DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Wind of change feat Zaïn - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Dim 23 Avr - 10:28




    - Datura Stramonium, Ikusa -

    Zaïn en avait terminé avec les gardes d'Amundo. Normal qu'il ai eu besoin d'avoir recours à des menottes magiques, sans quoi il n'aurait rien pu faire avec des sbires si médiocres. Zaïn avait souvent vu les barons de la pègre accompagnés d'Orc gigantesques et de Drakin aux muscles hypertrophiés, ou encore de très fin bretteurs ou mages particulièrement compétents en terme de destruction. Mais là était bien la preuve qu'Amundo n'était que le petit frère, il avait hérité du marché difficile d'Ikusa et son frère ne lui avait laissé que quelques humains banals, peut-être un peu plus dangereux que la moyenne, mais demeurant des moustiques pour Zaïn.

    En revanche, l'elfe avait bien un atout de taille pour assurer sa sécurité : Sa propre fille. Allez savoir combien de fois ils avaient opérés ce petit manège avec ses ennemis, la petite elfe formant une barrière bien plus efficace qu'une armée de malfrats. Lorsqu'il eu terminé de les mettre à terre, il adressa un regard à Myriem qui s'était débarrassée de l'elfe, il lui sourit. Mais immédiatement ce dernier disparu lorsque Myriem s'adressa à quelqu'un que Zaïn ne voyait pas, caché derrière le battant de la porte de la cave. En effet, de là où il était, il ne voyait pas Linuviel, il l'appris de la bouche de Myriem, mais il su d'emblée qu'il devait agir.

    Lorsque son amie fut mis hors combat, Zaïn fit deux bonds agiles, le plus silencieux que sa masse le lui permettait pour se rapprocher de la porte et attendit derrière le battant en bois, priant pour que la petite, dans sa rage, ne se doute pas qu'il se tenait derrière la porte entrouverte. Zaïn ancra son regard dans celui de Myriem, attendant un signal. Linuviel s'avança, surement pour aller s'enquérir de l'état de son père, et alors Zaïn compris dans le regard de Myriem qu'elle pénétrait dans la pièce. D'un mouvement brusque de l'épaule, il claqua violement la porte, le battant s'abattit sur la petite elfe qui fut plaquée contre l'encadrement de la porte. Elle fut assommée sous le coup, lâchant sa poupée.

    Immédiatement, Myriem fut libérée de son emprise et manqua de tomber, Zaïn la retenant par le coude.

    - Ça va, tu n'as rien ? S'enquit-il d'emblée.

    Ils avaient plusieurs problèmes sur les bras. Tout d'abord ils devaient libérer les deux autres hybrides toujours ligotés, ensuite ils devaient décider du sort d'Amundo (cela Zaïn s'en chargerai avec joie), mais également de celui de sa fille, et seulement ensuite ils devaient s'échapper de ce lieu. Chaque choses en son temps, Zaïn alla libérer les deux hybrides, trancha les cordes à l'aide d'un des glaives ramassés.

    - Partez. Soyez forts. Fit-il avant que les deux rescapés s'en aille sans demander leur reste. Ils pourront s'envoler depuis la cours sans craindre les sbires restants.

    Zaïn revint vers son amie, contemplant le corps de la petite elfe, reposant au sol. Son visage d'enfant, dans les pommes comme ça, semblait presque innocent, comment une telle créature pouvait se livrer à des exactions de la sorte sans broncher ? Il devait y avoir anguille sous roche. Zaïn demanda alors à Myriem, surement plus sensible à ce genre de situations que lui.

    - Que va t'on faire d'elle ?



    « Quelqu’un va mourir pour que quelqu’un d’autre puisse vivre. »


    - Geralt de Riv.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Jeu 27 Avr - 14:27
    - Datura Stramonium, Ikusa -

    La première fois dans le jardin je n'avais rien vu venir car on nous avait assommé directement je pense après que nos esprits furent sous contrôle mais cette fois ci j'avais eu le temps de voir ce qui allait se passer, j'avais regardé ses yeux et je les avais vu changer. En réalité la fillette n'y était pour rien et c'était le pire dans tout cela. Je n'eus que le temps de prévenir Zaïn avant de perdre le contrôle et de pouvoir réagir par moi même. Je dansais, la belle affaire...

    Je vis l'hybride assommer la fillette avec un tact tout à fait parfait, enfin autant que faire se pouvait sans blesser vraiment l'enfant. Libérée de l'emprise je soufflais, expulsant de l'air comme si j'en avais besoin, comme si j'avais manqué des respirations, il n'en était rien mais c'était le ressenti que j'avais. Je relevais mon regard sombre vers mon ami en acquiesçant.

    - Je vais bien oui.

    Le voyant juste à mes côtés je tendis mes poignets toujours attachés vers lui.

    - Tu peux me défaire de ça par contre?

    Bien sûr qu'il le fera
    vraiment?" :

    Enfin libérée de cette entrave je regarde l'enfant et la poupée au sol, laissant ma magie glisser dans la pièce et analysant au mieux ce que je percevais. Laissant Zaïn au sauvetage des hybrides je réfléchissais pour arriver à une conclusion qui me semblait la bonne et la plus logique.

    Je me baissais pour passer mes mains sur l'enfant, assommée, belle bosse mais rien de dramatique, j'analysais son état et tout était pour le mieux même si je la trouvais faible pour une enfant de son âge, par contre le problème était tout autre.

    - Elle, je vais la soigner et elle sera notre garantie qu'Amundo ne te fera plus rien et va même te rendre service parce que vois-tu elle n'est responsable de rien de ce qu'elle a fait, la poupée est maudite ou contient une entité néfaste. Il y a donc deux possibilités. C'est l'oeuvre d'Amundo et c'est un monstre il doit mourir pour avoir fait ça à sa propre enfant *ma voix charrie des glaçons en disant cela, emplie d'une colère froide* soit... il n'est qu'un pantin aux mains de son propre frère et le fait que sa fille soit otage d'une malédiction cela l'oblige à suivre les ordres... Donc je vais détruire cette chose qui n'a aucune raison de perdurer et on va réveiller Amundo pour savoir quelle est la situation réelle pour décider ce que nous faisons de lui.

    Tout en parlant, ma magie avait glissé de mes mains, changeant comme toujours l'odeur des lieux pour remplacer le renfermé et l'humidité par une douce odeur marine. Mes pupilles avaient quitté leur noirceur pour briller comme des améthystes. J'insufflais à Linuviel de l'énergie car son corps était épuisé, probablement à cause de la possession. Ensuite posant mes mains sur sa tête je résorbais l'hématome sous dural afin qu'elle ne souffre pas à son réveil. Je m'assurais d'ailleurs de forcer son corps à produire des endorphines pour qu'elle dorme un moment encore sans nous entendre.

    Je me relevais alors que Zaïn s'occupait d'Amundo et d'éventuels autres sbires qui risquaient de prendre la poudre d'escampette au vu de la situation et des corps à terre. Je m'installais à côté de la poupée, assise en tailleur, j'inspirais profondément. J'ouvris mes mains autour de la poupée, la laissant au milieu sans la toucher bien entendu. J'avais le souvenir de mon examen pour devenir officiellement medecin et mage guerisseur, nous avions affronté et détruit une liche après tout alors une entité dans une poupée...

    Ma magie se concentra dans mes mains, moi je voyais des fils d'énergie pure quittant mon corps comme des filaments d'une toile d'araignée brillante et bleutée. Ses filins je les manipulais et les tissais pour en faire une prison pour l'entité de magie noire qui avait été emprisonnée, liée dans la poupée. Une sorte de cri, mental probablement retentit, j'imagine que Zaïn aussi l'avait entendu, la chose criait, pestait, c'était incompréhensible mais elle déversait sa colère et sa rage face à son impuissance à agir sans porteur. Ma toile tissée dans les mains je déposais la poupée dedans et refermais le tout, quand la poupée toucha ma magie cela fit un premier bruit étrange, comme un pustule qu'on explose, un furoncle qui se rond et déverse son pus... De la poupée sorti un liquide noirâtre, nauséabond, malsain, c'était la chose qui tentait de fuir... Hélas pour la chose j'étais prête et ma toile tissée pouvait se manipuler à la vitesse de mon esprit aussi j'appuyais sur la poupée pour en sortir tout ce qui pouvait l'être et ensuite je resserrais mon emprise sur cette chose.

    Dans nos têtes un hurlement de douleur retentit avant que ce ne fut la fin, le silence, la mort... Cette chose n'existait plus c'était un fait. Derrière nous, Amundo s'était éveillé, tiré de sa léthargie par le cri.

    - Qu'est-ce que...

    Son regard se posa sur Linuviel et il blêmit...


    Message 9
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Dim 30 Avr - 12:20




    - Datura Stramonium, Ikusa -

    Heureusement que Zaïn avait compris tout de suite ce qu'il se passait, les explications de Myriem le confirmèrent un peu plus, ils avaient affaire à un démon. Zaïn ne s'était jamais battu contre un démon et savait, après cette désagréable première fois, qu'il ne voudrait plus jamais en voir un de sa vie - si seulement il savait - se rendant bien compte que si physiquement il était implacable, il trouvait vicieux de s'en prendre à son esprit, jugeant ces méthodes peu honnorifique. Lorsqu'on voulait se battre contre quelqu'un, si on voulait se respecter a minima, il fallait se battre sur le même plan, au lieu de faire preuve de ruse... Surtout un démon, qu'elle honte !

    Cela ne fit qu'accroitre un peu plus son ressentiment envers ce gredin d'Amundo, user de la sorte d'un démon sur sa propre fille relevait de la pure cruauté. Visiblement Myriem était du même avis que lui, mais si, de son côté, Zaïn aurait simplement tordu la nuque du malfrat, la mage semblait vouloir lui tirer les vers du nez. Après ce qu'il avait tenté de faire, Zaïn trouvait qu'elle faisait preuve d'une bien trop grande miséricorde. Enfin, c'était elle qui voyait.

    Elle lui demanda alors de la libérer. Il était vrai qu'elle s'en sortait si bien avec les mains liées qu'il n'osait imaginer ce dont elle était capable une fois libre de ses mouvements. Bien évidemment il accéda à sa requête, pinçant les cordes du bout des doigts, et comme si ce n'était qu'un brin d'herbe, il coupa les liens.

    - Si ça ne tenait qu'à moi, je lui réglerai son compte et j'en parlerai plus. Le monde contient bien assez de salauds. Mais il haussa les épaules, s'en remettant à elle.

    En revanche, l'exorcisation de la peluche ne plut guère à l'hybride, lui qui n'aimait pas beaucoup ce genre de magies, il était servis. Le peu ragoutant miasme noirâtre qui tentait de s'en échapper était une menace bien trop grande pour que Myriem ne le laisse s'en tirer à bon compte. Zaïn poussa un soupir lorsqu'elle parvint enfin à s'en débarrasser pour de bon. Aujourd'hui, l'hybride avait eu la preuve que taper sur son ennemi n'était pas toujours la meilleure des réponses, il était à peu près sûr que ce genre d'adversaire démonique de craignait guère les attaques physiques. Ce constat le déprima un peu.

    Mais voilà qu'Amundo revenait à lui, Zaïn se redressa de toute sa hauteur et alla se planter devant l'elfe, l'intimant de rester au sol. Il croisa les bras sur sa poitrine, et le toisant, il lui indiqua :

    - Plus de tours de passe-passe pour toi, Amundo. La demoiselle va à présent de poser quelques questions, et tu as intérêt à lui répondre efficacement, sinon... Il passa son pouce le long de sa gorge, une image suffisamment évocatrice pour faire déglutir l'elfe, peu confiant.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 22 Mai - 19:33
    - Datura Stramonium, Ikusa -

    J'avais donc attendu que mon fidèle ami me libère de mes liens, j'avais beau avoir de nombreuses qualités ou capacités, je peinais dans un certain nombre de domaines hélas. Mais on ne pouvait pas être parfait en toute circonstance quand bien même avouons le je la frôlais (la perfection suivez !!! ).

    Je suis tout à fait d'accord en un sens avec toi Zaïn mais néanmoins j'ai l'intime conviction que le laisser en vie et lui prouver combien nous lui avons rendu service et ôté une épine du pied pourra te servir plus tard.

    J'avais souri de la manière la plus innocente du monde, j'étais une bienfaitrice dans l'âme mais parfois certaines âmes me semblaient en effet trop sombres pour pouvoir être sauvées ou guidées vers la lumière alors on devait faire en sorte qu'elles restent le plus possible près de la lumière pour ne pas les laisser se dissimuler dans les ténèbres et au regard inquiet d'Amundo pour sa fille je savais qu'il ferait tout pour elle.

    La magie noire dissipée nous pouvions nous consacrer au tenancier des lieux. Zaïn s'approcha de lui et lui intima de répondre à nos questions éventuelles et surtout de ne pas bouger d'un pouce sous peine d'une sanction immédiate et irréversible. Je me masse les mains et observe la fillette endormie, elle restera ainsi probablement un moment. Je me tourne vers Amundo.

    - De fait vous nous êtes redevables doublement. Pour ne pas vous tuer sur le champ après nous avoir emprisonné et surtout pour avoir libéré votre fille de cette possession démoniaque. L'entité est détruite et l'esprit de Linuviel libre.

    Quand bien même Amundo tente de garde un air détaché et impassible à mes mots je perçois son relachement, il est soulagé, pas pour sa propre vie non, mais pour son enfant, son regard qui s'égare un instant de trop sur elle me le confirme, il ne peut cacher l'amour qu'il a pour elle et c'est son point faible quoi qu'il arrive.

    - J'imagine aisément que celui qui vous contraint pourrait être mécontent d'apprendre que son emprise sur vous n'existe plus. Il y a donc plusieurs possibilités. Soit vous nous dites qui est l'auteur de cela et ensemble éventuellement nous pouvons détruire cette personne ou lui montrer qu'elle n'a plus d'influence, soit vous vous murez bêtement dans le silence.

    - Me prenez vous pour un sot?
    - Non justement ce n'est pas le cas. Est-ce votre frère le responsable de cela?

    Je ne sais pas détecter les mensonges magiquement mais je sais percevoir les émotions et observer les attitudes, gestes, trahisons corporelles et... il s'est crispé à ses mots.

    - Bien c'est donc votre frère le responsable de cette infamie. Nous sommes donc d'accord pour dire qu'il mérite d'être châtié pour s'être pris à votre fille, sa nièce.
    - Oui... je vous l'accorde et ?
    - Donc dites nous ou et quand vous comptiez livrer les hybrides, quel est le dispositif de sécurité dont il dispose, comment le contourner et... nous débarasserons le sekai de cette pourriture avec votre aide et vous... vous vous contenterez de vendre des plantes ou ce que vous voulez dans votre échoppe mais fini le commerce d'esclave.
    - Vous m'aideriez à renverser mon propre frère?
    - Nous n'avons aucune allégeance envers lui que je sache non?
    - Certes.

    L'enfant bouge doucement, emmergeant des brumes de l'inconscience.

    - Dépêchez vous d'accepter sinon il risque d'y avoir une orpheline de plus sur le Sekai...

    Ma voix est glaciale en disant cela, j'y mets toute la conviction possible... espérant que cela suffise.

    Message 10


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mer 24 Mai - 10:44




    Myriem se montra étonnamment miséricordieuse, à l'instar de son compagnon qui n'attendait que de se débarrasser d'Amundo, cet ennemi des hybrides et le félon de trafiquant d'esclaves qu'il était. C'était ans compter que la baronne voulut lui laisser la vie sauve, allant jusqu'à lui proposer une marché. Décidemment elle avait de la suite dans les idées et n'abandonnait rien, elle allait toujours au bout des choses. Là où n'importe qui aurait renvoyé Amundo chez lui d'un coup de pied au cul et aurait classé l'affaire, Myriem chercha un compromis permettant de régler l'affaire une bonne fois pour toute. Quelle ne fut pas le surprise de Zaïn lorsqu'il l'entendit faire la proposition de démanteler le réseau de Taundervuth Engwanner !

    Pour le coup, elle ne se lançait pas dans une entreprise de petite envergure, et là où elle arguait vouloir rester auprès de son fils, ce qui comprenait de jouer de prudence, ce qu'elle avançait là n'allait pas être une mince affaire. Mais c'était louable, Myriem se révélait être une véritable justicière ! Il fallait croire que la vue d'un tel trafic et la possession d'une enfant innocente par un démon avait réveillé quelque chose en elle, son âme de chevalière de l'ombre luttant pour la justice. Zaïn ne pouvait que louer le courage de Myriem de Boktor et son abnégation. Il resta donc en retrait, la laissant mener l'interrogatoire d'une main de maitre.

    Lorsqu'elle posa enfin son ultimatum, Amundo mis une paire de secondes à répondre, le regard coincé sur sa fille.

    - C'est d'accord. On devait procéder à la transaction à la ferme de la Jolie, après la porte Ouest. Admit-il.

    - Et Taundervuth sera présent. Assuma Zaïn.

    - Oui.

    Zaïn adressa alors un regard à son amie, comme pour confirmer qu'il n'y avait pas le moindre mensonge dans ses paroles, après tout Myriem pouvait capter les émotions, peut-être pouvait-elle déceler de la malice ou de la satisfaction ? Un signe de tête de cette dernière lui indiqua qu'Amundo était sincère. Ils allaient donc pouvoir se rendre sur place sans craindre la moindre embuscade et régler son compte au trafiquant, malfaiteur et démoniste qu'était Taundervut Engwanner. Zaïn cala alors un coup de coude dans la figure de l'elfe, le renvoyant dans son coma. S'il ne pouvait pas le tuer, il pouvait au moins lui apprendre le respect.

    - Viens Myriem, quittons cet endroit, cette atmosphère viciée commence à m'insupporter. Fit-il en lui ouvrant la porte d'une manière galante.

    De retour dans le jardin à la pelouse immaculée, les deux amis avaient du pain sur la planche, mais Zaïn voulait d'abord tirer quelque chose au clair, la vengeance attendrait.

    - C'était très téméraire de ta part, j'admire ce que tu viens de faire, mais tu n'es pas obligée de faire ça, je peux continuer seul... Il savait qu'elle refuserait, il n'attendit donc pas sa réponse avant de venir à ce qui le turlupinait. ... et par rapport à ce qu'il s'est passé tout à l'heure, est-ce que ça signifie quelque chose ?

    Il faisait référence à la manière atypique dont elle l'avait libéré, il voulait s'assurer que ce n'était qu'une stratégie pour les tirer de cette situation délicate et pas autre chose.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 11 Juin - 21:44
    J'avais écouté la fin des indications fournies par Amundo et j'avais finalement hoché la tête, je n'avais pas d'autres questions à lui poser, nous avions tout ce dont nous avions besoin. Je n'avais pas la moindre idée du fait qu'Amundo dise ou non sa vérité, je ne lisais que les émotions et il était soulagé pour sa fille, cela était perceptible et l'emplissait totalement. De fait cela me semblait totalement logique qu'il soit inquiet pour elle, cela lui donnait une sorte d'humanité et cela me rassurait, je ne supportais pas le mal simple et pur, cela me donnait la nausée.

    Je ne réagis même pas quand Zain lui asséna un coup qui l'envoya dans le monde des rêves pour un moment alors que sa fillette reprenait connaissance. Nous en avions fini ici et la suite était à écrire. Retrouver l'air libre me fit du bien. Une fois sur la pelouse immaculée de la propriété d'Amundo, ses travailleurs nous ignorant superbement ou plutôt regardant le sol pour éviter nos regards nous étions tranquilles.

    Et Zaïn sembla un instant ennuyé avant de me poser une question. J'ai ouvert la bouche pour répondre, cela me semblait simple et je restais silencieuse finalement, chose peu habituelle, fronçant les sourcils.

    - Tu veux la vérité?

    Ah le grand mot qui fait parfois peur aux gens quand il est prononcé et qui semble pourtant si simple au final.

    - Toi, dis moi que ce baiser ne peut avoir de sens. Je ne peux pas me le permettre.

    Stricte vérité de ma part, mais pas forcément celle qu'il voulait entendre, et lui que pouvait-il en penser? Dans le fond je ne souhaitais pas le laisser répondre et je tournais les talons, j'avais tout dit. Je m'élançais en marchant d'un pas vif et décidé, prête à en finir avec ces pourceaux. Je me tournais de nouveau vers lui en grimaçant.

    - Je suis en route sauf que je n'ai pas la moindre idée d'où se trouve la Ferme de la Jolie, géographiquement parlant je pourrais probablement trouver la Porte Ouest mais cela se limitera à ça et nous aurons besoin d'être discrets probablement... ou pas... on débarque en sauveurs épiques armes au poing comme dans les romans d'aventure.


    Message 11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Lun 12 Juin - 9:54





    - Datura Stramonium, Ikusa -

    Il était aisé de comprendre les vents, d'apprendre les constellations, de maitriser la magie, de devenir un cador en politique, il était même facile de réussir dans le commerce, de devenir seigneur. Tout cela était d'une simplicité enfantine à côté du fait de comprendre les femmes. On pouvait faire des recherches pendant des millénaires, être le plus vénérable des sages que le Sekaï ai porté, si l'on restait un homme, on ne pouvait comprendre les femmes dans toute leur amplitude. Les hommes se rassuraient d'ailleurs en se disant que les femmes ne comprenaient pas les hommes non plus. Et le monde tournait comme cela très bien depuis la nuit des temps. Les gens ne se comprenaient pas et pourtant ils parvenaient à vivre ensemble, un paradoxe des plus captivant.

    Zaïn était un homme, or, il comprenait les femmes plus que la moyenne, mais de nombreuses choses lui échappait encore. De fait, il doutait de l'authenticité du baiser que lui avait accordé la diviniste. Depuis qu'il la connaissait il avait toujours eu un petit faible pour elle, mais sans jamais déceler la moindre réciprocité chez elle. La péripétie qu'ils venaient de surmonter avait peut-être brisée la glace... dans le sens figuratif et le sens littéral de l'expression.

    Lorsqu'il lui posa la question, tout penaud, elle aurait pu lui répondre "non, c'était purement tactique" ou "peut-être qu'il y avait des sentiments, oui". Mais rien de tout ça, au lieu de ça elle devait jouer au Seigneur Sith, parlant en énigme, de manière nébuleuse et déroutante. Zaïn était quelqu'un de naturellement très direct, lorsqu'il pensait quelque chose il n'aimait pas tourner autour du pot et exprimait sa pensée. De la sorte, il estimait que cela faisait gagner du temps à tout le monde et que chacun savait à quoi s'en tenir, tout était plus clair. Mais là, Myriem n'avait réussi qu'à projeter une ombre sur l'esprit de l'hybride. Pour lui, ce baiser avait eu du sens, mais la façon dont elle l'avait dit ne désignait pas précisément si c'était pareil pour elle. Il n'avait pas eu sa réponse et ne savait à quoi s'en tenir. Alors il ravala ses questionnements et ils passèrent à autre chose, comme Myriem avait tant envie d'enchainer.

    - Je pensais qu'on pourrai tout simplement se présenter là-bas comme si nous y étions attendus. De la sorte nous verrons bien si nous aurons besoin d'user de ruse ou si nous devrons tout de suite passer aux négociations musclées. Proposa-t-il.

    Après ce qu'ils venaient de vivre, Zaïn n'avait pas trop la tête à user de malice, ayant été eux-mêmes victimes d'une ruse des plus pernicieuse. Il ne voulait pas user des mêmes tactiques que ses adversaires pour les vaincre. Ils avaient de bonnes chances de tomber contre une bande d'escogriffes sachant se battre, mais Zaïn en avait l'habitude, et maintenant il avait la preuve que Myriem savait se défendre mieux que quiconque.

    Ils se pointeraient donc là-bas, déployant surement un petit mensonge pour s'approcher de Taundervuth, et alors, ils passeraient aux "négociations musclées" s'il ne voulait pas entendre raison. Mais pour l'instant, ils quittèrent le Datura Stramonium, bien que Zaïn aurait bien aimer foutre le feu au lieu vicié, ils n'étaient pas venus pour faire justice eux-mêmes. Le soir même ils seront encore à temps de signaler le commerce illicite à la garde, laissant encore une chance à l'elfe et à sa fille de mettre les voiles.

    Connaissant le chemin à prendre vers la ferme en question, ils se mirent en route sans plus attendre, après tout ils avaient un rendez-vous.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 4 Juil - 19:41
    Je crois que je venais de rater le coche en un sens, une occasion manquée qui jamais ne se représenterait et symbolisait ma capacité à demeurer inerte face à ce que je pouvais vraiment ressentir. Refuser d'accepter, refuser de voir la réalité je crois que je ne faisais que cela depuis ma rencontre avec ce maudit pirate Kirig. Il m'avait coincé dans une sorte de bulle, bulle qui me servait de protection mais me coupait aussi des autres depuis deux ans passés maintenant. J'avais espéré une réaction de Zaïn mais il n'y en eu aucune, il n'y avait donc jamais rien eu, j'avais rêvé cette attirance et je la garderai probablement dans certains rêves mais il était temps de passer à la suite et ne pas m'arrêter à cela, j'irai de l'avant comme toujours.

    Il me répondit finalement et je hochais la tête en signe de confirmation.

    - Cela me convient, nul besoin de nous cacher en effet, allons y de front et montrons à ce pourceau que son règne est terminé, nous allons libérer Ikusa de l'influence d'un esclavagiste nauséabond de plus que ce soit en négociant ou autrement.

    Avais-je peur? Non pas réellement, j'avais entièrement confiance dans mon petit chat, je savais qu'il pourrait me protéger et ensemble nous formions une équipe efficace et complémentaire. D'un pas décidé nous nous sommes rendus à la ferme. C 'est ainsi qu'avec la nuit qui tombait nous nous sommes retrouvés tous les deux à observer de loin des allers et venues des hommes de l'elfe. Nous avions repéré sans peine la grange dans laquelle devaient être enfermés des hybrides prêts à être transférés dans une autre ville, loin du regard de l'impératrice. Les garde étaient nombreux à mon sens, nous avions compté une bonne douzaine d'entre eux, pour gérer les prisonniers et leur transfert et puis il y avait Taundervuth et ses trois gardes du corps, c'est eux qui devaient être les plus dangereux sans nul doute.

    Il y avait de nombreux arbres, buissons, la ferme de la Jolie était à l'écart et dissimulée aux regards indiscrets ou ceux de la garde. Visiblement Taundervuth attendait et commençait à s'impatienter, cela devait être la venue de son frère qui tardait qui l'agaçait.

    - C'est donc à nous d'entrer en scène je crois bien non?

    J'inspirais profondément pour me donner le courage qu'il me manquait malgré tout. Mais je n'avais pas peur de mourir non, je crois que j'avais peur de ce que nous pourrions faire à ces gens, des pourritures certes, qui vendaient des esclaves et surtout des hybrides et qui devaient payer pour leurs crimes d'une façon ou d'une autre. Bien entendu pour ma part j'envisageais surtout de les arrêter, les stopper pour que la garde s'en occupe mais je ne pouvais être certaine à l'avance de l'issue de tout cela.

    - Je vais créer une chaine à ton cou et tes mains jusqu'aux miennes en eau, tu seras mon prisonnier, un cadeau pour Taundervuth de son frère, le temps qu'on approche.

    Je me concentrais donc et avançais, Zaïn à mes côtés, ma magie affleurait ma peau, une odeur marine nous suivait alors que nous avancions. Zaïn regard baissé et moi tête droite et haute, noble jusqu'au bout des ongles, pédante, fière à l'excès tout ce que j'abhorrais mais dont je savais me parer quand le besoin se faisait sentir.

    Des hommes nous regardèrent mais je les ignorais, allant droit vers notre cible, et l'assurance parfois ouvre des portes, on me laissait avancer sans m'arrêter, admiratifs devant le cadeau que je trimballais, les compliments pour l'hybride renard pleuvaient en réalité.
    Taundervuth derrière ses deux gardes, le troisième à ses côtés observait notre avancée.

    - Quelle est donc ce manquement au protocole.
    - Veuillez nous excuser sire Taundervuth pour cette extravagance mais voyez vous ce jour béni des astres a vu pour votre cher frère Amundo se présenter une rare opportunité. Grâce aux bons soins de sa douce enfant cet hybride particulièrement gênant pour votre... commerce.
    - Vous m'en direz tant... Grand, renard... Ne serait-ce pas un ancien client? Comment s'appelait-il? Ah oui Tevon-Ducan non?
    - Vous avez parfaitement raison, c'est lui, il souhaitait ne plus commercer avec vous et votre représentant ici bas et votre frère a songé qu'il fallait lui expliquer à votre façon que vous décidiez qui travaillait avec vous...

    Ma magie était prête à être libérée et nous étions à portée de notre cible.


    Message 12



    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 22 Juil - 18:34





    - Datura Stramonium, Ikusa -

    Myriem était probablement la personne la plus incroyablement résiliente qu'il y ai en ce monde, lorsque l'adversité se présentait à elle, Zaïn ne l'avait jamais vu baisser les bras une seul fois. Elle allait au bout des choses, elle accomplissait son devoir, rétablissait son honneur et restait à la hauteur quoiqu'il arrivait, c'était une qualité rare, voire unique. Zaïn admirait la diviniste pour ça, bien que lui non plus ne lâchait baissait jamais les bras, il n'avait pas connu de coups aussi durs que ceux que Myriem avait encaissé. Et pourtant elle était là, à ses côtés, pour venir en aide aux autres alors qu'elle pourrait très bien passer son chemin pour mieux se concentrer sur sa quête personnelle. C'était une personne en or, sous toutes les coutures. Zaïn avait vraiment de la chance de la compter dans ses amis, il n'avait vraiment pas envie d'être son ennemi pour le coup. Il ne pu s'empêcher de le lui signifier.

    - C'est donc à nous d'entrer en scène je crois bien non ?

    - Merci de te joindre à moi pour mettre fin à l'injustice qui frappe les miens. J'espère sincèrement que l'injustice que subit ton peuple sera corrigée, et si tu as besoin de mon aide pour cela à l'avenir, tu pourras compter sur moi.

    Le plan proposé par Myriem semblait pertinent, le moyen le plus facile et direct de s'approcher de Taundervuth était de jouer sur son commerce, à savoir celui des hybrides. Elle était rusée la baronne ! Zaïn inclina la tête pour lui signifier son accord, cette idée lui plaisant. Ainsi, ils auraient l'élément de surprise alors qu'ils étaient à découvert et sous les regards de tout le monde, c'était très fort et avait de bonnes chances de fonctionner. A condition que l'elfe ne soit pas trop soupçonneux de nature, mais s'il était comme son frère sa vanité le mènerai à être confiant au point de ne pas se douter de la supercherie.

    Il y avait surtout des elfes, au moins huit, armés d'arcs longs et d'épées longues recourbées, bien qu'il y avait aussi deux gobelins non-armés, surement des mages. Mais le regard de Zaïn se porta bien vite sur les trois gardes rapprochés du baron de la pègre, en l'occurrence l'Oni, un élémentaire de terre, mais également un petit gaillard fluet. Leur approche était facilité par l'incroyable jeu d'acteur de Myriem qui impressionna Zaïn tant elle se fondait dans un rôle qu'on aurait dit qu'elle avait perfectionné tout spécialement pour l'occasion. C'était tout bonnement parfait, on les laissa passer sans discussion, tant le scénario qu'elle avait mis au point collait à la situation.

    Mais lorsque Taundervtuh arqua un sourcil face à ce "manquement au protocole", Myriem répliqua de manière à lui faire ravaler tous ses soupçons d'une force de persuasion absolument imparable. C'était vraiment la femme de la situation. A eux deux ils allaient défaire un réseau de trafic d'esclaves en un temps record, cela donnait l'impression qu'ils pourraient aller décrocher la lune juste après ça et battre les Titans un peu avant l'aube !

    Mais avant même que Myriem n'ait terminé sa dernière phrase, alors que l'elfe et les trois gardes étaient concentrés sur ce qu'elle disait, Zaïn estima que le moment était venu de passer à l'action, Myriem le capta dans ses émotions, sentant un afflux d'adrénaline chez l'hybride qui fut subitement libéré de ses liens. Il donna un coup descendant sur le crâne de l'élémentaire de terre qui se retrouva avec la tête entre les jambes, s'écroulant tel un chateau de sable sous le puissant choc. Zaïn détestait se bagarrer contre des mages et surtout contre des élémentaires, alors il avait flanqué sa première attaque sur l''élémentaire de terre comme ça c'était réglé.

    Ayant perdu l'un de leurs collègues, les deux autres firent reculer Taundervuth derrière eux, surpris, il ne s'enfuit pas tout de suite, pensant que ses gardes viendraient facilement à bout de l'hybride. Mais ce dernier envoya un coup de pied dans le genoux de l'Oni qui tomba à genoux au sol, Zaïn lui envoya un coup sur le nez, ce qui fit chuter le géant en arrière. Ses oreilles de renard perçurent la vibration d'une corde d'arc dans son dos, il pivota pour voir une flèche fuser droit sur Myriem, il s'interposa et fendit la flèche de son avant-bras. Il remarqua alors que les gobelins étaient bien des mages.

    Les deux gobelins devaient être frères car ils maitrisaient tout deux un élément, le premier avait ses mains qui avaient gelées, prêtes à lancer des attaques de glace tandis que l'autre avait une aura incandescente qui laissait présager des attaques de flammes. Mais comme dit tantôt, Zaïn n'aimait toujours pas se battre avec des mages, qui plus est élémentaires. De plus il devait se charger du petit gaillard fluet qui s'était métamorphosé en un énorme loup, finalement c'était un lycanthrope, il aurait dû s'en douter. Tant qu'à l'Oni, il s'était déjà relevé et s'apprêtait à attaquer de concert avec son collègue.

    L'oni envoya donc un coup fulgurant vers Zaïn qui dévia son poing sur la droite de son avant bras, envoyant l'Oni au sol d'un croche-patte, profitant de l'élan de ce dernier. Le lycanthrope se précipita, gueule ouverte, sur l'hybride. Ce dernier esquiva d'une pirouette et le loup referma sa mâchoire sur un elfe qui se tenait au mauvais endroit au mauvais moment. Le sang gicla. Zaïn en profita pour faire le compte : 7 elfes armés, deux gobelins magiciens, un loup, un oni et une raclure qui n'osait fuir.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 8 Aoû - 11:54
    Je sentais cette poussée d'adrenaline qui montait inexorablement en moi, je n'y étais pas habituée et heureusement en un sens car on y prenait vite goût en réalité ce qui n'était pas bon signe à mes yeux. J'étais une guérisseuse, une soigneuse, mais pas une guerrière et pourtant la vie m'offrait de plus en plus de combats, la vie était rude et l'adversité tenace surtout quand on a des principes et des idéaux de vie particuliers.

    La conversation avec Taundervuth était assez intense et tendue, il semblait ne pas être totalement convaincu par nos dires, sa posture et ce léger froncement de sourcils le prouvaient. Par chance ce fut avant qu'il ne décide que nous n'étions pas digne de confiance que Zaïn entra dans la danse pour faire payer à ses esclavagistes une fois pour toute pour leurs méfaits à l'encontre des hybrides.

    Son attaque fut d'une rare violence et laissa sans voix son adversaire vu qu'il tomba face contre terre sous la violence de l'attaque imprévisible. Les deux autres reculèrent d'un coup, réagissant par instinct et habitude surtout, leur employeur derrière eux comme il se devait. Zaïn luttait contre l'Oni et dans un geste que je ne compris même pas arrêta une flèche qui fusait vers moi, j'avais entendu le bruit mais pas réagit, je manquais encore cruellement d'habitude finalement non?

    Si on regardait de près la scène cela semblait mal barré mais j'avais confiance. Zaïn allait s'en sortir face à l'Oni et au loup. Taundervauth pour l'heure reculait précautionneusement, nous devions donc être rapides et efficaces pour éviter qu'il ne prenne la poudre d'escampette. Les deux gobelins étaient des mages mais mes capacités de senseurs me montraient qu'ils n'étaient pas capable de canaliser beaucoup de magie ce qui m'arrangeait bien.

    J'inspirais profondément sans hésiter je libérais ma propre magie, pas dans sa toute puissance, noyer tout le monde, nous avec eut été stupide et j'avais besoin d'un peu de temps pour invoquer des effets redoutables, mais je pouvais agir vite et bien. De mes mains partirent de longs lassos d'eau dans lesquels j'avais ajouté des brisures de glace coupantes. Les deux éléments combinés en faisaient des armes tranchantes et incassables hormis par une autre magie équivalente. Je bougeais donc les bras pour les diriger sur les deux gobelins que j'enserrais d'un coup. La surprise se lisait sur les visages des deux petites créatures qui ne s'attendaient pas à une attaque de ma part en réalité, la brunette, la godiche, elle servait à rien non?

    Les deux lassos les bloquaient et lacéraient leurs chairs si ils tentaient de bouger, je n'étais pas pour juger les gens, les tuer encore moins, ils avaient un employeur pourri et pour l'heure ce n'étaient pas eu les cibles réelles de notre action mais ce foutu elfe. Je maintins donc sans peine mon emprise sur ces deux mages qui ne pourraient rien faire sans se blesser eux même et si gobelins avaient des qualités, le masochisme ne semblait pas être à leur goût, ils se laissèrent tomber au sol, attendant la suite avec un stoïcisme à toute épreuve.

    Je me tournais vers les elfes, armés d'épées, il s'avançaient vers Zaïn et moi... Je reculais doucement, concentrant ma magie, c'est eux qui allaient la recevoir de plein fouet d'ici peu, pour les...calmer tous d'un coup, d'un seul... Je restais face à eux alors que certains bandaient leur arc et encochaient des flèches pour les libérer sur moi... Quelques secondes et ce serait bon...


    Message 13
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Jeu 10 Aoû - 18:49





    - La Ferme de la Jolie, Ikusa -

    Myriem était particulièrement compétente lorsque le moment était venu de botter les fesses de quelques récalcitrants, surement son côté maternel qui lui permettait de savoir quand sévir. Toutefois Zaïn espérait qu'elle ne punirait pas son marmot de la même façon que ces pauvres gobelins lorsqu'il casserait un assiette ou tirerait la queue du chat. Les deux magiciens se retrouvèrent en bien piètre position, ne pouvant qu'attendre que la diviniste leur règle leur compte, c'était bien triste de de pouvrvoir sa garde personnelle de mages si c'était pour les voir se faire malmener de la sorte. Au moins les guerriers de Taundervuth allaient pouvoir prouver leur valeur - à l'exception de l'élémentaire de terre qui était toujours planté dans le sol tel un piquet, inconscient.

    L'Oni s'était relevé et n'était clairement pas content, constatant comme son pourpoint était tâché de la bouse de vache dans laquelle il avait atterrit. Tant qu'au loup, il avait comme une faim soudaine, bavant tellement que sa gueule écumait, dévorant du regard l'hybride. Ils firent face à ce dernier, jugeant bon d'attaquer de concert. L'oni vint mitrailler de coups l'hybride qui bloqua toutes ses attaques tandis que le loup tentait de le griffer, en vain, ne parvenant pas à percer la peau des bras et des jambes de Zaïn. Ce dernier encaissait les attaques du mieux qu'il pouvait, guettant la moindre ouverture qui lui permettrait de se débarrasser de ces gêneurs. Il glissait sur le sol à chaque impact porté par les deux brutes auxquelles il faisait face, ses vêtements étaient en bien piètre état, ce qui l'agaça quelque peu et le décida à contre-attaquer.

    Il attrapa au vol le poignet de l'Oni et le fit valser par dessus son épaule, le faisant s'écraser au sol, tant qu'au lycanthrope, il esquiva son attaque d'un pas de côté et lui asséna un coup de pied dans le fondement, l'envoyant chuter contre son collègue. Il les laissa se dépatouiller l'un de l'autre et se relever pour mieux envoyer un second coup de pied dans l'arrière train du loup et un nouveau coup de point dans la clavicule du second gaillard. L'Oni geignit en reculant tandis que le loup chuta à son tour dans la bouse de vache, glissant maladroitement dans une flaque pestilentielle surement constitué de la pisse des chevaux.

    Les deux gardes du corps enrageaient, mais Zaïn restait maitre de ses émotions, esquivant un direct du droit de l'Oni pour mieux le balayer et l'envoyer de nouveau par terre. Le lycanthrope puant s'était finalement relevé à son tour et tenta d'atteindre l'hybride au visage, toutes griffes déployées, mais le pugiliste bondit en arrière, écrasant l'Oni au passage qui gémit de douleur. Le loup continua sa course, mais Zaïn le stoppa net d'un violent coup de boule dans la gueule. Le lycanthrope tituba en arrière et son adversaire en profité pour lui envoyer un coup de pied dans le ventre, le repoussant une nouvelle fois dans la bouse et la flaque. L'Oni en profita pour attraper le pied de l'hybride mais se rendit bien compte qu'il ne parviendrait pas à le faire tomber, il lui tapa alors dans l'arrière du genoux, forçant Zaïn à tomber à genoux. Le gaillard envoya un coup de poing dans le torse de l'hybride, mais son coup fut bloqué d'un avant-bras bien placé, Zaïn riposté en le couvrant de coups tous plus fulgurants l'un que l'autre.

    Pendant ce temps le loup revenait à la charge mais le pugiliste était déjà debout et freina sa courser d'un coup de pied dans la gueule, le loup hurla avant de se prendre un dernier coup de pied dans le fondement, valsant une dernière fois dans la flaque pestilentielle, finissant la figure dans la bouse. Le lycanthrope se releva avec une prestance digne d'un serpent, mais point dans la direction de son adversaire, plutôt dans le sens inverse, partant à toute vitesse sur le chemin en chouinant.

    - Et hop à la niche ! Commenta Zaïn en se frottant les mains.

    Un elfe s'en pris à lui de son coutelât, mais sa lame se brisa contre l'hybride. Ce dernier le vrilla du regard et l'elfe emboita le pas au loup, bondissant vers une fuite salvatrice. Taundervuth était le prochain, il allait falloir lui régler son compte. A ce propos, il était dans l'écurie à essayer d'harnacher son canasson de geste fébriles.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 30 Aoû - 9:13

    J'avais entendu un jour une phrase "j'aime quand un plan se déroule sans accroc" et pour tout avouer je partageais grandement cet adage, cette vérité simple. Et pour le coup c'était une évidence que nous formions un très bon duo quand je me retrouvais avec Zaïn dans des situations plutôt improbables et impossibles. Je restais concentrée sur mes propres adversaires pour la simple et bon raison que je n'avais aucun doute sur l'issue du combat de mon ami, il allait venir à bout des trois gardes du corps de Taundervuth et régler son compte à l'esclavagiste qui avait jubilé trop à l'idée d'avoir dans ses filets l'hybride renard.

    Les deux gobelins étaient bien sages, résignés et ne risquaient pas d'agir, leur paye ne devait pas justifier qu'ils prennent des risques inconsidérés car si deux personnes seules avaient décidé qu'elles allaient faire face à une douzaine d'adversaires c'est qu'il y avait Lanconda sous gravier !

    Ma mana concentrée arrivait à son paroxysme quand le bruit caractéristique des cordes qui sont lâchées retentit. Des flèches s'envolèrent dans ma direction mais j'étais prête et je libérais une vague d'eau de plusieurs mètres de large en direction des archers, dans leur regard, la peur, la stupéfaction mais aussi et surtout l'incompréhension. La vague fonça sur eux, et même les plus rapides qui avaient laissé leur arc tomber au sol et tenté de partir en courant, de prendre la poudre d'escampette, furent balayés par l'eau purificatrice. Mon attaque n'avait toujours pas pour but de tuer qui que ce soit, je comptais sur la violence du choc, la force de l'eau, de sa masse combinée à la vitesse pour en assommer la plupart. Et cela fonctionna, détrempée, au sol, certains étaient inconscients, assommés sur le coup et d'autres avaient la tête douloureuse et leurs esprits secoués par ce qu'ils venaient de prendre.

    Face à eux, dans mes mains dansaient encore des vaguelettes d'eau, j'étais prête à canaliser de nouveau mon énergie.

    - On ne bouge plus, la prochaine fois ce ne sera pas une simple mise en garde. Votre employeur ne vaut pas la peine d'être blessé ou de mourir pour lui je peux vous l'assurer.

    Certains hésitaient et je sentais la peur des autres, peur dont je me saisis pour le coup, volontairement et que j'amplifiais, car la peur a cela d'intense qu'elle transparait et se transmet naturellement aux autres quand elle est intense. Trois des elfes risquaient littéralement de mourir de peur, tellement mon emprise sur eux était forte en cet instant, c'était grisant d'avoir ce pouvoir sur les gens et.... Cela me fit peur, je songeais à mes échanges deux jours avant avec Rowena et je relâchais d'un coup ce don... Laissant mes adversaires encore plus dans l'incompréhension de ce qu'il venait de se passer. C'était si simple de jouer avec les émotions des gens sans qu'ils n'y puissent réagir, un pouvoir pernicieux au final et si je m'étais fourvoyé toute ma vie en me croyant simplement capable d'analyser les gens, de les comprendre plus facilement. Cela me laissait un goût amer en bouche et leurs regards resteraient gravés dans mon esprit, je ne pouvais pas me servir de ce don comme bon me semblait, c'était quelque chose de mauvais... Je le comprenais finalement... Manipuler les gens c'était perfide, malsain aussi...

    Je déglutissais avec peine, mais je ne dis rien de plus. En face de moi personne ne semblait vouloir poursuivre le combat, la mort pour un salaire, rares sont ceux à l'accepter quand il y a d'autres solutions bien moins définitives.

    Je me permis donc de tourner la tête pour voir Zaïn venir à bout des sbire de notre cible. Cible qui tentait maladroitement de sceller et détacher son cheval pour fuir. Il risquait d'être surpris et j'avais presque hâte de voir Zaïn le cueillir et lui faire comprendre que c'était fini son trafic d'hybrides.

    Message 14
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 378
    crédits : 1377

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 2 Sep - 11:05





    - La Ferme de la Jolie, Ikusa -

    Taundervuth Engwaner n'était pas un guerrier ni un mage, c'était un elfe fier et rusé. Il s'était hissé au sommet de la pègre de Taisen grâce à son esprit et non par sa force ou sa magie. En définitive, il n'était pas un combattant. C'était pourquoi il s'entourait constamment de mercenaires qui s'assuraient de sa sécurité et de son intégrité physique. Il préférait jouer avec les marionnettes de ceux qu'il manipulaient plutôt que faire des moulinets avec un glaive. Taundervuth était raffiné, il ne se démenait pas trop et envoyait toujours quelqu'un faire la basse besogne à sa place, il était fait pour commander, il aimait à faire exécuter sa volonté.

    S'il s'était déplacé en personne jusqu'à la capitale aujourd'hui, c'était uniquement pour s'assurer en personne de la loyauté de son frère qu'il soupçonnait de se fragiliser. Amundo tenait certe énormément à sa fille, mais au contact des gains faramineux que le territoire d'Ikusa représentait, peut-être que sa préférence irai à l'appat du gain plutôt qu'à sa fille. Or, s'il contrôlait Amundo par ce démon insidieux placé entre les mains de sa fille, il fallait bien qu'il échange une poignée de main avec lui de temps en temps pour lire dans son regard qu'aucune trahison ne sommeille en lui.

    Or, Taundervuth avait la fâcheuse impression d'avoir fait une erreur. Cette fois encore il aurait dû envoyer un sbire à Ikusa.

    Alors que ses gardes du corps se faisaient laminer par cet affreux hybride, il retournait la question dans tous les sens dans son esprit décontenancé par l'action. Était-ce son frère qui avait fomenté tout cela ? Avait-il engagé cette magicienne et son animal de compagnie pour le flouer, voir l'éliminer ? Cela se tenait, en se débarrassant de lui, Amundo ne recevrait plus d'ordre et commanderai son propre réseau, sans parler qu'il aurait des vues sur le territoire de Taisen, se présentant comme étant son frère, il n'aurait guère de problèmes à reprendre la tête de son empire souterrain. Le fumier ! enrageait Taundervuth.

    Pourtant, il connaissait suffisamment son frère pour savoir qu'il était un lâche invétéré et était bien moins rusé que lui de nature. Si c'était lui qui était derrière ce coup monté, Taundervuth l'aurait bien applaudit si ce n'était lui la cible de cette attaque surprise. Enfin son frérot en manque d'ambitions se trouvait une vocation, un objectif concret. Amundo avait toujours plié l'échine devant son frère, et le voilà qui surmontait cette peur pour tenter un coup d'état au sein de la père reikoise ! Bravo ! mais tu n'as pas gagné. Je met les voiles. songea Taundervuth.

    Et sans s'attarder d'avantage, alors que son lycanthrope se faisait rétamer, il termina d'harnacher son étalon pommelé, il grimpa à la va-vite sur sa selle et passa ses pieds tant bien que mal dans les étriers. Il éperonna sa monture. Mais à cet instant, une solide poigne lui saisit le col, et alors que sa monture partait au galop, il fut retenu en arrière. La main le lâcha et il chuta au sol, ce qui le sonna considérablement. Mais si un de ses pieds sauta de son étrier, le second resta bloqué. Taundervuth fut trainé par terre à vive allure sur une dizaine de mètres avant que son pied ne fut libéré.

    L'elfe avait un horrible mal de crâne, comme si une enclume lui était tombé dessus. Ses vêtements étaient souillés en déchirés sur toute la longueur du dos et la peau de celui-ci avait été lacérée par les gravillons de la cour. Il geignit de douleur et entrouvrit les yeux pour constater qu'une ombre se tenait au dessus de lui. Il tenta de se redresser mais sa colonne vertébrale s'y refusa, il était cloué au sol. Une peur panique s'empara de lui. Tu as gagné, Amundo. Je te laisse mon empire... Il fallait bien que ça arrive un jour, autant que ça soit toi. se résigna-t-il.

    Et il dégaina fébrilement la dague de sa ceinture et se l'enfonça dans le ventre, trois secondes plus tard, Taundervuth n'était plus.

    Zaïn avait tenté de l'empêcher, mais l'Oni s'était miraculeusement relevé et s'était jeté sur l'hybride. Ce dernier lui colla un uppercut tel que son assaillant vola dans les airs à plusieurs dizaines de mètres pour retomber avec fracas dans la ferme d'à côté. Lorsque Zaïn reporta son regard sur l'elfe, il était trop tard. Bah ! Après tout il valait mieux que ce fumier soit mort, le laisser partir aurait risqué qu'il reprenne ses affaires à Taisen. Au moins son frère, Amundo, était pas assez machiavélique pour retenter le diable.

    Il constata alors, impressionné, que Myriem était venue à bout des quelques mercenaires elfes qui reprenaient difficilement leur souffle après sa vague tandis que les autres lâchaient leur arcs et partaient en courant vers les écuries. Les quelques plus vaillants finirent par mettre les voiles à leur tour en constatant que la source de leur revenu avait une dague dans le ventre. L'hybride revint vers son amie.

    - C'est fini, tu peux relâcher les gobelins. L'affaire semble s'être réglée d'elle-même. Il désigna du menton Taundervuth. Tu as été impressionnante, tu es l'amie dont tout le monde puisse rêver. Merci à toi. Fit-il avec assurance, accompagné d'un sourire.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 872
    crédits : 2303

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 20 Sep - 19:03
    La suite s'était passée bien vite au final et Zaïn avait géré les combattants émérites d'une main de maitre, avec une poigne de fer comme à son habitude.

    Je maintenais le reste en respect, j'avais appris à me battre, à défendre ma vie, celle de mes compagnons mais toucher à celle des autres cela demeurait un acte complexe et qui me torturait l'âme. Parfois nécessité fait loi et quand on veut survivre on ne peut faire autrement mais quand il est possible d'agir d'une autre façon, alors je le fais même si ce chemin est hasardeux car souvent il dépend des réactions des autres qui peuvent s'avérer sournois.

    J'en étais là de mes considérations à maintenir ma concentration quand mon ami revint vers moi, avec sa désinvolture coutumière.
    Comme si il venait de faire une tâche simple, banale, sans la moindre difficulté. Et pourtant, il venait de venir à bout de plusieurs guerriers émérites mais quoi de plus normal pour lui non? Je pousse un soupir de soulagement alors qu'il parle enfin.

    - Tu es certain?


    Je tourne la tête pour voir ce qu'il veut me montrer mais pour le coup je ne m'attendais pas à ça. Nul besoin d'être une grande combattante pour savoir que notre adversaire s'est donné la mort, Zaïn n'utilise nulle autre arme que son propre corps pour se battre.

    Je me tourne vers ceux contenus.

    - Je vous libère, nous ne vous voulons aucun mal. Votre employeur était un malfrat de la pire espèce mais il a choisi son... jugement lui même. Vous êtes libres de vos choix et de votre vie. Ne tentez rien contre nous, partez, quittez cet endroit, nous allons libérer les esclaves qui sont encore ici dans l'illégalité et allez chercher un autre employeur.

    Je n'étais pas certaine de leur choix ou décision mais Zaïn était à mes côtés et sa stature et son aura me donnaient la confiance qu'il me suffisait pour diminuer la pression magique sur ces hommes. Ils se regardaient en chien de faïence, se demandant ce qu'ils devaient faire, ce qu'ils allaient faire de leur vie peut-être ou dans les minutes à suivre. L'un d'entre eux semblait plus tendu que les autres et releva son arc d'un coup, banda ce dernier mais avant qu'il ne relâche la flèche une lame traversa son torse. Incrédule il nous regardait mais nous n'avions rien fait, c'était un des "siens" qui venait de le poignarder.

    - C'est bon on s'casse.

    Rien de plus à rajouter en réalité, c'en était terminé de Taundervauth et de son commerce illégal d'hybride, et la réputation de Zaïn en tant que défenseur de cette cause venait de prendre un niveau supplémentaire. Une fois qu'ils ont fini par tous partir, nous avons pu libérer les quelques esclaves présents.

    Satisfaits du travail accompli et vu l'ampleur de la tâche nous avions de quoi être fiers. Après ces événements nous avons passé la soirée ensemble, un bon repas, une discussion à n'en plus finir en écoutant de la musique avant de rentrer dans la demeure de mon hôte, Tagar. Je l'avais quitté en lui assurant qu'il pourrait toujours compter sur moi, que notre amitié était aussi solide que ses poings (il avait ri de mon humour déplorable vraiment).

    Une fois rentrée dans la chambre, je m'étais approchée d'Amael et je l'avais observé dormir, paisiblement, il était la seule certitude dans ma vie actuelle finalement et je sentais bien que j'étais un peu attristée ce soir là, un goût d'inachevé et d'échec resterait quelques temps avant que je n'accepte cela et passe à autre chose.


    Message 15
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum