DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une naine peut en cacher une autre  I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 2:32PNJ
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Mar 5 Déc - 14:12
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Ersa fut affecté sur une recherche près de Kyouji. Le RSAF commencé à s’intéresser sur une rumeur qui prenait de plus en plus d’ampleur, une créature aurait fait plusieurs attaques de nuit dans les alentours de la ville.


    Elle était arrivée en fin d’après-midi et avait laissé ses affaires dans une caserne où des quartiers étaient réservés pour ce genre de mission. La fin de journée arrivait et elle ne voulait pas attaquer directement par une chasse sans essayer de trouver des indices sur la créature qui l’attendait. Cela faisait partie des nuits où elle aurait du mal à dormir, comme une habitude de ces derniers temps. Des maux de tête qui la prenaient quasiment toutes les nuits, des pertes de sang-froid, des cauchemars ou des insomnies. Au lieu de rester dans ses quartiers, la naine avait décidé de se rendre à la bibliothèque pour trouver des infos sur le mal qui la rongeait. Peut-être quand essayant une autre bibliothèque que celle d’Ikusa, elle trouverait d'autres informations.


    Ersa déambula dans les rues de la ville, essayant d’occuper son esprit en passant son regard sur la foule ou sur les édifices avant d’arriver devant l’énorme bâtiment. La naine poussa la porte toujours trop grande pour elle et ne prêta pas attention à la grandeur des salles. Pour elle, tout était immense. Son regard, qui commençait à s’entourer de noir, passa sur les détails de l’architecture, de la décoration de cet édifice et des allées de livres. Évidement, le bureau de la bibliothécaire n’était pas à sa hauteur, la Valkyrie qui se trouvait derrière devais faire près de trois pieds de plus que la chasseuse, et elle dut se hisser la pointe des pieds en soufflant pour que sa tête dépasse complètement du meuble.


    - Bonjour, est ce que vous pouvez m’indiquer si vous avez des livres traitant le sujet du clonage.


    La femme chercha dans un des index avant de donner une petite liste de livres et l’endroit pour les trouver. La naine s’éloigna pour rejoindre les allées indiquées en passant son regard sur chaque livre. Son esprit divaguait sur les différents sujets qui le préoccupaient, son cauchemar sur Nora, ses douleurs, quelques sujets avec Kira.


    Enfin, la bonne allée se présenta devant la petite rousse, elle passa le doigt le long de la tranche des livres à sa hauteur en cherchant ce qui pourrait l’intéresser. Évidemment, encore une fois, certains des ouvrages n’étaient pas à sa hauteur. Après un bref regard aux alentours pour vérifier si personne ne la surveillait et commença son ascension sur les étagères pour attraper les livres qui l’intéressaient.


    Ersa put s’installer à une petite table avec sa pile de livres, en regrettant que personne n’est pu réaliser un ouvrage « le clonage pour les nuls ». La lecture fut longue, une partie des informations qu’elle trouvait lui étaient déjà connu, une autre était loin de ses capacités de compréhension. Elle passa un long moment à gribouiller des notes sur ce qui pouvait l’intéresser, mais sa patience s’essouffler à chaque nouvelle page qu’elle tournait. Sans vraiment prévenir, une douleur lui vrilla la tête. La naine attrapa son carnet de notes pour le jeter dans l’allée plus loin.


    - Putain !!! Ça sert à rien !!


    Elle souffla, perdant le peu d’espoir qu’elle avait en entrant dans ce bâtiment. Elle posa son visage dans ses mains, fermer les yeux diminuer sa migraine calmer la colère. Même si parfois, des brides de vision s’imposaient son esprit.





    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Dim 10 Déc - 21:05
    Le souci quand on fait voler des objets qui ne sont pas conçus pour, à la base. Un carnet de notes, ça paraît si anodin, juste utile... à prendre des notes. On est loin d'imaginer que cela peut devenir un projectile de nature percutante. Mais dans les mains d'une personne agacée ou énervée, cela le devient. Et cela prend réellement son sens quand une personne se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. 

    Alaric marchait tranquillement dans une des allées qui se trouvaient en carrefour de celle qui deviendra dans peu de temps un couloir de tir. Concentré sur la lecture d'un rapport, deux livres calés contre son avant-bras et sa poitrine, il était loin de se douter du revers que le destin allait lui jouer, juste pour le plaisir. Le parchemin qu'il était en train de lire assidûment, on le voyait au mouvement de ses yeux qui suivait chaque mot, ligne après ligne, accaparait toute son attention. Normalement, en cette fin de journée, il y avait très peu de chance de se croiser du monde.  Ce papier n'avait rien d'intéressant en soi, mais le mage tenait à en mémoriser le moindre détail, même les plus superflus. Même un grain de sable, qui était d'une banalité plus qu'affligeante dans un empire composé en majorité de rocs et de dunes, pouvait avoir un poil de détail dans un contexte précis. Bon, passons les détails et voyons réellement la suite. 

    Le malheureux carnet de notes, qui n'avait rien demandé à personne que de servir à son rôle premier, virevolta dans les airs. Ce qui tira l'humain de sa lecture concentrée fut un cri d'exaspération, très féminin si on retirait la petite injure prononcée juste avant. Mais bon, ce n'était pas cela que retiendra vraiment Alaric. De ce qu'il retiendra, ce sera ce phrasé d'un certain enthousiasme énervé, son regard qui se focalisera sur le projectile rectangulaire qui lui arrivera dessus, et le recoin bien piquant de sa reliure qui le frappera sur le haut du nez. 

    A la surprise de se prendre un objet à la tronche, il lâcha ses deux livres et son parchemin qui s'étalèrent au sol, à ses pieds, pour porter ses deux mains à l'endroit qui apporta, après coup, cette douleur piquante qui vous envahit le nez et cherche à descendre le long des mâchoires. 

    "Bordel de merde !"Maugréa-t-il alors, en se penchant un peu en avant, les deux mains portées sur le haut de son nez pris pour cible, étouffant de moitié son juron. Mince ! Il se rappela qu'il était dans la bibliothèque. Il se redressa, cherchant déjà le coupable dans l'allée qui avait servi de couloir de tir.

    ''Ces lieux ne sont pas une cour de récréation, bon sang ! "Il remarqua la présence d'une jeune femme, d'une taille plus menue que la sienne ? Une gamine ? Non, plutôt une jeune étudiante. "Vous avez passé l'âge de ce genre de farce, jeune fille ! "

    Bon sang, son nez pulsait de douleur, il retira ses mains, pour palper son nez et s'assurer qu'il n'en saignait pas. Rien ! Tant mieux finalement. Bon, il espérait des excuses pour la peine. Les guettant déjà, il s'abaissa pour ramasser ses deux ouvrages, son rapport et le carnet de note. 

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Mer 13 Déc - 14:53
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Elle avait eu l’impression qu’il s’était passé plusieurs heures depuis qu’elle avait lancé son carnet. Des heures, où la vision et les sensations de sa séparation avec Nora avaient tourné dans son esprit. Ses os douloureux, se faire frapper par soi-même, la colère qu’elle avait ressentie dans son double. Parfois, d’autres visions plus agréables s’étaient intercalées entre deux violences. Des moments de sa vies passée seules.


    Les injures venant du bout de l’allée la firent revenir à la situation. Elle s’était même demandé ce qui avait pu énerver l’homme de cette manière, avant de voir qu’il avait arrêté la course de son carnet d’une manière personnel. Ersa avait hésité à se cacher, ayant honte de sa perte de sang-froid et d’avoir blessé un innocent. Une chasseuse du RSAF qui aimait traquer les créatures sur le long terme perdait son sang-froid face à un livre, dont la compréhension dépassé ses capacités. Elle se leva d’un bond et rejoint l’allée rapidement, presque qu’en courant. Elle n’osait pas regarder l’homme et préféra porter son attention sur les livres, son carnet s’était ouvert sur un gribouillage de Nora qui la tenait par les cheveux. Elle commença à bafouiller d’une voix faible.


    - Je... Suis.


    Elle prit une inspiration et s’arrêta. Jeune Fille. Elle n’avait pas réalisé que les lieux seraient fréquentés par les universitaires, elle se demandait si le traitement de Nordiques qu’elle avait reçu ralentirait encore longtemps le vieillissement de ses traits. Au moins, elle avait l’air d’être tombé sur quelqu’un de distinguer. Elle releva enfin les yeux pour détailler l’homme, ses traits durs et son regard sombre n’aidait pas à mettre la naine à l’aise, mais après avoir pris un livre de plein fouet difficile de sourire à celle qui l'a lancé.


    - Désolé, j’ai perdu mon sang-froid et mes mots m'ont échappé. Merci de les avoir rattrapés.


    Un petit sourire timide se dessina sur les lèvres de la rouquine, elle espérait qu’il aurait au moins un peu d’humour. Elle se baissa pour récupérer les livres en essayant de déchiffrer les titres de ceux de sa cible, sans réussir. Elle attrapa une chaise rapidement pour pouvoir se hisser à sa hauteur.


    - Je ne suis pas guérisseuse, mais je peux appliquer un peu de froid si cela peut vous aider.


    Elle était enfin à sa taille, debout sur le plateau de la chaise et souffla dans sa main. Une légère pellicule se forma autour de ses doigts. Son regard se posa sur l’endroit rougi par l’impact, croisant son regard brun, elle se concentra pour ne pas rougir, ce qu’elle imaginait sans grand effet à la chaleur qu’elle ressentait sur ses joues. Sa main effleura la peau de l’homme dans un geste doux, le contact entre les doigts gênait la naine, son regard passait de droite à gauche, se concentrant sur tout sauf sur l’homme qui lui faisait face. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire autant de proximité, qui d'autre que Kira avait eu le droit à de tels gestes. Peut-être que son double était aussi différent sur ce sujet. Elle attendit qu’il lui fasse signe pour redescendre au niveau de ses pectoraux en ne sachant pas comment réagir. Ses bras ramenèrent ses notes contre sa poitrine, et ses doigts tapotèrent lentement la couverture de son petit carnet.


    Elle soupira et commença à se retourner pour retrouver à sa place, mais préféra se stopper pour refaire face à l’homme. Elle lâcha son carnet pour se gratter l’arrière de la tête.


    - Ce n’est sûrement pas la meilleure approche pour demander un coup de main, mais aurait vous juste un peu de temps à perdre pour aider quelqu’un qui ne comprend rien à son sujet. Je cherche des informations sur le clonage et la possibilité du dédoublement de personnalités ? Où juste savoir s'il y avait déjà eu des cas.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Jeu 14 Déc - 17:22
    D'une main sûre, après s'être à moitié accroupi, il ramassa son rapport avant toute chose. Il se prépara à ramasser l'objet responsable quand des pas précipités en sa direction le firent se redresser. Son nez pulsa alors douloureusement sur sa base. En se relevant, le flux sanguin s'était remis en circulation, réveillant forcément les conséquences du coup reçu. Alaric grommela mentalement de l'ecchymose qu'il se tapera dans une heure au moins. Juste le coin ! Il a fallu que ce soit le coin de ce foutu carnet qu'il l'atteigne. Les sourcils froncés, il observa ledit carnet sous plusieurs angles, avant de tendre son attention vers sa véritable propriétaire. Il avait bien entendu remarqué un semblant de dessin gribouillé sur une des pages, mais fit mine de n'avoir rien vu. Lui aussi avait bien griffonné des dessins quand il s'enquiquinait à un cours barbant. Il ne pourra pas lui faire la morale sur ce genre de passe-temps. Donc, la jeune femme s'était plus ou moins précipité vers lui. Alaric la fixait, elle n'osa darder ses yeux dans les siens, commençant à bredouiller des excuses

    Le mage, gardant le silence, le temps qu'elle explique les raisons de son geste, la détailla. Elle n'était pas vraiment une jeune fille. Sa petitesse l'avait fourvoyé. Elle était bien plus mâture qu'au premier regard. Comparée à Alaric, elle était bien petite. Pourtant, ses traits n'étaient pas ceux d'une Naine. Elle avait un visage et une carrure un poil trapu, mais la finesse de ses traits féminins n'étaient pas sans rappeler à l'humain les peuples nordiques. Peut-être était-ce cette rusticité physique qu'il voyait en elle ? En tout cas, pendant qu'elle se confondait en excuse, elle fit preuve d'un petit trait d'humour, espérant adoucir la tension encore palpable de sa maladresse... maladresse ? Non, perte de contrôle, puisqu'elle parlait d'avoir perdu son sang-froid. Malgré tout, elle essaya de faire un pâle sourire. L'humain arqua simplement un sourcil, guettant la suite en silence.

    Elle ramassa ses deux ouvrages, qu'elle lui tendit, avant de prendre une chaise. Elle expliqua les raisons de ce geste. Donc, elle voulait se rattraper en soulageant les conséquences de son geste. C'était louable. Alaric concéda à la laisser faire, et en même temps, il notera ce dont elle était capable.

    "Hum... d'accord. Tant que vous ne le congelez pas le nez..."

    Il ne bougea pas, encore moins quand elle appela sa magie entre ses doigts après avoir légèrement soufflé dessus. Le choix de l'humidité buccale pour avoir la juste dose de givre... bonne approche, comme cela, elle dosait parfaitement le froid à appliquer, qui perdrait d'office de son intensité avec la chaleur corporelle de sa main. En parlant de ses doigts, il ne put retenir un frémissement, quand elle les passa avec la délicatesse d'une plume. La sensation du froid, bien que léger, sur la zone contusionnée, piquait un peu. Il se retint de grimacer et sentit l'effet bienfaiteur du contact froid sur le nez. Ça pulsait moins désormais. Par contre, la jeune femme était visiblement troublée. Ses joues rougissaient. Hum... elle ne devait pas avoir l'habitude d'une telle proximité. Elle avait dû sacrément se faire violence pour se rattraper de sa perte de contrôle et se faire bien voir pour que le mage lui accorde un meilleur pardon.

    D'un hochement de tête, il lui fit comprendre que c'était bon. Une fois qu'elle eut reposé ses pieds sur le sol ferme de la bibliothèque, il se retint de palper à nouveau son appendice nasal. Autant laisser l'effet du froid anesthésier la douleur. Et dire qu'il aurait largement pu réduire la contusion d'un seul songe. Bon, la jeune femme avait voulu bien faire, il n'allait pas la rabaisser alors qu'il aurait pu lui-même se soigner. Et puis, ce serait une attitude mesquine de sa part. Un accident, ça pouvait arriver à n'importe qui.

    "Et bien... merci...."fit-il simplement, alors que l'étudiante commençait sans mot dire, comme pour partir. Calant ses deux ouvrages et son rapport interlacé entre deux deux, il avait juste été dans l'idée de repartir que la jeune inconnue lui refit face, avec une bien étrange demande. Il cligna plusieurs fois des yeux. Déjà, l'interpeler pour une question de connaissance après une agression accidentelle, ce n'était pas banal, mais le sujet abordé l'était encore moins.

    "Sûr qu'après avoir jeté un froid à mon passage dans cette allée…"commença-t-il avec un demi-sourire, avant de toussoter pour reprendre son sérieux."Je ne suis pas un spécialiste en la matière, mais si je peux me rendre utile dans les recherches... "Il leva les yeux vers le plafond, se grattant un peu la joue. Il réfléchissait pour essayer de voir où il pouvait trouver les informations convoitées. "Le dédoublement de personnalité est un trouble qu'on peut trouver chez un individu, soignable après un long processus et la bonne voie thérapeutique... Vous parlez de clones... avez-vous une thèse à rendre sur des clones confrontés à ne pas savoir quelle identité prendre ? "

    Il savait des mages capables de se cloner eux-mêmes, par le biais de la magie. Un clone, par définition, était une copie parfaite de son créateur original. D'ordinaire, chacun trouvait sa voie d'existence, sans se prendre pour la personne qui leur servait de base. Du moins en théorie.

    "Je pratique la magie, mais pas celle du clonage. Je ne pourrais pas vous confirmer qu'il y a déjà eu des cas de ce genre, du moins recensés sur parchemin. "

    Il avait encore ses tâches à terminer, mais il pouvait bien concéder à perdre un peu de temps pour apporter son aide à cette jeune femme. Le sujet était en prime intéressant. Autant joindre l'utile à cette aide non ? Bon, certes, il n'était pas expert dans ce domaine, mais si cela apportait un quelconque avancement à ses recherches...

    "Qu'avez-vous déjà trouvé avant... d'envoyer vos notes dans les airs ? "
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 14 Déc - 22:54
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Bon, le trait d’humour n’avait pas eu l’effet escompté, elle se félicitait intérieurement d’avoir retenu sa deuxième blague sur le piquant de ses mots. Il avait paru surpris quand elle avait posé sa question, mais le trait d’humour qu’il relança montra à la naine qu’il n’était pas aussi froid qu’il avait eu l’air.


    Un peu d’espoir naquit dans le regard émeraude de la chasseuse quand il commença à réfléchir, mais il ne lui apporta pas de réponse. Au moins, il s’intéressait à son sujet, même si c’était pour aider une étudiante lunatique, ou d’autres motivations. Devait-elle lui dire à vérité ? Sur quel sujet, son identité ? Le cas exact de ses recherches ?


    La peur traversa son esprit sur le faite que c’était peut-être le premier cas de dédoublement. Si oui, est ce que les mages voudraient l’enfermer pour ça ? Comme le RSAF avec les créatures sortant de l’ordinaire. Tant de questions se bousculaient dans sa tête.


    - Non pas une thèse, c’est plutôt pers…


    La naine s’arrêta un instant, quoi dire ? Elle prit une inspiration, elle devait lui donner un maximum d’informations pour avoir de réelles réponses.


    - Je m’appelle Ersa Vatt’Ghern, je suis une chasseuse pour le RSAF. Je fais des recherches sur le clonage et les effets sur les lycans. La plupart ont un instinct bestial qui agit parfois comme une deuxième personnalité. J’essaie de savoir si cet instinct pourrait prendre la possession d’un clone au lieu du corps du sujet.


    Son discours tranchait avec ses excuses, il était plein d’assurance. La chasseuse s’était arrêtée pour faire mine de réfléchir, même si elle pensait connaître la réponse. Elle pensait connaître assez cette malédiction, mais elle espérait que se présenter venant du RSAF permettrait de justifier cette connaissance. Sinon elle devrait lui avouer sa véritable race et cela revenait à dire cette excuse qu’elle détestait entendre, j’ai un ami qui a un souci.


    - Je me posais aussi la question sur les effets d’une séparation à long terme, est ce que cela joue sur la santé mentale ou physique du Sujet. Je n’ai rien trouvé sur ses sujets.


    Ersa ouvrit son carnet de notes, essayant de le feuilleté quelques pages pour retrouver quelque gribouillis qui l’aidait à se concentrer.


    - Même si je ne suis pas une étudiante dans le besoin, j’espère que le sujet peut vous intéresser. Je voulais profiter d’une mission de chasse dans votre ville pour découvrir votre bibliothèque, mais mes recherches piétinent. Il semblerait que vous soyez mon seul espoir de trouver une direction à creuser.


    La naine pencha la tête en souriant. Elle espérait avoir suffisamment piqué sa curiosité pour qu’il accepte de l’aider, de même pour sa franchise. Elle espérait vraiment que cet homme qu’elle ne connaissait pas, lui vienne en aide.


    - On peut peut-être discuter en extérieur, j’ai une tendance à être légèrement claustrophobe à force. J'invite.






    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Ven 15 Déc - 18:27
    L'effet de froid apaisant s'estompait déjà. Alaric perçut encore une petite pulsation douloureuse, mais elle était presque infime. Finalement, il avait bien fait de la laisser faire, autant pour se faire pardonner que de voir ce que cette étudiante était capable de faire. Vu la délicatesse, elle avait un certain contrôle sur ses capacités magiques. Mais était-ce seulement une étudiante ? Il n'y avait pas vraiment d'âge pour se former, et nulle obligation d'être en apprentissage pour chercher des informations à travers les pages de ces tonnes d'ouvrages à disposition, pour peu qu'on respectait quelques règles élémentaires… Bon, allez, qu'il cesse avec cela. L'incident était clos. Et puis, il saura bien assez tôt pourquoi elle s'attaquait à un gros sujet. Car ce qu'elle cherchait, ce n'était pas banal. 

    Quand la jeune femme répondit à sa question, elle fut hésitante et ne termina même pas sa phrase. Alaric fit comme s'il n'avait rien entendu. Par contre, il nota que ce n'était pas un rendu universitaire... Le mot qu'elle avait à moitié balbutié était d'une telle évidence... Si enfantin à trouver même. Bon, et s'il demeurait attentif à son affaire ? Si c'était personnel, la recherche qu'elle menait était donc bien plus importante à ses yeux. Quand elle reprit la conversation après avoir repris courage en prenant une bonne inspiration, il put avoir confirmation de certaines suppositions. Et elle n'était point étudiante. 

    Maintenant qu'il y avait un lien plus ou moins précis dans la recherche d'informations de la Nordique, Alaric fut songeur. La lycanthropie était une ancienne malédiction. Il savait qu'il y avait eu des tentatives de l'annuler et qu'il n'y avait eu que des échecs. Pour ce qui était de l'implication de cette malédiction dans des clones... les clones étaient une réplique de l'original, ça, il le savait, et la dénommée Ersa aussi. Donc si un être vivant normal était lycan, ses clones le sauraient en toute logique. Peut-être pas tous par contre. Mais de là, à ce que le clone prenne les effets à la place du corps originel… Il se creusa les méninges.. Non, cela n'avait pas été répertorié, ou alors, c'était savamment gardé, pour que ces connaissances demeurent secrètes et accessibles à certains privilégiés. Après, quand bien même cela ne se serait jamais produit, il n'était pas dit que ce n'était pas impossible. La magie pouvait être capable de bien des facéties... 

    "Hum... … Pardonnez-moi, je m'étais un peu trop rapidement plongé dans la réflexion…" Donc une forme de transfert de la lycanthropie de l'être originel à son clone... Le clone deviendrait loup et pas le véritable corps. Je n'ai rien lu dans les ouvrages qui évoqueraient qu'un tel cas se soit produit... ou alors, c'est si rare que les êtres qui seraient sous ce genre d'effets préféreront le taire. "

    La rareté attirait la convoitise... 

    "Et je suis un véritable impoli. Je suis Alaric Nordan, mage d'Etat"

    Il aurait souhaité rajouter "modeste" devant sa fonction, mais il n'était pas certain que cela servirait à détendre la jeune fille. Il l'observa, voyant bien que tout cela la tracassait à un certain point. Peut-être qu'un de ses proches connaissait cet effet qu'elle cherchait sans résultat dans le savoir de la bibliothèque. Il le saura bien assez tôt. 

    "Oh, je peux vous le garantir, le sujet m'intéresse. Et grandement ! Si nous arrivons à trouver des réponses à vos interrogations, il sera plus aisé par la suite d'aider les prochaines têtes curieuses sur le sujet. "

    Et de prévenir des complications ou des tracas si cela venait à se produire et que la personne perdait totalement le contrôle de son clone. 

    "Je veux bien vous apporter mon aide, du mieux que je pourrai. "Il se retint de lui demander si elle avait vu d'autres personnes. Mais à avoir sa tête, l'espoir qui luisait dans son regard en attente d'une réponse positive de sa part, il était clair qu'elle n'avait vu personne d'autre.

    "Et bonne idée que d'aller prendre l'air. Ca changera de la vision d'un trop-plein de bordures de livres dans mon coin de vision... "Il fit un sourire quelque peu contrit. "Et il sera plus facile d'approfondir le sujet étudié... sans d'oreilles indiscrètes pour nous écouter..."termina-t-il avec un ton un peu plus sérieux. "Ah et pour l'invitation, cela ne se refuse pas"et hop un petit rire pour détendre l'atmosphère. se faire inviter, c'était toujours un plaisir
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Sam 16 Déc - 17:32
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Le mage s’était laissé emporté dans ses réflexions, d’abord silencieusement, puis à voix haute. Au départ, la naine était presque admirative devant l’homme et ses observations. Il avait pris au sérieux sa question et n’avait pas balayé son cas dans la case des excentricités d’une naine trop curieuse. D’ailleurs, était-elle encore une lycan, sans instinct et sans transformation ?


    Une boule se forma dans son estomac quand il parla que les gens comme elle avaient dû se taire, c’était certainement, car ils avaient eu la même peur qu’elle. Un malheur n’arrivant jamais seul, le coup de grâce fut quand il se présenta. Elle avait agressé un mage d’état, bon avec un carnet, mais c’était fait, et c’est à lui qu’elle avait confié son problème. Si c’était sûrement une des meilleures personnes pour pouvoir gérer son problème, c’était aussi une des meilleures personnes pour l’enfermer. La boule s’agrandit, bloquant presque sa respiration, devenant un peu plus courte. Elle avait essayé de ne rien laisser paraître, fuyant un peu son regard pour éviter qu’il lise en elle, au pire, il la prendrait pour quelqu’un de trop timide, ce qu’il avait déjà dû faire d’ailleurs.


    Il lui confirma que le sujet l’intéressait. Elle était partagée sur sa dernière phrase, il pensait que cela pouvait aider d'autres personnes. Étais-ce de l’altruisme ou du professionnalisme ? Est ce que cela changerait quelque chose à sa destination s'il découvrait que c’était elle qui souffrait de ce syndrome apparemment si rare. Ersa réussis à se convaincre que cela n’avait pas d’importance, que cela pouvait attendre, qu’ils pouvaient coopérer pour trouver les informations et faire connaissance, voir si elle pouvait faire confiance à cet homme. Est-ce que derrière ce physique sympathique se trouvait un chercheur purement pragmatique ?


    Elle prit une petite inspiration pour sceller son destin, elle espérait vraiment qu’il n’avait rien derrière la tête et misa tout sur l’espoir qu’il l’aiderait à trouver une solution.


    Il lui relança un commentaire sur les livres qui les entouraient et Ersa lui sourit peut-être plus tendu que précédemment. Elle baissa la tête et ses yeux devenaient fuyants.


    - Encore désolé. J’imagine qu’il sera noté dans mon dossier que j’ai agressé un mage d’état avec mes mots ?


    Le commentaire sur les oreilles indiscrètes ne fit que nourrir la boule qui tiraillait son ventre et sa poitrine, au moins ils pourraient discuter discrètement. Est-ce que c’était parce qu’il avait compris son mensonge et voulait l'aider ? Ou alors c’était pour avoir l’exclusivité de la rechercher ? Il avait accepté de la suivre et c’était un grand mot, elle ne connaissait pas la ville. Elle se mit à rougir légèrement à l’idée de faire un tête-à-tête avec un inconnu.


    - Je… Je vais ranger mes livres et j’arrive.


    La naine se tourna et partit en direction de la table si vite qu’elle faillit trébucher dans son empressement. Elle n’avait pris que trois ou quatre livres, ce serait rapide, elle alla les ranger rapidement et au moment de revenir dans l’allée où elle l’avait abandonné. La naine s’était arrêtée à côté de l’allée, dissimulée par le meuble pour jeter un coup d’œil au mage en espérant être discrète. Elle voulait essayer de le détailler un peu plus, voir si son reste d’instinct lui disait de se méfier, comme à son habitude, il restait silencieux.


    Ersa réajusta sa tunique avant de s’avancer à nouveau dans l’allée pour le rejoindre en contrôlant sa respiration. Elle espérait surtout que cela ne lui donnait pas l’air d’une étudiante éprise de son professeur.


    - Comme annoncé, je ne suis pas d’ici je ne sais même pas où vous emmener à part à la caserne où je me suis arrêtée. Mais j’imagine que vous connaissez de meilleures adresses que la cantine. Je vous laisse me guider vers un endroit que vous voulez me faire découvrir. Enfin, que vous appréciez.


    Ersa avait envie de se gifler intérieurement de ne pas savoir réfléchir avant de parler, son carnet rejoint le petit sac en bandoulière qu’elle avait récupéré sur le dos de la chaise où elle travaillait. Elle put se lancer aux côtés du mage pour sortir du bâtiment et marcher dans les rues. La boule dans son ventre n’avait pas disparu, mais avait commencé à diminuer, la laissant respirer plus à son aise.


    - Je vais vous demander de ne pas oublier ma taille, sinon je devrais sûrement me mettre à courir pour vous suivre. Ou cela m'obligerait à m'accrocher à votre bras.


    L’humour sur sa taille était devenu quasi automatique, même avec les inconnus. Elle lui sourit un peu moins tendue en continuant sa démarche rapide.


    - J’imagine que vous souhaitez parler d’autre chose le temps de rejoindre un endroit plus discret. Un mage comme vous doit avoir des dizaines d’histoire à raconter, et encore plus qu’il n’a pas le droit.


    Elle passa son regard sur la rue autour, sur l’homme pour finir sur le ciel, de sa position elle ne voyait que peu d'étoiles. Le sourire qu’elle arborait redevint naturel et détendu. Cette vue marchait toujours pour la détendre. Et surtout, tous les moyens étaient bons pour ne pas penser qu’elle finirait peut-être en tant que souris de laboratoire de cet homme.





    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Dim 17 Déc - 21:41
    Il avait remarqué le mal-être qui avait saisi la jeune femme. À ses yeux, ce trouble, qui se liait à ses yeux à une forme de timidité, se mélangeait avec sa présence. Comme il avait décliné son rang, certaines personnes se sentaient un peu mal à l'aise. Un mage d'État, ce n'était pas rien comme position au sein du Reike. Et en plus, il avait reçu son carnet sur le pif... Imaginez-vous à la place d'une chasseuse du RSAF, qui est de passage dans la cité, pas du tout à l'aise avec l'intensité urbaine, car largement plus habituée à de grands espaces et à moins de densité humaine... évoluer même temporairement dans un environnement plus intense, plus bruyant... et avec en prime un accident de heurt nasal... Avec tous ces facteurs, quand on n'y était pas habitué, difficile de se sentir à l'aise. Plus encore quand le mage, croyant adoucir la petite tension, revenait encore sur l'incident, provoquant son bref énervement.

    Alaric ne se rendit compte qu'en voyant l'abaissement de sa tête et le détournement du regard de la jeune fille qu'il remettait plus une couche qu'il ne détendait l'atmosphère. Il s'en voulut un peu et après avoir porté une main à sa nuque, pour marquer sa gêne, il opta pour une correction de son attitude un peu déplacée. Être mage d'État ne permettait guère une certaine souplesse dans son attitude, décidément... S'il avait omis d'énoncer son titre, peut-être qu'elle se serait sentie plus à l'aise ? De toute façon, le mal était fait. 

    "Ne vous excusez pas. J'alourdis la conversation en ramenant ce fait accidentel dans la conversation. Et il ne sera fait aucune mention de cela dans aucun rapport. Ce serait immature d'écrire cela dans un rapport…

    Et même immature. Quoique, il connaissait certains de ses collègues qui n'auraient aucun état d'âme à le faire, simplement par fierté. Bon ! Il était temps de prendre un peu l'air non ? 

    Il hocha simplement de la tête quand Ersa précisa qu'elle devait ranger ses livres. Bon sang ! Il avait son rapport et les deux ouvrages sous son bras. Il profita de la brève absence de son interlocutrice pour déposer les siens sur un pupitre à proximité. Par contre, le rapport, qu'en faisait-il ? Oh et puis zut ! il le plia en deux et le plaça dans un pan intérieur de sa tunique. Les livres, eux, pouvaient être rangés par un étudiant ou un officiant bibliothécaire. Son rapport, lui, il ne pouvait pas le perdre. Après quoi, n'oubliant pas que l'apparence vestimentaire était la première chose qu'on observait chez un mage d'État, il tira le bas de sa tunique pour défaire d'éventuels plis. Bon, tout était en ordre.

    Ersa le rejoignit juste après. Elle avoua qu'elle ne connaissait que la cantine de la caserne. Guère idéal donc pour l'inviter donc. Alaric ne s'en formalisa pas.

    "Nous allons éviter la cantine. Je ne rechigne guère sur leur qualité culinaire quand je suis sur le terrain, mais nous sommes à Kyouji, pas en campagne ou en manœuvres"⁣.

    Où pouvait-il l'emmener qui serait discret et sympathique pour manger un bon petit morceau ? Il tapota ses lèvres de l'index, avant de faire un large sourire. 

    "Je connais un recoin, qui ressemble plus à un boui-boui, mais on y mange bien. Et surtout, c'est tranquille. "

    Ils sortirent du bâtiment et Alaric manqua d'être penaud quant à la remarque de la jeune femme sur la taille de ses foulées s'il omettait sa présence. D'ordinaire, il marchait vite. Heureusement qu'elle le précisait ! N'avait-elle pas fait un trait d'humour en parlant de s'accrocher à son bras. Il ne put s'empêcher de se racler la gorge, tiens ! 

    "Merci de le rappeler. Il faut dire que j'ai pour habitude de marcher assez vite. "

    Ils se mirent donc en route. Heureusement que le boui boui énoncé n'était pas loin ! Ersa tenta une approche de discussion plus détendue. 

    " Des histoires à narrer et que je ne devrai pas aborder... hum... Si je ne m'abuse, c'est presque un défi que vous me lancez là. "Il fit un large sourire amusé. "J'en ai quelques-unes possiblement à vous narrer, du petit délinquant que j'étais avant d'être mage.

    Il se retint de rire et montra du doigt une devanture de taverne miteuse. 

    "Nous y sommes déjà. Ne faites pas attention à son aspect. Le patron est un vieil ami. Et en plus, il me doit un service. Vous pourrez m'inviter sans rien avoir à débourser. "

    Une fois la porte grinçante franchie, il n'y avait guère de monde. La nuit n'était pas encore tombée en même temps. Le patron, un vieux chauve un peu grassouillet, reconnut Alaric et leva les bras en l'air, en totale joie de le voir.

    "Al' ! Ca faisait un bail ! Je finissais par croire que tu boudais les lieux. "
    "Salut Berjac. Excuse-moi pour ce manque de passage. Que veux-tu, le boulot..."
    "Je vois cela"dit-il en ricanant une fois qu'il aperçut Ersa. 
    "Un peu de sérieux veux-tu. Tu as toujours ce fameux thé de Melorn ? ""
    "Il m'en reste juste pour une théière. Tu as de la chance. "
    "Alors prépare-nous cela. "

    Puis, il choisit une table, un peu à l'écart, dans un recoin de la salle qui permettait de garder un regard certain sur la porte d'entrée. 




    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Mar 19 Déc - 10:04
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Ersa essayait de se détendre par tous les moyens qui lui passaient par la tête. Le sourire que fit le mage quand il trouva un endroit où aller était un bon moyen, la boule qui la tiraillé diminua en intensité. Elle acquiesça d’un signe de tête en lui adressant un sourire, un endroit familier pour lui serait sûrement le mieux pour qu’elle essaye de deviner à quoi s’attendre. Elle le suivait en passant son regard autour d’elle, mais son sourire diminua quand il se racla la gorge.


    Le chemin fut assez court, comme annoncé par le mage, mais elle avait eu le temps d’apprécier son sourire quand il répondit à sa question. Les lèvres de la naine s’étirèrent presque assez pour découvrir ses dents, les apparences étaient encore trompeuses dans ce cas. C’était tellement simple de s’y fier alors même qu’elle était souvent le parfait exemple du contraire.


    - Ce sera avec plaisir, cela doit faire des histoires étonnantes.


    La naine tourna la tête pour détailler la façade de l’établissement qui se dressait non loin d’eux. Il n’avait pas menti, cela ressemblait à un boui-boui, même si elle ne s’attendait pas à ça à cause des premières apparences de l’homme, cela lui faisait plaisir. C’était le genre d’établissement qu’elle avait l’habitude de côtoyer. Ersa pencha la tête quand il lui annonça que le patron lui devait un service et qu’elle n’aurait pas à payer. Comment devait-elle le prendre ? Cela lui faisait plaisir de se faire inviter, mais elle espérer qu’il ne le fasse pas par pitié ou obligation. Elle répondit d’une voix.


    - Vous n’êtes pas obligé, vous savez.


    Ils entrèrent dans le grincement de la porte qui collait si bien à l’ambiance dégagée par le bâtiment. Elle préféra resta en retrait le temps qu’il salua son ami, mais fut assez vite repérer par le patron. Elle le salua silencieusement, ne prêtant pas attention au commentaire. La rousse passa son regard sur le peu de personnes présentent et remarqua un des clients qui ne la lâchait pas du regard. Sans vraiment savoir pourquoi elle se rapprocha discrètement du mage, comme pour montrer qu’elle était avec lui, l’habitué des lieux.

    Ils commencèrent à se diriger vers une table légèrement à l’écart et c’est ce moment que choisi l’homme pour se lever et se diriger vers elle. Elle se figea et plaqua une de ses mains sur son flanc, à l’endroit où se trouvaient habituellement ses dagues.


    - Bonsoir, désolé de vous déranger avec votre ami, mais je ne sais pas si vous vous rappelez de moi ? Vous m’avez aidé il y a quelques jours dans un convoi qui venait ici.

    - Bonsoir,


    La naine s’était détendue, un peu, penchant la tête sur le côté en ne comprenant pas la situation.


    - Vous devez faire erreur. Je ne suis arrivé qu’aujourd’hui en ville.


    L’homme plissa les yeux, comme pour la détailler avant de sourire.


    - Ce serait une coïncidence de croiser la jumelle de celle qui m’a aidé.

    - Quoi ? Ma jumelle, avec des cheveux plus longs ? Des yeux couleurs Or ?


    La naine frissonna à ses propres mots. Le souvenir de ce visage brûlant de colère refit surface. Le visage de l’homme s’éclaira, comme si maintenant les différences lui sautaient aux yeux.


    - C’est ça, exactement.

    - Elle vous as dit si elle restait en ville ?

    - Elle n’était pas très causante. Est-ce que vous pourrez lui transmettre ceci ?


    L’homme sortit un petit étui à cigare métallique pour la tendre à la petite femme. La naine hocha la tête en saisissant l’objet. L’homme se retourna pour la laisser contempler l’objet, une petite boite de métal simple ou était frappé une tête de loup et la lune. L’étui parfait pour leur condition. Elle reprit ses pas pour rejoindre Alaric, l’esprit confus par les questions. Est-ce que Nora revenait pour finir ce qu’elle avait commencé ? Est-ce que son état aussi se dégradait ? Elle s’installa à la table de l’homme en posant la boite sur la table. Toujours son petit sourire sur les lèvres en lançant pensivement.


    - Il a croisé ma sœur, je la cherche depuis si longtemps.


    Son regard se pose sur le mage, le voile qui habitait son regard se dissipa aussitôt et son sourire s’intensifia à nouveau.


    - Bref, vous n’êtes pas là pour entendre mes histoires de familles. Je reste tiraillé entre vous demander vos histoires de petits délinquants ou notre premier sujet. J’ai tout mon temps, mais vous avez peut-être une préférence ? 




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Mer 20 Déc - 18:36
    La jeune femme était avide de savoir ses péripéties de jeunesse. Alaric s'était retenu de rire, commençant déjà à fouiller dans ses souvenirs ce qu'il pourrait bien se permettre de narrer. Car il en avait fait des conneries et certaines n'étaient guère glorieuses. 

    "C'est vrai, je ne suis pas obligé... mais c'est trop tard maintenant"avait-il alors répliqué à Ersa avec un ton plaisantin. "Vous pourrez toujours m'inviter sur le retour. "

    Se faire inviter était une chose, mais faire payer les malheureux qui avaient malencontreusement fait le mauvais geste et que le mage s'était trouvé au mauvais endroit à ce moment-là...  Nul besoin de payer quelque chose en retour pour se faire pardonner d'un accident. Et puis, il était intègre son nez. 

    Une fois à l'intérieur, quand ils s'étaient tous les deux dirigés vers une table libre, un homme s'était levé de son recoin de table pour s'approcher d'Ersa. Alaric avait fait quelques pas de plus pour se détacher, avant de faire un pas de côté et observer l'échange. Il remarqua la posture défensive de la chasseuse. Elle s'était montrée subitement un peu nerveuse. Bah, quoi de plus normal après tout, quand on est habitué à de grands espaces et à ne croiser que peu d'âmes vivantes ? Néanmoins, il garda cette observation dans un recoin de son esprit. 

    Comme la conversation tournait sereinement, Alaric estima qu'il n'avait pas à être de la partie et rejoignit la table. Ersa le rejoignit juste après. Une fois qu'elle fut assisse, elle déposa devant elle un étui cylindrique... et à voir sa mine, elle paraissait confuse. Ah non, elle retrouva vite le sourire. Tant mieux alors ! 

    "C'est une bonne nouvelle cela ! Je présume que dans cet étui se trouve une lettre pour que vous lisiez ses dernières nouvelles."

    Si elle cherchait sa sœur depuis si longtemps, pourquoi ne partait-elle pas immédiatement à sa recherche ? Etrange... Bon, en même temps, il ne connaissait rien d'Ersa, hormis le peu de détail qu'elle avait exprimé de sa bouche. Donc pour l'état relationnel de la fratrie, ce n'était pas son problème. D'ailleurs, elle l'avoua à demi-mot. 

    ''Alors... un peu des deux ? "murmura-t-il de manière presque énigmatique. "Allez, une histoire avant... Quand on est jeune, on est stupide, c'est un fait qui touche bon nombre de personnes, je pense, quand on arrive à ce stade qu'on appelle l'âge bête... alors, j'avais quel âge déjà ? La douzaine ? Onze ans peut-être... Je croyais être un cador pour le vol de bourse. D'un coup de couteau, hop, je tranchais les liens sans me faire voir. La victime ne découvrait son dépouillage que plus tard... Alors, ce jour-là, j'ai misé sur une grosse cible. Vous savez, le genre de gugusse bien propre et riche en atours. Sauf que je découvrirai plus tard à mes dépens qu'il était plus qu'un stupide bourgeois. Donc, je m'approche, je le suis et je choisis le bon moment pour trancher les liens de sa bourse bien pleine. Et pensant réussir mon coup, je m'étais mis à courir... avant de me vautrer par terre, le pantalon s'était pris dans mes pieds... car le bougre... il était si vif qu'il avait tranché à la taille de mon pantalon et qui tomba sur mes jambes.... et avec ma chance habituelle, ma tête... a fini dans du crottin de cheval. Et la suite ? ce qui était ma proie récupéra son bien et quand je me redressais pour essayer de me sauver, il renfonça ma tête dans la merde.... mon estomac pas aimé...."

    Le tavernier apporta deux tasses de thé fumant. Une délicieuse odeur fruitée s'en éleva, appelant à le déguster avec plaisir. 

    "J'ai compris que je devais de temps à autre me remettre en question sur mes capacités, à ne pas me laisser aller comme à cette époque... "

    Il prit la tasse de thé. Bon sang, c'était très chaud. Il la reposa sur la table. 

    "Sinon, pour en revenir à l'affaire première.... "fit-il en diminuant juste un peu le ton de sa voix. "votre recherche de tantôt, cela est lié à votre personne, n'est-ce pas ? "Il la laissa un peu digérer avant de reprendre :" Vous me demandiez de l'aide tout à l'heure. Je veux bien vous aider à résoudre votre souci… et cela restera entre nous. Je suis mage d'Etat, mais aussi  Shekhikh... Le secret professionnel a son importance pour moi. Donc ma double casquette m'impose un peu de faire de la prévention et de voir comment résoudre cette situation un peu hors norme…"


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 21 Déc - 10:53
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Elle n’avait pas forcément pensé que cet étui pourrait contenir autre chose que des cigares et effectivement après vérification, il ne renfermait que quelques petits cigares. Elle avait eu un bref espoir que sa sœur la cherche, en vain.

    L’histoire que lui contait Alaric lui changea les idées. Ses yeux émeraude étaient captivés par le conteur et son bout d’histoire personnelle. Elle essayait de l’imaginer dans le rôle de ce gamin chapardeur et cela la fit sourire avant d’éclater de rire à la fin de son histoire. Elle ne s’était vraiment pas attendue à ce genre de récit. Le thé arriva et la naine respira son odeur à plein poumon, envahit ses fragrances en souriant.

    - Vous êtes un homme plein de surprise, je ne m’attendais pas à ce que vous cachiez de telles histoires.

    Elle le vit se brûler les doigts sur la tasse et souffla lentement sur la sienne, la faisant suffisamment refroidir d’une légère magie, elle lui proposa d’un geste de faire pareil sur la sienne. La naine leva sa tasse pour la porter à ses lèvres quand il reprit, exposant ce qu’elle n’avait pas voulu lui dire dans un premier temps. Elle reposa sa tasse et ferma les yeux en espérant qu’il n’ai pas eu le temps d’être témoin de la lueur de détresses qui les avait traversés. Sa migraine revint frapper sur ses tempes et ses yeux, elle tenta de la retenir en y appliquant ses mains. Alaric lui confia son double poste, qu’il garderait le secret. Est-ce qu’elle pouvait lui faire confiance ? Est-ce qu’elle avait le choix ? Elle lui avait donné son identité, il pourrait découvrir sa race assez facilement. Elle reprit d’une voix plus triste.

    - Vraiment plein de surprise.

    Elle renifla avant de reposer ses mains autour de la tasse et but une gorgée, savourant les arômes que lui offrait la boisson. Elle reposa le thé en soufflant tristement.

    - Je vais tout vous raconter, pour que vous puissiez vous faire une idée. Mais j’espère que vous me verrez toujours comme une femme, même petite, et que je ne finirais pas en souris de laboratoire.

    Ses yeux verts passèrent sur la salle avant de recroiser celui d’Alaric, la décision de tout lui raconter n’était pas simple, elle avait essayé avec un chercheur du RSAF, mais leur façon d’étudier les créatures sortant de l’ordinaire l’avait vite refroidie.

    - Vous avez raison, je ne suis pas une simple naine. Je suis une lycan. J’imagine qu’il vaut mieux que je vous raconte tout pour vous faire une idée de mon mal. Si ma taille vous intrigue, c’est que l’on m'a donné un traitement spécial pendant ma jeunesse. Pour que mon corps d’humaine s’adapte à la vie des nains de mon clan d’adoption. Ma forme lycan, elle, n’a pas été touchée par cette réduction de croissance. J’ai découvert assez tardivement ma malédiction, ne sortant jamais de nos grottes, j’ai vécu complètement coupé de la nuit, de la lune et donc de ma seconde nature.

    Elle s’arrêta un instant pour boire une autre gorgée de thé. Ses yeux ne reflétaient plus rien et se perdaient dans la légère fumée de son thé.

    - Pendant toutes ces années, j’avais l’impression d’être une humaine normale, vivant presque en paria dans mon clan et ma première nuit dehors à était chaotique. Mon clan m'a envoyé rejoindre l’armée qui m'a aidé à me canaliser. Jusqu’au début de la guerre. Le retour des titans, la pression constante de la guerre, la perte de mon unité ont créé une faille en moi. J’ai rejoint le Berceau en tant que Gardienne et le poids de ce lieu n'a fait qu’empirer les choses.

    Elle se stoppa à nouveau et déglutit. Devait-elle vraiment tout lui raconter ? Même ses moments de plus grandes faiblesses.

    - C’est à cette époque que tout a commencé à partir en vrille. J'avais complètement abandonné mes rêves de chasse, couplé à une dépression que j'essayais de noyer dans l’al…

    Sa voix s’étrangla sur la fin de la phrase. Ses yeux reflétaient une tristesse, ce n’était pas la première fois qu’elle évoquait ce souci, pas la dernière sûrement. Mais cela ne rendait pas la chose plus simple, elle en avait toujours honte.

    - Je n’ai pas été honnête, je vous ai demandé si ce cas était possible. Je le sais, ça l’est. En ce début d’année, il y a eu cette nuit où je n’ai pas réussi à contrôler mes instincts, j’ai complètement perdu le contrôle et au lieu de n’être que la témoin de ce que faisait la louve. Je me suis retrouvé en face d’elle et de ses envies de liberté. Elle m'a abandonné dans ce coin perdu, partant avec mon corps ou mon clone, je ne sais pas. Je n’ai pu que lui promettre de la laisser vivre sa vie, mais j’ai l’impression que mon état se dégrade depuis.

    Ersa renifla et essuya ses yeux humides du revers de sa manche. Son regard était légèrement troublé par la tristesse, mais elle le releva dans celui du mage.

    - J’imagine que tu es… Que vous êtes mon dernier espoir.

    Elle reprit une gorgée et fit tourner le liquide dans la tasse avant de se mettre à jouer nerveusement avec l’étui métallique. Son regard s’était mis à fuir celui de l’homme, elle avait honte de ce qu’elle était devenue, avait peur du jugement qu’il pourrait porter sans vraiment de raisons.

    - Voilà à peu près ce que je peux dire de la situation, du tourment qui m'a fait jeter mon carnet. J’espère que vous voudrez bien m’aider ? Je pourrais aussi vous aider pour noter tout ce que je sais pour les prochains cas, même pour des tests, juste si vous la croisait, ne lui en imposait pas, à ma “sœur”

    Elle ne savait pas pourquoi, elle espérait pouvoir lui faire confiance, plus qu’à ses propres collègues, qui, quand elle avait émis l’hypothèse avait tout de suite eu l’idée d’une cage pour étudier le cas.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Mer 27 Déc - 12:53
    Alaric était demeuré silencieux et attentif, autant aux réactions corporelles de la jeune femme que sur ce qu'elle était en train de lui narrer. Il avait bien remarqué ses premières réactions quand il avait commencé à soupçonner que sa petite histoire racontée tantôt dans la bibliothèque la concernait. Il s'en voulut même un peu d'avoir été un peu abrupt dans son approche pour confirmer ses doutes.  Il n'avait pas voulu la perturber ou remuer quelque chose de douloureux pour elle... Maintenant, il était un peu tard pour reculer, maintenant qu'il avait mis les pieds dans le plat. 

    Toujours le regard tendu vers elle pour écouter les mots qui sortaient doucement de ses lèvres, il avait attrapé sa tasse, désormais un peu moins chaude. Bien, elle était encore brûlante au bout de ses lèvres, mais après souffler dessus, il put en boire une toute petite gorgée, toujours ses yeux bruns fixés sur la petite nordique. De l'histoire qu'elle consentit à lui partager, il n'en perdit pas un seul mot. 

    Il essaya de boire une nouvelle gorgée, plus longue cette fois et se crispa un poil en sentant la morsure brûlante prendre plaisir à torturer son œsophage. Il reposa lentement la tasse, préférant attendre plus longtemps que le thé devienne raisonnablement moins chaud pour être savouré. Juste à ce moment-là, Ersa devint plus bouleversée à la suite des détails de son histoire. Quand sa voix s'étrangla, il comprit immédiatement ce qu'elle avait cherché à taire. Lui aussi avait cette tendance à se perdre dans l'alcool pour taire ses tourments. À son regard, il exprimait une forme de compréhension de ce passage difficile de la vie de la chasseuse. En même temps, il essayait de noter et de comprendre tout ce qui se passait pour elle. Il connaissait la malédiction des lycans, mais dans les détails qu'elle mettait en avant, il y avait des effets qu'il n'avait jamais lus... Comme il l'avait affirmé précédemment, il était possible que son cas soit unique. Ou alors, il y avait déjà eu un précédent qui avait été mis au secret… Elle avait apporté d'autres informations qui n'étaient pas anodines en termes de valeurs. Mine de rien, cela pourrait possiblement aider la jeune femme... a condition de résoudre son problème. Le petit hic était qu'il n'était pas spécialisé dans les cas de... loup garous.... et ne parlons pas de la magie de clonage. 

    Sa peine devenue presque une détresse brillait dans ses yeux et envahissait son nez. Essayant de reprendre contenance, elle ne dissimula pas l'espoir qu'elle avait envers le Mage pour l'aider. Alaric ne resta pas longtemps muet. Il réfléchissait encore, ce qui imposa quelques longues secondes d'un étrange silence. 

    "Je suis désolé que vous ayez dû ressasser des passages douloureux dans votre vie pour mieux que j'appréhende les difficultés qui sont les vôtres. Ils pourront être néanmoins utiles pour mieux comprendre pourquoi vous avez perdu le contrôle et pourquoi vous subissez cette situation. Je ne vous cache pas que la lycanthropie est un domaine qui m'échappe, vu que je n'ai pas consacré d'études dessus... "

    Il espéra la rasséréner avec la suite, en affichant un léger sourire à son visage. 

    "Bien sûr que je vais vous aider. Vous êtes une jeune femme qui a exposé plusieurs soucis qui la touchent et qui demande de l'aide. Et je ne peux pas me dérober à cet appel à l'aide. Pour ce qui sera de prendre des notes, on verra quand nous aurons trouvé la solution. Votre cas mêle magie, votre malédiction et votre état physique... Ce n'est qu'une hypothèse, mais un bon gros nœud a dû se former pour briser un équilibre que vous arriviez à maintenir... La première chose, et pas des moindres, sera de retrouver votre clone... Et des tests ? Que nenni... "

    Il n'était pas  Shekhikh pour faire des expériences sur des êtres vivants, même si ce genre de choses avait grandement apporté bien des résolutions à des problèmes ou permis de découvrir des remèdes. De ce que lui avait confié Ersa était déjà énorme en termes d’informations. Restait maintenant à mieux comprendre tout ce processus bordélique et trouver une solution.

    Il souffla encore sur son thé. Bon sang, la tasse était magique pour le maintenir toujours aussi brûlant ? 

    "Depuis combien de temps existe votre clone ?  "
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 28 Déc - 14:13
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Il avait refusé sa proposition silencieuse de refroidir son thé, sans le prendre mal elle ne put s’empêcher d’y voir un peu de méfiance envers son histoire ou d’elle tout simplement. Et la suite appuya cette théorie, il avait vu clair dans son jeu et elle ne chercha pas à lui mentir davantage. Elle crut même déceler un léger changement dans l’attitude du mage quand elle lui avoua la vérité. C’est comme si elle avait l’impression de reconnaître la pitié tellement elle y avait eu à faire. Même si là, c’étaient ses émotions qui faussaient une partie de son jugement.

    Il essaya de boire, mais se brûla à nouveau. Ironiquement, cela créa un sentiment contradictoire en elle, une petite pointe de lumière dans ses pensées sombres. Elle racontait son histoire qui pouvait la mener tout droit dans un laboratoire, et essayer de ne pas trouver mignon le fait qu’il s’acharne sur sa boisson par fierté ou par pudeur. Elle continuait et ne sut déchiffrer ce qui traversa les yeux de l’homme quand sa voix s’étrangla. Elle avait l’impression qu’il l’avait compris, pas seulement sa phrase, mais elle. Son comportement, son abandon de la réalité. Est-ce que lui aussi avait eu ou avait toujours ce penchant qu’elle trouvait désormais inutile ? La naine ne put s’empêcher de se poser cette question, ainsi que celle de son amour pour le thé brûlant. C’était un peu comme un système de défense, essayait de connaître un peu plus cet homme à qui elle se confiait. Il lui avait raconté une partie de son histoire, avec une chute plutôt inattendue, mais elle ne le connaissait pas il y presque une heure. À présent, il faisait partie du peu de personnes connaissant quasi toute son histoire, à qui elle avait levé ses défenses.

    Au fur et à mesure, la peur qu’il n’existait aucune solution grandissait, le silence qu’il imposa à la fin du monologue de la petite rousse pesait sur son moral. Elle avait envie de se lever et de fuir à toute vitesse. Mais quelque chose la retenait, le mystère derrière le brun sombre de celui qui lui faisait face, surtout le fait qu’il était réellement son seul espoir de dénoué son problème. Il prit la parole, rompant ce silence trop lourd pour le remplacer par des mots pas plus légers. Il ne connaissait pas sa malédiction. Le fait qu’il semble honnête dans son discours et le sourire qu’il lui adressa réchauffa un peu le cœur de la chasseuse. Et le discours qui suivit l’aida à mettre une partie de sa tristesse de côté.

    - J’imagine que pour mieux comprendre, je dois me mettre à nu… Enfin, plus rien cacher…

    Ersa se mit à rougir réalisant sa maladresse verbale, son regard se fixa sur son thé. Elle s’éclaircit la gorge pour être sûr que sa voix ne la trahisse pas plus.

    - Je me dois de vous donner tout ce que je peux. Vous êtes assez aimable pour vous engager dans une histoire qui nous dépasse pour le moment. Jamais je n’accepterai une chasse si on ne me donne pas toutes les informations disponibles. Pour cela, je vous remercie. Je vous dois au moins mon honnêteté, demander moi ce que vous voulez, ce dont vous avez besoin. Et puis cela adoucit un peu les choses de partager ce moment avec un bon thé et une bonne compagnie.

    Elle se stoppa, elle n’arrivait pas à choisir ses mots intelligemment, enfin, cela avait toujours était le cas. Son regard passa à la tasse que l’homme laissait de côté malgré son envie manifeste de savourer le breuvage.

    - J’ai pensé que mon abandon de cette chasse perpétuel, de ma promotion chez les gardiens et ma chute dans la boisson, tout ça, l’a forcé à m’abandonner.

    Elle releva la tête pour croiser le regard de l’homme avec un sourire timide.

    - Merci de me considérer comme autre chose qu’une souris de laboratoire.

    Malgré ses pensées pour essayer d’en apprendre sur l’homme, elle faisait tout pour ne pas penser à ses motivations. Était-ce de l’altruisme pur ? De la curiosité professionnelle ? Se sentait-il obligé par son poste ? Pour ses beaux yeux ? Cette dernière possibilité la fit sourire intérieurement, rien que par son existence. Il essaya à nouveau de boire son thé, et à nouveau, il se brûla. La naine eut envie de l’aider, mais sans savoir comment s’y prendre. La question de la durée de ce clonage lui fit penser à autre chose, un instant.

    - De souvenirs, nous nous sommes séparés juste après les fêtes, depuis début janvier. Mais je n’ai pas de souvenir d’une autre fois ou cela est arrivé. C’était près du lac Rebirth.

    Elle tendit ses mains pour les poser sur la tasse d’Alaric, ses doigts fins entrèrent en contact avec ceux de l’homme. Son regard restait concentré sur la tasse pendant qu’elle marmonnait quelques mots incompréhensibles. Une fraîcheur se diffusa entre ses doigts pour rafraîchir la boisson du mage. Elle espérait que son teint ne vire pas encore plus au rouge et qu’il ne fuit pas le contact, sans savoir pourquoi.

    Elle retira ses mains pour les reposer sur sa tasse et boire une gorgée de thé. Elle lui adressa un sourire et un bref regard timide en reposant le thé sur le bois de table.

    - Excusez ce geste imprévu. Vous avez l’air d’aimer ce thé au point de vous brûler, mais ce serait dommage de ne plus pouvoir le savourer.

    Ses doigts jouaient nerveusement sur sa tasse, elle avait l’impression d’en avoir trop fait. D’avoir franchi une limite. Elle soupira, ses derniers détails ne faisaient que grandir ce sentiment de vulnérabilité, de proximité.

    - Je sais que c’est ce qu’il faut pour avancer, mais j’ai toujours cette impression de me retrouver nue et sans défense, en dévoilant ma vie et tous mes travers à un inconnu. Sans vouloir vous offenser.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 154
    crédits : 1146

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Sam 30 Déc - 11:05
    La chasseuse parut plus en confiance, maintenant que le mage acceptait, malgré sa situation particulière et sa... malédiction, de l'aider. Un peu plus à l'aise aussi ? Trop peut-être, quand elle balbutia un peu sur la suite de la conversation ? Elle réfugia même son regard en fixant sa tasse, pour essayer de dissimuler son début de gêne. Alaric se retint de sourire à ce léger trouble. Une chasseuse comme elle, et surtout avec ses soucis, ne devait pas avoir l'habitude de longues conversations. Et elle avait encore moins l'habitude de déballer ce qui la concernait. Apporter des informations précises et ciblées à son interlocuteur n'était pas un exercice simple. Alaric avait tout le temps nécessaire à accorder à la naine pour avoir tous les éléments nécessaires et mieux analyser ses difficultés et possiblement trouver un début de réponse et donc de solution.

    Quand elle le remercia de la considérer comme un être normal et non un animal de laboratoire, il inclina la tête en signe d'acquiescement. À son niveau, peu importait la situation, tout individu méritait de l'aide, même les plus stupéfiants. S'il parvenait à résoudre le problème qui l'angoissait et la torturait, là seulement, il pourra rédiger tout un cheminement de processus pour parvenir à la solution d'un tel cas, si jamais un autre semblable venait à se reproduire.

    Quand Ersa répondit à sa question sur son clone, elle apporta une tout autre réponse, mais qui apporta sa part d'éléments. Une séparation donc qui remontait à plusieurs mois, engendrée par un cumul de problèmes moins apprécié par son double... Un clone demeurait une copie, mais finissait toujours par un moment ou un autre par prendre sa propre voie de raisonnement, développer des souhaits et des goûts différents... Hum... son autre soi s'était éloigné d'Ersa quand celle-ci se renfermait sur elle, tant par sa profession de gardienne dans un lieu sinistre que dans l'alcool, qui abrutissait l'esprit et le corps... Il manqua de se rembrunir, car lui aussi savait ce que se noyer dans l'alcool voulait dire... 

    A l'instant où il ouvrit la bouche pour prendre la parole, il sentit les doigts de la jeune femme frôler les siens sur sa tasse. Il baissa le regard pour voir la raison et en sentant la fraîcheur émaner de ses mêmes doigts, il se retint de se racler la gorge. En voulant la remercier pour ce geste courtois, alors qu'il n'aurait qu'à patienter que son thé soit plus tiède, il remarqua le léger rougissement à ses joues. Finalement, il n'y avait pas qu'un manque d'habitude de longues conversations qui semblaient troubler son interlocutrice. Voilà un autre… euh... imprévu ? Comment il pouvait appeler cela ? Voilà qu'il sentit son col lui gratter le cou. Ce n'était vraiment pas le moment de se sentir gêné ! Non pas que cela était dérangeant ce geste poli mais... 

    "Il n'y a pas de mal. Je m'attendais plus à le laisser tiédir que de vous demander ce petit service. Merci. " Et pour marquer le coup et se planquer derrière sa tasse surtout, il porta son thé à ses lèvres. Là, il put enfin le savourer, fermant les yeux comme pour forcer ses sens à se concentrer sur le goût et l'odeur de la boisson. C'était aussi une petite excuse pour se ressaisir du trouble qui l'avait quelque peu.... Bordel ! Pourquoi était-ce si difficile de mettre une définition claire dessus ? il reposa sa tasse sur le bois de la table. 

    "Il y a nulle offense, si cela peut vous rassurer. Ne vous forcez pas à tout révéler. Si vous désirez être plus concise, vous pouvez l'être. De plus euh... "Allez, trouve un truc à dire, imbécile ! "Quand des recherches sont menées pour solutionner un problème, il y a la théorie... et, mais aussi le terrain. Vous aviez parlé du lac Rebirth tantôt. Pensez-vous retrouver le lieu exact où vous vous séparez vous et votre clone ?  Il y a peut-être quelque chose qui aura provoqué cette rupture et tout ce qui s'en est ensuivi après. "

    Dans des recherches, toutes les hypothèses n'étaient pas à exclure. C'était aussi un petit prétexte tendu à Ersa d'être moins oppressée en se retrouvant en ville. 
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 294
    crédits : 417

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Dim 31 Déc - 21:24
    image rp

    Une naine peut en cacher une autre

    Son cœur s'était légèrement accéléré quand il l'avait laissé faire, laissé ses doigts au contact des siens. Elle ne savait pas pourquoi cela avait une importance pour elle, peut-être pour essayer de se rassurer que les paroles du mage n'étaient pas creuses. Que derrière cet homme sûr de lui, ne se cachait pas une envie de fuir, qu'il n'avait pas peur d'elle, qu'il n'était pas dégoûté. Peut-être autre chose, qui attira ce léger sourire, mais elle n'aurait su le dire à ce moment. Finalement, elle sentit le trouble de l'homme, l'empêchant de répondre dans un premier temps. Elle s'en voulait presque, d'avoir été trop loin, de ne pas avoir respecté la distance entre deux inconnus ou celle du respect d'un mage d'état. À cet instant, l'envie de fuir avait presque pris le dessus, en dirigeant son regard vers la sortie. Il reprit, brisant l'élan qu’insufflait sa timidité à son corps.

    Elle ne put retenir un petit rire gêné. Bien sûr qu'elle y avait pensé, mais sans aucune raison son esprit en avait décidé autrement. Il porta sa tasse à ses lèvres et elle l’imita, pour briser ce moment de gêne, cacher son sourire peut être aussi. Elle ne savait pas comment prendre sa réponse, était-ce une réprimande dissimulée ?

    Elle l’observa quand il ferma les yeux, au moins il pouvait savourer son thé, a moins que ce soit aussi pour taire quelque chose. Elle détourna ensuite son regard pour essayer de ne pas s’attarder sur lui, ne pas rougir plus qu’actuellement, ne pas le mettre plus mal à l'aise qu'elle l'avait déjà fait. La taverne était toujours calme, le patron jetait de temps en temps des regards sur leur table. Est ce qu'elle devait le prévenir qu'il risquait de se moquer de lui ? Où est-ce que le commentaire de leur arrivée était plus qu'une simple moquerie ? Pourquoi y repensait-elle maintenant ? Un jour, il faudrait qu'elle essaie de côtoyer plus de gens, savoir retrouver sa place parmi les autres.

    Le bruit de la tasse qui se pose sur le bois la fait sortir de ses pensées presque en sursautant. Elle secoua la tête pour reprendre ses esprits, son sourire se fit un peu plus joyeux face au discours du mage, pas en réaction des mots, mais de certains bafouillages qui le rendait presque plus accessible, cassant un peu la barrière de son poste. 

    Elle passa ses mains sur son visage, avant de porter sa tasse à ses lèvres. Il fallait qu'elle se reconcentre sur la raison de leur présence ici. Mettre de côté sa timidité qui la troublait pour une raison inconnue. Elle repassa ses souvenirs de cette époque dans son esprit. Qu’est-ce qui avait été différent à ce moment ? Elle se voyait sur sa jument, se perdant dans ses pensées, depuis combien de temps, n'avait-elle pas dormi à ce moment ? Trop longtemps sûrement. Elle en était arrivée au point de faire des rêves éveillés. Elle se concentra à nouveau sur Alaric.

    - C’est gentil, mais je préfère essayer de ne rien omettre, il parait que les titans se cachent dans les détails, non ? Je ne pense pas que je peux retrouver cet endroit facilement. Pour arriver sur la plage ou tout a commencé, je me suis perdue dans mes pensées et c’est ma jument qui a choisi sa route sur les rivés du lac. Cela faisait quelques jours que la pression montait dans mon esprit, comme si elle m'avait prévenu que cela allait arriver. Pendant toute la nuit, je n'ai été que le témoin de ses pulsions et de ses envies de liberté. Prisonnière de mon propre corps. C'était assez effrayant. 

    Le moment de la séparation lui revenait très clairement, Ersa ne put empêcher son visage de devenir aussi rouge que ses cheveux, elle cacha son visage à nouveau.

    - C'est à la fin de la soirée que nous nous sommes séparée. Elle venait de… Enfin, elle avait bu.

    Ersa frissonna à ce souvenir qu'elle supportait encore moins que celui de la raclée qu'elle avait prise, mais c'était peut-être ça l'élément qui avait tout déclenché. Elle soupira et décida de lâcher ce fardeau qu'elle avait enfoui trop longtemps.

    - Ce qui a été de trop…

    Elle avait baissé la voix, gardant son visage dans ses mains honteuse de ce qu'elle allait dévoiler.

    - Elle a trouvé le premier homme venu pour, enfin, je pense que ces détails la non pas d'importance. Mais j'étais toujours prisonnière. Je voyais tout, je ressentais tout ce qu'elle ressentait. Et pendant que tout lui plaisait. Tout me dégoûtait. 

    Ersa s'écroula sur la table, enfonçant sa tête entre ses bras comme une enfant qui boude.

    - En fait, je ne veux surtout pas retourner à cet endroit précis, et si je croise ce nain, je le castre. 

    Elle inclina sa tête pour juste laisser dépasser un de ses yeux verts pour regarder la réaction du mage, elle espérait qu'il ne la juge pas, et autre chose, mais sans arriver à mettre les mots dessus.

    - J'imagine que ce genre d'événement peut être le déclencheur. Et à votre avis, si on arrive à résoudre mon problème, est ce que nous serons prisonnières l'une avec l'autre ou pas ? Qu'est-ce qui vous semble le plus probable.

    Sa main se déplaça pour attraper l'étui à cigare et commença à jouer avec, comme une façon d'interroger l'objet sur les désirs de Nora.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum