DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [PA] Le Chant des Ronces - Page 9 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    +3
    Myriem de Boktor
    Alaric Nordan
    Résiliente... ?
    7 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Résiliente... ?
    Résiliente... ?
    Messages : 67
    crédits : 632

    Info personnage
    Race: Fae
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3009-terminee-lune-crow-les-remanents
  • Lun 10 Juin - 17:26

    AAAAAAAAAH
    MYRIEM MYYRIEEM
    J’AI MAL
    J’AI MAAAAAAL
    AAAAAAAAAAAA

    L  orsque la poigne aqueuse s’abat sur la demi-louve qui malmène Résiliente, cette dernière n’est déjà plus reconnaissable comme la pauvre fae qu’elle est tant sa peau si sélénite s’est éclipsée au profit de la fourrure lupine. Emprise au désespoir le plus total, ne désirant même plus survivre mais simplement d’échapper à cette mort promise mais atrocement lente, la jeune fille est si lasse et son coeur si morne qu’elle ne peut plus pleurer, c’est à ce moment là malheureusement qu’intervient la magie saline. L’eau écrase la lycanthrope déformée et la douleur de la hyaenidae se fait ressentir sur la pression de ses mâchoires, Résiliente hurle à nouveau sous la reprise du supplice quand les crocs émoussés de son bourreau reviennent à l’assaut en déchirant sa chair avec aisance et en broyant ses os comme le feraient des hachoirs. Recouverte un peu plus du manteau de Sauvage tandis qu’il ne reste désormais presque plus rien de sa peau, les cris de son hôte sous la torture continuelle résonnent dans les airs du Chant des Ronces, emplissant l’atmosphère de son désespoir, de sa fatigue, de sa douleur, de sa tristesse, toutes ces émotions qui quittent ce si petit corps pour le laisser vide au bord de l’abyme. Vient seulement une délivrance passagère qu’elle n’attendait plus, lorsque fuse dans les airs un trait salvateur qui se fiche dans le masque et le défonce. Nora ouvre alors grand sa gueule et laisse retomber au sol son jouet qui s’affale par terre, Résiliente paraît morte quand elle touche le sol, n’affichant qu’une réaction infime.

    Incomplète, meurtrie, épuisée, brisée jusque dans son âme et son corps, l’ombre littérale qu’elle est d’elle même git au sol vaincue. Elle ne bouge plus, atterrée, perdue, défaite et oubliée, la jeune fille attend simplement qu’on vienne la cueillir, que se fane enfin la fleur de sa vie, elle ne comprend pas pourquoi on la laisse encore en vie alors qu’elle ne peut même plus se souvenir du passé qu’elle aurait soit-disant vécu. Pourquoi ne l’achève-t’on pas? Par quelle cruauté la force-t’on à demeurer ici, si ce n’est pour continuer d’expérimenter le supplice qu’elle subit? Résiliente ferme les yeux et abandonne. Sa tête se pose doucement contre le sol, ses doigts oscillent et se détendent. Son âme est presque morte, mais une autre dans son être ne l’est pas encore.

    ”Si tu fais une sieste petite, m’en veux pas de prendre le relai!”

    La voix aboyante de Sauvage explose de sa gorge alors que Résiliente se relève, une étrange expression combattive sur le visage alors qu’elle adopte une position guerrière que la fae ne se connait pas. Un sourire passe sur ses lèvres et la lupine regarde Nora avec les intenses perles noires qui ne sont pas siennes, hors de question qu’elle crève. Alors qu’elle se prépare à contre-attaquer la hyène en profitant de ses talents martiaux, Sauvage doit faire face à une autre menace de trépas, la silhouette intangible du Chasseur se dresse au dessus de la demi-louve jumelle en forgeant dans sa main un masque sordide en magie noire, qu’il tend ensuite vers le visage de Résiliente.

    ”Certainement pas! Dégage de là, TRÉSOR! BOUGE TOI LE CUL ET FILE NOUS UNE PATTE!”

    La mana de la louve se canalise en ombres effervescentes pour forger une extension des doigts de la fae, et Sauvage envoie une première salve de griffes en direction de leur adversaire flottant mais les serres ténébreux passent droit au travers de la silhouette éthérée et la guerrière ne se laisse pas abattre, commençant déjà à canaliser une deuxième volée pour défendre le petit corps noir et blanc.

    ”N’APPROCHE PAS!”

    Esquivant une première fois le masque que le Chasseur tente de lui enfiler, Résiliente fait croître les griffes ombrales sur son autre main, mais alors qu’elle entame son geste, le Chasseur se contorsionne dans un angle impossible grâce à sa lévitation et le bois maléfique recouvre son visage. Résiliente parvient tout juste à achever son geste avec une conviction ébranlée, dispersant près de la moitié de sa mana sur le chemin, seule une fraction du sort finit par atteindre la créature pourtant intangible et contre toute attente, les ombres déchirent le tissus volage. La petite silhouette titube, portant ses doigts sur l’ornement magique qui la possède mais sans force ni volonté.

    Sauvage est muette, il ne reste de nouveau plus que la fae sans nom, baignant dans une quiétude attrayante et quasi-parfaite. Il fait chaud, doux, son coeur est léger, elle ne ressent plus aucune douleur et surtout, son âme se sent complétée. Résiliente laisse s’échapper un soupire de soulagement en comprenant bizarrement qu’elle est débarassée du fardeau des pensées dans sa tête, elle n’a plus à se soucier de quoi que ce soit, elle n’est plus seule maintenant. Elle fait partie de la meute désormais, d’un tout plus grand. La fae qui avait il y a un instant le coeur déchiré se sent remplie d’une plénitude sans précédent, d’un amour puissant qu’elle a toujours cherché. Le masque l’a sauvée, il lui a ouvert les yeux. Il lui a ôté les œillères qui lui cachaient l’évidence comme un écran. Le seul véritable échappatoire de ces lieux réside dans ce qu’elle et son groupe essayent à tort d’éviter. Elle doit le dire aux autres. Elle doit le faire comprendre aux autres.

    Résiliente se relève, debout, elle observe un instant le sol sans dire un mot, appréciant le contact rassurant du masque contre sa peau. Elle a l’air… tranquille. Calme… Bien. Mais quand elle se tourne enfin pour regarder Myriem, des deux trous pour les yeux dans ce masque dont elle se fait l’apôtre sortent des lueurs orangées qui trahissent évidemment qu’il n’en est rien. La petite protégée de la mage de Shoumeï commence alors à s’avancer, les commissures de ses lèvres dépassant d’un sourire sur les côtés du masque duquel s’élève sa voix mielleuse:

    ”Myriem, tu n’as pas voulu m’apporter la délivrance que je te demandais.” La fae lupine à la peau complètement noire joint ses mains à son coeur obscur. ”Ce n’est pas de ta faute, tu n’y es pour rien, ce n’est pas grave parce que j’ai trouvé la paix. Regarde, je vais te la montrer.”

    D’un geste aussi amoureusement tendre qu’effroyable, Résiliente tend son bras marqué vers l’avant, les lettres de fourrure à peine perceptible sur la peau ombrale de la jeune fille. Un ongle de son autre main vient ensuite lentement, méticuleusement rayer le nom en laissant dans son sillon des ombres volatiles, et alors que les volutes de fumées ténébreuses s’accroissent dans les airs aux côtés de la gamine, elles se densifient jusqu’à former un nuage opaque et dense qui flotille. Cette brume mystérieuse approche de Myriem pour l’envelopper, sourdant des menaces qui se cachent dans ses vapes pulsatiles.

    ”Ensemble Myriem. Plus jamais seules.”

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 425
    crédits : 1104

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1423-chronologie-d-ersa#11375
  • Mer 12 Juin - 0:20
    image rp

    Tour 21

    La naine avait tenté de retirer le masque par la force et évitement cela n'était pas la bonne solution. Sa sœur n'arrivait pas à lutter contre la domination qu'exercer le chasseur. Elle fut la témoin impuissante du spectacle macabre, le chasseur qui choisissait sa prochaine cible. Sa sœur qui avait déjà succombé, Sauvage n'avait pas réussi à résister à l'appel de la meute. Et pour finir, le chasseur se tourna vers la rousse aux cheveux courts, lâchant un ricanement qui colla un frisson qui parcourut le corps de la naine. 

    Il l'invita à porter ce masque à son tour, créant un autre masque pour elle, la tête de hyène qui arborait l'ornement du chasseur. Elle n'eut pas besoin de le détailler pour comprendre. Ce ne fut que le début, Nora lâcha complètement, son esprit se perdit dans la soumission du chasseur. Elle se jeta sur sa sœur, qui resta figée, comme un lapin sur le chemin d'un loup. Toutes les protections étaient dressées entre elles furent balayés par la puissance de la hyène Sage essaya de dynamiser ce corps, mais n'y arriva pas. 

    L'air fut expulsé de ses poumons sous la percussion, ayant l'impression d'avoir été frappé par l'empereur lui-même, mais ce ne fut que le départ de l'enfer. La hyène torturait sa sœur, déchirée la peau, brisée les os dans une tempête de violence et de douleur. Chaque parcelle de son corps qui fut arrachée, est remplacée par le plumage de Sage. 

    Fini la petite chasseuse rousse, fini ce qui faisait d'elle une naine. Sa mémoire subissait le même sort. Plus rien ne l'attachait à ce monde. 

    - N... N... Résiste. 

    Même elle n'arrivait pas à se souvenir du nom de sa sœur. Elle qui avait hésité à mettre un terme à sa vie pour se libérer de tout cela. Et là, tout ce qu'elle espérait, c'était que la hyène arrête ce jeu macabre et lui ôte la vie. Mais au lieu de cela, quand elle crut que cela ne pouvait pas être pire, le chasseur se dressa au-dessus d'elle, plaçant le masque au-dessus de son visage. Son premier réflexe fut de tourner la tête comme un enfant qui refusait sa cuillère. 

    Finalement, pourquoi résister, quel espoir lui restait-elle ? Quelle action pouvait-elle faire ? La chasseuse devenue harpie, la chasseuse devenue proie. Toute sa vie, elle avait lutté, pour sa vie, pour le contrôle, pour une place. Et si, pour une fois, elle se laissait aller. Se laisser porter par le chasseur. Toute sa vie, il l'avait gardé, pourquoi pas à ce moment. De toute façon, est-ce que quelqu'un l’attendait ? À part lui. Elle ferma les yeux et offrit son visage au chasseur. 

    - J'abandonne. Reprends-moi dans la meute. 

    Le bois entra en contact avec ses plumes, avec le peu de peau qui lui restait le peu de volonté qui lui restait était aspiré par l'artefact, sa force diminuait à chaque seconde. Elle ne faisait plus le lien avec ce qui l'entourait. L'explosion qu'elle redoutait depuis tant d'années grondait au fond de son esprit. Et au lieu de se laisser faire, une voix résonna d'un souvenir lointain.

    - Fais ta propre lumière, petite lumière. 

    C'était la voix d'un Drakyn à qui sa sœur avait promis de sortir des ombres. Elle pensait avoir réussi. C'­était comme si elle le sentait passer ses mains sur son cou pour lui passer son collier. Mais pas celui de la plage, ce petit triangle de verre contenant une larme qui brillait. 

    Ce souvenir tenait l'explosion au loin, mais elle sentait que cela ne serait pas suffisant pour résister à l'appel. 

    La larme du collier s'enflamma, appelant sa moitié, ravivant des choses enfouies dans une partie de sa tête qu'elle avait oubliée. 

      - Je te... Tiens... Enfin.  

    Une voix qu'elle ne reconnaissait pas, mais pourtant qui lui semblait importante. La bête enflait, fortifiant son emprise sur elle. Elle se concentra sur cette voix. 

      - Mon colibri, on devrait se lever... Sinon on risque de prendre du retard pour la mission.  

    Même si elle ne s'en souvenait plus, elle arrivait à s'accrocher à ses paroles. Pendant, longtemps, elle s'est demandé si cela valait le coup de lutter contre sa part bestiale, est ce que devenir une bête était si terrible ? 

    Peut-être pas ? 

    Peut-être ? 

    D'autres images se formaient dans son esprit, tout ce qu'elle n'avait jamais osé espérer, tout ce que la chasse ne pourrait lui apporter. Une plage de sable blanc, la voix d'un enfant qui s'amusait, la silhouette d'un géant connu. L'enfant aux cheveux blanc cornu, mais quand il se retourna, elle découvrit qu'il avait les mêmes yeux qu'elle. 

    C'était ça ! Que la chasse ne lui apporterait pas. Que lui retirerait le fait de devenir une bête. 

    Le fait de ne pas définir sa place par soumission où domination, mais par choix. Choisir sa voie et non se la faire imposer. Se faire aimer et non utiliser. Créer une famille parce qu'on le voulait et non parce que c'était naturel. Choisir son partenaire par sentiment et non par position sociale. 

    Pouvoir vivre sa vie et non la subir. 

    C'était ça être humaine. 

    Et aujourd'hui, c'était d'une importance capitale. 

    Comme vouloir découvrir qui était cette voix. Son lien avec son pendentif, était il AI ou EI ? 

    Elle espérait que cela suffise à tenir éloigné la bestialité de son être. Elle le devait pour elle, pour sa sœur et pour eux. 

    Et puis le calme, leurs esprits trouva un équilibre qui plu au chasseur. La hyène renifla, se recula pour libérer sa sœur revenue dans l'étreinte de la meute. La bête tourna son corps vers l'elfe qui les avait tous agacés, insultés. Et à ce moment, c'est celle qui semblait la plus appétissante la chasseuse ailée se releva, porta elle aussi son attention sur l'elfe.

     Ses plumes se mirent à frémir, d'abord imperceptiblement pas de plus en plus fort. Les pointes se mirent à briller dans cette concentration de magie, d'une puissance qu'elle n'avait jamais connue auparavant. 

     Était ce un cadeau du chasseur pour traquer ses proies ?

    Où de Sage pour l'aider à se défendre. En vain.

    Elle sentait presque l'amour du chasseur à travers le bois, sa fierté. Un sourire fendit son visage de harpie.

    [PA] Le Chant des Ronces - Page 9 9f46

     Ses ailes s'écartèrent, prêtent à lâcher son attaque, son corps pivota, faisant face au chasseur et frappa. Deux lames d'air traversèrent la distance entre eux. Le frappant de plein fouet. Son corps fut tranché sur le passage des lames de magie. Le cri de douleur qui s'échappa du cauchemar en fit trembler les entrailles de la naine.

    Les loups se figèrent, la hyène les imita. 

    Le chasseur ne bougeait plus, figé de s'être fait avoir par la petite chasseuse. Ses plumes se remirent à frémir, canalisant sa magie encore puisant sans sa réserve de mana. Elle se rapprocha de lui, voulant lui prouver qu'elle n'avait pas peur de lui. Elle en trop confiance en elle, et les bras du chasseur la saisirent. Emprisonnant ses ailes et ses bras.

    La chasseuse se débattit, puis s'immobilisa. Son sourire s'agrandit encore sous son masque de hyène. 

     - Comment tu dis déjà ? La bête n'attend pas pour frapper.

     Les plumes produisirent un vrombissement sonore, puis le silence. La magie de sage se déplaça jusqu'aux jambes de la naine. Elle repoussa le chasseur d'un coup de boule puis frappa en déchaînant la magie d'air. La détonation qui se produisit fut assourdissante. Propulsant le cri et les ombres composants le chasseur. Ce cri qui venait de partout et nulle part à la fois. Ce corps, qui disparut en une fraction de seconde.

     Le cri se dissipait, en même temps que les loups d'ombres restants. La chasseuse tomba au sol, à genoux. Son regard passa aux alentours pour voir résiliente s'immobiliser, son masque disparut, avant qu'elle ne s'effondre, inconsciente. Puis sur Nora, qui s'effondra, son corps se mit à convulser, diminuant en taille et en formes. 

     La harpie masquée se releva se dirigea vers sa sœur, se jetant devant cette gueule immense. Le regard emplit de colère se leva sur l'elfe, avant que cette colère gronde à travers le masque qui disparut avec ses mots, laissant seulement son faciès d'animal en traque. 

    - Je te préviens, janissaire. Une insulte, un commentaire. Et c'est ma lance qui recueillera tes derniers mots. J'en ai assez de supporter ta suffisance. 

    Sans même attendre de réponse. Elle se concentra sur sa sœur quasiment devenue harpie aussi. Elle passa une main dans son plumage. 

    - Même sans nom, même sans personne pour nous attendre, nous serons toujours toutes les deux. Crée ta propre lumière.

    À l'instar de la fée lupine, la louve ne s'était pas réveillée. À ce moment, elle remarqua qu'il n'y avait plus rien. Plus de trous dans le sol, plus de menace. Juste le calme depuis la mort du chasseur. 

    Et comme à la fin de chaque cauchemar, le ciel se déchira, la lance dorée s'abattit sur le corps du Wendigo. La chasseuse posa son regard dessus. Mais préféra resté concentré sur sa sœur. Elle ramena son corps contre elle posant sa tête sur ses cuisses en attendant qu'elle se réveille. Qu'elles fassent le deuils de leurs identité perdue.


    Résumé:

    Corruption:




    Ersa

    Nora
    Description Ersa:
    Descriptif Nora:
    Visuel Ersa:
    Visuel Nora:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum