DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    3 participants
    Aller en bas
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 26
    crédits : 134

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t690-un-guerrier-un-pere-un-mari-un-roi
  • Lun 10 Oct - 12:19

    Je hais ses grandes gueules, mais elles permettent d'élever la richesse de notre faction.

    Si Tensai avait en horreur une catégorie de reikois, c'était sans aucun doute celle des marchands. Des êtres vils, manipulateurs, usant de leur parole comme d'un couteau acéré en vue de vendre un service où pour en obtenir un autre. Un bon vendeur pourrait vendre du crottin de cheval et faire croire que c'est un chocolat, riche et raffiné. Et le pire, c'est que les meilleurs vendeurs y arrivent et parviennent à vendre cela cher et vilain. On est loin de l'honneur d'un guerrier. Loin de l'honneur d'un combat. Et pourtant, les marchands sont un mal nécessaire pour le pays. En vue de la recrudescence de nombreuses recrues, il est essentiel d'augmenter les profits et donc d'élever les marchands à un rand plus honorable. Ainsi, une fois, et loin d'être coutume, Tensai arriva au marché d'Ikusa. Vêtu d'un long manteau recouvrant son épaisse armure sombre, Tensai se balada sans garde, pour ne pas attirer les regards à lui. Il avait entendu que les marchands se rassemblaient, commençait à créer une guilde, un syndicat. Via ses informateurs, Tensai pouvait ainsi être informé de tout. Il entra dans une tente marchande installée de fortune et rassemblant les reikois les plus influents parmi les marchands. Tensai, toujours la capuche sur le dos, évitant d'être reconnu et s'installa sur une chaise.

    — Tiens donc, un nouveau marchand ? 

    Tensai ne répondit rien. L'homme, se donnant droit de supériorité par rapport à Tensai s'approcha de lui et posa une main sur l'épaule du roi.

    — La taverne est de l'autre côté l'ami. Je t'inviterai à déguerpir de là si tu veux garder l'usage de tes mains.

    — Enlève ta sale patte de mon épaule.  

    Effaré, l'homme sorti habilement un poignard de sa manche et retira la capuche de Tensai. C'est la peur qui l'empli ensuite. Lâchant son couteau et s'agenouillant directement à terre.

    — Veuillez m'excuser votre seigneurie, je ne savais pas.

    — C'est là le problème, vous ne savez rien.  

    Tous se retournèrent vers Tensai. Il était rare de le voir se mêler ainsi au peuple, mais ce n'était pas pour déplaire le Syndicat des marchands. Ils allaient pouvoir profiter de la présence du roi pour faire bonne figure et le convaincre de la bonne nécessité de mettre en place une guilde des marchands pour le bien du Reike. Tensai s'adossa contre sa chaise et regardait chacun des marchands dans les yeux. Son regard, couleur feu ardant, était puissant, sévère et intense.

    — Bon, qu'attendons-nous pour commencer ?

    Une servante arriva et déposa une bière devant le roi après un signe d'approbation. La réunion allait enfin pouvoir commencer.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Aryan Iceshade
    Aryan Iceshade
    Messages : 120
    crédits : 1317

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage Soutient
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
  • Lun 10 Oct - 18:55
    Aryan n'avait pas retrouvé cornue. Après une semaine de recherche intérieur sur lui même, il avait rebroussé chemin. Cinq jours, et il était a Ikusa. Il n’était pas venu par hasard. Il avait plusieurs fois entendu parler de la création d'un groupe de marchants, dont certain qu'il connaissait, pour les avoir aidé a une époque ou a une autre durant les trois dernières années.

    Il n’était pas véritablement marchant lui même. Pas dans le sens qu'on l'entendait du moins. Certes, il vendait des services, mais aucun bien. Juste de la connaissance. Il n'avait pas mit extrêmement longtemps avant de se faire un nom, et surtout une qualité encore plus rare : Il etait apprécié de la quasi totalité des marchants qu'il connaissait.

    Il y avait souvent de la rivalité entre les différentes familles marchandes, les solitaires, ou les petits groupes formés au gré des routes, mais Aryan, lui, n'avait jamais reçu aucune animosité. C’était un bon compagnon de table, quelqu'un sur qui la plupart avait pu compter a un moment ou a un autre, et qu'il avait fait prospéré a l'aide de conseil et d'anecdote.

    Au départ, ce n’était que de l'apprentissage sur le terrain. Il avait réfléchit et affronté les problèmes des gens un par un. Et au fil du temps ou il avait gagné de l'influence, et que le bouche a oreille avait fonctionné, lui même était devenu meilleur, prenant rapidement en expérience en la matière. Il aimait beaucoup cette activité, stimulante, jamais redondante, puisque chaque client était différents.

    En plus de cela, il avait pu obtenir un réseau d'informateurs extrêmement performant. Qui mieux qu'un marchant itinérant pour entendre la plupart des ragots ici et la ? Aryan était intelligent et avait pensé a tout ça dés le départ. Et tout ce déroulait bien mieux qu'il l'avait prédit au départ. Les humains étaient des créatures simples.

    C'est comme ça qu'il s’était retrouvé sous cette tente, au milieu de l’après-midi. Il repéra plusieurs marchants qui lui répondirent d'un sourire ou d'un signe de tête, et plusieurs autres qu'il n'avait encore jamais vu. Il n’était pas encore la personne la plus influente sous la tente, mais il ne voyait personne être beaucoup plus que lui, en tout cas. Il avait la certitude d’être bien placé.

    La tente s'ouvrit a nouveau, mais cette fois une silhouette encapuchonnée pénétra la salle de réunion improvisé. Et prit place en bout de table. La plupart ignorèrent le nouveau venu mais pas Aryan, qui observa avec une curiosité non dissimulé. Il avait aussitôt sentit l'aura du nouveau venu. Celui qui alla l’apostrophé, aurait sans doute du faire de même, et manqua visiblement de se faire dessus.

    Le grand roi en personne. Ça c’était une surprise. Il avait toujours eu envie de le rencontrer. Ça, c’était une personne qui était digne de l'ange. Digne de sa plume. Il aurait pu écrire durant des jours avec lui, sur lui, sous sa diction. Une personne digne d'attention.

    Tous ou presque inclinèrent la tête, mais pas l'ange, qui observa le roi avec attention. Il s’était posté vers l'autre bout de la salle, dans un coin un peu reculé. Il n’était pas la pour négocier lui même et il s'en fichait un peu. C’était même l'inverse. Plus les marchants seraient uni, moins ils auraient besoin de lui, c’était logique.

    Tensai dégageait une puissance et une autorité quasi-absolu, et le scribe n’était pas étonné que la plupart des gens ne puissent tenir en sa présence. Mais étrangement, lui était a l'aise. Il avait l'impression d'avoir conversé fréquemment avec au moins une personne puissante dans le passé. Il aurait bien voulu s'en souvenir mais ce n’était pas le cas. Dommage.

    Le Roi semblant ne pas avoir envie de passer trop de temps ici, et a son top verbal, une servante vint le servir, et plusieurs autres, chacune appartenant a chaque marchant, pour ceux qui en avait a leur service, apparurent également pour imiter la servante royale.

    Alors Aryan baissa un bref instant les yeux sur le carnet ouvert devant lui, et sa plume tremblant frénétiquement dans sa main, il tenta de tempérer l'excitation de sa curiosité naissante, en attendant l'ouverture des débats.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 93
    crédits : 2825

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Jeu 13 Oct - 11:09




    - Grand Marché, Ikusa -

    Il n'était pas à la tête d'une vaste compagnie, il n'était pas particulièrement riche et n'était pas nécessairement reconnu dans le domaine. Mais Zaïn Tevon-Duncan aimait ça et était bon dans les affaires, l'objet commercial était fascinant et représentait une source de revenu considérablement plus stable que son arène de combat. Il se rendait donc régulièrement au Grand Marché de la capitale, de plus son arène bordait ce quartier animé, donc ses deux sources de revenus sont situés quasiment au même endroit. Il se rendait donc à une certaine assemblée de marchands dans la mesure où il était lui-même armateurs de navires de commerce, étant amené à traiter avec ces messieurs au quotidien.

    ZaïnTevon-Duncan était en effet propriétaire de deux cogues ainsi que d'une flute, récemment acquise, il exerçait principalement dans le transport d'épices et, depuis peu, de métaux. Le principal ennemi du commerçant naval actuel était le mage proposant ses services de téléportation pour transporter des marchandises d'un bout à l'autre du continent en un claquement de doigts. Mais aussi efficaces soient ces satanés joueurs de passe-passe, ils étaient avares et pécuniers, réservant leurs "services" aux plus riches marchands. La majorité des commerçants faisant ainsi toujours appel à des armateurs tels que Zaïn.

    Il se rendait donc à cette rencontre entre commerçant dans un but tout à fait professionnel, en effet, il se devait de se faire remarquer lors de cet évènement, les marchands allant échanger au sujet de l'évolution de la situation commerciale de l'Empire. Le fait étant que Zaïn avait certaines cartes en main qu'il comptait bien jouer durant les discussions à venir pour obtenir la notoriété qui lui manquait dans le milieu commercial. Le souci étant que les hybrides étaient peu reconnus et même peu appréciés au Reike, il se devait donc d'impressionner ses interlocuteurs par l'apparence afin d'éviter que l'on se concentre sur ses oreilles. Il avait donc revêtu une tenue élégante et tout à fait à propos pour l'occasion.

    Le tenue en question :

    Mais lorsqu'il prit place sous la tente, il n'aurait jamais pu deviner qu'il se trouverait en présence du souverain du Reike en personne. C'était la première fois qu'il le voyait en chair et en os, et pour être honnête, ses portraits officiels lui rendait bien plus hommage que la réalité. Mais outre cela, Tensai était adepte des entrées dramaturgiques. Zaïn remarqua la surprise qui traversa l'assemblée et en fit fi, étant plus mû par la curiosité qu'autre chose, il se leva pour s'avancer tout en se présentant à ses confrère ainsi qu'au souverain, une certaine confiance dans la voix. Il était là en position de gagner la notoriété qu'il recherchait tant, et encore mieux maintenant que Tensai faisait parti de ses auditeurs.

    - Zaïn Tevon-Duncan, de la compagnie éponyme. Se présenta t-il sans plus de cérémonies. Nous sommes tous présents ici afin de traiter d'un sujet qui nous tiens tous à coeur et qui est central dans les débats lorsque le sujet de la puissance économique du Reike est abordée : Le commerce. Lucratif, mais surtout nécessaire, vital même. Il porta son regard sur le souverain, s'adressant directement à lui. J'ai rencontré le mois passé votre Cœur, avec qui je me suis entretenu à ce sujet, et au risque de répéter ce que vous avez déjà entendu de sa bouche, je tiens à dire que la mission de faire fructifier le commerce reikois ne sera pas une mince affaire, quoique tout à fait réalisable. Il faisait les cent pas sous la tente, portant son regard sur chacun de ses auditeurs.

    - Vous n'êtes pas sans savoir que la gangrène de notre milieu n'est pas le manque de ressources - nous en avons à foison - ni le manque de main d'œuvre, et encore moins le manque de demande. Le tare auquel nous devons faire face c'est la SSG républicaine, conglomérat monopolisant le transport terrestre comme maritime, sans parler de leurs comptoirs bien plus organisés et prestigieux que les nôtres. Il posa de nouveau son regard sur Tensai. Mais si l'Empire pense pouvoir un jour rivaliser avec une telle puissance commerciale, ce ne sera pas en jouant avec les mêmes règles, ni même sur le même plateau. Certains pensent ici que le meilleur moyen de reprendre la main est de créer à notre tour un conglomérat marchand. Illusion que tout cela. Il balaya l'air d'un revers de main.

    - Foutaises ! Objecta quelqu'un dans l'assemblée.

    - Voulez-vous donc vous lancer dans un combat à main nue contre Goliath ? Pensez-vous qu'on puisse, de notre vivant, lutter et abattre un adversaire sur son propre terrain ? Non, bien évidemment que cela est une utopie. Si nous voulons concurrencer la SSG, il nous faut rester divisé administrativement mais soudés dans nos cœurs, je m'explique : Gardons la disposition actuelle de notre puissance commerciale, des marchands indépendants, faisant appel à des armateurs tels que moi, et échangeant avec des commerçants travaillant pour eux-mêmes. Cette base, nous l'avons déjà, tenter de la modifier serai plus qu'ardu.

    - Pas tant que ça, maitre Tevon-Duncan. Clama un second.

    - Si vous voulez, le Coeur est de mon avis, vous ne trouverez pas un expert plus érudit en la matière que lui, je le crains. Tout ce qu'il est nécessaire de faire c'est d'investir, et pour cela les taxes drastiquement diminuées, la flotte commerciale pourra ainsi être élargie. Et même si aucune n'égalera la taille de la flotte commerciale républicaine, la totalité de nos navires, une fois construits, battra à plate couture nos concurrents. De nouveaux comptoirs doivent voir le jour pour épauler cette expansion. Et pour tout cela, un conglomérat serai inutile et ne ferai que ralentir le processus. Il traversa l'assemblée de son regard avant de le poser sur Tensai.

    - Votre hégémonie commerciale, vous l'avez ici. Il écarta la bras, englobant l'assemblée de marchands sous la tente.

    Si Zaïn pouvait présenter quelques défauts comme tout un chacun, il compensait tout cela par sa rhétorique. Il avait toujours été beau parleur et était fait pour représenter et diriger des hommes, il aurait pu faire une grande carrière militaire, mais comme la présence de l'Empereur le prouvait : Le commerce était aussi important que l'armée.





    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum