DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Groupe 2] Le Cœur de Melorn - Page 3 JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    +4
    Savoir
    Vaenys Draknys
    Tulkas
    Ayshara Ryssen
    8 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 125
    crédits : 501

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mer 3 Juil - 23:05
    image rp

    Tour 4

    La baronne m'avait rejointe près du blessé. Zéphyr lui avait demandé de m'aider. Et je ne pense pas que cela soit sans raison. Mon sourire s'afficha, se faire envoyer ballades, mais avec un Dame, le genre d'ordre de mission merdique affublé d'un joli ruban de soie. Je n'allais pas commencé a me battre pour soigner le blessé, sachant que la douleur qu'il ressentait avait l'air plus forte que le moyenne, comme si quelque chose jouait dessus, quelque chose que je ne pourrais pas combattre.

     - Je vous laisse en bonne compagnie alors. 

    Je m'étais éloignée de la baronne et du blessé, laissé sous la surveillance du nain grossier. Mon regard passa sur notre groupe, sur son nouveau membre. Un poulet blanc incarnant l'esprit protecteur de Melon, qui avait choisi un drôle de maître. Ce démon qui me faisait frissonner rien qu'à le voir. Je ne l'aurais pas classé dans les alliés au premier visuel. Les civils continuaient leur faites, j'avais envie de me joindre à eux pour les guider, les protéger. Mais ma place n'est pas là-bas. Aujourd'hui, je dois voir grand, sauver la ville pour en sauver un maximum. 

     Au final, je rendossais presque la carapace que je m'étais forgée dans le désert. Un sacrifice pour le bien du plus grand nombre. Ce que le Dunark aurait fait. Bien plus que la FMR que j'étais devenue. Je secouais la tête me concentrant sur le porteur du Poulet, me rappelant une histoire de sept poulets à réunir. Même si mon sourire s'afficha, je n'avais pas le temps de me perdre dans ses pensées. 

    L'œil disproportionné de ce démon se rapprocha de moi. Déclenchant un nouveau frisson, mélange de dégoût et de peur face à cette créature qui n'avait rien d'humain. Mais le groupe l'avait accepté, Zéphyr lui faisait confiance. Et elle avait l'impression qu'elle pouvait y faire confiance. Son bras se tendit et j'eus un début de geste de recul. Resserrant la prise sur mon bâton. Hésitante à repousser cette main horrifique du bois de mon arme. Les mots du démon sonnèrent sans vraiment d'émotions. 

    - Quoi ? Quelle canalisation ? 

     Sans avoir la moindre réponse, le démon avait attrapé moACn chèche et sans avoir le temps de réagir, le monde se tordit pour changer. Le marché céda la place au bois enchantés. Aussitôt arrivé, il me lâcha et mon corps se couvre de marque rouge, ma magie se canalisant en même temps que ma colère. 

     - La prochaine fois, préviens. 

    Sans perdre plus de temps sur le démon, mon regard passa sur ce qui nous entouraient. Un des saboteurs fusait son office, surpris par notre arrivé. Je coupes court à mon diffèrent avec le démon pour rejoindre le trouble faite. Il dégaina son épée et l'acier heurta le bois de mon arme. Le sourire s'afficha sur mon visage. D'une petite passe, je repoussais sa lame et fis pivoter mon bâton. L'extrémité vint cueillir son flanc. Il se recroquevilla un peu et je balayai ses appuis, il tomba lourdement au sol. L'air se vida de ses poumons. Je l'immobilisai en posant mon pied sur son torse le temps de canaliser la magie de l'œuf pour capturer le saboteur. 

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Tulkas
    Tulkas
    Messages : 139
    crédits : 1691

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t992-blood-in-the-sand-tulkas-termine#7451
  • Jeu 4 Juil - 17:26
    - Dux. Que l’elfe lui dit. Civitatem mediam munivimus. Quid nunc facimus ?

    Il pliait le bras contre l’œuf, comme s’il était sur le point de l’écraser tandis que sous son plastron et son gambison, sa peau se mettait à luire de cette couleur avide de pouvoir. L’apparition de cet oiseau réveillait cette chose abominable qu’il emprisonnait dans son ventre et qui ne comprenait toujours pas les plumes qui étouffaient son cœur. Sa haine, manifestée sous la forme d’un homoncule de flammes qui s’infiltrait partout, sous sa peau, dans ses veines et dans son âme. Plus le temps avançait, plus sa magie, chaotique et instinctive, se révoltait de sa servitude. Il inspira un instant, le gosier luisant comme celui d’un dragon avant que finalement, il ne souffle. Le bras et l’épée, tout deux couverts de sang, pendait à son flanc tandis qu’il observait avec cet air étrange le coq qui s’était manifesté à la suite du sacrifice de l’inconnu notoire.

    L’elfe l’observait avec un air étrange, mélange de gratitude et soudainement, de peur. Les Reikois n’avaient pas la réputation d’être des gens raisonnables et calmes, surtout ceux du désert. Derrière leurs airs placides et leurs traditions raffinées se cachaient des derviches à la passion aussi brûlante que le sable avec lequel ils lavaient le sang qui tâchaient leurs mains.

    Mais non, Tulkas tourna la tête simplement vers le soldat, l’observa de haut en bas et lui répondit, avec cette conviction qui lui allait si bien.

    - Fio scutum. Qu’il répondit avec un certain laconisme. Vade ad centuriam tuam.

    Il désigna d’une main les accès principaux menant à la place de la ville. Pointant l’allée menant à l’ambassade Reikoise, celle menant à la citadelle et celle au quartier des érudits.

    - Aditus ad quadratum medium muniendum. Qu’il expliqua. Civitatem et togatos defendat.

    Fortifier la place comme ils le pouvaient, retournez les charrues, établissez un secteur défensif, protégez la ville et les habitants. La victoire allait s’obtenir à la pointe de l’épée et de la lance, les ennemis de Melorn allaient s’écraser contre la muraille de leurs boucliers. Tulkas n’avait fait que leurs remémorer cette force qu’ils avaient oubliés. Il était certain qu’avec le moral revigoré par l’apparition d’un esprit protecteur allait leurs donner le courage nécessaire pour qu’ils tiennent la ville, qu’importe les horreurs pouvant surgir des ruelles de la ville en perdition.

    Au loin, il pouvait voir les flammes d’autres parties de la ville qui n’avaient pas la chance d’être sous la custodie de cette troupe disparate et bien que certains auraient pu s’en émouvoir, ce n’était pas le cas de Tulkas. La guerre est aussi laide qu’elle est cruelle. Pour la gagner, il faut faire des sacrifices et qu’importe le prix. Qu’il soit payé en sang elfique ou reikois, Melorn n’avais plus le choix.

    Il s’approcha d’une fontaine décorée d’une statue au centre de la place et admira le travail. Un homme, portant une armure depuis longtemps tombée dans la désuétude, une longue cape couvrant son épaule et sa main droite levée, comme portant un discours. Qu’avait-il été ? Un général ? Un orateur ? Un empereur ? Quoi qu’il en soit, cette figure importante trônait au cœur de la ville. Tulkas put sentir la magie de l’œuf se réveiller, faire picoter ses doigts en entrant en résonnance avec la statue. Levant l’œuf devant lui, il vint le presser contre le marbre usé par les millénaires et, dans un choc qui manqua d’engourdir son bras, une décharge de mana vint colorer les veinures noires du marbre avec cette lueur bleue à laquelle il ne s’était toujours pas habitué, à laquelle la bête en lui réagissait avec violence.

    Et le regard éteint du conquérant s’illumina à nouveau, dans son regard, deux runes de protections se mirent à luire, comme si même à travers les âges, ce fondateur… Cette figure mythologique oublié de tous, sauf des plus anciens historiens elfes, s’était réveillée pour venir protéger sa ville dans son heure de péril. Comme si un roi, enterré sous la montagne, s’était réveillé.

    Tulkas tourna la tête vers les miliciens qui observaient la statue prendre ce semblant de vie, et bien que tempérée par la gravité de la situation, l’espoir retrouva sa place dans leurs cœurs. Était-il possible qu’ils gagnent en fin de compte ?

    Peut-être, peut-être pas. Tulkas n’en savait rien, mais il n’allait pas leurs voler ce feu-là.
    Ils en avaient besoin, car après tout, la mort est plus douce quand on pense qu’elle a un sens.

    Refermant son bras autour de l’œuf, rengainant son épée, il les salua avant de rejoindre le groupe. Interpellé par Zéphyr, il l’observa un instant et finit par se fendre d’un sourire étrange qui s’effaça aussi rapidement qu’il était apparu.

    - C’est ce que nous a recommandé Keerius. Ne traînons pas, la milice est motivée mais je crains que ces bâtards païens n’aient pas encore engagés leur véritable force de frappe. Il grimaça, toujours cette sensation déroutante dans sa poitrine. Foutus mages. Qu’il commente un instant.

    Il avance alors, à travers la ville en veillant sur son compagnon et en tenant toujours l’œuf dans les bras, l’enroulant dans la bannière des Serres Pourpres qu’il tient presque comme une cape dans ces heures d’épreuves. Claudiquant quand il trébuche sur une pierre sans s’en rendre compte, avant de secouer la tête. Une ville assiégée, paniquée, transportant un terrible butin.

    - Ces imbéciles n’auraient pas dû se téléporter. Qu’il ajoute. Nous ne sommes que deux, si l’ennemi nous tends une embuscade…

    Tulkas gronda, heureusement pour eux, le chemin menant aux bois était sécurisé. Et pressant le pas, le duo arriva avec un peu de retard.


    [Groupe 2] Le Cœur de Melorn - Page 3 5CwAax9
    - Ud rea, ud sura rea -
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 545
    crédits : 2706

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Lun 8 Juil - 1:21
    Grâce aux efforts conjoints des troupes armées ainsi que ceux de nos héros du jour, la situation au sein du marché public passa de panique générale à contrôle relatif. Certes, les dégâts causés par les agents de l’Entité Sombre demeuraient notables et des investissements conséquents devront être réalisés dans le futur afin de réparer tout ça, mais au moins, le pire venait d’être évité de justesse. Enfin, pour l’instant. Parce que le Cœur, lui, n’était toujours pas sorti d’affaire; sa corruption totale signifierait l’échec de cette mission, et aussi la chute quasi immédiate de la cité de l’éternel printemps. En somme, pratiquement tout ce beau travail serait réduit à néant et il faudrait sans doute utiliser des méthodes plus… drastiques, et moins éthiques, pour préserver les derniers vestiges. Personne de normalement constitué ne souhaitait en arriver à un tel extrême, n’est-ce pas ?

    Ce protecteur plumé profita donc volontiers de l’hospitalité de son nouveau perchoir, installant tranquillement son p’tit cul contre le torse démoniaque. Honnêtement, il avait déjà connu plus confortable, mais ça le contenterait. Considérant l’état de la ville, il n’osa pas exiger le luxe d’un poulailler.
    Évidemment, l’animal emblématique d’Azshary se souvenait de Savoir, création du Compendium. Et en même temps, comment oublier une pareille engeance ? En tant que représentant en chef de la maternité et de la protection, il gardait en mémoire chaque poulain important que l’ancien empire du nord avait couvé.

    Histoire de ne pas laisser son sympathique seigneur sans réponse, le légendaire poulet s’exprima. Sa voix rauque, profonde et masculine pouvait en étonner plus d’un… Mais qui a dit que la maternité devait obligatoirement être féminine ? En s’en donnant la peine, un mâle maîtrisait aussi bien le rôle de mère qu’une femelle.
    Il picota doucement le buste de l’azsharien, un geste qui, chez son espèce, traduisait une forme de respect mutuel.

    - Kot kot kot… Haha, non, j'déconne. T'inquiète, j'ai pas perdu ma langue ! (Mais, est-ce que ça l'a seulement une langue, un poulet ?) Ben dis donc, on s'retrouve dans un sacré pétrin, pas vrai Monsieur l'Démon de la Connaissance ?! Ça me rappelle l'temps où les Titans ont mis Azshary en charpie, y'a des millénaires ! Tu sais, l'Empire n'a pas survécu à la colère du Royaume Divin. Cependant, Melorn… Oh oui, Melorn a tenu bon. Et c'était pas grâce à des gros muscles et à des sourires verts, non m'sieur ! C'était grâce à des gars comme nous, toujours à l'affût. Un certain volatile de ma connaissance, par exemple. Et tant que nous serons là, ces vieilles pattes ne laisseront rien ni personne menacer notre cher Melorn sans passer sur mon si désirable body !

    Après tout, il avait délicieux goût d’volaille.

    Simultanément, le dragon au membre sacrifié se remettait de ses douleurs extrêmes, bénéficiant des généreux soins de la Baronne de Boktor. Sans cette intervention, il aurait sûrement été un pesant fardeau aux yeux du reste du groupe, voire complètement inutile pour la suite de cette aventure rocambolesque. Il pouvait se considérer chanceux, en effet, que son action d’altruisme ne provoque pas une conséquence inespérée. Nonobstant, il s’agissait d’une chose plutôt cocasse que de le laisser marcher, alors que la maelienne aurait pu aisément le téléporter vers leur prochaine destination. Aider son prochain, mais pas trop.

    Peut-être qu’ils ne le savaient pas encore, mais le temps commençait tristement à manquer. Le Luteni eut donc l’excellente idée d’assigner des hommes à l’ancienne ambassade reikoise ainsi qu’à la Citadelle. Comme ça, si nos gardiens ne pouvaient s’y rendre à court terme, une protection sommaire y serait présente. De quoi limiter les dommages si jamais une catastrophe y pointait le bout du nez.

    Sans crier gare, le démon se téléporta et disparut en un claquement d'énergie. Quelque peu surpris par ce départ précipité, le Poulet blanc ne put s'empêcher de cloquer son mécontentement. Il décida en revanche d'employer ses propres moyens afin de suivre les traces de son audacieux compagnon. Gonflant son petit torse de plumes, il se concentra, puis se propulsa dans les cieux avec un puissant coup d’pattes, créant une série de boom boom et d’ondes de choc qui firent vibrer les fenêtres des bâtiments en dessous. À la fois effrayés et intrigués par ce phénomène, des melornois regardèrent la scène, la gueule grande ouverte, ne sachant pas trop quoi en penser exactement.

    - Qui a besoin de téléportation quand on a de telles cuisses ? S’exclama-t-il alors qu’il filait droit, déclenchant des mini-explosions de poussière et de feuilles derrière lui. Arrivé à destination, l’oiseau immaculé atterrit gracieusement à côté de son invocateur, soulevant une dernière bourrasque de vent.

    Normalement, notre poulet favori aurait lancé une remarque désobligeante à celui l’ayant abandonné. Toutefois, ce n’était clairement pas le moment, surtout en voyant le paysage désolé qui se dressait face à eux. Autrefois sanctuaire verdoyant, la forêt, désormais méconnaissable, s’était transformée en un véritable théâtre de dévastation. Les branches tordues des arbres dégoulinaient d’une sève noirâtre, tandis que l'herbe se tapissait des corps inanimés de soldats vaincus et de bêtes sauvages. Cette terre souffrait, malade, pourrie, exhalant une odeur de putréfaction qui rappelait cruellement les horreurs de l’Arbre-Monde. Une nature qui vivait encore cependant, mais plongée au sein d’un état autre, possédée par un mal croissant. Étaient-ils arrivés trop tard ? Il n'y avait plus rien à sauver ici; tous les mécanismes avaient été viciés et il ne semblait pas y avoir de saboteur sur place dans l'immédiat. La seule chose qu’il leur restait à faire, c’était… De purger. Oui, purger les ténèbres avant qu’elles ne se propagent davantage. Avant que le cauchemar éprouvé en Shoumei ne se répète.

    Pendant que Tulkas, Myriem, Zéphyr, Kilaea, Vaenys, Savoir, Jamby et le Poulet Blanc analysaient les ravages de la corruption sur l’environnement, une étrange animation commença à se manifester chez les espèces végétales. Et ce fut à ce moment-là que des lianes épaisses et épineuses jaillirent soudainement du sol humide pour se lancer de manière violente vers le groupe, dans le seul et unique but de tuer toute créature vivante sur le territoire. En même temps, des formes plus sinistres émergèrent des ombres de la forêt. Lions et loups dotés de fourrures d’un noir d'encre chargèrent avec des yeux rougeoyants d'une aura malveillante, crocs brillants d'une malice venimeuse. Ils foncèrent sur les défenseurs qui n’avaient maintenant plus le choix d’agir s’ils souhaitaient sortir indemnes d’ici…

    - Regardez. Voyez ce que vos efforts ont engendré. Des âmes maudites, des terres corrompues. Abandonnez cette lutte futile. Embrassez le futur que nous vous offrons. Un monde où les vrais Maîtres règnent. N'est-ce pas là un destin plus grand que de s'acharner à sauver ce qui s’avère déjà perdu ?

    Myriem put avec aisance reconnaître cette voix qui se glissait sournoisement entre les oreilles de nos héros. Il s’agissait de celle de l’Entité Sombre, l’investigateur de cette lugubre machination contre le Cœur de Melorn. Intangible, sa présence en ces lieux se faisait toutefois ressentir, telle une caresse de chaos, observant, se délectant de la misère de ces mortels.



    > Directives du tour
    * Il n’y a pas d’activation ou d’arrestation à faire dans cette zone
    * Purger la nature avec l’énergie des Anciens vous apportera cependant 50 points de réussite
    * Tuer une bête d’ombre ou une liane possédée vous apportera 1 point de réussite (chaque)
    * Ces objectifs sont valables ce tour-ci et le suivant

    ¤ Chaque membre du groupe (incluant le Poulet) est visé par trois attaques équivalente au palier 2 (élémentaire d’ombre ou physique). Vous pouvez :
    - Encaisser totalement ou partiellement, ce qui vous causera des dégâts considérables (sauf si vous avez une immunité… ou une faiblesse)
    OU
    - Vous défendre en échange d’utilisation de pouvoirs et d’actions.
    > Une action de palier 1 = Diminue de moitié les dégâts d’une attaque de palier 2
    > Une action de palier 2 = Protège entièrement d’une attaque de palier 2
    > Une action de palier 3 (cela vous coûtera 2 actions) = Protège entièrement de trois attaques de palier 2
    > Une action de palier 4 (cela vous coûtera 2 actions) = Protège entièrement de quatre attaques de palier 2

    ¤ Ces adversaires sont très vulnérables et donc tuables par un P2 magique ou un P1 physique ou d’arme (exemple : un coup d’épée ou une flèche bien placée). À vous de jouer le truc en automodération pour rendre le combat crédible. Par exemple, une flèche dans une patte ne tue pas, mais dans l’œil, c’est fatal, etc.

    ¤ Vous pouvez également les tuer en groupe en utilisant des pouvoirs plus puissants :
    > P3 = tue 5 ennemis
    > P4 = tue 10 ennemis

    NB : Les pouvoirs ne fonctionne pas pour purger la zone.

    > Purger la forêt du mal
    * Pour purger la forêt de son mal et détruire sa magie malsaine, il suffit d’y utiliser l’énergiecontenue dans l’œuf des Anciens, la même qui active les mécanismes de sécurité.
    * Pour être purgée, elle a besoin de 10 actions de purge (1 action = 1 purge)
    * Le poulet ne peut pas faire cette action


    TOUR 5
    Difficulté : Difficile

    FIN DU TOUR : Samedi le 13 juillet, soirée
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Savoir
    Savoir
    Messages : 284
    crédits : 47

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2299-savoir-le-desintegrateur-d-azshary-terminee
  • Mar 9 Juil - 17:59


    Alors que le Protecteur de Melorn revient aux côtés de Savoir et de Kilaea, le Démon Azsharien constate les dégâts qui ont déjà eu lieu au sein des bois enchantés, il ne reste plus rien à sauver, ruine et désolation ont déjà récupéré leur tribu sur ce quartier de la cité. L’oeil du Désintégrateur pondère dans toute sa froideur apathique la meilleure décision pour continuer à assurer la protection de la cité elfique, et il tire finalement sa conclusion en décidant que la concentration des menaces présentes sur les lieux est trop importante pour être laissée comme tel. Il aurait pu choisir de partir et de laisser les autres lutter contre les monstres, mais il valait déjà mieux ne pas se séparer pour augmenter ses chances de succès, et les civils qu’il pouvait probablement sauver en se déplaçant ailleurs allaient certainement être compensés par les vies perdues en laissant la corruption proliférer en ces lieux. À la place, l’invocateur du Poulet Blanc ordonna à la créature de protéger le maximum des alliés qui rejoignaient la mêlée contre les loups.

    ”Analyse conclusive…”

    La mana se met à lourdement saturer l’atmosphère au dessus du bois, l’oeil carmin d’Alys regarde sans la moindre expression, sans un tressaillement de sa pupille, le paysage saccagé qui s’étale devant lui, il parcours frénétiquement l’environnement à la recherche d’une âme civile mais ne parvient à identifier que des cadavres, des loups d’ombre et des lianes possédées par une étrange magie. Le ciel s’assombrit momentanément et prend une profonde teinte rouge alors qu’un crépitement électrique vient accompagner la fermeture de l’iris sanguine, la voix d’Alys se fait pourtant toujours entendre tandis que dans les airs, une faille rougeoyante se dessine avant de s’élargir dans un fracas terrible. Une mimique du Désintégrateur se forme lentement en s’ouvrant dans le ciel, transformant les pans de la réalité en une parodie de paupière alors qu’autour de l’iris ronde s’assemblent divers cercles concentriques d’un diamètre gargantuesque.

    ”...action recommandée:”

    VVVVUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRR


    Des salves d’énergie lumineuse rejoignent le centre de la pupille céleste, quelque part au centre du bois enchanté, un fin laser file depuis l’optique factice jusqu’à la terre meuble, marquant l’épicentre de ce qui se prépare ainsi dans les cieux. Lorsque la fausse Alys est complètement ouverte, les cercles ornementaux qui orbitent autour d’elle sont animés d’une rotation croissante et un vrombissement sourd remplit l’espace. Savoir, concentré sur son attaque, peut tout de même sentir son enveloppe charnelle subir des dégâts de la part d’entités immédiatement proches, mais occupé par sa canalisation il ne peut tout simplement pas se défendre. Quand la voix d’Alys prononce le dernier mot de sa phrase grave et monotone, le son semble venir de l’objet cosmique et non de Savoir lui-même:

    ”Annihilation.”

    La colonne de lumière qui s’abat sur le bois enchanté brûle d’une intensité surréelle, éradiquant tout les faibles adversaires qui avaient le malheur de se trouver sous la frappe du corps céleste dans un sifflement de combustion macabre. Puisant par le même coup dans la magie de l’Oeuf des Anciens, Savoir insuffle à la dernière impulsion arcanique du tir d’Alys la puissance de l’artéfact pour purger l’endroit. Quand la lumière éblouissante s’atténue enfin, les arbres, les loups, les lianes et les cadavres, tous ne sont réduits qu’à la poussière et l’oeil dans le ciel dissipe d’abord ses colliers concentriques puis se referme, rendant aux cieux de Melorn son habituelle teinte azurée parfaite. Alys n’est pas la Première des Sept ni le Démon de la Connaissance. Elle est la Geôlière du Compendium, elle est l’Arme des Veilleurs, elle est le Désintégrateur d’Azshary.

    Le même crépitement électrique vient dissiper la membrane protectrice qui avait voilé la véritable Alys, tandis que Savoir prend conscience de son environnement proche et de l’évolution du champs de bataille autour de lui. Un peu plus loin devant eux entre les troncs des arbres, on distingue que les bois laissent soudainement la place à une grande étendue clairsemée et fumante sur laquelle s’étend un tapis de cendres encore incandescentes.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 900
    crédits : 2562

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 10 Juil - 19:58


    [Groupe 2] Le Cœur de Melorn - Page 3 OIG3

    Le Coeur de Melorn - Tour 5

    Pas une parole n'avait accueilli mes soins auprès du mystérieux homme aux cheveux d'argents, étrange mais je ne pourrai pas en apprendre plus pour le moment. J'avais ressenti une haine violente et fulgurante à mes premiers mots avant qu'il ne s'apaise pour finalement esquissé l'ombre d'un sourire. Comme quoi tout peut arriver non?

    Bien sûr j'avais emporté Jamby comme on me l'avait demandé et non seulement j'avais senti le regard désapprobateur du Luteni à son retour auprès de nous mais je ne parle même pas des simagrées et grimaces faites par le nain. De quoi se plaignait-il d'ailleurs? J'étais à la limite de ma mana pour le téléporter, il dépassait largement ma capacité de déplacement pas en terme de simple masse non mais en masse volumique, comment pouvait-on peser si lourd en étant si petit ?

    Nous venions d'arriver dans la zone des bois enchantés et ce fut un véritable choc, le lieu était oppressant, terriblement dérangeant aussi, cela empestait l'Entité Sombre. Je sentais dans tous les pores de ma peau sa présence, son influence et j'en avais limite la nausée, c'était aux limites du supportable pour moi.

    En face de nous apparurent des matérialisation de sa corruption, des créatures d'ombre, la nature qui voulait s'en prendre à nous mais ce que je percevais émergèrent des ombres de la forêt. Et je l'entendis, elle nous adressa la parole à tous, sa voix insidieuse, putride qui voulait nous engluer dans son mal.

    - Rien n'est perdu, tu n'es même pas un titan, uniquement un bâtard fruit d'un rituel foireux. Je regrette d'avoir cru au retour d'un être créateur, tu n'es rien d'autre qu'un destructeur qui corromps tout sur son passage. Nous allons nettoyer le Sekaï de ta malagnité !

    J'avais parlé entre les dents, pas forcément très fort mais j'avais besoin de verbaliser ce que je ressentais depuis le début.
    Je regardais autour de nous et je pris une décision simple.

    - Je vais purifier tout ce qui est possible de faire. Je vous laisse affronter le mal et nous protéger.

    Je me foutais de leurs ordres, ces bois autrefois magnifiques, magiques, qui respiraient la santé en toute saison dans la ville du printemps éternel. Je laissais mon regard glisser sur mon environnement, nulle glyphe à réveiller ou protéger en ce lieu mais des arbres qui se distordaient, souffraient, rongés par la corruption.

    J'inspirais profondément et appelais la sagesse des Melornois à moi, demandant à l'Oeuf Antique de m'accorder son énergie une nouvelle fois. Puisant dans sa force, sa raison d'être, j'attirais des liens vers moi, je n'étais pas partie loin encore du luteni de fait la magie réagissait avec promptitude. Des tresses de manas rejoignirent mes mains et je m'en servis comme des lassos et j'entourais un arbre pour le nourrir de la saine magie des ancêtres. En une fraction de seconde, le mal qui était en lui se mit à suinter, de son écorce, un liquide sombre, gluant, nauséabond comme le nain s'écoula et s'évapora une fois dans l'air, cela fonctionnait, l'arbre retrouvait ses couleurs, ses odeurs, purifié du mal qui s'était glissé en son sein.

    Satisfaite du résultat je renouvelais l'opération pour soigner deux autres lieux de plus et rendre l'air plus respirable.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 125
    crédits : 501

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Jeu 11 Juil - 15:45
    image rp

    Tour 5

    Je m'étais tellement concentré sur l'arrestation du saboteur que je n'avais pas pris le temps d'analyser l'environnement. Et une fois, l'homme disparut, mon regard noisette détailla la forêt. Tout ce qui faisait de ce lieu quelque chose de beau avait été vicié par la corruption. Et même si notre poulet avait rejoint son maître à l'allure morbide. 

     Tout jurait avec ce que j'avais entendu sur cet endroit. Un lieu sinistre, où rien n'était plus naturelle. La corruption avait pris possession des arbres et des animaux. Je resserrais la prise sur mon arme. Essayant surtout de savoir d'où venait la menace la plus immédiate. 

     Une voix résonna dans nos esprits, déposant ses mots teintés de l'horreur, essayant d'insuffler le désespoir pour affaiblir notre volonté. Le groupe se mit rapidement à agir. Le démon se concentra et le spectacle qu'il offrit était hypnotisant, à la fois la superbe et terrifiant. Le déferlement de puissance qui balaya la zone d'une lumière pure. 

     La baronne annonça ce qu'elle allait faire, faisant fi de ce que l'on pourrait lui dire. Après tout, c'était une civile, tant que ses actions allaient dans notre sens, nous n'aurions pas grand-chose à lui dire. Et puis ce n'était pas de ma responsabilité, je n'étais que Shekhikh et cette situation ne dépendait pas de moi.

     Je concentrais ma magie, alimentant mon brasier intérieur. Ma peau s'assombrit se couvrant de fissures rougeoyante. Je sentis mes cheveux se mettre à danser telles les flammes d'un brasero. Même mes yeux s'embrasèrent. Cette accumulation de magie qui me donnait une apparence infernale. Je sentais le cuir de mon armure craquelé, résultat flagrant d'un manque d'entretien. Il faudrait que je la refasse ignifugée rapidement. 

     Une fois ma concentration au maximum, ma condition d'élémentaire dévoilée, je m'avançai pour me placer entre la baronne et les ennemis. Je plantais mes appuis, regardant les animaux corrompus se jetait sur nous. Mon talon frappa le sol et mon poing se dressa vers le ciel. 

     Des pieux de lave se dressèrent, transperçant les animaux. Éloignant ainsi la menace, leur cri de surprise et de douleurs s'élevèrent, brièvement, avant de se dissiper aussi rapidement. Seule l'odeur de chair brulée s'éleva, conséquence de ces pieux de lave. Un des loups s'embrasa sous la chaleur du magma. 

     J'avais préféré me détacher de ce spectacle macabre, nécessaire, mais dont je ne tirai aucun plaisir. Je préférais me concentrer, mais sur un endroit d'où la corruption semblait s'échapper. Je tendis ma main toujours rougeoyante pour appeler la magie des anciens. Combattant la corruption par cette magie étrange. Jusqu'à avoir complétement purgé cette zone. Je m'étonnais moi-même de mon sérieux, aucune blague ou trait de légèreté ne me venait à ce moment. Ce qui devait bien être une première. Peut-être qu'après tout, je commençais à murir, ou pas.

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Tulkas
    Tulkas
    Messages : 139
    crédits : 1691

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t992-blood-in-the-sand-tulkas-termine#7451
  • Ven 12 Juil - 9:33

    - Abomination.

    Qu’il souffla en l’observant, cette… Créature.

    Cette chose, fait d’iris et de malice faisait vrombir la terre et le ciel avec sa magie impie, à l’opposé de l’ordre naturel des choses, frappant de sa fronde de lumière la terre, balayant les arbres centenaires et repoussant les créatures dans les ténèbres. Une telle démonstration de puissance faisait pourtant partie intégrale de la panoplie guerrière du Reike, alors, pourquoi est-ce qu’il la haïssait tant à l’instant ? Le démon Azsharien était un allié, de circonstances, certes, mais un allié. Alors quelle était cette colère froide et cruelle qui cristallisait son sang bouillonnant ? Tulkas claqua de la langue, comme pour se rappeler à l’ordre, clignant des yeux à plusieurs reprises comme pour ce foutu phosphène qu’il percevait les yeux clos.

    - Tâchez de ne pas détruire ces foutus bois avec votre… Grah !

    Il gronda, la magie puisée dans l’œuf des anciens se faisant si puissante par la canalisation du démon que le porteur de l’œuf dut poser un genou au sol, une douleur vive dans sa poitrine, un froid intense naissant dans son cœur et se répandant jusqu’au bout de ses doigts, sapant ses forces un instant.

    Comme si, dans le chaos ambiant du champ de bataille de son âme, son être tout entier se révoltait un instant d’être ainsi exploité par ceux qui puisaient encore et encore dans la magie, semble-il infinie, de l’œuf des anciens. Comme si une partie de lui, enchainée dans l’abîme de sa poitrine, refusait d’être ramené à sa condition d’esclave, utilisé comme vulgaire relais par l’œuf. La magie canalisée, traçant des arcs incandescents entre les arrêtes de son armure, saisissait sa chair à travers l’acier et le lin, avant d’être redirigée vers les nobles desseins de ceux qu’il accompagnait. Son souffle, incandescent, enflammait sa trachée et lui donnait ce timbre rauque. Il toussa, cracha quelques escarbilles avant de se redresser pour observer ses camarades. Levant sa main libre à sa tempe comme si ça suffisait à calmer le tambour de guerre qui battait dans sa poitrine.  Les yeux plissés, il ne les rouvrit que lorsque son visage fut frappé par une vague de chaleur qui lui donna l’impression que sa moustache allait s’enflammer.

    Une femme, toute faite de pierre en fusion et dont le sang était un magma bouillonnant, dont la manifestation des flammes ressemblait tellement à la sienne, sans pour autant faire cloquer sa chair et noircir sa peau. C’était comme si elle était toute faite de lave et de roche, il ne s’en rendit pas compte tout de suite, mais la nature même de la Shekhikh le frappa au visage en même temps qu’une nouvelle vague de chaleur quand elle invoqua sa magie.

    Des pics de lave surgissaient de sous la croute même du continent, se solidifiant en pieux, faisant des loups corrompus un avertissement macabre pour le reste de la meute.

    Sans parler de la fameuse « baronne », qui parasitait un instant la magie de l’œuf pour qu’elle purge l’influence néfaste et corruptrice qui hantait ces bois, si semblable à celle qu’il avait pu voir dans le Shoumeï et qui hantait encore ses cauchemars. Tulkas inspira, fermant les yeux un instant, la paume posée contre sa poitrine. Le trop plein de mana qui le hantait, nourrit par l’œuf, entra en résonnance avec le sien un instant. D’une façon plus harmonieuse, plus calme, car ici, c’était lui qui décidait de s’armer de l’énergie des anciens. Qui coula en harmonie avec le feu dans ses veines pour surgir du bout de ses doigts. Il observa un instant les flammes qui dansèrent au creux de sa paume, passer du rouge sang à l’orange, s’éclaircir jusqu’à devenir blanches et s’apaiser en prenant une couleur bleue. Il se tourna, dirigeant son attention vers le sol et vint poser sa main contre. Et comme un feu de pollen, les flammes bleutées, teintes par l’énergie des anciens, se répandit jusqu’à se mourir un peu plus loin, brûlant paisiblement la corruption sans consumer l’herbe et l’écorce.

    Son oreille se tendit, était-ce le fruit du hasard, de l’instinct ou d’autre chose ? Qu’importe, il entendit des plumes passer dans son dos et une étrange lueur dans sa vision périphérique. Il ne se tourna que pour voir les plumes du coq Azsharien se dissoudre dans l’air. L’esprit venait de le protéger de l’attaque d’une partie de la meute. Aussi, le Luteni se redressa en sentant quelque chose bouillir en lui.

    Il attendit, que les loups soient sur lui, pour limiter les dégâts et surtout, pour savourer pleinement le fruit de ses flammes. Une fois à portée, il attrapa un loup par la gorge en libérant, enfin, la créature atroce en lui. Engouffrant dans les flammes le loup et ses quatre comparses qui avaient eu la brillante idée de s’attaquer au Luteni. Dans le brasier, il se mit à rire.

    La liberté, aussi fugace soit-elle, est toujours grisante.


    [Groupe 2] Le Cœur de Melorn - Page 3 5CwAax9
    - Ud rea, ud sura rea -
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Jamby
    Jamby
    Messages : 15
    crédits : 206

    Info personnage
    Race: Nain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3627-jamby-termine
  • Ven 12 Juil - 11:07
     
    Le Coeur de Melorn
    Feat. les sauveurs

    La destruction. La mort. Le feu.

    Un chaos sans nom s’était déchainé dans les bois après l’arrivée des défenseurs. La corruption bien ancrée dans les arbres, dégageant une odeur de pourriture très désagréable, réagissait violemment à leur présence, si bien que la majorité des membres du groupe répondaient de la seule manière qu’ils semblaient connaitre : en combattant le feu par le feu ! Une énorme colonne de lumière, à la senteur de vieux fromage, venait de vaporiser une bonne partie de leurs adversaires, tandis des pics de lave venaient de surgir du sol pour en empaler d’autres. Plus loin, l’un des défenseurs riait à gorge déployée, couvrant les hurlements de douleurs des créatures en train d’être immolées.

    L’air était devenu tellement chaud que la barbe de Jamby était carbonisée par endroits, la faute aux perles de vomi restées dedans qui avaient pris feu. Le Nain s’était rapproché de la reikoise, la supposée médecin du groupe s’étant fait damer le pion par la femme au cache-œil, affichant un air surpris. C’était la première fois qu’il rencontrait quelqu’un dont l’odeur avait subitement changée ! De la saleté de la poussière, l’on était passé à … de la suie ! Un vieux tas de suie, trainant dans une cheminée reikoise n’ayant jamais été ramonée. Un peu comme ce qui allait rester de ses adversaires une fois le magma refroidi !

    Le petit être cracha au loin, son glaviot verdâtre atterrissant sur une amalgamation de corruption en train de remonter le long de l’écorce d’un arbre vénérable. Jamby se rapprocha, les traits assombris, afin de constater à quel point les jeux des Titans et des mortels étaient allé trop loin, et quel prix le Sekai était en train de payer ! Saisissant son jambon à deux mains, le Nain frappa de toute ses forces sur la corruption, encore et encore, remarquant à peine les filaments de mana qui purgeaient l’amalgamation nauséabonde, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Croquant rageusement dans l’énorme bout de charcuterie, du côté qui avait été en contact avec la corruption, le petit être revint aux côtés de la femme aux cheveux, elle aussi affairée à purger le terrain environnant. Des volutes de mana tournoyaient autour de Jamby, dont les trains se déformaient progressivement à cause de sa colère montante.

    « Et ron, et ron … »

    Le Nain psalmodiait à voix basse, son regard tourné vers quelques créatures qui semblaient réticentes à s’approcher au vu du destin funeste de leurs congénères. Ce ne fut cependant pas elles qui donnèrent l’assaut, mais d’énormes lianes épineuses émergeant du sol et se précipitant vers lui et la reikoise à l’odeur de suie.

    « Petit patapon ! »

    D’innombrables craquements se firent entendre, suivis de mouvements provenant des arbres de la zone : D’imposantes branches, arrachées à même le tronc, fusaient à toute vitesse vers les lianes, transperçant leurs tiges et s’enfonçant dans le sol pour les y clouer dans un fracas assourdissant. L’un des lianes, plus rapide que les autres, eu le temps d’atteindre le Nain au niveau de la panse, avant d’être traversée par plusieurs branches, mais Jamby ne sembla pas le remarquer. D’abord, parce que le rembourrage de sa bedaine était tel qu’une armure n’aurait pas pu mieux le protéger, et car la colère était plus forte que la douleur, qui passa inaperçu sur le moment.

    Le petit être venait de réveiller son propre mana.

    Un pouvoir né d'un appel à l'aide.

    La volonté du monde lui-même de retrouver l'équilibre.

    La réponse de la terre nourricière face aux pouvoirs voulant lui faire courber l'échine :

    Le courroux du Sekai

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 254
    crédits : 447

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Ven 12 Juil - 21:58
    Zéphyr est fait pour attaquer ou pour protéger. Pas pour purifier.

    C’est directement ce que l’Oreille se dit quand son regard se pose sur les bois enchantés de Melorn. Dans cet endroit, tout déborde d’une énergie sombre, obscure, néfaste. Les arbres semblent sur le point de mourir ; l’herbe, autrefois verdoyante, a une couleur étrangement jaunâtre, l’air lui-même semble porteur de quelques maladies voués à se répandre dans le Sekai. Vraiment, tout dans cet endroit leur qu’on les a précédés et que les partisans de leurs ennemis ont déjà fait leur travail. C’est peine perdue de s’arrêter là, pourrait-on croire. D’ailleurs, c’est ce que leur dit très aimablement une créature qui les contacte par magie, mais c’est à peine si le ministre du Reike lui accorde son attention. Si l’entité croit qu’ils se sont lancés dans cette entreprise pour renoncer au premier instant venu, c’est mal connaître les protagonistes qui composent leur groupe. Non, autant avancer. Et Myriem, comme Savoir, lancent le début des opérations. La première – il n’en est guère étonné – proclame qu’elle va purger les lieux le plus possible. Le deuxième ne fait pas honte à son titre d’Arme des Veilleurs et commence à saturer l’air de mana, ce qui leur laisse préfigurer une attaque de grande envergure. Et de fait, c’est la première fois que Zéphyr peut constater la puissance du Démon de la Connaissance, sans même devoir s’inquiéter de sa survie immédiate. Le maître-espion entend bien Tulkas déclare que c’est une abomination, mais pour l’heure, celle-ci est diablement efficace pour repousser les créatures ennemies. C’est une bonne chose qu’elle soit contre les Titans et même qu’elle ait pu s’engager dans leur éradication définitive… Bien qu’il y ait de larges progrès à faire, évidemment.

    La sensation de chaleur fait baisser les yeux du Reikois vers Kilaea, qui a cette fois une forme bien plus sauvage. Être de magma, elle se permet d’exprimer toute la puissance de son élément fétiche, et le résultat est aussi impressionnant qu’expéditif. Mais en même temps, qui peut résister à de la lave… ? Promenant son regard sur les lieux, l’homme aux yeux dorés avise une petite étendue d’eau à l’orée du bois et il prend rapidement sa décision. « Je vais purifier la zone là-bas, » déclare le bellâtre à Vaenys. Il ne lui demande pas s’il  sait tenir sur ses deux jambes. Il perçoit à son regard que le prince déchu veut récupérer un peu d’indépendance, peut-être pour déployer sa magie, d’ailleurs, et c’est donc une bonne chose que Zéphyr s’écarte pour lui laisser le champ libre.

    Désormais seul, Zéphyr se penche vers cet étang qui doit habituellement scintiller d’une eau pure et limpide. Ici, rien de tout cela. Impossible d’en voir le fond, impossible même de deviner s’il y a la moindre créature ce bassin. Mais qu’importe, il n’est pas là pour s’attarder. Profitant du lien avec l’œuf, le guerrier concentre le mana de ce dernier dans la paume de sa main. Une lumière qui crée un contraste frappant avec les ténèbres ambiantes apparaît presqu’aussitôt, et l’assassub vient poser son doigt à la surface de l’eau. L’effet est immédiat : le mal semble brusquement repoussé, et le chef des forces spéciales se concentre tellement sur sa tâche que la purification déborde du petit lac. C’est d’abord l’herbe environnante qui est touchée, puis les premiers arbres alentours. L’air devient plus respirable, le vent semble de nouveau plus paisible et non grinçant. Ce n’est que quand la lumière se dissipe que Zéphyr entend comme Tulkas un bruissement d’ailes. Apparemment, le Poulet blanc l’a protégé pendant qu’il purifiait les lieux. Une bonne chose, parce que n’ayant généré aucun clone, personne ne surveillait ses arrières pendant un moment.

    Mais bien sûr, il y a trop d’ennemis pour être tranquilles. Quand l'ami d'Ayshara se retourne, il entend un grognement sourd : un loup d’ombre lui fait face et l’homme lui jette un regard impassible, presqu’ennuyé, en réalité. Les deux créatures semblent se dévisager une poignée de secondes, alors que le conseiller royal a déjà posé la main sur la poignée de son katana. Puis, le carnivore décide à franchir l’espace qui le sépare de sa cible. Il court d’un mouvement leste, saute, souhaite le dévorer, mais il a à peine le temps de voir la lame qui sort de son fourreau et qui lui transperce le flanc de part en part. La créature retombe au sol dans un soubresaut, alors que de son côté, le maître-espion reprend sa route en direction de Myriem, pour voir comment elle progresse dans la purification des lieux.

    Face à une lame en bronze céleste, la bête corrompue avait peu de chances de résister à un duel avec l’Oreille.  
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 248
    crédits : 2020

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Sam 13 Juil - 9:36
    Les améthystes de Vaenys s’écarquillèrent lorsqu’ils arrivèrent dans cette forêt, dont chacun des arbres faisaient atrocement penser aux ravages de l’Arbre-Monde que le prince déchu eut vu quelques mois auparavant. Enfin, à l’exception près que, lors de sa visite à Bénédictus, il n’avait pas été attaqué par des dizaines de lianes sortant du sol, ni-même par des meutes d’animaux en rage. Que faire alors ? Eh bien, il suffisait simplement de purifier la zone du mal qui l’habitait. Heureusement que le prince déchu du Reike avait un esprit suffisamment altruiste pour venir en aide à ses camarades.
    Hormis cela, l’horreur qui sévissait dans cette forêt ne le touchait pas particulièrement, non. Le seul problème, si jamais la ville venait à être totalement corrompue et donc fatalement, détruite, c’était qu’il perdait un réseau extrêmement important pour la Pègre Reikoise, mais pas seulement. Melorn était bien l’un des rares lieux où il pouvait se promener tranquillement sans risquer de se faire égorger à tous les coins de rue, par un impérialiste un peu trop fanatique.

    Quoi qu’il en soit, il était grand temps d’agir et, au plus vite. Il balaya du regard chacun de ses camarades, essayant de savoir lequel d’entre eux aurait le plus besoin d’aide, avant de reporter ses améthystes face à lui, sur les assaillants. Un long frisson parcourut l’entièreté du corps du Vosdraak lorsque le rayon lumineux de ce bon vieux démon de la connaissance s’échappa de son œil, pour pulvériser quelques adversaires. Un nouveau traumatisme peut-être ? Certainement. En même temps, il lui manque un bras, maintenant. Bref. Il n’y avait pas vraiment de temps pour rêvasser tranquillement.
    Certains de ses alliés attaquaient la meute, tandis que d’autres s’appropriaient la magie des Anciens, provenant tout droit de l’œuf, pour purger les arbres du mal qui les habitait et d’autres, notamment le poulet et le petit gassouillet, protégeaient le groupe. Seulement, à eux deux, ce n’était encore pas suffisant, il fallait donc un petit coup de pouce que Vaenys donnerait avec joie.

    Le Baron se concentra alors durant quelques courts, très courts instants, pour canaliser sa magie des ténèbres. Ses yeux, habituellement d’un violet intense, se remplirent d’une lueur mauve, ressemblant à une brume magique. Les bouts de ses doigts restants, noircirent d’une manière inquiétante, tandis qu’il leva le bras encore intact devant lui. Du bout de ses extrémités jaillirent des faisceaux dansants et noirs, qui formèrent dans la foulée, une barrière magique et impénétrable. Les lianes s’échappant du sol d’une danse funèbre, s’abattirent contre la protection du prince déchu, ne pouvant atteindre leur cible.
    La barrière protégeant le nain et la médecin céda au bout d’une seule et unique attaque, tandis que celle protégeant le démon de la connaissance parvint à en encaisser deux, avant de disparaître dans une brume sombre, contrastant parfaitement avec la magie lumineuse de ce dernier.

    Désormais, le prince déchu marcha en direction du Luteni, boitant quelque peu, la majeure partie de son énergie étant concentrée sur cette plaie dont la douleur, bien que calmée par Myriem, était encore présente. Il porta sa main, dont les extrémités étaient encore noires et emplies de sa propre magie, en direction de l’œuf des Anciens, puis laissa la magie de ce dernier venir à lui, dans des liserés de lumière étincelante. Cette énergie, cette puissance qui parvenait à le dépasser lui, le plus puissant arcaniste du Sekai selon la petite Lune, vint emplir ses veines de ce mana puissant.
    Subitement, le Baron se retourna, puis laissa ce même mana tisser un lien magique, imitant cette lumière étincelante, entre un arbre et lui, rendant de la superbe à cet habitant de la forêt, le délivrant de ce mal qui semblait le ronger, de l’horrible emprise de l’entité sombre.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum