DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 14 Sep - 19:03
    Le janvier de l'an 2 :

    Et un de moins !

    Plus j’en élimine et plus il en sort, c’est bien simple, j’ai l’impression de me battre contre une vague sans fin d’ennemis. La journée avait pourtant bien commencé, je devais juste aller vérifier les comptes d’une compagnie de mercenaire qui avaient été engagé récemment, car leurs effectifs n’arrêtaient pas de grossir, alors qu’ils étaient en première ligne, chose très suspecte.

    J’ai donc profité d’un convoi de provisions escorté par des soldats Reikois pour rejoindre le front et alors que nous n’étions qu’à quelques heures de notre objectif, ces satanés fanatiques nous sont tombé dessus comme des sauterelles ! Ils se battent comme si leurs vies n’avaient pas la moindre importance, parlant sans cesse d’une Ordalie à affronter.

    Je ne sais comment ils ont pu devenir aussi fous que cela, voir les Titans apparaître et tuer leurs proches les a sûrement fait basculer dans un monde à part et maintenant j'aide nos forces armées à en venir à bout. J’ai utilisé pas mal de sort pour aiguiser les armes, renforcé les armures et soigné les blessures, mais je commence à sec.

    Il va bien falloir à un moment ou un autre que le commandant qui dirige ce convoi donne le signal de la retraite. C’est au moment que je pense à cette alternative, que je le vois justement, être jeté du haut de sa monture et un de nos assaillants levé haut son marteau de guerre pour lui broyer le crâne. Je crée rapidement une lance en métal que je projette, le tout avec ma magie. J’empale ainsi l’attaquant et je me dépêche de rejoindre l’officier, mais il est bien assommé et ma magie est impuissante.

    Tout autour de moi, les combats continuent et je me demande sérieusement ce que je dois faire, fuir en prenant le cheval ou rester ? Dans un des cas, je risque la cour martiale et dans l’autre de finir décapiter, le choix n’est pas simple.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Jeu 15 Sep - 9:13
     
    C'est la Guerre !
    Feat. Tagar
    La journée avait bien commencé, Ersa avait été affectée à la protection d’un convoi de provision qui allait dans une zone ou elle devait se rendre pour une autre mission. Le genre de mission qui avait toujours besoin de renfort. Il était inutile de préciser qu’il était largement déconseillé de voyager seul dans l’ex-shoumei seul.

    Ersa c’était placé en fin de convoi l’arc posé sur le pommeau de sa selle en surveillant les chariots. Il y avait eu juste un mouvement dans le buisson avant l’attaque. Tout c’était passé très vite, trop vite, le cri de guerre qui avait lancé les fanatiques avait paralysé le convoi. Les soldats du Reike avait eu le temps de sortir leurs épées mais les fanatiques était déjà au contact.

    L’archère avait commencé par tirer ses flèches à la chaine épuisant rapidement son carquois, dans ses dernières flèches elle encocha une flèche sifflante et chercha une cible psychologie. Quand enfin elle aperçu un soldat assez grand avec un plastron métallique elle commença à bander son arc, elle bloqua ses genoux pour calmer sa monture, quand l’empennage toucha le coin de ses lèvres ses doigts lâchèrent la corde qui claqua. La flèche partie dans un sifflement strident traversant une partie du champ de bataille pour exploser dans un claquement digne d’un coup de tonnerre et projeta l’homme au sol.
     Elle remarqua alors l’officier en train de se faire désarçonner et son attaquant se faire transpercer par une lance métallique.  Les fanatiques ne reculaient toujours pas, il y eut un léger temps mort a la détonation mais leurs motivations ne faiblissaient pas.

    La priorité venait à essayer de faire sortir le contrôleur et un maximum de soldat de ce piège. Elle talonna son cheval pour se frayer un chemin dans le chaos de la bataille, elle reposa son arc sur sa selle et dégaina son glaive.  Elle retira ses pieds des étriers et se fit glisser sur le côté tapant la croupe de son cheval pour qu’elle s’échappe du combat et se dirigea vers la tête de convoi, elle alterné entre parade et coup de glaive, esquive et attaque à l’éclat de glace. Quand elle arriva premier de la tête où se trouvait l’officier et le contrôleur. Elle signa de la main pour qu’un éclat de glace parti se planté dans l’épaule d’un fanatique puis s’élança sur l’ennemi le plus proche, avant qu’il ne réagisse elle se lança dans une glissade et frappa de sa lame le genou puis remonta le long du dos de l’homme.

     La petite guerrière arriva devant le contrôleur qui était presque aussi grand qu’elle alors qu’il était à genoux.


    « Monsieur, je ne sais pas qi l’on va tenir longtemps. Si on ne reprend pas le convoi la priorité sera de vous sortir de là. Un bruit sourd attira l’attention d’Ersa derrière elle, un fanatique Orc venait de fracasser une armure à grand coup de gourdin. Le regard de la naine se posa sur le marteau lâché par son propriétaire un peu plus tôt. Bon c’est à mon tour de faire dans le spectaculaire. Est-ce que vous pouvez juste me couvrir le temps que je me change. Après je vous laisse réfléchir comment vous voulez la jouer »

    Sur ces mots Ersa ouvrit la boucle de son ceinturon, le faisant tomber au sol et tira sur les lacets des flancs de son armure d’écaille métallique. Aussitôt les nœuds défait tout son corps se contracta puis se désarticula comme un pantin. Elle tomba à genoux les bras ballants des mouvements suspects sous la peau de la jeune femme comme si quelque chose voulait en sortir. Son corps se vouta de façon non naturelle et ses os craquèrent dans un son sinistre sous le changement de carrure assez visible. Sa peau se craquela pour laisser apparaitre un pelage sable tacheté.  Sa chevelure rousse se plaqua le long de son doser pour former une crinière sombre. Un grognement profond sorti de la créature qui venait de prendre forme devant le contrôleur.

    Elle se redressa lentement comme si chaque mouvement la faisait souffrir ou comme si son corps se remettait en place à chaque fois. Et puis dans une impulsion bestiale la créature attrapa le marteau et se jeta sur l’orc dans un hurlement désagréable comme si le son raclait la pierre pour sortir. L’arme fendit l’air pour atteindre le menton de l’adversaire par le dessous, sa tête fut projetée en arrière créant une projection en arc de cercle de sang de dents et d’os. La scène créât un court moment de choc au soldat les plus proches.

    Elle sauta en arrière se rapprochant ainsi de Tagar et le regarda du coin de l’œil mais défiant de sa nouvelle stature les ennemies d’approcher.


    « Alors décidé ? lança la louve »


    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Ven 16 Sep - 14:41
    Je vois une femme de petite taille, habillé en soldat, se frayer un chemin à grands coups de glaive et de magie de glace. Je suis soulagé de voir une confrère dans cette galère. En-tout-cas, elle est bien élevée, m’appelant Monsieur et me propose, très gentiment, de m’escorter ! Et alors que j’allais accepter avec grande reconnaissance, laissant le convoi à son triste sort, elle part se battre !

    J’avoue ne pas comprendre, je suis quelqu’un de prudent et je sais reconnaître quand un combat est perdu d’avance. Comme disait mon père, parfois, il faut fuir pour pouvoir combattre un autre jour. Pourtant, je ne suis pas au bout de mes surprises, car elle commence un strip-tease ! Je ne doute pas de sa beauté, mais ce n’est pas vraiment le moment ! En plus, sa prestation n’est pas du tout sexy, car j’ai l’impression qu’elle en train de se transformer en un monstre.

    Je ne suis pas loin de la réalité, car des poils commencent à pousser sur sa peau et le reste est à l’avenant. Autant, je lui aurais mis un sept sur dix au niveau physique, autant là, elle est passé en négatif directement. Il me faut un peu de temps pour comprendre que j’ai devant moi une Lycanthrope ! Évidement, elle massacre son adversaire en un tour de main et se tourne vers moi, pour me proposer de nous en aller. Cette fois-ci, je me dépêche de lui répondre, prêt à quitter les lieux, mais ce fichu officier reprends conscience juste avant que j'ouvre la bouche et me dit :

    Nous devons combattre jusqu’au bout.


    Et mince, avec un ordre pareil, si je fuis maintenant, je vais passer pour un lâche et j’ai déjà assez de problèmes comme cela avec Tensai. Alors soupirant profondément, j’indique à la naine lycan :

    Protégez-moi le temps qu’il faudra.

    Je me lève ensuite, regardant attentivement le temps de bataille, plus précisément chaque soldat adverse. Une bonne partie possède une armure métallique et je commence à me concentrer. Des gouttes de sueur tombent de mon front, mais je continue et quand je suis prêt, je relâche ma magie et aussitôt des cris de souffrances s’ajoutent à la cacophonie ambiante. Les protections de nos ennemis rétrécissent inexorablement, les écrasant sans qu’ils ne puissent rien faire.

    Visuellement, ce n’est pas joli à voir et quand il ne reste plus qu’une pulpe sanglante de nos ennemis, je m’écroule sur le sol, complètement vidé de mon énergie. Je vois dans une sorte de brouillard, les fanatiques battre en retraite, mais je sens qu’ils reviendront, tôt ou tard.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Lun 19 Sep - 8:38
    C'est La Guerre

    « Nous devons combattre jusqu’au bout »

    L’officier venait de se revenir à lui mais il n’avait pas vu l’état de ses troupes avant de dire cela. Ersa essaya de réfléchir comment ils pouvaient s’en sortir mais rien ne lui venait à l’esprit à part la fuite, l’ennemi était beaucoup trop nombreux. Elle jeta un coup d’œil en direction de Tagar qui se levait.[/color]

    « Protégez- moi le temps qu’il faudra »

    La louve grogna en se redressant de toute sa hauteur, dépassant la majorité des soldats autour d’elle, et fit un moulinet avec le marteau de guerre, elle commençait a apprécié le maniement brutal de cette arme mais préférait toujours son épée. Quand le mage commença a se concentrer les fanatiques au alentours voulurent le prendre pour cible, le premier fut accueilli d’un grand coup latérale dans l’épaule brisant les os dans un cri de douleurs, elle profita de l’élan du marteau pour faire une rotation sur elle-même en déplaçant ses pattes sur la terre de la route, le marteau dessina une vague, descendant pour remonter brutalement et frapper l’homme juste au niveau du coude le faisant percuter ses cottes si violement qu’elles cédèrent sur le champs. Un troisième soldat se jetait sur elle levant sa claymore pour essayait de la fendre en deux mais elle para avec le manche du marteau.

     Elle le balaya ses jambes d’un coup de pattes le faisant s’écrouler avant de lacérer son ventre profondément d’une des pattes. Profitant de ce coup un des fanatiques la chargea pour lui planter une dague dans le flanc. La louve hurla de douleur et lâcha se prise sur le marteau. Elle attrapa le malheureux qui était a portée de patte pour le serrer contre son torse, elle sentait les pieds de l’homme battre le vide au fur et à mesure qu’elle le levait du sol. Elle planta ses dents dans le cou de l’homme inondant sa bouche du sang chaud au gout cuivré coulant le long de son cou et recouvrant son armure d’écaille métallique elle sentait la vie quittait le corps de sa proie dans des derniers soubresaut.

    Un cri de souffrance lui vrilla les tympans elle regardât Tagar n’espérant n’avoir raté aucun attaquant, mais cela venait des fanatiques. Du sang commençait à couler par chaque joint de leurs armures. La plupart d’ennemi moururent assez rapidement dans leurs armures qui les pressaient comme des oranges, elle reprit le marteau de guerre et recula pour être dans le cercles proches de Tagar au cas où un fanatique téméraire essayerait une dernière tentative, mis tout le monde se mit à fuir le combat, abandon une partie de leurs armes.

    Le mage tomba au sol perdant la connaissance, Ersa se rapprocha de lui pour le lever et l’emmener près du chariot de tête. Elle grogna sous l’effort faisant couler un peu plus de sang de sa blessure. [/color]


    « Faite lui une place pour qu’on puisse l’emmener. Elle se tourna vers l’officier qui ne pouvait pas détachés ses yeux apeurés de la gueule qui parlait, dont le sang dégoulinait encore selon les paroles. [/color]. On doit partir d’ici, pas de pillage on n’a pas le temps et le reste de l’escorte n’est pas assez forte pour résister à une deuxième embuscade. S’ils reviennent le mage ne pourra pas nous sauver le cul une deuxième fois. »

    ]Enfin elle siffla sa monture, déchira un bout de sa tunique assez long pour compresser la douleur le temps de pouvoir se faire soigner. L’officier devenu nerveux se dépêché de faire monter les blessés ne pouvant se déplacer sur les chariots prêts à repartir au plus tôt.


    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Lun 19 Sep - 17:27
    Mon évanouissement ne dure pas très longtemps, car quand je me réveille, je suis dans les bras de soldats qui me déposent dans un chariot. Je suis encore trop faible pour me tenir debout, mais je m’assois tant bien que mal et je peux voir le triste spectacle. Il y a des corps partout et la moitié des soldats ne sont plus en position de combattre, mort ou blessé.
    De toute évidence, l’officier en charge de notre groupe a décidé de quitter les lieux, ce qui est une bonne chose, car un autre assaut de cette ampleur nous aurait anéantis. Le convoi reprend donc la route, chaque pas semblant nous mettre un peu plus hors de danger et nous sortons au bout de quelques heures de la forêt. Normalement, le campement n’est plus très loin, mais nous ne pourrons pas y être avant la tombée de la nuit et si nous continuons ainsi, nous allons nous perdre dans l’obscurité.

    Le commandant semble partager mon analyse, car il fait signe à ses hommes de dresser le campement en haut d’une colline, nous offrant une position avantageuse en cas d’attaque. Je me sens suffisamment remis pour me mettre sur les deux jambes et malgré quelques tâches devant les yeux, je vais bien, même si je me sens affreusement fatigué.
    Je vois ma sauveuse non loin, toujours transformé en loup, avec une sorte de chiffon très sale, ressemblant à un bout de tunique. Je vais la voir et je lui indique en souriant :

    Je doute que ce tissu puisse beaucoup vous aider. Si vous le permettez, je peux vous soigner.

    Je sors donc ma potion de mana mineure et j’en bois une bonne lampée. Je sens la magie affluer à nouveau en moi et j’utilise le noble art, touchant directement la plaie. Cela met un certain temps, car la blessure est profonde, mais j’y arrive et je dis à ma patiente, sur le ton de l’humour :

    Maintenant un bon bouillon de légumes et au lit !
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Mer 21 Sep - 8:41
    C'est La Guerre

    Le convoi était reparti assez rapidement, le temps que les blessés soient installés sur les chariots Ersa avait récupérer son ceinturon et quelques flèches qu’elle avait glissé dans son carquois. Son glaive flanqué à sa ceinture donné une impression plus décorative qu’utilitaires au vu de la carrure de la louve alors que quelques heures auparavant il semblait adapter à sa propriétaire. Elle avait réussi à récupérer sa monture, son épée longue pendait toujours sur le côté de la selle prête a l’utilisation.

    Son instinct lui soufflait que les fanatiques ne devaient pas être loin, qu’ils n’abandonneraient pas indéfiniment malgré la puissance de ce qu’ils avaient vu. Elle restait sous sa forme de lycan, son arc calé entre ses griffes au cas où elle en aurait besoin. Le convoi avancé bien sur la petite route forestière, le peu de soldats restant en alerte surveillant autant les alentours que la louve qui avait pris la tête du convoi profitant de ses sens surdévelopper pour surveiller que personnes ne cherche a s’interposer. A chaque fois qu’elle tournait la tête pour regarder le convoi, son regard croisait celui des soldats mêlait de crainte et de respect pour le monstre les ayant soutenus.


    [Je leur ai sauvé la peau … enfin en partie le mage as fait tout le travail. Mais ils se méfient autant de moi que de l’ennemi comme si j’allais d’un coup en choisir un pour en faire mon diner. Est-ce qu’ils réagissent pareil devant un Drakyn, un Oni ou un Orc.]

    Elle passa une partie de la route à laisser vagabonder ses pensées laissant ses sens en alerte pour tous signe suspect. La forêt commencer à perdre en densité, le danger diminué en même temps qu’ils sortaient de la forêt. Ses pensées repartir sur le traitement qu’elle avait subi.

    [Est-ce que les autres lycans sont des sauvages comme décrit dans les rumeurs. Je ne me sens pas différente quand je me transforme sauf quand Elle prend le dessus. Est-ce que la sauvagerie des combats fait partie de moi ou d’Elle ?]

    La luminosité diminuée en même temps que le soleil descendait à l’horizon. Le commandant décida de monter le camp, les humains n’étant pas nyctalope pour la plupart. Ersa avait aidait à planter les piquets mais ne resté jamais dans les parages trop proches des soldats les rendant mal à l’aise. Chaque effort avait rouvert sa blessure imbibant toujours un peu plus son morceau de chiffon.

    Elle s’arrêta au bord du camp, la tête levée à regarder les étoiles qui commençaient à briller. Ce spectacle ne la lassait pas quelque chose d’immuable dans ce monde, depuis le début de la guerre les nuits était beaucoup trop calme. Des bruits de pas la tirèrent de ses pensées.


    « Je doute que ce tissu puisse beaucoup vous aider. Si vous le permettez, je peux vous soigner.
    -Moi qui me pensait à la mode Shoumeiene. Je ne dirai pas non à des soins »

    Ersa grogna quand la magie se mit à agir, la sensation était assez désagréable bien que toujours moins désagréable que la lame qui avait pénétrai sa chair. Le soigneur lui conseilla un bouillon de légume avant une bonne nuit de sommeil. Ersa ne put retenir un petit rire qui faisait siffler l’air entre ses crocs.

    « Je ne pense pas avoir une tête à manger une soupe, ni des légumes d’ailleurs. La louve pris une grande inspiration Moi qui voulait faire du spectacle je pense que vous m’avait battu. »

    Elle se redressa complétement passant sa main sur l’endroit où était la blessure comme pour l’inspecter.

    « Merci pour le soin et pour le tour de magie là-bas. Je ne pense pas faire une bonne descente de lit pour titan. »
    Bien sûr une peau de lycan pourrait intéresser du monde mais ce n’était pas le plus doux des pelages.  Cette pensée la fit sourire et elle tendit la patte vers Tagar.

    « Je me nomme Ersa et je vous en dois une. »

    Elle sentait la fatigue envahir son corps, le repos conseillé ne serait peut-être pas une mauvaise idée finalement mais cela faisait du bien de discuter avec quelqu'un qui ne lui donnait pas l'impression d'avoir envie de partir en courant.

    Descriptif Parole:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 21 Sep - 14:49
    À ma grande surprise, mon interlocutrice à le sens de l’humour ! Je me permets donc de lui répondre à sa remarque sur son tissu, d'un ton faussement sérieux :

    À la mode oui, mais de quelle époque, telle est la question.


    Elle plaisante même sur notre combat et je lui dis très sérieusement :

    C’est grâce à vous que j’ai pu lancer mon sort. Si vous n’aviez pas été là, j’aurais fini embroché comme un vulgaire poulet sur la lance d’un de ses fanatiques.


    Elle me tend sa main et je lui sers sans peur, même si elle pourrait me la broyer en moins d’une seconde et quand elle parle de descente de lit, mon sourire s’élargit et je lui fais remarquer :

    Et moi, je ferais un très mauvais repas, je manque de muscle.


    Un des guerriers, qui voulait sans doute me demander de le soigner s’approche, mais voyant mon interlocutrice, il repart prestement et je lui dis, pour souligner la scène :

    Ma vie n’est pas facile, on pense sans cesse que je peux utiliser mes pouvoirs sans problèmes et que c’est juste à cause d’un manque de constitution physique que je m’écroule quand je force trop.

    En vérité, c’est le mana qui draine toutes mes forces. J’informe d’ailleurs la naine toujours transformée :

    Prenant le sort que j’ai lancé, j’ai assez de réserve pour un autre de cette même puissance et une fois que je l’aurai fait, je serais inconscient pendant pas mal de temps. C’est à ce moment que les gens vont parler sur mon compte, me traitant d’inutile et de chochotte. J’avoue que je vous envie, vous avez la force quand vous en avez besoin. En quelques secondes, vous vous transformez, devenez pratiquement invincible et quand vous avez fait ce que vous avez à faire, vous redevenez une jolie naine, sans aucun problème.

    Pour moi, le seul problème, ce sont les vêtements, qu’il faut souvent changer, car ils sont déchirés, mais je ne vais pas aborder le sujet avec la guerrière, elle risque de mal le prendre.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Ven 23 Sep - 9:33
    C'est La Guerre



    Ersa ne fit mime de ne pas voir le guerrier approcher puis repartir en la voyant, peut être son oreille ronde l’avait trahies s’étant tourné vers lui avant de refaire face à l’homme face à elle, un léger sourire réapparut sur son visage, le sourire bien que d’origine joyeuse lui donné un air légèrement cruel. Elle l’écouta décrire les aprioris auquel il avait dû faire face, les jugements aux contres coups de la magie. Même ceux des sorts d’une puissance rare. Ersa ne pouvait même pas imaginée l’entrainement pour arriver à ce niveau car rien que son niveau de sort lui avait demandé pas mal de temps.

    Étonnement il lui livra qu’il l’enviait, au moins sa puissance bestiale, elle avait commencé à ouvrir la gueule pour pouvoir répondre mais la refermant quand son esprit assimila la dernière phrase. Heureusement qu’une louve ne pouvait pas rougir.


    « On ne pourra jamais empêcher les gens de juger. Elle hésita avant de reprendre d’un ton plus bas, emplit de regret. Un ami m’a répété, trop souvent surement, les gens simples ne pourront jamais effleurer la compréhension des arts magiques, la diction de la dernière phrase était mécanique confirmant le fait qu’elle récité les mots d’un autre. Une lueur s’était éteinte dans le regard émeraude de la Louve.

    Quand on y pense la magie, l’épée, les lycans ne sont pas si différente la maitrise demande des sacrifices pour ne pas se perdre dedans. A ce que j’ai entendu je m’en tire vraiment bien sur l’instant primaire. Je ne perds que très rarement le dessus et jamais pour du massacre gratuit. Peut-être que cela est dû à mon mode de vie sur la chasse ou un traitement subi étant enfant.
    Je pourrais juste vous donner un conseil si un jour votre envie est comblé trouver un bon tailleur, au moins l’usage de la magie ne vous faire pas finir à moitié nue à chaque utilisation. »


    Elle avait beau essayé de paraitre détendu est plaisanté, son mal l’aise ne la quittait pas comme si elle n’était pas à sa place dans le calme du soir.

    Descriptif Parole:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Ven 23 Sep - 14:18
    Mon interlocutrice est d’accord avec moi et va dans mon sens en indiquant qu’effectivement, on ne pourra jamais empêcher les gens de médire. Je lui indique donc :
    Votre ami a raison. On aurait pu penser que l’arrivé des Titans allait rendre les Reikois plus prudents, en évitant les jugements à l’emporte-pièce, mais j’ai l’impression que c’est le contraire qui c’est produit. Elle me parle ensuite de sa maîtrise de son état bestial et je lui précise :

    Vous avez non seulement gardé le contrôle, mais continué à faire preuve de beaucoup de stratégie, c’est tout bonnement remarquable.


    Elle se permet ensuite un trait d’humour et je lui dis en souriant :

    Si j’avais un corps comme le vôtre, je déchirerais mes vêtements pour un oui ou pour un non, juste pour que les gens puissent m’admirer une fois revenue à l’état normal.

    Je lui montre ensuite mes vêtements, bien sali, tout en lui indiquant :

    Vous avez remarqué qu’ils sont plein de terre ? À chaque fois que je perds connaissance, j’ai l’impression qu’un démon farceur crée une flaque de boue pour que je puisse plonger dedans. Pour la prochaine attaque, ce serait formidable que l’on combatte sur du gazon bien propre et sec, comme cela, j’arrêterai de passer pour un mendiant.

    J’exagère bien sûr, mes vêtements sont de bonne qualité et il n’y a pas tant de boue, c’est plutôt de la poussière, mais j’aime bien me plaindre. Le soldat revient à ce moment-là, ayant bravé sa peur et s’incline légèrement devant nous, en me demandant :

    Si vous avez un moment, le commandant souhaite s’entretenir avec vous.

    Je me lève donc, indiquant à la jeune femme :

    Le devoir m’appelle, j’ai été ravi de pouvoir discuter avec vous.

    Mais le militaire, un peu gêné, précise :

    Il a demandé à vous voir tous les deux.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Lun 26 Sep - 7:58
    C'est La Guerre



    Le pelage de la louve se mit à frémir un instant, la fatigue commençait à envahir son corps. Son regard passa rapidement sur les soldats aux alentours pendant que ses oreilles restèrent immobiles toujours concentrées sur la discussion en cours. Ersa ne put s’empêcher de sourire au trait d’humour

    « J’imagine que vous ne dites pas ça à toute les louves que vous rencontrez » Elle éclata de rire quand il reprit pour lui montrer l’état de ses vêtements.
    « Je ne peux rien vous promettre sur le lieu de notre prochain combat, à la rigueur nous pourrions vous découpez un poncho dans la toile d’une de ses tentes discrètement dans la nuit pour vous protéger de ce diablotin farceur »

    La louve s’arrêta de rire à l’approche du soldat qui s’inclinait devant le duo. Tagar se leva et Ersa se préparait à s’éclipser s’inclinant à son tour mais elle n’eut pas le temps de répondre que l’homme rajouta que le commandant voulait aussi la voir. Elle souffla en se redressant.

    « Moi qui pensais m’être fait discrète, lança-t-elle pour dérider le soldat. Je reviens juste le temps de reprendre un tenu plus correct ou au moins qui ne vous rendra pas mal à l’aise. Elle se tourna vers Tagar, je vous ai offert le spectacle de mon changement de tenue mais cette fois je vais le faire en privée. »


    Le sourire qui apparut sur son visage le déforma dans une grimace qui perturba encore plus le soldat mais elle ne s’y arrêta pas et fila dans la tente voisine ou reposait ses affaires. Elle était seule, les autres guerrières qui partageaient la tente devaient vaquer à leurs occupations et avec un peu de chance ne se douterais pas que la louve dormirait avec eux. Elle ne commençât pas sortir ses affaires de ses sacoches et retirer son ceinturon d’arme. Sa vision se brouilla un instant et un grognement raisonna dans son esprit comme si sa part animal la saluait en lui rendant son corps. Des spasmes vinrent rapidement courbant son corps tandis que son pelage commençait à disparaitre laissant réapparaitre sa peau au teint pâle. Sa crinière se détacha reprenant le roux flamboyant de la naine. Elle sentait son corps rétrécir comme la fonte d’un bonhomme de neige passer à la flamme, perdant carrure et taille à chaque seconde. Quand ses membres eurent enfin repris leurs places, la naine se redressa en reculant ses épaules au maximum, puis elle fit un moulinet à gauche puis à droite et finit par faire pivoter sa tête pour détendre au maximum sa nuque. Chaque mouvement produisait un craquement sonore comme si son corps se plaignait d’être à nouveau compressé. Elle avait fait attention à toujours rester dos à ce qu’il servait de porte.

    Elle passa son ses doigts sur la légère cicatrice qui zébrait la peau pâle de son ventre assez proches de son tatouage de citoyenneté. Elle enfila sa tunique grise, réajusta son pendentif d’argent, changeant son pantalon en lambeau pour celui en meilleur état. Elle enfila ses bottes comme si elle avait sauté dedans, elle commençait à se diriger vers la sortie de la tente mais s’arrêta un bref instant pour jeter un regard sur son tas de vêtement. Elle récupéra son ceinturon, le boucla et attrapa son arc en sortant de la tente, elle n’en n’aurait surement pas besoin pour aller voir le commandant mais elle se sentait nue sans son équipement. Ses protections de cuir étaient dans sa petite sacoche sur l’arrière de sa ceinture.

    Elle regarda les deux hommes de sa petite taille en souriant

    « Je commençais à m’habituer à vous voir de haut et je n’espère qu’aucun de vous n’a regardés. »

    Quand ils se dirigèrent vers le commandant, Ersa regardait les soldats autour d’eux, certains évitait de croisé son regard faisant le lien avec la louve qui les avaient terrifiés. La plupart ne la virent même pas ou pas assez pour s’occuper d’elle. Elle était passé d’invincible à invisible, cette sensation lui faisait toujours drôle, cette espèce de manque de puissance associé à son retour à la taille normale. Et enfin quelques-uns de soldats les saluèrent mais cela devait être pour le soldat ou le mage leur ayant sauvé les fesses plus tôt dans la journée
    Descriptif Parole:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mar 27 Sep - 17:10
    Je suis toujours surpris par le sens de l’humour de la jeune femme. D’habitude, mes plaisanteries tombent lamentablement à plat, mais là, c’est différent. J’ai l’impression qu’elle apprécie sincèrement mes paroles et cela me fait très plaisir. Encore une fois, quand le soldat nous prévient que le commandant veut nous voir, elle tente de faire de l’auto-dérision et si le militaire ne semble pas apprécier, je souris à la naine car je trouve cela amusant. D’ailleurs quand elle indique qu’elle va se changer, je lui fais une légère révérence, lui indiquant d’un ton moqueur :

    Je vous prie, j’attendrais jusqu’au matin, s’il le faut. Je sais que les femmes adorent être apprêtées.

    Je discute pendant ce temps avec le soldat et je le soigne de la foulure qu’il avait au poignet. Il me fait quelques confidences sur ce que pensent les soldats de la Lycanthrope et je suis surpris par le fait que beaucoup la considère comme un monstre, voir qu’elle est marquée par les Titans. D’après certaines légendes, ce sont en effet ces entités surpuissantes qui auraient voulu créer le chaos en les maudissants. Même si les personnes n’ont pas choisi de l’être, l’apparition des Titans a activés les peurs. Je suis tiré de mes pensées par Ersa qui, encore une fois, sort un trait d’esprit qui me fait légèrement rougir et je lui dis, mettant la main sur le cœur :

    Je vous jure, par les Astres, que le soleil me foudroie sur place si je mens, que jamais nous n’aurions fait de telles choses.

    J’en fais trop bien entendu, car c’est aussi une plaisanterie et je continue en souriant :

    Pour ma part, je commençais à avoir mal au cou à force de lever la tête, vous m’avez sauvé d’un torticolis.


    Nous partons tous les trois ensembles et je réponds aux divers saluts des Reikois rencontrés en chemin. Arrivés devant la tente au milieu du camp, le guide nous laisse ici, nous invitant à rentrer. L’intérieur est chichement éclairé, mais je peux voir un endroit assez sommaire, un lit en bois, une caisse et une table où se trouvent deux hommes debout, consultant ce qui semble être une carte. Le maître des lieux nous fait signe d’approcher en indiquant d’une voix fatiguée :

    Vous avez mis du temps pour venir, j’ai une mission à vous confier.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 19
    crédits : 234

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Mer 28 Sep - 8:20
    C'est La Guerre


    Ersa restait dans ses pensées, elle avait entendu une partie de ce que le garde et le mage avait échangé, involontairement bien sûr.  Ce qui faisait la bénédiction de la chasseuse faisait la malédiction de la naine. Bien que ses sens soient moins développés que ceux de la louve mais ils restaient plus performants que la normale, cela lui occasionné de grande difficulté a occulté le monde extérieur, elle n’était jamais réellement seule. Elle en avait pris l’habitude mais ce n’était pas toujours simple à encaisser.
    Arrivé devant la tente, ses doigts commencèrent à jouer avec la hampe d’une de ses flèches. Des souvenirs lui revenait, refaisant surface comme si une sirène laissait échapper une bulle sous la surface, ou a ce moment un Nargas.

    Cela lui était déjà arrivés, une situation qui exigée qu’elle se transforme, un combat ou une crise mais une fois le calme revenu on lui donnait des quartiers ou elle serait enfin plus éloignées des autres.


    [Pourquoi le mage est la si c’est juste pour cela ? A-t-il assez de pouvoir pour confirmer et annuler un ordre du commandant ? Est-ce qu’il a était honnête jusque-là ?]

    Elle jeta un coup d’œil discret sur le mage, elle ne pouvait plus se cacher derrière les traits de la louve. Elle détestait ce sentiment d'impuissance qui l'envahissait au retour a la forme humaine cela avait tendance à la rendre un méfiante envers les autres

    [Je pense que oui pourquoi restait à discuter avec une louve, il aurait pus faire comme tout les autres et m’ignorer. Au moins on verra ou cela nous mène.]

    Elle entra à la suite de Tagar, la lumière diffuse des lampes étaient à peine suffisante pour voir claire. Sa vision si adapta assez rapidement dévoilant la tente comme en plein jour, elle remarqua assez vite les quelque meubles et caisses poser ci et là une table ou reposait une carte entouraient de deux hommes. Ersa sorti de ses pensées et fit le salut militaire en attendant qu’on lui donne l’ordre d’avancée. Elle n’était pas dans son unité mais elle devait respecter la hiérarchie.

    « Vous avez mis du temps pour venir, j’ai une mission à vous confier.
    -Désolé c’est de ma faute, je pensais que vos hommes seraient plus à l’aise sans une louve de deux mètres se promenant dans le camp, cela a tendance à les rendre nerveux. »

    La jeune femme s’avança jusqu’au bord de la table, se figea sur place déplaçant son pied gauche comme pour se mettre au repos, ses mains se placèrent près de son ceinturon, une près du carquois et l’autres sur le pommeau de son glaive. Prête a recevoir les ordres de missions.


    Descriptif Parole:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Aujourd'hui à 13:24
    La jeune naine prend ma défense en expliquant que c’est de sa faute et je précise au commandant :

    J’ai également trainé, mon dernier sort m’a vidé de beaucoup de mon énergie.

    Voilà, c’est dit, je ne trouve pas normal que le commandant fasse une telle remarque, alors autant lui faire comprendre que nous sortant juste d’un combat éprouvant. Je vous l’officier nous répondre :

    Peu importe, je voulais vous prévenir que nous allons lever le camp un peu avant l’aube et faire une percé dans les lignes ennemis.


    Voilà une bonne nouvelle, je détesterai combattre une nouvelle fois cette bande de fanatique. Mais il n’a pas fini :

    Je vous veux dans l’arrière-garde, pour retenir le plus longtemps possible les ennemis.

    J’avoue que je suis surpris et que je ne pipe mot. Voilà un sacré ascenseur émotionnel ! Alors que je pensais m’en sortir tranquillement, il me propose une mission suicide ! Sans interruption, il peut conclure :

    Vous serez une dizaine pas plus, car nous avons de nombreux blessé et j’ai besoin des soldats les plus expérimenté à l’avant pour percer. Je sais que cette mission est dangereuse mais vous pourrez nous rejoindre quand le soleil se lèvera.


    C’est carrément une mission suicidaire, tenir à dix contre la totalité de l’armé ennemis et cela pendant plusieurs heures ? En plus j’ai déjà bien entamé mes réserves et je pourrais à la rigueur faire encore un sort puissant, mais après je m’écroule et je ne sers plus à rien. Je regarde donc Ersa, espérant qu’elle va faire un miracle pour me sortir de là. Ma Mère me tuera une deuxième fois si je dois tomber au combat. En plus, je ne suis même pas un militaire ! Je sais qu’il peut me réquisitionner en tant que civil, mais c’est vraiment pas gentil !
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum