DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Make us whole [Terminé] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Retour par les vents arides | [Enkara] Aujourd'hui à 0:07Enkara O'Shela
    Vraden Turif | ChronologieHier à 21:55Vraden Turif
    L'Aube du Chaos [Divinistes]Hier à 21:22Lodvik
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Hier à 20:22Arès Wessex
    Demande TC de TulkasHier à 19:19Tulkas
    Souvenirs déchirésHier à 18:26Vaenys Draknys
    Validation des RP de Zéphyr [Reike]Hier à 18:15Zéphyr Zoldyck
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 30 Juil - 21:55
    L’exilé traversa le couloir à toute hâte, pénétrant dans la chambre qu’il avait réservée quelque heure plus tôt. Sa tête lui faisait atrocement mal c’était… presque une douleur similaire à celle d’une attaque mentale. Qu’avait été le but de Hale dans tout ça ? Remettre de l’ordre dans son esprit ou apporter plus de confusion ?

    Violence, Vengeance, Rowena et maintenant Hale, ils avaient tous un foutu point commun, celui d’être venu semer le chaos dans sa mémoire. L’un avait tout bonnement pioché les informations dont il avait besoin, un autre avait tout fragmenté, l’une en avait effacé et le dernier avait remis un peu d’ordre tout en y ajoutant sa petite touche personnelle.  

    Difficile de faire confiance, même aux « amis » pas vrais ? Le prochain qui veut jouer avec ta mémoire explose lui la boite à morve.


    L’elfe avait refermé la porte à clé derrière lui pour ne pas être perturbé. Il ne pouvait pas compter sur autrui pour l’aider, du moins pas de la manière dont il le voulait et jusqu’alors il était difficile de savoir si les bonnes avaient été faites ou non. Lórindol s’avança au milieu de la chambre, il décala un peu le lit, puis la petite table qui trônait au centre de la pièce, il avait besoin de place et la taille minime de l’endroit ne l’aidait pas vraiment.  
    Il invoqua une silhouette faite d’ombre qui apparut juste derrière la porte. Celle-ci mesurant sans peine deux mètres de haut, mais elle était atrocement maigre, cela lui donnait des allures de cadavres ambulants.  

    - Que je ne sois pas interrompu, pas de mort.  

    L’esprit encore embrumé et la douleur toujours présente, il s’agenouilla. D’un geste précis, il saisit la lame runique et la posa sur le plancher en bois sombre, la pointe tournée vers lui.  

    Il devait comprendre ce qui lui arrivait… comprendre les forces qui étaient en jeu et pourquoi tout cela était si complexe. Les notes étaient très claires concernant l’assimilation d’une entité, la mort ou la réussite, il n’existait que ces deux possibilités et rien de plus. Vu qu’il pouvait encore respirer l’elfe, imaginer naturellement qu’il était plutôt sur la voie de la réussir. Mais le mage noir n’était pas fou, il avait bien conscience des risques de son entreprise, le sentiment de ne pas être maître des forces qui l’animait le révulser, il ne comptait pas finir sa misérable existence en devant se cacher, vivre tout en étant incapable de se contrôler n’avait pas le moindre sens et il refusait de vivre ainsi.  

    Il n’avait pas d’autre choix que de canaliser toute cette énergie au moyen d’une transe. Résister à la noirceur était inutile lorsqu’elle nous habitait, c’était son cas. Son corps menait un combat contre une énergie qui finirait tôt ou tard par gagner. La magie n’avait pas besoin de dormir ni de manger, c’était un combat perpétuel qui épuisait petit à petit ses forces vitales, son corps à lui seul ne pouvait pas lutter… il fallait… s’y abandonner.  
    Mais s’abandonner aux énergies et aux dieux sombres n’était pas synonyme de défaite, Lórindol pouvait tout bonnement accepter son sort, accepter d’être le réceptacle d’une sombre magie sans pour autant en devenir un serviteur, du moins sur le principe.  

    Alors, qu’est-ce que tu attends ?

    Du bout des doigts de sa main éthérée, il dessina des formes géométriques faites de volutes de fumée, une fois complètement tracées, les signes inconnus restèrent en suspension dans l’air comme si le temps s’était arrêté.  

    - Ushk’gûl kuri.  

    La lame runique s’éveilla, scintillant faiblement.  

    - Ûm’gulm Ankor

    Le regard azur de l’elfe se mua en deux yeux aussi noirs que la nuit. Il posa ses deux sur ses genoux tout en continuant le rituel.  

    - Gûl-n' anakhizak

    La lame runique vibra durant une seconde tout au plus. Le corps de l’elfe était bien présent dans la chambre, mais son esprit n’était plus ici, du moins pas sur ce plan. La créature d’ombre, elle, se fonda dans l’obscurité de la pièce.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 1 Aoû - 17:40
    Make us whole
    Fin Février 04 - Message 1

    En posant le pied sur le seuil de l'auberge, Rowena s'était figée, agripant le bras de Shan'ael par la même occasion. Les cheveux se dressèrent sur sa nuque et elle étendit par réflexe ses perceptions pour tenter de comprendre ce soudain malaise. Sa repiration s'arrêta net et un frémissement remonta le long de son dos. De l'electricité statique lui courait désagréablement sur la peau et un air lourd, tiède raclait sa gorge d'une odeur de fumée âcre... Alors que tous dans la salle semblaient parfaitement tranquilles. Elle toussa dans son poings et recula de quelques pas, mais tempéer ses perceptions ne suffisaient pas. Sa propre aura alors que sa magie était active, attirait des émanations trop vive de cette magie qui s'aglutinait sur elle, comme un aimant attire de la limaille de fer.

    - Magie. Pas dangereux. " souffla-t-elle à Shan pour qu'il ne s'inquiète pas trop.

    Elle se concentra davatange et inspira aussi profondément que possible malgré sa gorge qui la grattait... Et la magie qui tentait de grignoter son espage vital disparue purement et simplement, absorbée par sa nature insaciable. Puis, une fois qu'elle eu trouvé un équilibre à peu près agréable, juste à l'extérieur de l'auberge, elle l'observa plus en détail. Du bleu tirant sur le noir. Deux essences entremêlées. Elle souffla par le nez et expliqua enfin au demi-elfe.

    - C'est Lorindol... Il est en train de faire quelque chose. Une magie puissante... C'est aussi désagréable qu'au monastrèe mais c'est pas une magie de mort. Plutot... de la magie noir de nature démoniaque ou corrompue... Et je crois qu'il n'est pas seul dans sa chambre.

    Elle jeta une fois encore un regard à la porte, cette fois parfaitement conscience de ce qui s'y trouvait. Elle pourrait entrer en gardant ses défenses levées. Même si ce n'était pas dangereux... enfin sauf peut-être pour elle... C'était une sensation particulièrement désagréable. Elle évalua rapidement ce qu'elle pouvait tenter sans prendre de risque étant donné les réactions qui avaient déjà eu lieu entre elle et cette magique et en arriva à un constat simple qui l'énervait beaucoup.

    - Il ne vaut mieux pas que je rentre. "
    Elle fronça les sourcils. Elle détestait se sentir inutile mais là c'était même pire. Comme si elle avait besoin de ça aujourd'hui... " Tu veux bien aller prévenir Halewyn ou Myriem ? Leur dire que Lorindol est en train d'utiliser une magie spirituelle étrange et qu'il y a une présence bizare avec lui ? S'ils sont encore dans leur chambre, ils pourront s'en occuper. Et moi je n'ai qu'à aller trouver une rivière... " Un sursaut dans son visage. Une pensée venait de brisée tout agacement et un léger sourire  amusé fleurit alors qu'elle cherchait les iris vertes de Shan. " Et pourquoi pas pêcher un peu... "

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 2 Aoû - 18:37
    Le trajet retour avait été un peu plus silencieux de son coté. Malgré tout ce qu'il avait dit, malgré le fait qu'il voulait faire bonne figure, c’était quand même difficile d'ingurgité tout ce qu'elle lui avait dit, les conséquences de ce qui allait se passer, et d'etre le plus possible un pilier, tout ça en meme temps. Mais elle n'avait rien dit non plus, se contentant de lui tenir le bras, ses doigts le caressant silencieusement.

    Il etait bien content de voir l'auberge se profiler, et il aurait peut etre du d'avantage se mefier. Au moment ou elle approcha, ou elle dépassa l’entrebâillement de la porte, elle se figea. Lui tenant la main, il sentit les muscles de la sirène se contracter alors qu'elle dépassait d'un pas l'entrée de la salle, et qu'elle semblait déjà a l'affut d'une sensation dont il n'avait absolument aucun ressentit de son coté.

    - Ro... ?

    Il décida qu'il valait mieux se taire, et la laissa, jusqu'à ce qu'elle parle. Son visage devint plus sombre. Il ne le connaissait pas, et pourtant, a chaque fois, c’était un problème qui venait par rapport a lui. Il la regarda d'un air froid, l'air pas du tout content de la nouvelle. Il était fatigué. Émotionnellement. Il n'en pouvait plus de ce type. En l'ayant a peine vu une poignée de secondes la veille.

    - ….Il est grand non ? Ce n'est pas a nous de gérer sa vie.

    Il avait comme l'impression que tous essayer d'aider quelqu'un qui n'avait absolument pas envie qu'on lui tende la main. Des brèves informations et histoires qu'il avait récolté depuis la veille, il semblait avoir la fâcheuse envie de procéder a une autodestruction propre, nette, et sans bavure. Shan n'avait aucune envie de participer a ce petit manège.

    - Ce n'est pas forcément ne volonté de sa part. " Elle regardait encore le premier étage de la façade. " Il pourrait très bien être en train de perdre le contrôle et dans ce cas, il vaut mieux que quelqu'un vérifie qu'il n'y ait pas de dégât collatéraux.

    - Je vais aller prévenir Myriem et Halewyn, si tu le veux, mais je ressors ensuite. Ce n'est pas nos affaires. Il aurait déjà du etre parti.

    La voix un peu dur, il jeta un coup d’œil a la devanture. Il s'en moquait de ce qui pouvait arriver a ce type, mais en même temps, si il était un danger, il y avait de nombreux civils dans les alentours, voyageurs comme locaux. Partir sans rien faire pour mener a la catastrophe. Bon. Myriem était largement capable, il le savait. Quand au démon, il avait eu des échos qu'il pouvait aussi être utile. Surtout que, si il avait bien compris, ce genre de cas etait aussi une de ses spécialités.

    - Tu as besoin de quelque chose dans notre chambre ? Je peux en profiter pour te le descendre.

    - Ma pelote de fils ?

    Il posa la main sur la poignée et se dirigea ensuite vers l’étage. Il ne voulait pas rester trop longtemps. C’était peut être psychologique, mais maintenant qu'elle avait dit ça, il se sentait mal a l'aise et avait hâte de revenir en extérieur. Il alla droit vers les chambres, et tapa a la porte de Myriem, avant de continuer pour taper a celle du démon. Pour qu'ils sortent tous les deux en meme temps. Il n'avait pas spécialement envie de le répéter deux fois.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 4 Aoû - 15:08
    Halewyn avait, malgré les apparences, travaillé fort et dur. Après la séance avec Lorindol et son démon, il avait fallu transcrire, redessiner les schémas des marques rituelles, mettre rapidement au propre la liste des éléments clefs inhérent à Vengeance et à son hôte. Écrire le tout en bas parlé phonétique demandait aussi un temps fou. Et tout à son affaire, le mage noir à la curiosité dévorante et à l'intellect stimulé par ces découvertes ne vit presque pas la lumière s'éclaircir quand iel s'étira voluptueusement et se leva de son bureau pour aller se coucher.

    Iel ne fut pas long à succomber au sommeil du juste après cette trop longue nuit de labeur et ayant une autre très longue journée devant iel, Halewyn respirait doucement, en étoile dans son grand lit pour profiter de chaque caresse de cet ait nocturne, quand ca toque à la porte. Il se passa quelques secondes à tambouriner avant qu'iel ne condescende à grogner et encore quelques autres pour ouvrir un oeil noir de chez noir. Iel rendit l'oreille... Shan'Ael?

    Le démon s'assied sur le bord du lit, repoussant sa crinière malmenée par le sommeil de devant son visage avant de soupirer longuement en se passant une main lasse sur le visage. Trop endormi, iel avanca comme un zombi vers la porte qu'iel ouvrit grand, inconscient de sa propre nudité. Ou plutôt si, mais c'était le cadet de ses soucis. en fait. Il venait le déranger, il n'avait qu'à se rincer l'oeil, ou pas.

    Pensa le démon grognon en le voyant retraiter sous son regard noir et endolori d'un réveil trop brutal. On a pas idée de venir déranger les honnêtes mages noirs de si bon matin... Ou midi... heu... bah! Peu importe!!!!!

    Le pied nu orné de ses bijoux de naissance passa sur la moquette du corridor. L'éphèbe, au naturel, brillait des milles feux des âmes qui lui appartenaient et qui semblaient sans cesse changer de place à chaque fois qu'on les voyait. Mais bref, c'était irrelevant.

    Les cheveux en pétard, Halewyn se frotta les yeux.

    -KekkkyaShan...

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 7 Aoû - 19:02
    Myriem de son côté venait juste de prendre ses quartiers dans la chambre, elle avait installé son sac de voyage, posé son manteau et tout le toutim. Allongée sur le lit, elle fixait le plafond. Elle était venue pour aider son amie Rowena et même si elle avait été sur le front soigner des soldats, qu'elle travaillait dans un dispensaire depuis des années et vu bien des choses elle n'en était pas moins secouée par ce qu'il venait de se passer.

    Elle attendait le retour de Rowena avec appréhension, une grosse boule au ventre. Elle savait ce qu'elle risquait devoir faire, et si elle ne doutait pas de pouvoir réussir, cela créait en elle une profonde tristesse, elle ferait ce qui devait l'être mais... on frappa à sa porte.

    Elle répondit d'une voix rauque.

    - J'arrive..

    Elle se leva et sortit pour découvrir sur le palier de l'étage Hale nu et a moitié éveillé.e et Shan.

    - Qu'est-ce qu'il se passe Shan? .

    D'un geste accompagné d'un sourire elle ajouta, cachant vainement sa gêne à voir Hale nu.

    - Salut Hale, toujours matinale à ce que je vois..

    Shan eu l'air aussi blasé en voyant Hale que soulagé que Myriem semble maitriser la bête elle même et qu'elle puisse prendre le relais. Il recula contre le mur en les laissant approcher. Il ne sentait vraiment aucunement la présence de l'homme. Signe assez mauvais, dans la mesure ou il était sans doute plus magie qu'homme, à présent.

    - Halewyn, vous devez savoir ou se trouve la chambre de Lorindol, non ?

    La brune ne dit rien de prime abord, savaient-ils qu'elle connaissait aussi Lorindol? Elle n'en avait rien dit pas même à Rowena et surtout, Lorindol, peut-être n'était-ce pas la même personne, même si étrangement elle n'y croyait pas une seule seconde au final.

    --Un étage au d'sous trois chamb' à gauche de la mienne pou'quoi? Grommela un démon grognon de se faire réveiller en se frottant les yeux.
    -Rowena a sentit une puissante magie s'échapper de ces lieux. Trop oppressante pour qu'elle se risque a y rentrer. Je ne sens rien de mon coté.
    - Rowena a raison de prendre garde à toute magie qu'elle ne comprend pas, elles sont rares mais existantes.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 8 Aoû - 0:30
    Tournant la tête Halewyn vérifia rapidement dans sa chambre, mais Lorindol n'y était effectivement pas. Ce n'était pas étonant en soi d'ailleurs... Reportnt un regard instantanément parfaitement réveillé dans le corridor, iel succube vit que Shan'Ael et Myriem le fixaient de fort étrange facon, comme... Si ils attendaient ses ordres?

    Il y eut un instant de flottement avant qu'une réalisation ne se fasse chez le démon. l'elfe devait penser que c'était lui le spécialiste en magie noire, d’après Rowena, alors il était sans doute le plus a même de régler la situation. Ce qui était vrai en un sens... Sans compter que ce dernier ne devait pas croire Myriem avoir de son coté des pouvoirs pour ça, ce que votre succube favorite aurait tendance à plussoyer.  Mais ils pouvaient se tromper, ils ne la connaissait pas tant que ça.

    Mais des palabres, des palabres!!!! Il n'y avait pas un instant à perdre. Rıen de plus dangereux qu'un mage noir qui joue dans les petites dentelles d'un autre. Il aurait pu le réveiller tout de même! Halewyn lui aurait expliqué! Sans rien dire, iel s'invoqua une chemise et de l'enfiler en plein corridor afin de se soumettre aux normes sociétales en vigueurs à ce moment à Melorn. Effectivement, il était de bon ton de ne pas se promener vêtu dans les corridors. La tête ébourriffée apparu de l'autre côté du vêtement blanc.

    Myriem quand à elle,  ne se préoccupait déjà plus des échanges inexistants entre Hale et Shan, ni de ce qu'ils pouvaient penser, elle songeait à Lorindol, qu'est-ce qu'il était en train de trafiquer du coup qui inquiète à ce point la sirène?

    - Je n'ai, à vrai dire, aucune envie de m'en occuper. Et je ne sais meme si j'en aurais les capacités de toute manière. Mais je ne suis pas loin si il y a besoin. Par exemple si ca commence à mettre en danger l'intégrité des gens dans et autour de l'auberge. Dans tous les cas, j'aimerais éviter d'impliquer Rowena dans cette histoire, cette fois. Si cela ne vous dérange pas de vous en occuper. Je reste en soutiens.
    - On va s'en occuper.
    Iel succube fronca les sourcils. Cette fois? Iel fouilla dans les souvenirs communs de Lorindol et de Rowena qu'iel s'était copié...

    L'elfe lança un regard entendu vers Myriem. Si Hale savait peut être pour l'effet qu'avait provoqué leur contact, il ne devait pas être au courant pour le bébé. Et ce n’était clairement pas à eux de lui en parler. Et à titre personnel, il préférait la savoir loin de lui, pour certaine autre raison qui ne tenait qu'a lui. Le regard entre la doctoresse et Shan'Ael n'échappa pas au démon qui, en cul de chemise, s'éloignait déjà en sautillant sur une jambe et tentait d'enfiler l'autre, vers les escaliers du palier sans faire de commentaires. Une chose à la fois.

    - Je vais retourner avec elle. Je garde mes sens sur Myriem.
    - Euh... d'accord.

    Le pourquoi du comment dépassait la brune mais il fallait agir, cela lui convenait.

    Le démon de son côté eut un léger rire qui tint entre le renâclement et le pouffement. Evidemment... Iel ne pouvait savoir que le chasseur n'arrivait pas à le détecter de la même manière. En fait, Halewyn trouvait ca hilarant qu'on l'envoie en première ligne sans quiel ne pose de question, comme au bon vieux temps. Iel se demanda aussi si le chasseur souhaitait qu'ils s'entretuent Lorindol et lui avant de chasser cette pensée, ne sentant aucune perfidie venant de l'elfe, juste un désir de protection envers Rowena. Ce qui lui convenait parfaitement en ce moment, compte tenu de la froideur de la banshee envers sa personne.

    Pragmatique, le démon eut le temps de penser que de garder leur fardeau entre eux était une erreur mais ce n'était pas le temps de tergiverser.  Shan'Ael inclina la tête vers eux, l'un après l'autre, et recula pour battre en retraite vers la chambre qu'il occupait avec Rowena. Il lui avait promit une pelote de laine aprés tout.  

    Halewyn  de son côté avait un autre chat à fouetter. Si Lorindol tentait de saloper son travail, il lui tirerait une oreille pointue jusqu'à la lui rentrer dans le fondement. Sautant en bonds de lapins toujours vers les escaliers, le démon finissait de mettre ses pantalons de cuir et les lacait, pieds nus. Il avait tout l'air de l'amant qui fuyait le mari cocu avec ses cheveux en pétard coulant en noeuds dans son dos, ce qui tranchait absolument avec ses facon apprêtées. Si iel ne prenait pas le temps de se coiffer, c'est que ca devait être urgent .

    -Tu viens? Demanda t'iel à Myriem. Tu sais détecter la magie?
    - J'ai les bases oui. Mais je ne sais pas forcément comparer très bien.

    Elle avait attendu que Shan rentre dans sa propre chambre pour regarder Halewyn et le suivre à l'étage inférieur. Une fois en bas et seulement à ce moment là elle ajouta.

    - Je n'ai rien dit à Rowena, mais je pense que j'ai déjà rencontré Lorindol. C'est un elfe au corps recouvert de tatouages ?
    -Oui. confirma Halewyn en regardant le corridor-mais il a pris un coup de vieux je dirais.
    Autant dire les choses à son accolyte du moment. Arrivés devant la porte décrite par Hale, la brune laissa sa magie étudier les alentours, senseur mais peu habituée à user de ce genre de magie elle fronça le nez en sondant la chambre.

    - Il utilise une magie sombre et ancienne, il est en train de canaliser quelque chose, ça se concentre derrière cette porte. Entrer, ouvrir, c'est à double tranchant, on peut interrompre quelque chose et prendre un contrecoup magique, on peut voir quelque chose sans qu'il ne se passe rien, je ne sais pas dire dans quoi nous allons par contre.

    Le soupir mi las, mi irrité de son compagnon s'éleva dans l'air. Se carrant les pieds, le démon caressa le battant étendant ses perceptions.

    - Non mais quel abruti! Reste un peu plus loin pour me couvrir. Juste au cas je te prie., dit le mage noir avant de d’ouvrir la porte .
    - Pas de souci.

    Sens aux aguets, la magicienne écoutait les fluctuations de magie émanant de la pièce où se trouvait Lorindol en se demandant si lui avait changé, vu ce que sa magie avait fait à Rowena elle doutait qu'il fut exactement comme dans son souvenir. Elle laissa donc Halewyn rentrer dans la chambre et en retrait elle était prête à agir.

    Préparant sa magie, Halewyn fit un pas à l’intérieur, tout yeux et laissant parler son aura démoniaque à pleine puissance.

    Lorindol.
    Appela t'iel en bas parlé, se doutant bien que ce qui suivrait ne serait pas nécessairement une partie de plaisir... Ou peut-être que si en fait.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 8 Aoû - 13:26
    Le monde n'était que désolation, une terre constituée de cendres et de gravats. Il n'y avait pas de vie, aucune lumière, seulement la mort, froide, inéluctable. Le chemin était tortueux, grimpant le long d'un sinistre pic rocheux dont les rochers étaient aussi coupants que des lames d'elfes noirs. Le sentier était parsemé d'ossement, comme si un combat terrible avait eu lieu des siècles auparavant, le temps avait transformé les corps en tas d'os poussiéreux et rongé l'acier des armes et des armures. Impossible de dire à quel camp appartement les restes des combattants, ni même leur race, bien que l'exilé reconnaissait assez facilement les crânes d'origine humaine.

    Il n'y a aucune vie dans le néant, simplement la mort.

    L'ambiance était particulièrement étouffante et cela n'était pas seulement dû à la cendre qui tombait sans cesse des cieux. Où avait-il atterri ? Était-ce ici que Vengeance était né ? Ce pic rocheux était-il à l'origine de son pouvoir ? J'avais l'elfe n'avait vu pareil endroit auparavant, s'il existait bel et bien, alors ce n'était pas sur le plan de la réalité... mais tellement de choses étaient à prendre en compte avec les démons que même lui ne savait comment réagir à tout cela.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort.

    Alors qu'il continuait sa périlleuse ascension l'elfe vu assailli de vision, elles montraient des armées s'affrontant, des cohortes de combattants se frayant un passage à travers le sentier. Les pertes étaient si nombreuses que les nouveaux soldats n'avaient pas d'autre choix que de marcher sur les corps de leur frère encore chaud pour continuer d'avancer. Pourquoi se battaient-ils ici ? Qu'est-ce que cet endroit avait de si spécial pour que l'on envoie au massacre tant de vie ?

    Viens à moi...

    Un pont se dressa finalement devant lui, reliant deux flancs de montagnes, une traversée pour le moins dangereuse au vu de l'état plus que délabré de la construction.

    C'est ici que je suis né, ici que la nature profonde des hommes m'a donné vie. Ici sont morts des milliers d'hommes, tués dans une guerre qui ne les concernait pas, tuer dans un seul et unique but : la Vengeance. L'égo d'un souverain blessé, condamnant par vengeance des milliers à périr .

    - Je croyais m'être débarrassé de toi.

    Oh... Oui, d'une certaine manière tu y es parvenu, mais tu oublies bien des choses petit mortel, mon pouvoir, ton pouvoir, nos essences sont liés, si je disparais alors... je pense que tu finiras mal, sûrement complètement fou. Tu reconnais ses visages ?

    L'elfe posa les yeux sur les corps encore frais qui reposaient devant lui.
    Yndreth, Elwë, Aërin, Imrith... Des corps de cultistes, de gardes, les salopards qui avaient attaqué Rizka à Ikuza, tous morts, tous pourris. L'exilé reconnaissait presque chaque de visage, il aurait même pu dire à quel moment il les avait tuer.

    Je vais te confier un petit secret, ton habitude à assimiler mon essence et pour le moi surprenante, mais... cela effraie, ils ne comprennent pas, personne ne te comprendra jamais. Tu sais d'où vient cette douleur au crâne, hein ? L'autre démon oui, il a parcouru tes rêves, il me cherchait, il voulait m'anéantir pour s'assurer que tu meurs ensuite.

    - Hale ? Me tuer ?

    Un mortel qui assimile un démon ? Tu veux vraiment courir le risque de lui poser la question ? Tu ne peux pas leur faire confiance, et tu ne peux pas compter sur moi dans le monde tangible. Je ne suis plus qu'un résidu, ma puissance n'est plus. Mais tu mérites néanmoins mon intérêt. Grâce à cette infime part de moi qui reste en toi, tu pourras mieux appréhender et contrôler la magie qui coule dans tes veines, ça prendrait un peu de temps, mais tu y parviendras. Essaye de me détruire et tu mourras. Parles-en a quoique ce soit, et ils essayeront de te tuer. Ton petit rituel attire l'attention d’Elfe, maintenant vas, retourne dans ton plan d'existence et ne revient plus jamais ici. Tant que la vengeance existera chez les hommes, tu vivras.

    Durant ce laps de temps la brune à l'entrée de la porte, pas vraiment dedans ou dehors observait, ses sens aux aguets, étudiant la magie, cherchant à mémoriser son empreinte et réalisant sans le moindre mal que ce qu'elle voyait était bien de la même nature que ce qui émanait de l'enfant de Rowena.

    Prête à réagir, elle avait les doigts crispés, les phalanges blanchies par le stress de son poing serré.

    - Relaxe Myriem, ça va aller. Dis doucement Halewyn en faisant un autre pas prudent dans la petite pièce.

    - Lorindol. Appela t'iel d'une voix plus ferme en bas parlé, se doutant bien que ce qui suivrait ne serait pas nécessairement une partie de plaisir... Ou peut-être que si tout compte fait.

    Hale parla alors une langue que la shoumeienne ne connaissait pas, sombre, gutturale, elle semblait dégouliner le mal c'était du moins ainsi que cela se ressentait à ses yeux. Elle ne disait rien cependant attentive toujours et les mots firent réagir Lorindol qui bougea, la magie presque sur-le-champ disparue, comme si la transe brisée avait coupé l'activité de l'elfe.

    Aussitôt l'elfe quitta son état de transe, le mal de crâne était toujours présent, mais moins violent. Il se redressa et d'un geste de la main dissipa la silhouette menaçante du gardien qui grandissait au-dessus du cadre de la porte. Les symboles faits de volutes de fumée disparurent aussi dans la manœuvre. Seuls ses yeux restèrent entièrement noirs durant plusieurs secondes.

    - Hale ? Un problème ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 11 Aoû - 18:38
    Avec un léger sourire, le démon adopta une posture ouverte mais neutre. Dépourvue de toute agressivité.

    - A toi de me le dire mon ami. On m'a réveillé de fort bon midi parce que tu te tâte magiquement et avec un enthousiasme digne de mention paraitrait t'il.

    L'elfe posa son regard sur le cadre de la porte, apercevant une silhouette qu'il reconnaissait, cela remontait à quelques temps maintenant mais étonnement il s'en souvenait très clairement, signe que sa mémoire était peut-être moins endommagée que ce qu'il pensait.

    - Myriem... Je ne pensais pas croiser autant de têtes connues ici, c'est un plaisir de te revoir.

    Iel succube fronca les sourcils devant cette esquive manifeste de sa question. Iel avait travaillé d'arrache pied sur cette âme. Un minima de reconnaissance aurait été juste agréable. Ah mais oui, qu'iel était bête. Iel n'avait pas pu encore lui espliquer son travail de cette nuit.

    Myriem était quand à elle rassurée. Lorindol avait changé mais la reconnut, cela la fit sourire. Elle s'avança pour répondre en souriant.

    - Le hasard des rencontres est surprenant n'est-ce pas Lorindol. Je suis heureuse de te revoir aussi j'ai crains que tu ne reviennes jamais de ton périple Sanctais.

    Myriem entra dans la pièce refermant la porte derrière elle, Halewyn était déjà entré et Lorindol bien installé au sol.

    - Tu t'es lancé dans des activités étranges en tout cas dirait-on.

    - Sancta n'était pas une partie de plaisir, mais j'ai vu ce que je voulais voir. Concernant ma magie, elle a toujours été là, peut-être moins présente à l'époque où je t'ai aidé cependant... Rassure toi, je suis toujours moi-même, peut-être plus qu'avant d'ailleurs.
    - Je n'étais pas particulière réceptive ou à l'écoute de ta magie en effet quand nous nous sommes rencontrés, je n'avais pas les idées bien en place dirons nous

    Sancta... quel putain d'endroit maudit. Difficile pour l'elfe d'en garder des bons souvenirs, il avait bien failli y rester, tout ça pour en apprendre plus sur un artéfact à la con. L'elfe s'avança légèrement, constatant que sa petite chambre n'était peut-être pas la pièce idéale pour ce genre de petite réunion, Halewyn par contre ne bougea point de son chemin... La voix de soupir toujours égale à elle-même. Sancta hein ? Il faudra approfondir ce sujet plus tard avec Myriem.

    - Je t'ai laissé en meilleur contrôle de ta magie cette nuit. Alors puis je respectueusement te demander à quoi sert ce gaspillage si conséquent qu'on a cru devoir absolument me réveiller de ma dure nuit de labeur mon cher?

    Gaspillage ? Ce n'était pas du gaspillage, c'était... le besoin de savoir, il ne pouvait pas rester comme ça, à attendre qu'on vienne l'aider à comprendre, s'il n'allait pas à la source du problème en personne jamais il n'allait comprendre. C'était étrange, Myriem s'attendait à plein de choses mais pas à assister à une sorte de quoi? De querelle de vieux couple? C'était ce qu'elle avait l'impression de vivre en réalité, Lorindol et Hale se chicanait comme si... Etrangère à tout cela elle ne savait même pas bien quel rôle elle pouvait jouer dans la partition du moment.

    - Te réveiller pour moi ? Visiblement la confiance règle en ces murs. A noter que ça ne me surprend pas.
    - Pour tes beaux yeux oui, on est venu nous chercher

    Les propos du démon confirmait le mal de crâne qu'il avait, décidément tout l'monde avait envie de lui donner un petit coup de pouce, s'en devenait même curieux.

    - Merci pour le coup de main, même si j'ai la gueule en vrac.
    -Menteuuuur. roucoula doucement l'éphèbe démoniaque - Tu sonnes atrocement faux.



    L'elfe plissa les yeux, conscient que son état n'aidait certainement pas. Pour tout avouer la brune ne comprenait pas les sous entendus et n'avait pas la moindre idée de ce qu'il avait pu se passer durant la nuit entre Hale et Lorindol et cela rendait la scène surréaliste et parfaitement incompréhensible.

    - Ou alors peut-être que j'ai juste l'air d'un cadavre ambulant, ça fait deux jours que je n'ai pas dormi réellement, et qu'on s'amuse à jouer avec ma mémoire, difficile de paraître convainquant quand on a l'impression d'avoir eu le cerveau trituré par un âne en rut.
    [color=#0066ff]- Si tu as besoin d'un vrai repos je peux t'aider à dormir sereinement et forcer ton corps à produire les hormones réparatrice du sommeil. N'hésites pas à me demander, parfois quelques heures d'un sommeil sans rêve ni rien cela fait un bien fou [/colo]

    Le démon eut une expression hilarante impossible à décrire. La guérisseuse se demandait bien pourquoi son ami.e souriant ainsi, et la suite...

    - Si j'avais été un âne en rut, ton fondement aurait crié grâce aujourd'hui. Ne me fais pas l'insulte de me croire un agresseur de vertu anale je te prie... Trituré ton cerveau? J'y ai fais un peu de ménage seulement, remettant tes souvenirs dans le bon ordre. Et j'en ai profité pour te stabiliser afin que tu puisse vivre en paix quelques siècles de plus. Probablement là ton mal de crâne. Tu es l'ami de Rowena, mon assistance te fut librement accordé. Comme cette fois jadis dans une certaine chambre, j'espère que tu t'en rappelle.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Sam 12 Aoû - 11:53
    La brune fronça les sourcils, Hale pouvait triturer les esprits, toucher aux souvenirs, fascinant et nouveau, elle n'en savait rien en réalité.

    - Quand elle se souviendra de moi tu pourras peut-être utiliser le terme ami, pour le moment c'est plus complexe.
    - Préfère tu le terme ex petit copain plein d'espérance ?  Minauda t'iel avec un large sourire légèrement trop large. Myriem était là et Halewyn détournait l'attention de Lórindol en parti pour que la noble puisse vérifier tranquillement si le désir lui en prenait, de l'ausculter.
    - Passons, la principale intéressée ne s'en souvient pas, je pense qu'on peut tous passer à autre chose.

    C'était parfaitement désagréable de se dire qu'elle était là pour aider mais qu'elle ne comprenait rien à la situation, Lórindol avait une magie ancienne en lui, en touchant Rowena il avait pris ses souvenirs de lui en elle, il avait poussé la craquelure à s'étendre et le bébé avait probablement vu sa magie s'activer à ce moment là. Restait à comprendre ce qu'était cette foutue magie.

    Gaspillage de magie... Ils ont du mal à te faire confiance, c'est normal vu ta gueule et l'aura qui émane de toi, tu pourrais très bien tenté de les tuer, volontaire ou non d'ailleurs, regarde ce que tu as fais à Rowena ? C'était bien beau de lui promettre de l'aider pour lui bouffer ses souvenirs au passage, la prochaine fois tu fermes ta gueule.

    - Concernant ta première question, ce n'était pas du gaspillage, j'avais besoin de savoir, de comprendre. Tuer ou blesser ça ne me dérange pas quand j'en ai envie, mais blesser une personne s'en en avoir l'intention ou pire... Si tu crois que ça m'a amusé de prendre ses souvenirs à Rowena et d'étendre sa marque, tu te fourres le doigts dans le cul jusqu'à l'épaule. J'aurais préféré ne pas me souvenirs ou crever sur place, cela aurait été plus agréable. J'imagine que ce que je faisais s'est senti à 3km, alors comme la confiance règle on a envoyé deux experts en magie pour s'assurer que j'étais pas en train de vriller c'est ça ?  

    Halewyn sentit les fluctuations des émotions de Lórindol et une autre en arrière… Iel soupira a fendre l’âme.

    -Experts... Pour ma part j'étais simplement disponible

    - Et si on se posait? Je suis la pour aider mais je ne comprends rien pour tout avouer. Je connais les symptômes du problème dirons nous mais rien des causes de tout cela. Et visiblement vous pouvez m'aider tous les deux. Je suis ici à Melorn parce que Rowena m'a demandé de l'aider, parce que je suis son amie et guérisseuse mais pour soigner un mal je crois connaître l'histoire.

    Avoir blessé Rowena et voir que personne n'avait confiance en lui, ça le bouffait de l'intérieur mais il était bien trop fier pour l'avouer, suivant du regard Halewyn qui fit les quelques pas nécessaires pour se poser sur le lit étroit.

    Elle s'avança donc dans la pièce et alla s'installer sur une chaise devant la petite table de la chambre.

    - Je vous écoute tous les deux, dites moi ce que la guérisseuse doit savoir. Gardez les secrets peu m'importe, j'ai besoin de savoir l'origine de ta magie, sa nature en un sens, comment à tes yeux elle s'active en général Lórindol. Elle est liée à tes...tatouages j'imagine?

    Oh elle avait beau avoir eu un beau traumatisme crânien lors de leur rencontre elle n'avait pas oublié le torse de l'elfe qui ressemblait à une magnifique oeuvre d'art.

    - Pourquoi as-tu eu besoin Hale de réorganiser tes pensées? Sa magie créé un trouble dans ton esprit?  

    - Laissez-moi éclairer vos lanternes à tous deux. Lórindol ici présent m’a donné la permission de faire des test sur sa personne. Je l’ai aidé dans la mesure de mes modestes moyens. Je t’ai, acessoirement, sauvé aussi la peau, ne me remercie pas surtout.

    -Merci.

    Etrangement, Halewyn eut l’air sincèrement touché.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 12 Aoû - 13:33
    - Faire des tests ? Vraiment ? Vous êtes ... enfin c'est dangereux non ?

    - Je suis un magnifique démon oui… merci de le noter.

    Souriant, Halewyn invoqua son peigne d’ivoire avec désinvolture.  

    -Le fait est que Vengeance est mauvaise conseillère et que si je n’avais pas eu foi en toi, en vous  mes chers, nous n’aurions pas cette discussion. La question de fond est plutôt : est-ce que toi, Lórindol, as foi en nous ? Myriem peut t’examiner si tu le souhaites pour attester de la qualité de mon intervention, mais je t'en prie ma chère ne défait point mon délicat ouvrage.

    - C'est une question de confiance, laisse la foi en dehors de ça. Pour le moment je suis le seul qui fait suffisamment confiance pour se laisser ausculter, et pourtant, malgré toute ma bonne volonté, une petite touche de magie et on se retrouve tous les trois à discuter. Non pas qu'une discussion en charmante compagnie me dérange.

    La brune semble malgré elle bien incapable de comprendre ce que dit son ami.e .

    - Vengeance ? C'est qui ? Quelqu'un d'autre est lié à cette histoire déjà compliquée?

    Non, elle est bien brune notre Myriem, pas blonde comme on pourrait se demander, juste qu'il lui manque bon nombre d'informations pour saisir la réalité de la situation. Halewyn se mit à se démêler la lourde tignasse comme si iel était devant sa coiffeuse, laissant l’elfe répondre à sa convenance . Posant son regard sur la chevelure de sang, elle sourit et se tourne vers Lórindol.

    - Disons simplement que cette histoire est pour le moins complexe, dans les grandes lignes ; Vengeance est un démon avec lequel j'ai pactisé bien avant votre naissance, je n'avais pas particulièrement envie de finir ma vie au service d'une entité démoniaque, alors j'ai assimilé son essence pour être débarrassé de lui. Je suis moi, avec son aura de démon et ses pouvoirs, quant à lui c'est un lointain souvenir et il est retourné dans les limbes qui l'ont vu naître.

    - En toute simplicité ma foi.

    En tout cas une grande partie de ce qu'il advenait de lui avait disparu, mais... un infime fragment persistait encore, là, quelque part, un fragment qui visiblement était inoffensif, mais bel et bien présent.

    - Je peux voir comment tu te portes du coup? Promis ce sera indolore, mais tu le sais déjà.

    - Tu peux me sonder si tu veux, le malheureux incident avec Rowena ne se reproduira pas, je contrôle mieux ma magie à présent, grâce à Hale. Mais... pas sûr que cela soit agréable pour toi.

    La guérisseuse acquiesce et s'installe pour se mettre à l'œuvre.

    - Je n'en doute pas, je pense que ta magie et celle de Rowena ont du entrer en résonance ou s'opposer, une réaction particulière tout simplement qui ne se reproduira pas.

    Hale, un résidu de Vengeance, ou de lui-même... quelle importance de toute manière ? Tant qu'il ne risquait pas d'imploser, il se fichait bien de la personne à remercier. Difficile de savoir à l'avance ce que la magicienne pourrait ressentir en le sondant, il y avait des choses sur lesquelles toute sa bonne volonté n'avait aucune prise.

    Avait-il vraiment changé depuis sa dernière rencontre avec la magicienne ? Il avait bien tué quelques personnes de plus, mais rien de bien extraordinaire par rapport au train de vie qu'il avait. Par le passé il avait simplement menti à la brune, se faisant simplement passer pour un mercenaire, métier pour le moins plus respectable que celui d'assassin partie en croisade contre le conseil de Melorn. Comptait-il lui mentir encore cette fois ? Certainement pas, si elle posait la question, il n'hésiterait pas à lui répondre franchement. Était-ce idiot de faire confiance à ces personnes qu'il connaissait déjà ? Difficile à dire.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 13 Aoû - 18:13
    Halewyn souriait en essayaant de se démêler les cheveux, nullement dépaysé, laissant les deux procéder. Comme à l'accoutumée, ceux ayant déjà croisé la noble guérisseuse qui opère, sentent l'air se rafraichir doucement, une douce odeur marine emplit l'atmosphère et de ses mains s'élèvent une myriade de gouttes d'eau. Elles dansent, volent et se dirigent vers le corps qu'elle va étudier. D'abord en surface, elle observe ce qu'il se passe et sa vision change car elle suit en fin de compte les gouttes qui glissent d'abord sur les peau de l'elfe, sur les marques de son corps et enfin entrent dans sa peau pour se glisser dans son corps.  L'examen est long, il est médical et magique, car tout cela aurait pu avoir des répercussions sur les organes de Lórindol. Mais par chance il n'en est rien, il va parfaitement bien d'un point de vue médical.

    La sensation pour l'elfe n'était pas désagréable, du moins il n'avait aucune douleur à la tête ce qui était une bonne chance par rapport aux évènements précédant. La prochaine fois que quelqu'un voulait le sonder, il ferait appelle à Myriem pour son savoir faire et sa douceur, même si dans un coin de sa tête l'exilé n'oubliait pas comment avait fini l'un des soldats qu'ils avaient tous deux affrontés, un tas de chair sanguinolente.

    Par contre il est animé d'une étrange magie, son être semble partagé, divisé et par endroit mélangé aussi. Sa propre mana a changé, elle le sait car elle l'avait soigné lors de leur rencontre. Il a muté, cela arrive parfois naturellement que les choses évoluent, changent, mutent mais là c'est autre chose, en effet il a assimilé ce qui était étrange en lui même si il reste des résidus, une question de temps probablement .

    -Pas pour moi en tout cas.. Ne peut s'empêcher de commenter dans le vide le démon qui est en train d'essayer de défaire un nœud capillaire avec une précision chirurgicale.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Jeu 17 Aoû - 11:52
    L'elfe resta silencieux, observant longuement la magicienne sans pour autant obtenir de réaction de sa part. Elle ne lui avait pas encore sauté dessus, signe évident que son charme n'avait pas encore fait d'effet, ou alors qu'il n'était peut-être plus une menace directe pour tous les occupants de l'auberge. Le regard de l'elfe parcourut la petite chambre comme s'il recherchait des effets personnels alors qu'il ne possédait rien d'autre que ses vêtements. Il n'avait pas prit le temps de se laver, ni même de dormir et de toute manière s'il était aussi stable que le laissait sous-entendre Halewyn, alors il n'avait plus rien à faire ici.

    Rester planté là ne serait ni bon pour lui, ni pour les autres, d'une certaine manière lui aussi n'était qu'un souvenir, un fantôme du passé qui avait refait surface au mauvais moment. Le hasard avait parfois un sens de l’ironie plus que douteux, malheureusement pour lui il ne maîtrisait aucune forme de magie capable d'influer sur ce genre de chose.

    Ce fut à ce moment là que la brune revint à elle, son tour d'horizon réalisé, elle avait prit le soin de permettre au corps de Lórindol de reprendre de l'énergie, comment avait-elle fait? Elle avait transféré sa propre mana en lui, lui offrant de l'énergie fraîche et revivifiante pour se remettre plus vite. Le besoin de sommeil que les possesseurs de magie avaient venait souvent du fait que seul le sommeil apaisé permettait de reconstituer sa mana, mais là... Lórindol pouvait sentir qu'il était en pleine forme et en pleine possession de ses moyens magiques en un sens, sa réserve de mana gonflée à bloc après ses expériences et sa nuit étrange avec Hale et son rituel...

    - C'était agréable de revoir des visages familiers, mais je n'ai plus rien à faire ici.

    - Tu es fort pour disparaître je te l'accorde mais là je ne dors pas je te vois partir et je peux te retenir. Reste assis un peu encore s'il te plait.

    L'elfe esquissa un sourire, il y avait une perche tendu qu'il comptait bien saisir, juste pour son amusement personnel et pour jauger de la réaction du démon.

    - Tu dormais ? Moi qui pensais seulement que tu reprenais ton souffle.

    Le peigne continuait son office, et si iel ne marquait aucune réaction particulière, Halewyn était tout ouie en fait. La fuite en avant, la réaction préférée de l'elfe. Il y avait des choses qui ne changeaient pas au fil des décennies. Les oreilles pointues, ces maitre du déni. Pire que Dactyle en fait.

    Pendant l'ombre d'un instant l'elfe était redevenu le sale gosse qu'il était parfois, usant de sous-entendu grossier pour se défaire d'une situation qu'il n'appréciait pas vraiment... malgré tout il obtempéra, il connaissait la mage et jusqu'alors il n'avait jamais eu l'impression de devoir s'en méfier particulièrement.

    Myriem  tapota de nouveau le lit ou il se trouvait l'instant d'avant pour qu'il revienne quelques minutes au moins. L'exilé retourna s'installer sur le bord du lit , près de l'échevelé, pour qu'elle puisse continuer ses explications.

    - Je crois, c'est nouveau pour moi cependant donc c'est une supposition, que tout ce qui a été fait a permis en effet d'initier un phénomène stable. Tu es en train d'assimiler ce qui est en toi, comme on digère un aliment. Non ... pour l'heure tu es de l'eau, Vengeance était de l'huile, un gros volume d'huile qui a été secoué, tu vois, il y avait des myriades d'huile partout, des gouttelettes dans tous les sens et ce n'était pas miscible mais là, la nature a changé et c'est en train de se dissoudre en toi, pas de disparaitre non, mais de se mélanger.

    Une belle vinaigrette en sommes. Ne peut s'empêcher de saler Halewyn avec le sourire. Iel était fier de son bel ouvrage et ca se voyait qu'iel n'avait pas ménagé ses efforts. Il ne reste qu'à laisser reposer pour avoir un résultat époustouflant.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 17 Aoû - 13:38
    Cela allait donc donner quelque chose de nouveau, une essence que lui-même ne parvenait pas à définir ni démon ni simple mortel... À défaut du reste il aurait la chance d'être atypique pour ceux capables de distinguer la magie et les auras.

    - C'est... Plutôt prometteur, je dois dire, enfin, dans le sens où je ne devrais pas en crever.

    - Cela ne devrait pas arriver en effet à cause de cela du moins, pour le reste de tes activités par contre...

    Pour toute réponse, Halewyn roula outrageusement des yeux avant de reprendre sa tache capillaire.

    La brune s'étire et se lève, avoir donné sa propre mana pour aider Lórindol à se refaire une santé plus vite c'est épuisant, elle avait déjà fait de manière infime, mais elle vient d'essayer de pousser ce don, elle se dit qu'en cas d'urgence, de conflit, de combat, cette capacité nouvelle peut aussi s'avérer utile pour soutenir ses alliés.

    - Et je me suis permise d'essayer quelque chose, quitte à avoir un cobaye *rire* je t'ai transféré ma propre mana, est-ce que tu ressens les effets ou pas ?

    L'exilé haussa à un sourcil à l'évocation du mot cobaye. Certes il donnait un peu trop sa confiance facilement lorsqu'une manipulation magique se trouvait dans l'équation, mais il ne fallait surtout pas que cela devienne une habitude.

    - C'est pour le moins... étrange. C'est comme se voir doté d'un second souffle, mais c'est toi qui paye l'addition n'est-ce pas ?

    - Oui, j'ai compris que je pouvais pousser ma propre mana hors de mon corps, de mon contrôle pour la confier à quelqu'un de mon choix, sans que cela n'entre en conflit avec quoi que ce soit, c'est juste de l'énergie pure je dirai. Mais je suis en forme donc ce don ne sera pas un souci pour moi, tu avais besoin d'énergie après ce que ton corps et ton âme ont vécu. Rien de visible, mais la fatigue est perceptible.

    Il avait ce qu'il voulait, des réponses, les mondanités n'avaient aucun intérêt pour lui. L'elfe s'écarta légèrement et contourna la silhouette du démon qui se tenait devant lui, toujours en train de se débattre avec sa touffe flamboyante et décidément peu encline à coopérer avec lui. L'exila hésita quelques instants à lui proposer un ciseau, mais jugea qu'il n'était pas peut-être pas très malin de taquiner un démon mal réveillé.

    - A la revoyure.

    - Alors on fuit encore mon petit chat en nous laissant ramasser la merde derrière toi ?

    Dit suavement Halewyn en reposant son peigne et fixant l'assassin par en dessous. Grands yeux noirs de biche, tout en calme et en contrôle.

    - Je t'ai sauvé la vie, tu m'en dois une... Tu nous aides à sauver Rowena de sa malédiction, et nous serons quittes.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 17 Aoû - 13:45
    Sous le regard acéré des prunelles noires, Lorindol s'arrêta aussitôt, non pas parce qu'il devait quelque chose au démon, d'ailleurs, en voilà bien un de drôle d'ami, le genre à vous aider pour mieux vous tenir par les couilles ensuite. Il s'était arrêté, car Hale avait parlé de soigner Rowena. L'assassin aimait beaucoup lorsque l'on parlait de soigner une malédiction comme si l'opération était aussi simple que d'appliquer un bandage sur une plaie fraîche, la réalité était bien différente dans les faits.

    Myriem haussa un sourcil tant parce qu'elle était surprise que Lorindol se lève d'un coup et prenne la poudre d'escampette que parce que la réaction vive d'Halewyn la surprenait.

    - Sauver ?

    L'exilé n'avait pas les connaissances nécessaires pour définir avec précision le mal qui rongeait la belle guerrière. L'elfe savait néanmoins que cela était dû à une sorte d'explosion magique et d'éclats qu'elle avait malheureusement dans le corps. Sans doute une arme ou pire encore, il y avait eu bien pire que des armes durant la guerre.

    - L'un de vous a déjà été victime d'une malédiction ? Le genre de mal qui vous ronge de l'intérieur jusqu'à ne laisser qu'une enveloppe vide de toute vie ? Moi, oui. Je l'étais. On ne sauve pas quelqu'un d'une malédiction comme l'on aspire le poison d'une plaie.

    Myriem ne répondit rien, elle ne savait pas en effet ce que Lorindol avait vécu réellement mais les malédictions c'était son domaine, elle savait les détisser, les briser, avec la connaissance des mots c'était plus simple mais jusqu'à présent elle avait sauvé des gens et s'était elle même soignée... Elle se souvenait de son expérience en République ou elle avait fait en sorte de se faire maudire pour avoir tous les éléments pour briser la malédiction des pauvres shoumeiens manipulés par des pourritures.  Mais elle n'avait pas ressenti ce qu'il décrivait loin de là, chacun ses combats assurément.

    Tellement de choses étaient à prendre en compte pour une malédiction...

    - Que sais-tu exactement sur ce qui la ronge de l'intérieur ? Était-ce l'explosion qui était maudite ? Ou les éclats ? C'était une vulgaire bombe magique ? Une création des titans ? Un sortilège foireux ? Je serais bien le premier à être heureux de pouvoir la sauver en claquant des doigts, mais ça ne fonctionne pas comme ça. Si tu retrouves celui qui à prononcé la malédiction, tu peux toujours lui broyer les os un à un jusqu'à ce qu'il annule le maléfice dans le cas contraire... il faudrait pouvoir assimiler le mal comme je l'ai fait, ce qui représente un risque élevé en fonction de l'origine du mal.

    Tu sais comment faire, tu ne peux pas sauver, tu peux... contourner, stopper. Mais ils ne comprendraient pas, cette décision ne leur revient pas, pas plus qu'elle ne te revient à toi.

    - Je ne sauve pas, je tue. Vous avez à vous deux bien plus de compétence que je n'en aurais jamais. Je n'ai pas la capacité ni les connaissances pour aider, pas cette fois.
    - Moi je sauve des gens, j'ai dédié une partie de ma vie à ça tu le sais, et je sauverai Rowena, seule je n'y arriverai pas je le sais déjà mais chaque jour qui passe, chaque découverte est importante dans son cas.

    A la fin du laius se leva, sans rien cacher de son aura. Ici, en ce lieu et en cet instant, iel avait confiance en les deux Mortels. Agitant légèrement les doigts, iel invoqua sa lecture fétiche. Malédiction pour les nuls: Comment maudire et démaudire sans maudire ni mots dires. ŀ couverture avorait traces de moults péripéties. trempé, écorné, recouvert de fluides divers séché, un coin ... mâchouillé? Une fois que le duo ait lu le titre, iel le balanca sur le lit. IĿ était inutile de dire que maudire les gens était son dada. Puis le démon enleva sa chemise d'un geste sec avant de montrer son omoplate balafrée à tout deux. Une atroce cicatrice de brûlure magique de 15 cm par 3cm.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 865
    crédits : 2133

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Ven 18 Aoû - 19:29
    Myriem ne réagit pas en voyant la brûlure, l'avait-elle déjà vu ? Probablement, mais elle devait être agréablement occupée ailleurs.

    - Ça, tu sais ce que c'est ça ? C'est le résultat du seul éclat que j'ai reçu. Un seul... J'aurais pu devenir comme elle. Et tu pense que je m'en suis guérit? .
    - Je peux toujours essayer de voir si je peux faire quelque chose pour ça Hale, tu ne m'en avais jamais parlé ou plutôt tu ne m'as pas demandé.
    - Non merci. C'est le mieux que Magic ait pu faire et encore c'était pas mal pus moche au départ... Selon mon calcul, d'ici quelques siècles il n'y paraitra plus.

    L'elfe observa en silence, imaginant que le fait d'être un démon devait potentiellement changé la nature de l'éclat maudit, mais encore une fois il n'avait absolument aucune maîtrise concernant ce sujet-ci.

    Le démon remit son vêtement, cachant ses formes avantageuses et refit face à l'assassin. Exit le dandy élégant, Lorindol et Myriem avaient affaire au Spectre. Et un Spectre Rouge irrité qui plus est, iel avait travaillé d'arrache pied depuis quelques jours, mal dormi, et ses trous de mémoires journaliers l'affectaient plus qu'iel ne voulait le montrer. Une mémoire en fromage suisse, ca faisait littéralement chier. .

    - On m'a passé à la boucherie, carrément... Et je t'épargne ce par quoi je suis passé avant. Eloise m'a raconté. J'étais là de corps et mon esprit s’effaçait, j'aurais été mort de septicémie magique en moins d'un an. Rowena c'est le contraire, ils ne peuvent les enlever.... Son esprit est bien là mais le reste s'efface... A chaque putain de matin, je ne me rappelle plus d’elle. Je dois lire un papier, repasser au choc d’apprendre qu ‘elle est en vie et après lire les dernières pages du carnet et agir comme si je me rappelais de la veille.  Ma vie entière des derniers jours est un putain de trou presque ininterrompu à chaque matin. Alors personne ne peut comprendre le calvaire qu'elle peut vivre...  Vos souvenirs communs ne sont pas effacés, je pense que c'est parce que ce ne sont pas les miens.  Donc oui, c'est une malédiction titanide. Oui, ça se joue et se contourne... Tu veux aller demander au titan qui lui a fait ça ? Excuse moi, mais j'ai dansé sur son cadavre moisi... Non je ne t'ai pas demandé de nous coller aux basques pour la sauver...  Tu as des talents... Use les et investigue torture... Fais ce que tu as à faire pour trouver les ressources compétentes...  Je ne crois pas trop demander...  Je ne t'ai pas demandé de lui extirper son mal à coup de crocs non plus à ce que je sache !

    La brune avait déglutit difficilement, empathe elle vivait presque avec douleur le récit livré par le démon.  
    Elle ne pouvait pas en effet comprendre ce qu'il avait ressenti, ou ce que Rowena avait vécu sur le coup, sur le moment mais leur douleur, leur désespoir, leur tristesse, c'étaient autant d’éléments qu'elle ressentait dans sa propre âme, elle avait toujours refusé de se couper des autres et ne risquait pas de s'y mettre maintenant au demeurant.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum