DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    +4
    Valmyria
    Lodvik
    Siame
    Ayshara Ryssen
    8 participants
    Aller en bas
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 517
    crédits : 2620

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Dim 2 Juin - 23:23
    Groupe 1

    Le corps de Katrina s'effondra lourdement sur le sol de l'Ambassade du Reike, sa chute résonnant dans la pièce telle une sentence inéluctable. Le fracas provoqua un émoi immédiat. Alertés, des gardes reikois se ruèrent vers le bureau, leurs pas précipités martelant les pavés. Une fois sur place, ils brandirent armes et boucliers, regards durs et déterminés, et ordonnèrent à Lormion ainsi qu’à ce personnage ténébreux de ne plus bouger. D’une indifférence glaciale face à ceci, l’homme sombre émit un rire sec et dédaigneux. De cette nonchalance qui confinait à l’arrogance, il fixa le vieux mage et proclama de sa voix grave et impérieuse :

    - Je suis désormais le nouveau guide et allié de Melorn. Oubliez le Reike. Oubliez la République. Melorn n'a plus besoin de leurs fausses promesses. Moi, je vous donnerai la puissance nécessaire pour regagner votre grandeur d'antan.

    Une étreinte oppressante pesait sur les épaules de l’érudit. Le conseiller se sentit subitement englué au sein d’une marée de désespoir et de terreur. Il se mit à suer abondamment, une sueur froide qui révélait son angoisse grandissante. Il n'était pas un guerrier, mais un mage, un politicien. Cette confrontation directe dépassait largement ses compétences et ses habitudes. Son esprit, généralement clairvoyant, vacillait sous la pression. Dans quel genre de merdier s'étaient-ils embarqués ? Ses idées rebelles et ses envies de se détacher de leurs voisins du sud avaient-elles causées ça ? La vision du cadavre de l’ambassadrice brune renforçait son désarroi. La puissance écrasante de cette entité l'intimidait. Refuser cette « proposition » d’alliance pouvait signer la fin immédiate de sa vie. Et probablement celle sa chère cité, aussi. Ce ne fut qu’après un silence lourd, que Lormion céda.

    - J’accepte.

    Le doyen des érudits espérait secrètement que cette décision sauverait sa ville, mais il redoutait les conséquences imprévisibles de ce pacte impie. Témoins impuissants de cette scène, les gardes échangèrent des regards perplexes. De son côté, l’Entité Sombre parut satisfait de la pseudo capitulation du vieillard. Il aurait pu tout simplement le tuer, certes. En revanche, le garder en vie l’intéressait davantage, car ses connaissances poussées concernant les structures magiques de Melorn lui seraient très utiles pour la réalisation de son prochain plan.

    - Très bien. Prépare-toi, Lormion, car ce n'est que le début de notre collaboration. Melorn renaîtra de ses cendres, et tu en seras l'architecte.

    À ces mots, les ombres qui entouraient la créature divine commencèrent à onduler et à s'étendre. Elles se faufilèrent le long des murs, glissant dans chaque fissure et interstice. Les gardes reikois, déjà sur le qui-vive, reculèrent instinctivement. Un grondement sourd monta des profondeurs du bâtiment, amplifiant la panique parmi les occupants. Des craquements sinistres résonnèrent alors que les murets se disloquèrent. Le vieux conseiller, désormais lié à l'entité sombre, sentit une étrange énergie l'envelopper, le transportant loin du chaos imminent. Puis, en un instant, les deux disparurent, leurs silhouettes se dissolvant dans un tourbillon d'ombres. Maintenant privé de son intégrité, l’ambassade s'effondra avec fracas, engloutissant sous ses décombres ceux qui avaient eu le malheur de se trouver là…


    […]


    Les cloches d’alerte du dernier bastion elfique du Sekai retentirent, leur son strident perçant l'air et semant la panique parmi les habitants. Des ordres étaient aboyés, des messagers couraient dans les rues et toutes les forces de la cité se mobilisèrent rapidement. Les soldats prirent position, les mages renforcèrent les boucliers magiques et les citoyens se rassemblèrent à l’intérieur de refuges improvisés. L'état d'urgence générale avait été proclamé par nulle autre que Lysandre, la cheffe du Conseil des Érudits.

    Pendant ce temps, Lormion et l'Entité Sombre réapparurent près d’une clairière lointaine de l’épicentre, à l'abri des regards indiscrets. Un sourire sinistre aux lèvres orna le visage déformé du ténébreux.

    - Ce désordre nous profitera. Le plan est simple. Nous allons infuser le Cœur de Melorn de mon pouvoir. Cet artéfact servira désormais des desseins bien plus grands que tu ne peux l'imaginer. Un nouvel ordre, une nouvelle puissance… Melorn retrouvera sa grandeur perdue, mais il y a un prix à payer. Un prix que tu es prêt à accepter pour le bien de ta patrie.

    Évidemment, l’Entité Sombre ne mentionna pas que ces desseins étaient avant tout ceux de la Volonté des Titans. La créature se garda d’ailleurs de révéler que ses ambitions dépassaient parfois celles de ses propres maîtres.

    Sa main froide se posa sur le crâne de Lormion. Ce dernier sentit une douleur lancinante, comme si ses pensées étaient arrachées de son esprit. Fouillant dans sa mémoire, l’entité cherchait la localisation exacte des points de focalisation du Cœur, ces nœuds magiques essentiels pour la distribution de l'énergie dans la cité.

    - Parfait. Nous avons maintenant les informations nécessaires. Des agents sont déjà en place pour effectuer cette tâche. Ils infiltreront les points de focalisation et prépareront le terrain.

    Le véritable travail commença. Melorn allait renaître sous une forme que personne n’avait imaginé avant…


    […]


    Lodvik, Valymria, Siame, Sublime, Phèdre, Malazach et Koraki faisaient partie de ces fameux agents. Via une connexion spirituelle, ils reçurent tour à tour des visions des lieux où se trouvaient des points de focalisation au sein de Melorn. Les images étaient claires et précises, gravées dans leur esprit par la puissance de l'entité sombre. Chaque vision révélait des endroits dispersés à travers la cité, des lieux où la magie était la plus concentrée, les cœurs battants de la ville des elfes. Ces agents savaient que le temps pressait. La ville était en état d'alerte, et les défenses se mettraient en place rapidement. Ils devaient corrompre autant de points de focalisation que possible avant que les mécanismes de sécurité ne soient entièrement activés.

    Et puisque le hasard faisait bien les choses, Valymria avait été choisie pour porter la Boule des Ténèbres, cet artefact noir abyssal d'une puissance redoutable. Le poids de la Boule ralentissait chacun de ses pas. Une aura noire imprégnait tout son être, se diffusant également chez ses compagnons à proximité. D'une taille comparable à celle d'un melon, l’objet absorbait la lumière autour, sur un diamètre d’un mètre environ. En contrepartie de ce fardeau imposé, l'ensemble du groupe bénéficiait de l'énergie de l'Entité Sombre, ce qui leur permettrait de corrompre les points de focalisation en utilisant simplement leur mana.

    Tout en progressant discrètement au coeur des ruelles sinueuses de la cité des elfes, le groupe remarqua un détail troublant. Un petit oiseau magique doté de plumes chatoyantes et scintillantes les suivait depuis plusieurs minutes. L'aura dégagée par la créature était indéniablement liée à la magie de Melorn, et bien que le volatile n'affichât aucune hostilité, sa présence n'en était pas moins inquiétante… Il pourrait être un éclaireur ou un espion envoyé par les défenses magiques de la ville. Que faire ? Perdre un temps précieux en l'éliminant ou laisser tranquille cet animal avec les risques que ça engendre ?


    CARTE DE MELORN (attention aux yeux)

    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn 7mSrThL

    Quartiers Résidentiels : Zones où vivent des habitants de Melorn, comprenant maisons, marchés, petites écoles, etc.

    Jardins du Printemps : Un espace luxuriant et florissant, rempli de plantes exotiques et de magie.

    Bâtiments administratifs : Endroit où travaillent divers fonctionnaires de la cité.

    Fontaine Centrale : Une grande fontaine aux eaux cristallines, entourée de jardins bien entretenus et de bancs en pierre. C'est un lieu de rassemblement populaire où la concentration magique y est forte.

    Bibliothèque des Érudits : Un bâtiment imposant, fait de pierres anciennes, avec des vitraux colorés. Des sentinelles patrouillent autour.

    Terrasse des Magistères : Vaste espace ouvert situé sur une colline surplombant la ville. Lieu dédié à l'entraînement et à la perfection des mages de la cité. La concentration de magie y est exceptionnellement haute.



    CONSIGNES ET FONCTIONNEMENT

    > Généralités et actions

    ¤ Les informations présentes dans le message d’inscription sont toujours valides ici https://www.rp-cendres.com/t3786-inscriptions-event-le-coeur-de-melorn Veuillez les relire au besoin.


    > Actions de réussite (Groupe 1)

    ¤ La réalisation d’actions de réussite (AR) sera nécessaire afin de gagner le tour. Voici les deux AR possibles pour votre groupe :

    * Corruption d'un Point de Focalisation Magique
    Coût : 1 action
    Gain : +1 point de réussite
    Description : Infuser un peu de mana sombre pour corrompre un point de focalisation avec l’énergie de l’Entité Sombre. Tous les personnages peuvent faire cette action tant qu’un membre du groupe porte la Boule des Ténèbres.
    Les points de focalisation magique de Melorn sont présents un peu partout au sein de la cité (surtout sur les murs des structures), ils sont connectés par des liens souterrains au Cœur. Certains sont mieux protégés que d’autres. Ils ont cette allure (image).
    En automodération, libre à vous de dire dans vos posts que vous trouvez un point.

    * Sabotage d'un Mécanisme de Sécurité
    Coût : 3 actions
    Gains : +5 points de réussite
    Description : En infusant le façon prononcé l’énergie de l’Entité Sombre dans un mécanisme de sécurité, il est possible de le saboter et de nuire de manière considérable à la résistance. Tous les personnages peuvent faire cette action tant qu’un membre du groupe porte la Boule des Ténèbres.
    Les mécanismes de sécurité de Melorn sont présents un peu partout au sein de la cité (surtout sur les murs des structures et près des points de focalisation), ils sont connectés par des liens souterrains au Cœur. Certains sont mieux protégés que d’autres. Ils ont cette allure (une rune magique) image .
    En automodération, libre à vous de dire dans vos posts que vous trouvez un mécanisme.


    > La Boule des Ténèbres

    ¤ Le porteur de la Boule des Ténèbres a été sélectionné au hasard via lancer de dé sur discord.

    ¤ Le porteur de l’artéfact possède une action en moins par tour.

    ¤ Pour valider les actions de réussite, il est obligatoire qu’un personnage joueur du groupe porte la Boule.

    ¤ Il est possible de passer la boule à un autre membre du groupe, mais cela coûtera une action.

    ¤ Pour que les membres du groupe puissent profiter de l'artéfact, ils doivent être présents dans la même zone (exemple : être tous dans le Quartier).


    > Les lieux et les déplacements

    ¤ Les AR sont faisables uniquement sur les zones oranges et vertes de la carte.

    ¤ Votre groupe ne peut pas rester plus de 2 tours dans la même zone (si vous voulez survivre 🤓 ). Car au bout d’un moment, la zone sera envahie par des gardes alertés et deviendra impraticable.

    ¤ Le gros des forces melornoises sont rassemblées au sud de Melorn suite à l’effondrement de l’Ambassade reikoise. Le nord de la ville est plus « calme » (pour le moment), c’est pour cela que vous êtes envoyés là.

    ¤ Vous n’êtes pas les seuls agents présents à Melorn; d’autres groupes de pnj ont été envoyés ailleurs (le groupe 2 aura à les confronter, par exemple).

    ¤ Changer de zone nécessite une action par personnage. Sauf au tour 1 où vous pouvez choisir votre première zone gratuitement.
    Le changement de zone doit être fait à la fin du tour en cours et vous devez préciser où vous allez.
    Exemple : PJ fait action 1 & 2, et la troisième est l’action de changement de zone vers les Jardins).


    > Le Petit Oiseau Magique
    À tuer ou laisser vivre, au choix.
    État actuel : Observation
    Tuable ou neutralisable par 2 actions de Palier 1 ou moins, OU 1 action de palier 2.


    Si je ne suis pas claire sur certains points, n’hésitez pas à me faire signe sur notre groupe discord !

    TOUR 1
    Difficulté : Facile

    FIN DU TOUR : Jeudi le 6 juin, soirée
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Siame
    Siame
    Messages : 141
    crédits : 834

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3503-terminee-siame-divine-violencehttps://www.rp-cendres.com/t3542-memoires-de-siamehttps://www.rp-cendres.com/t3626-recits-de-siame
  • Lun 3 Juin - 13:24

    Dans l’ombre du Sekai, où un silence corrompu tisse son voile funèbre, un Arbre se dresse, ses racines serpentant dans le cœur des Hommes comme des doigts crochus—suçant désormais le sang du Monde, injectant dans ses veines le venin de la Corruption. Chaque pulsation de cette monstruosité, chaque soupir de ses branches, chaque caresse est à la perspective d’un mal perfide, qui s’étend comme une ombre vorace, s’infiltre et consume. Les cœurs tremblent, pulsent, martèlent comme des tambours de guerre. Et parmi ce réseau de nerfs organiques, une Entité émerge, auréolée du pouvoir des Titans. Sa silhouette est faite d’ébène et d’abîme et ses yeux brillent comme des étoiles mortes. Cette créature l’observait, et une ruse venimeuse pulsait dans son regard. Elle pensait, réfléchissait, observait attentivement. Et surtout, elle invitait. Pas de longs dialogues, pas de mots, pas de promesses, juste un appel, destiné aux fidèles—aux Âmes égarées dans les méandres d’une volonté avare, avide et corruptrice ; une invitation irrésistible à la rejoindre. Les contours de Melorn se dessinent et le Cœur de la ville bat d’une agonie noire…


    La vision l’avait quitté comme un nuage de brume ; et à l’occasion de leur rassemblement dans le nouveau fief de ce culte naissant, Siame avait chuchoté à l’oreille du Haut-Cardinal les détails de sa transe. Les quelques mots échangés s’étaient accompagnés de regards entendus, de secrets bien gardés, de promesses associées. Malazach avait pris la parole pour retranscrire – comme il savait le faire, selon ses mots, selon ses propres desseins –, auprès de chacun d’entre eux, la vision de la Prophétesse, dont l’esprit fut encore embrumé d’une somnolence épaisse. La Corruption, l’Entité Sombre, le Cœur de Melorn… et le chemin à suivre.


    Siame arrive la première.
    Les terrasses des Magistères sont vides, lorsqu’elle pose le pied sur la plateforme. Du moins, le croit-elle. Son regard balaye l’espace, s’attarde sur l’oiseau qui vient de se poser sur la balustrade—qu’elle observe l’espace d’un instant cristallin, en silence… avant de remarquer la silhouette hideuse qui lui fait dos, penchée sur l’un des mécanismes de sécurité. L'Ange la regarde comme la dernière tranche de pain de mie au fond du paquet. Elle mange la distance qui les sépare et se saisit vigoureusement de son poignet – une espèce de serre de rapace ? – pour l’interrompre avant de réaliser : l’intruse qui lui fait face est en train de saboter la magie elfique qui protège le Cœur. L’Ange comprend alors : elle fait partie des agents de l'Entité. Ils ne sont donc pas les seuls sur place. D’autres ont reçu les mêmes visions qu’eux.

    Elle est avec nous, prévient-elle le reste du groupe – Valmyria, Lodvik, Malazach, Phèdre et Sublime – qui vient alors de rejoindre les terrasses, et relâche le poignet de l'affreuse créature.  

    Il n’y avait pas de temps à perdre. Valmyria est accompagnée de Lodvik, qui reste tout prêt d’elle—et l’oiseau lui, voltige plus proche des deux lorsqu’il aperçoit la sphère sombre dans les bras de la prêtresse elfique. Tout ça ne lui dit rien qui vaille. Si les oiseaux lui inspirent un réconfort tout particulier depuis sa rencontre avec le Rêve, celui-ci lui provoque un désagréable sentiment—comme une erreur dans la matrice. Trop attentif, trop curieux, trop présent. Trop intelligent. Peut-être se trompe-t-elle. Mais Siame réfute le moindre doute—refuse le moindre risque, car sa sœur est ici, elle aussi.

    Je ne fais pas confiance à cet oiseau de malheur. Elle désigne le volatile du bout du menton.

    Dans un claquement de langue, elle le laisse à ceux qui se trouvent le plus prêt, et remarque un autre système dans la pierre, qui pulse de la même magie que celui sur lequel s’attèle l'hybride. Un dernier regard méfiant à son encontre, elle s’en détourne finalement pour aider sur un second mécanisme. La magie qui s’échappe de ses mains lui est inconnue—c’est un morceau brut, arraché à l’au-delà, attaché à son âme par la présence de cette curieuse Entité Sombre. Elle en perçoit la morsure brûlante, comme un roulement de tonnerre dans ses nerfs. Une palpitation sourde qui reflue hors de sa chair. La lumière du mécanisme s’affaiblit. Une autre palpitation... Une dernière ; et la chose se meurt dans la roche pour redevenir inerte.


    CENDRES


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Lodvik
    Lodvik
    Messages : 23
    crédits : 351

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3446-lodvik-termine
  • Lun 3 Juin - 14:16
    Le Cœur de Melorn
    Feat Groupe Entité Sombre

    Lodvik prit la route de Melorn en compagnie de ses alliés divinistes. Siame leur avait fait part de ses visions et de la volonté de l’Entité Sombre. Le prêtre avait foi en sa cardinale et n’hésita pas à prendre la route pour la cité elfique. Une vision de l’Entité Sombre pénétra l’esprit de l’ancien paladin, il se sentit béni des Dieux de recevoir une telle grâce. La mission était claire, il devait corrompre le Cœur de Melorn, la source de puissance magique de Melorn.

    Les forces melornoises étaient concentrées au sud de la cité elfique, suite à l’effondrement de l’ambassade reikoise. Les troupes ainsi mobilisées pour sécuriser la zone, le nord de la ville restait plutôt calme à l’arrivée du groupe. Une opportunité sournoise pour les serviteurs des Titans qui leur permettait de se faufiler dans les ruelles de la ville, sans rencontrer de grande résistance. Il fallait toutefois progresser en toute discrétion, en profitant de la vulnérabilité des quartiers nord.

    Le paladin en armure, recouverte d’une longue cape sombre, scrutait les environs avec une vigilance accrue. Alors qu’il avançait dans l’ancienne Azshary, un détail troublant vint capter son attention, un oiseau d’apparence inoffensive les suivait. Lodvik ne pouvait pas ignorer les risques encourus en laissant le volatile étincelant secouer les plumes autour d’eux. L’ange semblait également de cet avis et le chevalier fit un choix réaliste.

    - « Cet oiseau pourrait être un éclaireur ou un espion métamorphosé, envoyé par les défenses de la cité. Nous ne pouvons pas prendre le risque qu’il dévoile notre position, nous devons le tuer maintenant. »

    Il observa Valmyria s’approcher, déterminée à neutraliser l’intrus également. Elle matérialisera un peu de givre afin de créer un pieu tranchant et le lancer avec force. L’arme de glace transperça le corps de l’oiseau et le cloua au sol dans un petit cri perçant. Lodvik s’interposa en s’approchant de l’oiseau agonisant. S’il devait y avoir des conséquences quant à la mise à mort du volatile, il préférait être celui qui portait le coup fatal. Il dégaina alors son épée, la tenant fermement alors que des étincelles de lumière divine fusionnaient avec l’acier. Il leva la lame et d’un mouvement vif, il l’abattit sur la créature ailée, tranchant son corps frêle.
    Il essuya sa lame sur le bas de sa cape et se tourna vers Valmyria.

    - « Continuons, nous n’avons pas plus de temps à perdre. » Chaque instant comptait, il était décidé à éliminer les éventuels obstacles sur leur chemin qui gênaient leur avancée.

    Ils décidèrent du premier objectif du groupe, la terrasse des Magistères fut proposée parce qu’elle offrait un espace vaste qui surplombait la cité elfique. Il s’agissait d’un point de départ idéal pour débuter la corruption du puissant artefact. L’elfe s’était vue dotée de la boule des ténèbres, ils devaient rester près d’elle et de son aura sombre pour mener à bien leur mission.

    - « Dispersons nous pour chercher les points de focalisation et les mécanismes de sécurité. » dit-il lorsqu’ils arrivèrent dans la première zone de contrôle.

    De loin, il observa l’étrange créature qui était avec eux. Même si celle-ci semblait partager les mêmes plans que le groupe de croyants, il ne lui faisait pas confiance pour autant. Il attendait qu’un des membres allât éventuellement lui poser quelques questions quant à son identité, il s’en occuperait si cela n’arrivait pas.

    Lodvik parcourut la pièce en balayant les structures du regard, il cherchait un point de focalisation. La concentration en magie de l’endroit était importante, il la sentait, bien que son armure composée d’adamantine servît de rempart à cette magie ambiante. Le prêtre de la Volonté usa de son sens aiguisé afin de percevoir plus efficacement l’objet convoité. Ainsi, ses prochaines recherches allaient être facilitées pour la suite. Sa vue augmentée le mena à un endroit précis, un interstice dans le mur dans lequel émanait une vibration magnétique. Il avait trouvé sa première cible. Valmyria tenant la boule des ténèbres non loin, il put se concentrer pour sentir la connexion avec l’énergie ténébreuse de la sphère. Il ferma un bref instant les yeux, se laissant envahir par le pouvoir de l’Entité Sombre. Puis il tendit la main, paume face au point de focalisation, tandis qu’il sentit son mana se gorger de cette énergie, une sensation étrange qu’il effaça pour se concentrer sur l’objet à corrompre. Il libéra une part de ce pouvoir, laissant cette emprise vicieuse s’emparer de sa cible, comme un sombre poison. Il désirait contempler ce point corrompu et imprégné de l’essence des ténèbres, décidé à servir la Volonté des Titans.


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Valmyria
    Valmyria
    Messages : 44
    crédits : 300

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3479-termine-valmyria-pretresse-errante-d-un-pays-en-ruines
  • Lun 3 Juin - 19:49



    La route avait été longue depuis Benedictus. Les routes, désolées et mal entretenues, n'avaient pourtant pas été aussi désagréable que ce que les pèlerins auraient pu le penser. Et pour cause... Leur but était clair. Défini. La mission précise. La Prophétesse avait eu une vision et leur avait communiqué les désirs de la Volonté. Puis, chemin faisant, ils avaient eu l'honneur de recevoir à leur tour un message. Une vision aussi pure que sombre. Une promesse, chuchotée dans les profondeurs de l'esprit de l'elfe qui jouait autrefois le rôle de la prêtresse des Huit. Galvanisée par ce message divin et se sentant investie de leur sainte mission, la blonde avait été aussi excitée qu'impatiente d'arriver jusqu'à leur destination. Melorn...

    Cela faisait un peu plus de deux cents ans que Valmyria ne l'avait pas vue. Et pourtant... Pourtant la cité demeurait identique. C'était là le propre des elfes de cette cité. Toujours conserver un statut quo, par peur du changement et du renouveau. A présent, la ville recevrait une bénédiction inattendue. Un souffle de la Volonté venant caresser le cœur de Melorn pour l'alimenter d'un feu consacré. Et bientôt, bientôt les battements des fidèles résonneraient à l'unisson dans la cité de l'ancien empire Azshary. Marchant parmi ses camarades, l'ancienne prêtresse était extatique tandis qu'ils naviguaient dans les ruelles presque entièrement abandonnées. Outre la grâce infinie qui les avait tous touchés dans cette sainte vision, elle avait été spécialement choisie. Elle, pieuse et aussi zélée qu'elle pouvait l'être, avait la tâche de transporter un artéfact aussi divin que salvateur. Une sphère ténébreuse, dégageant autour d'elle une sainte aura qui traversait également son corps, l'irradient d'une magie aussi inconnue qu'enivrante. Dans cet état de presque euphorie, l'oreille pointue scrutait les bâtiments à côté desquels ils passaient de son regard azuré. Ces rues, elle les avait arpentées autrefois. Elle se souvenait, vaguement, de sa nonchalance et de l'attitude des autres membres de sa race. Elle viendrait, avec les êtres saints l'accompagnant, offrir à cette ville une renaissance magnifique.  

    Grâce à l'effondrement de l'ancienne ambassade reikoise, le gros des forces armées se trouvaient actuellement au sud de la ville, ce qui permit au groupe de fanatiques de s'infiltrer avec une discrétion certaine. Là bas, de l'autre côté, d'autres envoyés de la Volonté servirait cette dernière en offrant du temps et du sang au groupe de Valmyria. Des vies potentiellement sacrifiées, qu'elle honorerait via la réussite de leur mission consacrée. Continuant d'avancer, la sainte porteuse remarqua à son tour l'étrange volatile qui voletait non loin d'eux, les observant silencieusement. Une étrange sensation s'empara de la blonde qui marcha d'un pas décidé vers les côtés de Lodvik. Elle écouta ses mots, résonnant avec les paroles de la Prophétesse. Il fallait effectivement agir, son compagnon avait raison. Il pouvait s'agir d'un espion, ou pire, d'un érudit s'amusant à les observer. Concentrant son mana au bout de ses doigts, l'elfe matérialisé rapidement un pieu de givre qui se mit à tournoyer sur lui même alors qu'il se manifestait. Flottant doucement au dessus de sa paume, le projectile fila d'un coup vers la créature ailée, s'enfonçant dans sa chair plumeuse dans un sifflement strident. Dans un couinement, la créature vint s'effondrer sur le sol près d'eux, son corps à présent transpercé et un filet de sang glissant lentement sur le pavé de la cité elfique. Faisant un pas de plus, prête à abattre définitivement l'animal, Valmyria se ravisa en remarquant Lodvik qui venait s'interposer. Il souhaitait visiblement lui même porter le coup fatal et l'ancienne prêtresse appréciait grandement cette attitude. Malgré ses nouvelles fonctions au sein de Benedictus, l'humain conservait son attitude protectrice et son sens du devoir. Il était un phare, un parangon de foi et de ferveur auquel l'elfe s'accrochait avec une admiration certaine. Quand la sainte lame de ce dernier vint trancher l'animal, Valmyria sentit son cœur battre d'un feu intérieur plus grand encore. Il n'y avait aucun vice dans le geste de cet homme, seulement une résolution sacrée dans laquelle elle venait se baigner. Acquiesçant à ses mots d'un signe de tête, la blonde reprit ensuite la route avec le reste du groupe.

    La destination fut choisie assez rapidement. Il fut décidé de partir vers la terrasse des magistères afin d'y semer les graines de la Volonté. Situé au point le plus haut de la ville et gorgé de magie, le lieu était un endroit parfait où commencer les divers rituels que l'Entité leur demandait de réaliser. Se faufilant ainsi dans les rues, le groupe parvint finalement jusqu'à l'endroit désiré et une fois à l'intérieur, Lodvik demanda à ce que les différents individus se séparent dans la bâtisse afin de trouver les différents points à corrompre. L'ancienne prêtresse, quant à elle, demeura plus ou moins au centre du groupe et près du paladin afin qu'il puisse la protéger en cas de mauvaises surprises. Valmyria tenait la sphère noire comme on pouvait porter un enfant, passant doucement ses doigts fins sur la surface brumeuse de l'artéfact tandis qu'elle le tenait près du ventre. Tout autour d'elle, cette aura se répandait et atteignait les différents membres de leur assemblée. Même l'étrange créature qui semblait être elle aussi choisie par la Volonté sembla recevoir ce don, quand bien même l'elfe l'observait d'un œil méfiant et un peu dégoutée. Si Sublime était un juste qu'elle reconnaissait malgré sa nature disgracieuse, leur nouvelle amie ne pouvait pas encore se targuer d'avoir ce passe-droit auprès de l'ancienne prêtresse. Pour autant, elle ne lui porterait pas ombrage tant qu'elle servirait la Volonté et leurs intérêts.

    Naviguant dans la terrasse, Valmyria sentit dans son corps les longs filaments de l'aura de la sphère la parcourir tandis que de légers picotements dues à la magie omniprésente venait chatouiller les ports de sa peau. Cette sensation, à la fois étrange et amusante, étira un sourire amusé sur les lèvres noires de la sainte porteuse qui observa par la suite ses compagnons évoluant dans le bâtiment. Elle leva ensuite doucement la sphère au dessus d'elle, laissant sa sainte et étrange magie atteindre tous ses alliés pour leur permettre d'entamer leur mission divine. Il n'y avait, à présent, plus aucun retour en arrière possible. Toujours silencieuse, l'ancienne prêtresse observa Lodvik manier l'étrange magie pour l'insérer dans l'une de leur cible tandis que plus loin Siame semblait faire de même avec un étrange mécanisme magique. Faisant glisser ses yeux sur les murs, Valmyria suivi de son regard bleuté les arabesques courant sur les façades ornées de la terrasse. Des traits rubis, parcourant un mur aux teintes blanc-beiges qui donnait à l'ensemble de la bâtisse un air particulièrement noble et enchanté. Puis, au bout d'un moment, l'elfe observa un symbole un peu particulier. Presque imperceptible, ce dernier lui rappela celui que venait de corrompre le prêtre à ses côtés. S'approchant donc à son tour du point de focalisation, la sainte porteuse ramena la sphère au niveau de son ventre, avant de placer sa main devant le dit symbole.

    - Que leur volonté soit faite.

    A ses mots, la brume obscure qui émanait de la sphère sembla palpiter légèrement, quittant cette dernière pour venir glisser le long de son corps. Remontant son bras comme un serpent rampant sur le tissu de sa tenue, la brume acheva sa lente course au niveau des doigts de l'oreille pointue. Puis, se condensant au bout de ses derniers, elle s'élança ensuite vers le point de focalisation pour s'y infiltrer. Sentant cette sombre énergie la traverser, Valmyria eut la sensation de planer. D'être transposée dans une réalité autre où les Dieux lui accordaient un privilège que jamais elle n'aurait crut possible. Ses yeux azurés ne quittaient plus ce magnifique spectacle, alors qu'elle observait la magie de l'Entité s'étendre dans les veines de la ville l'ayant vue naitre. C'était beau, en quelque sorte, que l'enfant d'anciens ambassadeurs reviennent sur sa terre natale pour transmettre à son tour un message. Bien que celui-ci fut plus noble et plus sacré.

    Quand elle eut enfin achevé son œuvre, l'ancienne prêtresse leva de nouveau la sphère comme précédemment, permettant ainsi à tous ses alliés de laisser la Volonté prospérer dans les différents mécanismes et autres engrenages magiques de la cité à l'éternel printemps.






    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn NMp3m37

    " Que les flammes de leur volonté permettent aux cendres de ce monde de faire renaître les âmes impures. "
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Phèdre
    Phèdre
    Messages : 56
    crédits : 649

    Info personnage
    Race: Elfe/fae
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3388-phedre-terminee#30446https://www.rp-cendres.com/t3558-les-liens-de-phedre#32635https://www.rp-cendres.com/t3473-chronologie-phedre
  • Mar 4 Juin - 22:22
    Un sourire étirait les lèvres de Phèdre alors qu’elle sentait la magie de ténèbre s’écouler autour d’eux comme un cour d’eau, elle la sentait rouler sur sa peau, lécher les murs, s’enrouler autour de ses chevilles à la manière d’un chat, vivante. Pour la première fois depuis que sa conscience s'était éveillée dans le corps d’Eris l’existence de cette dernière était à peine perceptible. Tout juste une pensée ténue dans un recoin sombre et oublié de son esprit en effervescence. Elle avait envie de rire à gorge déployée mais ils l’auraient cru folle et de toute façon, la créature à laquelle sa sœur tendit la main fit mourir toute allégresse dans sa gorge.

    - Cette chose doit être malade… Susurra-t-elle à l’oreille de sa jumelle. - On ne naît pas aussi laid sans transmettre la peste obscure. Ses yeux bleus dardaient sur la créature elle-même penchée sur un mécanisme de sécurité et elle ne put s’empêcher de grimacer lorsqu’elle comprit que Siame disait vrai ; l’humanoïde était de leur côté. Avec un sourire narquois, elle lança un regard à Sublime, évocateur autant que provocateur puis glissa quelques derniers mots à Siame en désignant l'indésirable du menton : - Moi c’est à cet oiseau que je ne fais pas confiance.

    A côté d’elle, Valmyria et Lodvik se chargèrent de l’oiseau aussi efficace qu’ils l’étaient toujours et Phèdre n’eut qu’à regarder le petit corps sans vie s’écraser sur le sol carrelé devant elle. D’un pas léger, elle avança jusqu’au cadavre qu’elle souleva par l’aile pour l’inspecter puis elle le reposa sur la balustrade avant de se pencher pour admirer la ville qui s’étendait devant eux. Bientôt, probablement avant la fin de la journée -l’espérait-elle du moins- cette ville serait à eux. Il le fallait. Après autant d'années d’absence, elle avait un fossé béant de servitude à remplir, elle avait passé bien assez de temps dans le néant, oublieuse de qui elle était, il était désormais temps pour elle de reprendre sa place dans ce monde et de rappeler à ceux qui l’avait oublié que même la mort n’arrivait pas à l’atteindre. Tout cela, elle le devait à ses maîtres alors elle les honorerait de la seule façon qu’elle connaissait ; en le servant avec dévotion et si pour cela elle se devait de supporter l’immonde faciès du rejeton de Puantrus qu’il en soit ainsi.

    Phèdre ne tarda pas à se défaire du groupe pour chercher, à son tour, l’un de ces fameux mécanismes de sécurité qui pourraient leur permettre de faire tomber la cité entre leurs mains. Un oeil toujours posé sur sa soeur et le reste du groupe, elle se mit à chantonner doucement et posa le bout de ses doigts le long d’un mur qu’elle longea tranquillement. Sa dextre rencontra d’abord un point de focalisation qu’elle ignora suivit d’un second. Ils ne l’intéressaient pas, ce n’était pas cela qu’elle cherchait. Elle était sur le point de bifurquer lorsque son regard fut attiré par la lueur caractéristique. Ses lèvres s’incurvèrent et elle s’approcha du mur d’en face.

    - Gloire. Murmura-t-elle comme si les cieux pouvaient l’entendre tout en se remettant à fredonner, elle puisa dans cette magie perverti qui ne cessait de flotter autour d’elle et sabota un nouveau mécanisme de sécurité.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sublime
    Sublime
    Messages : 19
    crédits : 618

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3723-sublime-peste-incarnee-termine#35021
  • Mer 5 Juin - 11:55
    Une botte de fer rouillée foule le sol melornois. Un gantelet auquel il manque une paire de doigts s'appose sur un pilier somptueusement orné. Un sourire carnassier aux lèvres, la bête folle au service de l'Entité Sombre s'avance d'un pas chancelant tout en trainant dans son sillage une épée trop lourde pour être portée par un homme. Ses yeux injectés de pus, rendus gourmands par une intarissable volonté d'anéantissement; jaugent le domaine des infidèles avec une lisible envie meurtrière. Sublime, héraut de Puantrus, se sent galvanisé comme jamais il ne l'a été par cette mission divine dont il a personnellement été investi.

    A ses côtés se trouvent d'autres fidèles. Nobles âmes également habitées par l'appel de l'esprit des Titanides, ces combattants saints constituent pour celui qui agit usuellement en solitaire la certitude d'une réussite éclatante. Lodvik, Valmyria, deux compagnons dont la présence ravit le fils du Monstre au plus haut point. Il adresse à la porteuse de la maudite sphère un regard entendu lorsqu'elle décide d'abattre dans un effort joint avec le paladin de lumière l'étrange créature plumeuse qui se fait source de trop nombreuses interrogations.

    Un filament de magie obscure vient caresser son oreille, entrant ainsi en résonnance avec sa propre malédiction. Les maux qui l'assaillent, déjà invivables par tout être saint d'esprit, se muent en de violentes démangeaisons au contact de cette obscure manifestation de mana. Loin de s'offusquer d'un tel aggravement de ses innombrables maladies, le dément prend un malin plaisir à sentir s'agiter au creux de sa carcasse des germes malveillants ainsi qu'une foule de larves de mouche; messagères bruyantes et invasive du père de toutes les maladies. Mirant un instant sa propre paume, il ressent l'ébullition de son propre sang et la fièvre grimpante qui alimente ses pulsions assassines.

    Il a à faire et son regard se porte vite ailleurs; seulement pour être capté lors d'un mouvement de tête par un duo qu'il a en horreur.

    Non contente de l'insupporter par sa simple présence, il a fallu que l'angélique figure de Siame se duplique. Accompagnée cette fois de sa sœur, elle l'importune et le houspille à la moindre occasion; ce avec l'éternelle immaturité d'une créature touchée par l'arrogante grâce d'Aurya. Phèdre ne manque pas de faire de même en faisant de lui l'objet d'une énième moquerie, ce à quoi le guerrier maudit ne répond d'abord que par un reniflement à la sonorité bien trop liquide suivie par un crachat au sol. Sa bave caustique, au contact des pavés, laisse une trace fumante à terre tandis que l'hybride retourne accorder son attention au binôme qu'il abhorre bien moins.

    "Votre prudence est louable, sieur Lodvik. Débarrassons nous de cette chose."

    Il ne fallut que quelques instants à la prêtresse ainsi qu'à son gardien en armure pour faire passer l'étrangeté de vie à trépas. Les problématiques associées à la chimère non identifiée étant enfin écartées, les adorateurs des façonneurs de monde peuvent enfin se concentrer sur la tâche qui leur incombe et viennent se disperser pour se mettre à rechercher activement les artefacts runiques permettant de défendre la cité. Quelque peu pataud, Sublime met un certain temps à trouver l'objet de ses désirs mais lorsqu'enfin une pièce chargée de magie attire son attention et en un éclair, il se dépêche de se rendre à son niveau et opposer son horrible magie à celle des remparts elfiques.

    "Que le Monstre vous prenne, chiens de mécréants..."

    Prélevant de son ceinturon une dague rougie et tordue, le héraut de la Peste porte à sa propre paume le fil de la lame et vient percer son derme, creusant dans son cuir au point d'en extirper quelques gouttes de sang vicié. Cela fait, il appose sa patte disgracieuse contre son museau et vient lécher la plaie avant de recracher la substance mêlée à sa salive sur le mécanisme à saboter. Formulant des mots anciens pour compléter son ensorcellement, il ressent le divin qui répond à son appel lorsque des tendons ténébreux issus de la sphère de corruption lui parviennent, usant de son corps comme d'un canal pour insinuer dans les défenses de la cité un peu de ces maladies que sont les siennes.

    Sa tâche accomplie, il oriente ses yeux luminescents sur la créature faisant l'objet d'autres soupçons. Un volatile -étrangement, c'est visiblement la saison- paraît réaliser lui aussi la même tâche que les croyants. Considérant pour l'heure que cette chose est de leur côté, Sublime ne lui accorde qu'un léger regard avant de retourner à l'opération. Son mentor Malazach sera celui qui prononcera un jugement éclairé au sujet de cet inconnu.
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 668
    crédits : 4650

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mer 5 Juin - 13:40
    Melorn ...

    Te voici enfin, t'offrant sans égard à celui qui aura assez de force pour ce saisir de tout tes trésors. Destruction sublime rimant avec promesses de pouvoir, voici les mots qui allaient devenir l'épitaphe de cette soirée. Quelle dommage que "sublime" ne soit pas le terme qu'emploierait l'hybride pour qualifier ses compagnons en cette nuitée sauvage. "Grossiers" et "primaires", voila qui serait plus adéquat. Mais également "prometteurs". Pour le reste, il n'appartenait qu'à cette bande de fous furieux aveuglés par leur foi délirante de parfaire cette définition.

    Et cela commençait mal.

    Elle se tenait là, près d'un de ces étranges glyphes que la vision précédemment offerte lui avait révélé être l'une de ses cibles. Sa main griffue tendue au dessus, la lueur qui en émanait semblait réagir à son approche, pulsant de telle façon que la monstrueuse corvidés ne pouvait que le comparer à une proie qui se débattait tout en sachant pertinemment que la fin était proche.

    Cependant, son geste fut vite interrompu par la main de Siame se resserrant fermement sur son poignet. Aussitôt, celle qui n'était plus humaine se retourna vers l'ange tout en tachant de se dégager de son emprise, sans succès, poussant à une feulement qui, lui aussi, révélait les traces de son hybridité, oscillant entre le félin, le lézard et l'humain. Ses petits yeux jaunes perfides se portèrent sur la perfection de ce corps bénis des dieux, son cœur sa pavant de jalousie à la vision de ces ailes encore intactes.

    Ce n'est que lorsque son assaillante la relâcha en déclarant qu'elle faisait de leur groupe que Koraki s'apaisa. Du moins, c'est ce que l'on aurait put croire, car en réalité sa hargne ne s'éteignit que parce que ses yeux se posèrent sur la Boule des Ténèbres, maternellement protégée par l'Elfe au nom changeant.

    Ainsi, c'était cette chose qui était responsable de sa nouvelle et éphémère puissance acquise ?

    Interessant.

    - C'est cela... Commenca t-elle. Moi être ami de vous, oui.

    Et comme pour prouver sa bonne foi, elle se repencha sur le mécanisme et reprit le travail de corruption initialement interrompue, non sans qu'un large sourire ne vienne tordre son odieux bec difforme, savoureux avec un plaisir similaire à l'orgasme non seulement le pouvoir avec lequel elle était bénie cette nuit, mais surtout le plaisir de détruire, sauvagement et gratuitement.

    Et lorsque l'oiseau suspect, le vrai et l'unique, fut abbatue, elle se tenait là, près d'eux, observant d'un oeil attentif la silhouette aviaire choir lamentablement au sol.

    D'un geste négligent elle s'en empare, avant de le plonger tout entier dans sa gorge, l'avalant sans même prendre le temps de la mâcher.

    - Savoureux, oui, annonce t-elle avant d'éclater d'un franc mais discret éclat de rire.

    A ce demander qui était le fou, ici.


    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Malazach
    Malazach
    Messages : 22
    crédits : 959

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1280-malazach-le-porteur-de-peine-fiche-terminee
  • Jeu 6 Juin - 12:05
    Il n'existait pas, en ce monde, de cité plus ouvertement prétentieuse que Melorn. Dressée par les elfes à l'époque où leur race fragile, à l'esprit trop aisément malléable, avait atteint son point culminant, elle était devenue -avec le temps- l'emblème de leur déchéance. Qui, à part les quelques immortels l’ayant vu naître, se souvenait maintenant de cet empire ridicule, obnubilé par une esthétique si peu utile, incapable de pragmatisme, drapé dans sa propre prétention ? Les fils et les filles dévoyés de ce qui restait de cette race avait dû se souiller dans un métissage salissant un peu plus un sang à la pureté déjà douteuse, dans l'espoir de subsister malgré l'inévitable disparition de tout ce qu'avait un jour représenté leur civilisation.
    Maintenant, cette chose faite de malice et de convoitise qu'ils nommaient l'entité sombre offrait au dernier étendard elfique une…évolution, prenant avant tout naissance dans sa destruction. Une sorte de mort-vivante, dont les rejetons de Bénédictus seraient les apôtres.

    Les mâchoires des Martyrs, cette chose faite de haine et de crocs, grincaient à ses côtés tandis qu'ils longeaient tous deux la façade nord de la petite tour surplombant la terrasse des magistères, les orbites vides de l'assermentée sondant les recoins échappant parfois aux yeux brillants de malice de son maître. Des mains osseuses, parcourues par un large réseau de veinules noires visible à travers sa peau grise, caressait la pierre finement taillées alors que la kératine de griffe surnaturelle venait parfois creuser à l'intérieur pour assouvir un désir de destruction dont l'esclave décérébré pensait être à l'origine.
    Autour d'eux, tables et chaises vides, bassins décoratifs et plantes exotiques se partageaient la colline baignant dans une lumière chaude mais fausse. Une brise fraîche, chargée d'une odeur de feu de bois presque sacrilège en ces lieux, accompagnait chacune des inspirations de l'Ange Noir. Il n'y avait vraiment que ces êtres trop faibles aux oreilles pointues pour refuser d'affronter la cruauté du monde et ainsi se condamner à un éternel printemps. Les brutes du Reike, aussi stupides pouvaient-elles êtres, avaient au moins le mérite d'accepter les vicissitudes de l'existence mortelle.
    A quelques pas du lieu de fouille de Malazach et de son servant amalgamé, le reste du groupe, rendu plus silencieux qu’à l’accoutumée par la concentration, cherchait -tout comme lui- les runes elfiques à l’origine de leur présence en ces lieux.
    Le fait que chacun d’entre-eux travaillent de concert, sans se montrer les dents, aurait dû plaire à leur cardinal…Si seulement ils avaient été seuls.
    La chose hideuse qui les avait rejoint, hélas, avait changé cela. L’honneur discutable que leur avait fait l’entité sombre en ne les envoyant pas -avec les autres- s’occuper de la diversion, se voyait entaché par le métissage de leur groupe avec une créature inconnue empestant l’hybridation sacrilège et ne devant son intégration qu’à une discrète prophétie de la part de l’estropiée statuant “qu’il” resterait de leur côté.
    Et bien que le nécromant admirait la faculté qu’avait eu son ancienne élève de braver son propre dégoût pour toucher du bout des doigts la caquetante carcasse, il ne goûtait que très peu à l’idée de partager sa gloire avec…ça.
    Enfin, une aspérité inédite heurta l’un de ses ongles. Son regard chargé de convoitise se détourna de la chose hybride alors que cette dernière se penchait pour attraper le volatile récemment abattu pour se poser sur le fruit de ses recherches.

    Une rune elfique. Une magie primitive, certes puissante, mais si fragile. A l’image de la civilisation l’ayant un jour façonnée. La corruption qui courait dans ses veines remonta jusqu’à son poignet, jaillit à travers sa paume dans une vomissure de ténèbres pures pour souiller le sortilège de protection et mettre à bas sa puissance d’antan.
    L’opération ne dura que quelques instants. Le temps de trois battements de cœur, très exactement, pour détruire une magie millénaire. Sans doute y’avait-il là une leçon à tirer de cela mais Valmyria, obnubilée par le don de l’entité, ne risquait pas de l’entendre et Siame comme Phèdre semblaient trop occupées à retrouver leur complicité d’antan pour se laisser aller à la sagesse.
    Elles n’avaient, de toute façon, jamais été des spécialistes dans ce domaine-ci.
    La preuve de cette dernière affirmation était d’ailleurs venue, quelques instants plus tôt, s’écraser sur le sol sous la forme d’un crachat éructé par un Sublime toujours aussi peu enclin à supporter les filles d’Aurya et leurs provocations qui persistaient malgré l’urgence du moment.
    En de telles circonstances, l’Ange Noir aurait préféré que Launesigiles soit là, à ses côtés, pour réagir en cas de conflit d’intérêt entre les différents parties, car il doutait que Lodvik demeure neutre très longtemps.
    Mais le porteur de l’étoile de X’orath avait sa propre mission, loin d’ici.

    “-À l'avenir.” Commença-t-il en se redressant, ses traits parfaits s’étirant dans un sourire à la bienveillance feinte, directement dirigé vers l’hybride venant d’engloutir l’oiseau précédemment abattu avec la gloutonnerie d’un dément. “Il serait judicieux de ne pas dévorer les cadavres ne nous ayant pas encore révélé tous leurs secrets, très cher…” Ses yeux clignèrent lentement alors qu’il balayait ce premier sujet d’un haussement d’épaules, le relayant au rang de menu détail. “Du reste, puisque tu es le seul que personne ne connaît ici, peut-être pourrais-tu te nommer? Cela faciliterait grandement l’entente entre nous.


    ✞✞✞ Malazach est Maudit ✞✞✞

    -Les pratiquants du Culte des Ombres et les adeptes du Divinisme le voient comme un ange resplendissant.
    -Les adeptes du Shierak et les athées, eux, le voient tel qu'il est véritablement ; une créature aussi famélique que sinistre.
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 517
    crédits : 2620

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Dim 9 Juin - 9:46
    Au sein de la Terrasse des Magistères, Lodvik, Valmirya, Siame, Sublime, Phèdre, Malazach et Koraki s'étaient rassemblés. Ce lieu chouchouté par les sorciers de Melorn baignait dans une quiétude trompeuse ce jour-là, alors que le soleil déclinait doucement derrière les tours de la cité.

    Et à quelques bâtisses seulement de leur position, il y avait trois mages drapés de leurs longues robes azurées et caparaçonnées de multiples symboles ésotériques qui discutaient de la situation actuelle :

    - Avez-vous entendu les dernières nouvelles ? L'ambassade reikoise gît en ruines. C'est d'une gravité sans précédent. Ne pensez-vous pas que cela pourrait être l'œuvre des… des Titans ?
    - En vérité, Elstan, j'ai peine à imaginer qu'une créature connue de nos compendiums puisse en être responsable. Les rumeurs parlent d'une présence sombre, insaisissable, qui aurait englouti le bâtiment dans un chaos absolu.
    - Il est difficile de dire, mes jeunes amis. Les voies de la magie sont impénétrables et souvent, ce qui semble émaner des ténèbres peut avoir des origines bien plus complexes. Cependant, une chose est sûre : nous devons rester vigilants.
    - Et nos défenses ? Pensez-vous qu'elles tiendront ?
    - Nos enchantements sont puissants, mais rien n'est infaillible… Surtout face à un ennemi que nous ne connaissons pas encore.
    (Le plus âgé du trio soupira doucement, un air préoccupé au visage) - Je dois vous faire part d'une nouvelle concernant mon oiseau-espion J'ai pu sentir son aura magique faiblir grandement ces dernières minutes. Cela dit, il semble qu'il soit encore en mesure de se déplacer. Je propose que nous allions le chercher…


    Les trois magiciens se mirent en route, marchant vers l’endroit où il y avait la présence magique de l’oiseau, loin de se douter que ce dernier avait été englouti par un autre piaf.

    […]

    La décision impulsive de Koraki de dévorer l'oiseau-espion s'avéra hélas plus conséquente qu'elle ne l'avait anticipé. Quelle idée ! Manger ce volatil encore imprégné de magie arcanique venait malheureusement de faciliter la tâche à ceux qui cherchaient à les localiser. Mais pour le moment, aucun effet néfaste n'était perceptible sur l’ancienne Vice-Présidente de la République. Et à moins qu’un membre de l'équipe possède un pouvoir de senseur magique, il serait difficile de savoir que l’hybride était maintenant devenue une genre de cible. Les sorts de Lodvik et de Valmyria avaient certes tué la bestiole, mais la sorcellerie qui l’habitait demeurerait longtemps repérable.

    Tandis que le groupe sous l'influence de l'Entité Sombre commençait à exécuter leur sinistre mission malgré quelques petits aprioris, la tension environnante s'intensifia. Alertes aux moindres perturbations dans le tissu magique de la ville, les forces locales détectèrent rapidement des anomalies au sein de cette zone cruciale. En réponse, un flux croissant de soldats et de mages convergea vers la terrasse. La sécurité de l’endroit s’accroissait graduellement. Bientôt, il faudra que les divinistes trouvent un nouveau lieu pour opérer, car sinon ils seraient submergés par le flot, puis potentiellement arrêtés et interrogés… Ce qui signifierait probablement l’échec définitif de leur divine mission en terre melornoise. Corruption, sabotage; pas l’temps de niaiser !

    Et pendant que le groupe poursuivait sa quête, la Boule des Ténèbres s’illumina d’une lueur verdâtre. Ce fut à cet instant précis que la voix vibrante de l’Entité Sombre retentit à l’intérieur de leurs esprits.

    Je suis souvent absent, jamais apparu,
    Je ne suis jamais mort, mais toujours disparu.
    Je suis partagé entre lumière et obscurité,
    Je suis ce que tu crains perdre dans l'éternité.
    Quelle est la force qui, dans l'ombre, toujours demeure,
    Celle que l'on fuit mais jamais ne meurt ?


    Une énigme. L’investigateur de la Volonté des Titans souhaitait sans doute tester ses fidèles. Car seul un vrai serviteur des divins saurait répondre à la question.

    Était-ce vraiment cette quête à Melorn qui importait le plus à l'Entité Sombre, ou les épreuves imposées se voulaient-elles un moyen de filtrer et de fortifier ses adeptes, de les tester, de les pousser vers des réalisations plus grandes ?



    > L’énigme de la Boule
    * L’énigme reste active durant toute la durée de l’event si non-répondue.
    * En utilisant une action, votre personnage peut tenter une réponse. Par exemple, votre groupe pourrait tenter 3 réponses en utilisant 3 actions.
    * Le MJ validera ou non les réponses lors de sa prochaine réso.
    * Si l’énigme est résolue avec succès, un personnage du groupe (choisi selon vos soins), gagnera une action supplémentaire par tour, et ce jusqu’à la fin de l’event.


    TOUR 2
    Difficulté : Facile

    FIN DU TOUR : Jeudi le 13 juin, soirée
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Lodvik
    Lodvik
    Messages : 23
    crédits : 351

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3446-lodvik-termine
  • Lun 10 Juin - 18:22
    Le Cœur de Melorn
    Feat Groupe Entité Sombre

    L’étrange hybride qui suivait la même mission que les divinistes semblait avoir des intentions troubles. Avec une voracité déconcertante, il ingurgita le cadavre de l’oiseau, n’en laissant aucune plume. Lodvik n’eut pas le temps de réagir face à cette chose, il ne put s’interposer et l’empêcher d’accomplir cet acte. Il était convaincu qu’il s’agissait d’une erreur et que des complications allaient suivre. Ils ne savaient rien de cet oiseau, l’ancien paladin avait préféré le neutraliser et voilà que cet énergumène s’en était sustenté...

    - « J’aurais préféré laisser cet hybride dégénéré sur place. Mais je pense que nous n’avons pas vraiment le choix pour le bien de la mission. » dit-il agacé, à l’attention de Valmyria.

    L’étrange boule sombre que tenait son amie se mit soudainement à briller d’une lueur verte. Et la voix sinistre de l’Entité Sombre retentit, dictant une énigme au groupe. Lodvik se concentra sur les mots éthérés, il tenta de déchiffrer cet obscur message. Toutefois, il ne s’attarda pas trop sur cette tâche, pensant que d’autres qui maîtrisaient mieux les arcanes que lui allaient certainement être plus efficaces. Il devait se focaliser sur la suite de la mission et la sécurité du groupe. Il fallait poursuivre leur avancement, c’était l’objectif et il s’y tenait. Par ailleurs, le prêtre de la Volonté entendit des bruits de pas et des ordres aboyés dans l’ombre, des gardes avaient donné l’alerte et bientôt ils seraient encerclés. Il fallait donc se presser pour achever la tâche dans ce lieu avant de déguerpir.

    Il partit alors explorer de nouveau la zone, conscient du danger et de l’urgence de la situation. Il perçut le cri lointain des gardes de la cité elfique et se pressa de longer un mur, guidé par sa mission divine. Il se sépara du groupe pour couvrir plus de terrain et trouver les différents systèmes. L’homme en armure, dissimulé sous sa longue cape sombre, avança prudemment. Il sentit comme une légère vibration, le prêtre laissa sa main filer contre le mur rugueux, à la recherche d’un point de focalisation. Il s’accroupit sous une fenêtre et scruta la pierre avant de tomber sur l'un des points. Ses yeux se fermèrent un instant et il dirigea la paume de sa main vers la lueur violette, afin de l’imprégner des ténèbres de l’Entité.
    Chose faite, il s’éloigna prudemment afin d’aller en quête d’un second point de focalisation. Il poursuivit à travers les terrasses, évitant d’attirer le regard sur sa personne. Les bruits des gardes se faisaient entendre non loin, donc l’homme restait vigilant. Il vira légèrement sur la droite, désirant ressentir à nouveau la vibration caractéristique. Il la perçut proche d’une colonne imposante, qui paraissait quelque peu effritée. Il s’avança doucement, épiant le moindre signe de mouvement puis il avança sa main vers sa cible. Il sentit l’énergie sombre se faufiler à travers son corps et la guida avec satisfaction afin de laisser opérer la corruption, de souiller la magie protectrice de la cité elfique.

    La tâche accomplie, Lodvik tenta de rejoindre le groupe, afin de faire le point et discuter éventuellement de la suite des opérations.

    - « J’ai corrompu deux points de focalisation. Mais nous ne devons pas nous attarder, notre travail est achevé sur la terrasse, descendons en direction des quartiers résidentiels. »
    affirma-t-il.

    Chaque instant comptait et la vigilance melornoise était accrue maintenant qu’ils étaient au courant que des forces ennemies agissaient dans l’ombre. La corruption du Cœur de Melorn n’était que le début d’une plus large mission, il ne devait pas faillir.


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Siame
    Siame
    Messages : 141
    crédits : 834

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3503-terminee-siame-divine-violencehttps://www.rp-cendres.com/t3542-memoires-de-siamehttps://www.rp-cendres.com/t3626-recits-de-siame
  • Mar 11 Juin - 21:36
    Le hasard, Siame n’y avait jamais cru. Non, le hasard était l’apanage des petites choses trop humaines, un refuge à la bigoterie que les mortels nourrissaient par affliction. On croyait au hasard comme on croyait en la sainte trilogie Divin ; Ombre : Shierak. “Le hasard fait bien les choses.” Non, le hasard fait bien mal les choses. Il fallait croire que cette aventure à Melorn avait été destinée à réveiller les paranoïas de l’Ange, qui se prenait à se méfier de tout, ou presque. La présence de sa sœur à ses côtés n’était pas pour aider sa vigilance excessive du moment. Ses yeux ne cessent de revenir à Phèdre, comme des papillons de nuit attirés par les flammes, et sa main se referme sur la sienne, pour la garder tout près d’elle. Siame n’est pas sereine : elle ne l’est jamais sur les terres elfiques. C’est ici qu’elle a chuté, c’est ici qu’elle a tout perdu… Elle dirige sa jumelle discrètement pour se positionner – habillement – entre le groupe—jamais de trop loin de Lodvik, jamais trop loin de Malazach et ses serviteurs…

    Je ne lui fais pas confiance non plus, confie-t-elle à sa sœur. Mais pour l’heure, nous n’avons pas d’autre choix que d’unir nos forces. Quelque chose vient lui pincer le crâne. Elle a le sentiment d’enfreindre une règle fondamentale en acceptant de s’allier à des créatures comme celle-ci. Mais Malazach avait raison... Melorn doit tomber.

    C’était plus qu’une réponse à une simple vision, qu’une loyauté accordée à cette Entité Sombre qu’elle connaissait encore à peine : c’était une revanche—sur le passé, contre le Monde. Il fallait bien croire que l’Ange ne tirait jamais aucune véritable leçon des désastres de son passé. Mettez-lui le nez dans la merde, qu’elle redoublait d’efforts.

    Siame perçut la désapprobation du Prêtre de Lumière à l’encontre de l’hybride qui venait de se jeter sur le cadavre de l’oiseau, tel le troll affamé qu’elle était, accusant alors son manque de sang-froid, incapable de contenir des instincts qui, manifestement, la submergeait. Elle fronçe les sourcils, affichant une moue acariâtre, ses suspicions se mêlant à davantage de répulsions pour la créature, l’air de dire “Mais enfin, contenez-vous, je vous prie”.

    Elle avait fini par se désintéresser de l’hybride – peu importe son nom, elle acceptait déjà de retenir celui de Sublime… il ne fallait tout de même pas exagérer –, et espérait pouvoir s’en débarrasser au plus vite. À la différence de leur “ami”, qui accordait visiblement un profond respect à leur Haut-Cardinal et à sa parole, cette intruse ne semblait pas éprouver le moindre égard pour qui que ce soit. Le peu de mots qu’elle avait prononcé était à la perspective d’une ironie qui brossait l’Ange dans le mauvais sens du poil. Mais qui sait, la suite de cette aventure lui prouverait peut-être qu’elle avait tort.

    Lodvik a raison. Continuons sur notre lancée et ne perdons pas trop de temps ici... Nous allons finir par attirer l’attention. Si ce n’était pas déjà le cas, avec un groupe comme le leur.

    Phèdre à ses côtés, elle avait rejoint le prêtre sur la colonne où se trouvaient les points de focalisation. Elle laissa ses doigts courir sur l’artefact, et le procédé fut à l’image de plus tôt. Un renflement dans son bras, une langue de chaleur malsaine lui lèche les veines et la magie ancienne se met à faiblir. Elle ressent autre chose, aussi, qui s'enroule autour de son cœur comme serpent, comme une douleur, qu'elle tait et chasse inlassablement pour se reconcentrer sur l'instant présent. Tout ça lui semble trop facile. De nouveau, elle pense à cette vision, qui ne lui avait pas été uniquement réservée. Elle songe à cette Entité Sombre qui les a appelés à la rejoindre jusqu’ici… Siame n’a pas douté un seul instant, mais elle ne parvient pas à chasser les questions qui la poursuivent depuis qu’ils sont partis.

    Je me demande quelles sont Ses intentions… Ses mots sont un susurrement pensif, adressé à sa sœur, à qui veut bien l’entendre. Elle songe à haute voix. L’empreinte qu’elle porte appartient indéniablement aux Titans, mais pourquoi l’avoir envoyée Elle ? Pourquoi maintenant ? La voix de l’Entité revient hanter ses pensées et caresser l’intérieur de son crâne—née comme une étoile dans l’obscurité de son esprit. Qui était-elle, quelles étaient ses intentions, et surtout, qu’elle était leur mission, à eux ?

    Ses épaules frémissent lorsqu’elle entend la sphère ténébreuse s’éveiller, et que les mots d’une énigme s’en échappent. Elle s’était alors approchée de Valmyria pour étudier la chose, que l’elfe cajolait contre son ventre comme un bambin.

    C’est un test, pas vrai ? Un sourire faussement contrit, un peu ironique, vient étirer ses lèvres, la voix absorbée par ses pensées. Que cherche-elle à évaluer ? Notre foi ? Notre Âme ? S’ils étaient dignes ? Ils étaient déjà si peu… Et au vu de la manière dont les Titans avaient abandonné leur fidèles et leurs rejetons sur le Sekai, on ne pouvait qu’être fanatique pour continuer de lutter pour eux… L’Entité était-elle là pour leur révéler un destin qui leur échappait encore ? Leur montrer un chemin qu’ils n’auraient pas imaginé eux-mêmes ? Ou bien était-elle le prélude d’une tempête menaçant de tout détruire, eux y compris ? Comme si les Titans n’avaient pas déjà prouvé qu’ils étaient capables d’autant de cruauté. La prise de sa main se raffermit insensiblement sur celle de sa sœur, avant qu’elle ne relève les yeux vers la Prêtresse.

    Comment vous sentez-vous ? Demanda-t-elle – comme elle l’avait fait tant de fois auparavant, avec autant de mères qu’elle avait rencontrées – le regard assombri, en jaugeant les effluves sombres qui s’échappaient de la sphère, happant les mains de la Prêtresse comme des langues avides. Ils ne pouvaient pas se permettre de la perdre et n’avaient encore aucune idée des effets de cet artefact sur le porteur. Pour l’heure, Valmyria se montrait endurante, et Siame ne s’alarma pas davantage. C’était bon signe. Certainement… Elle laissa à l'elfe le soin de faire la communication entre eux et la sphère, comme si, celle-ci partageait déjà un lien tout particulier avec ce mystérieux artefact.

    L'Ange ne s’attarda pas plus longtemps, emboîtant alors le pas de Lodvik qui ouvrait la marche vers les quartiers résidentiels.


    CENDRES


    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Phèdre
    Phèdre
    Messages : 56
    crédits : 649

    Info personnage
    Race: Elfe/fae
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3388-phedre-terminee#30446https://www.rp-cendres.com/t3558-les-liens-de-phedre#32635https://www.rp-cendres.com/t3473-chronologie-phedre
  • Mar 11 Juin - 21:36
    La main de Phèdre glissa le long de la pierre lisse du mécanisme et elle observa son œuvre avec un petit air satisfait. Incapable de dire quelle était exactement la tâche qui leur avait été attribué, elle entendait tout de même briller aux yeux de ceux qui la lui avait confier. Échouer ne faisait même pas partie des possibilités, d’une part car elle ne le souhaitait pas, de l’autre parce qu’elle avait conscience que l’échec serait fort mal accueillit. Les titans n’étaient guère réputés pour leur complaisance et même sans toute sa mémoire, elle savait que la punition serait à la hauteur de leur déception. Alors elle les rendrait fiers. Ses pas la menèrent légèrement sur la droite où les dorures d’un point de localisation semblaient jouer dans la lumière à son intention. Sa main s’y déposa, exactement comme pour le mécanisme de sécurité et elle y fit déferler une nouvelle vague de mana qu’elle sentit l’envelopper comme dans un cocon. Cette cité avait été le début de sa fin mais aujourd’hui, elle était peut-être le début de son renouveau.

    Sa besogne achevée, elle retourna sur ses pas tout en laissant son regard courir sur ce qui l’entourait. Siame n’était pas loin, elle ne l’était jamais depuis qu’elles s’étaient retrouvées. Une attention qui pourrait sembler étrange pour qui ne les connaissait pas toutes les deux. Phèdre, elle, adorait. Tout comme elle adorait la présence de Malazach. C’était un peu comme un retour à ses jeunes années. Lorsque le temple ne comptait que les trois anges dominant une foule de mortels dans un lieu où ils étaient adulés presque autant que leurs maîtres. Une époque bénite mais si loin, trop loin. Parfois, elle se surprenait à songer à ce qu’elle serait capable d’échanger pour retourner en arrière ; la réponse était terrifiante.

    - Alors allons-y. Répondit-elle à sa sœur après avoir glissé un bras autour du sien en se laissant entraîner vers le reste du groupe. Mais quelque chose la chiffonnait comme si une solution se trouvait sous leurs nez sans qu’ils ne soient capable de la saisir. Ni elle, ni les autres, ni Siame. Les mots de cette dernière firent d’ailleurs écho à ses pensées. - Je ne le sais pas. Mais nous ne pouvons pas échouer, de cela je suis certaine. Et tandis que sa jumelle s’écartait d’elle pour envelopper un nouveau point de focalisation de magie, elle en fit de même dans une pièce adjacente avant qu’ils ne rejoignent le reste du groupe.

    Phèdre dû faire un effort certain pour s’empêcher de sursauter lorsqu’une voix émana de la boule de ténèbres dont le noir infinit sembla virer à un vert émeraude qui n’étaient pas sans lui rappeler les horribles yeux de Sublime. Elle écouta avec déférence, une excitation grandissante naissant au creux de sa poitrine. Quand la voix se tut, un sourire amusé incurvait ses lèvres.

    - Cela ne pourrait-il être la foi ? Suggéra-t-elle sans s’adresser directement à la boule puis comme le cénacle semblait près à mettre les voiles, elle se contenta de suivre le mouvement.
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 668
    crédits : 4650

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mar 11 Juin - 22:35
    Koraki essuya d'un geste négligent les quelques traces de sang sur ses lèvres, savourant encore le goût de l'oiseau multicolore qu'elle venait d'avaler avec une délectation évidente. Ses yeux brillaient d'une lueur carnassière tandis qu'elle se redressait, indifférente aux regards réprobateurs et aux murmures de ses alliés présents. Faisant glisser sa langue sur ses dents, appréciant les derniers vestiges du repas, ses petits yeux jaunes et perfides s’agitaient pour observer ses alliés si sinistres. Autour d'elle, l'atmosphère était lourde de tension, ses camarades éphémères ne pouvant masquer leur dégoût face à son acte. Leurs murmures indignés s'élevaient autour d’elle, des murmures de désapprobation qui n'effleuraient même pas son égo.
    Ils n’importaient que peu et leurs opinions encore moins. Ils n'étaient rien de plus que des pions sur l'échiquier de ses ambitions. Elle était ici pour accomplir une mission bien précise, et les intérêts de ces compagnons temporaires n'avaient aucune importance face à ses objectifs supérieurs.

    Son regard finit par se poser sur Malazach. Cet ange déchu, marqué par une malédiction obscure, attirait son attention comme une flamme attire un papillon. Il lui apparaissait sous des traits émaciés et faméliques, mais auréolé d’une divine aura qui semblait presque chercher à les effacer.

    Tout en continuant de rire, elle se redresse face à lui, joignant ses doigts rachitiques devant elle comme pour réfléchir.

    - Ami … Commença-t-elle de sa voix nasillarde. Confiance est importante, ce soir, oui. Je poursuis les mêmes buts que vous. Si Chambellane est choisi par Entité Sombre, alors Chambellanne au-dessus de tout soupçon, oui. Ou alors, toi émettre doute sur Entité …

    Tendant la main en direction des quartiers résidentiels, ses doigts s'étirant comme des serres avides, elle l’invite à le suivre.

    - Nous y aller ?

    En chemin, elle sentit l'appel de deux points de focalisation proches. Un sourire malsain étira ses lèvres alors qu'elle s'approchait du premier. La Boule des Ténèbres, non loin, pulsait avec une énergie sombre, résonnant avec son être tout entier. l’ancienne politicienne tendit la main vers le point de focalisation, et un frisson de plaisir la parcourut tandis qu'elle laissait la magie noire se déverser à travers elle. C'était une délectation presque érotique, un lien intime avec les forces obscures qui l'habitaient.

    Elle continua de marcher, atteignant le deuxième point de focalisation. Une fois encore, elle répéta le processus, savourant chaque instant de corruption qu'elle infligeait. La magie sombre se répandit, transformant et pervertissant les énergies environnantes selon sa volonté.

    - L'oiseau mort et dévoré, commença-t-elle d’une voix douce et sifflante, être bien plus que simple acte de cruauté. C'est un symbole de notre pouvoir, de notre capacité à transformer tout ce qui est en outil de notre domination. Chaque vie que nous touchons, chaque point de focalisation que nous pervertissons, renforce notre lien avec les Divins et affaiblit nos ennemis. C'est ainsi que nous triompherons, oui.


    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Valmyria
    Valmyria
    Messages : 44
    crédits : 300

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3479-termine-valmyria-pretresse-errante-d-un-pays-en-ruines
  • Jeu 13 Juin - 9:47



    Observant les alentours, Valmyria sentait l'énergie sombre la parcourir. Extatique, l'ancienne prêtresse des Huit se gorgeait de cette sombre magie et en demandait d'avantage. Au cœur de cette mission, l'elfe n'hésitait plus. Elle se laisser aller au zèle le plus absolu et sa dévotion se voyait sans faille. Pourtant, les actes de la créature leur servant de "compagnon" demeurait une tache que la blonde ne parvenait pas totalement à effacer de ses stéréotypes. Sortant subitement de ses pensées, et de sa presque communion avec la sphère noire, Valmyria porta son regard sur Lodvik à ses côtés, l'écoutant avec attention.

    - Les hybrides sont le symbole de nos propres échecs. A cause du soulèvement insolent de nos ancêtres, nos Dieux ont dû renoncer à certaines protections engendrant Ca. On m'enseigna autrefois le pardon et la pitié pour ces pauvres êtres. Combien en ai-je vu mourir si jeunes ? Certains comme Sublime sont cependant méritants. Peut-être cette personne a-t--elle été choisie par nos Maîtres dans le but de nous ramener à notre humilité ? Ou bien simplement pour nous faire comprendre que les alliés peuvent se présenter sous des formes plus abjectes que d'autres... Surtout lorsqu'ils en viennent à consommer le fruit du labeur des autres. Dans tous les cas, je suis d'accord avec toi, Lodvik.

    Jetant un nouveau regard à l'hybride, l'oreille pointue ne savait pas vraiment si ses mots parviendraient à la convaincre elle même. Le dégout que lui inspirait le résultat d'actes aussi ignobles lui donnait des haut-le-cœur qu'elle parvenait à maîtriser grâce à leur divine mission. Si cette hybridation était véritablement de leur côté, alors elle devrait se forcer à l'accepter dans leur groupe pour le moment et se focaliser sur les choses plus importantes. Le temps passait et, compte tenu du début de leur sainte mission, il était évident que des gardes finiraient par leur tomber dessus. Et, malheureusement pour eux, il valait mieux éviter pour l'heure des confrontations directes.

    La sphère ténébreuse se mit alors à briller d'une nouvelle lueur, englobant le lieu et Valmyria d'un vert enchanteur. L'espace d'un instant, les reflets brumeux de la boule se muèrent en une danse émeraude qui vint s'installer dans le bleu du regard de l'elfe. Presque aussitôt, la voix divine de l'Entité résonna à nouveau dans l'esprit de l'ancienne prêtresse des Huit qui fendit son visage d'un sourire fou. Un nouvel honneur, une nouvelle parole qui venait récompenser leur dévotion. Et une énigme. Une énigme ? L'espace d'une seconde, une certaine confusion vint s'installer dans les pensées de l'oreille pointue qui cherchait à saisir la raison de ce discours dans une pareille situation. Cependant, les mots sacrés de l'Entité sombre s'étaient déjà imprimés en son sein et il lui était difficile de penser à autre chose. Certains se détournèrent rapidement de cette énigme imposé. Valmyria, elle, se concentra dessus et commença à errer un peu dans la terrasse. Les brumes ténébreuses reprirent ensuite leur valse inquiétante, se répandant un peu partout pour atteindre les différents fanatiques présents. Leur sainte mission continuait après tout et malgré l'interlude de cette énigme, ils ne devaient pas perdre leur tâche de vue. Lodvik commença alors à s'éloigner du groupe, afin de couvrir plus de zone et s'assurer que leur sécurité était assurée, demandant à son compagnon de faire attention et de ne pas trop s'éloigner, l'elfe pria silencieusement pour la sûreté de son ami.

    Puis, alors qu'elle se perdait de nouveau dans ses pensées, l'ancienne prêtresse fut sortie de ces dernières par la voix de Siame qui lui demanda comment elle allait. Autour des yeux de Valmyria, des veines noires semblaient s'être installées autour de son regard azuré, à l'instar de lierres poussant gracieusement sur les murs de pierres des anciennes cathédrales. Ses mains, quant à elles, continuaient de tenir la sphère avec une protection maternelle particulière et un amour certain. Elle se sentait bénie, de porter un tel fardeau, et si la magie s'insinuait en elle et traçait sur sa peau des sillons arcaniques, comme des schémas divins indéchiffrables, l'oreille pointue ne s'en affola pas.

    - Je vais bien, ne vous en faites pas. Nos Dieux veillent sur nous, et cet objet ne m'affecte pas plus que de raison. Si je me sens faiblir, j'en informerai notre assemblée. Je vous remercie pour votre considération, Prophétesse.

    Elle effectua une courte révérence, montrant son respect envers la fille d'Aurya. Puis, Valmyria reprit ensuite sa réflexion vis à vis de l'énigme alors que Lodvik semblait revenir. Ecoutant ses paroles, l'elfe ne put qu'acquiescer aux mots du paladin avant de commencer à se mettre en route avec le reste du groupe, soulagée et heureuse de le voir guider leurs pas. Contrairement aux autres membres de leur commando, elle ne pouvait pas toujours se concentrer sur les points de focalisation, son temps ne pouvait être utilisé de la même façon. Aussi, l'ancienne prêtresse des Huit continua de marcher au centre de la formation des divinistes. Puis, elle pencha doucement la tête vers la sphère sombre alors qu'ils quittaient finalement les terrasses pour commencer à se diriger vers les quartiers résidentiels.

    - Ainsi, une réponse se doit d'être déclarée... Combien de chances nous offriras-tu, instrument des Divins, si j'échoue dans ma solution ?

    Elle caressa de nouveau la sphère, presque hypnotisée par sa propre fascination. Puis, elle insuffla une infime partie de son mana dans la boule afin d'entrer en résonnance avec elle, tandis que dans un murmure elle apportait sa réponse à l'énigme.

    - Le temps. Elle marqua une pause, observant les reflets brumeux de la sphère. Le temps est intangible, il n'apparait donc pas et est absent de notre perception. Le temps ne peut mourir, il est immuable. Il continue de passer inlassablement mais peut échapper aux mortels. Il ne meurt pas mais peut donc ainsi disparaître, s'échapper. Le temps s'écoule aussi bien le jour que la nuit, il se voit donc partagé entre ombre et lumières. On peut également perdre son temps. C'est une peur commune. Et les races immortelles craignent de perdre leur propre perception du temps. D'oublier ce qui régit presque l'entièreté des personnes foulant ce monde. Que l'éternité de leur immortalité leur arrache l'écoulement du temps. Mais le temps est une force invisible et constante, on ne peut l'arrêter ou l'éviter. Même les plus grands bâtiments finissent par s'éroder. Même le plus immortel des êtres fini par sentir le temps qui passe autour de lui. Le temps, est la réponse.

    Tout du moins, elle l'espérait grandement. Elle avait d'autres options qui venaient glisser dans ses pensées. Le souvenir, l'âme... Il existait peut être plusieurs réponses. Il restait à présent à savoir si elle avait sélectionné la bonne.




    [Groupe 1] Le Cœur de Melorn NMp3m37

    " Que les flammes de leur volonté permettent aux cendres de ce monde de faire renaître les âmes impures. "
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sublime
    Sublime
    Messages : 19
    crédits : 618

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3723-sublime-peste-incarnee-termine#35021
  • Jeu 13 Juin - 16:13
    Sublime s'active, entièrement focalisé sur ses propres machinations ainsi que sur sa méthodologie somme toute particulière pour accomplir sa tâche. Ne perdant pas un seul instant en flânant, le paladin noir est déjà affairé à maculer de son propre sang pourri un symbolique runique. Son autre main se tend en direction du flux palpable de mana obscure et lorsqu'il parvient à en capter à nouveau les filaments translucides, il paraît s'en saisir comme d'une poignée de cheveux pour établir entre son corps malade et la sphère magique une forme de connexion.

    Ses yeux gonflés s'illuminent vivement et par la plaie qu'il a sciemment ouverte sur sa paume, le sang noircit à vue d'œil avant d'entrer subitement en résonnance avec les arcanes de l'Entité Sombre. Le point de focalisation, en réponse à cette agression, se met à siffler furtivement tandis qu'émane de sa surface une fumée nauséabonde. Les inscriptions s'effacent, dévorées par le mal qu'insinue Sublime dans la paroi rocheuse et en l'espace de quelques secondes, la gravure elfique n'est plus qu'un souvenir et la corruption grandit d'un cran.

    Le guerrier saint se redresse, s'intéressant de loin à l'échange ayant lieu entre le Cardinal Malazach ainsi que l'étrange hybride ayant l'outrecuidance de ne pas ployer le genou face à un être si parfait que le mentor de leur ordre. Se contentant de longer l'étranger au bec corbin, le paladin s'attarde tout de même dans son parcours pour passer sa gueule puante non loin de ce qui fait office d'oreilles pour le volatile métamorphe. D'une voix rauque et pourtant chargée de grasses vibrations dues à des montagnes de glaires infectés, il lance en se penchant vers l'autre hybride :

    "Nous vous avons à l'œil. Une paire de bras supplémentaire n'est cependant pas de trop."

    C'est à peu près la seule marque de sympathie dont il peut envisager de faire preuve. Cela fait, Sublime continue son exploration des lieux en accordant qu'une menue attention au volatile décharné. Il adresse toutefois une demi-révérence courtoise à son supérieur hiérarchique avant de reprendre ses recherches, tâtant les aspérités des murs jusqu'à déceler parmi elles un nouveau point de sécurisation n'attendant que d'être corrompu. C'est à cet instant que l'Orbe tenue par leur prêtresse s'illumine et que Sublime, tout aussi incrédule que les autres, écoute d'une oreille attentive ce que profère la création de l'Entité Sombre.

    "Une... énigme ? Comme c'est curieux."

    Il ne s'en charge pas. Trop humble pour se considérer comme l'un des intellectuels de la bande, Sublime sait pertinemment qu'il n'est que la bête utile de sa mouvance religieuse et que ce genre de considérations ne le concernent qu'à peine. Il a de toute manière découvert un nouveau point de focalisation dissimulé sur une partie basse d'un muret et s'agenouille face à celui-ci pour administrer une fois encore le mauvais sort qu'il réserve aux défenses elfiques. Sa paume ensanglantée vient à nouveau recouvrir les tracés runiques, accroissant un peu plus l'influence néfaste des croyants sur les lieux.

    "Partons."

    Dit-il pour confirmer les propos de Lodvik qui, dans sa grande sagesse, se montre pressant à juste titre. Suite à quoi, il se met en route en première ligne en portant une main au manche de l'arme fixée sur son dos. C'est là que Valmyria entreprend de répondre à l'énigme et s'il n'a pas relevé ses précédents commentaires concernant les hybrides, il trouve de la justesse dans son interprétation de l'énigme et valide silencieusement cette hypothèse en opinant bêtement du chef.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum