DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    +15
    Rachelle Virsce
    Ben le Bouc
    Brak'Trarg
    Kassandra
    Zéphyr Zoldyck
    Hélénaïs de Casteille
    Ayshara Ryssen
    Dimitri Chagry
    Meradev Vigelfrost
    Nagisa O'Hara
    Aylan Kaviani
    Vraden Turif
    Qwellaana Airdeoza
    Kilaea Sliabh
    PNJ
    19 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mar 4 Juin - 8:24
    image rp

    Message 3

    La jeune femme s'éclipsa à la poursuite d'un grain de raisin fuyard, me laissant seule avec mon gobelin d'un instant. Ce qui l'avait surpris d'ailleurs, peut être avait je exagérais ? C'était peut-être un elfe susceptible. 

     - J'ai dit un gobelin comme j'aurais pu dire un drakyn. Si cela peut vous aider, appelez-moi la sala.. La lézarde, ce sera bien.

    Et puis quand il me détailla, je m'attendais presque à essuyer les foudres d'un ego blessé, mais je ne reçus que la monnaie de ma pièce. Me faisant rire.

    - Peut-être ? Dans ce cas, vous pourriez m'aider à lui rendre la pareille, non ? 

    Mon doigt vint tapoter comme pour rehausser une réflexion. 

    - Peut-être, mais est ce que je pourrais en vouloir à mon cher petit chat. 

    Le plateau quitta mes mains dès qu'il avait saisi son verre, prenant le même verre que lui. Mon nez capta les odeurs avant que mes lèvres n'atteignent le bord de la coupe pour découvrir le goût. Sa façon de voir les choses m'allait plutôt bien, mais peut être devrais, je me calmais avant de prendre un verre, d'ailleurs est ce qu'il y avait suffisamment d'alcool pour s'enflammer ? Est-ce que les flammèches qui suivaient mes cheveux étaient réellement chaudes ou purement cosmétiques ? 

     - Vous avez complètement raison. Plus de titres, plus de nom, pas de travail. Juste nous, et un peu d'alcool, j'ai tendance à m'enflammer excusez moi. 

    Ma queue fouettée toujours l'air, heurtant mes jambes en n'arrivant pas à se calibrer. Autant mon corps avait trouvé l'équilibre pour mes cornes d'un soir, mais mon esprit ne voulait pas assimiler cette autre nouveauté. Mon sourire revint et je m'approchai de la table, ma queue se redressa pour effleurer le bord de la nappe, cherchant un fruit à saisir. Récupérant un autre fruit exotique pour le poser dans ma main. 

     - En fait, c'est super pratique ce truc. 

     Je bus une gorgée du verre, l'idée de tenir mon verre était tentant, mais chaque mouvement de ce membre était assez chaotique. Je soupirais, abandonnant une partie de mon enfance devant une pensée étrange.

    - Tout le monde sur un pied, c'est étrange de se dire ça. Et en même temps, c'est aussi un endroit pour prendre la température sur les actualités de l'empire qu'en pensez vous ? 

    Mon visage peinait à retrouver complètement son sérieux, gardant une touche enfantine. 

    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Kassandra
    Kassandra
    Messages : 111
    crédits : 4312

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2446-kassandra-whype-mage-malgre-elle-terminee
  • Mar 4 Juin - 9:42
    “ C’est une putain de blague ?? ”

    Cachée dans une petite alcôve un peu à l’écart de la fête, j’observais mon reflet dans le miroir improvisé avec un plateau d’argent que j’avais chipé à un serveur. Dans ma main droite, la lettre d’invitation à cette soirée, de la main de l’impératrice elle-même, froissée et pliée entre des doigts crispés de colère et d’agacement.

    “ Cette fois-ci je vais la tuer. Je vais vraiment le faire ! ”

    Un rictus de frustration déformait le visage étranger qui me faisait face, aux traits innocents et enfantins qui reflétaient une adolescence depuis déjà longtemps passée. Des pommettes roses soutenaient des iris violacés et pétillants, le tout surplombé d’une épaisse chevelure, dense et arrondie, accordée aux couleurs de mon regard.

    Les nervures sur mon front ne cessaient de s’intensifier au fur et à mesure que je découvrais le reste des transformations physiques qui s’étaient opérées lors de mon entrée dans le temple. En effet, l’ensemble de mon anatomie était à l’image de mon faciès : fin, élancé, fébrile. Si ce n’était pour ma coupe, qui me grandissait, j’avais perdu au moins une tête en taille. J’avais l’impression d’avoir littéralement rétréci au lavage.  

    Au moins, ma nouvelle peau, douce comme celle d’un bébé, avait conservé sa teinte caramélisée, quoi qu’un peu plus foncée, et les stigmates de ma vie passée avaient disparu. Je n’aurais pas à craindre les regards interrogateurs et les réflexions déplacées. Du moins, pas pour cette raison. En fin de compte, je restais un peu… fascinée par cette métamorphose, et je m’interrogeais sur la nature de la magie qui était à l'œuvre en ces lieux. Était-elle la volonté impénétrable des dieux, ou bien celle de quelques détraqués bien humains ? J’avais déjà ma petite idée sur la question.

    Originellement, je n’avais pas eu l’intention de venir. Je n’étais que trop peu intéressée par ce genre d’événement et ma dernière participation à une soirée mondaine me laissait un arrière goût amère. Pourtant, je m’étais finalement laissée convaincre pour diverses raisons. D’abord parce que je m’étais dit qu’il fallait que je socialise un peu puis, parce que l’Impératrice étant présente, c’eut été l’occasion d’échanger avec elle de mes dernières avancées. Je n’avais pas eu le temps de me rendre au palais après mon retour du Grand Nord et les dieux savent que j’avais des choses à dire.  

    Toutefois, ne m’étant que trop peu informée, je n’avais pas anticipé cette petite “surprise”, pourtant indiquée en bas de la lettre que je tenais en main, et il me faudrait à présent la démasquer au milieu de la foule d’invités, aux apparences toutes aussi délurées les unes que les autres. Je soupirais longuement, cherchant à évacuer la frustration accumulée.

    “ Bon, je sais ce qu’il me reste à faire. ”

    Jetant au sol la boule de papier, je repérais d’un œil aguerri et aiguisé le buffet. Avant de m’y rendre je remettais en place ma jupette violette, bien trop courte à mon goût, ainsi que l’énorme joyau au-dessus de mon front, qui avait été livré avec le reste de la tenue, et dont je semblais ne pas pouvoir me séparer.

    En chemin, je fus interceptée par le serveur à qui j’avais “emprunté” son outil de travail.

    “ Pardonnez-moi, mademoiselle, consentez-vous à me rendre mon plat… ”

    J’agitais une main dédaigneuse et agacée devant son visage.

    " Haaaa, lâche moi, toi ! ”

    Je le bousculais au passage, avant de me rendre compte que c’était finalement moi qui m’étais fait mal. Sous cette apparence, l’homme était plus grand et costaud et cette très rapide altercation me rappela que ce n’était plus moi, la costaude à la récré.

    “ Magie de merde. ”

    Je n’étais plus du tout fascinée, en fin de compte, et je ne désirais plus qu’une chose : passer le temps en picolant, en attendant que cette foutue cérémonie ne se termine. Adossée à la table, entourée de personnages hauts en couleur, j’ingurgitais ma première coupe.
    Tout pareil que Zéphyr.:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Qwellaana Airdeoza
    Qwellaana Airdeoza
    Messages : 190
    crédits : 1916

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre-Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3346-qwellaana-airdeoza-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3489-liens-de-qwellaanahttps://www.rp-cendres.com/t3378-chronologie-qwellaana-airdeoza
  • Mar 4 Juin - 12:57
    Apparence de Qwell:

    Je me faufilais parmi les convives, cherchant de mon regard maintenant rougeâtre le grain qui fut projeté d'un côté puis un autre, sans jamais ne se faire écraser. Ni que je ne puisse utiliser ma magie pour l'attraper,disparaissant de mon champ de vision qui ne voyait que les pieds des invités. C'était étrange de se mouvoir dans ce nouveau corps, qui me mit matière à réfléchir sur la façon que la magie avait influé sur nous tous. Quelque part, mon reflet renvoyait une personne avec un bon fond, puisque je n'étais pas devenue ''affreuse'' mais pas seulement.

    J'eus l'impression d'avoir ressenti à travers ce physique un peu mon moi profond, qui ne voulait pas faire de l'ombre aux autres ni chercher à éblouir.Ce qui est assez amusant en sachant le type d'élément auquel j'avais une affinité particulière. C'était certainement pour ces raisons que je n'avais pas réagi vivement en me regardant à travers le plateau, m'étant plus posé des questions sur les raisons de cette apparence plutôt que sur sa beauté. Je me disais même qu'en devenant une humaine, cela éviterait que l'on ne touche mes ailes par inadvertance.Par contre, cela ne m'empêcha pas de percuter quelqu'un:

    -Oh excusez-moi  !

    Dis-je surprise par cette légère bousculade qui mit fin à ma recherche et mes réflexions. Ayant l'habitude de réajuster mon équilibre avec ce qui avait disparu de mon dos, j'eus l'impression qu'il était plus difficile de me remettre sur mes deux pieds, en plus que ce corps était moins tonique par sa musculature presque absente. Quand je m'immobilisais enfin,mes rubis remontèrent la silhouette de la  jeune femme,voyant qu'elle aussi s'était légèrement empourprée par cette rencontre inopinée. Au moins,j'avais eu la chance que ce soit une ravissante jeune  femme plutôt qu'un homme:

    -Moi non plus à vrai dire...J'étais à la recherche de...enfin ce n'est pas important. Dis-je légèrement embrassée,préférant taire la ma maladresse:- J'espère que vous n'avez pas eu mal ?

    Je décrochais un grain de la grappe qui paraissait intacte, tout vérifiant en le mangeant si je n'avais pas sali la petite brune  qui me faisait face. Je compris à ce moment-là que le phénomène ne se contentait pas de nous transformer en une race déjà existante,regardant avec intérêt l'aspect céleste qui décorait les prunelles et l'épiderme clair de cette invitée. C'est alors que je vis une gouttelette de raisin avoir élu domicile sur son épaule, approchant ma main libre vers celle-ci doucement:

    -Permettez moi...Je  cueillis la perle avec mon index  puis je me reculais pour garder une distance confortable.- Voilà . Il aurait été dommage que vous ne vous accordiez pas totalement à ces jolis astres. Je relevais mes yeux vers le splendide plafond, le scrutant avec un certain émerveillement. Je reportais mon attention vers celle à la peau constellée en lui adressant un sourire:

    -Tenez, pour me faire pardonner. Je coupais la rafle, me disant que la gourmandise était encore meilleure lorsqu'elle est partagée. Je lui déposais dans sa main, ajoutant:- Il est absolument délicieux et puis, autant faire le plein d'énergie avant de danser. D'ailleurs, j'ai remarqué ces derniers temps que tous ceux que je croisais étaient fatigués. J'attrapais mon menton avec mon index et mon pouce, reprenant pensive:-Vous n'avez rien remarqué de similaire dans votre entourage?

    J'avais endossé mon rôle de Shekhikh sans même m'en apercevoir, pensant à la santé des autres alors que j'étais venue ici pour me libérer de cette responsabilité qui me tenait à coeur. Je me faisais souvent rattraper par cet intérêt, bien que ces derniers temps, de nouvelles ambitions avaient commencé à émerger. Je ne me contentais plus de m'intéresser aux créatures humanoïdes mais bien à toutes celles foulant le sekai en général. J'y avais même des facilités que je n'avais jamais soupçonné depuis que j'avais gagné en assurance.


    Qwellaana discute en 009966
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 2 1716987316-velo414
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 362
    crédits : 2894

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Mar 4 Juin - 17:23
    le bal du reflet des ames au grand temple shierak approchait a grand pas et déjà dan sle palais le couple impérial se préparait au voyage, le petit Draknys étant encore bien jeune l''impératrice et l'empereur décidèrent de le laisser au palais sous bonne garde. Brak pensa un peut tristoune qu'il n'irait donc pas au bal, son devoir de garde roayal passant avant tout, mais a deux jours de partir pour le temple le couple impérial fit savoir a Brak qu'il els acompagnerait et serait de la fête au bal . Une bien heureuse surprise pour notre gentil monmonstre vert.

    Si brak avait missioné seul a se rendr eau temple il s'y serait rendu en volant mais là acomapgnant le couple impérial s'est a dos de gentil rindo qu'il fit le voyage jusque au temple Shierak. Brak n'y avait jamais mit les papates de sa vie du temps de son service au seigneur golthtra et jusque à la guerre contre les titans il avait été diviniste et donc eut aucune raison de s'y rendre et après guerre il était devenu garde royal et n'avait jamais été envoyé au temple shierak en mission. Mais Brak n'en était pas moins curieux de le voir enfin de ses neuneuils, de ce qu'on lui avait dir il était un chef d'eouvre d'architecture, il verait bien sur place

    ....

    le couple imperial et le reste de l'escorte arrivèrent au temple après une grande balade a dos de rindo du coté de Brak, si Ayshara et Tensai furent dirigé vers une loge privé leur accompagnant dont Brak devrait entrer chacun leur tour dans la salle de bal par la porte pricipale comme n'importe quel autre invité.

    Quand vint le tour de Brak de franchir la porte pour entrer dans la salle de bal revetu de son armure de justice solide (mais sans armes ni heaume hormis un bandeau masque sur les neuneuils ) Brak fut prit à la fois d'une douce quiétude et apaisement en même temps qu'un tourni et vertige la salle les gens ... tous s'agrandissait en mêem temps qu'il perdait l'équilibre devant s'apuyer contre le mur et fermant les neuneuil un instant pour echaper au decor tournoyant et grandissant devant lui.

    un instant plus tard le tourni sembla parti et Brak rouvri les neuneuils le pas encore maldroit il s'avança dans la salle quand une dame lui dit a son encontre visiblement choqué

    "eh bien mon enfant vous devrier avoir honte de boire de la sorte un soir de bal ou sont vos parents ? "

    brak tourna le tête vers cette dame pour lui repondre devant lever les neuneuils tout le monde étant des geant dans cette salel tout aussi géante, et lui répondit encore un peut etourdi

    " mais mdme je n'ai pas bu et ... "

    dit Brak s'interompant soudain en entendant sa "voix" et voyant son reflet dan sun grand miroir acrocher au mur, au revoir la grande taille et l'armure il était maintenant un ado humain aux cheveux ... rose !!! sur son bras droit toujours visible son tatouage draogn (qui avait prit une elegante teinte rouge ) et ses vêtements ? il avait maintenant des claquette au pieds un simple pantalon de toile blanche avec un tisu noir en gren de cape au niveau de la ceinture etun simple gilet noir etsurout une grande echarpe en ecailles de dragon blanc autour du cou. quand a sa voix elle était beaucoup plus haute et juvenile qu'avant bien que celle d'un majeur mais loin tres loin d'étre celle d'un gars adulte.

    laisant la dame qui luiavait parlé derrier lui, Brak regarda mieux la salle et les gens se rendant compte qu'il n'avait pas grandi mais que au contraire c'était lui qui rapetissé et pas qu'un peut de 3m42 il n'en faisait plus que 1m71 et tout son volume de muscles avait disparu faisant de lui un garçon sec comme une brindille ou presque.

    se dirigeant vers les table ou était disposé les rafaichisement et les amuse bouche Brak vit qu'il y avait déja pas mal de monde tous ou presque semblait gentil et bon a part peut etre un gars avec un masque et une dame avec un visage bicolore, Brak décida de s'approcher de la dame Drakyn qui semblait assez enfantine comme Brak la voyant s'interessé aux fruits Brak lui lança joyeusement avec un sourire.

    "bonjour madame vous devez bien aimer les Dragons pour avoir eut d'aussi belle cornes, je vous conseille les fruit de dragon de kyouji ils sont excelent "

    lui dit Brak tout en attrapant un fruit du dragon de kyouji sur un plateau proche de la dame Drakyn

    @Kilaea Sliabh

    apparence de brak durant le bal:


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 2 W84111
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mar 4 Juin - 17:48
     
    Le Bal du Reflet des Âmes
    Feat. Les payeurs d'impôts

    « Le Soleil et la Lune sont témoins de notre foi ! Un vrai croyant n’a pas besoin d’une fête pour le prouver ! »

    Ben le Bouc, sur le Bal du Reflet des Âmes


    ***

    Le Temple du Soleil et de la Lune, l’unique lieu de culte dédié au Shierak dans tout l’Empire, resplendissait à la lumière argentée de l’astre lunaire, sa quiétude habituelle remplacée par une effervescence sans pareil. Le fameux Bal du Reflet des Âmes allait bientôt débuter, une célébration religieuse durant laquelle la musique viendrait bercer les oreilles des convives, et la danse ferait se rapprocher les corps, le tout pour rendre hommage aux Astres.

    Evidemment, Ben le Bouc savait déjà tout cela, ayant participé à l’organisation de l’évènement et s’étant remué les méninges pour trouver le financement nécessaire. En revanche, il ne lui serait jamais venu à l’esprit de participer au Bal, mais le Cœur avait insisté pour que l’officier impérial se rende à la célébration, afin de représenter l’administration militaire. Le contrôleur, quant à lui, estimait ne rien avoir à faire là, non seulement en tant que Reikois, mais également en tant que Stellaire ! Depuis quand fallait-il une fête religieuse pour montrer l’étendue de sa foi ?

    Le logothète au bouc grisonnant n’avait cependant pas protesté, se contentant d’obéir à son supérieur, car tel était son devoir. Si le Bal du Reflet des Âmes nécessitait la présence d’un contrôleur, alors Ben le Bouc serait là pour … contrôler ! Avec un peu de chance, il tomberait sur un mauvais payeur à épingler, ou sur un citoyen à invectiver pour un manquement quelconque.

    Ben le Bouc arriva donc au Temple, ayant troqué, à contre-cœur, son habituel manteau marron contre une tenue plus adapté pour une occasion comme celle-ci. Mais qu’en était-il de son âme ? Comment celle-ci allait se manifester à la vue de tous les convives ? En y réfléchissant bien, l’officier impérial n’était clairement pas l’homme le plus bienveillant qui puisse exister. Désagréable, créant des conflits plus souvent qu’à son tour, et persuadé du bien-fondé de son comportement. Une âme qui affrontait les problèmes du Sekai seule, ne cherchant pas à se mélanger au reste, satisfaite de servir un besoin supérieur. Une âme déterminée à atteindre l’excellence, la réussite, et montrant une résilience à toute épreuve.

    Une âme faisant quelque peu penser … à un bouc !

    Apparence de Ben le Bouc:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Aylan Kaviani
    Aylan Kaviani
    Messages : 27
    crédits : 313

    Info personnage
    Race: Élémentaire de vapeur
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3338-aylan-kaviani-dit-le-feu-termine
  • Mar 4 Juin - 18:31
    Son approche grossière avait eu l’effet d’une légère secousse dans le déroulement de certaines actions parmi les convives. Entre autres, certains l’avaient brièvement observé. En quoi le regarder aiderait à leur donner un indice sur la véritable nature du personnage. Il allait paraître juste pour un odieux noble qui se permet ce qu’il lui chantait, du moment que son anonymat préservait son identité.
    Une des convives, à quatre pattes au sol, semblait chercher un objet perdu, et se heurta à une autre, s’excusant par la suite d’un embarras occasionné. Une broche d’apparat, sans doute, mais il ne pouvait détacher son regard de quelques individus : une dame au voile d’un blanc terne, tout aussi sa tenue l’était de cette couleur, avançait à tâtons. Le plus simple d’esprit se dirait que quelque chose lui gênait la vue, mais n’en était-il pas autrement ? Elle avait la démarche de ceux qui ne pouvaient se repérer sans une aide supplémentaire, et personne ne vint pour l’aider à s’approcher d’un des nombreux points de rassemblements gustatifs de cette soirée. Une autre semblait salement apprécier sa transformation physique, et se dénotait fortement par son aspect… Très fifille ? Décidément, cette magie d’illusion était aussi capricieuse que les traversées à dos d’aazhos.

    Pourtant, ce ne fut aucun d’eux qui eurent l’effet d’un déclenchement dans les actes et paroles du Feu. Une femme assez furtive pour dérober une des douceurs qu'allait être dégusté par Aylan, se décida à engager la conversation, en réponse à ses paroles, mais aussi en commentant son paraître. Qui plus était, elle aborda un sujet assez sensible : la sombre magie, magie noire, comme n’importe qui souhaitait l’appeler à sa convenance.
    Interloqué, il ne pouvait pas s’empêcher de tourner l'entièreté de son être vers cette inconnue qui était l’expression même d’une thèse et antithèse, de son pareil et de son opposé, de…

    “Le Soleil et la Lune se manifestent sur votre apparence, la magie bénéficie plus aux uns qu’aux autres. Et voilà qu’on cherche une conversation… Intéressante. Si je puis me permettre…” Il chercha un verre de cristal, tendant ce dernier vers l’inconnue, tout en attrapant le sien. “Ne faites pas fi de mes manières odieuses, je tiens à m’excuser auprès de vous, et d’autres, pour mon impolitesse. Quant à votre question, je…”

    La venue d’une autre entité, cette fois-ci, un homme aussi mystérieux que lui, mais plus en couleur, s'approcha de leur position, après avoir débattu avec la nature d’un vrai reikois avec un enfant, qui partit embêter une autre personne pour devenir… La Griffe ?
    Dans le déroulement naturel du cours du temps, il se trouvait à présent non loin de leur petite entrevue, auquel il n’hésita pas à s’incruster, commentant aussi la mystérieuse illusion d’apparence qu’affichait le TOCR.

    *Décidemment, comme le dit cette femme bicolore : je ne suis pas aidé.*

    Mais ses derniers propos sonnaient comme le tintement d’une clochette : le ton, le rythme des mots, et leurs ordres. C’était presque s'il… Un doux sourire de satisfaction, complètement masqué par l’expression vaporeuse de sa peau, était aussi naturel après avoir compris la valeur des mots énoncé par cette personne. Un parfum caractéristique, amplifié par l’odorat si développé et magique de l'élémentaire. Un parfum…

    Il fallait trouver une porte de sortie à celle qui se trouvait à distance égale d’un demi-bras. Ou alors…

    “Oui, et beaucoup doivent penser, sans s’exprimer. Mais ce soir, il se peut que cela soit la conversation d’amorce pour chacun de nous. D’ailleurs, qu’en pensez-vous en premier ? Si je suis encore dans l’actualité, vous pensez à… Ce qui s’est passé à l’ex-Shoumei, précisément... À Célestia ?”

    Apparence actuelle d'Aylan au bal:


    Aylan parle en #b6c9d2, *pense en #b6c9d2*

    Demeure des Kaviani:
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 517
    crédits : 2620

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Mar 4 Juin - 21:43

    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 2 IVL3KKm

    Quelle merveille que ce Temple du Soleil et de la Lune !

    Parfois sceptique vis-à-vis de certaines croyances religieuses, Ayshara savait toutefois comment apprécier les cérémonies shierak à leur juste valeur. Mais ce bal, cette nuit-là, surpassait toutes ses attentes. Ces constellations mouvantes, ce voile violet qui englobait la pièce... Tout cela contribuait à créer une ambiance à la fois intime et grandiose. La supposée illustre dirigeante du Reike qu'elle est se sentait petite. Insignifiante parmi cet écrin de féérie. Et pourtant, un sentiment de paix profonde l'envahissait. Ici, elle n'était pas l'Impératrice. Simplement... Euh... Une citoyenne absolument banale. Cette façade bienvenue lui octroyait une liberté rare. Elle pouvait se permettre de se perdre dans la contemplation sans craindre les regards, sans devoir maintenir un masque de force et de contrôle. Être soi tout en étant physiquement une autre.

    La magie des lieux révélait les âmes. Il s'agissait d'une curiosité fascinante. Pour une seule soirée, ils exploreraient des facettes d'eux-mêmes habituellement dissimulées. Rencontrer, danser, rire. Juste se laisser porter par la vie. Peut-être était-ce l'absence prolongée de tels événements qui rendait ce bal si singulier. Chaque note de musique ravivait des émotions enfouies sous des années de tension et de responsabilités.

    Elle savourerait la simplicité de l'instant, interagirait sans le filtre de la royauté, puis découvrirait les gens pour ce qu'ils étaient vraiment. Du moins, elle espérait que ce soit ça. Car le Sekai réservait bien souvent des bouleversements.

    Comme heurter maladroitement une inconnue.

    Embarrassée, la vosdraak s'excusa et son interlocutrice fit la même chose en retour. Elle fut agréablement surprise par la gentillesse et l'attention que lui porta l'étrangère en se souciant immédiatement de son état de santé. Fort heureusement, ce n'était pas une petite bousculade qui allait la blesser, malgré sa faiblesse physique liée à sa race. Elle secoua doucement le crâne, un sourire apaisant se dessinant sur ses lèvres.

    - Non, non, tout va bien, rassurez-vous.

    En baissant les yeux, la souveraine déguisée vit que la demoiselle tenait une grappe de raisins dans sa main. L'odeur sucrée des fruits éveilla soudainement son appétit. Avec toute cette excitation de la fête ainsi que cette transformation mystique, elle en avait presque oublié qu'elle était enceinte de plusieurs mois. La sensation de faim se fit plus pressante. D'ailleurs, elle ne put s'empêcher de soupirer discrètement en se remémorant qu'elle ne pourrait pas boire d'alcool ce soir. Et zut !
    À vrai dire, Ayshara remarqua à peine cette gouttelette fruitée qui avait volé sur son épaule. Avant qu'elle ne puisse réagir, la brune s'approcha et essuya le liquide sans aucune gêne. La mère de Draknys fut brièvement troublée par ce geste. Parce qu’en temps normal, personne n'était autorisé à la toucher à part son mari et son cercle proche. Cette absence de protocole la déstabilisait un peu. Ça lui faisait bizarre d'être moins surprotégée. Oui, c'était une expérience plutôt nouvelle. Elle se demandait si ses sujets se sentaient ainsi au quotidien, libres de toucher et d'interagir.

    - Merci beaucoup. C'est très aimable à vous. Répondit-elle, encore surprise. Vous êtes véritablement attentionnée. Complimenta-t-elle, essayant de nouer un lien amical.

    La jeune femme lui légua gracieusement un splendide raisin. Et bien... Pourquoi pas ? L'épouse de Tensai le porta jusqu'à ses lèvres. Le fruit éclata en une explosion de saveur rafraichissante sur sa langue, laissant un arrière-goût sucré et juteux.

    - Oh, très délicieux. Merci ! Ce raisin est succulent. Presque comme un nectar... Vous avez raison, il m'a l'air parfait pour regagner quelques forces précieuses. Ensuite, elle réfléchit à la question de la brunette, décidant de répondre honnêtement tout en restant dans son rôle de simple fille du peuple. Sacré challenge. Oui, j'ai constaté cela aussi. Les temps ont été difficiles dernièrement... Une moue triste, avant de reprendre en haussant ses prunelles vers le ciel magique : Même au sein de mon entourage, la fatigue se fait sentir. Nous tâchons tous de tenir bon. C'est pour cela que ce bal est important selon moi. Continua-t-elle. Il nous offre une chance de célébrer la vie et de nous rappeler ce pour quoi nous nous battons. Les étoiles au-dessus se veulent un symbole d'espoir. Et ce soir, nous pouvons briller nous aussi.

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Vraden Turif
    Vraden Turif
    Messages : 19
    crédits : 169

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3735-terminee-vraden-turif-l-eau
  • Mar 4 Juin - 21:49
    Le bal du reflet des âmes
    Message 3
    Bzzzzzzzz…

    Un son continu me bourdonnait dans l’oreille. Vraiment désagréable. Tentant de le faire disparaître par quelques coups de paume sur ma tempe, les fréquences émises se font plus claires et distinctes. Les vrombissements deviennent des souffles, puis des mots.

    « … pourriez m’aider à lui rendre la pareille, non ? »

    Oh, ce n’est que la Drakyn qui me propose… Qui me propose quoi au juste ?

    L’alcool a dû lui monter au nez. En un temps record, il fallait le souligner. Je m’étais montré incisif, mais finalement, n’étions-nous pas juste sur la même longueur d’ondes ? Deux individus à la langue bien pendue, lâchés dans une soirée sans contrainte ou règles de bienséance. Je me sentais embarrassé d’avoir réagi si vivement.

    « Pardonnez mes quelques paroles cinglantes, j’ai tendance à être incisif lorsque des propos me piquent. Et pour clôturer l’incident, non, je ne suis pas un gobelin. Peut-être pourrons-nous approfondir cet échange au cours d’une danse ?» lui adressais-je, un sourire sincère fiché sur mon visage temporaire.

    Je levais mon verre en sa direction, en avala une gorgée qui s’écoula quelque peu sur mon menton. Je n’étais pas encore bien habitué à mon nouveau visage plus fin, mes réflexes musculaires m’ont guidé vers un léger incident. Profitant de mon mouvement pour me saisir de quelques serviettes sur le buffet derrière moi, je continuais à scruter la salle et ses différents invités. La belle fée violette me fit signe de l’approcher, alors qu’un homme d’apparence sobre se baladait de groupe en groupe. Sa démarche et son éloquence éveillèrent ma curiosité. Une certaine familiarité s’en dégageait. Nous aurons bien l’occasion de discuter plus tard.

    Présentant une petite courbette à ma chère amie Drakyne, je pris la direction du duo fée-arbre, un verre à la main et tout sourire. Je prenais cette soirée comme un jeu, et cela me rappelait mes tâches quotidiennes. N’étais-je pas finalement bon qu’à ces jeux d’apparences et de mots ? Je chassais rapidement ces pensées de mon esprit, l’alcool favorisant probablement ma morosité habituelle.

    Alors que j’approchais de ma destination aux reflets violacées, j’entendais d’une oreille les propos d’une des servantes missionnées pour la soirée. L’ambassadrice républicaine serait conviée à la soirée ? En me remémorant les rapports de mes gars, il est vrai qu’un convoi républicain a été repéré sur nos terres. L’Oreille m’avait donné pour consigne de ne pas en tenir compte, s’occupant lui-même de cette affaire.

    Le regard de la fée se porta sur moi, aussi lui adressais-je avec sincérité un sourire éclatant. Mes nombreux bijoux claquaient et scintillaient sur mes poignets, accompagnant subtilement les notes mélodieuses qui berçaient le hall. Alors que l’impact était imminent, j’aperçus quelques mètres derrière elle une silhouette immobile, d’un blanc immaculé. Une personne était plantée là, et semblait complètement perdue. Sous ma garde, personne ne sera mis de côté ce soir. L’heure est à la fête.

    « Je suis à vous dans quelques minutes. » soufflais-je à l’oreille de la fée, lui confiant mon verre rempli à ras bord d’alcool, une main discrète posée sur l’épaule comme pour sceller cette promesse.

    Mon pas s’accéléra jusqu’à rejoindre la silhouette blanche, qui semblait fixer le vide. Aussi approchais-je avec douceur et assurance, laissant un bras de distance entre nous. Avec toute la bienveillance dont je fus capable, je me penchais légèrement vers elle.

    « Vous semblez en difficulté, auriez-vous besoin d’aide ? »


    Apparence de Vraden:
    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Hélénaïs de Casteille
    Hélénaïs de Casteille
    Messages : 70
    crédits : 1109

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2875-helenais-de-casteille-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2897-chronologie-helenais
  • Mar 4 Juin - 23:11
    Le senseur d’Hélénaïs était comme fou, il vacillait comme une bougie qu’on serait sur le point de moucher. Elle percevait par instant des auras puis brusquement elles ne formaient plus qu’un amas incompréhensible, tout comme les signatures magiques qui s’enchevêtraient sans queue ni tête à tel point qu’elle aurait été incapable de retrouver celle d’Emérée au milieu des autres. La mâchoire contractée, elle tentait tant bien que mal de reprendre le dessus sur sa magie. Mais c’était peine perdue, rien n’y faisait. Douée, elle n’avait jamais eu de difficulté à maîtriser toute sorte d’incantation, encore moins celle-ci qu’elle maniait depuis sa plus tendre enfance. Le stress du changement ? La chaleur ? Elle ne savait pas ce qui clochait. A ce rythme le Reike aurait sa peau avant même qu’elle n’ait une chance d’y faire changer les choses, songea-t-elle en faisant un pas pénible vers l’avant. Son épaule heurta celle d’un autre convive et si elle s’excusa platement elle envisagea d'arrêter de bouger et de rester plantée comme un piquet.

    Hélénaïs avait toujours eu soif d’aventure. Nombre de ses nuits avaient été passées à rêver à ce qu’elle pourrait faire, d’où elle pourrait aller mais elle s’était toujours contentée de suivre le chemin que Bastian, son père, avait tracée pour elle. Il avait fallut qu’il rende l’âme, que sa mère devienne sénile et que son plus proche parent ne trahisse le pays qu’ils aimaient tant pour qu’elle daigne enfin voler de ses propres ailes. Même maintenant, elle n’était pas certaine qu’elle n’avait pas fait une erreur. En vérité, elle en avait fait plusieurs et la première était sans nul doute de ne pas avoir forcée Emérée à la suivre ce soir, la seconde était de ne pas avoir emportée sa canne de vision et enfin, la troisième était de s’être rendu à une fête dont elle ne maîtrisait pas les us et coutume dans un pays qui lui était parfaitement étranger. Mais Hélénaïs était ainsi. Elle était d’ailleurs sur le point de se résoudre à passer le reste de sa soirée comme une idiote lorsqu’une voix lui parvint, trop proche pour s’adresser à quelqu’un d’autre qu’elle.

    - Oh… Bonjour. Elle eut un sourire mal à l’aise. - Il est possible que quelque chose altère ma magie et je… Un rire nerveux lui échappa. - A vrai dire, je ne peux me déplacer sans aide, alors si vous aviez l’amabilité de ne serait-ce que me déposer dans un coin tranquille de la pièce ce serait fort appréciable. Une brève hésitation dessina l’esquisse d’une fossette sur sa joue puis elle tendit la main vers l’inconnu. - Je vous assure que je ne suis pas encombrante. Son rire, cette fois, était un peu plus franc. - A qui ai-je l’honneur ?

    Apparence d'Hélénaïs:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 51
    crédits : 1846

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Mer 5 Juin - 1:37
    Le bal du reflet des âmes


    —Tu vas où ?

    Sur le pas de la porte, Rachelle s’apprêtait à quitter le domicile. Ce qu’elle aurait déjà fait si ce n’était pour la petite voix qui venait de l’interpeller. Se retournant en direction de June, la petite qu’elle avait “adopté”, elle s’exprima.

    —A une sorte de bal dansant.

    —Tu sais danser toi ?

    —Pas ce genre de danses. Mais je ne devrais pas trop mal m’en sortir.

    Un silence s’installa et alors que la souris posa de nouveau sa main sur la poignée de porte, l’enfant continua.

    —Mais pourquoi tu vas danser ? En plus, tu n’as personne pour jouer l’excuse fleur bleue.

    —C’est important de célébrer les astres.

    —A d’autres ! Qui êtes vous et qu’avez vous fait du corps de la véritable Rachelle ?

    Un sourire se dessina sur le museau de la souris. La petite était perspicace. La vérité était qu’elle n’était pas particulièrement intéressée à l’idée de danser la valse avec bon nombre d’inconnus. Actuellement, ses envies étaient tournées vers son entraînement d’espionne qui se déroulait relativement correctement bien qu’à ses yeux, ce n’était pas assez. L’oreille avait su réveiller quelque chose en elle, une force morale qui s’était tue depuis longtemps et depuis qu’elle était revenue de ce théâtre, la souris ne tenait plus en place. Quittant la demeure aux aurores pour ne rentrer que tard le soir mais s’arrangeant tout de même pour que l’enfant ait quelque chose dans les placards pour se nourrir. Cela dit, Rachelle ne pouvait pas être considérée comme une bonne mère, la petite June était trop souvent laissée seule et les deux ne partageaient pratiquement aucune activité. Ainsi, plutôt que de lui avouer qu’elle travaillait désormais pour un membre important du royaume et que l’un de ses collègues lui avait soufflé qu’elle verrait certainement quelque chose d'intéressant au bal, l’hybride eut une idée.

    —Souhaites-tu venir ?

    Sa question pris au dépourvu la gamine qui ne sût pas quoi répondre sur le moment et s’emporta.

    —Hein ? Non ! Je suis pas une ballerine moi, je danse pas.

    —Dommage, répondit la souris avec un air faussement désolé. La nourriture y sera bonne et c’est une fête assez célèbre. Les adultes y viendront probablement avec leurs enfants. C’est l’occasion de sortir un peu d’ici.

    —Je suis censée être morte, souffla l’enfant entre ses dents.

    —Justement, ce bal a une sorte de petite particularité. (La souris posa un genou au sol pour se mettre à sa hauteur avant de reprendre.)  Une magie ancienne provenant des astres vient changer notre apparence, l’espace d’une nuit seulement. C’est pour nous rappeler que nous sommes tous égaux devant les étoiles qui nous guident et que nous devons rester humbles. Ici, qui tu es n’a aucune importance. Pour une nuit, les reikois peuvent abandonner leurs tracas afin de souffler, rire et danser. C’est un cadeau important de la part du ciel nocturne que nous devons chérir.

    C’était un peu hypocrite de faire ce discours alors que si ce n’était pas pour Zéphyr, la souris serait partie s’entrainer au lieu d’aller danser. Mais depuis qu’elle avait commencé à côtoyer les hommes de son employeur, ses collègues de travail, elle avait de plus en plus de facilité à jouer avec la vérité afin d’obtenir ce qu’elle voulait. Son côté stoïque et son absence de traits humains la rendaient difficile à lire.

    —Tu… as dit qu’il y aurait de la nourriture ? demanda June en tournant la tête.

    Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l’hybride. La discussion était déjà gagnée.

    [...]

    Arrivées devant l’une des entrées, Rachelle pouvait sentir l’excitation de la petite bien qu’elle tentait de le cacher.

    —Bon on entre ? J’ai soif moi.

    La souris aveugle, qui faisait un effort sur son odorat et son ouïe pour se déplacer, lui désigna la porte derrière laquelle elle entendait quelques joyeuses discussions.
    June s’empressa  de passer le pas de la porte avant de s’écrier d’une autre voix, toujours enfantine.
    —C’est quoi ça ? Je veux pas ressembler à ça moi !

    Rachelle qui était incapable de voir croisa les bras. Elle sentait bien que l’odeur corporelle de cette dernière avait changé du tout au tout. Il était donc véritablement impossible de reconnaître quelqu’un par des moyens conventionnels si l’on ne l’avait pas vu entrer.

    —Eh bien vas-y, ne te fais pas prier. Décris moi ton apparence.

    —Bah… je suis un peu plus grande je crois. Je ne peux pas voir mon visage alors je sais pas trop, mais mes cheveux ont poussé d’un coup ! Ils sont blancs et j’ai de grosses oreilles et une queue de chien. Ceux qu’on trouve dans les montagnes ! Je veux pas être une espèce d’hybride ! Encore moins un chien !

    La souris pouffa un peu. L’occasion était trop belle.
    —Si tu es sage, je te jetterai une balle.

    Elle n’eut pas besoin d’attendre de réponse pour sentir la petite fulminer sur place.
    —Tu parles beaucoup pour quelqu’un qui n’a pas encore osé entrer !

    —Il est vrai.

    La souris traversa finalement l’encadrure de la porte. Le changement fût immédiat, elle se sentit gagner de nombreux centimètres tandis que son corps se remodelait. Manquant de tomber à cause du changement soudain, elle se rattrapa au mur. Ses pattes si particulières étaient devenues des pieds cachées dans des bottes des plus confortables tandis que l’absence de sa queue la gênait plus que tout. Elle avait l’impression de ne plus savoir tenir debout.

    —Ca donne quoi ?  s’exprima-t-elle avec une voix d’homme avant de porter une main à ses lèvres d’étonnement.

    La souris, ou plutôt, l’homme qu’elle était devenu resta perplexe quelques instants. Non pas par le changement de genre, elle n’était pas surprise par cette éventualité car après tout, l’apparence pouvait bien prendre une autre race alors un genre différent n’était pas impensable. Non, ce qui la laissait sans voix était dû au fait qu’elle avait déjà entendu sa nouvelle voix. Il y a de cela de nombreuses semaines.

    Passant par réflexe sa main sur l’amulette reikoise qu’il portait sous sa tenue, l’homme se demanda s’il devrait en parler à Zéphyr lorsque l’occasion se montrerait. Avec les derniers événements, il avait totalement oublié cette étrange voix entendue à deux reprises au sein de son esprit. Pour l’heure, il était plus sage de ne pas révéler ce genre d’information. Personne n’appréciait les fous qui entendaient des voix dans leurs têtes.

    —Euh… s’étonna l’enfant qui commença à lui tourner autour pour l’inspecter. —Un Drakyn, cheveux bleus, grand, tenue simple. Oh, tu as tes yeux ! Tu peux voir de nouveau ?

    —Malheureusement non, répondit l’homme en remontant les lunettes qu’il avait sur le nez. —Mais ça ne changera pas trop de d’habitude. J’ai l’habitude de me déplacer avec mes autres sens.

    —Si tu le dis… mais attends ! C’est trop pas juste ! Pourquoi toi tu ressembles à ça et moi à un vieux chien de montagne ?!

    — Allons, je suis certaine que ta transformation est plus jolie que tu ne veuilles bien l’admettre. Quoi qu’il en soit, c’est l’espace d’une nuit seulement. Profite-en pour t’amuser. Et si quoi que ce soit d’étrange se passe, cries. Je viendrais te chercher.

    —Oui papa, répondit-t-elle avec un ton faussement angélique. J’ai vu des enfants là-bas, je vais voir ce qu’ils disent. Essaye de t’amuser aussi.

    Sur ces mots, la petite fila à toute vitesse dans la foule, laissant seul Rachelle qui croisait les bras d’un air pensif. Puis rapidement, il commença à toucher ses cornes avec un air enfantin sur le visage. Il s’amusait comme un enfant devant la découverte de ce nouveau corps étranger. Ce n’est que quelques secondes plus tard, se souvenant de son rôle au sein de l’Empire que l’espion s’empourpra en retrouvant une posture droite.
    Toutefois, il n’eut pas le temps de se diriger d’un pas lent et méthodique vers la table des rafraîchissements qu’un enfant lui fonça dessus à toute vitesse.
    Ce dernier parlait vite et semblait être pris d’une fougue commune à la jeunesse. Néanmoins, ces mots stoppèrent le fonctionnement du Drakyn l’espace d’un souffle. C’était trop gros pour que ce soit anodin. Quelles étaient les probabilités pour qu’en entrant dans la salle, un petit vienne spécifiquement lui parler de la Griffe ? Poste qu’il convoitait jadis avant que Zéphyr ne lui montre la lumière dans les ombres.
    Un sourire bienveillant se dessina sur le visage de l’adulte qui déposa un genou au sol pour se mettre à hauteur du petit. Il fît un effort pour ne pas laisser couler de larmes. Zéphyr disait vrai, il ne voyait pas ses collaborateurs comme de simples outils et bien qu’il le croyait déjà, voir que ce dernier se souvenait de cet objectif manqué qui la hantait encore il y a peu, remplissait le drakyn de joie. Aux yeux de Rachelle, l’oreille était vraiment quelqu’un de sensationnel. Et il se devait d’honorer cet élémentaire qui avait redonné un sens à sa vie.

    —Ainsi tu souhaites devenir la griffe jeune homme ? dit-il alors qu’il se targuait d’un sourire bienveillant. Je ne vais pas te mentir, c’est une tâche ardue qui t’attend. Tu te retrouveras souvent face à des obstacles qui te paraîtront insurmontables. Tu te retrouveras souvent face contre terre, traîné dans la boue. Tu trouveras plus fort et plus compétent que toi. Et pourtant, c’est à ces moments là que tout se jouera. Tu auras deux choix. Rester au sol et abandonner ton rêve, ou te relever et sourire devant l’adversité tel un véritable reikois. Aime ton pays autant que ce dernier aime ces enfants, trouve les valeurs qui font brûler ton feu intérieur, tes raisons de protéger ton peuple. Et lorsque ce sera fait, ne les perds jamais de vue. Pas une seule fois. Il n’y a qu’ainsi que tu pourras te hisser parmi les plus grands. Les raccourcis n’existent pas pour ce genre d’objectif. Tu sueras, tu pleureras et tu saigneras. Pour tes rêves et pour le Reike.

    Il toucha du doigt la poitrine du garçon, au niveau de son cœur.
    —Ne perds jamais de vue ce qui fait de toi un reikois. Nous comptons sur la jeune génération pour reprendre le flambeau lorsque nous ne serons plus là. Nous avons besoin de jeunes ambitieux comme toi.

    —Mais vous, vous vouliez devenir la Griffe aussi, pourquoi vous avez abandonné ?

    Le drakyn remonta ses lunettes. Décidément, cette mimique l’amusait au plus haut point. Quant à la question du plus jeune, cette dernière l’aurait probablement blessé quelques jours auparavant. Mais à présent qu’il avait rencontré Zéphyr et embrassé cette nouvelle voie ? Il ne retournerait en arrière pour rien au monde.

    —C’est exact. Te souviens tu lorsque je t’ai dit de trouver tes raisons les plus sincères de devenir la Griffe et de t’y accrocher corps et âme ? Les miennes ne tenaient pas la route. Elles n’étaient pas suffisamment sincères et éclatantes pour parvenir au résultat escompté. Trop rempli de doutes, je n’étais pas suffisamment vrai. Je n’étais pas suffisamment moi pour oser prétendre à un titre aussi prestigieux. C’est pour ça que j’ai échoué. Aujourd’hui, j’ai trouvé ma voie. Servir ce temple est la meilleure façon pour moi de rendre au Reike tout ce qu’il m’a offert. Mais toi, tu as encore toute la vie devant toi. Bats toi pour ton rêve. Ce combat sera celui de toute une vie, abandonner équivaut à mourir une première fois avant l’heure. Alors vis et bats toi tel le reikois que tu es.

    Un demi mensonge. Il avait certes trouvé sa vocation, mais il n’était clairement pas un servant religieux. Toutefois, il avait su comprendre le message caché dans les mots de l’enfant. De toute évidence, Zéphyr se trouvait quelque part dans la salle et s’était amusé à lui confier cette mission par l’intermédiaire du jeune garçon. Il s’agissait probablement d’un entraînement de plus ce qui laissait le drakyn en difficulté devant l’excitation qu’il ressentait. Il voulait réussir, rendre l’homme qui lui avait tendu cette main salvatrice, fier de son travail. Peut-être pourrait-il également s’amuser à tenter de le découvrir ? Retrouver l’Oreille ne serait vraisemblablement pas une mince affaire, mais Rachelle accepta ce défi auto-attribué. Il se releva finalement en bon servant qu’il était.

    —Je vais t’indiquer quels sont les meilleurs mets de la fête.

    [...]

    Quelques minutes plus tard, avec entre les mains un plateau subtilisé sur une table qu’il avait rempli de divers petits biscuits et autres gourmandises, le serviteur  improvisé se déplaçait au sein de la fête, proposant ici et là quelques délicieuses pâtisseries, affichant un air pieux sur son visage et s’amusant à remonter ses lunettes lorsqu’il le pouvait.
    Mentalement, c’était une autre paire de manches. L’homme était concentré plus que jamais sur son ouïe et son odorat pour remarquer quoi que ce soit de louche. C’est alors qu’il entendit une voix féminine râler dans un coin. S’ensuivit une petite altercation avec un serveur. Un véritable serveur cette fois-ci.

    —Ce métier est loin d’être facile tout compte fait, laissa-t-il échapper non sans un sourire avant de se diriger vers la source du conflit. Une femme attablée qui en était déjà à toucher aux alcools.
    Déjà au plat de résistance ? demanda-t-il alors avec un sourire amusé en penchant la tête sur le côté.
    Il déposa son plateau de biscuits proche de la râleuse. Cette dernière se plaignait de la magie. Était elle mécontente de son apparence ? Dans tous les cas, il était le rôle d’un serviteur du temple de faire en sorte que son expérience du bal soit mémorable.

    —Cette magie est des plus étranges, ne trouvez vous pas ? J’ai un ami qui ne fait que se plaindre de sa nouvelle apparence. Il s’est changé en vieux gobelin effrayant.  (Un demi-mensonge.) Vous avez de toute évidence échappé au pire. Au contraire, je trouve que vous vous fondez bien au sein de la fête. C’est un bon breuvage que vous venez de choisir.  (Il pouvait le dire à l’odeur.) Mais la nuit ne fait que commencer. Et bien que cette magie des astres reste des plus troublantes, c’est une occasion qui ne se présente qu’une seule fois par an. Je pense qu’il faut apprécier le moment présent car ce n’est que lorsque l’on perd ce que l’on a, que nous comprenons la valeur de la perte. La nuit est encore jeune et une personne de votre qualité ne devrait pas perdre cette chance annuelle. Profitez de l’instant, amusez vous donc. Et si jamais l’idée d’être ridicule venait à vous freiner, sachez que personne n'aura l'idée qu’il s’agissait de vous au lever du jour. Dans cet endroit hors du temps, l’espace d’une seule nuit, vous pouvez laisser vos tracas de côté pour embrasser l’insouciance de la fête.  (Il remonta -encore- ses lunettes.) De toute évidence, vous êtes une invitée de marque au caractère bien forgé. Je sais que vous ne ferez pas l’erreur de rater cette opportunité. D’ici là, puis-je vous proposer un fondant ? Ceux à la fraise sont particulièrement savoureux.

    Il lui offrit un sourire bienveillant en désignant le plateau. Décidément, le serviteur commençait à se prendre au jeu.

    Apparence sous l'effet du bal:

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Kassandra
    Kassandra
    Messages : 111
    crédits : 4312

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2446-kassandra-whype-mage-malgre-elle-terminee
  • Mer 5 Juin - 14:32
    Un verre, un seul malheureux petit verre. Voilà tout ce que j’eus à peine le temps d’ingurgiter avant qu’un autre casse-pied ne cherche à m’aborder. Alors que j’avais encore le gobelet au bec, une seconde veine fit son apparition, de l’autre côté de mon front, ne demandant qu’à éclater. Je lorgnais dédaigneusement sur l'importun gêneur, un drakyn en apparence, qui me dominait largement de sa silhouette, d’autant plus sous mon apparence actuelle.

    Encore un serveur ? Comme il tenait un plateau dans sa main, cette hypothèse me parut être la bonne. Toutefois, je n’aimais pas sa façon de me regarder de haut (comme s' il avait le choix)-. Cela, couplé à ma frustration, m’offrit un feu vert pour lui ruer dans les brancards, ma voix juvénile et fluette contrastant violemment avec mes propos et me retirant toute crédibilité… ou aura menaçante.

    “ J’suis pas d’humeur. Dégage le pédo-  ”

    Me coupant la chique, ledit plateau glissa jusqu’à moi, exposant son appétissant apanage de biscuits, petits gâteaux et autres douceurs. Voilà enfin de quoi éveiller mon intérêt. Je relevais le nez vers ce généreux  mécène, un sourcil interrogateur et méfiant levé vers la voûte étoilée du temple.

    “ ‘Sont drogués, c’est ça ? ”

    Paranoïaque un jour, paranoïaque toujours comme on dit. Toutefois, mon hôte sembla ne pas entendre ma remarque, à moins qu’il n’eut choisi de simplement l’ignorer. En tout cas, ça ne l’empêcha pas de se lancer dans un monologue sur la relativité de ma situation et d’autres choses auxquelles je ne prêtais pas particulièrement attention.

    “ Profiter de l’instant présent, hein…  ”

    À bien y regarder, il est vrai que certains n’avaient vraiment pas été gâtés. Entre les monstres de toutes tailles et formes, les hybridations improbables et autres “déguisements” façon double-face, je m’en sortais bien avec ma bouille de bambin et ma tenue de pompom girl. La boisson était bonne en effet et les amuses-bouche sucrés semblaient tous plus délicieux les uns que les autres, mais de là à dire que je pourrais m’en amuser…

    “ T’adores t’entendre parler toi, hein ? ”

    Malgré mon indolence, je lorgnais vers la pâtisserie que semblait m’indiquer mon insistant interlocuteur.

    “ C’est vrai que ça a l’air bon ces petites cochonneries… ”

    Je senti une écume remplir ma bouche à la simple appréhension de croquer dans ces petites pièces d’art comestibles. Après un très court instant d’hésitation, j’en pinçait un entre mes doigts, pour le ramener devant mon nez, posé dans la paume de ma main. Là, j’alternais le regard entre le fondant et le soi-disant serveur.

    “ Bon d’accord, je vais goûter ! ”

    J’allais croquer dans ce met à l’apparence affriolante, avant de m’interrompre de nouveau.

    “ Par contre je te préviens, si je me réveille dans une cage avec une douleur au cul, t’es mort. ”

    Sans plus attendre, en fixant sévèrement le drakyn, je croquais une large portion de la pâtisserie, plus de la moitié en réalité. Instantanément, mes pupilles se mirent à scintiller tandis que mes papilles, inondées de douceur, tombaient en pâmoison. Avant même de me rendre quoi que ce soit, j’avais déjà englouti le reste de ma part.

    Les joues pleines et les lèvres barbouillées de chocolat, je m’essayais à articuler quelques mots.

    “ Hmmm... qu’echque ch’est bmon mordel… ”

    J’avalais enfin une première bouchée.

    “  … encore ! Donne m’en d’autres ! "


    Apparence de Kassandra:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Genryusai
    Genryusai
    Messages : 46
    crédits : 122

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3656-genryusai-termine#34263
  • Mer 5 Juin - 18:03
     
    Le Bal du Reflet des Âmes
    Feat. Les citoyens

    Telle une myriade de lucioles attirées par un feu de joie, les convives se pressaient à l’intérieur du Temple pour profiter des festivités sur le point de démarrer. Croyants, amoureux de la fête ou simples curieux se massaient dans la salle de bal spécialement prévue à cet effet, et bientôt les pas de danse résonneraient sur le sol, faisant échos à la musique, chaque convive jouissant d’un anonymat pour le moins distrayant au vu de l’apparence de certains. Que la République garde ses masques désuets, car la lumière des Astres eux-mêmes baignait sur le lieu de culte, rendant cet évènement … magique !

    Evidemment, le corps dirigeant du Reike était libre de se rendre à de telles festivités, sous couvert du même anonymat surnaturel, et certains convives essayaient déjà de deviner qui, parmi la Couronne et son entourage, serait présent. Une tâche ardue, car tout, jusqu’à la signature magique, avait été altéré par la lumière de la Lune, mais certains indices étaient plus évidents à déceler que d’autre. Pour Genryusai, déjà sur place depuis quelque temps, sa sempiternelle canne en était un exemple parfait.

    Le Vice-Roi du Reike se tenait à l’écart, devant un buffet plein à craquer, laissant la jeunesse à ses occupations. Pas de doute, le Cœur n’avait pas regardé à la dépense pour permettre à ce bal d’exister ! Encore une preuve de son efficacité en tant que Grand Argentier. Le Demi-Titan se détourna des victuailles pour embrasser la foule du regard, ceux qui constituaient le futur de l’Empire, le reflet de leur âme mis à nue, exposé à la vue de tous. Certains brillaient de mille feux, d’autres s’assombrissaient, et certaines … étaient plutôt étrange, comme ce bouc qui scrutait les convives d’un œil sévère.

    Et qu’en était-il de Genryusai ? Comment son âme s’était-elle manifestée ? le Vice-Roi était un vestige d’un temps révolu, tellement ancien que nul autre n’était en mesure de s’en souvenir. Et pourtant, il persistait, tel un phare flamboyant dans les ténèbres, malgré le passage impitoyable du temps ! Une âme ancestrale, irremplaçable, intrinsèquement liée au destin de l’Empire qu’elle avait aidé à construire pendant si longtemps ! Une âme ayant été soumise à d’immenses pressions, ayant subi d’innombrables coups, des épreuves l’ayant rendu extrêmement solide.

    Une âme faisant quelque peu penser … à un Forgeron !  

    Apparence de Genryusai:

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilaea Sliabh
    Kilaea Sliabh
    Messages : 106
    crédits : 439

    Info personnage
    Race: Elementaire de lave
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3580-kilaea-sliabh-termine
  • Mer 5 Juin - 23:31
    image rp

    Message 4

    J'avais regardé l'homme se taper la tempe, est ce que j'avais été trop loin et le gênais à ce point ? Et puis contre toute attente, il s'excusa, souriant. Mon sourire se fit un peu plus doux et je lui fis une légère révérence. 

     - J'ai peut-être été à l'image de cette apparence. Aucune finesse. Je serais heureuse de partager une danse pour me faire pardonner. 

     Je levais mon verre en réponse à son geste, le laissant s'éloigner après une brève salutation. Mon regard se promenait sur les autres convives, me demandant toujours s'il y avait des personnes que je connaissais d'une autre vie que de celle de ce soir. Je pouvais m'en inventer une, être la Dunark que je n'ai jamais su être honnêtement, petite vendeuse de fruit inconnue, chasseuse du RSAF. Toutes ces possibilités que je ne serais jamais. 

     Pendant que mon esprit vagabondait, ma queue avait repris le fruit pour le reposer sur la table avant se battre l'air. Mon esprit, c'était s'embrunit en repensant à ce que j'avais pu faire de ma vie, de ce que j'en avais fait, de ce que j'aurais dû faire. Aujourd'hui, cela aurait peut-être été plus simple pour certaines choses, du style prendre des nouvelles de certaines personnes que j'avais croisées. Mais est ce que ces rencontres auraient été les mêmes ? Même avec Qwellaana, je n'avais jamais exposé la vérité dans ses lettres que nous étions échangées. Alors que ma magie ne progressait pas. 

     Un homme me tira de mes pensées, se posant près de moi et me saluant joyeusement. J'avais secoué la tête pour éparpiller ses idées qui n'avaient pas leur place ici. Je penchais ma tête, souriant joyeusement. Il avait attrapé un fruit et je lui chipai avec cette queue d'un soir, souhaitant profiter de cet atout que je ne pourrais garder. Elle déposa à nouveau le fruit dans ma main que je lui tendis. Lui offrant ce fruit à nouveau. 

    - Évitez-les madames, ça me vieillit. Je ne sais pas si j'aime les dragons. En théorie, oui. Mais je n'en ai jamais croisé et vous ? 

    J'avais ricané, buvant un gorgée de ce cocktail. 

    - C'est peut-être le côté chaleureux que me rapproche d'eux. Enfin j'imagine. Et pour les fruits, pour le bien des tenues des autres convives, il vaut mieux que j'arrêtes 

    Je m'étais permis de le détailler, vidant mon verre avant de le reposer sur la table. 

     - J'ai comme l'impression que vous incarnait bien la joie de vivre, une vie presque enfantine et je vous envie. 

    Mon regard passa sur les convives qui nous entouraient. Mon sourire se fit plus espiègle. 

    - Je me dis presque que nous pourrions apporter notre joie de vivre à ceux qui restent dans leur coin. Qu'en pensez-vous ? 

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 362
    crédits : 2894

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Jeu 6 Juin - 0:01
    Visiblement Brak ne s'était pas trop trompé la dame était joueuse et lui chipa son fruit avant de le mettre dans sa main et de lui redonner. Brak lui fit un grand sourire enfantin avec sa jeune bouille d'humain. cependant la première chose que la dame ... euh la drakine, lui dit c'est de ne pas l'apeler "madame", avant d'enchainer sur le sujet des dragons et de lui demander si il en avait vu. ce a quoi Brak ne put que lui répondre de manière enjoué et enfantine.

    "yep c'est noté , coté Dragon je les trouve vraiment extraordinaire et j'ai eut la chance de voir d'asser près le grand dragon Valeryon il est vraiment fortiche et majestueux, mais je pense que le futur empereur Draknys sera tout aussi fort, qu'en pensez vous ? "

    dit brak se passant un main dans ses cheveux rose le sourire sur sa frimouse. La drakine enchaina ensuite sur les fruits dan sun drole d'histoire de tenues des autres que brak ne comprit pas, avant d'enfin commenter que Brak incarnait bien la joie de vivre et l'enfance ce qui ne fit que renforcer son sourire,et de faire dire a Brak en commentaire.

    "Yep c'est tout moi et toute ma vie ha ha "

    Puis la Drakine souria a son tour avec malice avant de proposer d'apporter un peut d'amusement a ceux rester dans leur coin. Brak toujours souriant croqua joyeusement dna sson fruit du dragon tout en levant un poing et disant joyeusement a l'encontre de la drakine face à lui.

    "BOUYA, pour apporter un peut de joie, c'ets la fête après tout, vive les dragons. "

    conclu Brak en recroquant dan son fruit avec gourmandise et commençan a marcher auprès d ela drakine près a aller divertir le premier(e) resté dan sson coin tel un petit nenfant joeuur voulant se faire des copains et passer une bonne soirée inoubliable entre meilleur potos.

    @Kilaea Sliabh

    apparence de brak durant le bal:


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    [Flash-event] Le Bal du Reflet des Âmes - Page 2 W84111
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 51
    crédits : 1846

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Jeu 6 Juin - 0:17
    Le bal du reflet des âmes


    Un sourire se dessina sur les lèvres de l’espion. Sourire qu’il cacha bien vite pour ne pas éveiller de nouveaux soupçons chez la gourmande à la langue acérée. Sa façon de râler, de se mettre sur la défensive à la moindre interaction et de cacher ses véritables envies lui rappelait de toute évidence la petite June qui semblait sociabiliser un peu plus loin avec d’autres enfants.

    La fillette bronzée aux multiples étoiles était de toute évidence une personne pure et fragile qui se cachait derrière un mur d’insultes et de mauvaise foi. Pourtant, le drakyn ne pouvait en tenir aucune rigueur. Il savait que ce genre de personne agissaient bien souvent ainsi par crainte de se faire blesser de nouveau. La dévoreuse de patisserie avait de toute évidence traversé un moment particulièrement dur au sein de sa vie. Son côté juvénile qu’elle tentait de cacher lui fit penser que cet enfer s’était probablement produit lors de sa jeunesse. Ou peut-être était-elle encore une enfant que la magie des astres avait fait grandir ? Il remonta ses lunettes en secouant la tête. Les chances étaient minces. Une enfant vulnérable ne ralerait pas si elle se retrouverait plus adulte. Non, il y avait fort à parier que sa nouvelle apparence lui donnait un air plus vulnérable qu’elle ne l’était habituellement, de plus, elle ne semblait pas découvrir l’alcool comme l’aurait fait un enfant. Rachelle eut envie de la questionner à ce sujet, mais il devait rester dans son rôle de serviteur du temple.

    Ainsi, il se mit à rire doucement. Affichant un air gêné sur le visage.

    —Vous m’avez percé à jour. J’apprécie beaucoup entendre ma propre voix. Quant à vos craintes, je vous promets sur mon honneur qu’elles sont infondées. Les astres ne permettraient jamais qu’un tel incident se produise au sein de la fête. Et si vous ne pouvez pas placer votre confiance en la foi, sachez que ce n’est point mon premier bal. Le couple royal ainsi que leurs collaborateurs ne laisseraient jamais une telle vilénie se produire au sein d’une fête si importante. Donc non, pour reprendre vos mots, vous ne vous réveillerez pas avec une douleur à l’arrière train. De plus, je serais bien incapable

    La seule douleur que vous sentirez demain sera au ventre si vous continuez de manger avec une telle précipitation et de parler la bouche pleine, s’empêcha t-il d’ajouter.
    Il se pencha vers son plateau, remonta ses lunettes et donna l’impression qu’il fixait ces derniers. Toujours aveugle, il en désigna un qui avait une odeur de chocolat en le pointant du doigt.

    —Je ne peux que vous conseiller celui-ci, madame, ajouta t-il en comprenant que pour la caresser dans le sens du poil, il était plus sain de ne pas la rabaisser au rôle de gamine. Que diriez vous de faire un simple jeu ?

    Il déposa devant elle une serviette sans l’inciter à l’utiliser pour ne pas l’infantiliser.
    —Un simple pari. Pour rendre la soirée plus amusante.

    S’il avait vu juste, son plan devrait fonctionner. Et peut-être serait-elle en mesure de souffler l’espace d’une soirée pour s’amuser.

    —Pensez-vous être capable d’accoster plus de gens que moi au sein de cette soirée ? A la fin de la soirée, celui ou celle qui aura réussi à se faire le plus d’amis d’un soir sera couronné vainqueur. Une aussi dure à cuire que vous n’êtes pas du genre à échouer devant un défi si simple, n’est-ce pas ? Pourtant, je suis particulièrement confiant en mes capacités pour mener cette joute à bien. Puissiez vous l’emporter, alors vous pourrez me demander ce que vous voulez. Je pourrais même récupérer des stocks de pâtisseries en cuisine pour que vous les emportiez chez vous en souvenir de cette fête si le cœur vous en dit. Et si je venais à remporter notre duel… eh bien je vous demanderai quelque chose de très simple. Je vous en parlerai dans le cas où les astres venaient à me sourire, mais n’ayez crainte, rien de bien dégradant. (Il remonta ses lunettes non sans un sourire malicieux.) Pensez vous avoir le courage et les capacités requises pour accepter un tel défi ?

    Il tendit sa main en fermant les yeux. En vérité, il ne cherchait pas réellement à proposer un défi pour le gagner à tout prix derrière, bien qu’il se défendra tout de même par esprit de compétition. La raison de cet étrange affrontement visait à pousser la jeune fille à la gemme à tenter de sortir de sa carapace afin de socialiser et de s’ouvrir au reste de la fête. Mettant ainsi de côté, l’espace d’une nuit, ses potentielles hantises. Avec son franc parlé, son côté désinvolte et le fait qu’elle n’était de toute évidence pas très âgée, et souhaitant cacher sa part vulnérable, Rachelle avait bon espoir de ne point s’être trompé et que pour défendre son côté de fille forte à qui il ne fallait pas chercher de noises, cette dernière accepte l’affrontement. Sous le côup de la compétition, peut-être serait-elle capable de mettre son masque de côté afin de prendre du plaisir au sein de la fête. En d’autre circonstances, il aurait aimé creuser son passé, lui demander ce qu’il en était, mais pour l’heure, il devait se contenter d’utiliser des moyens détournés afin d’apporter une certaine sérénité à la reikoise. Car tel était le rôle d’un agent de l’ombre. Soutenir le Reike et ses habitants depuis les coulisses. Même sur des sujets aussi insignifiants que s’amuser ou non à une fête annuelle. Il n’avait plus besoin de reconnaissance, son rôle était de soutenir les reikois dans la lumière.

    Apparence sous l'effet du bal:

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum