DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 22:13Rachelle Virsce
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mar 9 Avr 2024 - 23:15
    image rp

    Première journée de ma nouvelle affectation, depuis que j’ai rejoint le FMR, j’ai toujours couru partout, essayant de faire de mon mieux pour répondre aux attentes, mais aussi redorer mon blason. Mon père n’avait pas encore digéré ce que j’avais fait. Même si pendant quatre ans, on n’avait cessé de me le rappeler, me battant en ayant perdu tout ce pourquoi je m’étais battu. Tout cela était derrière moi, maintenant ma vie n’était plus faite de morts, enfin si, mais ce n’est plus moi qui la créais.

    J’étais dans ce petit logement que l’on m’avait mis à disposition, assise sur le bord de la fenêtre à lire le livre sur le traité de médecine que l’on m’avait fourni. Cela faisait presque 2 ans que je me remettais à niveau, étendant mes connaissances sur tout ce qui touchait aux soins. On m’avait conseillé de me mettre en relation avec d’autres Shekhikh faire de l’échange de connaissance. Il y avait des noms qui revenaient régulièrement dans la liste des personnes qu’elle pouvait contacter, un lui était familier, mais elle n’osait pas vraiment faire appel à elle pour le moment.

    Un autre nom m’était connu, une famille dont le nom était connu peut-être dans tout l’empire. Peut-être que nos familles avaient déjà fait affaire après tout une famille de forgeron et une famille avec une tradition d'armes. Même si le commerce de ma famille était dans le matériel médical en verre et les vitraux des monuments, ce monde n’était pas si grand.

    J'avais envoyé une missive pour ne pas me présenter à l'improviste totale, prévenant que je passerais à une date si cela était possible. Ce jour était arrivé, j'espérais que ma demande était arrivée entre les bonnes-mains. J'avais traversé les rues de la ville jusqu’à l’adresse qu’on m’avait donnée. Les rues étaient pleines, la population que je croisais s’affairait à la course de leurs vies, traversant les étales du marché qui portait les odeurs des produits frais. Personne ne faisait attention à cette petite blonde habillée de brun, caché sous sa cape rouge. De temps en temps, mon médaillon familial s’échappait de mon vêtement pour capter les rayons du soleil, brillant de multiple reflet rouge et bleu. Ce même emblème de vitraux qui ornaient la fabrique de verre familiale et nos armoiries.

    Médaillon Familiale:

    Un homme pressé me poussa, mes hanches percutèrent l'étale de la vendeuse de fruits. Je ne pus retenir mon juron, ni ma main qui subtilisa deux fraises au passage. Je m’étais éloigné rapidement de l’étale pour déguster le premier fruit, et enfin le deuxième juste avant d'arriver devant le domaine de la dame. Je m’étais figé, détaillant l’édifice qui me faisait face. Je ne sais pas réellement combien de temps, j’étais resté immobile à tenter de me rappeler si j’étais déjà venu avec mon père ou mon oncle. Un mouvement me rappela la raison de ma venue. Je m’étais rapproché de la grille, me présentant au garde de l’entrée.

    - Bonjour, je suis le Shek… Kilaea Sliabh, membre du FMR. J’ai envoyé une lettre à Madame Ariesvyra pour venir me présenter et voir si elle a besoin d’aide sur quelques dossiers.

    J’avais encore cette habitude de me présenter par mon grade et mon nom, une habitude que je m'efforçais de perdre difficilement. 

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Mer 10 Avr 2024 - 19:20
    Il y a quelques jours, Cyradil reçut la missive d’une jeune femme voulant la rencontrer, cette dernière suggérant vouloir lui apporter son aide. Depuis qu’elle était devenue Esprit, la jeune blonde avait demandé à ce que l’on mette en place un système qui inciterait les gens à s’enrôler au sein des FMR. Que quelqu’un vienne la quérir de sa propre initiative était peut-être une preuve que les choses commençaient tout doucement à bouger mais il pouvait aussi s’agir d’une totale coïncidence. Cyradil avait répondu, convenant d’une date ultérieure où la liche était sûre de pouvoir être libre. Elle attendit alors patiemment jusqu’à la date convenue. Entretemps, la liche avait fait en sorte que les gardes affiliés à sa protection soient au moins doués de la faculté à lire et écrire convenablement afin d’éviter à ce qu’ils renvoient malencontreusement des invités qui avaient toutes les raisons valables de venir se présenter à sa demeure.


    Anticipant ce futur rendez-vous, la liche observa encore le nom sur la lettre, celui-ci lui évoquant alors celui d’une famille assez réputée pour avoir fourni un progrès assez conséquent dans le domaine de la médecine. En effet, les membres de cette dernière s’étaient spécialisés dans la fabrication du verre, facilitant par la même occasion le processus de ce matériau et permettant aux FMR de se fournir en grande quantité de toute une gamme de verrerie servant à de multiples expériences. A priori, son expéditrice n’avait pas donné de raison concrète de sa visite mais cela ne dérangeait pas vraiment la liche qui y voyait simplement une occasion de rencontrer personnellement les profils qui travaillaient au sein du FMR. Comme attendu, lorsque Kilaea se présenta à la grille, on la laissa avancer jusqu’au portique où Martha, une élémentaire d’eau lui ouvrit les portes de l’immense domaine de la liche.


    « Je vous souhaite la bienvenue chez Madame Ariesvyra. Suivez-moi, celle-ci vous attend dans la salle principale. »


    La femme de chambre (et sans doute nounou également) guida Kilaea dans la salle même où la liche avait accueilli l’empereur. Si l’on voyait clairement que la jeune blonde vivait dans l’opulence, elle n’allait pas non plus jusque dans l’extravagance ou l’ostentation extrême. La maitresse de maison était d’ailleurs simplement habillée d’une robe blanche à manches courtes qui laissait paraitre une partie des tatouages qu’elle arborait sur les bras et ses épaules et dont le tracé laissait aisément deviner qu’ils continuaient bien au-delà de ce que la liche avait décidé d’exposer. Elle invita Kilaea à s’asseoir sur l’un des confortables canapés en velours, prenant alors place juste devant cette dernière.


    « Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre initiative de vous être déplacée jusque chez moi. Je vous en prie, vous pouvez simplement m’appeler Cyradil, ce sera plus simple que toutes ces convenances. Je me suis permise de récolter quelques informations sur vous en anticipation de cette rencontre. Rassurez-vous, il n’y a rien de compromettant. » Ajouta-t-elle rapidement pour détendre l’atmosphère.


    En tant qu’Esprit, il y avait pas mal de choses dont elle avait accès désormais mais, fidèle à elle-même, Cyradil n’utilisait jamais ces informations pour obtenir abuser de la confiance des gens. A vrai dire, elle n’avait pris connaissance que du nécessaire, ayant vaguement exploré le passé de l’élémentaire bien que la forgeronne ne put s’empêcher d’apprendre ce qui lui était arrivée avant son passage aux FMR. Cela dit, son interlocutrice semblait désireuse de tourner la page et de se dévouer à sa nouvelle vocation. Elle espérait juste que son traumatisme ne soit pas trop profond au point de nécessité un monitoring personnel. La liche avait déjà Qwellaana à qui elle réservait un traitement bien spécial et elle n’aurait sans doute pas le courage (ni l’envie par respect envers la valkyrie) de le faire une seconde fois.


    « Bien. J’ai entendu dire que vous souhaitiez apprendre davantage. Pourriez-vous commencer par me dire de quoi êtes-vous capables ? Des compétences particulières ? Une expérience utile ?» Demanda-t-elle innocemment.


    Encore une fois, il n’y avait pas de question piège et la liche était sincère dans ses questions. Elle préférait largement entendre les gens lui livrer ce qu’ils avaient envie de dévoiler plutôt que de faire un inventaire détaillé de leur passé. C’était plus chaleureux. Plus « humain » et sans doute beaucoup moins intrusif. D’un sourire, la liche attendit patiemment que la sulfureuse élémentaire lui réponde.


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Ven 12 Avr 2024 - 16:05
    image rp

    Rapidement, je fus conduit devant une femme qui m’accueillit avant de me guider jusqu’à la salle ou m’attendait le nouvel Esprit. Peut-être qu’elle avait autre chose à faire qu’accueillir une nouvelle FMR en quête de connaissance, mais elle ne l’avait pas envoyé sur les roses. Elle ne put s’empêcher de passer son regard sur la décoration, des choses auxquelles j’étais habitué. Parfois, j’avais encore du mal à me dire que je faisais partie de ce monde, marqué par ces années d’armée ou mon origine n’avait pas d’importance. C’était peut-être pour ça que ma famille s’efforçait que chaque génération est sa connaissance de ce qui nous avait donné nos lettres.

    Enfin, ce n’est pas pour cela que j’étais venue, j’espérais seulement être à l’endroit où l’on avait besoin de moi. Rapidement, nous arrivions dans la salle ou m’attendait l’esprit. Dans une tenue des plus simple, ce qui pour moi était étonnant, quand je repensais au peu de moments où nous recevions du monde, les femmes était toujours habillé de manière extravagante, trop pour moi. Mais après tout, est ce que je pouvais encore me considérer comme une femme normale. J’admirais rapidement les tatouages de la mage avant de me concentrer sur elle. La posture droite, les mains jointes dans le dos. Reliquats de mon ancienne vie, au moins le temps de répondre à l’invitation de rejoindre un des canapés.

    J’avais commencé par sourire quand elle se présenta, appréciant ce côté simple qu’elle présentait. Mais je ne pus m’empêcher de me contracter face au fait qu’elle s’était renseigné sur mon parcours. Je me doutais que cela arriverait, je ne m’étais pas présenté face à n’importe qui et puis j’avais toujours assumé ma faute. Même si elle avait essayé de me rassurer, c’était assez dur à croire.

    - Tout le monde n’est pas de cet avis. Mais bon, j’espère que mes erreurs de jugement n’entacheront pas votre confiance. Je tenais à vous remercier de m’accueillir. J’imagine que votre emploi du temps est assez chargé. 

    Étrangement, elle avait accepté la punition. Parfois, la nuit, elle était encore hantée par son choix, mais pas par le fouet qui claquait, qui déchirait sa peau. Elle était hantée par le visage de ses hommes qu’elle avait trahi, qui malgré cela, l’avait suivi à nouveau au front, acceptant de mourir pour avoir protégé un secret par ignorance. Pour leur rendre hommage, elle avait continué de se battre tant qu’on avait besoin d’elle, mais cela l’avait usé. Aujourd’hui, elle ne pourrait plus suivre les ordres bêtement, de certaines personnes qui n’étaient pas là par compétence, mais par identité. Bien que l’impératrice se battait pour que nos vies soient plus simples.

    - Mais vous pouvez m’appeler Kilaea, ou Kila. De toute façon, je ne pourrais pas vous empêcher de choisir.

    Je ne pus retenir mon sourire de revenir, autant ne pas penser à ce moment. Si cette partie de ma vie l’avait dérangé, j’imagine qu’elle ne m’aurait pas laissé entrer. Cyradil avait repris, me demandant ce que je pouvais lui dire sur moi, non pas comme la question de ce que j’avais de particulier, comme pour savoir si le nouveau serait utile ou un boulet. Je m’imaginais ça plus dans le sens ou c’était pour essayer de créer un contact et de savoir où j’étais à l’aise, ou il fallait que je m’améliore aussi. J’avais réfléchi à ce que je pourrais dire d’utile.

    - Mes études remontent un peu, mais je n’ai jamais vraiment arrêté de me renseigner sur le sujet. Je sais gérer les différentes étapes des crises et mon parcours militaire me permet de garder mon sang-froid. J’ai été confronté plusieurs fois aux soins des blessures avec des soins magique voire plus traditionnelle.

    C’était assez succinct comme explication, mais je ne savais pas comment expliquer plus précisément sans me perdre.

    -  Je pense que c’est surtout là que se pose mon souci. Je pourrais apporter une facette qu’une partie des FMR manque, mais j’ai un trou dans mes connaissances. Je ne suis pas à l’aise avec ce qui sort de la médecine d’urgence. Nous sommes dans une période ou nos forces doivent s’attendre à tout.  

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Dim 14 Avr 2024 - 13:31
    « La seule chose qui pourrait entacher ma confiance, Kila, ce serait que vous mettiez à mentir ou que vous commenciez à jouer un personnage qui ne vous correspond pas. » Avoua la liche.


    Car oui, Cyradil avait horreur des façades. C’est pour cela qu’elle s’était renseignée en amont. Pour voir si l’élémentaire lui parlerait spontanément de son passé. A vrai dire, la jeune blonde ne la jugeait pas et comprenait parfaitement les difficultés par lesquelles son interlocutrice était passée. De toute façon, la forgeronne ne pouvait pas vraiment se permettre de faire la fine bouche pour le moment et elle était plus qu’encline à pouvoir aiguiller les membres du FMR vers de nouvelles compétences si cela pouvait les faire s’améliorer. Se reconvertir dans les FMR après une carrière de soldat n’était sans doute pas une chose aisée mais l’élémentaire semblait disposer de quelques bases, ce qui était tout à son avantage.


    « Ne vous inquiétez pas, le fait que vous vous soyez déplacée jusqu’à moi, prouve que vous êtes désireuse d’apprendre davantage sur nos institutions mais…je me demande tout de même pourquoi est-ce que vous êtes venus me voir spécifiquement ? Il y a sans doute des personnes bien plus compétentes que moi dans le domaine qui auraient pu vous aider, surtout si vous étiez rendue dans un établissement du FMR. » Répondit-elle modestement.


    Du moins, pour le moment. Cyradil n’était plus aussi puissante que dans sa précédente vie et elle reconnaissait volontiers les gens qui possédaient une meilleure expertise dans un quelconque domaine. La seule chose dont elle pourrait éventuellement se vanter était qu’elle avait une grande carrière dans le domaine et qu’elle pouvait, parfois, distinguer des choses que les jeunes recrues peinaient à discerner. Pourtant, Kilaea n’était pas la seule à venir la voir de manière aussi inopinée et les gens continuaient parfois à venir la consulter sans que la magicienne ne comprenne réellement pourquoi ils étaient enclins à vouloir profiter de ses conseils précisément. Toujours est-il que la forgeronne ne refusait jamais d’offrir son aide et faisait toujours en sorte de faire du mieux qu’elle le pouvait.


    « Récemment, je me suis lancé dans une campagne visant à visiter un maximum de petits villages qui se trouvent à l’intérieur de mon empire. Le but n’est pas d’en faire un inventaire complet bien sûr, cela prendrait trop de temps mais j’aspire plutôt à recueillir des données fiables montrant la précarité dans laquelle ces gens là vivent. Eux aussi sont citoyens et ont, à priori les mêmes droits que ceux vivant dans les grandes villes. Je pense que vous l’avez certainement remarqué mais nos effectifs sont insuffisants en regard de la superficie du Reike. J’essaie de faire en sorte d’augmenter ce nombre mais également d’obtenir une meilleure répartition de nos troupes afin qu’elles couvrent un maximum de territoire. Certains endroits sont des véritables déserts médicaux et je pense que cela doit changer si l’on veut espérer participer à un développement sain de l’empire. Du moins, d’un point de vue médical et social. »


    Des gens satisfaits étaient moins enclins à se rebeller. Si la liche était loin d’être aussi patriote que la plupart de ses pairs, elle n’était néanmoins pas en faveur d’une éventuelle anarchie ou instabilité politique. Elle savait mieux que quiconque que ces problèmes amenaient souvent des victimes dont la majorité se faisait au sein de la population qui, pour la majorité, n’avait rien demandé. Elle ignorait la vision de Kila sur le sujet mais ce n’était qu’une option parmi d’autres. La liche n’obligerait personne à se faire déployer dans un endroit reculé et elle pensait que tout membre du FMR se devait de faire son travail de plein gré pour que ce dernier soit réellement efficace.


    « Je ne sais pas ce quelles sont les connaissances qui vous manquent mais je pourrais simplement conseiller de lire pour commencer ? Puisque vous avez pris l’initiative de venir me voir, vous pourriez revenir régulièrement si vous voulez approfondir l’un ou l’autre sujet par exemple ? Je pourrais aussi vous initier à la recherche si d’avenir vous trouvez un sujet qui vous plait et sur lequel vous souhaitez travailler ? » Proposa-t-elle.


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mar 16 Avr 2024 - 23:51
    image rp

    Message 3

    Je n’avais pu m'empêcher de grimacer à l’idée de jouer un autre rôle que le mien. Déjà que jouer mon propre rôle pendant des années avait été assez dur à supporter. Au final, me faire découvrir a fait souffrir mon corps, mon ego, mais avait libéré mon esprit. 

    - Oh non ! Je pense avoir trouvé ma place dans les rangs du FMR. Je n’ai pas rencontré de difficulté ici, plus besoin d’endosser cette identité floue. Je ne jouais pas vraiment un rôle, c’était moi quand même, juste que je n’étais plus la jeune femme de bonne famille.

    Je m’étais gratté la tête au questionnement de la forgeronne. Il était vrai que c’était peut-être la facilité de chercher la connaissance auprès des sachant, au lieu d’essayer de la réunir comme quand elle était sur le banc de l’école, mais au final elle avait l’impression d’avoir perdu plus de dix ans de sa vie dans l’armée, dix ans qui auraient pu lui servir à amasser des connaissance pour le métier qu’elle voulait faire à la base. Dix ans éloignés de la médecine, même si elle avait pu utiliser une partie de son savoir pour gérer les urgences du front.

    - J’ai l’impression de ne pas être assez performante, je souhaite évoluer rapidement pour pouvoir être utile à l’empire. Et quand j’en ai discuté avec quelques collègues, bah… euh, votre nom revenait assez régulièrement, même si des personnes en savent plus que vous, il semblerait que vos méthodes d’enseignement aient marqué plus d’un esprit. Je me suis dit que cela se tentait. Et qu’avec vos responsabilités, vous auriez peut-être besoin d'assistance pour quelque chose.

    Évidemment, le fait de se cacher m’avait rendu assez méfiante, parfois agressive inutilement. Juste ce qu’il fallait pour apparaître comme un officier ne cherchant que le résultat. Ce qui n’était pas tout à fait faux. j'avais lutté si longtemps pour que personne ne se pose de question, que mes résultats parlent à ma place. Imaginant parfois que si je me faisais découvrir, on ne pourrait pas me reprocher au vu de ce que j’avais accompli. L’histoire m’avait montré que je m'étais trompée de toute évidence.

    - J’ai déjà croisé et travaillé avec des personnes du Fmr, même dans mon autre vie, et nos relations ont connu des hauts et des bas. Surtout avec cette valkyrie qui ne m’a pas rencontré dans les meilleurs moments.

    Je m’étais recentré sur notre discussion, essayant d’estimer la chance que j’avais, moi, la Shekhikh qui n’avait pas tant d’expériences face à l’esprit. Cyradil m’expliquait le besoin de l’empire, des informations et du personnel qui lui manquait. Il ne m’avait pas fallu longtemps pour m’en rendre compte, nous courions partout, sans vraiment avoir le temps de nous poser ou de réfléchir. Pas que je me plaigne de cette activité, mais cela n’aidait pas à être aussi efficace que le souhaiter nos supérieurs. Et puis il était vrai que la situation des endroits reculés était préoccupante. 

    - Sur ce point, je ne peux qu’être d’accord avec vous. Mais j’imagine que c’est plus compliqué de recruter dans un monde militarisé qu’en se mettant à la sortie de l’école avec une pancarte. Rejoignez-nous, on a des cookies.

    J’avais senti mon sourire s’étendre avant de se figer, me rappelant que je n’étais pas en face d’une simple collègue.

    - Pardon, je m’égare. Sur le point du recrutement, j’en suis un exemple : il m'a fallu plus de dix ans pour quitter la tradition familiale et embrasser cette vocation. Et pour les déserts médicaux. J’ai beau être issue d’une famille noble, j’ai passé quasiment toute ma période militaire a sillonné le désert, les endroits que personne ne voulait aller voir. Pour me retrouver dans un nombre de villages perdu, où le seul médecin disponible était débordé, enfin quand il y en avait un. Je suis heureuse de voir que votre priorité est aussi ceux que nous délaissons depuis si longtemps. S'il vous faut des volontaires pour des endroits perdus, n’hésitez pas. Je ferais ce que je peux. 

    Je m’étais un brin emporté, espérant que cela ne déplaise pas à la forgeronne. Il était vrai que je vivais souvent l’instant intensément, tout feu tout flamme comme disait certain. Mon esprit repasser tous les endroits que j’avais visités, ou j’avais dû servir de médecin de dépannage, ou le jeune Eric et Syl m'avaient appuyé tant bien que mal. Mon regard se voilà légèrement à la pensée de ses deux hommes, la tristesse s’invita sur mes lèvres. Surtout, à Syl qui avait fait partie des premiers hommes placés sous mon commandement, je m’étais même demandé s'il n’avait pas vu à travers mon mensonge, mais était resté fidèle à son surnom. Syl, diminutif de Silens, bien que nous appuyons toujours trop le i de ce mot elfique. Ce fardeau qui me suivait à toute heure, dès que je repensais à ses moments de partage. 

    Je relevais la tête, me concentrant à nouveau sur la discussion, faisant disparaître les traces de ma culpabilité, c’était mon choix, il fallait l’assumer. Essayant de fouiller mes connaissances pour classifier l’ordre des priorités, et c’était cela le problème. Je ne savais pas par où commencer avec la théorie. J’avais l’impression que je pourrais acquérir ce qu’il me manque en n’y étant pas confronté, ou des échanges avec les collègues. 

    - Je ne saurais pas réellement dire ce qui me manque. Sûrement l’étude des maladies et des maux que nous envoient les titans. Mais je ne manquerais pas de venir vous voir si je trouve un sujet qui mérite une étude approfondie. J’ai entendu parler d’une expédition sur les terres des Titans l’année dernière liée avec la peste qui avait frappé Maël, ce serait peut-être un bon début pour mes lectures. À moins que vous ayez une direction à me conseiller ?

    Une idée m’était venu, ma main avait rejoint le médaillon de verre qui me suivait partout, plus qu’un simple bijou, la preuve du savoir-faire de ma famille. Et si je mettais à profit ce savoir-faire pour pousser encore un peu plus loin, le lien que nous avions avec les Forces Médicales.

    - J’ai peut-être une idée qui mériterait votre expertise. Vous devez savoir que ma famille s’est spécialisée dans la fabrication de verre sur demande, qu’elle a travaillé pour la création de certaines bouteilles, éprouvettes ou autres contenants spécifiques pour les médecins. Mais est ce que cette expertise ne pourrait pas être poussée encore plus loin. Est-ce que ce verre ne pourrait pas être utile ailleurs ? As discuté avec certains, est ce que nous ne pouvons pas imaginer fabriquer des serres avec ambiance spécifique pour les besoins particuliers de certaines plantes qui ne poussent que trop loin. Où même créer des contenants facilitant le transport. C’est un des matériaux fascinants.

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Lun 22 Avr 2024 - 19:53
    Aucun doute, Kilaea avait bien de l’expérience. Comme tous ceux qui venaient solliciter son aide, Cyradil ferait de son mieux pour l’aider mais cela voulait dire qu’elle devait encore tordre son emploi du temps pour trouver une petite place à une nouvelle curieuse. Ses « élèves » venaient de tous les milieux et de toutes les castes, pourtant, la jeune blonde les considéraient tous au même niveau. Cyradil était plutôt flattée d’entendre que ses méthodes d’enseignement étaient aussi prisés mais ce n’était pas étonnant puisqu’il lui arrivait parfois de donner des conférences à l’Université et il est vrai qu’il n’était pas rares que certains étudiants s’attardent après les séances. Parfois, c’était un véritable calvaire pour sortir de la salle de cours et si elle n’en faisait qu’à sa tête, la liche n’en sortirait jamais. L’évocation d’une valkyrie la fit sourire. A vrai dire, elle n’en connaissait pas beaucoup au sein de l’empire mais une qui travaillait pour les FMR ? Il allait sans dire qu’il s’agissait sûrement de Qwellaana. Pendant un moment, la jeune blonde était contente de savoir que sa compagne s’était déjà ouverte à d’autres personnes avant même leur rencontre et…qu’il était assez surprenant que, parmi toutes ces rencontres antérieures, il n’y eut aucune dont Qwellaana avait préféré approfondir. C’est que la liche devait…sûrement avoir de la chance.


    « Si vous êtes intéressée, vous pourriez peut-être venir à mes conférences ? Je dispense quelques cours à l’Université de Drakstrang de temps à autre alors peut-être que vous y trouvez quelque chose d’utile à apprendre. Et ne vous inquiétez pas pour Qwellaana, elle n’a pas l’air comme cela mais c’est une femme solide. Sinon, concernant notre sujet, vous pourriez sans doute être intéressée par visiter ces villages avec moi au détour d’une mission que je ferais dépêcher. J’aurais sincèrement besoin de gens capables qui pourraient faire preuve de discernement sur les terrains afin d’y mener différentes expériences et analyses. L’on pense souvent aux grandes calamités qui frappent notre monde mais il y a beaucoup de petits hameaux qui souffrent de problèmes beaucoup plus récurrents disons. »


    Les maladies magiques et les fléaux titanesques étaient souvent des projets d’envergure qui prenaient plusieurs mois, voire plusieurs années à être traités efficacement. Pendant ce temps, il ne fallait pas oublier toutes les autres maladies plus communes qui frappaient ça et là. Il était important pour la liche de pouvoir garder des effectifs à même de pouvoir réagir à ce genre de crises et pourquoi pas installer durablement certains médecins afin de suivre l’évolution de la population locale et d’éviter qu’elles deviennent des réservoirs à maladies contagieuses. Pour ce qui était du fléau qui avait frappé Maël, elle n’en connaissait que les grandes lignes. Cyradil avait compris qu’un remède avait finit par être développé et sans doute que celui-ci avait fini par être répandu au sein des territoires contrôlés par l’Empire qui avaient été exposés à la Peste. Très honnêtement, la jeune liche ne saurait conseiller quelque chose d’utile sur le sujet sinon de croire en la bonne foi du discours officiel. Ne s’y étant pas penchée davantage, elle devrait sans doute demander de plus amples informations à la diviniste qu’elle avait rencontrée.


    Par contre, sa deuxième proposition était tout à fait pertinente. En épluchant le dossier de Kilaea, Cyradil avait bien compris que sa famille était spécialisée dans la fabrication du verre et il est vrai que ce matériau leur avait été très utile dans la conception d’outils expérimentaux forts intéressants.


    « Ce serait une bonne idée. Bien qu’il faudra déployer des moyens pour chercher les dites plantes. Mais pouvoir en cultiver au sein même de notre laboratoire pourrait nous économiser des coûts importants. A vrai dire, lors de ma dernière expédition dans un village reculé, je fus contrainte de transporter des échantillons de vaccins dans des boites improvisées que j’avais recouvert de glace. Sans la vivacité de la valkyrie qui m’accompagnait, ces derniers auraient certainement expirés avant même d’arriver à la capitale. Le verre que vous construisez s’est révélé être un bon isolant thermique. Je pense que l’on pourrait trouver des applications pour permettre de l’utiliser en tant que conservateur ? Pour le transport comme vous dites ? »


    Elle marqua une pause avant de rajouter en souriant :


    « Ca tombe bien, je suis forgeronne aussi. »


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mer 24 Avr 2024 - 20:37
    image rp

    Message 4

    J'écoutais la proposition de l’esprit avec un grand intérêt, je n’avais pas commencé par des choses évidentes pour beaucoup, la lecture, la conférence. Ce n’était pas des sujets que j'avais mis de côté, c’était juste que je voulais essayer de trouver une direction avant de me plonger dedans, ne pas partir dans tous les sens et au final m’être éloigné de ce qu’avait besoin mes collègues.J’avais hoché la tête, me disant que ce serait sûrement ma prochaine étape. Mais quand elle évoqua ce prénom, je n’avais pas pu m'empêcher d’écarquiller les yeux en détournant le regard.

    - Évidemment, je serais volontaire pour découvrir ces villages, vous aider pour faire le point et voir comment nous pouvons leur être utile. Pour Qwellaana, je l’ai découvert, mais j’aurais préféré qu’elle me rencontre autrement.

    Je m’étais reconcentré sur Cyradil.

    - Oui, il faudra que je me concentre aussi sur les bases, ce qui s'abat le plus régulièrement sur le monde. Il faudra peut-être me canaliser que je… Ne brûle pas les étapes. 

    Je sentis le sourire tordre un peu mes lèvres. La patience n’avait jamais été ma qualité principale, je partais souvent à vive allure, sans vraiment savoir où je devais m'arrêter. Je me renotais intérieurement de commencer par les bases, qui passaient par les maladies pour les nuls. Peut-être que ce que je pourrais réellement apporter à mes collègues du FMR ne serait pas seulement une paire de bras en plus, mais en me plongeant aussi dans le matériel qui nous ferait défaut. Connaissant à la fois les contraintes de fabrication, mais aussi celle d’utilisation. Elle me parla d’un besoin qu’elle avait eu il y a peu avec la valkyrie.

    - C’est une bonne idée, c’est vrai que les contenants ne sont pas forcément adaptés à cela. Le froid a tendance à corroder les métaux à la longue et le bois. 

    Mon regard se tourna vers la fenêtre, essayant de capter le ciel pendant que je réfléchissais. Mes doigts se mirent à jouer sur ma cuisse.

    - Pour transporter ce genre de matériel précieux. Le verre en lui-même ne fait pas une bonne boite de transport, mais si nous l'utilisons en doublures, prendre un coffre de bois dans lequel nous enchâsserons de la carbonite entre deux plaques de verre. Cela permettrait d’avoir une résistance au choc, et un maintien au frais, sans le souci d’humidité que le contact peut créer. Il faudrait juste voir si la fabrication ne dégrade pas les propriétés du minerai et peut être trouvée une solution pour recharger ces dites propriétés. La dernière fois que j’ai discuté avec ma famille, ils essayaient de reproduire le procédé de la trempe que vous utilisez dans la forge. Pour le moment, les résultats n’étaient pas aussi satisfaisants qu’ils l'espéraient. Mais on y arrivera, et cela pourra être utile a l’empire. 

    Je m’étais arrêté, réfléchissant à l’autre parti que j’avais mentionné. 

    - Pour les serres, il faudra d’abord voir ce que ces plantes ont le plus besoin, si le travail du verre ne pourrait pas filtrer les rayons de lumière, ou garder au frais en ayant besoin de lumière. Le plus problématique serait d’assurer le climat voulu à l’intérieur, mais j’ai entendu dire que certain mage du RSAF y arrivait. Enfin, cette partie ne sera pas vraiment la mienne, je ferais ce que je sais faire. Aller la cueillir et essayer de lui donner un toit. J’imagine qu’il y a des associations possibles entre certains minéraux et le verre pour avoir d'autres propriétés.

    Je ne m’étais pas rendu compte que je m’étais vraiment emballé. Imposant un rythme plus rapide sur un sujet qui n’était pas apprécié par tout le monde

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Lun 29 Avr 2024 - 15:27
    Cyradil était très attentive à ce que lui disait Kila. La liche était loin d’être décontenancée par le flot de parole de son interlocutrice et trouvait, au contraire que cela enrichissait leur discussion. Malgré son immense talent, la forgeronne avait toujours été humble et modeste. Elle ne rechignait pas à se faire aider par des gens plus compétents dans certains domaines et avait, par le passé, mené à bien de nombreuses collaborations. Ses projets étaient tout à fait pertinents et à la portée de ce que pouvaient faire les institutions des FMR. Sans doute que si l’élémentaire présentait ce genre d’idée, il n'y avait pas de doute à ce que cette dernière obtienne une approbation.


    « Effectivement. On pourrait utiliser le verre à l’intérieur de la boite en métal afin de créer un environnement permettant d’emprisonner la chaleur ou l’absence de celle-ci. Quant au métal, il y a plusieurs possibilités mais il est assez évident qu’il va falloir trouver un nouvel alliage permettant de combiner plusieurs propriétés. Tout d’abord, il y a la carbonite mais s’agissant d’un métal magique, il faut tenir en compte son coût qui fera drastiquement augmenter le prix total de tels outils de conservation. Sans compter, que la carbonite ne possède pas de propriétés anti-corrosives à elle-seule et que, avec le temps, le métal pourrait vite perdre ses propriétés. Il existe bien des métaux qui y sont résistants et que l’on pourrait appliquer en tant que revêtement mais encore une fois, il s’agirait d’abord de trouver les bons dosages afin d’obtenir l’effet escompté sur le produit fini. »


    Mais ce n’était pas sa seule utilisation comme Kila le soutenait et ils pouvaient effectivement l’utiliser à plus grande échelle bien que cela augmenterait encore les coûts de production. A ce stade, Cyradil se demandait combien de membres constituaient sa famille et combien étaient activement investis dans le travail du verre. Sans doute qu’il faudrait passer par des phases expérimentales où l’on commencerait d’abord par fabriquer quelques prototypes avant de demander à ce que la Couronne ne finance ce projet. En tant que membre de la Main, Cyradil avait maintenant la responsabilité de pouvoir juger ce genre de projets et de les soumettre éventuellement au couple si elle jugeait l’idée pertinente. Comme toujours, il fallait aussi en parler au Cœur mais à ce niveau, au vu de leur entente mutuelle, cela ne devrait pas trop poser de souci.


    « Mmh…je pense que ce pourrait être une bonne idée. C’est parfois assez difficile de reproduire le climat exact en conditions expérimentales, c’est pour cela que l’on est parfois obligé de dépêcher des membres pour aller cueillir les plantes nécessaires sur le moment même. Cependant, si l’on pouvait se dispenser de cette tâche pour certaines d’entre elles, cela nous économiserait un temps considérable. Votre idée de réguler la température par magie me parait assez pertinente mais nous pouvons également travailler sur d’autres axes pour assurer un contrôle plus précis de cette dernière. L’exemple qui me vient en tête est de jouer sur la capacité du verre à générer un effet de serre plus ou moins conséquent. En jouant sur l’épaisseur, voire en doublant ou triplant les vitres, il est possible d’avoir une mainmise sur la quantité de chaleur circulant dans les serres. Je vous conseillerais de travailler sur cet axe-là si ce n’est pas encore le cas. Il y a certainement des choses à en tirer. »


    Tout comme elle l’avait réalisé avec Kérémir et ses excellents talents en matière de bois, Cyradil se disait qu’elle pourrait accueillir Kila dans sa forge pour un temps afin qu’elles puissent travailler ensemble sur ces projets. A elles deux, il y avait certainement une possibilité d’aboutir à un travail concret. La liche se leva alors, en direction de la bibliothèque et en sortit un bouquin qu’elle tendit à l’élémentaire. Ce dernier était assez imposant et les pages semblaient avoir été reliés à la main par une intrication assez minutieuse de cordages. A l’intérieur, les pages avaient été écrites avec un grand soin et les dessins qui accompagnaient les descriptions étaient tout aussi magnifiquement réalisés. Ce livre, elle l’avait déjà prêté à Lyra qui en avait certainement fait grand usage. Si Kila désirait réellement apprendre, cela ne lui ferait pas de mal d’autant plus que le bouquin faisait vraiment en sorte de partir depuis les bases avec des schémas explicatifs et des dessins à l’échelle.


    « Tenez. Exercez-vous sur ceci. Gardez-le autant que vous le voudrez du moment que vous finissez par me le rendre. Faites le copier si vous le désirez. Il s’agit d’un traité sur le système névralgique et ses interconnexions avec le système musculaire. Il a été écrit par ma mère il y a des décennies mais ne vous inquiétez pas, il est encore relativement à jour, ayant moi-même fait une nouvelle version. N’hésitez pas à m’en demander sur d’autres sujets si celui-ci ne vous inspire pas. Je possède des lectures plus accessibles ou au contraire plus poussées sur une myriade de sujets relatifs à la médecine. » Ajouta-t-elle en souriant, laissant transparaitre un sentiment de connaissance infinie.


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Sam 11 Mai 2024 - 22:11
    image rp

    Message 5

    La forgeronne montrait un intérêt à mes suggestions, rebondissait dessus et je ne pus m'empêcher de sourire. J’avais un certain enthousiasme à travailler certaines matières, trouver les limites de ces matériaux, mais pour le moment les minéraux n'étaient pas ma spécialité.

    - Oui, j’avoue ne pas encore avoir toutes les bases sur les minéraux, encore moins ceux du ratio prix/quantité. C’est quelque chose qu’il faut que je prenne en compte pour une production de quantité. Je vais explorer dans ce sens. 

    C’était même un détail que je devrais prendre en compte si jamais elle voulait que cela se concrétise. Pour pouvoir le produire, il ne fallait pas que cela ruine la fabrique ou l’acheteur. Elle essaierait de se renseigner sur les minéraux qu’elle pourrait utiliser pour soit le sertir dans le contenant, soit l’incorporer dans la fabrication pour modifier la structure du verre. Puis j’avais abordé le sujet des serres de culture. Qui pourrait nous faire gagner du temps et de l'efficacité sur certaines fleurs rares.

    - Oui, on peut toujours utiliser l’empilement de couches et de vitraux de couleurs pour filtrer une partie des rayons du soleil, filtrant une partie de la lumière et de la chaleur. Le contrôle de la météo, je pensais surtout pour les plantes des régions froides. L’empire n’est pas des plus accueillant pour elles et aurait besoin d’un coup de pouce, je pense. Mais avant d’avoir des vues sur les plus durs à faire, je vais me concentrer sur les serres que ce que nous utilisons le plus et que nous avons le moins. J’ai tendance à m’enflammer. 

    Je m’étais posé dans le dossier, mes yeux défilaient dans le vide pendant que je réfléchissais aux différentes solutions que je pouvais prendre. Que ce soit pour la serre ou le contenant, quelques idées émergeaient, mais il faudrait creuser leur viabilité de leur côté avant d’en parler un peu plus.

    - J’étudierais quelques pistes de mon côté en profitant des voyages dans les contrées reculé. Je pourrais peut-être revenir vous en parler si j’ai une piste plus sérieuse ? Avoir un avis extérieur est toujours productif. D'ailleurs, si je peux me permettre juste un commentaire pour allez dans tous les coins reculés. Est ce qu'il y à la possibilité d'éviter les coins froid de préférence. Pas que je ne veuille pas y aller, mais cela paralyse un peu mon feu intérieur.

    Mon regard avait suivi la blonde qui rejoignait la bibliothèque, avant de se perdre sur les étagères de livres. J'essayais d’imaginer le savoir enfermé entre ses pages, le temps qu’il faudrait pour pouvoir tout lire et surtout tout assimiler. Au final, elle revint avec un livre épais qu’elle me tendit. J’avais passé mes doigts sur la couverture, appréciant le soin apporté à l’ouvrage jusqu’au moindre détail. Cyradil me le présenta rapidement et j’avais ouvert une page au hasard, tombant sur un des fameux schémas me rappelant un de ceux que j’avais vu pendant mes études.

    - Merci, je le lirai avec attention. J'essaierais quand même de vous le ramener avant d’aller écumer l’empire. Les voyages et les livres font rarement bon ménage. Votre mère aussi était chez les FMR ? C’est une tradition familiale comme la forge ? 

    Cette curiosité me rappelait une personne que j'avais croisée, mais c'était aussi un moyen de parler de ce milieu dont je m'étais exclue peut-être trop longtemps. Poussé justement par ces traditions familiales. Même si la famille Sliabh comptait encore quelques générations en vie due à la longévité particulièrement longue des élémentaire, les traditions se voulait toujours présente. 

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Ven 17 Mai 2024 - 12:16
    Pour s’être battu à mort dans les terres reculées du grand nord contre Strygx récemment, Cyradil savait ce qui en coûtait de s’aventurer dans des contrées froides à la recherche de biens précieux. Kila avait raison en ce sens que s’ils arrivaient à préserver ces plantes dans un environnement plus chaud, cela diminuerait les risques en évitant d’envoyer trop de gens au casse-pipe. Même sans cela, avoir le soutien de Kila lui serait utile pour de futurs projets et elle pourrait utiliser son travail du verre en combinaison avec son propre talent de la forge pour confectionner des chefs-d’œuvre encore plus impressionnants. Bien sûr, l’élémentaire pourrait toujours venir lui demander conseil au besoin, la liche n’y voyait vraiment aucun inconvénient. La magicienne estimait beaucoup les gens de talent et elle faisait son maximum pour que ces derniers puissent disposer de tout ce dont ils avaient besoin pour l’exercer. Malgré leurs positions différentes au sein de la hiérarchie, Cyradil ne comptait pas de se servir de Kilaea comme d’un pion ou d’un tremplin à ses propres ambitions. Au contraire, la forgeronne l’estimait à sa juste valeur.


    « Bien sûr. Je ferais en sorte à ce que l’on ne vous affecte pas sur ces missions de préférence. Il y a plein d’endroits pas si loin d’ici qui auront grandement besoin de vos compétences médicales. Prenez-le temps d’approfondir vos connaissances. Je sais que cela va vous paraître bizarre mais n’ayez plus peur des erreurs quand vous en ferez et tâchez d’apprendre de ces dernières. Cela fait partir de l’apprentissage et…de toute façon, on est plus à l’armée ici. » Dit-elle avec une pointe d’amusement. « En raison de notre effectif réduit, les FMR ne sont pas aussi interchangeables que des soldats alors, à moins que vous commettiez une faute grave touchant directement à l’intégrité de l’Empire, il n’y a pas de raison à ce que l’on vous déchoie de vos titres. »


    Enfin, Cyradil disait surtout cela pour la réassurer. Au sein des FMR, elle avait rarement assisté à une telle scène et ses membres jouissaient d’une relative indépendance concernant les actions qu’ils entreprenaient. Autrement dit, chacun était libre de proposer des solutions à l’un ou l’autre problème peu importe sa position ou en tout cas, c’est toujours de cette façon que la liche avait procédé. Sa mère portait la même idéologie et cela tombait bien puisque l’ancienne soldate prit la peine de l’évoquer elle-même.


    « Oh…je ne parlerais pas vraiment de tradition à vrai dire. J’ignore si tous mes aïeuls ont un jour rejoint les FMR à un moment de leur vie mais j’en suis sûr pour ma mère et ma grand-mère avant elle. En tant que bonne citoyenne, j’ai effectué une petite poignée d’années de service, suivant mon père dans la tradition reikoise. Mais très vite, j’ai compris que ce n’était pas un mode de vie qui me seyait alors je l’ai quitté pour tout autre chose. Tôt dans mon enfance, ma mère eut l’œil assez vif pour déceler en moi de grandes compétences magiques. A vrai dire, avec le recul, je pense que si j’avais continué dans ma carrière militaire, c’aurait été un immense gâchis. »


    Et c’était peu dire en se remémorant ce qu’elle avait été capable de faire au crépuscule de sa vie, à son apothéose magique.


    « Alors je me suis tourné vers l’étude des arcanes. La politique militarisée du Reike ne me laissait pas trop de choix mais j’ai tout de même suivi le cursus médical classique. Pour le reste, j’ai surtout tiré des enseignements de ma mère, ayant eu le privilège d’avoir fréquenté la prestigieuse Université Magic et j’ai pu approfondir mes connaissances dans bien d’autres domaines magiques. Aujourd’hui, je ne pense pas avoir regretté mon choix et je suis heureuse d’avoir dévié d’un chemin qui ne m’aurait malheureusement pas apporter grand-chose de plus que la satisfaction de la perduration d’une tradition. »


    Cyradil oubliait parfois qu’elle avait l’apparence de ses jeunes années. Pourtant, son discours transpirait la sagesse de quelqu’un qui avait traversé de nombreuses épreuves. La vie des humains était courte et l’apprentissage magique long et fastidieux. Les races à longévité accrue les dépassaient largement en général, ayant posséder bien plus d’années d’expérience pour aiguiser leurs talents. Et pourtant…de temps à autre, il naissait des génies au sein d’endroits où la magie était pratiquement méprisée ou incomprise. Sa compréhension des arcanes était telle que la liche avait accumulé en neuf décennies ce qui aurait prit dix ou vingt fois plus de temps à acquérir. Si ce savoir lui avait été effectivement retiré, il n’en demeurait pas moins que ce qu’elle avait récupéré depuis qu’elle était devenu une liche était impressionnant.


    « Enfin. » Dit-elle en se tirant de ses pensées. « Il s’agit là que de ma propre opinion et loin de moi l’idée de m’aventurer sur un terrain que je ne connais pas. Cela étant dit, j’essaie de me concentrer sur la détection de ces potentiels talents afin qu’ils ne gâchent pas leurs vies à porter les armes. Je pense que cela ne ferait pas plus de mal d’ajouter une petite touche de magie à notre Empire, qu’en pensez-vous ? » Dit-elle avec un grand sourire.


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Ven 24 Mai 2024 - 23:00
    image rp

    Message 6

    Je n'avais pu me retenir de sourire à ce commentaire, ne plus avoir peur des erreurs. C'était peut-être la première fois qu'on lui tenait ce discours, alors qu'elle s'attendait à ce que ce soit presque l'inverse. 

    - J'essaierais de m'en souvenir, mais c'est rassurant. Je ne me vois pas terminer dans une histoire qui prendrait des proportions aussi impressionnantes. 

    Enfin, je l'espérais, mais personne ne savait de quoi était fait le lendemain. C'était ce qui faisait partie des joies de la vie, quand on n'était pas sur un champ de bataille du moins. Cyradil me confia qu'elle aussi avait fait quelques années dans l'armée, sans y trouver le moyen de révéler son réel potentiel. J'estimais pouvoir comprendre ce qu'elle me confiait, que cela nous faisait un point commun. 

    - C'est vrai que l'armée n'est pas une vocation universelle, bien que difficilement esquivable dans notre monde. 

    C'était peut-être l'armée du Reike et nos traditions martiales, qui étaient le plus connu à travers le monde. Même si cela nous faisait passer pour des barbares. J'essayais de m'imaginer ce que cela devait être de grandir dans une famille tournée dans la magie. La mienne ne s'intéressait guère à autre chose qu'à la maîtrise du feu, du verre et de l'épée. Et puis est ce que cela avait un intérêt de se l'imaginer, cela n'aurait pas fait de moi ce que j'étais devenue. J'avais souri devant ses paroles. 

    - Attention, je pourrais croire que vous êtes plus âgée que moi, bien que plus sage, cela est certain. Parfois à vouloir suivre une tradition contre son gré... On en perd le fil.

    Je m'étais stoppé un instant, laissant planer ses mots qui avaient toujours un écho étrange en moi. 

    - Mais, au final, je pense que l'on n'est jamais perdant à faire quelque chose qui nous plaît. Surtout que cela vous a mené loin.

    C'est vrai qu'en face de moi se trouvait une des membres de la main, l'esprit de l'empire. Face à quelqu'un qui n'avait rien accompli. J'espérais pouvoir me dire, pas encore. Après tout, si la vie n'en décidait pas autrement, il me restait plus d'une dizaine de siècles à vivre.

    Cyradil s'avança sur un terrain que je ne connaissais que trop bien. Dix ans de ma vie à me consacrer à cette tradition familiale, dix à essayer de porter cette tradition, d'avoir la fierté de ma famille, pour finalement tout gâcher. Je pouvais au moins me dire aujourd'hui que rien ne pouvait arrêter celui qui avait causé cette chute, pas même un titan.

    - Un peu de magie ne fera pas de mal, là où l'épée n'a d'effet que sur le matériel, la magie peut interagir avec d'autres mondes. Celui des vivants, celui des monts, des éléments. Nous ne connaissons pas les limites de notre propre monde. C'est assez excitant de se dire que l'on peut apporter sa pierre à notre échelle. 

    Je m'étais arrêté en me rendant compte que je m'étais emporté. J'avais fermé les yeux un instant. 

    - Pardon, encore une fois, je m'enflamme. 

    Mon sourire s'affichait toujours, pendant que mes yeux brillaient d'excitation. 

    - En fait, c'est un des points que j'essaie de travailler depuis que l'armée n'occupe plus l'entièreté de ma vie. Essayer de voir ce que la magie peut nous apporter dans la vie de tous les jours. Et puis la curiosité de ma race. 

    Par habitude, je levais ma main faisant apparaître les craquelures qui dessinaient ma peau et mes tatouages. On pouvait voir la lueur infernale y vacillait. 

    - Nous sommes trop peu nombreux, mais y a-t-il beaucoup d'élémentaire d'éléments secondaires ? Y en a-t-il beaucoup qui maîtrise plusieurs éléments ? Si oui ; quelle est la limite ? 

    Mes doigts jouaient lentement, trop habitués à jouer avec leur élément dans une démonstration enfantine. 

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Mer 29 Mai 2024 - 15:13
    La discussion adopta une dimension philosophique qui plaisait à la liche. Elle ne pouvait qu’acquiescer aux propos de l’élémentaire et c’était toujours plaisant de trouver quelqu’un qui partageait son point de vue sur le monde. L’âge n’était pas toujours synonyme d’expérience et comme la forgeronne aimait l’affirmer, il apportait souvent plus de vieillards que de sages. Enfin, les deux femmes avaient eu des parcours bien différents pour finalement atterrir au même endroit. Tant que Kilaea se sentait épanouie dans ses nouvelles occupations, c’était le plus important. L’étendue de la magie était vaste. Trop vaste pour qu’une vie, aussi longue soit-elle, puisse prétendre en avoir atteint les confins. C’est pour cela que c’était intéressant de l’étudier car celui qui se lançait dans cette voie ne manque jamais vraiment d’objectifs. Elle savait que les magiciens qu’elle avait pu rencontrer consacraient leur vie en quête d’un unique sortilège tandis que d’autres s’efforçaient à maitriser un maximum de magies pour pallier à toute les situations. Pour Cyradil, la magie avait toujours fait partie intégrante de sa vie, ce qui expliquait ses connaissances étendues dans le domaine.


    « L’une des choses que j’ai apprises durant mon apprentissage avec la magie c’est…la patience. Parmi toutes les races vivants sur le Sekai, toutes n’ont pas la chance de traverser les âges et je pense que le plus compliqué est de trouver le juste équilibre entre le temps qui nous est accordé et les connaissances que l’on accumule. Si l’on est trop dévoué dans sa tâche alors l’on pourrait avoir le sentiment d’être passé à côté de sa vie. Ma mère s’en est rendue compte. Malgré ses contributions et son immense savoir, ce n’est que lorsque le poids des années l’a rattrapé qu’elle a eu le sentiment d’avoir simplement oublié de vivre. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle fut emplie de regrets mais…si c’était à refaire, je pense qu’elle aurait mené sa vie autrement. »


    Echanger un peu de puissance pour des moments plus agréables. C’est littéralement la résolution sur laquelle se bâtissait la nouvelle vie de la liche. Certains moments valaient la peine d’être vécus et pour rien au monde elle les sacrifierait pour davantage de pouvoir. Les neuf décennies vécues en tant qu’humaine avaient été une véritable leçon de vie pour la forgeronne et elle était heureuse d’avoir perdu ses pouvoirs plutôt que les souvenirs de sa vie passée. Autrement, il y avait des chances que la liche ne reproduise les mêmes erreurs. Bien sûr, l’Esprit était toujours autant attirée par l’étude des arcanes et la restauration de ses pouvoirs d’antan mais elle consacrait bien plus de place à son quotidien désormais.


    « Bref, on essaie de ne pas reproduire les erreurs du passé et de tenter de faire mieux que la génération précédente même si ce n’est pas toujours aussi facile. » Affirma-t-elle en souriant. « En tout cas, j’apprécie beaucoup votre façon de voir les choses. C’est rafraichissant au sein de notre nation. » Ajouta-t-elle avec sincérité.


    Puis, Cyradil s’intéressa au phénomène qui se passait devant ses yeux. Elle y reconnut une similitude avec ses propres tatouages sauf que l’élémentaire semblait le faire de son plein gré. Cela attisa sa curiosité au point où elle s’approcha pour mieux l’observer mais en gardant une distance raisonnable pour ne pas donner l’air d’être envahissante. A vrai dire, la jeune blonde ne se comportait sans doute pas comme devrait le faire quelqu’un de son statut simplement parce qu’elle avait toujours été proche du peuple. Aussi, la jeune femme restait une magicienne dans l’âme malgré son statut de ministre, avec tout l’émerveillement que lui procurait un phénomène sortant de l’ordinaire. Par écho, la jeune femme incanta un orbe gelé, ce qui eut pour effet de donner une teinte similaire au globe à la partie visible de ses tatouages. Ce n’était pas un effet qu’elle comprenait encore tout à fait mais il semblait qu’ils répondaient avec plus ou moins d’intensité à ses magies élémentaires en fonction de la fraction de mana qu’elle y allouait. Aussi, ses derniers étaient mues d’une certaine volonté propre, se déplaçant sur son corps et reconfigurant de nouveaux motifs sans pour autant changer en quantité.


    « Disons que c’est assez difficile d’établir des répertoires magiques tant celle-ci a tendance à se comporter différemment selon les individus. A ce jour, l’on comptabilise quatre magies complexes : nature, métal, ombregivre et feu divin. Ils sont tous issus d’une combinaison d’éléments basiques mais je suis assez certaine qu’on finira par en découvrir d’autres. Certains sont exclusifs à votre race et l’on ignore pourquoi ils sont imperméables à toutes les autres. Mon idée est de penser que vous représentez l’essence même des éléments que vous maitrisez et que celui-ci fait partie intégrante de votre vie. Etant donné la difficulté extrême à manipuler les éléments avancés, il n’est pas étonnant que certains vous soient exclusifs. Ou du moins…pour le moment. »


    Car l’on ne savait pas de quoi était fait le futur après tout.


    « Chacun possède une façon propre d’exprimer sa magie. Pour ma part, je la fais au travers de ses motifs. Ils me servent de catalyseur et je me sens plus en harmonie lorsque j’incante mes sortilèges de cette façon disons. Ce n’est qu’une méthode parmi tant d’autres mais elle me sied et c’est sans doute le plus important ? »


    Il y en avait une multitude et l’on pouvait aisément deviner qu’ils continuaient en-dessous de ses vêtements. Et au-delà de l’aspect pratique, c’était quelque chose que Cyradil appréciait simplement pour le côté esthétique. Si elle avait eu le choix de s’en séparer lorsqu’elle se réincarna en liche, elle avait finalement décidé de les conserver même s’ils ne contenaient guère plus qu’une infime fraction de mana par rapport à son apogée. Cela montrait alors qu’il y avait également une part d’attachement émotionnel vis-à-vis de ces derniers.


    « C’est pour cela que je trouve intéressant de discuter avec les gens car l’on ne sait jamais vraiment si l’on va tomber sur quelque chose d’inédit. Dans ma recherche de compréhension des arcanes, il m’arrive, avec l’accord de ces personnes, de mener des expériences pour tenter d’étendre nos connaissances dans le domaine. Vous avez raison en parlant de rareté car il est vrai que même dans l’histoire de ma famille, il n’eut que de très rares occasions où on eut la chance de pouvoir traiter avec un élémentaire. »


    Elle marqua une pause avant d’avoir le sentiment de devoir ajouter quelque chose :


    « Ah…mais rassurez-vous, mes expériences ne contiennent aucune mesure invasive. »


    Un sentiment d’embarras se lit sur son visage mais la liche avait eu l’impression qu’il était nécessaire de se justifier. Sait-on jamais, avec son allure pâle et son attitude qui pouvait donner l’impression que la liche était quelqu’un de froid (au sens littéral comme au figuré), il y avait de quoi donner envie de se sauver !


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Sam 1 Juin 2024 - 11:47
    image rp

    Message 7

    Pendant tout le temps où je m'exprimais, elle m'écoutait. J'avais encore du mal parfois à me faire que j'étais prise au sérieuse. Je pensais que cela prendrait plus de temps de me faire reconnaître, mais les FMR n'étaient pas aussi friands de prouesse et d'action ronflante. Cyradil lui donna des conseils, elle ne pouvait pas tomber avec le pire mot pour moi. 

     Pour apprendre la magie, le maître-mot était peut-être mon pire ennemi, la patience. Évidemment, je le savais qu'il faudrait apprendre à être patiente, à regarder le temps passer pour l'apprentissage de magie. Enfin, c'est surtout que je ne savais pas si je pouvais apprendre d'autres magies élémentaires qui me gênait dans l'idée de perdre du temps inutilement.

    - C'est le plus important, ne rien regretter et essayer de faire ce que l'on aime. Même si c'est parfois difficile. 

    C'était compliqué, même si j'avais essayé d'apprécier ce que j'avais fait, même cette partie de vie que je n'avais pas choisi. Je m'étais surtout concentré sur ce que je pouvais apprécier. Pour l'histoire de Cyradil, j'avais eu envie de lui dire que j'étais sûr que sa mère voulait sûrement partager plus de moments avec sa fille, mais j'avais préféré m'abstenir, ne sachant pas la sensibilité de ce sujet. 

    J'avais lâché un sourire face à celui de la blonde, ne pas reproduire les erreurs du passé, de nos ancêtres. Question difficile pour une race où mon arrière-grand-père avait connu la première guerre des titans. 

    - Le problème de ma famille, c'est qu'en plusieurs siècles, ils ont eu le temps d'en faire des conneries. Est ce que rafraîchissant est le meilleur mot avec moi, non ?

     J'avais laissé échapper un petit ricanement sur cette petite blague. Devant la présentation de ma forme élémentaire. Elle s'approcha de moi pour le voir plus près. Je la laissais observer le phénomène, et elle y répondit en invoquant une orbe glacée qui me fit frissonner. La présence de la glace aussi proche. Les tatouages de la mage se modifièrent, se mirent en mouvement. 

    Cyradil m'expliqua sa vision de la magie, me rappelant les différentes magies complexe. Des magies qui m'intéressait, mais je préférais me concentrer sur les éléments simples pour voir si je pouvais me les approprier. Ce qui était déjà assez difficile pour moi. 

    - Oui, j'ai survolé le sujet des éléments complexes, m'intéressant surtout à leurs natures honnêtement. Effectivement, je connais trois éléments qui nous sont réservés, la vapeur, le sable et la lave. Tous produits de l'union plus ou moins direct de deux éléments. Au final, il n'y a que la lumière et l'ombre qui échappe à notre condition d'élémentaires. 

    Ma main remua, faisant mon tour habituelle pour expliquer ma magie. Une petite flamme s'alluma au-dessus de mon annulaire et une pierre que je gardais toujours dans mes poches vint tourner sur mon index, pour finir les deux éléments se rencontrèrent au-dessus de mon majeur pour former une petite boule de lave. 

    - Ce qui est étrange, c'est que je sois une élémentaire de lave alors que mon petit frère ne maîtrise seulement que le feu. Même cela semble nous échapper. 

     Mon visage s'illumina par la curiosité quand elle aborda ses tatouages, canalisant sa magie. Milles idées me traversèrent l'esprit. 

     - C'est fascinant, oui, il faut trouver la façon qui nous correspond, une façon intuitive d'utiliser la magie. Je me demande si ma quête élémentaire ne passerait pas par une canalisation des éléments. En trouvant celle qui correspond à mon élément. 

     La flamme s'était éteinte pendant que les deux pierres étaient retombées dans ma paume, inertes. 

    - Donc, pour résumé, vos tatouages sont exacts opposés de mes marques. 

    Je serrais le poing pour faire apparaître les craquelures sombre sur ma peau. 

     - En fait, plus je concentre ma magie plus mon corps évolue. Les craquelures ne sont que la première phase, la lueur apparaît quand je canalise plus de puissance. Et enfin, ma peau se noircit quand je suis au maximum. 

     Au fur et à mesure des paroles, les craquelures furent parcourent d'une lueur rouge infernale, mes yeux virèrent du noisette à l'orange flamboyant et pour montrer la dernière étape, tes l'air se mit à vibrer autour de mon bras, les craquelures grossirent et ma peau se recouvrit de lave durcie. J'avais laissé l'apparence quelques instants avant de la faire disparaître tout cela, laissant ma peau halée réapparaître.

    - Même si cela peut être impressionnant, cela n'a pas de réelles utilités, contrairement à vos tatouages, qui sont magnifiques. Je serais presque jalouse que les miens soient immuables. 

     Mon rire s'éleva, les tatouages qui ornaient mon bras droit me suffisaient pour le moment, mais l'idée que ses décorations puissent se lier à ma quête de polyvalence magique ne quittait pas mon esprit. La mage aborda un autre sujet, de pouvoir faire des expériences sur la compréhension magique. Mon regard s'assombrit un peu, me rappelant une jeune femme que j'avais rencontré, il y a... Trop longtemps. Je ne m'étais jamais vraiment mit à la recherche de tout cela, peut être était ce le moment et en même temps l'idée d'avoir de l'aide dans mes recherches était tentant. 

     Mon esprit ne savait pas quoi penser, refusant que l'esprit soit mêlé à ça. Que tout ce que j'avais entendu sur elle ne soit que des mensonges. Les mots de la mage n'avaient pas suffi à me détendre, mais son expression avait réussi, en partie. J'avais pris une inspiration avant de souffler. 

    - Si cela peut aider à comprendre mes limites. Attention, je peux vite m'enflammer. 

    Mon regard s'éloignait de Cyradil, je n'arrivais pas à croire cette possibilité, mais j'avais besoin de poser la question à voix haute. 

    - Vous connaissez l'académie ? Une branche des FMR qui ne fait pas beaucoup parler d'eux. 

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 492
    crédits : 5325

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3302-chronologie-de-cyradil
  • Lun 3 Juin 2024 - 16:58
    Kilaea semblait s’y connaitre un minimum sur les magies élémentaires, ce qui n’était pas surprenant compte tenu de sa race. Il était effectivement étrange que les éléments exclusifs ne puissent pas être reproduits par les autres races et qu’au sein même de cette population, il pouvait exister des disparités. Cette affirmation fut confirmée d’ailleurs par son interlocutrice qui l’informa sur ces différences dans sa propre famille. D’après ce qu’elle savait, la liche pensait que ces éléments n’étaient pas vraiment issus d’une combinaison de deux autres mais plutôt d’une sorte de mutation d’un élément primaire. Quelles en étaient les causes et qu’est-ce qui expliquait leur exclusivité ? Cela, Cyradil l’ignorait et il faudrait sans doute encore quelques années voire des décennies avant de lever complètement secret. Cela dit, en recherche, il fallait bien commencer quelque part et c’était précisément pour cela qu’elle avait discuter de ses expériences avec son interlocutrice.


    Elle regarda attentivement les différentes étapes, prenant quelques notes mentales. C’était la première fois que Cyradil put voir cette magie en action d’aussi près. Il fallait dire que…les très rares fois où elle avait pu assister à ce genre de phénomène, la magicienne avait eu d’autres priorités que de rester fascinée devant l’expression de ce pouvoir singulier. La forgeronne sourit, acceptant les compliments de Kila vis-à-vis de ses tatouages qui, certes, attiraient sans doute beaucoup de regards, notamment à cause de leur capacité à se mouvoir indépendamment de sa volonté.


    « Je vous remercie. Il est vrai que j’apprécie leur utilité mais pour être honnête, je pense que le plus important, c’est le sens que ces derniers ont à nos yeux qui sont importants. » Dit-elle avec une certaine nostalgie.


    Jadis, Cyradil n’aurait jamais vraiment eu l’idée de les apprécier, puisque obnubilée par sa quête de pouvoir. Qu’on ait décidé de lui mettre un tel frein à ses ambitions magiques lui avait permis de mieux apprécier les choses telles qu’elles étaient. Si beaucoup de mystères planaient encore sur sa propre personne, Cyradil n’était plus pressée d’en lever le voile à n’importe quel prix. Même si cette fresque qui ornait son corps s’était avérée n’avoir qu’un rôle décoratif, elle aurait tout de même pris la décision de la conserver. Encore plus maintenant qu’elle savait qu’une personne bien particulière les appréciaient aussi. La discussion se centra ensuite sur un sujet beaucoup plus sérieux. C’était effectivement quelque chose dont elle avait entendu parler, même à l’époque où elle n’était pas encore une liche. Cependant, vu ses ambitions personnelles et les choses que la liche avait du accomplir, elle n’avait jamais trouvé le temps de voir si ces rumeurs étaient avérés ou non. Malheureusement, ses doutes furent totalement confirmés lorsqu’elle prit ses fonctions d’Esprit et que le gouvernement l’eut mis dans la confidence. C’était presque irréel mais chaque institution, aussi noble son idéologie soit-elle, avait sa part d’ombre. A vrai dire, Cyradil ne connaissait pas tous les détails mais elle avait suffisamment d’informations pour attester des horreurs que les gens de l’académie avaient perpétré.


    « Et bien malheureusement oui. Beaucoup d’enfants ont souffert d’innommables atrocités au sein de ce groupuscule malveillant et l’on ne sait combien d’institutions existent encore où sévissent ce genre d’expérimentations. C’est une véritable insulte à l’esprit même de ce que devrait être les FMR et je condamne évidemment ce genre d’actions. Le plus gros problème, je pense est qu’avec ce genre de comportements, l’image de notre institution médicale a été ternie. Je constate, par exemple, de rares personnes qui sont réticentes à ce qu’on les soigne. Est-ce que cela à un lien avec l’académie ou pas est toujours difficile à établir mais il va s’en dire que malgré tous nos efforts, il est très difficile de cacher la vérité indéfiniment. »


    Autrement dit, on avait beau faire jouer la propagande et essayer de mettre la poussière sous le tapis, la liche savait que le peu de personnes ayant réchappé à ces horreurs n’avaient pas perdu de temps pour témoigner de ce qu’ils avaient vécu. Ces informations se répandaient bien plus vite que l’on ne le pensait et le temps qu’on essaie de les endiguer, elles avaient déjà fait le tour du monde. Ce n’était pas son domaine d’expertise mais elle savait que parfois, la censure n’était absolument pas le meilleur moyen de lutter contre une information que l’on essayait d’endiguer. C’était même tout le contraire.


    « Je pense que la meilleure chose à faire, tout en continuant de lutter contre cette institution, est de faire en sorte de regagner la confiance de ceux ayant subis ce genre d’expérimentations car…après un tel traumatisme, j’ai peur que l’on finisse par croire que tous les membres du FMR sont corrompus. »


    Elle marqua une pause avant de continuer, ayant senti une pointe d’appréhension chez son interlocutrice.



    « Ne vous inquiétez pas, je n’ai aucun lien avec ces gens-là » Affirma-t-elle en souriant. « Et franchement, entre vous et moi, je n’ai jamais été douée pour jouer la comédie alors il m’aurait été difficile de porter un tel fardeau aussi longtemps et aussi loin que je m’en souvienne ma famille n’a porté aucun dégénéré sur les générations antérieurs alors il n’y a pas de raison à ce que je sois subitement mise à coopérer avec des organisations criminelles. »


    Même dans sa quête de pouvoir, Cyradil avait toujours essayé d’impliquer le moins de gens possibles. Jamais, elle n’avait forcé quiconque à emprunter le même chemin qu’elle ni à sacrifier qui que ce soit pour des ambitions égoïstes. Même dans des situations où des choix délicats devaient être faits, elle faisait toujours en sorte de favoriser le libre arbitre.


    « Enfin bref, tout cela pour vous dire que si vous acceptez de coopérer avec moi, je ne vous obligerais en rien et vous serez libre de rompre notre accord à n’importe quel moment. Je ne vous en voudrais pas, promis. » Ajouta-t-elle avec un nouveau sourire.


    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil) Cyradi15
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Dim 9 Juin 2024 - 22:18
    image rp

    Message 8

    Pour une fois, la curiosité sur ma forme ne me dérangeait pas, sans réellement savoir pourquoi, peut-être parce que là, c'était par quelqu'un qui en tirerait des informations potentiellement utiles. 

    - C'est surtout que mes marques sont un peu comme la couleur de mes yeux ou de mes cheveux. Pourquoi cette couleur plus qu'une autre.

     Je m'étais demandée si je pouvais modifier la forme où l'intensité de ses marques, pour le moment, rien ne pouvait l'indiquer. Après cela ne lui servirait à rien, car quand elle utiliser ses pouvoirs, son apparence était la dernière de ses priorités. Peut-être qu'un jour ses pouvoirs lui permettrait de changer quelque détail, mais elle souhaitait d'abord se concentrer sur sa puissance ainsi que sur sa polyvalence élémentaire. J'avais mis les pieds dans le plat, ne voulant pas croire que l'altruisme que l'on accordé à Cyradil ne fut qu'une fausse qualité. Ce genre de fausse réputation ne tenait jamais dans le temps, et le fait de sa présence dans ce salon en était une autre. Elle aurait pu se cacher derrière son titre, son emploi du temps qui devait être chargé, l'activité se la forge. Tellement de choses.

     L'esprit me confirma qu'elle avait pris connaissance de l'existence de l'académie. Son discours rejoignit ma pensée. Elle désapprouvait l'existence même de ce principe et que cela ne fait qu'assombrir notre tableau, qui n'était pas aussi lumineux que je l'aurais cru avant de rejoindre leur rang. Les tests sur les enfants étaient peut-être le pire, ce que je ne pourrais jamais accepter et j'avais vu les résultats sur Kassandre quand je l'avais rencontré. Je hochais la tête sur les mots de désapprobation, réfléchissant à ce qu'aurait pu devenir cette jeune femme. 

    - Vous avez raison de gagner la confiance n'est déjà pas chose aisée, la regagner est un travail acharné.

     Elle me rassura, lançant que sa famille n'avait aucun lien avec la pègre, ce que je voulait bien croire. Mon demi-sourire s'afficha.

     - Je veux bien vous croire, en fait, cela as reveillé des souvenirs s'il y' à longtemps. Quand j'étais encore Dunark, j'ai sauvé une jeune femme dans le désert. Elle se faisait appeler Kassandre et était une rescapée de l'académie. Je l'ai sauvée et soigné. Il se pourrait que certains de mes hommes l'aient poussé sur la voie de la vengeance. Si par pur hasard, vous entendez parler d'elle, vous pourrez me faire intervenir. Elle avait un souci avec les FMR. Peut-être qu'elle aurait confiance en moi. 

    Je ne savais pas réellement si cela marcherait, cela faisait si longtemps que je ne l'avais pas vu, et sans compter qu'elle croit que je suis un homme. Peut-être que découvrir que derrière ce Kil se cache Kilaea et aujourd'hui au FMR, serait de trop. Je verrais bien de toute façon.

     - Ce n'est pas ce que je voulais insinuer, juste que, ce souvenir est une des informations que j'ai du mal à accepter sur notre institut. Et je voulais savoir s'il avait réussi à être discret. Je suis soulagé d'apprendre que non, et que vous desaprouvié leurs actions. J'imagine que l'impératrice est déjà au courant et si vous cherchez des gens en interne, je serais heureuse d'aider dans cette entreprise. Même si je pense que la Lune refera envoyé d'autres hommes. Ce n'est pas notre travail. 

    Mon travail, aujourd'hui, était de soigner les gens, pas de les punir et pourtant, c'était frustrant que certains collègues soient tombés aussi bas sans que personne ne les ait remis dans le droit chemin

    - Oui, ce n'était peut-être pas le moment. 

     Mon sourire s'afficha pleinement en réponse à celui de Cyradil. Cela faisait légèrement bizarre d'accepter des tests après ce sujet que j'avais moi-même abordé, mais j'avais envie de faire confiance à l'esprit. 

    - Je pourrais le droit à un bonbon si je suis sage ? Évidemment, j'accepte. Je suis assez curieuse de découvrir la limite de mon pouvoir, cette maîtrise que je cherche. 

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum