DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-BleueAujourd'hui à 17:36Dorylis de Rockraven
    Rosae rubrae Melancholiae [Isolde]Aujourd'hui à 17:26Isolde Malkyn
    Visite de courtoisie [FT. Corvus]Aujourd'hui à 17:23Corvus Sanariel
    Entre l'ombre et la lumière (PV Cyradil Ariesvyra)Aujourd'hui à 17:14Cyradil Ariesvyra
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 16:12Qwellaana Airdeoza
    Les roses dispersées par la pluie [PV Isolde]Aujourd'hui à 13:57Vaenys Draknys
    Achats de Pouvoirs - IsoldeAujourd'hui à 13:03Isolde Malkyn
    Liberté encrée dans la peau - feat. ErsaAujourd'hui à 11:23Ersa Vatt'Ghern
    Recherche rps/liens [ouvert]Aujourd'hui à 11:12Dimitri Chagry
    Reflets BrisésAujourd'hui à 9:42Erwin Staal
    +8
    Savoir
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zéphyr Zoldyck
    Kahl
    Alasker Crudelis
    Lardon
    Deydreus Fictilem
    PNJ
    12 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 167
    crédits : 3855

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Ven 26 Mai 2023 - 12:27
    Kahl et son supérieur eurent tôt fait de changer l'ogre zombifié à la jambe broyée en bouillis de chair purulente et d'os réduits en poudre. Satisfait d'avoir annihilé la menace malgré une légère blessure causée par son inattention, le géant des glaces sourit de plus belle face à Alasker et lui offrit en guise de remerciement l'une de ses fameuses révérences exagérées jusqu'à devenir comiques. Le regard du loup ne trompait pas. Malgré ses longues années de service et son entraînement rigoureux, il n'était parvenu à obtenir en matière de discipline que le strict minimum et c'était sans doute au prix d'un grand effort qu'il continuait à garder un œil sur ses troupes plutôt que de tout détruire sur son passage sans la moindre distinction. Sans plus de cérémonie, l'oni sauvage hocha la tête puis bifurqua vers une nouvelle masse grouillante et se mit à frapper sans ménagement tout ce qui passait à portée de masse.

    "Kahl, repli !"

    La tête du monstre cornu pivota lentement lorsque l'ordre fut prononcé. Il savait pertinemment qu'une directive aussi ennuyeuse n'allait pas tarder à revenir sur le tapis, puisque la vague cadavérique ne paraissait pas s'affaiblir de manière suffisamment significative pour permettre une véritable percée. L'Ogre était cela dit toujours déçu lorsqu'on lui interdisait de massacrer jusqu'à plus soif, pourtant il ne broncha pas cependant et se contenta d'entamer une marche arrière, étant toujours encerclé par d'autres morts bien trop peu belliqueux à son goût. C'était sans très grande conviction qu'il balayait les plus faibles d'un simple revers machinal tout en amorçant son retour vers les lignes alliées. Tout en explosant une cage thoracique, il grogna :

    "Et pourquoi ne pas simplement continuer jusqu'à ce qu'on en finisse ici ?"

    Le Dévoreur qui était intervenu le rappela aussitôt à l'ordre, avec un peu d'agacement cette fois-ci. Par chance, il avait de quoi se défouler sur place et n'avait pas besoin de s'en prendre directement à son camarade. Après avoir raccourci par la force l'un des morts-vivants à l'aide de ses deux haches démesurées, le soldat reprit dans un beuglement rauque :

    "Excellente suggestion, tout à fait digne du vide qu'il y a entre tes cornes et tes cheveux. Repli, sombre connard."

    "Si tu tombes, je t'aide pas."

    "Moi non plus."

    Leur conversation fut abruptement interrompue lorsqu'au loin, des lueurs ainsi que des bruits distincts d'explosion attirèrent leur attention. Sans cesser de combattre, les deux guerriers jetèrent tout de même un coup d'œil aux nuages de fumée qui s'élevaient par delà les murs. Un soldat sain d'esprit aurait sans doute été inquiété par une telle manifestation mais les deux guerriers, trop aliénés pour s'en inquiéter, se contentèrent d'éclater de rire tout en continuant leur œuvre macabre.

    "Qu'est ce qu'ils foutent, là-bas ?"

    "Je n'sais pas. Ils ont l'air de s'amuser, en tout cas."

    Il y avait du bon dans le mal, visiblement, car la monstrueuse détonation semblait avoir fait oublier aux deux sauvages leur brève querelle. Kahl profita d'un court moment de répit entre deux combats pour replacer sa masse dans son dos, puis il porta ses avant-bras jusqu'à sa gueule et expulsa de cette dernière un filet de givre qui vint recouvrir sa peau épaisse de deux égides tranchants. La glace craquela et des pieux de glace se formèrent aux extrémités, lui donnant ainsi à des armes disposant de moins de portée, mais lui permettant d'éviter de fracasser le crâne de son allié par inadvertance. Sans s'éloigner l'un de l'autre, ils retournèrent progressivement jusqu'à leur point de repli situé au niveau des lignes arrières.

    RESUME:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Alasker Crudelis
    Alasker Crudelis
    Messages : 159
    crédits : 2603

    Info personnage
    Race: Loup-Garou
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t889-alasker-crudelis-iratus-termine
  • Ven 26 Mai 2023 - 20:21
    Les murs n'étaient pas simplement tombés. Ils avaient brûlé. Si fort, si ardemment, que même les plus enragés des Dévoreurs, au beau milieu d'un massacre de plus, s'en étaient rendu compte. Les déflagrations successives, la pluie de débris, les hurlements d'un milliers d'occupants terrifiés…pendant un temps, un battement de cœur, un clignement de paupière, tout ce chaos et ses implications avaient su se frayer un chemin jusque dans les esprits perturbés des tueurs en rouge.
    Et puis une lance s'était écrasée contre le plastron d'airain du chef des Dévoreurs. Incapable de percer sa surface bombée, la pointe avait glissé à la recherche d'une faille jusqu'à venir se coincer dans l'articulation d'une spallière. Le manche s'était brisé. Alasker avait puni son porteur d'un revers de hache l'ayant proprement ouvert de haut en bas.

    "-Prévenez Kahl, c'est l'heure !" Furent les seules paroles qui échappèrent de la gueule de cauchemar ayant un quelconque rapport avec le drame venant de se jouer. Sa voix grave parvint à réaliser l'exploit de couvrir le brouhaha ambiant durant quelques secondes. "Dites au bleu d'en tuer quelques-uns pour nous, à la ville."
    Sa main gauche se referma sur une portion de chair fragile entourant tant bien que mal des côtes apparentes. En resserrant sa prise, il éventra le mort-vivant et brisa ce qui permettait à celui-ci de se maintenir assez droit pour tenir une arme. Le pied botté du berserker vint écraser ce qui restait de la carcasse, mettant fin à ses gigotements ineptes. La place que cette dernière pacification lui offrit permit à la Salvatrice de décrire un nouvel arc de cercle autour de son porteur, fauchant tout être moribond se trouvant à portée. Une pluie de viscères et d'os résulta de cette dernière action. L'odeur atroce se fraya un chemin au travers de son heaume, assez forte, assez épaisse, pour qu'il puisse la goûter, et la grimace qui en découla laissa passer un filet de bave entre ses lèvres séchées par son propre souffle.
    "-Ca n'est pas le travail d'un nécromancien." Observa Nahr, qui se battait de nouveau aux côtés de Gorog, près de leur chef.
    "-Sans blague." Rétorqua le lycanthrope en abattant sa hache sur un cadavre en armure. Le fait de parler calmait une part de sa rage, le forçait à penser plus froidement, peut-être plus efficacement, et il s'accrocha à ces quelques phrases pour éviter de sombrer de nouveau en cet instant critique. "C'est l'état des remparts qui te fait dire ça ?
    -Quels remparts?" Grinça Gorog, son marteau de guerre finissant d'achever un monticule de chair suturée et dépourvu de jambes.
    Les bords de sa vision s'élargirent alors qu'il reprenait la pleine possession du fil de ses pensées. Le décor dans lequel il évoluait se révéla pleinement à lui et Alasker pu découvrir à quel point le juste courroux des Dévoreurs avait causé des dégâts :
    Le sol sableux était plus que simplement maculé de sang et de corps : il en était recouvert. Tout autour des porteurs d'armures cramoisies, des dizaines, peut-être même des centaines de cadavres mutilés saignaient un ichor noirâtre que le désert -pourtant toujours assoiffé- ne parvenait plus à boire. Compter les victimes aurait été impossible, d'autant que d'autres se bousculaient sans cesse pour entrer dans ce champ de morts, mais une chose, au moins, restait sûre :
    Cela ne suffisait pas. Qu'importe le nombre de morts-vivants vaincus, il en arrivait toujours plus. Et maintenant que les remparts étaient tombés, la vague incessante risquait fort d'engloutir la ville entière.
    Mais ce genre de considération ne pouvait suffire à entamer l'appétit de la Salvatrice comme de son porteur. La hache s'abattit de nouveau, fendant un crâne, un cou, puis enfin un torse. Un coup de tête pulvérisa une cage-thoracique vide. Une épaulière d'airain enfonça un casque de faible facture en brisant son contenu, qui se mit à couler au travers d'une gueule ravagée.
    Le massacre devait continuer. Chaque mort vaincu ici soulageait un peu les défenseurs. Telles étaient les instructions. Telle était, de toutes façons, la voie des Dévoreurs.
    Mécaniquement, le géant continuait à tuer, ses bras désormais plus dirigés par la mémoire musculaire des dernières heures que par une quelconque forme de rage. La Salvatrice fauchait les morts avec une aisance obscène, emportant à chaque coups la moitié des corps dans les airs. Si Alasker doutait que la ville puisse échapper à ce cataclysme, il n'avait pas le moindre doute concernant sa propre survie, celle de ses hommes, de Deydreus ou des Serres accompagnant l'armure noire. Les morts-vivants ne restaient -pour l'heure- que de piètres mais infatigables combattants. Et leur inhérente maladresse ne pouvait qu'espérer causer des pertes minimes aux plus expérimentés des tueurs.
    Alors, il continuait à tuer, incapable -comme toujours- de craindre pour sa propre vie ou celle de ses hommes. De même se soucier du sort des faibles hurlant de peur depuis leur fragile petite ville aux remparts brisés.
    Soudain, un éclair traversant la molle vermine. Une silhouette fine, trop agile et élégante pour appartenir au monde des morts. Zephyr. Zephyr venait à lui.
    Alasker salua le maître-espion d'un grognement avant de planter le pique au sommet de la Salvatrice dans une gueule pourrie, qui cessa instantanément d'essayer de mordre son poignet.
    Les gémissements de la horde, mêlés au chaos provoqué par la ville mourante, ne suffirent pas à rendre inaudible la demande du bellâtre imberbe et le lycanthrope acquiesça d'un hochement de tête imperceptible parmi un tel chaos. La mention du nord attira son regard, qui s'éleva jusqu'à la position indiquée sans trouver quoique ce soit de significatif.
    "-C'est toi le maître espion fiston." Grommela-t-il avant d'élever la voix. "Gorog ! Tu prends le relais ici ! Sécurisez-nous une bonne retraite."
    L'intéressé termina de briser les jambes fragiles d'un gobelin mort-vivant avant de répondre :
    "-Bien compris chef." Aussitôt, l'orc à barbe blanche se mit à vociférer un flot d'ordres visant plus à ranimer un soupçon de conscience parmi les Dévoreurs qu'à véritablement mettre en place une formation.
    Satisfait, Alasker se détacha du monticule de cadavres pour rejoindre Zephyr.
    "-Pas besoin d'autres clones, c'est que du menu fretin, là." Pour illustrer son point de vue, le géant libéra la Salvatrice de l'emprise de sa main gauche, le temps de décrocher avec aisance une tête caquetante de deux frêles épaules décharnées. "Moins on est nombreux, moins on attire l'attention." Reprenant son arme à deux mains, le berserker frappa de sa lourde lame un corps trop épais, qui rejoignit ses tripes dans le sable un battement de cœur plus tard.
    Sur ces bonnes paroles, ils se mirent en route. Traversant littéralement le peu de résistance nécrotique osant se mettre en travers de leur chemin tout en prenant soin d'éviter le gros de la horde. Le duo s'approcha lentement mais sûrement de l'objectif désigné par Zephyr. La brute, incapable de faire preuve d'autant de raffinement que le maître espion courant à ses côtés, abattait sa hache tel un fendoir sur les créatures que l'oreille se contentait d'esquiver. Chacun de ses coups se voyait accompagné d'un souffle rauque, puissant, n'ayant rien à envier aux défunts ogres morts vivants. Chacune de ses inspirations lui amenait un goût de chair fondue et de fumée en bouche. Sable d’or brûlait dans sa mort. Et l’odeur de son bûcher funèbre parvenait presque à masquer la puanteur de ses bourreaux.  
    "-Je n’aime pas trop titiller cette horde, Zephyr.”Observa le géant, les mâchoires serrées, en remarquant que quelques nouvelles têtes pourries se tournaient dans leur direction. La soif de la salvatrice eut raison de trois d’entre-elles. “J’espère que tu sais ce que tu fais.


    résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 529
    crédits : 3455

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Ven 26 Mai 2023 - 22:03
    "There is method in the wild corruption here. It bears a form both wretched and malevolent. "

    Le repli dans les quartiers compromis se poursuivait inlassablement. Parfois organisées, parfois dans un chaos complet, les forces en présence tentaient de retrouver un semblant de sécurité auprès de leurs semblables. De l'autre côté, les morts continuaient d'avancer. Raclant le sol de leurs membres pourris et grognant de leur gorge en putréfaction, les nombreux morts se gargarisaient presque du carnage à venir. Car dans l'horreur que la chute avait provoqué, il n'y avait pour eux que délice et félicité.

    Les soldats se regroupaient, formaient une nouvelle ligne de défense sous les ordres directs de la Griffe et ses relais. De nouveaux groupes étaient formés en fonction des différentes informations remontées. La bataille n'était pas dans une situation très agréable pour les vivants et les morts gagnaient du terrain. Mais l'espoir n'était pas encore broyé. La fin n'était pas encore arrivée. Car tant qu'au moins un cœur reikois battait, les combats perdureraient. Tout du moins, c'est ce que se répétaient en boucle les nombreux gardes, soldats et volontaires qui cherchaient à repousser le mal qui rongeait à présent l'intérieur de l'ancienne ville portuaire.

    Il restait à présent à savoir si cet espoir tiendrait, ou s'il se ferait engloutir par la horde de morts-vivants.



    GROUPE TORTORES: @Alasker Crudelis  @Zéphyr Zoldyck  
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 1ukE9Aj

    Evoluant en marge de la horde, Zéphyr et Alasker parvenaient à progresser en direction de l'étrange anomalie. La stratégie mise en place par le duo fut assez efficace pour leur permettre d'avancer sans que l'entièreté de la horde ne se retourne sur eux. A vrai dire, les Dévoreurs en présence représentaient un bien meilleur festin que deux individus de toutes façons trop rapide pour que l'amoncellement cadavérique ne daigne se tourner dans leur direction. Assez vite, le maître-espion sentit son mana revenir à la normale, son clone disparaissant après avoir accompli sa tâche et que ce dernier ne se soit trop éloigné de son créateur. A présent "complet", le maître-espion disposait de toutes les informations nécessaires et pouvait avancer "sereinement".  

    Au bout de quelques longues minutes, le groupe fut arrêté net par de nouveaux arrivants particulièrement agiles et vicieux. Des Chasseurs, semblables à ceux œuvrant à l'intérieur de la ville. Cliquetants dans leurs armures et grognant, ces monstres rapides réalignèrent leur armement et se jetèrent avec fureur sur les deux reikois qui cherchait à percer les secrets de l'anomalie. Et contrairement à la masse grouillante, ces êtres impies étaient bien plus vifs et adaptatifs. Mais, aussi, ils représentaient le dernier rempart avant que Zéphyr et Alasker ne puissent analyser ce qui s'apparentait à présent à une sorte de bulle qui semblait à la fois absorber et renvoyer la lumière nocturne de la lune.

    Objectif:
    - Se débarrasser des Chasseurs: 0/1
    - Aller observer l'anomalie: 0.5/1
    - Survivre : 2/2

    GROUPE BELLATORES:  @Brak'Trarg  @Tagar Reys  @Lardon  @Astryd Isdotyr
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 VhpppY0

    Les lignes arrières étaient un agglomérat de pleins de positions défensives. Si la majorité des combats avaient actuellement lieux au Nord et un peu à l'Est, les soldats tentaient par différents moyens d'étendre leur cordon pour éviter tout débordement et retenir au maximum les zombies qui progresseraient inéluctablement vers l'intérieur de la ville. De ce fait, il fallait combattre pour sa vie mais aussi user de son cerveau pour tenter d'endiguer la vague infinie qui déferlait sur les différents points de rassemblement.

    Lorsque la nouvelle batterie d'ordres fut relayée par les différents mages télépathes, les guerriers reprirent du poil de la bête et commencèrent leurs manœuvres. L'objectif était clair: tenir la ligne sur toute sa longueur, et repousser l'ennemi envahisseur. Naturellement, la chose était plus simple à dire qu'à faire et il faudrait beaucoup d'abnégation pour parvenir à remplir ces différentes missions. Néanmoins, le déploiement d'un groupe plus spécialisé au cœur de la zone compromise ainsi que la transmission des positions alliés connues permettait aux hommes et aux femmes de ne pas perdre espoir. Même sans renfort, ils allaient tenir. Ils le devaient, car ils ne se battaient plus pour eux mais pour les faibles qui hurlaient de terreur tandis que l'ennemi progressait. Ils étaient un rempart. Un bouclier sensé protéger une population aux aboies et pour cela, la ligne ne devait se briser comme les remparts plus tôt.    

    Objectif:
    - Parvenir à repousser la horde qui s'attaque aux lignes de défenses: 0/1
    - Etendre la ligne de défense: 0/1
    - Survivre : 4/4

    Etat de santé Brak: Légèrement blessé // Etat de santé Astryd: légèrement blessée

    GROUPE NAUTAE: @Broken Goat  @Afosios Smaragdi  @Shan'ael Lipswyrm
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 Qo4rZQw

    Les trois groupes d'enquête progressaient. Chacun leur tour, les différentes patrouilles entraient et fouillaient différentes maisons du quartier afin de dénicher l'origine de ces maudits suppliques douloureuses. Pour le moment, les groupes ne trouvaient que maisons abandonnées ou nids de morts vivants égarés. Mais toujours aucune trace du monstre. Si la frustration commençait à poindre pour certains des soldats, et le doute concernant les propos d'Afosios à apparaître, la fin des investigations sur deux des trois zones permit au moins d'en arriver à une conclusion simple: Le monstre se terrait dans la partie de quartier où se trouvait Broken Goat qui, grâce à son ouïe, put entendre dans quelques maisonnées des bruits suspects. Félicité par ses pairs pour sa trouvaille, le groupe gagna en moral et reprit une progression plus rapide alors qu'une fois avertis, les mages télépathes transmirent l'information à Morgoth et Afosios. Il ne restait à présent que quelques maisons potentielles. Le cobe allait-il pénétrer dans ces dernières avec les soldats l'accompagnant, ou bien attendrait-il l'arrivée du "favori" de l'impératrice et de potentiels alliés?

    Pour Shan'ael, la ligne de défense tenait bon. Assisté par les Serres présents et autres gardes de la ville, il n'avait aucun mal à repousser les morts et maintenir le contrôle fragile que les forces de défense avaient déjà mis en place. Seulement, la question n'était plus de simplement tenir. Il fallait restaurer les ordres d'évacuation, surtout maintenant que la position potentielle du monstre rôdant dans le quartier était plus ou moins triangulé. Pour ce faire, il fallait encore vaincre les monstres réanimés et marins, et assurer un cordon de sécurité solide pour que les civils s'élançant vers les bateaux ne finissent pas en casse-croûte nocturne à une horde affamée.


    Objectif:  
    - Trouver l'origine des murmures: 0.5/1
    - Aider à la reprise des évacuations: 0/1
    - Survivre 3/3  

    Etat de santé Broken: Légèrement blessé (mental stable) // Etat de santé Afosios: Légèrement blessé (mental toujours "stable")

    GROUPE SPINA: @Shaina Solare  @Kaelinn
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 9FfjLNF

    Observant activement les potentiels mouvements et autres étrangetés que les rues pouvaient abriter, le duo en hauteur faisait son maximum pour percer l'étrange mystère que les goules modifiées représentaient. Au sol, l'élémentaire de lave usait de son pouvoir avec efficacité, réduisant en bouillie les quelques rares monstres qui parvenaient à échapper à l'étrange "chasse taupe" qu'elle pratiquait.

    Malheureusement, l'observation ne fut qu'une réussite partielle. Le duo repéra bien quelque chose. Une source d'où provenaient différentes créatures et qui semblaient également les faire converger. Un bloc d'habitations, un peu plus au nord des remparts Sud mais toujours dans ce même quartier. En réalité, la jumelle et l'oiseau ne purent obtenir plus d'informations non pas car elles avaient spécifiquement manqué une silhouette ou quoique ce soit, mais car si elles voulaient en savoir plus, elles allaient devoir mettre toutes deux pieds à terre, rejoindre Shaina et, ensemble, pénétrer dans le fameux complexe de maisons pour percer tout cela au clair.

    Une chose était certaine cependant. L'intérieur du bâtiment serait très probablement rempli de goules à tentacules et autres monstruosités n'attendant que leur approche pour se jeter sur elles.  

    Objectif:
    - Combattre les goules présentes: 5/5
    - Continuer de tuer les goules et morts présents dans les ruelles: 0.5/1
    - Trouver leur origine et enquêter près des portes Sud: 0.9/1
    - Combler le tunnel: 1/1
    - Survivre: 3/3

    GROUPE MEDICUS:  @Nefih  @Le Porte-Mort  @Kilanna Launi  
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 97irhgL

    Soigner des âmes en peine était une tâche difficile. Encore plus lorsque ces dernières souffraient aussi physiquement et que les bruits des combats se rapprochaient inlassablement. Pour Nefih et le Porte Mort, la chose n'était plus simplement de recoudre la chair et soigner les blessures. Il fallait aussi s'occuper du moral de la population et empêcher des débordements stupides dans la seule zone "sûre" de la ville. Le discours de l'homme, bien que mal vu par une bonne partie des personnes présentes, eu tout de même le mérite de fonctionner. Si les croyants présents n'appréciaient pas les tournures de phrases de ce "messager" ni sa prétention, les propos atteignirent quand même leur cœur, apaisant leur esprit. Quand aux athées, cela n'eut pas réellement d'impact mais au moins, les pensées accusatrices et les craintes s'évanouirent. Au moins pour le moment. A présent, il restait tout de même à s'occuper des nombreux blessés.

    Pour le couple hybride, les retrouvailles avec l'élémentaire de vapeur furent de courte durée. En effet, de nouveaux ordres firent leur apparition et Zaïn,  dont les prouesses avaient été remarquées, était demandé au niveau de la porte Est pour rejoindre un groupe spécialisé. Quand à la protectrice officielle du ministre, le choix était sien: rester au niveau du groupe Medicus pour protéger la population des nombreux zombies et chasseurs rôdant depuis la zone compromise, et ainsi sécuriser un lieu de repli serein pour le groupe spécial et les potentiels blessés, ou repartir en direction du ministre au Nord. De plus, le groupe au sein de la demeure manquait de main et même sans savoir médicale, toute personne valide pouvait se rendre utile. Changer les bandages, nettoyer les plaies. Accompagner les mourants, les empêcher de se relever par la suite... Il y avait tant à faire.  

    Objectif:
    - S'occuper des civils et autres blessés tout en protégeant la demeure: 0.5/1
    - Régler le problème de la crypte et des morts-vivants approchant: 1/1
    - Calmer les choses au sein de la demeure: 1/1
    - Survivre: 3/3

    GROUPE VENATOR: @Oyun  @Violence  @Kahl  @Zaïn Tevon-Duncan
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 Q0Ur8wp

    D'après les rapports parvenus jusqu'au commandement, une présence démoniaque se trouvait en plein cœur de la ville. Si son origine était inconnue et s'il n'était pas encore sûr de son lien ou non avec l'armée des morts, une chose était certaine. La menace potentielle devait être identifiée, et abattue au besoin. Pour ce faire, un groupe de combattants spécialisés fut formé. Un agglomérat de trois guerriers reconnus, ainsi que quelques soldats pour les assister. Pour celles et ceux présents au niveau des lignes arrières, l'ordre fut de se rendre aux portes Est où le dernier membre de ce petit groupe les attendrait. Un Oni bleu particulièrement énervé. Le but encore une fois était assez simple: Résoudre le mystère de la présence démoniaque, et éradiquer tous les morts et autres saloperies qui pouvaient rôder entre les murs des maisons en feu de la cité portuaire.

    Pour la dite présence, les choses était à la fois jouissives et inquiétantes. Le chaos se répandait à grande vitesse au travers de la ville et les combats se démultipliaient, nourrissant l'appétit sans fin de Violence. Cependant, l'armée des morts n'avait aucun plaisir ou passion partagée avec l'épée corruptrice et chaque fois, cette dernière se devait de bouger pour ne pas finir submerger par la foule nécrotique. Si elle n'était pas au courant du groupe spécialement dépêché pour l'identifier et potentiellement la combattre, la lame savait au moins que les macchabés, eux, n'en avait que pour le cerveau pourri et corrompu de son hôte. Et libre à elle de combattre ces êtres décérébrés ou de continuer de se balader de toits en toits pour savourer le chaos ambiant.

    Objectif:
    - Enquêter sur la présence démoniaque et l'éliminer si elle représente une menace ou si elle est liée aux morts: 0/1
    - Abattre les "chasseurs" et autres horreurs rôdant dans la zone compromise: 0/1
    - Survivre: 4/4

    Etat de santé de l'hôte de Violence: Légèrement blessé / Etat de santé de Kahl: Légèrement blessé

    Résumé de ce tour:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 142
    crédits : 2720

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Sam 27 Mai 2023 - 4:24
    Lardon cru que l'un des capitaines allait exploser lorsque est arrivé un groupe de survivant depuis la zone des halles, le mage de tête qui contrôlait une grande sphère métallique venait rompre la chaîne de l'un des pièges en place mais contre toute attente, il interrompait son geste de l'attraper par l'épaule pour l'engueuler. Peut-être à cause des gardes qui s'étaient dressés comme un mur pour empêcher la saisie, ou alors peut-être parce qu'à peine arrivé l'homme aux beaux vêtements un peu poussiéreux avait commencer à déplacer son "arme" de métal d'un bout à l'autre de l'avenue pour écraser les morts-vivants qui commençaient à arriver, ou bien sûrement parce qu'il recevait de nouveaux ordres télépathiquement puisqu'il fit immédiatement volte-face pour appeler à l'attention de défenseurs.

    - Soldats ! Notre ligne de défense au Nord et à l'Est sont encore faible, nous devons impérativement l'étendre avant que les morts n'arrivent et nous encerclent ! Formez des groupes et bloquez les ruelles, utilisez des pieux et tout ce que vous trouverez. Je veux aussi des vigies sur les toits entre chaque rue pour guider les retardataires à évacuer et prévenir de la progression de la horde. Rompez !

    Personne n'était au garde-à-vous mais la plupart des soldats s'activaient au dernier ordre. Lardon restait fixe quelques secondes de plus, tentant en vain de contacter son amie Siline par le biais de la pensée et bien que l'absence de réponse l'inquiétait grandement, il n'avait pas le luxe de pouvoir s'attarder sur la question plus que cela. Les morts n'attendaient pas, ils étaient toujours en marche et éprouvaient déjà à certains endroits les défenses de cette nouvelle ligne de front.
    L'hybride secouait la tête pour faire revenir son esprit à l'instant présent, il devait se joindre à un groupe car lui seul et son quatuor d'escorte risquait d'être une défense bien trop légère pour tenir un point d'accès. Les groupes se formaient naturellement entre soldats, miliciens et volontaires qui se connaissaient, de fait le cochon hésitait légèrement à aller s'incruster dans l'un d'eux, remarquant finalement les personnes atypiques qui se tenaient près de la fosse.
    Il y avait le mage, bien sûr, dont les riches vêtements faisaient se demander à Lardon s'il n'était pas un marchand ou un noble, sans compter la présence de ses gardes du corps qui même ici restaient aux aguets, lançant des regards acérés pour couvrir ses arrières.
    Proche de lui, une femme à la chevelure blonde qui semblait blessée au flanc, elle y portait parfois sa main et il lui arrivait de grimacer à certains de ses mouvements. La finesse de son armure la démarquait d'une simple soldate ou milicienne de Sable-d'Or, peut-être faisait-elle partit des renforts d'Ikusa. Les éclaboussures sur son épée et sa cotte de protection laissait supposer qu'elle avait du se frayer un chemin dans les tripailles des zombies pour parvenir jusqu'ici, elle était également accompagnée d'une femme tout aussi essoufflée qui se tenait très proche d'elle. Une amie ou une écuyère sans doute.
    Et puis il y avait un troll. Enfin non, un orc, il était tout vert. Un orc-troll ? Une hybridation intéressante puisqu'il était si grand qu'il aurait pu rivaliser à la lutte avec l'un de ceux qui avaient été tué près de la porte Nord, et bien plus musclé encore. Lardon avait d'ailleurs failli avoir une attaque cardiaque lorsque cette silhouette géante était apparue en descendant depuis la pénombre des airs et s'était retrouvé éclairée par les torches du carrefour. Certains défenseurs avaient presque dégainés leurs armes lorsqu'il avait atterri mais son attitude protectrice envers le mage de métal, et surtout qu'il n'avait pas l'air d'être un cadavre réanimé, avait tranquillisé les soldats proches trop à cran.
    Malgré tout, il agissait comme un répulsif à curieux, certains des villageois effectuaient volontiers un détour s'ils devaient passer trop près du géant vert et ce même si ce dernier leur adressait de temps en temps un grand sourire en montrant ses dents comme pour essayer de les rassurer qu'il n'était pas aussi méchant qu'il avait l'air impressionnant.
    Lardon n'était pas plus tranquillisé qu'eux, c'est que l'animal pouvait s'en problème regarder par la fenêtre du premier étage juste en passant devant, tant il était grand. Entre le troll des bois souriant et le mage qui lui tournait le dos entouré de ses gardes, les deux soldate paraissaient les plus abordables, aussi s'en rapprochait-il dans l'idée de former un groupe, ou au moins essayer.

    - Bonsoir, je... suis Lars. S'annonçait-il avec une légère hésitation, un peu mal à l'aise. En dehors du protocole de l'armée, ou ses amis, aborder des inconnus n'était pas vraiment son plus grand point fort. Il parlait tout de même assez distinctement pour couvrir le bruit ambiant de plusieurs dizaines de défenseurs en plein branle-bas de combat. On cherche à former un groupe pour aider à étendre les défenses à l'Est, ou au Nord. Ici avec le fossé, ça tiendra sûrement un certain temps. Espérons le du moins. Il ne pouvait s'empêcher de lancer quelques œillades vers celui qui faisait bien le double de sa taille. Les.. les ruelles au Nord sont plus étroites et tortueuses, et comme les morts-vivants ont déjà franchit la porte et descendent l'avenue, il y aura plusieurs endroits à couvrir mais l'avantage c'est qu'ils arriveront au compte-goutte. Lardon apercevait la grande sphère recouverte de sang, de bile et de tripes à force d''aplatir le moindre zombie qui arrivait, ici c'était sûr, aucune "goutte" ne passait. A l'Est par contre il n'y a qu'une rangée de maisons et une rue parallèle à la place du marché et qui s'enfonce jusqu'au cœur du quartier. L'hybride se souvenait bien de l'agencement de la ville puisqu'il y avait passé quelques jours pour des affaires. Avec la perte des remparts, la horde va s'engouffrer dans la ville comme une vague, ce sera certainement plus dangereux de défendre là bas mais il y aura bien plus de place, que ce soit dans l'avenue ou... si vous voulez vous battre au Sud de la place pour les contenir.

    Le grand vert portait des armes à sa taille, c'est à dire des armes géantes, et la sphère métallique que manipulait le mage bien habillé était plus grande encore. C'était difficile de les imaginer se battre avec aisance dans des endroits étroits sans être gêné. Autour d'eux une partie des soldats filaient dans la pénombre des rues moins bien éclairées que le carrefour central. Quelle que soit leur destination, ils ne seront pas les seuls à tenir la ligne.

    - Je suis mage aussi, enfin un peu. Je peux manipuler la terre et les pierres sur quelques mètres pour ralentir ou déstabiliser les zombies, ça a plutôt bien fonctionné jusque là et c'est plus efficace dans des grands espaces. Partageait le dracochon. Je suis pas moins bon que les autres pour me battre et j'ai aussi quelques tours de télékinésie en poche, tant qu'il y aura des pavés ou des pierres je pourrais faire éclater quelques crânes de plus loin que mon bras.

    A sa première affectation, il ne l'avait pas mentionné, cette erreur n'avait pas eu de dénouement funeste mais il aurait été sûrement employé à meilleure fin s'il l'avait dit. Lardon ne connaissait pas encore les capacités ou pouvoirs de chacun, même si pour deux d'entre eux il avait une forte intuition, mais l'hybride était certain qu'une stratégie efficace pourrait être échafaudée en combinant leurs efforts. Il le fallait, sinon Sable-d'Or finirait par devenir Sable-Mort, leur tombeau.

    Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai 2023 - 11:16
    Elle n'eut pas le temps de s'assurer que Zaïn se portait bien qu'il fut demandé ailleurs. Néanmoins, avant de le laisser partir, elle le retint un moment pour déposer dans sa main sa dague à tête de dragon, à mi-chemin entre l'arme et l'oeuvre d'art, offerte par l'Oreille. C'était sa possession la plus précieuse, et également sa lame la plus tranchante, elle l'avait bien remarqué, les deux ou trois fois où elle s'en était servie. Car oui, l'hybride n'osait pas trop l'utiliser, la voyant plus comme un objet d'art que comme une réelle arme. Mais jamais elle ne l'aurait confiée à qui que ce soit. Cette fois, c'était une exception. Elle voulait que son compagnon lui revienne en vie. Aussi, elle accompagna son don de ces mots :

    - Je tiens beaucoup à cette dague. Tu as intérêt à revenir en vie. C'est toi qui dois me la rendre, personne d'autre.

    Puis, la mort dans l'âme, elle se résolut à se détourner. Ils se reverraient. Il le fallait. Néanmoins, en attendant, elle devrait plutôt aider les blessés... Elle n'était pas médecin, et ne savait donc pas vraiment quoi faire. Jusqu'à ce qu'elle parvienne à ce qui semblait être l'espace réservé aux cas les plus graves. Et soudain, elle eut une idée. Elle ne souffrait pas si on la blessait, et si la plaie n'était pas trop profonde, elle n'existait que durant quelques secondes...

    Aussitôt pensé, aussitôt fait. Elle dégaina la dague qu'elle avait gardée et s'entailla le bras. Récupérant le premier récipient venu, elle y déversa le plus de sang possible avant que la plaie ne se referme. Elle répéta l'opération plusieurs fois, afin de remplir son récipient, avant de héler quelqu'un autour d'elle :

    - Quelqu'un saurait comment faire bénéficier les patients d'un don du sang ? Utilisez le mien, et n'hésitez pas s'il en faut plus !

    Elle fit de son mieux pour ignorer les quelques vertiges qui la prirent alors. Elle avait peut-être été trop vite... Mais peu importait. Elle voulait se sentir utile.
    Résumé :

    Pouvoirs :
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai 2023 - 14:04
    Alerte : Défense de Sable d'Or
    Invasion venue d'outre-tombe


    Le son, bien que très discret, parvint à être localisé par le cobe. Ses oreilles étaient dressées, en alerte, comme s’il avait aperçu un danger. Le son venait d’un groupe de maisons qu’ils allaient devoir fouiller individuellement. Broken Goat devait remercier Afosios d’avoir insisté pour qu’il soit accompagné d’un mage qui allait le protéger des attaques psychiques de la créature. Ce qui était une bonne chose, bien que ça soit trop d’honneurs pour un simple affranchi comme lui. Mais ce n’était pas vraiment le moment de se plaindre et de faire le difficile. Et Broken Goat n’allait pas cracher sur cette aide bienvenue. Bien au contraire. Par contre, il constatait que ça enchantait beaucoup moins le mage. Un soldat d’élite contraint de faire garde du corps pour un ancien esclave, un hybride d’antilope. Le cobe ne pouvait pas s’empêcher de se sentir un peu mal et se faisait discret.
    Un moment donné, il se stoppa, encore en alerte, le son était d’une bien plus grande précision. Broken Goat désigna plusieurs maisons.


    - Chose être là… Mais moi pas savoir dans quelle maison…

    A sa grande surprise, les autres soldats le félicitèrent et semblaient avoir gagné en motivation. Il repensa alors aux mots de Bakt. Qu’en tant hybride, il pouvait accomplir des choses qu’aucun humain ne pouvait faire et qu’aucun cobe ne pouvait faire. Il laissa échapper un sourire avant de reprendre sa concentration. Et étrangement, le mage fut moins réticent à veiller sur Broken Goat étant donné qu’il s’était montré très utile et nécessaire pour localiser le monstre.

    Puis l’homme des Serres Pourpres à la tête de leur détachement décida qu’ils se séparent afin de fouiller les maisons désignées par le cobe. Il jugeait qu’ils devaient gagner du temps dans l’attente des renforts en éliminant des maisons supplémentaires. Broken Goat fut accompagné du mage et d’un autre soldat. Ils commencèrent par une petite maison parmi celles aux jolis toits colorés. Sans doutes un potentiel en tant que lieu touristique charmant. Enfin, elle avait eu les murs amochés par du sang. En rentrant dans cette demeure composée que d’une pièce principale, Broken Goat remarqua des lits défaits, comme si des gens étaient partis précipitamment après avoir été brusquement réveillés par les cloches sonnant l’alerte. Les murmures continuaient, le cobe faisait tout pour les localiser. Pourtant, ils lui semblaient presque inquiets et semblaient se déplacer, comme si celui qui les provoquait se savait traqué et qu’on se rapprochait dangereusement de lui.

    Alors que Broken Goat et ses deux camarades d’infortune allaient quitter la demeure pour aller en fouiller une autre, le cobe repensa au comportement de la créature. Elle fuyait, si elle se comportait ainsi, c’était sans doutes parce qu’en dehors de ses pouvoirs psychiques, elle n’avait rien d’autre pour se défendre hormis de s’échapper. Un peu comme une antilope qui avait fait de la fuite une arme. En tant que proie, Broken Goat savait qu’il ne fallait surtout pas sous-estimer un ennemi qui fuit. Mais peut-être qu’il se trompait. Tant qu’il n’aurait pas vu la créature, il préférait ne pas tirer de conclusions hâtives.

    Ils passèrent à la demeure suivante. Pour le moment, leurs collègues n’avaient rien trouvé d’autre hormis quelques morts-vivants isolés qui avaient été neutralisés sans difficultés. Broken Goat se disait que cette créature ne devait pas être un mort-vivant, enfin pas comme ils se l’imaginaient. Peut-être que ce truc était un démon. Fuir et se cacher demandaient un minimum d’intelligence et ces attaques psychiques aussi. Les zombies, de ce que Broken Goat avait vu, n’étaient pas ce qu’il y avait de plus réfléchit. Il repensait encore à celui enfermé dans la cage qui avec un pot sur la tête se cognait contre les barreaux continuellement en tentant d’attaquer les esclaves avant de tomber à renverses et agiter ses jambes bêtement. Un témoignage assez explicite du manque d’intelligence des morts-vivants.

    La maison suivante possédait un étage. Le trio y pénétra et vit le même scénario de demeure quittée précipitamment. Le cobe entendait des murmures plus précis que jamais, il leva la main en signe de ne pas faire un seul bruit et mit à profit son ouïe fine afin d’avoir une idée précise d’où se trouvait la chose. Il attrapa silencieusement la casserole et prit des couvertures pour attacher des morceaux de tissus autour de ses sabots pour en limiter le bruit. Le son semblait venir de l’étage. Une échelle permettait d’y aller. Broken Goat et ses deux compagnons montèrent avec prudence en tachant de faire grincer le moins possible l’échelle. Plus ils montaient, plus le cœur de l’antilope battait et son stress se faisait sentir.

    A contrecoeur, l’hybride fut le premier à accéder à l’étage. C’est alors qu’il vit une forme étrange comme celle d’une méduse lui faire face. De nombreux yeux s’ouvrirent et le toisèrent. Le cobe se recula terrifié tandis que la chose s’approchait de lui prête à l’enlacer dans ses sinistres tentacules.  Acculé et comme pour signaler le danger immédiat, faute de pouvoir bénéficier d’un cri perçant, il frappa sur la casserole qu’il avait subtilisée un peu plus tôt, cela alerta ses camarades dans la proximité immédiate, mais également ceux qui se trouvaient dans les autres maisons qui accoururent dans celle-ci alertés par le mage qui venait de prévenir qu’ils avaient trouvés le responsable des murmures. Celui-ci avait dressé une barrière psychique pour qu'ils se protègent des attaques et avait demandé au cobe de descendre sur le champ. Broken Goat ne se fit pas prier pour quitter l'étage et revenir au rez-de-chaussé. Ils avaient trouvé la chose. Restait désormais à l'affronter. Mais le cobe ne se sentait pas à la hauteur et avait encore en tête les centaines d'yeux qui le toisaient.


    CENDRES

    Résumé:
    Pouvoirs utilisés:

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 27 Mai 2023 - 15:40




    - Sable-d'Or -

    A peine Zaïn eut-il le temps de prendre KIlanna dans ses bras que le mage télépathe demanda à ce qu'il se rende ailleurs dans la ville. C'était fait exprès ou quoi ? Mais finalement peut-être qu'un champ de bataille n'était pas fait pour les amourettes ? Peut-être... ou peut-être pas. Pensa-t-il. C'était alors qu'il se rendit compte qu'il n'avait plus de haut, il ne lui restait plus que son pantalon bleu, les zombies ayant bouffés tout le tissus de son haut, à défaut de parvenir à percer sa peau. Franchement ça faisait vraiment pas pro, c'était une tenue pour aller à la playa, pas au combat. La prochaine fois il mettrait des pièces d'armure pour ne pas finir torse-nu tant les tissus pouvaient être déchirés. Il compris alors pourquoi les soldats portaient des armures : C'était pour pas finir à poil à force de recevoir des coup d'épée qui tranchaient leurs vêtements. C'est évident en fait, pensa-t-il.

    Mais le devoir l'appelait. Cependant, Kila lui tendit l'une de ses lames, il ne pouvait refuser, il savait que c'était le bien le plus précieux qu'elle possédait, si elle la lui confiait, il ne pouvait la refuser. Il prit alors la dague, même s'il ne savait guère s'en servir, il ferait de son mieux pour la rendre après la bataille. Il comprenait que ça lui donnait une assurance qu'il fasse attention à lui, cette dague jouerai comme un lien entre eux. Zaïn espérait juste ne pas croiser l'Oreille sur le champ de bataille, ce dernier pourrait s'imaginer que l'hybride avait volé la dague à Kilanna et cela pourrait créer la zizanie. (Dey, ne me met pas dans le groupe de Zéphyr la prochaine fois, y'a déjà assez de zizanie).


    Mais le devoir l'appelait. À contrecœur, il se détourna de sa dulcinée et passa les portes du palais à toute allure, rejoignant le groupe indiqué par le télépathe. Sur le chemin, il foutu quelques claques aux morts qui se présentaient à lui, par chance le gros de la horde n'était pas sur le chemin. Arrivé eu coeur de la ville, il remarqua d'emblée que le groupe qu'il rejoignait était composé d'éléments vachement baraqués. Que ce soit l'Orc ou l'Oni, les zombies allaient se faire broyer, c'était sûr. Zaïn siffla d'admiration devant ses deux collègues, ça allait être un massacre ! Les soldats qui étaient avec eux semblaient plutôt courageux et s'ils avaient survécus jusque là c'était qu'ils étaient suffisamment compétents pour se défendre seuls.

    Zaïn tomba pour la première fois face à un chasseur, ces zombies agiles et armés jusqu'aux dents. Pensant d'abord que ce n'était qu'un mort comme les autres, il envoya son poings vers sa sale gueule, mais le chasseur esquiva d'un pas de côté, ce qui surpris l'hybride. Le zombie tentant de la fendre en deux d'un coup latéral de son glaive, mais Zaïn esquiva en se baissant, et d'une balayette habile il envoya le chasseur au sol. Avant même qu'il ne se relève, Zaïn lui broya la tête sous son pied.

    - AH je me disais bien que c'était trop facile ! Enfin des macchabés qui savent se battre, ça fait plaisir. Se réjouit-il.

    Sauf que sa joie n'était que factice. Il savait pourquoi ils avaient été dépêchés ici, si c'était pour casser des bouches, c'était aussi pour trouver le démon qui avait été signalé par les survivants l'ayant croisé. Or, Zaïn savait qu'un démon de sa connaissance - le plus grand ennemi de toute son existence - se trouvait à Sable-d'Or. Il l'avait entendu plus tôt, cherchant à le provoquer par télépathie. Il avait essayé d'oublier que Violence était en ces lieux, se concentrant sur les combats, mais maintenant qu'il allait devoir croiser son chemin, rien ne comptait plus que ça pour lui. Si son regard venait à se poser sur une arme d'un blanc immaculé, il ne saurait plus répondre de lui-même, il le savait.

    Il indiqua alors à l'Orc et à l'Oni :

    - Le démon qu'on cherche peut surement prendre l'apparence de n'importe quelle arme, faites attention... Au fait, moi c'est Zaïn. Se présenta-t-il vite fait, avant de coller une mandale à un mort-vivant.


    Résumé :



    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 335
    crédits : 2628

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Sam 27 Mai 2023 - 16:52
    Les mirt affluait sans discontinuer surs eux et même si la boule de métal et les têtes de marteaux en envoyait un bon niombre au tapis pour de bon, le flux ne semblait au grand hélas jamais vouloir se tarir ni même ralentir. AMais face à l'adversité les reikois était réactif et déjà des ordres était donén pa rla griffe pour réorganiser els défenses et en se déplacents vers la nouvelel ligne de défense a la suite de son meilleur ami Tagar. Brak vit dès son apparition à la lueur des torches et aterrissage que les soldat et civils avait peur de lui ou du moins s'n eméfiait grandement et ce malgré les timides kikou de plauche et sourire amicaux se voulant rassurant que Brka leur fit.

    A l'image de cette crainte générale qui bien que totalement comphréensible rendait Brak un peut tristoune, le chef du groupe un homem cochon parlait avec une crainte bien visible dans la voix a Astryd Tagar et Brak. Ne voulant pas ajouter de la dificulté et du desordre Brak laissa Tagar parler en premier pour faire les presentations ou simplement rémpondre a la stratégie proposé par Lars.

    la réponse de Tagar fut asez simple car il opta pour l'avenue de l'est proposant a Brak de continuer à al protéger, ce qui convenait finalement bien à Brak car en protégeant Tagar il ne serait aps avec Lars et les soldats hyper nerveux qui se mefiait et avait peur de lui. hors dan sla situation actuelel ils aurait besoin de toute leur concentration sur l'enneemi san sse distraire de la méfiance d'un monmonstre pourtant tout gentil. aussi Brak répondit il a l'ensemble du groupe mais a Tagar en particulier.

    "Bien sur Tagar, quel monstre serait je si je n'aidait pas mes amis ha ha."


    dit Brak de façon enjoué pour leur prouver a tous qu'il n'avait pas a avoir peut de lui.
    Dans l'avenue Est Tagar abandona un instant le ùaniement du boulet de démolition de zomie pour creuseer plus prfondement le fossé a l'aide d'un sort, puis reprit le travail a la boulel de métal. Brak de son coté en ami fidèle resta en vol pas loin de Tagar.

    la technique de Brak étant des descente rapide ne piqué et bombardement au lancer de marteaux sur les zombis echapant au boulet ou s'approchant de Tagar.

    Cela pourait paraitre lache de la part de Brak et manquer de jugeote au vu de ses capacité mais en mêem temsp Brak avait vu que Tagar commençait à êtrer épuisé et en terme d'impact Tagar était un trop grand atout pour risquer qui lui arrive quelque chose, et ce sans compter la pronfonde amitié que lui porttait Brak.




    résumé:

    _ Brak suit Tagar à l'avenue est et continu de le protéger rejoingant ainsi pelinement le groupe des  BELLATORES.

    _  Brak en vol opte poru la tactique du bombardement au marteau a distance ou pour les groupe trop proche à al descente en piqué et attaque de corps a corps depuis les airs toujorus au marteaux.

    _ brak utilise a ce tour sa super force palier 1 / vol palier 1 / prouesse d'arme "lancer de marteaux du dragon"

    pouvoir utilisé:

    - vol palier 1:  plusieur fois
    - force palier 1:  3 fois
    - force palier 2:  1 fois
    - prouesse d'arme "lancer d marteaux du dragon" : 2 fois


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 7 W84111
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai 2023 - 21:19
    Si le cœur des affrontements ne cessait d'empirer, au moins la situation ici s'apaisait légèrement. D'une manière risible, mais tu acceptais ce peu avec joie. Le feu que tu appréhendais ne prit pas, au contraire, il s'étouffa tandis que l'espoir renaissait. Pris à l'âme par ce discours, les brassards blancs tout comme les citoyens de la cité calmèrent leurs paniques et, dans un élan général, les soins et médicamentations reprirent de plus belle dans un ordre bien plus présent. Si rien n'était vraiment résolu, au moins, vous pouviez continuer sans craindre une révolte malvenue.

    Tu n'eus guère le temps de fêter tes retrouvailles avec ton ami le Goliath, pas plus qu'avec sa dame. Il repartit aussitôt sur le front tandis qu'elle se précipitait pour aider comme elle le pouvait. A ton tour, tu arrêtas cette pause de courte durée, reprenant quelques bandages pour les appliquer sur un blessé venant d'arriver. Une vile entaille lui ouvrait le bras, par chance, point de veine touché. Tu l'emmenas à tes côtés afin de lui trouver une place, elles devenaient si rares qu'il te fallut chercher, mais au moins, il n'aurait point à attendre debout. Tu appliquas quelques onguents qui aideraient à désinfecter, puis entouras le bras de la bande blanche, terminant de la serrer avec force et la nouer. Puis tu passas au suivant. Néanmoins, avant de vraiment t'y atteler, tu repéras un peu plus loin dame Launi qui te semblait perdu dans l'assemblée, le bras ouvert d'une dague qu'elle tenait, quémandant à qui le voulait d'utiliser son propre sang.

    Flûte, il y avait déjà suffisamment de blesser pour que l'aide ne commence à s'amputer elle-même. Aussi te dirigeas-tu vers elle, déposant avec délicatesse une main sur son épaule. "C'est un geste généreux de votre part dame Launi, mais nous n'avons aucun hématomancien parmi nos rangs. S'il vous plaît, acceptez de me prêter moi main forte. J'en aurais grand besoin auprès des plus démunis." Sans réellement attendre de réponse, tu l'as dépassas et t'accroupis à côté d'un homme se tordant de douleur à quelques pas d'où vous étiez. "Aidez-moi plutôt, regardez, la plaie à son ventre ne cesse d'empirer, j'ai besoin que vous le teniez pour que je puisse appliquer plus fort onguent, mais s'il ne cesse d'ainsi se tortiller je ne pourrais rien pour l'aider."

    Par son aide apportée, tu fus libre de guérir le trou presque béant dans le ventre de ce guerrier. "Bravo, vous vous en sortez bien, mais point le temps de nous reposer sur ce maigre laurier." À peine terminais-tu ces mots que tu te relevais, emportant avec toi l'une des sacoches empli de matériel médical, parcourant l'allée de misère jusqu'au prochain nécessiteux. Ils étaient nombreux, et à cause de la panique et du manque de place les souffrants avaient finis par être installés partout et nulle part à la fois, sans ordre ni régularité. Aussi, il devenait parfois difficile de différencier les cas les plus importants des déjà soignés.

    Néanmoins, tu consacras toute ton énergie et tes connaissances pour continuer à soigner les malheureux. Il n'y avait plus grand-chose d'autres à faire, et c'était déjà bien au-dessus de vos possibilités. À l'instar de la crypte, tu commençais à trouver que l'entrée dégueulait les blessés plus vite que vous ne pouviez les guérir. Et chaque instant où le calme semblait être retrouvé n'était qu'un voile trompeur pour une plus cruelle vérité.

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1375

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Dim 28 Mai 2023 - 2:06
    Alors qu'elle enfonce sa lance dans l'orbite d'un macchabée jusqu'à sentir la pointe toucher le sol, on lui communique sa nouvelle affectation. Retrouver le démon et évaluer la menace potentielle qu'il pourrait représenter. Oyun laisse un autre guerrier achever son œuvre d'art, et cherche du regard un des deux camarades de sa nouvelle équipe - celui qu'elle connaît déjà, et probablement le plus facile à repérer.

    Là. L'ogre de glace semblait revenir du nord, là où la majorité des Dévoreurs avaient été affectés au début de la bataille. Elle est rassurée de l'avoir à ses côtés, en grande partie parce qu'elle connaît déjà son potentiel d'action (ou plus exactement, de destruction), mais aussi parce qu'elle le connaît déjà tout court. C'est un frère d'armes, après tout. Entre Serres Pourpres, on se serre les coudes. Elle s'approche de lui et le salue en lui donnant une bonne tape dans le dos… ce qui la force à remarquer la fente dans son armure à ce niveau. L'orc lève la tête et foudroie du regard l'oni.

    - Tu surveilles toujours pas assez tes angles morts, hein ? Je vais partir du principe que c'est rien de grave, vu que t'es arrivé jusqu'ici.

    Inutile d'en rajouter plus que ça : ce n'est pas comme si sa plaie allait guérir si elle le réprimandait encore plus. Au moins, elle n'a pas l'air trop profonde ni mal placée. Oyun secoue la tête et se dit qu'il faudra qu'elle pense à récupérer un bout de tissu assez large et assez propre pour l'entourer autour de Kahl, de gré ou de force. Ca devrait suffire à freiner l'hémorragie, si jamais sa blessure s'élargit avec ses mouvements.

    Un hybride les rejoint - un grand gaillard assez costaud, avec des oreilles de canidé. Accompagnés d'un petit groupe de fantassins, le trio commence sa progression vers l'est. Pendant que l'hybride se bat à mains nues contre un chasseur, Oyun tire sa lance dans un revenant au loin, transperce son torse, et le cloue contre un mur. Mais surtout, elle calcule la meilleure façon de retrouver le guerrier sans brassard, ou au moins sa signature magique. Elle a un plan en tête, et vu la force brute des deux camarades qui mènent l'enquête avec elle, il pourrait bien marcher.

    - Le démon qu'on cherche peut surement prendre l'apparence de n'importe quelle arme, faites attention... Au fait, moi c'est Zaïn.
    - Enchantée. Je suis Oyun, et voici Kahl. Nous faisons tous les deux partie des Serres Pourpres. Je suis celle qui a signalé le démon. Je pensais que c'était un soldat, mais si c'est son arme, alors c'est une claymore actuellement.

    Elle prend appui sur une caisse pour sauter et s'accrocher d'une main au rebord d'une fenêtre.

    - Je peux voir dans l'obscurité, et jusqu'à une distance de deux kilomètres, mais il sera difficile à distinguer parmi les "chasseurs"… les mort-vivants en armure, comme celui que tu viens d'écraser. L'idéal serait de pister la signature de son mana, mais pour ça, il faut qu'on perce la horde et qu'on se rapproche. Je vais monter sur les toits et vous guider de là-haut.

    Du coin de l'œil, elle aperçoit la mine inquiète de quelques fantassins. Oyun tourne la tête vers eux, et leur adresse un sourire confiant.

    - J'ai de quoi couvrir vos arrières à distance.

    Elle se retourne et grimpe jusqu'au toit, sur lequel elle se hisse rapidement pour prendre position et donner ses premières indications. Elle concentre son mana pour activer son pouvoir de nyctalopie, puis pour améliorer la portée de sa vision.

    - Il y a trois chasseurs en retrait derrière un groupe de revenants dans la prochaine rue. Deux lanciers, et le troisième manie un fléau d'armes.

    Sa voix tonne et résonne. A peine a-t-elle fini sa phrase qu'elle prend son élan et saute sur le toit du bâtiment d'à côté pour se rapprocher de la rue qu'elle vient de décrire à ses alliés. Elle tire dans la masse et embroche deux mort-vivants qui tombent au sol sous l'impact, freinés dans leur errance en quête de chair à dévorer. Il faudra les finir - mais jusque là, ils seront bien plus lents et surtout, gênants pour les autres cadavres déambulants.



    CENDRES

    Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 28 Mai 2023 - 3:30
    A l'instant ou Shan approcha de la zone, il entendit le bruit que Broken devait avoir entendu un peu plus longuement précédemment. Il n'avait pas pour projet d'aller dans cette direction, a la base, mais dans le doute, il renforça son épiderme, le protégeant ainsi un minimum physiquement et surtout mentalement. Il en avait assez entendu pour ne pas avoir envie de se retrouver a ramper par terre avec le cerveau cramé.

    Visiblement, une petite troupe était en train de se diriger vers des maisons pour une raison qu'il ignorait. Il décida, a défaut de les suivre, de les couvrir. Ils devaient avoir une bonne raison. Il apercevait également les bateaux, ici et la, certaines avec des gens dessus, d'autres qui semblaient etre en attente de pouvoir approcher pour etre utilisés pour évacuer.

    L'eau etait aussi pollué que la terre, et les cadavres s'empilaient, mais avec un peu de chance, ceux qui étaient dans l'eau était définitivement hors d'etat de nuir. Autrement, si on commençait a avoir des zombies accrochés a la coque des bateaux, ils allaient finir par se disperser sur tous le continent.

    Il s'élança vers les maisons, et au lieu d'aller tout droit vers le groupe, il obliqua vers la droite, pour s'attaquer a un petit contingent de créatures mortes, difficilement maintenu en respect par un petit groupe de soldats moins nombreux ici qu'a certaines autres points.

    Il commença a participer a l’éradication de la menace, en constatant que malgré la chute des remparts, ils avaient du s'éparpiller dans toute la ville et ici pas plus qu'ailleurs. En retrait, a l'opposé d'est en ouest, ils étaient encore un peu préserver. En se dépêchant, ils pourraient peut etre évacuer tous le monde.

    Il leva subitement la tête, après un énième coup de dague, quand un bruit de coup contre une casserole fut audible, dans la direction dans laquelle le groupe s’était dirigé. Ce n’était pas difficile a décrypter. C’était un signal, une alerte. Il acheva la dernière créature la plus proche, et fit un signe aux autres pour leur signifier qu'ils pouvaient se charger des derniers. Avec reconnaissance, ils hochèrent la tête.

    Tout en se dirigeant vers la maison en question, il remercia mentalement son entraînement quotidien durant plus de trois siècles. Grâce a ça, malgré la sueur et ses muscles qui commençaient a se contracter après autant d'impact contre des corps solides, il était en relativement bonne forme. Il pouvait continuer longtemps comme ça.

    Il arriva au moment ou un hybride sortait, l'air totalement paniqué, et ou d'autres hommes pénétraient a l'intérieur. Il s’arrêta, et se passa la main dans ses cheveux pour les ajuster. Meme désormais plus courts, il avait toujours cette habitude.

    - Qu'est ce qui se passe la dedans ?

    Il s’était adressé vivement a Broken, en posant la main sur son sabre, prêt a le dégainer. Ce dernier semblait en assez mauvais etat. Pas vraiment physiquement, il tenait toujours debout, mais plutot mentalement. Il avait dans le regard, au fond des pupilles, la petite lueur de ceux qui en avaient trop vu.

    Une fois l'explication donné, il rentrerait a l'intérieur pour prêter main forte aux volontaires. Toute menace éliminé etait bonne a prendre, surtout dans un charnier pareil. Peut etre qu'ils allaient bientôt voir la sortie du tunnel...

    Action réalisé::

    Pouvoir utilisé::
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 185
    crédits : 554

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Dim 28 Mai 2023 - 22:28
    Progresser au milieu de la horde avait été plus facile qu’escompté.
    Oh, il fallait bien éviter des attaques gratuites, destinées à les faire tomber pour mieux être noyé par les morts-vivants. Mais les zombies n’avaient pas l’opportunité de mettre la main sur le maître-espion et sur le guerrier à l’armure vermillon. Dès que l’un de leurs adversaires osait un temps soit peu leur faire face, il perdait des membres, avaient la tête écrabouillée, étaient transpercés de part en part. Il fallait dire que tous les coups étaient permis avec une armée comme celle-ci.
    Mais pour être le plus efficace possible, il valait mieux progresser en amont et pas au milieu de la troupe de cadavres. Ca n’aurait pas dérangé les deux Reikois de faire un maximum de victimes mais ils avaient une autre cible, un autre objectif : cette mystérieuse anomalie qui formaient une sorte de bulle au milieu du désert. Elle absorbait visiblement la lumière de la lune, et il était difficile de savoir ce qu’elle contenait. Un artefact ? Un mage ? Était-ce une paroi de protection ? Les questions avaient beau se bousculer dans la tête de l’Oreille, il ne pouvait pas en deviner les réponses. Aussi, lorsque son clone s’évapora et lui rendit toutes ses capacités, l’homme n’hésita pas à accélérer en direction de cette énigme. Il n’y avait pas de temps à perdre, surtout si cela pouvait potentiellement mettre fin à l’attaque de Sable d’Or.

    La vitesse était souvent un atout.
    Dans d’autres circonstances, elle pouvait aussi être un désavantage.

    Concentré sur sa tâche, Zéphyr a à peine le temps de voir venir l’attaque qui vise un de ses angles morts. C’est grâce à ses réflexes que le guerrier bloque la main griffue qui veut se planter dans sa gorge et sur son visage. Ses dagues croisées en forme de v, l’impact bloque momentanément son élan, et le maître-espion avise bientôt un deuxième bras, tout aussi griffu, qui plonge à sa rencontre. Sans doute est un ancien hybride pour avoir de telles excroissances au bout de ses mains, se fait-il, mais là n’est pas le plus important. La première étape est de survivre, la seconde est d’annihiler ces ennemis, la troisième, enfin, est de clarifier ce qu’est cette foutue anomalie.

    Ses pieds plongés dans le sable pour contrecarrer la puissante frappe du Chasseur, le membre de la Main relâche au dernier moment la force qu’il met dans ses armes. Se repliant en arrière, jusqu’à presque former un angle droit entre le haut et le bas de son corps, il évite la seconde main qui cherche à l’éventrer, et profite de la perte soudaine d’équilibre de son adversaire. En effet, le zombie est désarçonné par le repli soudain de l’assassin et est emporté par son élan, ce qui permet à Zéphyr de plonger sa lame sur le flanc de l’abomination. Sa dague tranche chair, muscles, organes en décomposition, mais ce n’est pas suffisant pour arrêter encore le cadavre qui lui fait face. Ces saletés ne sentent pas la souffrance après tout. Le liquide noir et gluant qui sort de leurs plaies les laissent aussi totalement indifférent. Alors, avec une agilité trop vive pour être normale, le maître-espion profite d’une seconde de battement pour rétablir une distance respectable entre le Chasseur et lui. D’un autre coup d’œil, il observe également les ennemis en présence, et calcule la distance qui le sépare de l’anomalie.

    Ca ne va pas être si simple, hein… ?

    Mais qui ne tente rien n’a rien. Décidant de tester les capacités des combattants, l’Oreille avance brusquement en direction de l’anomalie. Sa vitesse et son agilité devraient lui permettre de combler la distance en quelques dizaines de secondes, tout au plus. Et pourtant, les gardes du corps de la mystérieuse bulle sont vigilants et rapides. Les uns n’hésitent pas à bloquer la route de l’assassin, quitte à abandonner le combat avec Alasker, tandis que d’autres cherchent aussitôt à mettre à mal le Reikois en l’attaquant de tout côté. Sans un mot, Zéphyr prend note, mais son regard se rembrunit alors qu’il évite des attaques agiles et pas moins létales.  

    -  Putain, c’est des véritables saletés, celles-là.

    Son commentaire sort de nulle part au milieu des vociférations des cadavres, et alors qu’il se replie une dernière fois, non sans avoir déjà fait des bons dégâts à un adversaire, il lâche un soupir ennuyé. Ces cadavres le saoulent, il préférerait boire une bonne échoppe avec tous les valeureux guerriers de Sable d’Or. Alors il range ses dagues pour dégainer son sabre.

    -  Je vais vous réduire en morceaux, déclare-t-il d’une voix froide aux Chasseurs.

    Bien sûr, ceux-là ne peuvent pas comprendre, et là n’est pas l’intérêt, pourtant sa promesse résonne sous le ciel étoilé et la lumière de la lune.

    L’instant d’après, la silhouette de Zéphyr semble un instant trembler dans la nuit et le bruit des armes, des corps qu’on déchique, des cris hargneux des zombies résonnent dans l’immense royaume de sable.

    Une danse macabre commence, et seul celui qui saura être le plus rapide pourra répandre le premier sang de leurs ennemis.

    Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 29 Mai 2023 - 10:48
    L’agitation au Sud semble doucement se calmer. Ou plutôt que se calmer elle semble enfin réussir à être contenue. Du haut de la muraille Miya voit progressivement les rangs s’amenuiser, l’apparition des tunnels se faire plus rare. Arriver à ce résultat aura pris du temps, mais grâce à l’assiduité de sa sœur à exterminer leurs opposants un point commence à se distinguer au milieu du chaos. Un lieu plus loin au nord, une zone bien engagée dans la ville, à un endroit qui n’est pas loin de ne plus appartenir au sud. Une nouvelle qui éveille des sentiments contradictoires. Aussi loin dans la ville cela veut dire que les portes sont sécurisées ainsi que les remparts, ce qui est une bonne nouvelle au cas où les civils devraient évacuer la ville. Mais le… Nid, ou quoi que ce soit, est proche des combattants. Trop proche. Si la situation était préoccupante, avec cette découverte elle devient urgente.

    Profitant de l’escorte de Boréas et de la hauteur, Miya interpelle sa sœur. La priorité est de se regrouper pour expliquer la situation. Ensuite seulement une situation pourra être cherchée. Idéalement une solution pérenne et efficace. Cela fait quelque temps maintenant que le combat est engagé, tout aussi longtemps qu’elles exterminent les créatures dans la zone Sud et pourtant leur nombre ne semble se réduire. Ce bâtiment est le seul indice qu’elles ont, un indice obtenu après de longues recherches, après la perte d’un temps précieux, un temps qui, s’il avait été employé ailleurs aurait pu servir à beaucoup de choses. Cette chance a été construite en faisant des sacrifices, elles ne peuvent se permettre de la gâcher.

    On l’a trouvé.
    - Ou ça ?
    - Au nord.
    - Ils risquent d'être attaqué ?
    - Ils l'ont peut-être déjà été.
    - Alors il faut se dépêcher.

    Nouveau signe de tête entendu de leur part, les jumelles s’élancent dans les rues, Shaïna à quelques pas devant sa sœur, nettoyant la zone et se laissant guider jusqu’à la destination. Au fil de leur avancée les bruits de combat de la nouvelle ligne de front se font de plus en plus distinctement entendre, appuyant le caractère particulier de la zone où elles se trouvent. Un lieu presque totalement coupé du champ de bataille ou deux forces s’affrontent afin de donner un avantage certain et décisif à leur camp. Une bulle dont les soldats n’ont que vaguement conscience de la présence, mis au courant de son évolution par les quelques info transmises par télépathie. Une bulle qu’elles sont sur le point de faire éclater et ou elles espèrent pouvoir limiter la casse car, comme depuis le début de la bataille, il ne s’agit pas de réussir parfaitement. Toute notion de victoire totale a été oubliée une fois l’affrontement entamé, maintenant le meilleur résultat consiste à obtenir les moins pires possible.

    Comme constaté depuis les remparts, le bâtiment grouille de créatures. La simple traversée des rues à proximité en devient plus complexe. Plus de tunnels s’ouvrants à l’improviste mais des créatures errants dans la ville, certaines sortant de la maison, d’autres y retournant. Un flot presque continu évolue dans ces quartiers à la frontière entre deux zones et même avec l’efficacité de Shaïna pour les éliminer il faut plusieurs minutes pour atteindre le bloc de bâtiments, l’avancée grandement ralentie par des attaques constantes. Des attaques entraînant un combat dont la fin semble impossible à atteindre. Tout cela devrait servir de prémisse, d’avertissement sur ce qui les attend, sur la tâche à accomplir pourtant c’est seulement au pied des habitations que les choses prennent un aspect concret effrayant. Derrière chaque porte visible, derrière chaque fenêtre des créatures grouillent, se déplacent, vivent, mangent. Tout le bâtiment semble crier que malgré le temps écoulé, malgré les créatures abattues s’il le faut il est parfaitement capable de renvoyer trois morts pour chacun qui tombera sur le champ de bataille.

    On doit fouiller ?
    - Elles viennent de là.
    - Mais on ne sait pas ce qu’on cherche…
    - Et nous n’avons pas beaucoup de temps.
    - On pourrait juste les bloquer dedans.
    - Et voir s’il se passe quelque chose.

    Alors que Shaïna commence à avancer vers les habitations, ses mains se mettant de nouveau faire perler des gouttes de lave, Miya cherche un instant Boréas des yeux avant de prendre la parole à voix haute, espérant être entendue au milieu du chaos.

    On va avoir besoin d’un peu d’aide pour s’assurer que les choses ne dégénèrent pas. Et peut-être aussi si jamais elles tentent de s’enfuir à l’extérieur.

    Devant elle sa sœur commence à canaliser doucement un flot continue de magma dirigé vers l’intérieur du complexe. La zone est trop grande, trop corrompue pour être gérée par une simple équipe de trois. Peut-être renferme-t-elle des informations sur la raison de cette guerre, sur la présence des morts-vivants au nord ou sur le pourquoi autant peuvent intervenir dans le sud. Il est même presque certain que c’est le cas, des réponses sont forcément cachées à l’intérieur. Mais elles ne sont que trois, non adaptées à combattre dans des lieux aussi clos et ne pouvant se permettre de prendre le temps d’attendre une aide supplémentaire. Alors même si ce n’est pas la meilleure, même si cela pourrait avoir des conséquences sur la suite un choix a été fait. Limiter les risques. Au maximum.

    Shaïna arrose de lave chaque fenêtre, chaque entrée de bâtiment proche de l’entrée, cherchant à bloquer la progression, et surtout une attaque éventuelle de créature. Son avancée dans le complexe est lente, méthodique et au moindre doute, au moindre mouvement elle n’hésite pas à rebrousser chemin. Son objectif est clair. Détruire ce lieu. C’est avec cette idée en tête qu’elle progresse, carbonisant les différentes habitations et affaiblissant les bases. Doucement des flammes commencent à s’élever des rez-de chaussés noyés dans ce flot brûlant et embrasant les étages supérieurs, s’étendant doucement d’un bâtiment à l’autre. À ce rythme ce ne devrait être qu’une question de minutes avant que le complexe ne devienne un océan de lave. À ce moment tout ne dépendra plus que de Boréas pour s’assurer que l’océan ne déborde pas.
    Pouvoirs & Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 29 Mai 2023 - 12:27
    Zombieland
    Feat Des morts et des vivants


    Agacée...

    Cela prenait tu temps, trop de temps... Tu ne manquais d'ailleurs pas de marquer ton énervement à intervalle régulier, réputant chaque minute des cris réguliers envers quiconque pouvant bien les entendre. Il n'était jamais bon d'énerver trop longtemps un oiseau élémentaire. Au mieux celui-ci pouvait soudainement vous abandonner dans vos problèmes... Au pire il pouvait aider les problèmes à se débarrasser vous... Tu n'en étais cependant pas encore à ce stade, ton tempérament de feu étant calmé par vos quelques découvertes.

    Cette fois-ci, tu pouvais mettre un lieu, un endroit, responsable de ces attaques répétées. Récupérant la jumelle qui se baladait sur les murs après que tu l'y ai déposé, tu venais à la remettre à sa soeur en contrebas avant de te poser et d'écouter leurs échanges cryptiques. S'il t'était facile de comprendre Kaelinn, ce n'était pas forcément le cas des deux rousses qui parlaient de manière bien étrange.

    Encore de quoi t'irriter davantage...

    Tu les suivais donc dans leurs machinations, n'ayant pas encore décidé de ton côté sur la marche à suivre... Vu la situation, tu te serais sans doute contenter de jeter les deux humaines directement dans le foyer d’insurrection mais... Il y avait deux problèmes à cela. La première étant qu'elles maîtrisaient toutes deux une magie qui t'était hostile... La seconde était qu'elles étaient encore les moins pires des personnes avec lesquelles collaborer dans ce village de damnés.

    Penchant ta tête légèrement sur le côté, alors que tu te tenais derrière les jumelles, tu arquais un sourcil face au bourbier qui se tenait devant vous. Naturellement, il était hors de question que tu y trempes une serre. Il y avait des limites à l'amusement, surtout lorsque c'était toi qui pouvait en faire les frais. Dans ta très longue vie d'oiseau élémentaire, tu avais suffisamment vu de tentacule pour savoir comment cela finissait généralement...

    Naturellement, pour toi, c'était un non.

    Heureusement, tu n'avais pas besoin de te perdre en parole hasardeuse à nouveau, les deux rousses bien que bizarre, semblaient être plus ou moins en accord avec ta pensée.

    - Je ne... suis pas... 

    Tu enrageais... Tu allais encore devoir faire la sauveuse des pots cassés ! Ce n'était pas ton rôle ! Mais en même temps, tu voyais en leur tentative une manière de rapidement enrayer le problème... Mais ça ne plaisait pas... Mais ça semblait efficace.

    Rugissant intérieurement, le regard plein de courroux envers la situation de manière générale, tu t'assurais donc d'arroser de ton souffle glacé la zone à ton tour. Tu laissais les jumelles s'attarder sur l'intérieur, de ton côté, tu t'assurais de boucher les sorties et d'anéantir tout ce qui pouvait bien vouloir s'échapper de ce fourneau crée sur mesure... Que ce soit des flammes ou des créatures, tu ne laisserais rien passer... Avec un peu de chose, vous tuerez ce qui était responsable de ces créatures répugnantes...

    Et si vous n'aviez pas de chance, alors peut-être que la raison de tout ce grabuge se retrouvera quand même contraint de se dévoiler au grand jour. Et tu ne manquerais pas de lui picorer la face avant de lui arracher les yeux et la langue.



    Résumé:

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum