DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 11:53PNJ
    Consul K - Le chasseurAujourd'hui à 11:25Orion Yamveil
    La Traque SauvageAujourd'hui à 11:24Orion Yamveil
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 10:05Alaric Nordan
    Une recherche tranchante [Pv Corvus]Aujourd'hui à 9:34Alaric Nordan
    Validation des RP d'AlaricAujourd'hui à 7:50Alaric Nordan
    Demande de modification de ficheAujourd'hui à 7:35Alaric Nordan
    +14
    Sixte V. Amala
    Kieran Ryven
    Leonora de Hengebach
    Azura Aiwenor
    Gunnar Bremer
    Soren Goldheart
    Mortifère
    Zelevas E. Fraternitas
    Dorylis de Rockraven
    Athénaïs de Noirvitrail
    Xera
    Genryusai
    Seraphin du Razkaal
    Koraki Exousia
    18 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1391

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Jeu 8 Fév 2024 - 23:06
    La horde est décimée. C’est un fait indéniable, et pourtant, Neera n’a pas le temps de se réjouir, ni de féliciter ses camarades. Pourtant, Xera l’a bien épaulée, et Kieran, comme à son habitude, a été d’une efficacité redoutable. En face, Séraphin et Sixte semblent également être des virtuoses insaisissables. Alors, tout ne peut que bien se passer, n’est-ce pas ? Mais il y a toujours des imprévus, toujours des choses auxquelles on ne s’attend pas. Et c’est avec une surprise sincère que le regard de la belle vint se poser sur les murs des égouts. Ceux-ci tremblent, comme s’ils étaient face à un ennemi gigantesque. On peut d’ailleurs déjà voir les crevasses qui se créent entre les briques, et le cri qui résonne, un cri terrifiant et monstrueux, n’est pas de bonne augure. Alors les sourcils de la magicienne se froncent et elle s’apprête à ouvrir la bouche quand les regards se tournent vers elle. Elle a naturellement pris le commandement tant que Séraphin est en prise avec Akhos, alors il est légitime qu’ils veulent avoir ses ordres. Pourtant, les mots meurent dans sa gorge quand une voix surgit dans son esprit. Une voix trop bien connue, malheureusement, et dont la demi-titan se serait bien passée. Prise de court, mais pas étonnée pour autant puisque l’assaut des sorcières est connu par la République, un grognement sort finalement de sa bouche, alors qu’elle regrette réellement de ne pas pouvoir répondre à Anadeïa du tac au tac. Mais elle n’a pas le don de la télépathie, et pis encore, les autres ne savent pas non plus que la Reine de Cœur l’a contactée. Alors elle roule les yeux d’agacement, et finit par poser ses yeux sur Xera. Il n’est plus lieu de se parler tout bas pour communiquer un plan par la pensée, pour l’heure, il y a urgence et il faut agir.

    - Xera. Prends les Limiers et les mages avec toi et va enquêter dans la zone sud. Ne te mets pas en danger, mais dès que tu perçois ce qu’il se passe, contacte-nous par télépathie et fais-nous un rapport. Quoi qu’il se passe, on doit le découvrir. Moi, je dois les aider à achever Akhos une bonne fois pour toute.

    D’ailleurs, la fille de Lothab ramène son regard sur leur adversaire et le serpent. Le Limier est repoussé temporairement par l’élémentaliste et Sixte… Sixte est sur le point d’être engloutie dans la gueule du serpent, à moins qu’on ne lui offre un court répit pour s’écarter et lui permettre de se concentre sur Akhos.

    - Kieran ! Le lanconda…!

    Y a-t-il besoin dans dire plus ? Non, et elle sait déjà qu’elle peut faire confiance au drakyn. Dans un court élan pour aider ses compères, un lasso de feu se referme sur la gueule du serpent géant, l’obligeant ainsi à claquer sa mâchoire avant qu’il ne soit totalement sur la jolie blonde. Mais l’intervention de l’enseignante ne durera pas longtemps. Il faut aussi qu’elle aide Séraphin, après tout, et sur ce point, elle ne va pas y aller de main morte.

    - C’est assez…!

    Ses mots claquent, comme une sentence qui annonce déjà la fin de sa furie. Puisqu’Akhos est trop rapide pour qu’elle la suive des yeux, ses yeux rayonnent encore d’une lumière surnaturelle. Il aurait été de meilleur aloi d’utiliser les ombres des combattants pour les retourner contre la géôlière de la Dame, mais sa maîtrise est encore trop basse pour permettre un tel prodige. Alors elle se range sur son élément fétiche pour être plus à l’aise et trois cercles apparaissent dans les environs où se trouvent Akhos : un en hauteur, un au milieu des égouts, et un plutôt à proximité du sol. Puis, sans prévenir, les cercles crépitants se réduisent, cherchant ainsi à devenir des entraves qui bloquent tout mouvement de la sorcière. Qu’ils se referment sur ses chevilles ou plutôt à hauteur de ses bras, il s’agit d’un piège qui a pour but de donner une ouverture au Limier et à sa compagne, afin que les deux assassins puissent l’achever. Au sens propre comme au sens figuré.

    Ses camarades d’infortune, accompagné peut-être par Kieran s’il a le temps de détruire Pitié, ont désormais la lourde tâche de la neutraliser ou de lui donner le coup de grâce.

    Alerte, Neera expire un bon coup et s’efforce de ne pas détourner les yeux pour chercher des nouvelles de Xera. Patience, patience. Consciente qu’elle a utilisé beaucoup de magie en peu de temps, ses yeux luisent sur les magies élémentalistes aux alentours et ses yeux brillent avec moins d’intensité.

    Puisque se rapprocher des combattants serait pure folie, elle va leur faire confiance et chercher à récupérer sa magie pendant qu’ils mettent un point final à la danse mortelle de leur ennemie.

    Spoiler:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Kieran Ryven
    Kieran Ryven
    Messages : 184
    crédits : 2873

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2655-kieran-ryven-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2721-carnet-froisse-d-un-limier-kieranhttps://www.rp-cendres.com/t2732-journal-carbonise-kieran-ryven
  • Ven 9 Fév 2024 - 19:20
    Odeur de chair insectoïdes, mouillés, et cramés. Des éclaboussures de leur sang maculent nos armures. Mais pas le notre.

    Une victoire dégueulasse, mais une victoire quand même.

    Mais ce n'est pas fini. Pas le temps pour les félicitations, les cris débiles de guerre et autres discours républicain façon rond-de-cuir qui compte ses heures de travail.

    Un cauchemar en cache toujours un autre. Et c'est une première leçon qu'on nous enseigne au Razkaal. Arrêter d'espérer, arrêter d'imaginer une lumière innocente et pure lorsque nos bottes sont noyées dans le sang. Arrêter de sourire, renforcer son esprit, et anticiper le pire. Être constamment déçu, qui nous rends constamment prêts. Il n'y a plus de surprises, seulement la fatalité du chaos et de la destruction, et ce qui étonnement nous fait embrasser les bons moments comme des évènements miraculeux. La naissance de mon fils, les retrouvailles avec Rim, la rencontre avec Ayna, la main amicale de Seraphin sur mon épaule, sont de vrais lumières qu'aucun ténèbres aussi puissant que Titanesque peuvent venir à bout.

    Quoi qu'il arrive, si je meurs, j'aurais un sourire, pour ces moments.  

    Aujourd'hui, ce cauchemar, va commencer par un cri. Une vibration qui hurle dans les murs comme un avertissement, un défi pour quiconque respirant encore dans les égouts, et désigné comme un adversaire. Un frisson me hérisse presque les écailles. Je sais que c'est pour nous, et je sais que ça veut nous tuer. En attendant le terrain est dégagé et mes yeux peuvent se poser sur la situation qui reste dans le moment fort du danger ; Akhos, sa monture, Sera et Sixte. Ce n'est pas la première fois que je vois le Loup Argenté à l'œuvre, mais je dois admettre que ses mouvements me surprennent à chaque fois, au même titre que Sixte qui peut faire passer au plus souple des chats pour un matou raide et retraité. Mais, ça ne va pas suffire.

    Avant que Neera hurle dans ma direction, mes foulées foncent déjà vers le reptile géant.

    « Sixte. »

    Si mes pouvoirs de feu étaient plus puissant, j'aurais pu l'utiliser pour rendre mon épée aussi brûlant que possible pour mieux transpercer son cuir épais, mais va falloir se contenter d'un autre plan. Mon bouclier redressé comme un mur de fer, un fouet de feu va néanmoins passé par-dessus ma tête. Neera. Le museau de mon ennemi se referme contre sa volonté dans un claquement sourd, me donnant une visibilité nette sur la peau fine se trouvant entre ses mâchoires et son cou.

    Renforçant mon bras droit comme un gantelet d'acier, le bouclier percute le museau fermé pour le désaxé de la trajectoire de la mercenaire, et profiter du rebond pour empaler son cou en y longeant l'entièreté de Portecendres à l'intérieur. La proximité resserrée, j'en profite pour dégueuler un nouveau flux de flammes plus léger au niveau de ses yeux, et me laisser le temps de sortir mon épée de son gosier pour me projeter en arrière dans un rouler-bouler aussi grossier et aussi agile qu'un taureau qui se vautre allègrement la gueule. Dans le tumulte de cette bagarre, mes yeux vont être éblouis par des cercles électriques qui commencent peu à peu à entraver le problème principal des égouts : Akhos.

    D'une posture défensive, j'attends. Et voit qu'une fenêtre ultime et mortelle est envisageable. Neera, dans toute sa splendeur et ses prouesses élémentaires inouïes, nous donne la possibilité d'achever notre adversaire.

    Et j'ai le sentiment qu'on n'aura pas deux fois la même chance.
    Résumé:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Leonora de Hengebach
    Leonora de Hengebach
    Messages : 172
    crédits : 197

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyale neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2438-leonora-de-hengebach-valideehttps://www.rp-cendres.com/t2451-liens-de-leonora-de-hengebach
  • Ven 9 Fév 2024 - 23:07
    C'était une première victoire, infime et d’une rapidité inattendue. Avec son pouvoir de foudre, et l'intervention de Noirvitrail, elles avaient réussi à surmonter la redoutable créature ailée. La combinaison de la magie et de la stratégie avait été déterminante pour venir à bout de cette vouivre imposante. Satisfaite de ce qui venait d’être accompli, elle jeta un rapide coup d’œil sur sa Lieutenante.

    Soudain, la jeune Républicaine fut projetée au sol, bien que secouée par le souffle violent d’une attaque. Elle se redressa avec détermination pour se retrouver face à son adversaire qui venait d’apparaître devant elle dans une vision d’horreur, entourée des corps inanimés de soldats. Léonora souffla sur des mèches de cheveux qui s’étaient échappées de sa coiffure et dévisagea la Princesse avec un calme impressionnant malgré le tableau morbide, sans compter sur l’insulte gratuite. Si la Princesse de Piques n’était pas Joly, elle pouvait au moins être polie. Tout se perdait… Surtout que celle-ci avait commis une méprise en pensant que Léonora était celle qui avait capturé sa sœur. Ne souhaitant pas la contrarier d’avantage, la soldate de la Huitième n’en dit rien. kaizoku ? Elle n’y avait pas participé.

    A peine avait-elle eu le temps de cette pensée qu’elle dû esquiver avec agilité l'attaque de foudre lancée par la Princesse, décidée à l’exterminer sans plus attendre avec ce qui ressemblait au goût amer de la vengeance. La de Hengebach se déplaça pour éviter les éclairs jetés sur elle, ne laissant derrière elle que la puissance destructrice de l'attaque frapper uniquement le sol dans un éclat de pierres fulgurant. D'un regard méprisant, Léonora fixa sa rivale et s’adressa à elle.

    Votre courtoisie dans le choix des mots semble égaler votre maîtrise de la magie.

    Après cette pique, Léonora se dissimula aussitôt aux yeux de la Princesse. Dans un éclair, experte dans l'art de l'attaque rapide avec une grâce féline, elle se déplaça avec une vitesse surprenante, tout en contournant habilement sa rivale. Elle se déploya dans une attaque avec une précision qu’elle espérait mortelle. L’assassin entama alors sa danse invisible tranchante, mêlant vitesse et agilité.

    Résolue à en finir rapidement, elle concentra son attention sur les points faibles de la Princesse. Ses mouvements étaient précis, calculés. Ses dagues dansaient, glissaient avec précision, visant les zones vitales les plus vulnérables avec une habileté exceptionnelle. Elle ciblait les articulations et les zones des artères des membres inférieurs et supérieurs, cherchant principalement à la vider de son sang, d’affaiblir sa rivale de manière stratégique, rapide et surtout définitive. Léonora attaquait avec une détermination farouche, espérant mettre un terme à ce duel avant que la Princesse ne puisse riposter efficacement.

    Résumé:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Athénaïs de Noirvitrail
    Athénaïs de Noirvitrail
    Messages : 206
    crédits : 884

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bonne
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t122-athenais-de-noirvitrail-faconneuse-de-la-republique-terminee
  • Sam 10 Fév 2024 - 0:48
    Alerte Rouge à la Maison-Bleue
    Message n°5 – Groupe des Faucons-de-Garde
    ➤ SUR LES MURAILLES


    « D’accord … C’est comme ça que tu veux la jouer … Approche … »

    La mort de la vouivre n’avait pas atténué l’ardeur de la Cavalière et Athénaïs savait pertinemment que cette dernière ne s’arrêterait pas avant de l’avoir massacré pour cet affront. Alors qu’elle plongeait vers elle, bien décidé à l’empaler avec son épée, Athénaïs ne pouvait s’empêcher de détailler les défenses de son adversaire. Armure d’adamantine … une protection intégrale, mais qui avait le défaut de la ralentir. A contrario, la Façonneuse ne portait qu’une armure de cuir, qui n’entravait pas ses mouvements, mais qui, ne protégeait que des blessures mineures. Qu’à cela ne tienne, elle compenserait son apparente faiblesse physique par son astuce et sa rapidité.

    Athénaïs ne perdit pas une seconde de plus. Ce genre d’adversaire préférait la force brute aux stratégies retorses. Il était plus prudent de l’épuiser et de la forcer à ployer sous le nombre plutôt que de tenter un bras-de-fer avec elle. Sentant la puissance de son adversaire se décupler et ne disposant pas du temps nécessaire pour esquiver sa plongée mortelle, la jeune femme avala immédiatement le contenu d’une petite fiole qui pendait à son cou et se prépara à l’impact.

    Le choc fut sévère et les murailles tremblèrent sous l’impact de la Cavalière. Cette dernière, plongeant son épée dans le sol à pleine force, venait de faire vibrer les murailles, tentant de transpercer Athénaïs de toutes ses forces. Un coup violent, net et décisif et …

    La Cavalière aurait du savoir que la lieutenante ne jouait pas selon les règles.

    La lame enfoncée dans son ventre ne laissa échapper aucune effusion de sang. A mesure que la poussière et les gravats retombaient autour des deux femmes, la Cavalière dut se rendre à l’évidence : son coup avait manqué. Mais pourquoi ? Elle venait de la transpercer de toutes ses forces.

    « Désolée … mais il va falloir faire un peu mieux que ça. » déclara-t-elle dans un sourire.

    Une potion d’intangibilité … Effet : quelques minutes. Suffisamment pour donner du fil à retordre à une combattante armée. La lame de la Cavalière, semblait flotter au travers de l’armure de la lieutenante, tandis que cette dernière restait aussi fraiche d’une rose.

    « Brisemurailles, c’est le moment de mériter votre solde … Mort aux ennemis de la République ! » cria-t-elle immédiatement avant que son adversaire ne comprenne ce qu’il se passe.

    Immédiatement, la cinquantaine de soldats d’élite de la Huitième Légion émergea des cachettes et des piliers, armés jusqu’aux dents. Poussant des cris de rage et harangués par leurs capitaines, les soldats aux arbalètes chargées tirèrent immédiatement sur la Cavalière. Les projectiles passèrent au travers d’Athénaïs, intangible, se fichant dans le plastron de son adversaire. Du feu grégeois s’abattit sur elle, avec de larges filins d’acier visant à la faire ployer au sol, tandis que la lieutenante, protégée par l’effet de sa potion, se reculait afin de laisser le champ libre aux tireurs d’élite.

    La jeune femme incanta à nouveau et son esprit se saisit ses lames et des munitions retombées sur le sol suite à sa précédente attaque. Epées, masses, boucliers et flèches fusèrent immédiatement sur la Cavalière de tous les côtés, la lardant de coups pour l’affaiblir tandis que le feu grégeois léchait sa peau.


    Spoiler:
    CENDRES



    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 Signat12

    Pouvoirs palier 1 : illimités
    Pouvoirs palier 2 : 16/16
    Pouvoirs palier 3 : 8/8
    Pouvoirs palier 4 : 2/2
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 224
    crédits : 503

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Sam 10 Fév 2024 - 12:33
    Alerte rouge à la Maison Bleue
    feat. les Aigles Présidentiels

    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 Separa13

    Faire un pacte avec Koraki semblait bien être un moindre mal au vu des circonstances... bien que la magie noire dérangeait quelque peu Soren. Oui, il avait tout de même un sens de la moralité et il ne lui paraissait pas très avisé en ces temps et en ces lieux d'y avoir recours pour "sceller" un quelconque pacte comme on serrerait la main au Diable.

    "C'est fou quand même d'avoir besoin de pactiser avec toi pour que tu nous aides, au vu de ton statut... ça devrait être évident sans ça", qu'il maugréa après avoir eu la sensation fort désagréable qu'on lui frottait des morceaux de glace sur tous les recoins de son épiderme.

    Bref. Les réflexions et la conclusion que tira la vice-présidente tenaient la route. Quand elle s'y mettait, l'hybride se montrait efficace et droit-au-but.

    "Dans ce cas, que fait-on, nous?" Il désigna sa propre personne, Azura et Koraki. "Si Dorylis doit être évacuée mais que leur but est bien d'infiltrer la Maison Bleue, je suppose que ce n'est pas très avisé de nous aussi quitter les lieux. Cependant, je rappelle quand même qu'on ne sait pas où sont Zelevas et Mortifère et qu'il faut absolument liguer nos forces pour éliminer la Reine de Piques qui rôde et représente selon moi le plus gros danger immédiat."

    Il lança un regard à Azura, sur le qui-vive, qui avait déjà dégagé les obstacles afin d'atteindre la salle des Gardes.

    "L'union fait la force ici. Faisons sortir Dorylis d'ici et affrontons la figure de proue des attaquants."

    Spoiler:




    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Seraphin du Razkaal
    Seraphin du Razkaal
    Messages : 251
    crédits : 2020

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3067-terminee-seraphin-du-razkaal-d-elusiehttps://www.rp-cendres.com/t3164-liens-de-seraphin-d-elusie#27376https://www.rp-cendres.com/t3162-chronologie-du-limier-seraphin-d-elusie#27373
  • Sam 10 Fév 2024 - 14:56
    Journal du Limier
    Liberty, égoûts

    Repoussé par Akhos, le Limier atterrit avec une agilité féline, ses pattes retrouvant rapidement leur équilibre. Sous sa forme hybride, il observait la sorcière, sa silhouette tremblante de rage, le sang de leur précédente confrontation encore frais. La transformation en loup-garou avait dévoilé la bête en lui, mais face à la vitesse spectrale qu'Akhos exprimait, il savait que même sa plus grande force, ses réflexes, ne suffiraient pas. Circonspect face à la situation désespérée qui se trame devant lui, le Fraternitas se redressait alors, délaissant la grâce et les effets du prédateur nocturne, pour reprendre une apparence un peu plus humaine, tandis qu'il constatait, avec un certain flegme, la Reine de Trèfle prendre un aspect flou, symbole d'une mort imminente pour celui qui n'avait point hérité d'un corps béni des Dieux, comme ses frères d'armes ou ses plus pires ennemis, mais c'était sans compter sur un cadeau encore plus substantiel que lui avait offert la vie, et qu'il s'apprêtait à présenter à la belligérante sauvage.

    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 1707572374-expression-13

    "Ah, si j'avais su aujourd'hui que les profondeurs des égouts de Liberty seraient les témoins silencieux de mes confessions les plus sombres..." pensa-t-il, une main sur son cou blessé, alors qu'il reprenait des traits plus humains, sa voix un fil d'argent tissant à travers l'obscurité. "Vois-tu... j'aurais bien aimé moi aussi véloce que toi ma chère, ou encore pouvoir arracher des monceaux de terre de ma simple griffe comme Kieran peut le faire... mais hélas, mon corps ne le permet pas... Il n'a jamais été mon plus grand allié, c'est même tout le contraire" déclarait le damoiseau, tandis qu'il délaissait la vue de la silhouette d'Akhos pour observer les traits de sa main aux griffes ensanglantées. "Mon mentor, Zelevas, l'avait bien compris. Il n'a vu en moi non pas la force brute, mais la délicatesse d'une ombre dansante. Il m'a enseigné que la véritable force n'est point tissée dans la puissance de ses coups, mais dans la finesse de son esprit, capable de danser avec la mort elle-même, flirtant avec ses contours sans jamais se laisser emporter". Laissant échappé un fin rire, il continuait dès lors sa palabre, le tout avec un ton quelque peu cynique et léger : "Hehe, j'imagine que tu ne vois guère de quoi je parle... Mais n'ai crainte ma belle... Tu vas avoir la chance toi aussi, d'apprendre cette leçon aujourd'hui".

    Les ombres alentour, figures de ses démons, spectatrices de cette danse macabre, murmurent leur approbation, se régalant de son évolution.

    "Voilà notre enfant, embrassant sa destinée, sa folie, l'incarnation de l'enfer peignant son chef-d'œuvre."

    ... chuchotent-elles, fascinées.

    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 1707572447-expression-7

    "Alors viens... Viens et... apprends."

    Un flash, un choc, une tempête de magie et de fureur, l'impact est brutal, une douleur qui déchire le voile de la réalité, arrachant un gémissement à Seraphin, son sang se mêlant à l'eau noire des égouts...

    "... Mais c'était le plan."

    L'attaque fit mouche de plein fouet, et d'aucuns auraient pu imaginer que le Cerbère du Razkaal avait accueilli l'assaut de la Reine de Trèfles avec l'égard d'une personne prête à mourir, mais l'oeil affûté aurait aperçu les légers mouvements de corps, réflexes nourris par le Limier, afin que l'épée imbibée des forces de la nature de la Spectre, atteigne sa cible mais au point désirée par cette dernière, dans sa chair certes, mais point dans ses organes vitaux, le laissant gravement mutilé... mais point décédé.

    Une douleur aiguë déchirait alors son être, mais dans cette souffrance, il trouve sa révélation. Saisissant par sa griffe la main armée d'Akhos, son épée toujours planté dans le buffet, son autre griffe vient elle s'enfonçait dans le dos de la sorcière avec la précision d'un sculpteur travaillant son marbre, il plonge son regard dans le sien, un abîme contemplant un autre. "Comme dit, par tes aptitudes innées, dans ta vie tu as manqué la leçon la plus fondamentale, Akhos. La force véritable d'un tueur réside dans son courage de se tenir face à l'abysse, et de sourire."

    Dans un geste presque tendre, il attire Akhos contre lui, l'épée de la sorcière s'enfonçant plus profondément dans son propre corps, tandis que leurs ombres enveloppent leur étreinte, se développant jusqu'à venir enlacer eux aussi la Reine-Sauvage, sous l'effet des arcanes sombres du Limier, une caresse funeste scellant leur destin. S'approchant délicatement du creux de son oreille, il lui sussure alors son cantique des ténèbres, peut-être la dernière parole qu'elle écoutera de sa vie :

    "Dans l'étreinte de nos ombres, ta fin je dessine,
    Sous mon sourire sombre, ta vie je termine.
    "

    Alors que les cercles de foudre de Neera les frappent, Seraphin accueille la douleur comme une vieille connaissance, son sourire un défi lancé aux dieux eux-mêmes. Les égouts résonnent de son rire, un son qui monte jusqu'à la surface, annonçant la chute d'une sorcière et la naissance d'une légende.

    "HAHAHAHAHAHAHAHAHA !"

    Les démons, témoins de cette métamorphose, jubilent dans les ténèbres.

    "Il est des nôtres..."

    Ainsi, dans les profondeurs oubliées de Liberty, entre douleur et pouvoir, le puiné du Razkaal trace son chemin, un tisseur de destins dans l'éternel affrontement entre sa raison et sa fin.

    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 Signas

    Résumé :
    - Voyant Akhos devenir aussi rapide, Seraphin comprend qu'il n'a pas la capacité d'esquiver le prochain coup
    - Il entame alors un monologue (fo lir le rP) tout en se préparant à recevoir l'assaut
    - Au moment du choc, il utilise ses réflexes (Agilité et Précision P2) pour se déplacer légérement, de sorte à recevoir le coup d'épée (elle a une épée dans l'image), à l'endroit voulu, dans le bassin, mais sans toucher les points vitaux
    - Du fait du potentiel de l'attaque, il est gravement blessé, avec un trou béant dans le buffet (ça rappelle des souvenirs), mais en vie, au moins pour le moment
    - Empalé, il profite donc de l'instant pour empoigner de ses griffes la main armée d'Akhos de sorte à ce qu'il ne puisse se soustraire, tout en plantant son autre griffe dans le dos de cette dernière de sorte à la coller à lui (en enfonçant donc encore plus profondément son épée)
    - Il lui susurre des mots doux à l'oreille tandis que les ombres des deux zigotos enlacent également Akhos de sorte à la restreindre encore plus (Magie des Ombres P2)
    - Les deux se prennent alors les cercles de foudre de Neera, mais Seraphin ne lâche pas, au contraire
    - Il attend que sa bonne étoile vienne terminer le travail

    Santé physique  - ▰▰▰▰▰▰ - Un gros trou dans le bassin, points vitaux non touchés, et une plaie ouverte au cou, il ne va pas durer.

    Santé mentale   - ▰▰▰▰▰ - FOU.

    Pouvoirs :
    - Nyctalopie (Palier 1) toujours active
    - Odorat augmenté (Palier 1) toujours actif
    - P1  * 11 / ∞
    - P2 * 6 / 10


    Disclaimer : Ouvert à tout dans mes RPs :
    torture, blessure, infirmité, supplice psychologique, mort etc...

    Liens :
    Troupes - Démons - Présentation de base
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Takhys Suladran
    Takhys Suladran
    Messages : 382
    crédits : 3412

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1636-takhys-suladran-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2575-liens-avec-la-poiscaille-takhys-suladran#22178https://www.rp-cendres.com/t2576-grimoire-mouille-de-takhys-suladran#22179
  • Sam 10 Fév 2024 - 15:34
    Takhys est légèrement essoufflée. Que d'acharnement de la part des adversaires ! Mais heureusement, le groupe dans lequel elle se trouvait avait su rejoindre le bois, après avoir mené une solide résistance face à l'ennemi. Voilà ce que c'était de s'en prendre à des professionnels républicains. Bon, certes, elle n'était qu'une civile qui apportait sa modeste contribution au sein des Sternes, mais entre le géant en armure, les deux officiers républicains qui étaient un duo de chefs sans pareil, arrivant à agir à l'unisson comme s'ils étaient de parfaits jumeaux, elle était heureuse et fière d'être dans une unité qui repoussa les adversaires, tout en leur imposant quelques pertes conséquences. Au moins, cela eut le mérite de les calmer et de les obliger à se replier. Quelle idée d'avoir cru pénétrer au sein de l'enceinte de Liberty et de se croire arriver en conquérant en toute impunité. La seule chose que regrettait la Sirène était de ne pas se retrouver en mer pour prendre plaisir à faire couler certains de ces imbéciles. Gunnar lui, s'amusait bien plus qu'elle en laissant ses prises s'éclater au sol. Elle verra pour trouver son moment à elle, tout en restant sérieuse, bien évident. 


    Maintenant qu'ils se mettaient à couvert derrière les premiers troncs et certains buissons au feuillage épais, Takhys put reprendre son souffle. Sourire aux lèvres, elle sentait son cœur battre bien fortement derrière les vallons généreux de sa poitrine. Elle souriait. Autant pour l'effort que par l'excitation de la bataille ! Ça motivait. Le combat était loin d'être terminé de toute façon, au vu des lointaines rumeurs qui montaient des remparts, tout là-bas. Et puis, la source de cette colonne de lumière qui couvrait Magic devait être tarie. 

    D'un coup, l'Aquarienne entendit des voix. Elle cligna plusieurs fois des yeux, tournant la tête ici. Non, ça venait de là ? Ou de là ? C'était télépathique ? Par Kaiyo, se moquait-on d'elle ? Elle observa la même réaction chez les autres terrestres. Ah ! Elle n'était pas la seule, voilà qui était rassurant. Pour calmer ses hommes qui commençaient à s'agiter face à ces voix enquiquinantes, Pancrace préconisa fortement de ne pas les écouter et de contrôler un peu les environs. De son côté, en attendant, Takhys demeura concentré, malgré les assauts auditifs ou mentaux pour garder sa magie à portée, juste au cas où. 

    Peu de temps après, l'officier républicain apporta une indication importante : il venait de repérer la présence d'une cinquantaine de personnes sous terre. Déjà, il préconisa de s'y rendre avec prudence, car il n'avait aucune idée de la nature de ce rassemblement. 

    Takhys se rapprocha un peu de l'avant du détachement. Son but ? Déjà ne pas se retrouver derrière, si les autres débiles des rues décidaient de faire une attaque surprise dans leur dos, mais surtout pour avoir un meilleur champ d'action pour frapper devant. Si ces possibles ennemis venaient à sortir de terre, elle aura de quoi les accueillir avec une magnifique pluie de pics de glace acérés. En cas d'effondrement du sol sous leurs pieds ? La glace sera présente pour épargner à toute Sterne de s'enfoncer sous terre dans une chute souterraine.

    résumé:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Sixte V. Amala
    Sixte V. Amala
    Messages : 133
    crédits : 1686

    Info personnage
    Race: Elfe (mi-ange)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2672-sixte-v-amala-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2705-liens-sixte-v-amalahttps://www.rp-cendres.com/t2714-passe-et-present-sixte-v-amala
  • Sam 10 Fév 2024 - 15:58
    La gueule du lanconda était semblable à un puits de ténèbres infini. Fournit de rangées de dents terrifiantes, sales et jaunies par les années de vie de la créature, son haleine putride lui revenait en plein visage à chaque fois qu’il poussait un grognement, sa chaleur était moite et étouffante mais cela n’empêchait pas Sixte de continuer à le harceler sans relâche. Elle ne pouvait se permettre le moindre relâchement ; il signerait son arrêt de mort. Alors lorsqu’elle retomba sur le sol une fois que la vague d’électricité fut passée, elle courut. Derrière elle, le serpent gémit de souffrance et un sourire étira ses traits. Elle l’avait eu ! Loin de douter de ses compétences, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver du plaisir à l’idée de rayer un nom sur la gigantesque liste qui se dressait contre eux. La créature allait s’effondrer d’un instant à l’autre et… Le grondement guttural qui retentit dans le tréfond de la gorge reptilienne de la créature était semblable à un avertissement, l’ultime cri d’une bête débordant de rage. D’un coup d'œil, elle comprit qu’il entendait bien l’emporter avec lui dans la mort. Sa main glissa dans son dos, se saisit d’une flèche qu’elle encocha. Elle était certaine qu’elle ne lui serait d’aucun secours, mais il lui était inconcevable de mourir sans se battre. A cet instant la gueule de son poursuivant claqua et Sixte sut sans l’ombre d’un doute à qui elle devait son salut. Même si elle ne la voyait que partiellement, Neera débordait majestueusement de pouvoir.

    Il était aussi large d’un boeuf, aussi puissant que le voulait sa race et elle le détestait pour tout ce qu’il était mais en cet instant sa présence était sa bouée de sauvetage, mais pas uniquement. Kieran était lancé comme un boulet de canon lorsqu’elle le croisa et elle ne chercha pas à l’arrêter ou le retenir, il était l’adversaire rêvé pour Pitié alors qu’au devant c’était Séraphin qui semblait en bien mauvaise posture. Sa course prit fin au moment où l’épée le transperça et elle manqua de trébucher tant elle fut désarçonnée.

    - Séraphin… Murmura-t-elle. Sa mort n’aurait aucun impact, ni sur elle, ni sur le cours de sa vie mais il lui offrait une fenêtre de tir parfaite. Sixte leva son arc devant elle, sa flèche toujours encochée et le banda. Ce fut à cet instant précis qu’elle sentit plus qu’elle n’entendit la foudre. Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale et sa main frémit. Cet endroit n’était pas sans lui rappeler le barrage, celui-là même où Mortifère lui avait infligé ce supplice électrique. Une fois de plus, elle eut la sensation qu’il allait sortir des ombres et son bras manqua de se baisser.

    Sixte fut incapable de savoir si ce fut l’odeur du sang ou le rire démentiel du combattant qui l’arracha au brouillard de la peur mais brusquement la corde de son arc se tendit, la plume de sa flèche lui frola l’aile du nez elle visa Akhos immobilisée par la foudre et Séraphin qui l'enlaçait comme une amante. Sa tête, c'est ce qu'elle voulait atteindre. Mettre fin à cette folie d'un coup. Elle la corde et la flèche fusa dans un silence assourdissant. Ne lui restait plus à prier que la puissance relâchée dans le trait n’embroche pas la victime et son geôlier. Elle n’attendit pas un instant et prit une seconde flèche dans son carquois, qu’elle encocha, prête à poursuivre son labeur si par malheur Akhos en réchappait.


    Résumé:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Dorylis de Rockraven
    Dorylis de Rockraven
    Messages : 121
    crédits : 2196

    Info personnage
    Race: Elémentaire (sable)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1112-dorylis-de-rockraven-grand-mecene-de-republique-terminee
  • Sam 10 Fév 2024 - 16:08


    Alerte Rouge à la Maison Bleue
    Aigle Présidentiel - Tour 5


    L’élémentaire observait la scène qui lui paraissait totalement surréaliste sur le coup. Dans quel monde vivent-ils pour que la Vice Présidente négocie des contrats d’aide sous couvert d’un pacte magique contre son aide? Ils étaient des représentants de la République, ils étaient ce qu’elle servait aussi mais elle voulait encore s’attirer des faveurs et aides futures, moisie jusqu’à la moelle cette maudite femme. Il était donc totalement hors de propos pour elle de céder à cette requête. Ferme, intransigeante, elle ne se vendait pas.

    Elle observa les pactes et soupira pour ses alliés qui se pliaient aux desideratas de la maudite femme. La carte du bureau de la Présidence était un atout fort pour eux en ces instants et elle l'étudia tout en écoutant Koraki.

    - Je serai donc la cible? Eh bien… je me donnerai la mort plutôt que livrer une information ou les laisser la chercher dans mon esprit et je compte sur vous pour faire de même si cela devait arriver, je ne dois donc pas tomber entre leurs mains vivantes.

    Elle avait envisagé de fuir sur l’instant mais c’était ravisée. Alors que les échanges se poursuivaient elle se concentra rapidement, elle avait repéré quelqu’un sur la carte.

    ”conversation télépathique avec le Lieutenant Noirvitrail”:

    Elle écouta ensuite Soren et acquiesça ses propos, ils devaient avancer ensemble maintenant.

    - Nous pouvons affronter cette sorcière et la vaincre avant de quitter la Maison Bleue pour ne pas laisser une folle meurtrière derrière nous.



    Elle n’aimait pas l’idée que la colère d’une telle engeance ne s’abatte contre les soldats ou gens croisés, elle pouvait tuer amis ou ennemis, elles n’avaient pas de limite. Néanmoins avant de bouger elle se concentra et incanta, réalisant des gestes précis et ordonnés, autour de ses poignets apparurent des lignes telluriques de sa confection, le tissage d’un sort de téléportation. Il ne restait qu’à finaliser le sortilège en touchant ses mains paume à paume. Au besoin elle disparaîtrait là ou elle avait indiqué à Athénaïs, ce ne serait que la première étape avant d’aller plus loin si jamais…


    Résumé:

    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Xera
    Xera
    Messages : 159
    crédits : 36

    Info personnage
    Race: Fae (Mi-humaine)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t561-xera-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1040-fiche-de-liens-xera
  • Sam 10 Fév 2024 - 21:24
    Une foi encore la coordination de leurs attaques, rendue possible par la télépathie de Xera, leur permet de garder l’avantage. La stratégie de la Storm porte ses fruits, une fois l’attaque de foudre de Neera passé, les limiers menés par Kieran avancent et éradiquent les araignées géantes sur leur passage. Les corps des arachnides s'entassent sous les coups des armes des combattants.

    Mais alors que Kieran et les hommes du Razkhal peuvent enfin reprendre leur souffle, une onde de choc se fait entendre, une onde si forte que les murs même des égouts tremblent en se lézardant par endroits. Il s'ensuit un cris terrifiant qui se répercute sur les parois des différents tunnels en provenance du sud de leur position. Tous se regardent interloqués, scrutant avec appréhension le plafond. Un nouveau cri retentit, accompagné des vibrations dans les murs élargissant les premières fissures et en créant d'autres. Un nouvel ennemi venait de faire son apparition et son objectif devait être de faire s'effondrer les bâtiments de la ville. Si cela devait arriver, le nombre de victimes civiles serait effarant.

    Naturellement, tous les regards se tournent vers la demi-titan, Xera n'échappe pas à ce réflexe. Elle remarque l’agacement se lisant sur le visage de la professeur de MAGIC, mais elle n’a pas le temps d’en chercher l’origine. La rousse comprend la gravité de la situation et se contente d'acquiescer aux ordres, avant de se retourner vers les mages et les limiers.

    - Formez un carré, les limiers à l’extérieur, les mages à l'intérieur, les esprits seuls savent ce qui se cache encore dans la pénombre.

    C’est à contrecœur qu’elle laisse ses camarades derrière elle, mais il faut à tout prix savoir ce qui se passe au sud, à quoi leur servirait d’éliminer la reine de trèfle et sa monture, si la moitié de la ville venait à s'effondrer sur elle-même. Xera et les troupes s’éloignent vers le sud, la demi-fae reste concentrée se tenant prête à user de sa télépathie. Elle adresse une prière silencieuse à l’esprit sylvestre pour qu’il veille sur ses camarades qu’elle abandonne derrière elle. Elle ne s'était pas attendu à devoir donner des ordres à autant de personnes, mais si Neera Storm avait confiance en elle, c’est qu’elle devait pouvoir y arriver non ? Bon elle était la seule parmi les Hiboux souterrains à user du pouvoir de télépathie, ce qui faisait d’elle un choix évident pour faire partie du groupe d’exploration, mais la elle en était en plus devenus la responsable c’était une situation nouvelle pour elle.

    Le carré finit par dépasser la zone qu’il connaissait et s'aventurait désormais vers l'inconnu, la tension se sentait parmi la troupe, mais tous avançait silencieusement, attentif aux moindres changements et détails inhabituels dans leur environnement. L'herboriste prit soins de renouveler son sort de peau d'écorce, préférant économiser ses sorts intermédiaires pour les cas d'urgences.

    Spoiler:
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Gunnar Bremer
    Gunnar Bremer
    Messages : 141
    crédits : 2454

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t908-gunnar-bremer-terminehttps://www.rp-cendres.com/t926-fiche-de-liens-de-gunnarhttps://www.rp-cendres.com/t925-chronologie-de-gunnar
  • Sam 10 Fév 2024 - 22:23
    les voix m’assaillent au pire moment.

    Je suis encore en vol et l’explosion de mots dans ma tête me fait perdre momentanément le contrôle de ma course. Je perds bien cinq mètres avant de réagir et de ralentir ma chute, la tête prise dans mes deux mains, je manque de maniabilité et de contrôle. Un tir d’arbalète passe à côté de moi, preuve qu’il y a toujours des ennemis dans les parages, mais on leur a mis une sacrée rouste. Puis, depuis que l’embuscade a commencé, la troupe à migré vers Magic et j’ai évidemment suivi. L’avantage de prendre des positions surélevées en haut des bâtiments et contrebalancer par le fait que s’il faut bouger de  toit en toit, on est beaucoup moins mobile. En haut, les sols sont traîtres et les gouffres sont parfois infranchissables. Il faut alors redescendre au risque de se perdre tout en restant prudent car il reste des éléments républicains dispersés ; surtout des civils qui n’ont pas eu le cran de tenir la ligne, des Effraies qui pensent s’attirer la gloire en combattant un ennemi qui ne présente aucun intérêt stratégique et évidemment quelques officiers républicains, ceux qui ont été blessés et dont le transport aurait ralenti la troupe. Positionnés en sûreté avec des infirmiers de l’Office, ils restent actifs pour traiter le traître vagabondant gaiement dans les ruelles persuadé de l’absence de menace.

    Bref, le carreau passe sous mes pieds tellement il manque de force et de précisions. Il s’en est fallu de quelques minutes. J’aurais été plus proche du tireur et alors que l’armure de Takhys s’est terminée il y a peu, je l’aurais pris en pleine poire. Dans un semi-vol stationnaire, je fais un peu abstraction de ce qui m’entoure pour arriver à faire la part des choses entre les voix et la réalité. Je comprends pas du tout ce que c’est censé me faire à part me rendre confus. C’est ça qu’il a eu Pancrace ? Pas agréable. Je parviens à faire un peu abstraction des voix, mais je me dis que c’est peut-être le bon moment pour arrêter de voler. C’était bien joli, mais si une vague plus puissante vient m’attaquer en vol, je suis cuit. Je reprends mon vol et je me dirige vers la Sterne Urbaine qui commence à s’engouffrer sous les bois. J’avise une petite zone dégagée non loin du Bouclier-Armoire et j’y fonce en altitude avant de . La manœuvre est technique et avec le mal de crâne, elle est rendue plus ardue, mais j’arrive à attirer en force.

    Genou au sol.
    Je me relève comme si de rien n’était alors que je me suis fait un mal de chien, mais l’important, c’est de paraître imperturbable. C’est bon pour le moral des troupes et surtout des civils. D’un air négligé, je passe une main dans les cheveux décoiffés par mes cabrioles et j’hausse un sourcil à quelques gars qui me fixent, partagés entre l’idée de se foutre de ma gueule ou de me féliciter pour mon entrée. Je balaie du regard les alentours, remarquant la présence de Takhys et opérant un geste indispensable : déboutonner le haut de ma veste. Évidemment, parce que j’ai un peu chaud après tous ces combats, cette dépense magique, le danger permanent et les voix qui me passent l’envie d’avoir une gueule de bois le lendemain. Ça révèle mon justaucorps républicain en dessous. Un civil non loin le regarde justement et s’interroge tout haut.

    -Que veut dire le S ?

    Je le regarde avec le sourire poli de celui qui trouve la question idiote mais qui est ravi de répondre à des questions idiotes pour paraître sympathique.

    -Ce n’est pas un S. Dans l’Office Républicain, cela signifie…

    Je réfléchis fort.

    -... l’espoir.

    Deux officiers républicains bouffent.
    C’est une petite blague entre nous. C’est parce qu’à la place d’avoir nos matraques, ils ont renouvelé notre stock de justaucorps il y a quelques mois. Alors, l’espèce de S du couturier, on lui fait dire à peu près n’importe quoi. On a des variations de cette blague un peu moins cordiale vis à vis de nos dirigeants, mais je ne les exposerais pas ici, on pourrait nous lire. On n'est pas là non plus pour rigoler, alors je m’approche du gros des troupes. Parait qu’il y a des gens proches. Il s’agirait d’approcher discrètement. Ça tombe bien, je sais faire, mais je préfère garder l’invisibilité quand j’en aurais vachement besoin. Genre prendre la tangente ou poignarder un chef en plein cœur, sans planche à surfer, de préférence. Avec la grâce qui me caractérise, je m’approche de l’arbre le plus proche et je mets à grimper dedans. Je mets alors à progresser, d’arbres en arbres, marchant avec agilité sur les branches. L'œil endormi de l’anthropologue me confondrait aisément avec une créature des bois, sorte de primates agiles et joueurs. Un oeil avisé reconnaîtra évidemment la supercherie à cause des vêtements, mais s’il faut exhiber ma toison abondante pour passer inaperçu dans ces bois, c’est un sacrifice que je suis prêt à faire même s’il faut se gratter au tronc rugueux pour donner le change.

    Entre deux branches, j’aperçois alors une forme. Je n’ai pas eu le temps d’activer ma nyctalopie et je l’ai perdu de vue. Humanoïde ? Quelque chose en tout cas. Elle était là, en plein milieu, comme si elle me regardait avant de disparaître dans un fourrée. Sentant un officier républicain sous ma branche, je l’interpelle.

    -Hé ! T’as vu ce que j’ai vu ? A côté de l’arbre avec un grand trou dedans ?
    -Je regardais par là, mais il n'y avait rien. En plus d’entendre des voix, tu vois des choses ?

    Étrange. Je fixe l’endroit pendant que l’autre gars s’éloigne et à nouveau, je perçois un mouvement et j’ai le sentiment fugace, puis persistant, que l’on me regarde. J’use de l’écholocalisation à la recherche de sa position exacte, voire même d’un éventuel piège, mais je ne ressens rien dans cette direction. Pourtant, ça fonctionne bien, je sens tous les autres alliés à proximité, mais par là, il n’y a rien.
    C’est tout de même saugrenue.

    N’écoutant que mon courage, je progresse dans cette direction, alerte et le doigt sur l’invisibilité pour pallier toutes les possibilités. Clairement, j’ai l’impression qu’une main directrice m’incite à aller voir de ce côté.


    Spoiler:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Zelevas E. Fraternitas
    Zelevas E. Fraternitas
    Messages : 265
    crédits : 845

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Directeur de la Comptabilité
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1873-zelevas-d-elusie-fraternitas-la-poigne-de-mithril-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3139-liens-de-zelevas-e-fraternitas#27228
  • Dim 11 Fév 2024 - 1:46


    Zelevas écoute attentivement les réponses presques échappées par le Fou, elle ne semble même pas consciente d’être entrain de livrer des informations à l’ennemi, de la même manière qu’elle n’est visiblement pas sure d’être leur ennemie. Le vieillard pressent qu’elle porte bien son nom de code car si elle a physiquement une petite carrure, elle ne paraît pas non plus être si juvénile que ça, plus simplement… mentalement, ahem, en développement. Quand la gamine mentionne la vieille dame désagréable, le Sénateur est presque certain que la fillette fait référence à Mirelda en répondant directement à ses questions, mais là où il s’avoue surpris, c’est quand elle ajoute détester également ‘la Vieille Dame aux Cheveux Blancs’. Posant alors une main sur l’épaule du Cerbère de la République, le vieil homme l’invite à ne pas encore passer à l’action, ils ne doivent pas rester trop longtemps immobile et ont besoin de rejoindre la Présidente dans les sous-sols le plus rapidement possible afin de ne pas devenir un problème qui pèserai sur le dos d’autrui, mais il y a encore quelques points qu’il souhaite éclaircir auprès de cette informatrice fortuite:

    ”... la femme aux cheveux blancs, tu veux parler d’Exousia? Koraki Exousia la Vice-Présidente? Donc j’en conclus qu’elle ne travaille pas non plus avec vous?” Zelevas demeure une fois de plus dubitatif de la fiabilité des informations délivrées par une adversaire, mais dans le cas du Fou il est difficile de croire qu’elle puisse lui mentir du moins volontairement. Il se pourrait qu’elle raconte la vérité, tout comme il se pourrait également que ses consoeurs sorcières soient conscientes de ce défaut majeur dans leur collaboratrice et ne lui fournissent qu’un chapelet de fausses informations pour aiguiller leurs opposants dans de mauvaises directions. Quoi qu’il en soit il écoute la réponse avec attention.

    ”La Noble Blanche. On peut pas lui faire confiance!” Le Fou affiche une expression remontée et animée, comme si elle en voulait personnellement à Exousia. ”Elle devait livrer la Vieille Dame, et elle l’a pas fait! Elle fait plus rien pour nous depuis la Tour. Heureusement que je l’ai libérée.”

    Maintenant côte à côte, le Zelevas et Mortifère échangent subitement un regard déconcerté avant que le Premier Né ne reporte son regard sous l’assassin pour la surveiller. Il faut avouer que la nouvelle a de quoi surprendre, et pour cause, ses implications sont gravissimes: si Phtonia Até, la précédente Consul avant Azura qui avait été destituée suite à la découverte de sa collaboration avec l’Assemblée sous le nom de la Tour avait réellement été extraite des geôles de la Maison Bleue où elle avait été secrètement enfermée, secret de Polichinelle soit-dit en passant, alors il était difficile d’écarter une implication des plus hautes instances républicaines dans l’affaire. Le Fou a l’air de sous-entendre que Mirelda Goldheart n’est pas du côté de l’Assemblée, et pourtant Zelevas ne peut s’empêcher de penser qu’une partie d’elle aurait non pas collaboré avec l’organisation de terroristes, mais plutôt les aurai laissé faire par intérêt mutuel. Les pièces du puzzle commencent à se présenter sous des angles nouveaux dans son esprit, outre la possibilité que Mirelda croit plus en les capacités de l’Assemblée pour éliminer un Titan qu’en celles de son propre pays, une deuxième option bien plus crédible vois le jour. Est-ce que cette vieille pute avide de pouvoir n’aurait pas tout simplement laissé l’insécurité et le chaos se développer pour justifier une prise de pouvoir par la force? Son mandat catastrophique ne lui aurait jamais permis d’enchaîner sur une réélection, et plus le temps avançait plus les Primaires se montraient inquiétantes pour la Présidente sortante, pourtant Zelevas connaissait bien Mirelda et il savait qu’il était hors de question pour elle de se laisser marcher sur les pieds de la sorte.

    Ils devaient retrouver Mirelda. La retrouver et lui parler en face à face, il y avait des explications qui manquaient à l’appel et seule une confrontation directe avec la Présidente leur permettraient d’éclaircir tout les points d’ombres qui régnaient sur les intentions réelles de la dirigeante du pays. Zelevas reprend une fois de plus la parole:

    ”Écoute, nous ne sommes pas vraiment là pour protéger la Vieille Dame Désagréable, alors je crois que si tu nous laisses passer pour que nous allions la voir, il se pourrait bien que ton problème avec elle ne se résolve de lui-même.” Il parle en faisant quelques petits moulinets du poignet pour agiter la pointe de son épée, et le Fou paraît coopérer en leur cédant le passage. Sur leurs gardes, le d’Élusie tapote deux fois l’épaule du bijou de Palladium et ils s’avancent prudemment dans la cage d’escalier, se positionnant de l’autre côté du Fou sans jamais lui tourner le dos, en longeant précautionneusement les murs. Alors qu’ils s’apprêtent à partir pour de bon dans le rez-de-chaussée, Zelevas se reprend sur un détail qui l’a interpellé tantôt, ”Attends un instant, une dernière chose: tu as parlé de Maman, il s’agit de ta mère biologique petite? Dans ce cas, y a t’il aussi un Papa?”

    L’Assemblée fonctionne normalement sur une structure matriarcale, et de ce qu’il avait lu des rapports, il n’avait hormis l’Arlequin jamais été fait mention d’un quelconque membre masculin au sein de l’organisation, mais la question lui restait en travers de la gorge. Pourquoi ‘Maman’? Le Fou se retourne vers eux, fronçant les sourcils et écarquillant les yeux comme si elle était outrée qu’une telle question puisse se poser, avant de lui répondre avec toujours autant d’innocence si ouvertement naïve:

    ”Un Papa? Non, il n’y a que Maman.” Elle hésite un moment avant de rajouter, d’une façon un peu confuse comme si elle même ne semblait pas comprendre ses propres dires, ”Mais… Maman a dit que ce soir, on retrouvera toute la famille. Donc peut-être que je rencontrerai Papa? Vous savez où est Papa?”

    Au milieu du chaos environnant, sur le fond des cris de bataille qui fait rage à l’extérieur de la Maison Bleue et dans le reste du bâtiment, la fillette surpuissante qui demande candidement où est son père a quelque chose de terrifiant pour le vieux Sénateur qui pensait bien avoir tout vu. Zelevas déglutit, parlant lentement et distinctement pour ne pas risquer de déclencher un accès de folie chez celle qui porte bien son nom, avant de dire:

    ”Non… Mais c’est ce que j’aimerai bien savoir aussi.” Il tire de sa main libre le coude de Mortifère pour l’inciter à continuer en bas des escaliers, chuchotant à l’oreille du Cerbère, ”Allez viens, ne perdons pas plus de temps cette fois… on continue.”

    Résumé:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 160
    crédits : 257

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Dim 11 Fév 2024 - 13:22
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-Bleue - Page 6 Dcf50410



    « Que tes principes ne t'empêchent jamais de faire ce qui est juste. »

    - Isaac Asimov.




    M'enfin ! Koraki avait prêté serment sur la constitution de défendre les valeurs fondamentales de celle-ci, à savoir la liberté, la transparence, l'honneur et la droiture, entre autres. Elle ne pouvait donc pas être à ce point avilie, pas autant que voulait le faire croire Dorylis et Soren, sans parler de Zelevas qui parlait d'elle avec moult fiel. Azura était-elle la seule ici à faire confiance à Koraki ? Peut-être, mais elle s'en fichait. Si elle avait été réellement mauvaise, elle aurait atteint à la République bien plus tôt et n'aurait pas employé des moyens si détournés. Aux yeux d'Azura, bien sûr, la vice-présidente n'était pas toute blanche, mais qui l'était ? Même son précieux Zel ne l'était pas. De facto, Azura se devait de l'être, juste pour compenser les erreurs des autres.

    Et si pour cela elle devait serrer la main de la mage noire, et bien soit ! Si ça permettait de sauver des vies, par l'entremise de Koraki, alors c'était assurément la bonne course à suivre. Lorsque Koraki lui avait assuré faire tout ce qui était en son pouvoir pour protéger le peuple, elle l'avait convaincu, lui prouvant que leurs objectifs étaient convergeant sur ce point là au moins. C'était tout ce qui comptait, et si pour cela il fallait passer un quelconque pacte pour la motiver un peu à remplir se fonctions, et bien soit !

    Une explosion dans le lointain empêcha Azura de s'abîmer d'avantage dans son relativisme latent. Tout ceci devait s'arrêter au plus vite, l'assaut devait être repoussé, les chefs adverses arrêtés et le chaos devait prendre fin fissa. La Consule n'osait imaginer le nombre de morts qui s'accumulaient déjà là-bas, dans cette folie de quelques sorcières et séditieux avides de pouvoir. Selon Koraki ils ne perpétraient ces horreurs que pour quelques babioles cachées dans les caves de la Maison Bleue, ce qui rendait tout ce cirque encore plus déplorable qu'il ne l'était déjà. Azura se serait bien écroulée face à une telle géhenne, fondant dans une tristesse désespérée qui lui ferait couler toutes les larmes de on corps, mais elle se devait de paraitre déterminée et forte, pour galvaniser ceux qui la suivait. Tel était son devoir.

    - Non je l'ignore, et peut-être vaut-il mieux qu'il en reste ainsi, vous ne croyez pas ? Question rhétorique, elle enchaina. Vous avez raison Soren. Retrouvons Mirelda. Mais d'abord, nous nous devons d'appréhender cette Reine de Piques, pour qu'elle ne commette plus d'atrocités. Et Dorylis, si vous voyez que la situation devient trop critique, tenez-en à ce que nous avons dit : Extrayez-vous de ce bourbier.

    Cet objectif permettait au moins de régler la question de leur ennemie du moment, mais aussi de sécuriser la Maison Bleue sans parler, un objectif personnel mais cher pour Azura, de s'enquérir de la situation de Zel. Même si Mortifère était là pour le défendre corps et âmes, il fallait qu'Azura sache où il en était. Non pas parce qu'il était en danger, mais bien parce qu'il pouvait lui même représenter un danger pour Mirelda Goldheart...

    Résumé :



    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Genryusai
    Genryusai
    Messages : 42
    crédits : 66

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3656-genryusai-termine#34263
  • Dim 11 Fév 2024 - 13:23
     
    Alerte rouge à la Maison Bleue
    Feat. La République

    Le groupe d’Effraies menés par le Bouclier-Enclume progressait lentement dans le bois, non loin des autres combattants. De bons éléments, ces Effraies ! Choisis parmi l’élite des Officiers Républicains, qui se considéraient eux-mêmes comme l’unique élite. Le protecteur du Porte-Parole n’avait fait aucun commentaire sur la façon dont ces deux compagnies se vouaient un mépris mutuel, car n’étais-ce pas pareil au sein de la GAR ? Un peu de chamaillerie entre soldats était une bonne chose pour maintenir un niveau sain d’agressivité, et c’était le boulot des sous-officier de canaliser le tout pour éviter un débordement, de maintenir la discipline le temps de trouver un ennemi, un exutoire à toute cette hargne !

    En voyant ces officiers républicains casser du sucre sur le dos de leurs collègues, le porteur de bouclier repensait aux soldats d’infanterie de marine de la Grande Armée. De sacrés connards, ceux-là ! Prompts à chercher les ennuis, mais il fallait être un minimum timbré pour faire leur boulot : Premiers au combat, premiers à mourir. Oh, pour sûr, les soldats lourds comme le Bouclier-Enclume n’étaient pas en reste quand il s’agissait d’aller au front, fixant l’adversaire sur place pour permettre à l’infanterie régulière de manœuvrer à leur avantage, mais selon lui l’infanterie de marine était le véritable fer de lance de la GAR.

    Les ordres fusèrent, sortant le Drakyn de sa réflexion : Un rassemblement d’individus non-identifiés, une cinquantaine de personnes, sous terre, repérés par le commandant Dosian. Le protecteur au bouclier se plaça en tête, et avança lentement vers l’endroit désigné, tout en lançant lui-même un ordre en agitant sa main libre :

    « ONS’DISPAISS’ BWOYZ ! »

    Les Effraies qui suivaient cette armoire à glace finirent par comprendre qu’il fallait se disperser, mettre une distance entre chaque homme. Si jamais le sol abritait des ennemis, une tactique logique serait de faire s’effondrer le sol sous les Républicains et profiter de la confusion pour les massacrer, et quelle meilleure cible qu’un groupe bien compact ? Des troupes éparpillées, en revanche, seraient plus difficile à piéger ! Quoi qu’il en soit, le Bouclier-Enclume continuait sa progression, chaque pas effectué avec prudence.

    En première ligne, car là était sa place.


    Spoiler:
    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Mortifère
    Mortifère
    Messages : 153
    crédits : 200

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2391-mortifere-la-prouesse-republicaine-termine
  • Dim 11 Fév 2024 - 17:02
    Face à l'apparente confusion de l'entité n'ayant de jeune fille que les traits, Mortifère demeura sur ses gardes. Légèrement de biais face à cette mystérieuse adversaire qui passait de l'agression aux questionnements avec une déconcertante aisance, le soldat ne se laissait nullement apprivoiser par l'apparence enfantine de la sorcière qui portait particulièrement bien son titre, à en juger par ses sautes d'humeur absolument extraordinaires. Zelevas consentit à échanger avec la demoiselle et bien qu'Abraham eut l'impression de perdre du temps face à une poursuivante particulièrement retors qui gagnait sans doute du terrain en même temps qu'ils conversaient, le militaire ne dit mot et laissa le Sénateur procéder, non sans jeter parfois quelques regards inquiets vers le haut de la cage d'escalier.

    Les révélations que firent le Fou ne furent pas seulement intrigantes, mais véritablement dramatiques. Exousia avait toujorus été pour la République une figure aussi emblématique qu'énigmatique et si les propos tenus par la sorcière qui leur faisait face manquait peut être de cohérence, ils semblaient toutefois être sincères, ce qui ne manquait pas d'inquiéter le géant d'acier, probablement tout autant que son mentor. Ainsi, dame Exousia était associée  d'une manière ou d'une autre aux entités qui s'étaient attaqués à la République mais, de ce que parvenait à déchiffrer Mortifère de ce discours, elle avait trahie ces dernières et avait refusé de collaborer avec depuis "La Tour".

    Fronçant les sourcils, Mortifère accorda à son compagnon un regard dans lequel se lisait une once de confusion. Trop profondément altéré par les drogues qui coulaient dans ses veines pour ressortir pleinement l'angoisse, il sentait poindre néanmoins un frisson qui lui parcourait l'échine. A quel point Exousia avait collaboré avec cet ennemi, avait elle infiltré leur réseau sciemment pour le bien de la Nation ou avait elle simplement changé d'avis sur ce que pouvaient lui apporter ces créatures à mi-parcours ? Dans ce jeu d'allégeance dont les règles se complexifiaient sans cesse, même celui dont les attributions paraissaient diablement simples était désormais en proie au doute. A qui se fier, vers qui se diriger ? Comment savoir qu'un ordre ou un autre ne serait pas intimé par un traître à la cause nationale ?

    Tiré à ses réflexions par Zelevas, Mortifère demeura immobile un moment, les yeux rivés droit sur la demoiselle en proie à ses propres interrogations. Visiblement perdue dans ses élucubrations, elle ne semblait pas représenter un danger immédiat et les explosions retentissant aux étages supérieurs ne laissaient que peu de place aux questions concernant l'avancée de la sorcière la plus dangereuse du lot. Les yeux du géant se réorientèrent vers le Sénateur et après un hochement de tête furtif, Mortifère s'élança sur les traces du vieil homme, continuant la progression en laissant derrière ce mystérieux personnage qu'ils venaient de croiser. Une fois à l'écart de la demoiselle, le militaire se permit de reprendre la parole :

    "Sénateur, à quelle famille fait elle allusion, selon vous ? Avons-nous scellé quelque part certaines de ces monstruosités ? Je pensais notre seule captive défunte."

    Les réponses ne vinrent pas immédiatement car, avec diligence, Mortifère dut se heurter à un obstacle dont il fut contraint de se débarrasser. Dans une vaine tentative de bloquer la route aux assaillants, du personnel avait entreposé une barricade supposée freiner les bêtes assoiffées de sang. C'était une tactique désespérée qui, en l'état, stoppait autant les assaillants que les assiégés. Devançant Zelevas pour s'en charger le plus vite possible, il fit signe au Sénateur de se mettre à couvert et vint armer son immense bras mécanique, qu'il abattit avec une force implacable sur les commodes, étagères et morceaux de porte qui avaient été empilés à la hâte pour former un semblant de barricade. Démolie à l'impact, la barrière bien fébrile fut explosée entièrement par le bras électrifié du colosse qui s'empressa d'enjamber les décombres, Zelevas sur ses traces.

    Résumé:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum