DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 22:57Capitaine Saumâtre
    Tout feu tout flamme [Kassandra]Aujourd'hui à 22:46Zéphyr Zoldyck
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 22:38Brak'Trarg
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    +15
    Rachelle Virsce
    Ben le Bouc
    Brak'Trarg
    Kassandra
    Zéphyr Zoldyck
    Hélénaïs de Casteille
    Ayshara Ryssen
    Dimitri Chagry
    Meradev Vigelfrost
    Nagisa O'Hara
    Aylan Kaviani
    Vraden Turif
    Qwellaana Airdeoza
    Kilaea Sliabh
    PNJ
    19 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 167
    crédits : 3176

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Jeu 6 Juin - 15:08
    Apparence de Lardon durant le bal:



    Comme d'habitude, tout cela était partit d'une conversation anodine à propos du festival annuel qui se déroulerait bientôt, ce fameux événement où la grande magie des Astres se manifeste à travers un bal donné en leur honneur, une magie qui touche l'âme et transforme le corps.
    Et cela, bon sang de bois, ne manquait pas de faire jaser le cochon lorsqu'on l'y lançait. "Comme si le Soleil en avait quelque chose à fichtre de ce que n'importe qui faisait quoi sur le Sekai !", "Tiens donc, la Lune qui veille sur nous, n'a-t-elle rien de mieux à faire ?", "Une magie qui révèle la beauté ou la laideur de notre âme ? Bah tiens ! Et cette magie s'inquiète-t-elle de nos opinions politiques aussi pendant qu'on y est ?". C'était quelques répliques qu'avait fini par lancer l'athée cochon lorsqu'il avait été asticoté toute une matinée par quelques uns de ses collègues, dont Siline.
    Bien qu'il puisse reconnaître une entité comme tellement puissante qu'on pourrait lui attribué un statut divin, comme un Titan, Lardon les considérait comme la finalité d'une étape évolutive, et non comme une déité en tant que tel. Il s'était fait sa propre définition de ce que devait être "Dieu" et jusque là aucun de ceux mentionnés par les Divinistes ne répondait à ses critères, et il était bien trop terre à terre pour se laisser aller à une fois aveugle en des astres comme les croyants du Shierak.
    D'habitude, il garde ses opinions politiques ou religieuses dans sa poche, n'aimant pas échanger sur des sujets aussi glissant, mais il avait été prit en traître par son amie naine et quelques autres complices, à la suite de l'obtention de finances supplémentaires pour son projet le porcin était particulièrement guilleret et donc plus loquace, forcément il n'en fallait pas plus pour le pousser dans le chausse-trappe d'un débat religieux jusqu'à faire le pari de se rendre au temple lors du fameux événement et de démentir toute cette fumisterie abracadabrante. Et il en était donc là.

    Paré d'un costume, le même qu'il s'était dégotté pour une autre réception festive qui avait malheureusement mal tourné, accompagné par sa rousse témoin accroché à son bras. Il ne se sentait pas très à l'aise, ses habits lui allait bien pourtant mais il était entouré de tellement de gens beaux, normaux, quelques œillades d'ailleurs lui rappelait que lui ne l'était pas et qu'il n'était pas à sa place ici.

    - Il y a quand même des moments où je me demande si tu es vraiment mon amie...
    - Arrête de faire le grincheux, je ne serais pas obligée de passer par tous ces traquenards si tu m'accordais plus d'attention.

    La naine tenait exprès ce discours aux allures de discussion de couple qui mettait parfois Lardon dans l'embarras, sans aucune autre raison que de voir son ami de toujours tousser ou bégayer dans ces moments là.

    - Tu ne pense qu'à t'amuser.
    - Et toi qu'à ton travail.
    - Faux, je pense aussi à toi.
    - Faux, tu pense à moi parce que tu as besoin de mon autorisation puisque je suis ta supérieure.
    - Tout ça t'amuse n'est-ce pas ?
    - Tu n'as même pas id...

    Siline s'interrompait. Après les grands halls et les couloirs, au milieu de la foule de croyants et de curieux, le duo avait fini par franchir, sans s'en rendre compte au milieu de leur chamaillerie bon enfant, la limite de la zone du bal, là où la magie des astres était censé opérer, et elle opérait.
    Lardon avait grandit de quelques centimètres, plus de vingt puisqu'il atteignait maintenant deux bons mètres de haut, son visage était désormais humain, toujours aussi anguleux il était même carré puisqu'il avait perdu ses joues et bajoues. Plus de double ou triple menton, il n'en avait qu'un seul désormais, proéminent et volontaire. D'ailleurs, c'est toute sa bonne graisse de tout son corps qui avait disparue. A la place, des muscles saillants, tous visible et bien dessiné comme dans les manuels de médecine. Deltoïde, trapèzes, pectoraux, dorsaux, biceps, obliques, abdominaux, triceps, quadriceps, et on en passe. Lardon avait droit à la totale. Même des poils, et des cheveux aussi. Il portait sur ses avant-bras des marques, des cicatrices fines, comme s'il avait essayé de parer bras nus un assaillant armé d'un couteau qui l'aurait taillader. Sur SES avant-bras car il avait même récupéré celui qui lui manquait. C'était très étrange d'ailleurs, il observait ce membre retrouvé, le bougeant ainsi que ses doigts, à cet instant il n'était même pas certain qu'il utilisait sa télékinésie pour le faire bouger ou non, son corps entier était chargé de cette magie "divine" et altérait sa propre perception de la sienne, du moins était-ce ainsi qu'il traduisait les légers picotements agréables qui parcouraient son nouveau corps et sa perception amoindrie.
    A côté son amie était pliée de rire.

    - Pfff-haha.. Ouahahahaha ! Mais ! Mais pourquoi t'es en slip !? Ahihihihihi~

    Aussi étrange que ses mots étaient, elle avait raison, ne le remarquant qu'après qu'elle l'ai mentionné au milieu de son fou rire et de quelques œillades intriguées, Lars se rendait compte que de son costume d'origine n'en restait qu'un slip qui n'était même pas le sien.

    - Je... D'accord, j'admet que c'est bizarre...

    Plutôt que de se courber ou se cacher de honte -non pas qu'il l'aurait fait en temps normal non plus-, le nouveau Lars se tenait droit, les poings sur les hanches, le nez baissé pour admirer cette virile œuvre d'art qu'il était devenu.

    - Mais je ne crois toujours pas que le Soleil ou la Lune y soient pour quelque ch...

    Lardon s'interrompait. La petite rouquine aux yeux verts avait changé elle aussi. Elle avait grandit elle aussi, ses cheveux de feu étaient devenus dorés comme un champ de blé qui encadrait un regard bleu océan. Elle était bien plus habillée que lui, des draperies aux couleurs chaudes qui ne pouvaient pleinement camoufler ses nouvelles formes, larges et avenantes, son teint de peau légèrement hâlé. Il se dégageait de son physique une sorte d'aura maternelle, une ode à la féminité, qui hébétait quelque peu le cochon qui était face à une véritable inconnue tant elle ne ressemblaient plus à son amie d'école. Il en restait bouche bée.

    - Alors ? De quoi mon âme à l'air ? S'amusait Siline.
    - Laisse moi te faire des enfants. Ne trouvait qu'à répondre le cochon.
    - Pfff-haha, comme si tu pouvais, idiot de cochon.
    - Je suis certain que je peux. Convaincu comme pas deux.

    Après tout, là tout de suite, ce n'était plus une question de corps mais d'âme. Si la magie qui opérait était capable de lui redonner jusqu'à un bras, peut-être que d'autres choses manquantes pourraient être revenue.
    Si c'était bien de la magie divine, alors peut-être bien... oui peut-être bien que certaines lois de la nature pouvaient être rendue caduques, ce soir, juste ce soir. Il pourrait même s'agir d'une mission envoyée par les Astres eux-mêmes ? Qui sait...

    Devant le sérieux du mâle, la naine en fut troublée, au point qu'elle se sentit obligée de lui décocher une gifle lorsqu'elle sentait le rouge lui monter aux joues. Pas une vraie gifle d'ailleurs, plutôt une tape dont le bout de ses doigts n'atteignait qu'à peine son menton, pour le faire sortir lui aussi de sa contemplation.

    - Tu ne peux pas te permettre d'être en émoi, crétin. Ca serait gênant pour tout le monde que ton Lanconda sorte de sa cachette dans cet accoutrement.

    Avant qu'il ne puisse lui rétorquer, quelqu'un tapotait sur l'avant-bras de Lardon pour attirer son attention. Un serveur, du moins en avait-il le costume. Il paraissait un peu gêné.

    - Pardonnez moi, messire, mais vous ne pouvez rester ainsi.
    - Ainsi ?
    - Nu, messire.
    - Je ne suis pas nu, mon brave. Qui se prenait au jeu, personne ne l'avait jamais appelé "messire" jusque là comme s'il était un noble.
    - Certes non, mais..
    - Je me présente ainsi tel que les Astres ont jugés bon de me faire apparaitre ! Clamait-il soudain avec grandiloquence, écartant ses bras pour se montrer à tous, tournant d'ailleurs sur lui même. Iriez-vous à l'encontre de la volonté des Astres divins, jeune homme ?

    Le garçon de salle bégayait, ne sachant quoi répondre au milieu des quelques autres présents qui accordaient quelques secondes d'attention. A sa réaction, Lardon devinait que ce devait être la première fois qu'on le prenait à partit de la sorte. Le malin porcin en profitait pour se pencher sur lui et le rassurer que tout ceci était normal, quand bien même n'en savait-il rien lui même d'ailleurs, mais que puisqu'il insistait pour être "décent", Lars lui réclamait son ornement de cou, ce à quoi le serveur fini par concéder.
    Peut-être que des membres du personnel plus autoritaires lui tomberaient dessus plus tard, avec un pantalon tant qu'à faire, mais pour l'instant, il avait décidé d'en profiter.

    - Regarde, ne suis-je p...

    Alors qu'il ajustait son nœud papillon autour de son cou de taureau, Lardon remarquait la disparition de son amie qui en avait profiter pour filer. Il laissa échapper un bref soupir et continuait sa route plus avant vers le lieu de la réception, à direction de l'attroupement près des tables à buffets. Il la retrouverait certainement plus tard, cette chipie.
    Pourquoi ne pas faire connaissance pendant ce temps après tout. Il y avait un sacré paquet de personne et pas une seule qui semblait banale.

    - Bonsoâr. Il se rendait compte que même sa diction était changé, tout comme sa voix bien sûr, mais c'était étrange de ne plus lâcher un "rnk" à chaque fin de phrase.

    Il ne s'adressait à personne en particulier, il s'accommoderait bien de ceux qui lui répondrait ou croiserait son regard.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Afosios Smaragdi
    Afosios Smaragdi
    Messages : 54
    crédits : 1686

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t340-afosios-smaragdi-l-emeraude-du-dragon-dc-koraki-exousia
  • Jeu 6 Juin - 19:29
    Au fur et à mesure qu'il s'approchait, Afosios sentait une énergie mystérieuse l'envelopper. Une transformation subtile mais inexorable commençait à opérer sur son corps. Lui, le bel éphèbe aux boucles noires et aux yeux d'émeraude, voyait son reflet se métamorphoser. Ses traits délicats se durcirent, sa chevelure sombre s'allongea et devint plus rugueuse, et une longue barbichette sinueuse apparut.

    Cependant, il ne s'offusqua pas de cette métamorphose. Au contraire, un sourire malicieux éclaira son visage transformé. Il trouvait un certain amusement dans cette nouvelle apparence, découvrant comme tout ceux présents la réalité de leur âme. Sa démarche ne perdit rien de sa confiance, et il pénétra dans le temple avec une allure empreinte d'une assurance intacte, propre à ceux de sa race, prêt à découvrir les secrets que cette nuit de tous les possibles autant que ce lieu sacré lui réservaient.

    Sitôt eut-il franchit le seuil de l’édifice que l'atmosphère changea brusquement. La lumière douce et éthérée à l'intérieur du sanctuaire baignait chaque recoin d'une lueur sacrée. Tandis qu'il avançait, son regard fut rapidement capté par une scène se déroulant non loin de l'entrée. Un magnifique homme, d'une beauté ensorcelante, s'efforçait de calmer une altercation naissante entre un convive agité et un serveur visiblement déconcerté.

    Cet homme, vêtu d'une tunique simple, sans broderies, rayonnait pourtant d’un charisme aussi certain que discret. Sa voix, douce mais autoritaire, résonnait avec une assurance apaisante tandis qu'il tentait de désamorcer la situation tendue. Les gestes gracieux de ses mains semblaient avoir un effet calmant sur les deux parties en conflit.

    Intrigué autant que charmé par cette apparition envoûtante, Afosios se sentit irrésistiblement attiré. Il savait que cette beauté parfaite devait être, comme la sienne, une illusion enfantée par les Astres. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de vouloir en savoir plus. Il s'approcha lentement, observant avec une fascination croissante la manière dont l'homme maîtrisait la situation.

    Arrivé à portée de voix, il attendit que l'altercation soit apaisée avant de s'adresser à l'homme. Son sourire malicieux, déjà présent sur son visage sinistre, s'élargit alors qu'il préparait ses mots, désireux de percer les mystères de cette rencontre fortuite.

    - Habitué à gérer les conflits ? Demanda t-il d’une voix qui, même vieillie, continuait d’emprunter le même ton aussi enjôleur que méprisant si coutumier du Smaragdi.

    Apparence d'Afosios durant le bal:
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 138
    crédits : 1040

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Jeu 6 Juin - 21:42
    Quelle idée que de mener un bal.
    Oh, certes, cela plaisait aux petites gens.
    Oh, certes, il y avait une magie des plus étranges pendant toute une nuit, qui nous faisait changer d’apparence.
    Pourtant, à choisir, Tensai aurait préféré faire un tour à Cœur-Ebène, accomplir une mission avec l’un de ses tovyrs, ou réaliser n’importe quoi d’autres plutôt que d’assister à cette cérémonie.  
    Mais tout monarque avait ses devoirs, et il se devait d’être présent dans le Temple du Soleil et de la Lune. Il avait bien argué qu’il pouvait être absent, s’il changeait d’apparence, mais que nenni : sa belle était déterminée à aller sur place, et Ayshara savait y mettre du sien quand il fallait convaincre son mari. Pour être tout à fait honnête, c’était plus pour lui faire plaisir qu’il avait fini par accepter sa proposition. D’ailleurs, l’homme-dragon avait fait contre mauvaise fortune bon cœur, en se disant qu’il pourrait vérifier, avec les officiers présents au Sud, quel était l’état de la région ainsi que l’état de leurs frontières. Ne fallait-il pas voir des choses positives en toutes circonstances ? C’était ce qu’il s’efforçait de faire.

    Voir son épouse s’enthousiasmer comme une enfant l’avait amusé, il devait bien l’admettre, mais il l’avait quittée pour déjà entendre le rapport de quelques soldats. Il avait bien signifié à son âme-sœur de ne pas l’attendre, et de facto, il était seul quand il entra dans le temple. Un regard mauvais à la porte d’entrée fut la seule menace qu’il éleva envers l’enchantement. Gare s’il lui jouait des mauvais tours. N’est-ce pas ?

    Le seuil passé, son apparence se modifia immédiatement. Ses muscles fondirent, son armure disparut, pour être remplacée par des épaulières et des vêtements sombres en cuir. Ses cheveux argentés, déjà longs, poussèrent un peu plus et, l’espace d’un instant, Tensai s’entre-aperçut grâce à un plateau vide qu’un serviteur tenait contre son bras, à la verticale.

    Il était mince.
    Il était fin.
    Il n’avait aucun muscle.
    Et surtout, il avait un regard qui lui rappelait désagréablement le Baron de la Pègre. Quelque chose de suffisant pour qu'il ait envie de détruire ce miroir d'infortune, mais il allait se contenir, quand même.

    Il fallait voir néanmoins le bon côté des choses : cela lui donnait un côté beaucoup moins imposant et beaucoup moins indiscret. Tout l’inverse d’un autre confrère qui avait pour ornement principal un simple papillon.

    Avec une mine dubitative, Tensai lui jette un œil pendant qu’il parcoure la grande salle du regard.

    -Je vois que vous êtes bien habillés.

    Y a-t-il une pointe d’ironie dans ses propos ? Noooon, absolument pas. Ce n’est qu’un tout petit détail.

    Spoiler:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 167
    crédits : 3176

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Jeu 6 Juin - 23:44
    Apparence de Lardon durant le bal:

    (2ème message)

    Quelqu'un l'interpellait, d'une réflexion sarcastique sur sa "tenue", ou plutôt son manque de tenue. Lardon soufflait du nez, et pas du groin, non, il avait un nez désormais, fort et viril, et pas un gros groin épaté qui fait "rnk rrrnk" dès qu'il riait ou parlait trop longtemps. Donc il soufflait du nez mais était amusé, cela l'était, aussi un sourire étirait ses lèvres.
    Il se retournait subitement, levant ses deux mains au ciel avant de fermer ses poings et les placer sur ses hanches, le geste complètement extravaguant et surjoué, comme si l'unique but de ce mouvement était de s'exhiber, ses muscles surtout, puis faisait face à son interlocuteur inconnu.

    - Hé bien !

    Il observait le quidam. Un petit minet, d'une beauté blafarde, aux cheveux si long et soyeux qu'il ferait blêmir de jalousie les plus coquette et féminine des danseuses. Il était mince, sa tenue de cuir moulant une musculature discrète mais bien présente, son atour résidait dans la finesse et la délicatesse des traits de son visage. A vrai dire, avec une robe il pourrait aisément passer pour une demoiselle, avec peut-être quelques froufrous pour camoufler la largeur de ses épaules tout de même.

    - Je pense l'être en effet, mon brâve. Et voilà que soudainement Lardon contractait ses pectoraux l'un après l'autre à l'attention du bel homme. Il faut croire que les Astres voulaient que l'on admire cette apparence, sinon auraient ils choisis plus de vêtements, ha-ah. Même son rire était devenu agréable à entendre, au moins pour lui même.

    Il semblait s'amuser plus qu'à ses habitudes, la cause était si simple à deviner, son apparence et son anonymat. Des quelques petites voix qu'il captait, personne ne disait "Ho quelle belle âme.", non, la plupart s'extasiait, s'amusait, ou même critiquait le gros plein de muscle en slip qu'il était devenu, et c'était bien plus de miel à ses oreilles qu'il n'en avait jamais eu au cours de sa vie.

    - Je crains que les organisateurs n'aient pas prévu de pantalon de rechange. Sa façon de parler était presque celle d'un acteur de théâtre s'adressant à une salle comble même si son principal public, ou interlocuteur, était le beau gosse à la chevelure d'argent. Et si je venais à vous demander le vôtre, nos charisme respectifs en prendrait un sacré coup. Moi affublé d'un bas bien trop court, et vous dont j'ai peur que le manteau de cuir s'accorde mal avec l'absence d'un tel vêtement.

    Il lui lançait un court rire franc, ainsi qu'une tape amicale de bûcheron dans le dos, maintenant qu'il s'était rapproché d'un peu.

    - Je pense d'ailleurs qu'une femme serait bien plus embarrassée que moi si elle se retrouvait à parader ainsi. Vous ne pensez pas, jeune homme ? Car il était vrai que des deux, d'apparence au moins, c'était Lardon le daron.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Kassandra
    Kassandra
    Messages : 111
    crédits : 4312

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2446-kassandra-whype-mage-malgre-elle-terminee
  • Ven 7 Juin - 16:36
    Un peu de mon amertume s’était envolée, emportée au loin par un flot de douceur et de légèreté qui avait fait succomber mes papilles et, avec elles, un peu de cette armure que je revêtais afin d’éloigner de moi les interactions sociales. J’oscultais mon interlocuteur à travers un nouveau filtre, celui de la gourmandise. Faut-il aussi admettre que mon palais n'avait pas eu quelque chose d’aussi délicat à se mettre sous la dent depuis… des lustres. À bien y repenser pas depuis ma dernière entrevue avec l’Impératrice.

    Il faut croire que lorsqu’elle m’implique dans ses affaires, c’est systématiquement pour me faire passer un sale quart d’heure, mais aussi pour bien manger. L’un dans l’autre, j’y trouvais un peu mon compte, finalement.

    “ Un jeu ? ”

    Un air suspicieux ombragea mon visage mais ma curiosité l’emporta sur mon incrédulité . (D’autant qu’une personne qui me gâte ainsi de milles sucreries ne peut s’avérer mal intentionnée, n’est-ce pas ?). Comme je venais d’engloutir la seconde pâtisserie désignée par mon guide gustatif, je m’essuyais le pourtour de la bouche avec une serviette qui venait “miraculeusement” de faire son apparition sur la table.

    “ Je t’écoute. ”

    Je prenais un air faussement attentif et professionnel, m’essayant à imiter la gestuelle maniérée du “serveur”.

    Plus qu’un jeu, il s’agissait d’un défi. Un défi pour mon égo dont le but, un peu particulier, était de… sociabiliser ? Accoster des gens, l'énoncé était un peu vague. S’agissait-il d’un de ces fameux concepts de “rencontre rapide” très à la mode au sein des plus jeunes tranches de la population, ou bien cela cachait-il encore autre chose ? Même les enjeux n’étaient pas vraiment nets. Je pourrais certes lui demander ce que je voudrais en cas de victoire, mais sa contrepartie à lui restait un mystère. Son sourire en coin me fit frissonner. Que pouvait-il bien se passer dans cette grande tête cornue ?

    De toute façon, mon orgueil était déjà atteint et la perspective d’avoir d’autres de ces gourmandises sucrées serait la carotte au bout du bâton.

    “ Moi ? Le courage ? Les capacités ? Attends un peu pour voir, je vais te montrer si j’ai les capacités ! ”

    Un éclair de défiance luisit dans mes pupilles violacées tandis que je soutenais le regard narquois et satisfait de l’imposant draknys.

    “ Regarde un peu ça. ”

    Je gobais un dernier de ces délicieux gâteaux, faisais passer le tout avec une grande rasade de vin, puis je remontais mes manches avant de me détourner de l’étrange personnage. Là, je cherchais mes premières cibles. Par chance, deux nouveaux arrivants firent leur entrée à la table des hors-d'œuvres et je me dis que cela serait absolument parfait. Deux pour le prix d’un ! Cette affaire serait rapidement pliée et je pourrais retourner à mes grommellements et mes gâteaux.

    Depuis mon point de vue,  plus près des pâquerettes que d’habitude donc, je ne percevais que la longue chevelure argentée du premier et la ciselure très prononcée du visage du second. Je me tournais une dernière fois vers mon emmerdeur, l’air de dire que j’allais vraiment le faire, puis je me lançait à leur rencontre.

    Qu’allais-je bien pouvoir leur dire ? Je l’ignorais encore. Comment les aborder ? Pas mieux. Tenir la conversation ? Aucune chance. De toute façon, ce qui comptait à mes yeux, c’était d’établir le contact puis de passer à autre chose. Les règles du jeu ne stipulaient pas de devoir tenir la cheville à des étrangers toute la soirée

    En fin de compte, le contact fut prestement établi puisque, plongée dans mes pensées, je ne remarquais pas que j’étais finalement parvenue à leur hauteur, du moins pas avant de percuter le second de plein fouet en tout cas. Je rebondissais contre un genre de mur chaud et dur pour finalement atterrir sur les fesses.

    “ Bordel de merde ! ” M’esclaffais-je sous le coup de la surprise.

    Je me relevais, toujours en pestant et me frottant le derrière pour faire passer la douleur mais sans oublier mon nouvel objectif. Abandonnant ma grimace pour un sourire exagérément forcé, je relevais enfin les yeux vers les deux inconnus.

    “ Salut les gars ! Alors, qu’est-ce que ça racoooooooo… ”

    C’est à ce moment là que je tombais nez à nez avec une véritable masse de muscle colossale, gainée et… nue, ou presque. Seule la partie la plus intimiste de son anatomie avait été dissimulée à la vue de tous par un humble et bien trop étroit slip qui avait été déposé là juste histoire de ne pas le laisser complètement à poil. Comble de l’infortune, à présent que j’étais debout, je me rendais compte que mon visage était à peine plus haut que la partie en question, tant est si bien que si “l’habit” venait à céder, je risquais de tout me prendre en pleine poire.

    Ne voulant ni finir aveugle, ni mourir étouffée, je plaçais pudiquement une main devant mes yeux avant de tourner les talons dans l’instant, sans prêter plus d'attention à son collègue.

    “ Non. Non non non non. NON ! ”

    Après tout, ma vie pesait tout de même plus qu’une poignée de pâtisseries.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 138
    crédits : 1040

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Ven 7 Juin - 17:07
    A côté de lui, l’homme mit ses poings sur ses hanches en se redressant fièrement. Il souffla même un peu, apparemment amusé par la remarque de Tensai et ce dernier se contenta de le regarder en coin. Il n’était pas impressionné par sa carrure – lui-même en avait une plus impressionnante, dans la réalité, du moins – mais, par contre, ce qu’il constata vite, c’est qu’il n’y avait point de « Votre Majesté », de « votre Altesse », et tout le baratin habituel. Un détail qu’il appréciait, car certains auraient été rigides comme des piquets s’ils savaient qu’ils s’adressaient au barbare en personne. Peut-être qu’à ce égard, Ayshara avait raison : ce bal leur permettrait de ne pas endosser leurs responsabilités royales et d’approcher leur peuple d’une autre manière.

    Toujours était-il que son « partenaire » n’était point gêné d’être tout nu, et même, il contracta ses pectoraux devant lui. Quand il affirma même que les Astres devaient vouloir qu’il apparût ainsi, Tensai lança un œil dubitatif à sa propre métamorphose.

    - Ils ont des drôles de goût, grogna-t-il. [color=#993333]Pour peu, on croirait que je suis une fillette.[color] Un ricanement s’échappa ensuite de sa bouche quand son interlocuteur s’imagina emprunter son pantalon. Nous allons éviter, sauf si vous voulez que nous soyons les deux bouffons de la soirée. A tout le moins, on se demanderait si nous n’aurions pas perdu l’esprit.

    Quant à sa question sur la femme, Tensai n’eut pas le temps de lui répondre que l’une d’elle se présenta à eux, avec une fougue et un sourire forcé. Peu habitué à se faire des amis, le Conquérant lui lança un regard que d’aucuns auraient considérés comme mauvais, mais ce ne fut pas cela qui la stoppa nette. Non, ce qui la stoppa fut l’apparence de leur cher ami ici présent, car elle ferma les yeux immédiatement et fit aussitôt demi-tour.

    Aussi bien surpris qu’interloqué, l’Empereur la regarda s’en aller alors qu’il lâchait spontanément une remarque aussi tranchante que subtile :

    - Je crois que vous l’avez traumatisée.

    Un constat des plus élémentaires.
    Suivi d’un silence.
    Et d’un soupir. Comme s’il craignait la réponse de son « camarade ».

    - Que voulez-vous faire ? Un léger rictus. Je crois que la « décence » – dont il se moquait comme d’une guigne et cela s’entendait dans son ton - voudrait qu’on, ou que vous alliez la rassurer. Car oui, pourquoi s’impliquer là-dedans hein ? Ce n’était pas lui qui lui avait faire demi-tour…
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 233
    crédits : 2080

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Ven 7 Juin - 17:59
    - Je pense que Célestia a fait l’objet d’un bon nettoyage, mais que ce nettoyage a été… soudain et brutal. Je veux dire, qui s’y attendait ? Zéphyr a un sourire doux amer, alors que ses yeux saphirs se posent sur un nain assez imposant, qui ressemble à un forgeron. Puis il ramène son regard sur leur homologue féminin, une jeune femme qui serait belle, si elle avait des yeux saphirs et une chevelure immaculée. Mais à la place, la moitié de son visage est ravagée par une sorte de… peau noirâtre et d’éclats électriques. Un combo étonnant. Que pensez-vous de votre apparence, ma dame ? J’avoue que la mienne paraît terriblement banale, face à vous qui êtes masqué, et face à vous qui semblez avoir un côté plus angélique, et un côté plus démoniaque, fait-il avec bonhomie.  

    Il écoute leurs réponses éventuelles, puis, il sent qu’on tire sur sa cape et l’Oreille détourne le regard vers le bambin qu’il a croisé plus tôt. Celui-ci a un gros morceau de pâtisserie en bouche, mais il a également des bras remplis de viennoiserie et c’est avec fougue qu’il lui déclare :

    - Ché frouvé les meisseurs châteaux !
    - Ah ?
    Un sourire effleure les lèvres de Zéphyr.
    - Choui, ché pôr là !
    De son bras libre, il désigne une part du buffet, puis, terminant d’avaler sa part de gâteau, il observe avec grande attention le trio. Comme s’il devait faire un effort surhumain, il finit par leur tendre son précieux trésor :
    - Vous en voulez ? Le gamin regarde plus d’attention le visage de Meradev. Vous avez pas mal ?
    Difficile, pour le gosse de faire réellement la part entre le vrai et la réalité. Ce qui est sûr, c’est qu’une fois ses friandises distribuées – ou farouchement gardées si, par miracle, il obtient un refus – il agite de nouveau la cape du maître-espion, en lui demandant de s’abaisser pour qu’il lui glisse quelques mots à l’oreille.
    - J’ai trouvé deux princesses et un méchant !!
    Le guerrier commence à se dire qu’il va être difficile de garder son sérieux – déjà, un sourire tremble sur ses lèvres –, mais prêt à jouer le jeu, l’assassin lui répond.
    - Il faut que je vienne voir alors. Cela crève les yeux que c’est ce dont on a envie le garçon, et le bretteur se relève à nouveau en direction de ses deux partenaires. L’un de vous veut venir ?

    Peu importe ce qu’ils répondront, le jeunot les guidera dans la salle pour leur désigner un duo de deux jeunes femmes, aux silhouettes graciles et aux cheveux noirs ébènes.

    - Elles, ce sont les deux princesses ! affirme-t-il comme si c’était une vérité absolue, que personne n’oserait remettre en question. Il le dit même avec tellement d’emphase que peut-être que les deux intéressées l’entendront. Mais déjà, le petit guide veut reprendre sa course pour  désigner une autre partie de la salle. Le méchant, il est davantage par là, près de l’entrée ! Il court, il court, le petit bonhomme, mais quand ils arrivent à proximité, il va se cacher pile derrière la cape de Zéphyr. Elle n’est pas encore si téméraire, la future Griffe de l’Empire. Oh regardez ! Il parle avec le serviteur de tantôt ! Le bambin plisse les yeux, tout à son jeu. Vous êtes sûr qu’il ne prépare pas un mauvais coup ? Moi, j’dis qu’il a une gueule de pas gentil !!

    Naturellement, le ministre s’apprête à répondre, quand le gamin est attiré par une silhouette qu’il juge impressionnante pour son gabarit. Il faut dire que le Forgeron devant lui est sacrément musclé.

    - Wooooah. Vous semblez sacrément fort, Messire ! Vous croyez que le type là-bas, il est dangereux ? Vous pourrez le remettre à sa place si c’est un agent des Titans déguisé ??

    Zéphyr souffle, tant à cause de l’indiscrétion du petit que par l’audace dont il fait preuve. Mais au moins, ils ne s’ennuient pas, c’est le cas de le dire.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 167
    crédits : 3176

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Ven 7 Juin - 18:03
    Apparence de Lardon durant le bal:

    (3ème message)


    Alors que les premiers échanges verbaux se faisait avec boucle d'argent, Lars sentait son grand fessier être frappé, son "muscle grand fessier" pour être précis, pas la totalité de son cul, non, il n'était plus aussi large qu'avant. Son grand fessier donc, d'un petit coup légèrement appuyé. Il souriait l'espace d'une seconde que quelqu'un ai eu l'audace de le tâter de la sorte mais une petite exclamation, un juron bien sentit à vrai dire lancé depuis le sol par une voix fluette, ou au moins jeune, lui suggérait le contraire de son idée première.
    Heureusement qu'il faisait face à son interlocuteur sans quoi il aurait reçu le front de la petite femme aux cheveux colorés en plein dans la partie la moins musclée de son nouveau corps. Une chance !

    La jeune femme à la peau foncé portait une tenue pour le moins extravagante, chatoyante, plutôt un costume qu'une tenue d'ailleurs, s'il s'attardait à des suppositions il pourrait l'attribuer à une héroïne de conte populaire mais Lars n'était pas vraiment au fait de ces choses là, mode ou récit d'enfant.
    En revanche sa grande chevelure violette qui ressemblait à un nuage éclipsait toute tentative pour passer inaperçue.

    Lardon lâchait un rire fort amusé lorsqu'elle se couvrait les yeux en faisant demi-tour alors que le beau garçon appuyait de quelques paroles la réaction de l'inconnue.

    - Ha-ah ! Vous avez raison, jeune homme ! Ne laissons pas un malentendu lui gâcher les festivités.

    La choupinette ne s'était pas éloignée bien loin, trois enjambées à peine. Elle avait des petites jambes et la foule autour ne lui facilitait pas sa retraite.
    Lars la rattrapait rapidement, la hélant juste avant de lui poser une main sur son épaule, d'avantage pour attirer son attention que pour la retenir puisqu'il ne la touchait que pendant deux secondes à peine. Etrangement, malgré son épaule fine, il avait eu l'impression de saisir le coin d'une armoire, Lardon avait le sentiment qu'il n'aurait pas pu l'arrêter de lui même par la force.

    - Du calme, jeune demoiselle ! Je peux vous assurer que je suis bien habillé sous mes sous-vêtements, Ha-ahah. La preuve est qu'aucun membre de la sécurité n'est encore venu m'encercler pour m'emmener à l'écart ! Encore une fois, il parlait avec assurance et un large sourire. Tout comme j'imagine bien que, à l'instar de mon nouvel ami ici présent -désignant du pouce l'homme à la longue chevelure derrière lui- vous n'arborez pas cette apparence ou cette tenue en temps normal. Il n'y a donc rien à craindre ! Il se retournait alors vers son précédent interlocuteur, qui n'était pas si loin. Ohé ! Venez donc, mon ami !

    Tandis qu'il parlait, Lars avait posé un genoux au sol pour discourir avec la jeune femme, afin de lui éviter un torticolis ou visiblement le gros plan sur la protubérance de son slip. En revanche il se tenait le dos bien droit, presque comme un chevalier qui prête serment, et avait toujours cette gestuelle un peu extravagante. Vraiment il s'amusait bien d'être un si grand homme du Reike tout à fait normal d'apparence.

    - Appelez moi... disons Chad ! Enchanté ! Et avant votre chute, nous n'avions même pas entamé les présentations. En tout cas mon ami s'inquiétait que vous n'ayez une mauvaise impression. D'ailleurs comment devrions nous vous appeler ?

    Et cette question s'adressait autant à l'un qu'à l'autre, si TenSephiroth s'était rapproché à son appel tout du moins.
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 138
    crédits : 1040

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Ven 7 Juin - 18:29
    Enjoué, fier, aimable, son « ami » semblait avoir bon nombre de qualité, ce compris celle de ne pas s’offusquer vite, apparemment. En effet, il rit lorsque la jeune inconnue se cacha les yeux et se mit à courir loin d’eux, là où Tensai aurait peut-être eu la mauvaise idée de l’envoyer voler d’un geste sec. Mais personne n’était parfait en ce monde, n’est-ce pas ? Et « l’éphèbe » était pour l’heure redoutablement calme, par rapport à son compagnon qui partit rejoindre la belle aux cheveux améthystes. A le voir s’incliner, on aurait dit qu’il avait une âme chevaleresque, ce qui contrastait avec son apparence simple et « au naturel ». Cela dit, il marquait des points en affirmant qu’il était venu sur place vêtu : jamais les gardiens du Temple ne l’auraient laissé entrer, autrement. Ce fut d’ailleurs ce que le Conquérant tenta de dire, avec sa délicatesse légendaire :

    - Eut-on laissé quelqu’un de dévoyé et de moralement instable entré tout nu dans ce temple, que j’aurais réduit l’intéressé et le responsable en charpie moi-même.

    Des paroles bien rassurantes, évidemment. Parfaites pour se faire des amis. Vraiment.

    Heureusement, Lardon leur offrit une diversion bienvenue en se présentant. Chad qu’il se prénommait pour ce soir. Et lui, quel nom pourrait-il avoir ? Le roi se tut l’espace d’un instant, cherchant une idée comme une autre.

    - Drogon. Vous pouvez m’appelez ainsi.

    Un silence. Il n’est pas habitué à parler pour meubler une conversation comme celle-ci. Pourtant, il s’efforce de bien faire et il reprend :

    - Qu’est-ce que vous vouliez nous dire ?

    Au fond, c’était elle qui les avait abordé en premier avant de brusquement rebrousser chemin. Peut-être avait-elle eu une raison pour leur adresser la parole. Alors il fallait bien lui laisser l’opportunité de s’exprimer, d’autant que, plus vite ils passeraient à autre chose, plus vite ils seraient à l’aise.

    Sans doute.
    Sûrement.
    Tensai n’en savait rien, en fait.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Vraden Turif
    Vraden Turif
    Messages : 19
    crédits : 169

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3735-terminee-vraden-turif-l-eau
  • Ven 7 Juin - 18:39
    Le bal du reflet des âmes
    Message 4
    Stationné près de l’entrée, j’ai pu apercevoir la foule de nouveaux arrivants. Définitivement la soirée des fous. Un bouc, un mec en slip. Enfin bref.

    Je sentais la demoiselle drapée de blanc dans l’embarras, après m’avoir avoué ses difficultés. Elle ne semblait pouvoir se mouvoir qu’avec l'aide d’une autre personne ou de sa magie. Serait-elle frappée de cécité ? J’ai toujours eu l’habitude d’aider les démunis ou les marginaux, parfois même les intégrer à ma bande, mais sa présence ici m’indique clairement qu’elle ne doit pas faire partie d’une petite caste.

    « Ma chère, tout le but de cette soirée est de pouvoir se libérer dans l’anonymat. Je devine grâce à vos mots que vous êtes probablement malvoyante, aussi n’aurez-vous peut être pas remarqué que votre apparence n’a probablement plus rien à voir avec celle de tous les jours. Tenez, à votre gauche. »

    Je lui tendais le creux de mon bras, pour qu’elle puisse s’y accrocher. Ressentant sa poigne sur mon avant-bras, je me surprends à être surpris par cette sensation. Je réalisais que ma peau était à nue, et que cette sensation me semblait bien lointaine. Ma frilosité me poussait depuis des années à me couvrir de manteaux, aussi ce contact anodin me fit réaliser que je n’avais pas froid ce soir. Quelle agréable douceur.

    « Je vais vous guider vers un des coins de la salle. La plupart des convives se trouve au buffet actuellement, vous y serez tranquille. »

    En m’assurant de marcher à pas comptés, je l’accompagnais vers deux chaises et une table se trouvant près des vitraux donnant sur la cour extérieure. De quelques signes de main, j’interpellais un serviteur pour lui demander de déposer un plateau de victuailles sur la table.

    Arrivés à destination, je pris la liberté de la guider vers sa chaise pour qu’elle puisse enfin reprendre ses esprits. J’avançais un verre et quelques douceurs près du bord de la table au cas où une petite fringale lui viendrait.

    « C’est probablement le coin le plus calme. Du moins, pour le moment. J’ai fait amener quelques gourmandises si l’envie vous prend. Maintenant, si vous me le permettez, je vais moi aussi profiter un peu d’être à l’écart pour me remettre de mes émotions. Pardonnez-moi cette curiosité, mais comment cela se fait-il que vous vous retrouviez seule ici ? »


    Apparence de Vraden:

    CENDRES
    PNJ
    PNJ
    Messages : 433
    crédits : 1437

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Sam 8 Juin - 9:53
    。゚☁︎。⋆。 ゚☾ ゚。⋆ Le Bal du Reflet des Âmes ⋆。゚☁︎。⋆。 ゚☾ ゚。

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 3 JSg9NL4

    TOUR DEUX


    La soirée déployait ses charmes et délices, s'emparant de tous les sens des convives, lorsque la douce mélodie des violons céda brusquement la place à un silence intrigant. Les regards curieux des participants cherchèrent - en vain -  la source de cette interruption impromptue. L'atmosphère, jusque-là enveloppée d'une légère brume de contentement, se teinta soudain d'une expectative palpable. Comme émanant des murs mêmes du Temple, une voix claire se fit entendre de tous; cette dernière flotta mystérieusement au sein de la salle sans que personne ne puisse en discerner l'origine. Peut-être l'animateur de la soirée, dans un costume d'invisibilité ou habilement dissimulé parmi les étoiles projetées au plafond, maniait-il l'art d’être compris tout en se faisant oublier.

    Un silence respectueux s'abattit sur l'assemblée.

    - Mesdames et messieurs ! Vous vous trouvez ce soir au Bal du Reflet des Âmes, un événement porté par des siècles de tradition ! En cette merveilleuse nuit, vous serez témoins de la magie de notre temple; nous danserons sous les astres qui nous observeront depuis les âges. À minuit précis, alors que l'horloge égrènera ses douze coups, chaque pas de danse que vous aurez posé sur cette terre sacrée deviendra une prière silencieuse offerte aux cieux. Ces prières nous apporteront la bonne grâce et la protection des Dieux Célestes pour l'année à venir. C'est ainsi que nos ancêtres ont toujours procédé, en liant leur destin au cycle éternel des étoiles.

    À peine la voix mystérieuse eut-elle fini son discours explicatif que l'air se chargea d'une poussière étincelante. Une brume resplendissante envahit la salle, éclipsant pour un moment la vue de toutes les personnes présentes.  Par chance, il n’y avait vraiment aucune crainte à avoir; le tout demeurait empreint de cette aura bienveillante qui avait caractérisé la soirée.

    Et quand la vision des invités s'éclaircit enfin, ils se trouvèrent tous sur un espace de danse somptueusement décoré. Le sol miroitait sous leurs pieds, reflétant la lumière du ciel magique. Puis, les futurs danseurs purent aisément découvrir le partenaire que le destin - ou plutôt la bonne volonté des Astres - avait choisi pour eux. Les couples ainsi formés étaient le résultat d'un hasard dicté par des forces supérieures… Ou s'agissait-il simplement de l'oeuvre d'un sortilège bien orchestré.

    Après un bref silence, la douce musique reprit alors. Les premières notes d'une valse envoûtante s'élevèrent, invitant les convives à s’abandonner au rythme…


    Couples :

    @Qwellaana Airdeoza + @Vraden Turif
    @Meradev Vigelfrost + @Lardon
    @Kassandra + @Ayshara Ryssen
    @Kilaea Sliabh + @Zéphyr Zoldyck
    @Rachelle Virsce + @Dimitri Chagry
    @Afosios Smaragdi + @Tensai Ryssen
    @Ben le Bouc + @Brak’Trarg
    @Hélénaïs de Casteille + @Nagisa O'Hara
    @Aylan Kaviani + @Genryusai


    Fin du deuxième tour : mercredi le 12 juin, 23h59 (fr)


    Comptage des messages:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 167
    crédits : 3176

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Sam 8 Juin - 11:37
    Apparence de Lardon durant le bal:

    (4ème message)

    Il n'avait pas eu le temps d'entendre le nom du petit nuage violet qu'une voix résonnante se mit à couvrir tout le reste, comme si elle était partout à la fois autour d'eux.
    La danse. Mince, c'était bien l'attraction qu'il voulait éviter et cela lui était complètement sortit de la tête. Venir profiter d'un buffet gratuit élucider un mystère, cela pouvait être amusant mais se donner en spectacle, en spectacle de danse, cela l'attirait moins. Et c'était moins encore une question de savoir ou ne pas savoir danser, il n'était ni bon ni mauvais à cet exercice mais c'était, comme l'annonceur le scandait "une danse sur une terre sacrée qui sera une prière offerte aux Cieux", certes il était athé mais le cochon n'était pas assez imbu de lui même pour ne pas imaginer se tromper. Et s'il se trompait effectivement, sa danse d'athée ne serait elle pas mal perçu par ces mystérieuses puissances supérieures ? Le grand musclé zieutait autour de lui pour trouver une échappatoire, il n'était pas assez fou non plus pour tenter les démons mais une étrange brume commençait à faire disparaître les murs du temple, les convives et finalement lui même. Il tentait bien d'attraper Drogon par l''épaule mais sans succès, il n'y avait plus rien autour de lui dans cette purée de pois scintillante.

    Quand elle se dissipait, il y avait en face de lui une personne qu'il ne connaissait pas, du moins qu'il n'avait pas remarqué jusque là.
    Tout en dualité, son apparence reflétait deux faces, de son âme à n'en pas douté puisque c'était le principe de la magie qui les touchait tous, l'une qui paraissait douce, presque innocente, l'oeil bleu et la chevelure neige, et fendue par le milieu de son visage et de son corps tout entier, l'autre côté était comme craquelé ou rugueux, presque une sorte d'écorce sombre aux reflets violacés, l'oeil flamboyant d'un rouge intense.

    - En voilà une âme intéressante ! Déclamait Lars Chad d'un large sourire en tendant sa main comme d'une invitation à la danse. Chose étrange, il n'y a pas deux secondes il voulait fuir par prudence mais maintenant, danser lui apparaissait comme la seule chose logique à faire. Connaitriez vous une danse adéquate, jeune demoiselle ?

    Attendant sa réponse, Chad examinait d'avantage l'apparence d'âme de sa partenaire de dans qu'avait exposé la magie céleste à la vue de tous. Son regard n'était à aucun moment révulsé, bien au contraire, c'est d'une lueur de curiosité et d'amusement dont il était animé.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Hélénaïs de Casteille
    Hélénaïs de Casteille
    Messages : 70
    crédits : 1109

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2875-helenais-de-casteille-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2897-chronologie-helenais
  • Sam 8 Juin - 14:23
    Son apparence n’avait plus rien avoir avec celle de tous les jours ? Cette idée aurait pu assurément amuser Hélénaïs si ce genre de petite sauterie lui était arrivé en République ou à encore si elle avait été accompagnée par quelqu’un en qui elle avait parfaitement confiance. Or elle était aussi seule qu’il était possible de l’être et cette soirée était sa première sortie officielle, celle où elle avait espéré pouvoir approcher la régence ainsi que des membres éminent de l’empire pour s’y présenter et, le cas échéant, s’y faire une petite place mais si son apparence à elle seule laissait déjà à désirer… ? Elle se gourmanda intérieurement, tout en promettant à un dieu quelconque que si la soirée se passait bien, elle écouterait plus souvent les conseils judicieux de la jeune Emérée.

    - Je vous remercie. Dit-elle d'un air distrait tout en venant poser la main sur ce qu’elle devina rapidement être un bras et qui lui arracha un haussement surpris de sourcils lorsqu’elle comprit qu’ils étaient nus. Elle pouvait deviner la finesse des muscles jouant sous sa peau, une sensation étonnante qui ne lui était pas familière mais elle ne se risqua à aucune supposition quant à l’identité de son accompagnateur ; s’il disait vrai il pouvait tout aussi bien être l’impératrice déguisée sous les traits d’un homme serviable. Quoi que cela l’aurait fortement étonnée mais tout de même! le Reike recelait des surprises plus nombreuses qu’elle ne s’y était attendu.

    - Voilà une destination tout à fait charmante, rétorqua-t-elle avec humour. Hélénaïs était gourmande et l’idée d’approcher du buffet ne lui déplaisait pas. Cependant, elle n’était pas certaine que la nourriture du Reike soit franchement à son goût. Elle était épicée, lui avait-on dit, et elle n’avait pas l’habitude de ce genre de saveur. Hélénaïs se laissa néanmoins entraîner au cœur des festivités, louvoyant entre les convives au rythme de son guide, remarquant les odeurs de ceux qui passaient assez près de son nez. C’était une farandole olfactive qui était loin, très loin, des parfums capiteux de Liberty. Même cela était différent de chez elle.

    Au bout de quelques instants, leur traversée de la salle de bal s’arrêta et la voix de son compagnon lui parvint à nouveau. Instinctivement elle tourna la tête dans sa direction, comme si elle pouvait le voir à travers le voile qui lui cachait le visage. Un sourire incurva ses lèvres à ses mots et elle dit : - Probablement parce que je ne connais personne ici. Je suis arrivée il y a peu de temps et je n’ai pas vraiment eu le temps de nouer des liens, cette première soirée était… est, sensée être la première sortie officielle. Ses lèvres se pincèrent légèrement puis elle eut un rire léger. - Et si vous voulez mon avis, c’est relativement raté. Je n’ai pas l’habitude d’un tel usage de magie. A aucun instant je n’ai songé qu’elle puisse être utilisée ainsi. Dans mon pays, nous l’utilisons… avec plus de modération, je crois. Ou peut-être que les vieux grincheux qui nous gouvernent sont moins amusants. Allez savoir. “Un peu des deux.” Songea-t-elle en portant le verre qui lui avait été servit jusqu’à ses lèvres. - En tout cas, vous m’avez évité une humiliation publique et je vous en remercie infiniment. Cependant vous ne m’avez toujours pas dit votre n-...

    - Ma dame. L’interrompit avec déférence la voix d’un autre anonyme. - L’on me fait dire que votre premier partenaire de danse vous attend. Si vous voulez bien.

    “Ah. Encore un inconnu.” Heureusement, Hélénaïs aimait les nouvelles rencontres. Dans le cas contraire, c’eut sans doute été la pire soirée de son existence. Sa main se glissa dans celle du valet qui se mit à la guider presque immédiatement. Par dessus son épaule, elle lança : - Peut-être nos routes se re-croiseront-elles. Passez une belle soirée.Et elle disparu dans la foule.

    La jeune De Casteille aurait aussi bien pu se retrouver au fond de la salle qu’à l’entrée, elle était purement et simplement incapable de se situer dans ce dédale de corps, d’odeur et de tissus mais bientôt on l’arrêta et lui souffla à l’oreille qu’elle était arrivée.

    - Bonsoir, dit-elle en s’inclinant poliment. - Avant que vous ne posiez la question, je suis effectivement malvoyante. Une question de moins à laquelle répondre. - Ce qui ne m’empêche pas d’être plutôt bonne danseuse. Néanmoins, je vous saurais gré de mener. Quitte à ne pas écraser vos pieds, j’aimerais en faire autant pour ceux de nos voisins. Un sourire étira ses lèvres et elle tendit la main vers son partenaire. - Hélénaïs, enchantée.
    Apparence d'Hélénaïs:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Sam 8 Juin - 15:23
    image rp

    Message 5

    L'apparent jeune homme à mes côtés sembla vite comprendre que trop de politesse ne m'irait pas. Il me confia qu'il avait pu admirer Valeryon de mes, derrière cette apparence devait se cacher surement quelqu'un d'important. Et cela ne changeait rien pour moi. 

    - Voir Valeryon est vraiment une chance, je me demande si ses flammes ont des propriétés particulières.

     Même à ce moment, la fabrique de terre hantait mes pensées. J'avais réfléchi, l'enfant de celui qui avait causé tant de mes souffrances, sans que je ne lui en tienne rigueur. 

    - s'il tient de son père, rien ne pourrait jamais l'arrêté, sauf peut-être l'impératrice. 

    Je n'avais pu m'empêcher de glousser à cette insinuation. L'homme souriait, passant la main dans ses cheveux. Et je pouvais voir que mon commentaire lui fit plaisir, il y avait quand même quelques convives qui venait profiter de la soirée. 

    - Vous avez bien raison. Ce monde est assez sombre comme cela, une petite touche de simplicité est toujours bien. 

    Il était d'accord pour m'accompagner à réveiller certains convives, j'avais laissé mon verre sur la table et commencer à m'éloigner du buffet, me dirigeant vers le vieux forgeron dans son coin. Mais je fus stoppé par une voix qui s'éleva. Pendant l'annonce, je m'étais rapproché du jeune homme aux cheveux roses. 

    - Peut-être nous croiserons nous pendant la danse. Peut-être à tout à l'heure.

     Mon regard suivit l'arrivée de la brume, trouvant ce spectacle ensorcelant. Et quand toute la scène se dégageait pour me laisser découvrir un jeune homme à l'apparence simple, mais un charme légèrement ténébreux. Je m'étais avancé vers lui, lui adressant une révérence en écartant les pans de mon manteau.

     - Jeune homme, il semblerait que les astres nous aient réunis pour cette danse. 

    Je me redressais en souriant, lui offrant mon bras. 

    - J'espère que danser avec une Drakyn habillée en presqu'homme ne vous dérange pas ? Par contre, je ne peux pas vous promettre de ne pas vous marcher sur les pieds. 

     Ma queue fouetta l'air.

     - Certaines partie de cette apparence sont encore récalcitrante. 

    Apparence de Kila:

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Qwellaana Airdeoza
    Qwellaana Airdeoza
    Messages : 190
    crédits : 1916

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3346-qwellaana-airdeoza-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3489-liens-de-qwellaanahttps://www.rp-cendres.com/t3378-chronologie-qwellaana-airdeoza
  • Sam 8 Juin - 19:52
    Apparence de Qwell:

    J'avais cru décelé un certain trouble sur le visage de la jeune femme vis-à-vis de mon geste tout à fait anodin. Pas assez pour qu'elle ne me fasse la moindre remarque déplaisante. Ce fut tout le contraire, ne m'attendant pas à ce qu'elle soulève ce détail dans ses propos alors qu' il était naturel de se comporter cette manière, que cela sois pour une goutte, une feuille prise dans les cheveux ou tout autre élément que viendrait à se déposer par inadvertance.

    Une telle politesse n'était pas vraiment nécessaire, comprenant à travers elles, qu'elle avait dû jouir d'une certaine éducation,contrairement à ceux que j'avais pu entendre au loin pendant que je chassais le fuyard sur le sol du temple que j'avais finalement complétement oublié en percutant l'étoilée. Je lui adressais un sourire bienveillant, répondant tout simplement :

    -C'est tout à fait normal.

    Ça l'était, comme de partager un fruit,que ce soit avec une inconnue ou non. Cette dernière ne refusa pas et commença à en manger, visiblement ravie de la saveur qu'il offrait. Elle en fit les éloges, déviant sur ce qui pourrait étancher notre soif. Bien entendu, ne buvant pas d'alcool, j'avais cru qu'elle parlait d'un simple nectar de fruit, sans penser qu'il pouvait s'agir de ce qui avait tendance à rapprocher les individus en brouillant leur esprit.

    -Humm, je suis sûre qu'il doit y en avoir des bons au buffet.Je m'y risquerais pas d'y aller à votre place,pas tout de suite en tout cas.

    Car il y avait beaucoup de monde attroupé las bas, l'appel du ventre faisant regrouper une bonne partie des convives qu'il faudrait affronter pour se créer un passage et atteindre lesdites boissons. Je détournais mon regard vers la constellée,qui voulut bien répondre à ma question quelque peu sortie de nulle part.Cela ne sembla pas la perturber, prenant le temps de réfléchir puis de confirmer ce que j'avais constaté et sur la véritable raison de ce bal que je ne connaissais pas avant ce soir.

    J'avais bien entendu déviné avec toutes ces étoiles représentées qu'il s'agissait du culte du Shierak . Cependant,les transformations avaient fait persister un doute que la jeune femme dont je ne connaissais pas le nom avait fini de balayer. Je n'étais pas croyante, mais je n'étais pas contre toutes ces religions qui existaient au sein du sekai. Elles étaient bénéfiques sur nombre de croyant et c'est ce qui comptait finalement. Je respectais le choix de chacun et leur besoin de se réfugier dans une dévotion qui leur permettait d'aller de l'avant :

    -Et de pouvoir faire de nouvelle rencontre aussi.Dis-je en faisant référence à celle que nous venions de faire toutes les deux de façon tout à fait fortuite,reprenant avec un sourire désolé:-Oh excusez-moi ,je viens de me rendre compte que je vous ai posé cette question sans même me présenter. Je suis Laana .Merci de m'avoir partagé votre ressenti.

    Ce n'était pas vraiment un mensonge, ayant emprunté l'autre diminutif que certains me donnaient rarement et qui ressemblait à un prénom lambda. Ce n'était pas comme si je souhaitais absolument caché mon identité,désirant juste pour cette soirée, ne plus être la valkyrie aux stigmates. Mon apparence me permettant de ne pas redouter que les marques deviennent visibles, j'eus la sensation de ne plus craindre que des regards puissent se poser sur moi.

    C'est d'ailleurs en sentant deux paires d'yeux nous fixer que je détournais mes rubis, la voix d'un enfant parlant de princesses me laissant quelque peu perplexe. Je levais un sourcil, tentant de comprendre en me tournant puis l'instant d'après, il s'en alla avec le jeune homme aux cheveux brun. Son père certainement,ne pensant pas voir autant d'enfants courir ici, dont une qui semblait fuir quelque chose. Avant que je ne puisse déterminer qui ou quoi,un silence étrange emplit la salle, jusqu'à ce qu'un discours fût prononcé à l'intention de toutes les convives.

    Ne parvenant à discerner celui qui nous parlait des astres, je finis de manger ma grappe, un serveur très prévoyant me proposant de me débarrasser de la rafle.Je la déposais sur son plateau en le remerciant, replaçant certaines mèches de cheveux qui avaient l'air aussi rebelles que celles qui étaient à l'origine plus claires.Je ne pus m'empêcher de me dire que j'avais eu la chance de pouvoir me lier pour ma part, à une personne bien au-dessus de toutes ces divinités sur tous les aspects et qui m'avait donné envie de me dépasser sur bien des points.

    D'où cette décision en partie d'avoir voulu apprendre à danser, jusqu'à me retrouver ici. C'était sans compter qu'une brume sortie de nulle part nous enveloppe,jetant un regard surpris vers la constellée qui disparut de mon champ de vision comme tout le reste. Quand cette nappe finit par se dissiper, je clignais plusieurs fois des yeux en découvrant que je m'étais retrouvée avec d'autres,au beau milieu d'une zone dédiée pour la danse,ne distinguant plus les même invités autour de moi,ni même celle avec qui j'avais partagé un fruit.

    -Humm ?

    Je ne sais par quelle magie, je m'étais retrouvée face au jeune homme que j'avais croisé un peu plus tôt, comprenant sans avoir besoin que l'on m'explique, qu'il serait mon cavalier pour cette première danse du moins. Moi qui avais prévu de danser avec une femme, je ne m'étais pas préparé à cette éventualité. Je ne détestais pas la gent masculine mais il ne fallait pas oublier que j'étais une valkyrie à qui ont avait inculqué certaines valeurs et que naturellement, j'avais une certaine méfiance et retenue envers eux.

    -Bonsoir. Dis-je en posant mes rubis vers ce jeune homme en le fixant, déduisant qu'il ne devait pas avoir un mauvais fond d'après l'apparence qu'il avait. J'entortillais une mèche pour la placer derrière mon oreille, gênée par ce hasard, si l'on pouvait appeler ça ainsi:-Je préfère vous prévenir que je suis venue ici pour apprendre à danser alors...il est préférable que vous me guidiez,si vous n'y voyez aucun inconvenient.Monsieur ?

    Autant que j'occupe mon esprit déjà perturbé à l'idée de faire une danse avec un homme, en apprenant plus sur lui. Hormis dans le cadre professionnel, je gardais une certaine distance avec eux alors faire une activité si rapprochée, c'était une première. Mais quand j'avais décidé quelque chose, je m'y tenais, qu'importe si l'imprévu , sous les traits de cet inconnu, me mettrait mal à l'aise. Je m'approchais de lui, hésitante, ne sachant comment se déroulait ce genre d'événement. Je préférais donc laisser à mon partenaire faire le second pas, prête à m'adapter du mieux que je pourrais.


    Qwellaana discute en 009966
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 3 1716987316-velo414
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum