DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 1:48Koraki Exousia
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 1:01L'Amiral Bigorneau
    Validations RP - PancraceAujourd'hui à 0:27PNJ
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:51Kilaea Sliabh
    Trois pour un [Sixte]Hier à 22:13Pancrace Dosian
    Leur combat Hier à 21:51Isolde Malkyn
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 20:57Tensai Ryssen
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Mar 19 Mar - 22:47
    image rp

    Ersa ricana à sa réponse, elle n’avait pas à s'y habituer, elle n’avait pas d’habitude à ce niveau-là. Une douce chaleur se répandit dans son corps se diffusa à sa réponse, cette sensation de se sentir aimé, sensation nouvelle pour elle. Cela la réconforta encore plus à se caler contre le corps nu de ce drakyn, accompagné dans le sommeil par la caresse de ses doigts sur sa peau blanche. Enfin jusqu’à son cauchemar.

    Elle avait réussi à se contrôler avant de revenir dans ses bras, le calant contre elle, autant pour lui que pour éloigner son esprit de cette vision terrifiante. Le voir suspendu dans le vide par le chasseur, lui disant de s’apprêter à le perdre alors qu’elle venait seulement de lui avouer ce qu’elle ressentait de trouver sa place. Elle essayait de se concentrer sur lui, sur sa petite phrase qui la fit sourire. Elle avait pris cela pour un cauchemar, mais il rêvait d’elle. Elle le fit se réveiller doucement, sa surprise de voir où il se réveillait. Il était si mignon à ce moment qu’elle sentit son corps s'accélérer un peu et se serrait à la phrase qui résonnait dans son esprit.

    (- …De t’attacher à ce que tu vas perdre.)

    L’étreinte se resserra sur sa peau, il se rapprocha d’elle, venant sceller leurs lèvres à nouveau et son esprit se concentra à nouveau sur lui. Elle caressa ses épaules, et lui souffla entre deux baisers.

    - Tu m’as eue.

    Et sans vraiment avoir de réponse, les mains de l’homme se déplacèrent, recherchant quelque chose qu’il avait eu quelques heures auparavant. La barrière de tissu s’abaissa à nouveau avant que le chant du colibri ne résonne à nouveau, balayant les derniers échos de ce rêve horrible, emporté par la passion de ses deux êtres.

    ***

    Sans le savoir, il avait réussi ce qu’elle n’avait jamais pu, elle s'endormit de nouveau le cœur s’apaisant lentement. Son sommeil fut moins agité, porté par cet amour qu’il lui témoignait.

    Rêve:

    La naine eut du mal à émerger de ce rêve tournant mal. Cette voix qui l'a guidée vers la réalité, prendre du retard, la mission. Qu’est-ce qu’elle était en train de faire avant de dormir. Du mouvement à ses côtés, son cœur s’accéléra, était-ce vraiment un rêve ? Son esprit ne remettait pas les choses en place. Puis c’est son prénom qui la tira une bonne fois pour toutes du brouillard. Elle repensa à ce qu’il avait fait, avec qui elle avait partagé la nuit. L’inquiétude lui vrilla l’estomac et elle se redressa d’un bond, s’échappant de la couverture.

    - ARKA…non

    Sa voix s'affaissa quand elle le vit assit. Elle hésita une seconde, ne sachant pas où se trouvait la vérité, son regard se perdit, se mit à briller. Et finalement, elle lui sauta au cou, l’embrassant avec toute la passion qu’elle éprouvait à ce moment, juste heureuse de le retrouver après ces cauchemars. Elle avait du mal à se décoller de lui, comme s'il risquait de disparaître dès qu’elle ouvrirait les bras. Sa voix s’éleva.

    - Bonjour Lilium, tu trouvé la nuit trop longue sans le chant de ton Colibri ?

    Ersa quitta enfin les bras d’Arkanon pour se diriger vers son sac, elle tira une boîte métallique qui avait connu des heures meilleures. Elle se releva et se figea en se rappelant qu’elle était nue. Son visage prit une teinte un peu plus rose. Après tout ce qu’ils avaient fait, elle était encore gênée de se dévoiler maintenant que leurs effusions de passion s'étaient calmées. Étant juste comme un couple au milieu de la jungle, c’était encore une sensation étrange. La naine vint s’installer contre le torse de l’homme avant d’ouvrir le récipient.

    - Il me reste des fruits séchés si tu veux, histoire de pas partir le ventre vide. Je peux te demander, tu as rêvé de quoi ? Ça avait l’air mouvementé.

    C’était une façon d’essayer de le connaître un peu plus, d’éviter de penser aux siens.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Mer 20 Mar - 21:40
    Quand mes cyans se posèrent sur sa silhouette recouverte par le drap, à en voir sa façon de bouger et ses traits sur son visage, j'eus la certitude qu'elle n'était pas en train de rêver à quelque chose paisible. Sa réaction juste après m'affirma cette impression, surprit qu'elle débute mon prénom aussi fort, sentant comme une urgence dans sa voix qui se fit plus basse ensuite. Je la fixais, inquiet qu'elle se réveille aussi brusquement en se relevant,ne sachant comment réagir sur le coup.

    Elle semblait perdue entre deux mondes comme je l'avais été en ouvrant les yeux. Sauf que je crus remarquer une certaine crainte dans ses émeraudes qui finirent par se poser sur moi.Ne m'attendant à cet élan d'amour, je faillis tomber à la renverse, me retenant d'un bras et de l'autre ,entourant sa taille. Je répondis à son baiser passionné, en y mettant tous ces sentiments qu'il n'était plus utile de cacher,sentant mon être réclamer d'autres de ses gestes.

    Je l'entourais finalement entièrement, ce qui n'était pas difficile compte tenu de sa taille et de son envie de rester au plus près de moi. Ce qui n'était pas pour me déplaire, c'était bien le contraire, oubliant une nouvelle fois , pourquoi nous étions ici alors que j'avais tenté de rappeler notre but en prononçant ce surnom qu'elle semblait bel et bien accepter. D'ailleurs, elle en prononça un à mon égard, penchant ma tête pour fixer ses orbes,un large sourire s'étendant sur mes lèvres,ravi:

    -Bonjour petit oiseau tombé du nid. Dis-je avec une pointe d'amusement, tout de même inquiet de ce que j'ai pu voir:-Elles ne seront jamais longues avec toi, que tu ne chantes ou pas.

    Mais je n'osais lui poser directement la question alors qu'elle recherchait de la tendresse,pensant trouver un autre moment pour lui demander ce qui l'avait autant affecté. Ce n'était pas parce que nous étions par définition un couple que je ne devais plus mettre les formes ou faire preuve d'empressement. Patient, je la laissais écarter mes bras pour s'éloigner, la regardant amoureusement se diriger vers son sac. Je n'étais nullement gêné de l'admirer ,jusqu'à ce que je la voie gênée.

    Je déviais mon regard en me disant que je ne devrais peut-être montrer un peu plus de retenue,même si cela semblait bizarre après nous être retrouvé nus sous les étoiles. Il était certain qu'il nous faudrait un peu de temps pour nous familiariser avec cette relation qui venait de naitre mais  j'étais sûr, que cela deviendrait plus naturel pour les deux solitaires que nous étions. Je la trouvais même très attendrissante de s'être colorée spontanément, me demandant ce que refermait la boîte entre ses mains.

    Je reportais mon attention sur elle quand elle vint s'installer à nouveau contre moi, parsemant sa peau de bisous pendant qu'elle me dévoilait le trésor à l'intérieur de ce coffre métallique. Mais je n'avais pas vraiment faim puis vu le peu qu'il y avait la dedans,surtout par rapport à la taille de mon estomac qui ne criait pas famine en plus de ça, je ne songeais pas à toucher ses victuailles. Autant laisser Ersa se régaler en reprenant des forces,refusant poliment ce qu'elle m'avait si gentiment proposé:

    -C'est très gentil mais a vrai dire,je n'ai pas faim . Il est très rare que je mange au réveil. C'était la vérité, mangeant seulement deux fois par jours en régle général-Ce que j'ai rêvé? Je ne suis pas sûr que tu sois prête à le savoir. Je me mis à rire doucement, lui volant un morceau qu'elle allait porter à sa bouche avant de lui rendre:-Nous étions aussi vêtu autant que maintenant et nous courions dans une grande forêt en pleine journée. J'essayais de te rattraper mais à chaque fois, tu m'échappais. On riait beaucoup...

    Rien que d'y penser, je me mis à sourire bêtement, encore plus en me rappelant ce qu'elle m'avait dit à mon réveil dans la nuit, qui avait fini par faire remuer ces draps et nos corps avant qu'on ne le se laisse emporter par le sommeil. En me repensant soudain au réveil d'Ersa ce matin, mon visage était devenu un peu plus sérieux, l'enlaçant un peu plus fermement en me demandant ce qui avait pu bien la tourmenter. Je tentais finalement de savoir les raisons d'une voix calme, tout en continuant de parcourir sa peau avec tendresse:

    -Et toi ? J'ai cru comprendre qu'il n'a pas été aussi agréable que le mien ,je me trompe ? Je marquais une pause.-Tu n'es pas obligé de me le dire, même si nous sommes ensemble, tu as le droit de refuser de répondre d'accord ?

    Oui, je tenais à ce que cela soit clair entre nous, qu'importe si auparavant, elle m'avait affirmé vouloir répondre à toutes mes interrogations. Je voulais qu'elle se sente libre, qu'elle prenne un rythme qui lui convenait. C'était ça le plus important, caressant ses bras lentement avec amour, avant de me reculer d'elle afin de me lever,pour qu'elle ne se sente pas prise au piège et puis il fallait bien que l'on se rhabille à un moment donné.Je n'avais aucune idée de la distance qui nous séparait du lieu où s'était réfugié la secte que l'ont traqué.

    -Peut-être que tu devrais plutôt m'expliquer d'où t'es venu le surnom que tu m'as donné ? Il me plait beaucoup,même si , j'avoue,  je n'aurai pensé que l'on me surnome un jour par quelque chose de si délicat. Tu caches une âme de poète ?

    Hormis que c'était une fleur noble, je ne voyais pas ce qui avait poussé Ersa à me l'attribuer,trouvant cela plaisant contrairement a ceux que certains tourtereaux utilisés, sans aucune once d'imagination. Ce genre de chose devait être très personnel et unique, à la manière de l'amour  que nous portons l'un pour l'autre. Puis j'aimais le fait qu'il soit en lien avec quelque chose que nous avions vécu ensemble et qui a chaque fois que l'on le prononcerait, nos rappelerai ce merveilleux moment.

    J'attrapais des habits dans mon sac tout en l'écoutant, recouvrant mes écailles de tissu puis de morceaux de mon armure petit à petit.Cela faisait presque bizarre de mettre toute cette épaisseur,ayant du mal à faire à l'idée que nous allons rencontrer des individus dangereux et qu'a tout moment,nous pourrions être blessés. Pas après toute cette douceur ,celle de sa peau et de ces mots. Je continuais à redevenir ce pour quoi je pensais être fait seulement, attrapant mon plastron en me retournant vers elle, me rendant compte qu'elle allait elle aussi être exposée à cette menace.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 21 Mar - 12:05
    image rp

    À sa recherche de réconfort silencieux, le drakyn y répondit parfaitement en la serrant dans ses bras, en l’embrassant.

    Il avait souri à ce surnom venu de nulle part, essayant de ne pas montrer son inquiétude. Malheureusement, l’un comme l'autre ne savait pas cacher leurs pensées l’un à l’autre. Elle ne put s’empêcher de ricaner à cet autre surnom. 

    Elle le vit détourner le regard et cela l’aida à surmonter sa gêne. Il l’accueillit dans ses bras, couvrant sa peau de baiser qui la faisait frissonner. Elle jouait avec sa boite, lui n’avait eu aucune réaction à la voir dans cette tenue, juste son regard avouant ses sentiments. Bizarrement, Ersa avait plus de mal avec leurs situations.

    - Tu n’as pas besoin de tourner la tête, je vais juste avoir besoin d’un peu de temps pour me faire à ce regard amoureux. Mais c’est agréable. 

    Il refusa sa proposition de manger, elle commença à grignoter les fruits, détendue contre le géant, bercé par sa respiration. Elle pouvait ressembler à un de ses petits rongeurs roux. Il se mit à rire à sa question, son esprit partait dans tous les sens, qu’est ce qu’elle ne serait pas prête a savoir ? Sa main interféra avec son geste, subtilisant le morceau qui allait franchir ses lèvres. Elle tourna la tête pour suivre ce morceau. 

    - Hé ! Si tu en veux, tu peux demander.

    Elle se figea quand il lui expliqua son rêve, elle imagina la scène en riant. Elle se cala un morceau entre les dents puis se tourna vers lui, dans une proposition silencieuse.

    - C’est pour ça que tu étais si heureux de m’attraper.

    La naine souriait tranquillement, mais laissa échapper son morceau de fruit quand il resserra son étreinte sur elle. Elle tourna la tête pour remarquer que son visage avait perdu le sourire qu’il affichait quelques instants plus tôt. Elle se contracta en revoyant les images successives de cette nuit, apaisée par les caresses de ses mains. 

    - Euh… J’ai rêvé qu’un étrange Drakyn tout nu me courait après, j’avais beau tenter de lui échapper, il ne se laissait pas distancer et il m’a finalement attrapé pour euh…

    Elle soupira, lentement.

    - Plus sérieusement, je t’ai parlé du chasseur qui me hantait dans mes rêves. Cette nuit, il est revenu. Me demandant de choisir, que je ne… Devrais… Pas m’attacher à ce que je vais perdre… C’est pour ça que je suis partie cette nuit, j’avais besoin d’un peu de place pour… Empêcher la louve de venir.

    Ersa se trémoussa pour se blottir un peu plus contre lui.

    - Mais je ne me laisserai pas faire par un cauchemar. Et puis tu as fait la bonne chose pour me faire penser à autre chose.

    Elle tourna la tête pour poser un baiser sur son bras qui l’enserrait. 

    - Tu as choisi une folle, tu as bien le droit de savoir à quoi tu dois t’attendre. Pour ce matin, bah… Il avait bien commencé. J’ai rêvé que tu m'avais emmenée à une soirée dansante, avec une belle robe bleue. On a dansé, j’étais bien avec toi. Et puis tout a basculé en horreurs. Le chasseur parlait à travers une copie de moi, que je n’étais pas à ma place, que je n’y serais jamais.

    Elle évita de parler qu’elle l’avait vu, les deux fois, une fois au-dessus du vide, une fois prêt à se faire tuer par la louve. Elle déposa à nouveau un baiser essayant de canaliser son esprit sur la réalité.

    - Mais ça va mieux, tu es là. 

    Elle le laissa se lever, continuant de grignoter ses fruits en le regardant aller dans son sac. Un sourire déformant ses lèvres. Elle n’arrivait pas à détacher son regard de lui, d’admirer celui qu’elle trouvait beau. 

    - Pas vraiment une poète, c’est logique. Hum… Tu ne te moques pas hein… En fait, j’ai pensé à cette fleur parce que je trouve qu’elle te va bien. C’est une fleur noble, comme toi, blanche comme tes cheveux, que je trouve belle, et qui attire les colibris.

    Un éclat de rire vint briser sa phrase.

    - Euh, c’est aussi une fleur qui peut être plus grosse que les colibris donc ça nous va bien. Sinon je peux t’appeler mon matou, un des seuls prédateurs qui dévore les colibris. 

    Ersa posa la boîte quand il commença à s’habiller, elle imaginait qu’elle devait faire pareil, qu’ils n'étaient pas en vacances. Elle commença à récupérer ses affaires en soupirant.

    - C’est dommage de devoir briser ces moments. J’étais si bien dans tes bras.

    Elle enfila une tunique recouvrant son corps amaigri, son pantalon lentement, en lorgnant du côté d’Arkanon. Elle l’admirait, même si son cœur se serrait légèrement en pensant à ce qui les attendait. Leur mission ne serait pas sans risques déjà de base. La louve qui grondait en elle et maintenant son chasseur qui s’invitait et lui demandait de se préparer à le perdre.

    Elle installa ses jambières et ses bottes, avant d’attaquer le haut. Elle retira son plastron de son épée avant de l’enfiler. Elle régla consciencieusement les sangles, comme une prière pour sa protection. Pièces par pièce, la naine remis sa peau de chasseuse, pour finir par son ceinturon ou trônait quelques poches, ses dagues et son carquois remplis de flèches. 

    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 Ykas

    Ersa se positionna debout, il ne restait que son épée, trop grande pour elle, et son arc à installer. Elle se figea, posant à nouveau son regard sur Arkanon. Elle s’approcha pour se caler près de lui, lui fit signe de se baisser pour l’embrasser. Elle posa sa main sur sa joue, en gardant son regard dans le sien.

    - Je t’ai dit que j’aimais que tu me voies comme une chose fragile. C’est quand nous sommes tous les deux, pendant l’amour ou dans tes bras. Pas en mission.

    Son visage était sérieux.

    - Ne prends pas de risque inconsidéré pour me protéger. N’oublie pas que j’ai ma place à tes côtés, que je suis une lycan, donc fait pour ce que nous allons faire. 

    Elle l’embrassa à nouveau.  

    - D’accord




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Dim 24 Mar - 21:26
    Ce n'était pas tant mon regard en lui même qui l'avait perturbé mais plus ce qu'il exprimait. J'étais heureux que ce soit pour cette raison et qu'elle puisse deviner rien qu'avec ces miroirs de l'âme ce sentiment que j'avais pour elle . Ce genre de chose que l'on ne pouvait inventé ni faire briller aussi fort dans des yeux si cela n'était pas sincère. J'attrapais avec mes dents le morceau qu'elle me présenta, ne pouvant refuser que m'en offre ainsi. J'acquiesçai avec ma tête pendant que je mâchais,vis-à-vis de mon réjouissement de l'avoir eu dans mes bras.

    Je riais quand elle reprit mon rêve ,ne m'attendant pas à ce qu'elle me dise cela alors que j'avais vu sa réaction précédente. Mais d'elle-même, elle voulut bien rebondir sur le sien,qui n'avait rien d'anodin. Je crus comprendre sans vouloir toutefois lui demander,qu'elle parlait de moi. Dans le doute et surtout, son besoin de réconfort, je laissais mes réflexions de côté, étonné de pas avoir senti qu'elle était parti pour se recentrer. Je m'en voulais presque de ne pas m'être aperçu de son absence,même si je n'aurais surement rien pu faire.

    -Il ne faut pas hésiter à me réveiller quand ça t'arrive . Me rendant compte que cela pouvait être interprété autrement, je rajoutais un peu gêné :-Pas seulement pour...tu vois d'accord ?

    Dis-je ne sachant si ce que je disais était suffisant,comme ma présence si jamais cela recommencé. Son second cauchemar qui n'en était pas un au début, se transforma en un tourment,celui-là même qui qu'Ersa avait dû ressentir de si nombreuses années. On pourrait croire que son inconscient tentait de lui dire quelque chose, comme ce chasseur qui représentait en quelque sorte, sa peur. Je n'étais pas le plus doué pour comprendre certaines subtilités,surtout celles ne m'appartenant pas. Mais cauchemardant en règle générale, j'avais beaucoup réfléchi à ce genre de question.

    -Tu n'es pas folle,tu es celle que j'aime. Pour ajouter un peu de légèreté, je rajoutais:-Ta double maléfique était jalouse de ta beauté. Une robe bleue t'irait à ravir j'en suis sûr. Il faudra que nous vérifiions ça.

    La taquinais-je sur la fin, n'ayant pas besoin de la voir pour savoir quel résultat cela donnerait. Comme une danse avec nos tailles si différentes. Je rangeais cette image très drôle dans un coin de mon esprit, me demandant si je ne devais pas chercher une potion de rapetissement. Je l'embrassais à mon tour, aimant ce contact aussi doux que nous cesserons jamais de partager ensemble. Je ne savais si je pourrais tous les garder en mémoire mais je le souhaitais du plus profond de mon coeur.

    -Merci de me l'avoir dit.

    Je m'y prenais certainement un peu maladroitement pour la réconforter et être le gardien de ses cauchemars. Cependant ,cela partait d'un bon sentiment de vouloir l'aider en ajoutant un peu de gaité, à la manière de notre première rencontre. C'était cette touche indescriptible qui nous avait permis de nous confier,sans dramatiser nos propos et ce passé qui nous collait. Des maudits qui ne l'étaient plus depuis cette nuit-là. J'aimais le croire et plus encore en celle que j'avais laissé continuer de manger.

    -C'est très touchant comme raisonnement mon colibri. Dis-je très sincère,ne voyant pas pourquoi je me moquerais d'elle alors que c'était adorable. Par contre,l'autre surnom qu'elle me fit part en riant avant, me stoppa dans mon entreprise:-Ah non ! ça ne me plait pas du tout celui-là ! D'ailleurs, au camp, tu m'as dit de faire régime et là, tu me traites de grosses fleurs, je vais finir par me vexer.

    Je secouais la tête de gauche à droite en souriant,pour qu'elle comprenne que j'avais exagéré ma réaction,pensant quand même ce que je venais de dire vis-à-vis du second surnom,n'aimant guère les félins en plus de cela. Je continuais de serrer certaines sangles quand elle ne put cacher sa déception,celle de ne pouvoir prolonger cette étreinte. Cela me fit sourire, pensant également la même chose. Notre devoir ne pouvait être reporter plus longtemps, contrairement à nos baisers:

    -Nous aurons tout le temps de profiter à notre retour et tous les autres jours qui suivront. Déjà,cette mission nous a permis de nous retrouver, nous n'allons pas lui reprocher de nous empêcher de nous embrasser.

    Dis-je un certain amusement, pour nous motiver tous les deux à tenir notre rôle dans cette jungle qui avait été témoin déjà, de la nature de nos sentiments. La gardienne,que je ne pus m'empêcher de détailler pendant qu'elle se préparait elle aussi, comprit ce qui m'avait inquiété à mesure que nous revêtions nos armures respectives. Je me penchais à sa demande, prolongeant ce baiser en la plaquant légèrement contre moi, pour ensuite scruter son regard qui rivalisait la forêt autour de nous.

    Elle tenta de me faire entendre qu'a présent, elle n'était plus vulnérable et que je devais savoir faire la part des choses. Elle avait raison, je le savais, mais comment allais-je pouvoir détourner mes cyans d'elle ,en sachant que des individus armés allaient tenter de lui faire du mal ? J'allais devoir faire attention à ne pas me laisser submergé par l'inquiétude,prenant conscience à mesure qu'elle me rappelait ce qui m'avait déjà soulagé à notre première rencontre, qu'elle n'était pas fragile que l'on pouvait penser.

    -D'accord ma gardienne. Avais-je dis en gardant mon sérieux,après l'avoir embrassé tendrement,ne sachant si j'y parviendrais totalement :-ça vaut aussi pour toi. Ne pense pas que je suis aussi facilement maitrisable que la nuit dernière. Je ris doucement:-Je parle bien sûr quand tu m'as mis ta lame sous ma gorge.

    Il était certain que le doute avait affecté ma façon de me défendre ,craignant de blesser celle que je du m'éloignais en me redressant. Un risque déjà inconsidéré alors que nous nous étions pas encore embrassés à ce moment-là. Je finis par mettre la dernière pièce de mon armure, ne mettant pas mon casque à cause de la chaleur du milieu où nous étions. Ni ma cape qui s'était trempée à cause de la pluie sans avoir eu le temps de sécher complétement.

    -Je suppose que tu sais où se trouve le repaire ,alors je te suis. J'aimerais bien que tu me résumes pendant que nous marchions un peu la situation, comme le nombre d'individus potentiels que tu aurais repéré et tout ce qui te semble important.

    C'était le gardien du Berceau qui parlait à présent, regardant les environs en me concentrant sur ce que Ersa m'apprendrait pour mieux anticiper la suite et ne pas commettre des erreurs de débutant . Pas en sa compagnie au moins, car cela reviendrait à dire que je risquais de faire échouer notre mission et par extension, la mettrais en danger. Au cas où elle ne l'aurait pas remarqué, je préférais préciser un détail pas des moindres, étant tous les deux opposés sur certains points:

    -Par contre, ne me demanda pas d'être aussi discret que toi, si jamais tu veux tenter une embuscade.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Lun 25 Mar - 23:01
    image rp

    La rouquine se blottit un peu plus contre lui, prenant ses bras, pour se resserrer un peu plus.

    - J’y penserais, promis. Même si je t’aurais déjà épuisé. Entendre ta voix me fera du bien aussi.

    Ersa n’avait pu s’empêcher de rougir à ce compliment, elle ne sait pas pourquoi elle lui avait parlé de cette robe. Peut-être qu’elle en avait plus envie qu’elle n’y pensait. Et le fait qu’il veuille la voir dans cette robe, vérifiée si elle serait aussi belle que dans ses rêves avec ce tissu. Et d’ailleurs pourquoi dans son rêve, ils avaient plus dansé ensemble et que ce ne soit pas ridicule. Elle éclaircirait ce point plus tard. 

    Elle le laissa envelopper de douceur pendant les moments qui suivirent. Ses joues s’empourprèrent un peu plus quand elle expliqua la raison de son surnom. Et sa réaction transforma son ricanement en rire.

    - Mais tu as vu ta taille, tu es plus grand que moi, je fais la taille de tes jambes. Tout est grand pour moi. Mon petit chat alors ?

    Elle avait fini de se préparer, avait parler à son amant de la nuit dernière. Il lui avait répondu d’abord sérieusement, puis dérapa sur la nuit dernière. Elle se mit à rire.

    - Et pas de quand ta lame était dans la mienne, peut-être.

    Elle essaya de se calmer.

    - J’espère bien, sinon je pourrais me demander comment tu es arrivé là. Tu étais ailleurs, tes mouvements n'étaient pas sûrs. Qu’est-ce qui te préoccupait d’ailleurs ? 

    La naine restait sérieuse face à ce géant, ne cherchant pas à le juger. Elle espérait qu’il ferait la part des choses en mission, sans même penser qu'elle aussi devait sûrement réussir à faire la même chose. L’image du chasseur qui le tenait au-dessus du vide s’imposa dans son esprit, et elle ferma les yeux pour l’effacer, la remplacer par une plus agréable de la nuit dernière. Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres.

    La mission, elle devait se concentrer sur la mission, elle pourrait profiter de lui plus tard. Elle le regarda finir de s’équiper et l’écouta parler. Sa façon avait quelque chose de changer, elle pencha la tête, surprise, comme un animal qui ne comprenait pas tout. Elle passa son arc sur son épaule et attrapa son épée trop grande pour elle. C’était une épée bâtarde classique pour Arka, une claymore pour elle. La lame siffla pendant qu’elle fit un moulinet avec avant de la faire glisser dans le logement dans son dos. Elle ne put retenir son rire quand il lui parla de discrétion. 

    - Ne t’inquiète pas, je ne te demanderais pas de te glisser dans des endroits trop serrés. Pour le moment…

    Elle lui fit un clin d’œil en se retournant pour le guider à travers la jungle.

    - J’ai fait le tour et ils se cachent dans une ruine accessible par deux entrées. Il y a une grotte qui n'est souvent gardée que par deux gardes à l’extérieur. L’autre entrée ce trouve dans une ruine un peu plus au nord, y a au moins quatre gardes en permanences et je n’ai pas pu voir l’intérieur.

    Elle écarta des buissons sur son passage, jetant un œil pour voir s'il arriva à suivre.

    - Je dirais qu’ils sont au moins une vingtaine, si ce n’est plus. J’ai entendu deux gardes dire qu’ils attendaient des recrues. On peut essayer de se faire passer pour eux. Mais ça veut dire se jeter dans la gueule du loup, sans pouvoir se replier. On ne sera que tous les deux.

    Elle se stoppa quand une immense ruine se dessina à travers la végétation, se retourna pour lui faire face.

    - À droite la petite entrée, on pourra essayer de se frayer un chemin discrètement, enfin en essayant. Et À gauche la grande porte ou on se lance dans l’inconnu. Les deux solutions me vont. Un seul détail important, si jamais je me mets à trembler, m'effondrant au sol. Protège-moi quelques instants, mais ne t'approche pas trop d'accords ?

    Son regard passa sur l’homme, avant de redescendre, bloqué par la gêne. Ce n’était pas le moment de penser à ça, maintenant que le risque était au plus présent, elle ne souhaitait qu’une chose.

    - Lilium...Embrasse-moi, avant d'y aller.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Mer 27 Mar - 17:45
    Ersa n'avait pas l'air d'être contre le fait de porter un robe, chose que je ne me serais pas douté un instant. Ce surnom aussi,qui n'était qu'un dérivé d'un premier que je ne voulais nullement adopter non plus,plissant les yeux en me demandant si elle ne l'utilisera pas exprès pour m'embêter. Il allait falloir que j'en trouve un qui lui déplaise un peu si jamais elle me comparait encore à ces félidés. Puis je m'étais mis à rire face à son insinuation assez directe,ne sachant quoi répondre en contrepartie.

    Pour ce qui était de ma flagrance perte de combativité quand nous nous sommes rencontré, il allait sans dire que les raisons étaient assez simples mais difficiles à avouer. Par à cause d'une fierté mal placée mais simplement, parceque cela voulait dire. Surtout qu'au moment où elle m'avait désarmé, il n'y avait que moi qui savais avec qui j'allais faire équipe et réagie en conséquence. Cela aurait pu devenir désastreux pour moi mais, je n'avais pu me résoudre à attaquer sans être sûr de qui il s'agissait.

    -Je savais que tu étais dans les parages et je ne voulais pas prendre le risque de te blesser...

    Finis-je par avouer,la voyant fermer les yeux a un moment avec un étrange expression sur le visage. Je me demandais à quoi elle pouvait bien penser,souriant elle la voyant manier ensuite son arme avant de la ranger. J'allais devoir me faire à l'idée qu'elle allait surement l'utiliser plus tôt que je ne le pensais, et pas pour cueillir des fleurs. Mon attention fut détournée quand il elle joua sur les mots pour faire un sous entendu ,riant franchement:

    -Je ne vois pas du tout de quoi tu parles.

    Je suivis la gardienne à travers la jungle, me concentrant sur chaque mot qu'elle prononçait en écartant la végétation d'une main, en essayant d'éviter sans grand succès, que les gouttes d'eau restées sur la végétation environnante ne me trempent de trop. Je faisais mon possible pour ne pas écraser des branches ou de faire trop de bruit pendant que nous marchions en lançant parfois de rapide coup d'oeil autour de nous. Ce qui était plutôt compliqué avec mon gabarit, ne pouvant me faufiler comme le faisait Ersa qui parvenait à être plutôt silencieuse dans ses déplacements.

    J'espérais ne jamais me retrouver seul ici, car il était certain que je me perdrais à coup sûr. Je réfléchissais à ces deux sorties, ces deux options qui nous donnerait plus ou moins l'avantage selon comment se passer le début de notre mission. Mes cyans se posèrent sur ses émeraudes quand elle m'appris le nombre approximatif d'individus,assez conséquent pour que nous ne prenions pas à la légére nos choix qui pourraient devenir fatal. La gardienne stoppa notre progression quand au loin, on pouvait apercevoir une ruine assez bien masquée par une partie de la flore qui avait investi la ruine.

    -Je ne sais pas si avec nos armures, nous pourrons nous faire passer pour un des leurs. Même si on voulait emprunter leur tenue, je doute qu'il y en ait une à ma taille.

    Dis-je dans un premier temps, pas convaincu que cela soit possible.Je me rapprochais d'Ersa quand elle m'indiqua où se situaient les entrées, en me prévenant que si jamais elle se comportait avec certains symptômes surement liés a sa transformation, il valait mieux que je reste prudent. Bien évidemment, je ferais comme elle me le demandait, car c'était elle qui savait le mieux ce qu'il fallait faire et comment nous pourrions le gérer sans qu'aucun de nous soit blessé. Je fixais son visage puis les deux directions possibles,pensif.

    -Je ferais ce que tu me dis. Mais,dois-je m'attendre a une réaction hostile de ta part ? Je ne suis pas vraiment au courant de ce que cela implique ou si cela change d'un individu à l'autre. Je n'ai jamais combattu au côté d'un Lycan.

    Avouais-je en espérant adopter la meilleure attitude face à ce qui se passerait par la suite. Cela n'allait pas être une promenade et je comptais bien faire en sorte que tout se passe bien. J'étais assez curieux de voir sa forme, espérant intérieurement pouvoir l'apercevoir si ce n'est ici, un jour au moins. Je regardais ensuite son regard dévier plus bas, avec une nouvelle expression que je reconnus. Quand elle me demanda de l'embrasser, je ne pus que sourire et lui offrir ce qu'elle n'était pas seule à désirer. Je me penchais pour lui dire, la trouvant attendrissante:

    -N'ai aucune gène à me le demander mon colibri.

    Puis je l'embrassais tendrement en posant mes deux mains sur chacune de ses joues , mettant de côté la mission pour laisser place aux sentiments. Je mis fin à ce baiser avant de m' emporter, me reculant pour l'admirer quelques secondes avec un regard passionné pour finalement me redresser. Je pris une longue bouffée d'air frais de la matinée pour me recentrer, fixant ce qui nous attendait. Plus nous tarderons, moins nous aurons de succès, estimant que le matin,certains n'étaient pas très réveillés.

    -Nous devrions essayer de passer par la droite. Sait on jamais si l'on parvient à s'infiltrer et à éliminer certains d'entre eux sans attirer l'attention des autres. Puis avec un peu de chance, on parviendra peut-être à trouver un moyen sur place de les piégers.

    Dis-je en retrouvant tout mon sérieux, lui faisant signe que nous pouvions nous diriger vers ladite entrée, me penchant pendant notre progression pour que je sois beaucoup moins visible. Ce n'était pas très confortable pour moi mais je n'avais pas le choix. Je m'accroupissais quand Ersa me le demanda,contournant en suivant ses pas certains obstacle, parfois fait de pierre et d'arbres, m'immobilisant quand nous étions assez proches. Je chuchotais alors en voyant les deux fameux gardes qui surveillaient avec des yeux ayant du mal à s'ouvrir.

    -Je vais m'occuper de celui de droite à ton signal.

    Je me déplaçais un peu plus loin afin de pouvoir me positionner derrière un tronc, prêt à fondre sur le plus grand des deux lorsque la gardienne décidera certainement avec son arc, d'abattre celui de gauche. Il ne fallait pas à un seul moment faire preuve d'hésitation,car cela pourrait nous couter cher. Je n'aimais guère occire de cette manière mais les ordres étaient les ordres, il nous fallait tous les éliminer sans faire de prisonniers.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 28 Mar - 15:58
    image rp

    La naine n’avait pas rehaussé la raison pour laquelle il s’était laissé faire. C’était touchant, mais un peu bête. C' était vraiment un homme à part. Il l’avait suivi, pendant qu’elle avancer rapidement, ralentissant parfois le pas pour qu’il puisse la rattraper. Loin de la balade champêtre en amoureux. Les armures ayant remplacé les peaux nues des deux amants. Les pensées de la naine se dirigeaient vers ce qu’ils avaient partagé, elle avait toujours du mal a accepté que tout cela soit arrivé si vite, de l’écho de leurs personnalités malgré leurs différences.

    Elle sentit la tension quand elle annonça le nombre d’ennemis qui pouvaient se cacher entre ses murs. Elle avait proposé une solution, ne sachant pas si c’était réellement une bonne idée. Ajoutant qu’il lui faudrait des vêtements à sa taille. Elle avait souri à ce commentaire, hésitant à ajouter qu’ils faisaient peut-être partie d’une de ces sectes de naturistes, mais ce n’était pas le moment de blaguer sur ces sujets. La pression qui s'installe entre ses tempes et elle préféra parler de ce qu’elle redoutait au fond d’elle-même. Ersa essayait de sonder ce que ressentait la louve. Essayant de savoir s'il courait un risque de se battre avec elle. 

    - Honnêtement, je ne sais pas. Pour le moment, elle n'a jamais attaqué mes alliés. Ne te laisse pas faire si jamais elle est agressive envers toi. Ce n’est plus moi. D’accord ?

    Elle n’arriva pas à garder ses yeux dans celui de cet homme. Elle lui avouait clairement qu’elle serait peut-être une menace pour lui, elle ne l’espérait pas, mais ne pouvait rien promettre et cela la terrifiait. D’imaginer qu’elle pourrait le blesser, pire même, c’était inacceptable. Surtout, parce qu'elle a imaginé qu’il ne se défendrait pas plus que ça. 

    Changeant les cours de ses pensées, elle lui demande un baiser. Elle crut le voir sourire avant qu’il ne lui réponde, d’abord pas des mots rassurants, puis leurs lèvres qui se rencontraient à nouveau. Il tenait ses joues minuscules par rapport à ses mains, mais ce contact était aussi délicieux que celui de ses lèvres. C’était comme se sentir revivre, balayant ses doutes, ne se concentrant que sur lui. Il se recula, respirant profondément.  

    - Allons par là, nous verrons bien ce que nous réserve cet endroit. 

    Le duo de gardiens reprit son chemin, approchant discrètement de l’entrée. Ersa avec bien plus de facilité que le géant évidemment. Bientôt, ils furent suffisamment proches pour se positionner. Il désigna sa cible et celle d’Ersa avant d’aller se positionner. Ersa sortit son arc, trois flèches qu’elle garda entre ses doigts avant de poser l'une d’entre elle contre la corde. Elle tira sur la corde, jusqu’à ce que la plume entre en contact avec sa peau. Ajusta le tir, un sourire vint déformer son visage sérieux avant de donner le signal.

    - Miaoouu

    Elle entendit du mouvement dans les buissons, et quand les deux gardes réagirent, la corde claqua. La flèche siffla légèrement avant d'émettre un bruit sourd en se plantant dans le crâne de l’homme. Arkanon est venu à bout du deuxième le temps que la rousse encoche une deuxième flèche. La rousse commença à vouloir sortir des buissons. Des pas résonnaient dans la grotte, juste assez pour que la louve les entende. La corde se tendit avant de claquer, la flèche pénétra l’apparente noirceur pour laisser échapper le son d’un corps qui tombe. 

    La naine sortit des buissons, une autre flèches posée sur la corde de son arc. Elle rejoignit Arkanon rapidement, aucun autre mouvement n’avait perturbé leurs avancées. Elle lui offrit un petit sourire, le voir adoucissait ses pensées encore, trop sûrement, ils étaient en mission, même si cela apaisait aussi la tension qui grossissait entre ses tempes. 

    - On devrait emmener les corps dans les buissons au cas où. Je passerais devant, ma vision pourrait nous aider.

    Ils emmenèrent les cadavres plus loin, Ersa avait récupéré ses flèches. Les deux soldats avaient pénétré cette grotte sombre. Étonnements quelques cristaux brillaient et illuminaient suffisamment pour que n’importe qui voit les contours de l’endroit. À chaque pas, la tension grossissait. Ersa s’arrêta, se posa un instant sur le mur pour poser ses mains sur ses tempes et les massés.

    - Juste une seconde. Cet endroit la rend folle. L’enrage à chaque pas que je fais.

    Elle resta un instant, avant de secouer la tête. Elle entendait des échos de voix au loin. Pas qui se rapprochait, mais qui discutait. Les yeux de la chasseuse, oscillait entre l'émeraude et l'or. La louve voulait sortir de ce corps, prendre d'assaut la forteresse et Ersa était quasiment sur que c'était une mauvaise idée.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Sam 30 Mar - 22:51
    Quand elle m'affirma que rien n'était sûr sous son autre forme,je redoutais finalement que cela n'arrive. Même si elle me disait que j'aurais tout intérêt à m défendre si elle tentait quoi que ce soit, j'aurais du mal à le faire. Je n'avais plus qu'a espéré que cela ne se produise pas ,ne voulant pas me confronter à une situation aussi compliquée sur plusieurs aspects. Avec un peu de chance, nous parviendrons à terminer la mission avant que cela ne commence.

    -D'accord Ersa.

    Avait je répondu sans vraiment me convaincre moi-même,voyant bien que je n'étais pas le seul redoutant ce fait, perdant ses émeraudes juste après. Il valait mieux que l'on fasse les présentations, quand elle serait transformée, dans un endroit moins dangereux que celui ci. Je dus me faire violence pour ne plus penser à ça ,me positionnant pour pouvoir fondre sur mon ennemi au moindre signe de la gardienne. Celui-ci fut d'ailleurs pas celui auquel je m'attendais, manquant presque de tourner ma tête vers elle ,déconcentré.

    En quelques foulées j'avais diminué à néant la distance entre ma cible et moi,mon espadon le tranchant en diagonale tandis que mes cyans laissèrent place à une couleur écarlate. Une légère aura rouge était perceptible autour de moi,laissant voir pour la première fois à Ersa mon aspect le moins avenant,d'où le surnom que l'on me donnait souvent. Sans surprise, la gardienne avait touché en pleine tête de l'autre individu,étonné d'entendre une seconde flèche siffler vers l'intérieur de l'antre,jusqu'à ce que j'entende un bruit lourd.

    Je me retournais, apercevant Ersa maintenant sortis de sa cachette, prête à décocher. Je lui rendis son sourire,assimilant un peu plus le fait que je n'avais pas à m'en faire pour elle. Je me disais pour me rassurer,que c'était normal de s'inquiéter pour une personne à qui on tenait,qu'elle sache se défendre ou non. Elle proposa que l'on déplace les corps,ce qui je fis en rangeant mon arme, attrapant deux d'entre eux sous les bras,les déposants plus loin puis j'aidais la gardienne avec le dernier. Elle demanda de passer en première, compte tenu de ses facultés.

    -Tu as raison, tu verras mieux que moi vu comme c'est sombre. Je me retenais de lui dire d'être prudente,ajoutant à la place en me rappelant de ce qui avait failli me faire hésiter à attaquer ceux qui surveillaient l'entrée :-Je ne pensais pas qu'il y avait des chats dans la jungle.Je te suis.

    Dis-je avec un léger sourire, préférant que nous conservions notre rôle de gardien le temps de la mission. Déjà qu'être simplement à ses côtés rendait la tâche plus difficile, ma concentration perturbée par l'inquiétude à maintes reprises. Je fis de mon mieux pour la suivre, gardant le silence et faisant en sorte d'être le moins bruyant dans mes déplacements lourds. Entre mon poids et celui de mon armure, ce n'était pas évident, encore moins mon arme dans mes mains.

    Avec chance, des cristaux illuminés faiblement les parois, assez pour que je ne les percute pas par mégarde. Je m'immobilisais en voyant ces signes que je redoutais voir apparaitre sur la gardienne ,les mêmes que j'avais pu apercevoir au Berceau. Comme elle me l'avait demandé, et pour la laisser respirer, je lui laissais de l'espace, attendant un peu en regardant les alentours au cas où un ennemi arriverait. Ne percevant personne, je posais mes orbes écarlates sur elle, voyant les siennes changer de couleur, n'annonçant rien de bon.

    -Est-ce que ça va ? Si elle prend le dessus, elle risque d'alerter tout le monde . C'était une évidence mais dite à haute voix, pourrait faire entendre raison à la louve:-Je me demande ce qui la fait réagir. Tu n'as qu'a rester ici,je vais voir un peu plus loin le temps que tu ailles mieux.

    Dis-je en la dépassant, voulant voir ce qui nous attend plus loin,histoire d'établir une stratégie si jamais Ersa avait du mal à se contrôler. Aussi, si le danger devait survenir, je préférais qu'il vienne à moi plutôt qu'à la gardienne alors qu'elle n'était pas en état de combattre. C'était aussi une preuve que j'avais écouté ses consignes,m'éloignant d'elle à contrecoeur. Quelques pas plus tard, je vis une pièce à ma droite,n'osant jeter un oeil de peur que ma corne dépasse,préférant tendre l'oreille dans un premier temps. N'entendant aucun  signe de vie, je m'engouffrais soudainement dans la petite pièce, ne trouvant qu'une table avec des assiettes vides.

    Ne voyant rien d'intéressant,j'en conclus que c'était la salle ou devait se reposer les gardes que nous avions éliminés. D'ailleurs, des pas resonnèrent dans le couloir,comprenant que nous allions avoir bientôt de la compagnie. Ne sachant combien ils étaient et ne voulant pas qu'ils tombent sur Ersa, je m'asseyais sur une chaise et quand ils furent assez proches, je demandais pour attirer leur attention tout en me comportant comme l'un des leurs ou presque, n'étant pas bon comédien du tout:

    -Hé les gars, c'est quand qu'on nous remplace? On n'a plus rien à manger ici.

    Ils étaient quatre à s'approcher et en voyant le drôle d'individus cornu qui envahissait presque toute la pièce, sous des traits qui leur été inconnu, ils furent surpris. Plus encore lorsque je bondis vers eux en voulant les empaler avec Serrcoeur,ne sachant si j'étais parvenu à atteindre les deux derniers,avançant en force jusqu'à ce que la pointe de mon espadon percute presque la paroi du couloir, tel un barrage. Par chance, aucun d'eux n'avaient hurlé pour le moment, ne sachant si cela allait durer longtemps.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Dim 31 Mar - 23:43
    image rp

    Arkanon avait acquiescé à contre-cœur, elle savait que sa demande ne serait pas évidente, mais c’était vraiment un dernier recours.

    - merci, je n’espère pas que cela n'arrive pas.

    Leurs débuts de mission se passaient bien pour le moment, même si Arka s'était fait surprendre par ce signe peu habituel. D’habitude, on prenait quelque chose qui ne dénotait pas avec le décor. Le géant attrapa chaque garde pour les emmener plus loin alors qu’elle traînait celui de l’intérieur vers un autre buisson. Il vint lui prêter main forte. Elle lui sourit, elle n'avait pas vraiment besoin d’aide, mais n’allait pas repousser cette action. Le géant se rangea derrière elle avant qu'elle ne se mette à ricaner.

    - Pardon, c’était tentant mon petit… Lis. 

    Ils s'étaient avancés, jusqu'à ce que la pression fasse vaciller la naine. Arka laissa un peu de place, comme elle l’avait demandé, essayant de la garder avec elle. Il se posa une question avant de la laisser pour partir en éclaireur. Elle écouta ses pas s'éloigner, posant son dos contre le mur et se laissa glisser dans un léger bruit de métal quand son épée frotta contre le mur. Elle serra les dents, prenant son visage entre ses mains.La douleur lui vrillait le crâne, pendant que sa vision se troublait de larmes. 

    - Arka…

    Sa voix s’étouffa, avant qu’elle ne resserre les dents à nouveau. Elle ferma les yeux essayant de se concentrer. Les images de ses cauchemars s’imposèrent a son esprit. Elle secoua la tête, les paroles d’Arkanon se frayèrent un chemin dans ses pensées, elle ne pouvait pas laisser la louve prendre le dessus, c’était risqué pour eux, pour lui. D'autres images balayèrent ses pulsions, des images plus charnelles mais pas seulement, ce câlin où il avait caressé son ventre tendrement, ce petit déjeuner ou il avait volé un de ses morceaux. Tous ses baisers qu’il lui avait offerts, transmettant son amour.

    Ersa secoua la tête, serrant les poings avant d’entendre la voix du gardien de son cœur. Elle devrait peut-être lui dire qu’elle avait résisté grâce à lui, peut-être, plus tard. En attendant, il aurait sûrement besoin d’elle. Elle arriva en courant dans la salle ou le gardien recourait à la violence. Par réflexe, elle banda son arc, ajustant le tir. Le premier qui avait réussi à esquiver le coup d’épée n’eut pas le temps de se redresser que la flèche le cueillit en pleine tête, il s’effondra sans bruit. 

    Le deuxième eut le temps de dégainer son épée, se tournant vers le gardien. Il espérait avoir le temps de le placer entre lui et l’archère, mais c’était sans compter sur la vitesse de la chasseuse, juste un instant après que le premier claquement eût résonné dans la pièce, le deuxième se fit entendre. La flèche n’eut pas le temps de siffler qu’elle se ficha dans la gorge du fanatique qui rejoignit le sol dans des gargouillis écœurant. 

    La chasseuse tendit l’oreille à nouveau, rien. Elle rengaina son arc, le claquement significatif de la corde ne serait pas des plus discrets, avant de sortir sa paire de dagues. Elle se rapprocha d’un pas décidé, discret, mais rapide. Tel une gnoll en chasse, son sourire trahissait sa posture, plus doux, plus… Amoureux.

    - Ça va, j’ai réussi à la repousser pour le moment. 

    Elle resta, quelques instants, près de lui, avant de se diriger vers la porte d'où venaient les quatre soldats. Ils ne devaient pas traîner, nettoyer leurs repères assez rapidement pour repartir, trouver des informations si cela dépasse ce simple coin. Elle monta rapidement les escaliers, arrivant sur une autre pièce vide. Un autre couloir pour déboucher sur une grande salle, il y avait presque une dizaine d'hommes. Ersa se figea, son cœur s’accéléra, cela aurait été plus simple de laisser parler la fureur de la louve, de la laisser se jeter dans chaque pièce, les nettoyant les unes après les autres.  

    Elle jeta un œil sur Arka, un combat plus dur que celui d’avant.

    - Comment veux-tu gérer ça ? On se jette dessus pendant qu’on a la surprise ? 




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Mer 3 Avr - 15:06
    Les yeux écarquillés de ceux que je venais d'empaler,le bruit du métal qui grinçait, la pression que j'augmentais pour les maintenir, ne laisser plus la place à l'amusement. Encore moins en me rappelant que la plupart de ceux qui m'accompagnaient habituellement, finissaient inexorablement au trépas. J'avais presque perdu l'habitude d'avoir un coéquipier, à force que plus personne n'était envoyé avec moi. Une malédiction que je ne comptais pas laisser frapper, pas celle que j'aimais.

    Alors que je pensais voir deux soldats s'échapper avant que je ne porte un second coup pour les tuer, ce fut une flèche, puis une seconde qui les mena au trépas,m'avertissant par la même occasion qu' Ersa était complétement revenu à elle . Du moins en apparence.Tandis que je faisais glisser en arrière Serrcoeur pour la dégager des corps inertes ,qui rejoignirent la flasque de sang sous eux, je tournais mon visage vers ma gardienne. Sans son intervention, l'un des deux aurait certainement eu le temps d'avertir les autres:

    -Merci Ersa.

    Quand mon regard écarlate scruta ceux qui rappelaient la jungle, j'eus la sensation qu'elle n'était pas complétement remis,croyant voir l'une de ses joues une trace , certainement celle d'une larme. Cela me fit de la peine,le regardant ranger son arc pendant que j'enjambais les cadavres pour la rejoindre. Elle s'avança à moi ,quittant tous deux notre rôle un instant pour nous tenir l'un en face de l'autre, me penchant en soulevant son menton,lui répondant:

    -Je ne te laisserai plus en arrière mon colibri. Je déposais un tendre baiser sur ses lèvres, y mettant fin en me redressant lentement,trop préoccupé par le danger qui nous entourait :-Si jamais c'est intenable, alors laisse-toi aller Ersa. Je te protégerais.

    Lui dis-je pour qu'elle comprenne que je ne serais pas déçus d'elle si jamais elle ne parvenait plus à contenir la louve. Elle avait déjà eu l'air de bien souffrir comme ça en se contenant alors même si c'était risqué, je ferais en sorte qui ne lui arrive rien. Je m'en voulais de l'avoir laissé affronté cela seule ,qu'importe si cela était parti d'un bon sentiment. Je trouvais ça insupportable de savoir qu'un diamant avait perlé sur son visage,sans que j'ai été capable d'être là pour le recueillir.

    -Allons y.

    Je la suivis après avoir déplacé les corps dans la pièce où il y avait la table, gardant mon arme à la main alors que nous traversions un couloir , nous arrêtant face à un groupe important dans un grand hall. Il nous fallait prendre une décision rapidement ,écoutant la proposition d'Ersa qui me parut être la plus envisageable des solutions. Mais il était hors de question qu'ils s'en prennent à elle pendant qu'elle laisserait la louve prendre le dessus. Je hochais ma tête, déposant un bisou sur son épaule en lui disant mon visage près du sien:

    -Oui.Je crois qu'il serait utile que tu te transforme. Essaye de ne pas me mordre,sinon je vais devoir t'enchainer.

    Dis-je pour la taquiner, pour qu'elle se détende car je voyais bien qu'elle était un peu anxieuse. Je repris un air plus sérieux en accrochant au pommeau de mon arme une chaine noire sans faire de bruit. Une fois  cela fait, je lui lançais un sourire en lui faisant signe que j'étais prêt. Je m'élançais sans plus attendre au centre de la pièce en usant d'une grande vitesse, faisant tournoyer ensuite mon espadon,accaparant toute l'attention de nos ennemis qui ne comprirent pas ce qu'il se passait sur le coup.

    Ceux ayant réagi trop tardivement, perdirent une ou deux jambes, mes pupilles verticales semblables a celui d'un prédateur se rivant vers eux pendant qu'ils tombaient au sol. Je refis revenir mon espadon entre mes mains en tirant violemment sur la chaine, fonçant sur ceux qui n'auraient plus la chance de marcher à nouveau, pour mettre fin à leur souffrance. Les autres avaient sortis leurs armes, déstabilisés par la surprise et cette brutalité dont je faisais preuve,qui contrasté avec ces caresses que je pouvais offrir à celle qui me serait insupportable de perdre.

    Mais aucune hésitation n'était possible en ces lieux, plus aucune pitié n'effleurer mon esprit, mon pied enfonçant la cage thoracique d'un ennemi ayant trébuché en se retrouvant sur le dos,sans être parvenu à sortir sa dague. Ma botte s'enfonça dans ses boyaux jusqu'à toucher sa colonne vertébrale dans un bruit ignoble, pointant mon arme vers les sept autres qui m'avaient encerclé de toute part alors que je les dominais par ma taille.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 4 Avr - 14:00
    image rp

    LA chasseuse se tenait près du Drakyn, plus tendue, son corps prêt à se jeter à l'action, mais une partie de son esprit toujours dirigé vers lui. Les corps tombèrent au sol, sans qu’aucun des deux ne réagisse réellement, c’étaient leurs vies, même si leurs actions de la nuit dernière les en avaient éloigné quelques heures. Il se pencha, cherchant ses lèvres qu’elle lui offrit. Lui ayant confié qu’il ne la laisserait plus seule, mais qu’elle n’avait pas à retenir la louve si cela devenait trop dur. 

    - Mais… Et… Si elle… Je verrais ce que je peux faire.

    Le couple de soldats continua son exploration, aucun des deux n’avait plus l’habitude de travailler en équipe et pourtant, c’était quelque chose de naturel entre eux, enfin, elle avait l’impression. Jusqu’à la découverte de la prochaine salle. Salle qui lui avait fait regretté de ne pas pouvoir laisser cours à cette colère sans risquer pour lui. La réponse d’Arkanon la surprit, en si peu de temps, ils étaient passés de l’idée qu’elle se retienne, à la sensation qu’elle devait la libérer de ses chaînes. Le baiser qu’il déposa sur son épaule diffusa une chaleur qui lui donnait un peu plus confiance en elle. Même si ce petit trait d’humour ne la fit pas sourire plus que ça. 

    - Je vais essayer.

    Elle retira son épée pour la poser contre le mur, avant de se mettre à genoux, les mains posées contre ses cuisses. Ses doigts serraient sa protection, ce qui avait été si naturel, pendant des années, la stressait aujourd'hui, surtout aujourd’hui. Elle signa pour révoquer son armure et invoquer celle de la louve. La même armure, quasiment identique si on enlevait l’usure et la taille. Elle jeta un dernier regard à Arkanon avant qu’elle ne se replie sur elle-même, autant pour cacher ses traits tordus de douleurs que pour marmonner.

    - Si tu le blesses, tu ne seras, plus jamais, libre. Il te fait confiance. 

    Ses yeux changèrent de couleur, passant de l’émeraude à l’or dans un grognement et ses premières articulations qui se déboîtèrent. Son corps heurta le sol dur, comme une marionnette dont on aurait coupé les fils. Elle se tordit, son corps gonflait à chaque nouveau mouvement, chaque nouveau battement de son cœur qui sonnait le tambour de la chasse. Le chasseur apposé sa main sur son esprit, et elle sentait la fureur s’emparer de chacune des fibres de son corps. 

    Comme à chaque fois, sa chevelure se ternit pour se plaquer contre sa colline vertébrale, en crinière brune, pendant que sa peau blanche se recouvrait de ce pelage tacheté si particulier. Son crâne explose de douleurs, chacune de ses dents est arrachée pour laisser la place à son équivalent prédateur. Ses hanches se disloquaient pour changer de position. Le cuir se tend au-dessus de son corps, une des sangles de l’armure se tend, et l’attache se brise.

    Puis, toutes ses sensations se dissipent, ne ressentant plus réellement ce que ressent son corps. Devenu simple spectatrice de ses instincts. La louve se redressa, regardant le monde d’un autre angle que celui de la naine. Sa patte griffue se referma sur la poignée de son épée bâtarde.

    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 Acmp

    La hyène se redressa dans l'embrasure de la porte, étudiant le spectacle des fanatiques entourant ce soldat. Elle pencha la tête sur le côté, le visage tordu par une grimace qui n’était qu’un sourire pour elle. L’air sifflé entre ses crocs à chacune de ses inspirations

    Ersa sentait l’excitation de celle qui prenait de plus en plus de place dans sa vie, de plus en plus d’indépendance. Elle trépignait, et comme à chaque fois, ce bruit horrible s’échappait de sa gorge. Cette espèce de rire qui rythmait ses pas. Elle reprit sa marche, chaque pas faisait grincer ses griffes sur le sol de pierre. L’or de son regard jaugé les hommes qui ne voyaient pas la menace en elle, préférant garder la plus grande des attentions sur le Drakyn.

    - Qu’est ce que fou une Gnoll ici ?

    - Elle est grande ta gnoll, et en armure.

    Deux des hommes échangèrent un début de phrase avant de tourner leurs regards vers Arkanon.

    - On peut te laisser une chance d'arrêter ta bestiole avant qu’elle ne soit blessée, tu sais ?

    Un sifflement, un crissement, la lame de la louve tournent dans un moulinet qu’Arkanon avait put apercevoir au camp, et la pointe de la lame qui frotte contre la pierre, mise en scène d’une créature qui aimait jouer avec ses proies.

    Le rire se stoppe, elle se fige, penchant à nouveau la tête. Son regard traverse le rang d’homme pour se fixer sur les yeux cyans du Drakyn. Sa gueule se déforme dans son horrible sourire. Et le rire reprend de plus belle, toujours plus fort, à la limite de l’hystérie. La louve s’élance à toute vitesse. L’épée s'élève en diagonale, repoussant le semblant de garde du fanatique avant, l’épée s’envole sous la force du coup. Celle d’Ersa inverse le sens de sa frappe pour venir ouvrir l’armure et le torse de l’homme. Il s'effondre en réponse à l’écho métallique de sa lame qui heurte le sol.

    Deux épées s’abattent sur la hyène qui les repoussa d’un moulinet de son arme. Elle recula d’un pas, son rire s’arrêta à nouveau. On entendait que le sifflement de sa respiration entre ses crocs. Et avant qu’ils ne se reprennent, c’est elle qui repris le mouvement. D’un pas rapide de côté, elle se plaça pour avoir son bras en évidence et d’un coup verticale le fit s'envoler en l’air. Ses pattes griffèrent le sol, pendant que l’homme hurlé de douleur, elle pivotait faisant un tour sur elle-même, donnant de la vitesse a son arme pour l'abattre sur le cou de l’autre homme qui n’avait pas bien posé sa garde. 

    Les deux lames se frappèrent dans un puissant écho métallique, celle de l’ennemi fut repoussée sur le côté sans arrêter la force de la louve, le fil de la sienne atteint la chair, décapitant presque l’homme. Sa danse s’arrêta, l’homme s'effondra, la tête dans le dos retenu par ce qu’il restait de son cou. Face à la hyène, à quelques centimètres de sa gueule ou de l’écume commençait à apparaître. 

    Elle put lire la peur dans son regard, seulement un instant, l’instant qu’il lui fallut pour abattre sa mâchoire sur le cou de l’homme légèrement plus petit qu’elle. Les hurlements se transformèrent en gargouille horrible. Puis dans un craquement sonore, les mouvements erratiques de l’homme se transformèrent en tremblements, puis il s’immobilisa. Cette position que le Drakyn avait eue envers Ersa pour lui transmettre un son amour, embrassant son cou, reprise par cette bête féroce pour ne donner que la mort. Elle la lâcha, son corps tomba inerte juste accompagné par le bruit de son armure. La hyène se redressa complètement, atteignant presque les deux mètres, comblant une partie de leur différence de taille avec Arkanon.

    Son sourire déjà horrible était maintenant rehaussé par ce sang qui dégoulinait entre ses crocs. Elle pencha la tête analysant les quatre hommes qui restaient entre elle et le gardien. Son regard laissait transparaître toute sa colère. Le sang coulait le long de son pelage, de son armure et de son épée, comme un tableau teinté d’horreur. Son rire s’échappait lentement de sa gorge, comme si elle s’endormait alors que ce son ne trahissait que son excitation.

    Les quatre hommes qui restaient se placèrent pour garder en vue les deux soldats qui avaient pénétré les lieux. Deux d’entre eux appelaient à l’aide, mais est ce que les renforts viendraient plus vite qu’après ses hurlements de douleur et ce rire qui avait résonné dans cette horreur. 




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Dim 7 Avr - 22:08
    Ce fut un rire particulier et le commentaire de certains qui m'entouraient qui m'avait averti de ce que mes pupilles allaient découvrir pour la première fois. Ce ne fut pas la silhouette d'une lycan comme les autres que je vis se rapprocher,bien différentes de ce a quoi j'avais pu imaginer. Je comprenais pourquoi ils avaient fait le rapprochement avec un Gnoll, la fourrure de cette dernière ainsi que de son aspect général rappelant énormément cette créature. J'étais à vrai dire, agréablement surpris ,n'arrivant à juger uniquement son apparence. Le commentaire de celui qui était trop bavard sonnant comme une insulte à mes oreilles.

    -Ce n'est pas ma bestiole. Au contraire, c'est bien plus que ça.

    Marmonnais-je,déviant certaines attaques portées à mon encontre sans réelle difficulté, voyant de ma vue périphérique la louve jouer avec son arme, comme l'avait fait Ersa il y a peu. J'avais envie de leur dire qu'ils feraient mieux de ne pas la sous-estimer, mais cela reviendrait à les inciter à redoubler de vigilance envers elle. Autant qu'elle profite de leur négligence pour les attaquer. Tout en restant en posture défensive, je rencontrais les orbes dorés de la louve,me demandant si elle me reconnaissait et si elle comptait m'attaquer aussi.

    Je n'arrivais à comprendre totalement les expressions de cette dernière, son rire si particulier reprenant de plus belle, me donnant l'impression que maintenant qu'elle était libre, elle trépignait d'impatience de laisser libre recours à sa violence. Était-elle encore rancunière à mon encontre ? Je me rappelais comment elle m'avait repoussé, que ce soit par des mots et des gestes. Nous n'étions pas dans les mêmes circonstances mais cela ne changeait en rien que nos débuts avaient été un peu houleux.Une réflexion qui fut coupée court quand elle attaqua l'un des soldats avec une force et une rapidité que je n'aurais soupçonnée.

    Pendant qu'elle pourfendait de son épée un fanatique, j'en attaquais deux autres pour qu'ils ne comprennent pas leur erreur et partent ensuite à la rencontre de la louve. Ils parvinrent à esquiver mon attaque, qui n'avait eu que pour but de les éloigner. Je parais l'épée qui voulait entailler mon dos et le marteau qui allait s'abattre sur mon flanc , ayant gardé un oeil sur les deux à qui j'avais tourné le dos. C'est alors qu'a tour de rôle, ils tentèrent de m'atteindre, voyant leur attaque repoussée à chaque fois soit par ma lame, qui faisait vibrer la leur presque en les désarmants.

    Je restais sur la défensive, attendant le bon moment pour riposter, arrivant de temps à autre à voir comment s'en sortait la lycan qui laissait libre recours à sa bestialité,transformant certains gestes tendres que nous avions eus ensemble dans d'autres circonstances,en quelque chose de sanglant avec nos ennemis. Si je ne la connaissais pas, j'aurai certainement ressenti de la peur ou quelque chose de similaire, surtout quand son museau fut teinté du sang de ses adversaires. Pourtant là, j'avais juste la crainte qui ne lui arrive malheur,ne la trouvant pas ignoble, loin de là. Etait ce son regard qui me confortait ainsi? Le fait de savoir qui se cachait sous cette apparence ?

    Les fanatiques perdaient petit à petit leurs moyens,comprenant que nous avions l'ascendant depuis le début et qu'ils allaient bientôt rejoindre le sol pavé de pierre eux aussi. Par désespoir, deux soldats se désengagèrent pour aller chercher de l'aide. Ne pouvant les laisser filer et perdre notre avantage, je lançai mon espadon à l'horizontale, usant de ma force pour qu'elle les fauche dans son sillage .Je les vis alors s'effondrer,leur corps plus ou moins détacher en deux parties.

    Le bruit de Serrcoeur qui finit par tomber en glissant plus loin, me rappela qu'il ne me restait toujours mes poings en guise d'arme, me sentant beaucoup plus agile et à l'aise quelque part. En effet, en couplant avec ma puissance et ma rapidité, je pouvais agir beaucoup plus librement. J'avais toujours aimé combattre de cette façon, mais cela avait toujours été jugé indigne par ma famille, qui m'avait poussé à combattre à l'aide d'une arme .

    -Je te laisse t'occuper de celui-là.

    Dis-je à la louve en poussant l'un de deux derniers assaillants avec mon pied, attrapant l'autre après lui avoir assené un coup dans le sternum et arracher son arme des mains. Ma dextre se posa sur son cou puis je le soulevais,faisant quitter ses pieds du sol. Je voulais tenter d'obtenir davantage d'information sur le lieu où nous nous tenions, même si la fin pour lui allait rester la même dans tous les cas. Je le tournais vers la louve,pour qu'il puisse avoir un bon visuel sur elle afin que la peur lui fasse cracher le morceau:

    -Dis nous tout ce que tu sais .

    Les yeux écarquillés, le bruit de strangulation signifiant qu'il voulait parler me firent baisser le bras, sans pour autant relâcher complétement la pression de mes doigts, prêt à lui couper les voies respiratoires à nouveau s'il ne daignait pas répondre. Au lieu de me donner des informations, il tenta de hurler pour appeler des renforts, coupant court à ses efforts en le levant de nouveau,le bruit de mes gants retentissant plus fort alors que le fanatique essayait de se défaire de cet étau mortel.Je le lançais violemment au sol,son crâne le percutant de plein fouet sans que cela ne le tue :

    -Nous n'avons plus rien à nous dire alors.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Lun 8 Avr - 23:34
    image rp

    La hyène laissée libre cours à sa fureur, se déchaînant sur les fanatiques, sans oublier complètement ce gardien. Celui qu’elle avait essayé de repousser, qu’elle avait blessé un mois plus tôt, sans succès, il fallait croire. La louve n’avait pas empêché leurs unions la veille, elle ne pouvait pas, elle avait essayé pendant un mois. Ersa tenait beaucoup trop à lui et à sa facilité à déprimer pour penser à autre chose. Même si pendant cette période la louve avait réussi à renforcer ses prises de contrôle, elle n’arrivait toujours pas à vivre ce qu’elle voulait, ce corps ne lui appartenait pas. Et en même temps, la naine était prête à se laisser dépérir pour ne pas subir les foudres de la louve en gardant ce Drakyn à l’esprit. Elle les avait donc laissé tranquilles pour cette soirée.

    Mais le moment était venu pour elle, se libérer de ses chaînes, se défouler, contre eux, contre lui. Ersa n’était plus là. C’était son moment. Il ne faisait que se défendre, jouant presque avec eux, pour se laisser la distance pour observer le spectacle macabre de sa fureur. Comme s'il voulait voir de ses propres yeux de quoi elle était capable, ou si elle avait besoin d’aide à un moment. Mais même si Ersa n’avait pas une allure de guerrière, celle qui l’habitait était taillée pour ça. La chasse, la guerre, tout ce qui n’était que violence lui était réservé, chaque poil de son pelage s’ hérissait pour ce moment. Ils l’avaient sous-estimé, n’avaient cru qu’à la présence d’une de ses gnolls perdue.

    C’était une des réactions qu’elle avait l’habitude, son physique qui tranchait avec ceux de ses frères de meute. Ce museau presque trop court, ses oreilles trop rondes, ce rire venant des enfers. Cela suffisait à faire trembler presque tous ses ennemis, la violence dont elle faisait preuve suffisait pour le reste. Et parmi ceux qu’elle avait rencontrés, il ne montrait rien. Même si son épée n’était pas dirigée contre lui, pour le moment. Même lorsque son pelage brun se teinta de rouge, il ne montra rien, si, peut-être un peu d’inquiétude. Même ainsi, elle arrivait à lire en lui.

    Sur les quatre soldats qui restaient, deux décidèrent de fuir le combat, simple fuite ou espoir futile de ramener assez de renfort pour tenir tête aux deux gardiens. La hyène arma son bras pour lancer son épée, mais le géant eut le même réflexe. L’espadon du chevalier fila dans les airs, découpant les deux fuyards sans leur laisser le temps de hurler. Les deux autres ne réagirent même pas à l'assaut du semi-dragon, il poussa l’homme dans les pattes de la louve. Elle l’accueillit en lâchant son épée, plantant ses griffes dans ses bras. Serrant assez fort pour qu’il lâche son arme, il voulut crier, mais le faciès de la hyène dégoulinante lui gronda au visage. La terreur le pétrifia.

    Elle tourna la tête curieuse, quand Arkanon essaya de tirer des infos à l’autre soldat. La hyène pensa que cet homme était naïf, à ce moment qu’importait de savoir ce qui les attendaient. Ils auraient l’avantage, c’étaient eux les prédateurs. Il la tourna vers elle et son visage se déforma dans cette grimace horrible qu’était son sourire, exposant ses dents ensanglantées faisant siffler l’air à chaque respiration. L’homme entre ses pattes gémissa de douleur et elle hésita à lui déchirer le visage si cela pourrait faire parler l’autre. Mais au premier moment où il put respirer correctement, il tenta de hurler. 

    Il le souleva sous les yeux luisants de la louve qui resserra la prise sur son butin alors qu’il lança l’homme au sol, sans vouloir le tuer. Cela lui ressemblait bien. Elle n’aurait pas autant de pitié, sa patte se déplaça pour se positionner sur l’épaule du fanatique, enfonçant lentement ses griffes dans les muscles avant de le plaquer violemment au mur. Elle le tourna un peu vers le gardien, ne pouvant parler. L’homme grimaça de douleur, tenu en étau entre le mur et ses griffes dans son épaule. Il blêmit. La louve se déplaça, posant sa patte sur la tête de celui qui avait hurlé, faisant glisser sa pattes antérieure le long du visage pour atteindre son cou.

    L’homme passa ses yeux entre son compagnon, Arkanon et l’horreur qu’était le visage de la louve qui le faisait souffrir. Dans un bruit de craquement et de déchirement atroce, la patte de la hyène s’enfonça, brisant les vertèbres et écrasant le cou de l’inconscient. Sa mâchoire claqua à quelques centimètres du visage du dernier survivant.

    - A…Att… Attendez… Je peux… Vous dire…

    Sa respiration devenait haletante, la hyène lâcha un peu sa prise et les pieds de l’homme retrouvèrent le sol. Un grognement de menace résonna entre ses crocs.

    - Des renforts sont arrivés hier. On a dû désactiver tous les pièges en place pour les nouveaux. Il y a peut-être une quinzaine de nouveaux, voire un peu plus. Et le chef est là aujourd'hui.

    Il raconta tout ce que le gardien voulait savoir, avant que la hyène ne relâche sa prise. Elle claqua des dents à nouveau, et l’homme commença à se décaler lentement avant de se mettre à cavaler en direction de la porte d'où venait le couple. Il n’eut pas le temps de l’atteindre. Celle qui deviendrait Nora saisit l’épée tombée au sol et l’envoya de toutes ses forces. Elle traversa l’air, siffla avant de se ficher dans la nuque du fuyard. Le traversant avec assez de force pour se planter dans le mur non loin de lui. Le corps resta là comme un insecte que l’on pique sur une planche.

    L’attention de la chasseuse ne resta pas longtemps sur ce corps, elle revint vite sur le dernier être vivant de cette pièce. Elle se redirigea vers Arkanon, d’un pas lent, se plantant devant lui. Ses yeux dorés remplis de colère, de haine se plantèrent dans le cyan du Drakyn. Est-ce qu’il verrait que ce qu’il pouvait lire dedans était universel ? Elle ne vivait que par cela, pas forcément pour lui. Elle se mit à grogner. Serrant et desserrant successivement ses pattes. Elle avança d’un pas, et d’un autre sans qu’il ne bouge. Elle ne riait plus, ne grognait plus, seule sa respiration sifflante se faisait encore entendre. 

    Son pas si sûr trébucha. Un éclair traversa ses yeux. Son front heurta le torse d’Arkanon, et elle se figea. Grognant lorsqu'il bougeait, se doutant de ce qu’il aurait envie de faire. Ses dents claquèrent dans le vide une ou deux fois. Comme si elle tentait de le prévenir de ne pas approcher, qu’elle était toujours là, ou peut-être de parler. Finalement, elle recula sa tête, et frappa à nouveau le torse plus violemment. 

    Elle s’écarta de lui, se dirigeant vers l’autre ouverture. Ses yeux avaient retrouvé le seul éclat de la colère. La chasse n'était pas finie. Elle s'occuperait de lui après, quand il serait le dernier homme debout…

    … Ou pas.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Arkanon Ikhilosho
    Arkanon Ikhilosho
    Messages : 199
    crédits : 1709

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2925-arkanon-ikhilosho-alias-le-fleau-ecarlate-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2953-chronologie-arkanon-ikhilosho
  • Mar 9 Avr - 22:09
    La louve avait vraisemblablement un pouvoir d'intimidation bien plus grand que moi et je pouvais le comprendre.En plus de son aspect qui ne devait pas inciter confiance,son regard n'arrangeait rien. Contrairement au mien, le sien laisser transparaitre toute sa violence ,déjà bien apparente par sa manière d'en venir à bout de ses ennemis avec qui elle jouait un peu avant de les tuer. Je ne pouvais lui en tenir rigueur en sachant qu'aucun survivant n'était voulu et qu'elle était restée dans l'ombre d'Ersa depuis un moment.

    Bien au courant qu'elle provoquait ce genre de réaction sous sa forme actuelle, elle attrapa le fanatique que je lui avais demandé de s'occuper au cou,de manière a ce que celui qui n'avait pas décidé sur le coup de me dévoiler plus d'informations puisse apprécier le spectacle. Je n'aimais guère effrayer mais dans ce cas précis, cela nous permettrait de pouvoir mieux anticiper la suite. Quand elle maintint une pression monstrueuse sur le cou du fanatique, cela suffit à délier la langue de l'autre.

    J'étais resté en face de lui, notre différence de taille encore plus visible de son point de vue tandis qu'il avait du mal à décrocher son regard de son coéquipier malmené par la louve,le bruit caractéristique des vertèbres se brisant resonnant finalement dans la pièce. Pris de panique,encore plus lorsque la louve le plaqua contre le mur , il nous dévoila des informations précieuses,redoutant plus que tout que ces crocs qui claquaient si proche de son visage ne lui arrachent un morceau de chair.

    -Ils sont plus nombreux que prévu...Il va falloir être vigilant si leur chef est dans les parages.

    Dis-je pensif, étant resté simple spectateur tout le long où la louve avait pris le devant pour me permettre d'obtenir ces informations. D'ailleurs, elle avait d'elle même fait en sorte que nous puissions tirer quelque chose de lui alors que je ne lui avais rien demandé. Pouvais-je espérer que nous pourrions nous côtoyer autrement que dans ce cadre d'une mission ? Pour entamer par exemple,une discussion ? Je me doutais qu'elle ne pouvait le faire avec cette forme mais au moins, que nous le fassions avec des gestes.

    Je m'étais perdu en réflexion, au point de laisser filer celui qui s'était mi à courir, sans même détourner mon regard de la louve qui paraissait effroyable pour d'autres mes pas à mes cyans. Je n'avais pas beaucoup eu d'interaction avec elle mais j'étais tout de même attaché à ces orbes dorés qui étaient apparu à certaines occasions. Pendant qu'elle lançait son épée, je fis de même avec ma méfiance avec elle. Lorsque nos pupilles s'ancrèrent ensemble, je fis face à sa fureur et je ne sais quel autre sentiment qui étaient diamétralement opposés aux miens en ce même instant.

    J'étais resté immobile quand elle s'avança, ne percevant pas dans ce son bestial un quelconque avertissement.A vrai dire, j'avais complétement baissé ma garde, que ses pattes ou sa gueule paraissent menaçantes ou non. En remarquant qu'elle chancelait un peu, j'eus presque envi d'aller la soutenir mais une petite voix me disait que je ne devrais pas la faire. Encore moins quand elle me percuta doucement avec sa tête . Là,maintenant contre moi ,je n'eus qu'une seule envie, celle de l'étreindre.

    Je ne pus briser ce silence de peur de la contrarier, écartant mes bras que je voulus les refermer sur elle, prévenus par ses grognements et ses claquements de dents qu'il ne valait mieux pas que je le fasse. Je pouvais parfois paraitre inconscient de la laisser aussi proche de moi, mais je n'y pouvais rien,c'était plus fort que moi,comme de la trouver belle en ce moment même. Je me demandais si c'était la louve ou une partie d'Ersa qui la faisait réagir ainsi ,regrettant qu'elle ne veuille rester plus longtemps,sans que je ne bronche quand j'encaissais son coup.

    Cela faisait étrange que nous soyons presque de la même taille pour une fois, que sa chevelure de feu ne soit plus là.Quand elle s'éloigna plus, je me rappelais pourquoi nous étions ici surpris de voir le fanatique planté par une épée contre le mur.J'eus l'impression d'avoir raté des heures alors qu'il ne s'était écoulé que quelques minutes, allant chercher Serrcoeur au sol avant de rejoindre la louve vers la prochaine porte. En restant à distance raisonnable, étant tous les deux imposants ,je finis par parler:

    -Heureusement que tu es plus convaincante que moi. Grâce à toi, on ne va pas être surpris...ou très peu. Soyons prudents,on ne sait pas de quoi est capable leur chef. Avant que je ne pousse l'énorme porte en bois, je tournais ma tête dans sa direction:- Essayons de na pas trop nous éloigner l'un de l'autre tu veux bien ? Je marquais une pause, esquissant un léger sourire en coin :-ça te va bien comme ça .

    Dis-je en insinuant sa forme actuelle. Je poussais alors lentement les deux battants de la porte, qui grincèrent. Nous n'avions pas le choix que de passer par cette entrée nullement discrète,alors autant que ce soit moi que nos ennemis voient en premier. Sauf qu'au lieu d'être accueilli par des flèches, un grand hall vide s'étendait devant nous. Le temps que mes yeux s'habituent, je vis des taches écarlates pendant que j'avançais, la pointe de mon arme tournait vers le ciel.

    Je lançais un bref regard inquiet vers la louve, scrutant l'endroit à la recherche du moindre signe de vie. Je contournais des colonnes de pierre sculptées, trouvant cela plus que suspect qu'un tel silence régnait et que personne n'avait l'air de nous attendre. Vu l'étendue des flaques écarlates, quelqu'un s'était vidé totalement de son sang. Pourtant, il n' avait aucun corps,seulement des trainées de sang menant à une porte similaire à celle que je venais d'ouvrir vers notre gauche. À droite il y avait un couloir avec quelques torches.Je demandais à voix basse:

    -Ers..Euh je veux dire, grande louve, tu détectes quelque chose ?

    Comment je pouvais l'appeler autrement ? Si déjà je ne l'avais pas offusquée en l'appelant par ce prénom,cela serrait déjà bien. Je m'avançais vers le couloir,les cliquetis de mon armure suivant le rythme de mes pas lents, m'arrêtant en ne pouvant apercevoir ce qui se trouvait au fond qui avait l'air d'être obstrué par des décombres. Je me tournais sans faire plus attention,pour rejoindre celle à la fourrure tachetée. Sauf que mon pied semblait avoir touché quelque chose. En regardant vers le bas, je m'immobilisais :

    -Je crois qu'ils ont oublié d'enlever un piège.


    Arkanon discute en 993300
    Une chasse pour deux... à trois ? (Pv Arkanon) - Page 3 1707508389-arkarka
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 384
    crédits : 521

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Jeu 11 Avr - 8:56
    image rp

    La louve avait porté toute son attention sur lui alors qu’il était pensif, s'approchant lentement, sans mise en scène. Il n'y en avait pas besoin, il avait vu de quoi elle était capable, vu qu’elle n’avait pas de pitié. Cela ne l'empêchait pas de ne pas bouger, comme s'il lui faisait confiance, à tort ? Ersa n’arrivait pas à savoir ce qu’elle ferait et décida d’essayer d’intervenir, de ne pas le découvrir. Elle imaginait qu’il pensait encore à pouvoir arranger la situation, discuter avec cette bête qui lui faisait face. 

    Ersa put admirer les yeux du Drakyns à travers ceux de la louve, y voir ce qu’il ressentait. Autant cela lui plaisait, autant ce n’était pas le moment de se laisser faire. Pire, il restait là, complètement offert à ce que pourrait faire la louve.

    (NON !!!!) 

    Elle essaya de reprendre le contrôle, de faire s'arrêter l'avancée de la louve, mais ne réussit qu’à faire faiblir ses appuis. Suffisamment, pour qu’elle trébuche, heurte le plastron de métal froid. Les deux consciences se heurtaient pour le contrôle de ce corps. Même si la bête était plus forte sous cette forme. Elle avait remarqué qu’il avait écarté les bras. 

    ( Idiot, je t’avais dit de fuir) 

    La louve grognait, claquait des dents face à ce geste dont elle imaginait la finalité. Elle ne voulait pas de lui, elle n’était pas la naine. Mais étonnement, c’est peut-être le seul qu’elle n’avait pas envie d'écharper. Malgré tout ce qu’elle avait fait, elle l’avait frappé, blessé, insulté et il lui faisait encore confiance. 

    Ersa sentit la fureur de la bête se rediriger, évitait sciemment celui qui leur faisait face. Comme si elle préférait remettre son jugement à plus tard pour être sûr. Scellant son choix par ce coup de tête dans l’armure, lâchant l’emprise pour qu’Ersa ressente cette douleur. La naine lâcha sous la surprise et recula à nouveau dans l’ombre de la louve. Sa mâchoire claqua à nouveau.

    Ses griffes teintaient sur la pierre et sa respiration sifflait à chacun de ses pas. Elle regarda l’homme récupérer son arme avant de la rejoindre. Elle n’avait pas pris la peine de retirer l’épée du mur. Préférant de loin ses armes naturelles. Il se positionna près d’elle, enfin pas trop avant de reprendre la parole, discutant avec elle comme si elle allait lui répondre. La louve ne pensait pas à la suite, elle verrait. Comme pour la chasse, elle ne faisait jamais d'hypothèse, elle découvrait, analysait et agissait. Il lui demanda de ne pas s’éloigner, Ersa aurait pu, elle se serait tapé la main contre le front. L’optimisme de cet homme le tuerait un jour. Mais elle ne se rendait pas compte que le fait qu’il lui fasse confiance calmait légèrement la louve. Et à ce compliment, la louve émit un de ses rires, juste un son comme si elle s'esclaffait. Ce n’était pas le moment, pas l’endroit, pas la femme qu’il aimait et pourtant, il pensait à ça.

    Elle entra dans le hall à sa suite, cachée dans son ombre, mais prêt à bondir si besoin. Ses pattes continuaient leurs mouvements incessants comme des armes qu’elle affûtait avant le combat. Elle remarqua rapidement le sang par terre, se demandant d'où il pouvait venir. Arkanon avança lentement à l’intérieur pendant qu’elle scrutait la pièce complète, essayant de trouver quelque chose qui n’allait pas. Il l’appela instinctivement, elle grogna à ce prénom. Elle n’était pas l’autre, mais en même temps comment pouvait-il l'appeler. Il s’était repris, ce n’était pas forcément mieux, mais au moins, il essayait de les différencier.

    Il partit explorer un coin de la salle pendant qu’elle continuait de regarder, la truffe pointait vers le haut à essayer de capter une odeur. Et elle en capta une, à l’autre bout de la salle, à l’opposé d'où était parti le Drakyn, se trouvait une porte sûrement, mais s'échappait de ce coin l’odeur de la peur. Elle fut coupée dans ce qu’elle faisait par un cliquetis, par la voix de l’homme qui ne transmettait pas plus d’émotion que d’habitude, comme s'il avait l’habitude de se retrouver dans ce genre de situation. La louve se rapprocha de lui, sentant la peur d’Ersa qui tambourinait à l’intérieur. 

    Elle se pencha près de lui, jetant un œil au piège. L'homme avait eu de la chance, il aurait dû se déclencher directement, simple pression qui déclenchait deux rangées de flèches croisées. Mais l'âge de l'installation avait dû gripper le mécanisme. La louve se pencha encore un peu plus, souffla sur les pieds sur Drakyns créant une petite plaque de glace sous ses bottes. Elle se redressa et posa ses pattes supérieures sur ses bras, plongeant son regard dans celui de l’homme. Son sourire monstrueux déforma son visage encore une fois. Elle devrait agir vite. Est-ce qu’il penserait qu’elle prendrait sa place ?

    Mais ce n’était pas l’amoureuse qui contrôlait, c’est une bête, plus intelligente que celle qui parcourait les campagnes, mais restait une bête. D’un geste brutal, elle balaya le Drakyn, aidée par la glace qui fragilisait ses appuis. Elle le suivit dans la chute pour frapper le sol durement. Le cliquetis des arbalètes que l’on déclenche s’éleva et le sifflement des carreaux qui passait au-dessus des deux corps. Les yeux de la louve s’écarquillèrent et un rugissement s’éleva de sa gorge. Elle n’avait pas vérifié la hauteur du piège et un des carreaux était venu se ficher dans son épaule. 

    La porte s’ouvrit dans un fracas à l’autre bout de la pièce, une dizaine d’hommes entrait en courant, venant voir ce que le piège avait déclenché. La louve se redressa rapidement. Pour faire face à la nouvelle menace. La blessure ne l'empêcherait pas de se battre, elle tenta d'arracher le carreau pour que sa régénération puisse prendre le relais, mais ne put l’atteindre. Elle grognait, tremblait presque d’excitation face au combat qui approchait.




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum