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 9 Juin - 19:37
    - Ah bon...

    Aprés tout elle n'en avait jamais parlé directement. Il avait simplement supposé en les écoutant parler. Il ne savait même pas quel age avait le démon. Il était peut être plus vieux que lui en fait et...ah, oui, la fameuse théorie de Rowena. Sur l’échelle de chaque existence, il était lui même plus jeune qu'elle. Histoire de ne vexer personne, il valait mieux ne pas donner d'age.

    En revanche, la partie «métier », il n'avait pas eu beaucoup de soucis a le deviner. Il avait pensé a ça a l'instant ou il avait dit qu'il savait comment faire pour obtenir des chambres. Du coté de l'elfe, c’était un des métiers les plus triste du monde. Il eu même une petite pointe de peine visible dans ses yeux. Il trouvait ça effroyable, peut importe quand, pour qui, pour quoi. Il pouvait lui dire qu'il aimait faire ça autant qu'il voulait, il n'allait pas changer d'avis.

    - Je ne sais pas si heureux c'est le mot. Ça calme l'esprit surtout. Mais si vous etes satisfait, je n'ai rien a en dire.

    Il détourna le regard vers Zim qui etait maintenant couché, avant de se remplir un verre d'eau a nouveau. Il s’était attendu a ce que le démon élude un peu, mais c’était en fait un vrai moulin a parole. C’était assez simple finalement. Il se souvenait de la personne dont il parlait. Le fameux pendentif devait venir de la. Il fut plus surpris par la phrase suivante. Il en haussa un sourcil.

    - Je ne crois pas de toute manière que « seule » est une caractéristique qui lui sied. Meme si le monde entier l’oublie, en quelques temps, elle parviendrait a se retrouver une place et une foule d'amis et de connaissances.

    Il l'enviait pour ça, pour ses capacités a communiquer. Mais il etait loin de l'aimer pour ça. Il l'avait trouvé belle avant même qu'elle ne quitte son masque, dans la foret. Séduisante quand il avait vu son visage. Ce n’était pas uniquement physique. C’était tout. Ce qu'elle dégageait. Il en resta silencieux un moment, avant de hocher légèrement le menton.

    - Je ne l'ai pas connu avant, mais une chose est sur, il n'y a pas de progrès. Mais nous allons trouver.

    Ils avaient plusieurs pistes. Qu'elle veuille en parler ou non, c’était a elle de voir. Il était son bras armé, son soutien. Ce n’était pas de son ressort de prendre la place de sa tète. Encore plus d'une femme libre comme elle. Si jamais il avait dit quelque chose sans voir avec elle avant, il en aurait entendu parler.

    - Mercenaire est un bien grand mot, en tout cas. J'aide simplement les gens que je rencontre. Parfois pour de l'argent, parfois pour rien du tout. Je n'ai pas vraiment besoin de ça pour vivre. En ce moment j'ai moins le temps donc je ne le fais pas.

    Il fronça les sourcils légèrement. Il n'avait pas réagit a cette histoire de tailleur, et ils sortaient, lui et la sirene, d'une boutique ou ils devaient d'ailleurs aller chasser plusieurs animaux pour en faire des tenues un peu plus d'exception. Il prit une gorgée. Il n'avait pas envie de trop parler de lui non plus. Il s'étonnait déjà d'en avoir dit autant.

    - Je me demandais si...vous aviez vraiment tout dit ? Je trouve votre présence ici plutot...fortuite. Que de tous le monde, dans la totalité du sekai, Rowena et vous tombiez l'un sur l'autre, ainsi, dans la neige.

    Il n'aurait pas été étonné si ils etaient suivi de loin. Ils s'etaient peut etre vu durant leur mois de séparation ? Difficile a dire, elle lui avait globalement raconté les principales actions qu'elle avait effectuée, et elle lui aurait sans doute parlé de Hale ? Enfin, il n'etait pas dans sa tete. Et contrairement a lui, elle devait chaque jour vivre des choses bonnes a etre racontée en anecdote.

    - Je ne veux pas faire le méfiant. Je me questionne, c'est tout.

    Mais il etait bon, parfois, d'etre méfiant...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 10 Juin - 5:34
    Eh voilà!!! Un peu plus, Halewyn aurait cru un bref instant qu'iel avait perdu la main. Peu importe les opinions et la pitié dans le regard de l'elfe. Il n'y a pas de triste étier pour le démon, que de triste gens. Sentant instinctivement que ca risque d'être un sujet très chaud à débattre, il décide de choisir ses combats. Ca ne l'empêche pas d'étiqueter le mortel comme : Monogame, prude et particulièrement en manque d'imagination. Par les abysses, qu'elle doit lui en faire découvrir des choses Rowena!!!! La phrase suivante par contre le tire de ses réflexions ludiques.

    - Je ne crois pas de toute manière que « seule » est une caractéristique qui lui sied. Meme si le monde entier l’oublie, en quelques temps, elle parviendrait a se retrouver une place et une foule d'amis et de connaissances.

    Le visage d'Halewyn ne marque aucun émoi si ce n'est que ce changement quasi imperceptible au coin de sa belle grande bouche.  Il ne semble pas comprendre que la blessure sans cesse renouvelée des oublis ne cesse de grandir en elle. Iel le sait instinctivement. Manifestement, elle ne lui a pas tout dit. La question étant plutôt: Est ce que ca l'intéresse de savoir. Pour quelqu'un de sociable naturellement et qui s'attache non facilement, le fait de savoir que ses amis peuvent l'oublier est une mort à petit feu, aussi sûre que ces veinules noires qui grandissent sur son corp, que ce mal qui la ronge.

    Soudainement, son omoplate balafrée se met à lui lancer atrocement.

    -La plus grande solitude est entourée.
     Répond t'iel doucement, la voix de soupir étant énigmatique. La plus grande détresse se pare d'un masque de théâtre.

    Halewyn termina sa première cruche d'alcool de prune. Le démon avait quand même une sacré descente. Iel abatti son verre sur le comptoir.

    L'imparfait est le passé et le futur reste à faire. Pour le moment, je n'ai pas encore trouvé de piste. Je crois que je vais me poser un peu chez moi pour faire le point si Eliendir n'a pas de solutions. J'ai besoin de me poser devant la carte du Sekai et réfléchir aux options... Mes femmes doivent aussi s'ennuyer. Mais la journée est trop jeune pour la rendre morne et triste par de si sombre pensées. J'ai a certitude que nous allons trouver.  

    A la mention de mercenaire, Halewyn opina du chef, affable, en faisant signe d'apporter une autre cruche. Ca faisait son affaire qu'il colle au basque de la Banshee... Elle avait besoin de quelqu'un même si ils avaient plus de chance de trouver en étant séparés. D'ailleursiel se demanda si la Bête y travaillait elle aussi.... Ca mériterait une lettre tient.  Une nouvelle foi, Shan'Ael le tira de ses pensées, sa méfiance éclatant comme une bulle fétide au milieu de sa neutralité. Etonné, Halewyn le regarda.

    - Je me demandais si...vous aviez vraiment tout dit ? Je trouve votre présence ici plutot...fortuite. Que de tous le monde, dans la totalité du sekai, Rowena et vous tombiez l'un sur l'autre, ainsi, dans la neige...Je ne veux pas faire le méfiant. Je me questionne, c'est tout.

    Le sourire du démon prit un pli mystérieux

    *Pour notre bonne entente future, Shan'Ael, ne me mens pas, j'y suis allergique.* Pensa t'iel en lui-même.

    -Je suis le Maitre Miroir. J'apparais quand c'est nécessaire. Encore plus pour certains (sous entendre mes) mortels. Ta méfiance t'appartiens et je choisis, pour le moment, de ne pas la faire mienne. La réponse est non, je n'ai pas cherché. ŀe fait est que de faire les bonnes rencontres au bon moment est un talent inné chez moi. Probablement lié à ma nature et à a charge. Cependant, pour notre cohabitation future, je suis de ces entités qui ne mentent jamais. Si tu ne me crois pas, demande à ta Dame. Pour terminer,  n'ait nulle crainte. Le coeur de la belle sirène est bien assez grand pour nous deux. Et ton désintérêt marqué pour mes moeurs a été bien noté, je ne te les imposerai pas sois en assuré.  
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 11 Juin - 20:14
    Suite a la phrase que le démon fini par sortir, sur la solitude, Shan resta de marbre, en le fixant intensément, mais...autrement que jusque la. Cette phrase lui parlait énormément. Ce n’était pas quelque chose que l'on pouvait dire comme ça, par dessus la jambe. C’était le résultat d'une vie. Sans savoir quelle était la longueur de celle du démon, il reposa finalement son verre. Sans avoir bu un goutte de ce qu'il venait de remplir. Il hocha finalement la tête, doucement.

    - C'est très vrai, comme remarque.

    Et il eu un sourire franc, avant de détourner le regard. Ça lui sied bien, a elle. Mais encore plus a lui. Ça rejoignait assez bien ce qu'il pensait d'Halewyn jusque la. Les démons n'avaient pas la même psyché que les humains. Ils pouvaient en être une version totalement différentes, ou bien au contraire, si proche que ça en était douloureux. Le roux avait l'air vraiment...a part. Peut être que c’était ça le lien principal qui le liait a l'humaine ?

    - Dans tous les cas il faut régler le problème. Rapidement. J'ai peur que son esprit s'égare avant son corps.

    Il avait, contrairement a ce que pensait le démon, très bien conscience de cet aspect de la maladie qui la rongeait. Et c’était l'une des raisons pour laquelle il était un peu buté a l'idée de ne pas la laisser seule. Car il ne savait pas ce qui pourrait bien lui passer par la tête si elle finissait réellement par être oubliée, loin de tout. Une personne, rien qu'une, pour la soutenir, le temps de la soigner. Ça suffirait. Une fois terminée, elle pourrait reconstruire. Comme elle en avait envie.

    En revanche quand il recommença a parler de lui même de cette façon, il soupira cette fois franchement, l'air de le trouver totalement...ennuyeux ? C’était peut être un point commun qu'ils avaient encore, l'un et l'autre. D'etre mutuellement agacé. Mais sans doute pas pour la même raison. Il loucha sur le verre de prune, dont l'alcool venait titiller son nez. L'odeur le rendait nauséeux, bien qu’il n'ait aucune idée du goût.

    - Excusez moi, mais êtes vous obligé de continuer avec cette histoire de « miroir » ? N'avez vous pas...un vous ? Je ne vois pas vraiment l’intérêt de discuter avec quelqu'un qui ne reflète simplement qu'un prisme. J'aurais voulu discuter avec...Halewyn ? C'est tout.

    Il fut même surpris par la suite, car il n'avait jamais eu la moindre volonté de la garder uniquement pour lui en la bloquant du monde. Il leva même la main, comme pour l’arrêter.

    - Je n'ai aucune jalousie a votre égard. Je suis même...content de vous rencontrer au final. Pour elle, au moins. Elle est belle quand elle vit, pas quand elle attends seule. J'ai juste...

    Il s'arreta encore. Et attrapa finalement la bouteille de prune, avant de remplir un verre d'une ou deux gorgées, simplement. Et pourquoi pas aprés tout. Au pire, il irait vomir. Il l'approcha jusqu'à ses levres et eu l'impression qu'il allait défaillir. Il revoyait une foule de souvenirs, pas vraiment marqué. Plutôt...des flashs. De souffrance et d'obscurité. Mais il n'etait pas pareil. Il avait déjà vécu trois vies. Il ne pourrait pas rester seul pour toujours.

    - ...C'est assez amusant finalement, que de tous ce que j'aurais pu faire dans cette ville, rare endroit du monde que je n'avais jamais visité...je me retrouve ici, avec vous, a boire de l'alcool pour la première fois en trois siècles.

    Il prit une gorgée, et n'eut aucune réaction spéciale. Il s’était attendu a avoir la gorge en feu, a avoir envie de vomir, ou a se lever. Ca avait simplement un goût de prune, avec un arrière goût un peu chauffé. La boisson en elle même était loin d’être un tord boyaux, et finalement c’était même assez doux. C’était ça alors, ce qu'il avait toujours trouvé si terrifiant... ? Il remonta les yeux vers le démon, masquant quasiment parfaitement le bref trouble qu'il venait d'avoir a cette idée, et reposa quand même le verre. Il fallait etre prudent, quand meme.

    - A moins que ce soit ça qui vous agace ? Que je ne sois pas plus méfiant de vous que ça ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 11 Juin - 23:22
    Enfin, enfinn!!!! Ne serais ce pas la grande première du dévoilement des quenottes elfiques? Ces superbes dents blanches et droites ornées d'un sourire? Le démon ne passa aucun commentaire sur le sujet, manifestement il se dégelait. Ouf, quand même.

    Je ne sais pas notre temps limite, rappelez vous que je ne sais strictement rien des nouveaux développements.  Je sais seulement que ca va à l'encontre de tout ce qu'elle est. Malheureusement, couvrir le terrain à deux implique que je ne suis pas au fait des derniers développements.

    Soupire Halewyn en commandant quelques viandes froides pour accompagner son alcool... Et prenant l'eau de Shan'Ael pour en verser un peu dans son verre, ignorant le soupir agacé de l'elfe.

    - Excusez moi, mais êtes vous obligé de continuer avec cette histoire de « miroir » ? N'avez vous pas...un vous ? Je ne vois pas vraiment l’intérêt de discuter avec quelqu'un qui ne reflète simplement qu'un prisme. J'aurais voulu discuter avec...Halewyn ? C'est tout.

    Le démon vrilla de nouveau ses prunelles dans le regard vert , réfléchissant.

    Je pourrais dire que c'est le même automatisme de défense que toi. Malgré les apparences, je suis très pudique quand à ma personne.   Je ne suis pas de ceux qui se confient facilement.

    Oui, c'était bien comme phrase. Simple, direct et vrai, comme tout ce qui sort de sa bouche. Sans rien rajouter d'autre, iel but l'intégralité de son eau écoutant l'aveu du chasseur. Arrêtant net son geste pour l'observer se prendre un verre, le renifler comme si c'était du venin avant d'en ingurgiter un peu, une expression hébétée sur le visage. Alors quand il reposa le gobelet, le Shoumien le rempli au trois quart sans un mot avant d'entrechoquer son propre verre dessus et de reboire en silence.

    - ...C'est assez amusant finalement, que de tous ce que j'aurais pu faire dans cette ville, rare endroit du monde que je n'avais jamais visité...je me retrouve ici, avec vous, a boire de l'alcool pour la première fois en trois siècles.

    Pas mauvais hein? Vous me faites marcher. Vous n'avez jamais bu? En trois siècle? Sourit le démon sceptique. Eh bien, la prochaine fois que vous hésiterez sur une expérience nouvelles, rappelez-vous mes paroles. Mieux vaut des remords que des regrets.

    Manifestement l,alcool devait taper vite et fort chez le volubile compagnon de bar. Les viandes froides arrivèrent et pendant qu'iel faisait son choix, Shan'Ael contrattaqua et le démon lui répondit d'un ton particulièrement zen.

    Ne le prenez pas mal, mais la discrétion sur mon pedigree a toujours été un gage de survie pour moi. L'expérience m'a appris la prudence pour certains détails de ma personne... Je vous serais gré de laisser cette confiance s'installer naturellement entre nous. Pour ma part, le meilleur juge de ma personne sont mes actes.  Mais nous avons déjà un bon pas de fait, la glace est brisée, nous partageons un verre en faisant connaissance entre hommes ou presque... Pour le reste laissons le temps travailler.  Iel eut alors un sourire chafouin. -Parlant de temps, je vais vous montrer ma confiance sur certains sujet... Je vais vous poser une question et vous pourrez m'en poser une en retour. ... Alors, j'aimerais savoir. . Ca n'a pas été trop dure l'abstinence en présence du Dr Basileia? Connaissant Rowena, ca a du être une torture pour elle, quelques jours sans se délasser. Elle a le sang chaud de son espèce après tout. J'espère que vous tenez le coup. Elle me met sur le carreau une fois sur deux.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum