DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Casus BelliAujourd'hui à 2:03Ayshara Ryssen
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:59Arès Wessex
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 22:11Kilaea Sliabh
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 20:30Rêve
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:29Altarus Aearon
    Une Bête AcculéeHier à 20:05Takhys Suladran
    Validation des RP de Takhys - RépubliqueHier à 16:29Takhys Suladran
    +2
    Ellana Blackwood
    Deydreus Fictilem
    6 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 2947

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Sam 16 Déc - 3:13
    A peine le masqué avait-il fini de parler qu'il disparu. Un pouvoir d'invisibilité à tout les coups, la négociation lui avait laissé l'opportunité de préparer son sort et fuir, et avec une proposition déraisonnable qui plus est.
    De la réponse de Virnyan, Lars comprenait que les bandits allaient continuer leur plan initial mais sa fuite lui faisait d'avantage penser qu'il allait surtout les poignarder dans le dos. Cependant il n'eut pas le temps de cligner des paupières que les deux molosses étaient tout d'un coup avalé par une bouche, oui une bouche, géante, qui s'extirpait du sol pour tenter d'ajouter la valkyrie à son gueuleton.
    L'hybride clignait des yeux, elle n'avait pas l'air d'être faite de terre ou de pierre mais il n'avait guère le temps de plus s'attarder que le sol vibrait et des craquements sourds venaient de derrière lui. Il lançait un regard par dessus son épaule, voyant le chêne être arraché du sol par quelque chose qui l'en poussait par en dessous, finissant par le faire chuter sur le côté et laisser une énorme demi-sphère à sa place.
    L'ouvrier du RSAF pivotait face à l'orbe alors qu'une voix tonnait si fort à ses oreilles que ses tympans vrillaient, lui faisant mettre un genoux à terre à cause de la douleur.

    JE... TE... VOIS...

    Et pour se justifier la sphère s'ouvrait en dévoilant ce qu'elle contenait, ou plutôt révélait ce qu'elle était pour donner sens à la voix, un œil, dont les deux paupières s'écroulaient dans un fracas autour du globe tandis que des veines épaisses apparaissaient et zébraient la sclère, non pas des veines, c'était des bras et des mains couverts de sang qui s'étiraient jusqu'à la pupille qui pivotait pour se braquer sur l'hybride, l'iris commençait à s'illuminer d'une incandescence flamboyante.
    La mage porcin envoyait un de ses rochers en plein dans l'orbite mais avant de l'atteindre, les flammes de l'iris se concentraient en un rayon de lumière qui pulvérisait le projectile et manquait de le toucher. Le Voile Rouge avait-il fini son rituel et ce globe oculaire était-il le résultat de leur réussite ? Lardon le craignait. Ils avaient donc bien trop tardé, les professeurs avaient raison, c'était au delà de la simple survie des élèves.
    A nouveau il attaquait l'œil sans succès, ses rochers étaient coupés en deux ou éclatés par des traits luminescents, et pour le punir d'avantage, une violente migraine se déclenchait dans sa cervelle au point qu'il avait l'impression qu'un bûcheron était en train de lui scier le crâne par le milieu.

    LES ÊTRES SOUILLÉS COMME TOI NE PEUVENT QUE S'INCLINER DEVANT LES RACES AU SANG PUR !

    Cette voix tonnante résonnait encore douloureusement, si puissante qu'il avait l'impression que quelque chose l'écrasait, l'empêchant de se relever, ses muscles ne lui obéissaient plus, raidit ou crampés et de son groin coulait une chose humide qui une fois au bord de ses lèvres dispensait un goût ferreux dans sa bouche. L'œil de feu s'illuminait une énième fois mais il n'avait plus de quoi se protéger désormais.

    TON EXISTENCE INFÂME NE PEUT ÊTRE EXPIÉE QUE PAR LE FEU PURIFICATEUR.

    Les flammes jaillissaient avec une fluidité surnaturelle jusqu'au corps du drakochon, venant lécher son pantalon qui se consummait presque instantanément, puis la peau de ses jambes qui cloquaient se mettait à cuire, dispensant une odeur, à juste titre, de cochon grillé. La douleur insoutenable de la lente immolation se répandait depuis ses pieds, qu'il voyait petit à petit se racornir et devenir charbon pendant que le brasier venait roussir la couenne de son torse qui subissait le même sort ainsi que ses bras, comme s'il était passé à la rôtissoire.
    Une étincelle d'instinct, de lucidité ou peut-être juste de désespoir parvint à saisir l'esprit de Lars, le secouer assez pour que celui-ci fixe son regard sur son bras droit qui le faisait souffrir, il avait prit une teinte rouge vif et commençait à se noircir.
    Impossible, c'était impossible, il ne pouvait pas, il ne pouvait plus ressentir de la douleur à cet endroit, plus jamais, et pourtant il le sentait clairement en train de brûler, son os à l'intérieur de sa chair cuite craquait et éclatait sous la chaleur des flammes.
    La douleur lui avait fait perdre la tête, il allait mourir grillé jusqu'à la moelle, il était juste devenu fou, c'était certain, mais s'il ne l'était pas... s'il ne l'était pas !... Avant que sa chemise ne s'évapore complètement il utilisa sa main gauche pour attraper la fiole que lui avait confié la Valkyrie, et la serrait dans son poing jusqu'à la briser entre ses doigts, le verre qui la constituait transperçait sa chair et lacérait sa paume et ses phalanges.
    Lardon espérait que le mélange qu'elle contenait allait le faire souffrir d'avantage, il fallait que la douleur, la vraie, surpasse celle de ce qu'il pensait, qu'il espérait être celle d'une illusion. Sinon il était mort.

    La résultat escompté par Lars lui fut accordé. La mixture qui entrait dans son système sanguin par ses plaies l'envahissait totalement en quelques battements de cœur, propageant dans tout son corps une étrange sensation, un bien être qui chassait la douleur de l'illusion, qui chassait l'illusion même qui se mit à tourbillonner et s'estomper comme un mauvais rêve ou une cuite lointaine.
    L'œil expiateur était redevenu un arbre, il n'y avait plus de flammes si ce n'est la langue de feu d'un sorcier bandit qui tentait de carboniser l'elfe. Son regard pivotait en dernier lieu sur sa droite où se trouvait l'orc qui semblait l'avoir rejoint et un colosse juste devant lui qui interrompait son avancée menaçante et semblant tout aussi surpris que Lardon soit revenu à la réalité, que ce dernier ne l'était de le distinguer enfin clairement en train de s'approcher, et pas pour lui faire un câlin.
    Le sang de l'hybride ne fit qu'un tour. Dire qu'il était enragé était un euphémisme pour décrire la colère qui explosait en lui en une fraction de seconde, éructant un "Bande de bâtards !" alors qu'il déclenchait sa magie tellurique. Quelle erreur d'avoir été si "tendre" en leur proposant une reddition. La mort ou la mort était ce pour quoi il allait œuvrer désormais.
    Peut-être à cause de l'illusion, le monde lui paraissait d'une clarté absolue, non, ce n'était pas ses sens, c'était sa perception de la magie, de l'essence de cette dernière autour de lui, en lui, il se sentait... c'était impossible à décrire puisque c'était un sentiment inconnu, comme s'il était devenu... Surpuissant.

    Sans pouvoir s'expliquer comment il savait qu'il en était capable, Lardon, d'un geste donna vie et fureur au sol qui s'ouvrait en dizaines de mâchoires de pierre et qui s'extirpaient du sol, à l'image de l'illusion qui avait attaqué Usha, d'Est en Ouest, donnant à la terre et la pierre la forme de Lancondas géants. Les serpents géants emportaient les deux colosses comme les aigrettes d'un pissenlit qui s'envolent lorsque souffle la brise. Le vacarme de la pierre qui se fracasse, qui éclate lorsque les mâchoires se referment et se brise quand les corps massifs s'entrechoquent en prenant leur envol couvre les cris des brigands qui meurent écrasés. Le soulèvement terrestre se poursuit en direction d'Ellana, épargnant l'elfe en s'arrêtant devant elle, tandis que toutes les formes serpentines la survolait pour aller s'abattre sur le pyromane. Tel était le commandement du mage, faisant s'écraser toutes ses créations dans une pluie mortelle qui n'allait laisser aucune chance d'échappatoire à l'adversaire.
    Cette attaque avait été aussi rapide qu'elle pouvait sembler impressionnante, pas plus de quelques secondes entre le début et la fin et pourtant l'hybride sentait encore le pouvoir couler en lui, comme une rivière en crue qui sort de son lit. D'un regard, il ne voyait plus d'ennemis d'où il se trouvait, Virnyan n'était pas réapparu, la seule chose qui interpellait son attention était l'énorme colonne de flammes qui semblait avoir gagné en puissance et s'affoler.
    Lardon n'était pas sûr de sa nature, y avait-il encore des mages pour la tenir ou était-elle comme les cages arcaniques foudroyantes rencontrés à deux reprises ? Il n'avait pas le temps de penser, il était comme un tonneau percé de puissance magique, c'était maintenant ou jamais. Et c'était maintenant.
    Tendant ses mains devant lui, Lardon imprégnait le sol de ce trop plein de mana en direction de la tornade embrasée, et comme s'il l'empoignait l'hybride écartait ses bras pour scinder la magie qu'il avait diffusé. Le sol vibre profondément sous les pieds de ceux qui marchent, la pierre des escaliers se déchire comme du parchemin, la terre s'ouvre à mesure que Lardon écarte les bras, il sait qu'il peut le faire, cette puissance est sienne, la crevasse qui se forme et s'élargit file jusqu'à la colonne incandescente et se sépare en Y pour épargner la prisonnière afin qu'elle ne tombe pas dans l'abîme.
    Le drakochon ne sait pas si cela suffirait, s'il y avait un principe similaire aux méthodes de prison déjà rencontrés, la rupture du cercle ou des runes devrait interrompre le mécanisme magique et dissiper les flammes, il l'espérait, car sa vue commençait à se brouiller, il accusait d'un moment de faiblesse aussi considérable que ses capacités avaient profitées d'un boost impressionnant mais temporaire.
    Ses jambes avaient du mal à supporter son propre poids et il posait un genoux à terre face au contrecoup, à bout de souffle, les fourmillements intenses dans son estomac et ses guiboles, il n'était même pas capable de dire aux filles d'agir. Avaient elle été frappées par les illusions elles aussi ? Ont-elle réussi à en sortir au moins ? Il lui fallait respirer sinon il allait tourner de l'œil, toute son énergie était mobilisé pour inspirer cette chose indispensable à la vie qu'était l'air, lui qui pourtant d'habitude ne manquait pas de souffle.
    Allez les filles, il faut aller sauver cette Aerhi, et Usha. La Valkyrie ne devrait pas être loin non plus.
    S'il survivait à cette aventure Lardon se bâffrerait jusqu'à en être malade, il avait tellement faim.

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2100

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Sam 16 Déc - 3:36
    La mise en pression d'Usha fut refoulée par l'ennemi qui ne voulait rien entendre, étant conscient qu'il était déjà acculé par les trahisons qu'il avait subit durant l'opération, les menaces ne l'atteignaient plus désormais et les négociations s'avéreraient sûrement nulles, à moins qu'on accepte ses conditions qui n'était pas de l'avis du groupe. Du moins, pour Ellana, une réponse à l'offensive était tout ce qu'il méritait. Ainsi, plus aucunes discussions ne seraient utiles, il fallait maintenant agir. La manieuse des ombres, toujours adossée, se redressa, resserrant son poing pour immobiliser les colosses, comme elle l'avait anticipé. Cependant... Tout ne se passa pas comme prévu.

    Une sensation d'inaction, d'agir dans le vide suivit d'un souffle glacial déchirant son âme. L'effroi prit la place dans son esprit, ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait, l'elfe resta tapis, immobile, essayant de déceler pourquoi ressentait-elle cela. Comme si c'était son instinct de survie qui lui intimait de se taire à tout prix au risque d'être aux portes d'une mort imminente. Mais l'entêtée refusait de se plier à la passivité, pas même lorsque son instinct le lui quémandait, elle se releva afin d'observer ce qu'il se passait en contrebas et fit face à un véritable cauchemar. En un claquement de doigt, les négociations avec les ennemis avaient changés pour un tableau... Irréaliste. Des entités fantomatiques avaient prit la place des colosses et autres adversaires. Des mains, des crânes, des... Toutes sortes de silhouettes folles et inhumaines qui accentuèrent la terreur qui grandissait dans le cœur de la soldate.

    Reculant de quelques pas, n'en croyant pas ses yeux, Ellana entendit un bruit à la fois lourd, comme une masse énorme et à la fois liquide comme si... On remuait de la chair. Sur sa gauche se trouvait un œil gigantesque, l'observant, clignant lentement, grand ouvert, il semblait lire dans son âme, il... savait tout. Il connaissait tout d'elle ! L'effrayée ne put retenir un cri, tout en s'éloignant de celui-ci à reculons, ne voulant lui faire dos par peur de ce qu'il pouvait arriver si elle le quittait du regard. Pourtant, elle fut bien forcée de se détacher de celui-ci pour observer plus haut ce qui faisait de l'ombre sur sa trajectoire. Le nez levé au dessus d'elle, elle vit une main tout aussi énorme que fantomatique prête à s'écraser sur elle. Dans la panique, au lieu de directement fuir, elle fut paralysée, ne faisant que se recroqueviller, se maintenant la tête tout en hurlant. Non pas sans agir, puisque lorsqu'elle s'abaissa, une multitude de piques ténébreux s'élevèrent de la zone d'ombre de cette main terrible, la transperçant sans même pouvoir la blesser, la traversant comme si elle n'était pas faite de matière.

    Si affronter un humanoïde ou des bêtes pouvait être stressant, il n'y avait rien de plus terrifiant que de faire face à des entités menaçantes incapables à maîtriser ou à abattre. Ainsi, peut être que son intervention avait ralenti la tentative d'écrasement ou de prise de la menace, mais elle avait été totalement inefficace, ne faisant que nourrir la peur de l'elfe qui perdait ses moyens, faisant jouer ses ombres de toutes parts alors qu'elle tenta de fuir. La dextre géante était certes lente, mais elle ne lâcherais sûrement pas sa cible, voletant lentement, Ellana était suivie sans rien pouvoir faire. Enfin, elle pouvait au moins rejoindre le groupe pour trouver une solution, c'est donc déboussolée qu'elle accourue vers le centre de la cour pour atteindre deux de ses compères.

    Descendant les marches en toute hâte, elle dégaina son épée, prête à affronter ces fantômes avec... Une douleur vive, aiguë, incandescente, déchira le long de son dos. Des flammes caressants son corps vint la ramener à la réalité dans une souffrance terrible. La peur l'avait quitté, comme si elle s'était réveillée d'un mauvais rêve, en revanche son état de brûlé était bien réel et aviva son courage qui s'était tût pour laisser place à la panique totale. Cela en avait été ridicule et pourtant traumatisant bien que ça n'avait été qu'une illusion. Car oui, ces sensations, la peur, la douleur, ce qu'elle avait vu... Elle se rendit compte trop tard qu'il avait été question d'hallucinations magiques.

    C'est dans un grognement de douleur qu'elle s'éloigna du feu pour faire face à celui qui l'avait provoqué, tentant d'éteindre tant bien que mal les petites flammes qui dévoraient sa tenue, en tapant dessus. Les sourcils froncés, elle revenait petit à petit à elle. Et... Elle n'avait pas à l'affronter que de grands Lancondas de pierres vinrent se charger de son adversaire. Cette fois-ci il n'était pas question d'illusions, elle avait les pieds sur terre, elle en était persuadée cette fois. C'était de véritables créations magique et il lui fallut tourner la tête vers Lars pour se rendre compte qu'il en était le créateur. L'elfe n'en crut pas ses yeux, elle ne pensait pas son collègue capable d'une telle puissance et pourtant, le voici qu'il exterminait nombre des assaillants.

    La suite s’avérerait d'autant plus simple.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 415

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Dim 17 Déc - 14:11
    Bon. Visiblement son talent n’était absolument pas la négociation. Après, il fallait s’y attendre avec ce genre d’individu. Encore plus en cherchant à utiliser la manière forte, mais pour le coup, ce n’est pas comme s’il avait trente-six solutions. Le premier sang venait d’eux à la base. De là, ça ne pouvait pas bien finir. Puis, même, montrer plus de compassion, surtout face à la milice qui pouvait possiblement voir et entendre ce qui se passait, serait une preuve de faiblesse. Autant être elle-même faible, même si c’était frustrant, ce n’était pas un problème, mais là elle portait son uniforme et se montrer faible et plié voudrait dire que les serres sont faibles et plis, ce qui n’est absolument pas une possibilité.

    Par contre, même si l’ennemi ne se rend absolument pas, il offre des informations supplémentaires. Gagner la citoyenneté de cette manière a un certain sens en étant au bord du gouffre, mais cela comporte aussi bien trop de risques du point de vue de la valkyrie. Puis, il y a encore une histoire de musique, de son pour être plus exact. Silfornia utilisait de la magie liée à la voix, lui avait un luth, il parlait en plus de mélodie qui une vérité plus sombre que ce qu’ils pensaient. Cela ne ressemble à rien de ce qu’elle connaît, mais ça reste des indices à garder en tête tout de même. En plus, il y a un nouveau nom sur lequel faire des recherches pour plus tard. Juste plus tard parce que là tout change et la négociation a complètement échoué.

    Une bouche se forme sous ses pieds et heureusement qu’elle sait garder la tête froide et ne pas paniquer sinon ça aurait certainement été une catastrophe. Son premier réflexe est de prendre son envol pour ne pas finir avalé par cette bouche magique. À aucun moment elle ne pense à une illusion, la magie fait bien trop de miracles pour ne pas croire ce qu’elle voit, puis, il ne faut pas l’oublier, Silfornia avait une magie qui leur était inconnue à la base aussi. Prendre le temps d’analyser ce qui se passe n’est pas dans les options premières du moment, là c’est la chaleur des flammes sur son épiderme qui la font réagir plus qu’autre chose.

    L’enchantement de flamme a pris une tournure encore plus impressionnante et il ne fait aucun doute que la professeur de médecine est en train de voir sa vie partir en fumée et que ce n’était pas sa magie de nature qui allait la sortir des flammes de base, surtout si comme pour les deux autres professeurs on lui pompait son mana à l’origine. C’est d’ailleurs ce détail à la con qui passa complètement au-dessus la réflexion de la valkyrie sur le moment, mais quand est-ce que l’arbre proche d’Aerhi était apparu ? C’était déjà là de base ou est-ce que c’était une défense ? C’est avec ses questions en tête et l’envie de sortir l’oni de sa cage de flamme qu’elle vola jusqu’à l’enchantement à vive à l’allure.

    La précipitation n’est pas une bonne chose. Loin de là et normalement, l’esprit clair, ça lui semble logique, mais l’urgence de la situation d’une femme brillant certainement vive là tout de suite, lui a fait oublier cela malheureusement pour elle. Un mouvement malencontreux fait que le tiers de son aile gauche entre en contact direct avec les flammes. Étrangement, cela ne fait absolument pas du bien. La brûlure est vive, les plumes gardent la chaleur et toute son aile réagit complètement par instinct à s’éloigner d’un coup des flammes, même si le mal est déjà fait. Ce mouvement en lui-même et l’état autant de son aile que de ses plumes ravagé par les flammes pendant ce bref passage, lui font perdre tout son équilibre de vole et l’atterrissage n’est pas un des plus beaux ou majestueux qu’elle ait pu faire dans sa vie.

    C’était même tout sauf majestueux et heureusement qu’elle savait comment bien amortir les chocs en cas de chute, parce que sinon il n’y aurait pas eu que son aile qui aurait été assez salement touchée. Elle est trop loin pour voir toute l’illusion tomber, mais elle voit bien par contre la flèche de flamme qui fonce sur elle. Elle arrive grâce à ses réflexes de base à l’esquiver, mais clairement, la seconde qui arrive ensuite elle ne pourra pas le faire aussi aisément. Ses appuies là tout de suite son mauvais pour une seconde esquive, son esprit a un temps de latence suite à la sortie de l’illusion, même si ce n’est pas énorme et surtout, son aile blessée ne lui permet pas de reprendre son envol tant qu’au minimum elle n’aura pas reçu des soins basiques.

    Là tout de suite, sans avoir besoin de réfléchir plus que cela parce que ce n’est pas ce dont elle a besoin dans la situation actuelle, tout ce qui lui vient est de copier le mouvement de son adversaire pour le dire de manière très grossière. Elle forme une flèche de foudre pour aller contre-balancer avec la flèche de feu qui lui arrive dessus. La flèche n’est pas précise, pour le coup il y a surtout autant de puissance que possible qui est sortie pour aller contre la flèche de feu et rien d’autre. Dès que cette dernière est partie, une seconde flèche de foudre tout aussi puissante, mais bien plus précise est lancée dans la direction du mage.

    Il y a une hésitation sur le fait de se détourner du mage au risque d’être blessé, mais de se concentrer sur le fait de commencer à trouver un moyen de détruire l’enchantement de feu et le fait de foncer sur le mage avec ses dagues emplies de foudre pour toucher tout un point vital là tout de suite. C’est les lanconda de terre qui l’on décider sur le fait de rester concentrer sur son adversaire, retourner en arrière risque d’être plus irresponsable qu’autre chose là tout de suite. Elle charge donc ses dagues de foudre et se rue sur le mage pour tenter de toucher la gorge ou les parties génitales suivant ce qui arriverait le plus rapidement sous sa dague pour le coup. Pendant tout cela la douleur de la brulure pulse en continu dans son aile et ses cheveux ont pris une couleur blanc neige, c’était peut-être un peu trop éclatant pour le coup.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1467

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Dim 17 Déc - 16:25
    L'encapuchonné semble bien volubile. Au fur et à mesure qu'il parle, elle fronce les sourcils, cherchant à démêler le vrai du faux dans son discours. Pensaient-ils vraiment faire leurs preuves avec une prise d'otage ? Qui était la véritable tête pensante, alors ? Elle n'a pas le temps de réfléchir plus longtemps : annonçant sa volonté de tuer la professeure de médecine retenue dans les flammes, il les plonge en enfer.

    Les apparitions démoniaques qui l'encerclent lui coupent le souffle - Oyun a beau regarder à gauche, à droite, elle ne voit que des horreurs titanesques. Une main s'approche d'elle, et instinctivement, elle roule sur le côté, terrifiée à l'idée d'être saisie et manipulée comme un pantin - non, non, la seule main tendue qui lui aie jamais voulu du bien était gantée de noir et de rouge, ce n'était pas celle là, immense et menaçante… féminine… elfique…

    (Je suis venue reprendre mon nom.)

    La voix vient du crâne qui s'approche également d'elle, tout aussi lentement, tout aussi sûrement. L'orc serre les dents, réalisant petit à petit la situation. Ces choses n'étaient pas que des invocations malfaisantes, non : elles avaient réveillé et amplifié les âmes mortes de ceux qui étaient morts de sa main. Si face à elle, elle retrouvait celle qui aurait pu être sa mère, alors combien d'esprits vengeurs devaient rôder à Kyouji ? Combien de mains arrachées, combien de crânes brisés sous le poids de ses bottes, et quoi d'autre ?

    (Redeviens ce que tu as toujours été.)

    Oyun attrape sa hallebarde, et… quoi ? Elle sait trancher la chair, elle sait fendre les os, elle sait que son arme est indestructible - elle sait qu'elle peut se battre. Mais la guerrière sait aussi qu'elle n'est pas seule, et que quelque part, derrière ses démons intérieurs qui ont pris vie et menacent probablement l'entièreté du campus, voire de la ville, ses camarades sont toujours là. Attaquer maintenant, revenait à libérer une part d'elle qu'elle ne contrôlerait plus une fois déchaînée. La juste colère et l'impitoyable rétribution qui tourbillonnaient en elle ne demandaient qu'à faire carnage, à tuer et briser tout ce qu'elle voyait, jusqu'à ce qu'elle soit tuée et brisée à son tour. Comme devant Miséricorde. Mais cette fois ci, combien d'alliés périraient sur sa trajectoire, si elle se laissait ainsi aller ?

    Les phalanges pâles tant sa poigne se resserre sur la hampe de son arme, elle la lève d'un mouvement sûr, malgré sa volonté vacillante. Non, non, peu importe le chaos qui règne, peu importe les monstruosités qui la provoquent, elle doit d'abord retrouver son sang-froid avant d'éliminer toutes ces immondices. Elle ne tuera pas par rage, mais par nécessité. D'un geste soudain, elle abaisse son arme, pour la planter non pas dans le sol, mais dans sa cuisse.

    La chair transpercée cède et se déchire sous la pique de bronze céleste, et le sang érupte et coule le long de sa jambe.

    Comme si elle venait de se faire une saignée, la Serre Pourpre se sent petit à petit libérée de ses maux - la métaphore n'est pas entièrement seyante, à vrai dire, elle ne fait que refouler une fois de plus ses traumatismes les plus profonds - mais surtout, elle ressent le poids d'un lourd voile qui est en train de libérer son esprit. Elle cligne des yeux plusieurs fois, hébétée, et constate que les "invocations" ont disparu. La lueur des flammes qui jaillissent à neuf heures, à midi et à deux heures illumine son visage, figé par la surprise.

    Le bruit du combattant lourd qui court vers elle la tire de sa stupéfaction, et contre toute attente, lui arrache un sourire. Si son corps tremble encore de la situation qu'il pensait devoir affronter, sa psyché, elle, a rattrapé la réalité. C'était une illusion. Bien sûr. Bien sûr qu'elle avait été complètement absorbée par un sort si puissant, surtout alors qu'il ciblait la faiblesse propre à sa race. Son regard vient chercher l'elfe, puis l'hybride - eux-mêmes soumis à la même difficulté pour encaisser les attaques psychiques. La première a été prise dans l'attaque de flammes, et quant au second… Elle n'a pas le temps de situer son état qu'elle sent le sol sous ses pieds se déformer, et fait un saut sur le côté alors qu'un lanconda de roche vient cueillir l'ennemi qui arrive en face d'elle. Un autre s'en prend à un des combattants qui approchaient Lars, et le dernier s'attaque au pyromancien qui a brûlé Ellana.

    Oyun canalise déjà son mana pour participer à la bataille, en même temps qu'elle finit rapidement de faire le point. Lars semble avoir repris ses moyens, et de l'autre côté, Usha est en plein affrontement avec un mage. La terre tremble et se fend, et les pavés qui la recouvrent éclatent ou sombre dans le précipice qui divise la cour jusqu'à atteindre le cercle de flammes. L'orc profite du mouvement qui bouscule les cadavres ennemis jonchés au sol pour récupérer un de ses javelots, logé dans une cavité oculaire. Elle attend de retrouver assez de stabilité pour prendre sa posture de lancer, et jeter celui-ci en direction de la valkyrie. Du fait qu'elle soit derrière un des piédestaux, elle ne peut qu'estimer sa position exacte, mais l'expérience et la trajectoire de ses flèches de foudre permet à Oyun d'être confiante en sa manœuvre. Alors qu'Usha attaque une seconde fois le mage, elle fait un geste de la main, et son javelot encore en plein air change de trajectoire pour faire un piqué presque vertical en direction du pyromancien.

    Elle se retourne ensuite, et parcourt une nouvelle fois la cour du regard : une certaine cape rouge manque à l'appel. S'est-il téléporté, est-il encore là ? L'orc active son senseur magique, au cas où il lui permettrait de détecter une trace de Virnyan, mais sa priorité n'est pas là : elle préfère plutôt foncer vers l'entrée, dans la même direction que progressait la fissure tellurique un peu plus tôt. L'encapuchonné pose encore un danger difficile à estimer, mais l'état d'Aerhi reste une priorité. En courant le long de la brèche, la Serre Pourpre en comprend l'intention : le géomancien essayait probablement de défaire un potentiel cercle de runes tracé au sol, comme ils l'avaient fait plus tôt pour libérer Taenor et Viktor.

    Alors qu'elle atteint la colonne de flammes, elle active son absorption magique par précaution, au cas où cela pourrait lui permettre de mieux atteindre l'oni, et tend la main vers celle-ci pour essayer de la tirer de là. Qu'importe si elle se brûlait, mais pourrait-elle seulement l'atteindre ?

    CENDRES


    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 286

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Lun 18 Déc - 1:58
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 25


    Illusions. Cauchemars et folie. Et puis ensuite. Fracas et chaos.

    Le combat avait pris une tournure bien étrange au niveau de l'entrée de l'académie. Si les différents membres du groupe parvinrent à se sortir d'un mauvais sort en brisant leurs illusions, ils n'épargnèrent pas pour autant les différents malfrats qui avaient osé tenté de profiter de leurs hallucinations pour les tuer. C'est là que Lardon brilla d'un nouveau pouvoir étrange. Galvanisé par la potion qu'il avait éclaté dans sa main, le Drakochon déchaina une puissance insoupçonnée sur les ennemis du reike, les envoyant rapidement de vie à trépas avant d'ensuite créer une violente abîme pour briser le cercle rituel. Usha, après son acharnement sur le dernier mage et Oyun qui venait d'activer son absorption magique purent aisément voir la colonne se dissoudre drastiquement, tandis que le corps mou d'aerhi s'effondrait doucement depuis l'arbre enchainé. Récupérée par la peau-verte, la professeure portait sur son corps tous les stigmates du feu qui avait commencé à ronger sa chair. Mais elle vivait. C'était là le principal. Usha, voletant toujours légèrement, ainsi que Lars et Ellana, purent quant à eux observer ce qui se trouvait en "dessous" de l'abîme crée par l'hybride. Sous les roches brisées et écartées, se trouvait un gigantesque corridor. Celui qui menait aux cryptes.

    Toujours sous l'effet de son senseur magique, Oyun ne retrouva plus la trace de l'étrange saltimbanque masqué. Visiblement, ce dernier s'était donc téléporté. Probablement ailleurs dans l'académie, comme les sorts ne semblaient pas pouvoir percer au delà du dôme. D'ailleurs, de l'autre côté, les forces armées de la ville semblaient s'efforcer de briser l'étrange bulle magique, accompagnés de différents mages et aventuriers. Mais jusqu'à présent, ce dernier tenait. En revanche, l'orc remarqua via son senseur quelque chose de bien particulier. De l'Arbre où se tenait Aerhri s'écoulait un flux de mana descendant. Les derniers restes de l'énergie magique de l'oni s'estompaient, peu à peu, rejoignant ainsi les souterrains à présent découverts.

    Ce fut Lardon qui contacta par télépathie Svarnakovak, l'informant de la situation. Et, très vite, ce dernier répondit au cochon hybride. Il exprima l'importance de ramener Aerhi à la salle de bal. Il informa également le groupe sur le fait que les dortoirs avaient été nettoyés ainsi que l'arène de combat. Là bas, il fut difficile pour les combattants de remarquer la mort d'Alvin, retrouvé étendu dans son propre sang avec écrit dans le sable "Pour Silfornia". Un acte de vengeance, réalisé par l'un des chefs du Voile Rouge disparu avant que les étudiants ne parviennent jusqu'à lui. Une fois retourné à la salle, le groupe put se reposer et reprendre un peu de forces. Les plaies furent bandées, soignées, et quelques vivres consommés. Ils le savaient, le plus dur allait arriver bientôt. Dans la salle, les théories fusaient un peu partout. Pour certains, le Voile Rouge avait été manipulé depuis le départ. Ils étaient tout aussi victimes que les étudiants. Pour d'autres, cette trahison était arrivée dans un second temps. Tous s'accordaient cependant sur une chose. La force, ou la personne, responsable de cette trahison se trouvait là. Quelque part. Et seule sa chute permettrait la libération de la zone. Ou en tout cas, de percer les mystères de ce violent attentat.

    Quand le groupe repartit finalement pour les abimes qui avaient été déblayées, ils rencontrèrent un système plus ou moins précaire pour permettre la descente dans ces dernières. Des cordes, permettant ainsi au groupe d'entrée finalement dans le corridor. Là bas, plusieurs cadavres se retrouvèrent étalés contre le sol. Massacrés. Des membres du voile rouge. Continuant d'avancer, foulant un tapis écarlate sur lequel les dragons du reike étaient visibles, le groupe tomba finalement sur quelques étudiants qui observait la porte de l'entrée des cryptes... Ainsi que Berin des Vaux, visiblement parfaitement remis.  Se tournant vers les loyalistes alors qu'ils approchaient, le petit être à la moustache si parfaite pointa du doigt l'étrange lueur qui émanait des portes coulissantes.

    - Quelque chose bloque l'entrée des cryptes. Comme les autres sont occupés à purger le reste de l'académie des membres du Voile Rouge et à retrouver ses chefs, on m'a demandé de venir voir de quoi il en retournait en attendant votre retour. Un enchantement, puissant. Quelque chose bloque cette porte. Quelque chose de puissant. Il va falloir fouiller. Ou aider dans la manipulation du mana pour briser cet étrange sceau. Je peux compter sur vous?

    Un sourire, puis il se tourna de nouveau vers la porte, marmonnant pour lui quelques théories fumeuses sur les arcanes et les enchantements. Maugréant de temps en temps qu'il n'était, en vérité, qu'un simple administrateur militaire...

    Pour le reste, tout le monde le savait. Le salut de l'université se trouvait derrière cette porte.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Localisation inconnue

    - Viktor Svarnakovak - Fortifié

    - Aerhi Vynsala - Grièvement blessée, fortifiée

    - Taenor - Fortifié

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- Devant la porte enchantée

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Disparu???

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: Fortifié - Hors PA
    Etat du groupe: soigné

    /// Grâce aux potions fournies par Viktor Svarnakovak, le groupe a regagné 4 utilisations de pouvoirs de palier 2 \\\

    Visuel de la salle:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 6UJ1xm3
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).

    ------- Objectifs -------

    - Briser le sceau de la Porte, ou trouver un moyen de contourner ce dernier: 0/1
    - Vaincre les ennemis situés près de l'entrée: 1/1
    -  Sroersteirr ddeans ll''iilllluussiioonn: ???/???
    - Mettre fin à l'enchantement de flammes: 1/1
    - Trouver et vaincre les autres chefs du Voile Rouge: 0/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2100

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Ven 22 Déc - 20:25
    Une avancée conséquente, autant avantageuse que désastreuse. L'équipe avait certes réussit à secourir Aerhi et à trouver un nouveau passage souterrain mais à quel prix ? De l'autre côté, les répercussions du meurtre de Silfornia avait provoqué la mort d'un professeur... Tels étaient les risques. Et pourtant Ellana n'y voyait qu'une accumulation d'erreurs à s'en mordre les doigts, auraient-ils put faire mieux ? Ou pire ? Comment fallait-il agir pour minimiser le nombre de morts ? Telles étaient les réflexions qui lui trottaient dans la tête lorsqu'elle fut soignée dans la salle de bal, aux côtés des blessés et étudiants inquiets.

    Lorsque tout le groupe fut de nouveau en état, chouchouter par les petits soins des finissants en médecine, dirigé par les conseils de Sylvain très sûrement, l'équipe se dirigea vers ces nouveaux lieux qu'étaient les souterrains, accompagné par Berin et quelques autres étudiants pour superviser l'opération et potentiellement aider. Et pourtant ce fut pour le grand malheur d'Ellana qui, elle, avait prit à cœur la mise en garde de Lars concernant les professeurs qui pouvaient être de potentiels traîtres. C'est donc, peu rassurée et suspicieuse, zieutant de temps en temps le nain, qu'elle avança proche de celui-ci jusqu'à arriver à la salle mystérieuse.

    Un petit hall, jonché de cadavres avec au bout une arche scellée par de la magie, contrairement au passage dans la bibliothèque, celui-ci était bien visible à l'oeil nu. Lorsque Berin esquissa un sourire en demandant l'aide du groupe, Ellana ne put s'empêcher de grimacer. Peut-être était-ce la paranoïa ? Mais pour elle, sa présence et ses manières, tout, lui semblait louche. Elle observa ses collègues pour, peut être, espérer un sentiment similaire ou alors se rassurer que son inquiétude n'avait pas lieu d'être. Hors, c'est en croisant le regard d'Usha que ses doutes se confirmèrent, l'ombre d'un sourire esquissé et Ellana crut comprendre que non, elle n'était pas la seule. Soit, l'on garderait un oeil sur lui et, pourquoi pas, le confronter.

    Pour l'instant, l'heure était à l'inspection, observant où se dirigeait ses alliés, l'elfe s'attela à vérifier la salle, sondant les parois, les murs, les torches, tout éléments reliés à la pièce étaient examiné avec les sens magiques actifs, à l'affût du moindre secret. Si la magie d'Aerhi descendait de l'arbre jusqu'aux cryptes, environ à cette zone précise, c'est qu'il devait y avoir un lien, un mécanisme qui était potentiellement tapis entre ces murs ou... ce sol ?
    En passant son regard sur les dalles, Ellana remarqua les ombres, s'assurant d'abord qu'elles étaient naturelles et non magiques, l'investigatrice s'attarda sur le motif qui se dessinait au sol. C'était très sûrement un simple reflet dû à un passage de lumière provenant du plafond, mais ce phénomène mit la puce à l'oreille pointue, rappelant à celle-ci de lever son nez pour tout examiner. Peut être que le plafond servait de canalisateur ou de connecteur à l'arbre où était prisonnière la professeur ? Toutes les hypothèses étaient envisageables et la vétérinaire les exploita pour tenter de répondre à ses questionnements.

    Quoiqu'elle en tirerait, elle finirait par analyser la porte, raison principale de leur présence mais également le plus gros obstacle. Rejoignant Usha, ou son clone ? Qui était la vraie ? Enfin, celle qui était à la porte, donc, Ellana l'accompagna dans l'analyse, peut être que l'une serait plus fructueuse que l'autre. Vérifiant de haut en bas, frôlant le voile magique de sa main, se demandant si celui-ci était dangereux au toucher ou non, l'elfe partagerait ses découvertes avec sa collègue. Faisant finalement part de ses doutes, à voix basse.

    "Sa présence est vraiment curieuse, on est aux abords d'un danger imminent et, sans pouvoirs et sans aucune utilité, il reste dans les parages... J'ai vraiment un doute sur Monsieur Des Vaux et..."

    Pendant qu'elle parlait, Ellana tourna la tête en direction de la salle, s'assurant de ne pas être écoutée, hors, ce qu'elle remarqua fut un signe de tête de la véritable Usha, se trouvant vers les étudiants, ainsi, elle se rendit compte qu'elle ne s'adressait pas à la bonne Valkyrie. Elle s'excusa presque de s'être trompée, et se dirigea vers la Serre pourpre, la prenant à part pour continuer ce qu'elle avait à dire. Se répétant si besoin, au cas où son clone n'avait pas pu transmettre directement l'information.

    "... Et je pense qu'on devrait l'interroger un peu, histoire de s'assurer ou de lui mettre un petit coup de pression, si tu vois ce que je veux dire."

    Elle observa celle aux cheveux cendrés, échangeant un regard, à la recherche d'un accord commun avant de finalement se décider d'aller vers Berin, accompagnée d'une experte en détection de mensonge. De dos, en train de marmonner on ne sait quelle remarque, Ellana l'interrompit en élevant la voix.

    "Monsieur Des Vaux, on est toujours sur le désenchantement du sceau, mais avant, je voulais me renseigner auprès de vous concernant nos assaillants."

    Elle observa ses grands yeux clairs, presque étonné qu'on lui adresse de nouveau la parole.

    "On a pu soutirer beaucoup d'informations envers une des chefs du Voile rouge avant de l'abattre. Apparemment l'Ordre avait une haine profonde envers Drakstrang, dû à un quelconque conflit interne dont nous n'avons pas encore connaissance. En revanche, une chose est sûre, c'est qu'ils ont un allié dans l'enceinte qui leur ont permis de pénétrer l'école. On a fini par la tuer car elle nous a finalement sorti un nom, mais... Cela nous semblait tellement invraisemblable qu'on l'a considéré comme un mensonge."

    Son regard se baladant sur la salle, s'arrêta sur le visage du nain à ses derniers mots, cherchant une expression qui le trahirait. Avant de jeter un oeil à sa comparse pour souligner la véracité d'une potentielle réponse avant de répondre.

    "En tout cas, qu'importe ce qu'elle a pu dire, on recherche juste des hypothèses ou des informations que vous avez pu recueillir. On a quelques professeurs qui ont pu partager leurs idées, mais qu'en est-il des vôtres ?"

    Elle laissa ensuite le professeur s'exprimer. Au meilleur des cas, il était innocent et elle passait pour une elfe stupide qui n'avait rien compris aux renseignements qu'elle avait pu gagner au fil de l'aventure, recueillant peut être de meilleures informations. Dans le pire des cas, il était coupable et piégé comme un bleu mais serait ensuite maitrisé.

    Si le détection était orienté sur l'elfe, l'on aurait pu déceler plusieurs mensonges, des petits détails modifiés afin de tromper le professeur. À voir ce qu'il allait y répondre et ce qu'Usha pourrait en tirer. L'elfe laissa la parole à la Valkyrie, si celle-ci avait d'autres questions.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 415

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Jeu 28 Déc - 22:14
    Un héros de guerre est parti en ce jour. Beaucoup de personnes très prometteuses pour le Reike aussi de manière générale. Tout cela a un goût des plus amer en bouche. Prendre une vie est si facile si on regarde bien. Tout corps, même ceux des titans eux-mêmes, a des faiblesses. La mort vient toujours, qu’importe le temps que cela prend, même pour les morts vivants ou vampires. Il y a même des oufs prenant la potion d’immortalité en pensant réellement que leur mort n’arrivera jamais d’une autre façon que le temps. C’est horriblement stupide, surtout au sein d’un monde aussi conflictuel qu’était le Sekai.

    Une fois les soins faits et un rapide état des lieux réalisés, il est plus que temps de se remettre en marche. C’est avec un naturel assez impressionnant que le groupe se reforme, seul Sylvain reste en arrière, ce n’est pas forcément un mal. La confiance créée depuis le début de cette mission improvisée, même si elle n’est point absolue, reste un avantage certain mine de rien. Chaque force du groupe est utilisée et même s’il y a parfois des rouages qui ne tournent pas parfaitement, ça suffit amplement pour que le mécanisme global du groupe fonctionne de manière efficace. En soi, il ne manque que de l’entraînement en commun supplémentaire pour devenir une équipe soudée. C’est dans la chasse qu’une meute se renforce.

    Ce n’est pas le sujet pour le moment. Là ce qui compte c’est que malgré la fatigue, malgré le mana qui s’épuise de plus en plus, malgré les difficultés, le moral du groupe restait tout de même bon. Même s’il y avait pu avoir des frictions, personne n’avait blessé personne dans l’agacement et c’était déjà une victoire en soi face à un adversaire aussi bien organisé mine de rien. Tout semble presque ressembler à un test des défenses pour frapper encore plus fort plus tard et si c’est vraiment le cas comme le pense la valkyrie cela ne présage rien de bon au vu de la puissance d’attaque du possiblement test. C’est peut-être elle qui extrapole, en tout cas les flots d’amotion que cela lui fait avoir font que sa chevelure change de couleur bien trop souvent pour vraiment se fixer sur quelque chose plus de cinq minutes d’affiler.

    L’arrivée à la crypte offre son nouveau lot de questions. La plus évidente est celle de chercher à savoir qu’est-ce qu’on tente de faire dedans ? Pourquoi une barrière de cette importance pour faire cela ? Est-ce qu’il y a quelque chose dans cette crypte qui nécessite autant de préparation ? Si c’est le cas qu’est-ce que c’est ? Sinon pourquoi faire cela ? Est-ce que c’est une diversion en réalité ? S’il n’y avait pas autant de blessures et sensation de douleur depuis le début de tout la secrétaire des Serres prierait pour que ça soit un simple cauchemar ou une illusion de mauvais goût. Bien entendu que ce n’était bien malheureusement pas cela. Il y a beaucoup à fouiller dans la pièce et pas d’ennemi apparent pour le moment. Le moment parfait pour se cloner.

    Sans même consulter le groupe au préalable, elle prit la décision de la suite de ses actions. En premier lieu elle activa son senseur magique, puis son détecteur de mensonges avant de se diviser en trois. Elle fait un rapide geste en indiquant rapidement ses oreilles et ses yeux à ses camarades pour indiquer rapidement ses zones d’effets de magie sans pour autant dévoiler ce que cela donnerait exactement. Un de ses regards croisa celui d’Ellana et même si personnellement elle aurait été moins expressive dans ses doutes, elle les comprenait et fit un petit sourire en coin de soutien sans faire la moindre remarque. Donner une phrase vide de sens et qui ne changerait rien à la situation actuelle n’est pas utile.

    Son premier clone partit du côté des cadavres sur le sol et commença à les examiner. Elle cherchait toute trace de magie connue sur eux, mais ce n’était pas tout. Elle chercha aussi s’il y avait des moyens de découvrir leur identité, ou était placée exactement les blessures, est-ce que la mort datant de longtemps, si une trace de rune ou de tatouage spécifique était présente, voir si des objets importants pouvaient se trouver dans leurs poches. Comme ce clone-là n’avait que cela à faire, autant qu’il tente de récupérer le plus d’indices possible.

    Son corps original lui se dirigea vers Berin et surtout vers la porte pour voir de base si le collier et surtout la magie à l’intérieur de ce dernier réagissaient à la barrière. Son second clone lui se dirigea vers les étudiants à la base pour leur demander quelques renseignements de base. Entre-temps, l’elfe commença à parler proche de la porte et par crainte que la discussion soit perçue par Berin elle l’envoyer vers son double vers les étudiants qui lui-même la renvoya à nouveau vers l’original une fois le plan écouter et approuver. Le double vers les étudiants fit un geste pour signaler de faire attention à ce qui allait être dit avant de commencer sa mission avec les étudiants. Elle avait fait une erreur de jugement, pensant que la discussion avec Ellana serait plus longue, peut-être que cela permettrait de mettre le doute involontairement de la voir aller de clone en clone ainsi.

    Nous allons faire individu par individu pour ce qui se passe ensuite, ça sera plus simple. Commencer par le premier clone, celui vers les clones et qui a presque toutes ses actions de dites sera aussi le plus rapide pour le coup. Elle se permit simplement de faire une réflexion à l’hybride du groupe pour savoir s’il pouvait tester la résistance des tissus des corps pour traverser le voile en jetant une pierre avec ou si juste voir ce que donnait une pierre de base était possible. Elle n’avait pas vraiment fait attention s’il était en train de faire autre chose ou non, possiblement elle demandait cela dans le vent et ça serait une chose qu’elle devrait tester par elle-même, mais beaucoup plus tard. Là, elle avait assez à faire avec son étude des corps.

    Ensuite, passons au second clone qui pouvait enfin entamer sa discussion avec les étudiants. Elle avait pris le ton le plus doux qu’elle pouvait, arrêtant ses propos à chaque fois qu’elle voyait un de ses interlocuteurs se braquer sur ce qu’elle pouvait dire pour passer à un autre sujet. Même si elle cherchait à savoir s’il s’agissait vraiment d’allier ou non et surtout jusqu’où leur aide pouvait aller, à aucun moment elle ne voulait les brusquer. Il y avait peut-être un peu trop de miel dans ses propos. De manière générale, voilà la conversation type qu’elle a pu sortir à ceux étant enclins à l’écouter jusqu’au bout.

    - Merci pour votre aide, je sais que vous en faites déjà beaucoup, mais j’aimerais savoir si l’un d’entre vous aurait des connaissances sur les enchantements pour aider à percer celui en cours. Au fait, est-ce que vous avez bien vu des étudiants revenir à vous venant de notre côté ? Je n’ai pas fait attention pendant que nous étions soignés et je m’inquiète que le chemin de retour vers la salle de bal ait été clément avec eux. Je sais que c’est quelque chose de rude, mais est-ce que dans nos assaillants il y avait des voix qui auraient pu vous rappeler des gens que vous connaissez ? Est-ce que vous vous sentez assez bien pour continuer la lutte actuelle ? Pas que je vous pense faible, loin de là, que vous soyez encore debout et présent montre clairement votre force, j’ai juste tendance à m’inquiéter de la retombée, quand les nerfs ne suivront plus. À la moindre faiblesse qui pourrait handicaper le groupe, le retrait pour ne pas gêner autrui est préférable, tant que ce n’est pas une fuite parce qu’on a simplement peur de mourir. La fuite est une immondice. Enfin… Est-ce que vous avez été correctement soignée ?

    Finalement il y avait le corps d’origine d’Usha qui écoutait les propos d’Ellana tout en testant le pendentif. Mentalement il y avait des passages qui faisaient froncer des sourcils à la Valkyrie qui ne savait à certain moment si les propos de sa camarade étaient des mots pour faire avouer Berin ou alors elle-même qui avait mal compris certaines choses. Rebondir sur cela à vive voix n’aiderait en rien du tout. Au contraire, cela pourrait même nuire à ce que tentait de construire la vétérinaire. Il serait assez insultant de faire cela. Elle se permit tout de même, une fois sa camarade ayant terminé, d’ajouter son grain de sel. Ce n’était pas grand-chose en vrai, mais suivant de comment il réagirait à tout cela ça pourrait le laver de tout soupçon ou alors le rendre plus tangible dans la liste des traitres.

    - Puce, voyons… Je sais que le deuil te met sur les nerfs, mais doucement. Tout homme avec une barbe grisonnante n’est point homme à ne pas vouloir travailler durement pour le Reike. Enfin… Il est vrai qu’il y a des points sombres dans cette histoire, comme une musique qui sonne faux. Vous appréciez la musique, monsieur ? Au fait, il y a quoi d'entreposer dans cette crypte à l'origine ? J'aimerais savoir si de mauvais surprise lié à ce qui se trouve dedans de base vont nous sauter à la figure.

    Question simple, mais qui avait le mérite d’offrir une porte de sortie facile au professeur tout en restant dans le thème de cette attaque. Fuir les questions d’Ellana ne serait pas forcément à son avantage de base, mais c’était encore un autre point.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1467

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Jeu 28 Déc - 22:36
    La professeure mise à l'abri, leurs blessures guéries, ils purent profiter d'un court répit. L'orc en profita pour mettre de l'ordre dans ses pensées concernant le Voile Rouge, et écouter ce qui s'en disait autour d'elle. Les reikois confinés semblaient mitigés, à raison - difficile de prendre assez de recul pour jauger l'organisation alors qu'ils étaient tous toujours coincés sous ce dôme. L'air sombre, elle parcourut la salle de bal du regard, espérant que ceux qui y restaient pour "tenir le fort" ne cèderaient pas à la panique, quoiqu'il se passe par la suite.

    Lorsque la guerrière retrouve ses camarades d'infortune pour se diriger ensemble vers les souterrains mis à nu par les pouvoirs de Lars, elle leur rappelle à voix basse de guetter la potentielle réapparition de leur dernier adversaire : elle n'avait détecté aucune trace de lui après leur affrontement, et n'avait entendu aucun signalement pouvant lui correspondre pendant qu'ils reprenaient des forces. Elle n'aimait pas mentionner de telles choses à voix haute en se sachant observée, mais tant qu'ils n'auraient pas décelé la façon dont ils étaient espionnés, elle ne pouvait pas faire autrement. De toute façon, observés ou non, leur destination était évidente, pense-t-elle alors qu'elle attrape une corde pour descendre.

    Une fois arrivés en bas, ils sont accueillis par Berin des Vaux… et une énième porte enchantée. Le professeur semble ne pas savoir quoi en faire, et rapidement, l'équipe se disperse pour inspecter le corridor.

    Par réflexe, Oyun active son senseur magique et analyse la disposition des murs et des décorations. Calculant mentalement leur position par rapport à leur point d'entrée, et l'endroit où se situait l'arbre auquel était attachée Aerhi, elle cherche autour d'elle ce qui aurait pu servir de catalyseur au mana de l'oni, à l'affût de la moindre trace d'énergie magique, ou d'une signature magique qu'elle aurait croisé au cours de la soirée. Bien sûr, le mana d'Aerhi aurait très bien pu être dirigé vers le bas pour alimenter une personne et non un mécanisme - mais à défaut d'avoir un potentiel suspect sous la main, mieux valait analyser ce qui avait été laissé derrière. Ses yeux glissent doucement en direction de Berin, qui semble avoir éveillé les doutes de ses coéquipières, et elle décide de leur faire confiance pour évaluer la présence du professeur moustachu.

    Un jeu d'ombres au sol attire son attention, et elle fait signe à Lars de venir vers elle pour lui faire part de son idée et lui demander de l'aide.

    - Puis-je faire appel à tes talents de géomancien ? Je souhaite mettre à l'essai une théorie incertaine, et pour cela, il faudrait que tu graves ce motif dans la roche. Je vais commencer avec mon arme, et tu auras juste à préciser les contours.

    Elle lui explique rapidement son hypothèse : si la barrière maintenue sur la porte a été alimentée par le mana dérobé à la professeure de médecine, ils pourraient en apprendre plus sur son fonctionnement en recréant ce qui l'a activée. Bien sûr, c'est une idée qui peut sembler douteuse, mais vu la façon détournée dont l'accès à la salle des archives avait été dissimulé, ils avaient plus à gagner en écartant proprement cette idée qu'en l'ignorant.

    Une fois le cercle tracé, elle attrape une des torches sur pied et dirige la flamme vers le tapis, avant d'interrompre son geste au dernier moment. Elle s'adresse à nouveau à l'hybride pour lui expliquer qu'elle cherche à savoir si c'était les flammes ou la magie qui auraient pu activer un tel cercle, avant de détailler ce qu'elle compte faire.

    - Je vais commencer par mettre le feu au centre. J'essaierai de limiter la propagation des flammes avec ma magie, à moins que tu ne préfères le faire ? Ton élément s'y prête plus, c'est vrai. Quoiqu'on décide, je veillerai à ce que l'incendie soit contrôlé.

    CENDRES


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 2947

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Ven 29 Déc - 1:14
    Quel cochon, quel héros. Le porcin maître de la pierre, le pourfendeur de continent, le modeleur de monde ! L'on chanterait ses exploits dans toutes les tavernes s'il y avait eu des bardes pour assister à la naissance de la légende et si leur retour triomphant n'était pas entaché d'un revers de médaille tout aussi amère que l'était l'éclat de leur récente victoire.
    Après avoir rapatrié la professeure Aehri jusqu'à la salle de bal fortifié, le groupe apprenait le décès de l'un des derniers kidnappés, l'instructeur Alvin de Londo, tué vraisemblablement (la déduction était facile pour eux) par Virnyan, l'illusioniste masqué, signant son acte d'un message qui était adressé directement à leur groupe.
    Lardon ne pipait mot au sujet de la nature de l'acte, chacun s'arrangerait avec sa conscience et ses remords s'il y en avait, en revanche il évoqua "l'étrangeté" de l'acte en lui même. Bien que le groupe n'avait pas encore le fin mot de cette histoire, il était étonnant qu'Alvin ait fini "exécuté" de la main de Virnyan plutôt que d'être siphonné jusqu'à sa dernière once d'essence vitale par le mécanisme magique utilisé contre les autres professeurs.
    Cela pouvait donner lieu à quelques hypothèses, et certaines pouvaient éventuellement être bénéfique au groupe.
    La première était que leurs précédents sauvetages des professeurs avaient pu amoindrir le résultat de toute cette attaque, quelle qu'en ait pu être le but, et que l'obtention d'un résultat imparfait pouvait bien souffrir d'une petite "satisfaction revancharde" de la part de l'illusionniste.
    La seconde, peut être moins probable, étant l'apparition d'une éventuelle dissension entre l'organisateur et les membres du Voile Rouge. L'idée se basait sur le fait que ces pirates avaient déjà été trahis et l'évolution catastrophique de la situation pour eux quand au déroulement de leur plan et la perte de leurs camarades.
    Rien n'était assuré évidemment mais l'hybride suggérait de rester attentif lors de leurs prochaines rencontres avec les bandits car il était de l'ordre du possible que la pointe de leurs épées ne soient pas, ou pas toutes, pointées sur eux, et que dans cette éventualité un choix rapide s'imposerait à leur groupe de sur qui pointer les leurs.

    Cette mention faite, il était temps de passer au festin ! Enfin presque, l'hybride essayait de quémander une ration auprès des étudiants en charge des vivres et à son étonnement il fut exaucé sans qu'il ait eu à négocier. La ration était maigre, puisque constitué des restes du buffet et de quelques vivres qu'avaient certainement ramené d'autres étudiants des cuisines ou d'ailleurs mais c'était bien mieux que rien. Pendant que les filles se faisaient soigner, Lardon tendait l'oreille sur les discussions qu'échangeaient les rescapés, élèves comme professeurs mais il n'apprenait rien de vraiment plus, si ce n'est que la vie de Vynsala n'était plus en danger apparemment.
    Lardon était le premier prêt à repartir et une fois tout le monde remit sur pieds, la piste de mana qui descendait vers les profondeurs de la crypte s'annonçait comme l'une des dernières fois à explorer puisque la plupart des autres parties de l'université avaient été sécurisées ou abandonnées.

    Une fois que le porcin posait le pied dans le grand corridor, il avisait de la situation qui se présentait à eux.
    Une porte scellée, des membres du Voile Rouge décédés (et pas des mains du groupe) et Berin des Vaux ainsi que quelques étudiants sur place.
    Il aurait pu être rassuré de les trouver là si la nature prudente du cochon ne lui avait pas déjà fait dire qu'il soupçonnait absolument tout le monde tant que le dénouement de cette histoire ne se serait pas joué.
    Après tout il restait toujours la directrice qui était introuvable, ainsi que Virnyan, surtout lui. Et s'ils venaient tous de descendre dans une illusion sans s'en rendre compte ? Une phantasmagorie bien plus subtile que devant l'entrée, où les bandits morts n'en seraient pas et où Berin n'était peut-être même pas Berin ? Comment déterminer le vrai du faux ! Vite, il fallait attraper quelque chose de tranchant et se couper le bras g... non, du calme.
    Il n'était pas seul, ses coéquipières étaient avec lui, elles s'en seraient forcément rendu compte, certainement même.
    Entourée d'Usha, Ellana, Usha, Oyun et aussi Usha, impossible de ne pas...
    ...
    HO MON DIEU ILS SONT ENCORE TOMBÉS DANS UNE ILLUSION ! VITE, SE TRANCHER UN TRUC, N'iMPORTE QUOI !
    Non du calme, il avait du raté une information, les deux autres ne s'agitaient pas, cela devait... cela devait être normal, sûrement un sort de la Valkyrie, oui, voilà, en observant quelques instants, Lardon comprenait qu'elles étaient réelles et pas illusoire. Quelle magie pratique, il faudra qu'il se renseigne sur celle-ci. Les applications doivent être aussi innombrables qu'avantageuses, ne serait-ce que pour gagner du temps à faire le ménage, et dans un lit, holala ça doit être terrible.
    Oups, voilà bien un début de pensée de type bleu, l'hybride secouait la tête avant que son imagination ne se gâte et qu'il entende un "Tu m'dégoûte" typique de la petite furie blonde si elle le surprenait à baver avec un sourire benêt, c'est qu'elle avait parfois l'esprit très vif. Heureusement qu'elle n'était pas télépathe tiens.
    Bon, "ouvrir la porte" disait Berin, en voilà une bonne idée qui occupe, mais avant de la mettre en place, le cochon passait discrètement son pouce sur le fil de sa lame d'épée, proche de la garde, donnant simplement l'air de la tenir alors qu'il s'entaillait le doigt jusqu'à saigner afin de pouvoir ressentir de la douleur, d'être sûr de la ressentir d'ailleurs. Après cela il lancerait un regard plissé vers les lieux afin de vérifier que personnes ne se retransforme en ce qu'il devrait être et si rien n'était suspect, il entamerait sa mission d'inspection après s'être soigné grâce à sa magie. Sinon il se mettrait à hurler à l'illusion comme un goret qu'on égorge !

    Lardon commençait donc par inspecter les torches alentours pour les bouger, vérifiant qu'il n'y ait pas de mécanisme qui y serait rattaché, c'était sa mission, tenter de trouver une pierre amovible sur celles des piliers, un bouton caché sur les statues à double tête bestiale (étranges statues d'ailleurs) ou encore un levier dissimulé. Il préviendrait alors immédiatement ses collègues d'une telle découverte.
    S'adonnant méticuleusement à son étude des lieux, tout en restant aussi méfiant que sur ses gardes, il se faisait interpeler par l'une des triplettes et acquiesçait à sa demande le plus naturellement du monde, ramassant l'un des nombreux gravats qui jonchaient le sol puis en retirant un vêtement de l'un des morts, sa botte, chaussette et masque pour être exact, fourrant les tissu dans la chaussure puis il allait effectuer deux lancers. D'abord le cailloux dont l'effet de réaction de la barrière qui scellait la porte allait être analysé par les observateurs, puis, et avec l'aval d'Usha si cela était pertinent de poursuivre l'expérience, la chaussure qui contenait les deux morceaux de tissu, là encore la réaction allait être étudié pour obtenir d'éventuelles informations.

    Suite à cela, c'était au tour d'Oyun d'interpeler le drakochon pour quérir son aide. Un vrai cochon à femme. Il acceptait, la demande était dans ses cordes et suivait scrupuleusement les instructions de l'orc, usant de ses pouvoirs que se grave dans la pierre les motifs que d'ailleurs la Serre-pourpre traçait elle même pour guider le mage.
    A sa question, Lardon dodelinait et tirait son épée pour donner quelques taillades dans le tapis afin de le découper, puis en repoussait une partie du pied.

    - Voilà, comme ça le feu ne risque pas de s'étendre sans combustible, les cailloux ça brûle difficilement. Disait-il d'un sourire.

    En revanche une hypothèse bien mauvaise lui venait à l'esprit.
    Et si plutôt que d'être retranché derrière la porte scellée, l'énergie récupérée jusque là l'avait été pour tenter de forcer l'enchantement et l'ouverture ?
    Oyun avait indiqué que le flux de mana volé à Aerhi descendait vers la crypte mais elle n'avait pas pu donner plus de détail.
    Lardon entendait Usha poser une question en ce sens à Berin, à propos de ce qu'il se trouvait derrière la porte. Parfait. Cela donnerait peut-être plus de précision, si toutefois l'administrateur militaire ne mentait pas.

    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 286

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Ven 29 Déc - 12:28
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 26


    Il fallait trouver un moyen d'entrer. Ca, le groupe en était certain.

    Commençant à fouiller, et tenter de détecter la moindre source magique qui pouvait aider le groupe à progresser, des vieux doutes firent surface et vinrent perturber quelque peu le déroulé de cette étrange énigme. Berin. Le bon Berin. Etait-il vraiment digne de confiance? S'approchant du nain, c'est une Ellana très suspicieuse qui vint prêcher le faux pour obtenir le vrai auprès du rondouillard amateur de vin. Dans un flot de paroles continu, l'elfe interrogea donc le professeur afin de déceler avec sa partenaire la moindre expression qui trahirait un mensonge ou une fourberie de la part du vieil homme. Et... Etonnamment, ce dernier ne sembla pas plus étonné que ça par la révélation d'un complice, tout comme il ne semblait pas mentir lorsqu'il commença à répondre.

    - Ecoutez. Je comprends que la situation puisse prêter à confusion ou laisser sa place à la paranoia. Cependant, de vous à moi, si l'ennemi voulait prendre l'apparence de quelqu'un d'important, n'aurait-il pas mieux fait de capturer l'essence de mes confrères plutôt que la mienne? Ma seule force réside dans les secrets logistiques de l'académie et les enchantements. Pas vraiment idéal si on souhaite s'en prendre à un groupe en particulier. D'autant que de ce que nous avons vu, l'adversaire semble à présent chercher un moyen de fuir plus que de combattre la cause véritable de toute cette terrible soirée. Cependant, si je ne tiens pas rigueur de vos soupçons, je vous prierai de m'aider à résoudre notre affaire plutôt que de vous épuiser à chercher à me faire passer pour un traitre que je ne suis pas. J'ai bien trop roulé ma bosse pour notre nation pour qu'on me range directement dans la case des parjures. Il soupira. Pour ce qui est de votre explication, Svarnakovak m'a dit comment le combat s'était déroulé. Aussi inutile de me mentir sur cela. Et pour ce qui est de la crypte, elle faisait ce pour quoi elle avait été construite. Elle abrite nos morts. Les anciens professeurs de l'académie ainsi que les élèves émérites. Tombés soit lors des dernières guerres, soit héroïquement au cours des centaines d'années précédentes à celle ci. Il n'y a rien de très intéressant si ce n'est.... Oh.

    Le vieillard fronça alors les sourcils, tandis qu'il semblait réaliser quelque chose. Sifflant pour attirer l'attention d'un des étudiants, le nain intima ensuite à ce dernier de se presser d'aller retrouver les forces au niveau de la salle du bal, avant d'ensuite reporter son attention sur Usha et Ellana.

    - Il y a un vieil artéfact. Un objet permettant de "partager" son mana avec un autre. Si je n'ai pas exactement les connaissances sur la magie noire et ses préceptes comme nous ne l'enseignons pas ici. Je crains le pire. Imaginez, un instant, une détonation provoquée par l'amoncellement d'autant de magie? L'académie se trouve presque au cœur de la ville, imaginez les dégâts... Cela expliquerait pourquoi ils ont capturé les professeurs, à part moi. leurs ressources magiques sont bien supérieures... Et compte tenu du plan du Voile, peut être qu'à la base ce moyen aurait été une clé de voute dans les négociations? Il nous faut entrer. Au plus vite.

    Pendant qu'ils parlaient, les investigations continuaient. Si les efforts de Lardon qui jetaient des vêtements ne servirent à rien, les senseurs magiques utilisés permirent de voir quelque chose qui venait alimenter encore un peu plus la théorie du vieux nain. Les flux de mana de la professeure de médecine, ainsi que de l'elfe et de svarnakovak semblaient doucement glisser par delà la porte. Si cela n'alimentait pas la protection magique, il était évident que le flux allait spécifiquement vers l'intérieur de la crypte. Les tentatives suivantes de briser un potentiel sceau au sol furent également un échec. Ce qui semblait alimenter la porte n'était en vérité ni mécanique, ni à la merci d'un sceau présent. Mais, alors, comment passer? Et bien c'est Usha qui apporta finalement la solution. Quand cette dernière approcha le médaillon de la membre du Voile Rouge près de la porte, ce dernier se mit à vibrer intensément. Bientôt, l'étrange épaisseur magique sembla s'ouvrir dans une déchirure tremblante, permettant un passage. Puis, chaque fois que la valkyrie éloignait un peu le pendentif, cette déchirure se refermait. S'ils voulaient passer, il faudrait l'utiliser, mais cela ne permettrait sans doute que le passage d'un petit groupe, l'être ailé sentant que son mana se faisait également drainé chaque fois qu'elle maintenait l'ouverture. Ils avaient trouvé le moyen de passer. Et c'était à ce moment précis qu'une vague télépathique résonna dans l'esprit de tout un chacun.

    - Ici Svarnakovak. La garde est parvenue à briser le dôme. Nous allons commencer l'évacuation des étudiants. Berin, il faut absolument que vous guidiez les forces arrivantes, nous sommes de notre côté en train de combattre une poche de résistance du Voile Rouge. Dès que nos amis de la garde auront évacués les notre, ils viendront s'occuper de la crypte. Le plus vite vous les aurez guidé, le mieux ce sera.

    La suite des événements semblait doucement se diriger en faveur du Reike et des loyalistes. Enfin, ce serait le cas si les sombres projets se trouvant au delà de la crypte étaient déjoués. Ainsi, la dernière véritable mission fut donnée à celles et ceux qui avaient permis initialement aux étudiants et aux professeurs de se défendre. Si le poids des responsabilités tombaient sur eux, ils savaient également qu'ils étaient les plus à même de réagir. Ils n'avaient, après tout, subis aucun drain de mana contrairement aux professeurs et ils ne risquaient pas malgré eux d'activer le moindre piège qui aurait été préparé avec leur propre essence.

    Quand ils passèrent finalement la protection magique, nos protagonistes remarquèrent que le médaillon avait cessé de vibrer, refermant derrière eux l'étrange mur arcanique. A présent, ils n'avaient plus qu'une seule solution s'ils voulaient repartir: arrêter les machinations de celui ou celle derrière tout ça. De longues minutes passèrent alors, où le groupe put admirer les arabesques et autres runes courant sur les murs de la crypte. Entre chaque colonne, des tombeaux transformés en statues venaient donner une atmosphère encore plus belle à ce mausolée aujourd'hui en proie à de sombres desseins. Puis, finalement, le groupe arriva au "bout" du tunnel. Une grande porte, ouverte, donnant sur un couloir grimpant jusqu'à un épais mur de fumée et de lumière. Et devant lui, des sbires du voile rouge. Seulement, même de là où ils étaient, les reikois pouvaient voir que quelque chose n'allait pas dans le regard de ces combattants là. Il n'y avait, dans leur regard, aucune lueur. Aucun... Soupçon de vie. Mais déjà, ces ennemis se jetaient sur eux. L'heure n'était plus aux questionnements, mais à la survie.

    Et peut-être qu'ils pourraient ensuite interroger ensuite la silhouette de l'étudiant se trouvant derrière le mur.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Localisation inconnue

    - Viktor Svarnakovak - Combat une poche de résistance du Voile Rouge

    - Aerhi Vynsala - Grièvement blessée, fortifiée dans la salle de bal

    - Taenor - Fortifié, soigne Aerhi en attendant l'arrivée de la garde

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- Retourné au niveau de l'entrée pour aider la garde à progresser

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Disparu???

    - Etudiant inconnu- ???

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: Fortifié - Hors PA

    /// Grâce aux potions fournies par Viktor Svarnakovak, le groupe a regagné 4 utilisations de pouvoirs de palier 2 \\\

    Visuel de la salle:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 GKowYn7
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).

    ------- Objectifs -------

    - Vaincre les sbires du Voile et atteindre l'étudiant: 0/1
    - Briser le sceau de la Porte, ou trouver un moyen de contourner ce dernier: 1/1
    - Trouver et vaincre les autres chefs du Voile Rouge: 0/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2100

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Dim 31 Déc - 22:04
    Alors qu'elle se croyait plus maligne que l'ennemi, Ellana se fit rappeler par Berin que sa suspicion n'était pas la bienvenue et se dirigeait vers la mauvaise personne. Les oreilles s'inclinant vers le bas, l'elfe se sentit bien bête et ne put s'empêcher de tirer une mou alors qu'on la remettait en place. Le stratège n'avait pas l'air le moins du monde, remonté contre la blondinette et au contraire, quémandait toujours son aide. Ainsi, la vilaine était bien forcée de laisser tomber l'affaire et de finalement se faire à l'idée de se fier au nain.

    Ce fut finalement les tentatives d'Usha qui permirent au groupe de déboucher sur quelque chose. Avec le médaillon de Silfornia, l'on put se faire un passage à travers le mur magique, un passage unique cependant, se refermant derrière le groupe dès que le collier fut retiré de la faille. Ce fut presque au même moment qu'un message télépathique arriva à eux, alors qu'ils avançaient, les choses changeaient à l'extérieur, les alliés arrivaient mais surtout l'ennemi contre-attaquait dans un élan de désespoir. Quoiqu'ils essayaient, cela semblait être la fin proche pour l'Ordre du Voile Rouge. Le Reike avait bientôt gagné contre eux, mais il était encore tout de même interdit de ralentir la cadence, des chefs étaient à retrouver et à abattre, ainsi qu'un traître. L'on comptait encore sur les soldats du soir pour les débusquer.

    C'est en traversant un long couloir cryptique, aux différentes arabesques et dessins abstraits aux apparences de mosaïques, et en restant attentif aux réactions du médaillon que le groupe atteignit un nouvel obstacle. De nouveaux membres, des colosses et un mage, avec derrière eux, un énième mur magique. Si le manque de possibilités semblait déjà évident, de par le manque d'issues, ainsi que de cachette, c'était sans compter sur la difficulté de l'imprévisibilité, car, même sans se consulter, chacun semblait avoir déjà remarquer le manque de vivacité dans le regard des ennemis, même si il se mouvait à peu près convenablement cela avait l'air plus... Sauvage ou inhumain, quelque chose d’agressif sans que cela soit "instinctif", c'était particulier. Un des membres confirma les doutes tût des autres. Ces membres là semblaient être des morts-vivants. Pas le temps de vraiment inspecter, il fallait agir vite. C'est dans la précipitation qu'Ellana proposa une initiative.

    "On ne sait pas vraiment de quoi ils sont capables et ils ont déjà l'air de vouloir nous sauter dessus. On peut peut être essayer de les encercler pour augmenter nos chances."

    Elle pointa du doigt de l'autre côté de la salle, entre le mur et le magicien.

    "Je pourrais me rendre là bas avec quelqu'un, pour peu qu'on soit prêt à me suivre. Qu'on passe à l'offensive dès qu'on y arrive et on pourrait potentiellement débloquer le passage."

    Elle tendit sa main à celui ou celle qui souhaiterait la rejoindre. Les sbires approchaient à vive allure. Pas le moment de débattre ou d'expliquer d'avantage, elle chargea directement sa téléportation, faisant danser des ombres autour d'elle. Et ce fut Usha qui lui donna sa main, se liant également aux ombres qui la plongerait et l'amènerait au point désigné.

    Alors qu'elles disparurent auprès d'Oyun et Lars, apparaissant de nouveau dans une sphère sombre derrière le mage, lorsque celle-ci se mit à éclore telle une fleur, le duo de guerrière se mit à attaquer directement, celles-ci ayant établie un plan, en se glissant quelques mots durant les quelques secondes de concentration magique. Dès que ses ombres téléportatives se dissipèrent, Ellana usa de l'ombre du mage ennemi pour en sortir une multitudes de pointes épaisses, le transperçant à leur création avant de se coordonner avec la Valkyrie et sa magie foudroyante. Les pointes ombreuses s'éjecteraient alors vers l'avant, accompagnée d'une foudre mortelle, traversant au mieux les groupes mais surtout priorisant les colosses. Une fois que l'ouverture aurait permit à la guerrière aux cheveux cendrés d'amorcer de nouvelles attaques, l'elfe s'essaierait à débloquer le passage qui lui faisait dos.
    Ramenant donc les pointes ombreuses vers elle, elle les éjecteraient ensuite sur le mur magique, mais pas sans l'aide d'un autre élément. Si l'enchantement semblait être fait de lumière et de fumée, alors autant l'attaquer avec des éléments qui pourrait l'affecter. L'elfe interpella donc Oyun pour lui prêter main forte dans cette entreprise. Connaissant maintenant la magie qu'elle pouvait manier, elle proposa de lier son air à ses ombres, d'une manière ou d'une autre, pour essayer de briser la magie de la porte. Si cela ne ferait aucun effet, alors ils termineraient leur combat, en espérant que les morts-vivants soient contrôlés par le mage, avant de s'essayer à de nouvelles inspections et tentatives comme pour les autres portes récemment ouvertes.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 2947

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Mar 2 Jan - 5:01
    Après la tentative d'Ellana et d'Usha contre Berin pour déterminé s'il pouvait être un traître, le groupe obtenait quelques informations supplémentaires à propos d'un artefact.
    Un outil permettant de partager son mana. En voilà une pépite ! Avec ça, ne pourrait-il pas créer des Lancondas doué de magie avec cela ?
    Non, non ! Assez de Lancondas, il devait rester concentré.
    Les hypothèses d'utilisations de Berin n'annonçaient rien de bon mais le cochon était presque certain que cela pouvait encore être pire. La réalité était toujours ainsi, toujours pire que l'on l'imaginait.

    Après avoir franchit la porte qui n'annonçait aucun retour possible dans l'immédiat, le groupe recevait un message mentale annonçant que le dôme avait été brisé. Foutre et guigne, ils auraient pu rester là haut et passer le relais à des agents plus compétent mais l'urgence les avaient fait se précipiter et n'auraient aucun renfort dans l'immédiat, de plus sans la clef, le mur arcanique n'allait pas permettre à la garde d'arriver même en retard.
    Et des renforts ils en auraient bien eu besoin puisque l'escalier au pied duquel ils venaient d'arriver, après avoir traversé un interminable couloir aux funestes fresques, n'était pas vide de toute présence.
    A nouveau l'impulsivité de l'elfe offrait au groupe une opportunité d'action stratégique. Lardon aurait voulu en discuter d'avantage mais leurs adversaires étaient déjà en train de se mouvoir dans leur direction. Tandis que la valkyrie topait la main de l'elfe pour disparaître dans les ombres, il ne restait plus que l'hybride et l'orc en bas des marches.
    D'après la configuration des lieux, l'hybride voyait bien d'autres solutions pouvant être mise en place mais les filles étaient déjà partit, de plus, ce n'était pas comme si la proposition d'Ellana était stratégiquement mauvaise, bien au contraire.

    - Bon, je vais vous déblayer le passage du mieux que je peux. Disait-il d'un air étonnamment nonchalant par rapport à d'habitude à l'attention de l'Orc en commençant à gravir l'escalier à la rencontre de leurs adversaires.

    Même si on pouvait toujours distinguer une fatigue inhérente à leur soirée mouvementée sur le faciès porcin de Lardon, il n'affichait en revanche aucune inquiétude à monter à l'assaut des deux groupes de bandit qui dévalaient les marches, et ce pour une raison très simple simple. Lardon maitrisait les arcanes telluriques, et actuellement, ils étaient tous... sous terre.

    Les deux premiers à arriver sur le porcin étaient percuté de plein fouet sur leur flanc gauche par trois tiges, de l'épaisseur d'un bras d'homme. L'un tombait mais l'autre teint bon sans une complainte mais il n'eut pas le temps de se redresser que sa tête explosait, percuté par une autre tige de pierre qui provenait du mur opposé. Celui par terre se relevait tandis qu'un troisième assaillant se présentait devant Lars. Les tubes de terre horizontaux s'effritaient instantanément et de nouveaux jaillissaient, en diagonale cette fois. Deux d'entre eux stoppait l'élan du troisième gaillard et lui brisait une jambe juste avant que sa face ne soit écrasée par la rencontre d'une autre de ces carottes géologiques.
    Leur comportement était étrange, en plus de leurs yeux morts. Peut-être l'étaient ils tout simplement ou bien sous l'effet d'un charme de contrôle, dans les deux cas aucuns discours ou bluff ne permettrait de leur faire entendre raison, mieux valait frapper pour tuer, ce que Lardon s'employait à faire sans hésitation. Celui qui avait rampé jusqu'aux chevilles du porcin voyait sa tête décoller lorsque s'élevait l'un de ces mini piliers pile sous son menton et le dernier connu un sort similaire après la fracture de ses jambes, c'était son crâne.
    L'escalier n'était pas tant large et s'ils voulaient progresser sans se gêner, les bandits devaient descendre par deux, au mieux. Il en restait encore quatre devant le drakochon et ceux-ci ne semblaient pas vraiment en avoir cure, de ne pas se gêner. Qu'importe.
    A chaque fois que Lardon faisait sortir du mur l'un de ses tubes terrestres, les briques bien empilées des murs étaient éjectés ou un morceau de dalle tombait du plafond ou des marches étaient fracassés. La tige frappait une fois en fracassant os et chairs sur sont passage avant de se désagréger rapidement pour ne pas entraver l'ascension du magicien.
    Lardon ne s'embêtait même pas à faire sa gestuelle habituelle, la chose était trop facile, manipuler la terre sans la créer était toujours plus simple pour lui, et de la terre, il y en avait partout.
    Du point de vue d'Oyun, Lardon gravissait les marches d'un pas rapide, sans esquisser le moindre mouvement d'esquive, constamment protégé par un pilier de terre qui se dressait en travers de la moindre attaque ou interception, ne ralentissant même pas sa progression pendant que se déchaînait des attaques fracassantes de tous les côtés, du sol au plafond.

    Les membres du second groupe connu le même funeste destin. Les bandits n'esquivait pas, ou peu, ce qui arrangeait le magicien qui n'avait pas à prévoir de feintes de leur part. A chaque fois qu'une première salve brisait les jambes ou les bras des assaillants, une seconde jaillissant à l'opposée venait achever les survivants, et une troisième s'assurait même que chaque caboche allait se faire fracasser avec la violence d'un coup de matraque. Les corps brisés, fracturés, désarticulés, éclatés de la piétaille jonchaient sur le sol d'une dizaine de marche quand Lardon achevait enfin le dernier membre du voile rouge.
    Il arrivait rapidement devant le premier colosse qui se dressait menaçant et le mage continuait sur sa lancée de violence mais cette fois, en y mettant les formes.
    Un pilier large comme le cochon jaillit du mur à droite pour percuter le flanc du géant mais avant que celui-ci ne touche son adversaire c'est un bloc de pierre aussi massif que les rochers que Silfornia manipulait qui se décrocha du plafond pour tomber sur le géant. Une feinte. Ce n'était pas parce qu'ils agissaient bizarrement que Lars allait sous-estimer ses adversaires, au contraire.
    Pendant que le bloc se désagrégeait, l'attaque se poursuivait au cas où l'adversaire aurait réussi à échapper à sa première attaque, martelant le corps du géant à plusieurs endroit sur ses membres pour tenter de les briser, s'il ne pouvait éclater proprement la tête de son ennemi le drakochon espérait pouvoir le blesser assez pour le ralentir et laisser le soin de la finition à l'une de ses coéquipières.
    Après plusieurs frappes latérales, Lardon lançait une dernière attaque depuis le sol pour tenter de repousser le colosse en arrière vers ses comparses un peu plus haut. S'il y parvenait, cela pourrait aider les filles pour des attaques d'envergures dont elles ont le secret, sinon il fallait au moins espérer que cela aurait suffit à amocher assez le double épéiste pour la suite.

    - C'est le mieux que j'puisse faire ! Lançait-il en arrière en s'écartant du chemin pour aller contre le mur.

    Il se doutait que l'orc ne serait pas loin derrière lui pour agir dès qu'il aurait joué son rôle. Il l'avait fait, maintenant la suite était entre leurs mains.


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1467

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Mar 2 Jan - 14:37
    Peu surprise de constater que le tracé qu'elle a réalisé au sol avec Lars ne fonctionne pas, Oyun est même rassurée : un tel moyen d'ouverture aurait suggéré des tactiques similaires par la suite, ce qui aurait pu leur faire perdre un temps précieux. Les énergies familières des trois professeurs qu'ils avaient sauvé semblaient indiquer que ce chemin les mèneraient à leur but, et elle se permet un soupir de soulagement en voyant que la valkyrie avait fait des progrès avec le médaillon de Silfornia. Voilà qui leur permettrait de passer de l'autre côté de la barrière magique… eux et seulement eux, jusqu'à ce qu'ils mettent fin au tumulte qui menaçait Drakstrang.

    L'orc s'engage dans la crypte à la tête du groupe, désormais habituée à être placée en avant-garde. Le pas prudent, le regard averti, elle dévore des yeux le moindre détail du décor. Une part d'elle aurait aimé pouvoir prendre le temps d'admirer ce lieu historique, mais l'heure n'est pas aux visites touristiques. Le couloir qu'ils ont traversé débouche sur un escalier qui grouille de sbires du Voile Rouge. Pour autant, ces derniers semblent bien moins alertes que leurs prédécesseurs - leurs corps seraient-ils manipulés ? De quelle façon ? Là encore, répondre à cette interrogation est un luxe réservé à ceux qui en ont le temps.

    Ellana propose d'encercler l'ennemi, et Oyun hoche la tête avec vigueur, laissant la place à Usha pour la rejoindre. Elle échange un regard confiant avec l'hybride : à eux de faire en sorte que l'attention des ennemis soit autant répartie à l'avant qu'à l'arrière. Lars ne perd pas de temps et annihile les deux groupes les plus proches de leur position, pendant que l'orc le talonne et prépare ses propres attaques. En même temps que le drakochon repousse un des sabreurs, elle en attaque un autre avec une lame d'air au moins aussi haute que sa cible, tranchant le couloir de gauche à droite. Si ce deuxième sabreur était capable d'esquiver avec la même agilité que ceux qu'ils avaient déjà affronté, sa première attaque lui permettrait au moins de le forcer à reculer.

    Elle répond par un grognement d'approbation à la déclaration de son allié, tout en continuant son ascension sur les marches entravées par les dépouilles. Trop concentrée pour faire une vraie phrase, elle prépare déjà sa seconde attaque, visant un autre épéiste électrocuté par Usha. Sous son contrôle, l'air stagnant de la crypte se mue en une dizaine de dagues qui filent dans sa direction, disparaissant dès qu'elles se plantent dans sa chair ou dans le sol.

    Si les épéistes ne sont pas morts, ils devraient être suffisamment estropiés pour être achevés rapidement par la suite : c'est le principal. Quand l'elfe lui propose de combiner leurs éléments pour attaquer le mur de fumée lumineuse, Oyun plisse les yeux dans la direction de l'obstacle : le simple contrecoup de ses sorts d'air aurait normalement suffi à dissiper une fumée ordinaire. La guerrière accepte et s'exécute, tout en limitant sa puissance d'attaque pour ne pas prendre le risque d'endommager ce qui se trouve de l'autre côté du mur. Maintenant, plus que jamais, la moindre information récoltable est inestimable.

    CENDRES


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 415

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Mar 2 Jan - 18:58
    Les réponses de Berin arrivent et la sincérité de ses propos résonne dans les oreilles du corps original du trio d’Usha. Quelque part cela lui fait chaud au cœur de savoir le vieux nain être sincère dans ses propos. L’avoir aussi conciliant avec la situation aussi, en même temps vu son expérience il doit certainement prendre en compte le facteur stress et fatigue qui entrave parfois un jugement parfaitement impartial. Par contre ce qui fait bien moins plaisir là tout de suite. Cette histoire d’artefact travaille la valkyrie, mais pas le temps de rester sur cela, le temps tourne.

    Les forces alliées ont passé le bouclier. Les choses vont aller de mieux en mieux ou au moins de moins en moins pire pour être plus exactes. Ce n’est pas le moment de relâcher les efforts pour mettre ces putains de voiles rouges en déroutant. Heureusement le pendentif est un des moyens de passer de l’autre côté. Il faudra définitivement étudier cet objet plus tard, mais là ce n’est pas le moment pour le regarder sous toutes les coutures et faire un million de tests dessus. De toute façon il y aurait des milliers de choses avec lesquelles se retourner le cerveau plus tard avec toute cette affaire.

    Pour le moment, la progression est ce qu’il y a de plus important. De trois elle redevient une. Il n’y a aucune information que ses clones puissent avoir qui n’est utile pour le moment. C’est toujours mieux que de découvrir à ce moment-là qu’il faut en réalité exterminer tout le monde pour résoudre le problème. Quoi que. Ça reste une solution viable dans certaines circonstances. Là c’est les corps des adversaires en face dont il faut s’intéresser parce que bien entendu la suite du chemin n’est pas un long fleuve tranquille. Pourtant le lieu à un certain charme de base, c’est vraiment dommage.

    Des yeux vides de vie et une nouvelle sorte de barrière. Contrôle mental, malédiction, nécromancie, une magie encore inconnue ? Il y a pas mal de possibilités mine de rien et avec ce groupe, Usha ne sait pas sur quel pied danser. Ni sur quelle musique la suite des pas doit se faire. La main offerte par Ellana pour prendre l’adversaire en tenaille à presque tout d’une invitation à danser, le romantisme et la musique en moins. Bon, d’accord il n’y a rien à voir de base et c’est elle qui divague encore, mais cela lui permet de se détendre face à la magie d’ombre qui ne la met pas du tout à l’aise à la base.

    La femme aux cheveux changeant, noir actuellement, ne dit pas un mot et se laisse guider par les actions de sa comparse. Le plan de base lui plait bien et avoir le corps qui agit en même temps qu’un allié est une sensation grisante. Les dagues chargées de foudre pour bruler avec les tissus humains avec l’électricité présente à l’intérieur, elle y met toute sa précision naturelle pour viser le plexus solaire alors que les ombres agissent en même temps. Une fois fait, elle hésite quelques secondes sur le prochain pas à faire avant de continuer sa danse avec ses dagues. Une légère hésitation avec son fouet s’est faite, mais cela ne donnera rien de vraiment utile si les adversaires sont morts.

    La foudre dans ses dagues est plus douce, le mana coule moins dedans, mais cela ne change en rien la motivation de l’ancienne FMR. Ses cibles sont les deux colosses attaqués par Oyun. Son objectif à chaque frappe est de toucher en plein dans le cou. Un espoir un peu vain que la tête roule sur le sol à la suite de cela. Ça manque de tête qui roule comme de stupide ballon amusant les enfants. Inconsciemment elle se met à fredonner une chanson en Shierak qiya à base d’enfant jouant dans le sang pour devenir plus fort sous le regard protecteur du soleil, de la lune et des étoiles.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 286

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Mar 2 Jan - 20:30
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 27


    L'assaut du groupe avait été sans pitié. Fort d'une merveilleuse coordination et d'un esprit d'initiative redoutable, les reikois étaient parvenus sans grande difficulté à neutraliser les étranges figures du voile rouge qui s'étaient précipitées sur eux. Pourtant, et alors que les corps s'effondraient sur le sol, quelque chose d'étrange flottait dans l'air. Quelque chose qu'ils perçurent tous. Il n'y eu aucune tentative de défense des combattants adverses. Ils n'avaient, tout du moins, pas réellement ripostés après les manœuvres du groupe et s'étaient juste contentés de subir les attaques sans broncher. Et à présent, alors qu'ils gisaient sur les marches de la crypte, aucun son. Aucun souffle sifflant ou autres gémissements morbides. Ils étaient juste là. Inertes. Morts. La lueur dans leur étrange regard s'évanouissant peu à peu. Définitivement, ces pauvres hommes avaient soit été drogués, soit une étrange magie était venue s'installer dans leurs esprits pour les forcer à agir d'une façon précise.

    Cependant, l'heure ne fut pas à l'étude de ces corps étranges car suite au combat et à la tentative d'assaut d'Ellana et Oyun sur le mur de fumée ce dernier se dissipa subitement. Il était difficile de déterminer si cela avait été le résultat de leurs actions, ou la volonté de la personne derrière. Et c'est là. Là qu'ils aperçurent l'étudiant qui portait sur lui les symboles du Shierak. Dans un grand sourire, ce dernier referma le grimoire qu'il tenait avant de se retourner vers le groupe. A ses pieds, une étrange aura luminescente vint s'installer, baignant son corps famélique d'une lumière iridescente. Sur ses lèvres, un sourire mesquin se dessina peu à peu tandis que les reikois pouvaient observer ce qui se trouvait derrière lui.

    Dans un grand dôme de lumière, une étrange forme semblable à une hydre ou un soleil tournoyait frénétiquement au dessus d'un grand piedestal entouré par différents tracés arcaniques rejoignant chacun un crâne déposé à même le sol. Puis, derrière cet étrange objet, la directrice de l'académie se voyait prisonnière de lierres magiques qui la maintenaient contre une étrange structure composées de reliefs runiques et autres spécificités magiques que le groupe ne pouvait pas réellement identifier. Se rappelant les mots de Berin, tous purent comprendre que l'étrange chose tournoyante était sans aucun doute la bombe de mana dont il parlait. Pour ce qui était d'Isa cependant, cette dernière était sûrement la dernière à apporter son mana à l'objet. Et aux vues de ses cris et gémissements, cela n'était pas très agréable.

    - Je devrais vous féliciter. Sincèrement. Je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un arrive jusqu'à moi. Pas avant d'en avoir fini. Le Voile Rouge aura vraiment été inutile, jusqu'au bout. Même leurs pauvres corps ramenés n'ont au final servi à rien... Enfin, ils auront au moins gagné du temps. Qu'importe. Vous ferez des poupées bien plus efficaces pour tenir les roquets du seigneur de la ville loin de moi.

    Il y eut alors un grondement sourd, puis une vague d'air acéré qui se jeta rapidement sur le groupe. S'ils furent tous repoussés en arrière, Usha utilisa plus ou moins son corps en protection pour protéger ses camarades. Ainsi, la bourrasque acérée vint lui causer quelques blessures mineures qui étirèrent sur ses traits une grimace de douleurs. Mais elle vivrait, elle avait déjà vécu bien pire après tout. Puis, lorsque le souffle s'amenuisa enfin, ce fut deux tentacules luminescentes qui vinrent sortir des murs et du toit qui se jetèrent sur le groupe. La seconde attaque avait été aussi rapide que brutale, ne laissant pas le temps aux loyalistes de réagir comme pour la bourrasque précédente. Et ce fut malheureusement Ellana, plus en avant que les autres, qui reçut l'assaut de ces invocations de lumières. S'entourant autour d'elle et la faisant décoller du sol à une vitesse foudroyante, la tentacule enroulée autour de l'elfe se resserra d'un coup, plantant ses ventouses visiblement acérées sur les flancs de la blonde. Comme si cette vive douleur n'était pas assez, la tentacule écrasa Ellana contre l'un des murs de la crypte puis du plafond, avant de la relâcher brutalement contre le sol. Formant un angle anormal et possédant toute une séries d'ecchymoses caractéristiques de traumas profonds, le bras droit de l'elfe semblait pour le moins inutilisable. Mais.. Le plus inquiétant, en vérité, ce n'était pas le bras brisé mais plutôt les multiples rivières de sang courant le long du flanc droit de l'oreille pointue, tandis qu'elle crachait un peu de sang sur le sol. Son était était, véritablement, angoissant.

    - Quoique... Inutile de résister, bande d'imbéciles. La fin est déjà prête à être libéré sur cette ville. Tenter de m'affronter ne fera que vous faire souffrir pour rien. Soumettez vous. Accepter humblement votre fin. Tout comme Isa devrait bientôt accepter, qu'enfin, elle n'est rien.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Attachée contre l'artéfact, se vide de son mana

    - Viktor Svarnakovak - Combat une poche de résistance du Voile Rouge

    - Aerhi Vynsala - Grièvement blessée, fortifiée dans la salle de bal

    - Taenor - Fortifié, soigne Aerhi en attendant l'arrivée de la garde

    - Alvin de Londo - Mort

    - Berin des Vaux- Retourné au niveau de l'entrée pour aider la garde à progresser

    - Silfornia- Morte

    - Virnyan Soufflesoufre- Disparu???

    - Etudiant inconnu- En train de combattre le groupe

    Les PJs:

    Etat de Santé Sylvain: Fortifié - Hors PA
    Etat de Santé Usha: Légèrement blessée
    Etat de Santé Ellana: Grièvement blessée, os du bras droit brisé et multiples hémorragies sur la droite de son corps.

    /// Grâce aux potions fournies par Viktor Svarnakovak, le groupe a regagné 4 utilisations de pouvoirs de palier 2 \\\

    Visuel de la salle:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Tfb4dUn
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).

    ------- Objectifs -------

    - Vaincre les sbires du Voile et atteindre l'étudiant: 1/1
    - Briser le sceau de la Porte, ou trouver un moyen de contourner ce dernier: 1/1
    - Trouver l'étudiant et libérer Isa Chantelune: 0/1
    - Arrêter les machinations de l'étudiant: 0/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 10 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum