DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 1:48Koraki Exousia
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 1:01L'Amiral Bigorneau
    Validations RP - PancraceAujourd'hui à 0:27PNJ
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:51Kilaea Sliabh
    Trois pour un [Sixte]Hier à 22:13Pancrace Dosian
    Leur combat Hier à 21:51Isolde Malkyn
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 20:57Tensai Ryssen
    +2
    Ellana Blackwood
    Deydreus Fictilem
    6 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2106

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Jeu 4 Jan - 20:28
    Le dernier ennemi venait de tomber et le mur derrière le groupe s'estompa aux offensives des guerrières. Si l'on put se réjouir d'une avancée certaine, c'était sans compter sur ce qui les attendait de l'autre côté. Dans une bourrasque terrible, des formes lumineuses, tels des tentacules géants, se jetèrent soudainement sur les premières proies qui lui faisaient face, ne laissant aucunement le temps à l'équipe de réagir, ne laissant aucune chance à Ellana qui fut victime de l'offensive surprise.



    Attrapée comme un petit poisson par les terribles ventouses acérées, dissimulant des lames aiguisées, fatales, ce fut tout le flanc droit de l'elfe qui fut transpercé par les pointes alors qu'elle demeurait prisonnière de la prise tentaculaire qui s'agitait dans tous les sens. Si la douleur la faisait déjà hurler comme une fillette, pour l'ennemi ce n'était apparemment toujours pas suffisant, et décida, dans un sourire en coin, de balancer la blondinette dans les quatre coins de la salle en l'écrasant contre les murs avant de finalement la lâcher tel un vieux torchon. Un vieux torchon qui rencontra lourdement le sol lorsqu'il fut libéré.

    Ses os avaient été brisés lors des différents impact, son côté droit était meurtris et Ellana se sentait incapable de bouger, même en essayant de faire le moindre effort, tenter de se mouvoir était devenue une épreuve douloureuse. Heureusement pour elle, le groupe était soudé et l'un de ses alliés ne tarda pas à venir à son aide.


    Lars avait rapidement réagit, se précipitant vers Ellana moindrement qu'elle avait atteint le sol. La chaleur de ses soins parcourut le corps endoloris de la pauvre loque, faisant craquer tous les os brisés dans un claquement désagréable. Pendant ses soins, les guerrières Usha et Oyun s'attelaient à occuper l'ennemi et à contre attaquer tout en maîtrisant au mieux les offensives qu'il assénait. Lorsque la vétérinaire fut de nouveau capable de bouger mais non sans ressentir de la souffrance, et de ressentir toute la haine possible à l'égard de celui qui l'avait mit à terre, alors qu'il avait temporairement été maîtrisé, Ellana se contenta de le maintenir d'une multitude de liens ombreux qui se resserrèrent sur lui, l'étouffant, alors qu'il demeurerait dans une prison de foudre qu'Usha aurait créée.

    Dégainant ensuite son épée pour y insuffler de sa magie, débordante d'une aura impressionnante au vu de la colère qui la rongeait, la soldate s'apprêterait à cueillir les différentes invocations que l'ennemi tenterait de faire apparaître. Ne voulant lui laisser aucune chance de lui faire revivre ce qu'elle avait subit, à elle ou même à un de ses compères. Et s'il se faisait têtu alors qu'il serait prisonnier de la magie du groupe, l'elfe ne manquerait pas de lui rappeler sa position en le menaçant ou même en l'abîmant quelques peu, souhaitant lui faire payer la douleur qu'elle avait ressentie.

    Restant aux côtés du prisonnier, si ils avaient réussi à le maintenir dans un dôme de foudre, l'elfe soutiendrait ses alliés en tentant de mettre fin au dôme de lumière, usant de ses ombres pour le transpercer. Deux mains ténébreuses, géantes se glisseraient sur la sphère de lumière, forçant la pression dessus pour essayer de la briser comme une boule de cristal avant de donner de grand coups dessus si la force se faisait insuffisante. Alors que les mains danseraient autour de cette barrière, cherchant une issue pour la briser, Ellana, dans un cri de rage, enfoncerait sa lame ombreuse dans la lumière tangible, renforçant sa tentative.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 421

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Jeu 4 Jan - 21:00
    Il y avait possiblement un moyen d’éviter le massacre qui avait eu lieu. Peut-être qu’en cherchant à les soigner de leur mal plutôt que leur prendre la vie ça aurait été mieux. Dans un monde idéal une solution pacifique et heureuse aurait pu être trouver dés la salle de bal, voir même avant que toute cette merde se passe ainsi. Nous ne sommes point dans un monde idéal et très ironiquement les astres ne souhaitent pas aller dans ce sens. Le chant de la valkyrie ce stop en même temps qu’elle reconnaît très distinctement les signes Shierak sur son corps. Un autre croyant, mais pas du tout de la même manière. Comme quoi, une même religion garde en son sein des membres bien différents.

    Usha se méfie moins de la lumière que des ombres de manière générale. Ce qui est très ironique quand on voit que son allié est une manipulatrice d’ombre alors que son adversaire utilise plus que visiblement de la lumière. La présence de la fumée fait se demander à la secrétaire s’il ne s’agit point d’un élémentaire de vapeur, mais sa réflexion se termine bien rapidement quand une vague d’air attaqua le groupe. Là tout de suite son corps et esprit se concentrait plus sur la protection du groupe que de savoir la race de leur adversaire. Des blessures arrivent, mais ce n’est absolument rien, du pipi de chat, face à ce qui arrive à la Puce.

    L’elfe avait clairement pris bien tarif dans sa gueule pour rester poli. Ce n’est clairement pas quelque chose qui ne se soigne rapidement sans magie, ni avec sa faible magie de soin qu’elle avait. C’est dans ce genre de moment qu’elle voudrait avoir plus de capacité de soin à son actif. Autant pour les malédictions et poisons, cela ressemblait un peu à quelque chose, autant pour le reste c’était des enfantillages, surtout face à ce genre de dégât. Les yeux d’Usha voient très clairement Poussin aller vers la blessée et l’ayant vu manier des capacités de soin magique plus imposantes que la sienne, elle lui laisse la charge de la pauvre victime. S’occuper du connard qui semble avoir des plans de merde pour le Reike pour ne pas qu’il s’occupe du soigneur et de sa patiente est plus important là tout de suite.

    Elle activa son senseur magique pour pouvoir voir au mieux les mouvements de magie de l’artefact de magie et pouvoir si besoin indiqué à Oyun ou en réalité à n’importe quel membre du groupe si jamais elle voyait une faiblesse au niveau du mana quelque part ou même s’il y avait des mouvements instables de ce dernier. Il n’était pas à oublier que cette chose avait le potentiel de devenir instable en présence de magie juste à côté de lui. Même si rien ne l’indique cela reste une possibilité assez forte pour ne pas l’oublier. Du coup, sans la moindre hésitation, elle se préparait à indiquer la moindre anomalie là-dedans.

    Pendant que Petit faisait un peu le ménage avec son air, elle chargea le maximum de sa foudre dans son fouet, l’instabilité de l’électricité qui part dans tous les sens avec le tranchant de son arme pourrait potentiellement toucher au mieux le plus de zones sensibles de l’adversaire. Le corps à corps, encore plus avec les tentacules déjà bien trop proches ainsi, ne lui faisait pas plus envie que cela. De plus, avec son fouet, elle avait espoir que les mouvements amples de l’arme permettraient une certaine protection en même temps que d’attaquer en même temps. L’espoir fait vivre il parait. Il conduit aussi à la perte, mais passons.

    Une fois son assaut plein de domination mal placée diront certains, elle continua dans le thème des donjons privés. Une cage de foudre fut créée de cet inconnu qui n’avait point pris le temps de se présenter lui, vraiment, la politesse se perd avec les adversaires qui avancent dans le temps. Après, il faut aussi l’admettre, le groupe n’était absolument pas dans le dialogue là tout de suite. En même temps, la dernière tentative de dialogue n’a pas été des plus concluantes. Bon, c’était peut-être, certainement, arrivé bien trop tard dans l’assaut du soir, mais ce n’est pas de leurs fautes, c’est eux les victimes à la base. En tout cas, voir Ellana à nouveau sur pieds ne confirme qu’un peu plus à Usha que bordel, si elle est encore en vie à la fin de tout cela c’est un entraînement intensif qui l’attend pour effacer beaucoup des erreurs commises en cours de route.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3058

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Ven 5 Jan - 4:18
    Une fois en haut des marches, l'ennemi se révélait. Il portait une tenue d'étudiant mais il n'avait pas l'apparence juvénile d'un élève qui aurait intégré l'université cette année.
    D'un sourire suffisant il accueillait la venue du groupe avec une déclame tout en arborant les symboles de cette religion si ouverte et vague qu'était le Shierak. Il paraissait confiant malgré qu'il était seul face au groupe, soit c'était un fou fanatique, soit il avait quelques tours dans sa manche.
    Soudainement le sol tremblait et une improbable bourrasque le souffla assez fort pour lui faire perdre l'équilibre, le renversant à terre sans qu'il l'ai vu venir. Il supposait l'étudiant être un mage de la même trempe qu'Oyun. Des attaques pouvant venir de toutes les directions et être invisible, oui, il avait de quoi être confiant.

    - Foutr... Rageait le cochon en se relevant alors que le cri d'une femme le coupait dans son juron.

    Il n'était pas encore debout qu'il apercevait l'elfe du groupe saisie par un tentacule, un flot de liquide carmin jaillissait de ses flancs alors qu'elle s'égosillait de douleur. Le drakochon n'eut pas le temps de l'appeler que l'appendice lumineux l'envoyait s'écraser dans le décor.

    BAM... BAM... BAM.

    Le mur, le plafond et finalement le sol où elle avait été jeté avec une force inouïe au point de presque fendre les dalles. La voix de la vétérinaire s'était éteinte dès le premier coup, laissant les chocs successifs résonner avec plus d'écho encore dans la crypte. La scène n'avait pas duré plus de quelques secondes, pas même cinq, peut-être juste trois, Lardon avait tout juste eu le temps de se remettre d'aplomb quand Ellana avait été jeté à terre comme une poupée désarticulée.
    L'hybride se précipitait vers elle. Les convulsions de son corps lui indiquait que son crâne ou sa nuque avait été épargné d'un coup qui lui aurait été fatal mais son état était terrible. Les entailles profondes sur ses flancs suggéraient également des hémorragies internes, et à l'instar de son bras droit, le soigneur devinait plusieurs autres fractures ou organes endommagés.
    Par il ne savait quel miracle, Ellana semblait toujours consciente malgré les traumatismes importants. S'il avait eu le temps d'être admiratif, le cochon lui aurait certainement témoigné une boutade mais l'urgence lui intimait de fermer son gros museau et d'agir immédiatement. Ce qu'il faisait.

    Le drakochon posait ses mains sur les flancs meurtris de l'elfe pour ralentir quelque peu la perte de sang et pouvoir réparer les chairs plus rapidement. Comme il le soupçonnait, les lacérations avaient touchés certains organes, sans parler des muscles ou des os. Sa mana se déversait à l'intérieur du corps de l'elfe, la sensation de froid dû à la perte de sang allait rapidement s'estomper et la douleur disparaissait progressivement à mesure que sa chair se régénérait. Il visualisait parfaitement les zones touchés, une fois qu'il injectait sa magie à l'intérieur d'un corps, son esprit parvenait à distinguer clairement les traumatismes et les lésions comme s'il les avait sous les yeux, le mage pouvait ainsi plus rapidement cibler les endroits à soigner en priorité.
    En quelques secondes, un peu plus qu'il n'avait fallu à l'elfe pour finir dans cet état, Lars avait fait disparaître les perforations de ses organes et de ses entrailles, les fractures de ses côtes et du coccyx, et les entailles de sa chair, ne laissant pas même une cicatrice. Il ne restait plus que son bras droit qui se tenait dans un angle étrange à cause de l'os brisé qui ressortait en perforant son biceps.
    Lardon remettait d'abord l'os en place dans un mouvement sec qui n'était pas sans douleur avant d'apposer sa paume à l'endroit de la déchirure. A nouveau, la douleur allait se dissiper, à mesure qu'il allait ressouder l'os grâce à sa magie, puis ce serait au tour du muscle d'être réparé.

    Lardon n'avait pas fini son travail qu'Ellana se relevait, encore couverte de bleus et d'écorchures, il lui restait sûrement encore de nombreuses entailles ici et là mais l'elfe ne semblait plus pouvoir attendre et dès qu'elle pu de nouveau bouger les doigts de sa main droite, elle se relevait et s'élançait à l'attaque sans même un regard ni un remerciement.
    Les convulsions de la blondinette que Lars avait attribué aux traumatismes lorsqu'il s'était précipité à son soin n'en était pas. Son visage était au début figé mais à mesure qu'il la soignait il se tordait d'une expression mauvaise et haineuse. Si elle n'avait pas perdu conscience c'était parce qu'une profonde hargne l'animait même après que son corps ait été brisé. Elle ne convulsait pas non, même presque aux portes de la mort l'elfe essayait de faire bouger son corps, et Lardon ne doutait pas que c'était dans le but d'aller se venger.
    Le soigneur expirait brièvement, il ne savait pas s'il devait être impressionné ou inquiet que la vétérinaire qui lui paraissait pourtant si douce il y a quelques semaines soit animé d'autant de folie féroce aujourd'hui, à moins que cela ne date pas seulement d'aujourd'hui.
    Une place chez les Dévoreurs ? Peut-être finalement.

    Se relevant pour la suivre, le drakochon faisait naître de sa magie tellurique d'énormes blocs de pierre, la commandante du Voile Rouge lui avait enseigné malgré elle une technique habile et efficace autant en attaque qu'en défense mine de rien.
    En repensant à la défunte, l'absence de l'illusioniste et du chef d'équipage était frappante, il aurait penser les voir ici pour la défense de la dernière ligne mais il semblerait que sa supposition sur le possible schisme du groupe ennemi se soit avéré juste. Lardon caressait le maigre espoir qu'ils aient décidé de se cacher et s'enfuir après le fiasco de leur attaque et la perte d'autant de leurs membres car l'une des autres possibilités était de se faire prendre en traître pendant la bataille ou juste après.
    Il y avait aussi la façon dont l'invocateur de tentacule parlait de la directrice. Lardon pouvait se tromper mais il avait le sentiment, à travers les mots du dévot, qu'il connaissait bien la dame Chantelune, au moins assez pour l'appeler familièrement par son prénom. Cette dernière était d'ailleurs retenue au fond de la salle. Il était difficile d'attester de son état d'aussi loin mais Lardon ne pouvait pas vraiment la rejoindre directement à cause du dôme lumineux qui se dressaient entre elle et le groupe et qui couvrait les runes de toute la machinerie magique qui chargeait l'artefact en mana.
    A moins de se téléporter de l'autre côté pour interrompre l'approvisionnement en interagissant directement à la source, ils allaient devoir tenter de forcer la barrière. Egalement allaient-ils pouvoir libérer la directrice avant la fin ou seraient-ils obligé de la supprimer ? Cette solution radicale avait le mérite d'être expéditive et de solutionner bien des problèmes, cependant avec ses pouvoirs il était dans l'incapacité de mettre en application cette idée. La directrice obtenait un sursis mais allait également devoir tenir encore un peu.

    Oyun et Usha avait déjà entamé l'offensive pendant que Lardon remettait l'elfe d'aplomb et l'hybride suivait sa comparse blonde comme son ombre, ses rochers allait faire office d'obstacle pour empêcher les tentacules lumineux de saisir ou de frapper à nouveau des membres de l'équipe. Il allait agir en réaction des tentatives du fanatique.
    En analysant l'évolution du combat, le porcin pouvait deviner que les filles agissaient pour capturer le mage du Shierak plutôt que de l'abattre. C'était une bonne idée, il avait certainement bien des réponses à livrer mais surtout il semblait en savoir beaucoup sur l'artefact, et stopper le processus qui le transformait en bombe de mana était une priorité presque absolue s'ils voulaient survivre.
    Elles s'attaquaient également à la barrière qui bloquait le passage et protégeait les runes et la relique. Lars décidait de les épauler.
    Dans un premier temps tout de même il créait des pointes de pierre qu'il élançait vers le tentacule qui avait blessé Ellana. L'orc du groupe avait déjà déclenché les hostilités en fanfare, même s'il ne lui avait pas lancé un regard il avait entendu les cris et le vent souffler, comme dans la bibliothèque, il n'avait en revanche pas pu constater le résultat et préférait lancer une attaque préventive pour couvrir sa collègue elfe.
    Puis Lardon décida de sacrifier l'un de ses rochers pour soutenir l'effort, la protection devait absolument tomber et il envoyait l'un de ses blocs terrestres se fracasser à l'endroit où la barrière avait déjà reçu des attaques, espérant que cela suffirait à la fragiliser et la briser avec leurs efforts combinés.

    La suite allait être décisive, le cochon était presque au bout de ses réserves naturelles de mana et il ne lui restait plus que quatre rochers pour bloquer d'éventuelles attaques physiques. Si le mage fanatique s'avérait trop puissant, cela pourrait bien être la fin.


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1473

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Ven 5 Jan - 6:22
    Ce n'est pas un combat, c'est une simple mise à mort. Ces ennemis n'ont rien à voir avec les combattants qu'ils auraient pu être. L'unique constat d'Oyun sur le sujet, aussi froid qu'il puisse paraître, c'est qu'au moins, ils ne les gêneront plus. Elle enjambe le cadavre du mage, et soudain, la fumée qui cachait l'étrange silhouette se dissipe, révélant ainsi son apparence. Un homme de l'âge d'un étudiant, à l'apparence humaine, taille moyenne, corpulence maigre, vêtements propres et soyeux, ornés de symboles propre au culte de Shierak. En possession d'un grimoire de nature inconnue, et tenant un discours qui laisse croire qu'il était la tête pensante derrière l'attentat sur le campus.

    Comme bien des narcissiques assoiffés de pouvoir, il les provoque tout en mettant en valeur son implication dans l'opération… mais contrairement aux plus stupides, il ne perd pas non plus de temps en verbiage. Très vite, des attaques puissantes sont dirigées sur leur groupe : Usha en pare une, mais Ellana n'a pas cette chance, et se retrouve rapidement dans un état alarmant.

    L'orc n'attend pas une seule seconde pour réagir : un vent puissant l'entoure alors qu'elle avance d'un pas rapide dans la direction du mage hostile, cherchant la position idéale pour faire un maximum de dégâts sur les joujous du mage sans entraîner ses alliés dans sa zone d'attaque. A chaque pas qu'elle fait, la vitesse du vent s'intensifie, et lorsqu'elle décide qu'elle est à une position correcte pour endommager toutes ses cibles - la priorité allant au dôme de lumière entourant le mage et aux tentacules - elle plante ses pieds dans le sol et élargit progressivement la zone que balaie les rafales qu'elle génère, créant d'abord un tourbillon, jusqu'à ce que l'air tourbillonne dans tous les sens autour d'elle, créant une sorte de dôme composé de courants d'air acérés à la vitesse sifflante. Le regard fixe en direction du mage, elle continue d'avancer, espérant disperser l'attaque d'air qu'il avait dirigé contre eux.

    Du coin de l'œil, elle voit Ellana, déjà rétablie, attaquer également le dôme de lumière, à sa façon. Lars envoie également un rocher dessus, et entre leurs trois assauts, la Serre Pourpre peut envisager une stratégie cohérente si celui-ci venait à céder.

    Dès que l'occasion se présenterait, elle foncerait en direction du cercle pour y abattre sa hallebarde en bronze céleste, jouant de la solidité imbattable du minerai avec lequel elle avait été forgée pour endommager le cercle au sol, ainsi que les crânes qui semblaient catalyser la magie reçue depuis l'extérieur. En privilégiant les frappes en diagonale dans le sol de roche et en prenant garde à ne pas toucher l'artefact, cela pourrait endommager les plans de l'ennemi, et qui sait, peut-être même aider à libérer la directrice de ses liens arcaniques. Dans un second temps, elle réunirait à nouveau son mana pour neutraliser "l'étudiant" à distance, en modulant sa magie de l'air pour former de longues aiguilles aériennes, qu'elle manipulerait avec précision pour les planter à des endroits sensibles, mais pas nécessairement vitaux, au cas où quelqu'un voudrait le garder en vie… enfin, non. Ca, c'est ce qu'elle voulait se faire croire à elle-même. En vérité, elle voulait plutôt mettre à l'essai une technique qui privilégierait la douleur infligée plutôt que l'assurance de la mort : pas par responsabilité, mais bien parce qu'elle avait besoin de se défouler.

    Il fallait cependant envisager une autre possibilité : peut-être que la protection sur le cercle runique serait plus coriace qu'ils l'auraient préféré. Si c'était le cas, alors le mage goûterait à ses "aiguilles" plus tôt que prévu, mais également à un javelot qu'elle lancerait avec précision, de façon à le forcer à laisser tomber son grimoire.


    CENDRES


    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 457

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Sam 6 Jan - 12:48
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 28


    Le groupe avait réagit. Violemment, prestement. Ils avaient tout fait pour tenter de neutraliser les attaques de l'étrange étudiant ainsi que de le piéger le temps de s'en prendre à l'étrange dôme luminescent. Si la première tentative sembla couronnée de succès, les tentacules de lumières et tous les moyens d'assauts de l'étudiant se virent réduits à néant. Les choses auraient pu continuer ainsi, si les protagonistes n'avaient pas tenté de s'en prendre au dôme et d'ignorer la menace la plus importante. D'ailleurs, l'assaut à coup de hallebarde de l'orc eut un effet étrange, car cette dernière sembla "aspirée", comme si l'artefact l'appelait et s'échappa des mains de la peau verte qui, confuse, se retourna instinctivement vers la boule magique qui emprisonnait l'étudiant. Mais d'abord, le rituel se mit à réagir à ces assauts.

    Les attaques magiques venant renforcer encore plus l'afflux de mana, le dôme se mit à grésiller fortement, semblant altérer entre réalité et illusion tandis que sa couleur se teintait peu à peu d'une lueur vermillon, comme un voile rouge s'abattant doucement sur les restes osseux et l'artefact. Mais ce qui inquiétait le plus, c'était ce poids dans l'air, cette impression que leurs actions n'avaient fait qu'accélérer le processus, et ça, le senseur magique d'Usha ne le vit que trop tard. Ce dernier, s'il permettait d'identifier les pièges magiques et la nature connue, ne pouvait entrevoir la complexité du rituel et les actions menées ne lui permirent malheureusement pas de prévoir ce qui allait suivre. Rugissant presque, l'ensemble arcanique projeta une nuée d'éclairs magiques sur la directrice de l'académie qui laissa un hurlement de douleur retentir dans toute la crypte. Et bientôt, ce hurlement ne fut coupé que par les rires sardoniques provenant de la prison de foudre et de ténèbres.

    - Vous reikois n'êtes que des brutes. Des créatures décérébrées qui pensent que la force brute peut résoudre les moindres maux. N'avez-vous donc rien appris, lorsque vous tentiez de libérer le professeur elfique?

    La prison maintenue par Usha et Ellana se dissipa alors subitement dans l'air, comme aspirée par le néant. Ricanant, l'étudiant fixa le groupe tandis que son absorption magique venait neutraliser la magie utilisée contre lui. Un sort efficace, qui ne put cependant retenir les "aiguillons" invisibles projetés par Oyun. Lacérant complètement la carcasse de l'étudiant, ce dernier laissa un grand grognement s'échapper de sa gorge alors que du sang giclait tout autour de lui. Dans cet enfer élémentaire, l'ennemi de l'université fit soudainement exploser sa magie dans une terrible tempête de tentacules luminescentes. Le groupe, prit au dépourvu, ne dut sa survie qu'aux roches élémentaires que Lardon avait fait tournoyé en guise de protection. Grâce à lui, ils avaient ainsi pu éviter le moindre dommage. Mais... Ils n'étaient pas sauf pour autant. Au centre des tentacules, alors qu'il posait instinctivement sa main sur son flanc, l'étudiant semblait avoir bien changé d'apparence. Plus grand, plus famélique, l'être qui siégeait parmi les invocations élémentaires possédait des traits aussi déformés qu'abjects. De la chair lacérée, recousue maladroitement. Des lèvres absentes et un regard aussi écarlate que malsain. Des traces de mutilations, et une grande robe au col noir qui recouvrait un corps visiblement trop squelettique pour être normal.

    - Un an. Un an que je reste tapis dans l'ombre à éviter les contrôles. A user de magie et de sourires pour tromper ceux qui m'entourent et planifier cette soirée. Un an à devoir subir la stupidité de votre peuple. A attendre l'appel de mes maîtres. Et enfin, enfin X'O-rath a fait venir ses fils. Enfin, il m'a indiqué qu'il était temps d'agir. Personne ne faisait attention à l'étudiant que j'étais. Personne ne se méfiait de celui qui arborait si fièrement les symboles de vos dieux pitoyables.

    Les tentacules frémirent de nouveau, tandis que le mage venait récupérer le grimoire qu'un des javelots d'Oyun avait fait tomber. Epoussetant ce dernier, le Mutilé observa les membres du groupes éparpillés dans la crypte.

    - Vous n'imaginez pas les efforts pour réunir cet artefact. Les liens avec la pègre, les courbettes... Et l'étude de la magie. La Forge... La naissance d'un nouveau fils... Voila les visions qu'il m'a accordé... Voila ce que je devais faire. Ici, son courroux s'abattra sur la ville. L'explosion vous tuera tous, et sa magie nous fera tous renaître pour qu'il puisse ronger le Reike de l'intérieur, puis de l'extérieur... Il ricana. Alors ne pensez pas pouvoir m'arrêter ici. Même si, de ce que je vois, vous semblez simplement vouloir accélérer le processus... Je suis le Mutilé. Apôtre de X'O-rath. Et vous allez mourir ici pour servir mon Dieu.

    Les invocations de lumière frémirent de nouveau, se mettant à danser dans un ballet inquiétant. Une nouvelle attaque se préparait, le groupe s'en doutait. Le temps d'agir serait ici et maintenant, où ils tomberaient face aux derniers assauts de l'agent des titans. Le moyen de stopper le rituel se trouvait probablement dans ce livre... Mais... Ils ne l'obtiendraient pas tant que le Mutilé demeurerait en vie. Les tentacules s'élancèrent alors, lançant la dernière vague de violence de ce terrible combat...

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Attachée contre l'artéfact, se vide de son mana, blessée (?)

    - Viktor Svarnakovak - Combat une poche de résistance du Voile Rouge

    - Aerhi Vynsala - Grièvement blessée, fortifiée dans la salle de bal

    - Taenor - Fortifié, soigne Aerhi en attendant l'arrivée de la garde

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- Retourné au niveau de l'entrée pour aider la garde à progresser

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Disparu???

    - Le Mutilé- En train de combattre le groupe, blessé

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: Fortifié - Hors PA
    Etat de Santé Usha: Légèrement blessée
    Etat de Santé Ellana: Légèrement blessée

    /// Grâce aux potions fournies par Viktor Svarnakovak, le groupe a regagné 4 utilisations de pouvoirs de palier 2 \\\

    Visuel de la salle:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 YEsQweL
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).

    ------- Objectifs -------

    - Trouver l'étudiant et libérer Isa Chantelune: 0/1
    - Arrêter les machinations du Mutilé: 0.5/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2106

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Sam 6 Jan - 17:55
    Les attaques s’avéraient inutiles, voir même provoquait l'effet inverse recherché. Accentuant sa force et amplifiant son pouvoir encore inconnu, le seul résultat qu'ils avaient étaient les hurlements d'Isa ainsi qu'une réaction ennemie. Une explosion magique, stoppée de justesse par les roches maintenues par Lars. Se moquant ouvertement du groupe qui s'était jeté bêtement sur la solution de la magie, l'étudiant, qui n'en était pas un en réalité, révéla sa véritable identité tout en se débarrassant de sa prison en un claquement de doigt, non sans énerver Ellana lorsqu'il fit part de ses motivations. Toujours sur les nerfs, l'elfe susceptible ne put se retenir de répondre à l'agent des Titans.

    "Une année entière que tu aurais pu passer à changer de destinée. Mais non, tu auras perdu un an de ta vie pour des plans qui vont s'arrêter ici et maintenant. Personne ne servira ton fanatisme. Tu vas crever comme une sous-merde que tu es, tu pourras toujours prier, rien n'y changera."

    L'épée tendue vers le Mutilé, seuls des tentacules lumineux se jetant sur elle lui répondirent, tout comme d'autres se jetèrent sur le reste du groupe. Hors ils ne rencontrèrent que les lames et fureurs de chacun, se faisant découper avant de disparaître en poussière de lumière, provoquant la création de nouvelles formes, éternellement renouvelable, pendant que l'invocateur gloussait sinistrement. Du côté de l'elfe sa défense ne fut cependant pas sans douleur. Bien que soignée, son corps endoloris par les plaies encore ouvertes lui rappelait constamment qu'elle essayait d'aller plus vite que ce qu'elle ne pouvait physiquement se permettre.

    Et pourtant, dans son entêtement, elle fonça en direction du Mutilé. Si la magie s’avérerait inutile, absorbée par l'ennemi, alors elle se battrait à l'épée sans aucun pouvoir à base de mana. Se glissant à travers les tentacules, les entaillant au passage ou en découpant des plus fins, Ellana agiterait son épée dans tous les sens, non pas comme une dégénérée mais comme l'escrimeuse qu'elle était devenue. Elle n'était pas la plus grande bretteuse, mais elle faisait partie des Serres Pourpres et elle comptait bien le prouver à son adversaire. Son seul but était de l'abattre et de récupérer son livre, artefact qui serait sûrement la clé pour arrêter ses machinations.

    Dans un tintement ferrique, la lame découpa le plus de silhouettes lumineuses possible. Autant pour passer au travers que pour limiter leur apparition et ainsi laisser plus de chances à ses alliés de les surmonter. Moins il y en avait, plus ils avaient la possibilité d'avancer. La rage d'exterminer celui qui était la cause de tant de morts ce soir, lui fit presque oublier la douleur, la motivant à avancer avec autant de détermination. Peu importait s'il fallait le garder en vie ou seulement récupérer le livre. Pour Ellana, il devait mourir maintenant.

    Courant jusqu'à trouver une ouverture, l'elfe se jetterait sur l'agent des Titans, la lame élevée jusqu'à l'abattre violemment lorsqu'elle atteindrait sa cible. Le fer frappant contre la chair ou bien contre le sol si celui-ci avait réussi à s'esquiver, Ellana ne lui laisserait pas la chance de contre attaquer ou bien de s'enfuir, qu'elle l'enchaînerait de coups, n'hésitant pas à l'attraper par le col si besoin pour venir le perforer à maintes reprises. C'était osé et cela ne risquait pas forcément de fonctionner à coup sûr, mais la haine la poussait à tenter tout ce qui était possible. Noctem finirait par venir à bout de cette âme misérable, même si c'était un de ses alliés qui l'achèverait, au moins elle aurait contribué à sa chute.

    Même si la rage cognait dangereusement à la porte de la logique, Ellana s'assurerait que les tentacules ne deviennent pas trop nombreux au point d'obstruer le passage de ses alliés ou même risqueraient de mettre en péril leur vie. Abandonnant sa cible principale pour venir aider ses compagnons si besoin étaient.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1473

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Sam 6 Jan - 18:19
    L'arme d'Oyun lui échappe, et elle est impuissante face à la magie qui lui arrache son tribut de Sable-d'Or. L'orc se retourne dans la direction de l'ennemi, n'ayant plus qu'une idée en tête. Puisqu'il ne veut pas lâcher son grimoire, puisque son dôme de lumière est si puissant, puisqu'ils ne sont "que des brutes" : alors très bien. Il n'y a plus aucun intérêt à rester placide, logique, rationnelle ou réfléchie. Cédons à ses provocations.

    - FERME TA GUEULE, FILS DE PUTE DIVINISTE !

    D'une voix rauque, elle érupte les mots qu'elle enjoliverait en temps normal, avec une facilité qui ne lui ressemble pas.  Elle vient prendre les deux javelots qui restent dans son dos et tranche un tentacule qui l'attaque d'une attaque preste, avant de croiser les armes pour parer un second assaut, qui la force à reculer de quelques pas. Un troisième guette son flanc et elle fait une pirouette en arrière pour l'éviter, qui lui permet de reprendre pied et de préparer sa riposte.

    L'ennemi semble avoir utilisé le même sort d'absorption magique qu'elle pour se défaire des entraves d'Usha et Ellana. Une magie qu'elle maîtrise bien, et surtout, dont elle connaît la faiblesse. Il ne pourra pas entièrement absorber une attaque si elle y infuse toute sa puissance de feu. Il pourra absorber autant de magie basique qu'il veut, mais pas d'assaut physique.

    La guerrière charge sa première attaque, canalisant son mana de façon beaucoup plus rapide et impulsive qu'avant, et la relâche en deux frappes diagonales simultanées qu'elle mime avec ses javelots, matérialisées sous la forme d'une croix acérée qui vient trancher une partie des tentacules devant elle, pour guetter le corps du Mutilé - son but était de faire de lui "le Démembré", sectionné au niveau des épaules et des hanches. Mais lui offrir un nouveau titre n'est pas assez. Il en faut plus. Il faut qu'il hurle, qu'il souffre, que même son cadavre soit torturé, qu'il ne reste plus rien de ce pauvre imbécile qui puisse rejoindre son Titan adoré.

    - CRÈVE, CRÈVE, CRÈVE !

    Oyun ne prête même plus la moindre attention aux potentiels dommages collatéraux. Tant pis, si les autres sont touchés, c'est que comme tous les morts et tous les blessés, ils étaient trop faibles. La seule autre cible qu'elle surveillait, prenant soin de ne pas l'endommager, était le grimoire que tenait le mage. Parce qu'elle voulait le voir le lâcher à nouveau - cette fois parce qu'il serait mort, et incapable de s'accrocher à quoique ce soit.

    Elle prend une grande inspiration, et réunit toute sa puissance pour éprouver à nouveau la défense de "l'étudiant". Le tourbillon qu'elle matérialise, d'abord horizontal, pivote lentement, changeant d'axe pour devenir vertical - et c'est lorsqu'elle mime le mouvement d'une double frappe verticale que son projectile se sépare d'elle et fonce sur la silhouette du Mutilé, telle une scie circulaire aux dents cataclysmiques.

    - TES EFFORTS ÉTAIENT VAINS ET ILS LE RESTERONT, PAUVRE MERDE !

    Ce n'est toujours pas assez. Dans son champ de vision périphérique, elle voit les attaques de ses camarades, ce qui semble exalter sa soif de sang. Oui ! Que tous se réunissent pour déchirer ce qui restera de sa chair, de ses muscles, de ses tendons et de ses os ! La guerrière bondit en l'air, ses deux armes brandies en direction du corps de l'ennemi, ignorant les nombreux appendices qui lui servent encore de protection, et vient planter ses lames dans ses flancs. Une Oyun normale les aurait lancés : cette Oyun là veut tâter sa mort, et être aux premières loges de sa victoire.

    CENDRES


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3058

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Sam 6 Jan - 18:55
    Ce n'était vraiment pas facile. L'hybride ne devait sa survie qu'à cette technique de Silfornia. L'agent de Xo'Rath avait lui aussi usé d'une forme d'explosion magique similaire, lorsque l'air commença à se charger de mana, Lars avait pu réagir juste à temps et interposer ses rochers devant ses compagnons d'armes et lui même avant que la décharge ne les projette contre les murs de la crypte. Son dos n'était pas assez douloureux pour l'empêcher de se relever et bon gré mal gré, il se redressait sur ses pieds, l'épée dans sa main valide.

    La disparition des entraves autour de l'étudiant à la face aussi séduisante que de la viande hachée indiquait à Lardon qu'il disposait d'un pouvoir similaire à celui de l'Orc dont elle avait déjà usé au cours de la nuit. Cela signifiait que leurs sorts risquaient d'être inefficace tant qu'il maintenait active cette défense. Le drakochon était loin d'être mauvais au corps à corps, il avait passé son service militaire haut la main mais se jeter dans une mêlée face à d'autant de tentacule n'était pas une sinécure, voir carrément suicidaire.
    Pourtant il allait devoir s'y lancer car une autre urgence venait de s'aggraver, le dôme de protection avait également un effet d'absorption, et l'agent des Titans avait beau les railler avec sarcasme, ils avaient utilisés des rituels inconnus et tous différents. A partir de ce constat, difficile de tirer une leçon assurée quand les circonstances changent, cependant il n'avait que peu de crédit, et de temps, à accorder aux provocations du traître, et encore moins après l'avoir entendu chouiner sur son année à passer à faire des courbettes et des jolis sourires pour tromper son monde.
    Un an. Quelle blague. Cela faisait des dizaines d'années que l'hybride courbait l'échine pour paraître docile, pour ne pas froisser les petits égo de ceux qui avait eu la chance de naître avec "la bonne tête", qu'il devait savoir quand ravaler sa fierté, s'écraser et fermer son clapet, faire attention à chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour qu'on ne lui colle pas l'étiquette d'animal.
    Lardon resserrait sa prise sur la poignée de son arme, entendre cette petite merde se plaindre comme une pimbêche qui viendrait de tâcher sa robe de princesse venait de lui donner une bouffée de colère plus vivace que l'inquiétude et la peur qu'il avait ressentit de devoir se confronter à l'agent de Xo'Rath et ses invocations tentaculaires.

    Certaines des filles étaient déjà passé à l'attaque. L'orc était déjà au contact à déchaîner sa puissante magie aérienne, Lars retardait un peu sa progression pour ne pas être prit dans les bourrasques tranchantes, se décalant du côté d'Ellana, surtout quand Oyun commença à exploser de rage, se battre à ses côtés lui paraissait une mauvaise idée. Les femmes, qu'elle plaie parfois. Usha devait être de l'autre côté, il ne voyait pas bien et son regard était déjà focaliser sur les mouvements des appendices de lumière pour les esquiver.
    Si le porcin avait l'impression d'avoir jeûné pendant une semaine, sa forme physique était encore excellente malgré la fatigue, il n'avait pas trop de difficulté à éviter les attaques directes et frontales des tentacules. Se battant du côté de la blonde, quelques attaques parvenaient à toucher son bras, droit heureusement, et hormis un déséquilibre léger, l'ouvrier du RSAF s'en sortait sans blessure, ripostant pour les entailler ou les trancher suivant l'épaisseur mais c'était surtout Ellana qui faisait le plus gros pendant que Lardon se faufilait dans les ouvertures que créait l'elfe pour attaquer directement l'invocateur.
    Le cochon attaquait sans fioriture la cible encerclé, il n'avait pas de botte secrète à proposer mais une attaque d'estoc ou de taille pouvait passer sans mal dans cette situation. Oyun était la plus grosse menace, surtout la plus vociférante, comparé à Lardon qui gardait contenue sa colère pour frapper en silence. La première attaque allait viser les jambes de l'étudiant, afin de réduire sa mobilité, Lars ne l'imaginait pas piquer un sprint mais cela le gênerait certainement pour esquiver les autres assauts des filles.
    Le grimoire avait attiré son attention mais il ne pouvait pas l'atteindre précisément, ses attaques se devaient d'être rapide pour ne pas faire une cible facile pour les éventuelles contre-attaques. Après la cuisse, Lardon préférait viser le tronc et tentait une autre attaque latérale pour frapper l'ennemi au flanc, même s'il devait reculer d'un bond pour éviter d'être prit dans une bourrasque qui venait de faucher de nombreuses invocations d'un coup. S'il avait été plus lent...
    Oyun se déchaînait et l'amplitude de ses attaques ne rendait pas la tâche facile pour se coordonner avec elle, l'orc donnait plutôt l'impression de se battre seule sans plus visualiser ceux qui l'accompagnait.
    Lorsque Lardon la vit bondir en attirant l'attention de l'illuminé, Lardon chargeait d'une estoc pour tenter de le planter dans le dos afin de l'empêcher de pouvoir reculer pour éviter l'attaque frontale.

    Il était tout de même prêt à lâcher son arme et bondir lui même en arrière s'il décelait que l'Orc risquait de le toucher, vu qu'elle avait l'air d'être devenu complètement folle furieuse.

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 421

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Dim 7 Jan - 20:35
    Ses yeux prennent les informations sans forcément toutes les comprendre. Comment comprendre un artefact de la sorte alors que tout au cours de la soirée aucune analyse d’enchantement n’avait donné la moindre piste ? C’est de l’acharnement bien futile de vouloir continuer à comprendre ce genre de magie avec un simple senseur magique et pas le temps nécessaire pour comprendre chaque subtilité des mouvements de la magie.

    Dans d’autres circonstances, avec un groupe de recherche surtout, cela aurait potentiellement pu donner quelque chose, là, c’était de la bêtise. Même en fixant la structure, cela n’a pas pu aider à voir quand il était trop tard pour agir ou même savoir quoi faire. Une fierté mal placée a fait perdre du temps précieux en somme.

    Il y a autre chose que sa fierté mal placée à fait pour le coup, ne pas tuer directement l’adversaire. Certes, avoir des renseignements pour plus tard est important, mais la survie du Reike l’est bien plus. Cette marionnette de X’O-rath n’aurait pas dû être simplement emprisonnée, mais attaquer plus durement quitte à perdre des renseignements. C’est encore ce genre de mauvaise décision de sa part qui mène un peu plus à cette situation.

    Elle sait qu’elle n’est pas l’unique responsable, qu’elle ne pouvait pas connaître l’avenir et qu’il est toujours plus simple de voir ce qui aurait pu être les bonnes solutions après avoir merdé, mais ça ne l’empêche pas d’avoir ce goût amer en bouche.

    Ce n’est pas la seule chose qu’elle a en bouche, en voulant attaquer elle a cruellement fait preuve de mauvais jugement pour de quand agir. Il est trop tard pour arriver à complètement esquiver l’attaque qui lui vient dessus alors qu’elle s’élance pour attaquer. Le tentacule semble viser clairement à lui arracher un de ses membres, aucun doute vu ce que cela a donné sur l’elfe que l’effet soit absolument tout sauf agréable.

    Son bras gauche droit est clairement la cible du moment, elle ne peut se permettre de perdre un de ses moyens d’attaquer, surtout sans possibilité de se soigner elle-même pour cela. Il faut choisir rapidement et son aile droite bouge pour se mettre dans la trajectoire.

    C’est le craquement sec des os de son aile qui sont la première chose qu’elle entend avant qu’une vive douleur la prenne. Ce n’est qu’avec un coup de dague qu’elle empêche son aile de quitter son dos. La douleur est forte, continue et elle sent clairement le sang couler le long de son aile. L’angle pris par le membre plumé est tout sauf naturel et on pourrait presque croire que la malédiction a aussi pris place sur ses plumes en les voyant clairement se teinter de rouge.

    Le poids est lourd dans son dos est c’est encore pire comme sensation que quand la magie n’était plus dans son corps. Inconsciemment son corps tente de bouger le membre blessé, mais cela ne fait que faire ressortir la douleur et embrouiller son esprit sur le moment.

    C’est vif, cela prend au corps et quelques instant elle se demande s’il n’aurait pas été mieux de voir son bras dans cet état. Non, c’est parfaitement ridicule, ça aurait été horrible d’une autre manière. Il faudra faire avec la douleur, c’est tout. Ne pas voler là est vraiment le dernier de ses soucis.

    Par contre avec tout cela tout contrôle sur son mana est parti, ce n’est pas comme si le senseur magique était important, mais ça reste frustrant de le voir partir sans avoir choisi qu’en le faisant consciemment. Comme si elle avait besoin de cela en plus pour être frustrée avec toute cette situation de base.

    C’est la rage de sa sœur d’arme qui semble terminée la réflexion. Pour le moment il faut mettre tout ce qu’il y a dans le ventre même si sa bouche est remplie du sang qu’elle a force de mordre sa propre langue pour ne pas hurler sa frustration et douleur plus que cela. Le soin sera pour plus tard, comme il faudra calmer Oyun une fois l’aberration qu’est l’ennemi mort ou alors suffisamment proche de la mort pour ne plus être un problème.

    Elle avance donc avec son fouet, attaquant tout autour d’elle pour passer au travers des tentacules, grimaçant à chaque fois que son membre blessé était blessé ou qu’un mouvement trop ample bougeait de manière désagréable les os fracturés qui chatouillaient les nerfs présents juste à côté d’eux.

    Même si la douleur était clairement là, la détermination de finir avec cela pour ensuite empêcher tout le monde de partir en fumé dans une bombe de mana était bien plus forte. Quand elle se trouva assez proche du connard de Mutilé, elle attrapa ses dagues et entreprit de chercher à le planter de la manière la plus efficace possible. Les point vitaux étaient sa priorité, rester proches de sa coéquipière complètement enragée aussi pour le coup.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 457

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Dim 7 Jan - 22:37
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 29


    Des lames dans tout le corps. Du sang glissant le long des plaies. Des gouttelettes vermillon venant s'écraser contre le marbre de l'université. Une douleur indescriptible qui tiraille son corps et la vision horrifiante d'une orc en rage de sang contre lui, le soulevant presque de terre. Et pourtant. Pourtant le Mutilé sourit.

    - Cette rage est si... Belle... Si seulement, elle avait servi mon maître... X'O-rath... Père morbide, je vous rejoins enfin... Puissiez vous corrompre ce monde misérable et imparfait...

    Et dans un dernier soupir, il leva sa main pour frôler la joue de la peau verte, avant que celle-ci ne vienne lui arracher. Mais c'était trop tard. Une simple amplitude magique s'étant insinuée dans l'esprit de la Serre-Pourpre. Une simple amplification émotionnelle, qui vint nourrir la rage de celle qui manquait constamment de sombrer. Pour les autres, la bataille était-elle vraiment terminée? Peut-être bien, mais pas pour l'enfant exilée de Melorn, qui devait maintenant affronter ses propres démons, ou se gorger du sang de ses alliés. Aux pieds du corps à présent sans vie du Mutilé, l'ouvrage qu'il possédait quelques instants plus tôt semblait vibrer avec intensité.

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 XFyOgUf

    * Le Recueil du Fils Maudit offrira connaissances et vision à celui qui osera le prendre. Refusez ce don, et le Dôme cèdera, résonnant avec l'Astre du dragon... Acceptez le don du Mort, ou rejoignez le. *

    La suite était évidente pour le groupe. Si les soins étaient nécessaires, il fallait aussi s'occuper de la peau verte enragée qui, à tout moment, pouvait se jeter sur ses camarades tant la rage qui s'écoulaient dans ses veines venait brûler les frontières de son esprit traumatisé. Dans sa tête, les visions de son passé. De cette nuit. De cette rage. De tout ce sang...

    Et il y avait aussi le livre et le Dôme, il fallait agir, quitte à prendre des risques, pour tenter de stopper la bombe de mana. De l'aide serait bienvenue mais, pour l'heure, le rituel n'était pas stoppé, et Isa semblait hurler de plus en plus fort. Le temps s'écoulait à une vitesse folle, et malgré leur victoire, la bataille n'était pas encore achevée. Bientôt, une multitude d'éclairs semblèrent jaillirent de l'orbe luminescente alors que l'étrange objet artefact se mit à tournoyer frénétiquement. Les éclairs vinrent frapper les murs, le plafond, provoquant des tremblements terriblement menaçant. Si le Dôme explosait à l'instant, nul doute que le groupe serait vaporisé et qu'une grande partie de l'académie serait détruite. Peut être, si aucun risque n'était pris. Si aucune volonté de risquer d'être possédé ne se manifestait...Peut être que si cette voie était choisie alors frapper purement avec ses sorts le dôme serait la solution? Un ultime sacrifice... Pour sauver la ville...

    Le choix en vérité, se trouvait dans les mains du groupe. Mais ce dernier pouvait être lourd de conséquences. Quoiqu'il en était... La célébration du voile rouge atteignait la fin de sa danse macabre.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Attachée contre l'artéfact, se vide de son mana, blessée (?)

    - Viktor Svarnakovak - Combat une poche de résistance du Voile Rouge

    - Aerhi Vynsala - Grièvement blessée, fortifiée dans la salle de bal

    - Taenor - Fortifié, soigne Aerhi en attendant l'arrivée de la garde

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- Retourné au niveau de l'entrée pour aider la garde à progresser

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Disparu???

    - Le Mutilé- Mort

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: Fortifié - Hors PA
    Etat de Santé Usha: Blessée
    Etat de Santé Ellana: Légèrement blessée
    Etat de santé Oyun: Enragée

    /// Grâce aux potions fournies par Viktor Svarnakovak, le groupe a regagné 4 utilisations de pouvoirs de palier 2 \\\

    Visuel de la salle:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 WwZHaiY
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).

    ------- Objectifs -------

    - Trouver l'étudiant et libérer Isa Chantelune: 0/1
    - Arrêter les machinations du Mutilé: 0.5/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 421

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Mar 9 Jan - 10:00
    Rien n’est simple, bien entendu. Si les choses étaient simples ils seraient encore en train de se gaver de petits fours et non en train de voir un orc déchiqueter en petit morceau avec toute la rage au de là que nécessaire le cadavre sans vie d’un serviteur de titan voulant faire exploser une bonne partie des lieux après avoir manipulé de pauvre faible d’esprit persuadé de trouver leur salut en provoquant une prise d’otage pour entrer sous les ordres de l’empire qu’ils attaquent ainsi.

    Et encore, là c’était une vision ultra simplifiée de la situation. Il fallait agir, rapidement, quoi qu’est pu faire comme dernière action cette merde qu’est le Mutilé là n’était pas le souci. Il fallait empêcher Oyun de devenir une dévoreuse qui se faisait tuer par les siens, car devenue un danger pour tous et non plus un outil utile pour le Reike.

    Faisant fis de la douleur lancinante dans son dos, elle approche de sa sœur d’arme sans la moindre hésitation, attrapant sa tête entre ses mains et forçant le contact de son front avec le sien. La valkyrie cherchait à capter son regard, même si elle doutait fortement que cela ait vraiment le moindre effet là tout de suite.

    Dès l’instant où elle posa les mains sur la peau verte face à elle, elle utilisa son contrôle des émotions. Elle chercha, sans la moindre difficulté pour le coup, la rage d’Oyun et tenta avec force de la diminuer de son mieux, tous ses efforts magiques étaient là-dedans. La faire disparaître ne serait certainement pas possible, donc il fallait que cela soit assez bas pour être à nouveau maîtrisable par celle qui vivait l’émotion.

    Utiliser simplement ce pouvoir pour faire revenir son amie à la raison lui semblait parfaitement illusoire. Avoir une ancre, quelque chose à quoi se raccrocher dans ce flot d'émotions du moment semblait bien plus vraisemblable. Il fallait quelque chose de parlant et qui soit fort. Il n’y a qu’une seule chose qui lui vient à l’esprit et sans la moindre hésitation Usha reprit des paroles qui avaient eu une importance capitale dans sa vie et qui en avaient eu, sans le moindre doute, dans celle de sa sœur d'armes.

    – Tu seras brutale avec tes ennemis. Autant que tu le souhaites. Tu seras violente, autant qu’il le faudra. Furieuse. Acharnée. Jamais nous ne te reprocheront de t’acharner sur nos ennemis. Jamais nous ne t’en voudrons de répandre leur sang. Mais tu devras composer avec tes frères et tes sœurs. Apprendre à te battre avec eux, et non seule. Jamais nous ne te demanderons de ployer le genou, si ce n’est pour t’élever. Ce que nous te demandons, c’est ta loyauté. À Deydreus. À Alasker. Aux autres Serres. Considère les ordres de Deydreus comme absolus. Et jamais nous ne jugerons tes actes à l’encontre de ceux qui nous font face.

    Elle prit une forte inspiration et maintint encore un peu l’effort sur dans son mana avant de se séparer de l’orc. Là tout de suite elle avait fait de son mieux et c’était à sa sœur d’arme de terminer de sortir de cela. Le rituel imminent ne laissait pas plus de place à un temps de repos plus long pour aider au soin de l’âme et surtout la psyché de sa camarade.

    – Je vais prendre le livre. Accepter les dons pourris est presque l’histoire de ma vie. J’ai l’esprit solide.

    Cette tentative d’humour était surtout là pour souligner à sa façon qu’elle se pensait être la plus apte à supporter mentalement ce que lui ferait subir cet étrange livre. Elle n’est pas rassurée sur ce que cela va impliquer, mais il n’est plus question de se poser pour réfléchir pendant mille ans sur lesquels faire. Le temps tourne et il n’en a rien à faire des états d’âme de chacun.

    Prendre un livre est un geste terriblement familier, mais là il a une implication si grande. Vraiment, on est si peu de choses dans ce monde. Dès que ses mains se posent sur le livre un flash la prend de surprise, mais ne fait pas perdre sa prise sur l’objet. Le flash lumineux est en réalité le brusque changement de décor que ses yeux perçoivent, la brillance de la neige qui reflète sans la moindre hésitation la lumière.

    Tout le décor qu’elle est observé est bien différent de la crypte. C’est des pics, elle est dans des montagnes pleines de neige qu’elle n’a jamais pu voir avant de ses propos yeux, pourtant elle a pu en faire des explorations dans le Nord. Elle a la conviction que ce qu’elle voit se trouve dans le Nord, bien au-delà des terres conquises par l’Empire. Le pourquoi de cette vision la trouble, mais avant d’avoir une réflexion plus longue sur le sujet une sorte de force brûlante s’en prend à ses ailes.

    Son corps se plie sous la surprise de ce choc inattendu, cela en plus de la douleur initiale fait trembler ce qui porte ses plumes. La vision n’est plus et le regard de la secrétaire se pose ses appendices dorsaux. Tout le blanc qui pouvait être sur elles encore a disparu, ne laissant que le noir présent, se mélangeant au sang déjà présent sur elle. De plus, les plus semble presque morte, comme asséché ou que la putréfaction avait commencé son œuvre sur elle. La vision de cela est perturbante, mais elle se force à détourner son regard de cela pour se concentrer sur le livre. Le reste est un détail.

    – Tout va bien.

    L’affirmation est fausse, clairement, elle ne sait pas ce qui implique tout cela, mais il n’y a pas le temps maintenant pour ce genre de détail. Même si un brun de crainte sur l’implication se fait et qu’ironiquement ses cheveux prennent une couleur similaire à celle de ses plumes-là tout de suite. Par contre, ce qui est possiblement un peu plus grave c’est qu’elle sent clairement que son mana n’est plus, comme aspiré par le livre, il faudra faire sans pour le moment.

    Elle lit rapidement est trouvé ce qui l’intéresse, là tout de suite comment arrêter le rituel. Le reste de ce bouquin aura tout loisir à être étudié par des érudits de l’empire plus tard. Le tout est de savoir si le reste de ses compagnons allait suivre les instructions ou non vu la demande. Ça la ferait presque rire si ce n’était pas une situation aussi complexe actuellement.

    – Bon… J’espère que vous aimez prier parce que visiblement on va devoir le faire, littéralement. Nous devons réciter ensemble une prière au dieu de la mort si nous voulons mettre la main sur l’artefact, le rendre moins létal et libérer la directrice des lieux. On est partie ?

    Elle en tout cas pour sa part est plus que prête à faire cela et donne la prière en question à l'ensemble du groupe. Pour elle ce n’est pas comme s’il y avait trente-six mille solutions. Elle se doute bien, surtout avec la putréfaction de ses ailes, la mention de X’O-rath et la tension de base ça n’allait pas forcément être quelque chose d’évident pour tout le monde de faire confiance pour se genre de chose.

    Que les Astres sont fourbes dans ce genre de moment.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2106

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Mar 9 Jan - 23:46
    Le groupe était devenu incontrôlable, leurs attaques étaient puissantes et les tentacules n'arrivaient plus à suivre leur rythme décharné. Le Mutilé cédait petit à petit aux assauts, jusqu'à devenir la cible principale, détruit de tous les côtés. Il était battu et pourtant, fidèle à sa folie, il continuait de sourire, moins vivace cependant, dans un dernier soupir il osa frôler la grande orc qui s'était déchaînée dans une folie meurtrière terrifiante.

    Alors qu'elle continuait de faire un carnage, souhaitant rendre le Mutilé en de la chair bouilli, prémâchée et recrachée. Oyun, devenue incontrôlable, fit preuve d'une rage insoupçonnée qui ne manqua pas d'inquiéter le groupe. Hurlant et frappant encore et toujours alors que leur ennemi était déjà mort depuis quelques instants, Ellana recula de quelques pas, voyant en son alliée l'essence des monstres de l'armée. Les Dévoreurs. Une des branches dont les membres lui inspiraient la crainte. Une crainte profonde qui venait justement de cette violence inouïe, dont la Serre Pourpre faisait actuellement preuve, mais également de par leur imprévisibilité.

    "Est-ce que... Est-ce qu'Oyun fait partie des Dévoreurs ?"

    Voilà qu'à la vue sanglante des agissements de sa sœur d'arme, l'elfe se mit à douter concernant sa réelle connaissance sur les postes de ses collègues. Peut-être qu'elle avait mal entendu lors des présentations, mais ce qui était sûr, c'est qu'en cet instant l'orc était devenue vraiment dangereuse. Quoi de plus dangereux qu'un allié devenu fou, impossible à raisonné ? Et pourtant, ce n'était peut être pas le cas. Usha avait tout de suite réagit pour venir en aide à son amie, rappelant un discours fort et lourd de sens et, usant de sa magie très sûrement, pour ramener Oyun parmi eux. Ce qui, bien heureusement, eut l'effet escompté, revenant doucement à elle, la grande verte s'était calmée. De son côté, la blondinette soupira, rassurée que tout était de nouveau sous contrôle. Enfin, pour l'instant.

    Le dôme semblait rappeler au groupe qu'ils ne leur restaient plus beaucoup de temps, des éclairs rouges jaillirent de partout, Isa Chantelune fit part de sa présence dans des cris de douleurs, sûrement atteinte par la magie qui l'emprisonnait. L'étau se resserrait, ils ne leur restaient plus beaucoup d'options pour la suite. La Valkyrie entreprit donc l'initiative de se risquer à répondre à l'appel du livre. Se sacrifier d'un mal pour prendre possession des pleins pouvoirs et donc d'arrêter les machinations, enfin, d'après les mots d'un livre maudit. Avant que l'ailée à la chevelure de cendres ne ramassa, Ellana l'interrompit en ayant le cœur plus lourd que la situation elle-même, inquiète de ce qu'il pouvait se passer, inquiète de devoir prendre une certaine décision.

    "Je suis certaine que tu es bien consciente des risques que tu prends, mais es-tu sûr de ce que tu fais ? Cela peut résulter d'un allé sans retour, si tu es possédé ou pire encore, on sera obliger d'anéantir la menace que tu seras devenue. Est-ce que tu es sûre ?"

    Après un instant, on lui répondit à l'affirmatif, déterminé. La Valkyrie était bien décidée d'encourir un risque mortel pour la survie de tous. Laissant donc la courageuse sceller son destin avec un quelconque mal, Ellana était prête à user de ses ombres pour la maintenir, ou même à dégainer si la situation empirait. Mais après quelques secondes, le regard dans le vide, la déteneuse du livre semblait encore bien consciente. Seules ses ailes changèrent.

    Dans un fin bruissement de feuilles craquantes d'automne, les ailerons d'un naturel blanc allant jusqu'au noir, devinrent nécrosés, noircies telle une affection de X'O-Rath. Témoin d'un tel phénomène rappela à la vétérinaire bien des maux et malédictions qu'elle avait put apercevoir durant la guerre, lui provoquant un frisson de terreur à la vue de ceux-ci.

    "Usha, tes ailes !"

    Et pourtant, la Valkyrie garda la tête froide, assurant que tout allait bien. Elle sait qu'elle n'a pas le temps ni de s'inquiéter, ni de s’apitoyer sur son sort. Elle se devait de rapidement trouver une solution à l'explosion imminente qui se préparait depuis le dôme. Et lorsqu'elle apporta la solution après avoir parcourut les pages, Ellana devint blême, ne tolérant pas du tout ce qu'ils se devaient de faire mais également ne croyant pas en l'efficacité de cette solution.

    "Prier ?! Mais... Usha est-ce que tu es possédé ?! T'es complètement possédée ! C'est le signal c'est ça ? Il faut t'achever là maintenant ?!"

    Elle s'approcha d'un pas vif, si la menace était purement orale, son approche relevait surtout de son aberration suite à ce qu'elle venait d'entendre.

    "On est pas dans une situation pour faire des blagues pour les solutions, je suis saine d'esprit, la prière c'est ça."

    L'entêtée dévisagea son alliée qui se mit à lire à voix haute le ''texte saint'', incapable de déceler une trace d'humour. Ne voulant se résoudre à une telle finalité, l'elfe resta dans le déni, haïssant au plus au point les hérétiques, il lui était impossible de leur donner une quelconque importance et, croyant en la parole magique, elle ne craignait que de mauvais présages à l'issue d'une prière de maudits.

    "Non, non et non. Il n'y a pas un autre moyen ? Tu as feuilletée les autres pages ? Il faut..."

    La Valkyrie avait été clair. Et le manque de soutien dans le regard de chacun, même s'ils étaient aussi résignaient à donner du crédits aux ennemis, lui prouvèrent qu'il n'y avait pas d'autres options et qu'il n'y avait pas le temps de piquer une crise.

    "Non mais enfin, on ne va pas prier son putain de Dieu pour désamorcer l'artefact, ça n'a pas de sens ! Vous vous rendez compte qu'on donne raison aux hérétiques en élevant la voix en leur faveur ? Ces connards qui font tant de ravages justement en croyant aux conneries qu'on va réciter. Laissez moi vomir. Qui sait ce que pourrait provoquer ce baragouinage !"

    Les éclairs explosant de partout, les hurlements de Isa les regards et paroles de chacun, que ce soit réflexion ou arguments, ou même un silence intimant l'obéissance et Ellana fut bien forcé de se résigner à agir. De toutes façons, il n'y avait pas vraiment de solutions qui s'offraient à elle. Ou peut être quelques unes, mais à quel prix ? Résultant peut être de conséquences encore plus terrible ? Non, elle ne devait pas prendre en péril la vie de chacun par crainte de quelques paroles... Même si la moralité ne jouait plus sur le tableau, c'était maintenant l'incertitude et la dangerosité du rituel qui régnait dans son esprit.

    Frustrée de donner au livre maudit ce qu'il voulait, la vétérinaire prit donc place autour du dôme, se mettant en tailleur ou adoptant la position qu'elle devait opter s'il en fallait une, elle était prête à répéter après la réciteuse.

    "Ô Père des Destinées... Non, je ne peux pas, qu'ils aillent crever ! On va trouver un..."

    Se coupant dans les mots qu'elle ne voulait prononcée, Ellana se leva subitement pour annuler ces stupidités. Rappelée par une grande main puissante sur son épaule, la petite elfe fut bien forcée de rester assise pour se mettre à réciter la formule. Si elle répétait telle une carcasse vide les mots d'Usha qui lisait la prière, intérieurement elle priait pour sa vie, demandait à se faire pardonner des Astres, même si elle n'était pas croyante, et se mit à insulter depuis le fin fond de son cœur ces crevards d'hérétiques. Et comme si cela n'était pas suffisant, comme le demandait le rituel, il fallait insuffler de sa magie dans le livre. Revenant auprès de la prêtresse... Oh bon sang, de Usha donc, tous trois se durent frôler la couverture du livre pour user de leur magie.

    C'est en serrant les dents qu'Ellana s'y attela, ne craignant qu'un vil piège des agents des Titans qui finiraient par les posséder ou on ne savait quel malheur encore.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3058

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Mer 10 Jan - 18:50
    De là où il était, l'hybride assistait à une scène qu'il pouvait qualifier d'étrange, alors qu'Oyun soulevait le Mutilé à l'aide de ses javelots qu'elle lui avait planté dans les flancs. Les cris de douleur laissaient place à un discours mielleux, ou résigné, presque doux en tout cas, tandis qu'il tendait la main pour caresser le visage de l'orc. Peut-être si celle-ci n'était pas emprunte d'une rage incontrôlable l'agent des Titans l'aurait il embrassé ?
    La réflexion n'eut pas le temps d'être poussée plus que cela lorsque la guerrière attrapa sa main pour lui arracher le bras, jetant le reste du corps à terre, la botte d'Oyun écrasait plusieurs côtes dans un craquement sonore, puis elle utilisait le membre arraché pour frapper le cadavre au visage, puis un autre coup de pied frappa le défiguré, et l'Orc continuait de frapper, de frapper avec violence, tant et si bien que le Mutilé, et s'en était presque une surprise, était encore plus défiguré et méconnaissable. Cela n'arrêtait pourtant pas la fureur d'Oyun qui se défoulait bien plus que la raison ne l'intimait sur le cadavre.
    Lardon avait déjà assisté à des scènes au moins aussi gore que celle-ci. La vue du sang ne l'effraie pas, ni des organes, qui plus est, il élève lui même des monstres à Luxuriance, des monstres voraces qui déchirent et dévorent leurs proies avec autant de violence. Pourtant il ne s'en sentait pas moins mal à l'aise d'assister au défoulement de sa comparse d'aventure de la soirée, peut-être parce qu'elle était censé être plus civilisée qu'un animal, ou bien parce qu'il se trouvait, à son propre goût, beaucoup trop proche de ce déchaînement de rage et donc vulnérable d'en devenir victime.
    D'habitude prompte à intervenir quand les esprits s'échauffent, cette fois l'hybride restait immobile et silencieux, persuadé qu'à cet instant la vision de l'Orc était basé sur le mouvement, et qu'au moindre signe qui attirerait l'attention d'Oyun, il serait le prochain à finir en viande hachée.
    La main crispé sur la poignée de son épée qu'il ne pouvait se résoudre à rengainée, son cœur fut soulagé à l'intervention de la Valkyrie qui se dressait devant son amie pour lui faire entendre raison, il n'avait plus à prendre ce risque.

    Une fois l'Orc calmée, ou plutôt ayant quittée son état de rage, Usha s'occupait de l'autre affaire pressante : le livre.
    Comme les autres spectateurs, Lars assistait à la même scène et au même discours mensonger de la part de la secrétaire pour tenter de les rassurer sur son état. Impossible de ne pas s'inquiéter à moins d'en avoir royalement rien à foutre mais le porcin décidait de faire semblant de se laisser abuser. Ils pourraient certainement soigner la Serre-pourpre plus tard, il était inutile de l'enquiquiner d'avantage et de perdre un temps précieux.

    La valkyrie expliquait ensuite la marche à suivre pour tenter de régler le problème, et bien sûr, Ellana était la première à gueuler.
    Bien qu'il soit d'accord avec elle sur les soupçons qu'avait l'elfe, le cochon n'intervenait pas pour la soutenir pour autant. En analysant ce qu'il restait d'encore debout dans la crypte, force était de constater que les autres possibilités pour tenter d'empêcher l'explosion et sauver la directrice étaient incertaines, emprunt de beaucoup trop d'incertitude, et il ne pouvait qu'admettre qu'il préférait se ranger une idée proposée avec assurance comme l'avait dépeint la grande femme que d'exposer des théories fumeuses hasardeuses. C'était amusant quand cela se passait autour de trente chopes de bière, beaucoup moins quand un artefact mystérieux menaçait d'exploser en emportant une académie... ou une ville entière.

    Lardon était un athée convaincu, bien qu'il reconnaisse la suprématie d'une entité sur les autres, comme un Titan, il ne lui accordait pas le mysticisme inhérent à la religion et y voyait simplement là le résultat de l'évolution, de la même manière qu'il œuvrait à tenter de faire évoluer ses Lancondas, bien que le parallèle puisse paraître présomptueux. Il ne vénérait donc pas Xo'Rath, ni aucun Titan, ni aucun Astre mais ce n'est pas pour autant qu'il ne les craignait pas. Les Titans existent, ils ont une existence physique et prouvée, fou est celui qui se pavanerait en scandant ne pas les craindre.
    Cette prière à réciter ne représentait guère plus qu'un simple texte, comme un compte-rendu transmis à l'oral même si, puisque ce dernier semblait être la solution, il n'écartait pas le fait que ces mots auront, d'une façon ou d'une autre, une interaction avec ce qu'il y avait devant eux.
    C'était tout un mystère pour lui, l'influence des "formules magiques". Un mystère épais et dense, auquel il ne trouverait pas de réponse dans l'instant, mais si c'était le seul moyen un tant soit peu concret dont ils disposaient, cela valait le risque d'être tenté.

    Se rapprochant d'Usha, et après le sursaut de réticence d'Ellana, Lardon posa sa main sur le livre pour y injecter du mana comme demandé par la valkyrie tout en récitant à voix haute le texte de prière, en choeur avec les trois femmes.

    "Ô Père des Destinées,
    Nous nous inclinons devant la Fin,
    Devant le tissage infini de tes sombres intentions
    Ô grand Faucheur, témoin, juge et bourreau de nos vies.

    Accorde-nous la sagesse d'accepter le chemin tracé dans l'étoffe du temps,
    Les peines comme les souffrances,
    La mort comme la renaissance au travers de cette dernière.

    Que notre passage sur cette terre soit empreint de tes ténèbres,
    Que chaque battement de notre cœur rappelle la préciosité de chaque aurore et l'inéluctable fin qu'apporte le Voile Nocturne.

    Ô Faucheur, guide-nous à travers tes ombres,
    Vers l'inconnu au-delà du crépuscule,
    Que ta bénediction nous apporte le savoir interdit et nous élève au dessus des autres mortels.
    Et qu'enfin, les Astres se plient à ta volonté."


    Essayant de chasser ses pensées pessimistes, le cochon espérait que l'issue ne serait pas aussi catastrophique que l'elfe et lui ne le présageait.


    Résumé:

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1473

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Mer 10 Jan - 19:25
    Lorsque le Mutilé rend son dernier souffle, Oyun n'en est que plus enragée. Comment peut-il oser mourir en souriant ? Le corps de l'orc est parcouru de tremblements brusques, ses muscles se contractant comme s'ils étaient en manque - mais en manque de quoi ? La réponse apparaît lentement dans son esprit corrompu par ses émotions déchaînées. Il n'a pas assez souffert. Il n'a pas hurlé. Il n'a pas agonisé. Il ne s'est pas tortillé en pleurant et en pissant de peur. Haletante, elle réalise ce qu'elle désire le plus au monde, là, maintenant, elle qui est normalement si sobre dans ses souhaits personnels. Mais elle ne pourra jamais combler sa frustration. Elle ne pourra jamais voir cet homme souffrir comme elle en rêve.

    D'une oreille, elle entend ce qui se passe autour d'elle. Mais ce qu'elle écoute réellement, c'est les sons du cadavre qu'elle est en train de réduire en bouillie à mains nues. La mélodie du crâne qu'elle a complètement broyé, des os en miettes qui se mêlent aux fibres et tissus écrasés, et le chant du sang tiède puis froid qui jaillit alors qu'elle continue de le frapper, encore et encore, même lorsque plus rien d'humanoïde n'est reconnaissable. Les mains plongées dans la confiture, elle constate qu'il ne reste plus rien pour jouer… jusqu'à ce qu'un cri de la directrice la fasse tourner son regard avide dans la direction de la sirène. Oyun se redresse et s'avance, voyant en Chantelune l'ombre d'un visage familier, trouvant des points communs inexistants entre elle et une des nombreuses elfes qu'elle avait tué lors de La Nuit. Oui, en voilà une qui chantera comme les précieuses de Melorn sous ses coups.

    Elle n'a pas le temps de faire plus de deux pas, attrapée par les puissantes mains de sa camarade. La valkyrie lui tient le visage et pose son front contre le sien, et l'orc reconnaît sa magie alors qu'elle voyage entre les deux sœurs d'armes. Elle donne un coup dans l'épaule de son amie en lui hurlant de dégager, qu'elle n'a pas fini, qu'elle s'est retenue trop longtemps. Celle-ci ne bronche pas, et continue d'infuser sa magie en elle. Alors que la fureur d'Oyun est sur le point d'activer son absorption magique, le serment des Serres Pourpres lui parvient. Et avec lui, tous les souvenirs de ce qu'elle est devenue, de ce qu'elle sait être, et de ce qu'elle a juré à Ceux qui l'ont sauvée. Le regard de Deydreus lorsqu'elle s'était redressée, non pas en tant que soldat, mais en tant que membre de sa meute. Le sourire fatigué des guerriers qui partageaient le pain après une longue bataille. Le visage d'Usha qui s'éloigne enfin du sien, lui faisant confiance pour redevenir elle-même après l'avoir aidée autant qu'elle le pouvait.

    Sonnée, Oyun revient progressivement à elle-même, en même temps qu'elle finit d'enterrer (une fois de plus) sa violence. Des paroles qu'elle avait ignoré plus tôt lui reviennent en tête, et d'une voix fatiguée, elle s'adresse à Ellana.

    - Je ne suis pas Dévoreur. Mais comme tous nos frères et sœurs, je dois accepter que je le deviendrai peut-être un jour. Si je l'étais déjà, tu n'aurais pas eu le luxe de te poser la question.

    Elle n'a pas assez d'énergie mentale pour mieux formuler ce qui sonne comme une menace, et se veut pourtant être des mots de réconfort. La guerrière pose ensuite ses yeux usés sur la valkyrie qui se porte volontaire pour prendre le livre du Mutilé, et elle observe la suite des événements en silence. Usha qui prend le livre. L'ouvrage qui réagit. Ses ailes qui noircissent et se décomposent à vue d'œil. Son mensonge. Ses cheveux. Il faut prier. L'elfe semble outrée, et pour toute réponse, l'orc lui adresse un haussement d'épaules indifférent. S'il faut répéter des mots, alors c'est ce qu'ils feront. Peu importe les conséquences, ils y feront face. Jusqu'à la fin.

    Oyun obéit, et s'approche de l'ouvrage, prête à réciter. Quand Ellana hésite, elle pose une main ferme sur son épaule pour la ramener à eux. Peu importe ce qu'ils doivent faire, ils le feront ensemble, sans exception. L'orc récite en chœur le texte de prière, et insuffle sa magie dans le livre ce faisant.

    Ô Père des Destinées,
    Nous nous inclinons devant la Fin,
    Devant le tissage infini de tes sombres intentions
    Ô grand Faucheur, témoin, juge et bourreau de nos vies.

    Accorde-nous la sagesse d'accepter le chemin tracé dans l'étoffe du temps,
    Les peines comme les souffrances,
    La mort comme la renaissance au travers de cette dernière.

    Que notre passage sur cette terre soit empreint de tes ténèbres,
    Que chaque battement de notre cœur rappelle la préciosité de chaque aurore et l'inéluctable fin qu'apporte le Voile Nocturne.

    Ô Faucheur, guide-nous à travers tes ombres,
    Vers l'inconnu au-delà du crépuscule,
    Que ta bénediction nous apporte le savoir interdit et nous élève au dessus des autres mortels.
    Et qu'enfin, les Astres se plient à ta volonté.

    Puisse cette prière grotesque signer la fin d'une aventure épuisante.

    CENDRES


    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 457

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Mer 10 Jan - 20:21
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 30


    Les événements brutaux commençaient à toucher à leur fin au sein de la crypte de l'université. Réunis autour du livre, les quatre reikois commencèrent en cœur à réciter les mots que le livre avait murmuré à Usha. Et dans un tourbillon arcanique, ce dernier sembla vibrer de nouveau. Un vrombissement, similaire au ronronnement d'un félin. L'air se chargea alors, donnant presque l'impression aux protagonistes de suffoquer. Puis une douleur lancinante, aigue, atteignant même les êtres capables d'y résister. Et pour cause, cette douleur touche leur âme. Quelque chose de mauvais s'éveille de l'ouvrage maudit, utilisant la magie insufflée pour s'éveiller un peu plus. Et lorsque le dernier membre du groupe fini par toucher le sol à cause de la douleur, l'étrange masse noir volant au dessus d'eux s'en va frôler le dôme rougeâtre. Et toute la magie accumulée à l'intérieur vola en éclat.

    Un souffla magique, fort, et inattendu, qui ramena instantanément à la raison les héros au sol pour les forcer à assister à un spectacle grotesque. Les flux de mana, parfaitement visibles, se mirent à tournoyer violemment autour de la masse informe. Un flux magique trop épais pour qu'il ne corresponde qu'aux professeurs. Via un senseur, le groupe obtiendra sa réponse. Ce mana, toute cette énergie, c'est les flux arcaniques utilisés par toutes les personnes sacrifiées au nom du Dieu de la Mort depuis le début de la nuit. Une aura mortifère qui vient se nourrir des résidus d'autres victimes, formant peu à peu ce qui ressemble à une horrible carcasse osseuse. Mais, alors qu'elle se retourne finalement vers les reikois, cette dernière finit par venir attraper l'étrange symbole flottant dans les airs puis la directrice de l'académie. Laissant cette dernière choir sur le sol, la forme ombreuse semble vibre plus intensément alors que la statue brisée se recompose peu à peu sous les yeux ébahis des loyalistes. Puis, l'étrange amas magique vient encastrer entre ses mains l'artefact, qui se change finalement en un long dragon de s'enroulant dans les mains de la statue angélique.

    * Le rituel est terminé. Vous l'avez arrêté et accepté le Don du Mort. A présent, l'éveil doit se réaliser ailleurs. Son quatrième enfant attend qu'on ne vienne lui offrir ce monde. *

    Puis la forme disparait, aussi brutalement qu'elle est venue. L'air s'intensifie de nouveau quelques instants, rendant l'air aussi aride que le cœur du désert et la température aussi glaciale que les terres du nord. Tout ici semble défier les lois de la nature car l'on peut apercevoir des pierres lévitant seule et des gravas tournant doucement autour de l'ancien emplacement de l'artefact. Et devant le groupe, le livre attend. Silencieux. Ouvert. Qu'on ne vienne le récupérer pour le détruire. L'heure est cependant à l'urgence. Se précipitant vers la directrice de l'université, il est évident que cette dernière est mal en point. Sur son corps, de grandes marques runiques viennent glisser le long de sa peau et alors que son corps froid démontre un sérieux problème de température, son cœur, lui, bat toujours. Les premiers soins pourront être tentés, mais ils ne serviront malheureusement à rien. Un mal étrange semble courir dans le corps de la directrice.

    C'est à ce moment qu'un bruit retentissant provient de l'entrée de la crypte. La garde arrive. Comme dans les contes pour enfant, cette dernière déboule pour signer la fin du mal présent. Protégeant les FMR, cette dernière laisse les médecins s'activer pour venir aider la directrice de l'établissement et soigner les plaies que les membres du groupe ont subit. Puis, ils emmènent Usha et les autres pour étudier les effets du rite sur leur corps une fois le compte rendu oral donné. Après rapide examen, il apparaîtra que la valkyrie est à présent maudite, et qu'il lui faudra trouver un remède spécifique pour se guérir. Cependant, cette dernière n'est ni en danger, ni ne risque de causer le moindre mal. Tout du moins, à ce stade de la malédiction, et il serait impossible de savoir comment son corps réagirait face aux sous fifres du Faucheur, ou bien face au temps.

    Le lendemain matin, et alors même que les protagonistes de cette soirée se remettaient peu à peu de leur folle soirée, les morts commençaient à être comptés. Une bonne centaine d'étudiants avaient trouvé la mort au cours de cette nuit sanglante ainsi qu'un professeur. Une autre avait été estropié et se retrouvait à présent handicapée d'un bras. Et la directrice... Cette dernière ne semblait pas vouloir se réveiller de son coma. Mais les rumeurs parlaient d'une visite prochaine de la couronne, qui soignerait peut être le mal qui l'affectait.

    Concernant le Voile Rouge, deux de ses chefs semblaient avoir trouvé la mort au sein de leur tentative étrange de coup d'éclat. Quand à l'illusionniste, personne ne retrouva sa trace. Après une enquête plus approfondie et le questionnement sur quelques rares prisonniers, il apparaissait que ces derniers n'avaient initialement prévu que de prendre la salle de bal d'assaut, de réunir les otages pour les libérer ensuite immédiatement. Mais chaque médaillon qu'ils portaient, avait été altéré par le Mutilé pour les forcer à agir à sa guise. A présent, des pirates rescapés, il ne restait plus rien et la simple mention du voile rouge évoquait chez les rescapés une seule chose: une nuit de massacre.

    Suite à ses événements, Keerius décida en partenariat avec l'armée de renforcer les mesures des différents campus de Drakstrang. Les contrôles d'identité se verraient renforcés, des inspection magiques seraient effectuées afin de s'assurer qu'aucune métamorphose ne viendrait troubler les cours... Et a terme, il avait été décidé de rendre l'intégration pour les étudiants étranger plus compliqué. Même si, pour l'heure, cela n'était pas encore le cas. Un bataillon de l'armée fut également déployée dans la ville de l'est afin d'aider au renforcement de cette dernière. Outre cette attaque après tout, la ville faisait face à d'autres menaces provenant à la fois de la République et de son propre sol. Le livre fut quant à lui réquisitionné et envoyé directement à l'esprit pour qu'il en étudie les facultés. Si l'étrange voix semblait s'en être allée de l'ouvrage, les visions qu'il offrit à la valkyrie furent quand même analysées et formèrent un terrible écho à celles de l'Oreille. A présent, et compte tenu du discours de la forme ombreuse, il était plus qu'évident que quelque chose en lien avec les archontes se trouvait loin, au Nord, par delà les Montagnes. Mais il s'agirait d'un évenement futur.

    Réunins dans une chambre de soin, les membres du groupe se remettaient de leur peine avec plus ou moins de docilité, le temps que les mages d'états ne puisse les déclarer libre de tout "maléfice caché". Pour Usha, ce fut la Griffe qui s'assura qu'elle ne soit libérée, une fois les premiers diagnostics ayant établis qu'elle était sans "danger". Aucun serres pourpres ne restait en arrière, après tout.

    A présent, le ville se remettait doucement de cette folle nuit. Des recueillements seraient bientôt effectués pour les victimes de la prise d'otages, puis la vie finirait par  reprendre son cours.

    Et c'est ainsi que s'acheva, la célébration du Voile Rouge, disparut dans une nuit aussi sanglante que la couleur vermillon des bandanas pirates.


    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Dans un coma profond

    - Viktor Svarnakovak - En vie

    - Aerhi Vynsala - En vie, a perdu l'usage de son bras gauche

    - Taenor - En vie

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- En vie

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Echappé

    - Le Mutilé- Mort

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: En vie
    Etat de Santé Usha: Maudite
    Etat de Santé Ellana: En vie
    Etat de santé Oyun: En vie
    Etat de santé Lardon: En vie


    ------- Objectifs -------

    - Trouver l'étudiant et libérer Isa Chantelune: 1/1
    - Arrêter les machinations du Mutilé: 1/1
    - Survivre au Rituel: 1/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 11 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum