DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    C'est la guerre ! - Page 3 EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 1064
    crédits : 849

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Ven 9 Déc - 23:00
    Quand mon interlocutrice me propose une balade sur son dos, je ris de bon cœur avec elle, car la scène sans aucun doute serait très cocasse. J’ai ensuite droit à des phrases pleins de bon sens et je hoche la tête pour montrer mon accord sur sa vision des choses. Mais il y a une chose sur laquelle je ne suis pas d’accord avec elle :

    Je me suis entraîné à l’escrime depuis des années avec un maître d’arme et je sais juste parer. Je manque de l’agressivité nécessaire pour tuer une personne de sang-froid. Je n’ai recours à la violence que quand je suis blessé ou en danger de mort, c’est pourquoi je ferais toujours un piètre combattant.

    Elle me parle ensuite de sa vision du partage des tâches et je lui dis en souriant :

    À la place d’un bouclier, qui est quand même là pour prendre des coups, je ne pourrais pas être votre bourse ? Avoir plein d’argent, que vous preniez particulièrement soin de moi, que vous n’abandonneriez jamais et que sortez à chaque fois que vous allez au restaurant ?


    Cela me semble bien mieux qu’être un objet que l’on met en avant pour éviter d’être blessée. Pendant notre discussion, je vois que les soldats tout autour de nous ont fini leurs préparatifs, et même le chef du camp sort de sa tente, jetant un regard intrigué sur nos installations, avant de s’avancer vers nous. Je ne peux m’empêcher de dire à voix basse à Ersa :

    J’espère qu’il va marcher sur une fourchette et se faire mal aux pieds.


    Malheureusement, mon espoir est déçu et l’officier prend la parole, s’adressant directement aux jeunes femmes et à moi-même :

    Le Reike tout entier compte sur vous. Vos noms résonneront à jamais dans nos cœurs et votre sacrifice sert une grande cause !
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 61
    crédits : 117

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Ven 16 Déc - 13:49
    - La violence ne devrait jamais être l’outil principal d’une nation, elle devrait pouvoir utiliser la puissance de son armée pour être dissuasive. Bien sûr, il faut être prêt à utiliser cette force pour qu’elle ne soit pas juste un épouvantail.

    Ersa se frotta les pattes à la proposition de Tagar.

    - Si vous préférez vous serez la bourse, mais vous n’imaginez pas ce que je vais vous coûter au restaurant. Je vais essayer de ne pas ruiner les finances du Reike.

    Le chef sorti de sa tente pour venir gâcher ce moment, il jeta un œil sur les préparatifs que les louves avaient effectuées. Tagar glissa à voix basse.

    - J’espère qu’il va marcher sur une fourchette et se faire mal aux pieds.

    - Je peux essayer de le faire glisser sur une plaque de glace.

    Mais le soldat arrive à notre hauteur en évitant tous les objets métalliques, brisant les espoirs de Tagar de le voir sautiller. Il fit sa petite phrase pour soutenir le courage des valeureux soldats laissé derrière. La louve continua à voix basse.

    - Je suis sûr qu’il ne connaît même pas nos noms.

    Elle fit face au commandant et un sourire vint déformer le visage de la louve.

    - Nous restons pour le bien commun. Mais n’oubliez pas de nous garder de la bière et de la place au prochain repas.

    Elle croisa les bras, sure d’elle. Elle avait bien l’intention de survivre et essayer que toutes les autres personnes qui restaient à l’arrière reviennent pour ce repas.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 1064
    crédits : 849

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 25 Déc - 22:06
    Nous avons juste d’échanger quelques pensées avant que le haut gradé ne nous rejoigne. La naine propose même de le faire glisser sur une plaque de glace mais je fais non avec la tête, car nous allons avoir besoin de toutes nos forces magiques pour survivre à cette nuit.
    Une fois que l’officier a fini ses « encouragements », la jeune femme lui réponds et j’en fait de même :

    C’est fort aimable à vous. Ne voulant pas vous déranger pendant que vous prépariez la retraite, j’ai confié à un de vos soldats une lettre où sont notés les résultats de mes pensées sur votre comportement. Je suis sûr que le ministre des Finances trouvera tout cela très intéressants.

    Je vois le visage de mon interlocuteur blanchir d’un coup et je suis maintenant sûr de mon fait. Il cherche à se débarrasser de moi, il doit être de mèche avec le chef des mercenaires et se partager les bénéfices de leurs fraudes. Bien sûr, j’ai bluffé, car je n’ai absolument pas écrit une telle lettre, ce qui est bien dommage d’ailleurs. Mais au moins, je lui ai suffisamment occupé l’esprit pour qu’il ne pense plus à m’éliminer, car même s’il fait son enquête envers ses subalternes, il ne trouvera rien, ce qui le tourmentera encore plus, car il va penser qu’au moins, un guerrier lui ment.

    Il part donc sans un mot et peu de temps après, les premiers Reikois arrivent, formant une colonne, avec les blessés posés sur des brancards, au milieu du groupe. Ils sont en tout une cinquantaine et si certains font mine de ne pas nous voir, la majorité nous adressent des paroles d’encouragements. Puis ils s’en vont, et nous laissent seuls, notre unité devant défendre le camp, le temps qu’ils puissent s’échapper. C’est vraiment très calme, à part le chant timide d'un oiseau et j’indique à ma compatriote, en lui souriant :

    Je sens que cela va être une belle journée.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 61
    crédits : 117

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Mar 10 Jan - 15:23
    Ersa avait écouté Tagar en gardant les bras croisés, plus il avançait dans sa phrase plus le visage du gradé se décomposer. Cela étira le sourire sur le visage de la louve. Elle ne savait pas où il voulait en venir, mais elle essaya d’apporter son soutien silencieusement. Elle se redressa pour être la plus droite possible, serrant un peu plus les bras, le marteau était toujours appuyé contre sa jambe. Au moment de partir, il avait plus l’air préoccupé de nous laisser là.

    La colonne de soldat commence à défiler devant les sacrifiés, la tête de convoi ne leur jeta même pas un dernier regard. Ersa Souffla, se détourna des hommes qui passaient, même si elle se sentait à sa place, ne souhaitant pas fuir la queue entre les jambes, elle préférait se concentrer sur les femmes qui profitaient de leurs derniers moments de repos. Deux d’entre elles se chamaillaient sous le regard réprobateur de leur cheffe, elle les stoppe rapidement et le calme retombe sur le camp. Seul le chant d’un oiseau venait à briser ce calme, il avait certainement dû se perdre.

    Tagar brise le silence et la louve pourrait presque entendre son sourire dans cette petite phrase.


    - Oui, ce sera une belle journée. Un repas nous attend et cette fois, vous aurez peut-être votre gâteau au chocolat.

    La louve gardait son sourire, une belle journée rythmée par l’action se profilait. Maintenant, ce qu’il restait à faire était de se préparer à rester en vie.

    - S’il n'y en as pas, je vous en ramènerai un, la prochaine fois.

    La cheffe des louves s’approcha d’eux, son regard brûlait de férocité, elle était impatiente dans découdre elle aussi. Elle jeta un dernier regard sur ses soldats.

    - Nous sommes prêtes, et vous ?
    - J’attends ce moment avec impatience.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 1064
    crédits : 849

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Sam 14 Jan - 23:43
    Ersa me fait une promesse sur le gâteau au chocolat et je lui réponds en souriant :

    C’est une excellente idée, j’en prends bonne note.

    La responsable de la petite troupe qui doit nous assister nous indique qu’elle est prête. Juste à temps d’ailleurs, car j’entends les cors de nos ennemis retentir non loin. Aussitôt, je demande aux deux jeunes femmes qui se disputaient quelques instants auparavant :

    C’est le moment, allumé les feux.

    Elles se précipitent, équipées de torche et très vite la charrette de foins s’enflamme, créant une fumée épaisse qui devraient d’une part ralentir l’avance de nos adversaires, mais également leur dissimuler notre plan. Pour le moment, nous n’embrasons pas l’huile, attendant, conformément au plan que la majorité des fanatiques soient entré dans notre souricière.

    En parlant de gens armés et dingues, j’en vois une centaine au moins, se diriger vers nous. Nous allons donc devoir combattre à un contre dix ! Après, le but n’est pas de les tuer, mais de les empêcher de suivre les Impériaux qui sont encore en pleine retraite et de rester en vie également. Un mur de bouclier, c’est formé tout autour de moi, au milieu du camp pendant que les suivants des Titans se déploient, nous encerclant.

    Comme d’habitude, il n’y a pas d’offre de reddition, ni d’un côté, ni de l’autre. Il s’agit d’un duel à mort, chacun essayant de faire rendre gorge à l’autre, toute cohabitation étant impossible, quand il s’agit de religion. De mon côté, je me prépare à soulever mon serpent d’acier afin d’en anéantir une partie et j’indique à la naine qui est maintenant transformé et plus grande que moi :

    Surtout, restes en vie pour tenir ta promesse.

    Sans m’en rendre compte, je l’ai tutoyé, mais je pense qu’elle ne le prendra pas mal. Après tout, nous sommes tous égaux devant la mort.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 61
    crédits : 117

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Mer 18 Jan - 10:26

    Le son du cor résonne autour du camp, le son qui sonne le glas de bien des vivants en ces heures si sombres. Ersa eut une pensée pour son équipe du RSAF parti en mission le temps qu'elle revienne de ce convoi. Il fallait qu'elle revienne, autant pour eux que pour ce gâteau au chocolat. Tagar avait réagi rapidement demandant d'allumer les feux de paille, Ersa entendait la cohorte d'armures qui s'avançait et n'eut pas besoin de se concentrer longtemps pour apercevoir la source du bruit, une centaine d'hommes commencé à les encercler, les louves se dresse laissant les fanatiques d'un côté, Tagar et Ersa au centre de ce cercle d'acier, comme le dernier rempart de l'empire sur ces terres désolée. La fumée commençait à recouvrir le futur champ de bataille, piquant les yeux et les poumons de la Lycaon, elle avait posé le marteau à portée de pattes se concentrant sur son arc et les ennemis qui lui faisait face.

    Les fanatiques se plaçaient, n'osant pas porter le premier coup faisant monter encore la pression du moment. La corrida va commencer dans cette arène de fortune, ce que la lycaon n'apprécie pas, c'est de rentrer comme taureau. Elle faisait tourner une flèche entre ses doigts scrutant les dévots avant de jeter un œil sur Tagar qui a commencé à se concentrer.

    - Surtout, restes en vie pour tenir ta promesse.

    Ersa tiqua sur la phrase, non pas d'agacements, mais de surprise. La surprise d'une reconnaissance familière d'un homme sans avoir dû passer par une épreuve de force, de quelqu'un de son statut, mais après tout, c'était le genre de situation qui faisait disparaître les différences.

    - Je tiens toujours mes promesses.

    Un sourire cruel déforma son visage lupin lorsqu'elle identifia un homme en armure de meilleure facture qui dénotait avec celle des autres soldats, non loin de lui se trouver un homme encapuchonné dans une bure blanche, un grand bâton à la main. Deux cibles qui devenaient prioritaires, avec un peu de chances, elles étayaient le moral des troupes. L'archère fit glisser la flèche qu'elle tenait pour la tenir dans la paume de sa main par l'annulaire et l'auriculaire pendant qu'elle piochait une deuxième flèche de son carquois avec les trois autres doigts. Elle la plaça sur sa corde et souffla quelques mots.

    - L'éclat naît de l'archer.

    Son arc se mit à briller légèrement à l'apparition d'un tube de glace qui guiderait les flèches de la lycanthrope, ainsi équipé, l'arc passait de l'arme de la naine à une arme utilisable par la Lycaon. La flèche se cala dedans un glissa quand la corde se mit à reculer. La louve tira de tout son long, faisant plier les bois de l'arc composite dans une tension qui en aurait brisé plus d'un. Le premier coup était pour elle, le premier sang de cette bataille, ils avaient frappé par surprise la veille, maintenant elle allait leur rendre le coup. Ses doigts s'ouvrirent et la corde claqua comme un orage au loin, le trait siffla entre les louves emmenant avec lui des paillettes de glace, traversa la fumée qui s'épaississait encore pour se ficher dans la tête de "l'officier" la projetant en arrière dans un craquement sonore. Le corps s'écroula sans autres cérémonies, il n'eut pas le temps de toucher le sol qu'un deuxième trait siffla, atteignant le mage au milieu du torse, le projetant sur les soldats derrière lui. Le sang imbibé sa bure autour de la blessure, du sang s'écoulait par sa bouche alors que le mage commençait à s'étouffer avec son propre sang imbibait sa bure autour de la blessure, du sang s'écoulait par sa bouche alors que le mage commençait à s'étouffer avec son propre sang. Une mort aussi douloureuse que visuel pour ses camarades.

    Avant que les gros des troupes ne réagissent, deux des leurs venaient de tomber. L'archère cherchait déjà sa prochaine cible, elle essayerait de trouver les cibles d'importance pendant qu'elle le pouvait encore. Son stock de flèches est assez limité, sa visibilité se réduisait, mais elle continuerait jusqu'à devoir jouer du marteau.

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 1064
    crédits : 849

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Sam 21 Jan - 21:22
    Ersa m’indique qu’elle tient toujours ses promesses, ce qui ne m’étonne pas de la part d’une guerrière de son acabit. Elle utilise deux flèches pour tuer un gradé et un mage, qui s’étaient imprudemment mis à portée. Il faut dire qu’elle manie également la magie et ils ont été surpris.

    Mais tout n’est pas rose, car nos ennemis répliquent et nous envoient une volée de flèches. Mes alliées font leurs travails en levant leur bouclier pour me protégés, mais l’une d’elle a la malchance de recevoir une flèche par ricochet en pleine gorge et elle tombe au sol.

    Je ne sais pas si elle morte ou vivante et peut-être que je pourrais la sauver avec ma magie, mais je n’en ai pas le temps. Parfois, il faut faire des choix difficiles et entre sa vie et celle de tout notre groupe, y compris la mienne, mon choix est vite fait. Comme les fanatiques arrivent, je décide de frapper et à l’aide de mon affinité avec le Métal, je soulève le dragon d’acier que nous avons passé une bonne partie de la nuit à préparer.

    Nos ennemis sont complètement surpris par ma manœuvre et s’immobilisent, incapable de comprendre ce qu’ils se passent. Je crie alors à mes compatriotes :

    Allumez le feu, maintenant.


    Sans attendre leurs réponses, je commence le massacre, lançant le serpent contre chaque Shoumeiens. Je ne montre aucune hésitation, ni aucune pitié, car c’est eux ou nous. Chaque corps est découpé en petits morceaux du passage de milliers d’objets coupants. Bien sûr, j’en perds un peu à chaque ennemi abattu, car ils se plantent dans les os ou s’érodent, mais j’ai de quoi faire et le massacre continu.

    J’ai besoin de toute ma concentration pour manipuler cette énorme masse et j’espère que les louves et Ersa vont accomplir leurs rôles, me protéger.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 61
    crédits : 117

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Hier à 10:47

    La louve avait encore décoché deux flèches sur les soldats les plus grands qu'elle apercevait. L'ennemi avait répondu par une volée de flèches. Les boucliers s'était levé pour couvrir la petite unité. Ersa s'était abaissé pour totalement rentrer dans la protection. Une des flèches avait dévié sur le centre métallique du bouclier, le bruit résonna dans les oreilles de la louve avant de se transformer en gargouillis sanglant. La flèche avait fini sa course dans la gorge de la soldate qui la courrait. Sans vraiment réfléchir, elle avait attrapé le bouclier, laissant la guerrière s'effondrer dans la boue, essayant de la protéger du reste de la volée. C'est tout ce que pouvait faire la louve. Il y avait peu de chances que la femme s'en sorte, mais tant qu'elle était en vie elle pouvait agir, elle s'était dressé au-dessus de la blessée, le bouclier dressé, l'arc dans l'autre main. À la dernière flèche, elle lâcha le bouclier pour reprendre son tir. Le serpent de métal commence à se frayer un chemin dans les troupes ennemies dans un grondement métallique accompagné des chocs et des hurlements d'ennemis.

    Ersa n'avait pas refermé la brèche qu'avait créée la chute de la jeune femme, quelques ennemis essayèrent de la franchir, motiver par le déluge de métal qui charcutait leur rang. La lycaon avait passé rapidement son arc en bandoulière pour récupérer le marteau de guerre. Elle s'avança dans une frappe de bas en haut pour accueillir le premier malheureux. L'acier rencontra le menton de l'homme, projetant sa tête en arrière dans une gerbe de sang, d'os et de dents brisées. Elle profita de sa position pour abattre la pointe de son arme juste au-dessus ça la clavicule du deuxième homme. Elle put voir sa vie s'éteindre à travers ses yeux, n'avoir pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Elle extrait son arme, la ramenant vers elle. Elle ne pouvait pas, ne voulait pas s'apitoyer sur leurs sorts, ils avaient fait leur choix. Prendre une vie ne lui donner aucun plaisir, mais aujourd'hui, c'était la guerre, sa vie et bien d'autres étaient en jeu.

    Elle s'avança encore pour franchir le mur de bouclier, se laissant plus de place pour manier son marteau. Un des ennemis s'avança, engoncer dans une armure d'acier, levant son épée pour tenter de la fendre en deux. Elle leva son arme pour intercepter l'acier de son manche, d'un geste brusque, elle fit pivoter le marteau, décalant la lame et lui envoyant un coup de manche dans le casque. Il recula avant de se relancer, attaquant par le bas, elle se plaça de côté, ses pattes griffant la terre. La lame fut déviée par les anneaux métalliques sertis sur le bois.

    La voix de Tagar fut difficile à discerner dans le vacarme du combat, heureusement son ouïe capta les mots. Elle devait en finir vite avec l'armure qui lui faisait face, elle devait allumer le piège. Elle leva son marteau pour lui fracasser le casque, il leva sa lame pour parer, comme elle l'avait anticipé. Le choc fit vibrer l'acier de l'épée, craquer le bois du marteau, mais il avait tenu la garde. Elle pût profiter de l'axe créer pour pivoter le manche qui fit s'envoler le casque de l'homme, découvrant un homme blond au visage balafré, son regard bleu serak emplit de haine.

    Ersa se stoppa, hésita une seconde, perdu dans ce regard. Une seconde, qui suffit au guerrier pour abaisser son arme, elle eut le temps de commencer une esquive, mais pas assez rapidement pour éviter tout le coup, la pointe de la lame entailla sa peau et son biceps droit. Le marteau tomba au sol, l'homme souriait. Ersa répondit à ce sourire par un coup de patte lui déchirant la chair du cou et du visage. De toute évidence, il avait oublié qu'un Lycan n'était jamais désarmé. Le hurlement de l'homme fut couvert par le rugissement de la louve, mêlant colère et douleur. Il s'effondra dans un gargouillis de sang, pendant que la lycaon s'était jeté à l'abri du mur de bouclier, le sang commençait à dégouliner le long de son pelage beige. Elle devrait attendre avant de se soigner, elle devait allumer les feux. Son arc glissa le long de son bras, se calant dans sa patte, heureusement la blessure n'était pas trop profonde. Elle prit trois flèches ou était enroulée du tissu imbibé d'huile, elle n'en avait préparé que quelques-unes, comptant sur son talent pour ne pas rater la cible. Une des louves qui était restée au centre du cercle, servant de renfort au défenseuse alluma une petite torche pour allumer les flèches. L'archère place sa flèche, l'alluma et tira sur la corde jusqu'à ce que la pointe atteigne le bois de l'arc, elle ne pouvait pas utiliser sa magie, ne sachant pas si elle pourrait maintenir sa précision avec le contact du feu. Elle leva sa visée, ajustant son tir et lâcha la corde. Elle ne prit pas le temps de voir le trait de feu partir qu'elle plaça la deuxième flèche et fit les mêmes gestes pour la deuxième et enfin la troisième flèche. Elle avait serré la mâchoire à chaque tir. Le sang avait continué de maculer son bras. La douleur avait grandi à chaque tir, comme lu punition d'avoir pensé à un autre que son adversaire, mais aussi un mauvais pressentiment qui grandissait en elle. Au milieu de tout ce monde, elle se sentait seule. Elle arracha sa tunique pour le tendre à la guerrière à ses côtés lui montrant son bras qu'elle devait bander.

    La lumière des flammes commençait à s'élever, a s'intensifier, la fumée tout autour d'eux les coupés du monde extérieur, créant une dimension de violence et de chaos. Elle jeta un dernier coup d'œil à son carquois, il ne devait que lui rester une dizaine de flèches, autant les utiliser, elle encocha et repris.

    - L'éclat nait de l'archer.

    Le guide se reforma, elle banda son arc, choisissant sa prochaine cible.

    -10

    Le sifflement lugubre commença, l'impact sur une silhouette sombre que découpaient les flammes dans la fumée et la nuit.

    -9

    Ces silhouettes qui entretenaient l'impression de se battre pour une sortie des enfers.

    -8

    Bientôt, elle retournerait à l'extérieur du mur récupérer son marteau et faire ce qu'elle avait toujours fait pendant la guerre.

    -7

    Cette fois, la rage de vivre prenait le dessus, elle devait terminer cela avant de vérifier son intuition.

    -6

    À chaque fois qu'un chiffre sortait de sa gueule, une des silhouettes s'effondrait, mais elle arrivait à la fin de son décompte macabre.

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum