DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 20:20Nut Shidhi
    Le sens des prioritésAujourd'hui à 20:09Ben le Bouc
    [Challenge] Le Cercle Solaire de l'ArdentAujourd'hui à 19:36Lyra Leezen
    [Challenge] Salut, ça va ?Aujourd'hui à 18:32Leif Brynjolf
    [Flashback] Le Pilon et le MortierAujourd'hui à 17:53Orion Yamveil
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 17:46Lune & Crow
    Killing in the name | Feat LeonoraAujourd'hui à 17:40Leif Brynjolf
    Le démon du masque [Ouvert à tous]Aujourd'hui à 17:03Erwin Staal
    +8
    Savoir
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zéphyr Zoldyck
    Kahl
    Alasker Crudelis
    Lardon
    Deydreus Fictilem
    PNJ
    12 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Afosios Smaragdi
    Afosios Smaragdi
    Messages : 44
    crédits : 1462

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t340-afosios-smaragdi-l-emeraude-du-dragon-dc-koraki-exousia
  • Ven 19 Mai 2023 - 16:20
    image rp

    Message 2

    Nulles réponses ne lui fut accordé, car la douleur prélava sa dime sur l'ensemble des âmes présentent dans le port. Terrible. Inssuportable. Effroyable. Mais surtout, révélateur d'un terrible danger. Si la personne, la chose ou que soit ce qui en était à l'origine, était capable d'infliger tel supplice à son bon vouloir, alors la menace qu'il représentait avait été grandement sous-estimé par l'Arlequin. Pourtant, du tourment qu'il subit, Afosios n'en montra rien. A peine esquissa t-il un mouvement de tête sur le côté. Jamais il n'aurait la faiblesse de dévoiler aussi ouvertement qu'il était atteint au même titre que les frêles et pathétiques êtres qu'il côtoyait actuellement. Il n' octroierait pas à son assaillant le plaisir de se délecter de cette vision. Il était l'Assassin Personnel de l'Impératrice du Reike. Il était Afosios Smaragdi. Jamais il ne s'abaisserait à telle vilénie. Jamais !

    Malheureusement, conséquence de cette légère défaillance, sa lame obtint son dût. Tout c'était passé si vite. Quand bien même la mort était le seul avenir qui s'offrait au marchand, qui aurait put prédire ce spasme qui allait lui couter la vie ? Certainement pas le Fou. Et dans le fond, en avait-il réellement quelque chose à faire ? Absolument pas. Cet homme était mort de la façon la plus stupide qui soit, par accident, et en même temps de la façon la plus honorable, car il avait eu la chance qu'Afosios Smaragdi soit l'illustre personnage tenant la lame qui lui avait ôté la vie. Bien peu étaient ceux qui avait eu la chance d'obtenir pareille dignité.

    Cependant, il fallait bien tenter d'expliquer cette situation aux badauds, que la vision d'un vivant en tuant un autre en lieu et place des zombies devaient certainement perturber. Esprits faibles, stupides et couards qu'ils étaient ... Projetant puissamment sa voix dans l'optique de ce faire entendre du plus grand nombre, il déclara :

    • Examinez les conséquences de votre inaction ! Nulle négligence ne peux être pardonnée dans une situation aussi nuisible.

    Levant sa lame ensanglantée en direction de l'astre qui régnait en cette nuit de cauchemar, il la prit à témoin, espérant que ses pauvres âmes soient sensibles autant à la Foi qu'au Patriotisme.

    • Communauté de Sable-d'Or, la Lune t'honore, cette nuit ! Que l'honneur t'anime, même si que les non-mort te menace. Mènes cette navigation avec dignité et noblesse, ne néglige personne et écoutes les notifications émanant de ce personnage à mine de Cobe. Ce n'est qu'à cette condition que tu confirmera ton avenir.

    Puis il s'éloigna, laissant à son acolyte de circonstance le soin de sauver ceux qu'il pouvait. Ou qui le méritaient. Au fond, c'était du pareil au même et là n'était plus la priorité du nobliau. Les murmures continuaient leurs chuchotements désagréables, tandis que les morts étaient toujours plus nombreux à arriver sur le port. Que se soit sur la terre ferme ou dans les flots, ils étaient partout. En petit nombre comparé à ce qui arrivait sur les remparts, certes, mais bien assez pour le Cobe et l'Arlequin.

    Ce n'était cependant pas des adversaires dignes d'assister à la pleine démonstration des talents d'Afosios. Aussi se contenta t-il d'user du minimum de ses magies, afin d'exterminer les quelques pourrissants qui se présentaient à lui. Bien que dangereux, ils n'étaient pas la réelles menaces en ces lieux. Il y avait un adversaires bien plus alarmants qu'il fallait découvrir et exterminer. Peut-être serait-il d'ailleurs plus sage de le faire prisonnier si l'occasion s'en présentait ? Ce n'était pas là dans les habitudes de l'arrogant jeune homme. Pourquoi laisser vivre un ennemi de son Ayshara Adorée ? De part ce statut même, il ne méritait que la mort.

    Ces considérations, il les garda dans un coin de son esprit, alors que les lames de sa double-lance perçaient et perforaient, dans une danse mortelle et élégante.

    • Amènes-toi, trainée désincarnée ! Fini par hurler l'Arlequin, espérant que le maitre chuchoteur soit à portée de voix. Ne raisonne pas, manifestes-toi !

    Et, juste au cas où, étant donné que l'ennemi semblant capable de se projeter dans l'esprit d'autrui, l'arrogant jeune homme s'amusa à imaginer les scènes les scandales que son esprit tortueux pouvait imaginer. Toutes les scènes les plus amorales, les plus indécentes, les plus obscènes, les plus vulgaires, les plus dépravées, les plus graveleuses se succédaient, pour la plus grande joie d'Afosios et, il l'espérait, au déplaisir le plus absolu du cuchoteur.



    Résumé des actions d'Afosios:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 77
    crédits : 1367

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Sam 20 Mai 2023 - 2:48
    Oyun se prépare à affronter les mort-vivants qui les approchent mais apparemment, son nouveau camarade est… en train de dégainer dans sa direction ? Elle évite de justesse, mais avec habileté, un coup qui lui était destiné. Il n'a pas mis son brassard. Bah, sûrement un gaillard un peu dissident qui veut faire le malin. Elle n'a pas de temps à accorder à ces bêtises : deux revenants convergent sur leur position. Le soldat inconnu ne lui laisse pas la place ni l'occasion d'intervenir, et l'orc lève les yeux au ciel avant de s'éloigner de lui pour de bon. Pas la peine de s'inquiéter pour une fierté mal placée. Il appellera à l'aide quand ça tournera mal, comme tous les gars dans son genre. En se détournant, elle manque de peu sa façon "particulière" d'achever ses ennemis.

    C'est parce qu'elle doit se battre aussi. Grâce à sa vision dans le noir, elle est capable de distinguer les mort-vivants qui s'approchent, les civils qui se cachent, et les autres militaires qui défendent la place. Au corps-à-corps, elle préfère assumer un rôle de soutien et faciliter les affrontements des autres - vu la lenteur des ennemis, elle utilisera donc beaucoup moins son agilité que sa force brute, en tout cas selon ses calculs.

    Mettons la théorie en pratique. Elle fléchit légèrement la jambe droite pour prendre son appui, et tournoyer de façon à éloigner trois macchabées qui arrivent derrière deux soldats en cours d'affrontement. Eloignés les uns des autres, ils sont plus faciles à cibler. Oyun en décapite un, et d'un assaut conjoint avec un épéiste, en abat un deuxième. Le troisième est vite neutralisé par les autres. Elle plante sa hallebarde dans un quatrième mort-vivant quand de nouveaux ordres sont transmis. Continuer à tuer, renforcer les remparts. Elle tourne la tête vers son camarade, et devine qu'il partage son regard inquiet derrière son heaume cuivré. La fumerolle verdâtre qui teinte le ciel nocturne est une urgence aussi prioritaire que les morts qui répandent le chaos dans le village. Elle tape amicalement sur l'épaule du camarade, et tourne la tête vers l'équipe en train de se former près des murs de l'enceinte.

    - J'y vais.

    Elle donne un coup de pied dans un revenant pour le pousser à terre, et utilise son crâne comme tremplin pour courir en renfort vers une des brèches naissant dans le mur. Elle active son senseur magique quelques secondes, et fait son rapport dès qu'elle approche un soldat. Il y a plusieurs signatures magiques similaires, fétides et malfaisantes, derrière les murs. Ils n'ont pas le temps de faire de la chaux ! s'écrie une naine. Alors quoi, on pose des planches et des sacs de sable et on prie les étoiles ? lui répond un humain avec sarcasme. Oyun claque la langue et intervient avant que les tons montent.

    - Personne ici n'a le luxe du temps, ni du choix. Faites ce que vous devez, avec ce que vous avez. Compris ?

    Elle se retourne et lance un appel aux élémentalistes, est-ce que quelqu'un ici manie la terre ou le métal ? Un bras ganté de cuir se lève : si on le couvre assez longtemps, il peut colmater une brèche ou solidifier un renforcement en créant de la roche. La naine et l'humain réfractaire commencent à produire un mortier précaire. D'autres binômes arpentent le marché abandonné pour trouver du matériel à utiliser - quitte à arracher des portes aux bâtiments pour en récupérer les planches. Oyun veille sur le précieux mage de terre pendant qu'il prépare son mana.

    Elle a remis sa hallebarde dans son dos, et a invoqué une des lances utilisées plus tôt pour pouvoir réagir à distance face aux revenants qui s'approcheraient dans la mauvaise direction. La logistique de l'équipe de fortification improvisée est aussi fragile que l'équilibre des rues de Sable-d'Or, et leurs efforts pourraient bien ne pas être suffisants pour aider les remparts à tenir. Mais les ordres ont été donnés en connaissance de cause, et en digne membre des Serres Pourpres, elle sait que la Griffe n'aurait pas transmis une telle injonction sans anticiper les pertes qu'elle causerait.

    Le heaume cuivré du soldat avec qui elle se battait plus tôt roule dans le sable, et un nouveau cadavre allié s'ajoute aux pertes de la nuit.

    CENDRES

    Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai 2023 - 3:06
    Zombieland
    Feat Des morts et des vivants


    Frustrée...

    Qui osait te priver de ton amusement en faisant crépiter des flammes indésirées... ? Le regard froid, le souffle qui l'était tout autant, tu tournais ton attention vers la source de toute cette agitation... Méfiante, énervée, irritée même, tu t'avançais vers la source de ce chaos, ayant plus ou moins déduit que tu n'étais pas seule à parcourir ces ruelles. Amis comme ennemis, tu te fichais bien de tout ça. Au premier danger insurmontable, tu finirais par t'envoler pour simplement inspecter la cohue ambiante. Ces mammifères ne valaient pas la peine que tu y risques ton plumage divin, surtout par lorsque ceux-ci commençaient à répandre des chaleurs incandescentes...

    - Vous...

    Deux humaines, ou quelque chose du genre, qu'importe... Ton visage était lugubre, presque macabre tandis que tu fixais les deux énergumènes communiquer entres elles. Il te suffisait simplement de les voir pour savoir que tu les détestais au plus profond de ton être, comme une réaction naturelle de la glace contre les torrents de lave qu'elles étaient capable de déchaîner.

    - Vous aider... ? Bande d'idiotes... Vous allez... cramer... le village !

    Culotté... Gonflé... Insultant ! Elles osaient te demander ça après avoir fait venir la chaleur sur ton territoire de jeu... ? Tu en avais déjà bien assez à te coltiner avec le désert puant du Reike et maintenant elles voulaient ruiner ton amusement. Néanmoins tu te retenais de les becter sur le champ, le conflit était ailleurs et les créatures qui se voilaient dans les ténèbres n'avaient pas encore eu leur compte de régler. Cependant, tu en avais marre d'être passive, toi aussi tu voulais faire parler de ta magie un peu !

    Les cris et les pleurs des différents habitants de la ville te suffisaient plus à te satisfaire.

    - D'accord...

    Tu ne disais rien de plus alors que tu reprenais ta forme d'oiseau céleste. Tu ne portais aucune responsabilité quant à la sécurité de celle qui aurait la malchance de monter sur toi. Pour dire vrai, elle pouvait tomber malencontreusement que tu en serais heureuse. T'envolant alors bien rapidement, tu reprenais de l'altitude avant de plonger en piquet vers les flammes. Tu ne demandais même pas l'avis de ta passagère tandis que tu lâchais un souffle de glace afin d'éteindre les flammes et de tempérer la lave qui s'était répandu. Il était temps de reprendre ton territoire et de faire goûter à ces visiteurs inopportuns la fureur d'un phénix.

    Là où tu passais, le choc thermique provoqué par les deux éléments laissaient s'échapper des ondes et des bouts de glace brûlant un peu partout. Si tu sauvais les habitations qui pouvaient encore l'être en endiguant la propagation des flammes, ceux qui étaient au sol avaient sans doute très peu de chance de se prémunir de tout les dégâts que la rencontre des deux magies provoquaient.

    Même les créatures tapis dans l'ombre devaient passer un très mauvais moment. Ce manque de méthode dans vos approches respectives rendaient la chose difficile à esquiver. Ce n'était pas la manière la plus efficace de faire, mais pour toi, c'était là ta méthode pour faire comprendre à ceux deux idiotes qu'on n'allumait pas un feu à côté de Boréas !

    Bien entendu, tu ne te privais pas d'arroser les zones de piques de glace là où tu semblais percevoir du mouvement. Quiconque avec un peu de bon sens aurait déjà fuit la zone où se serait fait voir en hurlant, de ce fait, il était plutôt facile de ne pas meurtrir sur l'instant des quelconques innocents. Bien qu'au fond, tu t'en fichais royalement.

    Encore plus maintenant qu'on avait réussi à t'énerver.

    Résumé:

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai 2023 - 3:50
    Bien sur que rien etait jamais simple dans la vie. Et les nouveaux arrivant furent la preuve finale que Shan attendait pour etre sur et certain que la vague mortuaire n'etait pas que le fruit d'une mauvaise blague d'un étudiant ayant décidé de procéder a une petite expérience qui avait au final mal tourné.

    Il etait désormais clair que l'attaque était ciblé. Il n'y avait aucun doute, il y avait bel et bien une source. Mais si d'un coté on pouvait déséspéré du fait que l'attaque etait procédé avec un esprit derrière les cerveaux flétrit des morts, Shan ne songeait qu'au fait que cela voulait dire qu'il y avait moyen de couper l'arrivée continu des cadavres.

    Dans tous les cas, ce n’était actuellement pas la priorité. Le gros des soldats étaient occupés soit juste derrière les portes, soit a l’extérieur des murs. Shan tourna la tête plusieurs fois, et a l'exception d'une poignée de guerriers éparpillés, il était l'une des dernières sources de protection des moins aguerrit. Derrière lui ne resteraient que les débutants, courageux mais bien trop inexpérimentés, et ensuite les civils. Il n'avait aucune idée des forces de défense qu'il pouvait y avoir ailleurs dans la ville.

    S'éparpiller était une mauvaise idée, et il valait mieux commencer par le commencement. Si il pouvait en neutraliser ne serait ce qu'un des trois, ce serait déjà une énorme différence. Mais il avait une idée pour essayer, a défaut de totalement les rendre silencieux, au moins les rendre inutiles durant un laps de temps assez grand pour pouvoir éclaircir les rangs autour d'eux.

    - Vous, la bas, reculez, vers l'intérieur ! Occupez vous des petits !

    C’était notamment ceux a qui il avait ordonné plus tôt de travaillé autour de la structure de fortune crée autour du chariot. Désormais il n'en restait pas grand chose, mais ca continuait a bloqué légèrement l'avancée des zombies, obligeant les créatures a ne pas être totalement en paquet.

    Shan dégaina son arc. Il avait un plan simple pour la suite, qui constituait plusieurs étapes. La première était d'attirer l'attention des trois géants en même temps. Qu'ils viennent tous a la suite les uns des autres. Le mieux serait qu'un soit seul devant, et les deux derrières, a un moment donné. C’était peut être un peu beaucoup demandé, mais en tous cas c'est ainsi qu'il imagina la scene.

    Il envoya quelques phrases a la cantonade, en essayant de distingué dans l'enfer qui se présentait autour de lui, si des gens avaient besoin d'aide. Il fallait un repli global au niveau de sa position, car une fois qu'il aurait fait son action, si elle réussissait, il y aurait la rue totalement coupé en deux durant quelques minutes au minimum.

    Si ca marchait, il se tournerait vers l'une des trois créatures, et sortirait son arc. La cible était le crane, forcément. Toucher le cerveau pour neutraliser la créature. Le crane, en phase avancée de décomposition, n’était pas si solide, et avec quelques flèches, il n'aurait aucun mal a le transpercer. Il reculerait pour avoir un bon angle de tir et viserait les yeux, la partie la plus fragile du crane pour le transpercer.

    Il toucherait, parce qu'il n'avait pas d'autre choix qu'au minimum l'immobiliser un instant pour pouvoir faire la suite de son projet. Le géant cesserait de bouger, et il avancerait vers lui. La créature ne sentait pas la douleur, ayant déjà passé de vie a trépas, et il faudrait faire attention a un geste du monstre qui pourrait toucher. Le moindre impact avait le potentiel de l'envoyer voler droit contre les remparts.

    Il lui agripperait la jambe, pour le faire basculer en arrière sur les deux autres. Il n'avait sans doute pas la force physique nécessaire a le soulever, mais le faire basculer, c’était largement plus faisable. En utilisant son centre de gravité assez un, un simple déséquilibre allait le faire chuter. Et si tout avait pu se passer comme il l'avait prévu, il le ferait tomber au minimum sur un de ses deux acolytes. Le mieux étant de pouvoir neutraliser les trois au moins pour une petite période. Dans le meilleur des cas, une fois au sol, les combattants présent de l'autre coté, pourraient avoir une bonne opportunité pour frapper la tête des créatures au sol.

    Les deux ou trois corps, tombés au sol et immobilisé par leur lourdeur naturel, allaient dans le meme temps couper la rue en deux, empêchant chaque coté de franchir de l'autre sans devoir les escalader, rendant l'avancée des zombies impossibles.

    Shan se tournerait alors en arrière, dans la direction de ceux a qui il avait dit de battre en retraite, pour nettoyer au maximum la zone des zombies etant actuellement de leur coté. Et pouvoir souffler un bref instant. En esperant que ceux resté du coté des remparts ne se fassent pas totalement ensevelir vivant durant cette petite période de temps. Mais si ca pouvait faire gagner du temps aux civils, c'etait toujours ça de prit.

    Résumé de l'action:

    Pouvoirs utilisés (si l'action passe):
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 164
    crédits : 3147

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Sam 20 Mai 2023 - 6:26
    Lorsque les premiers gargouillements des géants de pourriture vinrent s'ajouter à l'infernale cacophonie des râles gutturaux, l'œil fou de l'Ogre recouvert de givre s'orienta et son monstrueux rictus se changea en un sourire anormalement large. Complètement focalisé sur l'une de ces masses de chair mouvante, Kahl demeura un instant parfaitement immobile, occupé qu'il était à jauger silencieusement du regard cette bête informe qui se présentait face à lui sans la moindre once de crainte. Changé en masque horrifique qu'on eut cru tiré tout droit d'un conte pour enfant, le faciès du colosse dérangé resta ainsi verrouillé dans cette expression sinistre et ô combien dérangeante mêlant colère bestiale et folie furieuse.

    Un nouveau zombie tenta de perturber ce calme passager mais l'oni, toujours alerte malgré les apparences, s'empressa de saisir le crâne de l'infortuné mort-vivant sans pour autant quitter du regard sa cible principale. Les petits bras faiblards de l'homme réanimé tentèrent bien de griffer son cuir épais mais Kahl, imperturbable, se contenta de broyer d'une simple pression le crâne poussiéreux de l'entité dénuée d'âme. Le corps massacré vint s'éteindre dans un craquement sec et Kahl entreprit de se diriger lentement vers sa nouvelle cible. Cette victoire future se solderait sans aucun doute par un trophée à sa hauteur.

    "Kahl. On s'regroupe."

    Le concerné ne posa aucun visage sur cette voix, mais cela fut assez néanmoins pour le ramener à la raison. A contrecœur, il ne céda pas à cette pulsion brûlante qui lui intimait de foncer tête baissée, s'enfonçant plus profondément dans les rangs ennemis et pourfendant à tour de bras pour se frotter à l'immondice purulant qui dépassait de trois têtes les autres soldats de son armée ignoble. Ce fut donc à reculons et surtout arme en main que Kahl opina du chef tout en écartant les adversaires qui tentaient d'approcher ses camarades. De nouveau à portée de voix des stratèges, il entendit sans mal les directives de Zephyr passées d'une oreille à l'autre avec soin.

    L'Ogre savait déjà qu'il aurait bientôt l'occasion de s'en prendre aux géants et cette idée le satisfaisait au plus haut point. Il y eut dans sa nuque un craquement curieux et une impulsion invisible se fraya un chemin dans tout son corps. Ses muscles contractés à l'extrême se bandèrent tandis que ses muscles tressaillaient sous le flux magique qui les emplissait. Tendu à l'extrême et recouvert de veines qui pulsaient si fort que leur mouvement était visible à l'oeil nu, il exulta. Un nouvel éclat de rire démoniaque résonna dans l'assemblée reikoise et il vociféra :

    "Ecartez vous d'ma route."

    La directive fut suivie sans négociation et le monstre du Nord profita de cette séparation momentanée des rangs pour passer en première ligne. Lorsque le rideau d'armures pourpres et de haches se scinda pour le laisser passer et qu'il aperçut à nouveau la frimousse dégoulinante de l'abomination colossale, Kahl sut à quel point il avait bien fait de venir. La gueule déformée par un rugissement de lion, il conclut dans un hurlement rageur :

    "Ca va secouer !"

    Ce ne fut pas directement le corps boursouflé qu'il frappa de son poing. Usant de sa magie dévastatrice, Kahl cogna l'air à moins d'un mètre de sa cible première; vint retentir alors un sifflement strident suivi une seconde plus tard par une onde de choc ravageuse. Comme balayés par une explosion, de nombreux zombies plus légers s'élevèrent dans un nuage de poussière qui engloba les silhouettes des morts gigantesques. Passablement essoufflé, l'Ogre baissa la main, cherchant des yeux à déceler l'étendue des dégâts.

    Pendant ce temps, la pellicule de givre visant à apaiser ses douleurs se reforma doucement sur son épiderme tandis qu'il reculait pour se replacer dans la ligne de front. Quel bonheur.

    RESUME:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lardon
    Lardon
    Messages : 142
    crédits : 2712

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C (RSAF)
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1296-lardon-aka-lars-petitgroin-termine
  • Sam 20 Mai 2023 - 14:38
    Le système de transmission des informations était d'une fluidité sans pareille grâce aux mages télépathes dispersés dans les différents groupes et sections de la ville, ainsi que ceux des renforts envoyé par Ikusa. Dès l'explosion du porte-peste dans la horde extérieur et l'apparition des mastodontes, l'information de leur présence avait pu être relayé avant que l'armée ne soit trop prit au dépourvu.
    Si les chefs d'escouades de l'avenue Nord avaient omis de tout transmettre à leurs hommes pour éviter d'instiller peur et démoralisation au sein de leur unité, Lardon avait droit à un compte-rendu global grâce à Siline avec qui il échangeait télépathiquement. Il savait donc qu'en plus des trois silhouettes de trois ou cinq mètres environ qui avaient avancé jusqu'à la charrette-barricade, et qui l'avait détruite, d'autres étaient apparues à l'extérieur des murs.

    Les deux capitaines de Sable-d'Or sur place reformèrent leurs escouades. Derrière eux, le fossé qui avait été creusé au croisement des avenues Nord et Est, situé au centre du village, pour temporiser une partie de la horde, n'allait pas être suffisant si des êtres plus grand s'y prenaient au piège.
    Lardon se voyait attribuer cinq défenseurs chargés de le protéger, placé au centre de l'avenue pendant que les deux unités d'une quinzaines de villageois, soldats et vétérans confondus, se replaçaient sur l'extérieur. Les quelques talents de mage du cochon allaient être mit à contribution puisqu'il avait désormais pour mission de ralentir et déstabiliser les vagues de mort qui dévalaient la grand rue.

    Justement la rupture de la barricade venait d'en envoyer une, gémissante, gesticulante, une vague pleine de moisi, de dents et d'ongles qui venait chercher les vivants pour les emporter. Lardon envoya une première secousse sur sa droite, jetant au sol tout une grappe de morts-vivants que la deuxième escouade se rua d'achever. Les défenseurs du cochon formèrent un mur de bouclier pour contenir la tentative de débordement sur la gauche qui se jouait pendant ce temps, aidé par la première escouade qui les attaquaient par le revers. Puis il recommençaient.
    L'hybride savait qu'au vu de l'importance de la horde, c'était un marathon contre la mort dans lequel ils étaient tous engagé, aussi économisait-il l'utilisation de ses sorts pour ne les lancer que contre les plus gros groupes d'assaut, ceux qui menaçaient de submerger les unités de défenses.
    Il ne savait pas ce qu'il se passait plus haut pour que les macchabés n'arrivent pas en flot continu mais cela leur était salvateur, de toutes façons, ils ne pouvaient se concentrer que sur ce qu'il se présentait en face d'eux sur l'instant et bien qu'ils devaient reculer lentement à cause de l'amoncellement de cadavre, ils ne pouvaient ni se replier ni abandonner leur position dans l'avenue.

    Après deux autres vagues encaissées, Lardon n'avait plus que quatre hommes à sa défense, les escouades adjacentes avaient également écopé d'une perte ou deux. Des blessés intermédiaires, évacués sous l'escorte d'un valide jusqu'au poste de soin le plus proche. Ils n'avaient eu jusque là que des blessés depuis le début des hostilités mais l'homme-cochon ne croyait pas à la chance, dans le pire des cas, cela n'était qu'un simple délai avant l'inévitable fin prématurée que souhaitait leur faire connaître la harde macabre.
    Les officiers ordonnaient de reprendre les quelques mètres perdus durant les derniers échanges lorsque le flot de morts s'amenuisait. Un "Yaar" général s'élevait mais plus faible qu'au départ et les hommes avançaient en formation serrée, certains s'assuraient que ceux qui étaient au sol soient bien à nouveau trépassés et la première ligne encaissaient les nouveaux challengers à coup de bouclier et de masse. L'avenue de cadavre empestait les chairs en décompositions, l'odeur était infernale malgré la fraicheur de la nuit, il ne faisait d'ailleurs plus frais depuis longtemps dans ce charnier pestilentiel, faisant regretter à Lardon son odorat développé.

    Plus haut, près de la porte Nord, de grandes ombres s'agitaient mais même les torches ne parvenaient pas à éclairer distinctement ce qu'il se passait. Était-ce les mastodontes dont Siline lui avait mentionné l'existence ? En tout cas d'après les capitaines, la stratégie à employer était la même, déséquilibrer l'ennemi et l'achever à terre si c'était possible, sinon il était convenu d'attirer les géants dans des ruelles étroites afin de gêner leurs mouvements et de les combattre avec l'appui des soldats postés sur les toits.



    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Alasker Crudelis
    Alasker Crudelis
    Messages : 159
    crédits : 1895

    Info personnage
    Race: Loup-Garou
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t889-alasker-crudelis-iratus-termine
  • Sam 20 Mai 2023 - 15:17
    “-N’arrêtez pas d’hurler !” L’ordre filtra des lèvres souillées de sang nécrosé du géant d’airain pour exploser dans l’air, faisant vibrer les tympans de toutes les créatures autour de lui, vivantes ou non.
    Une lame de hache fendit l’air, traversant un poitrail de l’épaule droite à la hanche gauche, déversant son contenu nauséabond aux pieds du bourreau. Le pommeau d’une claymore se fraya un chemin à l’intérieur d'un crâne déjà partiellement ouvert, broyant la gelée verdâtre de ce qui avait un jour été un cerveau. La masse grotesquement lourde trônant au sommet de la hampe d’un marteau de guerre vint s’écraser sur la clavicule d’un être sans visage, détruisant tout bonnement sa victime, la réduisant à l’état de pulpe sanguinolente au sein de laquelle baignait les chaînons inutiles d’une cotte de maille détruite.
    Les Dévoreurs reculaient lentement vers les dunes sans interrompre leur massacre, leurs gueules grandes ouvertes ne cessant de gronder et d’aboyer tels les plus assoiffés des loups. La masse de morts-vivants à leurs trousses, incapable de ressentir autre chose qu’une bien pâle imitation de la faim, se séparait mollement du reste de la horde, attirée par les innombrables complaintes des guerriers aux armures cramoisies. Les choses non-mortes claudiquaient dans leurs directions, se bousculant l’une l’autre dans une indifférence totale tandis qu’au loin, les formes éloignées et massives de créatures dénaturées dominaient les interminables flots.
    Une lance dans un état presque correct s’extirpa du mur de mort face au lycanthrope en plein massacre. D’un pas de côté, Alasker évita la pointe puis, de sa main gauche, l’ancien gladiateur attrapa l’arme et tira d’un coup sec.
    L’un des bras de l’ancien possesseur du pic resta accroché à sa hampe lorsqu’Iratus l’amena à lui. Sans perdre de temps, il rassembla ses forces et pivota sur lui-même pour projeter la lance pointe en avant dans la masse grouillante. Une dizaine de corps embrochés disparurent, emportés par la puissance du jet, traçant un fin sillon au milieu de la horde grotesque qui combla le vide à peine quelques secondes plus tard.
    Satisfait, le géant d’airain continua sa moisson, ses sens aiguisés et chargés de mana s’assurant que ses Dévoreurs ne laissent pas leur rage les éloigner de leur objectif.
    Kahl et Zephyr s’étaient chargés de l’Ogre le plus proche. Sur ce point, Alasker n’avait pas le moindre doute. Si les dagues du maître-espion ne s’étaient pas révélées suffisantes, le courroux de l’Oni se serait empressé d’effacer jusqu’au souvenir de son imposant adversaire. Connaissant l’instabilité de ses autres hommes, le Loup-garou préférait donc demeurer à leurs côtés pour s’assurer que leur concentration demeure totale jusqu’à ce que les dunes soient franchies.
    Une nouvelle flopée de mouches et de moustiques passa au travers des rangs sans vie pour se jeter sur les berserkers en plein repli. A l’approche du nuage, les Dévoreurs optèrent pour un silence momentané par crainte que les insectes, pouvant tout à fait, eux aussi, êtres animés d’une volonté propre, ne tentent une désagréable attaque. Il suffisait, après tout, de quelques dizaines de mouches au fond d’une gorge pour étouffer un homme en pleine santé, et tous avaient déjà pu voir ce qu’un mage noir était capable de faire, avec d'aussi minuscules vermines.
    “-Continuez vers les dunes !” Hurla le géant d’airain entre ses dents serrées dans l’espoir que ses mots parviendraient à passer au travers des bourdonnements incessants. “Et économisez vos forces pour les gros !


    Résumé:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai 2023 - 21:43
    Journal du Porte-Mort
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 3110

    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 Signas

    Dans cette situation délicate où le chaos règne et la menace des morts-vivants s'intensifie, Mordred, l'artiste du feu et de l'enclume s'adonne à la réflexion. Sans nulle pause, il tente de déployer avec grâce et ingéniosité son savoir-faire de forgeron pour tisser des solutions inattendues, dans le seul but de préserver ainsi l'espoir fragile des rescapés. Dédaignant le fracas des armes, il embrasse la puissance silencieuse de la création.

    Ses yeux, éclairés par une lueur d'acier, scrutent les alentours, cherchant avidement les matériaux présents dans la majestueuse demeure du Régent. Là, son regard s'arrête sur un imposant lustre d'argent, telle une étoile en suspens, symbole étincelant de prestige et de richesse. D'un geste habile, accompagné de volontaires dévoués, il démonte le lustre, libérant les maillons précieux de sa chaîne. Telle une araignée tissant sa toile, il guide les mains expertes qui lient solidement ces maillons aux portes et fenêtres, créant ainsi une barrière d'argent lunaire contre les hordes impies.

    Pendant que les volontaires s'attellent à cette tâche, Mordred se faufile tel un souffle d'ombre dans les dédales du manoir, supervisant l'installation de pièges ingénieux. Tel un alchimiste des temps anciens, il se saisit d'objets du quotidien – seaux d'eau cristalline, ustensiles de cuisine abandonnés, fils de fer emprisonnant l'essence du métal – et les agence avec une précision presque musicale. Chaque dispositif, façonné par les mains d'artiste de Mordred, devient un écho de sa créativité, entravant et désorientant les zombies dans une danse désespérée.

    Le regard acéré de Mordred se pose alors sur une collection de miroirs anciens, gardiens secrets de réflexions passées. Tel un marionnettiste masqué, il dispose les miroirs de manière stratégique, capturant et renvoyant les lueurs des torches et des lanternes dans les recoins où les morts-vivants rôdent en nombre. Les illusions d'ombres mouvantes, d'échos fantomatiques, troublent les sens déjà voilés des monstres en quête de chair fraîche, semant le doute et la confusion dans leurs rangs funestes.

    Enfin, il se dresse devant les rescapés, sa voix résonnant tel un murmure céleste porté par le vent. Ses mots, envoûtants comme une symphonie, sont porteurs d'une poésie enflammée qui trouve écho dans le cœur meurtri de chacun.

    "Mes compagnons d'infortune, dans cette sombre épreuve où les ombres avides de nos vies nous entourent, nous ne devons pas fléchir. Les pièges que nous avons conçus avec une ingéniosité sans pareille, l'argent lunaire scintillant comme un bouclier d'espoir, sont nos alliés pour repousser les morts-vivants qui rôdent à nos portes. Soyez prêts à manier ces armes insolites, à utiliser chaque maillon argenté, chaque dispositif ingénieux, pour préserver notre existence fragile. Et n'oublions pas les pièges ourdis par notre cher compagnon Nefih, maître des éléments. Les fils de fer et les ustensiles délaissés, tels des serpents prêts à frapper, désorienteront les hordes impies. Utilisez-les avec ruse, guidez les zombies vers leur chute inéluctable. Les miroirs, gardiens secrets des reflets passés, brouilleront leur vision déjà obscurcie. Laissez la lumière des torches et des lanternes danser sur leurs visages, semant le doute et la confusion parmi leurs rangs putrides."

    Son regard se fait ardent, sa voix empreinte d'une détermination farouche, le jeune de Boktor du haut de son tissu blanc exhorte alors ses compagnons à se lever contre l'horreur qui les assaille.

    "Aujourd'hui, nous défierons l'obscurité de l'invasion avec courage et détermination. Nos cœurs unis, nos mains liées par un destin commun, nous triompherons de ces ténèbres. Nous forgerons notre propre destin dans l'acier brûlant de la résistance. Soyez prêts, mes amis, à combattre pour notre survie, pour la flamme de vie qui brûle en nous. Ensemble, nous serons la lumière qui dissipera les ombres de l'invasion. Allons de l'avant, et que notre force collective illumine notre chemin vers la victoire !"

    Ainsi, Mordred, pare les murs de la demeure du Régent de ses créations insoupçonnées, entrelaçant l'argent sacré, les pièges astucieux et les miroirs envoûtants. Chaque geste, chaque mot, chaque forge de l'esprit se mêlent dans une danse trépidante, à la fois poétique et féroce.

    Ce morceau de récit alors s'achève sur l'image saisissante de l'artiste solitaire, regardant les pièges minutieusement préparés, tels des toiles tendues entre les rêves et les cauchemars. L'attente est emplie d'une tension palpable, alors que les morts-vivants se rapprochent inexorablement. Mordred, la main tendue vers l'avenir, prêt à donner le signal de la résistance, demeure immobile, son âme forgée dans l'acier de la détermination, prête à défier l'obscurité qui s'abat sur Sable d'Or.

    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 Signas

    Résumé :

    - Mordred identifie les matériaux présents dans la demeure du Régent, en particulier un lustre en argent massif.
    - Il démonte le lustre et utilise les maillons de sa chaîne pour créer une barrière d'argent aux portes et fenêtres, afin de protéger tant que possible les rescapés des morts-vivants.
    - Mordred supervise la mise en place de pièges astucieux dans les couloirs et les pièces adjacentes, utilisant des objets du quotidien pour entraver et désorienter les zombies.
    - Il dispose stratégiquement des miroirs anciens dans les zones où les morts-vivants seront les plus nombreux, créant des illusions mouvantes pour semer la confusion parmi les créatures.
    - Mordred prononce un discours se voulant inspirant devant les rescapés, les appelant à l'unité et à la résistance face à l'horreur de l'invasion.
    - Il se prépare, l'âme forgée dans l'acier de la détermination, attendant les actions des zombies, prêt à donner le signal de la résistance.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai 2023 - 22:03
    Les flèches avaient leur effet escompté , elle réduisaient leur nombre. La colonne visée perdait en intensité, mais la menace était bien réel, le poing toujours en l’air mes nouvelles instructions suivent. Il fallait les tuer , les tuer tous jusqu’au dernier…Pour peu qu’il reste quelque chose a tuer compte tenu de la nature de nos ennemis.

    - Archers…Tendez…Décochez !!! Renvoyez ces bêtes immondes dans els abysses

    Une nouvelle volée puis , une vive douleur sur mon flanc droit , une menace dont je n’vais pas vu , certains morts étaient déjà sur le remparts , le temps que j’ordonne à mes archers de se préparer ils était déjà sur nous. Grosse erreur de ma part mais plsu loin un officier aurait dû me prévenir aussi qu’il allait être débordé çà ce point. Bordel quelle bande d’incapable, ma lame vint pourfendre le mort qui m’avait atteint au flanc , passant dans sa clavicule tandis que des lanciers s’acharnent , le repèrent d’estoc. Retirant ma lame de l’amas de cher je reculais derrière mes homme examinant la blessure , l’armure avait pris le choc , plus de peur que de mal. J’observais le monde combattre l’armée des morts, les cri , la peur , tout était présent. Si je trouvais le responsable , je le tuerais moi-même.

    - Des soins par là !

    Dis je en allant voir notre mage Tagar, je le lassais faire son ouvre pendant que je donnais mes instructions à Egath pour qu’elle les appliquent.

    - Que les lanciers et piquiers se tiennent au sommet des colonnes , qu’ils frappent d’estoc tous les morts qu’il veulent monter, il les pousseraient comme ça ..Quant à d’autre piquier , qu’il défendent sur les remparts , opposant des mur de lances à tous ceux qui s’approchent trop prés ..si ce n’est pas vivant , ils le tuent

    Egath acquiesça et alla avertir les hommes, la main toujours armée je repartis me positiver, tuant un des morts au passage lorsque tout à coup , une détonation retentit . Me penchant léguèrent je pu voir ce qui restais d’un des zombies, et un gros garde royal vert remplis de troupes avant qu’il pusse regagner les murailles. Merde ! Ces créatures nous exposent à la gueule s ! Fort bien cela allait peut-être aider les choses !

    - Archers !!! Concentrez vos tirs sur ceux qui explose …Ce doit être ceux-là las bas avec des pustules sur l’abdomen…Attendez qu’il soient groupé a d’autres morts deux même type ou des groupes plus petits. On en emporter plus comme ça !


    J’observais al progression de mort , inquiété par l’état des murs , ils sont pas si neuf, tiendrons t’ils devant els explosions ?


    - Visez-la tête de ceux qui sont trop près des remparts qu’il ne puissent pas avoir le temps de s’amorcer !


    HRP:


    résumé :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 680

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 20 Mai 2023 - 22:32




    - Sable-d'Or -

    Zaïn venait tout juste de dégommer un mort-vivant en lui envoyant son pied dans la figure, lorsqu'une voix désagréablement familière raisonna dans sa tête. Tous les poils de ses oreilles se hérissèrent, tout comme ceux de ses bras. S'il y avait bien une voix qu'il ne voulait plus entendre et qu'il espérait ne surtout pas entendre à un tel moment, c'était bien celle de ce démon. Il s'arrêta alors un moment de chasser les morts vivants, tournant son regard en tout sens à la recherche d'une arme d'un blanc immaculé. Où pouvait bien de trouver Violence ? Parmi les zombies, dans la main d'un des morts ? Ou bien au sein de la ville, mêlée aux combattants ? Violence était clairement un danger plus immédiat que la marée de morts, aux yeux de l'hybride. Et si ces derniers venaient à se poser sur la lame famélique, il n'hésiterais pas une seule seconde à quitter sa position pour aller régler son compte à l'être maléfique.



    « I fear no man, but that thing... it scares me. »

    - Zaïn Tevon-Duncan.

    Mais il ne le vit pas de là où il était, soit il se cachait, soit le démon avait bougé. Il fallait dire que dans la mêlée et la cohue, Zaïn ne pouvait décemment pas repérer un individu en particulier, sans parler qu'il ne connaissait pas l'apparence de son porteur. Une colère profonde ressurgissait progressivement à l'intérieur de l'hybride. Mais ce flot de haine s'estompa brusquement lorsque la voix infiniment plus amicale de Kila le tira de sa recherche veine de vengeance. Elle lui intima de rester auprès de Tagar, le rappelant à l'ordre. Heureusement car Zaïn était à deux doigts de sauter à bas de la muraille et de courir les rues de la recherche de son ennemi juré.

    Il lui adressa un signe de tête et un petit sourire en coin pour la rassurer. Il abattit alors son poings sur le crâne d'un mort-vivant, sa tête allant se loger dans sa cage thoracique, le stoppant net. Il observa alors sa conjointe s'envoler avec grâce, au moins là haut elle serait plus à l'abris que sur lames remparts, Zaïn pourrait alors se dédier totalement à l'extermination de la vermine. En attendant il fallait avouer que Tagar était diablement efficace, il fallait impérativement le protéger pour qu'il continue son œuvre. Mais l'explosion qui avait mis à mal Brak était tout aussi alarmante que le flot de créatures qu'il fallait contenir. Si l'un de ces kamikazes atteignait le mur, ce dernier serait salement mis à mal. Par chance ces zombies explosifs étaient facilement repérables par leur aspect bubonique.

    Zaïn vint donc en aide aux quelques archets survivants. Il ramassa alors un gravât au sol et le propulsa en direction d'un des kamikazes mais le manqua de peu, la pierre allant transpercer un autre derrière. Il réitéra son lancer et cette fois il toucha de plein fouet la zombie suppuré.

    - Yes ! Du premier coup ! Mentit-il en faisant une danse de la victoire.

    Les archets à côté de lui ne relevèrent même pas l'action de l'hybride, ce qui le déçu quelque peu, lui qui avait l'habitude d'avoir un public pour l'acclamer lorsqu'il se battait, c'était frustrant que personne ne le regarde faire. Mais pour sa satisfaction personnelle il attrapa une chaîne, plia les maillons pour en faire une boule de métal et la jeta vers un zombie explosif, parvenant à l'atteindre à la jambe à plus d'une dizaine de mètres. Cette fois il jubila.

    - Oh comment je suis trop fort ! Fit il, le sourire jusqu'au oreilles.

    Mais lorsqu'il pivota, il constata qu'un des gardes de Tagar était aux prises avec deux zombies. Immédiatement, il se jeta sur eux, les attrapant par la nuque et écrasant les deux têtes des zombies lune contre l'autre, leurs cranes explosèrent et il laissa tomber les corps en décomposition au sol. Il leva un pouce à l'adresse du garde qui le lui rendit en levant son glaive avant de se jeter sur un autre assaillant. Tant qu'à Zaïn, il fit de même, balayant dans une glissade maîtrisée un mort-vivant qui alla s'écraser au bas de la muraille. Il se releva pour mettre un uppercut à un zombie, sa tête vola si haut dans les airs qu'elle se perdit parmi les étoiles.


    Résumé :
    Pouvoirs utilisés :



    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 527
    crédits : 2747

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Dim 21 Mai 2023 - 0:52
    "Injury and despondence set the stage for heroism... or cowardice.."

    L'apparition de nouveaux éléments dans l'armée ennemie, couplée aux dégâts déjà causés forçait la Griffe à revoir certaines de ses options. Si ses troupes tenaient toujours bon et continuaient le combat, il fallait bien admettre que dans certaines parties de la ville les choses devenaient un poil plus... Chaotiques. Pourtant, des civils étaient toujours évacués et mis à l'abri, et des morts continuaient de quitter leur statut hybride pour retourner à l'état de morts... Morts.

    Il était toujours impossible de savoir quelle serait l'issue de cette grande bataille, ni à quel point la ville serait endommagée et marquée par cette nuit cauchemardesque. Mais il fallait tenir bon et continuer le combat, car c'était là le seul moyen d'éviter une destruction pure et simple des vies présentes. Les réanimés n'avaient qu'un but: se nourrir des vivants. Il était impossible de les raisonner. Impossible de discuter. Ils ne comprenaient que les armes et la violence, et c'était exactement ce que l'armée reikoise leur offrait sous le ciel étoilé de Sable-d'Or. Le tout, dans des gémissements et des cris de douleurs qui marqueraient les potentiels survivants pour de nombreuses années...

    Tuer ou être tué. Cette phrase n'avait jamais été aussi vraie qu'en cette soirée.



    GROUPE GRIS:  @Alasker Crudelis  @Zéphyr Zoldyck  @Kahl  @Lardon  @Shan'ael Lipswyrm
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 EqN4OOn

    La stratégie mise en place par le groupe gris s'avérait payante. Lorsque le premier ogre s'effondra sur le sol sableux, un léger flottement résonna dans l'air tandis que les autres masses décérébrés fixaient le corps sans vie de leur confrère. Puis, dans un hurlement sourd, les être bouffis s'élancèrent aux travers du grouillot composant la partie de horde déviée pour se jeter sur les Dévoreurs et le maître-espion. Au passage, de nombreux zombies se faisaient écraser, piétiner, projeter dans les airs. Les ogres n'étaient déjà pas des êtres fins de leurs vivants alors dans leur mort... Quoiqu'il en soit, c'était à présent cinq ogres et une multitude de morts-vivants qui suivaient les guerriers vermillons dans les dunes un peu plus éloignées de la ville. Il restait à présent à voir si la diversion serait maintenue suffisamment longtemps et surtout, si elle n'était pas synonyme d'une mort douloureuse pour les fiers reikois.

    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 GcYhK4q

    Quand le premier troll s'effondra inerte, les deux géants qui le suivaient ne purent réellement s'adapter et réagir. S'écroulant à leur tour, les deux abominations hurlaient et grognaient tandis qu'elles peinaient à se relever. Cela offrait le barrage temporaire escompté par Shan tandis que de braves guerriers s'élançaient pour tenter d'abattre les monstres se retrouvant empêtrés dans leur propre maladresse. Malheureusement, même au sol un troll restait dangereux, surtout quand ils n'étaient pas conscients de leurs propres blessures. Dans de grands balayages, les créatures arrachèrent la vie à de braves gardes et volontaires, ne pouvant cependant pas restreindre les coups qui pleuvaient sur eux. Ils n'étaient pas encore morts mais cela n'aurait sut tarder. Pourtant, l'un des deux monstres parvint quand même à se redresser. Visiblement plus malin que son homologue, ce dernier s'était appuyé sur une maison adjacente pour faire levier et fixait à présent le guerrier nomade et tous les reikois qui se trouvaient là, tandis qu'autour de lui, le flot de morts reprenait doucement sa progression, toujours gêné par les corps des autres géants réanimés.

    Objectif:
    - Tuer le maximum de monde et tenir la zone Nord / Perturber la horde : 0.75/1
    - Abattre les Ogres et les Trolls réanimés: 4/10
    - Survivre : 5/5

    GROUPE VERT:  @Tagar Reys  @Kilanna Launi  @Zaïn Tevon-Duncan  @Brak'Trarg  @Astryd Isdotyr
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 07Kw5V6

    La défense des remparts devenait assez chaotique. Suite à l'explosion du premier porte-peste, les guerriers tentaient de s'adapter à ce nouvel ennemi tout en continuant à la fois son combat et la tentative de repousser les multiples colonnes de morts qui progressaient. Epuisé par ses nombreuses activations de magie et de concentration, Tagar ne put multiplier les actions comme souhaité. Lorsqu'il commença à activer son sort de soin, une vague de fatigue s'empara de son corps, provoquant la rupture du maintien de la gigantesque statue d'acier et un résultat moindre sur le corps du géant vert. Dans un gigantesque fracas, le fondateur d'acier s'écrasa sur la masse grouillante qui tentait de progresser, achevant ainsi dans un dernier geste une défense audacieuse. Pour le reste, sa concentration ne put également enchanter convenablement les dagues de Kilanna qui s'était déjà éloignée pour attaquer les multiples abominations. De ce fait, seules sa protection psychique et son armure demeuraient actives. Le ministre était cependant loin d'avoir épuisé ses réserves de mana et il allait pouvoir réagir vite, tandis que derrière lui Zain faisait office de garde du corps. Les gestes de l'hybride renard étaient d'ailleurs violents et féroces. Il terrassait ce qui osait rencontrer ses poings et les projections venant frapper les porte-pestes provoquaient des volutes verdâtres qui venaient à leur tour illuminer les remparts et le ciel quelques instants. Ces monstres spéciaux étaient proches, très proches. Et depuis les airs, l'hybride ombragon le voyait bien. Ils en avaient tué beaucoup, mais il en restait encore trop qui se rapprochaient et les archers se trouvaient à présent gênés par les nouveaux zombies arrivant et ne pouvaient pas cribler de flèches les monstres au sol. Et si ces derniers parvenaient aux murs... Alors les remparts ne seraient plus.
    De son côté, Brak tomba sur un stock d'huile de poisson dormant au marché, apercevant au passage ce qui se tramait plus bas. Il restait à savoir si le stock trouvé, n'étant pas extrêmement grand, serait suffisant pour ce que le monmonstre voulait faire. Le temps pressait cependant, et il allait falloir prendre une décision. Pour Astryd en revanche, les choses se compliquaient. Les morts déferlaient sur sa partie de muraille et les guerriers présents ne pouvaient plus véritablement l'écouter, trop occupés à protéger leur vie malgré les tactiques de piquiers utilisés. Elle même faisait face à de nombreux réanimés et si elle n'agissait pas vite, sa légère blessure ne serait plus qu'un lointain souvenir, tandis qu'elle grignoterait la cervelle de ses anciens alliés.  

    Objectif:
    - Défendre les murs et détruire les moyens d'accès des zombies: 0.75/1
    - Abattre les Porte-Pestes: 8/15
    - Survivre : 5/5

    Etat de santé Brak: Légèrement blessé // Etat de santé Astryd: légèrement blessée

    GROUPE VIOLET: @Broken Goat  @Afosios Smaragdi
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 Jf8MnXe

    Tandis que les bateaux essayaient de récupérer des civils, les défenseurs devaient repousser quelques morts qui venaient s'inviter dans le procédé d'évacuation. Cela était bien plus simple que les nombreux combats qui affectaient les soldats au Nord mais pourtant, la tâche n'était pas aisé. Pour cause, un nouvel assaut psychique vint tirailler les personnes présentes, provoquant cette fois des spasmes dans tout leur corps et frappant un peu plus leur grande psyché. Les images, toujours floues et perturbantes, venaient écraser la moindre pensée que les personnes pouvaient avoir. Une folie les gagnait peu à peu. Et dans une succession de rires, de larmes, de cris et de douleurs, certains des soldats commencèrent à s'entre-tuer tandis que des civils se jetaient volontairement à l'eau pour se faire dévorer par quelques morts présents. Les sons étaient similaires à un chant mauvais, envoutant, et plus il résonnait dans l'esprit de Broken et Afosios, plus il était efficace. Quand enfin il cessa, les dégâts étaient là et tous constataient la mort de quelques uns de leurs camarades ou bien les cris apeurés et endoloris des civils noyés. Si la provocation avait potentiellement marché, elle n'avait pas fait sortir le monstre de sa cachette. Elle n'avait, au mieux, que provoquer son ire.
    Plus inquiétant encore, les reflux marins s'étaient intensifiés à la fin du chant. Et de l'eau salée, de nouvelles formes s'élevèrent. Des tritons et sirènes, aux corps déformés et gonflés par l'eau s'étant infiltrée sous leur peau. Leurs grognements étaient aussi nombreux qu'ils ne l'étaient. Plus aucun bateau ne pouvait approcher la rive, de peur de se voir attaqué par cette nouvelle vague de macchabés. Il fallait trouver une solution, que ce soit via l'alerte, ou bien via la destruction des nouveaux arrivants et de cette fichue présence qui intensifiait ses assauts psychiques.    

    Objectif:  
    - Trouver l'origine des murmures: 0/1
    - S'occuper des tritons et sirènes réanimés: 0/1
    - Donner l'alerte? 0/1
    - Survivre 2/2  

    Etat de santé Broken: Légèrement blessé (mental faible à cause de la nature hybride) // Etat de santé Afosios: Légèrement blessé (mental toujours "stable")

    GROUPE JAUNE: @Shaina Solare  @Kaelinn
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 IVwlL2o

    Les goules avaient été pulvérisées. Que ce soit par la lave ou les multiples pieux de glace, les créatures mortes-vivantes n'étaient plus. Tout du moins, sur la place. Pour le reste, il restait encore à savoir si les nombreuses formes évoluant dans les remparts étaient issues de civils en train de fuir ou de nouvelles goules cherchant à se nourrir et profiter du chaos. Trop occupée à râler mentalement et à empaler les formes nécrotiques qui se baladaient en contrebas, Boréas ne remarqua rien de particulier mis à part les nombreux morts évoluant sur le territoire qu'elle définissait à présent comme le sien. D'ailleurs, ce territoire se retrouvait de plus en plus gangréné par la présence de nouvelles goules et de zombies errants. Miya quant à elle tentait de se tenir correctement sur la monture et se devait de plisser les yeux pour mieux observer ce qui se trouvait aux alentours. Si sa jumelle et l'oiseau se focalisaient sur les bêtes, c'était à elle de regarder au delà. De voir si l'origine des monstres était trouvable. Si le moindre indice pouvait les aider.

    C'est alors qu'elle l'aperçu. Niché au pied d'un des murs Sud, une sorte de tunnel s'enfonçait dans les profondeurs et dégueulait de manière régulière de nouvelles créatures nauséabondes. Qui avait creusé cela? Les bêtes? Quelqu'un? Un traitre dans la cité? Difficile à savoir. En revanche, il fallait agir vite car si ce dernier était laissé sans surveillance, les morts continueraient rapidement de semer le chaos dans les lignes arrières. Mais... Ce tunnel, était-ce véritablement le seul point d'arriver de ces créatures?

    Objectif:
    - Combattre les goules présentes: 5/5
    - Continuer de tuer les goules et morts présents dans les ruelles: 0/1
    - Trouver leur origine et enquêter près des portes Sud: 0.5/1
    - Combler le tunnel: 0/1
    - Survivre: 3/3

    GROUPE BLANC: @Nefih  @Le Porte-Mort
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 2YdxJrL

    Les moyens mis en place par Nefih étaient efficaces. Barricadée, la demeure du régent ne pouvait pas se faire surprendre et attaquer aussi facilement par les morts sortant de la crypte. Mieux encore, sa stratégie pour les rassembler et utiliser sa magie de vapeur s'était avérée payante. Dans un bruit humide et bruyant, les zombies pris au piège avaient été éradiqués. De leurs corps décomposés, il ne restait à présent que des restes abimés et immobiles. Cependant, le problème n'était pas complètement réglé et déjà de nouveaux grognements se faisaient entendre depuis les profondeurs de la crypte. L'astuce avait permis de gagner du temps. Elle avait traité les symptômes, mais pas les causes.
    A l'intérieur de la demeure cependant, les choses tournaient également au chaos. Paniqués, les habitants se révoltaient du traitement qu'on infligeait aux pauvres hommes qui avaient souffert et se retrouvaient blessé. Enchainer des fiers guerriers coupable d'avoir simplement offert leur sang pour le bien commun? Pourquoi ne pas simplement tuer ceux qui reviennent, discrètement? Car en plus des suppliques de douleurs et des gémissements plaintifs, les réfugiés devaient à présent subir les claquements réguliers des chaines s'entrechoquant et des corps tordus de douleur. Le Porte-Mort devait trouver une solution rapidement, ou bien cela risquait fort de dégénérer. Une foule paniquée était dangereuse, souvent déraisonnée. Et dans un contexte tel que celui-ci, mieux valait-il jouer la diplomatie plutôt que la force brute. Quoique.

    Objectif:
    - S'occuper des civils et autres blessés tout en protégeant la demeure: 0.5/1
    - Régler le problème de la crypte et des morts-vivants approchant: 0.5/1
    - Calmer les choses au sein de la demeure: 0/1
    - Survivre

    GROUPE ROUGE: @Oyun  @Violence

    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 4nWN7jT

    Le marché était à présent un second champ de bataille plus ou moins ordonné. D'un côté, les morts affluaient depuis les remparts et se vautraient dans la halle du marché afin de dévorer et tuer tout ce qu'ils pouvaient trouver. De l'autre, quelques soldats s'affairaient à combler les brèches faisant leur apparition ici et là afin d'empêcher de nouveaux morts de venir et surtout, que l'ensemble ne s'effondre. La chaux se préparait peu à peu, le mage commençait son invocation. Il fallait gagner du temps s'ils voulaient des résultats. Malheureusement, le contexte faisait qu'il leur en manquait.
    Sortant de l'ombre, de nouvelles formes réanimées se jetaient sur les défenseurs. Un mélange vicieux de zombies plus ou moins rapides. Et de "chasseurs", armés de lances et d'armures rouillées qui se jetaient avec aisance sur leurs différents adversaires. Ces derniers semblaient avoir gardé une étrange agilité et se détournaient de temps en temps vers le groupe chargé de combler les brèches. Etrange mélange entre une goule et un zombie lambda, il était difficile de les identifier mais, une chose était sûre: il fallait s'en débarrasser ou il risquaient de causer des problèmes au mage chargé de réparer les murs.  

    Objectif:
    - Terrasser les morts qui dégueulent depuis les remparts ou viennent des allées Nord: 0.5/1
    - Trouver un moyen de renforcer les faiblesses structurelles: 0.5/1
    - Protéger à tout prix le mage élémentaire: 0/1
    - Abattre les "chasseurs": 0/1
    - Survivre

    Résumé:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 4 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 21 Mai 2023 - 11:14
    Depuis sa position surélevée, Kilanna avait une vue imprenable sur tout ce qu'il se passait au niveau des remparts. Il fallait qu'elle agisse. Elle ne pouvait pas se permettre de rester ainsi en sécurité dans les airs alors que ses alliés, qui étaient également presque tous des personnes à qui elle tenait, mise à part cette dirigeante, qu'elle ne connaissait pas, luttaient pour leur survie. Quoi qu'il en soit, avant de décider quoi que ce soit pour ses futures actions, elle devait aller récupérer ses projectiles. En effet, elle n'en avait qu'un nombre limité. Et il était hors de question qu'elle jette les deux lames obtenues le jour où elle avait rencontré l'Oreille. Elle devait garder un moyen de se défendre si nécessaire. D'autant plus que ces deux-là n'étaient pas faites pour le lancer, leur poids n'était donc pas équilibré, celui de l'utilisateur devant compenser. Et c'était ainsi qu'elle s'en était toujours servie.

    Alors, cherchant une brèche dans les défenses ennemies qui lui permettrait de récupérer ce qui lui appartenait sans trop se mettre en danger, elle finit par plonger. Certes, il n'y avait pas vraiment de brèche, malgré le chaos qui semblait présider aux actions des morts. Mais elle ne pouvait rien faire tant qu'elle n'avait pas récupéré ses lames. Et puis, plus elle mettait de temps à les récupérer, plus elle courait le risque qu'elles soient déplacées et qu'en conséquent, elle ne les retrouve jamais. Et cela, elle ne pouvait pas se le permettre.

    Il était donc temps de tester cette mobilité dont elle était si fière. Elle slaloma entre les zombies, passant ses lames au travers de ceux qui se trouvaient à sa portée, se retrouvant ainsi couverte de leurs restes. Mais ce n'était pas le moment de faire la fine bouche. Elle le savait, au moment de rejoindre son groupe, qu'elle ne s'en sortirait pas intacte. Mais tant qu'elle n'était pas blessée, elle ne se plaindrait pas.

    Lorsqu'elle remonta avec son butin, elle compta les lames récupérées. Et tomba des nues. Elle savait exactement combien elle en avait lancé. Mais elle en avait un peu plus que prévu dans les mains. En avait-elle volé ? Néanmoins, au sol, elle n'avait pas croisé de vivant. Et elle ne voyait personne d'autre dans les airs. Alors, elle en conclut qu'elle avait récupéré les armes d'un réanimé. Elles seraient plus utiles dans ses mains à elle.

    À présent, il fallait choisir. Que faire ? Continuer à suivre les ordres et viser les macchabées explosifs ou aider leur alliée en mauvaise posture ? En temps normal, elle n'aurait pas hésité, elle aurait obéi à Tagar. Après tout, c'était elle-même qui s'était placée à son service et elle lui devait beaucoup. Mais elle ne voulait pas non plus perdre d'allié. Même si elle ne connaissait pas cette femme, elle savait bien qu'elle serait bien mieux de leur côté que contre eux. Soudain, une idée la frappa. Le géant vert ! Il pouvait la rejoindre dans les airs. Si elle lui confiait la protection de la femme, elle pourrait poursuivre son action la conscience tranquille : ses alliés seraient plus ou moins en sécurité, se protégeant les uns les autres, et elle continuerait à faire ce pourquoi elle était là : obéir. Ou alors, elle pouvait aller demander directement à son supérieur ce qu'il préférait... Très vite, elle abandonna l'idée. Ils n'avaient pas le temps de palabrer. Alors, elle fit un crochet par le lieu où se trouvait le garde.

    - Est-ce que vous pourriez aller aider la femme du côté des archers ? Je n'ai pas été autorisée à changer de plan d'action.

    Puis elle repartit, sans même attendre de réponse. Elle avait été assignée à l'extérieur des remparts, soutenue par les archers. Elle continuerait donc ce qu'elle avait commencé. Elle continuerait à lancer ses lames, en visant en priorité les monstres explosifs, aller les récupérer lorsqu'elle n'en avait plus, et recommencer. Jusqu'à ce que la marée soit endiguée ou que ses forces l'abandonnent... Ce qui n'était clairement pas une option envisageable, pensa-t-elle, avec un frisson, observant la marée grouillante sous elle. Si elle n'avait plus de forces, ses ailes la lâcheraient, elle tomberait au milieu de tout cela... Autant dire qu'elle ne serait plus d'aucune utilité à son équipe... Elle frissonna. Non, elle devait faire tout son possible pour que cela n'arrive pas. Et si elle sentait venir la fatigue, elle rejoindrait les autres en haut des remparts. Ce serait plus prudent. Elle ne voulait pas leur faire de mal après s'être tant donnée pour les protéger.
    Résumé :
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 184
    crédits : 546

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Dim 21 Mai 2023 - 14:10
    Un silence. Un flottement. Un temps de répit alors que la horde regarde d’un air hagard le géant qui vient de s’effondrer sur le sol, et qui n’est plus d’aucune utilité au reste de la troupe cadavérique. Zéphyr, lui, met à profit ces précieuses secondes pour atterrir souplement sur le sable du désert, récupérer ses armes fichées dans les yeux de l’ogre, et rejoindre le reste des Dévoreurs qui se replient vers les dunes. Son clone aussi n’est pas loin, et l’un comme l’autre ne prend pas la peine de regarder en arrière quand un hurlement lugubre résonne dans leur dos.

    - Y en a pas mal qui nous suivent, finit par remarquer son double, après avoir parcouru plusieurs dizaines de mètres. Il s’interrompt un instant pour lancer une attaque, et une main déchiquetée passe à un poil de la tête du maître-espion, qui ne peut s’empêcher de déjà réfléchir à la suite des événements.
    - Il va y avoir un choc frontal quand on va arrêter de courir derrière les dunes.
    - Mais si on en prend trop en un coup, on risque de le sentir passer.
    - A moins qu’on utilise les géants à notre avantage.
    Les deux jumeaux s’échangent une œillade complice et l’un reprend.
    - On s’en fait deux ?
    - Ca me paraît bien.

    Le sourire des deux hommes est sans équivoque, et sans prévenir, chacun parait ralentir un instant pour se rapprocher momentanément de deux ogres qui, à dire vrai, leur court déjà après. Vivaces, comme toujours, les espions esquivent assez facilement leurs attaques : l’essentiel est de ne pas être ralenti par des zombies de leur taille, qui pourraient dès lors handicaper leurs esquives.

    Pendant un temps, on pourrait croire que les assassins se contentent de gagner du temps, mais petit à petit, les ogres tournent sur eux-mêmes et se retrouvent face à face. Trop concentrés sur les moustiques qui les ennuient, les géants ne font pas attention à leurs congénères décérébrés et ils pensent encore moins à s’allier. Ce sont des monstres qui ont une rage intérieure, qui ont le désir profond de tuer : ils ne sont point stratèges et c’est pour cela que l’Oreille et son sbire arrivent aisément à prendre l’avantage. Evitant les coups de chaque abomination, chacun réussit à grimper sur la main, puis l’épaule d’un de leurs adversaires. Il suffit alors d’attendre, de maintenir son équilibre, et de sauter au bon moment. Lorsque le coup vole dans leur direction, chacun prend soin d’esquiver l’attaque qui leur est destinée, et le résultat est sans attente. Au lieu de pulvériser les deux Reikois, les deux ogres s’annihilent mutuellement. Le premier frappe violemment la poitrine de son comparse, loupant de peu le clone qui a sauté dans le vide, et le second pulvérise la tête de l’ogre qui a eu le malheur de bouger quelques secondes auparavant.  Les deux cadavres sont aussitôt affectés par la force des coups, et il n’en faut pas plus pour que leurs silhouettes tombent sur la foule des zombies. Soit ils sont morts, soit ils leur faudra du temps pour se relever et combattre encore. Au moins, ça les ralentira et ça aura le mérite de diviser la nuée de zombies, en plus de renforcer leur hargne.

    Les deux complices quant à eux, se rejoignent. Pendant ce bref laps de temps où ils ont grimpé sur les abominations, l’un et l’autre ont vite jeté un coup d’œil aux environs. S’ils ont remarqué d’autres troupes ou des silhouettes particulières plus en retrait par rapport à la horde, ils se le diront avant d’aller prévenir Alasker et le reste des Dévoreurs.

    Résumé:

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 21 Mai 2023 - 15:31
    La stratégie avait fonctionné, et il en était presque étonné. Ca avait été assez facile, mais il n'etait pas tant habitué a combattre des morts. Il avait les réflexes des réactions d'adversaires dotés d'un libre arbitre et capable de répondre a diverses stratégies. Dans ce cas précis, deux sur trois avaient été neutralisés sans vraiment montrer une grande résistance. C'etait agréable. Mais c'etait aussi le moment ou il fallait absolument éviter de baisser sa garde. Plusieurs des guerriers étaient mort en approchant pour achever le deuxième. Ils auraient du garder leurs distances.

    Il passa le revers de sa main sur son front, en se demandant ce que pouvait bien faire son amour a ce moment précis. Elle était peut être couchée, ou partie se baigner. Sans doute avec Zim sur les talons. Du moment qu'elle n'approchait pas de cette damnée ville, tout irait bien.

    Il secoua la tete. Ce n'etait que le début. Il fallait achever le troisieme colosse qui avait reussit a se relever. Le salopard etait sacrément grand, et malgré les blessures et les lambeaux de chaires putréfiés qui dégoulinait de lui, son esprit n'avait pas été touché.

    Il remarqua un petit groupe de défenseur regroupés autour d'un seul homme au visage animal, et comprit que les petites secousses provenaient de lui. Un mage. C'etait un atout indéniable, surtout si il pouvait modifier la topographie du terrain pour modifier l'avancée des créatures et les mener dans des directions qui pouvaient avantager les défenseurs. Il fit un signe de la main a plusieurs hommes qui étaient toujours a coté de lui, et leur ordonna d'aller aider a sa protection.

    Il se retourna vers le colosse, et obliqua dans la ruelle adjacente, s'éloignant de l'enfer dans un couloir perpendiculaire ou moins de morts ne grouillaient, lui permettant un petit répis. Mais ce n’était pas pour ça qu'il était passé de ce coté. Il voulait grimper sur le batiment. Il rengaina ses dagues et ajusta son arc autour des épaules, avant de commencer a grimper pour atteindre le toit en terre qui bordait celui ou le géant s’était appuyé.

    Il se retrouva au sommet, et pu avoir une vision périphérique de ce qui etait en train de se dérouler dans les alentours de sa position. Il voyait la marée de cadavres, mélange d'assaillants et de défenseurs, et même lui, eu un petit frémissement imperceptible. Il aurait pu dire qu'il en avait vu d'autre, mais ce n’était pas le cas. Il n'avait pas fait la guerre, il l'avait fui comme la peste. C’était sa première mêlée en nombres. Surtout, une mêlée contre...rien. C’était mourir contre la mort.

    Il souffla pour se ressaisir, et dégaina son long Katana, sa lame la plus a même de trancher la chair ramolli du gigantesque assaillant. Il souffla une seconde fois, et prit de l'élan, avant de se projeter du toit.

    Le monstre avait sa mobilité réduite. Même si il s’était relevé, il y avait toujours le corps de ses deux acolytes l’empêchant de convenablement se déplacer. Le danger se trouver au niveau de ses bras, mais avait les hommes rassemblés autour de lui, pas sur qu'il remarque l'elfe qui déboulait de sa gauche dans les airs.

    Il posa son pied sur l'épaule du géant, juste un appuie, sans rester immobile. Il sauta de nouveau grâce a ce support, et si tout avait fonctionné, il laisserait sa lame frapper a cent vingt degré, dans un angle étudié, pour trancher sèchement la tête du colosse.  Si il avait frappé trop droit, le squelette aurait eu la possibilité de ralentir voir bloquer la lame, mais en frappant ainsi en descendant, il n'y avait que la chair, au delà de la nuque, susceptible d'arreter le guerrier.

    Il avait prit en considération la possibilité qu'elle reste coincée dans la chair putréfiée, et c'est pour ça qu'il avait rajouté de la force, afin de pouvoir trancher nette.

    En utilisant l'élan de son saut, il tomberait sur le toit en face, et roulerait pour amortir l'impact sur son corps. Si tout etait bien passé, ils auraient fait un grand pas en avant dans la défense de la rue principale de la porte nord.


    Action:

    Pouvoirs utilisés:

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum