DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    +16
    Genryusai
    Rachelle Virsce
    Ben le Bouc
    Brak'Trarg
    Kassandra
    Zéphyr Zoldyck
    Hélénaïs de Casteille
    Ayshara Ryssen
    Dimitri Chagry
    Meradev Vigelfrost
    Nagisa O'Hara
    Aylan Kaviani
    Vraden Turif
    Qwellaana Airdeoza
    Kilaea Sliabh
    PNJ
    20 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Dimitri Chagry
    Dimitri Chagry
    Messages : 281
    crédits : 1249

    Info personnage
    Race: Ombra
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2101-dimitri-chagry-uchttps://www.rp-cendres.com/t2223-un-morceau-d-une-vie#18800
  • Mar 25 Juin - 17:47
    Apparence quand on le regarde dans les yeux |||||Apparence quand la personne ne le regarde pas dans les yeux


    @Meradev Vigelfrost


    Une âme aveugle ne craint pas les ténèbres, car elles sont son seul refuge. Peut-être avait-elle raison. Peut-être était-il destiné à n'être perçu que par ceux dont les yeux cherchaient au-delà de l'évidence. Un regard incapable de scruter les ombres dans la lumière.
    L'atmosphère se métamorphosa subtilement. Le visage partiellement dissimulé d'Hélénaïs se dissipa, révélant une apparence inachevée. Ses cheveux courts, coupés au niveau des joues, et son cou aux veines saillantes formaient une allure à la fois captivante et inquiétante. Pour un regard superficiel, ses traits étranges inspiraient la crainte. Mais pour ceux habitués à l'horreur, cette transformation singulière était fascinante. Croyait-il voir les os du cou visible ? Les astres et la porte magique offraient un visage des plus étranges à certains des invités.

    《 Bonsoir. Quelle intrigante apparence. As-tu oublié quelques morceaux en chemin ? Nous pourrions valser à travers cette salle pour tenter de les retrouver. 》 Dit-il sans beaucoup de conviction. La poésie était noyée dans un brin de cynisme, son propos n’était pas anodin. Après tout, cette jeune fille pouvait être traumatisée par l’apparence que le destin lui avait donné le temps d’une soirée.

    Il dissimula ses brèves pensées dans un sourire faible. L’inconnue paraissait perturbée mais il ne chercha pas à savoir la raison. Sa dernière rencontre avait pu lui apporter un peu de sérénité. Elle pouvait être en proie à quelques démons intérieurs. Focalisé sur ses propres partenaires, Dimitri n’avait pas jugé utile d’admirer le faciès de toutes ces personnes.

    《 Es-tu une fervente admiratrice des astres ? Je doute que la volonté de ces puissances ait réellement influencé l'apparence que nous a conférée la magie de la porte d'entrée. Es-tu satisfaite du reflet de ton âme ? 》 Pourquoi éviter le sujet quand il avait tellement envi de l’aborder. Après tout, son apparence n’était pas particulièrement jolie. Le visage était de marbre, la peau semblait éteinte et son regard était celui d’un mort. Il fallait regardé le plafond ou le sol pour qu’on perçoive du coin de l’œil des cratères et des renfoncements dans sa peau. Jusque-là, Dimitri n’était tombé que sur des pures beautés. Des âmes sans doute pures, avec des convictions fortes, des âmes non entachées par de mauvaises actions et pensées.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Vraden Turif
    Vraden Turif
    Messages : 24
    crédits : 321

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3735-terminee-vraden-turif-l-eau
  • Mar 25 Juin - 18:41
    Le bal du reflet des âmes
    Message 9
    Apparence de Vraden:

    Alors que je reprenais lentement une position normale, je réajustais à nouveau ma tenue qui avait un peu trop tendance à se faire la male. Je constatais avec amusement que mon jeune compagnon s’était pris au jeu, et exécutait quelques peu maladroitement les quelques pas que je lui avais présenté. C’était pas si mal. Si seulement il savait à quel point on se la donnait à la taverne parfois. Il nous fallait toujours changer du mobilier le lendemain. De rares moments de plaisir avec mes gars, entre quelques complots.

    Il ne fallut que quelques minutes avant que les volutes de magie ne nous enveloppent à nouveau. Peu à peu, je percevais mon environnement à travers mes membres, s’effaçant à mesure que l'enchantement prenait place. Je constatais la surprise de mon partenaire, disparaissant lui aussi. D’un dernier signe de main, je lui adressais mes salutations.

    Après quelques secondes dans le flou, je distinguais un voile qui me semblait familier. Les formes s’installèrent dans notre espace physique, suivies de près par les couleurs. La blancheur de la tenue de ma nouvelle partenaire me sauta aux yeux, un voile lui recouvrant le visage. Il s’agissait de la demoiselle que j’avais aidé, plus tôt dans la soirée. Un sourire se dessinait sur mon visage lorsque je constatais qu’elle semblait plus à l’aise qu’à son arrivée. Notre présence ici n’était pas censé nous intimider, mais plutôt nous livrer à un amusement et une évasion bienvenue de notre quotidien. Elle engagea quelques mots, imprégnées d'une nuance de surprise.

    « Et bien, j’ai eu à faire avec un sacré florilège de convives jusqu’à présent. C’est un réel plaisir de vous retrouver. »

    Conscient que les expressions faciales ou corporelles n’auraient que peu d’impact avec ma nouvelle partenaire, je décidais de laisser parler le cadre et la musique. J’attrapais ses mains avec toute la bienveillance possible pour ne pas la surprendre, et commençait à la guider lentement sur le fil des notes, sur un rythme permettant aisément de converser.

    « Si je me rappelle bien, vous étiez sur le point de me demander mon nom. Vous pouvez m’appeler Yamai. Qu’en est-il de vous ? Cette soirée comble-t-elle vos attentes ? »

    Je fus agréablement surpris de voir que l’art de la danse ne lui était pas inconnue. Malgré sa condition, je devinais aisément que cela ne l’empêchait pas le moins du monde d’apprécier les choses du quotidien, et me donnait sincèrement envie d’en apprendre plus sur ma cavalière de l’instant.

    « Permettez-moi de vous dire que vous m’offrez la plus agréable danse de la soirée. J’espère que vous ne serez pas détrônée. »



    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 65
    crédits : 624

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Mar 25 Juin - 22:06
    Le bal du reflet des âmes
    feat du monde

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 Separa11

    @Ayshara Ryssen @Dimitri Chagry

    Apparence de Meradev:

    Meradev répondit par un sourire un peu absent quand la femme représentant la beauté nocturne lui parla d'un appui ressenti par les astres. Les plus grandes forces échappaient aux êtres mortels, la professeure en était persuadée. Elle avait beau avoir épluché en long, en large et en travers des bouquins théologiques, avoir étudié tous les rites, toutes les cérémonies et fêtes religieuses pratiqués par le culte des ombres, vu les sombres dérives vers lesquelles il mène parfois, constaté l'étendue du fanatisme diviniste lors de son vécu à Shoumei...

    "Nous ne sommes pas seuls, dans ce monde, de toute façon", répondit Meradev avec douceur. "Les astres, les gardiens... peu importe leur nom. Ils nous appuient quand nous nous sentons tomber, mais c'est notre propre force qui nous relève."

    Elle sourit bien plus franchement au compliment de sa partenaire, puis à sa réponse.

    "Un rôle versatile... traditionnel, je puis dire. Mais honorable ! Je n'ai pas de proches qui dépendent de moi, je ne peux donc qu'imaginer..." puis elle laissa planer un silence. "Les Gardiens... sont puissants. Assez inaccessibles. Je suis persuadée qu'ils veillent à la sécurité et l'équilibre du Sekai. Mais s'approcher trop près d'eux, jouer avec les règles qu'ils ont décidées est très brutalement puni."

    Elle ne put entendre la réponse de sa partenaire. Il ne restait que trente minutes au bal, et Meradev se retrouva avec un partenaire aux allures tristes. Elle l'avait peut-être déjà vu, en début de soirée ? Peu importait. Lui ne tournait pas autour du pot, c'était le cas de le dire.

    "Je suis plus-que-complète. Et les astres ne sont pour moi que des étoiles et des corps flottants lointains témoignant de la beauté de notre univers." Elle lui tendit sa main. La jolie. "Et vous ? Êtes vous aussi triste que vos questions et votre apparence fictive ?"




    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Nagisa O'Hara
    Nagisa O'Hara
    Messages : 32
    crédits : 892

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B - Garde royale
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3219-nagisa-o-hara-garde-royale-d-excellence-termine
  • Mar 25 Juin - 22:16
    Le Bal du Reflet des Âmes
    feat. les reikois

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 Separa10

    @Kilaea Sliabh

    Apparence de Nagisa:

    L'homme à l'apparence de forgeron resta de marbre... ou de fer, si on pouvait faire référence à ce que son apparence exprimait. Un petit silence qui aurait pu être gênant s'installa, mais l'elfe ne s'en offusqua guère et se contenta de valser dans le silence, répétant les pas comme une marche militaire. Elle n'était pas une habituée de tout cela, au moins voyait-elle là un moyen d'apprendre à se mouvoir autrement que pour trancher des chairs et courir après Draknys, le jeune dragon du couple royal.

    En parlant de dragon... une dragonne apparut devant elle, alors que sonnaient les trente dernières minutes du bal. Nagisa cligna plusieurs fois des yeux : d'apparence humanoïde, certes, elle trouva sa nouvelle compagne de danse d'une grâce fort appréciable, mêlant attributs draconiques et féminité tout en un.

    "Il y a pourtant beaucoup de femmes dans cette soirée ! Peut-être que certains hommes que vous avez rencontrés en sont, d'ailleurs ?" Nagisa s'inclina légèrement pour saluer sa nouvelle partenaire de danse. "Enchantée. Je m'appelle Nagisa."

    Comme une chorégraphie répétée - déjà trois ou quatre fois - elle tendit sa main délicate, si fragile en direction de celle, écailleuse et solide, de l'inconnue bleue.

    "Mes ailes ? Oh, je ne fais même pas attention à elles. Elles sont si légères et de toutes façons inutilisables. Les vôtres par contre... je veux bien croire qu'elles vous encombrent !" Elle sourit. "Vous n'en avez pas d'habitude ? En tout cas, votre apparence a fière allure ! Les dragons sont de si belles créatures."




    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 Signat11
    #9455F0

    Pouvoirs:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 173
    crédits : 3238

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Mer 26 Juin - 3:45
    Apparence de Lardon durant le bal:


    (10ème message)


    Chad effectuait une partie de la valse en écoutant son partenaire de l'instant, le fameux "Cornu", dont la voix était tout aussi agréable que son physique, non pas qu'elle soit trop efféminée, mais le ton et l'octave étaient calme et doux, un peu à l'image d'un jeune papa qui conterait une histoire à son enfant pour l'endormir. Il étirait un sourire à sa double question.

    - Pensez-vous qu'un individu puisse aller jusqu'à se mettre à presque-nu durant une telle célébration sans qu'intervienne les membres de la sécurité ? Non, non, ha-ah. Comme je l'ai dit à maintes reprises, ce sous-vêtement dont je suis affublé est l'unique apparat qu'on jugé bon les Astres de m'en faire tenue pour la soirée. Disait-il avec un amusement évident dans la voix.

    Après deux ou trois tours de plus, Cornu le complimentait de nouveau, et bien que son discours le faisait sourire, il attendait la fin pour souffler du nez et démentir, toujours sur un ton jovial.

    - Ha ! Très cher, je crois bien que vous ne pouvez que difficilement faire d'avantage fausse route ! Peut-être avez vous déjà entendu parlé du RSAF, et de son siège, Luxuriance, qu'on nomme parfois le "joyaux caché du Reike" ? Il laissait un temps de réflexion par politesse, c'était une chose à la fois connue et très méconnue à la fois, il rebondissait sur ce qu'il faisait en dehors du bal en préparant une métaphore. Hé bien on peut y voir un parallèle, et si ce soir je peux m'enorgueillir d'être un "joyaux reikois"... -et il gonflait et contractait ses pectoraux et biceps sans le moindre effort pour imager son propos- il se trouve qu'à l'ordinaire je tienne plutôt de la facette cachée. Une nouvelle courte pause pour mieux se concentrer sur ses pas, Chad ne paraissait pas troublé mais le rythme de la musique changeait, devenant un brin plus rapide et entraînant, il rapprochait son interlocuteur de lui, afin que sa voix ne porte qu'à ses seules oreilles. Je vais vous révéler un secret, qui ne l'est pas vraiment mais qui pourrait peut-être faire grincer des dents quelqu'un comme vous qui semblez si croyant, voyez-vous... je suis profondément athéiste. Son ton restait léger, comme s'il venait simplement d'annoncer qu'il n'aimait pas le beurre salé. D'ailleurs, ça aussi c'était vrai. Et à tout dire, ma présence ici était celle d'un détracteur. Attention, pas d'un trouble-fête cependant. Précisait-il sur la défensive mais décontracté. Je me suis retrouvé à vouloir démentir la magie à l'œuvre durant cette nuit festive. Un sort qui révèle la beauté ou la laideur de l'âme ? Cela sonnait comme une plaisanterie pour moi, comment croire que le Soleil ou la Lune puisse avoir des concepts de beauté ? Comment peuvent-ils juger, jauger une âme ? Sur quels critères ? Je suis quelqu'un de trop terre à terre, de logique, je décortique et analyse avec minutie, mon métier me l'impose, hors même si je pousse la réflexion à l'extrême, je me demande alors quel est l'intérêt de ce bal si l'on a une mauvaise âme et qu'on apparaît laid et immonde ? Que même ainsi l'on est "digne" de prier et rendre hommage ? C'est une vision louable mais serait-elle vraiment si bien accueillit par le partenaire de danse ? Ne trouvez-vous pas ce bal aux antipodes de ce qu'est le Reike à l'accoutumé, ou même pourrais-je étendre la question au Sekai ? Avant de savoir qui vous avez en face de vous, votre jugement se fait sur l'apparence, les habits, la grâce ou le charisme, l'aura qui se dégage d'une personne, la façon dont elle se tient, sa façon de vous regarder, de parler et même son odeur pour les nez les plus fins. Notre âme est l'une des rares choses que l'ont garde pour soit même, je trouve presque cela... "cruel" de la révéler et l'exposer ainsi à la vue de tous.

    Chad parlait avec aisance d'un sujet aussi sensible que celui là, surtout au beau milieu de cette célébration, peut-être ses mots allaient-ils déplaire à son cavalier, il choisissait d'ailleurs bien ses mots et ne paraissait pas moqueur, expliquant simplement sa vision des choses. Bien sûr il prenait le risque de froisser Cornu mais il aurait fallu au moins un coup de genoux dans ses parties pour lui couper la chique et le faire taire. Heureusement ses vraies couilles étaient plus basses que les deux rondeurs moulées dans son slibard.

    - Bien sûr chacun vient ici en connaissance de cause, les craintifs ou les éclairés sur leur nature profonde ne sont pas présent pour s'en plaindre. Laissant échapper un rire. Malheureusement l'honnêteté est une qualité que je ne peux revendiquer pour moi, j'ai bien des fois mentit, truandé et arranger les choses à ma convenance pour atteindre mes objectifs. Presque tous au profit du Reike bien sûr mais même un pieux mensonge en reste un, non ? Il prend le temps d'une petite pause avant de poursuivre d'une voix un peu plus sérieuse. Je n'ai point de pairs qui m'apprécient vraiment, loin de là, j'apparaît bien plus comme une honte, un affront fait au Reike, à tous ses citoyens, ma seule présence dérange et agace. La plupart cependant, je l'admet, font de leur mieux pour le cacher, d'autres affichent ouvertement leur hostilité et sont-ils rares ceux qui réussissent à outrepasser cela et plus encore les fous qui ont fini par devenir amis avec ma personne. Terminant sa tirade sur une pointe d'humour sincère. Il se redressait, un large sourire aux lèvres que l'on pouvait facilement deviner à ses mots suivants. Mais alors ! Qu'en ressort-il de cette soirée d'après vous, mon cher Cornu ? Je suis encore mitigé ! -se répondant à lui même- Comment un athéiste qui est loin d'être une bonne âme peut-il afficher un corps aussi outrageusement séduisant ? J'ai bien deux réponses à cela ! La première, -à voix très basse- qui démentirait l'entièreté de votre religion, -puis de nouveau d'un volume normal- serait que la raison soit mienne et que la magie de ce soir soit un sort complexe et puissant qui ne révèle pas la beauté de l'âme mais les désirs enfouis des personnes présentes. Cela apporte de l'eau à mon moulin, je ne peux dire sans mentir que cette apparence et cette extravagance me déplairait au quotidien, même en dehors de ces festivités, ha ! Oui, j'aspirerais à être cela, c'est sans honte que s'affiche cette vanité d'être admiré, lorgné et fantasmé, d'une regard fugace en coin d'œil ou fixé comme simple objet de désir et de vénération. C'est superficiel j'en convient bien, haha-ah mais c'est une terrible vérité sur une facette de ma nature envieuse d'autrui. Chad en parlait sans aucun complexe. Peut-être était il ainsi seulement ce soir grâce à l'anonymat magique ou bien alors avait-il simplement que très rarement des conversations aussi franche et introspective. Et vous Cornu ? N'auriez-vous pas quelques désirs allant en ce sens qui expliquerait votre apparence ? Une fascination pour les dragons ? Les nobles à la beauté charismatique, les hommes au visage doux mais masculin, au regard rassurant et compréhensif ? N'avez-vous jamais éprouvé la moindre envie, quel qu'elle soit, pour ce que vous êtes devenu le temps de cette célébration ?

    Le danseur musculeux n'attendait pas vraiment de réponse, c'était des questions purement rhétoriques, lancés d'avantage pour pousser à réflexion et l'autocritique.

    - L'autre réponse est, bien sûr, que je me fourvoie totalement dans mes raisonnements, et je ne suis pas assez imbu de moi même pour me croire exempt d'erreur, surtout de celle-ci. C'est alors vous le croyant qui êtes dans le juste, et les Astres, tout puissant soient-ils, n'ont aucun grief contre moi malgré ce que je suis, et qu'ils trouvent en mon âme une beauté caché que seuls eux pouvaient être témoins, souhaitant alors m'en bénir de la révéler à tous les autres, voulant signifier et transmettre par cet acte que l'âme est bien plus représentative que l'apparence. Oui.. ou bien alors au contraire ils punissent le vilain petit canard qui ose s'inviter en cette commémoration en lui faisant revêtir le costume qu'il a toujours rêvé d'être uniquement pour cette nuit, retournant à son triste quotidien dès le lendemain. Haaa ! Quel cruel, ironique et peut-être juste et mérité châtiment que voilà ! Et pour autant, Chad était en train de surjouer, le rire aux lèvres. Je vais bien être obligé de me consoler d'une salade de laitue et noyer mon chagrin dans un vin de betterave !

    Il semblait évident que, même si cela avait été un "châtiment" de le faire paraître beau le temps d'un bal, Chad y trouvait particulièrement son compte, il n'avait pas l'air d'être homme à s'appesantir outre mesure des tracas de son quotidien qu'il avait énoncé.
    Avant qu'il ne puisse continuer de s'amuser de quelques autres boutades, il remarquait le scintillement caractéristique de la magie poussiéreuse qui les faisait changer de partenaire.

    - Décidément, les étoiles sont si pressées. Hé bien mon cher Cornu, si un jour vous avez l'occasion de visiter le joyaux caché, peut-être auront nous l'occasion de poursuivre cet échange ou d'en avoir d'autre genre. Ce fut un réel plaisir.

    Souriait l'éphèbe alors que son cavalier se soustrayait à sa vue pour être remplacé par un autre homme, assez grand mais moins que lui, une tignasse juste assez longue pour que des mèches lui tombe devant les yeux, essayant vainement de masquer un regard acéré.
    Il portait des habits communs, plus approprié pour courir la campagne et le village ruraux que pour une soirée comme celle-ci. Chad n'était pas le mieux placé pour se faire critique vestimentaire mais au contraire, il cherchait à deviner ce que pouvait traduire cette tenue. Des envies d'aventures et d'insouciance ? Ou bien une préférence évidente pour être le plus banal possible, passe partout, celui qu'on ne remarque pas et qu'on oublie à peine sortit du champ de vision. Après tout même son physique était quelconque, n'affichant aucun détail particulier qui attire l'œil ou ne marque la mémoire.

    - Hé bien, on dirait que ce soir les Astres ont une préférence pour me faire rencontrer de jolis garçons ! Même si cette fois le compliment était légèrement forcé en comparaison des précédents, sa posture confiante et son grand sourire pouvait difficilement trahir sa flatterie poli. D'ailleurs en toute honnêteté, Chad n'était point en train de mentir, ce nouveau gaillard était loin d'être laid et au moins un millier de fois plus beau que la véritable apparence du grand musclé. Chad ! Enchanté, jeune homme ! L'un des deux poings qu'il avait sur ses hanches se tend en une main amicale à l'attention de Zéphyr pour le saluer. De tout ceux que j'ai pu rencontrer, vous êtes celui à l'apparence la moins extravagante ! Voilà qui ne manque pas d'un certain intérêt pour un curieux tel que moi ! Et avant que vous ne posiez l'amusante question, non je ne porte pas qu'un simple sous-vêtement ce soir. Regardez bien, je suis habillé de tous mes muscles au grand complet.

    La pointe d'humour s'accompagnant d'une contraction d'absolument tous ses muscles. Tous. Abdominaux, pectoraux, biceps, quadriceps, trapèzes, sourcils. Oui même les sourcils participaient à cette holà musculaire qui n'en faisait que d'avantage ressortir la nudité presque totale du beau parleur. En tout cas l'évidence même était que lui il s'en amusait à la moindre occasion.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 371
    crédits : 2956

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Mer 26 Juin - 21:35
    alors que Brak et son partenaire faisait de joyeuse acrobaties danssante, avec une jeune bouille toute souriante pour Brak, il se dit que avec sonpouvoir de métamorphose il reprendrait de temps a autre l'apparence qu'il a eut ce soir tant elle refléttait à merveille sa personnalité toute gentille et imature aussi. En tout cas une chose est sure en plus de l'apparence d el'ado aux cheveux rose qu'il réutiliserait Brak se jura interieurement de s'entrainer s'informer et pratiquer davantage cette danse acrobatique nouvelle. Mais comme toute les danse précédente celle ci prit bientôt fin et déjà la voix celeste et les étoiles filantes refirent leur apparitions annonçant le changement de partenaire.

    Alors que celui ci surevenait Brak vit son partenaire de danse actuel lui faire une dernière salutation de la main avant de disparaitre . ALors que Brak continuait tout sourire ses acrobaties de danse il n evit personne réaparaitre devant lui mais il senti un objet lui heurter briévement le bras gauche juste au desus de la main surement la pointe de la chaussure / bote de son nouveau partenaire de danse se dit Brak quand il entama une sortie de mouvement acrobatique pour se tourner dans la direction de là ou l'avait touché le bout de chausse inconu.

    Brak n'avait pas encore tout a fait fini de tourner son visage dan sla bonne direction quand il entendit une voix étrange lui dire provenant du quasiment du niveau du sol au lieu de venir d'au dessus de lui. ce qui ajouta une atmosphère de confusion en meêm tant qu'un certain tourni apres avoir eut la tête en bas pendant tout ce temps de dance. Brak put enfin voir d'ou venait la voix qui l'avait complimenté pour sa dance et ...

    "AAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!! une caraffe vivante ! "

    hurla de surprise Brak tout en fouarant bien comme il faut la fin de son mouvement et se retrouvant brutalement alongé sur le dos sur le parquet. Se relevant doucement et respirant lentement pour se remettre de la surprise c'est finalement acroupi au sol regardant de plus près mais a prudente distance la "carraffe" vivante que Brak lui dit plus calmement avec sa gentillesse habituelle.

    " euuuh bonjours msieur carafe excuser mon hurlement de frayauer j'était juste un peut surpris par votre arrivé. "

    Dit brak géné une minmine dan sses cheveux roses, puis il reprit

    " je pensait que les objets et armes parlante était mpossible a fabriqué mais faut croire que nop, ..... vous euhhh danser ou aprécier la musique .... et que penser vous des dragons du reike comme Valeryon et le jeune prince Draknys ? "

    questiona Brak ne sachant décidement pas comment il fallait s'y prendre avec une caraffe lors d'un bal dansant.


    @Raymond l'Exilé

    apparence de brak durant le bal:


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 10 W84111
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 125
    crédits : 501

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mer 26 Juin - 23:18
    image rp

    Message 13

    La fée eut un moment d'hésitation, mais se reprit assez vite me saluant en rebondissant sur ma phrase d'approche. 

    - Enchanté, vous pouvez m'appeler Ki... Well 

    J'avais lâché un soupir. 

     - Excusez-moi. Appelez-moi kil. J'ai croisé quelques femmes en début de soirée, mais à danser, je ne suis tombé que sur des hommes. 

    Je m'étais mis à rire. 

    - Enfin en apparence, et par les astres, je peux témoigner qu'elles sont trompeuses. 

    Nous avions commencé à faire quelque pas sur la musique. Écoutant ma partenaire pendant cet échange. 

     - Vous avez raison, je n'en ai pas habituellement. Même en début de soirée, je n'en avais pas. Et d'habitude, je n'ai ni queue, ni aile, ni canne. Je n'ai rien d'une dragonne. Même mes cheveux ne sont pas aussi longs. 

     Je m'étais tue un instant. 

    - Vous aussi la magie des lieux vous joue des tours ? C'est comme si les astres voulaient me rendre plus féminine que je ne le suis. Même s'ils continuent de m'habiller en homme. 

    La danse continuait à notre rythme, je ne faisais pas attention aux autres. Mes ailes restées à leur place, suivant gracieusement alors que ma queue faisait claquer lentement dans mon dos. 

    - Vous êtes une habituée de ce monde ? Je veux dire, les nobles, les bals ? 

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 56
    crédits : 1908

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Jeu 27 Juin - 6:32
    Le bal du reflet des âmes


    —Ce sont là des pensées qui méritent réflexion, maître Chad, répondit le drakyn en fermant les yeux d’un air songeur. Si effectivement, votre âme n’a rien à voir avec votre apparence, il serait sot de forcer sur le sujet afin de prouver mon raisonnement. Cela ne mènerait qu’à un débat stérile ou aucun de nous n’aurait eu les cartes en main afin de protéger nos idées, dû au fait que nous ne pouvons prouver la qualité de nos âmes, dû au fait que nous ne nous connaissons pas au sein des sphères privées. Cela dit, je n’ai aucune raison de ne pas vous croire tout comme vous n’avez nulle raison de mentir. Mais dans ce cas, étant donné que vous appréciez tant retourner une situation donnée sous tous ses angles afin d’en tirer conclusion véritable, peut-être pouvons nous nous pencher sur quelques réponses possibles qui n’incluent pas le fait que les astres semblent se jouer de nous. Il est naturel de chercher à comprendre ce qui nous dépasse. Vous devez certainement déjà avoir entendu la célèbre phrase : Ce que je ne comprends pas me terrifie, c’est pour ça que je m’efforce de comprendre ce qui m’entoure. Cependant, le croyant n’éprouve aucune peur devant l’inconnu des astres, même s’il ne les comprend pas totalement. Pourquoi cela ? Etant moi même un fervent défenseur des astres, le contraire aurait été étonnant à la vue du poste que j’occupe, (Un demi mensonge, Rachelle était certes croyant, il n’allait cependant pas prier tous les jours au temple comme le ferait le servant qu’il était censé incarner.) je pense pouvoir vous apporter quelques pistes de réflexion. Nous autres croyants, avons la foi. Croire sans forcément comprendre. Nous savons que les astres sont des forces qui nous dépassent et en attendant d’en trouver l'explication, nous y sommes dévoués pour le bien de notre nation. Le patriotisme tout comme la foi sont vecteurs d’unité pour les reikois. Attention tout de même à ce que les deux agissent à part égale. Puisse le patriotisme l’emporter, nous oublierons notre devoir envers les astres qui nous ont offert protection tout ce temps. Au contraire, si notre foi surpasse notre amour de la nation, nous finirions fanatiques. Et nous avons vu avec Shoumei qu’il s’agissait du raccourci le plus rapide afin de perdre tout ce qui comptait réellement. Le reike a besoin d’hommes critiques tel que vous, Chad. Tout comme il a besoin d’hommes de foi tel que moi.

    Et pourtant, pour le bien de sa nation, Rachelle n’avait aucun mal à se dresser face aux astres s’il le fallait. Il avait plus tendance à se ranger du point de vue de son nouvel ami, bien que croyant croyant réellement en le bienfait des astres sur le Reike. Comprendre était une nécessité afin de produire les meilleurs choix possibles.

    —Mais je m’égare quelque peu, ajouta-t-il finalement. Nous discutions de nos apparences. Je ne pense pas que les astres souhaitent se jouer de nous en nous affligeant malheur. Par exemple, cette apparence me plait. Bien plus que ma véritable forme qui, comme vous dites, ne m’accorde pas autant d’attention et de regards, pourtant, lorsque le bal sera terminé, vous ne m’en verrez pas attristé. Je chérirai ce moment de joie dans un coin de mon esprit jusqu’au prochain bal. Nous ne choisissons pas nos ancêtres où même notre apparence, l’important, mon cher Chad, c’est de faire au mieux avec les cartes que nous avons en main. Quelqu’un qui m’est particulièrement cher m’a fait comprendre il y a quelques jours de cela qu’il était risible de chercher à combattre qui nous étions. Alors oui, peut-être que notre apparence disgracieuse ou atypique nous ferme certaines portes, j’ai fini par la voir comme un filtre. Afin de ne pas m'embarrasser des beaux parleurs. (Il marqua une pause avant d’éclater d’un léger rire franc.) Enfin, je vous dis ça, mais si un remède miracle apportant charisme et beauté existait sans contrepartie, seul un crétin refuserait de le prendre. Quoi qu’il en soit, peut-être êtes vous tout simplement un cas spécial devant les astres ? Ou peut-être êtes vous trop humble pour reconnaître la qualité de votre âme. L’humilité est une qualité indéniable, mais attention à ce qu’elle ne se change pas en fausse modestie, la ligne est fine entre les deux. (Son expression se fît un peu plus sérieuse.) Nous savons tous deux que notre nation est une méritocratie. Ou du moins, elle tend à l’être. Vous laissez entendre que c’est injuste pour celles et ceux qui ressemblent à des monstres au sein de ce bal, pourtant, ils l’ont choisi. Je m’explique. Contrairement à notre apparence, sur laquelle nous ne pouvons pas tant influencé que ça, j’entends par là que si vous êtes bossu avec le visage déformé, vous n’y pouvez pas grand chose, votre âme n’est pas stagnante. Il ne tient qu’à vous de vous comporter de façon noble et juste ou comme le dernier des traîtres. Bien sûr, notre vécu rend la chose plus ou moins difficile, mais à mes yeux, quelqu’un se détournant des valeurs de notre nation, peu importe la vie vécue, ne mérite en aucun cas d’apparaître sous un beau jour sous le regard des étoiles. Les astres voient à travers nos enveloppe charnelles, nous ne pouvons pas réellement leur cacher notre véritable nature. (Il retrouva son ton doux, armé d’un sourire bienveillant.) Cela dit, notre âme n’est pas stagnante. Nous pouvons toujours nous efforcer de tendre vers le mieux tout comme nous pouvons nous laisser sombrer au fond du précipice du déshonneur. Prenez ces enfants par exemple, aucun d’entre eux n’est complètement construit. Je mettrais mes deux mains au feu, sans la moindre hésitation, en annonçant que dans une vingtaine d’années, nul d’entre eux aura une forme semblable à ce qu’ils ont aujourd’hui. Dans votre cas, maître Chad, je ne peux m’empêcher de penser que vous méritez l’apparence que vous revêtez en cette nuit. Peut-être un jour aurai-je la chance de visiter ce fameux joyau secret dont vous me vantez tant. Ce serait avec plaisir que je ferais la connaissance de l’homme derrière le masque. Ou plutôt, le masque devant l’homme. (Il fit un clin d'œil plein de malice.) Peut-être pourrais-je alors vous prouver que vous êtes effectivement cette personne aux qualités que vous ne semblez voir. Quoi qu’il en soit, sachez que notre conversation m’a certainement plu. Et que je tâcherai de poursuivre vos pistes de réflexions quant aux astres. Se questionner n’est jamais un mal tant que nous n’entrons pas dans le blasphème. Et puis, le Reike compte aussi sur des gens comme vous pour l’aider à comprendre le monde. Alors continuez d'être sincère à vous même. Le Reike est heureux de vous avoir parmi les siens.

    Et ainsi, ils furent transportés. Rachelle se promit de visiter ce fameux joyau caché un jour si elle en avait l’occasion. Peut-être Zephyr pourrait-il lui en parler la prochaine fois qu’elle le verrait ? Quoi qu’il en soit, il se retrouvait désormais devant une nouvelle personne dans cette course endiablée aux danses multiples. Le temps n’était pas aux interrogations.

    Avant d’avoir pu dire quoi que ce soit, l’odeur du parfum de sa nouvelle partenaire vint aux narines du drakyn. A l’odeur, il espérait pouvoir supposer sans trop se tromper, que sa partenaire était effectivement une femme. Il se mit à rire.

    —Les étoiles daignent me faire rencontrer une personne de la gente féminine. Mademoiselle, vous pouvez me nommer Cornu. Je serais votre partenaire de danse pour les quinze prochaines minutes. J’espère être à la hauteur, bien que mes derniers partenaires n’ont pas eu mot à redire quant à mes pas de danses alors je ne devrais pas trop m’en inquiéter. Alors, laissez-moi y mettre les formes. (Il s’inclina en tendant un bras invitant à la danse.) Puis-je vous offrir cette danse ?

    Dans les faits, Rachelle se fichait du genre de ses partenaires de danse. Néanmoins, il n’avait pas oublié sa promesse envers le sympathique râleur. Lui ayant promis de chercher son épouse, tomber sur une femme lui donnait plus de chance que ce soit elle. Car, à la vue de la description donnée par ce dernier, il y avait fort à parier que son âme n’ait rien de masculine. Par ailleurs, la description était en soit très sommaire et les invités au bal relativement nombreux. Les probabilités pour que le drakyn rencontre l’épouse du râleur étaient plus que minces. Néanmoins, sa discussion de plus tôt avec Chad avait fait naître en lui la supposition que les astres ne groupaient pas les pairs avec tant d’aléatoire que ça. Chaque discussion s’était montrée tout aussi passionnante que la précédente et faisait écho à celle à venir. Alors, même si les chances étaient minces, il ne laisserait passer cette possibilité pour rien au monde. Inutile de tourner autour du pot, d’autant plus que le temps était compté. Il poserait cette question jusqu’à la fin du bal ou jusqu’à trouver piste de cette épouse.

    —Par ailleurs, je vous prie de bien vouloir m’excuser, et si ce que je vais dire ne vous dit rien, ignorez le sans la moindre crainte. Si je vous parle de la délicatesse d’un rossignole et de l’ardeur d’une lionne, est-ce que ces mots vous disent quelque chose ?

    Evidemment, ça sonnait un peu mieux dans son esprit. Quelle idée de donner une description autant métaphorique ? D’autant plus que de tels mots auraient pu être prononcés par bon nombre de mari dévoués à leurs épouses. Rachelle ne pouvait qu’espérer tourner la discussion dans un sens qui lui permettrait d’en apprendre plus sur cette dernière. Et si effectivement, un doute naissait dans son esprit quant à l’identité de l’épouse du râleur, alors il ne lui resterait qu’à évoquer ce dernier pour mettre au clair cette petite enquête.

    Dans tous les cas, sans avoir pu discuter avec cette dernière, il lui était impossible de lever le voile sur qui elle était.

    —Est-ce votre premier bal ? demanda-t-il alors ? Je peux vous guider lors de cette valse si nécéssaire.

    Apparence sous l'effet du bal:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 254
    crédits : 447

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Jeu 27 Juin - 14:11
    Zéphyr avait fait preuve d’une certaine audace en ne connaissant pas les capacités de son partenaire. Mais, vu leurs performances lors de la première moitié de leur échange, le maître-espion était assez confiant qu’ils pussent aller plus loin dans leur danse. Certes, il perçut bien la surprise de son binôme, mais celle-ci ne dura que quelques instants. L’homme devant lui était réactif, adroit, et connaissait l’art de la valse,  et donc, impossible qu’il restât en arrière, en perdant tous ses moyens. Le résultat fut demandant, on n’allait pas se mentir : il leur fallait conjuguer concentration, finesse, et pour que tout soit harmonieux, il fallait en plus travailler ensemble, mais cela en valut la peine. A dire vrai, le ministre ne fut pas mécontent quand les notes s’estompèrent, pour qu’ils aient une pause et reprennent chacun leur souffle. L’Oreille n’était pas mécontente de leur prestation, mais il eut un regard surpris quand son homologue toucha légèrement sa joue, avant de se mettre en avant en récitant un poème à l’honneur d’Ayshara. Zéphyr l’imaginait tellement bien avoir le rouge aux joues que cela lui arracha un sourire, et le bretteur adressa un dernier sourire à son partenaire du soir :

    - Peut-être nous retrouverons-nous à nouveau, effectivement. Sinon, peut-être nous reverrons-nous à la prochaine cérémonie annuelle qui se tiendra ici…

    Accoutumé à ce que son partenaire disparaisse de sa vue, le maître-espion en profite pour écouter les nouvelles paroles du maître de cérémonie, qui regrette déjà que le bal se termine dans une demi-heure. Mais toute bonne chose a une fin… encore que Zéphyr hausse un sourcil en découvrant un homme dénudé. Il ne passe pas inaperçu, naturellement, et le guerrier a déjà noté sa présence lors des danses précédentes. Mais quand même…  

    Pour autant, l’assassin n’est pas là pour faire du chichi, au contraire. La preuve, un sourire affable - et un brin amusé, il faut le reconnaître – apparaît déjà sur ses lèvres.

    - Contrairement à vous, lance-t-il, j’ai eu la chance de rencontrer des femmes et des hommes, mais toutes les danses m’ont plu jusqu’à présent. Je reconnais n’avoir rien d’exceptionnel, cela dit, et d’être beaucoup plus passe-partout que vous. D’un geste, Zéphyr accepte la poignée de main de Chad, et c’est sur ces entrefaites qu’il se présente. Vous pouvez m’appeler Samuel, déclare-t-il simplement, suite à quoi il écoute tranquillement son vis-à-vis, avant de laisser s’échapper un petit rire.  Corrigez-moi si je fais erreur. Vous vous amusez non ? Bien d’autres se seraient sentis gênés d’une telle apparence, mais vous, vous semblez bien en profiter. Remarquez, ce serait dommage de vous juger juste pour votre apparence et de ne pas profiter de cet événement. Quant à la sienne, puisque Chad avait dit qu’il était curieux, l’assassin pouvait bien lui en dire quelques mots. Mais avant, il lui tend le bras pour l’inviter à commencer leur propre danse. Je n’aime pas être dans la lumière, je préfère être plus discret, admet le Reikois. Je suppose que les Astres ont lu dans mon esprit pour donner quelque chose conforme à mes envies, lâche-t-il avec un léger rictus. Tant que tout le monde y trouve son compte, est-ce que ce n’est pas l’important ? L’Oreille lui jette une œillade un peu curieuse. Par contre, j’espère que vous n’avez pas eu des timorés auparavant. Mais vous m’avez l’air d’avoir du caractère, suffisamment pour briser la glace. D’ailleurs, si vous deviez choisir, reviendriez-vous à cet événement l’année prochaine ?
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 152
    crédits : 1102

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Jeu 27 Juin - 14:48
    Lorsque la Drakyn en face de lui espère bien être plus abordable que l’autre chaudron pas loin d’eux, un rictus s’échappe des lèvres de Tensai. Leur conversation continue, jusqu’à dériver sur l’Esprit, que la belle rousse a apparemment rencontré récemment. Ce n’est pas tellement surprenant si elle est une FMR, mais l’Empereur rejoint son point de vue. Oui, Cyradil est un atout pour leur nation, non seulement pour ses compétences mais aussi les idées qu’elle apporte. Puis, la jeune femme lui avoue que ce n’est pas uniquement dû à son sexe qu’il y a eu tous ses changements dans sa vie, c’est surtout au fait qu’elle s’est transformée en homme et le chef de la nation hausse les épaules.

    - Il y a certes abus de confiance, reconnaît-il, mais ça ne diminue pas pour autant vos actions pour le pays, puisque vous les avez accomplies. Si vous n’étiez pas affectées au FMR, peut-être aurais-je pu dire un mot à votre ancien supérieur. Se rendre compte lui-même de la situation aurait été intéressant, et l’aurait sans doute fait sortir de ses réserves habituelles. Mais la demoiselle semble se plaire parmi les médecins du royaume, bien qu’elle se morfonde un peu quand ses collègues tendent l’autre jour plutôt que de se battre. Au moins, ses supérieurs ont bien compris de quel bois elle était faite, note l’homme-dragon. Il ne vient ensuite pas la contredire lorsque son la danseuse parle sans le savoir de Tensai, mais le colosse ne vient pas ajouter de commentaires non plus, car la mélodie se termine, et cela lui évite ainsi de devoir répondre à ses propos. Un bon timing, pense Tensai, bien qu’il lui répondra avec sincérité avant qu’elle ne disparaisse :

    - J’ignore si nous nous reverrons, mais votre compagnie était agréable.

    Le Conquérant a le temps d’entendre un poème à l’Impératrice dans la salle, ce qui ne peut forcément qu’attirer son attention et son regard. Là, plus loin, se trouve un homme avec qui il a déjà dansé, et un sourire très fugace vient briser son expression impénétrable. C’est l’occasion parfaite. Ayshara doit se recroqueviller dans un coin, avoir envie de disparaître – ou alors, elle doit regarder le troubadour avec un mélange de confusion et de gêne. Qui ? Qui a une telle attitude ?

    La réponse, Tensai en aura bien une vague idée quand son regard se posera sur une jolie jeune femme aux cheveux noirs ébènes, silhouette grâcieuse qu'il avait déjà remarquée, d'ailleurs, mais il n’a pas le temps de la rejoindre : la magie est de nouveau à l’œuvre. Une moue légèrement désabusée apparaît sur ses lèvres, qui disparaît quand il voit sa nouvelle partenaire.

    Ah.
    C’est la fille que Chad a tellement effrayée au début du bal.

    Ca va m’aider, tout ça.

    Il y a bien un flottement, avant que Tensai ne prenne la parole, puis, il remarque qu’elle semble se tenir la main et il a un regard un peu intrigué.

    - On vous a mordue en plein bal ? Qui a osé vous faire ça ?

    Et puis quelle idée, franchement.

    - Vous voulez qu'on demande un bandage à un serviteur ?

    C’était toujours une meilleure introduction que de ne rien dire du tout...
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 173
    crédits : 3238

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Jeu 27 Juin - 14:57
    Apparence de Lardon durant le bal:


    (11ème message)


    D'autant que pourra en juger Samuel, le culturiste à une connaissance limité de la danse une fois la leur entamée. Bien qu'il guide avec une certaine aisance qui donne un tant soit peu le change, c'est d'avantage par l'habitude de répéter une dizaine de pas au maximum.

    - Ho à vrai dire il se peut que j'exagère un tantinet sur le nombre de mes partenaires masculins, il est plutôt égal à celui de mes cavalières, d'aucune d'ailleurs n'ayant eu tant de gêne au point de refuser de danser. Il se fendait d'un sourire en acquiesçant à la première question. Cela se remarque-t-il tant ? En effet, mais comment ne pas prendre plaisir à pareil événement quand on est affublé d'une apparence aussi rocambolesque que le mien ?

    De nouveau, il laissait échapper un rire jovial en plus du sourire qu'il gardait aux lèvres, il ne se privait pas à nouveau de faire gonfler les muscles saillant de son physique sec. Son corps d'origine n'en manquait pas mais son apparence rondouillarde les cachait parfaitement lors d'un premier coup d'œil malavisé.

    - Vous avez bien raison, bien que je ne puisse affirmer que "tout le monde" s'y retrouve durant cette soirée, j'ai bien rencontré quelques personnes à la moue contrite ou aux dessins particuliers. Il levait d'ailleurs le nez, son regard balayant la salle de bal. J'espère que cette personne n'aura pas causé quelques troubles. Bah ! J'imagine mal les organisateurs laisser agir à sa guise trublion durant la commémoration ! Chassant aussitôt la pointe d'inquiétude qu'il avait laissé paraître pour se recentrer sur son cavalier de quinzaine, réfléchissant à sa dernière interrogation. C'est une question à débattre ! Je ne suis présent que par un concours de circonstances. L'année prochaine ! Voilà une date qui paraît si éloignée, qui pourrait s'enorgueillir de connaître un si lointain futur ? Si mon avis ne tenait qu'à cet instant seulement, il se pourrait effectivement que l'envie me prenne de revenir dans une année. Cependant, les choses évoluent rapidement, tout comme les humeurs et les envies. Peut-être ne serais-je même pas libre à ce moment là !

    Ou même plus en vie. Qui pouvait le savoir après tout ? Mais ce dernier point, Chad préférait l'évincer de son esprit et ne pas le mentionner, le troquant par une risette.

    - Et vous même, Samuel ? Pour quelqu'un qui aime l'ombre des autres, vous voilà pourtant sur le devant de la scène, si je peux me permettre cette expression appropriée. Qu'est-ce que vous a mené ici ? La foi, la curiosité ou peut-être une affaire quelconque ? Ou peut-être le soulagement de vos responsabilités quotidiennes grâce à cette forme d'anonymat salvatrice, le temps d'une seule soirée ? Après tout le Reike ne s'est pas bâtit en un jour et je gage qu'il ne s'effondre non plus en une nuit.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Hélénaïs de Casteille
    Hélénaïs de Casteille
    Messages : 79
    crédits : 1171

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2875-helenais-de-casteille-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2897-chronologie-helenais
  • Jeu 27 Juin - 15:53
    Hélénaïs se laissa guider volontiers par son nouveau partenaire. Leur danse était différente de celles qu'elle avait effectué auparavant. Elle était loin des hésitations de Nagisa, de la sensualité de Chad et des mystères de son cavalier inconnu. C’était un rythme lent mais qui n’en était pas moins dynamique, qui était simple mais reposant, ce n’était ni trop, ni trop peu. Exactement la cadence dont la jeune De Casteille avait besoin pour reposer ses jambes endoloris. Elle se laissa d’abord porter, tout simplement, par les bras de son partenaire mais également par ses mots qu’elle écouta poliment et attentivement. Sa dernière phrase, cependant, la fit rire sans qu'elle ne s'en cache.

    - Soit vous êtes trop peu exigeant, soit je me suis améliorée depuis ma première partenaire. Avoua-t-elle. - J’ai pris des cours de danse il y a bien longtemps, lorsque je n’étais encore qu’une jeune fille et même si c’est un exercice auquel je suis rompu… Je dois admettre que cela me semblait plus évident à treize ans ! En tout cas ne vous avancez pas trop, Yamai, vos orteils ne sont pas encore sauf tant que vous vous trouvez en ma compagnie. Et elle lui offrit un sourire aussi franc que moqueur avant de se reprendre. - Pour ce qui est de la soirée, je pense que mes attentes… Ses lèvres se pincèrent légèrement tandis qu’elle réfléchissait à la meilleure façon de formuler ce qu’elle avait en tête - Dieux, je n’ai jamais vu pareille fête ! Nous n’avons rien de semblable en République. Son enthousiasme était sincère, autant que son trouble. - Mes plans ont complètement été balayés sans que je n’y puisse rien. Un nouveau rire. - Mais je ne suis pas mécontente. Les personnalités que j’ai rencontré ce soir sont toutes… Intéressantes ? Troublantes ? Ma curiosité est terriblement mise à mal, vous n’avez pas idée. Et vous ? Cette soirée était-elle celle que vous espériez ?

    Un violon sembla percer les notes des autres instrument, instaurant durant quelques pas un rythme plus soutenu qui empêcha Hélénaïs de poursuivre. Elle laissa donc le loisir à son partenaire de la guider une fois de plus et s’efforça de suivre sa cadence, le menton haut, sans lui écraser les pieds, ce qui manqua d’ailleurs de se produire mais elle l’évita de justesse.

    - Alors dites moi, Yamai, à quel genre de personne ai-je à faire ?
    Apparence d'Hélénaïs:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Vraden Turif
    Vraden Turif
    Messages : 24
    crédits : 321

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3735-terminee-vraden-turif-l-eau
  • Jeu 27 Juin - 19:25
    Le bal du reflet des âmes
    Message 10
    Apparence de Vraden:

    « Oh, c’est plutôt que vous êtes la seule à avoir des bases. J’ai appris à ma première cavalière les pas de débutant, qu’elle assimila remarquablement, et mon second compagnon suivait les miens. J’en ai peut-être maladroitement déduit que la salle était remplie de novices. »

    Le rythme se voulait lent et maîtrisé, permettant à chacun de nous de reprendre ses esprits, et nos muscles un peu de répit. Au milieu de cet échange bienvenu, les quelques mots que lâchèrent ma partenaire piquèrent ma curiosité. Elle m’avoua être Républicaine, ce qui expliquait sa méconnaissance de nos traditions. Mais surtout, cela connectait beaucoup d’éléments dans mon esprit. Une Républicaine, dans la capitale, invitée à ce genre d’évènement, malheureusement frappée d'un handicap ?

    « J’avoue ne pas avoir attendu grand-chose de cette soirée. Disons… que l’on m’a un peu forcé la main. Mais force est de reconnaître que je passe un agréable moment. Découvrir tout ces visages nouveaux, baignés dans l’anonymat, offre un discours unique à bon nombre de personnes. »

    Quelques notes plus marquées s’installèrent au milieu de rythme doux imposé par l’orchestre. La danse s’accélérait naturellement, suivant le crescendo que toute musique digne de ce nom se devait d’imposer. Alors que je laissais le rythme me porter, mon attention s’attarda sur ma partenaire, quelques peu en difficulté. Comme il ne s’agissait ni d’un concours, ni d’une démonstration, je prenais soins de corriger ma posture et nos pas pour lui offrir le plus de soutien possible.

    « Quel genre de personne ? Je me demande moi-même. L’enchantement présent ici est censé mettre à la lumière du jour notre âme, notre nous le plus profond. Et je suis le premier surpris quant à l’apparence que je semble porter au fond de moi. »

    Toutes ces missions, ces mensonges, ces disparitions. Tout cela aurait dû teinter mon âme depuis bien longtemps. Une apparence bien plus vile, et sournoise. Un serpent. Ce froid qui ne me quittait plus même sous les rayons ardents du plus brûlant des astres. Mais il n’en était rien. Alors que tout cela se passait dans ma tête, il semblait que du bon se terrait encore bel et bien au fond de mon être. Une forme de soulagement et de chaleur que j’accueillais avec plaisir.

    « J’aime à penser que j’ai toujours pris soin des miens. Ceux qui sont mis de côté, pour quelques différences que ce soit. Peut-être est-ce pour cela que j’ai tenu à vous aider lors de votre entrée. »

    Le rythme reprenait son tempo initial, permettant à ma cavalière un répit bienvenu.

    « Je ne vous ai même pas demandé votre nom. Et si j’ai bien entendu vos quelques mots, vous venez de la République ? Il est rare de croiser nos voisins aussi loin derrière nos murs. »

    Chassez le naturel, et il revient au galop, n’est-ce pas.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Dimitri Chagry
    Dimitri Chagry
    Messages : 281
    crédits : 1249

    Info personnage
    Race: Ombra
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2101-dimitri-chagry-uchttps://www.rp-cendres.com/t2223-un-morceau-d-une-vie#18800
  • Jeu 27 Juin - 23:10
    Apparence quand on le regarde dans les yeux |||||Apparence quand la personne ne le regarde pas dans les yeux


    @Meradev Vigelfrost


    Dimitri prit un instant pour observer cette main faites de chair avant de répondre d’une voix grave et mesurée : 《 Peut-être que ma tristesse n'est que le reflet de la complexité de l'âme. Je suis probablement triste à l’intérieur sans vraiment vouloir le voir. Ce masque fade n’est destiné qu’à protéger des vérités profondes et mon identité. 》 Elle semblait être en accord avec cette apparence décharnée. Pour autant, elle l’avait dit sur un ton assez ferme. Était-elle piquée par sa petite remarque ? Était-elle sur de ce qu’elle affirmait ? Le changement serait temporaire, et chacun s’y ferait. Lui s’y accommodait plutôt bien.

    Ses propos sur les astres résonnaient en partie avec sa propre pensée. Ces petites lumières, si jolies, qui étendaient leur voile sur le Sekai. Il aimait s'imaginer que ces pas de danse pouvaient attirer les faveurs de ces puissances invisibles, bien qu'il n'y crût pas réellement. Jusqu'à présent, il n'avait rencontré personne pour éveiller en lui cette croyance...

    La main de l’homme d’argile saisit celle de l’inconnue, l’attirant vers la piste de danse. Les pas étaient simples, suivant à peu près la musique. Son regard observait avec une grande attention l’étrangeté de la personnalité en face de lui. Il fixait intensément, détaillant chaque contour osseux avec soin. Sa fascination pour le morbide poursuivait son chemin. Son regard gris et morne n’était ni agressif, ni intrusif, seulement curieux. Toutefois, le chasseur savait que cela pouvait être interprété de bien des manières.

    《 J’admire ce que la magie a fait de toi. Apprêté de cette manière, tu pourrais être une œuvre d’art à part entière. 》

    Les astres devaient les observer avec un intérêt immense, car chaque rencontre était unique et singulière. La danse était plus rythmée que la première, mais il ne changea pas son rythme.
    Il ne pouvait pas se souvenir de tous les visages, mais certaines conversations restaient gravées dans sa mémoire. À quelle fin ? Peut-être aucune. L'éphémérité du moment les incitait à passer d'une personne à une autre. Lui, qui pensait être un expert dans l'art de tourner la page et d'oublier nombre de personnes de sa vie, se retrouvait maintenant déconcerté par la rapidité avec laquelle les rencontres évoluaient en ce lieu.
    《 Si tu penses que je suis triste, je te rassure, ce n'est pas le cas. Ma vie est parfaitement satisfaisante à mes yeux. Ce qui peut sembler triste pour toi ne l'est peut-être pas pour quelqu'un d'autre. Ton allure n'inspire pas non plus la joie de vivre, mais c'était loin d'être ma première impression en te voyant. Comment pouvons-nous améliorer cela ? Pas grand-chose à faire, sinon passer quelques instants ensemble et attendre que le tour suivant arrive. Nous ne serons que des figures éphémères ayant croisé le chemin de l'autre. 》 La main posée sur la hanche à moitié constituée, il l’attira plus près comme pour vérifier la sensation que pouvait avoir l’effet de se coller à un corps si étrange. Lui qui haïssait la proximité, il parvenait à se détacher suffisamment de ce point. L’expérience, la curiosité mal placée, ou alors un brin de confiance qu’il avait happé au fur et à mesure des danses.

    《 Peux-tu réfléchir à un animal qui pourrait véritablement représenter notre pays ? Bien que le dragon soit souvent évoqué comme une créature mythique emblématique, il existe d'autres symboles tout aussi puissants et symboliques. Chaque animal, qu'il soit mythique ou réel, apporte une dimension particulière à l'identité d'un pays, capturant ses valeurs, son histoire et ses aspirations. 》 D’autres auraient posé des questions sur l’identité de la personne. Au début, ça l’avait intéressé, puis au fur et à mesure, il s’était demandé ce qu’il en ferait. Pas grand-chose. Sa vie était dans la jungle et dans le désert, il avait très peu de chances de les croiser.


    《 Si mes questions te semblent aussi pénibles et soporifiques, je te donne volontiers la chance d'en poser à ton tour. À moins que tu sois à court d'idées ? 》
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Kassandra
    Kassandra
    Messages : 125
    crédits : 2702

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2446-kassandra-whype-mage-malgre-elle-terminee
  • Ven 28 Juin - 13:22
    Le vilain petit pot en fonte cherchait sans doute encore à m’embobiner, se perdant en de confuses tirades au sujet d’arômes étrangers dont mon palais n’avait encore jamais eu l’honneur de faire la connaissance. Cet échange était aussi infertile que les landes désertiques du Reike mais pour autant… je m’amusais comme une vicieuse petite folle, pour la première fois depuis le début de toute cette interminable mascarade.

    L’état à demi-saoule du cruchon anthropomorphe, ses mimiques et la pression sadique que je faisais peser sur lui me rendait, pour une raison quelconque, complètement hilare. Il y avait sans doute un rapport avec les vapeurs enivrantes qui s’échappaient sans cesse du crâne ouvert de mon étrange interlocuteur, sans que je puisse l’affirmer avec certitude.

    “ Allez, suffit la comédie maintenant, sinon vous êtes cuiAÏEUUUUH ”

    Mordue ! Cet immonde salopard m’avait mordue ! Par réflexe, et sous l’effet de la douleur, j’agitais la main pour faire lâcher prise à cette espèce de chihuahua démoniaque, tant et si bien que parvenais enfin à me libérer de sa prise. Relâchant les mâchoires, l’immonde crapule s’envola en direction des convives, non sans m’affliger d’un dernier outrage. En effet, lors de sa cabriole incontrôlée, une partie du jus infâme qui remplissait sa caboche se répandit hors de cette dernière et m’éclaboussa généreusement le visage.

    “ Attends que je te retrouve, espèce de petit enc… ”

    La bouche grande ouverte, à hurler comme une poissonnière, quelques gouttes dudit liquide s’introduisirent dns mon palais.

    “ BAAAAH ! BEURK ! POUAAAH ! ”

    Je crachotais et positionnais pour nettoyer mes papilles de la mixture.

    “ Uuuuh… attends, c’est vraiment… pas si… mauvais… ? ”

    En effet, je constatais avec surprise que la miction qui recouvrais mes babines n’était en fin de compte pas si dégoûtante que ça, au goût en tout cas. Elle avait une saveur alcoolisée très prononcée et légèrement amère. En tout cas, c’était fort, TRES fort. Après seulement deux coups de langue sur mes lèvres, je ressentais déjà les effets d’une ivresse avancée sans même avoir bu le moindre verre de “vraie” liqueur.

    Au même moment, la “voix” retentit à nouveau dans les esprits de tout à chacun, tandis que je tentais péniblement de me relever… et de tenir debout.

    “ T’endez là… zeeeee… j’zui pas pr*HIPS*ête ! ”

    J’eus tout juste le temps de me débarbouiller le visage avec la nappe de la table que le monde se mit à nouveau en mouvement, se recomposant petit à petit en une nouvelle configuration.

    Lorsqu’enfin l’environnement eut retrouvé un état stable, j’étais encore en train de me frotter la main, dont la trace de morsure me lançait encore.

    “ Z’est qu’il m’a fait m-mal ce con… ”

    Quand je relevais le nez, je découvrais enfin mon nouveau partenaire. Les yeux plissés et l’air exagérément perplexe, je fixais le nouvel arrivant durant de longues et silencieuses secondes. Son visage et sa tenue me disaient vaguement quelque chose…

    Puis soudain, entre deux hoquets aux relents chargés, l'épiphanie.

    “ EEEEEEEH ! Mais ze vous reconnais *hups* vous DEUX là, ‘vec v-vos cheveux super longs là ! L’est passé où votre c-copain le pervers ? ”

    Puisqu’il semblait remarquer ma “blessure”, je lorgnais un instant la main en question avant d’enfiler à nouveau mon personnage de la damoiselle en détresse.

    “ Je… *hips* J’ai été attaquée p-par un MONSTRE ! Une créature aussi laide que ma*HIC*licieuse ! Ce ruste m’a sssauté dessus avant d-de me mordre et de s'enfuir…*burp* ”

    D’un pas gracile (mais pas trop), je venais me jeter contre le torse du malheureux inconnu.

    “ Ssssssi vous zaviez, ce que je sssouuffre… ”

    Comme il proposait de me faire parvenir des bandages, je me renfrognais comme une enfant à qui les parents avaient refusé de se joindre à ses jeux.

    “ N-non, pas de bandages ! Inut*hips*le ! ”

    Je lorgnais lourdement sur le visage finement ciselé du jeune homme, contre lequel je m’appuyais tout aussi insistement.

    “ Un p-peu de chaleur s-sssuffira amplement ! ”

    Je levais vers lui des yeux implorants de génisse bourrée, m’imaginant sans doute que j’aurais ainsi l’air plus… irrésistible.

    *bleurg…*
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum