DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    +16
    Genryusai
    Rachelle Virsce
    Ben le Bouc
    Brak'Trarg
    Kassandra
    Zéphyr Zoldyck
    Hélénaïs de Casteille
    Ayshara Ryssen
    Dimitri Chagry
    Meradev Vigelfrost
    Nagisa O'Hara
    Aylan Kaviani
    Vraden Turif
    Qwellaana Airdeoza
    Kilaea Sliabh
    PNJ
    20 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 56
    crédits : 1908

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Sam 15 Juin - 22:13
    Le bal du reflet des âmes


    En toute honnêteté, Rachelle ne s’attendait pas à devoir philosopher ce soir et malheureusement, le drakyn n’était pas réellement un exemple d’érudition. Aussi, ne pouvait il seulement que répondre avec son instinct et son cœur.
    Une grimace se dessina néanmoins sur son visage. L’apparence du malheureux s’en retrouverait elle altérée lors de leurs pas de danse ? Après tout, bien que le cornu ne le laissait supposer, la souris derrière l’apparence était totalement aveugle. Il espérait en son fort intérieur que son duo ne pense pas que ce dernier évite sciemment son regard.

    —Je ne pense pas que vous devriez en prendre ombrage, déclara-t-il alors. Voyons cela du bon côté voulez-vous ? Peut-être votre apparence reflète elle votre envie de vivre pour les autres ? Ou votre besoin d’être reconnu pour qui vous êtes ? Vous savez, je ne pense pas que nous soyons des créatures profondément solitaires. Nous tissons des liens en continu, aussi éphémères soient ils. Que ce soit par la guerre ou l’amour, nous avons besoin d’autrui pour exister. Si cela peut vous rassurer, sachez que je n’oublierai pas cette rencontre. Même si nous ne connaîtrons probablement jamais la véritable identité d’autrui, ce que nous expérimentons tous ce soir est loin d’être un mensonge. A titre d’exemple, auriez vous confier vos doutes personnels si rapidement, plongé dans un autre contexte ? (Il remonta sa paire de lunettes en fermant les yeux.) Même si en apparence, ce bal peut faire porter à croire n’être qu’un odieux voile de mensonges et de masques, nos âmes, sous couvert d’anonymat peuvent s’exprimer librement. Demain, lorsque nous ôterons nos masques, il nous faudra de nouveau faire attention à chaque parole, à chaque action. Mais ici, vous pouvez parler à cœur ouvert, personne ne vous jugera. Et même si vous veniez à ressentir une quelconque honte, cette dernière s’envolera au lever du jour. Je ne dis pas que je me souviendrais du visage de votre âme. (Ce qui était vrai, après tout, il n’avait aucune idée du physique de son partenaire de danse.) Néanmoins, et vous avez ma promesse la plus formelle, je n’oublierai pas notre discussion et vos doutes. Je continuerai d’espérer, dans un coin de mon esprit, qu’où que vous soyez, quel que soit votre branche d’activité, vous finissiez pas trouver une réponse aux questions qui vous animent.

    Il marqua une longue pause. Essayant de se concentrer sur ses pas de danse. L’homme n’avait jamais réellement appris ce genre de mouvement, ce qui lui donnait un air assez maladroit, ne souhaitant pas gêner son partenaire. Par chance, il était particulièrement agile et apprendre à danser sur le tas était une activité nettement plus simple que les entraînements gracieusement offerts par ses collègues espions sous les ordres de l’oreille. Puis, il reprit enfin. Il était temps de mettre son masque d’espion bien que le propos principal de ses phrases restait honnête.

    —Tel est mon devoir envers les astres, mais également mon pays. En tant que serviteur de ce temple, ma vie est consacrée au Reike et à sa religion, ainsi, il est de mon devoir de veiller à ce que les participants soient le plus conquis possible. Et puis, bien que j’avais, les premières années, quelques réserves quant à participer moi-même au bal, je me vois dans l’obligation d’avouer en profiter pleinement. Serait-ce hypocrite de ma part d’apprécier les pâtisseries comme vous dites ? Je ne pense pas que ma foi et la félicité éprouvée soient incompatibles. Mais ça n’engage que moi. Pour ce qui est des invités… (Il haussa les épaules non sans un sourire amusé.) Je ne pense pas que les astres soient la préoccupation première de grand monde ici. Mais encore une fois, ce n’est pas grave pour autant. Nos divinités ne sont pas odieuses comme les titans, elles n’ont pas besoin de nous forcer à les vénérer. Je pense à titre personnel, que chacun y trouve son compte dès lors que nous ne manquons pas de respect aux valeurs de la nation qui sont étroitement liées à notre religion. Puissent les enfants du Reike et des astres profiter de cette nuit de repos pour festoyer autant qu’ils le désirent, le quotidien est suffisamment rempli de défis pour nous en imposer de nouveaux en ce soir, ne pensez vous pas ? Vous aussi, messire, profitez du havre de paix offert par les astres. Une fois de plus, personne ne vous jugera pour ça.

    La danse continua quelques instants avant qu’un nouveau changement ne s’opère. Le drakyn afficha un sourire reposé sur ses lèvres. Qui que soit cet homme rencontré plus tôt, il espérait que ce dernier trouve les réponses qui lui convenaient.

    Pour ne pas changer, sa nouvelle rencontre s’avera tout aussi compliquée que les précédentes. Décidément, les reikois semblaient avoir un mal fou à lâcher prise, même si ce n’était que pour l’espace d’une soirée. Le drakyn ne perdit cependant point son sourire encourageant devant la mauvaise volonté de son binôme.

    —Il est vrai qu’un changement tous les quarts d’heure est un choix que certains qualifieraient de particulier, pour ne pas dire dénué de sens. Mais si les astres demandent ainsi, c’est pour une raison qui devient évidente une fois entendue. Ici, peu importe nos aspirations et notre apparence. Les reikois, le peuple peut se laisser aller à quelques frivolités tant qu’il ne porte pas atteinte à l’honneur du Reike. Si nous restions trop longtemps avec un partenaire, les chances que nous découvrons qui se cache derrière le masque de ces derniers deviendraient rapidement trop élevées, ruinant l’identité et le concept de ce bal. Bien sûr, vous êtes libre d’apprécier ou non un tel système. Je dis simplement qu’il serait dommage de laisser passer cette opportunité. Personne ne viendra vous parler de cette fête et à quel point vous étiez excellent ou mauvais danseur car personne ne saura qui vous êtiez. Alors, puis-je vous proposer cette danse ? Pour rendre honneur aux astres ?

    Il avait tout de même l’impression de se répéter un peu. Pourquoi ne pouvait il pas tomber sur quelqu’un appréciant sincèrement cette fête ? Peut-être était-ce là une preuve que les reikois était un peuple beaucoup trop fier pour se laisser aller à de simples fêtes ? C’était possiblement vrai, après tout, sans la demande de Zéphyr, Rachelle ne serait pas ici ce soir. Néanmoins, il avait rapidement pu comprendre l’utilité et la beauté d’une telle fête. Et bien que sa mission restait sa priorité, il avait fini par ressentir cette envie de vivre pleinement et de relâcher le pas, l’espace d’une simple nuit. Zéphyr étant loin d’être un homme stupide, Rachelle se doutait même que ce dernier, lisant en la souris comme un livre ouvert, l’avait attiré ici afin que cette dernière puisse goûter à un pan important de la vie d’un reikois. Le travail était important, mais se sociabiliser l’était tout autant. Parfois, il fallait également vivre pour soi-même.

    —Je n’en suis pas à mon premier bal, déclara-t-il alors, la main toujours tendue. Tel est le le bénéfice d’un servant du temple. Ou le fardeau, c’est vous qui voyez. (Il se targua d’un sourire moqueur.) Pour cette raison, si je peux vous être utile de quelque manière que ce soit, n’hésitez pas. Je me ferais un plaisir de vous venir en aide.

    Rachelle sentait que ce dernier serait d’une particulière mauvaise foi concernant la fête. Mais il ne désespérait pas. Sourire levé, main tendue, il continuerait de se comporter en parfait serviteur. Il espérait que son supérieur l’observait depuis quelque part, voulant prouver à ce dernier que pour le moment, il s’en sortait pas si mal que ça.

    Apparence sous l'effet du bal:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 371
    crédits : 2956

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Sam 15 Juin - 22:38
    Décidément ... Brak avait vraiment du faire de la peine a un dragon pour que le hasard du moins jusque a maintenant ne le fasse danser avec des partenaires particuliers. et en l'ocurence si la demoiselle en face de lui semblait juene dans sa tête tout comme notregnetil monmonstre vert. eh bien elle semblait moins bien gentille que lui, et quelque peut raleuse. Si Brak n'avait pas été un gentil monmonstre il lui aurait volontier crier dessus, ou si ils avait été a Ikusa et encore gladiateur il l'aurait provoqué en duel sur le sable de l'arène.

    Mais ce soir Brak même sous une autre identité était au bal une soirée d'exceptionau temple shierak , et même en tant que garde royal, il était des chose sque Brak ne pouvait pas faire et enfin si elle se contentait de raller un peut Brak pouvait juste patienter jusque a la dance suivante. c'est cette dernière stratégie que utilisa Brak il continua de sourire et prit la plaisanterie la dernière remarque de la partenaire sur la peau de fruit de dragon.

    c'est donc avec sont ton amical habituel, et sourire sur sa jeune bouille de nenfant que Brak s'adressa à la demoiselle.

    "ha ha c'est vrai que les ecorces d epeua de fruit du dragon sont assez glissante surtout avecdes claquette. "

    puis après avoir repris sa respiration et au moment ou la dance recommençait avec le morceau de musique suivant, Brak s'approcha doucement et chevaleresquemetn de la demoiselle en lui disant, tranquilement

    " la danse du dragon n'est pas bien compliqué il y a plusieur facon de porceder mais la plus simple pour débuter c'est de le faire en miroir l'un en face de l'autre , suivez mes mouvements et reproduisait les de votre coté sa devrait aller ".

    dit brak en entament les premier mouvement de la "danse" qui était en fait un style de combat spectacle de l'arène mais qui effectué en duo miroir et sans armes san sles mouvement d'attaque finaux faisait une belle danse bien reikoise.

    Brak prenait soin de faire se smouvement de façon fluide et callé sur le rytme de la musique tout en étant sufisament lent pour la demoiselle le suive. entre deux mouvement de danse Brak posa la question suivante à la demoiselle aux cheveux mauves.

    " puisque vous semblé renseigné sur les fruits du dragon vous devez etre heureuse de savoir que notre porchain empereur sera un fier dragon du nom de Draknys ? "

    lui dit Brak avec un tendre regard de neuneuil et un souirre amical tentant malgré tout et avec toute sa gentillesse d'amener sa partenaire de danse a d emeilleure disposition et pourquoi pas gentillesse.

    @kassandra

    apparence de brak durant le bal:


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 W84111
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 65
    crédits : 624

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Dim 16 Juin - 19:22
    Le bal du reflet des âmes
    feat du monde

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Separa11

    @Zéphyr Zoldyck

    Rapide, agile, précis. Le visage squelettique avait capté autant que possible les mouvements félins de son "partenaire de danse" qui s'était rattraper de peu, non sans faire glisser quelques mets de la table qu'il avait heurtée. Au sol entre eux, du vin renversé, de suprêmes desserts, des toasts, quelques contenus d'assiettes plus travaillés, de la vaisselle brisée. Les convives alentours observaient la scène, interloquée.

    La provocation du jeune homme aux cheveux sombres eut l'effet d'une pichenette sur l'arrête de nez squelettique du démon. L'espace de quelques instants, un visage se dessina sur le corps décharné.

    Spoiler:

    Agarès leva les yeux au ciel, faisant un battement de la main avec la chair à vif envers l'inconnu.

    "Chat et souris ? Tu ne m'intéresses pas du tout, gamin. Même si j'imagine que tu dois être un assassin de la main du pathétique roi de cette nation."

    Les roublards, aussi compétents étaient-ils, n'avaient pas vraiment l'air de constituer le lot d'invités ici.

    Son regard rougeoyant, déformé par un sourire glauque soudain, se reporta sur une carafe d'un vin brillant, étincelant dirait-on sur une table à quelques pas de lui ; espace qu'il franchit pour se saisir de l'objet et tremper les lèvres dans le contenant.

    "Âpre. Décevant", fit l'entité en contemplant le vin divin. "Le sang d'une vierge se boirait mieux."

    D'un vaste geste, il déversa le contenu de la carafe en un puissant mouvement circulaire du bras les alentours, convives compris ; puis, se servant de le l'aquosité du vin, Agarès fit parcourir un courant électrique violent au sein de celui-ci...

    --

    Foudre P2 (on va pas électrocuter tout le monde quand même)




    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Qwellaana Airdeoza
    Qwellaana Airdeoza
    Messages : 209
    crédits : 1921

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3346-qwellaana-airdeoza-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3489-liens-de-qwellaanahttps://www.rp-cendres.com/t3378-chronologie-qwellaana-airdeoza
  • Dim 16 Juin - 21:25
    Apparence de Qwell:



    Avant même que nous entamions les premiers pas de danse, la jeune femme qui dégageait une aura lumineuse répéta mon nom,pensant sur le coup être démasquée.Ce qui ne m'aurait pas dérangé en soi,n'ayant pas  vraiment cherché à cacher mon identité. Mais celle pourvue d'ailes abimées reprit de la plus surprenante des façons, comparant ces traits que m'avaient offerts les ''astres'' à la beauté du ciel qui suivait le crépuscule . Si certain se verrait flatté par de tels compliments, je fus pour ma part, plus embarrassée qu'autre chose,détournant le regard pendant que mes joues elles, s'étaient colorées.

    J'avais l'étrange sensation de ne pas mériter toute cette poésie que m'avait offerte cette ravissante jeune femme,qui était en lien avec ce que nous célébrons en ce moment même. Ayant un piètre avis sur mon vrai physique parsemé normalement de cicatrices, entendre une personne dire du bien de celui qui reflétait mon âme me donna l'impression d'être comme certains imposteurs. J'allais pourtant devoir composer avec cet aspect,répondant un peu troublée:

    -C'est ...très gentille à vous...Je la fixais de nouveau, retrouvant mon assurance. Je ne fus nullement étonnée qu'elle poursuive la conversation en me parlant du culte du Shierak, m'étant doutée un peu qu'elle, comme bon nombre d'invités, étaient de fervents croyants contrairement à moi :-Je ne crois pas que les astres en sachent plus que nous. Je ne pense pas non plus que notre vie est lié à un destin tout tracé mais plutôt...à une succession de choix qui nous conduit parfois, à danser avec des personnes que nous n'aurions jamais croisées si nous n'avions pas pris la décision par exemple, de nous rendre dans ce temple.

    Dis-je en toute sincérité, respectant totalement ceux qui avaient une religion,surtout si cela leur permettait d'affronter des lendemains difficiles. Je débutais d'ailleurs la danse avec des pas simples puisqu'elle ne semblait pas s'opposer au fait que je veuille la guider, nous faisant valser d'un côté puis d'un autre, en toute légèreté. Je me sentais même plus à l'aise de tenir ce rôle, bien que mon expérience avec le prénommé Den m'ait beaucoup amusé.

    La jeune femme aux cheveux bicolore qui ne m'avait pas révélé son nom avait ensuite décrit mes gestes, me demandant sur le coup pourquoi elle faisait cela. Quand je compris qu'elle tentait de deviner ce que je faisais dans la vie, un sourire se dessina sur mes lèvres. Avait-elle ressenti que j'avais gardé une certaine empreinte guerrière qu'avaient naturellement mes semblables? Cela ne serait pas surprenant,ayant subit un féroce entrainement en compagnie de mes congénères qui n'étaient jamais parvenu à faire de moi une aussi bonne combattante qu'elles. Ce n'était pas pour cela que je ne savais pas me défendre, loin de là:

    -Pas tout à fait. Disons que je dois éviter de me retrouver en première ligne. Dis-je en voulant lui donner un indice. Je décidais de prendre part au jeu,la faisant pivoter doucement sur elle même en commençant:-À la place de vous présenter, vous avez cherché à savoir à quel type de profil je correspondais en analysant avec une certaine précision mes gestes. Cela montre que votre quotidien, vous devez constamment jauger ceux qui vous entourent, surement parce qu'ils peuvent représenter une menace directe, d'où votre priorité à me détailler au lieu de me donner votre nom. Ensuite...

    Avec grâce, nous avions effectué des pas glissés,continuant à réfléchir à voix haute:-Vous démontrez une certaine agilité. Vos mouvements sont fluides et sûrs,loin d'être celle d'une personne fragile sans que cela n'enléve de votre délicatesse ou de votre douceur. Comme l'apparence que la magie vous a donnée. Je déplaçais ma main pour la poser sur le milieu de son dos, gardant la sienne avec mon autre afin de nous rapprocher légèrement plus en gardant une distance courtoise, voulant voir si elle parvenait à suivre des mouvements plus rapides et précis:-Vous êtes vive et votre facilité à communiqué me laisse supposer que vous êtes entourée de beaucoup de monde.Si je recoupe toutes ces informations, je dirais que vous tenez un rôle ou il faut être vigilant.... une gardienne du Berceau peut être ?Je me mis à rire, me trouvant ridicule, ajoutant:-Vu que vous avez l'air d'être très attentive à ce qui vous entoure, vous n'avez pas remarqué que des personnes se plaignent de certains troubles physiques ces temps-ci ?


    Qwellaana discute en 009966
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 1716987316-velo414
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 254
    crédits : 447

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Dim 16 Juin - 22:09
    Ainsi donc, il avait affaire à un trouble-fête. Pas besoin de faire un cursus à Magic pour le savoir : la manière dont le « démon » l’avait envoyé valdingué quelques instants plus tôt était déjà empreinte de vérité. Mais quand même, Zéphyr était face à quelqu’un qui n’avait pas froid aux yeux, et qui ne répondait pas à la première provocation venue, d’ailleurs.

    - Tu es quelqu’un d’ancien, donc.

    Le tutoiement s’était imposé de lui-même, et Zéphyr continue.

    - Quelqu’un qui veut s’amuser, et qui ne trouve que le chaos pour se faire.

    Un sourire mesquin alors qu’Agarès saisit un verre de vin pour le recracher et faire un commentaire un peu glauque. Les derniers propos de Zéphyr viennnent d’ailleurs à être confirmés lorsque, sans prévenir, il renversa le vin en un puissant mouvement circulaire, provoquant de l’émoi parmi ceux qui sont touchés par l’alcool, ruinant ainsi leurs vêtements, fussent-ils illusoires. Du coin de l’œil, Zéphyr aperçoit l’étincelle au bout du doigt d’Agarès, et il a tout juste le temps de comprendre qu’il se précipite vers une demoiselle pour la faire subitement tournoyer autour de lui, et lui faire ainsi échapper au courant électrique, dont elle aurait été assurément parcourue, si elle était restée sur place.

    - Je m’excuse pour l’intervention, et je vous rends à votre partenaire, ma dame, sourit Zéphyr, alors qu’il lui lâche le poignet, et la rend effectivement à son binôme, peut-être incrédule. L’instant d’après, il se reconcentre sur Agarès, et il a un sourire mi-figue mi-raisin. Quel intérêt à venir mettre du piment à un bal comme celui-là ? Vous ne craignez pas que la maître de cérémonie ne prenne des mesures ? D’un pas mesuré, Zéphyr saute au-dessus de la flaque de vin, et il entre ainsi dans le cercle au centre duquel se trouve Agarès. Toujours alerte pour réagir, mais manifestement assez fou pour être nonchalant et décontracté en face de son partenaire. Peut-être est-ce sa manière de le « surveiller » ou de danser avec lui. Ce qui est sûr, c’est que toute son attention est concentrée sur lui. . Si vous voulez à ce point de l’animation, il est toujours temps d’aller voir les Dévoreurs, vous savez, déclare-t-il comme si de rien n’était.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 152
    crédits : 1102

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Dim 16 Juin - 22:10
    C’est avec une œillade un peu curieuse que Tensai dévisage le Drakyn en face de lui. Apparemment, ce dernier était, sinon serein, au moins maître de lui-même. Il irradiait d’une force calme et tranquille qui n’était pas sans susciter le respect du roi, tant que ce calme ne se changeait pas en peur ou en poltronnerie. Son instinct lui soufflait que son interlocuteur en face de lui en était dénué ; par contre, il parlait bien, et sans doute aurait-il fait sensation à la cour, tant il était bien bâti et bien proportionné.

    - Je dois admettre que vous savez comment placer vos arguments, renifle Tensai. Quand même. Pour le principe. Mais bientôt, un sourire vient adoucir un peu ses traits. Si tout le monde était aussi bon parleur que vous, je présume que cela serait facillerait les délégations diplomatiques. Vous n’avez jamais envisagé cette voie ? Cette question pouvait sembler sortir de nulle part, d’autant qu’on s’embarquait là de manière imprévue sur le thème de la politique. Peut-être parce que Tensai était désormais roi, et qu’il avait davantage l’habitude de prendre de la hauteur pour trouver la meilleure place à l’un de ses soldats. Il n’était toujours pas ravi à l’idée de danser, non, mais refuser cette main tendue serait quand même insulter la bonne volonté de son binôme. Le chef barbare pouvait certes être une enflure qui commandât la mort de milliers de personnes sans sourciller, mais, puisqu’il s’agissait ici d’un de ses citoyens, et donc d’un membre de son peuple, il ne se voyait pas rejeter ses efforts d’un geste de la main. Quand bien même jouer les virtuoses l’irritait.

    - J’ai connu aussi d’autres bals, déclare abruptement Tensai. Mais généralement, je préfère rester assis. Sans bouger. Même si ma chère et tendre m’y invite, et les astres savaient qu’elle pouvait être têtue et convaincante. D’un geste, Tensai saisit la main de l’homme-dragon, et puis, comme il a quand même reçu des cours, il entame de façon très réticente les premiers pas de danse. Heureusement, ils peuvent discuter, et c’est bien cela qui va leur faire passer le temps.

    - Vous êtes un servant du temple et vous vous mêlez à la danse ? observe intelligemment l’Empereur. Cela m’étonne. Mais peut-être vais-je pouvoir vous prendre au mot. Un sourire mi-figue mi-raisin, que d’aucuns aurait pu trouver peu rassurant, nait sur ses traits. Je cherche mon épouse, qui m’a convaincue de venir ici, et que j’ai eu le malheur de laisser entrer en premier au bal. Un léger rire s’échappe de sa bouche. C’est sans compter qu’elle a changé d’apparence, et qu’elle ne s’attend certainement pas à ce que j’aie un physique… semblable. Il fallait dire que tout le monde se serait attendu à un monstre, venant de Tensai, plutôt qu’un homme à la beauté raffinée, ce qui, en réalité, excédait plutôt le guerrier. Mais peut-être était-ce pour cela que la magie du Temple lui avait fait ce coup bas. J’ai observé quelques participantes, aucune n’a suscité mon intérêt. Comme s’il savait que ce n’était pas son âme-sœur. J’aurais bien espéré que la magie des binômes fasse bien les choses, mais malheureusement, elle ne m’a pas encore fait la grâce de l’avoir en partenaire. L’auriez-vous peut-être croisée ? Elle a…  Hum, comment décrire Ayshara ? ... La délicatesse d’un rossignol et l’ardeur d’une lionne. Elle est vive, drôle et adroite – beaucoup plus que je ne le serai jamais, ricane Tensai, et elle apprécie ce genre de festivités, qui la font oublier pour un temps ses responsabilités. A dire vrai, je suis venu plus pour elle que pour moi, même si j’étais curieux, peut-être, de voir le peuple du Reike dans une festivité comme celle-là.

    Une dernière observation, cette fois plus profonde de Tensai. Puis, sans prévenir, il déclare :

    - Vous êtes aveugle. Un silence. Comment est-ce arrivé ?

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Dimitri Chagry
    Dimitri Chagry
    Messages : 281
    crédits : 1249

    Info personnage
    Race: Ombra
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2101-dimitri-chagry-uchttps://www.rp-cendres.com/t2223-un-morceau-d-une-vie#18800
  • Lun 17 Juin - 16:10
    Apparence quand on le regarde dans les yeux |||||Apparence quand la personne ne le regarde pas dans les yeux
    @Kilaea Sliabh


    Il se laissait guider, les pas assurés de cette femme flamboyante témoignant de sa maîtrise de la danse. Sa posture et son attitude révélaient une certaine expérience. Dimitri parvint à suivre le rythme après quelques échanges, se concentrant davantage sur les paroles de l'inconnue que sur ses propres pas. Car, en effet, plus il pensait à ses mouvements, plus il risquait de briser le rythme.

    《 Ces êtres sont probablement destinés à vivre dans l’ombre. Il est dans leur nature de se fondre dans l'obscurité. Je comprends que débarquer dans un monde aussi vaste puisse désorienter, mais il suffirait simplement qu’ils tombent sur le bon endroit, un pays où les mains sont facilement tendues. Personne ne s’intéresse vraiment à l’île qui les a vu naître. Mais il serait intéressant de prendre le large pour voir s’il y a des choses à découvrir. 》 Il doutait que cette femme, ou cet homme, soit disposé à partir à l’autre bout de Sekai pour un tel voyage. Dimitri y avait songé, mais il s’était ravisé. Les racines qui le reliaient à cet endroit avaient été coupées.
    Comment étaient celles de son interlocutrice ? Car d’après son propos elle avait toujours connu ce territoire.

    Pour ce qui était de cette histoire d’extension d’elle-même qui n’existait que dans ce bal, il esquissa un sourire bref avant de murmurer de sa voix sombre : 《 Je vois. Aucun contrôle donc. Il faudra peut faire un nœud.  》 N’importe quoi. Son idée n’était pas à prendre au mot. Pour une soirée de quelques heures, ce genre d’actions étaient risibles. Mais il s’imaginait bien régler le problème de cette façon.

    La plume virevolta loin de son visage, mais il ne la regarda pas s'éloigner ni se faire piétiner par les autres danseurs. L'homme au visage anémique restait totalement tourné vers cette personne. Elle semblait déceler des choses en quelques échanges. Si elle ne brûle pas dans vos cheveux, elle se fera piétinée. J’en ai tellement, que cela m’indiffère qu’elle brûle ou disparaisse. pensa t-il.

    Était-il si transparent quant à sa posture de guerrier ? Il esquissa un sourire figé et souffla avec son cynisme habituel : 《 Comment est-il possible d'être si perspicace ? J'aurais pu être forgeron ou ébéniste. Après, quand on sait que plus de quatre-vingt pour cent des habitants sont des combattants, ce n’est pas incroyable. 》 Il n’était pas vexé par cette situation. Certaines personnes avaient un talent pour analyser l’allure des autres. Lui avait beau s’efforcer à voir à travers le voile, il n’y voyait pas grand-chose. Simplement une personnalité forte, qui ne craignait pas de dévoiler sa pensée et qui allait au bout des choses. 《 Tu as déjà participer à ce type d’événements? Tu as l’air d’être à ton aise ici. Je remarque à tes pas que c’est intuitif pour toi. Pour autant, tu ne donnes pas l’impression dans ta parole de faire partie de la haute. Mais je me trompe peut être. 》 Elle pouvait ne jamais s’y être senti à sa place et en faire partie.
    《 C’est assez commun de confier sa vie à des forces inconnues ; les gens ont leurs raisons d'y croire. J'avais simplement envie de découvrir autre chose et d'essayer de croire. On verra bien si cette danse changera quoi que ce soit. Heureux d'apprendre que je ne suis pas le seul à ne pas être complètement convaincu. Je crois en ce que je vois, et les forces invisibles ne m’ont jamais donné aucun signe de toute ma vie. Je me suis toujours débrouillé par mes propres moyens. Cependant, j'ai fait quelques rencontres étranges cette année qui m'ont fait réfléchir à ce sujet. Alors, en fin de compte, je ne suis pas fermé à un signe des puissances pour lesquelles on danse. Et toi, comment en es-tu arrivé à venir ici ?  》
    Il n’avait pas été bercé de la même manière par le symbole Reikois. Il en faisait partie par la force des choses. Il était arrivé sans couleur et on l’avait glissé dans l’ombre d’un puissant. Par la suite, la question ne s’était pas posée. Son seul moyen de sortir du sillage de la pourriture avait été de s’engager et de prouver sa valeur. En marchant sous les couleurs reikoises, il l’était devenu. 《 On peut dire ça. Je suis Reikois par la force des choses. Je ne suis pas né ici comme toi. Mais j’ai appris à aimer et respecter ce pays. 》 Précise-t-il sans aller plus loin. Ses lèvres n’allaient pas laisser passer d’autres vérités. Après tout, ce changement d’apparence n’obligeait pas à dire toute la vérité. Encore heureux.

    《 Quelle autre créature pourrait porter le symbole de cette nation autre que le dragon à ton avis ? Le dragon n’est pas la seule créature mythique qui parcourt ce territoire. D’autres portent aussi bien l’emblème de la force et de la sagesse. 》 Le rythme s'était accéléré sans qu'il ne s'en rende compte. Ses pas restaient indécis mais il arrivait à se calquer au mouvement de sa partenaire.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 56
    crédits : 1908

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Mar 18 Juin - 2:25
    Le bal du reflet des âmes

    Les joues du drakyn s’empourprèrent légèrement au compliment du râleur qui semblait s’ouvrir un peu. Rachelle n’avait pas peur de dire apprécier les compliments, à ses yeux, ceux qui se refusaient à toute louange, tant que ces dernières étaient sincères, était un idiot. Il ne fallait toutefois pas se laisser acheter par quelques compliments, mais l’homme à lunettes était pratiquement certain que son partenaire de danse était trop franc et direct pour tenter de charmer qui que ce soit avec quelconque louange. Au contraire, il était de ceux qui disaient ce qu’il avait à dire, sans tourner autour du pot. Leur philosophie sur le sujet était semblable bien que Rachelle, de part sa nouvelle profession et son vécu, était un peu plus encline à prendre des pincettes selon son interlocuteur. Néanmoins, comme lui avait fait comprendre Zéphyr, elle dirait ce qu’elle a à dire. Formes ou non.

    Cela dit, si le drakyn bienveillant s’était rendu compte de la la véritable identité de son partenaire de danse, sans doute aurait-il été décontenancé et aurait eu plus de mal à choisir ses mots. Pas par peur de froisser la légende qu’était l’empereur, mais parce qu’il gardait quelque part en lui un profond respect sincère pour cet homme qui avait prouvé qu’un simple homme du désert était capable de briser ses chaînes afin de s’élever jusqu’à la tête d’une nation entière. Il fût le premier à donner à la souris le courage de lever la tête fièrement telle la reikoise qu’elle était.

    Heureusement, le secret resterait certainement caché. Car rien ne fît remarquer à l'espion la véritable identité de son acolyte.

    —Vous m’en voyez ravi, répondit-il avec un sourire sincère. J’aimerai pouvoir affirmer avoir la carrure de siéger en tant que diplomate, malheureusement, je ne suis pas exempt de défauts. (Il savait que sa véritable apparence n’était pas forcément la plus adaptée à celle d’un diplomate censé représenter le Reike. Et puis, il avait déjà trouvé une voix qui lui convenait parfaitement.) Je ne suis malheureusement pas très éduqué, je parle avec mon cœur après avoir analysé la situation mais… je crains de ne pas être capable d’appuyer mes propos avec des données vérifiables. Un véritable diplomate doit certes être capable d’enflammer les foules et de toucher leurs affects, il doit également être capable de proposer des plans politiques ou des alliances réalisables. Je n’ai pas les connaissances nécessaires en politique afin d’aider notre nation sur le sujet, de ce fait, je me refuse à devenir un poids pour les miens dans le seul but d’avoir une place confortable. (Une pure vérité. Il ne s’agissait pas seulement d’humilité, Rachelle en était venue à la conclusion qu’elle devait soutenir le Reike en usant au mieux de ses capacités. Et pour le moment, elle cochait les cases de sa nouvelle assignation.) Et puis, je risquerai de froisser nos amis républicains. Il m’arrive parfois de rêver que nous partions coloniser ces lâches et ces menteurs une bonne fois pour toute afin de rendre cette partie du Sekaï utile. (Il posa une main devant ses lèvres, un sourire qui laissait présager que cette pensée n’était pas simplement une blague.) Oups, veuillez m’excuser. J’ai parlé un peu trop ouvertement.

    Il marqua une courte pause en remontant ses lunettes, songeur. Il détestait la République, ce qu’elle incarnait et ses habitants. Ces derniers n’avaient pas levé le petit doigt lorsque le monde était en péril, laissant aux reikois le rôle ingrat d’aller se sacrifier comme du bétail pour contenir les assauts divinistes. Son poing se serra de hargne alors qu’il fît un effort colossal pour retrouver son calme avec un sourire. Combien de frères et sœurs d’armes avait-il vu mourir durant cette guerre ? Combien de ces derniers auraient été saufs avec l’aide des forces républicaines ? A cela s’ajoutait la vie qu’il avait vécu, Républicain de naissance, il s’était rapidement retrouvé esclave et abandonné par son paternel de part l’hybridation de sa véritable identité. Il n’y avait rien de vrai chez les Républicains, tout n’était que poussière aux yeux. La sincérité reikoise était en telle opposition qu’il ne pouvait que s’y sentir parfaitement chez lui. Un véritable reikois de cœur bien qu’il ne l’était pas de sang.
    Il n’ajouta pas de mots sur les shoumeiens qui auraient dû disparaître tels les brebis sacrificielles qu’ils étaient. Ils avaient souhaité leur propre disparition et n’avaient pas une once de fierté en eux. Seule la maladie mentale qui les habitait les tenait en envie.

    —Quoi qu’il en soit, je ne serais pas aussi efficace dans le cadre d’un débat diplomatique avec un républicain. La voie que je suis actuellement me convient à la perfection. Nous cherchons tous à remplir notre devoir envers le Reike de la meilleure façon possible et mon rôle actuel est certainement celui dans lequel je m’épanouis le mieux. (Bien sûr, il ne faisait pas réellement référence au servant de temple qu’il était censé incarner.) Mais je garderai votre idée dans un coin de mon esprit, ne sait-on jamais.

    Peut-être serait-il amené à se faire passer pour un diplomate dans le cadre d’une mission future. Après tout, il ne fallait jamais dire jamais.

    La conversation dériva sur l’épouse de son binôme. Eh bien qu’en premier lieu, il était possible de s’imaginer un vieux qui ralerait de sa bien aimée, le fait qu’il était profondément attaché à cette dernière était une évidence à quiconque prenait le temps d’offrir une oreille attentive. Par delà le ton brusque, les mots ne mentaient pas. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du Drakyn. Il comprenait que l’égo de son partenaire lui interdisait de dévoiler à quel point il tenait à l’élue de son cœur, mais ce n’était pas un mal. Parfois, nul besoin de mots pour exprimer des choses simples.

    —Je tâcherai d’ouvrir l'œil, dit-il en tapotant une de ses lunettes. J’espère de tout coeur que les astres vous réuniront si je venais à échouer dans ma mission. Toutefois, pour l’heure, je ne pense pas avoir eu la chance de rencontrer une telle personne.

    Il se laissa aller, pensif, à l’amour que semblait éprouver cet homme pour son épouse. Aimer au sens du couple était un sentiment fort qui ne devait pas être pris à la légère. Par une fois, dû à son jeune âge inexpérimenté, Rachelle avait pensé éprouver quelque chose pour quelqu’un. Mais au final, leurs visions de la vie et notamment de la grandeur de leur nation était bien trop éloignée pour que ça colle. De plus, le drakyn ne pouvait se permettre de passer son temps à tenter de rassurer quelqu’un qui faisait crises émotionnelles sur crises émotionnelles. S’en devenait beaucoup trop pesant en plus de tous les autres problèmes annexes qu’il avait. Peut-être s’était-il dit qu’en tant qu’hybride, personne ne l’aurait jamais apprécié de cette façon et avait sauté sur la première main tendue affective lors de son arrivée au Reike ? Quoi qu’il en soit, il se disait actuellement que seul son rôle d’espion comptait, et bien qu’il essayait de se prouver que l’amour était une perte de temps, il ne pouvait s’empêcher, dans un recoin de son coeur, de sentir qu’il passait à côté de quelque chose. Le véritable amour sain et fusionnel existait-il réellement ? Si tel était le cas, alors son compagnon devait le chérir.

    —Oui, je tâcherai de la trouver, finit il par dire encore un peu perdu dans ses pensées. Deux têtes valent mieux qu’une. Nous aurons plus de chance de réussir ainsi.

    Plus mature que dans sa jeunesse, la souris qu’elle était en réalité se disait qu’elle ne trouverait certainement personne pour l’apprécier en tant que femme, dû à son apparence désastreuse d’hybride. Il y avait bien quelqu’un pour qui elle éprouvait désormais une affection toute particulière, son supérieur qui l’avait sorti de la fange dans laquelle elle s’était enlisée, mais elle s’était décidé à prendre sur elle et ne pas se déclarer amoureuse tant qu’elle n’en serait pas entièrement certaine. Il existait une différence notable entre l’amour et la dévotion et elle devait percer au clair ce qu’elle ressentait afin de pouvoir le nommer. Cela dit, fussent-ils être des sentiments amoureux, la souris les garderait probablement enfouis en elle pour ne pas mettre en péril la relation de confiance qu’elle avait avec l’Oreille. Elle n’avait pas besoin d’être aimée. Agir dans l’ombre pour le bien de ceux qu’elle appréciait lui convenait amplement. Du moins, c’était ce qu’elle s’efforçait de penser.

    Une dernière observation de son partenaire sortit alors le serviteur de ses songes. Il afficha en réaction une expression de surprise alors que ses lunettes glissèrent le long de son nez. Enfin, après quelques secondes, il les remonta non sans une esquisse de sourire.

    —Vous avez l'œil, et cela sans mauvais jeu de mot. Vous êtes le premier à vous en être rendu compte. Effectivement, je ne suis pas capable de voir, heureusement, je connais suffisamment bien les lieux pour m’y repérer. (C’était un mensonge, il s’épuisait en amplifiant son odorat et son ouïe afin de se déplacer naturellement dans la foule.) Vous êtes observateur, est-ce toutes ces années à rester sur le banc au lieu de rejoindre la danse qui ont fait naître chez vous de telles capacités ? (Il se mit à rire doucement, particulièrement heureux de voir que quelqu’un avait pris le temps de remarquer sa cécité. Preuve que la personne qu’il avait devant les yeux n’était pas un simple râleur autocentré. Pour la peine, Rachelle décida qu’il méritait d’entendre la vérité bien qu’il n’entrerait pas dans les détails.) Je n’ai pas toujours servi au temple. Dans ma jeunesse, je servais notre nation par les armes. Je crains ne pas avoir été à la hauteur lors de la dernière guerre et bien que j’ai la chance de pouvoir encore respirer et fouler notre monde, mes yeux m’ont été retirés par nos ennemis. Les astres ont été conciliants avec moi et m’ont permis de vivre encore un peu.

    De nouveau, l’étrange brume se faisait sentir. Il ne leur restait que peu de temps.

    —Ce fût un plaisir d’échanger avec vous. Continuez de chérir les liens qui vous unissent à votre âme sœur et… sachez qu’il n’y a rien de honteux à laisser exprimer la force de son cœur. Peut-être aurons nous la chance de nous revoir un jour. Je suis certain que vous avez des tas d’anecdotes passionnantes à partager. Rares sont ceux capables d’une telle observation. Que les astres illuminent votre chemin.

    Il ferma les yeux alors qu’il se sentait transporté de nouveau.

    Apparence sous l'effet du bal:

    CENDRES
    PNJ
    PNJ
    Messages : 467
    crédits : 1499

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mar 18 Juin - 22:23
    。゚☁︎。⋆。 ゚☾ ゚。⋆ Le Bal du Reflet des Âmes ⋆。゚☁︎。⋆。 ゚☾ ゚。

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 JSg9NL4

    TOUR QUATRE


    Au Bal du Reflet des Âmes, le temps fuyait avec la même légèreté que cette poussière d'étoile tournoyante. Éphémère et scintillante. Entraînés au sein d’une danse de bouleversements incessants, les invités retrouvaient à peine leurs marques avant que la quinzaine de minutes accordée ne se volatilise, aussi furtive qu'un chuchotement. Le rythme de la soirée instaurait un cycle de rencontres fugaces. De rapports noués et dénoués sur la trame d’une mélodie perpétuelle. Les visages changeaient, les mains se liaient et se séparaient. Tout cela pour s’attirer les bonnes grâces des Astres.

    Le moment de transition était un spectacle en soi. La poussière brillait de mille feux avant de doucement s'atténuer.

    La voix claire de l'animateur s'éleva au-dessus de la mêlée, capturant l'attention de plusieurs convives rassemblés sous la voûte ornée du Temple du Soleil et de la Lune. Il y avait dans son timbre une profondeur solennelle. Il s'apprêtait à raconter une vieille légende shierak.

    - Il était une fois - dans un passé si lointain que même le temps semble l'avoir oublié - une époque où les dragons régnaient sur les cieux et les terres du Sekai. Ensemble, ils veillaient à l'équilibre de notre futur monde. Cependant, il y avait un mystère… On raconte que ces nobles créatures étaient les seules à connaître le secret des Danses Célestes… Des rituels capables de convoquer les énergies des étoiles. Mais, comme toutes les grandes sagas, celle-ci éprouva un tournant. Une nuit, lors d'une éclipse totale, un serviteur des Titans osa espionner les dragons durant leur danse sacrée. Ce qu'il vit le changea à jamais, et tenta de reproduire l’acte… Hélas, sans un cœur pur pour canaliser la puissance des Astres, le fanatique déclencha une série de catastrophes. Les étoiles vacillèrent, les saisons se déréglèrent, et un chaos inconnu jusqu'alors s'abattit. Voyant cela, les dragons choisirent de se retirer du monde des mortels, emportant avec eux leurs secrets…

    Évidemment, cette histoire n’était pas une vérité absolue, et cette dernière relevait davantage d’un conte de fées ou d’un message de propagande reikoise pour discréditer encore plus les habitants du royaume divin. Néanmoins, le peuple du Reike avait tendance à apprécier ces petits récits fantastiques qui faisaient fleurir leur imagination.

    - Et donc, mes amis. Lorsque nous dansons ce soir, remémorons-nous que nous participons peut-être à un écho lointain des rituels appartenant aux anciens dragons.




    Couples :

    @Nagisa O'Hara + @Genryusai
    @Dimitri Chagry + @Hélénaïs de Casteille
    @Raymond l'Exilé + @Kassandra
    @Vraden Turif + @"Brak’Trarg"
    @Lardon + @Rachelle Virsce
    @Tensai Ryssen + @Kilaea Sliabh
    @Ben le Bouc + @Qwellaana Airdeoza
    @Ayshara Ryssen + @Meradev Vigelfrost
    @Afosios Smaragdi + @Zéphyr Zoldyck



    Fin du troisième tour : dimanche le 23 juin, 23h59 (fr)


    Comptage des messages:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Raymond l'Exilé
    Raymond l'Exilé
    Messages : 15
    crédits : 338

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3339-termine-raymond-belibastou
  • Mer 19 Juin - 0:05
    Raymond gesticulait dans l'appartement qu'il avait fait louer, faisant les cents pas comme un dératé scrutant le clepsydre miniature sur son bureau qui gouttait à rythme régulier. « Mais enfin BOUGEZ-VOUS Basile noumdédious ! » La barbe peignée et les moustaches gominées, le forgeron avait prit soin de faire déplisser sa tunique et de se procurer une paire de godillots de luxe glané in-extremis chez le cordonnier le plus doué. Il semblait en retard, tapant du pied, rouspétant et grommelant dans ses poils âpretés et oint d'huiles onéreuses qui embaumaient le petit personnage d'une odeur fraîche et distinguée, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Il criait sur Basile, son cocher et visiblement majordome malgré lui qui se tenait prêt dehors, le bassin appuyé sur la carriole à la capote couverte de velours. Agacé, le cocher se pencha et cria entre ses mains pour faire raisonner ses paroles à Raymond qui tournicotait toujours à l'étage de l'appartement :    
    « Monsieur Raymond, les chevaux sont prêts et attelés depuis plus de trois heures vous sav... »

    La tête dégarnie du magicien excentrique sortit soudainement de la fenêtre comme un coucou en bois sortirait d'une horloge, la mine sévère et les sourcils froncés, rajoutant à ses multiples rides. « Mais c'est pas croyable ! Vous.. Vous pouviez pas me le dire plus tôt nom de... J'ARRIVE ! » Il disparut aussi vite qu'il était apparut et on pouvait entendre ses pas précipités qui raisonnaient dans la bâtisse lorsqu'il descendit les escaliers à toute vitesse. Le vieil homme aux moustaches remarquables s’élança de la porte d'entrée les bras chargés de bagages qu'il jeta sur la banquette arrière de la carriole avant de s'y hisser à son tour. « Allez ! Roulez Basile roulez ! » Basile haussa les sourcils, habitués aux sautes d'humeur et au tempérament explosif du magicien. Il éteignit sa pipe et d'un seul geste en chassât les résidus de tabac en la cognant au dos de son soulier.

    Ce n'était pas sans raison si Raymond était aussi pressé et apprêté comme un véritable coq, arborant fièrement des décorations de son cru sur son torse bombé et tortillant sa barbe pour qu'elle paraisse la plus splendide possible. Il savait bien que lors de cet événement tant attendu qu'est le grand Bal du Reflet des Âmes, les convives sont changés en d'étranges créatures, de véritables déguisements plus vrai que nature le temps d'une somptueuse soirée sous la bienveillance des astres chatoyants. Jamais il n'eut l'occasion de s'y rendre auparavant et il fantasmait chaque instant de cette soirée qu'il s'imaginait être la plus opulente et excentrique en ce monde connu. Serait-il changé en cerbère ? En un gigantesque homoncule de ferraille ? En une femme voluptueuse aux ailes d'ange ? Ou garderait il son apparence de simple mortel ? Autant de possibilités que de scénarii farfelus qui se pressaient dans le crâne chauve et luisant du vieil homme au rythme des sabots des canassons et des onomatopées étouffées de Basile menant l'attelage. « Dites-moi M'sieur Raymond. » demanda le cocher, amusé, profitant d'un court arrêt à un carrefour pour étancher sa soif de curiosité. « Vous pensez qu'à vot' fête mondaine il y aura vraiment... Le gratin du gratin ? Les empereurs et tout le toutim ? »
    Raymond trépignait sur son assise, regardant le visage amusé de Basile qui se tordait depuis son strapontin de bois pour entrevoir la figure de son employeur. Le petit homme au regard noir de jais souriait lui aussi et levait les yeux au ciel comme pour souligner l’insouciance presque touchante de son cocher. « Ah ça mon Basile... Des ambassadeurs, des reines, des rois, des empereurs, des espions même ! Personne ne peut savoir qui passera les étranges porte de ce bal et c'en est bien là l’intérêt. » Il s'arrêta un instant et farfouilla dans le sac de cuir qu'il avait jeté à ses côtés et en dégota une boîte de bois noble à l'intérieur nappé de soie, et en sortit un magnifique bijou. « Regarde ça. Du gratin, pour sûr qu'il y en aura mon Basile. Et je compte bien profiter de ce moment d'exception pour illustrer mon talent ! Ahah ! » Délicatement sur deux de ses doigts reposait une fine cordelette d'argent enfilées de perles nacrées aux reflets glacières et d'ambre polie aux éclats rougeoyants. La pièce centrale était composée d'un fin tressage de différents métaux traités selon des procédés propres à Raymond. La structure complexe emprisonnait entre ce qui ressemblait à deux corps serpentins s’entrelaçant une pierre somptueuse. « Ce n'est qu'un petit quelque chose, et je ne sais pas s'il sera au goût de l’œil Reikois... Mais je compte bien en faire cadeau en cette belle occasion. »

    LE BIJOU EN QUESTION:

    Ils reprirent la route cahoteuse et Raymond pensa plus sûr de porter le bijoux à son coup que de risquer de l’abîmer à cause de cette vieille carriole branlante. Une sorte d’électricité excitante montait en lui, typique de ces moments où l'on perçoit une atmosphère lourde et légère à la fois, dans laquelle les effluves et les éclats de rires enivrent même les plus sobres. Cette pesanteur festive se faisant de plus en plus grave et c'est avec une grande impatience que l'ingénieur posa ses pieds fraîchement rechaussés devant le gargantuesque temple du Soleil et de la Lune. Même s'il ne croyait que très peu aux dogmes du Shierak, toutes occasions étaient bonnes aux yeux du vieux cabotins pour sortir de ses appartements et de rencontrer ses pairs autour d'alcool et de petits fours. Guidé par les splendides lueurs astrales, les senteurs alcoolisées ainsi que les mélodies enchanteresses qui débordaient des interstices du temples, c'est deux par deux que Raymond sautilla les marches ancestrales du temple pour enfin se mêler à la foule de convives. Mais avant de pouvoir profiter des festivités et de se goinfrer de bons amuses gueules il fallait passer par la pesée des astres, c'est à ce moment que vous sera donné votre nouvelle apparence qui vous collera à la peau jusqu'à la dernière minute ! Le vieil ingénieur se frotte les mains et se jette à corps perdu dans l'espèce de portail laiteux aux reflets galactiques, mais le peu de temps qu'il passa dans cette stase étrange ne fut pas de tout repos. Alors qu'il tournoyait sans fin attendant sa transformation, Raymond était parcourut de fines toiles tournicotante de magies mais aussi de voix nasillardes et visiblement peu aimable.

    « Menteur ! ... »

    « Voleur ! Usurpateur !... »

    « Non mais de quel droit ?! »

    Soudain deux des fins rubans éthérés virevoltant autour de lui se métamorphosèrent en mains féminine et claquèrent une à une la figure du pauvre Raymond qui ne pouvait rien faire pour éviter ces camouflets humiliants. « Nomdedious mais qu'est ce qu... ! »

    « Vilain ! Menteur ! Trompeur ! ... »

    « Lâche ! Marpaud !»

    « Apatride ! Apostat !... »

    « Vous commencez sérieusement à m'emmer... »

    « Alcoolique ! Traître !... »

    Brutalement le spectacle aussi court que traumatique s'arrêta et son apparence de bal fut donnée à l'ingénieur militaire qui n'avait pas l'air d'avoir les astres à la bonne. Il fut transformé en un vieux broc de fer blanc pas plus grand qu'un broc classique, aux hanses symétriques et gravés de symboles obscènes et de scènes grivoises. D'un de ses côtés dépassait le visage hirsute de Raymond vieillit et enlaidit pour l'occasion, piégés entre ses deux hanses aux références phalliques se trouvait le fameux bijou qu'il prévoyait d'offrir à une gente dame de l'assemblée. Pour couronner le tout, il était dépourvu de jambes, de bras et au creux de son corps de vase métallique fulminait un bouillon noirâtre et très corsé qui donnerait le tournis et la vision trouble à quiconque y aventurerait ses lèvres. Il ne pouvait que sautiller pour se déplacer et même si son apparence saugrenue suggère le contraire il lui est possible de sauter suffisamment haut pour atteindre chaises et tables de banquet. C'est dans une lumière aussi vive que fugace que Raymond la carafe entra en scène malgré lui, comme vomis par les forces aussi magiques que farceuses et il atterrit sur une table de banquet non pas sans fracas, autour des autres bouteilles et assiettes.

    En plus d'être arrivé plus qu'en retard, il se trouvait prisonnier de cette apparence ridicule et contraignante, toisant avec envie les figures excentriques et fabuleuses des autres invités. Plus il grommelait et se laissait proie à sa colère et plus l'alcool terrible contenu en son gros ventre de fer blanc bouillonnait de plus belle sans pour autant être chaud. Il était finaud, changé en hybride innommable,  fruit de l'union d'un service de table et d'un vieillard regorgeant d'une mélasse trouble aux relents de spiritueux à vous décaper les molaires. Tant bien que mal la cruche hirsute se dandina jusqu'à l'un de ses congénère inanimé et moins cabossé qu'il ne l'était pour pouvoir apprécier son reflet. Les sourcils broussailleux de Raymond se réhaussèrent de stupeur et dans un geste machinal il fit tituber en arrière son séant bombé et métallique sans manquer de s'éclabousser le visage de sa propre mixture. Il se stabilisa après quelques culbutes acrobatiques et soupira lentement, clignant frénétiquement ses paupières pour en chasser les goûtes astringentes de la liqueur mystique qui lui ruisselait sur la figure. Résigné, fâché et amusé de par sa condition grotesque, il faisait tout ce qui était à sa mesure pour attirer l'attention de quelqu'un, de quelque chose.

    « Bon... Je dois admettre avec amertume que ce n'est pas exactement de cette façon que j'imaginais la chose. » Il slalomait entre les miches de pain, les serviettes tâchées et les cuissots de volaille entamés qui constellaient les longues tables de banquet drapées. « Et voilà qu'ils commencent tous à danser ! Non mais c'est pas croyable c'est une farce on se paye ma trogne ! Eh ! VOUS LA ! QUELQU'UN ! » Raymond se positionnait en lisière de tablée, à la limite de la renverse, essayant d'attirer les convives passants à sa portée avec sa voix qui raisonnait comme dans un heaume et son panache de bulles ridicule.

    APPARENCE DE RAYMOND PENDANT LE BAL:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Dimitri Chagry
    Dimitri Chagry
    Messages : 281
    crédits : 1249

    Info personnage
    Race: Ombra
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2101-dimitri-chagry-uchttps://www.rp-cendres.com/t2223-un-morceau-d-une-vie#18800
  • Mer 19 Juin - 11:54
    Apparence quand on le regarde dans les yeux |||||Apparence quand la personne ne le regarde pas dans les yeux
    @Hélénaïs de Casteille

    Le timbre d'une voix raisonna à nouveau dans l'espace, apportant son lot d'histoire sur l'origine de ces croyances. Il écouta à moitié, se laissant porter par la conversation et les réponses de son énergique partenaire. À nouveau son partenaire changea, il se retrouva quelques secondes, les bras dans le vide, serrant une taille et une main invisible. Face à ce nouveau visage, ses mains retombaient le long de ses jambes. Il l'observa longuement, alors que qu'il tenta de découvrir le visage caché derrière ce voile. La porte transformait les individus de manière bien étrange. Lui son visage qui changeait en fonction de la manière dont les personnes le regardaient. La femme tout à l'heure qui se retrouvait doté de cornes et d'une queue qu'elle n'avait pas. Celle-ci, ou celui-ci avait le visage dissimulé derrière un tissu blanc.

    Le rituel des danses célestres était sans doute un mythe, une histoire pour que les individus se retrouvent ici pour danser. Pour autant, les dragons avaient bel et bien existé. Il pouvait essayé d'y croire le temps d'une soirée et de continuer de profiter de ces échanges qu'il évitait comme la peste dans sa vie de tous les jours.

    《 Bonsoir. Ce voile doit être bien problématique pour danser si tu n'y vois rien. Pourquoi ne pas le retirer ? Je n'aime pas parler à un bout de tissu... 》 Souffle t-il en approchant sa main pour le mettre par dessus. Avait-il le droit ? Il se le permettait et pourrait bien créer une réaction de la part de l'inconnue.

    Dimitri ne connaissait pas cette personne, et en cet instant il ne se douta pas une seule seconde que c'était la deuxième personne aveugle qu'il rencontrait de la soirée. Il tendit la main, essayant de reproduire brièvement ce qu'il avait appris jusque là. Se mettre dans la peau d'un danseur était plutôt distrayant en fin de compte. Cette personne se rendrait bien vite compte qu'il ne maîtrisait absolument aucun pas de danse.
    Il ne le cacherait pas. D'ailleurs, il ne manqua pas de souligner : 《 Mes qualités de danseur sont médiocres, se coordonner sur cette musique changeante n'est pas dans mes habitudes, mais je n'ai encore marché sur aucun pied. 》 Un bref sourire étira ses lèvres, alors qu'il attendait que sa main soit saisie.  

    Il allait poser cette question un millier de fois, mais comment démarrer une conversation autrement ? 《 Qu'est-ce qui t'amènes dans cet endroit ? Tu as déjà vu l'un de ses dragons célestres dont parlent l'animateur ? 》
    Noble de La République
    Noble de La République
    Hélénaïs de Casteille
    Hélénaïs de Casteille
    Messages : 79
    crédits : 1171

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2875-helenais-de-casteille-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2897-chronologie-helenais
  • Mer 19 Juin - 17:34
    La respiration saccadée d’Helenaïs n’était pas du qu’à l’exercice de son corps. Les mots de Chad étaient déroutant, autant qu’ils pouvaient s’avérer dérangeants et intrigants. La jeune ambassadrice ne savait plus sur quel pied danser avec lui. Ferme dans ses gestes mais du miel à son oreille comme s’il essayait d’attirer l’abeille qu’elle était et ce jeu avait tendance à l’amuser. Son partenaire était un parfait inconnu, et il était amusant de voir ce que l’anonymat pouvait faire sur le comportement d’une personne. Helenaïs, elle, était incapable de tromperie pas sans raisons valables. Et il ne lui était meme pas venu à l’esprit de cacher son identité, ni même d’en jouer pour faire tourner en bourrique ses partenaires. Anonyme ou pas, elle n’en reste pas moins franche. Trop.

    - Voilà qui donne matière à rêver… repondit-elle au terme de l’explication de Chad qui lui avait permis de digérer les mots qu’il avait prononcer un peu plus tôt. - Mon voile ? Demanda-t-elle, penchant la tête, faisant tinter les bijoux de tête juste au dessus du tissu. Mais avant qu’une réponse ne puisse lui parvenir, le même écho de magie qu’elle avait ressentit lors de son précédent changement de partenaire l’a fit frissonner. - Le temps nous est véritablement compté. Sa voix n’était qu’un murmure, plus pour elle même que son partenaire et elle sentit la main de Chad lui échapper, celle d’une autre personne se glisser dans la sienne puis s’y soustraire sans qu’elle ne cherche à l’empêcher.

    « Est-il déçu ? » Ne put-elle s’empêcher de songer alors qu’un silence s’installait entre son nouveau partenaire et elle. Puis il parla et elle manqua de s’étrangler de rire, de gêne et d’incompréhension.

    - Je suis beaucoup de chose, mais certainement pas un bout de tissu. Dit-elle alors qu’un sourire un coin, taquin, venait habiller son visage. Sa main, mue par quelconque instinct magique, dévia poliment celle de l’inconnu. Et elle n’en dit pas plus, ne chercha pas a demander de quel voile il parlait -Chad l’avait aussi évoqué, elle supposait donc qu’il s’agissait de son « anonymat » à elle-, ni à savoir qui il était, après tout peut être n’avait-il pas envie de le lui dire.

    - Et bien ça fait de vous un meilleur danseur que moi, félicitations ! Je ne suis même pas certaine d’avoir eut le temps de m’excuser auprès de ma partenaire. Avoua-t-elle avec une moue penaude. Sa main se glissa ensuite dans celle de celui qui lui faisait face -non sans l’avoir chercher dans le vide quelques instants-. - Je veux bien vous guider, mais vous devrez être mon garde fou. Je ne vois pas les autres et ce n’est guère ce voile qui changera cela. Considérez que je guide vos pas et vous nos corps. Je suis certaine que nous allons nous en sortir et avec un peu de chance votre prochain partenaire serait meilleur. Ajouta-t-elle tout en se mettant à suivre la musique, posant sa main sur lui afin de le guider avec plus d’assurance.

    Il lui fallu plusieurs notes avant de prendre un rythme correct. Athée, elle ne pu s’empêcher de prier un dieu quelconque de lui éviter une collision.

    - Je ne suis pas Reikoise et sans doute la dernière personne à avoir vu quoi que ce soit en rapport avec les dragons célestes. Je suis ici parce que mon pays en a besoin et pour ce que ça vaut, je m’appelle Hélénaïs. Tandis qu’ils dansaient -encore gauchement- la jeune De Casteille releva un peu plus le nez vers son partenaire. - Et vous ? Avez vous déjà vu ces créatures de légende ?
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 65
    crédits : 624

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Mer 19 Juin - 22:29
    Le bal du reflet des âmes
    feat du monde

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Separa11

    @Ayshara Ryssen

    Le visage déformé par un sourire définitivement trop large, Agarès contempla une dernière fois le sombre jeune homme faisant rempart à sa violence innée.

    "Je trouve les Dévoreurs certainement à mon goût. Quelle distraction cela aurait été d'être à leur côté !"

    Et alors que le démon levait sa main griffue pour agripper la personne la plus proche afin de poursuivre son sombre balais qu'il mettait en place, la voix se fit à nouveau entendre, ce qui eut le temps d'énerver l'abomination démoniaque qu'il était.

    "Les dragons sont morts, les derniers vivants sont faibles et humanoïdes. Tout juste dignes de la pitié", clama-t-il à voix haute, comme s'il était le centre du monde.

    Cependant, lorsqu'il se retourna, une beauté sans égale lui fit face. Un visage doux, qui donnait envie d'être déformé par la douleur, saccagé, la peau arrachée de ses innombrables muscles. Mais Agarès pensait d'abord à tout le plaisir charnel qu'il pourrait tirer d'une telle partenaire. Cependant, cet instant de faiblesse fut saisi par Meradev, dont l'esprit reprit contrôle du corps ; la chair se déforma et elle se matérialisa sous une troisième apparence. La peau pas tout à fait modélisée dans son entièreté. Des os et quelques veines à l'air, comme magiquement tenus ensemble.

    Apparence de Meradev:

    Dépitée. Les yeux brillants de larmes. Outrée, effarée.

    "Qui que vous soyez, je vous en prie, ne m'approchez pas", souffla-t-elle. "Je vais me retirer de ce bal. Je fais honte à Drakstrang, aux croyants du Shierak..."

    Ses yeux observaient étrangement la beauté nocturne en face d'elle.

    "Vous êtes trop belle, vous être trop bonne pour que je vous fasse du mal."




    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Nagisa O'Hara
    Nagisa O'Hara
    Messages : 32
    crédits : 892

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B - Garde royale
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3219-nagisa-o-hara-garde-royale-d-excellence-termine
  • Mer 19 Juin - 22:45
    Le Bal du Reflet des Âmes
    feat. les reikois

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Separa10

    @Qwellaana Airdeoza @Genryusai

    Perspicace et loquasse, sa partenaire de danse sembla fort touchée par le compliment que lui avait adressé Nagisa. N'en recevait-elle pas souvent ? Si le Soleil et la Lune lui avaient donné une telle apparence ce soir, sûrement devait-elle avoir une belle âme, peu importait bien sa véritable forme.

    "Vos analyses sont plutôt justes", répondit l'elfe-fae, souriant. "Vous n'êtes pas si loin... je suis gardienne, en effet !"

    Joueuse, elle lui fit un petit clin d’œil. Elle ne souhaitait cependant guère l’embarrasser d'avantage, sûrement cette femme étant timide ou qu'en savait-on, aussi reprit-elle un air poli tandis que les deux femmes se débrouillaient définitivement bien comparé à d'autres duos. Nagisa n'était clairement pas une experte, mais elle avait quelqu'un de plutôt habile avec elle.

    "Vous me parlez de troubles physiques et de ne pas être en première ligne... vous êtes médecin de guerre j'imagine ? FMR ?" Elle connaissait les postes comme sa poche. "Je ne crois pas avoir constaté plus de tr..."

    La voix qui retentit à nouveau fit sursauter la garde qui devait définitivement se détendre un peu plus ! Il n'y avait pas à être sur le qui-vive comme ça dans une telle soirée... mais savait-on jamais ce qui pouvait arriver ?

    "Eh bien ma chère, nous devons nous quitter semblerait-t-il... revoyons-nous en-dehors de ce bal ! Demandez simplement Nagisa à Ikusa... On vous guidera déjà à moi !"

    Elle délaissa sa partenaire, du bout des doigts pour faire face au prochain...

    "Oh. Voilà une apparence martiale qui m'est familière." La garde le regarda de haut en bas. "Forgeron ? Véritable profession ou reflet de l'âme ? J'imagine que j'ai face à moi un redoutable guerrier rôdé à l'art de la guerre."

    Apparence de Nagisa:




    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 7 Signat11
    #9455F0

    Pouvoirs:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 125
    crédits : 501

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mer 19 Juin - 23:37
    image rp

    Message 9

    Le jeune homme me donna son avis sur les ombras, il n'était pas loin de la vérité. Je m'étais mis à réfléchir. 

     - C'est vrai que peu de gens faisait le voyage. Mais cela pourrait peut-être s'organiser. Peut-être que celui que je connais serait intéressé par un tel voyage. Une telle aventure vers l'inconnu. 

    Je restais rêveuse devant ce qui pouvait être l'aventure d'une vie, mettre les pieds à un endroit ou si peu l'avait fait. Même si ma vie était surtout guidée par les affectations, alors choisir un voyage si long et mystérieux, était si diffèrent de ce que j'avais connu. 

    À la proposition de faire un nœud à ma queue, cette dernière s'agita, se tenant loin de lui. Je ne pouvais me retenir de rire, aimant cette franchise. 

     - Il semblerait que vous lui avait fait peur. 

     Le duo continuait leurs pas, et il avait souri à ma réflexion, et essaya de me rendre la pareille. C'était étonnant, car même si nous étions ce que nous voulions ce soir. Nous restions nous-même au fond. 

     - Je ne connais pas de forgeron, enfin si, mais elle n'est pas rigide. Pas d'ébéniste non plus. Ma vie est rythmée par une discipline militaire. Mais ma famille voudrait que je fasse un peu plus partie de ce monde, les bals, les apparences.

     Je penchais la tête en souriant. 

     - Donc, effectivement, cela fait partie de mon monde, mais pas de celui que j'ai choisi. 

    Nous continuons cette échange plaisant, découvrant ou redécouvrant peut être des gens. C'était plaisant et intrigant à la fois. La discussion avait pris une tournure une peu plus spirituelle étonnamment. 

     - Je cherchais un moment de détente avant de partir en mission pour Melorn. Et c'est tout à votre honneur. J'aime ce pays par ce que c'est celui où je suis naît, cela aurait peut-être pu être un autre. Vous avez choisi le Reike malgré ses défauts. 

    Il arrivait à suivre le rythme que j'insufflais à la danse. La question m'étonna, je n'y avais jamais pensé. Et ne voyait pas de réponse. Mon sourire s'agrandit. 

    - La Kotkot. Des flammes, le vol, un être majestueux. 

    Mon rire s'éleva, ne pouvant garder mon sérieux plus longtemps. 

    - Il n'y a pas mieux que le dragon. Les ancêtres de nos souverains, et leurs descendants. Mais le poulet qui crache des flammes aurait pu être sympa. 

    À nouveau, le signal arriva, la voix s'éleva. Et ce moment pris fin. Je m'éloignais de l'homme, lui faisant une révérence, menant la parole sans me relever. 

    - Ce fut un plaisir cher guerrier, peut être, nous reverrons nous. 

    Et encore une fois, un spectacle qui m'amenait mon nouveau partenaire.

    - Bonsoir... 

    Mon sourire se figea avant de reprendre. Ses yeux me rappelaient les représentations que j'avais vues de l'impératrice. Je me relevais pour m'approcher et entamer la danse. 

    - Pardonnez ma franchise, mais il parait que l'empereur participe au bal. J'espère que vous ne tomberez pas dessus par hasard avec ce physique. 

     Je reprenais mon sérieux, éloignant l'idée que moi aussi, je pourrais tomber dessus. Et je ne sais pas comment je réagirais. 

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum