DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Silence | Meradev & SiameAujourd'hui à 17:31Siame
    La lune et ses étoiles - PAAujourd'hui à 2:31PNJ
    Théorie du ComplotAujourd'hui à 2:23Mortifère
    Fissurer le marbre [Siame - Rêve]Aujourd'hui à 0:53Rêve
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 0:36Dimitri Chagry
    [Challenge] L'Ombre ailée de la jungleAujourd'hui à 0:34Dimitri Chagry
    +2
    Ellana Blackwood
    Deydreus Fictilem
    6 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Sylvain
    Sylvain
    Messages : 48
    crédits : 4471

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2123-sylvain-blaese-terminee#18175
  • Dim 5 Nov - 12:15
    Le livre était quand même relativement navrant. Lorsqu’une tornade éclata dans la salle, Sylvain l’envoya droit dessus en espérant que les éléments allaient le réduire en charpie. Sacré bazar qu’elle commettait là se dit il. Peut être au moins ça donnerait un coup pieds au derrière aux archiviste pour arrêter de ranger et trier les rayons selon des règles fantasmagoriques. Les cris continuèrent et s’arrêtèrent brusquement au-dessus de lui. Le médecin se demandait ce qu’il ce passait quand la voix de l’elfe se fit entendre. Bien, il était temps de reprendre un peu de service.

    — J’arrive j’arrive dit l’érudit alors que la pagaille était toujours de mise.

    Grimpant les escaliers en une seule fois était un exploit dont il était fier. Son corps était fatigué. Qu’il est frustrant de garder toute sa tête, mais de vivre dans une prison de chaires et d’os. Arrivé en haut la guerrière aux oreilles pointues avait fait le ménage. Hélas certains étudiants étaient restés sur le carreau. Le chirurgien était désolé, mais il n’en avait plus ou moins rien à faire. Ses années de guerre l’avait rendu plus froid que la glace vis-à-vis de la perte d’un soldat ou d’un anonyme de son camp. Le vieillard arriva au niveau des étudiants en vie et vraisemblablement en état de choc. Il les libéra de leurs liens avec son couteau et les fit s’accroupir à une distance raisonnable de leurs camarades tombés.

    Vous en faite pas la cavalerie est là. Lorsque l’on aura fini de nettoyer la pièce dirigiez-vous vers la salle où avait lieu la petite fête. Vous y trouverez un noyau de résistance monté par Berin. Si vous ne savez pas où c’est, suivez les corps sans vie de ces raclures. Au passage, vous n’avez rien entendu qui pourrait nous aider à savoir qui sont ces ennemies. Même si ça vous semble anodin.

    Ayant senti ensuite l’elfe en mouvement le vieux grigou se retourna pour la voir suspendue à la rambarde. Il vient s’y accouder juste avant que son sort et ses flèches ne partent faire leur funeste destin. En voyant l’éclosion de ces choses dans les corps humains, le vétéran ne put s’empêcher une grimace de dégoût. De très bons amis à lui s’étaient fait tuer de façon tout aussi sale durant diverses campagnes. Comment pouvait-on apprécier la magie ? De là où il était, le terrain semblait presque sûr. Avec tout le ramdam qu’ils faisaient, ils allaient voir débarquer tous les terroristes. Et ces derniers se feraient broyer par l’élite de Drakstrang. Reste à savoir aussi qu’est ce que les idiots du fond trafiquaient avec la porte. Avait-ils posaient un piège sans sentant perdus ? Ou voyant le massacre un de leur camarade c’était fait la malle en les bloquant derrière.

    Pour le moment il retourna auprès des étudiants et leur fit un sourire.

    Bien, je crois que l’équipe d’extermination de la vermine en a presque fini. Vous allez pouvoir rejoindre Berin, est-ce que l’un d’entre vous à des infos ?

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 425

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Dim 5 Nov - 22:42
    Le sang a coulé. Bien entendu que le sang coule à flots au vu de la situation, mais l’odeur de ce dernier à un arrière-goût amer. Dans un monde idéal, un bien loin de la réalité actuelle, il n’y aurait que le sang des ennemis du Reike qui tenterait le sol des lieux. Uniquement ce sang impur de ceux n’ayant point compris la grandeur offerte par les Astres aux souverains de cette si puissante et belle terre. Ce sang vicié qui ne retrouverait un semblant de pardon qu’une fois l’âme liée à ce liquide de vie rendue au Gardien pour renaître dans la sainte terre des descendants du tueur de titans. Ce monde n’est pas parfait, tout comme leur plan de base, c’est le sang d’étudiants qui rejoint encore une fois celui des ennemis.

    La frustration de voir des vies qui auraient pu être sauvées d’en d’autres circonstances grandit un peu plus en Usha. Sa chevelure prend la teinte des premières neiges alors qu’elle reporte son attention sur les indications d’Oyun. Elle aussi avait vu un mouvement vers la porte, mais rien de plus. Si sa sœur d’arme pensait qu’il était nécessaire de le signaler, c’est que ce n’était pas simplement un mouvement anodin vers celle-ci. En même temps, est-ce qu’il y avait vraiment un mouvement anodin dans ce genre de circonstances ? Absolument pas. Que cela soit dicté par la peur ou par un traie d’esprit avisé ou même une profonde stupidité, aucun mouvement en combat ne sont anodins. Même en cas d’adversaire suicidaire ça reste un but tout sauf anodin.

    L’elfe est avec les deux survivants et vu ses capacités la valkyrie ne doutait pas de sa capacité à éliminer la menace présente face à elle. Bon, elle pensait à la base qu’elle serait capable de sauver tout le monde, mais une erreur de jugement est courante et fatale dans leur situation. Est-ce que lui prêter main-forte aurait été mieux ? Certainement pas, l’attaque serait venu d’ailleurs les archers auraient certainement tiré et d’autres scénarios se serait créé. Mais, il faut admettre, inconsciemment certainement, elle avait cru quelque chose dont elle n’avait aucune certitude de base. Elle était entièrement responsable de la façon dont ses liens de logiques à elle avaient biaisé le jugement sur la réalité du moment.

    Par contre, ce qui est important là n’est pas de se perdre dans les méandres de son esprit, mais d’agir. Il faudra un jour, peut-être, qu’elle ne réfléchisse pas autant à autant de choses inutiles. Ses pieds se posent sur le sol de l’étage supérieur de la bibliothèque à l’instant même où Oyun lui demande de stopper son vol. Bon, pas à l’instant même parce qu’il lui faut le temps de l’entendre et d’atterrir en réalité, mais le mouvement est fait en conséquence de la demande des plus rapidement, même pas besoin de demander le pourquoi du comment. Là, pour le coup, la confiance dans les capacités de la petite est beaucoup plus concrète. Beaucoup plus l’habitude de la voir se battre, meilleure connaissance de son dossier.

    Tout le temps de l’attaque venteuse Usha observe les ennemis qui sont touchables de là où elle se trouve. Ceux en plein centre de la pièce lui semblent ce qu’il y a de plus pratique et surtout permettra de ne pas avoir une attaque directement sur pignon qui est un peu plus faible niveau combat martial au niveau du groupe, ce qui ne retire absolument rien à sa qualité de soigneur. La magie ne fait pas tout, très loin de là. Ni la vigueur que peux donner telle ou telle race au même âge, mais là encore on part sur un autre débat. Armant son arc, elle charge une impulsion de foudre dans la tête de sa flèche avant de tirer à plusieurs reprises sur les cibles dans la salle que sont devenues les adversaires.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3062

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Lun 6 Nov - 19:28
    Maintenant qu'il avait fait sont travail, l'hybride reprenait son souffle un instant, pour autant il n'était pas avachi derrière le bureau mais tassé sur lui même. Bien qu'il avait envie de jeter un oeil par dessus leur abri, il n'avait pas envie de prendre un carreau dans l'oeil dès qu'il exposerait sa grosse tête porcine.
    Il y avait Ellana en surplomb qui s'occupait des preneurs d'otages, elle n'avait pas encore appelé à l'aide et il avait vu l'orc filer dès qu'elle avait eu le dos rafistolé, empruntant l'escalier en colimaçon le plus proche. Sa propre patiente n'avait pas mit longtemps à prendre son envol et foudroyer, au vu du bruit et de la lumière, et occire quelques bandits.
    Lardon était peut-être le plus impressionné par le vieux chirurgien qui, après ses oeuvres, s'était tranquillement installé pour lire le contenu d'un bouquin. Lardon se demandait si avec le temps il pourrait paraître aussi désinvolte et avoir des nerfs aussi solide que le vieillard semblait avoir.

    La voix de l'orc meugla depuis un balcon, il se passait quelque chose au fond de la pièce. En visualisant où se trouvait la valkyrie et la bastonneuse, il se doutait que les groupes du premier étage venaient d'être mit à mal, voir décimé.
    La voix d'Ellana retentit, Lardon leva son groin pour la voir accroupie, et plus encore, sur la rambarde du balcon qui surplombait leur couvert, puis alors que la tireuse décochait des traits ombreux, la guerrière kiwi prévint l'autre ailée de se mettre à couvert.
    Lardon ne savait pas ce qu'il se passait exactement mais les éclats de voix qui suivaient étaient ceux d'inconnus, les brigands, retentissant parmi un étrange souffle tonitruant, semblant au vent d'une tornade, bien qu'il n'en avait jamais approché une de près, c'était similaire. Etait-ce un tour d'Oyun, il avait cru voir qu'elle avait des compétences étranges dans la cour mais n'avait pas eu le temps de la questionner ou d'analyser.
    En revanche, les cris adverses s'approchaient et s'éloignaient, des bruits sourds, des fracas, et pas mal de jurons, aussi. Sylvain était toujours calme, comme détaché de la situation, il fronçait les sourcils et commentait avec un ton acerbe la qualité médiocre de ce qu'il lisait.
    Quand soudain, une table venait s'éclater avec violence contre le mur proche de Lardon, juste à la sortie du bureau, puis un long cri s'approchant à toute vitesse et voilà qu'un masqué venait d'être projeté par dessus le bureau. Les quatre fers en l'air, il n'eut pas le temps de se remettre dans le bon sens que l'hybride lui plongeait l'épée dans une partie découverte de sa gorge pour l'achever.
    Quelques secondes à peine, après cela semblait se calmer, le vieux chirurgien bondissait sur ses jambes à l'appel d'Ellana concernant les survivants et il grimpait pour la rejoindre au balcon.
    Lardon prit exemple et chargea hors de sa cachette, dès que sa vision se posa sur la salle, il écarquilla les yeux de voir qu'autour de l'orc qui se trouvait presque au fond de la pièce, elle avait fait place nette sur plusieurs mètres. Des bureaux, chaises et tables, projetés contre les murs et fracassées, des livres éparpillés un peu partout et des bandits encore bien vivace pour certaines.
    Malgré la surprise qui dura une seconde sans ralentir sa course, Lardon repérait ses cibles. L'un des groupes le plus proche de lui n'avait pas été touché par ce qu'avait déclenché l'orc mais ils étaient tous les quatre tournés vers elle qui était devenu une menace impérieuse quoi qu'elle ai fait.
    C'était parfait, Lardon n'était pas le plus doué pour les assauts frontaux, surtout contre plusieurs adversaires, s'ils pouvaient les estourbir par revers, la chose lui allait. Il essayait d'être "discret" mais comptait plus sur sa vitesse pour tenter d'embrocher le dos du premier larron. Il avait déjà activer sa télékinésie pour bouger son bras mécanique, il allait donc pouvoir riposter si le premier parvenait à se défendre, sinon il serait prêt pour engager le second du groupe. Pour les deux autres, il y avait déjà un pied de table qui ferait un très bon pieu planté dans son crâne et une chaine qui valdinguait dans les jambes du dernier pour essayer de le blesser et le gêner.
    Dès que l'un de ses adversaires tomberait sous ses coups, l'hybride allait ajouter l'épée de son ancien propriétaire à son arsenal télékinétique afin de faire face aux suivants avec plus de facilité.

    Puisque Sylvain était au secours des étudiants survivants, Lardon pouvait s'occuper d'épauler ses coéquipiers au combat. Après s'être occupé de ce groupe là, il devrait repérer les autres survivants qui aurait échappé au sort de l'Orc et finir de sécuriser la bibliothèque.

    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 461

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Mar 7 Nov - 10:34
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 14


    L'enchainement dans la salle avait été... Dévastateur. Sautant dans les cieux et invoquant une terrible tornade, Oyun déchaina un enfer venteux sur les preneurs d'otages qui, non préparés à cela, se retrouvèrent à voler dans les cieux, leurs corps déchirés par de multiples bourrasques aussi acérées que des lames. Pendant ce temps, Ellana achevait ses derniers adversaires, furieuse et prête à tout pour abattre les responsables de ce massacre. Sylvain, lui se précipita après avoir jeté son livre vers les étudiants survivants afin de s'occuper d'eux. Face au choc terrible qu'ils avaient vécu, un peu d'aide n'était, au final, pas une mauvaise idée.

    Quand la tempête cessa enfin, les positions ennemis s'étaient légèrement altérées mais, malgré tout, cela ne changea pas la suite des événements pour eux. Se précipitant en avant, le grand guerrier drakochon asséna de violents coups aux ravisseurs les plus proches, taillant dans le gras comme dans du beurre afin de s'assurer que ces derniers, encore hébétés par la tornade, ne puissent pas se reprendre. Quand ils touchèrent le sol, ce fut deux autres groupes de ravisseurs qui s'écroulèrent, leurs corps transpercés par une multitude de flèches renforcées par la foudre. Puis, une myriade de traits ombreux filèrent dans la pièce, venant cueillir les derniers survivants situés près de la porte du fond. Bientot, la pièce n'avait plus que les reikois comme survivants.

    A présent, il fallait étudier cette lourde porte. Pourquoi avait-elle été fermée? Pourquoi les ennemis semblaient s'y intéresser particulièrement? Et bien, déjà, les étudiants apportèrent un premier élément de réponse. Derrière cette porte, se trouvait le professeur Taenor, fait prisonnier par le Voile rouge. S'ils ignoraient s'il était toujours en vie et surtout comment il était retenu captif, les étudiants affirmèrent une chose très simple: la porte était enchantée et pour l'ouvrir, il allait falloir briser le sceau qui la maintenait en position fermée. Pour cela, de multiples options se présentaient au groupe.

    La force brute? L'arcane? L'étude des lieux? C'était à eux de faire ce choix. Mais il fallait vite se décider car si la porte n'était pas rapidement détruit, nul ne savait ce qu'il pourrait se passer derrière cette dernière... La bibliothèque était à présent potentiellement sécurisée et, grâce aux reikois, les survivants purent repartir en direction de la salle de balle et ainsi être protégés. Ils avaient remporté une nouvelle "victoire" même si cette dernière serait incomplète tant qu'ils n'auraient pas brisé la porte et secouru Taenor. Outre l'importance du professeur, ce dernier aurait probablement des informations et renforcerait d'avantage la sécurisation de l'université. S'ils voulaient résoudre ce grand mystère, il leur faudrait toute l'aide possible. Chaque aile devait après tout être nettoyée. Chaque pièce sécurisée. Et cela, ils ne pourraient clairement pas le faire à cinq.

    Maintenant, l'horloge se remettait à tiquer. Le temps jouait déjà contre eux.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Localisation inconnue

    - Viktor Svarnakovak - Localisation inconnue

    - Aerhi Vynsala - Localisation inconnue

    - Taenor - Captif - Bibliothèque

    - Alvin de Londo - Localisation inconnue

    - Berin des Vaux- Fortifié

    Les PJs:

    Etat de santé Oyun: Légèrement blessée
    Etat de santé Usha: Légèrement blessée

    Visuel de la salle de célébration:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 OcIAsQc
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).
    - La "salle" peut être traversée entièrement en un tour complet, en prenant une action.

    ------- Objectifs -------

    - Vaincre les différents adversaires de la bibliothèque: 1/1
    - Trouver un moyen d'ouvrir la porte du fond: 0/1
    - Etudiants en vie: 4/8

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 425

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Mer 8 Nov - 10:19
    Cette fois la coordination du groupe est vraiment bonne et l’élimination de ce qu’il reste dans la salle se fait de manière organique. L’expérience se fait de plus en plus présente et l’efficacité deviendra certainement meilleure avec le temps. Tout n’est qu’une question de temps pour que tout se passe pour le mieux. Enfin, autant le mieux peut être présent dans la situation présente. Les corps sans vie des envahisseurs sont la meilleure récompense pour le moment, faute de pouvoir faire vivre à nouveau les compatriotes déjà perdus.

    Prenant la voie des airs pour s’approcher de la porte afin d’utiliser le moins possible sa jambe blessée, aggraver maintenant l’état de cette dernière alors qu’il n’y a plus de danger immédiat serait tout de même assez mauvais. Elle pensa un temps à se soigner par elle-même avant de faire autre chose, mais l’étude de l’enchantement lié à la fermeture de cette porte lui semble bien plus prioritaire. Encore une fois une vie se jouait à cet endroit.

    – Je vais voir si je trouve une solution pour retirer l’enchantement et ouvrir la porte, j’ai quelques connaissances sur le sujet.

    Elle ne voulait pas se montrer plus confiante qu’elle ne l’était vraiment. Elle avait un certain nombre d'années d’étude et continuait à étudier autant que possible sur son temps libre, mais son corpus de connaissances était étroitement lié aux sources enseignées ainsi que fournies de manière générale par Drakstrang. Cela reste un large panel mine de rien, mais elle était consciente qu’il faudra travailler sa mémoire pour certains points de détail bien précis. Vraiment, ça ne faisait que la conforter dans l’idée de sa magie liée aux stockage et retranscription d’information rapidement et facilement. C’est mignon de penser à cela, mais ce n’est clairement pas le moment.

    – Si vous pouviez soigner tout le monde, ça serait bien. Tout comme, même si c’est un beau bordel, il y aura peut-être des sources d’informations qu’on peut exploiter pendant que je regarde…

    Elle ne termina pas sa phrase et désigna juste la porte d’un geste vague de la main avant d’activer son senseur magique. L’utilisation de son pouvoir était en premier lieu là pour identifier de comment se présentait l’enchantement de la manière la plus détaillée que pouvait sa perception actuelle lui permettait. La recherche des sources principales de mana faisait aussi partie de l’observation du moment. Ne touchant jamais directement la porte sans être sur de quoi en retourne le dispositif mis en place tout son esprit était pris dans l’observation et le décorticage de l’enchantement.

    Sans un mot, elle se clona une fois pour élargir son champ d’action d’observation. Même si cela divisait sa force, avoir deux fois plus de points d’observation ou même un échange avec elle-même sur ce que pouvait être cet enchantement ne serait absolument pas un mal. À chaque nouveau point remarquable trouver elle communiquait verbalement sa trouvaille au cas où cela donnerait une idée supplémentaire aux autres du groupe pour ouvrir cette foutue porte. Toute concentrer à cela ses cheveux, ainsi que ceux de son double changèrent doucement de couleur. L’original ayant une teinte noir corbeau alors que le double partait sur une couleur parme avec des touches de zinzolin dedans. Plus l'observation avance plus le constat de son ignorance quand à se circuit magique se fait grand.

    – Si on étais dans d'autre circonstance je trouverais ça fascinant, mais je dois avouer que tomber sur un circuit qui m'est complètement inconnu là tout de suite est tout sauf plaisant. De toutes mes années de vie, je n'ai jamais vu ou étudié quelque chose de la sorte.

    C'était tout sauf réjouissant comme constat actuel.

    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3062

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Jeu 9 Nov - 20:41
    A peine les derniers adversaires rendaient leur dernier soupir que l'érudite ailée annonçait qu'elle se chargeait d'analyser la porte qui semblait porteuse d'un enchantement. Elle conseillait également de chercher alentour ce qui pourrait l'aider dans sa tâche.
    Zut, s'il avait su, l'hybride aurait gardé un gredin en vie pour lui soutirer des informations. Quoi qu'en y pensant, le magicien de la grande salle ne s'était pas montré particulièrement loquace et particulièrement investit dans la cause qu'il défendait, allant même jusqu'à se suicider et emporter les plus précieuses révélations dans sa tombe. Probablement ceux-ci auraient fait de même, mais les morts sont parfois plus généreux en informations que les vivants, ainsi Lardon se portait-il volontaire pour fouiller les corps de ces derniers, particulièrement ceux qui magouillaient près de la porte en question.

    Ils n'étaient pas trop dur à retrouver, c'était ceux qu'ils n'avaient pas tué et qui ne ressemblaient pas à des hérissons criblés de flèches. Poches de pantalon, poches de veston, bourse de cuir, le drakochon glissait ses doigts épais dans chaque contenant à la recherche de quelque chose d'utile, une clef, un petit artefact, une breloque irradiant de magie ou même un morceau de parchemin avec le mot de passe à lire à voix haute noté dessus.
    Mais rien. Rien de rien. Rien d'utile pour le groupe en tout cas.
    Car hormis un petit chapelet en bois grossièrement taillé, trois cartes à jouer cornées, un dé en os et quelques piécettes d'argent, les bandits ne cachaient pas sur eux la solution de l'énigme de la porte. Laissant la plupart des breloques sur les défunts, Lardon conservait le dé en os, parce qu'il était plutôt joli et bien taillé en vérité, et les pièces, car il n'avait pas un salaire de Ministre ou de Directeur et il n'y a jamais de petits profits. Et puis surtout leurs anciens propriétaires n'allaient certainement pas les lui réclamer.

    - Désolé, j'ai rien trouvé sur les corps, et je n'y connais rien non plus en enchantements.

    Il regardait les deux grandes silhouettes qui se dressait devant lui, la valkyrie et l'orc, chacune musculeuse et le dépassant aisément d'une tête. Elles portaient toutes deux encore les marques des combats récents et après une hésitation, et surtout parce qu'il avait déjà palpé Usha avant le combat, il décidait de ne pas faire de jalouse et portait sa main aux fess... au dos de l'orc, en s'annonçant au préalable bien entendu.

    - Bouge pas, la grande. Je vais aider à la finition.

    Oyun venait de rejoindre les côtés de la secrétaire deux fois centenaire et son dos, ainsi que son uniforme, était encore marqué de la vilaine estafilade reçu dans la cour. Le chirurgien avait fait un travail de couture remarquable, les points de suture refermaient les chairs sur toute la longueur de la plaie, et pour être lui aussi un manuel à la base, il savait reconnaître le doigté d'un homme d'expertise. La guérison magique qu'il allait appliqué allait être grandement facilité par le travail de son prédécesseur.
    Le magicien posait sa main sur l'uniforme des Serre-pourpres qui avait vécu des jours meilleurs, sa paume touchant la partie du dos exposé de l'orc et il y transférait une petite partie de son mana. La sensation de chaleur est diffuse et légère, comme si on lui appliquait une serviette chaude sur le dos, la chair endommagée allait se refermer totalement en quelques secondes, rendant la suture rapidement inutile, le fil quittant la peau avant qu'elle ne soit complètement régénérée.
    Si Lardon avait jeté son dévolu sur la bagarreuse, c'était pour son physique. En effet, dans l'idée qu'il avait de la suite des opérations, avoir la guerrière du groupe au plein potentiel de son corps lui apparaissait comme indispensable.

    - En tout cas si on trouve pas le moyen de l'ouvrir, on a qu'à s'en passer. Disait le cochon en désignant la porte du groin. Les enchantements ne doivent être que sur les battants, donc si on défonce le mur à côté ça pourrait le faire, non ? Après j'ai jamais mit les pieds ici, vous savez peut-être si c'est faisable ou non, si vous avez fait vos études à l'université. Je pourrais vous aider si besoin, on sait pas ce qu'il y a derrière, je veux dire, si... y en a d'autres ou pas. Cela va dépendre si on fait un trou à vot' taille et on rentre, ou si on fait quelque chose de plus petit et Ellana pourrait se faufiler à l'intérieur grâce aux ombres, même si c'est plus dangereux pour elle de se jeter ainsi dans l'inconnu.

    A partir de ce moment, le mage porcin allait s'accorder selon les dires et agissement du reste du groupe.

    S'il était entendu qu'ils préféraient tous réfléchir calmement et intelligemment à un moyen de rompre le sort pour entrer, puisqu'il était inutile à cette tâche, Lardon en profiterait pour soigner les p'tits trous qui restaient dans la couenne de la Valkyrie. Quitte à buller, autant la remettre entièrement d'aplomb elle aussi.

    En revanche, s'ils voulaient être plus actif et tenter de pénétrer dans la pièce mystérieuse en force, Lardon les épaulerait également du mieux qu'il pourrait, que ce soit par l'utilisation de la télékinésie ou de sa magie terrestre, pour aider à enfoncer murs et plafonds, ou même simplement sa force physique qui n'était pas celle d'un faible petit gratte-papier. Il était tout de même capable de soulever un peu plus que son propre poids au développé-couché quand même !
    Pour ce qui était du reste, de la façon dont ils allaient pénétrer dans la salle, par le mur, le plafond, petit ou grand trou, c'était également des décisions qu'allait devoir trancher les coéquipiers.

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2110

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Ven 10 Nov - 11:22
    Les étudiants rassurés et maintenant capable de se débrouiller par eux-même (du moins assez pour qu'ils rentrent vers l'abri comme des grands) quittèrent la salle sous les indications du chirurgien. Avant de partir, et de bien se couvrir, les jeunes diplômés avaient déjà connaissance de ce qu'il se cachait entre les portes, enfin, de ce qui était prisonnier plutôt. Le vieux professeur, Taenor, se trouvait là, proche mais captif.

    En observant l'autre bout de la salle, voyant que l'équipe se regroupait doucement autour des portes qui semblaient être scellées, Ellana remarqua un peu plus haut, à l'étage opposé qu'une grande surface s'étalait sur le mur, un tableau curieux et relativement tape à l’œil. L'elfe garda sa présence dans un coin de son esprit avant de rejoindre les autres, accompagnée du vieux chirurgien. Traversant la salle, la blondinette zieuta de temps à autre le vieillard n'étant pas certaine qu'il soit ouvert à la discussion et l'ayant déjà entendu se faire grognon, elle hésita presque à lui poser la question.

    "Vous êtes professeur ici, je crois, non ? Savez-vous si l'école regorge de passages secrets ou de mécanismes uniques dans certains lieux que seul le corps enseignant aurait connaissance ?"

    Passant à travers les meubles renversés au centre de la pièce, l'elfe remarqua ses semblables en train de fouiller l'encadrement, Usha analysant celle-ci à la recherche d'un enchantement quelconque.

    "Bon, il est vrai que le verrou est très certainement d'origine magique, mais peut être qu'il y aurait des passages qu'il serait pertinent de connaître à l'avenir, rien que pour éviter de se prendre un assaut par un chemin que nous aurions omis ?"

    Arrivés au groupe, Ellana croisa les bras en voyant ses compères cherchant différentes solutions pour ouvrir la porte. L'une en analysant le sceau magique, l'autre en fouillant tout ce qu'il y avait à fouiller. L'elfe termina sa phrase, toujours s'adressant à Sylvain, mais de manière plus détachée, comme si elle avait changé de sujet.

    "Après, peut être que j'imagine trop de possibilités farfelues."

    Une fois qu'elle avait reçue toutes les réponses que le chirurgien avait à lui donner, elle ne s'attarda pas sur les lieux, témoin de la non-avancée du groupe face à cette énigme, Ellana monta directement au balcon en passant par l'escalier en colimaçon en prévenant les autres.

    "Je vais jeter un œil à l'étage."

    Elle se trouvait maintenant face au grand tableau qui l'avait interpellé. Une scène de guerre. Un chevalier faisait cabrer son destrier en agitant fièrement un étendard au symbole Reikois, la lumière illuminant son visage alors que ses ennemis sombraient sous les sabots de l'étalon. C'était une peinture bien réalisée avec sûrement une histoire profonde et une double lecture pertinente mais... Ellana n'en avait rien à carrer. Ce n'était pas ça qui l'intriguait. Il y avait une comme une sensation de... Dissimulé.

    Passant sa main à quelques millimètres de l’œuvre, l'elfe activa son senseur magique. Une vibration imperceptible traversait ses doigts, tel un orage prêt à frapper et dont l'onde électrique frémissait dans l'air, sauf qu'il palpitait à travers la curieuse. En reculant de quelques pas pour observer l'objet enchanté, elle pressentit que le même orage grondait proche d'elle, un peu plus en dessous. Elle se retourna pour se rendre compte que la même énergie s'agitait dans la porte scellée. Cependant, des deux points énergiques, elle n'arrivait à déterminer lequel était la foudre, lequel était la clé à briser ou à désenchanter. Ou... Lequel il fallait éviter de toucher.

    "J'ai trouvé un indice ! Usha j'ai besoin de ton avis."

    Elle attendit que sa collègue la rejoigne après avoir été soigné, avant de lui expliquer sa trouvaille et notamment ses doutes, en parlant assez fort pour que tout le monde puisse entendre. Elle détailla que le tableau était magiquement relié aux portes, avant de poursuivre.

    "Les signatures magiques ne sont aucunement discernables. En général il y a un sceau déclencheur sur l'autre, hors, c'est comme s'ils étaient tout deux déclencheurs. Soit il serait question de 'désactiver' les deux sorts simultanément, soit... Il faut choisir minutieusement notre action au risque de provoquer quelque chose d'encore plus dangereux qui nous dépasserait."

    Croisant les bras en regardant la peinture, les yeux fixés sur le visage du soldat, elle reprit.

    "Et même si l'on vient à faire un choix, je ne sais comment m'y prendre."

    "Oh ! Pour désactiver les deux sceaux; trouver la source de magie de chacun et la couper en même temps me semble le plus adapté. Le truc c'est que je ne connais pas ce sceau pour en connaître le fonctionnement exact pour le faire. Certains voudrait insuffler de la magie dedans, d'autres plus de couper le circuit en coupant physiquement un des courants de magie... c'est frustrant d'être dans le flou ainsi."

    La valkyrie tout aussi perplexe, prit le temps d'analyser le tableau tout comme ce qu'elle avait fait pour la porte. Sans succès. Ellana quant à elle, percevait ce champ énergique comme un orage, mais cela n'avait aucun rapport avec la véritable nature de l'enchantement, mais d'instinct elle préféra tout de même inviter sa coéquipière à passer sa main sur le cadre pour insuffler de la magie.

    "Rien que pour en voir la réaction au contact de la foudre, je suis curieuse. Si ça l'enclenche et bien tant pis ou..."

    L'elfe se ravisa. Quitte à essayer de titiller le sceau de l'un, autant le faire avec l'autre en même temps. Elle se rapprocha de la rambarde pour observer plus bas, cherchant des yeux un tierce pour jouer avec la magie. En posant ses yeux sur l'orc, elle semblait être un bon élément pour l'essai.

    "Eh, Oyun, essai d'insuffler un peu de ta magie sur la porte, au signal, en même temps qu'Usha qui elle, se concentrera sur le tableau."

    C'était risqué, elle le savait. Mais il était encore plus risqué de ne rien essayer et de laisser le temps leur filer entre les doigts. Peut être qu'une seule des deux magies réagiraient, ou peut être que les deux fonctionneraient ou pas du tout. Peut-être qu'une erreur de calcul amènerait d'autres conséquences inconnues. Désormais, au décompte de trois, un autre choix serait scellé.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Sylvain
    Sylvain
    Messages : 48
    crédits : 4471

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2123-sylvain-blaese-terminee#18175
  • Sam 11 Nov - 0:12
    C’était une putain de quête enfaîte ce qu’ils étaient en train de faire. Est-ce que le destin avait rendu son verdict ? Sylvain allait finir comme ce qu’il avait toujours détesté, en aventurier. Il ne détestait pas vraiment le concept de ce métier en soit, mais plus ces pratiquants. Toujours loufoques, à parler fort à jeter son corps à la destruction aussi souvent que possible.
    Ils étaient en train de nettoyer les salles les unes après les autres comme dans un donjon au rabais. Du thé, songea l’érudit il me faut une tasse de thé et la paix. Il aurait aimé qu’on puisse lui foutre et de façon royale.

    En attendant que cette royauté daigne lui accorder un entretien, le chirurgien accompagna l’elfe rejoindre ses compagnons du jour. Le vieillard allait commençait à grommeler sec si cette dernière n’arrêtait pas de lui lancer des coups d’œil avec le charme et la discrétion d’un trébuchet. Avant qu’il ne lance une répartie dont il avait le secret, la femme le devança d’une question.

    Je dois vous avouer que je suis rentré au bercail il y a peu et il y a encore plus que peu je me suis retrouvé à crapahuter dans le désert. Je pensais que la retraite serez un long fleuve tranquille, mais tu parles. J’ai échappé à la mort plus depuis que je suis revenu que sur mes dernières 15 années de services. C’est tout le temps comme ça ici ? Je me souvenais qu’il faillait s’accrocher, mais de là à s’amuser avec des terroristes...Pour en revenir à nos moutons je suis désolé je n’en ai aucune idée. Et si vous voulez le fond de ma pensée, le malade qui a servi d’architecte à cet endroit devait lui même ne pas savoir ce qu’il faisait.

    Le médecin ajouta en grommelant à la dernière phrase de l’oreille pointue,

    Et encore vous pourriez être déçus de manquer d’imagination.

    Se retrouvant au pied de la porte et donc du mur par la même occasion Sylvain se demandait comment ils allaient passer. Se retournant vers le carnage qu’était devenue la bibliothèque c’était peine perdue de trouver un semblant de réponse dans les restes de livres éparpillés un peu partout. Son cœur d’érudit se serra un peu en pensant au travail qu’aller avoir les maîtres des lieux pour tout remettre en ordre. Une nouvelle idée émergea dans son esprit. Posant une main calleuse sur la porte même si c’était sans doute plus folklorique qu’autre chose le vieil homme essaya d’envoyer un message télépathique de l’autre côté. Si le professeur qui se trouvait derrière pouvait les aider, cela accélérerait peut-être les choses.

    Taenor vous êtes là ? C’est Sylvain. On aurez besoin d’un coup de pouce de ce côté de la porte

    Peut être la porte aller laisser passer son message peut être que non. Mais cela valait le coup d’essayer, la valkyrie c’était même dédoubler pour tenter de résoudre l’énigme. C’était assez amusant à voir. La différence pouvait se noter dans les cheveux. C’était pure coquetterie ou un effet de la magie ?

    Résumé :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1477

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Sam 11 Nov - 18:18
    Le combat est fini. Entre le sang qu'elle a versé et la magie qu'elle vient de déployer, Oyun ressent une légère faiblesse, mais elle la met vite de côté lorsqu'elle vérifie la position de chacun de ses camarades, et confirme de ce fait qu'ils sont tous entiers. Ce n'est qu'une bataille achevée, la guerre continuera tant que l'un d'entre eux sera encore debout. Les étudiants survivants les informent qu'un des professeurs est retenu derrière la porte du fond, scellée par un enchantement.

    Oyun se creuse la tête tout en se rapprochant de la fameuse porte, toujours son arme en main, se demandant si le précieux métal utilisé pour la forger suffirait à rompre une barrière magique. Du plus loin qu'elle sache, le bronze céleste résiste à bien des choses, mais serait-il pour autant capable de briser un enchantement ? Pendant ce temps, Usha se dédouble et analyse la porte, et l'orc lui fait un peu de place pour qu'elle puisse se concentrer. Elle revient cependant vers elle lorsque la secrétaire des Serres Pourpres indique qu'elle ne reconnaît pas le "circuit magique" employé.

    En même temps qu'elle, s'approche l'hybride porcin, et elle lui adresse un sourire reconnaissant alors qu'il semble vouloir finaliser le soin de sa blessure.

    - Merci pour le soin. Je peux sentir que Sylvain a fait un excellent travail, mais j'avais peur de faire sauter les coutures à terme. Grâce à toi, son travail n'est pas vain.


    Lars évoque également la possibilité de forcer le passage, et elle approuve silencieusement l'idée. Faute de mieux, cela reste une alternative à considérer. Cela dit, elle souhaite s'essayer également à l'analyse de la porte : si les connaissances de la valkyrie excèdent grandement les siennes, elle a tout de même grandi dans la cité des elfes, baignée de magie et d'enchantements en tout genre. Et peut-être que ses lectures personnelles lui reviendraient plus clairement, une fois confrontée plus directement à l'énigme ?

    La guerrière active son senseur magique à son tour, près de la porte. Elle comprend maintenant pourquoi sa sœur d'armes a utilisé le mot "circuit", même sans reconnaître la nature de l'enchantement. Une aura identique à celle de la porte luit dans son champ de vision, et lorsqu'Oyun recule un peu pour la situer, elle aperçoit Ellana à l'étage, en train d'étudier un tableau - la source de cette aura. L'orc hausse un sourcil en l'entendant appeler Usha, puis expliquer ce qu'elle a compris de ses sensations. Elles ont détecté exactement la même chose. Oyun se gratte le menton en se répétant les paroles de l'elfe intérieurement. Quand celle-ci propose une utilisation synchronisée de leur magie, elle est bien partie pour simplement approuver, puisqu'elle n'a pas vraiment de meilleure idée. A moins que… ? Oui, elle pourrait au moins essayer ça.

    - Attendez, avant de lancer le décompte. Je vais lancer mon sort d'absorption magique d'abord. Par précaution, mais également, pour être sincère, par curiosité.

    La Serre Pourpre ne montre pas son visage alors qu'elle répond aux deux camarades à l'étage, mais son sourire s'entend dans sa voix. Elle sait qu'Usha la comprendra : même dans l'urgence, même dans la pire des situations, une stimulation intellectuelle bien placée a un côté assez plaisant, en soi. Un claquement de doigt, et une vague de mana la parcourt, exaltante et drainante à la fois. Ce n'est pas un sort qu'elle utilise souvent, puisqu'il lui permet surtout de faciliter ses affrontements contre les mages, alors autant ne pas passer à côté de cette occasion.

    Elle s'approche à nouveau de la porte, et tend la main vers cette dernière, à la recherche d'une réaction quelconque. Après avoir passé une bonne minute à tâtonner, elle n'a pas l'impression d'avoir provoqué beaucoup de changement, tant au niveau de la porte que de l'enchantement posé sur elle. Peut-être que ses camarades auront constaté quelque chose, elles, si leurs senseurs sont toujours actifs ? D'une voix forte, elle signale que sa tentative est terminée.

    - Je suis prête. On y va à trois. Un, deux…

    Elle approche sa main, paume en avant, vers la porte, et redirige son énergie magique vers cette dernière, prête à la lâcher dans une impulsion sur le coup du "trois". Puisse cette tentative ne pas être vaine. Enfin, si jamais tout cela ne menait à rien, il leur restait toujours la proposition pertinente de la violence brute : autant forcer le passage en cas d'échec, plutôt que de perdre trop de temps dans cette salle. Le professeur Taenor serait bien capable d'esquiver quelques débris, non ?

    CENDRES


    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 566
    crédits : 461

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Dim 12 Nov - 12:46
    La Célébration du Voile Rouge
    Tour 15


    Dans un moment de calme inespéré, le groupe de reikois put se soigner et commencer ses investigations. S'il était évident qu'un sceau magique bloquait la porte derrière laquelle se trouvait probablement le professeur de Drakstrang, il fallait encore déterminer la nature de l'enchantement et trouver un moyen de le briser. Dispatchés en plusieurs formations, ils purent ainsi analyser la porte et l'étrange tableau afin de découvrir les secrets se cachant dans la pièce du savoir. Pendant ce temps, Lardon soigna Usha et Oyun, leur faisant regagner des forces qui seraient, sans doute, bienvenues dans les événements futurs.

    Sylvain quant à lui tenta de communiquer télépathiquement avec Taenor dans le but de savoir si ce dernier pouvait les aider ou, surtout, s'il allait bien. Malheureusement, et si "l'ancrage" télépathique eut bien lieu, ce n'est qu'une vague déferlante de douleur qui s'empara de l'esprit du vieux chirurgie. Pour lui, la sensation était similaire à une nuée d'aiguilles venant s'enfoncer à l'intérieur de sa boite cranienne pour ensuite pénétrer lentement sa cervelle en feu. Ses synapses semblaient bruler affreusement et, très vite, le vieil homme dut cesser son utilisation magique pour ne pas laisser son corps se vider brusquement de mana. Quand le sort se rompit, le vieillard était à genoux, du sang coulant de ses deux narines ainsi que de ses oreilles. Le choc avait été brutal, mais sa vie n'était pas réellement en danger. En revanche, une question se posait quant à cette terrible réponse. Etait-ce dut à l'enchantement, ou bien à autre chose? A peine eut-il commencé à se poser la question que ses camarades entamèrent leur procédure pour ouvrir la porte.

    Grâce à leurs différents senseurs magiques et esprits analytiques, Ellana, Oyun et Usha comprirent que le sceau fonctionnait en deux points. L'un provenant du tableau tandis que l'autre concernait la porte à proprement parler. Seulement, il fallait maintenant découvrir comment briser ce "lien". Et c'est vulgairement via une "surcharge" magique que les trois femmes tentèrent de mettre fin à l'enchantement. D'un côté, la foudre venait s'appuyer sur l'une partie du sceau, tandis que l'absorption magique se faisait de l'autre. Tout d'abord, il n'y eu rien. Seul un écho vibrant du mana déferlant dans le sceau magique. Puis, dans une grande bourrasque arcanique, de grands tracés luminescents se mirent à courir le long de la "cascade" de mana. Pour toutes les personnes présentes, le plafond sembla devenir le sol tandis que les murs s'éloignaient et se tordaient dans une impression étrange d'un couloir distordu avant de, brutalement, revenir se mettre en place devant eux. La porte n'était plus qu'un mur figé, tandis que le tableau s'était ouvert à l'instar d'une double porte, permettant à Ellana de voir en première ce qu'il se trouvait de l'autre côté.

    Tout d'abord, elle aperçut les deux gardes lourdement armés qui la dévisageaient et se préparaient à un assaut prochain. Puis, ses yeux glissèrent sur la colonne de foudre et la silhouette se trouvant à l'intérieur. Taenor. Le vieil elfe semblait abasourdi, se tenant les tempes comme si sa tête allait exploser. Il était à genoux, en sueur, et sa douleur semblait aussi forte qu'intense. Il fallait trouver un moyen de le libérer, rapidement. Mais, d'abord, il fallait se débarrasser des deux brutes prêtes à écraser tout ce qui s'approcherait de la cage arcanique. Les choses n'allaient pas être aisées. D'autant que, suite à la rupture du sceau, les flux arcaniques semblaient être devenus instables. Et tous le ressentirent. Au fond de leurs entrailles... Le mana leur répondait difficilement. Ils partaient avec un handicap.

    Le combat allait être rude. Mais il fallait le mener tout de même.

    HRP: Précision pour ce tour, vous ne disposez chacun que d'une seule action offensive.

    ------- Informations importantes de la PA -------

    Les PNJs Importants:

    - Isa Chantelune - Localisation inconnue

    - Viktor Svarnakovak - Localisation inconnue

    - Aerhi Vynsala - Localisation inconnue

    - Taenor - Captif - Bibliothèque

    - Alvin de Londo - Localisation inconnue

    - Berin des Vaux- Fortifié

    Les PJs:

    Etat de santé Sylvain: Légèrement blessé

    Visuel de la salle de célébration:

    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 TKwoQ85
    Pour avoir l'image en agrandi: ICI

    Précisions:
    - Les icones avec les visages encapuchonnés représentent les élèves et autres invités. Contrairement aux icones représentant vos personnages ou les pnjs importants, ces icones là désignent généralement un ensemble de quatre élèves.
    - Les tokens représentants des bandits "chauves" (visuel) avec un bandana rouge représentent un groupe de 4 individus, les autres des individus uniques (visuel 1 et visuel 2).
    - La "salle" peut être traversée entièrement en un tour complet, en prenant une action.

    ------- Objectifs -------

    - Vaincre les différents adversaires de la bibliothèque: 1/1
    - Trouver un moyen d'ouvrir la porte du fond: 1/1
    - Libérer Taenor: 0/1
    - Tuer les deux gardes: 0/1

    Règles de cette PA:

    CENDRES


    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 425

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Lun 13 Nov - 21:39
    Le clone d’Usha était resté au niveau de la porte alors que l’original était monté, après avoir remercié le brave Poussin pour ses soins prodigués, pour voir et étudier l’enchantement repéré par la Puce à l’étage. Être solide sur ses appuis pendant la montée sans craindre d’aggraver une blessure était vraiment plaisant. Avoir chacune des parties de son corps qui fonctionne sans gêne était de base un plaisir simple qu’elle appréciait toujours plus après avoir guéris d’une blessure, aussi infime soit-elle.

    Pendant que le corps original aidait à l’étage, l’attention du clone fut prise par les mouvements du corps de Pignon. Son sang ne fit qu’un tour en voyant finir à genoux et repérant du sang couler sur le sol. À force il y a certains détails comme la présence de sang sur quelqu’un est une des premières choses qui saute aux yeux de la valkyrie. Elle s’avança vers lui rapidement et l’examina rapidement.

    – Qu’est ce qu’il s’est passé ? Ne bouge pas, même si ça picote ma foudre ne va pas te griller ce qu’il te reste de cervelle, promis.

    Elle avait déjà vu des gens avoir de mauvaises réaction à la vue d’un élément vers eux, surtout à la tête suite, encore plus après avoir eu un choc et donc le mouvement brusque avait aggravé la blessure. Même si l’humain n’était clairement plus un enfant, le corps pouvait avoir, à tout âge, des réactions instinctives vraiment pas des plus agréables. Dans tous les cas, la soigneuse laissa sa magie curative sortir alors qu’elle lui massait les tempes en même temps pour faire passer ce moment de la manière la plus agréable possible.

    Quand elle allait ouvrir à nouveau la bouche pour poser une autre question ainsi que dire à l’homme qu’elle avait terminé son existence se termina. La porte, enfin, le tableau c’était ouvert et l’elfe du groupe fut la première à réagir à ce qui se passa sous ses yeux alors qu’Usha analysant le plus rapidement possible la scène sous ses yeux en désactivant sa magie maintenant son clone pour être en pleine possession de sa force pour ce qui allait venir.

    – Ah eh merde, on a encore de la compagnie !

    L’appel est clair, mais il manque trop d’information de l’avis de la serre pourpre qui hausse le ton pour donner les indications supplémentaires tout en s’armant d’une dague à chaque main.

    – Deux gardes fortement armés, cage arcanique avec de la foudre, Taenor mal en point à l’intérieur. L’avant est pour moi.

    La fin de son message était bien plus destinée à Oyun qui avait l’habitude de se battre à ses côtés qu’aux autres. En toute logique l’orc attaquerait l’ennemi à l’arrière, elle était plus adaptée vu ses capacités pour cela.

    – Je compte sur toi Puce.

    Pour le coup, combattre avec l’aide de la vétérinaire lui semblait être le plus indiqué pour laisser champs libres sur l’ennemi qui serait sien à la Petite. Elle activa son senseur magique par précaution, la cage arcanique ne lui disait absolument rien de bon, encore plus avec la foudre autour. Il y avait même une crainte qui fourmillait dans les entrailles d’Usha et qui avait coloré ses cheveux d’un blanc gris sale, sur le fait d’être fautive de la création de cette cage de magie en voulant ouvrir le mécanisme avec de la foudre. Elle préférait avoir à l’œil les possibles pièges magiques ou perturbation visible ainsi que de se laisser surprendre.

    Tout comme il était hors de question de mettre plus de foudre dans le lieu, au risque d’aggraver l’état du professeur d’ingénierie militaire, ne pas utilisé la magie lors de ce combat serait stupide. Là encore, le manque de magie purement offensif se faisait ressentir, mais vraiment, le moment n’était clairement pas au regret, mais plus à l’inventivité. Elle activa sa vue améliorée, même si cela ne lui promettait absolument pas une précision parfaite, cela lui permettait en revanche de repérer soit les zones de faiblesse des armures, soit les ouvertures pour frapper ou encore les endroits sans défense pour viser au mieux à cet endroit-là. Il allait falloir danser une danse morbide avec son opposant en étant le plus vif possible. Elle frappa à chaque coup avec le plus de force possible.
    Récapitulatif:
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 146
    crédits : 2110

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Mar 14 Nov - 23:26
    Un claquement magique résonna dans un écho avant de se révéler inefficace. Usha et Ellana faisaient face au tableau, témoins du manque de changement, dans un silence presque gênant. Apparemment ce n'était pas la solution et il fallait en trouver une autre. Mais les méninges ne se mirent à peine au travail que l'on entendit, un étage plus bas, la chute d'un corps suivit du clone de la Valkyrie réagir. Était-ce leur faute qu'un des leurs venait d'être blessé ? Ou une autre tentative avait été entreprise ?

    L'elfe n'eut à peine le temps de détourner la tête, qu'une sensation de se faire absorber dans un tunnel se fit ressentir. L'impression de sombrer profondément loin tout en restant parfaitement immobile. Elle reposa péniblement son regard sur le tableau tout en ayant cette sensation de ralenti autour d'elle. L'endroit semblait être à l'envers. Le sol était maintenant le plafond ? Dans ce bazar de gravité, la peinture restait bien au centre, lumineuse, comme coupable de ce qu'il se passait, avant de soudainement disparaître au contact de la main d'Ellana qui avait tenté de faire arrêter cette distorsion en passant sa dextre dessus. Effet déclencheur ou non, le mur avait disparu pour s'ouvrir sur une nouvelle salle.

    Que venait-il de se passer ? Était-ce une illusion ou un type de magie qui lui était inconnu ? Le mana environnant de chacun semblait encore chamboulé de l'enchantement qui venait de se briser.

    Il n'y avait pas le temps pour les questions, car devant elle, se dressait trois nouvelles silhouettes, dont deux très menaçantes et apparemment peu surprises de l'arrivée du groupe. Dégainant son épée, mais reculant, Ellana pesta tout en interpellant ses alliés.

    "Ah eh merde, on a encore de la compagnie !"

    Suivit de la Valkyrie qui détailla la situation en dégainant également.

    "Deux gardes fortement armés, cage arcanique avec de la foudre, Taenor mal en point à l’intérieur. L’avant est pour moi."

    Usha s'avança en désignant l'ennemi dont elles se chargeraient, avant de confirmer son duo avec Ellana.

    "Je compte sur toi Puce."

    Puce ?!

    "Puce ?!"

    Elle n'était pas certaine d'avoir bien entendu, mais une chose était sûre, c'est qu'un surnom lui avait été attribué. C'était relativement familier et peut être pas le bienvenu en ces conditions. Provoquant une mine renfrognée à l'elfe qui n'apprécia guère cela. Mais bon sang, elle n'avait pas le temps pour ces choses-là enfin !

    Ellana rengaina son épée. Non pas qu'elle ait été froissée par cette interaction, mais voyant l'entreprise de celle aux cheveux cendrés, elle se ravisa et garda la distance. Se retrouvant plus utile à l'assister et la supporter plutôt qu'à se jeter dans ses pattes.
    Avant de n'entreprendre une quelconque offensive, l'elfe prit le soin de garder ses sens magiques aux aguets. Observant les ennemis et la salle pour ne pas être victime d'une nouvelle surprise magique ou notamment pour déceler ce qui maintenait le professeur dans cette aura électrique.

    Ainsi assurée de sa surveillance magique, restant à l'entrée de la salle, elle fit un mouvement de fouet avec ses poignets, comme si elle s'apprêtait à secouer un tapis ou une couverture, sauf qu'en plein milieu de l'action, de gros chaînons ombreux prirent forme, naissant des ombres environnantes jusqu'à atteindre le milieu de la salle. Lorsque son balancement prit fin, s'orientant vers le bas, les chaînes claquèrent contre le sol en formant une vague qui s'allongea jusqu'à l'ennemi désigné par sa coéquipière plus tôt.

    Les liens viendraient entourer le colosse, tout en épargnant Usha qui se trouverait entre Ellana et l'adversaire. Prit entre les ombres, l'elfe n'aurait qu'à violemment tirer sur les fils pour que la marionnette suive et se fasse renverser en avant. Permettant à la Valkyrie de rencontrer son ennemi sans défenses tout en rajoutant une force de pression aux coups qu'elle assènerait.

    Que ce soit un échec ou une réussite, l'oreille pointue continuerait de porter assistance à l'oiseau de cendres, gardant dans une main ses chaînes en effectif, de l'autre, elle invoquerait des vagues ombreuses éphémère contrant les attaques ennemies sans pour autant déranger les déplacements de la combattante.

    Résumé:


    Ellana parle en 9966ff
    [PA] La Célébration du Voile Rouge - Page 6 Sans_t11
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1477

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Mer 15 Nov - 17:19
    Mauvaise solution. Naturellement désavantagée face au capharnaüm mental que cause la distorsion magique qu'elles ont entraîné, Oyun est la première à rompre le contact avec le circuit magique, essoufflée et déboussolée. Elle ne se rend même pas compte que sa main est maintenant posée sur un mur, ni qu'elle s'appuie légèrement dessus. Elle reprend ses esprits en voyant Sylvain à genoux sur sa droite. L'orc se dirige vers l'humain en titubant, rapidement dépassée par le clone d'Usha qui vient soigner le vieil homme, avec l'efficacité propre aux forces médicales dont elle fait toujours preuve. Lorsque le clone disparaît, Oyun se penche vers le blessé et place une main sur son visage, essuyant d'un geste du pouce une des traînées de sang qui le marquent. Au même moment, des informations viennent de l'étage. A voix basse, elle s'adresse à son camarade.

    - Il faut monter. Rejoignez-nous à votre rythme, Sylvain. Nous avons toujours besoin de vous.

    La Serre Pourpre se relève, maintenant remise de sa fatigue mentale. En quelques bonds rapides, elle grimpe l'escalier et arrive devant le tableau devenu porte, ayant déjà déduit ses futures actions grâce aux signalements alliés et notamment aux détails offerts par Usha. C'est donc vers l'ennemi le plus à l'Est, encore légèrement en arrière, qu'elle se dirige immédiatement, hallebarde en main, suivie de près par Lars. Ce dernier l'interpelle et renforce sa défense avec un genre de plastron rocheux qui vient protéger ses points vitaux. Une facilité qu'elle accueille avec un "Merci !" qu'elle exclame sans se retourner.

    Pour autant, elle garde ses bonnes habitudes, et active son senseur en même temps qu'elle avance, afin de détecter les mouvements des différentes signatures magiques qui s'affrontent dans la pièce. Elle ne perd pas non plus de vue celle du professeur Taenor, pris dans des entraves magiques et dans une expression de douleur - cette vision renforce sa détermination à achever le combat rapidement et efficacement, avec l'espoir de le libérer aussi vite que possible.

    La guerrière engage donc le combat avec une frappe d'estoc, forçant l'ennemi à reculer pour parer, et prenant ainsi l'initiative sur le prochain échange de coups. Au moment où il recule, de la terre se forme autour de ses pieds, et elle reconnaît la magie de l'hybride géomancien qui couvre ses arrières : voilà qui devrait l'entraver, sinon le ralentir au moins une fois. La pugnacité du sabreur rencontre le sérieux de l'orc, qui lui assène une frappe verticale puissante, mais il la dévie et riposte immédiatement, l'obligeant à esquiver de justesse. Leurs regards, tous deux terrifiants à leur manière, ne se quittent pas tandis que leur joute s'ébauche.

    Malgré la difficulté qu'elle rencontre à déployer sa magie dans la pièce, Oyun réussit à maintenir son senseur, mais également à déployer progressivement son mana dans son corps, laissant l'énergie progresser jusqu'à chaque extrémité de son corps, afin de renforcer autant qu'elle en est capable la précision de ses assauts. Ses prochaines esquives et parades seront millimétrées, et ses prochains coups, eux, suivront la cadence exacte des mouvements du colosse voilé pour viser le moindre angle mort.

    CENDRES


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 149
    crédits : 3062

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Mer 15 Nov - 18:38
    Lardon bullait dans son coin pendant que les autres s'échinaient à résoudre l'énigme magique.
    Enfin, ne bullait-il pas tellement puisqu'il s'était rendu jusqu'à la plus grande de tous pour soigner les restes de blessures mineures qu'elle portait encore à l'épaule et la jambe. Les perforations n'étaient pas profondes, étonnamment, et leur guérison s'était faite avec un petit peu de mana et une boutade idiote qu'il n'était même pas la peine de mentionner.

    Quand Ellana appelait la secrétaire des Serres-pourpres à l'étage pour... quelque chose, Lardon fixait bêtement la porte close par magie, jouant avec le dé en os dans sa poche. Il reculait lorsqu'une tentative s'échafaudait avec le concours de l'orc et laissait son regard vagabonder derrière lui, se demandant ce que pouvait bien faire le vieux chirurgien. Encore en train bouquiner des poèmes peut-être ?
    Il aurait peut être mieux valu. Sylvain eu comme un soubresaut soudain, son visage se tordant d'une douleur évidente alors qu'il tombait à genoux et que du sang s'échappait à des endroits improbables. L'hybride n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'une silhouette massive se précipitait au secours du médecin, Usha, heureusement que Lardon n'était pas sur son chemin.

    "Ah eh merde, on a encore de la compagnie !"

    Hoho... C'était la voix d'Ellana, avec ce ton qui lui est propre, celui qu'elle a lorsque ça ne sent pas bon.

    "Deux gardes fortement armés, cage arcanique avec de la foudre, Taenor mal en point à l’intérieur. L’avant est pour moi."


    Quoi ? La voix de la valkyrie provenait du balcon où se trouvait l'elfe, ce n'était pas celle devant lui qui avait prononcé ces mots, mais Lardon n'avait pas le temps d'éclaircir ce mystère, les deux femmes avaient été on ne peut plus claire. Il y avait encore des ennemis à affronter et pas des moindres.
    Le temps de pivoter, l'orc massive s'engouffrait déjà dans l'escalier en colimaçon, gravissant les marches quatre à quatre, suivie de près par le cochon qui ne pouvait décemment pas rester les bras ballants, quand bien même se disait-il qu'une sieste serait la bienvenue.

    Une fois sur le balcon, Lardon voyait l'elfe qui se tenait près d'une ouverture dans le mur qui donnait sur une vaste pièce où était entrée les deux combattantes pour affronter les gardes armés, et au fond une colonne lumineuse et étrange qui retenait un vieillard.

    - C'est le prof' au fond ? Demandait Lardon par réflexe avant de se recentrer sur le plus urgent. Hé la grande, j'vais te filer un coup d'main !

    L'hybride prévenait Oyun, la seule qu'il appelait "la grande", avant d'utiliser sa magie tellurique afin de ne pas la surprendre inutilement et la déconcentré. Il avait déjà utilisé ce tour pendant une excursion champêtre, et même un peu plus tôt dans la cour à des fins plus offensives. Sur le ventre et le torse de l'orc apparaissait de la terre, créée entièrement par magie, le drakochon la façonnait et la compactait pour épouser la forme du corps de la guerrière et la rendre solide. Pas aussi solide qu'une vraie armure d'acier mais au moins capable de pouvoir encaisser une attaque avant de rompre, ainsi il lui offrait une chance, maigre certes, d'être protégée d'une attaque à l'un de ses points vitaux. Pour le peu mana qu'il utilisait à cette fin, Lardon ne créait qu'un demi-plastron qui ne protégeait que les boyaux, le coeur et les poumons de la grande verte, à elle de se débrouiller pour éviter d'exposer sa gorge et sa tête aux épées de son adversaire.
    Bien que cela ne payait pourtant pas de mine, Lardon allait continuer d'insuffler son mana dans la protection terrestre afin de la reformer immédiatement si elle venait à prendre un coup. Il ne serait peut-être pas assez rapide pour gérer des frappes successives rapides mais si Oyun ne se transformait pas en sac de frappe immobile, il devrait avoir le temps de régénérer la protection avant la prochaine attaque.
    Cela allait lui permettre également de pouvoir partager ses ressources pour être plus efficace d'une autre manière, se réservant d'avantage pour un prochain mouvement offensif dont il devait choisir la façon de l'exprimer. La violence ou la tactique ?

    Son choix fut fait après la première estocade lancée par Oyun. Pour l'avoir déjà vu affronter un colosse de ce genre dans la salle de réception, l'hybride les savait presque égaux, tant sur la force brute que la vitesse et les réflexes et c'était d'ailleurs son rôle d'harceleur qui avait permis lors du premier affrontement d'offrir la victoire à la bagarreuse verte. Une aide tactique lui apparaissait donc comme plus appropriée.
    Alors que le bandit avait été repoussé d'un peu par la première charge de la kiwi musclée, Lardon créait à nouveau de la terre magiquement autour des pieds du géant, comme une large flaque de boue sur le sol.
    Dès le premier trépignement du gredin, ses bottes collaient à la boue, mais il se rendait vite compte que c'était en vérité le contraire, c'est cette boue magique qui collait à ses semelles, qui tentait même de remonter le long de ses bottes. La flaque était trop large pour en sortir d'une enjambée et surtout il devait se défendre des assauts de la bastonneuse qui n'allait pas lui laisser le moindre répit.
    Comme si elle était vivante, la terre collante imprégnée de la magie du porcin ne cessait d'essayer d'engloutir les jambes du coquin, se solidifiant dès que la cheville était atteinte, une nouvelle couche passant par dessus la première pour agripper la jambe plus haut, cherchant à l'envaser jusqu'au genoux ensuite.
    Même si le gaillard parvenait à briser l'une des entraves par la force, la flaque allait continuer son œuvre de sape, le but était moins de l'ensevelir que de priver grandement, voir totalement, le voyou de son jeu de jambe, afin d'offrir à l'orc un large choix d'attaques et d'ouvertures à sa disposition grâce à son agilité et l'allonge de son arme. C'était également l'un des moyens les plus efficace pour empêcher les replacements adverses et autres, ce qui allait servir pour la suite.

    - Hé le vieux ! Hélait Lardon à l'attention de Sylvain resté dans la salle principale. Profite en pour trouver un moyen de sortir ton pote de là avant qu'il nous claque dans les doigts ! On les retient !

    L'hybride ne prenait pas de pincette dans sa formulation, son ton braillard traduisant de l'urgence mais aussi de sa propre difficulté à rester concentrer et réactif dans son œuvre d'épauler Oyun. Les deux malfrats étaient aux prises avec les guerrières et extrêmement gênés dans leurs mouvements, le chirurgien ne devrait pas avoir de mal à se faufiler sans être prit pour cible, et le professeur dans sa cage magique n'avait pas l'air dans un état qui lui permettrait d'attendre que tout soit terminé pour être sortie de sa prison.


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Sylvain
    Sylvain
    Messages : 48
    crédits : 4471

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2123-sylvain-blaese-terminee#18175
  • Mer 15 Nov - 19:10
    Il était mort.

    Ah non, pas encore visiblement, la douleur qui lui arracher sa maigre lucidité était en train de l’encrer dans le monde des vivants à coups de gourdin sur le front. Quoi qu’il c’est passé pour le moment le chirurgien n’en avait aucune idée. Ses jambes s’étaient dérobées sous l’assaut de la douleur. Il contemplait à genoux les portes du Valhalla. Elle c’était même ouvert, ça ce confirmer quand même, une représentante céleste venait l’accueillir. Le vieux se remit à douter de son état de santé.

    Des mains dont la douceur...était relative ? Ouvrant légèrement les yeux le vieillard était enfaîté au contact d’Usha. La guerrière ailée le soigné tout en lui prodiguant un délicieux massage des tempes. Si seulement il avait au moins 40 ans de moins, il aurait sans doute tenté quelque chose de stupide. Mais même avec des années effaçant le passage du temps le médecin ne devait pas ressembler à grand-chose d’autre qu’à un faon qui venait de naître. À genoux, tremblant et saignant encore un peu. Son cerveau commençait à refonctionner à peu près comme il fallait même si de son point de vue le monde était encore entouré de coton et de flash lumineux. Le sang dans ses oreilles n’arranger pas non plus sa perception.

    Comme si cela ne suffisait pas, l’orc vient lui apporter du réconfort à sa façon avec un geste presque tendre. Dediou, on le prenait presque pour un enfant ? Après les paroles d’Oyun, l’érudit s’accorda un semblant de pause, mais le cochonidé ne l’entendait visiblement pas de cette oreille. S’aidant de sa canne le professeur retraité pesta à en faire rougir un soldat de garnison. Bien, si il pouvait râler c’est que tout était encore jouable. D’un pas encore fébrile le vieillard ne put s’empêcher de maudire les escaliers et de l’effort physique que c’était maintenant de les gravir. C’était vraiment une journée de merde.

    Arrivant au sommet comme s’il débarqué dans un amphithéâtre Sylvain analysa la situation. Pas étonnant qu’il eût eu l’impression qu’on lui grillé le cerveau. Son collègue était dans une sorte de cage de foudre et visiblement il n’avait pas eu le droit au même traitement de faveur. Par contre mon cochon songea le soigneur je vais pas servir à grand-chose. Déjà que ses tentatives de communication lui avaient grillé son mana il n’y connaissait rien dans les arts occultes. Profitant tout de même que les bourrins faisaient ce à quoi ils étaient le plus forts, à savoir se mettre des mandales sur la tronche, l’érudit fit doucement le tour de la salle en douce pour se rapprocher de l’enseignant. Piégé dans sa cage magique.

    Gloussant à moitié par ce que son allure ne devait pas laisser espérer un héros de légende le vieillard glissa à l’attention du blessé.

    Les secours sont là mon vieux, dite si vous pouvez parler je veux bien un coup de main sur comment vous sortir de là. J’ai essayé de vous contacter magiquement, mais ça bien failli me griller la cervelle votre machin là. Sinon vous pouvez attendre en bonne compagnie qu’est la mienne que les autres trublions est finis de se donner en spectacle.

    Résumé :
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum